<%BANNER%>







PAGE 1

MATIN Hati et h f J Cour Permanente' U,J 1 Par Cable I' .MUS— Ui C dlpi le dp Genve pnnonce qu#>. Espagne, Hait', doiven dposer iocss*inmerit la ratification oe i iccord coo pl Htit BIIJCI I* notn '-e da aettoca uCcuasies pour tt b ir la cou'. I Lee membres do la H eii;*'-"' e aoi.t convoqus le vendredi 20 oi courant a 0 heures preiwa du < I au local de ia S u • No 1550, Ou Lamarre, (Durire I" Srp BBJ/.. %  Secrtaire. C. Hl)M'K\ I ATHENES. L'axar ce grrcq f W nie *#•• if no'd H'ifin' ane prcforleur de cent kHoatr e L plup t r'es halii an'H tore-' ont quitt' I' lo "alitas fU'V"t)t IVrnn'e Ueinslist BUDAPEST'L'eu emble oaiioi ai • atifia la ncuv I o organisation nl'anne hongroise eoufotmmoo. >i imite d Ifiaron. L'effectll sera d;Cnoo homrp"*< er^rn^a volooteirei PARIS lit. Une dpche de M; boorg annonce que les h uio.MM-itf ainencBins ont vn-it la Cathdnh. .la fuient reue \ ar Monaeigneu' lUBCl), Evque de Slia.-lu'.rg qn iappela que le drapeau tricolore IH tra en Alsace MCOf i de foriftamm -toil. Il voqua It. souvenir OV amricains tombs pour la libert Ji iQOnrt et invita h s tldlei piin pour euxA leur a rive S ra*bOQ'g ies I gionnairee lurent reonj par un n piseutant du commissaire de la lb publique Fiatiaise .M eiau a Strasbourg que partout ailleurs IBI i aveit wiili que I Alsace appait*Ditt a la France at anrtoa que li t C-KP apparu n M a l'A'sace. Lis lOglonrairra dpoteront une ^eibe da r''-i.is dans I maison ou Kuupet ft* I l-'e ( li -n'a la Marseillaise pOBI j kprurre lois La del^at on tel rrtdr* demain Metz A U< r Hr.v tootl bap'isiuaux de la lsion am< M caica se trouvent Saint Die. G a '# C9 deux'eiue bBpJui6 qui lut li baptme du sang nous eommea nni aussi longtemps que dureront 00 iiatrtea. Si jamais lea principes OOOD uuns de la libert de l'galit et d> la fraternit taient encore meoacet SaiitDi reverrait la Lsion Amri Cal De. La lgion visila ensuite U ctmeiira ou reposent les mord amricains etpa tit pour Strasbourg. PAB1S — L'.Acaduiie franala< adresse Mr liria d uoe te r a • i l'tuvitani, .* l'OCCBion de la coofi rence da WaibiDgton maintecir U privilge d >ui lois lculaire qui i fait de la ^aegua fianalae lionru ment diplomatique par excellence Les journaux aotioucei i due le maicbal Jolire prura le \l Spta bre an mianon au Jupon. Le broi a couru, tl y a quelques j jiirs. que le mancii-d visiterait lea Etala Uuis son retour d'Ellrme Orient. Le bton lshii prsident tu conseil de la socit des nations a visit VI r (Jainor.es de Loa, reprsentant de l'Lsp gjr, i acc-pt'r les tOQCttoel Je rapooiteur de la session rxtrao lin ne du 29 Aol. Il sura pour tche de pimenter au '•onseil un r^a Tromper L'Organisme Pour Plaire au Palai c'est ce que font beaucoup de personnes qui prennent des toniques alcoholiques quand en ralit ce que leur organisme a besoin c'est a L/EMU LS10N DE SCOTT Puissant aliment et mdecine sans le faux estimulant de l'alcohoL m i'.e 1 ci'e-.tion abn d MOo urles membres du conseil des d tHfenfps naentionr/es dans la rsolution du on r eil Sjpt.ne rtla'ive 1 la Hante lie. PABW J3,--Mt Nifton T. HerHck. amb ssideur des L ats U i ie matin <'e jS degrs 1 (t cet ap smidi de ?8 degrs 6 le pools battant 102 pulsation*. —Les jomnaux annoncer. que le marchal 1 : aachet d'E^peray repr ^entera U France aux funrailles du roi Pierre. — Sui?*flt une d-che de Metz les lgionnaires amer caios sont arri vs dans cette viUe.Rfondant i une ail vi lion dehMnvenue, le mior Em vit i otion des l.uionnai c |intrihnsKW 7,, ^e ^IUriDUlDle| le nouveau le a > lo.'rl-rmtce 8M blancbe nt'ud doci 0 ;i i o>ud '•' Ciavete larg^ b n b< PI B( r 1 '" KDX eola i dm /. lua I fjOl P<*lmbaacri Bopiiaoi l'aune i liw^t | ( ur bomoM Chemise aoli rn, ; iur pi lu m couleur de 3 doi ChomiSfMi pour l'om 0p. <.lieiui8ette tricot il; I IA Chai BBBlti porfll mi reariatttl| ( Cbt''fsetie soie cou pr n I di I ChO| Chapeaux PanatVB sur ri' 20 \ Chapeaux lai" apporti d" \\ l Chapi aux feutre coul de b il Bretelles Police doi /.aine Brote'lai Piaideiit cheq Rrotollo poui a> fort douzaii-e Ceinlute vrai cmr chaquu Ceintu'f conl sortie Ue I d> l Jarit I l -t c'arg aumi t ;; 50 '"neu 1 1 une ; in ponr i> l e; lilip'o t) or 80 10 al50i*aii Inrd veloura, ri ba BBOtl <)U ( rpe de Chii' e-p tissus rrgI ') ''oraet pr fillette et dam* choq 180 HO lu 4 1 3 1 Crpa Oeor'gt'ti ipuoriaur 50 liJuton %  i?soi-, la yro.se Un assortiment choM l auue 0 80 Jjoocholra biens d DI I Uap foie couleur I auno I t,Mouchoir bapiMto lo d >z*}a< i I Mouchoir il.p i l:e lo'g conl -j M >:: %  ho r BI la i'oulejr on a soi 50 Pii ffl or I s chiveux 1 1 maaae 0 TU ; i h RI B de sr'. No 3, 2, t la mas e 0 50 I n : de sret noira 0 50 1 corn anglais lnsjrorso 0 2'.i •'• : %  %  %  • dmloir, la douzaine 2 50 Peigne caille, la douzaine i Peigne assort, chaque de 9 00 020 Peignis Fouettes poro caille avec oii n eries, aae. choisi de 9 0 50 Coll'ra 1er, la g;osae 0 limai '. la d iuz i a Voile lurtB l'i.une V 50 Voile m i I R' ne 0 i I Voi'e couleur uuance difftrente 0 t.^'^ ,' ', bndi s-,c fi maiu siti.i brod cuir In K'.rd'. h g-O'-ge sse paqu-' l'oi.. oiOL: ..a at-Oi-de 1 du ' tl A.j ... 0 „ fcM jdr udd m.u 0 j s .c a main v^iourb brud satn; •' '. I Y \ \ i.. ; |„ ^' 0 88e t •"''' s\c i mai cuir I i ; 5.j) i e p i Por'e m i ie po-n dame 1 |. H m. 12 s 7 0 l 1 Sivon CotOMal, liay Kum Colo ^ne BanqQB, U douziine 1 00 favori Gtyc-rmo Cashraere Pou q 'P', la douzaine 1 00 bavoa osaa'ti Rosanoo aoglalf HOK ><> mon rve Violet Lerys Tobs ScaferloU Mars S*git l'E20 toi!) le IM O 2 401 iitfar t < t> llns?an. Lsckv, Strit, roj Happy Bill, Omar, le poqost 1 60 Cignretie8f-g'


PAGE 1

i J MA': in Une tragiqueafiaire i Hier. vers quatre heures de l'aprs! gjdi uce scoe des plus tragiques al l'eu an Bois Verna. le capitaine fnfoit Pci.'ycajpe, aide de amp du Prsident de la Rpub ique, venait jjosun a:cs de jalousie, de dechai gK soo revolver sur son amie Maria Wor qui ne tut atteinte que d'une |jje, les aulus ayant /i l-'oiycarpe porta ensuite a la victime plusieurs gps de rszoir. L'tat de Maiia Sey loi est des pus gaves; de a t uaosporte i 1 Hpital Gnral. Quant Polycarpe, il a t arrt el dpos en piiion, aux ordres de li Insuce. is Us poux Ludovic Ambroise tl les autres membres de la ta mille retoercient bien sincrement tous ceui qui leur ont donn des preuves de sympathie i l'occasion des perte? cruelles qu'ils ont prouves par Ir aort'desp j tits Max et Serge, en'ev."ileor itiedion dans le court espace d'huit jours. I's les prient de croire en leur re(ern if ? an t. Port-au-Prirre. le 24 ?c 1921 Cordonnerie l/i CooSfirtfi i"'21, Hue Hpi l'iicaine A cel de la i'osle Ltt travoux fcrfia ce la CrrdorMneoU Conscience •, dirige 1 ai rinfaMgab'e Erneet Camille, eoi d'one finesse il J une solidit incM yiblfi. Oo y trouve des chaiipsure9 pi loua genres MB que : louliera d football, paridaha Le g travaux soi eicu es eeion le gi s la moilfhnai-eou amricaine. Lei prix Bon l'ai s avec conscient;' et dfiant toute coi curie: ce Varits VENDBkDI f e Comte de Moule-CrUto ^e, et 4c -pisodep Entre JQ. CINEMA Dimanche 28 Aot d 7 hret du soir PBOiftKMME Auberi"Journal Le Torrent balayeur hilarant m 2 baptits Une volont 4 parties D'aprs la grande pice dramatique de Mr Henry Bontint, Avis Pour toutes vos commandes girait ment quelconques au* Etats Un s, "dressez vous R. Lawrence Smith Export import Co Rue du Q# a i ProaiptilodA CHEZ Gondilion8av atitegeu8r| H. Lawrence Sm'th Exporf & Iinp or t $ 0 Rue du Quai On trouve. Ou fer rond en barres de tou ts dimensions Prix sans gal, Imprial Lite Insurance Company of Canada Par de lgers versements annud .vous potivz assurer votre vie ULmpeiial Life ssurance Company of Canada da/antag^s: paiement de dividende; 4 olo la pthee. etc. sjnt garan is par le Gouvernement Revue des Deux Mondes j, nu de Lr.ivers.f Pris SOMMAIRE DE 1 11VKA1S0N DU 1er AOUT 1931 L'homme aux raba s couleur ai feu.— Premire p. 1 tu LoaH lit r trand. Nos grands chi — l. ntia De Casielnau— 1, Victor Giuud Impressions et taotaiiica, Grard D'HuUv lie Le rorrsr f cu* t*0-l •* Fruillet, Ernest Stiilim. i h 1 ut Souvenirs du secoi d \... n u.u kde l'Empereur.— 111 Witei 00.— Ve s Sainte Hlne. Saint Denis dit Ali. Posies, Vgi. Lu ly K c LOU.C.U d'unUc de, coin b.t. Conue Amiral D gouy. Souvenus de musique et de mu siciens, Garni e Belhigue LIsiajD et son avenir XX Lit iatures trangres— SamuButler, Louis Gilltt. Kevue littraire — Va nouveau portrait de Mme de Svigc, Anii Beaunier. Chronique de la Qiinzain 0 .—Hi* toue politique, Raymond tVincai de l'Acadmie Franaise. PRIX DE L'ABONNFMENl Un an Six moi; Trait Pari, Seine Sonc-et-Oue So tr ,i ir Mr.jo L)EATMBNT* et Colonie Franaise 86 Ir. 44 IV. J? | r BTtAVOaB QJ k 47 ir. 34 ir jo '< i**#mfitt pgrlttti .. m il du if i'c t^ttut ntit m nu Numro 4 f jo— Etranger' 5 lrarc< Cacao Peter s :\TECHEZ V.c'.orMaigons S mon Vieux. Lope Hiver. t J l < EErZMAl\A.4GGmHOLM BNVGXTBCUSZ V L f Pour gurir on viter i MIOAlMta CONSTIPATION :OFiaC3TlOKiS-liTOJnC'SECMeNTt EMBAnaAS OASTAI00C IL SUFFIT de prendre 5. l'un do vo9 rfai^it tout 1er CHUX Jours ulemerii une filss (Su F/ Denaut i47,rne du Faub-' St-Denii. Pari6 1 Mais il faut exiger les vritables qui sont tout fait blanchM •t eur chacune decdueHti %  •• meta DEHAUT A PARIS -ont trs llslblamant imprime* en noir • Pharmacie Centrale ;l'rooomrie lackarde, cooleura varies' 0 pe dn Chine barrea poar ci5miaea hommea ooit lavable, nuancea varies gandi couleur V nie merorie couleiu1' dienne barrea pour chemiges B zin barrea couleur Naoaook percale F'Buelle, diffrentea qual.ta Cilicot L r,(<) g il. ,, Blanc ,6U) "••'tas lins par caisse tt toujou s le fameux vin du GAP COHSfi y^nte en gros et en dtail a des prix r *i*onnab(es, DEMAS DE Z le chocolat en poudre Cocoa de Lehn & Fink Highest Purity Y^lutnent pur cl d'un got u a agrabl%  c'est le mtillurr Cn ^nte dans toutes les bonnes pharmacies et maisons de dtail, BAZ1H METROPOLITAIN Maison de confiance Angle des Rues du Peuple $• Danis Destouches Port-au-Prince (Ha'i) Viennent d'arriver par les\s Advance Fromage pte grasse or 0 60 la livre Fromage Suisse or o 60 la livra r omme-s de terre or 0,07 la livre Oignons or 0,(9 la livre Foudre de toilette Talc Colgate Pte dentifrice Pches en feiblanc Piment doux en ferblanc Orape nuta i-roment Potasse Monaque Confiture de fraise Cootiture de mre sauvage Amende, Noisettes et Pecana en coquille molle un prix extra bas Grape juice Huile salade en petit ferblanc Gele de ralsius Eau de quinine Huile de quinine pour ebaveux Le prix de tous savons de fantaisie est considrablement rduit. Beorre de pistache, gros bocal Prunes par livra Mlasse en fei blanc Hutres en ferblanc Asperges en ferblanc Saussice de FraDktoit en vern Sardines Caliroroie er groa ferb'ane a la sauce de tomates et au vinaigre Tna de Urine Orange Pcal Orge perle Robinson Genivre Gordon Lard fum en verra *£ &f %  *.%  %  •• w* '•' %  • Mb.. ~s



PAGE 1

If: MATIN Kl '. ii .nwnl• %  : '..m .'. i ..>• %  -i • %  || Utl | ph&iuia La Royal Bank of Canada A le plaisir de roi 1er la connaissance do sa clientle et du public^er/gnral qu'elle,. disposition, partir de celte laie, pour U1 i e dpt de* litre* de proprit, papier* ae famHle, bijoux, objets prcieux, etc. Des coffre farts de la dernire perfecli n renfermant casiers de trois dimensions diffrentes. Ces cisiers ingnieusement disposs et ton' lait indpendants les uns des autres, contieimJ l'intrieur de la premire porte — aes tirons termes ci sol absolument inviolables. BienqnV, buslibles, iw sont renferms dai s la Casciu Je la Banque o ils se trouvent a labri de tous riiq, Ils leprsei.i-'it le dernier mot des progrs raliss en ce genre et constituent pjur leurs localairii garantie chsolueollrant toiles les conditions de scurit et de commodit dsirable*. L'on ne m r.en teeommandei de meu* tous ceux qui sont la recherche duo. heu sr, a l'abri de toulei iuhl lcheuse ti de tous risques puurleuis obieis prcieux. Pour les conditions de lo.ation, s'adresser La Royal bank of canada Par--au Prinse Noire Caisse d'Epargne Noua prof Hong de cette occasion pair rappeler la] population la ncessit d'pargner. Par ces tp.n s d'incendie o chacun se trouve expos perdre en un instant iMrn l de tou'e exis'enc.e, l'on ne saurait mieux faire nue d confier la baisse d'Epargne de la KO Y AL. B*.NK CANADA le . ont*nl de ses conomies et *out l'argent qu'il scra't dangereux il gar. 1er chez s ovj L'argent dpot 'URODONALt la loi ro lc et 1er articulatioc :> Il sssa les cri• %  ijsit. •' Vaillant $ louet A'JOltS (Jnt'raiir tw*r Hati 1720, Hue dn Mapasin d* l'E et La Caisse d'Epargne de la Royal Bank ol Cil I ;;| porte :r rs po r cent (Il oio) d'in( ts par au sans aor risques pour les drp sauts et constitue im placement de p ci ordre el de tou'e scurit. Por au-P. ir.ee llai'i, le l sr Juin I9H. A ceux qui dsirent des relations srieuses Confhx i commit d"S aux maisons suivante*: EAVFNSON & SONS, Savon* J. W. KAI'M-U ii\ Sucn B /, Kpices I EIIN & F1NK. Ire P'Oil' i'* plinrm< H,liqnPs M. LO li KN1 1 IN & SONS Ti8UR 60 j^nml THK QUAKER OATS CO, KMt.eft no-n ite de oriUs WEs'l'KHN TOBACCO ( o, l'i bw m feallles Ci sait dts moison* d>' c fiance d il' 1 pr m r' rlatx* I O\ ilh.n* JD, Agent po-ir Hai i ;LEHN & FlW IX C Tous poduits phai maceutiquvs et '.ou* articles vendable* dan* a* epharmarte SPECTALITfeS • 7 >sol 6Ys>ofectan\ *a on L\*ol, Shs^inp rream Lystl, Pcb cco dei tif ice iOcompaiCule i'im k d \ foie den.o tfe, Kioulsion, IXTUH. Ihocolal en poudre de L P, c'esi iq-ii* j Poud e Talcum I8t ; (/est l'ex'.ro e s&pii >ri bon march l'c d : Demande//<> prix courant LYSOL : \? nHl'enr et le plus •' %  o omique des u'tii i •• an i lie dsiofdii 11 emplsy la s i >ui I. s g a i l pl ui. I .VI'. peiite cudlre d^ Ms l d ni une pinte d'eau t'e • c la solu ion 1 lo I !T'\ ^oio •, / OJN 3o.o (l'i. 1 pi '3 rcpis-M ic eii'iroti la oulenance d deui ver, s ortn rares") lai L* i ysol s*e ploie paritculircrren d ns le' • s le : Ac.ouche n ni • Tuberc • • ie*Jntei li w< v le chiens. Pi^ s ei mor r ts irinet-i s. Krip'i M S d la peau. Ble*ir* P''.s Hruleree. Il'e. i u l bjjiLe peraom el %  I i'ette l# b '• mt u cham Inis/rs maludesi la chambn de Imn I wa •> cl. se les c iiia. Avai tl apus !• bilaya^e Po r ccaiiise les bls u edi.s animaux d I > inir piopres. D mi 1 s aoeouchemenU e lai i mpi *' : idmies la loi empote pins gue dana lo iati*icai iyeEioujoorinaesolutiOQdeLyioid m.et qao ch mbre di* vo M* pptrtc e t < bqui '/fi.(• luiiiioti i dus Lehn af Finh Inc. on U. Thbaud \,.li YORK A & tni l'" r IIaifi 'anaiea Hailroad uSUp i c— Les su Service de fret et de passager New-York Hati Port-au-Prince, le 1er Septembre 1920 Piv ni expditions directes pmr l'Angleterre et l'Erron et vie -versa.^ Connex^ji l„'i 'anx ;'i N< \v Yolk. 1 e plut Ppide et h n us dir>( i • %  • t p i is pour tous le ports d'Hai i. — Seulement pis*aged^ m : •> %  r !ont nos ilgent daua le principaux por s d E ropeetd' ii;l./ene : apgleterre. Ecotfe Pi brance : [MM. G.W. Shelden # ( o, 11 % J nus Sreet. Liver^ pool, Eiujlnd Copenhague, Danemark MM. .EM.-nd'.x V o, t>/, altegade, Copenhap Gnes Italie : MU Henri Coe $ Clerlci, PiazMi S. Matm 1 1 5 Cnes Italie Christiania Norvge : International Speditions&eltap, Christiania* Hambourg Ail magne: H.Vogemann, Uambovfli Golkinbou g Sude; Aodi h Express, itothenpourg it A 1 i -tivcf de Vtr.9L-.Mt li e. t.e Ntw-Yo:k tt 1 i i i, f :i vu." des u'arg'menus qci ,.** f M^ • a d'l)0< bUileooildiablc, itcsi la voie la plas apiij j.^r l-qu:'l: VO iniu:u''ise> J (t e expdie x-oisn Us cocniissemet U convrinl U*A poorNw-Yok qvscophnt di livraiso.i sot u I le II'.. Bordeaui ou Auveta eront livre ta*"' ew 3!S > pour o i Xl 0. B. l %  c 1UIXJWMM" \' E \ M 0 II T 11 C I N Z A iX 0 4 d: .IITTEIS Agent gnral pour //ai



PAGE 1

%  ^•• %  anae NM 4165 Port tu Pi me* Uaiii Jmidk 25 Aot 192 1 DIfltCTEUR-PROPRISl AIR? dment -M AGLOIRE LINUMER') 'iOcnmiiis Quotidien Un peuple qui accepte dlibrineut dej gvivre daus^l'esclavage moral est une collectivit voue la ruine, voue la mort lente et certaine. D'ALEMBERT REDACTION; Rie Amricaine No. ttf^ Soi-mme el l'Etranger* HetGrW o — U.i Jiderogcoiifirei critiquait l'au[ j^adi dernier. l'Univers pur, avec g retrouver dtuis tels crits i tel* ac en Vous qui tes venus 1 noua au r e: qui prouv. z que ivtz cousue ic-i di notie e>bt l, c,u'sv z vous lit pour perWoarioatifoiis u'eboutu? Nous *• pBkBer en revue M que vous f't ei ce q ie vous n'avez pas ter? ie saire. • k! quelle motion fit la mienne Voici c: placard Je ne savais, de notre chiot uatioual. que des bribes : Allons enfants de la Patrie, Le jour de gloire est arriv... • E puis : Aux armes, citoyens Formez vos bataillons, Marchone, mirchont. Vuui sanf impur Abreuve nu sillons. H' FTiuio dit du nrlsider-t Boyer : Wei.t du prsident ne consiso aoiuiue, qu ttomDT 1 tran ,u r la lalu de3 choses lui-'pab'e. quoique • in de se cier une Opt-iceot fois, d'en re la musique. HATIENS ParDecretPrsidentiel du 20 uilIft en cours le Gouvernement de la Rpublique de Cuba s'est fait charge de rapatrier gratis les Haitiens qui se trouvent actuellement i Cuba. Cette mesure a . prise :— tant en raison de l'excellente coopration des Hui'iens durant la priode prosNouvelles Etrangres PAR CABLF. PARIS Or en legudant la carte de la franco amricaine. l'ne dpche de Berlin dit que la Haute Silse en tenaat co.nple dci g.zette;df.l'Allemagne dclare tsuase, sultats du vo:e on voit que la par la nouvelle publie par un |oornfl ne ouest le c •',de "AHemsgna ait Berlinois annonant la rupture d s eu majorit a eroande et la partis pourparlers relatifs S l'tat d3 nix du co e de la Pologne est en mnjo otre | Allemagne et les Etats Unis ri polootiie. [et sfQrmt une le gouvernement ra Des la ure:j"M-e heure continue rieaia n ciigs jamais ait •l'Allema Mr Briand. la Fiance a propos que gas avout sa culpabilit, le partage ii heu selon c^tti con^u Une dpche de Geuvo snnoice taon dont il est bien difficile de sou que Mr Nansen accepte les fonction tenir qaelle est une violation des; n e haut commissaire de l'action termes f t surtout de l'esprit du trai-' l Mr Biand parle ensuile de ce qu'on appelle la rgiou industrielle. La thse franaise soutenait que la mine tant guratiice que l'usmo tant appele, a la dveljpper. la prolonger c'tait toute une regor. icinire que les considrations econoupques.de l'art 88 devaient envisa ger. Or si on fait le compte des vo arrt.9 dans cette pj.artie da la haute Silsie, les polonais ont incontesta olement la majori'. On conviendra que le raisonnement tait conforme uu trait, que la France pouvait le soutenir sans manquer lqoit, mais la dlgation anglaise ne voulut pas s'y rallier. En se reportant sti travail des experts, continue Mr, tiriand, on voit n'enia'iondle pour le secours la Bussie. 1 La commission Pour le ra-te. j eusie t incapre, cemme i cause du manque de opi-, tavorabl-. Ti s sea hWi iers! iqoes out mis amrnem emi lo mme sys n* J' 1 1 dans as m'moires du yidscu nom, eoii galement : yf aiU' ha', d ns ces actes I'K* P ,0c l B mei les principes ubereli.ine clair; mais cesj taient faits seulement en vue ranger. *• ces conditions, nous poudre qu e r en n eat d onc nou %  ons_ io soleil. M que tels ""oiriuveuie le fauxpudisme loag par.o.is.Jqui ne font en 1 que les f hritiers politiques D y*i pour parler comme FirLJJ ce procd trompe-t-il effec :2 U trange? Car la est toute ", 0D ~ inoins de prendre ^de faire de la dissimula inn PUre per,e M eux mnoe JPQre p^u, puisque, au heu %  *•• "ire coter avantageuseV prrc^.i rigque de nous • %  ••er pour raanu,uer d'intelli r lfl e patriotisme, en ignorant enant tciem.nent nos iil'ayant ressass travail en ce moment e^ aussi comme' t an8 polonais alors que au-ouvtr l'air et encouragement revenir 1 Cuba ds recevrait une minorit conomiques ie avantageusement pass JieSarccy n sucont la petite rZ,' UIVante 1">n dplaant 5r* n ngf8 et U ficue, rappelle t JQ 9 cernioe mesure la fausse lU (,ue n ous nous faisons di 1 nr etdu degi auquel, lormi*" 'otrets, il ssit nous 'W D0 9 connait reE 1 J •' %  %iii ''ccai-ion de tempenr l^ (n iD mvnlon aim de ces r* sa. r ^ u ; t UB chose de g:; i, p^'.* "*" et de vra ment 11.que les conditions cJ interrogeai uveme-t no6 fi Je|£| tM trouveront les universitaire et les amis Venus m0£ jifii es celle intime fle 1 L Gouvernement a lusse un co _ SaVfZ-vous la Marseillais'.' Et ,. 0 A e trat avec Aivier Funieau, de Sintia a go de Cubi et a choisi les ports su< t fitdonner des vants d'embarquetneat fragments par ci par l, on ne se lt Xavier Rumeau Santiago de Cuba pas aventur la chauler d'un bout Rosa Brioso Guautaoamo k l'.utie. dans la crainte d'embrouiljCherestal France Man/inillo 1er entre eux les tendards an-ip ortu0 ndo Se Enrich AntilU glants, les f.oces soldats, leurs fils Ed Francis Chiparra ec leurs compegues. Mais, tout de A ,P 0 La rreur VO0S7 Et vousf E'. voua?' 1 Hlas I la rponse fui paitout mme. On pouvait suite, devant ces etrsugers. nous enr's le seatimjnt d une petite d* cheance, d une intriorit morale dont il ne fallait pus laisser saisir le secret... c Essayons toujours hasarda la jolie et spirituelle Mme F. Depas. Ce que je sais le mieux, c'est mon com raencemen;le reste Tiendra en chsn tant, et puis nous aurons toujours fait preuve de bonne volont c EL s'entourent de nos jeunes franaises, — bataillon sacr, qui, pour la premire fois peut tre.com prit la grandeur et la beaut de cet hvmne. symbole d amour et de patriotisme, — elle lana courageueen< nt les premirenotes O miracle/ Trois cents voix r poodiren*; trois cent? voil disciph nes et gnreuse* emplirent l'air de Isurs acrents enflamms; trois cen H voix anglaises coid -murent a la vu oire notre Marseillais* nstionale. c Un peu tirai ni nt, — rar, sa -liant moloa bien eOCOre | Godsavtht ftfNfjl q UP la MarMj/J lise, i n us tt r riale avait reconnu que le Japon avait loyalement observ l'alliance avdcjla Criande B etagne pendant la (ueire et Uemauda s'il est |uita lu'auiourd'iui 1 Angleterre di* au Japon : Merci pour la peine pnse mais nous n'avons plus besoins d* vous. Des ci 1"non partirent de loules les poitrioes. Lloyd GJ iru allemands et cela pour son qu'il y a 5o ans, au lendemain I dclara %  Tout le monde voudra profiter r or dre en tiau e SilsieUD transport espagnol les t?anno de l'occasion pour revoir son pays et L assemble spciale du con?eil tera en hspa^e. v les siens, mais il s'agit de s'inscrire de le socit des naiions. charge' GENEVEL9 gouvernement de de suite. d'examiuer la question de la haute;l'Albanie pria la socit des natiois Santiago de Cubi, le 27 follet 1921 Silsie qui lui ajt transmisa par d'intervenir pour le rmintien entre Xavier RUMEAU le conseil suprme des allis, sera Serb e, Albanie de la paix men ca# tnne Genve et commencera le par les derniers vnements du nord 19 -ot. Le vicoote lslnli prsident d'Alb mie. Le i ioon e Uni prsileab du conseil de la soci-. a envoy ordonna l'inscription de ce le reuu, Qhin >!il luit aa irulru'liin-..' : 11 %  1 . i t.. A I' „,4 —.. J _:__.. i de leur hymne na'ional. Ils l'enlon nrent avec une dignii, un respect, %  aujourd'hui les instructions ottteiel" te l'ordre du jour un ^nthoosiaame tout fsit ira..res les. de Une dpche de Ljon dit .que les membres de la ssission amricaine se sont rendus IHtel de hlle ou ils ont t •ioonsnts .. Lee trois cents Anglais, reoasireux et fatigus aux inflexions rudes, sut teints colors, n'eu root, cet instasi'.qu'one seule Ame Gmissante de patriotisme et d'orla runion de Septembre. TU EN ESL'arme arecui programma grecque pu ira plus en avant des lignes tuiqu et a atteint la rivire Sakana k i'a. reus par le conseil mujar. Savn Hissar ot Ksitnas tu en' nicipal et par is prtet,des discours,pris les turcs ont vacu Ism un qu uo seul souci : I honneur de ont t prononcs, noiaram mt.par e .virou kilomtre sud e, d I* race... le gouverneur militaire dont la peCeus'aotinople Depuis jeudi je poche ma .Vfar roraison. soulignant la volont pa-l Hillaise Je veux Is garder au fond clique de la Frauce.a t applaudie de ma mmoire avec enthousiasme par les lgionnaires auxquels d anciens ombatE voil commant il arrive souvent tants lyonnais remirent une plaqut que l'tranger sait mieux que OJU. te eu. bronze symbolisant I amiti CONSTANT1NO 'LE A li.aite d'une d inarche des allis le s/sM .uo douaireraciuetlerawnten v>^ .eur sais rmpUc au l r Sjpleuibio par le systme ds 11 pour cent ad valu rem employ auparavant.


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05459
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Thursday, August 25, 1921
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05459

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
^anae Nm 4165
Port tu Pi me* Uaiii
Jmidk 25 Aot 1921
DIfltCTEUR-PROPRISl AIR?
dment -M AGLOIRE
linumer') 'iOcnmiiis
Quotidien
Un peuple qui accepte
dlibrineut dej gvivre
daus^l'esclavage moral
est une collectivit voue
la ruine, voue la
mort lente et certaine.
D'ALEMBERT
REDACTION; Rie Amricaine No. ttf^
Soi-mme el l'Etranger* HetGrW
-----o
U.i
Jiderogcoiifirei critiquait l'au[ j^adi dernier. l'Univers
pur, avec g note du o omble paitie da(voirune compagnie d< trois cent
iotellec!oel8, taire les vrits ; Anglais,- d- s tudiants et leurs fa-
igrenbiea sur notre tat social, I milles venus en nombre k Paris
toljieeiie.vrai neut tu le,qu'n i pour s'instiuire, s'met veiller Sisal
preodre garde 'ea.instruire l' :t respirer, la bonne od.ur toute
Pi""-....., frache d'amiti qai paifume les
b u plus loin : jU8(iu a co ni) il- ; deux pays ..
stoier ces vrits iorsqu il er I Nous noua u.imea en quatre
qu lirarg-r, se dbiouillart; pour mnagera nos li es trangers
seul, ses inform et i(u'il rend: une roeptloo affectueuse N'ayant
iqucs sts inlorraalions- j plus de confrences rgulires
ee qui cooceiriel lment tran: leur mettre bous la dent, nous im
qoiDOJBCOudoia le-plus intime; orovisames, avec d'rainnts artis-
lojoardbji, nom croyon-; les, un programme dont j'eus quel
mudtiei ns intelligents d..-;que raison d tre satisfaite
buter eu qu'il peut relever de^ .La concert, termin dans une
*jrt)uie a lgiid de notre paya, explo ion de gaiet, avait rompu
Mua noua laissons passai pour les dernires places; la jeunesse an-
tocouacients et des attards en. glaise, tout heureuse de s tre s< bien
roulant mmo pas convenir des
it
il
Pour automobiles; pour toute*
'ait aortes de moteurs haute tension
" et vour machine vapeur.
Huile et Graisse
De premire qmldi, de raffine
mmt / de pratique et d'exprience de la-
l'oratoire,
Prixdfiant toute concurrence
A. W* dams i il Co
Geo.Jeausme
Exclusive selling Agent
Rue du Magasin de l Etat No 1907,
Les ^migrants hatiens
Cuba
pas convenir des .dilat la raie, s'empressa en des :
net les plus videntes. .Hip! Hipl. Hourra!... pleins d'al N'aus avoas reu de Cuba le pla-
Nipene-t-ou pas qui! et t allgresse, destins remercier les card suivant que nous nous empres
mi plus sincre, plus siieuz et.ai listes .. l'uis, elle se lui, et, grive sons de reproduire et qui tablit que
embarrassant pour cet ranger jet digne, sembla attendre quelque la question de rapatriement des rai-
grants hatiens a t solutionne par
ite de
Cubain
rpliquer : Soit/ ces nuuvais'i liose
Kl de notre socit existent rel: Apre* plusieurs minutes .d un :,_ )(, rl; ,MUl, iuunjriui< ,i C;ou
.Noos ne vous avons pas ac-silence embarrassant et lgrement rng" !nt SI 11.1,..
bu pour nous les dcouvrir, t-'gn, le professeur Hert.g. avec v"? a t r
nuls crits et tels livres de telsjune bnne grce e< une douceur fitt' "* "0* "tre [*.GoaY?r-
m compatrioes Le dfaut de .'que je n'ouolierai pas me d t ; raent Cuba et la maison Xavier
pioe < meneurs a seul elcaosef * Nos juoea ena n'ont pas en- Rumeau d Santiago de Cuba qui a
ch-c des efforts q ie nous'cor*? entendu la Marseillaise dans vo- choisi, comme ou le verra, le difcH
uieita pour remdier ces j u e be*u pays de fiance Voubz-vous renfs ports d'embarquement et dsi-
cuoii es. La treco de ces efforts! leur faire le grand pla-.eir de la eban gn, les employs ckargs de faire le
*> retrouver dtuis tels crits i
tel* ac en Vous qui tes venus1
noua au r e: qui prouv. z que
ivtz cousue ic-i di notie e>bt
l, c,u'sv z vous lit pour per-
Woarioatifoiis u'eboutu? Nous
* pBkBer en revue M que vous
f't ei ce q ie vous n'avez pas
ter? ie saire.
k! quelle motion fit la mienne Voici c: placard
Je ne savais, de notre chiot uatio-
ual. que des bribes :
Allons enfants de la Patrie,
Le jour de gloire est arriv...
E puis :
Aux armes, citoyens !
Formez vos bataillons,
Marchone, mirchont.
Vuui sanf impur
Abreuve nu sillons.
H'
FTiuio dit du nrlsider-t Boyer :
Wei.t du prsident ne consis-
o aoiuiue, qu ttomDT 1 tran
,ur la lalu de3 choses lui-'pab'e. quoique
in de se cier une Opt-iceot fois, d'en re
la musique.
HATIENS
ParDecretPrsidentiel du 20 uil-
Ift en cours le Gouvernement de la
Rpublique de Cuba s'est fait charge
de rapatrier gratis les Haitiens qui
se trouvent actuellement i Cuba.
Cette mesure a . prise : tant
en raison de l'excellente coopration
des Hui'iens durant la priode pros-
Nouvelles Etrangres
PAR CABLF.
PARIS
Or en legudant
la carte de la
franco amricaine. '
l'ne dpche de Berlin dit que la
Haute Silse en tenaat co.nple dci g.zette;df.l'Allemagne dclare tsuase,
sultats du vo:e on voit que la par la nouvelle publie par un |oornfl
ne ouest le c ',de "AHemsgna ait Berlinois annonant la rupture d s
eu majorit a eroande et la partis pourparlers relatifs S l'tat d3 nix
du co e de la Pologne est en mnjo otre | Allemagne et les Etats Unis
ri polootiie. [et sfQrmt une le gouvernement ra
Des la ure:j"M-e heure continue rieaia n ciigs jamais ait l'Allema
Mr Briand. la Fiance a propos que gas avout sa culpabilit,
le partage ii heu selon c^tti con^u Une dpche de Geuvo snnoice
taon dont il est bien difficile de sou que Mr Nansen accepte les fonction
tenir qaelle est une violation des;ne haut commissaire de l'action
termes f t surtout de l'esprit du trai-'
l Mr Biand parle ensuile de ce
qu'on appelle la rgiou industrielle.
La thse franaise soutenait que
la mine tant guratiice que l'usmo
tant appele, a la dveljpper. la
prolonger c'tait toute une regor.
icinire que les considrations eco-
noupques.de l'art 88 devaient envisa
ger. Or si on fait le compte des vo
arrt.9 dans cette pj.artie da la haute
Silsie, les polonais ont incontesta
olement la majori'. On conviendra
que le raisonnement tait conforme
uu trait, que la France pouvait le
soutenir sans manquer lqoit,
mais la dlgation anglaise ne voulut
pas s'y rallier.
En se reportant sti travail des ex-
perts, continue Mr, tiriand, on voit
n'enia'iondle pour le secours la
, Bussie.
1 La commission
Pour le ra-te. j eusie t inca- pre, cemme i cause du manque de
...... opi-,
tavorabl-. Ti s sea hWi iers!
iqoes out mis amrnem emi lo
mme sys n*
J'11! dans as m'moires du
yidscu nom, eoii galement :
yf aiU' ha', d ns ces actes
i'k* P,0clBmei les principes
ubereli.ine clair; mais cesj
taient faits seulement en vue
ranger.
* ces conditions, nous pou-
dre que r,en n eat donc nou.
ons_ io soleil. M que tels
""oiriuveuie le fauxpudisme
loag par.o.is.Jqui ne font en
1 que les f hritiers politiques
Dy*i pour parler comme Fir-
lJJ ce procd trompe-t-il effec
:2Utrange? Car la est toute
",0D ~ inoins de prendre
^de faire de la dissimula
innPUre per,e* M'eux mnoe
JPQre p^u, puisque, au heu
* "ire coter avantageuse-
V prrc^.i rigque de nous
er pour raanu,uer d'intelli
rlfle patriotisme, en ignorant
enant tciem.nent nos ii-
l'ayant ressass travail en ce moment e^ aussi comme' tan8 polonais alors que
au-ouvtr l'air et encouragement revenir 1 Cuba ds recevrait une minorit
conomiques ie
avantageusement
pass
JieSarccy n sucont la petite
rZ,',UIVante 1">- n dplaant
5r*nngf8 et U ficue, rappelle
tJQ 9 cernioe mesure la fausse
lU (,ue nous nous faisons di 1
, nr etdu degi auquel, lor-
mi*" 'otrets, il ssit nous
'W D0"9 connaitre- E1 J '
%iii ''ccai-ion de tempenr
l^(-niD mvnlon aim de ces r*
sa. r^u*;,tUB chose de g:; i,
p^'.* "*" et de vra ment 11.-
que les conditions
cJ interrogeai uveme-t no6 fi Je- ||tM trouveront
les universitaire et les amis Venus m0jifiies
celle intime fle 1 L Gouvernement a lusse un co ,
_ SaVfZ-vous la Marseillais'.' Et ,. 0 a e .
trat avec Aivier Funieau, de Sintia
a go de Cubi et a choisi les ports su<
t ..... fitdonner des vants d'embarquetneat .
fragments par ci par l, on ne se lt Xavier Rumeau Santiago de Cuba
pas aventur la chauler d'un bout Rosa Brioso Guautaoamo
k l'.utie. dans la crainte d'embrouiljCherestal France Man/inillo
1er entre eux les tendards an-iportu0ndo Se Enrich AntilU
glants, les f.oces soldats, leurs fils Ed Francis Chiparra
ec leurs compegues. Mais, tout de A,P 0 Larreur
VO0S7 Et vousf E'. voua?' .
1 Hlas I la rponse fui paitout
mme. On pouvait
suite, devant ces etrsugers. nous
enr's le seatimjnt d une petite d*
cheance, d une intriorit morale
dont il ne fallait pus laisser saisir le
secret...
c Essayons toujours hasarda la
jolie et spirituelle Mme F. Depas. Ce
que je sais le mieux, c'est mon com
raencemen;le reste Tiendra en chsn
tant, et puis nous aurons toujours
fait preuve de bonne volont
c El s'entourent de nos jeunes
franaises, bataillon sacr, qui,
pour la premire fois peut tre.com
prit la grandeur et la beaut de cet
hvmne. symbole d amour et de pa-
triotisme, elle lana courageuee-
n< nt les premire- notes
O miracle/ Trois cents voix r
poodiren*; trois cent? voil disciph
nes et gnreuse* emplirent l'air de
Isurs acrents enflamms; trois cen h
voix anglaises coid -murent a la vu
oire notre Marseillais* nstionale.
c Un peu tirai ni nt, rar, sa
-liant moloa bien eOCOre | Godsav-
tht ftfNfjl qUP la MarMj/J lise, i
n us tt r dre leur politesse; I* les p ii dt
...sur 1 Universit le joli souvenir
AlfooO Larreur Nuevitas
Dins chacun de ces bureaux toutes
les indications ncessaires seront
donnes afin que tous soient en m*
sure de bnficier ce passage gratis
lue la France avait raisjn quand
elle disait que la rgion eat divisible. Pour ce qui est du tri
angle industriel poursuit Mr B iand,
le mme dsaccordexiite tandis que
les experts franais soutenaient qu'il
devait ejntenir tous les lments de
so'Uaiit conomique, les anglais
refusrent alors d admettre cette
thse.
Je ne pouviia pas admettre que
l'esprit dans lequel fut conu et r-
dig le trait dut .nous conduire
donnera l'Allemagne dclare so-
lennellement par les allis responsa
ble de la guerre.
Une aorme ratjorit de vo-
la Pologne
de votants
unique rai-
mixt9 invite les
gjuvernem.111< et les organisations
de secours nommer un repraeu
tant la commission internationale
prvue par la confrence. Ues tech-
niciens en matiie de secours inter
national seront invits se joindre
i la commission.
1HIUS- "Le Petit Parisien'- croit
savoir que Mr Briand, en acceptant
I invi'afon des Etats Uuis n'a fait
qu'une rserve il s'est horn expri
tner l'espoir que la confrence aura
plein succs et servira consolider
la paix particulirement parmi les
peup'es ayaut de* intrts dans le
Pacifique.
Le prince Alexandre de Serbie
n'assistera pas aux obsqusa de sou
pre retenu qu il est Paris par une
srieuse crise d'appendicite.
WASHINGTON L'acceptation
officielle de la Chine a prendre part
a la discussion des questions du Ps
clique ei Eitrme Orient t re-
ue hier au dpartement d Etat.
LONOBES Dans une dclaration
la chambre des communes ;Lloyd
G?orge dit qa < la confrence impe>
riale avait reconnu que le Japon
avait loyalement observ l'alliance
avdcjla Criande B etagne pendant la
(ueire et Uemauda s'il est |uita
lu'auiourd'iui 1 Angleterre di* au
Japon : Merci pour la peine pnse
mais nous n'avons plus besoins d*
vous. Des ci 1- "non partirent de
loules les poitrioes. Lloyd Gj iru
allemands et cela pour
son qu'il y a 5o ans, au lendemain I dclara de la guerre de ISTo, l'Allemagne il serait impossible la Grande Bre
avec m milliards arrachs la,iagoe de remplir ses obligations
France installa des industries en
pleine rgion uniquement polonaise
Mr Briand termine en esprant
que le conflit passBger.lcoulant de
1 affaire de la haute Silsie, sera b.en
tt rgl mais qu'il ne laisse-a pas
k'egtrd du Japou eu cjusarvant dws
relations amicales avec les Etats-
ln'ift*. Il sjjuti que si les h.au Cm*
er le Japon pouvaient a euteodre sur
la question du Pacifique ce serait
un gland vnement et uns garaitie
moins subsister la ncessit pour pour la paix du mo nie
les pays de l'entente de maintenir
leur troite union afin de donner
l'Europe I quilibre et la stabilit
indispensable la paix du monde-
Des journaux de Berlin annoncent
que le reprsentant des EUts Unis
a invit Mr Hosen, ministre des allai
res trangres, prendre toites les
LABICHE Ou aunonce quj le
cousulst espagnol qui recrutait pour
combattre les tribus du Maroc m ne.
na l'enrlement de nombreux sol-
dais britanniques. Oj dut recourir
un serrice de police spciale pour
maintenir l'ordre- Cinq cents hum-
m^s ayant servi les armes allies
poil Haiu, hommes ou femmes mesure, ncessaires pour maintenir sont en route pour Southamnia >
Tout le monde voudra profiter rordre en tiau e Silsie- UD transport espagnol les t?anno
de l'occasion pour revoir son pays et L assemble spciale du con?eil tera en hspa^e. v
les siens, mais il s'agit de s'inscrire de le socit des naiions. charge' GENEVE- L9 gouvernement de
de suite. d'examiuer la question de la haute;l'Albanie pria la socit des natiois
Santiago de Cubi, le 27 follet 1921 Silsie qui lui ajt transmisa par d'intervenir pour le rmintien entre
Xavier RUMEAU
le conseil suprme des allis, sera Serb e, Albanie de la paix men ca#
tnne Genve et commencera le par les derniers vnements du nord
19 -ot. Le vicoote lslnli prsident d'Alb mie. Le i ioon e Uni prsileab
du conseil de la soci-. a envoy ordonna l'inscription de ce le reuu,
Qhin >!il luit aa irulru'liin-..' : 11 1 . i t.. A I' ,4 .. J _:__.. i
de leur hymne na'ional. Ils l'enlon
nrent avec une dignii, un respect, aujourd'hui les instructions ottteiel" te l'ordre du jour
un ^nthoosiaame tout fsit ira..res les. de
Une dpche de Ljon dit .que les
membres de la ssission amricaine
se sont rendus IHtel de hlle ou
ils ont t
ioonsnts .. Lee trois cents Anglais,
reoasireux et fatigus aux infle-
xions rudes, sut teints colors, n'eu
root, cet instasi'.qu'one seule Ame
Gmissante de patriotisme et d'or-
la runion de Septembre.
TU EN ES- L'arme arecui
programma
grecque pu
ira plus en avant des lignes tuiqu
et a atteint la rivire Sakana k i'a.
reus par le conseil mu- jar. Savn Hissar ot Ksitnas tu en'
nicipal et par is prtet,des discours,pris les turcs ont vacu Ism
un qu uo seul souci : I honneur de ont t prononcs, noiaram mt.par e .virou kilomtre sud e, d
I* race... le gouverneur militaire dont la pe- Ceus'aotinople
Depuis jeudi je poche ma .Vfar roraison. soulignant la volont pa-l
Hillaise Je veux Is garder au fond clique de la Frauce.a t applaudie
de ma mmoire avec enthousiasme par les lgion-
naires auxquels d anciens ombat-
E voil commant il arrive souvent tants lyonnais remirent une plaqut
que l'tranger sait mieux que oju. te eu. bronze symbolisant I amiti
CONSTANT1NO 'LE A li.aite
d'une d inarche des allis le s/sM
.uo douaireraciuetlerawnten v>^ .eur
sais rmpUc au l r Sjpleuibio par
le systme ds 11 pour cent ad valu
rem employ auparavant.


MATIN
Hati et h f J
Cour Permanente' U,J
1

Par Cable
I'.MUS Ui C dlpi le dp Genve
pnnonce qu<- la cn-ation de la co'ii
i erti aneme dejoaltCO international
ei Baa>#>. Espagne, Hait', doiven
dposer iocss*inmerit la ratification
oe i iccord coo pl Htit biijci I* notn
'-e da aettoca uCcuasies pour tt
b ir la cou'.
I Lee membres do la'Heii;*'-"' e
aoi.t convoqus le vendredi 20 oi
courant a 0 heures preiwa du < I
au local de ia S u No 1550, Ou
Lamarre, (Durire I" Srp bbj-
/.. Secrtaire. C. Hl)M'K\ I
ATHENES. L'axar ce grrcq f W
nie *# if no'd H'ifin' ane prcfor-
leur de cent kHoatr e L plup t
r'es halii an'H tore-' ont quitt' I'
lo "alitas fU'V"t)t IVrnn'e Ueinslist .
BUDAPEST'L'eu emble oaiioi ai
atifia la ncuv I o organisation n-
l'anne hongroise eoufotmmoo. >i
imite d Ifiaron. L'effectll sera d-
;Cnoo homrp"*< er^rn^a volooteirei
PARIS lit. Une dpche de m;
boorg annonce que les h uio.MM-itf
ainencBins ont vn-it la Cathdnh.
.la fuient reue \ ar Monaeigneu'
lUBCl), Evque de Slia.-lu'.rg qn
iappela que le drapeau tricolore ih
tra en Alsace MCOf i de foriftamm
-toil. Il voqua It. souvenir OV
amricains tombs pour la libert Ji
iQOnrt et invita h s tldlei piin
pour eux-
A leur a rive S ra*bOQ'g ies I
gionnairee lurent reonj par un n
piseutant du commissaire de la lb
publique Fiatiaise oi:nalistea et lea associations d-
RQCl'n combattants^ des mutila
une foule coiaidiale lit uiecvi
ton eux lgion i aires on sortant
1< gre aux boi.b da I hymne an tu
cain.
La lgion a visit cet arrs miel
le Bbio, b.nu l'un bateau de I
t'otille, pol eii tut reue au cocu
m'eeeH't gtWrel. B*Doudim *n dif-
tours de bienvenue, le maior Emet y
(i-i'iHi h qu il i ' aanti i> .m eiau a
Strasbourg que partout ailleurs IBI
i aveit wiili que I Alsace appait*-
Ditt a la France at anrtoa que li
t c-kp apparu n M a l'A'sace. Lis
lOglonrairra dpoteront une ^eibe
da r''-i.is dans I maison ou Kuupet
ft* I l-'e ( li -n'a la Marseillaise pOBI j
kprurre lois La del^at on tel
rrtdr* demain Metz A U< r Hr.v hier Saint Die les lt'ionn n-- t
rent rer-"" net les autorits civi ei
et militaires.
Le Uepuio avibteui Kon'k fol l< h
iet de l/tfectut i sj admiration r e*
lgionnaire. M Bi'dio*pei nef, pio-
fesseur de 1 un.versi'. di Si a-lu n
el ancien prolee*Oi a l'universii
Colombia de New Vork I ir BOOh
ait bunvinue et n-ppeia la bn
an'e conduite de in premire div'
sion auiitcaine Saint Un Le I
^io" alla poser dos plaque, sue h
maison ou le moi a Nicolas Vautili
l'iiu, iimenr W,im|. nni'n r et le si
/aut Kengman riinpiimant la S i
aograpbia employrent la premirf
fois en l ~o7 le mot Amer q ie
Le mojor Kmeiy dclara que !>
tootl bap'isiuaux de la lsion am< M
caica se trouvent Saint Die. G a '#
C9 deux'eiue bBpJui6 qui lut li
baptme du sang nous eommea nni
aussi longtemps que dureront 00
iiatrtea. Si jamais lea principes OOOD
uuns de la libert de l'galit et d>
la fraternit taient encore meoacet
SaiitDi reverrait la Lsion Amri
Cal De. La lgion visila ensuite U
ctmeiira ou reposent les mord
amricains etpa tit pour Strasbourg.
PAB1S L'.Acaduiie franala<
adresse Mr liria d uoe te r a i
l'tuvitani, .* l'OCCBion de la coofi
rence da WaibiDgton- maintecir U
privilge d >ui lois lculaire qui i
fait de la ^aegua fianalae lionru
ment diplomatique par excellence
Les journaux aotioucei i due le
maicbal Jolire prura le \l Spta
bre an mianon au Jupon. Le broi
a couru, tl y a quelques j jiirs. que
le mancii-d visiterait lea Etala Uuis
son retour d'Ellrme Orient.
Le bton lshii prsident tu con-
seil de la socit des nations a visit
VIr (Jainor.es de Loa, reprsentant
de l'Lsp gjr, i acc-pt'r les tOQCttoel
Je rapooiteur de la session rxtrao -
lin ne du 29 Aol. Il sura pour t-
che de pimenter au 'onseil un r^a
Tromper L'Organisme
Pour Plaire au Palai
c'est ce que font beaucoup de personnes qui
prennent des toniques alcoholiques quand en
ralit ce que leur organisme a besoin c'est
' a L/EMULS10N DE SCOTT
Puissant aliment et mdecine sans le
faux estimulant de l'alcohoL .
m i'.e 1 ci'e-.tion abn d mo-ourles
membres du conseil des d tHfenfps
naentionr/es dans la rsolution du
onreil Sjpt.ne rtla'ive 1 la Hante
lie.
Pabw J3,--Mt Nifton T. HerHck.
amb ssideur des L ats U ii :e a declat au journal ExcelsiOI
me la torlererce de Waahiog'OD
tira cr.t:e aunes avant?ges de per-
mettre aux hommes d'Etat euro-
pens d'entrpr rellement en cortact
avsc l'me de l'Amrique.et aux am
nc^ins de coooaltic plus exactement
le point de vue europen sur les
questions a l'ordre du jour
Une dpch-. de .Marseille ?n-
Tonce que le maichal Lyautry, i'-
rerview, a dclar que les vne-
ments du R If n'oi eu rucune rc'per
cussion au Maroc (rariia
On imnde* de MelilU qi'un
croiseur espsgnol n b^mb:id les
riff lins au Cap ae l'Eau.
L'tat du roi Alexandre est sta-
tioooaira ; sa temprttnra tait >e
matin <'e jS degrs 1 (t cet ap s-
midi de ?8 degrs 6 le pools battant
102 pulsation*.
Les jomnaux annoncer. que le
marchal 1: aachet d'E^peray repr
^entera U France aux funrailles du
roi Pierre.
Sui?*flt une d-che de Metz
les lgionnaires amer caios sont arri
vs dans cette viUe.Rfondant i une
ail vi lion dehMnvenue, le mior
Em vit i otion des l.uionnai- c |intrihnsKW
7,, ^e ^IUriDUlDle|
le nouveau le d'gatiofl trs ^clame est alle d.
p-s'e une.na'me ?,nr le monument *us lisons dans ha _
.1-s morts de la guerre. Les contribuables ta
M' Ernet Dmd'f est mort. Il ne voulaient plus piyer ty
tait !e f re ln d'.Vph-'n^ Dtulct prirent de singulire faon i
el l'oncle du leader royalifte Lon
Daudet.
m Mer leur percepteur, m
caid de l'endroit.
S'tant rendus en groupe
vnrable chef, ils le sali
bas comme il est de couti
R^pondan' i Mr Briand.le com-
te lshii. prsident du Conseil de la ,_.....,, , ,. LUUII
sont des nations, dit que ma'gr!le?salamalecsachTs.ilil'
qu il n'ait pas vu tous ses col'gues el legirdrentenfrmptfc,
du ce nsfi! de la foci' des na'ions, quatre heures, sans Boire a
il est convaincu qu'ils accepteront, j Dcnne nous nos f
con'o-mment au texte et il esprit, tu auras ta libert I
du pacte, l'inviiation du Conseil Su Le caid rsista comme
prme a fait connriue la solution diable, invoquant Allah q,
qu'ils recommandent cur le trac de dt comp e, donne toujois
la frontre S'isitnne. csuse aux bons contre loi
1 es importation' peor les sept
premiers mois df* 1921 se sont le-
ves i 11 8;6 555 000 pour 18.121.
[68 tonnes contre 3o 2 15 ni.000
pour 27 612 C98 lonnes pour la m
me puodede 1920. Les epr BtioM
se sort leves i262 9/oooo
contre 14 55; 63] 000 en 1921, lou
tefois il ronvin de remarquer que
le tonnage s'es lev i 8 520 jao
to'-.ne" rentre n millions 581 173 en
1920. L exportt on des ob|-K f bri
t la .
qus est nas^ de 967 990 lonues "e pourrait ou emp:bet
en 1920 il 617 coo. ld< faits pareils
11 en fol ainsi, dailleutil
avertie, vint dlivrer le oa]
re^ti i la loi.
Fausse aie*
Hier soir, une fausse
au bis de la rue Frou in
considrable de citoyensaU
le signa! du feu. C'taitoa
ibonc-in* dont les dna
i^s z inqutantesel qaio
de h mer de grandes lue
NOUVEAU BAZAR
Ancien kal American Foreiga bmking corporation
Jlup Bonne-Foi Ko 228

faisait
GENRES:
Parfumerie, Toile fine. Mercerie, Quincaille
Literie, Argenterie, Tabac fumer, Boubous, fi
nilures pour llo e, Savoik Toilette, Chaise, chocolat
sorti.AaTIGLES POUR : Dames, Hommes, modistes
cordonniers. Articles mailfs.Parapluii-sJ^igues etfo
chespure caille avec pierrerie*,chapeaux,crpe george'
el de Chine.
Prix en or Prix en or Prix en
Cii n iisblaiclo'pr nom mil plia 37D Crofa'a large nopne^e cbaqne i |(antapoa il .ne, r h nsBott.
'l Jti>a> lo.'rl-rmtce 8M blancbe nt'ud doci 0
;i i o>ud
' '' Ciavete larg^ b n b< PI B( r
1 '" kdx eola i dm /. lua
I fjOl P<*lmbaacri Bopiiaoi l'aune
i liw^t | ( ur bomoM
Chemise aoli rn,;iur pi lu m
couleur de 3 doi
ChomiSfMi pour l'om 0p.
<.lieiui8ette tricot il; I IA
Chai BBBlti porfll mi reariatttl| (
Cbt''fsetie soie cou pr n I di I
ChO| choisi bonne qualit de 8 dol ft 0 (>
Chapeaux PanatVB sur ri' 20 \
Chapeaux lai" apporti d" \\ l
Chapi aux feutre coul de b il
Bretelles Police doi /.aine
Brote'lai Piaideiit cheq
Rrotollo poui a> fort douzaii-e
Ceinlute vrai cmr chaquu
Ceintu'f conl sortie Ue I d> l
Jari Jan ;ie pi horn a^Bort.d" I
jolie-l c t. .u..i. sfifau*! t
I ii. o It me
0 JU Jartelle oie c >t I l -t c'arg aumi
t
;; 50
'"neu 11 une
! ; in ponr i> l e; lilip'o
t)
or
80
10
al50i*aii Inrd veloura, ri ba BBOtl
<)U ( rpe de Chii' e-p tissus rrg- I ') ''oraet pr fillette et dam* choq 180
HO
lu
4
1
3
1
Crpa Oeor'gt'ti ipuoriaur 50 liJuton i- ?soi-, la yro.se
Un assortiment choM on trouvera Ioh'bb lot a.mea 1
Satin ooaoCfl d tf ai la l'aara -J ruchoir* foulard aup donz .".
Tops iae *oi. o I i n nce d f I Hu Moir hoirs faux foulards duuz .i
Sarge nuance diff*rto> l auue 0 80 Jjoocholra biens d di i
Uap foie couleur I auno I t,Mouchoir bapiMto lo d >z*}a< i
I Mouchoir il.- p i l:e lo'g conl -j
M >:: ho r bi la i'oulejr on a soi
50
Pii ffl or
I s chiveux 11 maaae 0 TU ;
i h rI b de sr'. No 3, 2, t
la mas e 0 50
I n : de sret noira 0 50
1 corn anglais lnsjrorso 0 2'.i
' ':'! dmloir, la douzaine 2 50
Peigne caille, la douzaine i
Peigne assort, chaque de 9 00 020
Peignis Fouettes poro caille
avec oii n eries, aae. choisi de 9 0 50
Coll'ra 1er, la g;osae 0
limai '. la d iuz i a
Voile lurtB l'i.une V 50
Voile m i I R' ne 0 i I
Voi'e couleur uuance difftrente 0 t.^'^ ,' ', "bndi
s-,c fi maiu siti.i brod cuir In K'.rd'. h g-O'-ge
sse
paqu-'

l'oi.. oiOL: ..a at-Oi-de 1 du ' tl A.j ... .0 fcM jdr udd m.u
0 j s .c a main v^iourb brud satn; ' '. I Y \ \ i.. ; | ^'088e
t "''' s\c i mai cuir I i ; 5.j) ie
p i Por'e m i ie po-n dame 1 |. H m.
12
s
7
0
l
1
Sivon CotOMal, liay Kum Colo
^ne BanqQB, U douziine 1 00
favori Gtyc-rmo Cashraere Pou
q 'p', la douzaine 1 00
bavoa osaa'ti Rosanoo aoglalf
Hok ><> mon rve Violet Lerys
Tobs ScaferloU Mars S*git l'E-
20 toi!) le Im o 2 401
iitfar t < t> llns?an. Lsckv, Strit,
roj Happy Bill, Omar, le poqost 1 60
Cignretie8f-g' le pjqu'l ,,-umii.
lap,er lin couUar uyj,j
PorapluieouortchJJ J
Lacet 40 pouce* 0o< H
jaune, la rosse ^f
Lacstror,d30poocai^l
jaune, la grosse ^
Toile voile les W*L
PommodBMlw^jgajBj
Essence Misile ce,'J^
Eau de quinine^' ^J
Huile quinine,la ^aH
Ex rait concajrj. i
irs riche- le n*00 ,
Bacuils sucrs oji 0
rtfioro^lo.boiw ^gro
Fauxdejo.ebps.k- ^i
IV-oaae |or cbetr*. I
Brosse dents, cda^^ a
Broeae pour bawj al
mcBBO^arcbew |


i j ma': in
Une tragiqueafiaire i
Hier. vers quatre heures de l'aprs!
gjdi uce scoe des plus tragiques
al l'eu an Bois Verna. le capitaine
fnfoit Pci.'ycajpe, aide de amp du
Prsident de la Rpub ique, venait
jjosun a:cs de jalousie, de dechai
gK soo revolver sur son amie Maria
Wor qui ne tut atteinte que d'une
|jje, les aulus ayant /i l-'oiycarpe
porta ensuite a la victime plusieurs
gps de rszoir. L'tat de Maiia Sey
loi est des pus gaves; de a t
uaosporte i 1 Hpital Gnral.
Quant Polycarpe, il a t arrt
el dpos en piiion, aux ordres de
li Insuce._____________
is
Us poux Ludovic Ambroise tl
les autres membres de la ta mille re-
toercient bien sincrement tous ceui
qui leur ont donn des preuves de
sympathie i l'occasion des perte?
cruelles qu'ils ont prouves par Ir
aort'despjtits Max et Serge, en'ev.-
"ileor itiedion dans le court espace
d'huit jours.
I's les prient de croire en leur re-
(ern if ? an t.
Port-au-Prirre. le 24 ?c 1921
Cordonnerie
l/i CooSfirtfi
i"'21, Hue Hpi l'iicaine
A cel de la i'osle
Ltt travoux fcrfia ce la Crrdor-
MneoU Conscience , dirige 1 ai
rinfaMgab'e Erneet Camille, eoi
d'one finesse il J une solidit incM
yiblfi.
Oo y trouve des chaiipsure9 pi
loua genres Mb que : louliera d
football, paridaha Le g travaux soi
eicu es eeion le gi s la moil-
fhnai-eou amricaine.
Lei prix Bon l'ai s avec conscient;'
et dfiant toute coi curie: ce
Varits
VENDBkDI
f e Comte de
Moule-CrUto
^e, et 4c -pisodep
Entre jq.
CINEMA
Dimanche 28 Aot d 7 hret du soir
PBOiftKMME
Auberi"Journal
Le Torrent balayeur
hilarant m 2 baptits
Une volont
4 parties
D'aprs la grande pice dramatique
de Mr Henry Bontint,
Avis
Pour toutes vos commandes g-
irait ment quelconques au* Etats
Un s, "dressez vous
R. Lawrence Smith Export
import Co
Rue du Q#ai
ProaiptilodA
CHEZ Gondilion8avatitegeu8r|
H. Lawrence Sm'th
Exporf & Iinport $ 0
Rue du Quai
On trouve.
Ou fer rond en barres de
tou ts dimensions
Prix sans gal,
Imprial Lite Insurance
Company of Canada
Par de lgers versements annud .vous potivz assurer votre vie
ULmpeiial Life ssurance Company
of Canada
da/antag^s: paiement de dividende; iuew dividendes rapportent Oo'o d'intrts p?r
s, obtenu-*n d'un etnprjn s'levant jusque i>4 olo
la pthee. etc. sjnt garan is par le Gouvernement
Revue
des Deux Mondes
j, nu de Lr.ivers.f Pris
SOMMAIRE DE 1 11VKA1S0N DU
1er AOUT 1931
L'homme aux raba s couleur ai
feu. Premire p. 1 tu LoaH lit r
trand.
Nos grands chi l. ntia
De Casielnau 1, Victor Giuud
Impressions et taotaiiica, Grard
D'HuUv lie
Le rorrsr fcu* t*0-l * Fruillet,
Ernest Stiilim. i h 1 ut
Souvenirs du secoi d \...nu.u kde
l'Empereur. 111 Witei 00. Ve s
Sainte Hlne. Saint Denis dit Ali.
Posies, Vgi.
Lu lyKc lou.c.u d'unUc de, coin
b.t. Conue Amiral D gouy.
Souvenus de musique et de mu
siciens, Garni e Belhigue
LIsiajD et son avenir XX
Lit iatures trangres Samu-
Butler, Louis Gilltt.
Kevue littraire Va nouveau
portrait de Mme de Svigc, Anii
Beaunier.
Chronique de la Qiinzain0.Hi*
toue politique, Raymond tVincai
de l'Acadmie Franaise.
PRIX DE L'ABONNFMENl
Un an Six moi; Trait
Pari, Seine
Sonc-et-Oue So tr ,i ir Mr.jo
L)EATMBNT*
et Colonie Franaise 86 Ir. 44 IV. J? |r.
BTtAVOaB QJ k 47 ir. 34 ir jo
'< i**#mfitt pgrlttti .. m il du if i'c
t^ttut ntit
m nu Numro 4 f jo Etranger' 5 lrarc<
Cacao Peter s
:\TECHEZ V.c'.orMaigons S mon Vieux. Lope Hiver.
tJl BNVGXTBCUSZ V
L
f Pour gurir on viter i
MIOAlMta CONSTIPATION '
:OFiaC3TlOKiS-liTOJnC'SECMeNTt
EMBAnaAS OASTAI00C
IL SUFFIT de prendre
5. l'un do vo9 rfai^it
tout 1er Chux Jours ulemerii
une filss (Su F/ Denaut
i47,rne du Faub-' St-Denii. Pari6
1 Mais il faut exiger les vritables
qui sont tout fait blanchM
t eur chacune decdueHti meta
DEHAUT A PARIS
-ont trs llslblamant imprime* en noir
Pharmacie Centrale
;l'roo ______(:r(ton'limcs Spicialdt* voi^jo'ites les maladie.
Dernire Heure
La Maison
Antoine Talainas
Enfaced* Simon Vieux
IZHaI ?CeVriT d6S Hfti de t0utes sorles remvquabla par leur
6 lU25 ftSR1 *f P ***** 'oute concurrence: tels nue :
>omrie lackarde, cooleura varies' '
0 pe dn Chine barrea poar ci5miaea hommea
ooit lavable, nuancea varies
M' usaeline barrea du soie
<> gandi couleur
V nie merorie couleiu-
1' dienne barrea pour chemiges
B zin barrea couleur
Naoaook percale
F'Buelle, diffrentea qual.ta
Cilicot L r Calicot rit I mille
Voile blanc ft bfrrea
SiiT pB,,* pouc p-jmBs et cliemisea hommeg
toile ft rliao goprjftiire
Griae jaune
X'anaonk blanc et coalerra
le Ha ruatelc.ti
B z u blanc suprieur pour fopea
r: offes varies pour jopgg
Kik" b'Btic suprieur
Duek blarc sopneu
Voile de laine
Demidtuil
SvrviftlM de bain
Tgpia cirs couleur
Cuemioos bommea
Bas mercerizs suprieurs
laB de soie suprieura
l'aa si.tiil couleur N
Cbemiaettes
Chaussettes noires e' couleura
Ct-peaux de paille hommea
Lotions Piver; Arraour, Colgate
Acccurez vite visiter Antoine 1 alemaxpour roi" la beaut et la
finesse des marchandises rcemment avives par l dernier bateau]
Toutes sortes
'ousleso ans, les,
laaars troisans,___...........
du montanl d3 la palice. etc. sjnt
Lanadien :
\Dour plus amples renseignemetts, adressez-v
ous
)
Brandi $ Co
Reprsentants pour Hjrlll
Bue Courbe, 2I7
Grand Hlel de France
A P. PATR1ZI, propritaire
Viennent d'arriver par le dernier
faquebot fianais
Vins de bordeaux
i
Rouge :>,(<) g il.
,, Blanc ,6U) "
"'tas lins par caisse tt toujou s le fameux vin du GAP COHSfi
y^nte en gros et en dtail a des prix
r*i*onnab(es,
DEMAS DE Z
le chocolat en poudre
Cocoa de Lehn & Fink
Highest Purity
Y^lutnent pur cl d'un got u a agrabl- c'est le mtillurr
Cn ^nte dans toutes les bonnes pharmacies et maisons de dtail,
BAZ1H METROPOLITAIN
Maison de confiance
Angle des Rues du Peuple $ Danis Destouches
Port-au-Prince (Ha'i)
Viennent d'arriver par les\s Advance
Fromage pte grasse or 0 60 la livre
Fromage Suisse or o 60 la livra
r omme-s de terre or 0,07 la livre
Oignons or 0,(9 la livre
Foudre de toilette Talc Colgate
Pte dentifrice
Pches en feiblanc
Piment doux en ferblanc
Orape nuta
i-roment
Potasse Monaque
Confiture de fraise
Cootiture de mre sauvage
Amende, Noisettes et Pecana en coquille molle
un prix extra bas
Grape juice
Huile salade en petit ferblanc
Gele de ralsius
Eau de quinine
Huile de quinine pour ebaveux
Le prix de tous savons de fantaisie est consi-
drablement rduit.
,
Beorre de pistache, gros bocal
Prunes par livra
Mlasse en fei blanc
Hutres en ferblanc
Asperges en ferblanc
Saussice de FraDktoit en vern
Sardines Caliroroie er groa ferb'ane a la sauce de
tomates et au vinaigre
Tna de Urine Orange Pcal
Orge perle Robinson
Genivre Gordon
Lard fum en verra
, *

? *.- *


w*
' '' Mb.. ~s


If: MATIN
Kl '. ii .nwnl
: '..m .'. i ..>
' -i
. || Utl |
ph&iuia
La Royal Bank of Canada
A le plaisir de roi 1er la connaissance do sa clientle et du public^er/gnral qu'elle,. -
disposition, partir de celte laie, pour U1
i e dpt de* litre* de proprit, papier* ae famHle,
bijoux, objets prcieux, etc.
Des coffre farts de la dernire perfecli n renfermant
casiers de trois dimensions diffrentes.
Ces cisiers ingnieusement disposs et ton' lait indpendants les uns des autres, contieimJ
l'intrieur de la premire porte aes tirons termes ci sol absolument inviolables. BienqnV,
buslibles, iw sont renferms dai s la Casciu Je la Banque o ils se trouvent a labri de tous riiq,
Ils leprsei.i-'it le dernier mot des progrs raliss en ce genre et constituent pjur leurs localairii
garantie chsolueollrant toiles les conditions de scurit et de commodit dsirable*. L'on ne m
r.en teeommandei de meu* tous ceux qui sont la recherche duo. heu sr, a l'abri de toulei
iuhl lcheuse ti de tous risques puurleuis obieis prcieux.
Pour les conditions de lo.ation, s'adresser
La Royal bank of canada
________________________ Par--au Prinse
Noire Caisse d'Epargne
Noua prof Hong de cette occasion pair rappeler la]
population la ncessit d'pargner.
Par ces tp.n s d'incendie o chacun se trouve expos perdre en un instant iMrn l de tou'e
exis'enc.e, l'on ne saurait mieux faire nue d confier la baisse d'Epargne de la KO Y AL. B*.NK
CANADA le . ont*nl de ses conomies et *out l'argent qu'il scra't dangereux il gar. 1er chezsovj
L'argent dpot
'URODONALt la loi ro
lc et 1er articulatioc :> Il sssa
les cri- ijsit.
'

Vaillant $ louet
A'JOltS (Jnt'raiir tw*r Hati
1720, Hue dn Mapasin d* l'E et
La Caisse d'Epargne de la Royal Bank ol Cil
I ;;| porte :r rs po r cent (Il oio) d'in( ts par au sans aor
risques pour les drp sauts et constitue im placement de p ci
ordre el de tou'e scurit.
Por au-P. ir.ee llai'i, le l sr Juin I9H.
A ceux qui dsirent des
relations srieuses
Confhx i commit d"S aux
maisons suivante*:
EAVFNSON & SONS, Savon*
J. W. KAI'M-U ii\ Sucn B /, Kpices
I EIIN & F1NK. Ire P'Oil' i'* plinrm<,H,liqnPs
M. LO li KN- 11 IN & SONS Ti8UR 60 j^nml
THK QUAKER OATS CO, KMt.eft no-n ite de oriUs
WEs'l'KHN TOBACCO ( o, l'i bw m feallles
Ci sait dts moison* d>' c fiance d il'1 pr m r' rlatx*
I O\ ilh.n* JD, Agent po-ir Hai i
;LEHN & FlW IX C
Tous p- oduits phai maceutiquvs et '.ou*
articles vendable* dan* a* epharmarte
SPECTALITfeS 7 >sol 6Ys>ofectan\ *a on L\*ol, Shs^inp rream
Lystl, Pcb cco dei tif ice iOcompaiCule i'im k d \
foie den.o tfe, Kioulsion, Ixtuh.
Ihocolal en poudre de L P, c'esi iq-ii*
j Poud e Talcum I- 8t ; (/est l'ex'.ro e s&pii >ri
bon march l'c d :
Demande/- /<> prix courant
lYSOL : \? nHl'enr et le plus ' o omique des u'tii i an i
lie dsiofdii 11 emplsy la s i >ui I.sgai l pl ui.
I .VI'. peiite cudlre d^ Ms l d ni une pinte d'eau t'e c
la solu ion 1 lo
I !T'\ ^oio
,/.ojn 3o.o
(l'i.1 pi '3 rcpis-M ic eii'iroti la oulenance d deui ver,.s ortn
rares") lai
L* i ysol s*e ploie paritculircrren d ns le' s le : Ac.ouche
n ni Tuberc ie*Jntei li w< v le chiens. Pi^ s ei mor
r ts irinet-i s. Krip'i m s d la peau. Ble*ir* P''.s Hruleree.
Il'e. i u l bjjiLe peraom el I i'ette l# b ' mt u cham
Inis/rs maludesi la chambn de Imn I wa > cl. se les c iiia.
Avai tl apus ! bilaya^e Po r ccaiiise les bls u e- di.s animaux
d I > i- nir piopres.
D mi 1 s aoeouchemenU e lai i mpi *':. idmies la loi empote
pins gue dana lo iati*icai
iyeEioujoorinaesolutiOQdeLyioid m.et qao
ch mbre di* vo m* pptrtc e t
< bqui '/fi.( luiiiioti i dus
Lehn af Finh Inc. on U. Thbaud
\,.li YORK A&tni l'"r IIaifi
'anaiea Hailroad
uSUp
i
c Les su
Service de fret et de passager
New-York Hati
*
Port-au-Prince, le 1er Septembre 1920
Piv ni expditions directes pmr l'Angleterre et l'Erron et vie -versa.^ Connex^ji
l'i 'anx ;'i N< \v Yolk. 1 e plut Ppide et h n us dir>( i ' t p ! A.E Pierfo*, General I'mi ht Agent, 24, St.tp Stre t, New\ojk ', ty. t'iet payt"
tt tination l'exception dn M el
Un dpari par Sema i ne H p New York directement pi u Po..... '.''. cert rj ***
i> i is pour tous le ports d'Hai i. Seulement pis*aged^ m : > r
!ont nos ilgent daua le principaux por s d E ropeetd' ii;l./ene :
apgleterre. Ecotfe Pi brance :
[MM. G.W. Shelden # ( o, 11 % J nus Sreet. Liver^
pool, Eiujlnd
Copenhague, Danemark .
MM. .EM.-nd'.x V o, t>/, altegade, Copenhap
Gnes Italie :
MU Henri Coe $ Clerlci, PiazMi S. Matm
115 Cnes Italie
Christiania Norvge :
International Speditions&eltap, Christiania*
Hambourg Ail magne: H.Vogemann, Uambovfli
Golkinbou g Sude;
Aodi h Express, itothenpourg itA
1 i -tivcf de Vtr.9L-.Mt li e. t.e Ntw-Yo:k tt 1 i i i, f:i vu." des u'arg'menus qci_,.**fM^
a d'l)0< bUileooildiablc, itcsi la voie la plas apiij j.^r l-qu:'l: vo iniu:u''-ise> J
(t e expdie x-oisn
Us cocniissemetU convrinl U*A poorNw-Yok qvscophnt di livraiso.i sot u I
le II'.. Bordeaui ou Auveta eront livre
ta*"' ew3!S
> pour oiXl
0. B. l
c
1UIXJWMM"
\' E \ M 0 II T 11 C I N Z A iX 0 4
. d: .IITTEIS
Agent gnral pour
//ai


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM