<%BANNER%>







PAGE 1

IfMAI IN *<> pau couiemu s HfW\ 1 uiuiiiiu luui ,i "ij \ colla jumu • v ....„ H.. U. Valimentalion Hydraulique Du quartier de SiAntoine C'est avec plaisir qi e nous avoua appria d'un des principaux tnteie se* que le Mimsira de tiav.iux puolica a recommande, d une IHIUJ tra spciale, la ptition des nao. t nls du quartier de 91 Antoine a 1 ingnieur in chef du Dpartemam des Travaux publics. M. l'earsurjs. : Celui ci seai empress du aaiair le Service Hydraulique de la ques non CD tmoignant le d^sir d'avuu I [33 a ce sujet nu rapport et un devis ie| -, ) plu lui que possible r ", M. Peaisoua ne s'est pas contenu[g \ de cette formalit, et il a l'mtrt qu'il attache demande des prupuiuiies du lioia, il ad re, en se reudaut ptiBouueile !., ment sur lea lieux, en cumpaguiu de M. Tippenbauer dont i activit et la connaissance des choses baiiieii nea sont bien connues,— tin Ud M rendre compte do l'importance de* ce quartier. Il a recueilli loua lea renseigne mats ncessaires, et ebt senti Ucl satisfait de cette vielle. 11 y a dooe lieu d'esprer que. avHui longtemps, le ncaaaaue sera tait pour dpnnei hiiti.-uciioii au quartier de >t Antoine et assurer ainsi bun complet dveloppement. Ajoutons que le nouveau rseau que le Service Hydraulique va ainsi jreer ne laidera pas s couvrir leb dpenses qu aura usessi Jea son installation, e augmenibiu lu recette liyuiauique d; l'on au-l'n ce. AVIS Seerlairerie d'Etat de* FlouDcea et 4a Commerce Le Dpartement a notili tous le* ledevibles dout i'a no m a ont t e itieves aui lea le^isliea du Dpart 8 ra.nt et des Htceveuis Coiiituunanx> /oncc.caa 1 unique rroio blie par le Lois et Arita.Cea I.OIN car pour le ua)et dr la iue des Ua et A r rtB publis au Journal Otli seines et demandant que le contrat, ciel ent de plua t commeutea de la ligne des Tramway* soit ob>er dans lea Quotidiens. Economie de 20 40 pour cent s^ faites vos achats civz Antaiue Talamas Rrt -u Magasin de I Etat, No 1735 La Maison vient de recevoir des 1 issus de toute finesse, 4 il aune G. 5 10 2.50, 3 et 4 6 .1 lu n 5 i 3 256 • 19 tj \i 5 4SI 3 m Roc de!* Paia, P.V?.!S •/ 1 ••..> %  \aillant $ H OU et AqtYtts gnitaux pour Baiti De nouveaux ers sei roui mis eu circula-. lion bc t. l^ali caill, Futernit, REPUIL'QUE D'HUll. E*tratl des Meules du Rentre du Gre/le du In hiinol de Premire Instant* d'' Port au Prince. Port au Prince,le Septembre 10-1 Un danyer Mon cher Directe ur, Le bon La Fontaine s c u il : liaviillcz prenez de la peine, c'est le fond qui manque le moins,— chez nous c est 1 attention, ce soni les prcautions qui manquent le plus.— |e viens aujoutd'buisignalei undarger, et je le tais par pure humanit, car je ne possde ni au'o, ni vu ton, 1 ni motocyclette, ni aucune sotte de vhicule. Ce danger est au pent del Maternit. Ce pont doit disparatre totalement car ayant travaill d'abord par la moisure du temp-, enauite cisel pour tre btonn, il peut s'ftondrsi .m impott; quel moment. Lu poitaat ce Uit i la connaissan • ce de 1 ingnieur en chet du Dcpaite menl des Travaux Publics, |e reste convaincu que le ncessaire sera lait, et vite ihndvite r un malheur re grettabie. (Jue chacun fasse SOJ devoir et :oat marchera bien. Sinrrement votre, P. RAVEAU Directeur de la Nouvelle Hati" toute beaut; tels que : Noie IKVI Me, cou.euia vanes Ciue au Cliine barres Creoe u Uiiue barre* franais Taltetas su.rieur noirs L'.ene oe Obine couleur Soierie Jackard Voile a batits de eoie couleur Cicou Ue voieCrpoo ue soie japonais couleur fleur Vuiie blanc Voile meic.rie couleur Voile de laiuo Mouttseliue a bairts de soie Moubeiine a barres couleur Toile a drap i) 4 i Toiie aisp ,4 | .Nai.hutiw blauc N nsouk rose Kiauelle coton flanelle de laine M pouces Fitnelle de laine 30 poucea t'ianelte mousseline Zphyr iDgtaii suprieur InUiennu uupeneure Voile fleure Nansouk percale Tte uuitu It 11 couleur pour jupes cabaidiu puui jupea Toile blsnihe a jours Toiles vanes poui jupes loile matelae Crise jaune i.n.-e cuuleur Calicot L dot suprieur, p<.e Calicot d-lamilie l'opliu supeneut pouri'jpes Kaki bltnc supneur Uuck blauc Chemisettes suprieures Uretellea diverses qualils Chapeaux de paille Chapeaux ae paille suprieure • bha a ft mines inerceriza lias lt mines de soie suprieure lias femme 111>rieur Chausseties meicenses Chukset>es co'.ou Cbauesettee oiuiuaires Chemines hommes Pann btach suprieur "Seige ai gais Seige bjeu maiio suprieur Diagonale noue tmpetit-ure bouliers divers pour homme* Tapis cits puui lubie Demicumat Lotions Piver Savon 1 oudre SarTal Uioderies, pu'ces de '2 i gourdeB I'.I.I.P.U uni et (leurs, toutes qualits et toutes diiueniiosij Un trouvra autsi d autres srticlts de choix des pnx tisinlH Accourez vite chez Antoine lalemos pour roi*" ta beaut finesse des mat ckandists rcemment arrives. aune paire douzaine douzaine douzaine douzaine 1C. 9 cf 7 2 151 11 r 175 150 251 S an U 1 121 25 20 21 2 i 4 'i 7 I i % 10 18 8 aune paire aune 10 or 8 ortt 5 or 5.] L'an ni' ppuf cent virp' et un ef v. il nous a t donn d'apprendre le Vndi dixh uit Aot d dix heures qu'avant mme la publication de no du m-t ; n ; tre note le ncessaire avait t lai AuOfrP tUi T ibnnal d-; Prcpar le Dparlement dts Travaux Pu mi'p lis'a" r p de Port su Prince et blic?. P!>r d*v^"t Nou. Montas Civi 1 com Prenant eu conidralion les do mis greffier de ce Tribunal ; lances du public le minutre Koy <| A compuu le sieur Paul Calice, demand la F> S. de mettte en cir Droprititr*, d^me-urart et domicili culation qu*ire cruvt:aux caiv de Port au Prince, tvtii' de Me I R, vaut desservn lesiuesdesCasemts ei D.'la'our, — ?cn avocat, L quel com des Miracles Ces cars setoni mis en! parant nou a dclar qu-il ieDonce circulation dans !e-s pierniers jourv puremen' et simplemert i la suc du mois de Novembre.Dtj des qu-' cession de Madame Vcuvt Guer pes travaillent i U llettioa de la : rier ('a'ice. ne E'vire Vnusca vui de la tue des Mincies. Godet, sa mre — dcide en cette Nos comphnunts *u Dpartement;ville, le neuf lOi de rett anne,— pa.UU1SUOl /rCclirCf ttf boite G. ai 15 Flacon S 1,00 2 et 2,50 2 Grand Holel de Fraa JP. P. l'ATMZl, propritaire^ Viennent d'arriver par le deti Clyde Steamhip Company ; Foreicjn Services L Bteamr KLklAC, ven; r'n avec plartr II drrnitr Navro do Pu'letin de II Commune de Pptl au Prince fa ( 256 V* C.-se S;;! ^u Registre U No 4 des fdes judi %  'aitts Ptiu Droi' bxe cicquan te cenlimer. Vante en yros ei en dtail a des P 3SSKP 8UIU9K9 DELORT, Pharmaciet, U, "•' %  •int-A.ntC.B C'EST LE MEILLEUR .1 M ''"' %  "< e. A. T^-i~'K 1 r J • Al'X.r-k.'. CD r--'1~ .T.HS"RTirS %  %  Le Directeur frincipui de ILmegis tre in ait. S gr ; A. IOUIOL Le Con:"eur, Cyrus SAUREL Peur ex t'd:tion co: ferme, Collai iooo • A Fi EURY, av. PNEUS FIKUSTO Par le steamer "lAUiana •' d hier sont arri'e* desPoyui.-yOxa & 30 x 3 1|2 que je puis (vendre pi il excessivement boo L. Preetzmana Aggerhoim, RUE DU QUAI Union Patriotique Aujourd'hui t 4 heur*B tr's irci— oe l'|>rk-iu)di. couvooaiiou du Comit au B'iie rccinl, pour comj 1 icaioo de IVrininiatratcur d V E l M O t T 11 -Pliarinacie Centrale rduits de toute fraicheut. Excution prompte tij* ordonnances — Spcialits pour ioutes UstnaM^ ~ C t! ^ A r. U .. Ayentgnral pour W*



PAGE 1

Quittz kmt ciGo iVo 4172 ^*~*— %  %  %  I II M DIKMTEtJR.pROPRin AlBf Oment-MAGLOIRE LINUMER!) 2f)CENTllifs Port an Prince, H*iti Quotidien (Vendredi 2 Septembre 1981 On ue doimna les donleurs morales qu'en s'entourant d'occupation. Le lude Sauve du dcourage meut. Duchesse d'ABRANTS HKDCTION Rie amricaine No, \dub Le Mirage Un beau jour, la crie t'clete. Elle clata a le faon d uo incendie qui, •vint de se montrer, couve ou l'nncelle qui l'engendre. D bonnes affifi qui ae croient qu'aux appae noces ont preteuau. our igaorele.travan soarooia de leliucelle.qur la criie tait inattendue et que rien ne l'avait prpaies. De l le nivaie del situation et le mirage dtipurs saelque tempa. ec d autant plus d< brio q :'.l avait hte d aller taire du cl.aroon Guan wmsmo. LH cliarbou ae diestae eu rame; 1furuta se condeu. eu nuage, et CM nua K ea, a l'horizon tirent et dlirent toute une trie de mirage., pui.que telle eat la lonciou du nuageJournal Mdical Hatien Nouvelles Etrangres PAR CABLE Ce fat d'abord le mirage lgialstif. o se souvient que, lors de la se. IN extraordinaire de l'anue paslie, il tait ques.ion d'un vaete re OMiemeut daua uotte lgislation Us gsos d'affaires, qui aot avant toat pratiques lsuinaient U BIIUS Cela eut lieu en dcembre de l'an ne dernier*; lage pour que tout le inonde d goiHi'. b __.„. .W^W.., ..i^.— M nw oomoies d affsires, notsirea.cour tnra, ts readent compte que toui wla tait du mirage, passrent astre chose. Et te eession lgislative %  psssa ssns encombre. -Mail le mirage n'avait fait; que sager de lonue; il apparut bisa-; ftr ,> %, loue celle de is liour Navsle ; A P ri le Mua ^ u \ U li hoaxa : JJnqnte. Lciaircsseiueut de te •'o ti*u 8 ioiui4.i eu haut eouiuii* Jtaahooexig.au uue B.mcHQpromp f a,re l blw "caruauou tint quelque istcooveoable de nombre d'sctes t mpB l0ut !" uo,,dtt 8U tialolue %  — •Depuis quelques Hoinaineaon an t.oace uue luiuie nouvelle : la Coin misai JU ana.uriale. Comme un aaotoide la procla mer srieusement, unua souiiuee Uisposa a noire que c?tie l'orme est deiiui-.i veiueut la ueruiere, et que te mirage finira par ae transformer eu laht. -locompie de 1 Occupstioa mi***, et le gouvernement smriaain "' nni, parait-il, par a'eu tendre •M?*. Duu vigoureux coip d MI, on rveilla le pays qui ee reJJJ 1 uu peu ae la prctdaotd agiJ* Cour vint, sigea et repartit. sWi'"£ v biende IUI courir aprs: ^ %  i s Ntagara ba'iteit ses noeuds Tant mieux, esquelles c il n'est pas un (aponais •soa qui lve daller attaquer les Las Unis travers le Pacifique De ir.me que, di -il, l €s Amricains 'aisoanao.e noseraient pu r/ei 1 uue guerre enita le [apoa et l'Ame tique. — La rumeur d'une guerre am ncann jtpoasuse. dit M. Smura Shi uuda. moatre de'quclle ssaair; U i;etuuce peut voquer le spectre de kl guerre. Il est pu>el d; la prealre au srieux. Mme si le lipoa avait ecoursaux arr„^ Si ra m; a il s'empa teit dv Phiippines et, d H.wi, il j'en tirerait aubunavaatige Le Japon ie pourrait exploiter ce< les 1 son piotit. D'autre part, supposons m ne que l'Amrique ait uue i Jtteassez puissante pout pouvoir s'opposer au passage d'une escadre japonaise, il j'en est pas moins viai que l'Ameri que peut taire plus de mal au lapon n temps de paix qu'elle ne lui en triai en temps de guerre. Le lapon ne M suiht pas 1 lui mme, L: r.z mme, l'aliment p.in apal du peupie japonais,doit rc,eo PARIS 28— AU djeunsr|offert pi e gouvernement traoiis en l'hua neur de la lgion, Mr Magino, mi nistre des pensions, a remerci la d 1 lgal on de sa visite et ajoute.vYou avez reconnu que nous tions ui oeuple pacifique demandant 1 vivrr -t travailler paisiblement, mjis en fcurit.Qui oserait dire srieusemen que nous abusmes de la victoire nous qui ne csures d'invoquer antre droit quand noas tions a^sez. torts pour recouru a la contrainte seus ne sommes p?s bi n ex ; geants, nous aemandons seulement que la victoire soit aussi pour nous une vie oire et que les calamits de la nais ae s'ajdutent pas pour nous aux mal sion actuelle sur ce poi t. Les jouruaux inpoisible que heurs de la guerre Aujourd'hui,nous >'ous demandons de nous aider i raliser la paix juse, quitable et hu %  naine. Soyons fraternellement asso -is comme nous le fmes pendant la guerre pour l'accomplissement de :ctte be.le tache. Au djeuner ofhrt aux lgionnaires amricains y assistaient le marchal Foch, les gnraux Berdoulat et Nivelle, Mme Douglas Robin on,Mr Dauielou et le prfet de police. L: mjor amricain Flood a pisie en revue les gardiens de la paix su. le parvis de Notre Ha me et leur a re mis les drapeaux offerts par la lgion au nom de la police de N.*w-York, de te police fdrale et la police d dpasser un milliard de matre or v compris le, intrts simples a ;> 0/0 l'a elle q ia .oit r.mpo.Uncv a t oret,t.o,:s,le reliquat productif dii tits i sunplea ;. e devant r r rorteHaunee r rn 1 e, U8 q 1 Uen WJ._ai beosao demande que tes *2PS£B? Ctt ^s, la d.acu' P re Prtndpalemei t estiment qu'il eat a Kiance paie tes ueretscomposs tendit qoerllia! uagi^, selon l-accord de Undr Joil verser tes, aMrtl. aimnlM ioS gmfi de i dette Dsos 73£S delamumeW.esb.dM. MM uS juscord au, .„ mmorandum rate 1 1 U4 r *sfs]k#og prvoyant i. C0 | Isoorstton de l'A le.uagoe te rai CQusiraetiOQ des p„ y , dvaste, h .Hi.e dicter de. question, corn plmentaires relatives U rastitn in ^chepreieidumrieroumot Les journaux de Berlin disent que assassinat d Krzbarg .rait de t> miss excution dune va.t2 cnasp|i.tiou poliu-que Le gouverneuout prendrait uumedisieiueoi des ,, J^^ -< Ln snsa*d ur. da 1 n .Sa d A Bleldrr8 €I d Italie ont ...tocm le gouvernement alle.n.od Je te dciaiei d envoyer ch.cun trs -eidjae eu 11 u ^ ld 1## fJg JJJ -w .. K wuu IC4CFIIC ci u pouce a.i. "%  %  * %  ouesis. il. oot rserve. Dis iscours furent pronool.* ,u OJ qis les mjsure. ncesesics par le mijor Flood, le prfet de ,",-12, ? i ;? D P i"' 1 oiem P"*po ,ce et le major Emery qS expri I $ •JjSfSS ?&*" 8ur '•• ** n de la l.ou ^Z^&SiSSVSS ma I admiration de la lgion pout le courage ei les grands services ren dus par la police. L: prsident Millerand a reu cette aptes midi, Hamsouillet, te lgion en lui souhutant U bienvenue. L constata faccttil quelle avait ei partout et confirma les sentiments de gratitude et d'admtutioa de la partie, importe de 1 tranger Linmio ~ •du.tioo d l'acier et du f?r est nsu lT? P Ur 1M •*""" NU: fisante.-Le catno, le Wa tes in % T pp S P dlat VOt,e brel Planes sont, pour l/iL oilor 22? AS?* COflDalire la I FfaD e !..,:, q"oa_ dfigure partois sous le pr is es ont arrt un cortge il.nt comme.no er rsonive.sau" de la pttUOs Isu..ebe,g t |. ont enleva aux Ofdciera leurs epees et a.tache leurs epaulettee sustne l'AHS frapri un tlgramme le Lonstantmopie aux jouruaux .1 ai coquine q je les turcs ont nrpris ei bir.u daua a, dsir I aile uoite grecque qui testait te tourner te po.11.uu de I. Sakana par le Sud. Lsi it.oapos, dont ,e cJinmindsn 2 *£**L'*W> wiiol cou l. Lepr,nc.pala,t,c r ed r ex P omt;oa JJlu.Utef par 'S S i0 le P'*' ^c -P-unu/elles. est te soie; le commerce de la sote'f la peindre Notre dmocratie pe du reste de EMSSI seraitan.nc s.lexporu.ion „ tait SV^VfSir^^^J^lzJ^^ 01 lever reprit et k Japon ff-'typothie dune guerre invita-1 ces p.ob'mes y a quelque peu conJJV* ,e 'apon et les Etats Uais sk 4 rJJntenat,t passe 1 l'tat de dogl ^""cotpdegens. "oefen* . %  1--. Ne I Blni ise laite aux laponais de Mji terrilotrerenCalilorne, ^[••tation amricaine contre ffs v tt pon ia Irtnd 1 $u ^,P ."Piles lclamatioris des l^-nis contre la pntra ioi des 3J" tt e Chine ont entreteou ^"Pinion au ccuis des derniers tribu. Quelle est par contre l'attitude de l'opinion japonaise ? £0 dnot du petit clan des mili tatistes, il y a accord entre le gou veraement, lanjeure partie du Pai ement et de la p'esse, pour prau juer ou conseiller une poli ique Iran thement pacisquc et pour repoass-r l'ide d'uncoiitl t avec Us £talsUais. Dans un article r:entque pub iai It NicH Sv.lfi de Tckio, le dput gjuvt 3 :r.: mal Sabura Shimada ex 3 Ijbn a dopi par ctitami jeu:|;-^--' ir.ai .-..iL-uii :.;::::,,,..,-, %  fficaQ. de la diecuson delposai .wc clart les raisons pour ieraiian.nt. s.lexpor.a.ion en et" u !" 7 !"!" M VOlre P ac a ^e,au.m:e jus -Les sojlsiisll prps arrte pendant penJant UQ n ou V P 1 de ,US, CC Sa C0DSC JJ** a.feststin II dans tOUt deux.La' concureoc, in di"n T ZTJS^" ^ P ' D i OI?f ^ riu b^^JT^! C . Utre %  ^ di \* n!n< ,, ~A 1 % l elle n abandonna pont dans la vie l r Btt * uns LJ isiti de unsha n* 2RS£<5S@S SE! %  "• %  "-"= S3S&&& ml comme rsultat une grande sur%  P ,u d ; nl g ei %  ? "* "ctiproduction au Japon, ifs pss Jii '.. 4 f C,le Siurc U P g.•e peut se sulfite est dans uta.r l "T "?* %  C 0D< uls au *** non conomique d.fficU,u OdVeeM •! Pa,X ? &*?' ta d,gBll pa guerre clate, et le Ja f .a soufi". ^L m dC to te ies ^ plusencore que u'a soui,t flh-| Une tte de nuit a t offerte hier Pourquoi!. Japon ne cojperer.it. Zl g T,'", P r/" -""f .1 pas avec les puissances europenX .""fi l to .' C $CSt d ti et amucames, Hoi ^^n^i^^^V 1 ^"^^^ avec la Cb.oe, de lut.t en prena fffl iU millea <** $00 comme bases de sa polit que kl ^ ^ 8"d,ose retraite aux I un cpesdelal.b.e enneurrence et de b " pendant du lro:adro es pone ouveite; ,1 nbliendr.. : .ms> de arr,Ve V 1^ k lf L l io J la Chine les matires premires don U ' **""*** I abesom et lu. donnerait, en "hau T *?* V '. r mbr f eulul 8- r. des produits manul.cturs }$, du ^ d u \ t0i l: upoa .oopisii uue politique ,mpar K 7 pi 1 deS d P : hes d W ' Pais et terme envers la Chine IODIbid ; u UX jau'Q" le proj t d'ac non publique amiicaine voluera.t ?' d,S;u, par MM Lou.hsur et et a. moatrcrait d spose i acords, n au 5l, P uie Bttmmeat l'a: 1 ceptation pu l'Aaiem-gis d pa-eOsais ditteri tn .h.og^ de pre.l |eur indpeadance aux Philippins : ainu le lapjn participera. t aux beu faits de la civilisation. t LJ bi.uct notic conduite naiio nale sur des principes de paix et c' qui', nous finirous par Ir.omphcr des politiciens t jrogo.stes qui ne Battent qui de prirart'ismii.ta-'cs naiurrs irnindiaas. L'Aile s'eo gra cfle.taer d;s li en nature jusqu'en tviier ai une va.eur de 8 milliards m. k. or. Li somma rem'joaraer annuelle meut ,;a: la France ue pourrait pa f .ions en mag .e vraisoas 1026 po coutre l*NdfAWn*OPui Vpr. jours de combu les turcs obimreJJ .e-grecas, null „ u JJf^j AsfcarU. Les grecs perdirent bes? coup d d inswrisl.nnuoiii et coi vo. ue plan de Csmugoe Yes %  ,/,.' prnm,.. Les grecsln. U .,ts eu ralit p., ,. mailq w £"*&* co.pdlomm... son. .be.au' p ^ u in*.ru" ^" r '* iLuGK\OE-Le. insurg. rnirJi;,s-u.aHut„,f„ )u Je 5^72 fsil aux truapea du gouveroaiiisit dAtbsiiis ..Aprs l.iu g dunebaS dipiasdigjoar les troupe* .1 •'s..esse.ituireoten dsordre te s sio. plus di cent morts et 2 drapeaux. ur CALICWLe. fanatiques Monlah %  tmblsn vouloir proclamer teboma rub„ dans le. district, soulev. IXiSlt dripeau verl ,,0l 5 Varits comte de Monte Crisio y et utrs • i fnsodes G-t L QT*& m4 .*-• %  'u+ .t '' %  %  • .' ..


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05466
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Friday, September 02, 1921
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05466

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
Quittz kmt ciGo iVo 4172
^*~* I II M
DIKMTEtJR.pROPRin AlBf
Oment-MAGLOIRE
LINUMER!) 2f)CENTllifs
Port an Prince, H*iti
Quotidien
(Vendredi 2 Septembre 1981
On ue doimna les don-
leurs morales qu'en s'en-
tourant d'occupation. Le
lude Sauve du dcoura-
ge meut.
Duchesse d'ABRANTS
HKDCTION Rie amricaine No, \dub
Le Mirage

Un beau jour, la crie t'clete. Elle
clata a le faon d uo incendie qui,
vint de se montrer, couve ou
l'nncelle qui l'engendre. D bonnes
affifi qui ae croient qu'aux appae
noces ont preteuau. our igaore-
le.travan soarooia de leliucelle.qur
la criie tait inattendue et que rien
ne l'avait prpaies. De l le nivaie
del situation et le mirage dtipurs
saelque tempa.
ec d autant plus d< brio q :'.l avait
hte d aller taire du cl.aroon Guan
wmsmo. Lh cliarbou ae diestae eu
rame; 1- furuta se condeu. eu
nuage, et CM nuaKea, a l'horizon
tirent et dlirent toute une trie de
mirage., pui.que telle eat la lonciou
du nuage-
Journal Mdical
Hatien
Nouvelles Etrangres
PAR CABLE
Ce fat d'abord le mirage lgialstif.
o se souvient que, lors de la se.
IN extraordinaire de l'anue pas-
lie, il tait ques.ion d'un vaete re
OMiemeut daua uotte lgislation
Us gsos d'affaires, qui aot avant
toat pratiques lsuinaient U biius
Cela eut lieu en dcembre de l'an
ne dernier*; quelques uioiri nous sparaiem du
eliaut ttate-Uuis. il tut entendu que. ds
m ara de cette anne, le hululions!
iaot attenduea se ralisaiaient.<,iUele
dota d'encre coulreut autour de
cette question- VVtlaoo n'tait bou
y- , r----- .^rendis qu'avec des pincettes et
'te ans le lgimu de la proprit | quant sl.rdwg, .oq pidestal etau
toocire. b.en qu'il toit b.eu .ulendu I tout d.esa en Maiti : il u 4"ai' auSI
ses la Constitution n'accorde l- apparat, a at y monter
franger le uieii de propu.e foocij Des joura se passrent' nuis dee
te?,12lta0BMl1 on a su ...usines le 4 Lr. tait inaugure
MfosD cr une etmoephere favo'e. aucun changement u avait l'air d
Z ffrleirtD*r' el, tap'que le Prsident de la Rpublique
dSRwii *2?Ja CoD?11 a'MiU *' sdre.aaer uu me*
?dat allait tre de dcider coidursa.e important au Piaidem liar-
NDSDt cette atmosphre. d.ug. ua son lection, il fallait at
U repnss dus affaires et u a usor. tendre la rponae de celui-ci. afin
"ne cela. Aussul 1 actiou le d'tre ax sur ses intention*.
vs oriente dans ce sise, lee L le mirage du Mare se chan
_ jnilaiani s'ouvrir et les trau g en celui da message.
tions ayai.t la proprit pour ob
jstsllaisut repreudia comme ces* La coup do message fut senss ion
"* derniers- jnei; te mise en scne et lea dcora
. a lieu de cela, les coffres restent ""lat 8ie (.ul*ns*' " con.equen
'fcroei- les trangers, qui avsieutt ?.e; t ** l0,f ,B eJgo arr:vs-t-
tex mal .vis, p.ou! fermer lea U*2*J* nuw- ** "
aisuries -onditions mutes par ut vu d-"8 lM *" de la Lga
Constitution 1 exercice par eux "00 ama"c"D Uue de fois u omi
adroit de proprit foncire, du il8/ Pur ^fuullie la cu1"'" du
Kat pour se mettre S l'abri de dou ;FalW8 N*"""- Uue de toia il fut
fars.se. surpiisee. se dfaire des heJittp*r ltt ******* de H*P"
jsoshivement acquis, tandis que Illa"
-Noua avons reu le dernier fasci
cnle de rette intreasisnte revue m
'icsiequicontiot lee matire* ui
vantes :
1 Pour la cration d'un Miois
1re d l'Hygine en Iteii ( Sui-e ).
- fctnde sur te Vaccin Aatitnberco
leux Bosssn- 3 = Loi sur la Vacciaa
'ion et la reviicciuation obligatdire,
* La pratique de la Vaccinothra
pie Anigeio-occque, par le Dr
KrapoiaDalsncoor.5 La tbse de
Mdecine, par le Dr Iraooie Dslen
cuur. go b bliograpbie l o Autour
des Pharmacie.
Le mirage allait cro.saaot Un jour
uue poins lettre d'une uzaue de
ligues fut reuuae publique ,daus uu
quotidien de la place ; c mit te
, Hiessage- i u n eu fallut paa davu
>lage pour que tout le inonde d
goiHi'.
b -------__.. .W^W.., ..i^. Mnw
oomoies d affsires, notsirea.cour
tnra, ts readent compte que toui
wla tait du mirage, passrent *
astre chose. Et te eession lgislative
psssa ssns encombre.
-Mail le mirage n'avait fait; que
sager de lonue; il apparut bisa-; ftr ,>
%, loue celle de is liour Navsle; APri' le Mua^ u\Uli hoaxa* :
JJnqnte. Lciaircsseiueut de te 'o ti*u8ioiui4.i eu haut eouiuii*
Jtaahooexig.au uue B.mcHQpromp fa,re- l-blw "caruauou tint quelque
istcooveoable de nombre d'sctes tmpB l0ut !" 'uo,,dtt 8U tialolue-
-- Depuis quelques Hoinainea- on an
t.oace uue luiuie nouvelle : la Coin
misai ju ana.uriale.
Comme un aaotoide la procla
mer srieusement, unua souiiuee
Uisposa a noire que c?tie l'orme est
deiiui-.iveiueut la ueruiere, et que te
mirage finira par ae transformer eu
laht.
-locompie de 1 Occupstioa mi-
***, et le gouvernement smriaain
"' nni, parait-il, par a'eu tendre
M?*. Duu vigoureux coip d
mi, on rveilla le pays qui ee re-
JJJ1 uu peu ae la prctdaotd agi-
J* Cour vint, sigea et repartit.
sWi'"v* biende iui courir aprs:
^is Ntagara ba'iteit ses noeuds
Tant mieux,
esquelles c il n'est pas un (aponais
soa qui lve daller attaquer les
Las Unis travers le Pacifique De
ir.me que, di -il, ls Amricains
'aisoanao.e noseraient pu r/ei
1 uue guerre enita le [apoa et l'Ame
tique.
La rumeur d'une guerre am
ncann jtpoasuse. dit M. Smura Shi
uuda. moatre de'quclle ssaair; U
i;etuuce peut voquer le spectre de
kl guerre. Il est pu>el d; la prealre
au srieux. Mme si le lipoa avait
ecoursaux arr^Si ram; a il s'empa
teit dv Phiippines et, d H.wi, il
j'en tirerait aubunavaatige Le Japon
ie pourrait exploiter ce< les 1 son
piotit. D'autre part, supposons m ne
que l'Amrique ait uue i Jtte- assez
puissante pout pouvoir s'opposer au
passage d'une escadre japonaise, il
j'en est pas moins viai que l'Ameri
que peut taire plus de mal au lapon
n temps de paix qu'elle ne lui en
triai en temps de guerre.
Le lapon ne m suiht pas 1 lui
mme, L: r.z mme, l'aliment p.in
apal du peupie japonais,doit rc,eo
Paris 28Au djeunsr|offert pi
e gouvernement traoiis en l'hua
neur de la lgion, Mr Magino, mi
nistre des pensions, a remerci la d1
lgal on de sa visite et ajoute.vYou
avez reconnu que nous tions ui
oeuple pacifique demandant 1 vivrr
-t travailler paisiblement, mjis en
fcurit.Qui oserait dire srieusemen
que nous abusmes de la victoire
nous qui ne csures d'invoquer
antre droit quand noas tions a^sez.
torts pour recouru a la contrainte .
seus ne sommes p?s bi n ex;geants,
nous aemandons seulement que la
victoire soit aussi pour nous une vie
oire et que les calamits de la nais
ae s'ajdutent pas pour nous aux mal
sion actuelle
sur ce poi t.
Les jouruaux
inpoisible que
heurs de la guerre Aujourd'hui,nous
>'ous demandons de nous aider i
raliser la paix juse, quitable et hu
naine. Soyons fraternellement asso
-is comme nous le fmes pendant
la guerre pour l'accomplissement de
:ctte be.le tache.
Au djeuner ofhrt aux lgionnai-
res amricains y assistaient le mar-
chal Foch, les gnraux Berdoulat et
Nivelle, Mme Douglas Robin on,Mr
Dauielou et le prfet de police.
L: mjor amricain Flood a pisie
en revue les gardiens de la paix su.
le parvis de Notre Ha me et leur a re
mis les drapeaux offerts par la lgion
au nom de la police de N.*w-York,
de te police fdrale et la police d
dpasser un milliard de matre or v
compris le, intrts simples a ;> 0/0
l'a elle q ia .oit r.mpo.Uncv a t
oret,t.o,:s,le reliquat productif dii
titsi sunplea ;. e devant r
rrorteHauneerrn1e,U8q1Uen
WJ._ai beosao demande que tes
*2PSB? Ctt^s, la d.acu-
' Pre Prtndpalemei t
estiment qu'il eat
a Kiance paie tes
ueretscomposs tendit qoerllia!
uagi^, selon l-accord de Undr
Joil verser tes, aMrtl. aimnlM ioS
gmfi de i dette Dsos 73S
delamumeW.esb.dM. MM uS
juscord au, . mmorandum rate
1 1-U4. r*sfs]k#og prvoyant i. C0|
Isoorstton de l'A le.uagoe te rai
CQusiraetiOQ des py, dvaste, h
.Hi.e dicter de. question, corn
plmentaires relatives U rastitn in
^chepreieidumrieroumot
Les journaux de Berlin disent que
assassinat d Krzbarg .rait de
t> miss excution dune va.t2
cnasp|i.tiou poliu-que Le gouverne-
uout prendrait uumedisieiueoi des
,, J^^ -< Ln snsa*d ur. da
1'"n.Sad, ABleldrr8 I d Italie ont
...tocm le gouvernement alle.n.od
Je te dciaiei d envoyer ch.cun trs
-eidjae eu 11 .u ^ld,1## fJg JJJ
-w .. Kwuu ic4cfiic ci u pouce a.i.--------- "- * ouesis. il. oot
rserve. Dis iscours furent pronool.*,uOJ qis les mjsure. ncesesi-
cs par le mijor Flood, le prfet de ,",-12, ?i;?D"Pi"'1 *oiem P"*-
po ,ce et le major Emery qS expri I$JjSfSS?&*" 8ur ' **
n de la l.ou ^Z^&SiSSVSS
ma I admiration de la lgion pout
le courage ei les grands services ren
dus par la police.
L: prsident Millerand a reu cette
aptes midi, Hamsouillet, te lgion
en lui souhutant U bienvenue. L
constata faccttil quelle avait ei
partout et confirma les sentiments
de gratitude et d'admtutioa de la
partie, importe de 1 tranger Linmio ~ --------------- -
du.tioo d l'acier et du f?r est nsu lT? PUr 1m *""" NU:
fisante.-Le catno, le Wa tes in %T pp"S P"dlat VOt,e brel
Planes sont, pour l/iL oilor 22? AS?* COflDalire laIFfaD-e
!..,:, q"oa_dfigure partois sous le pr
is es ont arrt un cortge il.nt
comme.no er rsonive.sau" de la
pttUOs Isu..ebe,gt|. ont enleva
aux Ofdciera leurs epees et a.tache
leurs epaulettee sustne
l'AHS frapri un tlgramme
le Lonstantmopie aux jouruaux .1
ai coquine q je les turcs ont nr-
pris ei bir.u daua a, dsir I aile
uoite grecque qui testait te tourner
te po.11.uu de I. Sakana par le Sud.
Lsiit.oapos, dont ,e cJinmindsn
2 ***L'*W> wiiol cou
l. Lepr,nc.pala,t,credrexPomt;oa JJlu.Utef par'SS, i0" le P'*' ^c -P-unu/elles.
est te soie; le commerce de la sote'f la peindre Notre dmocratie pe du reste de Emssi
seraitan.nc s.lexporu.ion tait SV^VfSir^^^J^lzJ^^
01 lever reprit
et k Japon

ff-'typothie dune guerre invita-1 ces p.ob'mes y a quelque peu con-
JJV* ,e 'apon et les Etats Uais! "sk*-4
rJJntenat,t passe 1 l'tat de dog-
l ^""cotpdegens.
"oefen* .- -__ 1--.
Ne
I Blni
ise laite aux laponais de
Mji terrilotrerenCalilorne,
^[tation amricaine contre
ffs v *tt 'pon ia Irtnd*1 $u
^,p ."Piles lclamatioris des
l^-nis contre la pntra ioi des
3J"tt. e Chine ont entreteou
^"Pinion au ccuis des derniers
tribu.
Quelle est par contre l'attitude de
l'opinion japonaise ?
0 dnot du petit clan des mili
tatistes, il y a accord entre le gou
veraement, lanjeure partie du Pai
ement et de la p'esse, pour prau
juer ou conseiller une poli ique Iran
thement pacisquc et pour repoass-r
l'ide d'uncoiitl t avec Us talsUais.
Dans un article r:entque pub iai
It NicH Sv.lfi de Tckio, le dput
gjuvt 3 :r.: mal Sabura Shimada ex
3
Ijbnadopi par ctitami jeu:- |;-^--' ir.ai .-..iL-uii :.;::::,,,..,-,
fficaQ. de la diecuson delposai .wc clart les raisons pour
ieraiian.nt. s.lexpor.a.ion en et" u !" 7! M, VOlre' Pac'a^e,au.m:e jus -Les sojlsiisll prps
arrte pendant penJant UQ n ou VP"1 de ,US,'CC' Sa C0DSC JJ** a.feststin II dans tOUt
deux.La' concureoc, indi"nTZTJS^" ^ P'Di 'OI?f^ riu b^^JT^! C.Utre ^
di \* n!n< ,, ~a 1 ? l elle n abandonna pont dans la vie lrBtt*,uns Lj isiti de unsha n*
2rS<5s@S SE- ""-"= S3S&&&
ml comme rsultat une grande sur- P,u* "d;nl g ei ? "* "cti-
production au Japon, ifs pss Jii '.. 4f C,le *Siurc U P g.-
e peut se sulfite est dans uta.rl "T "?* C,0D non conomique d.fficU,u OdVeeM ! Pa,X ? &*?' ta d,gBll pa'
guerre clate, et le Jaf.a soufi". ^L *m dC to"te ies ^
plusencore que u'a soui,t flh-| Une tte de nuit a t offerte hier
Pourquoi!. Japon ne cojperer.it. Zl *g T,'", Pr/" -""f '
.1 pas avec les puissances europen- X .""fi l "to .' 'C $CSt d
ti et amucames, Hoi ^^n^i^^^V1^"^^^
avec la Cb.oe, de lut.t en prena fffl- iU millea <** $00
comme bases de sa polit que kl ^ ^ 8"d,ose retraite aux I un
cpesdelal.b.e enneurrence et de b" pendant du lro:adro es
pone ouveite; ,1 nbliendr.. : .ms> de arr,Ve V 1^ k lf L" l*io'J
la Chine les matires premires don *U **""***
I abesom et lu. donnerait, en "hau T *?* V '.rmbrfeulul 8-
r. des produits manul.cturs }$, du ^ d,u \t0i*l:
upoa .oopisii uue politique ,mpar k 7 *pi*1 deS dP:hes d W'
Pais et terme envers la Chine Iodi- bid;u ux jau'Q" le proj t d'ac
non publique amiicaine voluera.t ?' d,S;u, par MM' Lou.hsur et
et a. moatrcrait d spose i acords, n'au' 5l,Puie Bttmmeat l'a: !
1 ceptation pu l'Aaiem-gis d pa-e-
Osais ditteri tn .h.og^ de pre.l
|eur indpeadance aux Philippins :
ainu le lapjn participera.t aux beu
faits de la civilisation.
t Lj bi.uct notic conduite naiio
nale sur des principes de paix et c'
qui', nous finirous par Ir.omphcr
des politiciens t jrogo.stes qui ne
Battent qui de prirart'ismii.ta-'cs ,
naiurrs irnindiaas. L'Aile
s'eo gra cfle.taer d;s li
en nature jusqu'en tviier
ai une va.eur de 8 milliards
m. k. or.
Li somma rem'joaraer annuelle
meut ,;a: la France ue pourrait paf
.ions en
mag .e
vraisoas
1026 po
coutre
l*NdfAWn*OPui Vpr.
jours de combu les turcs obimreJJ
.e-grecas, null ,u JJf^j
AsfcarU. Les grecs perdirent bes?
coup dd inswrisl.nnuoiii et coi vo.
ue plan de Csmugoe Yes ,/,.'
prnm,.. Les grecsln. U .,ts eu
ralit p., ,. mailq w "*&*
co.pdlomm... son. .be.au' p^u
in*.ru- ^"r '*
iLuGK\OE-Le. insurg. rnirJi-
;,s-u.aHut,f)u,Je 5^72
fsil aux truapea du gouveroaiiisit
dAtbsiiis..Aprs l.iugdunebaS
dipiasdigjoar les troupe* .1
's..esse.ituireoten dsordre te s
sio. plus di cent morts et 2 dra-
peaux. ur*
CALICW- Le. fanatiques Monlah
tmblsn vouloir proclamer teboma
rub dans le. district, soulev.
IXiSlt dripeau verl ,,0l5
Varits
comte de Monte Crisio
y et
utrs
i fnsodes
G-t
L

QT*& m-4. .*-'-
u+
.t ''"
.- ..


If- MAI IN

*<>
pau couiemu s HfW\ 1
uiuiiiiu luui ,i "- ij \
colla jumu v
.... H.. U.- '
Valimentalion
Hydraulique
Du quartier de Si- Antoine
C'est avec plaisir qi e nous avoua
appria d'un des principaux tnteie
se* que le Mimsira de tiav.iux pu-
olica a recommande, d une Ihiuj
tra spciale, la ptition des nao.
t nls du quartier de 91 Antoine a
1 ingnieur in chef du Dpartemam
des Travaux publics. M. l'earsurjs.:
Celui ci seai empress du aaiair
le Service Hydraulique de la ques
non cd tmoignant le d^sir d'avuu I [33
a ce sujet nu rapport et un devis ie| -, )
plu lui que possible r",
M. Peaisoua ne s'est pas contenu- [g \
de cette formalit, et il a
l'mtrt qu'il attache
demande des prupuiuiies du lioia,
il ad re, en se reudaut ptiBouueile !.,
ment sur lea lieux, en cumpaguiu
de M. Tippenbauer dont i activit et
la connaissance des choses baiiieii
nea sont bien connues, tin Ud m
rendre compte do l'importance de*
ce quartier.
Il a recueilli loua lea renseigne
mats ncessaires, et ebt senti Ucl
satisfait de cette vielle.
11 y a dooe lieu d'esprer que.
avHui longtemps, le ncaaaaue sera
tait pour dpnnei hiiti.-uciioii au
quartier de >t Antoine et assurer
ainsi bun complet dveloppement.
Ajoutons que le nouveau rseau
que le Service Hydraulique va ainsi
jreer ne laidera pas s couvrir leb
dpenses qu aura usessi Jea son
installation,e augmenibiu lu recette
liyuiauique d; l'on au-l'n ce.
AVIS
Seerlairerie d'Etat de*
FlouDcea et 4a
Commerce
Le Dpartement a notili tous le*
ledevibles dout i'a no m a ont te
itieves aui lea le^isliea du Dpart8
ra.nt et des Htceveuis Coiiituunanx>
ftci' 19*^1 qui les concerne.
ieB Comuititjsnta et Sociu-'a bu-(
jets a payer ces impts et qui n'au!
i aient reu la leltte du via eunt invi
tes par le prsent se conformer
aux diapoaiuonade ladite Loi tint,
pour ce qui concerne leur dclara; A d (nm(i!et d'a-i
tun uoe pour le p.iement de leur ,i t ... ;,.,. ..
uxe la date et de la mariera ia ViDl h>/oncc.caa 1 unique rroio
blie par le Lois et Arita.Cea i.oin car pour le ua)et dr la iue des Ua
et ArrtB publis au Journal Otli seines et demandant que le contrat,
ciel ent de plua t commeutea de la ligne des Tramway* soit ob>er
dans lea Quotidiens.
Economie de 20 40 pour cent s^
faites vos achats civz
Antaiue Talamas
Rrt -u Magasin de I Etat, No 1735
La Maison vient de recevoir des 1 issus de toute finesse, 4 il
aune
G. 5
10
2.50, 3 et 4
6
.1
lu
n
5
i
3
256
19
tj
\i
5
4SI
3
m
- Roc de!* Paia, p.v?.!S
/ 1
..>
\aillant $ H OU et
AqtYtts gnitaux pour Baiti
De nouveaux ers se- i
roui mis eu circula-.
lion
bc t.
l^ali
caill, Futernit,
REPUIL'QUE D'HUll.
E*tratl des Meules du
Rentre du Gre/le du In
hiinol de Premire Instant*
d'' Port au Prince.
Port au Prince,le Septembre 10-1
Un danyer
Mon cher Directe ur,
Le bon La Fontaine s c u il : lia-
viillcz prenez de la peine, c'est le
fond qui manque le moins, chez
nous c est 1 attention, ce soni les pr-
cautions qui manquent le plus. |e
viens aujoutd'buisignalei undarger,
et je le tais par pure humanit, car
je ne possde ni au'o, ni vu ton,1,
ni motocyclette, ni aucune sotte de
vhicule. Ce danger est au pent de-
l Maternit. Ce pont doit disparatre
totalement car ayant travaill d'a-
bord par la moisure du temp-, en-
auite cisel pour tre btonn, il peut
s'ftondrsi .m impott; quel moment.
Lu poitaat ce Uit i la connaissan
ce de 1 ingnieur en chet du Dcpaite
menl des Travaux Publics, |e reste
convaincu que le ncessaire sera lait,
et vite ihndviter un malheur re
grettabie.
(Jue chacun fasse soj devoir et
:oat marchera bien.
Sinrrement votre,
P. RAVEAU
Directeur de la Nouvelle Hati"
toute beaut; tels que :
Noie Ikvi Me, cou.euia vanes
Ciue au Cliine barres
Creoe u Uiiue barre* franais
Taltetas su.rieur noirs
L'.ene oe Obine couleur
Soierie Jackard
Voile a batits de eoie couleur
Cicou Ue voie-
Crpoo ue soie japonais couleur fleur
Vuiie blanc
Voile meic.rie couleur
Voile de laiuo
Mouttseliue a bairts de soie
Moubeiine a barres couleur
Toile a drap i)4i
Toiie aisp ,4 |
.Nai.hutiw blauc
N nsouk rose
Kiauelle coton
flanelle de laine M pouces
Fitnelle de laine 30 poucea
t'ianelte mousseline
Zphyr iDgtaii suprieur
InUiennu uupeneure
Voile fleure
Nansouk percale
Tte uuitu
It 11 couleur pour jupes
cabaidiu puui jupea '
Toile blsnihe a jours
Toiles vanes poui jupes
loile matelae
Crise jaune
i.n.-e cuuleur
Calicot L dot suprieur, p<.e
Calicot d-- lamilie
l'opliu supeneut pouri'jpes
Kaki bltnc supneur
Uuck blauc
Chemisettes suprieures
Uretellea diverses qualils
Chapeaux de paille
Chapeaux ae paille suprieure
bha a ft mines inerceriza
lias lt mines de soie suprieure
lias femme 111>rieur
Chausseties meicenses
Chukset>es co'.ou
Cbauesettee oiuiuaires
Chemines hommes
Pann btach suprieur
"Seige ai gais
Seige bjeu maiio suprieur
Diagonale noue tmpetit-ure
bouliers divers pour homme*
Tapis cits puui lubie
Demicumat
Lotions Piver
Savon
1 oudre SarTal
Uioderies, pu'ces de '2 i gourdeB
I'.i.i.p.u uni et (leurs, toutes qualits et toutes diiueniiosij
Un trouvra autsi d autres srticlts de choix des pnx tisinlH
Accourez vite chez Antoine lalemos pour roi*" ta beaut
finesse des mat ckandists rcemment arrives.
aune
paire
douzaine
douzaine
douzaine
douzaine
1C. 9 cf 7
2
151
11
r
175
150
251
S
an
U
1
121
25
20
21
2
i
4
'i
7
I
i
%
10
18
8
aune
paire
aune
10
or 8
ortt
5
or 5.]
L'an ni' ppuf cent virp' et un ef
v. il nous a t donn d'apprendre le Vndi dix-huit Aot d dix heures
qu'avant mme la publication de no du m-t;n ;
tre note le ncessaire avait t lai AuOfrP tUi T ibnnal d-; Prc-
par le Dparlement dts Travaux Pu mi'p lis'a"rp de Port su Prince et
blic?. P!>r d*v^"t Nou. Montas Civi1, com
Prenant eu conidralion les do mis greffier de ce Tribunal ;
lances du public le minutre Koy <| A compuu le sieur Paul Calice,
demand la F> S. de mettte en cir Droprititr*, d^me-urart et domicili
culation qu*ire cruvt:aux caiv de Port au Prince, tvtii' de Me I R,
vaut desservn lesiuesdesCasemts ei D.'la'our, ?cn avocat, L quel com
des Miracles Ces cars setoni mis en! parant nou a dclar qu-il ieDonce
circulation dans !e-s pierniers jourv puremen' et simplemert i la suc
du mois de Novembre.Dtj des qu-' cession de Madame Vcuvt Guer
pes travaillent i U llettioa de la : rier ('a'ice. ne E'vire Vnusca
vui de la tue des Mincies. Godet, sa mre dcide en cette
Nos comphnunts *u Dpartement;ville, le neuf lOi de rett anne, pa.UU1SUOl /rCclirCf ttf
boite
g. ai
15
Flacon S
1,00 2 et 2,50
2
Grand Holel de Fraa
jP. P. l'ATMZl, propritaire^
Viennent d'arriver par le deti
Clyde Steamhip
Company
;Foreicjn Services
L Bteamr KLklAC, ven ternent d New-York, sera ici lund.
0 du courant et laissera le m^nv
jour pour les por's de la via Kingston.
JPjrt- u-.Muce. le 2 Sppt"-bie PJ21
E. F. CLEMENTS
Central Aqcnt
des TthVtUl lubiics et la PCS.
Bulletin communal
Nous a\or>; r'n avec plartr II
drrnitr Navro do Pu'letin de II
Commune de Pptl au Prince fa cu'e ( janvier Fvrier-Mais 1921 )
qui iont;ent d p.ie'rffsaptfs r ce.
peuvant ioticrri le contnbuib'e e*
le public en gnral.
oontiH
CONSTIPATION
pi'fucz les
OOMFRIMtO
la succession tant pics onieuse
que prefi able. j
Dont acte . Le comparant final]
que son avocat ont sign avec nous,]
aprs lecture.
Vins de bordeaux
Kpugl^ 5.00 gai-
Blanc ,'610
S g- : Paul Calice. Mortas Civil/ **'8 v'ns ,ins Par Ca'sse tl foujouis fameux vin du
CAPOB
1. R. Delatour.
Enregistr l'on au Prince, ,
dix huit Act mil Oeot flt virgt|ra*On/MlO(e^|
t i u tel o 25">(256 V* C.-se S;;!
^u Registre U No 4 des fdes judi
'aitts Ptiu Droi' bxe cicquan
te cenlimer.
Vante en yros ei en dtail a des P
3SSKP
8UIU9K9
DELORT, Pharmaciet,
U, "' int-A.ntC.B
c'est le MEILLEUR
.1 M ''"'"<
e. a. T^-i~'K 1 r j
Al'X.r-k.'. CD r--'1~ .T.HS"RTirS
..... "
Le Directeur frincipui de ILmegis
tre in ait.
S gr ; A. IOUIOL
Le Con:"eur, Cyrus SAUREL
Peur ex t'd:tion co: ferme,
Collai iooo
A Fi EURY, av.
PNEUS FIKUSTO
Par le steamer "lAUiana ' d hier sont arri'e*
desPoyui.-yOxa & 30 x 3 1|2
que je puis (vendre pi il excessivement boo
L. Preetzmana Aggerhoim,
RUE DU QUAI
Union Patriotique
Aujourd'hui t 4 heur*B tr's irci-
oe l'|>rk-iu)di. couvooaiiou du
Comit au B'iie rccinl, pour comj
, 1 icaioo de IVrininiatratcur d

V E l M O t T 11
____.--
Pliarinacie Centrale
rduits de toute fraicheut. Excution prompte tij*
ordonnances Spcialits pour ioutes UstnaM^
~ C t! ^ A r. U .. Ayentgnral pour W*


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM