<%BANNER%>







PAGE 1

\1U1N TOVZ, mWHOHITE, CATARRHES. mxj waves .y Mi %  • -~ Si vous commencez par L'ILMULSION DE SCOTT srement vous n'aurez besoin de recourir a aucun autre mdicament, Tandis que si vous commencez par un autre mdicament cest plus que probable qu'il faudra recourir L'EfflMLSION DE SCOTT M fOIl il FiK tes IF* tMtos Hier soir dt (> heures i a bet.res hpartie nord de l V%lh fl >lc plong/i dms I obscurit lap'u\ complte Sous nous demandons quelle en a i t lg cause et M c est le commencement d*i conomies rvuts par Mr ?rts$(M • annonces tt un de nos confrrti d voir que la lumtiri lectrique terait sus pendue partit de \0 heures du soir i e manqu de iumtrt a failli coter la ne a Mr George* Elienu qui esi tombe dam une excavation ./< nnant m vneout lemgledts rues des Fionts loris et du Peuple Avec laids dt deux h nm i tn'mei nui pensaient ce moment hi Mr Geo ges Etienne a dit t lev avec uvelarqt blesmte un menton J baign de sauf. LUI r Dus Mr le Directeur, Ce matin vers les 4 heures l'qutpt balayant la tue des Minutes du cU du Smuiaiif a commis des actes rprr btnsibles sur les [nuises habitants se rendant au marebi, j„s pauvret femmes ont Ht aumnes lies rudu)es l'entendement de tous les habitants du quartier. Nous attirons ta srieuse attention de qui de droit pour mettre fin A Ul tat dt choses Un habiant du quaitier. Boy al MaUSteam packet Company Le steamer Catttlma • cet at*• Varits La riiiecfion dorne rlem^n poi' •n programma des p.up allcbintt. ivPZ plQlt Le lit la m Q | nrtl< 1 BV*C les clbres Brtiitfi llatbotet M le lirabant. One nu t mouvemente m Tiare sut i; • {' t ieode : 1 G 1 S Parisiana Uyde Steamship Company Foreign Services L* s'PHmpr KLM A.C,venant directe inpnt de Ne.w-Yok, seia tel demain \ du courant et laissera le mme jour nour les ports de la Colombie via Kingston. — Le nenmr c Great Faite a laisse New-York In 9 du courant el sors loi vers le 11 via les porta do NordIl Iniseera le mme jour pour New-York via tous tes ports du Sud t Kirpston. Ce bateau devenu tre New-vork vers le '23 de ce mois, les permis d'embarquement pou*New York et l'EaiOpa via New Yotk beiout dlivres psr cet office. l'orUo-Priuce. le 3 Septembre 1921. EF. CLEMENTS General Agent A ceux qui dsirent des| relations srieuses Confiez vor[<*iH min des UU3C maions mivantet: f DIMANCHE e t ladocouverte de ."Amrique Eui-q'ie s-Hnsationnelle rie l'lucoa r u, Je iadcouveite de l'Ile, de l m pneomteuient etd<* la mort de Celemb. Er.IrP G1 ^^ .nwMMMHI di. ici, diuiautlie 4 du cotant tt rep 1 vn'b iuodi hoir. Il r.haigtia pour tou9 les poril drlurope ua Us poils du Nwd. l'uiL-ao %  Prince, le il Septembre MBl. HOBKRtS DUTTON &C0 ti< 1 nul Agents lirai te iiriRi A vis coiuiiieicial les soussigns toi..t tavoil a leail dbiteurs, leu.s Ciaotiais et 10 pu bbc en gnial qte leur mouoo tsblte >ui cette place sous 11 rsisOD MC ia-edeGtotgFrar.cise&t en ce momcni sous ta raison sociale de J. tt K Fiancif. 4 *• *?•$&£?" Dutjh Line..Le ( s • Mcrea est it-f rdu ici cet apis midi, veossi de |H:ITIC1 et des Caves, il partira 1 cour I Europe,via C3pll.nt1rn.M0n•e-Chnsti, Poeito-Flata tt PuenoRico. Panama Lif, — Le t\% t GtD E. W. Goigas ayant la* N^w York ie 2 courant sfra ici !e 7 1 'oucfcera f us les poits lait,i-r<: M Isitsera, le mme JOPI po01 New Yotk. Clyde L*ne. — Le ?[S E mac viendra directement de N Y le 5 ert et lai^tia le n mf j n r p our 1< s ports de la ; lolon b t, y a K 1 g*ion Le Si'. *Grt;.t*i.i!.s-a teiskl N Y le 2* ccii-a-', ta loute pour Port au Prince, v d les pons ncd. la.es j Brull llale. pou ri bTglue personnelle la t jilene, le biin. Dans les ei bresdeS nialdei. la chambre di bain, lo wa er closet. les cm Avant et apis le balayage Poar cicattiserles blessures des animi el le? tenir propres, Dans l s accouchements et les l'mps ^pidmies le Lyso, si plus que d-iis lous autres cas Ayti toujours une feoiulioadeLysoi dausciia< ch.uibr rosf)ectus Lehn $ Fink Inc. Lon H. Tkbai Mil' YORKAgent pour Ha f\,rc-, sy, •>'': i/" ^ Gurit le rhumatisme R^corr..-"and par te ftttMtVI L A N C K R E A U X Ancien Prl id snl <• l'Aeaiimia d M >&•• r-:i'e, d '.:r. so*. TRAIT OS U Weii7T3 Ld m mliros k l.:i IKIAISSASCI Wl ron>oquf s le lundi ! du courant i heures au local Ar la .VIPIC. KM Lamarre 1 derrire le Saittift) La Solidaril La tuoinn meftiwUetomenobfei de la Solidail au.a heu diaai che ahresdelapiesiriaiu kn.pla du MootLbao No 22.Lo>dre ie Vovrcorpo.f.l^cpi.o.denoLv.t:, rendv.s.^s.r.cuon du procs ver bl | de Is dciuie i.nci Udow elsccr.r.pond.ncti-L.auseKcp,: le collfgus B In USods ou A. Ht Ttt d; lOiBistiOO de la :on.misMot: dt Afiticsticn de 1ca-.sse de .a lociiu. Oueslior.s d.vet.ns. V N oas gageons Ul membres de teiruiil- .ssocutioi i ne pa> mafl quer ccue ittpo.t-u c sance. "ROMH— u -' e c lllsica de ua r prs de liafUttfl h' *• i-oitbifu .ctunesriLseu U JlOltt tt ai beiai unt M ulro.vCs. LISBONNE Li c.niuel l>no Qoetui toin>to4l trnierapt s tit sa demiuion ac pu -en. et ]a Repub' que PNEUS FIRESTONfi Pi I le t U'Mut 1 •• •' lliii |d bier sont arrivs des l'niis ik)x y m W x.^ tri que je pui( vendre a pii* excessive nient bon mirch. L. Freetzmann ggerholm, *^ > %  -% -IV TV %  rtMaeviMt+t. | 9 < ,' \ K HUIS DU guAI DEMANDEZ Le chocolat en poudre ou .. E%J9 iCocoa de Lehuii& FinkJ ^i ..-• X Goutte Rhumatismes CraVelle Artrh'ScU Aigreurs L'URODONA^ est au rhumaW ce que la d" est a la *"*. Vamlcn' 0 • l'avarie r i'-' r!l.j %  •• r i :. r ..%  • Highest Purtty'M$£}\ Absolument pur et d'un (tout lies agrable %  c est le ineilleuir^l i.n m ntc danA toutes les bonnes flnrmacies etmaisons de dtail, | 1 'r* r • %  '-* %  Vaillant. $ Houot Agents gnraux pour Ilaiti EKMOt T il C I N L A N 0 •* J '" !" ^ t P „ 1 ^ jiaii'l



PAGE 1

guiiuia anne A'o 4173 Port au Prince, klniii Clmenf-MAGLOIRF LINDMfR) ^fl CENTIME Quotidien Samedi 3 S piesojert iy2l Un peuple est vou a la dcadenee ds que ses forces s'affaiblissent. Gustave La BON REDACTION; Rue Africaine No. Itfjh IID Congrs de la Race Noir fi U See eu .<*,ie d'Etat des Ftaaaeesetttu Coinuieive i Nouvelles Efnuigres rAR CABLE Ca ne*t pas une nouveaut et il 17 a pas l Je quoi sourire le moins la monde, l'eu prs l'armistice lu premier nonera de la race noire lut lien Paris mme, au GrsndB:el, ei peut-tr ceui qu' onl bon lu mmoir* te eo ivieonent ils de* Ilœportioies questions oui y furent %  alites et des vœux trf prcis, HItfretianl tous les geriB de couleur lai y furent mis. I Cette fois ie cocu/s se tiendra' ei [prochainement, Bruxelles Nous jurions voulu eu causer loisir Imcles deux peisono*lues qui paIraiaaent le plus qualifies Pari hmr eu carter, et qui sont d'aiileure lu peu lea promotrices de cet'e HR l? 1 ? 166 :M Disgo, dput du SeItfgtlit M. Candace, dput de I Iwideloupe Mais ces messieurs go liasen ce moment, en des vill^i Jni diverses, un repos et un d |uumect aus aucun doute bien 'I V a de par le -dt> nn *patttmfl ds Piis*cM si vea notre tat de civilisa" OHOMPH V 0 ^ k Pacriptiona .footplua ou ^ard nou. kJSS 1 a nei que dana 'Afrique ta , cela o ( ,rre P n r0p T' On8 ft !" *<""* et qu'o poi 0 et que ce .raticien ert dans l'imu 3 !" M n *"l"nieat tout %  b lue Sbao.ua de rendre deete? vices pratiques dans les ImioVa ^uesquMasoussaau.ve.llanc. moins arrires par ,„*-. Des Livres de Commerce Articles. — Tout Tournrent eUeou d' 2 v 0 ,r un livre journal 9 U prsente. ,our par jour se. a^e!!! 9 8i Un -t Ratheuen. oal abouti1. accord si compose de d. ux docu m*nl qui on. t paraphs i 1er 1-ns U iRoire et qm seront rootti s %  nmdiatment aux gniive-nemmHa lnrr,. et t i|. mi d |, flpr ,. nj| „. ^„ 1 lecondition* gnLes notions de l'byu e ; „:„ 1e7 n h 8ire i 8i 0 0UV8il '" rP.n ire l bas feraient u bleu .norme ce popula ions et l'on verrait noX\ R! d,UJI uer "otamment la •nortal.te infantile dont 00 ne 8e lait pas une ide en Kranc*. Il faudrait pour cela que, non pa B ?e.tpH e a 8 • %  occup, dl cherches scientifiques, mais des tonc lonu-irea auaquels on aurait oculqu des notion* lmentaires S ,S leQV0y8 J l t, 8en P |u 8snd nTJiiVl S9 dv ^enl ' ach de propager lea aamea habitudes elles manques rauonoellea de l'hygine. au?.*! £ C u e ?. U8ti 0 U y elle auiai de la altu.tion des hommes de couleur aux Etats Unis. Les noirs y v v ent encore eous le rgime de VSV* L . l de Lvach la on obiet ds brimades, de lyuchagea, de boycottages contir.uels Est ce ttumaiu, oalaf EU c^ de la civilisai-e non? LH loi de Lynch sv^it jadis sa S0| t P" raison dtie quaud il s agissait de ""rprimer le bugandage Mais qu'aujouidhui l'extento.1 de la jus ice rgulire n'au p*s m i a a au i yD CDjgaet que de simp.es citoyens puissent se faire jusuce eux mmes 11 • c irapunii, sans jugemeut pied ab e, utat ce pas monstrueux'? A outes ces popuiauous sociale ment en at d lofer ont, il f-mt que nous gtrauiiss ona des droits civi quea; puisque nous leur imposons des devons. >i sommaires d'ailleurs i|Of puissent tre ces droits pour comiiHncer. Il faut q U e n ma tongiOM orga Oiaer poui cas raillions d'hommes au enseignement appropiie, progrs •if. Il laui que nou les fassions buelici. r des progra de la civilisa ion l'instruction oire Uior dfaut, Me Alcide Delmont ~eat bien coma, a bien voulu recevoir, entre deux consulta ki.' g ^anquilift cabinet fa rue de l Cbausae d Antio et •a"*r bien qu'il 0 y aoit cas irJT?!?} ,! des r, 'aona qui •fretid a ;i organisatiou de ce 0 congis. pourrait, eu effet, se daman quelles revendications ont a mer l'oumion publique et au rpament lus gens de race noire 1 oahiteot la Fiance. 1 o'sn OLt pas a formulerIls tus heureux du sort que leur irotre p 9 y g qui egl e eur JU j'ci'nyens comme vous et moi et •tant de tous les droits e pi[PM des citoyens 1 bres dans %  watraocratie tomme la ntre. lia * et aont ligiblea au mme ti lue le plus bamble d entie nous i£ ?B c .f" l qu i,a 0Qt P'uaieurs mars a Psrlemeot. Us ne rclament rien pour Joc|aleineot dans un tat d'm •ni lamentable et dont il coi 1*2 %  D qoier aans letard. ut bien convenir que le prt %  ? imei largi prend des p 0 s 101 cooR.drables et va sole inu 8 8i0n8 ex csssivemen. ihn *tant donn que les % %  • %  %  w |nvnres oe ie civil linn ri8e l ucberont la et . lie M rt$t cts, paraph* tt vis, soit pat un des r, du Tribunal de Commerce. le luge de paix dans les villss ou il n'y aura pas de tribunal de commerce. lis serout ensuite piiaphs et viss une f.,is par an Le livre des copies de lettre;. "Il de la BW lt. Par coosquert l Conseil a le droit et le devoir 'l *?sumer le rle on 'ont • les libtr •s et l'autorit dsirable* soi t aaxu ICI f. U prsident meii ionna seulement liniques faits relevant du i dea * d accord avec Me Del j f n0,x %  le nrinoiplwi questions qui prjuger de questions qui' 0 011 neiont les delihsrauona du coo ryi or f rB du joar de ce con B r *il y en a daut en, saus.doute. lipTr 1 e "t des situations de taperons gue celles la, du moins, jjjce pourront pas ne pas tre eulttioot mouvoir le monde CisTli ,' h et d'acuteea, tt pat mi viliseelquil ne sortira pas de ce UnJ' Q yg'ae est de premiers congis que de 1 vœas striles ne ara osa soumis i ces tormali A' T re ont ,caus P ar or dre de dates, sans blancs," 1 lacunes ni transports en marge. Art. n. Les commerants seront tenus de conserver ces livret pend?nl 10 ans' Port au Prince, le jo Aot 1911. New-York Atlent Ch. Tard 1 eu ion f 8 B a ,lustrades, jardi et blocs on ciment arm {•TA—*' e date m lrou k~_ty ** articles cidessm Enlevez les dents Depuis quelque temps la Place dn March en heut offre lea dimanches et les jouis fris un sapect qui enlaidit la vue de notre Ha8ilique. Lea , / —3" ":• •'".marchandes lecommenceot non seu v *'11, rue du Magasin lement inttBller a leurs tentes mais a les laisser sur les lieux mmes N w \ork, 2 aot — Hier soir. 15 000 libres, venus de toutes les par tus du monde, ont dfil dans les rues du Quartier \oir, prcds par une cen lame d'automobiles environ, occupes par dts femmes qui aussi bien que a/s hommes, prenaient part celte mamfts talion prliminaire de l ouverture de la convention internationale des races noi res du monde. Les manifestants portaient des dra peaux rouges, verts et noirs, conteurs internationales des ngres, et des ban mres avee des inscriptions telles que • *l Afrique pour les Mgres , /' jty l.sm^ts ~£ n^nt^vua ?" ""& qu'aprs le I T. mai 1997. l ,l'*o a t tU cette jae le remboursement ^ ,hirM J "*ngres. Pi de Magdcn est pas complrement cllactu, le bou 'R des personnes assistante la b In? l m?a a e,n9 ?. t t *. er 4 e'^ctu sur les "diction de l'tendard d'une associa tnacit de Mr Louchebr et k la n "'"" Donna volont de Mr Ritheueea "" jT J ourna ^ Berlin dis.-rt PARISLe Matin croit savoir qUP ,M Ua d,,:ours Prononc au que le marchal Foch s'embarquera 25T ca thoIi q*. ie chancelier e 22 octobre au Havre destination Wl [ ,h sou 8 Qa • caractre srieux 1 ^IM:? H'" 4 ", 60 tacgalupo % l \ s !" 0 n cre par U meurtre i a rt2 .1 8UXdaU8lalra/ er8ede d Ersberger, situation qui rainda re par les autorits civiles et uidSi a *" gQe M term,na en a,nr neurs, la foule a fait une ovation co laboicr a la reconstruction de Ihu aux amricains Hua rope. %  Ott^taffir H! ^onnairea'^'^flgamme de Berlin -r, u dru "ee, Ha ont 0 t a l rEcho d Paris, des ouvrier, ont Sgfgvx 'SiffSt ^ fl as^ .52* a%SS srs .es ss? ; oa ** sa .^M^^^ ,inon a ie r V ae *P^*Ct^-. ompagn-e. d'mfantene rendaient i.i dc A S0 rce oaliste, la bileshmneuis. Plusieurs discours cor ."' ,e eDgage dtf P u,, de P'urs u diaux furent prononcs et la foule S P*'on lott.ies au suldacclain-t les lgionnaires. Gueuksou jfHuent de la Salaria se HA e tlirt g, T ,r ^.. onll re C ua r m,ne aa dsavantage des e,S la aotre. il, ont aa.i.t a M M!? trLSJSZ^ el ,es ,, DCS d sentation au thtre de U oonii ?u Seralents r'eus:ment menace, aisselle aasista.t Mr. Ca rtoo de ^ ", nimun q u du commandant W.art pr 8 .dent du Conseil ur c d [ t 1 < ue iarm *e turque a occup '" %  %  •" Acbschikinv et Yenikoy et contint GLNLVriUne note ofliiel'e annonce quapri la lecture du rapport du vicemte Ishii prsident la conae.1 a adopte l'unanimit l'mvi ta.ion du conseil supi.ne et a char ge le vicomte Ishii d'adresser Mr i avancer dans la direction d'Inou Un oprations se dveloppent U>0 tab emt-T. '""•" %  •".'"* %  *u ;-,, %  """ ="i'if.U'j P [H ,-|,., CALICUT— Gandhi Ami n-rE rH ronr^nr ., as / yw ^ # ^ > I'vicomte lab.. d'.dresser Mr UfU.est invit i v"?e, MalabS gy,<. to ft e^ cnaiirewS, des^^ d T^ C T tl0a U ^ ^ nlc but de P^fier Melnh "* drtaunoui'hts el dts saut mar.-. i ^viendia la sance du r lom^ n„. JI..L "aepaas. cesser, les bgres construiront / dreaanoughls et a t s sous marins • I | tV L(1 *. sance du 1er septe-u ^/tr^i le dfil, la convention ,.,J T"' C 8t ,Qterval le de temps tant roi <**+**+.*** de son m Le session du coni „, ouvert. tuence en laveur del liben de l /, oa... une atmosphre d! calme • AMOV. ds limancipatwn de VEgypte et '.'Piort du v.coite Ishii su. U^ m Jr pr/tyir de futures t|H De contecait qu une SUaioe oe page aa t envoy gale ^X^Jr" Suiv 1 Qt une dpche lia .'alera, lui promettant l nnnrt ?' I e n lcoaile lanu <*• %  no b reux 'Hf5/kV (Hayas). r "C" ra PP^ t rappel e que lea gouver I q uipage du nemcu.a la conseil gupr^e se aont'dbrua i ttliCB Une dpche de Maneyi dit q Ue des arbres ont t renverss .. ? ra vers des lontes, des ponts e, d m aqueducs dLu.ts. po tt r empche il Inde-Londres annonce que tout, U ions .-•; souleve Le" dtotriad Mal-bar est OMaaoM de famine :Z W< vaTr %  a j,v 1 aQt un e dpche lia oi mai lui. est -roclamtd? 2


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05467
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, September 03, 1921
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05467

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
guiiuia anne A'o 4173
Port au Prince, klniii
Clmenf-MAGLOIRF
LINDMfR) ^fl CENTIME
Quotidien
Samedi 3 S piesojert iy2l
Un peuple est vou a la
dcadenee ds que ses
forces s'affaiblissent.
Gustave La BON
REDACTION; Rue Africaine No. Itfjh

IId Congrs de la Race Noir
fi
U

See eu .<*,ie d'Etat des
Ftaaaeesetttu
Coinuieive i
Nouvelles Efnuigres
rAR CABLE
Ca ne*t pas une nouveaut et il
17 a pas l Je quoi sourire le moins
la monde, l'eu prs l'armistice
lu premier nonera de la race noire
lut lien Paris mme, au Grsnd-
B:el, ei peut-tr ceui qu' onl bon
lu mmoir* te eo ivieonent ils de*
Ilportioies questions oui y furent
alites et des vux trf. prcis, H-
Itfretianl tous les geriB de couleur
lai y furent mis.
I Cette fois ie cocu/s se tiendra' ei
[prochainement, Bruxelles Nous
jurions voulu eu causer loisir
Imcles deux peisono*lues qui pa-
Iraiaaent le plus qualifies Pari
hmr eu carter, et qui sont d'aiileure
lu peu lea promotrices de cet'e hr
l?1?166 :M Disgo, dput du Se-
Itfgtlit M. Candace, dput de I
Iwideloupe Mais ces messieurs go
liasen ce moment, en des vill^i
Jni diverses, un repos et un d
|uumect aus aucun doute bien
'I V a de par le------- dt>. nn *patttmfl ds Piis*cM si
vea notre tat de civilisa" ohoMph V0^ k* Pacriptiona .-
footplua ou
^ard nou.
kJSS1 a'nei que dana 'Afrique ta ,
cela o(,rrePnr0pT'On8 *ft*<""* et
qu'o poi 0
et que ce .raticien ert dans l'imu 3 M n*"l"nieat tout
b lue Sbao.ua de rendre deete? "
vices pratiques dans les ImioVa
^uesquMasoussaau.ve.llanc.
moins arrires par ,*-.
Des Livres de Commerce
Articles. Tout Tournrent
eUeou d'2v0,r un livre journal
, 9U' prsente. ,our par jour se.
a^e!!!9' 8i Un -t uteler.srvic* ra.di t ons de sou commet. m^L
-S*S?i?!!?. c','rR'nWq.ie,*nwtolennel|ni*nt accepter
;/hn:8n P"nc? CP Hatien I solution recommande pai le an
Jjlcjl b'.e.eputs le '2 S pmera
' lieuiea.
Cable
i PiJ St*~" Suiv*'t u'e dpcha
,ue vViwb-denl- entretiens de mm
Lpocbw e> Ratheuen. oal abouti-
1. accord si compose de d. ux docu
m*nl qui on. t paraphs i 1er
1-ns UiRoire et qm seront rootti s
'nmdiatment aux gniive-nemmHa
lnrr,. et ti|.mi d |,flpr,. nj|. ^
1 le- condition* gn-
Les notions de l'byu e ; :
1e7nh8irei8i 0 0UV8il '" rP.n
ire l bas feraient u bleu .norme
ce popula ions et l'on verrait no-
X\R! d,UJI"uer "otamment la
nortal.te infantile dont 00 ne 8e
lait pas une ide en Kranc*.
Il faudrait pour cela que, non paB
?e.tpHea'8 occup, dl
cherches scientifiques, mais des
tonc lonu-irea auaquels on aurait
oculqu des notion* lmentaires
S,SleQV0y8Jlt,-8enP|u8snd
nTJiiVl S9 dv^enl ' ach de
propager lea aamea habitudes elles
manques rauonoellea de l'hygine.
au?.*! Cue ?.U8ti0 U' y elle
auiai de la altu.tion des hommes
de couleur aux Etats Unis. Les noirs
y vvent encore eous le rgime de
VSV* L.l de Lvach- 'la on
obiet ds brimades, de lyuchagea,
de boycottages contir.uels Est ce
ttumaiu, oalaf EU c^ de la civilisa- i-e-
non? Lh loi de Lynch sv^it jadis sa S0|t P"
raison dtie quaud il s agissait de ""-
rprimer le bugandage Mais qu'au-
jouidhui l'extento.1 de la jus ice
rgulire n'au p*s mia a au iyD
CDjgaet que de simp.es citoyens
puissent se faire jusuce eux mmes
11 c irapunii, sans jugemeut pied
ab e, utat ce pas monstrueux'?
A outes ces popuiauous sociale
ment en at d lofer ont, il f-mt que
nous gtrauiiss ona des droits civi
quea; puisque nous leur imposons
des devons. >i sommaires d'ailleurs
i|Of puissent tre ces droits pour
comiiHncer.
Il faut qUe n ma tongiOM orga
Oiaer poui cas raillions d'hommes
au enseignement appropiie, progrs
if. Il laui que nou les fassions b-
uelici. r des progra de la civilisa ion
l'instruction
oire
Uior dfaut, Me Alcide Delmont
~eat bien coma, a bien voulu
recevoir, entre deux consulta
ki.' g" ^anquilift cabinet
fa rue de l Cbausae d Antio et
a"*r bien qu'il 0y aoit cas
irJT?!?} ,!' des r,'aona qui
fretid a ;i organisatiou de ce
0 congis.
pourrait, eu effet, se daman
quelles revendications ont a
mer l'oumion publique et au
rpament lus gens de race noire
1 oahiteot la Fiance.
1 o'sn OLt pas a formuler- Ils
tus heureux du sort que leur
irotre p9yg qui egl ,e ,eur JU
j'ci'nyens comme vous et moi et
tant de tous les droits e pi-
[Pm des citoyens 1 bres dans
watraocratie tomme la ntre. lia
* et aont ligiblea au mme ti
lue le plus bamble d entie nous
i?B c.f"l qu i,a 0Qt P'uaieurs
mars a Psrlemeot.
. Us ne rclament rien pour
J "qm vivent dans d'autres pays
^ogent la race noire tout en-
-[ qui est non pas humainement
!>oc|aleineot dans un tat d'm
ni lamentable et dont il coi
1*2 ,Dqoier aans letard.
ut bien convenir que le prt
? imei largi prend des p 0
s 101 cooR.drables et va sole
inu88i0n8 excsssivemen.
ihn *tant donn que les w |nvnres oe ie civil
linn ri8e* lucberont la et 00 mme de diftrenta pays devienne, petit peut, obiigat
5JilnUu Pu Prmatur, et nous i Telles sont, nous dit Me Del
titre
mo
ye
tou
liv
qui ne soil pas indispensables"!!!
liteau dmettre eu liasse 1rs
tires missives q0'il reo t. et de
copier sur un registre celles qu',1
envoie. ^
A,t. 9 W est trnu de faire,
!to invrnrae de ,-, <,,. mabiliers et
immobiliers, d; tes detes actives et
pass ves, et de les copier, anne par
anne sur uu rgira spcial ce
destin.
Ait io -. Le livre journal et le
livre des inventaires seront timbrs
sur chaque feuillet du timbre de six
centimes et a quart ( port dix
cdnttmes chaque feuillet par Li loi du
16 Aot 19/j >. lieMrt$t cts,
paraph* tt vis, soit pat un des
r, du Tribunal de Commerce.
le luge de paix dans les
villss ou il n'y aura pas de tribunal
de commerce. lis serout ensuite
piiaphs et viss une f.,is par an
Le livre des copies de lettre;.
"Il de la bw lt. Par coosquert
l Conseil a le droit et le devoir
'l *?sumer le rle on 'ont les libtr
s et l'autorit dsirable* soi t aaxu
ICI f.
U prsident meii ionna seulement
liniques faits relevant du i l'on indiqu-r lea difficulta de la
l 1 ique conomique existant data
les diltrnntes parties de la hante
*'* I-e cons-jil dit le vicomte
h'i n*a pas eoceeatr eicluaive
'i ent son aUntior sur une rerteioa
peine ecr la question est pose
- 4-- -.. ..wu.n iiiui: -------V" "" ,"iuiuciuni
Hl ll/ox louii^a, qui prcise les r8eiterait de grerei inconvenien'
conditions des livrpiions d^ mat- Pur la P-'x gnrale.
rei, t rrea 1 deux etne document.1 PARIS 29 Uns uepche dOpp--
i-ea rro o;oles concernant les n-sti neau annonce que les obsiues d Er
I s n.erts composs neaont prvus ?" accW conomique g"mano ita-
s'gni hier U Olh> dea
* d accord avec Me Del jfn0,x le* nrinoiplwi questions qui
prjuger de questions qui'0"011' neiont les delihsrauona du coo
ryiorfrB du joar de ce con Br*- il y en a daut en, saus.doute.
lipTr1 e"t des situations de taperons gue celles la, du moins,
jjjce pourront pas ne pas tre eulttioot mouvoir le monde Ci-
sTli ,'h et d'acuteea, tt pat mi viliseelquil ne sortira pas de ce
UnJ'Qyg'ae est de premiers congis que de 1 vas striles
ne ara osa soumis i ces tormali
a' T re'ont ,caus Par ordre
de dates, sans blancs,"1 lacunes ni
transports en marge.
Art. n. Les commerants se-
ront tenus de conserver ces livret
pend?nl 10 ans'
Port au Prince, le jo Aot 1911.
New-York
Atlent
Ch. Tard 1 eu
ion
f8'Ba,lustrades, jardi
et blocs on ciment
arm
{Ta- *'e date m lrou
k~_ty ** articles cidessm
Enlevez les dents
Depuis quelque temps la Place dn
March en heut offre lea dimanches
et les jouis fris un sapect qui en-
laidit la vue de notre Ha8ilique. Lea
, / 3" ": '".- marchandes lecommenceot non seu
v *'11, rue du Magasin lement inttBller a leurs tentes
mais a les laisser sur les lieux mmes
N w \ork, 2 aot Hier soir.
15 000 libres, venus de toutes les par
tus du monde, ont dfil dans les rues
du Quartier \oir, prcds par une cen
lame d'automobiles environ, occupes
par dts femmes qui aussi bien que a/s
hommes, prenaient part celte mamfts
talion prliminaire de l ouverture de la
convention internationale des races noi
res du monde.
Les manifestants portaient des dra
peaux rouges, verts et noirs, conteurs
internationales des ngres, et des ban
mres avee des inscriptions telles que
*l Afrique pour les Mgres , /' jty
l.sm^ts ~ n^nt^vua ?" ""&
qu'aprs le I t. mai 1997. l ,l'*o a t _
tU cette jae le remboursement ^,hirMJ "*ngres. Pi de Magdc-
n est pas complrement cllactu, le bou'R des personnes assistante la b
In?lm?aa"e,n9?.tt*.er'4 e'^ctu sur les "diction de l'tendard d'une associa
tnacit de Mr Louchebr et k la n "'""
Donna volont de Mr Ritheueea "" jT Journa" ^ Berlin dis.-rt
PARIS- Le Matin croit savoir qUP' ,M Ua d,,:ours Prononc au
que le marchal Foch s'embarquera 25T ca.thoIiq*. ie chancelier
e 22 octobre au Havre destination Wl[,h sou 8Qa caractre srieux
1 ^Im:? h'"4",60 tacgalupo %l\s"0n cre par U meurtre
iart2 .1 '8UXdaU8lalra/er8ede d Ersberger, situation qui rainda
re par les autorits civiles et uidSi a *" gQe M term,na en a,nr-
neurs, la foule a fait une ovation co'laboicr a la reconstruction de Ihu
aux amricains- "Hua rope.
Ott^taffir H!- ^onnairea'^'^flgamme de Berlin
-r, u dru"ee, Ha ont 0t a l rEcho d Paris, des ouvrier, ont
Sgfgvx 'SiffSt ^flas^ .52*
a%SS srs .es ss?; oa ** sa
.^M^^^ ,inonaierVae *P^*Ct^-.
ompagn-e. d'mfantene rendaient i.i dcAS0rce oaliste, la bi-
leshmneuis. Plusieurs discours cor ."',e eDgage dtfPu,, de P'urs ,u,
diaux furent prononcs et la foule S P*'on lott.ies au suld-
acclain-t les lgionnaires. Gueuksou jfHuent de la Salaria se
HAetlirtg,T,r^..onll reCua r"m,ne aa dsavantage des e,S
la aotre. il, ont aa.i.t a m m!? trLSJSZ^ el ,es ,,DCS d
sentation au thtre de U oonii ?u Seralentsr'eus:ment menace,
aisselle aasista.t Mr. Ca rtoo de ^ ", "nimun.,qu* du commandant
W.art pr8.dent du Conseil 'ur.c d[t1 '"-" Acbschikinv et Yenikoy et contint
GLNLVri- Une note ofliiel'e an-
nonce quapri la lecture du rap-
port du vicemte Ishii prsident la
conae.1 a adopte l'unanimit l'mvi
ta.ion du conseil supi.ne et a char
ge le vicomte Ishii d'adresser Mr
i avancer dans la direction d'Inou
Un oprations se dveloppent U>0
tab emt-T.
'""" ".'"*. *u ;-,, ..........""" ="i'if.U'jP[H ,-|,., CALICUT Gandhi Ami n-r-
E rH ronr^nr ., as /yw^# ^ > I'vicomte lab.. d'.dresser Mr UfU.est invit i v"?e, MalabS *
gy,<. to fte^ cnaiirewS, des^^dT^CTtl0a.U^^nlc but de P^fier Melnh "*
drtaunoui'hts el dts saut mar.-. i ^viendia la sance du r lom^ n. ji..l "aepaas.
cesser, les bgres construiront /
dreaanoughls et ats sous marins I |tV"L(1*. sance du 1er septe-u
^/tr^i le dfil, la convention. ,.,J T"'C8t- ,Qtervalle de temps tant
roi <**+**+.*** de son m Le session du coni , ouvert.
tuence en laveur del liben de l /, oa... une atmosphre d! calme
AmoV. ds limancipatwn de VEgypte et '.'Piort du v.coite Ishii su. U^
m Jr pr/tyir de futures t|H De contecait qu une SUaioe oe
page a-
a t envoy gale ^X^Jr" ,Suiv1Qt.une dpche lia
.'alera, lui promettant l nnnrt ?'Ie nlcoaile lanu <* nobreux
'Hf5/kV (Hayas). r "C" raPP^t rappel e que lea gouver Iquipage du
nemcu.a la conseil gupr^e se aont'dbrua i ttliCB
Une dpche de Maneyi dit qUe
des arbres ont t renverss .. ?ra!
vers des lontes, des ponts e, d m
aqueducs dLu.ts. pottr empche il
Inde-Londres annonce que tout, U
ions .-; souleve Le" dtotriad
Mal-bar est OMaaoM de famine :Z
W< vaTr aj,v1aQt.une dpche lia oi mai lui. est -roclamtd? 2


\1U1N
' TOVZ,
mWHOHITE, CATARRHES.
mxj waves .y Mi -~
Si vous commencez par
L'ILMULSION DE SCOTT
srement vous n'aurez besoin de recourir
a aucun autre mdicament, Tandis que
si vous commencez par un autre mdicament cest
plus que probable qu'il faudra recourir
L'EfflMLSION DE SCOTT
M
fOIl il FiK
tes If* tMtos
Hier soir dt (> heures i a bet.res h-
partie nord de l V%lh fl >lc plong/i
dms I obscurit lap'u\ complte
Sous nous demandons quelle en a i t
lg cause et m c est le commencement d*i
conomies rvuts par Mr ?rts$(M
annonces tt un de nos confrrti d
voir que la lumtiri lectrique terait sus
pendue partit de \0 heures du soir
i e manqu de iumtrt a failli coter
la ne a Mr George* Elienu qui esi
tombe dam une excavation ./< nnant m
vneout lemgledts rues des Fionts
loris et du Peuple
Avec laids dt deux h nm i tn'mei
nui pensaient ce moment hi Mr Geo
ges Etienne a dit t lev avec uvelarqt
blesmte un menton j baign de sauf.
LUI
r
Dus
Mr le Directeur,
Ce matin vers les 4 heures l'qutpt
balayant la tue des Minutes du cU
du Smuiaiif a commis des actes rprr
btnsibles sur les [nuises habitants se
rendant au marebi,
js pauvret femmes ont Ht aumnes
lies rudu)es l'entendement de tous
les habitants du quartier.
Nous attirons ta srieuse attention de
qui de droit pour mettre fin A Ul tat
dt choses
Un habiant du quaitier.
Boy al MaUSteam
packet Company
Le steamer Catttlma cet at*-
Varits
La riiiecfion dorne rlem^n poi'
n programma des p.up allcbintt.
ivPZ plQlt
Le lit la m.
q | nrtl< 1 bv*c les clbres Brtiitfi
llatbotet M le lirabant.
One nu t
mouvemente
m Tiare sut
i; {'t ieode
: 1
G
1
S
Parisiana
Uyde Steamship
Company
Foreign Services
L* s'PHmpr KLM A.C,venant directe
inpnt de Ne.w-Yok, seia tel demain
\ du courant et laissera le mme
jour nour les ports de la Colombie
via Kingston.
Le nenmr c Great Faite a
laisse New-York In 9 du courant el
sors loi vers le 11 via les porta do
Nord- Il Iniseera le mme jour pour
New-York via tous tes ports du Sud
t Kirpston.
Ce bateau devenu tre New-vork
vers le '23 de ce mois, les permis
d'embarquement pou*- New York et
l'EaiOpa via New Yotk beiout dli-
vres psr cet office.
l'orUo-Priuce. le 3 Septembre 1921.
E- F. CLEMENTS
General Agent
A ceux qui dsirent des|
relations srieuses
Confiez vor[<*iH min des UU3C
maions mivantet:
f
DIMANCHE
e t ladocouverte de ."Amrique
Eui-q'ie s-Hnsationnelle rie l'lucoa
r u, Je iadcouveite de l'Ile, de l m
pneomteuient etd<* la mort de Ce-
lemb.
Er.IrP G- 1 ^^
.nwMMMHI
di.
ici, diuiautlie 4 du cotant tt rep1
vn'b iuodi hoir.
Il r.haigtia pour tou9 les poril
drlurope ua Us poils du Nwd.
l'uiL-aoPrince, le il Septembre MBl.
HOBKRtS DUTTON &C0
ti< 1 nul Agents
lirai te iiriRi
A vis coiuiiieicial
les soussigns toi..t tavoil a leail
dbiteurs, leu.s Ciaotiais et 10 pu
bbc en gnial qte leur mouoo
tsblte >ui cette place sous 11 rsisOD
MCia-edeGtotgFrar.cise&t en ce
momcni sous ta raison sociale de
J. tt K Fiancif.
4 ***?$&?"
Dutjh Line..- Le (s Mcrea
est it-f rdu ici cet apis midi, veossi
de |h:itic1 et des Caves, il partira1
cour I Europe,via C3pll.nt1rn.M0n-
e-Chnsti, Poeito-Flata tt Pueno-
Rico.
Panama Lif, Le t\% t GtD E.
W. Goigas ayant la* N^w York
ie 2 courant sfra ici !e 7 1 'oucfcera
f us les poits lait,i-r<: m Isitsera, le
mme jopi po01 New Yotk.
Clyde L*ne. Le ?[S E mac
viendra directement de N Y le 5 ert
et lai^tia le n mf j nrpour 1< s ports
de la ; lolon b t, y a K 1 g*ion
Le Si'. *Grt;.t*i.i!.s-a teiskl N Y le
2* ccii-a-', ta loute pour Port au
Prince, v d les pons ncd. 'r. ait e jour pour Kinptm en lai
uot fc*les tus ports du Sud.
Office of General Agent
Port-au-Piipre. Sept 2, 1921
BULLETIN No 1U
Schfdule ot Proposed Departures
trom New-York for Por.au-PriDce.
S.S Gsu W. C. Gorgas Pier 67,
N. k. Spt. 2, 1921
S.S Colon 9,
SiS Cen G. W. Goe'^K
Sept, ai
F cm Nev.-Yo.k lor ail haytian
S,S Gen H F HodgM Fier 67. N R
Sept 1$. 1921
O.K. THOMPSON
Cemral Agent
Bureau de 1 Agent General
t'Oit au Prince, 1h 9 Sepi. i'Jli
BULLETIN No9l
Liste des Depatis Annoncs de
NewYo k peur Port au Prince.
&.S Gen. W,C Gonjsi Pier 67.
N.R 2 Sept 1921
StS Co'on 9
S,S Gen. G. W Goeiha!s 21 Sept
1921
De N w Yo k peur tous les potts
btitien**.
S S Geo H. F Hodges.. Pier 67.
NRiS Sept. 1921.
O- B- THOMSON
Agent gnral
EAVFNSON & SONS, Savons
J. W K A UN H H Jr. Sacre. Kiz Lpices
1 EHN & F1NK, Inc Produit- pfastmtcebtiqoti
M LOWBNSTE1N & SONS, Tissus en gn.sl
THE OUAKKK OATS CO, Farine et produits de crales
WESTEKN TOKACCO l.o. Tebac en feuilles
Ce son' dis maisons de confiance et de premire classe
l.MJXJ tlEHA '-JD, Agent pour Hai'j
LlHN & TiNK L\
Tous produits pharmaceutiques et *.oi
articles vendables dans une pliartn<
SPCIALITS jLvsol dsmlectan', sa.on Lysol, Shaving ^^
Lysol, Feb'.cco : tdoutifiice iucomparcole. ltiUj|^
foie de morue,"limulsion, bxuau.
t hocolat en poudre de L Se F, c'esl exqim ,
po.idre Talcuiu L u' f ; C'esl l'txirme supriorfi
bon mair'iec etc.
Demandez le prix courant
uYSOL : le meilleur et le plus conomique d.s siuledants
L dsinl'ecUnt employ dans tous les grands hpilam,
UiVE petite cuillere de Lyso! dns une pin e d'eau doaijg
la solution 1 "|o
DhUX 2 '
'1/iOlS 3 0|0
(Une pinli reprsente eiiuroa la onienance de deux verr
naires) ,
Le l ysol s'em/'loie pirLculirernnt dms les Cis de : Acc(
menls- Tuberculose, InlecUon, aiorsures de chiens, Piqres et,
a-ires d'insedes. Kruptiocs de la peau. Blessurcs. l>la.esj Brull
llale. pou ri bTglue personnelle la t jilene, le biin. Dans les ei
bresdeS nialdei. la chambre di bain, lo wa er closet. les cm
Avant et apis le balayage Poar cicattiserles blessures des animi
el le? tenir propres,
Dans l s accouchements et les l'mps ^pidmies le Lyso, si
plus que d-iis lous autres cas
Ayti toujours une feoiulioadeLysoi dausciia<
ch.uibr C boom 'lacon contient un [>rosf)ectus
Lehn $ Fink Inc. Lon H. Tkbai
Mil' YORK- Agent pour Ha
f\,rc-, sy, >'': i/" ^

Gurit le rhumatisme
R^corr..-"and par te
ftttMtVI
L A N C K R E A U X .
Ancien Prl id snl <-
l'Aeaiimia d M >&
r-:i'e, d '.:r. so*.
TRAIT OS U Weii7T3
Ld m mliros k l.:i IKIAISSASCI Wl ron>oqufs,
le lundi ! du courant i heures au local Ar la
.VipIc. Km Lamarre 1 derrire le Saittift)
La Solidaril
La tuoinn meftiwUetomenobfei
de la Solidail au.a heu diaai che
ahresdelapiesiriaiu kn.pla du
MootLbao No 22.- Lo>dre ie
Vovrcorpo.f.l^cpi.o.denoLv.t:,
rendv.s.^s.r.cuon du procs ver
bl| de Is dciuie i.nci Udow
elsccr.r.pond.ncti-L.auseKcp,:
le collfgus B In USods ou A. Ht
Tttd; lOiBistiOO de la :on.misMot: dt
Afiticsticn de 1- ca-.sse de .a lociiu.
Oueslior.s d.vet.ns.
VNoas gageons Ul membres de
teir- uiil- .ssocutioi i ne pa> mafl
quer ccue ittpo.t-u c sance.____
"romh u-'e clllsica de ua'r
prs de liafUttfl h' * i-oitbifu
.ctunesriLseu UJlOltt tt ai
beiai unt M ulro.vCs.
LISBONNE Li c.niuel l>no
Qoetui toin>to4l trnierapt
stit sa demiuion ac pu -en. et
]a Repub' que
PNEUS FIRESTONfi
Pi i le t U'Mut1' ' lliii |d bier sont arrivs
des l'niis ik)x y m W x.^ tri
que je pui( vendre a pii* excessive nient bon mirch.
. L. Freetzmann ggerholm,
*^ > -% -IV TV
rtMaeviMt+t. | 9 < ,' \ K
HUIS du guAI
DEMANDEZ
Le chocolat en poudre
ou .. E%J9
iCocoa de Lehuii& FinkJ
^i

..-
X

Goutte
Rhumatismes
CraVelle
Artrh'ScU
Aigreurs
L'URODONA^
est au rhumaW
ce que la d"
est a la *"*.
Vamlcn'0*
l'avarie
r i'-'r!l.j
ri :.
r..-
Highest Purtty'M$}\
Absolument pur et d'un (tout lies agrable c est le ineilleuir^l
i.n m ntc danA toutes les bonnes flnrmacies etmaisons de dtail, |
1 'r*
r
' '-* .
Vaillant. $ Houot
Agents gnraux pour Ilaiti
EKMOt T il C I N L A N 0 * J'"^t,P1 ^
jiaii'l


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM