<%BANNER%>







PAGE 1

MA i I N La imaK IM membresdla KePBi8iice' %  out convoquas le vendredi 20 du cootaul a 0 haort'i prcises du <>oir au local de la Saa* •*, No ISM). W' Lamarre (Oeinra le R*mfoif. £ e Secrtaire G HONOK*r *t n IVH tarions | outiqops du rrtcW .* JOUr 8'B pi >'• f a |H "7 i -a ivnkrtwcM taportintei rartoi lu a cMfleruHijuuiicotr'inf liern* tjilf. porte psroio HI I dtmocrtti n>>e y % ••ht t' PAhlS. U ciisrg dsit'tire seibe otclare qu'au* ssgiav* Un f' i' 10 nulle dans l'W du Hui \lfxnndr i pceasiisDt une intorveotioa bnui ticale. Dbpiea If piujMt BCtOil h i ouvtau munaque (ilUrrail tel meut Petit la constitution dop tee de la OOguslsVls qui veut qui ]r nouveau Roi P'eie gcrODCUi di> •ui.r apisMO Mnemaol. Une dcit galion ttiauocomt'e ei in> Kafla pioctdei a la clt lucnie di aeiinent. LOKDKIO— LloyJ Gtorgd clar; sux Cwiuoiuues que i'Argttene a< put crlr-r d'vantjge a lltiande qu^ i qui i contenu Jaos U ieitie i V.leia. Rt MB— Le gnral Diaz.aoeteo g< raiiune, a tte autorisa par le IO a accepter l'icviUnon de la Lfgior .u.tucaue de paiticiper la con \tiitioD de Kar.SiS C.ly en OJobre KIGA-B cwo pour les Bits Uni Liv.tnoit pour Us soviUs, uecidrei I n er de i grirr ntjouid hui les con luis lan es poui les .secours am caiOJ pBC du RsafCC espagnol. DtBLtM— tes mtmbtcs du cabrit iei.uo icaio ulandais se sort ru u.s biei e" Conseil au su)t des pu tOaiUOSl fi taUs 1 soumettre aujou d'oui la sance sec ic du parle u.eot. bOKDRB — P apics les renseigne ments icttf du bout gfeco-tarc, la tUtaucs des nationabs.es turcs dtVk nt trieuse. Les kmalister ont du H ce voir a*s renforts du Ciucasse e Cilfcit. Sur la rive ouest de S.karia, •s g-ecs, pris a revers, auraient pti nu J;O oibciers. 4000 hommes e de pnsonniers. De v:olents combats lODliDUett. D'aptes une dpche de Co penhague. les ngociations poui les concessions des tiavaux de constiuc i-on du chemin de fer de PtiogradOdessa sont ouvertes entre les capit Haies allemands, anglais, amricains t autorits sovitique. Les concesMOUS auraient une dure de quaran r air. WASHINU l*ON—Le Dpartement d Etat lait savoir qu'il djaua ordre le i Aot au miuistie des EtatsUois a Panama de communiquer une noie au gouvernement de Pana ma l'informant, comme mduteui amical entre Panama tt Costa Ktca au attltl du diftitnd de trontiie. que les Etais Unis ne se croyaiem p.s dans la ncessit de suggrei que Ujsta Kica dilire plus longtemps a lecounr i la jutidiction au sujet du tenitoire occup par Panama et adju ce Costa K'ca par sentence arbitra fe pat M Loubei. Le secttaire Hu glifs dit qu'il est regrettable que les ^ouvernements.aicnt jug impossible Ut entendre ei que Costa Rica ait avisv les B>all Unis de sa dtermina non d'eubiir immdiatement sa jun diction sur le terruoire en question. Ua dtachement a'infanitne de martuea tembarqu i Philadelphie pour la zonedu canal. Le Dparte a-eot dlitat ittuse de aire coonJie je but du mouvement des troupes. Mli 1LLALe gnral areoguer dciura que sa rcente visite il ttuan n'a aucun riptort avec les ngocia tiens lelaves i la soumission i lEsiM-goe de Raisouli qui a perdu .son prestige aup.s des uibos Des engagement trs v.fs coniinueut eu tu les espagnols et les r< b-. Iles. LA HAVM La foi m tio.i d fa iU'Joa eub in-, pour servir au ftltMC, contiuuc de mau re satjsfaijactr. ROME— Les prvisions de l'Ios•itut international d'agrico'ture sur, la rcolte de bl dans l'hmisphre nord sor t de 50 200 000 tonnes con re 51.30c.00o en 1920 La r ol'e euopennp. sans tenir comrte de elle de F ance. A"em?g^. rvi d Bretagne, est ebmc I) ml*i fe 'onoes ron re m 500 or o i**n d^', m^r. l.rs H'ats Unis, t Orad po, luiront 28.500.^00 |r>nr>r fO r tif, ^8 6oo.oro en 1920. l.i o't dut ^egeest e 'ime 8 J^oro^w ir<, contre 6,700. oc o n 192 '-LV g noD're une augmei ta' or, Je 2. I our errt. Lfs avoin-s qui on' :n I fit de la scheresse ont en d>n u -nbon de 12,3 pour cen 1 Jour viendra Avis de U*pni Le> dpches rur C yea par le %  Nl< KER1E seiou. leimef dman ameui. 27 du courant, a la heurts prcises a. m. Port au Piince le 26 Ai 1 y21 >ntre la ^CONSTIPATION prenez les COMPRIMS SUASSES de DELORT, Pharmaciea, 119, Hut Be.int-Antoia PAHI C'EST LE MEILLEUR DES PURGATIFS I i Enrol f~ sur dtaands du Carnet Il de 0*ut du V BrvMOMun^ Etirait 1 Œillet, Row. Jfi.iK, \v^ Hliotrope. """ '*• Vaillant p Hou H cents gnraux pour lluili 172U, Rue du MoEann de l'Etat Pb.rnael*u %  Ju-m VIA..U f^^SSK 1;. %  Vil Varits NtionalFireInsurance Co o! Ha VENDREDI i Le Comte ds Mont'CrWo '.i\ *l 4e piscd*n En re 1 G. Casino U Mut-l Une belle tte littraire et artisti que a u lieu le maidi, 21 Aot, 4, CINEMA Dimaiivh' 98 Aot 7 lires du Oir PRO •K&ifJfiS ^tMarc. 1 A U b erlJounial M LhiiMon y a lait, une ce ni xxw,v -ence sur Si SUrc et sa grandi cilo %  y^ ToTeftl I) laytIUP ypu lottes les notabilits de la ville y ont assist. M. Lhrisson a lou Pitrre Pinchinat, Nissage Saget .1 Armand Thoby, Us trois plus Grandes illustrations de cette intressante cit. Dans sa confrence, il a parl de la ncessit de l'ordie, du travail tt de l Union, lacteurs inai-pensab!es de noire relvement. Aux jeunes, il leur a parl de lamourac la diaCipliOt et de 1 tudeLa lutte de demain sera dure. Uuils se prparent en consquence. Il a combat u le dcoursiiement qu'il a constate dans la vule, par le tait de la mvente des principales denres et du marasme conomique. S adressant aui lemmes de St-Marc, U leur a demand de former, par une bonne ducatior, d s ci'oyens comme Pinchinat, S g t tt 1 boby .. Il faut i lbcuie aciuelle des hommes d'initiative, des hommes d'actions et des hommes de concien:e, clame M Lhrisson Hati, dit il, qui est la .le aie de U uce noue, en a besoin pour jC.omplir sa glorieuse dis'.inee... La confieuce lut tort gote e: SOUVCLI applaudie. Des jeunes gsus onircil des vers et |ou de be-ux morceaux de musi que Uae jeune ti.ie en deux fois a chaoe avec succsBelle soire qui ne sera pas de si lt oublie. — OJ pipaie pour di uj^nche 28 aci, un grand bal au ni de l'fcgltst La musique du Pa hilarant ai 3 toplies Une volont 4 parties D'aprs 'a grad P'ce drtOMHqot de Mr ll^my Bintai t, Avis Pour toutes vos commandes grlruleiusnt quelconques aux Etats Unis, adressez vous tt. Law.ence Smith Export Impart 00 Rue du Qtnti I roaaoitude Coalitions avantageuses CriEZ H. i.au>rciice Smith Expofi & liupori Hue Ju Huai Celle puissante Compagnie *ient d en'rer d tns leoOe artntM desabuduion et ce propo* des chilres oit t commur C'est mervfill ux, 1 quan U d valeurs ver es aux prevo 1 avaient assui leurs nwisois. Ass irez donc vos immeubles a la NalionalFirelnsuram Company ot Hartlori Drchez-vous de|.lnninder lous les rerseiKnpmen's ij^j BrantU $ Co Reprsentants pour Haili, to pr. .is y sera, du ouOu trouve Du fer roud.en barres de ion es dimensions fric sans gal, *w 1 ir-v jij mssw aaawfc --+ NOUVEAUX ALAMBICS MM MBTBVUB fc ECTUICB ( jf i Ka'JX-D(- K %  ; Il DLW Fris mi f 1 '. hr-iCis 'i rjt eu !*itr, / %  -•-^—-* %  %  **m u!' PHaTIQQf a 1 uuurrtm-st vi., 'OiWtl Mi laaiUCL !• fum i t ajcMr t f^ir nit'S'^ ••••>• HM Il • En achetant des Pneus ou Chimlresd aii p ur vo'V macbio nil Fireslone exige/ la marqtn F'RESTONE est connttj tnsn eu Huit .o K jual ti tlH^bTO.ME est vendu au dernier prix de baissi. L. Preetzmann Aggerholm, Agent gn-al pour HaiU — Portai Prince Los petits enfants iont la joio du foyer Tous %  ; '"• %  s ir.arijsrcvpntaiix BBOOMBU d-: bo ;: %  e des enfanta sains et heureu::. MalhaureuBeiBBnl Combien cie jeunes femmes voient leur rve passer et r.e pou "ent coonaitra ces joii .\ c.iusc de drangements orjjsnKi-s qui peuvent Oue corriges par un traitement tri simple. La Composition Vgtais deLydia E. Pnkham c.-l 6 nent h: 1: eJicamcnt ncessaire comme cette lettre [UOI 1' ; ;)!.i,?u'.bl.i,"\Iexico.-"J'ai pris la Composition VgUledfe Ljrdia R. Rnkham pour des douleurs dans le ventre et le dos et aussi parc. que mes r.les venaient sous forme t''hmorragie et duraimt plus d^ cinq jours. J'avais mpM* ; vaut pris un nombre infini de mdicaments ang me guenr. Uns c'.mes amies m'a parte 1 de votre composition vgtais <•• j • la recommande. Ma sant est revenue et mon m n %  i M. >i vous en sommes* reconnaissants. J'ai .donne nais^ %  y 1 ? nne lillc et nous sommes en bonne sant.' — MARIA 1 M KOSAS, Joaquin Kuiz 2 7,"Tienda"ruewa ibla, Mexico. Uu ^raa3 cembr e lettres ilmilairej prourtt l'iflcacitilsU Composition \&getale de Lyda E. PinkKam iT'H.t-rm;l ,*,o:ClfcJ rc. t.V'SBJ.BC.AT*. I I VERMOUTH CINZ&NO'de MATTE1S /(aj< jJ Agent gnral pour v* 1 %  ^—, "*^r^



PAGE 1

. ;]B tBOct r1a 4Q Port AU f*imce_ tlaatl Vendredi 26 A.#oi l*a BlAiCWUR-PROPRinAlRP, Qment-MAGLOIRE tlNUMER') '20^NTHE5 Quotidien A de certaines poques de l histoire, i! y a des pliades de yraiitis hommes; d'autres poques it y a des pliades de ctieuapaus. Victor HUGO K*:o\CT10N. Rie Amricain* Ni |H S La Stalue d'un ciien Le lialiiiiii Nouvelles Etrangres 0 -• PAR C\BLE M ta Angleterre que le fait a e 1 il y a dj quelques armes : u le monument avec si de e lions, tut rig la mmoii lien qui, uemiaut plus de deuendura les pires 6outIr*ncet mot tDtre les mains d'une de physiologistes nui le tor sans merci, pour les besoin lecbercbes s^iemitn.ue ; un de la vivisection, quoi/ motusnt-l, la vivisec IOD fu l'ordre du jour en raison d< :i; OQ Ha jusqu' nier o Et, puisque tant de cruaut sur d'ioofidusils animaux proclames munies, ou pou %  exagres. il se dessins iiDdaoce hostile contre la clas eipnmentateurs ayant la pour prtexte, du le cas de plusieurs d eotrt devaot le nant de leuie m, fat pris de remords et daos une vieillesse empo .On oumra des exemple* U: le Dr Keid, llaller. le pro Nicolai Pirogof, William 0. Voici ce qu on releva MX d'apra une chroniqu •D Angleterre, l'occasioi ;tioa du monument don HOODI de parler : i docteur Heid, dont les exp ide vivisjcton les plus cru Brent sur les cerfs liogaux set de chiens tourments, jusqu a la mort, mourut Ht d'an cancer la longue i maladie fut longue et doulou i au-del de toute expression Mat alors un retour sur lui M rappelant i \ffttamm b Hait dans l'obicurn re8 Les volonta.res sont alls eusui vante, qu, est sutan un aveu d.m„„ avoir M expos a u |um|re JJj^ 0, ~S^ciuroaoe ur "a soleil. Les confrres du profestomhj du soldat inconnu. ieur Becquerel furent vivement int Un tlgrsmins de Toulouse anFnt"psrCS que d-sutrs "en fiieseft, ""s celte dcouverte, ils semnonce que Imauguration d'un maet parce que je n'avais pas une vue pressrent de trouve avec lui daos ??f?. e 2. m B l l d ?, Game n %  claire de la cboie. rUran.um l'lment immdiat pos eu ,, eu baial •• Vllle natale du sdant la pioprit d'-nettr des ra pte' n ni „ na u pa . rappelons, de yons lumineux dans l'obscurit. ^JX^^ a Conseil de la socit des un aveu d'impui sancs scientifique que l'ex, res tion d'un remords : Je ne fais plus ..'bxperience da vivisection J en ai l'entres pas Tout ceci tant dit. qu'ayant"! nonc, *ers la'notre ct qu'il n y a jas que les Marie Sk odowski, Madame Curie, dent d *ie, eux oxpriences phy-chiens t :re victimes de vivisec(tait cette poque udisnte l'Uai natloas ae'fhc te d"conautar aZ |oi. il n'en fut pas inoins lions douloureuse.: il y a aussi les vcrsit elle lal 4 i[lviie e i entrepren' conttet er que m jusqu' ses derniers jours peuplesDepuis emme avant d d expriences suivies sur les •avenir de ses oprstions'que Janvier, entr autres, .crit JJJ Dritl$ d J rUr4oia „ c es i a u • soimanx vivsnts i n Dien. qu'H m est un clnrap d'expnmen prop"e i uranium, uuu I me patdonnSrs-t-il Vair ?.on sociologique, quelles dures suite de ses longues sns dtad.a u' ses cratures? J'ai preuves notre ensibi it et notre que la science lui est redevaa.e de la les crmes de Dieucom vie n ont-ell s pas t soumiseb.' Recouverte du Uadium. D'eu me traitera-l-il? Et si un chien, la foie martyr et Madame Cane donna la preuve, symbol*,—tel un soldat inconnu de que, toutes les quarante-ciaq minu %  rotateur Nicolai tirogof a la grande guene, — a pu. en Angletes. la chaleur provenant de ce que •ni. des souvenirs crits o la terre, avoir son monument expia oi pouvait contenir un d coudre, le Radium changeait une gale quanti t d'eau de l'tat de conglation 1 PARIS 21 Suivant une dpche de Berlin It "TsejUtche Rundschau" dit qu'au suiet des charges tinincires, I Aile ma^ue ne peut ren ire sa aituation supportable et parvenir plus tard se 6auver que si elle renonce a une politique d'excution du trait h tout prix et pratique une politique le digni' nationaie-Cejournalsjsute que si 1 information, d'origine assurment franaise, disant qae le prsident Harding exigerait que H nu-iv. Misment allemanl dclare que l'Allemagne es' coupable et prte en supporter lea cooaqnences est exac'p;les ngociatiot s de paix avec l'Amrique doivent tre :ompuer. On monde o'fi:ieusem3nt de Ber lin que Mr Kathenau, ministre de la reconstruction Rencontrerait de nou veau M. Loucheur, ministre des rgions libres, le 20 aot W i, den D aprs un tlgramme de Ber lin des ebatseurs alpins dchargeaient des sacs d'une automobile devant ia gare Fiiederichstrasse 1 irsque la police prtextant qu'ils gnaient la circulation voulm s'/ opposer au cours de la discussion un soldat fut apprhend et frapp. PARIS — Une dpche de Vienne dit que l'ex empereur Charles d'An ttiche aurait rinten ion de daman.] .M IU Conseil de la socit des natltoe 1 accorder la restaura ion in mac chique de la HongrieBERLIN 21Le chancelier Wiffo s efforce de s'assurer l'appui do to i )oe a puis la page qui suit re, quel monument de sacr.fices ^ %  ••DtB ans. je considrais et d abngatioo. et aussi ds piti, la one inepte sentimentalit patrie hatienne n'a t-olle pas droit? par la Compagnie de Pittsburg. on n'obtient qu un gramme dans cinq ou six uni row>.Frquemment la min< pulation de cent tannes nt donne aucun rsultat Dans la pratique mdicale le Ra dium est valu au gramme, c est i dire la quantit pouvant remplir un petit d i coudre. Le prix actuel g "g ag nie et Graisse Le service des routes automobiles; pour toutes lt moteurs haute tension WocAMe vapeur. et Graisse ter?* ? ^^'2i.r^"fi *wnpure. 1 rente annes Nous avons appris que les travaux substance, de rfection de la route entre le Pont' Rouge et 1a Croix dei Missioas se ront bient' suspsndus pour tre r, pris au commencement du mois pro hain. Une partie des quipes ont t demande ls on car c est d'un gramme est cent vingt mille dol , L lars.Ua gramme de Radium est gn celui dbu'htion La chaleur sienine ?j• n_ B videmment nergie-pouvoir d'ac"lemeot div.s en milligrammes, va tiucnement. Le Rid.um agit perp Un 1 chCua nil P ; i 20 u .utilement, sans aucune diminution L ? u ^ ^!x mdecins, emplo dnergis ou de qoantt de sa propre yanl le ? TJS tnrt P eun llom o indesirocliblai; mais ils r esscarces des laboratoires mode, -j^, 'es chaleurs ou les froids extrme* les plus fortes pressio is.ies ract ois violentes de la chimie, l'action f $ plus violents explosifs, ei les lve loppements lectriques les plus inten ses ne peuvent jamais affecter citt; mission de chaleur du Radium Madame Curie es r -re et d>ire trouver le moyen dl coatr'et '.• ca lorique du Radium atin de neattriffr l'parpillement des atomes d ce corps.Pendmt plus d un sicle les sa vants ont cru et enseign que les J d'exprience de laun travail utile et ncessaire. IW t toute concurrence • Uarris il Co 6eo,j^ ans aie f a *Jjf selling Agml "•Min de l'Etat No M 1907, DiV. SaintmLouis Spcialiste des maladies dtt yeux Mdecin Chirurgien A le plaisir d'aviser ses amis et le public qu'il a ouvert saClinique la Rue du Centre (halle Baussan) Consultations tous les jours que, ne dispose que d'environ 350 j croient plutt aujourd'hui, que %  :< % %  ,; milligrammes. L'emploi du Radium!la destruction des atomes qui pro U y a aujourd'hui environ cent a augment graduellement m mdejduit l'toanante nergie que le \ii quarante grammes de Ridium dans cine, jusqu' deveoir i peu prs xe.r'dium a rendue manifeste. le monde entier; et, de ce total, soi dans certains cas de cancer inopra j Oi a maintenant le droit d'esp xaote douxe gramme,— plus de la b'es, il diminue 1 in f er site de 'a Joujrer qu'une mthode eitpossibleputsoud e ce problme, parce que le Ridium n'est sans doute pas le ,t.i| corps terrestre pouvant mettre. nn mo ti,— ont t obtenus par la leur B.s tumeuts cancreuses ont < Compagnie Centrale de Chimie , t gunes par cet lment prcieux ; Pittsburg— (Pensylvanie) C'est de beaucoup de chiiorgiens s'en servent cette compagnie que prvient le Ra dans leurs traitements comme uni force utile. L'exprience acquis* e J dium prsent i Madame Cuiie par auxiliaire nc^aite, parce qui! don' ce nouvel lment permettra pro les dames amricaines. Le prsent a ne, dans bien des cas. plus de rsulibab'.erneat d'appromier au ser/ice t transmis par le Prsident Harding ( ats satut lisants que toute autre mide l'Humanit des sources d'ner i-$ dan-; une runion solennelle i la thode. (suprieures i celles que les inUi|. Wh te House, Washington. Le Professeur Curie et sa femmeitions de machines van#r ^t a Dans les minerais oui ont servi ont prouv que le Radium donne aux expriences d* Midane Curie, constamment de la chaleur, et eu il existait environ un gramme de ra millions de temps plus long qu'on dium dans six tonnes;Uoi\$ qus dans pourrait obtenit d'une galequantit ;eux de l'Etat de Colorado, traits de ch-.bon de terre. L:s naissantes vapeur et c triques nous procurent, et celi; ci ue seront plus comparables q 1 1 U force xnculai-e des boxeurs 0.1 de l'homme primitif IR. CHENET ". *• '•^.l


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05460
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Friday, August 26, 1921
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05460

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
. ;]B tBOct r1a 4Q
Port au f*imce_ tlaatl
Vendredi 26 A.#oi l*a
BlAiCWUR-PROPRinAlRP,
Qment-MAGLOIRE
tlNUMER') '20^NTHE5
Quotidien
A de certaines poques
de l histoire, i! y a des
pliades de yraiitis hom-
mes; d'autres poques
it y a des pliades de
ctieuapaus.
Victor HUGO
K*:o\CT10N. Rie Amricain* Ni |H S

La Stalue d'un ciien Le lialiiiiii Nouvelles Etrangres
-----0 -
PAR C\BLE
M ta Angleterre que le fait a e1
il y a dj quelques armes : u
le monument avec si de e
lions, tut rig la mmoii
lien qui, uemiaut plus de deu-
endura les pires 6outIr*ncet
mot tDtre les mains d'une
de physiologistes nui le tor
sans merci, pour les besoin
lecbercbes s^iemitn.ue ; un
de la vivisection, quoi/
motusnt-l, la vivisec iod fu
l'ordre du jour en raison d<
:i; oq Ha jusqu' nier o
Et, puisque tant de cruaut
sur d'ioofidusils animaux
proclames munies, ou pou
exagres. il se dessins
iiDdaoce hostile contre la clas
eipnmentateurs ayant la
pour prtexte,
du le cas de plusieurs d eotrt
devaot le nant de leuie
m, fat pris de remords et
daos une vieillesse empo
.On oumra des exemple*
U: le Dr Keid, llaller. le pro
Nicolai Pirogof, William
0. Voici ce qu on releva
MX d'apra une chroniqu
d Angleterre, l'occasioi
;tioa du monument don
hoodi de parler :
i docteur Heid, dont les exp
ide vivisjcton les plus cru
Brent sur les cerfs liogaux
set de chiens tourments,
jusqu a la mort, mourut
Ht d'an cancer la longue
i maladie fut longue et doulou
i au-del de toute expression
Mat alors un retour sur lui
m rappelant i lecei qu'il avait tau subir
limes, il en arrivai', dans son
'ir, a dire ceux qui l'en ou
qoil ne pouvait s'empchar
ildrtrion mal comme uue
du ciel-
La
oute pi i pour les souffrances des B l ,vTis!,e de. M'dame Curie aux PARIS 21 Dors une dpche le Conseil Suprme l'intention de
biens dans les vivisections et plu* f ais-Uois, et hs hommags quon ,je Flirey la cr noni* dinaugura- faire lmpo^ible pour empocher le*
ncore l'affection pour cas animaux. Im prodigus ont concentr lim- tion du monument lev aux morts troubles en Hante Silsie- M ajoute
lais le temps charge bien de cln r*1 public sur le Radium dont la d- des 17 divisions amricaines, qm que le conseil de la socit fera une
es et moi qui d'uVMs psi de corn- couverte est d principalement 1 ont particip aux combats d-< Sep-,recommandation sur la question
sssiou pour les tortures que j'in- cette savante illusre temb-e ltflH, a t trs-impresaio isil<*siennie impartialement et en co"n
tl geais journelleraeni aux animaux Aucune autte substance connue naDie plusieurs orateurs, no animent (plte indpendance l'gard de
Wjjtt- autre vivisecteur,
MM mmes sogoisses.
pana
ions et oprations dans lesquelles, 9toi e< des sciences et le bien.tre
jsr inexprience; lnret, ou Dieu du monde.
Hit pourquoi, j ai inutilement to tu La dcouvert: du Radium a t
r les animaux. Oui, la plus amre prcle de dsappointements Le tra
listesse mo saisit au souvenir des vail ob une de Madame Curie a t
souffrances infliges jidis, soit la long t difficile. San mari, le te
san&'biht du prochain, soii la
ntre propre,Quelle que soit I indiff-
rence avec laquelle no u avons bls
se bruta'emeut le sentiment des au
'res, nous ne pouvons jamais tre
"ira qae ce fait ne sera pas veng
u ou tard sur notre propre senti-
ment.
et d*#oldiir. .pat en voie d'amlioration netts. 0*
M. Bi'Uiii a remis au majorEmei matiu sa temprature atteignait M
ry, Mi Hsrrick, ambassadeur des'degrs ti et ce s jir 9i dgrs le
marchal pouls 96 oulsa'ions.
man,
grett Professeur Curie, l'a assiste
jusqu' la dcouverte du Kuium II
paitag; avec elle l'honneur d'avoir
persvr jasquau succs qui a cou
ronn leurs ettoits.
Les longues exprience* qui ont
permis i Madame Curie et i son
< Lorsque ma Laiy (c'tait une mari de taire celte dcouverte signa
petite chienne qu il adorai), iinis-ile prouvet qu ils ont eu su-mon F*yette. Le
Ktati U ois eh Fiance. Le
Posh et Mr. Itirthou, ministre de la
guerre, ont rendu hommage l'h-
rosme des o'ticiera et des soldats.
M Uinhou a remis u major tvnery
la cravate de la L'giOQ d honneur et
le marchal r'oc i la croix de guette.
Un l'grammi de Me z au ,once
que la dlegatioi de la Lgion Am-
ricaine a dno hier des fleurs au
monument reproduisant la vie oce
de Samothraca et & la statue de la
mare ri al Foch rappela
saot dans les tourments tenait ses ter de grandes dilficojtes "avantide que ' chevaliers de Colomb ont
yeux axes sur moi et, malgr ses raauir appo-t tanne dernire la s'atue
souffrances, gmissante, m* .saluait, fca [* oeu aDrs u dceuverte Y 'IJ'f qUe i ce!a ne JdfPend 1ue
sacoie avec de faibles mouvements des Rivons \ nir R 11 a le P o "" l Ira1vo'or",eIr . l*. waven-
de queue, slors s'veilla en moi, ? Yu uP V*i \ ri t,on oatiorale del Lgion Ksnass
avec.la piti pour la cl. enne tant ai- te"eu,r ". *l* ** u?"v City .
me, le souvenir des cruauts que, s, de Pmi'' vouiul savoir s^ cer- PAR43- La fdration des volon
'rente ou quarante ans auparavant, ta'DS mtaux, pprs avoir t expo- tairea trangers, qui se sont emols
j'avais fait subir des centaines d'- s* u soleil,metteraient des rayons " d.but de ,a guerre, ont comme*
mmaux semblables ma Lady, et dans la chambre noire 11 emp'oya mor leur engagement aujourd'hui,
je mi sentis
oppress...
emp oya
le coeur iodiciblement cet effet l'Uranium, un mial assez
aux invalides, fttr Danielou. commis
au nom du
Doumic au nom
connu ; mais on ignorait alors qu'il SjgJliS.gffPfe
,. f ' gouvernement et M. l)ouu. u num
Ie-randchirur.Mflt.W,'hau. Far- l a' *'* *V**i"*""-, Far de 1 Acadmie franatse, ont fait la
mSS^S^SKSSSL!^ Seff4.^ tTT dTlnl ff! 'ou8ede''hrosue des volontai
gusson, laissa, lui, la aeciaration su> \ffttamm b Hait dans l'obicurn re8. Les volonta.res sont alls eusui
vante, qu, est sutan un aveu d.m- avoir M expos a u |um|re JJj^0,~S^ciuroaoe ur "a
soleil. Les confrres du profes- tomhj du soldat inconnu.
ieur Becquerel furent vivement int Un tlgrsmins de Toulouse an-
Fnt"psrCS que d-sutrs "en fiieseft, ""s celte dcouverte, ils sem- nonce que Imauguration d'un ma-
et parce que je n'avais pas une vue pressrent de trouve avec lui daos ??f?.e2.mBll d?, Game,n'
claire de la cboie. rUran.um l'lment immdiat pos eu ,,.eu . baial Vllle natale du
sdant la pioprit d'-nettr des ra pte' n,ni na u ,pa .
rappelons, de yons lumineux dans l'obscurit. ^JX^^
a Conseil de la socit des
un aveu d'im-
pui sancs scientifique que l'ex, res ,
tion d'un remords : Je ne fais plus
..'bxperience da vivisection J en ai
l'entres
pas
Tout ceci tant dit.
qu'ayant"! nonc, *ers la'notre ct qu'il n y a jas que les Marie Sk odowski, Madame Curie, dent d
*ie, eux oxpriences phy-chiens t :re victimes de vivisec- (tait cette poque udisnte l'Uai natloas ae'fhc te d"conautar aZ
|oi. il n'en fut pas inoins lions douloureuse.: il y a aussi les vcrsit elle lal4i[lviiee i entrepren- contteter que
m jusqu' ses derniers jours peuples- Depuis e- mme avant d d expriences suivies sur les
avenir de ses oprstions'que Janvier, entr autres, .crit JJJ Dritl$ dJ rUr4oia cesi a u
soimanx vivsnts i n Dien. qu'H m est un clnrap d'expnmen prop"e i uranium, uuu
I me patdonnSrs-t-il Vair ?.on sociologique, quelles dures suite de ses longues sns dtad.a
u' ses cratures? J'ai preuves notre ensibi it et notre que la science lui est redevaa.e de la
les crmes de Dieucom vie n ont-ell s pas t soumiseb.' Recouverte du Uadium.
D'eu me traitera-l-il? Et si un chien, la foie martyr et Madame Cane donna la preuve,
symbol*,tel un soldat inconnu de que, toutes les quarante-ciaq minu
rotateur Nicolai tirogof a la grande guene, a pu. en Angle- tes. la chaleur provenant de ce que
ni. des souvenirs crits o la terre, avoir son monument expia oi pouvait contenir un d coudre, le
Radium changeait une gale quanti
t d'eau de l'tat de conglation 1
PARIS 21
Suivant une dpche de Berlin
It "TsejUtche Rundschau" dit qu'au
suiet des charges tinincires, I Aile
ma^ue ne peut ren ire sa aituation
supportable et parvenir plus tard
se 6auver que si elle renonce a une
politique d'excution du trait h
tout prix et pratique une politique
le digni' nationaie-Cejournalsjsute
que si 1 information, d'origine assu-
rment franaise, disant qae le
prsident Harding exigerait que h
nu-iv. Misment allemanl dclare que
l'Allemagne es' coupable et prte
en supporter lea cooaqnences est
exac'p;les ngociatiot s de paix avec
l'Amrique doivent tre :ompuer.
On monde o'fi:ieusem3nt de Ber
lin que Mr Kathenau, ministre de la
reconstruction Rencontrerait de nou
veau M. Loucheur, ministre des r-
gions libres, le 20 aot W i,
den D aprs un tlgramme de Ber
lin des ebatseurs alpins dchar-
geaient des sacs d'une automobile
devant ia gare Fiiederichstrasse
1 irsque la police prtextant qu'ils
gnaient la circulation voulm s'/
opposer au cours de la discussion
un soldat fut apprhend et frapp.
PARIS Une dpche de Vienne
dit que l'ex empereur Charles d'An
ttiche aurait rinten ion de daman.].m
iu Conseil de la socit des natltoe
1 accorder la restaura ion in mac
chique de la Hongrie-
BERLIN 21- Le chancelier Wiffo
s efforce de s'assurer l'appui do to i
. )oe a puis la page qui suit re, quel monument de sacr.fices
^DtB ans. je considrais et d abngatioo. et aussi ds piti, la
one inepte sentimentalit patrie hatienne n'a t-olle pas droit?
par la Compagnie de Pittsburg. on
n'obtient qu un gramme dans cinq ou
six uni row>.Frquemment la min<
pulation de cent tannes nt donne aucun
rsultat
Dans la pratique mdicale le Ra
dium est valu au gramme, c est i
dire la quantit pouvant remplir un
petit d i coudre. Le prix actuel
g "gag
nie et Graisse
Le service des routes
automobiles; pour toutes
lt* moteurs haute tension
WocAMe vapeur.
et Graisse ,
ter?* ? ^^'2i.r^"fi
*wnpure. 1 rente annes
Nous avons appris que les travaux substance,
de rfection de la route entre le Pont'
Rouge et 1a Croix dei Missioas se
ront bient' suspsndus pour tre
r, pris au commencement du mois
pro hain.
Une partie des quipes ont t
demande ls
on car c est
d'un gramme est cent vingt mille dol
, l lars.Ua gramme de Radium est gn
celui dbu'htion La chaleur sienine ?j- n- B
videmment nergie-pouvoir d'ac- "lemeot div.s en milligrammes, va
tiucnement. Le Rid.um agit perp Un.1 chCuanilP; i20 u ,
.utilement, sans aucune diminution L? u ^ ^!x mdecins, emplo
dnergis ou de qoantt de sa propre yanl le ? TJS tnrtPeun llom" o indesirocliblai; mais ils
resscarces des laboratoires mode, -j^,
'es chaleurs ou les froids extrme*
les plus fortes pressio is.ies ract ois
violentes de la chimie, l'action f$
plus violents explosifs, ei les lve
loppements lectriques les plus inten
ses ne peuvent jamais affecter citt;
mission de chaleur du Radium
Madame Curie esr-re et d>ire
trouver le moyen dl coatr'et '. ca
lorique du Radium atin de neattriffr
l'parpillement des atomes d ce
corps.Pendmt plus d un sicle les sa
vants ont cru et enseign que les
J d'exprience de la-
un travail utile et ncessaire.
IW
t toute concurrence
Uarris il Co
6eo,j^ansaie
fa*Jjf selling Agml
"Min de l'Etat No
M
1907,
D- iV. SaintmLouis
Spcialiste des maladies dtt yeux
Mdecin Chirurgien
A le plaisir d'aviser ses amis et
le public qu'il a ouvert saClinique
la Rue du Centre (halle Baussan)
Consultations tous les jours
que, ne dispose que d'environ 350 j croient plutt aujourd'hui, que :<,;
milligrammes. L'emploi du Radium!la destruction des atomes qui pro
U y a aujourd'hui environ cent a augment graduellement m mdejduit l'toanante nergie que le \ii
quarante grammes de Ridium dans cine, jusqu' deveoir i peu prs xe.r'dium a rendue manifeste.
le monde entier; et, de ce total, soi dans certains cas de cancer inopra j Oi a maintenant le droit d'esp
xaote douxe gramme, plus de la b'es, il diminue 1 infer site de 'a Joujrer qu'une mthode eitpossiblepu-
tsoud e ce problme, parce que le
Ridium n'est sans doute pas le ,t.i|
corps terrestre pouvant mettre. nn
mo ti, ont t obtenus par la leur B.s tumeuts cancreuses ont
< Compagnie Centrale de Chimie , t gunes par cet lment prcieux ;
Pittsburg (Pensylvanie) C'est de beaucoup de chiiorgiens s'en servent
cette compagnie que prvient le Ra dans leurs traitements comme uni force utile. L'exprience acquis* e j
dium prsent i Madame Cuiie par auxiliaire nc^aite, parce qui! don' ce nouvel lment permettra pro
les dames amricaines. Le prsent a ne, dans bien des cas. plus de rsulibab'.erneat d'appromier au ser/ice
t transmis par le Prsident Harding( ats satut lisants que toute autre mide l'Humanit des sources d'ner i-$
dan-; une runion solennelle i la thode. (suprieures i celles que les inUi|.
Wh te House, Washington. Le Professeur Curie et sa femmeitions de machines van#r ^t a
Dans les minerais oui ont servi ont prouv que le Radium donne
aux expriences d* Midane Curie, constamment de la chaleur, et eu
il existait environ un gramme de ra millions de temps plus long qu'on
dium dans six tonnes;Uoi\$ qus dans pourrait obtenit d'une galequantit
;eux de l'Etat de Colorado, traits de ch-.bon de terre. L:s naissantes
vapeur et
c
triques nous procurent, et celi- ; ci
ue seront plus comparables q 1 1 U
force xnculai-e des boxeurs 0.1 de
l'homme primitif
IR. CHENET
". * "
'^-

.l


MA i IN
La imaK .
IM membresd- la KePBi8iice'
out convoquas le vendredi 20 du
cootaul a 0 haort'i prcises du <>oir
au local de la Saa* *, No ISM). W'
Lamarre (Oeinra le R*mfoif.
e Secrtaire G HONOK*r
*t n Ivh tarions | outiqops du rrtcW
.* JOUr 8'B pi- >' "f* a |H "7
i -a ivnkrtwcM taportintei rartoi
lu a cMfleruHijuuiicotr'inf liern*
tjilf. porte psroio hi i dtmocrtti
n>>e y ?ht t' ,
PAhlS. U ciisrg dsit'tire seibe
otclare qu'au* ssgiav* Un f' i'10
nulle dans l'W du Hui \lfxnndr
i pceasiisDt une intorveotioa bnui
ticale. Dbpiea If piujMt BCtOil h
i ouvtau munaque (ilUrrail tel
meut Petit la constitution dop
tee de la OOguslsVls qui veut qui
]r nouveau Roi P'eie gcrODCUi di>
ui.r apisMO Mnemaol.
Une dcit galion ttiauocomt'e ei in>
Kafla pioctdei a la clt lucnie di
aeiinent.
Lokdkio LloyJ Gtorg-dclar;
sux Cwiuoiuues que i'Argttene a<
put crlr-r d'vantjge a lltiande qu^
i qui i contenu Jaos U ieitie i
V.leia.
Rt MB Le gnral Diaz.aoeteo g<
raiiune, a tte autorisa par le io
a accepter l'icviUnon de la Lfgior
.u.tucaue de paiticiper la con
\tiitioD de Kar.SiS C.ly en OJobre
Kiga-B cwo pour les Bits Uni
Liv.tnoit pour Us soviUs, uecidrei I
n er de i grirr ntjouid hui les con
luis lan es poui les .secours am
, caiOJ ;v.coiUiiit aui amricains lextinr
1 Utne ce meuvemei t tt 1: coniilt
ib.oiu de la distribution des viwes
t ez Ls ta me abolu continue a
rg-cr 040 il loua Irtncin lirai
4>pBC du RsafCC espagnol.
DtBLtM tes mtmbtcs du cab-
rit iei.uo icaio ulandais se sort ru
u.s biei e" Conseil au su)t des pu
tOaiUOSl fi taUs 1 soumettre aujou
d'oui la sance sec ic du parle
u.eot.
bOKDRB P apics les renseigne
ments icttf du bout gfeco-tarc, la
, tUtaucs des nationabs.es turcs dt-
Vknt trieuse. Les kmalister ont du
H ce voir a*s renforts du Ciucasse e
Cilfcit. Sur la rive ouest de S.karia,
s g-ecs, pris a revers, auraient pti
nu j;o oibciers. 4000 hommes e
de pnsonniers. De v:olents combats
lODliDUett.
__ D'aptes une dpche de Co
penhague. les ngociations poui les
concessions des tiavaux de constiuc
i-on du chemin de fer de Ptiograd-
Odessa sont ouvertes entre les capit
Haies allemands, anglais, amricains
t autorits sovitique. Les conces-
mous auraient une dure de quaran
r air.
WASHINU l*ONLe Dpartement
d Etat lait savoir qu'il djaua ordre
le i Aot au miuistie des Etats-
Uois a Panama de communiquer
une noie au gouvernement de Pana
ma l'informant, comme mduteui
amical entre Panama tt Costa Ktca
au attltl du diftitnd de trontiie.
que les Etais Unis ne se croyaiem
p.s dans la ncessit de suggrei que
Ujsta Kica dilire plus longtemps a
lecounr i la jutidiction au sujet du
tenitoire occup par Panama et adju
ce Costa K'ca par sentence arbitra
fe pat M Loubei. Le secttaire Hu
glifs dit qu'il est regrettable que les
^ouvernements.aicnt jug impossible
Ut entendre ei que Costa Rica ait
avisv les B>all Unis de sa dtermina
non d'eubiir immdiatement sa jun
diction sur le terruoire en question.
Ua dtachement a'infanitne de
martuea tembarqu i Philadelphie
pour la zonedu canal. Le Dparte
a-eot dlitat ittuse de aire coonJie
je but du mouvement des troupes.
Mli 1LLA- Le gnral areoguer
dciura que sa rcente visite il ttuan
n'a aucun riptort avec les ngocia
tiens lelaves i la soumission i
lEsiM-goe de Raisouli qui a perdu
.son prestige aup.s des uibos Des
engagement trs v.fs coniinueut eu
tu les espagnols et les r< b-. Iles.
LA HAVM La foi m tio.i d
fa iU'Joa eub in-, pour servir au
ftltMC, contiuuc de mau re satjsfai-
jactr.
ROME Les prvisions de l'Ios-
itut international d'agrico'ture sur,
la rcolte de bl dans l'hmisphre
nord sor t de 50 200 000 tonnes con
re 51.30c.00o en 1920 La r ol'e
euopennp. sans tenir comrte de
elle de F ance. A"em?g^. rvi d
Bretagne, est ebmc I) ml*i
fe 'onoes ron re m 500 or o i**n d^',
m^r. l.rs H'ats Unis, t Orad po,
luiront 28.500.^00 |r>nr>r fOrtif,
^8 6oo.oro en 1920. l.i o't dut
^egeest e 'ime 8 J^oro^w
ir<, contre 6,700. oc o n 192 '-LV g
noD're une augmei ta' or, Je 2. I
our errt. Lfs avoin-s qui on' :n I
fit de la scheresse-ont en d>n u
-nbon de 12,3 pour cen1.
Jour viendra
Avis de U*pni
Le> dpches rur C yea par le
Nl< KER1E seiou. leimef dman
ameui. 27 du courant, a la heurts
prcises a. m.
Port au Piince le 26 Ai 1 y21
>ntre
la
^CONSTIPATION
prenez les
COMPRIMS
SUASSES
de DELORT, Pharmaciea,
119, Hut Be.int-Antoia
PAHI
C'EST LE MEILLEUR
DES PURGATIFS _
I
i Enrol f~ sur dtaands du Carnet
' Il de 0*ut du V BrvMOMun^
Etirait 1 illet, Row. Jfi.iK, \v^
Hliotrope. """ '*
Vaillant p Hou H
cents gnraux pour lluili
172U, Rue du MoEann de
l'Etat
Pb.rnael*u Ju-m via..u
f^^SSK
1;.

Vil
Varits NtionalFireInsurance Co o! Ha
VENDREDI
i Le Comte ds
Mont'CrWo
'.i\ *l 4e piscd*n
En re 1 G.
Casino U Mut-l
Une belle tte littraire et artisti
que a u lieu le maidi, 21 Aot, 4,
CINEMA
Dimaiivh' 98 Aot 7 lires du Oir
PRO K&ifJfiS
^tMarc. 1 AUberlJounial
M LhiiMon y a lait, une ce ni xxw,v
-ence sur Si SUrc et sa grandi cilo y^ ToTeftl I) laytIUP
ypu lottes les notabilits de la ville
y ont assist. M. Lhrisson a lou
Pitrre Pinchinat, Nissage Saget .1
Armand Thoby, Us trois plus Grandes
illustrations de cette intressante cit.
Dans sa confrence, il a parl de
la ncessit de l'ordie, du travail tt
de l Union, lacteurs inai-pensab!es
de noire relvement.
Aux jeunes, il leur a parl de la-
mourac la diaCipliOt et de 1 tude-
La lutte de demain sera dure. Uuils
se prparent en consquence.
Il a combat u le dcoursiiement
qu'il a constate dans la vule, par le
tait de la mvente des principales
denres et du marasme conomique.
S adressant aui lemmes de St-Marc,
U leur a demand de former, par une
bonne ducatior, d s ci'oyens com-
me Pinchinat, S g t tt 1 boby ..
Il faut i lbcuie aciuelle des hom-
mes d'initiative, des hommes d'actions
et des hommes de concien:e, clame
M Lhrisson .
Hati, dit il, qui est la .le aie
de U uce noue, en a besoin pour
jC.omplir sa glorieuse dis'.inee...
La confieuce lut tort gote e:
souvclI applaudie.
Des jeunes gsus onircil des vers
et |ou de be-ux morceaux de musi
que Uae jeune ti.ie en deux fois a
chaoe avec succs-
Belle soire qui ne sera pas de si
lt oublie. Oj pipaie pour di
uj^nche 28 aci, un grand bal au
ni de l'fcgltst La musique du Pa
hilarant ai 3 toplies
Une volont
4 parties
D'aprs 'a grad P'ce drtOMHqot
de Mr ll^my Bintai t,
Avis
Pour toutes vos commandes g-
rlruleiusnt quelconques aux Etats
Unis, adressez vous
tt. Law.ence Smith Export
Impart 00
Rue du Qtnti
I roaaoitude
. Coalitions avantageuses
CriEZ
H. i.au>rciice Smith
Expofi & liupori
Hue Ju Huai
Celle puissante Compagnie *ient d en'rer d tns leoOe artntM
desabuduion et ce propo* des chilres oit t commur
C'est mervfill ux, 1 quan U d valeurs ver es aux prevo1
avaient assui leurs nwisois.
Ass irez donc vos immeubles a la
NalionalFirelnsuram
Company ot Hartlori
Drchez-vous de|.lnninder lous les rerseiKnpmen's ij^j
BrantU $ Co
Reprsentants pour Haili,


to
pr.
.is y sera, du ou-
Ou trouve
Du fer roud.en barres de
ion es dimensions
fric sans gal,
----*w
* 1 ir-vjijmssw aaawfc --+
NOUVEAUX ALAMBICS
_____ MM MBTBVUB fc ECTUICB
( jf i Ka'JX-D(- ^. ~Z ^r mu, *.cot.t, i
1>K ; Il dlw Fris mi
f1'. hr-iCis 'i rjt eu !*itr, /
--^-* " **- m
' u!' - PHaTIQQf a 1 uuurrtm-st
vi., 'OiWtl Mi laaiUCL ! fumi t
ajcMr t f^ir nit'S'^ > hm
Il
En achetant des Pneus ou Chimlresd aii p ur vo'V macbio
nil, Fireslone
exige/ la marqtn *
F'RESTONE est connttj tnsn eu Huit .o k jual ti
, tlH^bTO.ME est vendu au dernier prix de baissi.
L. Preetzmann Aggerholm,
Agent gn-al pour HaiU Portai Prince
Los petits enfants
iont la joio du foyer
Tous ; '"s ir.arijsrcvpntaiix BBOOMBU d-: bo
;: e des enfanta sains et heureu::. MalhaureuBeiBBnl
Combien cie jeunes femmes voient leur rve passer et r.e
pou "ent coonaitra ces joii .\ c.iusc de drangements orjjsn-
Ki-s qui peuvent Oue corriges par un traitement tri
simple.
La Composition Vgtais deLydia E. Pnkham c.-l 6
nent h: 1: eJicamcnt ncessaire comme cette lettre
[UOI
1' ; ;)!.i,?u'.bl.i,"\Iexico.-"J'ai pris la Composition Vg-
Uledfe Ljrdia R. Rnkham pour des douleurs dans le ventre
et le dos et aussi parc. que mes r.les venaient sous forme
t''hmorragie et duraimt plus d^ cinq jours. J'avais mpM*
; vaut pris un nombre infini de mdicaments ang me guenr.
Uns c'.- mes amies m'a parte1 de votre composition vgtais
< j la recommande. Ma sant est revenue et mon m n
i m.>i vous en sommes* reconnaissants. J'ai .donne nais-
^y 1 ? nne lillc et nous sommes en bonne sant.' Maria
1 M Kosas, Joaquin Kuiz 2 7,"Tienda"ruewa
ibla, Mexico.
Uu ^raa3 cembr e lettres ilmilairej prourtt
l'iflcacitilsU
Composition \&getale
de Lyda E. PinkKam
iT'H.t-rm;l ,*,o:ClfcJ rc.
t.V'SBJ.BC.AT*.
I
I

VERMOUTH CINZ&NO'-
de MATTE1S /(aj Agent gnral pour v*1
-
. ---------^,
"*^r-
^


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM