<%BANNER%>







PAGE 1

LE MATIN Parisiana IKUDl Domino liouge Le sensationnel loeaen d venturave** l'in'rpi'tp | ucill Love. 7e, 8e et 9e pisodes Entre G1 retard dpass; de 'a suspension avec suppression de la totalit du traitement si le retaid f pates dix |0U r ? et de la rvocation.encas de iciJ>ve; le tout ?ans prjudice des peine dicte par I an. 150 du Cod* Pnal Art 62— Les Mag strats Corami eaux sont tenus, loua peine de de uiulioc; de communiquer aux A micistraleurs et aux Prposs d'Ad ministralion des Linances, .1 Ion 1 rquisiuor, le I'.C des patentes d< lanne en cours et de leur tourni tous les renseignements propres l< confection des tles et a assurer 1 perception du droit de licence. Ait 6} — Le dto.t de licence ftri de la moiti ( rdu t au quart ra 1 article 6j de 1a loi 16 Aot 1911 J de la quotit de la patente de chaq rootriDUble trarga La perctp or en se r a rgle d'apr; le nomb e d* tablissements et non d aprs ceiu des personnes qui us exploitent, d sorte que le coruribaable qui a plu sieurs dbits spars ou qui lltTO plusieurs inlustnes ou professons sera tenu Je se munir d une Iteenc s-pciale pour chacun de ses tablit $-ments. Art 64—La demaude de licence sert adresse dsormais au Scrtain d'Iitat des finances. Elle indiquer, les noms etpieioms du contribn b'e ? Sa nL ocalit sa demeure, le genre de commerce, d'industrie nr de p oftssioa qu il exetee le nomb t et la situation ur ses elablissemen . Il y sera joint le rcpiss de la B-P H ue Nationale d Hati attestant pac quittement du Droit de licence.sous peine de refus de la licence. A r f 65. ]— La demande de |i rence don lre fa:te du 1er au 2 > Octobie dt) chaque annr, Varits Tpatantp, la reprsentation Vhjsr oii laqi-lleon a o -ist;i l'exhibiio(i d'un lilm don le ralisme plut Uniment4 La Calomnie que tout f monda devrait voir; montre adnn tib'ement re que peuvent dans la socit moderne, les cane vis e le lOtwe, dangereux nhtg d* rnauv ies lan(4< es tout le temps las %  mut des belles rputations. U 1 bou point Cin Var :s pom h bition dce fi'm d'o* se dge une magnifique crr.ique de CJK travers sociaux. VENDREDI \t L'EMULSION de SCOTT est un puissant aliment mdicinal qui par lui mme contiens tous les lments ncessaires pour donner la sant et la force Prennez-la pour vous convaincre. - %  n y et br pisodes Entre G-1 iriol* A" r^lle encourue par le con t cle 65. tribuabl* tranger contrevenant et, i Art. 70 L'impcV sera inscrit au "n oufr-. d un emorisoinement. hnds/t des Voies *t Moyens su* li d'un i r.ois aus avec interdiction .rubrique de *DROlT DE LICENCE* d exercer tou'e fonction publique. eT formera une de* ections du chi pendant le m-ne temps, dans le pitre des RECETTES DIVliRSES e contribuable, d'enconjeas o I'S seraient coavaincus d'a-jde ce Budft. vor dlivr, lot ou laiss dlivrer Chaque anne, avec le Budget des des patentes des trangers quii'ecettes. il sera rem ; s aux Chambre": n'auraient pas obtenu la licence in .[lgislatives une copi ceilifie des dispensable I exercice de leur com ''es qui a >u servi; %  l'valua merce, industrie ou profession. Ait. 68 — Le droit de licence est du, non seulement pu tout tran ger exertnt le Commerce, une in duitrie ou une profession assujettie'te spcial du droit de licence. a la patanle, mais encore par toute' T~<~ i socit commerciale ou industrielle. LU pOtC U,GH •eine, par • r une amende quivalent au quiii t.iple du montant du droit de li ;-nce auquel il est assujetti. En tas le rcidive, l'amende sera double. iiDS prjudice des amendes portes >ii l'article 27 de la loi sur la rg'les impositions directes contre le :or.tnbuable qui se livre a l'exercice lu commerce, d'une industrie ou l'une profession qui lui est inier tion de l'impt Art. -t. — Il sera tenu la Ban que Nationale d'Hiiti et dans les Administrations pub'iques un comp Infirmires 4 Lo Pull W/ule u)ail|j] Je n'ai pas le bonheur de connaiue, N La tomme dont le nom se rpte ni_ lit qui, s'enveloppant de voiles et dt taTl Dansant, lut a la lois sylphide, rieur |J Mais quelqu'un de tris grand—de qui Je Car son grand pre vint du sol de w Pour avoir contempl vos gestes p A dit que le giinie en vous s'tait ta Ce mot sullirail seul pour que, curie i je recherche l'u Dmieur d'obtenir un i De celle que vanta l'auteur du De a Mais Dumas n'avait fait, quand il pufcj Qu'exprimer seulement l'avis de tout M Et je l'exprime aussi, Madame, i tiif Paris, le 20 Novembre 1911 Ren DARLOZg 1 911 L'ZI Bile ><'. diinitivement liie m 11] Septembre prochain &f 't aura lieu 1 dans la vaste cour de I HDitnl g peines d-ctes par l'article 67. licence qui sea tenu saut son re -1 *-" %  ""'" u !" ; u L %  57 Sl Les Magistrats Corn cours, d acquitter la socit i a Jp^vu: kermesse romboia Loterie, L.I 07. ue* iw^ suai* v^v u H ,,,.„,, hie th^a raie et altractio -sdiverses Dana 00 leurs remplaons sont quelle il appartientEntre gnrale : Une ceurde. La Vengeance d'une dite. Art 66— Il est dfendu d'exercer jsous qu-lque dnomination qu'elle laas le mme kblissemeut denx,soit tablie, dans laquelle eutrera un U plusieurs indubtiies ou pioles^tranger comme mtmbre i un titre sio'3S>oamises , des patentes dill quelconque de l'association, lentes. Toute contraveniion aux, 1 Dans ce dernier ^as,l'associ iran^ jr ecles dispositions sera punie ger sera seul youmis au droit devrai Cette fte promet d obtenir dit peines dicte* par lfltclt2. licence au. se^a tenu sauf son re.|taucoun de auccTout y n w A: muoaux ou icurs rempiacams mai ,-"* % %  KP -— Entre gnrale : Une geurde. ] %  ,.,v \ ,,, d'unn ra (tons de de dnont sans del-, au An. 69. Lorsque 1 -rar.ger as Le8 car f PS sont Hn ven f e ,, j 1 Ae **"* Jf" 1 JJ gj Secrtaire d'Etat des Eiaances, les sujeui i.u droit de licence est emm a rie dl fM vin, du cNouvelliste* m!i a croau avec sont L trargers de leur circonscription qui ploy i un ni re quelconque au ser l'Essor, |* Courrier HeIt( "80 Chaussette pnrfll nwcerlsletdt 6 ChmiBKtte soie cou preniez i Chspeaux paille De assort.mt-nt choisi bonne uraluc de .S dol h 0 fJO ChepeQI ranami snn de -) ' Chepesni laine nsfco:ti du A t bapeeni feutre t ont du j a Bretelles Police doi /aine Rretellea Prsident cheq I it lit pour M'fant (ini.zaine Ceinture vrai cuir ch*Q0a Ceiu me coul istorli do 1 dol U J Itrretii • i r boni 9 ,: e coul Jarr'Mte pr hom assort.d I Crevai<* lar^e nn^u-tV chaque i blanche nœud decriu. t i. • ".d I Pr xen or p r .; x m or (lents potir d>me, riche assoit. Bpioglei cheveux le masie OfO le psque-t . I Ganta pour uom.u'e Kjirgles de M'iret No 3, S, 1 • Papier lin couleur la Œl "i 5 j 0 :>U J nielle soie coul lsaticfarg ion0 Su i rt messe o ,*iO Paiaploie assort chaqw J, 1 |Jdrtp"e soie couleur, I aune 0 40 Kpmyle da nret noire 0 50 Lacei 40 pouces noir, e**^ 3 r>0 B 4 nuin pom bb t litlette l'eigue corn anglais, la grofse 0 23 jaune, la grosse ^ ^j Cisvale large blanche et noire • %  %  % % %  Faoi cols s do< zinie 3 50 B^Ku" POi bb t miette Pelgoe corn anglais, la grosse 0 23 jaun.. Palinbpfch suprieur l'aune 2 .*>0 %  '" •' r** velours, mhe -scort Peigne dmloir, la douzaine 2 50 Lscet iond30 pouces ... J*...~.* .•.. lillAi\ *\* /lama \ .., %  I Uf 1 ll A > nn .. iaalll. %  _ • 020 i rne de ( hti e Pi.p tissus rrgl f30 •" %  et pr hllette et dsroe entq H') Peigne caille, la douzaine Crdpe Oeorjj^ite su inrlevr 1 50 B uton pression, la gro.-e I Un "acsoriiment COoifl tie cu-pes, on trouves toi't>'s les • u i;ces SHIIII I uence d.tfrenle l'an 2 Tape lue eoij conl ftusoca d i 1 ftO sp-^e mifliico diffrente l'aune 0 10 H ii pme couleur I HIIIIO l W i> ."il) %  Voile & • %  • u 11 l'aune i Voile uri I aune 0 40 Voi:e couleur nuance difi'rente u iu Sac main sdti.i brod cuir 2 ** .>ac uiuiu velours brod tatiu 2 JO t ) Sac main cuir 0 -' Pnite rB*nn*la p'ur dame Agrrfies la douzaine M ii' imirfoulard sup donz M MI. hoirs taux foulards douz M luchoiie bleus doux. 1 Mo iclioir baptiste. la do /.une i Uoucboi du pocho lai g coul 2 M luclioir soie couleur un a su liment, la douzaine Hoochoii (aniol'le brodi Ko Pord'a, la giovse Fl A>la.'; lu giusse 1 4') Fil biisnt 5 J0, le paqu t i Fil H' pelot ta hro (> 80 Peigne assort, chaque de 9 60 0 10,l*eignes Fouches puie caille lavec meneries.ese.choisi de v uO Cuil're fer, la grosse ilTt'i epi colier oufaut u J .Poiic mo-Maie ".asortde 1 doi a^ vi Ai^uieee consul zzs. md 12 8 7 •J^O 0 1 :u 1 3050 (J jaune, la grosse l'oile Vviita les 100 soen Pommade Crme espjl*J Pommade Mœl de bœ Essence Misile œ, Is o Rau de quinine. Is douM 1 Hoilo quinine, la dooag^l Extrait concentr, tssoni"A ^ivon Coloaaal, Hay Mam Colo g'e Bsoque, le douzaine 1 00 VEtiES.**** 1 BOO 100 "rsrid,,. „,.<,. Savon a?bs'tt Itosa-ou aoglsls 'Biscuits sucrs an SHJ Itoee de mou rve Violet Ceo>s \} fia '8 %  bwt ^i P rito* Tabac Scaferlati Marc Ssget l'El-eoa de joieSpakiera ( toile le Ki.o 2 40 BroBse pour cheval, cliiq" o| Cipar.t.rs HaiMil, Lucky, Strit, Hapijy B..t, Omar, la paque: 1 00 Oprettes gyptiennee Strai^hw rosse "dents, chsqoj Brosse pour bsbit, chfq Brosse ooer cheveux roir



PAGE 1

LE 4\TH u Pompe, u incendie rit'voni appiia qnb bieoioi ee*> KU bHfe j<; ' v 11 *' v r| \.fo' tt is pompe witeioie coin ititt un com f <1 | nu *crip S lC oblitJ" e8 preeid par MT HlCo. jjrfica Hydisulique et clj.tgHuit. Il non de cette pompe. L butons que c .ravul mardi m eui lin qu'en cas d ocend > [i ei s puissent s en te;, va le — 'i— % % %  Huile et Graisse £ vis Pour foofci D .< 0mfkm44 #f ,, .nralement qu I mn i at £7a:$ M 'j rtU/( -" %  • ''' 'ks: pour foutu Unis, odrte. V>H sortes de motturi haut* ten*oi et pour machine rapew Huile n Grosx lmp^u f* l powible. M-o^LtiouB pas qae le goi verne |V |it |ji'Oii)i8 d aider ce comit aitliot a sa disposition uoe v, tgile au raoutant de la sou%  t^u recueillie. Noue ren*on* *W cette aomnje la ville de n H u 1 -i bientt dote 1^* du jjgg ,1 priDC". etra iptOpe muuernu pouvant de•ue quantit duu euftisamtte.ndie rapidement un mcen janiste Ri. tha h s IN'ODVCIUB reues de Franct lin oncfnt que notre artiste N Ji. icmmeuc autti le buste Dt p.g oui lie?. louf peinons qu il reviendra avant l de l'nnfy avec lu dtux bus BCIX de Tonsaint Louvertun ^g Dr D stoutlieeDe Premire Qualit, de rai fine ment la plus pure. In,.i ,,'ne de prahque et d'ecp, ience du laboratoire PrixdfUnt toute concurrence A. W Uarris it to Geo.Jeansme Exclusive selling Jgenl sin de l'Etat No 1 li accouchements et les Umps ^pidmies le L^sol s'impose wdins tors autres cas "toujours uoe solution deLysoi dans chaque chambre de votre apparie >ei>t Chaque Hacon contient un prospectus *T Finie Inc. Lon H. Thbaud *>tlV YORK Agent pour Hati •• Les soucis ^^ des mnagres Quand vous sentez les effets du surmenage et par dessus tout vous tes courbature et souffrez de douleurs qui vous font flchir, ou de toute autre maladie des femmes, n'oubliez pas que des centaines de femmes, une fois souffrantes comme vous, ont retrouv leur sant en prenant la Composition Vgtale de Lydia E. Pinkham. Cette femir.e a retrouve sa tante Monterrey, Kueve Lon, Mexico." J vous ?crit peur vous exprimer ma rtCOUBeiasance, Ma MOt est revenue compltement apra avoir pris KUt bouteilles de la Composioo Vgtale le Lydia E. Piokhan. j'ai toujours souffert terribk-ment lors d-j 1; .s iej>K's et ces douleurs m'ont souvent empch de f-.iir-* ni n mnaga, Mies ont maintooant diapanua compltement et j'attribue ce rautail .' v icre excelle it mdicament. Je \ u s maintenant travailla pendant mes rgles aussi bien qu'avant alors que par l< pass jVtais trs faible et mes lgltj rssstnLiaient one hmorragie. De plus j a-, lis dos douleurs dans le d4s et le ventre. J'ai recommand et je continuerai de recemmander votre Composition Vdgtkalemes amis comme citant un mJdicament efleace devant t'trc prise rgulirement pendant la jonnuj pard 1 1 d'une cuillre soupe toutes les quatre bourse, Los Buglcei iwfraatas et surntnies dvrai %\ Is^asHtmsni iCompoai lion \W^tale de Lydia. E. Rnkhem 1 Mt!|HIIH CO. I.-'MM,M :.Yni c PINKHVI M!)ICIM CO. >.-'MM,MU*. H.-... Pharmacie F. Sjourn A ngie des Rues faux tb du Centre 2 MEDAILLES D'ARGENT EXPOSITION DE BRUXELLES 1910 Drogueries, Spaa.its Chimiques et harmazeuuques. _. Produits tronc I et amricains. Prparation de loulea empoules mdicamentflusps strilises et njeclab'es.pc.ah.es : Ser.iru n,ros uique SIMPLE et t ERUGINBL-X fcfiHTDrUOYRE Srum di MORARD, remplt.ni Jes Paqiets reeaicihsin de *ernyrtt Hodiu. Il a toujours en stock (VtRoiTHEOSe M HOP PECTORAL — KAJXJR de PEN.YLVAME. Oipcs.taire du PREVENTYL Reprsentant des Laboratoires 1ERIAL 1 — -w^_,. .p.ni^<.uen •-•*. ••. U^r ] ?f GEHOY FILS AN • %  "•!-' ?.;. k 1 r. rssC£a n f MANUEL U ruriuu t,\ • ilUJir -t TARIF ILLUSTR itfrtim LIH. ^PB %  PPi^ PNKUS FIRESTOVt: Par le steamer "jAUiana d hier sont arrivs des Pipai 30 x a & 30 x 3 \\1 que je puis vendre p.ii excessivement bia march. L. Preetzmann Aggerholm, Le Purgatif Idal c'est la Pilules D r D ehaut j U7, Rue du Faubourg Colnt-Ot.iti Paru 1. 11 -, .-.,.i || 1 Ne n ittNi 1 %  • %  "M • r*i srstl ', sl'.s m sfvsssjM '..'i.i -. c< a<;..ut. ,-:(.. n r -"'M'e %  ;*< (e .rr.ljde. .•'' rlgesnl 1 < '-^BlIl^^rt, elle w. MM '..ur parti de te.ipu. vj Plt %  .• U:. lin li;.,r'.s, elie est, saf (bii^iai, u.\tta* :kl %  "s. t.' • tt S % : : %  RUE DU QUAI T." ,' Monsieur LIONEL BERHINGH \^( AUX CAYES, Hati Reprsentant d'une grande fabrique de moulins caiine,I)islillerie et autres ^machines de Glasgow, dont la renomme est faite depuis poudre longtemps, Iftfft Ha I ahn A Fini/'? / {W |, *" r ' e tou ceux qui dsirent avoir une Wa Ue Leiin CL riUK i*tatlanon de Sucrerie Dittilleretc. — Condlttont i2 Highest Plirily £SSS. "* av-ntageuses. Longs vrme* cotre bonnes "dans toutes les bonnes pharmacies et maisons de dtail, ^ataiOgueS elrCii&..i,jnc},lCiit& oi JHt MVOU Sar deillilidei DEMANUEZ chocolat en



PAGE 1

LE MA UN %  +ii v •-* •* Laxatif physiologique, le seul faisant la rducation fonctionnelle de l'intestin. :iiiMiiH"\s A f,\ M Al bn 1909). .1 ( : aei .-:.., % % %  > (1 |ul : i Constipai !im Entrll s Vcrlif. Hmorrodes Dyspepsie Migrair.ta JUBOL Eponge et nettoie l'intestin, Evite l'Appcr.tlicite et l'Entrite, Gurit les Hn-.orroidc^ Lrvpche l'excs d'embonpoint, Rgularise l'harmonie des formes. L'OPINION MEDICALE : %  SI *i tnOlres I 'ii avalent eheque soir qi;ciii .-. jni.ii, rendra I h-ur Intestin ; n %  i • i ; 'i. i i ivernenta, -un 11 %  ni .'.i i leur aertlee 1 1 i i. i.i i.. : %  maie -i idrairalil. m ..il-. ; .: IiJnbol, poUI MN WllSIOlrt du iy,i lie | non actif nioin* d'beurei l|lul : i rtiiiniai)i|< rQi dnombre rooiin i i dont li ri rali Un autjnt quii. ;iul.ii. •' %  il r. -il. I loin..Ir Cnioqui'', It~ inconsik-uiariiuna. • da la Fariiii* de Mdecin* de Montpellier, Eiabtii'Tnpnti Chtelain, t. ; toqi i unai n i Par't. Va liant <$• llouet Agwt* Qfn uni' pour I • iti La Maison II. S 1 h V E U A \ ien! de vvevoir pa r lez dcr.ikrs sie mers, le* article* suin"* 1 •' Rft a^ Une i.ure lit UN or l Dftl 1 10 C Binette £0[rieure ^ Servilits de toilette de toute* qosUll tl tout t lix Tulle pour voile Catimir ai pleis loptfrU tir Uisgonal noir supiitur Seige bleu et i.oir euf.fi : eur Serge blpu l'ercale blanc surthkur Percale blanc Satin Chine pour laillejre 1 Dftrir.e baires peur tbille"i8 f.litviote non O p l'a* blancs •opflfurb pour dm es doi z..ire Toile matelas 32 p loi,* niait las -7 p Coton |> drap 78 p Coton draps 8() p Coton dripi ito p pit aui e .} p 4 7 (i 50 00 40 1 SU :\m 40 85 80 E0 OU Grand Htel de France P. P. PATBIZi, propritaire ~ Viennent n'arriver par le dernier paquebot fronai Vii s de bordeaux F ou ne ">.( ' gtl. Blaoc .' 8V0 De. vins lins par eaiSBO et toujours *fl fflM x vu il CAP COhSafi Fente en fprol et en dtail a .s prix rahonnabli**, ___ Pharmacie Centrale Produits dr toute iiaiclitut. Excution prompit H loignie des ordonnances — Spcialit* pou %  iO'.ti /es nmlidies^"Ciives de Bordeaux 'JL UEBE1X, i\ op ila'v. Pour rpoa rt ft la deoraiidede Lornbreuj cli a n s, MrDEREIX *a crer ;i partir de jeudi 1er Seplemb*v : /.<' D i •"'>' du PUA du Joxr atec Mots i .-'il t. J> s tu ei ctft au pru 'I lit il toute coi turrftt.ee tle Iroit gourdes ta ti< i j u i Le m nu scia affich ouVs mal.us 9 bi rs. OJ rtpoi seiun' .v rvti (/ • u heuMs \\2a : ; fteu esLa Royal Bank of Canada A le p'asir dC porle 1* conn;iis>ance de sa clienl e I ux, objet prcieux, etc. D*>* cofliei'tris de la dur ni e pe f cli n refennim ca i r% de trois aim n ton diffrente. Ces cis-e.s iag^ietie*eni disposs. t ton Un iiidfpjadiiiU es aus ks au r e4| coaiia noawJ IV, lt\ ur de la .Meulire porte ues lirjirs .enoas e: son ausoiuuiMi m ui.bie* B.en^* 1 s ,b es .s ont ,eof< nns da D 8 le Oave.u de la Bi0 4 ue o ils se irou.eat a Ubr, de loi £ ll .Drsenleal le dernier mot despro/r* ralise eu ce gaora el consniuent paur lears locallirj oaauutHbsolueoffrant o itee ks conditions de scurit f de cemmodiie dsirables. L'oa ne ^ rie reeommandei de meu tous ceu qui sont a U rechercha d ui lieu sur, a l abn_d) toW3 ulil fch u eti tk tous 'bques pour leuis obie s pr'ieux. l'yui les condiions de location, s'adr sser La Hoyal bmk of canada PortauP Noire Caisse d'Epargne I Nous p^ofiton d* cette occasion pair rappeler U population lu nce8t d'pa*ganee l'on ne suraii mi-ux l'aire :tie d conlieria (iaiss dt a. g ie d j la ROYAL B*Nt -NAI) • le ont ni de >es ooiomes ei b n l'arg ni quil sera t dangere -x d 5 ^-mler chez Sri '.'... rr il. UIUK A .i 'a'g 11 iJpoi > E Caisse d'Epargne de la Hoyal ilaok ol M tk • k's ^JaH apporte trois pour cent (3 010) d'une ts ptr au sans auct risque^ p >ur les dposants et constitue m placement de premil ordre et de toute scurit. ^ P.r -au -Piince Llai'i, le lr Juin 1921. Panama Railroad Sieaostiip Lins.. J Service de iret el de passagers \cw-\ork Hati Port-au-Prince, le 1er Septembre 1920 Prtant expditions directes piur l'Angleterre et l'Europe et vice-versa. Connexions de 'bateaux IVNV York, le plus rapide et le pius direct service de et pour 1 Europe. Adrestf A., PatereOQ, Gnral Preieht Agent, 44, Sute btreet, New \ork C ly— fret payabli t-klinaticn *! Texceptiou du Miel Un dpart par seniamede New York directement oour Port PU Piinceet un autre par 'mois pour tous leports d'ilai i. — Seulem-ni passage de prenne e chate.— Les suivante Il ont DOS /Igonts dans les pnucipaux pof s d Europe el d'Augl ferre : langlelerre. Ecosse *t Iwance : MM. G.W. Shelden tf Co, i7, James Street, Liver \pool, Enalnd Copenhague, Danemark : MM. A.E


PAGE 1

flg&am£ anne No 417 Port u Frluee, daili DliUCTEUR-PKOPRlElAlhlf. QmeDt-MAGLOIRb UNUMERO 20 CENTIMES Quotidien Jeudi 1er Septembre Nous devons plut t.pleiu rer de voir vivre lsin* chants qua£ Bt qui ait |nm-i.s t re par y^at du che cour V •**• tration.auWioin qu'on aonter dans la consultait documenta diplomatiques a t i t .excde celui qui a ti Brnt U demt'ri. 155. int naturellement trs heureux i constatation, ut elle est fait [tJjoair lgitimement l'admmit oaaniru qui a ; u ralise fois, il y a lieu de se rendralait raisons nui ont pa va I notre budget des recette; une Ifloi-raloe, si inatieudue que 1. in voita et moyena da l'e luqutl *lle se rapporte n'loi la prvoir : le cousait le i ivait t plus timide que le ir gnral. [Circonstance accidentelle ne I M effet, tre prvue ; et, aan iiooer des meules de lad iiion douanire, nous devons ppelerqne cette plusvalu ife est due au fort mouve rexporiation qui a naturelle ivi ia liquidation dea stockrttlde b iens allemandslin [•ooaidrahle de caf, on s.ei PL faiaait partie dea biens Larticle tant trs en haute* Mut-l les aquea.rea lu "ts de liqui 1er cette masJ quoi, et sans gure per Jwipa, elle fut expdie par les acbenurs. [•Me circonstance ait sensiIwgment les rereitea de icela va de ao. En compa icet heureux exercice avec 1 ieir.ee r; lev dans le ooa adminiattationa pas f Jpport a lgrement raan JHf'ure, puisqu'il a pas ^ la circonstance extrao di ooua vtions de rappeler, fao're part, ooua sommes cquei, vice-prsident du Conseil Municipal, hii'loge de la valeureuse arme amricaine. Mr Aubane!, secrtaire gnralde 'a Seine, a voqu la paiticipat-on des Etats Unis la guerre et l'h to sme de ses merveilleux soldats, puis parlant du voyage des lgionnaires, il dclara qu'aprs tant de gage* de toi les deux nations son lies jamais. Paris est fier de ras sembler tous les hommages d'ameuir qui vous fuient offerts et d'en composer une gerbe ternelle que vous poiienz votre trs noble patrie. Les lgionnaires altrent ensuite au cercle o le gnral Berdoular, gou verneur militaire de 1 ans, otlrit un vin d honneur auquel de nombreux gnraux assistaient. Rpondant aux souhaits de bienvenue le major Eme ry rendu hommage i l'arme et aux officiers franais qui instruisirent les troupes amricaines et dclara que balles la poitriue et la tte tort tu. Mr Diez fut bless et transport l'hpital d'Oppenaus. Une commission judiciaire s'est rendue sur I Fudii crime. Les journaux iparisiena commet tent la conclusion de la paix germa no amncaine.ils constatent que les Etats Unis ont agi avec franchise et 'eur nettet habituelle et dclaren que s'il faut regretter la non adb sioo de 1 Am ique au pac e dtenait la France peut compter sur l'amiti d-3 la Rpublique amricaineWASHINGTON— Brown qui n gocia l'accord pour aider la Hussie S itiga est autoris par le dpartement d'tat assistet la confren ce internationale de secours russe Pans. Le dpartement d'Etat ne semble pas troubl par 1 infoimation annonant que Panama ne reconuaitrait pas la validit de la commission de dlimitation de la frontire Panama Cos>a Rica Une note de Mr Hughes a Giray, ministre des affrirea tran gres toitere que le gouvernement *t la popoiatioawJe Panama ae reo dront coœpte ose te gouveroameo dKA!£ X9 Uni fccu amicalement et est anim par lelsir de complte lustice. La protestation de Garay contre l.iojusuce teite a Panama di iau qu I force domine encore les relations entre les nations. L) gouvernement espagnol ordoo ia de auapeudre le recrutement devolontairea aux Etats Unis un grand nombre d'europens s'tant dj eu gags dans I lgion. PARIS Une dpcbe d Smyrne di que dapia le communiqu officiel grec et qu ap es de lo gus m iiflhss 4ur les jeux rives du Sakana le long dsert Sal les grecs ont pris contact avec les principales forces enne mies aud de l'.heouken. On mande de Couitantinoples que les lui es occuprent sur le front de Hrousse les villes de Filedvik et YenikenyDpcha d Athnes annonce l'am horatlon de l'tat de Constantin. Dpche d'Atnnes a "l'Excnange Tigraph Loudres dit que Eaki cheir, rcemment captur par le. Avis Secftaireried'tiUU'es Finances et du Coimacive FwiPTea-Room \0* W. Saint-Louis Spcialiste des maladies de yeux Mdecin Chirurgien A le plaisir d'aviser ses amis el le public qu'il a ouvert saClinique lakuedulknire (halle Baussaru %  lie direction s'empresse nLL w mi Pt ,e public que %  pom de 1 tablissement ae Jjameilicuie crme la ^•jort au Prince. "•B'ace, gteao, cigares tar . f. L, JOHNSON a Consultations tous les iours d$ 7 10 f $ Ai. c'est g ce cette coopration que. rec eai en flemmes, la plus grau nous rmes gagner la guerre | d e P rtw de la v,1,e erait dtruite — Une dep he de Wiesbaden an; ,,„,„,,, %  „ 1,1 N. Di.i ...._ 1 u _. propositions de LONDRES-Les nonce qMUte.r. ^^^^du^^iZ^^^^Vl rg-ons libres et M Uatheneaa.!f eie i e a 1 l-unanirait par le Dali ministte allemand de la lion, ont commenc leur entretien. Il ne s'agit pas d'un accord de prin par le DAII itconsiru tirabb.La rponse de Valera Lloj J Ueorge dit que le pademeot rpubh cam est diapoa ngocier sur le (1) f •ir le Matin des 24 et 27 Ao<5/ cipe, mais d un accord complet qui principe de gouvernement par le consentement dea gouverne et pro pose que I Angleterre et l'Irlande nomment des reprsentao s avec pleins pouvoirs pour ngocier sur les dtails de ce principe. Lloy 1 Gaorge rpondit hier a Vale ra et taisant allusion a sa demande pour la reconnaissance de l'Irlan J> comme puiaaance trangres il di< que Valera joue avec les mots poui suggrer que le principe de gouver nement par le consentement de* gouverns oblig le gvi. faire droit S cette demande ou qu'en la rpudiant le gouvernement exagre les cot sidrationa gographiques pour jusnlier aa prtention de dominer la race irlandaise. Le prend ir mirisfe prvient Valera qu'a cause des actes qui de pr parent dans certains milieux il est deogeieux de prolonger les nau dations. Tout eu faisant la pn.rt dea choses il ne peut pas continuer un simple change de notes maia ilsera ueureux de se rencontrer uouveai avec Valera e* ses collgues. sera soumis au gouvernement aile maud. Deux conlrences ont eu lieu aujourd hui. MM. Loucheur et Rathe neau ont discut article pat article le trait de Versailles sur les rpara ions. Les experts ont examin les dtails de l'accord, la discussioo con tinuera demain. Un dcret promulgue le trait de Trianon. L'amlioration de l'tat du roi Alexandre continue. La grve qui s'est dclare a S ras bou'g n'affecte que les ouvriers lec trci os et Mtallurgistes. Une dpche de Berlin annonce me Mr rzberger, vice chancelier qui sjournait aveo ss famille dans unr station thermale de la Fort Noire, tait sor vers ia fin de la matine avec Mr Diez, dpot an reicbsieg, lorsque deux individus gs d'environ de '25 ans, les attaqua hent et tirrent plusieau halles dius leur direction, 1 Mr Erzberger atteint de plusieurs Le Dpartement des Finances rao pelle i Mrs lss Administrateurs des Finances, Prposs d Administration des Finances, Magstiats Commu naux et Commerants tranger. Loi du u Aoi ifoj — Jur /' — Du droit Je licence A:1 55.Il est tabi par la pr sente loi un droit de licence auquel ont assu : ettis tous les trangers exer ant danslaRpublique letommerce, une industneou une Drofes&ion quel conque soumis i la patente. Art 56-Ce droit de licence est ce au profit de 1E al et sera peru par la Banque Nitionale d'Hati, omme toutes les autre* recettes de Etat. Vrt/7U sera chaque anne, du ter Juillet au 1er Septembre, dresse le rle de tous les contribuables su r-ts au droit de licence. Art ^8 Ce rle, qm indiquera, ,*r coloua\ \a nom prnoms, 1* chaque commeria?, kiustriil rt professionnel, si nationalit, sad; meure, le genre de commerce, d io Justru ou de profession qu'il exerce. le montait de la patente qui! paie ou qu'il doit payer, le montant du iroit de licence mi appliquer, -ra. t la diligence du Secrtaire d'Etat des Finances, dress dans tou, les moadisseinents financiers, par les oins des Administrateurs dei Fmaa ces de la Rpublique. A cet iftai, le Socitaire d Ltat des Finances leur .xpd.era, du 1er au n juin Je chaque anne, des modles impuni m rle qui dvia tre confec.ioaoe e. retourn son Dpartcm.nt le 15 Septembre au plus tard. AU 59-Dans les ihlll-lhn d'arondissements financiers, le rle sera dress par les Administrateurs, ci lans les autres communes, par 1rs Prposs d'Administratioj des Funces. Ces rles imprims seront xpdis a ces derniers par les Admimstraieuis, du 1er au 10 luillet, •t le lle confectionn devra tre reoom le 15 Aot au pus tard. Art 60 — le rle des licences dont l .si parl aux deux article prcdant! est dress en triple originalL'Administration des Finances en cet tifie l'exactitude et la soumet au Secrtaire d'Etat des Finances qui l'arrte et le revt de la formule excutoire. — Le Minis're envoi; deux ou troit originaux i l'Administrtes des Finances qui en garde un dans ses archives pour servir, d'abord, i I ims on des mandats d'encaissement %  irscrits par l'rticle 67 du Rglement pour le service d: la Trsorerie il ensuite la coafectioj du r.e Je 'anne suivante, et annexe l'autre, comme pi.e justificative, a l'ordonnance de recettes qu il dresse en con formai de l'article 66 du mme Rglement — Le troisime original du r'.e reste au Ministre — ts Finances pour y faciliter le contrle de U 1 perception de l'impt. Ait 61 -Les d as prescrits pailles at'ides 57, >8 e: ^ sont dt riigueur et doivent hc stricemtn% observs, sous peine, en cas de cou jttavention et de *tard, d'une r?>enue d'un trent-ne du 'rairement da |toaeVioaailjl par chaqu;^jour da


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05465
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Thursday, September 01, 1921
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05465

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
flg&am
anne No 417
Port u Frluee, daili
DliUCTEUR-PKOPRlElAlhlf.
QmeDt-MAGLOIRb
UNUMERO 20 CENTIMES
Quotidien
Jeudi 1er Septembre
Nous devons plut t.pleiu
rer de voir vivre lsin*
chants qua rir les bons.-"*
Don Antonio de QUERARA
REDACTION, Rue Amricaine No. Ufifc
fylipies Notes releves dans le f Nouvelles Etrangres
Rapport du Receveur gnral
des Douanes
PAR CABLE
ixercice 1919-1920
o
le chapitre consacr au re-
eot les droi.s de douane,;
rt conthut la dc'aratior
j recouvrement* douaniers de
iaortes effectus durant cetu
'lvent la somme d
p,i, qui constitue le plu>
Bt qui ait |nm-i.s t re
par y^at du che
cour
,________V **
_ tration.auWioin qu'on
aonter dans la consulta-
it documenta diplomatiques
a t
i
t .excde celui qui a ti
Brnt U demt'ri. ,
" 155.
int naturellement trs heureux
i constatation, ut elle est fait
[tJjoair lgitimement l'admmit
oaaniru qui a ; u ralise
fois, il y a lieu de se rendra-
lait raisons nui ont pa va
I notre budget des recette; une
Ifloi-raloe, si inatieudue que 1.
in voita et moyena da l'e
' luqutl *lle se rapporte n'-
loi la prvoir : le cousait le i
ivait t plus timide que le
ir gnral.
[Circonstance accidentelle ne
IM effet, tre prvue ; et, aan
iiooer des meules de lad
iiion douanire, nous devons
ppelerqne cette plus-valu
ife est due au fort mouve
rexporiation qui a naturelle
ivi ia liquidation dea stock-
rttldebiens allemands-lin
[ooaidrahle de caf, on s.ei
PL faiaait partie dea biens
Larticle tant trs en haute*
Mut-l les aquea.rea lu
"ts de liqui 1er cette mas-
J quoi, et sans gure per
Jwipa, elle fut expdie
par les acbenurs.
[Me circonstance ait sensi-
Iwgment les rereitea de
icela va de ao. En compa
icet heureux exercice avec
1 ieir.ee r; lev dans le
ooa adminiattationa pas
f Jpport a lgrement raan
JHf'ure, puisqu'il a pas
^ la circonstance extrao di
ooua vtions de rappeler,
fao're part, ooua sommes
qne, sans aile, on pouriait tre ten
ie rous-t-iimer ia valeur de nos ad-
ministrations douanires pisse*,
[ u, toutes cliDses gales, talent,
jrsda I interveutioo de 1915, en
/oie notable d'amlioialion.
Le malheur, s'il fiut tout dire aur
:ette qaeatioo, est que I on ae se
Oit pas dit qu'il ne (allait pas c<-dei
i la tenta ion du lorcer les dpenses
de cet exercice jusqu les mettre
a hauteur de la pius-vaiue ralise :
il fallait au contraire, penser aux
moiua-vaiues ultrieures possibles,
u se due que la sagesse commun-
iait d'accueillir cet excdent mipr
m coium.- pain bnit et de te g#rcer
o rserve-
Celte mme airconatance et cette
mme erreur s'taient dj pr.sen
iee, au reate, en- 188U-1890. JTprs
une longue guerre civile de prs de
Jeui annes, le mouvement de no-
ie exportation s'tait presque arrt
t le gouvernement rgulier qui fut
luetahe aprs cea trouble avai eu
la chance de voir exporter un 8 ock
considrable de caf conserv en
soute dorant la guerre, autant que
daus les dnota da la campagne-
Un prit occasion de cette heureuse
uconstance pour inaugurer 1re
dea gros budgets de dpense, eu
laissant croire a ceux qui n obser-
vaient les choses que auperticielle-
meut qu'une telle augmentation de
recette tait le r.- allt de I admims
tralion incompatable du jour 'it des
efforts du gouvernement en vue do
l'amlioration.
U a suiti u'atterdre jusqu' l'exer
oice suivant pour avoir les yeux
eBHib-s, grce un budget dtici
iaire et a uue crise commerciale
ce point aigu que les principales
maisons de la place de Fort au Tin
ce aitnt la veille de la faillite et
que le dsastre n'a t en partie
coi jur que par la loi dite de la
liquidation judiciaire qui permettait
a ces maauus de se tirer de nm
passe sans exposer leur rputation
et en mnageant quelque peu leur
crdit
On voit ainsi qu' ct des docu
mentB ulliciels il y a dea (ai a et dea
vnements, qu il peut tre tout aui
si utile de consulter; et on peut voir
encore, par le spectacle tinanciea et
commercial du prsent, que, prs
que toujours, les mmes causes pro
dt lient les mmes ttfcls.
Les Cours
PARIS 26Rente 3 010 56,6$
Sterling 47,6s
Dollar 12,96
NEW-YORK 26-Sterling 3,6913
Franc 12,89
NEW-YORK 27Sterling ;,687s
Franc 13,90
PARIS 28S-erling 47 59
Dollar 12,87
NcW-YORK 29Sterling 57013
Franc 12,87
'V RIS 27 La municipalit pa-
rsi'ime a donn en 1 honneur des
'gionnaires smricains une magni
(iqut rcept ou i l'Htel de ville
dout la f;ade tait orne de tro
phes aux couleurs amricaines e
iianaises.Mr Briand y assistait ainsi
que le marchal Fo;h,\lr (tisserand,
ambassadeur de France Washing
on,les membres de l'ambassade am
ticaine, de nombreux gnraux et
personnalits civiles. L'hymne am
:icain et la Marseillaise t" nt cha
i*ureutenjer,t ar^laiulit -V li>cquei,
vice-prsident du Conseil Municipal,
hii'loge de la valeureuse arme
amricaine.
Mr Aubane!, secrtaire gnral- de
'a Seine, a voqu la paiticipat-on
des Etats Unis la guerre et l'h
to sme de ses merveilleux soldats,
puis parlant du voyage des lgion-
naires, il dclara qu'aprs tant de
gage* de toi les deux nations son
lies jamais. Paris est fier de ras
sembler tous les hommages d'ameuir
qui vous fuient offerts et d'en com-
poser une gerbe ternelle que vous
poiienz votre trs noble patrie.
Les lgionnaires altrent ensuite au
cercle o le gnral Berdoular, gou
verneur militaire de 1 ans, otlrit un
vin d honneur auquel de nombreux
gnraux assistaient. Rpondant aux
souhaits de bienvenue le major Eme
ry rendu hommage i l'arme et aux
officiers franais qui instruisirent les
troupes amricaines et dclara que
balles la poitriue et la tte tort tu.
Mr Diez fut bless et transport
l'hpital d'Oppenaus. Une commis-
sion judiciaire s'est rendue sur I
Fudii crime.
Les journaux iparisiena commet
tent la conclusion de la paix germa
no amncaine.ils constatent que les
Etats Unis ont agi avec franchise et
'eur nettet habituelle et dclaren
que s'il faut regretter la non adb
sioo de 1 Am ique au pac e dtenait
la France peut compter sur l'amiti
d-3 la Rpublique amricaine-
WASHINGTON Brown qui n
gocia l'accord pour aider la Hussie
S itiga est autoris par le dparte-
ment d'tat assistet la confren
ce internationale de secours russe
Pans.
Le dpartement d'Etat ne semble
pas troubl par 1 infoimation annon-
ant que Panama ne reconuaitrait
pas la validit de la commission de
dlimitation de la frontire Panama
Cos>a Rica Une note de Mr Hughes
a Giray, ministre des affrirea tran
gres toitere que le gouvernement
*t la popoiatioawJe Panama ae reo
dront copte ose te gouveroameo
dKA! X9 Uni fccu amicalement et
est anim par lelsir de complte
lustice. La protestation de Garay
contre l.iojusuce teite a Panama di
iau qu I force domine encore les
relations entre les nations.
L) gouvernement espagnol ordoo
ia de auapeudre le recrutement de-
volontairea aux Etats Unis un grand
nombre d'europens s'tant dj eu
gags dans I lgion.
PARIS Une dpcbe d Smyrne di
que dapia le communiqu officiel
grec et qu ap es de lo gus m iiflhss
4ur les jeux rives du Sakana le long
dsert Sal les grecs ont pris con-
tact avec les principales forces enne
mies aud de l'.heouken.
On mande de Couitantinoples que
les lui es occuprent sur le front de
Hrousse les villes de Filedvik et Ye-
nikeny-
Dpcha d Athnes annonce l'am
horatlon de l'tat de Constantin.
Dpche d'Atnnes a "l'Excnange
Tigraph Loudres dit que Eaki
cheir, rcemment captur par le.
Avis
Secftaireried'tiUU'es
Finances et du
Coimacive
FwiPTea-Room \0* W. Saint-Louis
Spcialiste des maladies de yeux
Mdecin Chirurgien
A le plaisir d'aviser ses amis el
le public qu'il a ouvert saClinique
lakuedulknire (halle Baussaru
lie direction s'empresse
nLLw *mi" Pt ,e public que
'pom de 1 tablissement ae
Jjameilicuie crme la
^jort au Prince.
"B'ace, gteao, cigares
tar. f. L, JOHNSON
a
Consultations tous les iours
d$ 7 10 f $ Ai.
c'est g ce cette coopration que. rec eai en flemmes, la plus grau
nous rmes gagner la guerre |de Prtw de la v,1,e erait dtruite
Une dep he de Wiesbaden an; ,,,,,,
1,1 n. Di.i...._ 1 u_. propositions de
LONDRES-Les
nonce qMUte.r. ^^^^du^^iZ^^^^Vl
rg-ons libres et M Uatheneaa.!feieiea 1 l-unanirait par le Dali
ministte allemand de la
lion, ont commenc leur entretien.
Il ne s'agit pas d'un accord de prin
par le DaiI
itconsiru tirabb.La rponse de Valera Lloj J
Ueorge dit que le pademeot rpubh
cam est diapoa ngocier sur le
(1) f ir le Matin des 24 et 27 Ao<5/
cipe, mais d un accord complet qui principe de gouvernement par le
consentement dea gouverne et pro
pose que I Angleterre et l'Irlande
nomment des reprsentao s avec
pleins pouvoirs pour ngocier sur
les dtails de ce principe.
Lloy 1 Gaorge rpondit hier a Vale
ra et taisant allusion a sa demande
pour la reconnaissance de l'IrlanJ>
comme puiaaance trangres il di<
que Valera joue avec les mots poui
suggrer que le principe de gouver
nement par le consentement de*
gouverns oblig le gvi. faire droit
S cette demande ou qu'en la rpu-
diant le gouvernement exagre les
cot sidrationa gographiques pour
jusnlier aa prtention de dominer la
race irlandaise.
Le prend ir mirisfe prvient Va-
lera qu'a cause des actes qui de pr
parent dans certains milieux il est
deogeieux de prolonger les nau
dations. Tout eu faisant la pn.rt dea
choses il ne peut pas continuer un
simple change de notes maia ilsera
ueureux de se rencontrer uouveai
avec Valera e* ses collgues.
sera soumis au gouvernement aile
maud. Deux conlrences ont eu lieu
aujourd hui. MM. Loucheur et Rathe
neau ont discut article pat article le
trait de Versailles sur les rpara
ions. Les experts ont examin les
dtails de l'accord, la discussioo con
tinuera demain.
Un dcret promulgue le trait de
Trianon.
L'amlioration de l'tat du roi
Alexandre continue.
La grve qui s'est dclare a S ras
bou'g n'affecte que les ouvriers lec
trci os et Mtallurgistes.
Une dpche de Berlin annonce
me Mr rzberger, vice chancelier
qui sjournait aveo ss famille dans
unr station thermale de la Fort
Noire, tait sor vers ia fin de la
matine avec Mr Diez, dpot an
reicbsieg, lorsque deux individus
gs d'environ de '25 ans, les attaqua
hent et tirrent plusieau halles dius
leur direction,
1 Mr Erzberger atteint de plusieurs
Le Dpartement des Finances rao
pelle i Mrs lss Administrateurs des
Finances, Prposs d Administration
des Finances, Magstiats Commu
naux et Commerants tranger.
Loi du u Aoi ifoj Jur /'
Du droit Je licence
a:1 55.- Il est tabi par la pr
sente loi un droit de licence auquel
ont assu:ettis tous les trangers exer
ant danslaRpublique letommerce,
une industneou une Drofes&ion quel
conque soumis i la patente.
Art 56-Ce droit de licence est
ce au profit de 1E al et sera peru
par la Banque Nitionale d'Hati,
omme toutes les autre* recettes de
Etat.
Vrt/7- U sera chaque anne, du
ter Juillet au 1er Septembre, dresse
le rle de tous les contribuables su
r-ts au droit de licence.
Art ^8 Ce rle, qm indiquera,
,*r coloua\ \a nom prnoms,
1* chaque commeria?, kiustriil rt
professionnel, si nationalit, sad;
meure, le genre de commerce, d io
Justru ou de profession qu'il exerce.
le montait de la patente qui! paie
ou qu'il doit payer, le montant du
iroit de licence mi appliquer, -ra.
t la diligence du Secrtaire d'Etat
des Finances, dress dans tou, les
moadisseinents financiers, par les
oins des Administrateurs dei Fmaa
ces de la Rpublique. A cet iftai, le
Socitaire d Ltat des Finances leur
.xpd.era, du 1er au n juin Je cha-
que anne, des modles impuni
m rle qui dvia tre confec.ioaoe
e. retourn son Dpartcm.nt le 15
Septembre au plus tard.
AU 59-Dans les ihlll-lhn d'ar-
ondissements financiers, le rle sera
dress par les Administrateurs, ci
lans les autres communes, par 1rs
Prposs d'Administratioj des F-
unces. Ces rles imprims seront
xpdis a ces derniers par les Ad-
mimstraieuis, du 1er au 10 luillet,
t le lle confectionn devra tre re-
oom le 15 Aot au pus tard.
Art 60 le rle des licences dont
l .si parl aux deux article prc-
dant! est dress en triple original-
L'Administration des Finances en cet
tifie l'exactitude et la soumet au Secr-
taire d'Etat des Finances qui l'arrte
et le revt de la formule excutoire.
Le Minis're envoi; deux ou troit
originaux i l'Administrtes des Fi-
nances qui en garde un dans ses ar-
chives pour servir, d'abord, i I im-
s on des mandats d'encaissement
irscrits par l'rticle 67 du Rgle-
ment pour le service d: la Trsorerie
il ensuite la coafectioj du r.e Je
'anne suivante, et annexe l'autre,
comme pi.e justificative, a l'ordon-
nance de recettes qu il dresse en con
formai de l'article 66 du mme R-
glement Le troisime original du
r'.e reste au Ministre ts Finan-
ces pour y faciliter le contrle de U
1 perception de l'impt.
Ait 61 -Les d as prescrits pai-
lles at'ides 57, >8 e: ^ sont dt ri-
igueur et doivent hc stricemtn%
observs, sous peine, en cas de cou
jttavention et de *tard, d'une r?>enue
d'un trent-ne du 'rairement da
|toaeVioaailjl par chaqu;^jour da




LE MATIN

Parisiana
IKUDl
Domino liouge
Le sensationnel loeaen d ventur-
ave** l'in'rpi'tp | ucill Love.
7e, 8e et 9e pisodes
Entre G- 1
retard dpass; de 'a suspension avec
suppression de la totalit du traite-
ment si le retaid f pates dix |0Ur?
et de la rvocation.encas de iciJ>ve;
le tout ?ans prjudice des peine
dicte par I an. 150 du Cod* Pnal
Art 62 Les Mag strats Corami
eaux sont tenus, loua peine de de
uiulioc; de communiquer aux A
micistraleurs et aux Prposs d'Ad
ministralion des Linances, .1 Ion1
rquisiuor, le i'.c des patentes d<
lanne en cours et de leur tourni
tous les renseignements propres l<
confection des tles et a assurer 1
perception du droit de licence.
Ait 6} Le dto.t de licence ftri
de la moiti ( rdu t au quart ra
1 article 6j de 1a loi 16 Aot 1911 J
de la quotit de la patente de chaq
rootriDUble trarga La perctp or
en sera rgle d'apr; le nomb e d*
tablissements et non d aprs ceiu
des personnes qui us exploitent, d
sorte que le coruribaable qui a plu
sieurs dbits spars ou qui lltTO
plusieurs inlustnes ou professons
sera tenu Je se munir d une Iteenc
s-pciale pour chacun de ses tablit
$-ments.
Art 64La demaude de licence
sert adresse dsormais au Scrtain
d'Iitat des finances. Elle indiquer,
les noms etpieioms du contribn
b'e ? Sa n-Localit sa demeure, le
genre de commerce, d'industrie nr
de p oftssioa qu il exetee le nomb t
et la situation ur ses elablissemen .
Il y sera joint le rcpiss de la B-p
Hue Nationale d Hati attestant pac
quittement du Droit de licence.sous
peine de refus de la licence.
Arf 65. ] La demande de |i
rence don lre fa:te du 1er au 2 >
Octobie dt) chaque annr,
Varits
Tpatantp, la reprsentation Vhjsr
oii laqi-lleon ao-ist;i l'exhibi-
io(i d'un lilm don le ralisme plut
Uniment- 4 La Calomnie que tout
f monda devrait voir; montre adnn
tib'ement re que peuvent dans la
socit moderne, les cane vis e le
lOtwe, dangereux nhtg d* rnau-
v ies lan(4< es tout le temps las
mut des belles rputations.
U1' bou point Cin Var :s pom
' h bition d- ce fi'm d'o* se dge
une magnifique crr.ique de cjk
travers sociaux.
VENDREDI
\t
L'EMULSION de SCOTT
est un puissant aliment mdici-
nal qui par lui mme contiens
tous les lments ncessaires
pour donner la sant et la force
Prennez-la pour vous convaincre.
-n
y et br pisodes
Entre G-1
iriol* A" r^lle encourue par le con t cle 65.
tribuabl* tranger contrevenant et, i Art. 70 L'impcV sera inscrit au
"n oufr-. d un emorisoinement. hnds/t des Voies *t Moyens su* li
d'un i r.ois aus avec interdiction .rubrique de *DROlT DE LICENCE*
d exercer tou'e fonction publique.eT formera une de* ections du chi
pendant le m-ne temps, dans le pitre des RECETTES DIVliRSES
e contribuable, d'enconjeas o i's seraient coavaincus d'a-jde ce Budft.
vor dlivr, lot ou laiss dlivrer Chaque anne, avec le Budget des
des patentes des trangers quii'ecettes. il sera rem;s aux Chambre":
n'auraient pas obtenu la licence in .[lgislatives une copi ceilifie des
dispensable I exercice de leur com ''es qui a >u servi; , l'valua
merce, industrie ou profession.
Ait. 68 Le droit de licence est
du, non seulement pu tout tran
ger exertnt le Commerce, une in
duitrie ou une profession assujettie'te spcial du droit de licence.
a la patanle, mais encore par toute' - T~<~
i socit commerciale ou industrielle. LU pOtC U,GH
eine, par
r une amende quivalent au quiii
t.iple du montant du droit de li
;-nce auquel il est assujetti. En tas
le rcidive, l'amende sera double.
iiDS prjudice des amendes portes
>ii l'article 27 de la loi sur la rg'-
les impositions directes contre le
:or.tnbuable qui se livre a l'exercice
lu commerce, d'une industrie ou
l'une profession qui lui est inier
tion de l'impt
Art. -t. Il sera tenu la Ban
que Nationale d'Hiiti et dans les
Administrations pub'iques un comp
Infirmires
4 Lo Pull
W/ule u)ail|j]
Je n'ai pas le bonheur de connaiue, N
La tomme dont le nom se rpte ni_
lit qui, s'enveloppant de voiles et dt taTl
Dansant, lut a la lois sylphide, rieur |J
Mais quelqu'un de tris grandde qui Je
Car son grand pre vint du sol de w
Pour avoir contempl vos gestes p
A dit que le giinie en vous s'tait ta
Ce mot sullirail seul pour que, curiei
je recherche l'u Dmieur d'obtenir un i
De celle que vanta l'auteur du Dea
Mais Dumas n'avait fait, quand il pufcj
Qu'exprimer seulement l'avis de tout m
Et je l'exprime aussi, Madame, i tiif
Paris, le 20 Novembre 1911
Ren DARLOZg
1911
L'ZI
Bile ><'. diinitivement liie m 11]
Septembre prochain ?'t aura lieu 1
dans la vaste cour de I HDitnl g
peines d-ctes par l'article 67. licence qui sea tenu saut son re-1 *-"""'" u "; u L 57
Sl Les Magistrats Corn cours, d acquitter la socit iaJp^vu: kermesse romboia Loterie,
l.i 07. ue* iw^ suai* v^v u___ h ,,,.,, hie th^a raie et altractio -sdiverses
Dana 00 leurs remplaons sont quelle il appartient- Entre gnrale : Une ceurde.
La Vengeance
d'une
dite.
Art 66 Il est dfendu d'exercer jsous qu-lque dnomination qu'elle
laas le mme kblissemeut denx,soit tablie, dans laquelle eutrera un
u plusieurs indubtiies ou pioles^tranger comme mtmbre i un titre
sio'3S>oamises , des patentes dill quelconque de l'association,
lentes. Toute contraveniion aux,1 Dans ce dernier ^as,l'associ iran^
jr ecles dispositions sera punie ger sera seul youmis au droit devrai Cette fte promet d obtenir
dit peines dicte* par lfltclt2. licence au. se^a tenu sauf son re.|taucoun de aucc- Tout y n w
A:
muoaux ou icurs rempiacams mai ,-"* -KP- Entre gnrale : Une geurde. ] ,.,v \ ,,, d'unn ra
(tons de de dnont sans del-, au An. 69. Lorsque 1 -rar.ger as Le8 carfPS sont Hn venfe ,, j 1 Ae' **"* Jf"1 JJ gj
Secrtaire d'Etat des Eiaances, les sujeui i.u droit de licence est em- marie dl, fMvin, du cNouvelliste* m!i a croau avec sont L
trargers de leur circonscription qui ploy i un ni re quelconque au ser l'Essor, |* Courrier HeIt enfreignent les dispositons des vice d'un commerant, industriel ou Soir; Nouveau Bazar, Aux Armes 1 Kq attendant que nous <
trois articles qui prcJect, sous professionnel irai.gr ou nai ien, de Paris, Kobelin, Sada at Uolt fane peme tnde est
pei-e d'tre passibles de l'amende celui-ci est .'esponsable envers l'hiatj w?.'vlM ^^.^i locale, non en
tt de* autres pnalits dteimiues du mon'ant de l'impt et alo s, il1 MhlUJIiril UllTOlie m*0t la lecture
par l'article 6/. s* en cas Je contravention pa sou'| Is strooi punis d'une amende ble, des p.tnes portes dans l'er-
Comptable teneur de livres
Rue du Centre No 1527
s'interf eeent au mouvMeotl
re en Hati.
NOUVEAU BAZAR 1
km Lccal American Foreign banking corporation \
Rue Ktmne-Foi No 228\ j
FAISANT EN TOUS GENRES:
Parfumerie, Toile fine. Mercerie, Quincaillerii
Literie, Aryenlerie, Tabac fumer, Bonbons, Gai
nilures pour Robe, Savon Toilelle, Chaise, chocolat
sorti.ltTIGLS POUR : Dames, Hommes, modiste
cordonniers. Articles maills.Parapluies,Peignes et fou
eh es pure caille avec pierrerieschapeaux,crpe georget
et dejiChiue.
Prix en or
Vx en Or
Chemise Marche pr liera mil plie 3 /o
pliske pouf hi'inme -l '*.
j liH' peur homme jt _
CM mise soir ccoleor pr hom 7 T.".
a couleur de .1 dcl 1 Oi
Chemisette pour hom *up. I <;<)
Chemisette tiicot de t ">( "80
Chaussette pnrfll nwcerlsletdt 6
ChmiBKtte soie cou preniez i
Chspeaux paille De assort.mt-nt
choisi bonne uraluc de .S dol h 0 fJO
ChepeQI ranami snn de -) '
Chepesni laine nsfco:ti du A
t bapeeni feutre t ont du j a
Bretelles Police doi /aine
Rretellea Prsident cheq
I'it lit pour M'fant (ini.zaine
Ceinture vrai cuir ch*Q0a
Ceiu me coul istorli do 1 dol U J
Itrretii i r boni 9,:e coul
Jarr'Mte pr hom assort.d I
Crevai<* lar^e nn^u-tV chaque
i blanche nud decriu.
t i. ".d
I
Pr xen or pr.;x m or
(lents potir d>me, riche assoit. Bpioglei cheveux le masie OfO le psque-t .
I Ganta pour uom.u'e Kjirgles de M'iret No 3, S, 1 Papier lin couleur la l"i 5j
0 :>U J nielle soie coul lsaticfarg ion0 Su irt messe o ,*iO Paiaploie assort chaqw J,
1 |Jdrtp"e soie couleur, I aune 0 40 Kpmyle da nret noire 0 50 Lacei 40 pouces noir, e**^
3 r>0 B4nuin pom bb t litlette l'eigue corn anglais, la grofse 0 23 jaune, la grosse ^ ^j
Cisvale large blanche et noire
Faoi cols s do< zinie 3 50 B^Ku" POi bb t miette Pelgoe corn anglais, la grosse 0 23 jaun..
Palinbpfch suprieur l'aune 2 .*>0 '" ' r** velours, mhe -scort Peigne dmloir, la douzaine 2 50 Lscet iond30 pouces
. ... J*...~.* ... lillAi\ *\* /lama \ .., I Uf 1 llA>nn.. iaalll. _ _ '
020
i rne de ( hti e Pi.p tissus rrg- l f30 ""et pr hllette et dsroe entq H') Peigne caille, la douzaine
Crdpe Oeorjj^ite su inrlevr 1 50 B uton pression, la gro.-e "
I
Un "acsoriiment COoifl tie cu-pes,
on trouves toi't>'s les u i;ces
Shiiii i uence d.tfrenle l'an 2
Tape lue eoij conl ftusoca d i 1 ftO
sp-^e mifliico diffrente l'aune 0 10
Hii pme couleur I hiiiio l W
i> ."il)
Voile & u 11 l'aune
i Voile uri I aune 0 40
Voi:e couleur nuance difi'rente u iu
Sac main sdti.i brod cuir 2
** .>ac uiuiu velours brod tatiu 2 JO
t ') Sac main cuir
0 -' Pnite rB*nn*la p'ur dame
Agrrfies la douzaine
M ii' imir- foulard sup donz
M mi. hoirs taux foulards douz
M luchoiie bleus doux. 1
Mo iclioir baptiste. la do /.une i
Uoucboi du pocho lai g coul 2
M luclioir soie couleur un a su
liment, la douzaine
Hoochoii (aniol'le brodi
Ko Pord'a, la giovse
Fl A>la.'; lu giusse
1 4') Fil biisnt 5J0, le paqu t
i Fil H' pelot ta hro
(> 80 Peigne assort, chaque de 9 60
0 10,l*eignes Fouches puie caille
lavec meneries.ese.choisi de v
uO Cuil're fer, la grosse
ilTt'i epi colier oufaut u J.Poiic mo-Maie ".asortde 1 doi a^ vi Ai^uieee consul zzs. md
12
8
7
J^O
0
1 :u
1
3050
(J
jaune, la grosse
l'oile Vviita les 100 soen
Pommade Crme espjl*J '
Pommade Ml de b
Essence Misile , Is o
Rau de quinine. Is douM1'
Hoilo quinine, la dooag^l
Extrait concentr, tssoni"- a
^ivon Coloaaal, Hay Mam Colo
g'e Bsoque, le douzaine 1 00
VEtiES.****1 BOO100 "rsrid,,. ,.<,.
Savon a?bs'tt Itosa-ou aoglsls 'Biscuits sucrs an shj
Itoee de mou rve Violet Ceo>s \} fia'8 '.bwt^iPrito* .
Tabac Scaferlati Marc Ssget l'E- l-eoa de joieSpakiera (
toile le Ki.o 2 40 BroBse pour cheval, cliiq" o|
Cipar.t.rs HaiMil, Lucky, Strit,
Hapijy B..t, Omar, la paque: 1 00
Oprettes gyptiennee Strai^hw
rosse "dents, chsqoj
Brosse pour bsbit, chfq
Brosse ooer cheveux roir

.


LE 4\TH
u Pompe, u
incendie
, rit'voni appiia qnb bieoioi ee-
*> KU bHfe'j<; ' v'11*' v ,"r|
\.fo'tt is pompe witeioie coin
ititt un com'f* <1" |'nu*crip
SlCoblitJ"e8 preeid par mt HlCo.
jjrfica Hydisulique et clj.tg-
Huit. Il non de cette pompe.
L butons que c .ravul mardi
- meui lin qu'en cas d ocend >
[i ei s puissent s en te;, va le
---------- 'i
Huile et Graisse
vis
Pour foofci d .< 0mfkm44 #f
,, .nralement qu I mn i at 7a:$
, M'j rtU/(-"''''ks: pour foutu Unis, odrte. v>h
sortes de motturi haut* ten*oi
et pour machine rapew
Huile n Grosx
lmp^u
f*
l powible.
M-o^LtiouB pas qae le goi verne
' |V|it |ji'Oii)i8 d aider ce comit
aitliot a sa disposition uoe v,
tgile au raoutant de la sou-
t^u recueillie. Noue ren*on*
*W cette aomnje la ville de n h u
1 -i bientt dote 1^* du jjgg
,1 priDC". etra
iptOpe muuernu pouvant de-
ue quantit duu euftisamt-
te.ndie rapidement un mcen
janiste Ri. tha h s
In'ODvcIUb reues de Franct
lin oncfnt que notre artiste N
Ji. icmmeuc autti le buste
Dt p.g oui lie?.
louf peinons qu il reviendra avant
l de l'nnfy avec lu dtux bus
bcix de Tonsaint Louvertun
^g Dr D stoutliee-
De Premire Qualit, de rai fine
ment la plus pure. In,.i ,,'ne
de prahque et d'ecp, ience du la-
boratoire
PrixdfUnt toute concurrence
A. W Uarris it to
Geo.Jeansme
Exclusive selling Jgenl
sin de l'Etat No 1 H. Lawifno gxp j .
A Ht' Jn Quai
I orn avnta ua^s
Lnwr, ne* Sin ih
ExpoM & lin pur i Co
Pro.nptitide
CHEZ
R.
i '/.<
HSP
Cjrdounerie
t La Conscience!
flf* Hue lipuldicaine.
A ct de la Poste
Les travaux sortis ue la Cordor-
narie La Conscience. dirige par
l.Dfa'igfib'e Errait Camille, Bonr |M1 ,
dune finesse u J uae solidit incto n h ,01 du
ailes.
On y trouve des cbai^sures en
tous gnies mu que : kouiimb de
toot bail, HBodales. Les Infini sont
excu es selon le* gi 's la mode
frai aise ou amricaine.
Lee prix sou. fat s avec consciencs
et dfiant toute concurrence.
A ta
On trouve
Du /et- rond en bvies de
toutes dimensions
ifl-Si*-Bk8 S# i
i'nx sans gal,
ceux qui dsirent des
relations srieuses
Confit x vos et minaudes aux
maUo- s *nuantes:
EAVFNSON &SONS, Savons
i W KIKNBR Jr, Sicrr, Rz, Kp,reg
J.EUN & KINK.Ioc, "rodnir rli trmaceotiqaes
I. LOIV t'NSTElN & SONS. Tinsus en gnral
U QUAKER OATS CO, F< -ir.e et produite de crales
HblEhN T013ACCO Co. T. lue en feuilles
Ce sent dis maison* de cov/iance et de premire classe
LO\ UIEBA'JD, Agent p
4? Imp tant
1' Ml rappel q :e 'e dlai p's r;l
r la loi du 2 :(' 1921 ponr 'a
vrification et ladm'SMon .us cri^
ces pyrirera le six octobre piochais
Ln Squestres liquidaient v
O bCARA, A I MAU.VUS'
Attention
Colonnes Balustrades jardi.
nieras et blocs on ciment
arm
A partir de cel'e date on trou
m* eu Ao \7il,rue du Magasin
dt l'tita', ces articles cidetsu<
dnomms et dernier en dfiant
toute concurrence.
Pour ies commar.de*, on peut
aussi n'adresser au bureau du
journal
pour liai i
T.I
LEHN & FINK INC
01/* pi oduit pharmaceutiques et tous
li ( (EUTES Lysol dsinfectan', sa on L\ol, Shaviwg iream
Lysol, Pebtcco dentifrice iocomparcole. l'huile di
fo e de morue, Rmulsion, Kx'rait.
Chocolat en poudre de L & F. c'est exqui
Poud-e Talcum L &f\ C'est l'extrme supriori
bon march e'c etc
Demandez le prix courant
p)L : le mfil'eur et le plus < onomique d s dsmfe -lanis
. La dsii l'ecUnt employ dans tous ls g ands hpitaux.
'L petite eu'llree de Lysol dans une pin'e d'eau donne
1 toluiion 1 -\y
FX 2 0|0
m 3 0.0
piute reprsente eniron la conienance de deux venes ordi
f ywl s'einpioie pjrticuliremeut dtos les cis de : Accouche
luberoiofce, Jnledion. Adui^ircs de chiens. Piqres et mor
"iinsect.a. KruptioLS de la ptau. Blessurs Plaus Hruluies.
lfMl hygine persouLetlt la t_i'etle, le bu'n. Dans les cham
^matadfs. la chambre dj baiu. l wa er closet, les curies,
' llpii le balayage Pour ccauiserles blessures des animaux
'urpropics,
*> li accouchements et les Umps ^pidmies le L^sol s'impose
wdins tors autres cas
"toujours uoe solution deLysoi dans chaque
chambre de votre apparie >ei>t
Chaque Hacon contient un prospectus
*T Finie Inc. Lon H. Thbaud
*>tlV YORK Agent pour Hati

Les soucis ^^
des mnagres
Quand vous sentez les effets du surmenage
et par dessus tout vous tes courbature et
souffrez de douleurs qui vous font flchir, ou
de toute autre maladie des femmes, n'oubliez
pas que des centaines de femmes, une fois souf-
frantes comme vous, ont retrouv leur sant en
prenant la Composition Vgtale de Lydia E.
Pinkham.
Cette femir.e a retrouve sa tante
Monterrey, Kueve Lon, Mexico.- J vous ?crit peur
vous exprimer ma rtCOUBeiasance, Ma MOt est revenue
compltement apra avoir pris KUt bouteilles de la Com-
posioo Vgtale le Lydia E. Piokhan. j'ai toujours souf-
fert terribk-ment lors d-j 1; .s iej>K's et ces douleurs m'ont
souvent empch de f-.iir-* ni n mnaga, Mies ont main-
tooant diapanua compltement et j'attribue ce rautail .'
v icre excelle it mdicament. Je \ u s maintenant travailla
pendant mes rgles aussi bien qu'avant alors que par l<
pass jVtais trs faible et mes lgltj rssstnLiaient one
hmorragie. De plus j a-, lis dos douleurs dans le d4s et
le ventre. J'ai recommand et je continuerai de recem-
mander votre Composition Vdgtkalemes amis comme
citant un mJdicament efleace devant t'trc prise rgulire-
ment pendant la jonnuj pard 1 1 d'une cuillre soupe
toutes les quatre bourse,
Los Buglcei iwfraatas et surntnies
dvrai %\ Is^asHtmsni i-
Compoai lion \W^tale
de Lydia. E. Rnkhem
1 Mt!|HIIH CO. I.-'MM,M
:.Yni c pinkhvi M!)ICIM CO. >.-'mm,mu*. h.-...
Pharmacie F. Sjourn
A ngie des Rues faux tb du Centre
2 MEDAILLES D'ARGENT EXPOSITION DE BRUXELLES 1910
Drogueries, Spaa.its Chimiques et harmazeuuques.
_. Produits tronc i et amricains.
Prparation de loulea empoules mdicamentflusps strilises et
njeclab'es.pc.ah.es : Ser.iru n,ros uique Simple et t eruginbl-x
fcfiHTDrUOYRE Srum di Morard, remplt.ni Jes Paqiets re-
eaicihsin de *ernyrtt Hodiu. Il a toujours en stock (VtRoiTHEOSe
M hop Pectoral KAjxjr de Pen.ylvame.
Oipcs.taire du Preventyl
Reprsentant des Laboratoires 1ERIAL
1 -w^_,. .p.ni^<.uen NOUVEAUX ALAMBICS
'uit.ni
r-~ p( aimiin i*tnnu*|
-IX. L'* *' '-os-vis, 1
I (la -n*f *Hkm%> -*. .
U^r ] ?f GEHOY FILS AN
" "!-' ?- .;......k
1 r. rssCa nf manuel u ruriuu t,\
ilUJir -t TARIF ILLUSTR itfrtim lih.
^PB
PPi^
PNKUS FIRESTOVt:
Par le steamer "jAUiana d hier sont arrivs
des Pipai 30 x a & 30 x 3 \\1
que je puis vendre p.ii excessivement bia march.
L. Preetzmann Aggerholm,
Le Purgatif Idal
c'est la
Pilules DrDehaut
j U7, Rue du Faubourg Colnt-Ot.iti Paru
1. 11 -, .-.,.i || 1
Ne n ittNi 1 "m r*i srstl ',
sl'.s m sfvsssjM '..'i.i -. c< a<;..ut.
,-:(.. nr -"'M'e ;*< (e .rr.ljde.
.'' rlgesnl 1 < '-^BlIl^^rt,
elle w. MM '..ur parti de te.ipu.
vj Plt . U:. lin li;.,r'.s,
elie est, saf (bii^iai, u.\tta* :kl "s.
t.' tt S % : :
RUE DU QUAI
.....T." ,'
Monsieur LIONEL BERHINGH \^(
AUX CAYES, Hati
Reprsentant d'une grande fabri-
que de moulins caiine,I)islillerie
et autres ^machines de Glasgow,
dont la renomme est faite depuis
poudre longtemps,
Iftfft Ha I ahn A Fini/'- ?/{W|,' *"r'e tou ceux qui dsirent avoir une
Wa Ue Leiin CL riUK i*tatlanon de Sucrerie Dittilleretc. Condlttonti2
Highest Plirily SSS. "* av-ntageuses. Longs vrme* cotre bonnes
"dans toutes les bonnes pharmacies et maisons de dtail, ^ataiOgueS elrCii&..i,jnc},lCiit& oi JHt MVOU Sar deillilidei
DEMANUEZ
chocolat
en


LE MA UN

+ii v - -*
*

Laxatif physiologique, le seul faisant la
rducation fonctionnelle de l'intestin.
:iiiMiiH"\s .
A f,\ M Al bn 1909).
.1 ( : aei .-:..,> (1 |ul : i
Constipai !im
Entrll s
Vcrlif.
Hmorrodes
Dyspepsie
Migrair.ta
JUBOL
Eponge et nettoie l'intestin,
Evite l'Appcr.tlicite et l'Entrite,
Gurit les Hn-.orroidc^
Lrvpche l'excs d'embonpoint,
Rgularise l'harmonie des formes.
L'OPINION MEDICALE :
SI *i tnOlres I 'ii avalent eheque soir
qi;ciii .-. jni.ii, rendra I h-ur Intestin
; ,n i i ; 'i. i i ivernenta, -un
, 11 . ni .'.i i leur aertlee
11 i i. i.i i.. : maie -i idraira-
lil. m ..il-. ; .: Ii- Jnbol, poUI MN WllSIOlrt du
, iy,i lie | non actif nioin* d'beurei
l|lul : i rtiiiniai)i|< rQi dnombre rooiin
i i dont li ri rali Un autjnt qui- i. -
;iul.ii.-. ' il r. -il. I loin..- Ir Cnioqui'', It~ incons-
ik-ui- ariiuna.
da la Fariiii* de Mdecin*
de Montpellier,
Eiabtii'Tnpnti Chtelain, t.
. ; toqi i unai n i
Par't.
Va liant <$ llouet
Agwt* Qfn uni' pour I' iti
La Maison
II. S 1 h V E U A
\ ien! de vvevoir par lez dcr.ikrs sie mers, le* article* suin"*1* '
Rft a^ Une i.ure lit UN or l Dftl 1 10
C Binette 0[rieure ^
Servilits de toilette de toute* qosUll tl tout t lix
Tulle pour voile
Catimir ai pleis loptfrU tir
Uisgonal noir supiitur
Seige bleu et i.oir euf.fi ,:eur
Serge blpu
l'ercale blanc surthkur
Percale blanc
Satin Chine pour laillejre
1 Dftrir.e baires peur tbille"i8
f.litviote non O p
l'a* blancs opflfurb pour dm es doi z..ire
Toile matelas 32 p
loi,* niait las -7 p
Coton |> drap 78 p
Coton draps 8() p
Coton dripi ito p
pit

aui e
.}
p
4
7
(i 50
00
40
1 SU
:\m
40
85
80
E0
OU
Grand Htel de France
P. P. PATBIZi, propritaire
~ Viennent n'arriver par le dernier
paquebot fronai
Vii s de bordeaux
F ou ne ">.( ' gtl.
Blaoc .' 8V0 "
De. vins lins par eaiSBO et toujours *fl fflM x vu il CAP COhSafi
Fente en fprol et en dtail a .s prix
rahonnabli**, _________
Pharmacie Centrale
Produits dr toute iiaiclitut. Excution prompit H loignie des
ordonnances Spcialit* pou iO'.ti /es nmlidies-
^"Ciives de Bordeaux
'JL UEBE1X, i\ op ila'v.
Pour rpoa rt ft la deoraiidede Lornbreuj clian s, MrDEREIX
*a crer ;i partir de jeudi 1er Seplemb*v : /.<' D i "'>' du PUA du
Joxr atec Mots i .-'il t. J> s tu ei ctft au pru 'I lit il toute coi
turrftt.ee tle Iroit gourdes ta ti Le m nu scia affich ou- Vs mal.us 9 bi rs.
Oj rtpoi seiun' .v rvti (/ u heuMs \\2a :; fteu es-
La Royal Bank of Canada
A le p'asir dC porle-
1* conn;iis>ance de sa clienl e I disposi ion, a pariir de celte date, pour
e di t des i trs de proprit,papier* ne {mille,
b*} >ux, objet prcieux, etc.
D*>* cofliei'tris de la dur ni e pe f cli n refennim
ca i r% de trois aim n ton diffrente.
Ces cis-e.s iag^ietie*eni disposs. t ton Un iiidfpjadiiiU es aus ks au re4| coaiianoawJ
IV, lt\ ur de la .Meulire porte ues lirjirs .enoas e: son ausoiuuiMi m ui.bie* B.en^*
1 s ,b es .s ont ,eof< nns daD8 le Oave.u de la Bi04ue o ils se irou.eat a Ubr, de loi
ll .Drsenleal le dernier mot despro/r* ralise eu ce gaora el consniuent paur lears locallirj
oaauutHbsolueoffrant o itee ks conditions de scurit f de cemmodiie dsirables. L'oa ne ^
rie reeommandei de meu tous ceu qui sont a U rechercha d ui lieu sur, a l abn_d) toW3
ulil fch u eti tk tous 'bques pour leuis obie s pr'ieux.
l'yui les condiions de location, s'adr sser
La Hoyal bmk of canada PortauP.
Noire Caisse d'Epargne I
Nous p^ofiton d* cette occasion pair rappeler U
population lu nce8t d'pa*ga Par c^s .n s ilui en-J.fi o chacun se 'rouve expos pj-dre en un instant p Icwl di tou'e
. sti>nee l'on ne suraii mi-ux l'aire :tie d conlieria (iaiss dt a.g ie dj. la ROYAL B*Nt
-NAI) le ont ni de >es ooiomes ei b n l'arg ni quil sera t dangere -x d 5 ^-mler chez Sri
'.'... rr il. Uiuk A .i
'a'g 11 iJpoi >
e Caisse d'Epargne de la Hoyal ilaok ol M
tk k's_____ ^JaH
apporte trois pour cent (3 010) d'une ts ptr au sans auct
risque^ p >ur les dposants et constitue m placement de premil
ordre et de toute scurit. ^
P.r -au-Piince Llai'i, le lr Juin 1921. '
Panama Railroad Sieaostiip Lins.. J
Service de iret el de passagers
\cw-\ork Hati
Port-au-Prince, le 1er Septembre 1920
Prtant expditions directes piur l'Angleterre et l'Europe et vice-versa. Connexions de
'bateaux iVnv York, le plus rapide et le pius direct service de et pour 1 Europe. Adrestf
A., PatereOQ, Gnral Preieht Agent, 44, Sute btreet, New \ork C ly fret payabli
t-klinaticn *! Texceptiou du Miel
Un dpart par seniamede New York directement oour Port pu Piinceet un autre par
'mois pour tous le- ports d'ilai i. Seulem-ni passage de prenne e chate. Les suivante
Il ont dos /Igonts dans les pnucipaux pof s d Europe el d'Augl ferre :
langlelerre. Ecosse *t Iwance :
MM. G.W. Shelden tf Co, i7, James Street, Liver
\pool, Enalnd
Copenhague, Danemark :
MM. A.E Gnes Italie :
MM Henri Coe # Clerici, Piazzx S. Matteo.
l Cnes Italie
Ltrisliatua Norvge :
International Speditioisbelskap, Chrisiiani*.
Il ,mboury AU magne: ll.Vogemann, Hambourg
Uoihtnbouig Sude -i
ftodith tixpress, ijothenbourg
Letcivictdt rauauu Liu eaie 4\cw-Yoik el Hiiu, eu vu, des arraDgements qui se sont toM
t duut nUabe cokfeiaeubic, et est u voie la pus rjpiie pat U4-j!lle voi uiauhiadises ps^
t-tie tipeaiCt r n
Ks cunaissein.nts couvfiot (tt pjuc N.w-Yotk avc op:iwn de livraison so.t tosd*
le Havre, bord^aui ou Aavc.s sc;ot,t livre
O. B. I
rri
w,
Agent gne
rai
pour
HaW
il
V E T, M 0 li T tl C I N Z A N 0 ^ "4S
Agent gnral pour
ti


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM