<%BANNER%>







PAGE 1

Il :.^T!N I/ExporUteur Hatien Sous ce titre, s'editfra a partir du ier Octobre prochain.une Revue Com La Ha&co r a I/> NonvelliHtP d hier nous 'prrud qa'uot ruoioo evtant lpt1 Q raercule mensuelle qui sera crit; I ^ 8 iac i speen l *u lien avan lu*r en anglais dm harnais, o'jbord en un. es nvdi de i J heures 11a 1*1 attendar t qu'ellr devienne Irilirgue llasco. Nous avons tA HUX rrr.n*i Cet'e initiative est due 1 activit de um'iiieDta aux rovrCM l* ploa l J Mr Luc Do'sinville rrpisentant de rises et n -von* eu aucun* COQrtu i manufacture' tt rpond de lfl n •onde cette nouvelle. ncisits I U i noUH H Iai-s entendre tju* QQIUS z§ui aohoto i mettre Aux victimes irdigente?, Il de faire les Its-is d'un vovag* Mil si.• groupe Ivhot a pu au inranables K ee; Q UH %  **#""• ,d mauvaise '_ ni ..Itualiou linanciie "le* DMBe* SUCue res. il ai rivera tiouv-r des c-i i acPrmce, nous ne devrons pas mar U ul lject Sea „ e 8 pour douow un il aider les secour?. nouvelle impuls'oo aux dieeraesCou Par cet apeu, forcment incom I pegmai qu il ni/eOu fli'iue quplet, vous vou* 'er>drz romp'r de la proth*in recuite de caaoee n charges qu'n tr tuera I o ganiMlion aeiapah aussi mauvaise q %  'ou l ffstetitle de rcoqite pour la par,P' t • 9J • I • car d'aprs Ira ex.tite h lie qui inconb* ICI rclamants hai i ptuimmm augmenter, lor4œwi, tiens A quelque chihe eue s ml n on e le otal. il ne dpassera ni: vont cifaci d'union ni uneigiede \'re dvouement Amis et cor.ciicyens, C'e^ tuf lu'ie mouvante qui se] Malgr la pluie, l?s an a'eirs de livre en ce moment sux Hlti Un'j C inma taient assez nombreux I %  • • i pour la re de QUI y travaille de tou'rs ses (or ces Pis hommes considrables par leur cerac''e, leur position sociale. s'honorent de lui appaitemr. Ayons toi,6ance ans la justice de r.o nlfa M ptte du genre humain il y eu i-u>e. |a par comte qui sont des modela hievons cos mes i la hauteur de dvouement et do sacrifice, des ciKomUrues o nous engge le j VENDREDI souci de sauvrgaider l'avenir de nos' ,. . tnfatls. .A la demande de plusieurs client J. heure est dcisive : .oii'pr-ncns en la g-avil; et con ;ector:s d'une toi allgre la patiie tous kl sact ti.es qu'tx'gera sa lib jation Peur le Comil Cenlul La Bureau Gto gts Sylvain, Perceval Thoby, C. Rotoiond, F, !.. Caovln, lon I uutaud. H PaulOI Sonuon Ls Ed. Poig-*', 11. Biussan, Darius Lou urd, Moravu Morpeau, Price Mais D Jppur ot, Lon Nau. N. U.—Sont uhaents du Paya :Sl < o t Noua lui sou uu Vincent, Edmond Letpinktae. id.ale b'enveoue, Entr J GWe (corne t P.r le steamer •Colon' dp la linne Phiiima e,t arriv notre no'ij yn pailiiqnu an i la capitaine E. J. Noraitoa une *:orTAR CA PARIS I* l fonaail gaptn %  • pntpndu l< a*n'ni' pron>l et il\l S uait et M^ri .* raprtei la* t< I • Fiance, l.\ glterra e Halte, la coinmisaio • : 'nullit de Mla' 1 ,\l< LloydG'j'g'i eiO'Wi eotu'te 80! point d VI-nui|'enimb e d > probitiue di la llau'e Sil^le Le conseil n lvite la comtniaron de< ipats^i\ ^wf' 1 ne car la pop'ilalioi da la R-iate s M aie n'eet pas deurtne et lea iml >aiia et la" aliataaade p uv ml dipo ter on ce BB/MIMOI d nue oeottine ' mille <^e ••o nbittsute. MrSi'iattn eoatepo qw renvoi j de renfort* Ail ii u'ile i' H re -orron que la po . latioa d.r i ai MI • i niai alla dmi-u rera oalm • ai I i l .n nt po'on ut ne auiCit.>:.t paa do tiobleaMon rieur 3tur< conclut,contH > eolotion au meintie.1 de I'U ut d action loi r alii^o. Mi Mirim a reenuu qui lei f^r BtjB • i aMi.'"-' rt'i^i:t ioaofftWotli mii=t il ee pro onc ra on feVeur d unu d >:i,o:i r t %  i J ^ t nb'nant i la Polo \ gne IJ vue franaii .t les puiotd de voe de l hoglt'terre et d L'Ica!i, i! d'cUrn eapaodaat qu rempirie b.'itenoiqae n?cc'ptei-it ••s u e iu'ot'on ne tanaot paa co opte de certaine*' coaeldri>ioue ao'aioraent I origine elle'oeodc *r eutncble ma dni liabit^ut- du le Il '!*•• Vilenie et la minorit dej Inhi Itaota polo'ia-e. Mr Lloyd George aogjeia un ou val examec d-j la queenou piir des axpeite air ie nonvpliH* beae le oaot co note di I iadiviaib li' du itrlagle iideetriel et de a o \ a tribu tion rA'Umagae Ko tereuioeoi M %  Liuy 1 G'orne* dciaia que 8i U Fi ace ait itaqae l'ampira b'i |lanolqtifl tout eniie sermt avec elle Bail comiBa eila n'eat [• a eu ddin g j r il I • i demande d Q8er d ij toire avemodration et ^quii, Lee journaux sont catickiii %  ronata'er quo U premire atoeai conaeil enprArue donne l'impre d'une rppoainoc moina irrel qne faisait prvoir la presse ._ ni'ine h'r ils Bonlignpnt lu foei paricnifAremant molie deat *tn e font ressortir qae lei coa tior.s prive* f:anco. anglo,il ont trs cord alee. GENEVE — L* comuiMion W netionele d l'nmigra'tion ^ eiin !-ii('i.'H'ion de la retenue de ai des ^migrante ponr la rfuc dos fraie de transport tvnci1 adopt une rsolution recoq d y? da h ration lorsqu'ellegcorupronntnt^ diapo.utione contraires la l tion de ces pays. La cotiai( a Bbordo la question de la 1 lion des femme ot des eoiao.1 ombrants et dcid d inscrire <[ H'pit o'.i au programme da III MADRID le dernier coi <|.i signale seulement qi escarmouches Le gnral Ni tiendrait r ocore la position 0^ q \ le nd.up'anes ravitaillent Kl)Vil-: Le pape adonn Mi dnai Gasparri di-s insltuctioni| procder ibi ndiatenent sation d-'/i .secoure pmr lei jtijne e^repennea Li lettre %  pe iioploru I aire po .r in NOUVEAU BAZAR Ancien Local American Foreign knkmg corporation Rue ttohne-Fi No '228 FAISANT EN TOUS GENRES: Parfumerie, Toile fine. Mercerie, QuincailSerii Literie, Argenterie, Tabac fumer, Bonlto?s, Gai chocolat as] modistes toiuuuuicia. m livide VWH ..^^.. ... r . ^, .igns elfourj ches pure caille avec pierreries,chapeaux,crpegeorgetl et de Chine. 1 3 7 73 1 00 lt>0 Prix en or Clu mia* blanche pr horo mil plis 3 73 phsse pour homme l M* plisiee pour homme Cbiœiee soie couleur pr nom c couleur de 3 dol Chemieette pour hom aup. Chemisette tiicot de 1 C Chaussette put fll mprr>eri8rsdz6 Chaussette soie cnui pr et f dz i Chapeaux paille. Un apaorti'ud de crm. I i 0 i rpe de Chine sop tissus sng1 50 Cipe Otorgette mporieur 1 TJO Un aa60rtiment clioiei de crpes, on treuvera tomee le 3 unces I Salin r uance d.ifiente l'eane 'J ITapa'Ire soia cml nurnee dd t Su i Set ^e nuance diffrente l'aune 0 8 i lup soie coultur I auno 1 WJ i Voile bsrres i'aune C 30 Voila "• i i a n* 0 40 Voi'e couleur Dnanaja difrre&te 0 40 s-r main BStia broda cor 2 ttad main veluurs brod tutu, 1 Sic main cuir 1 40 P-rte m< noaie pour dame 1 Porte taouuaie assort-de 1 dol n +u Prix en tianU pour d me, riche tssoit. Gants pour tioiniue Jarte'ld soj coul laaticla:^ iun o Jartel!e auie couleur, l'aune 0 tguin pour bb • t lilleiie i ain bord* veloura, tiebe iis?oi t t.orset pr tillette et dame chaq liouton \a< %  .• oi\ la grosse 0 Agratlea la deuzone d or Pnx en or Eoir-Kle* oh veux U masse 0 CO Epin^lea-de erel No 3, 'J, 1 80 la nvsse 0 30 40 K niige de tiiret noire 0 30 l'eig-ie coma ai lai, la grof se 0 23 i Peigne dmloir, la douzaine S 30 80 !'• !, %  [ e caille, U douzaine 1 HO IViitne aaa rt. cli3qu de 9 60 OtJO Mcuchoira toolard sup dOQZ -> Mont noirs faux foulards d uz 3 Moin lions bleus don/ | Mouchoir baplista. la docziine i Mouchoir de poche la; g QOQ| -J MiueliOT soie couleur un a-sor limant, la •! .niziir 12 Mo>i inir fantaisie brod S Ld Kord's. I p r oe 7 Fil A'ISK; ht n'fgHs t Fil brier 3j30, le pnqu9 ( F'I rn | %  • oi i h>\ Aiguiheua tuudiv M* mj|| i $0 Peigne asa rt. chaque de 9 60 OO 1U l'ornes Fouches put a caille avec oh rienes.as-.choiji de 3 0 30 .">." ) C lil e 1er, la giosse 0 Savon pOfOtfil, Hav iluto Colo gne t %  que, le douzdno 1 CO Ssron GIvMine Cashmere 8ou q iet, la douzaine 1 60 20 •r. N Savon a'hS'lt Hi'o rt Violet Lee ys Ttbi s t rlai Marc S got i E t eie !•• Ki o 2 40 t M>H |. KI Q c h b le paqut ^ ,_ Papier lin couleur la OMD I Parapluie assort ebaqo* • Lacei 40 pouces a' r "" I jaune, la grosse UCit rond 30 poucei n ir a a voTl 8 e e slO. D Pomimde Crrae cePil"g l Pommade Mœl de bœol Essence Misile œ,l 5 Eau de quinine, le doo Huile quinine, la dooza^. Ex rail concentr, sisor'^ trs ricaele llacoo Biscuits siers no itocj J, .t f.iAs, I boite da 1 2% FauxdejoieSpakieri^ liroBse pour cheval. cbfl B.oseaderts.cbeqo; Brosse poui bal"ch, J" iHuise twr ctevwx oou %  ti .. % 



PAGE 1

LE MAlM QL fortifie M gisds maladie abrge ^t d'un anne. Le VffBOL -.*?met i'Mitcr odics en atigmen ic f:rce de rsistance de l'organisme ggjjcirient nerveux *£o T a!e3cece u^ursthnia files couleur firfDeaage _. %  de CL0B0L asjpentr la force nerM et rend aux nerfs W totite leur C!oMol aSrtgi notftMMnent U convaVscencf, el cela s'explliii'. i.-:i!"-n Mai, 'in J l.icon gnrale, on peut .lire qu'il ri'iuviten' .-.• %  r-eiflque 0ar i >. .i' •'.< I J'ulie de i .njbeur. v a in l i h ne a Paris. EUbl Chtelain, 2. rue de ViUncienne* Pan*. et'toute "hormaCie (rand Htel de France P. P. PATRIZ1, propritaire Vntnent d'arriver par le dernier paquebot fronais Ht** de bordeaux Povge ;'• 5 00 gai. D s virs lins par Caisse tl toi joins ta fameux v n di CAP CUIiSB Vente en gros et en dtail a des prix raisonnables, i Natioi ai Fire tance Co of Hartford Celle puissante Con p:](ri)ie ieil d'eniier dlOI Ie50l anniversaire de M fondation et ce propos des chiffre ont communiqus. t'est mervri'lux, la quantit d valeurs verses aux prfOfBut qui avaient a.sui leuis tnaism s. Issuiezdonc vos immeubles la tf* Vaillant cV Uouet Agents gnraux pour IJaili 1720, Hue du Magasin de l'Etat do baBtin du Volga se actuellement en face de la Ikrrible des mort— %  Le Conseil Soprano* dene pas envoyer de reofor s %  Silesie. aViind, IJoyd George dcid lists un entretien particulier it i un compromis pour la 'in de la Haute Silsie. Le !tla trontire arait i l'ouest I Vii'ol. l'ouest de G'eiwif.-v Strechlits, pois vers le min Roseuburg. Kreuzbe'g r t Bire de U Hauie Silsie au Aprs l'eioo' de Moyd Geor fiai eiplique la situation de dans toute son tendue di si que'qne doute existait Heor devrait eu bnficier. %  ce n'a aucun dessein u't%  tlt Haute Silsie ; son but Fflicition du traite en toutBrusd ajouta qo'il esprai* aboutirai t 4 une solution qui il remercia Lloyd George pou' Wt suggrs et annont l'ac principe au sui?t de la dli dont les experts doivent le trac exact suivantilabase *t U valeur ga'e votes re M cours du p'bisette quelle itleur nature < u origine. Si, N, en txtTi ne le rsu'tat cite, il n'y a pas de doute masse des al emands est i M la msse de po'onais •oeraph'que h solu ion m< %  me obl'Rsto're.Les experts P*s prti de fournir i la sar jwts-midi un r^rport dtaille' %  J 0 pro-ose.B iand suggra de I? situaton greco lui ctmm s'ien des rparation '•le m ; ni le des finances aile I* les r.-larr,; liens viant la *ndea peur r.nt du total T*ft4tioos a ; ltm>ndes ce pou t\ 'r aimise^. ajoutant M p ie de discucr avec *ofel diminution prjvrnaat Jitnres en na'ure. *W io-Le ministre det sfiii J*fMnoiia* au charg daf fi E f s Unis i Tokio que le Jmtai acceptait la due du f'NGTN ioL, D.pa.t, %  "'Ap'fulture signale qu'en . si'uation dfavo.ab'e ''"'et la psrspscriva du r ,,, 0,D bonne. Pour, le bi I, 0 0 d? 5' millions d-: fc mais 9a millions, avoio* ^ o a pommes de terie 6SS-I),p:: Ksc.iti •f U Cl -f |;e „ p gno | e 'sSe D,t "' e l Ie ^ u el!e l^JJJJr Je. ea^gaoU d, rega ri,6, t" >i'e du urn'oi .,£' p. de Ic-gue e> ? !" t'r' : t. Suivant des corr V c -i$ h c.nsuje.les espgools ne possderaient plus au cun territoire au Maroc sauf la ville fortifie de Melil'a devant laquelle sort rassembles les tribus ennemis et o les espagnols peuvent se main tenir pourvu que le moral des trou pes et de la population ne soit pas 'entam. D'api* une dpche d'Alexandi> .-u Central News, les ngreiaion. er,re les reprsentants amricains el rglais au sujet de h question du f/ du coton gyption serait nt rom pues. CONSTANTINCTLE 10bntt! Pfcha, commandant des ljr.es tur, ques, a donn sa dmission ; Kemal] Pach* le remplace. BELGRADE 10— Par suite de la leve de l'immunit parlementaire^ police a arrit 5) dpu es communistes. Souscription JSlationale La nouvelle phase dans laquelle est entre la question bailienne rcla %  M de grands saciices d'argent. L'Union l'attictique est oblige de maintenir sa reprsentation aux Eta's Unis, de 'a comp ter en la t usa m assister d'un avocat amricain choisi parmi les amis dvou-' d'Hi h uies du noir, de Ceran Arnoux ^ de 40 ans. Les tui.o rniltf auront lieu cet aprs-midi Ste-Anne.Maison mortuai/e : Grand rop No 28Sincres coudoltances. — Est dcd hier soir un honorable pre de famille Marcelin Sanon aine ancien officier d't'at civil, les obsf quel auront lieu cet aprs midi en I Eglise Stint JoaephLe convoi partira de la maison mortuaire, rue Macajoux No 127. 1 -os am s sont pris de considrer le praent avis comme invitation:. I Cacao Peters EiWKXTECHEZ VictorMangnns S mon Vieux. Lopellivera. L. Preetzmann Aggerholm, Pharmacie Centrale Produits 'd^Joute fraicheuf. — Excution prompte et toigni (/<• ordonnances. — Spcialits pour \outes les maladies L'Hospice communal Nous avons visit hier les chan-j tiers d %  l llosi i e communal au I'OIH John. |)e quipes travaillfut au de-j boifit'ui-" ii.< la proprit et aux fouilles d*8 fon''a!ionn du btiment | Nous avons aven" cons at beau-; couh de naetrltui pied dV.uvre • %  roches, sab'A >baix etc. Une nou veille prise d'n elimente le terrain. 1 Noos acubaiion? qu'avpc l'activit des ingnieurs Scof et Haussan qui dirigent los travaux, l'inat guration de cette oeuvre de bieni'aissnce s ef fectuera bientt. ; Mariage ',' • matin a en lieu la Basilique Nitra Dama le oarlagi de Mademoi %  alla CUantt ay BVPC Mr l'ieudonn Appolon la "lit M erndoits a l'autel par M ioa*aar Lie Alexis tt Madame Amtl faieln. UH'leora complimaots aux r.outeiei *i e J. • Panniua Railroad Seamsliip Line. [Il Service de fret el de passagers New-York Hati •1 .U7S [>j abon et --i>>l nus ieu temps leurs numio* sont pues de pmdnire t u ir60> %  *,-'.'reria; 8 Aot tffi. Port'aU'Prinee, le 1er Septembre 1920 \ Prenant expditions directes pour l'Angleterre et l'Europe et vice-vera. Connexions de bateaux New York. le nlus rapide et le lus direct service le et pour l'Europe. Adresse A. E. Palerson. General Freirh Agent, 24, Slate Street, New York C ly— fiel payable ei.*tination l'exception du Miel c Un dpart par srmainede New York directement pour Port PO Prince et un autre p^r mois pour tous les ports d'Hai'i. — Sf ulement passage de Dffmire classe.— Les suivants yonl nos agents dans les principaux Dors d Europe et d'A nplferre : angleterre, Ecosse et France : MM. G.W. Shetden Co, 17, James Street, hiverpool, Enylnd Copenhague, Danemark : MM. A.E.Bendix A Co, Si, allegade, dtpenlatgus Gnes Italie : Mil Henri Coe Clerici, Piazza S. Malteo. 15 Cnes Italie Christiania Norvge : International Sptditionsselskap, Christiania. Humboury A il magne: H.Voyemann^fttunbourg. Gothenbourg Sude : Aodish Express, Gothenbourg Le service Vl% P^nana Line ente New-Yotk et Haiti, en vue des *ratgtfMti qui se sont failsf sera dune Utilit co sJiab.e, d est la voie la plus rapid: par laque'le voi marchinjiau psuvsa tie expdies r les connaissements couvrit fit pou* New-Yo.k ave; op.ijav de livraison soit Londres ou Anvers seront livr le Havre. Bordeaux O. B. THOMPSON, A *TLSrS l pour Hati ••> •



PAGE 1

C MA flN ,1 — a; 5ALA&PATICA A. Victor Gentil Agnnt Gnral pour Haiti Nouveaut • Un nicsnounic:8 8o:iinf nnesque. dsormais, elle s home ion liiez moi des j| l „. 'Jetuus d'un nouveau modle et aune 1res gronde durabilit i un piix medr tllea trouve!ont ai ssi des liredait UEMIY STARK Hue du (Juai, en lace dt la Gare. La Royal Bank of Canada I A U ,. ce ,o, ea la cojna^n, ^ Kjl • -H%  *, *** H '* lie* | i le cici c>l de* lto de pr p t.papier de fani Ife, j bjuux. objet* prcieux, etc. lh> eoflreiortH n**e perfection renfermint mirs de trois dnausions diffrentes. Ce* c se.* M niememeiii disp^s et lou i.i' M W*^\* !" £ f*\ u h lf • &* Imiruur da lu reu i.e porte des lirons tenue c *on absolument n 10 bes. B.enq., hu. bls ..s sont rentrons da. s le Oave.u ie la p.iuii.e o ils s. trouven labu de lot,,* I j.epiesril il le dernier a OMItS po . A als* n .e me cous i ueu.P^^ii* iU^aai .b-olue tftn.nl toute, les cSndUion, de scurit de| VV^^Sri 1 !hri"V li'e., % c o mmande, de neui .euceuIru de tffl; eua'enre. l'on e s,uml mieux faire nue d ro Ihr la Cutse d h >a 8^^*^ !" f £ CANAD\ le oiitnt de ^es conomies et toil'argent qnil sera'i dar gereux de garder cher L'argent dpot A i %  % i • H La Caisse d'Epargne de la Royal Bank ni Ci Fupporte Irak po'ir cent (3 oio) d'intts par an san* ai risques pour les dposants et constitue ua placement de pr< ordre et de toue scurit. Port-au Prince, liai i, le 1 Juin 1 7 Une bonne e&rtte assureur., vie heureuse %  Conservez Vos Forces eu Surveillant Votre Saute Cette lett.e voua dira comment Chicago, Illinois, V 5. A. -" J'ai•] )i I.yttte & PtoUtam Composition Vgtale pour des dranReustnt* de l'ovaire. Tous les docteutscoii ult.s m ont f!lt la nrot cluse-fait-s vous oprer. J' c< umenc i r %  • or fies douWun r!.:. s le cot gauche, enItfl il i i' Sei >1>M l I • ••• deos l.s deux cts. Je travailla ch • t uHhjur t ant une petite tVle soutenir ie ne dt u me ri lier, l'-i demand uwaaraiael une ni V dt: pri nei V i '• • ipnttr' Vgtait de Lydia E. Ptnkbaok. V %  <> su i t • cooaeil et •-• me suis sentie mieux t'ut V MI t; je pwa naintuuaiit ItMaOlarnaaenttantrevtinua. jeie n. nifrktoi votre Composition Vgtal* < %  vrtre I•• toute occupation. Cet 1 ttre ttoldon< d.a vertuaa del Composition Vgtale do Lvdin K Pinkha r. Cette compnjition Tftalc 1 • contient patda Bareotlqaae ou de dropie f'.iicibl. • t 1 et tva prl %  ta toute lenirm aan* Meaae ereiatc. Votre gt>n* pela d\i|Hia -ani uoui^ -_.voue sa.tt. IsaBfea .1 M U BAZU1 METROPOLITAIN Maison de confiance Angle des lUv s du Peuple # Danis Deatouhet Porl-au-Prioce (llti i) ous venons de recevoir pari steamer Goelliels les inar chandises suivantes: Uitunit* de la Xatlomte Comp m G>mposition A&gotae L de Lyda E.Pinkl>fita ; FJJIaiain;^ t p ^"^nc C i Royal L'jL.h en yros ferblanc Soda Export ( BiocoUa boda ) Milomare en prquet Lorna Doone en paqnel Tckaoi Th NB C. Sida HalUoai Chocolata Waiiera 25 ceritimea le paquet Uoeeda Hi.cuii a 15 ceudœea le paquet l'i.teda Lut cli 15 ceotiroea le paquet U varita de chocolats Wbitmani ft-ommea de terre Ugnous Fronege p&'e grasse an prix spcial Groiua^e Gruyre un prix spcial Pointe d'asperget Bouillie de mais Macaroni & Spaghetti en paquet d 1 livre Sbredded NVheat Savons Life Bucy Figa £cties l'echea sches l runes Bches Abncota srca Kaisina saue ppins Ottalmea caviar lapier hyginique, etf. le, VERMOUTH Cl N Z \ X 0 *•• %  %  ; !" ,;, „.,„ „,,



PAGE 1

&*•* %  BflU'ilti 415'j Pon au'Pfnco, Hati J<>udJ 8 Aol Vd'l\ MUlCTEUR.PROPRIflAllt*. dment MAGLOIRE LE mm:) ^Ocwmetis Quotidien L ignorance, l'oubli ou le mpris des droits de l'homme sont les seules causes des malheurs publics et de la corruption des gouveruemeuU. REDACTION; Rue Amricaine No, IX* te deux lments du Palriotisme Au iae nous avonret celui qui noti* manque trflTigiflt, Il y i dj quelque (rien. Unjtout petit peup'^ s'estimera g .hit paratre DO fin, Je; plu. grtQd qu P un tr. grVodS #M,d ans lequel il • fit anq U -I "e.i.cnr. œ.tu !" l il *" iiaeri subtile que vraie du touj .ors ce petit calcul de propor satpslnr tique 11 xooee quejtior,., .cuvent a.a-z lgitime P iaii.t est constitu par deux Pour ce aut n9us J omme ; Unupo.fn.6 8. c'est un ebar frison, dus Aimes pins grandes" J Mr ^???? D f crt .*". rend peuple et donc. nou llfeit.QOi.tre le (oie philosopha !.vo„a raisoas dore uereeo feiS loi. CHROMIQUR! Uiiioi^Patriothiue Adresse du Comit central AU voir commun cet crivain, montr la lois pbiloeopb s sfioloftue, apporte daos ea daatrition de piofondeur de pen. lie ai diesse de vue el de clart*. %  rieoi le relire l'mouvant eba t ietiiol : Le patriotisme *t lu iiliiran§$r.i je De rsiste a plsieii utile de vcua taira i connaissance, ai cela n'est L avec lea lor'ee ides Rieu, mme, n'excite plu i le patriotisme que ce sentiment d'avoir ure grandeur intellectuelle et une grandeur morale devant lesquelles lea graodeura matrielles on pour ainsi pai btr.quelque chose *a g.ossier Un petit peuple aimera mieux mouque ( n r que de cesser d'tre moralement S r/exp.ime. Voici comme.ii dit Seod, et Cest aana doute, aller trop LMia diffrence engendra au bstoonement et mfiinee. De lIMlqu'un peuple a' habille auE que noua et parle une autre lie faat ras d mm *** *^ s.^ .ssrvr !=,?!£ r n omin,caiae r i*~ i %  %  %  —*ci.,ux ebargenant et g.s 9 ..t au luad ^,. ^LK ? L'TJ ^N*'* coatrainte ou d'iutimidatioe d-IOjso. o" pe ne nous sment de U-i n a ura Ie 0OVIVOir de „ ire ch: , l Rmito.en dpit da son nom dsi Pque ou la Dilgition partait poirj rr.iailesUl.oi de la virit nene caetillene, tait AnglaisEt NeNjr-,o.k, avec la mission de levUs forces expditiooaaiMs des Anglais de beuue fim.lle, puisque l l* situation vraie de notre pays.Rtaw.Uuii seroit tenues dobU i Beooetc'tait l son vrai nom au peuple des Etats-Unis. ConTata.: l outet rf U ?J. oia dFoMter, (ut oticier des. la manu, britanni eus de la fidlit des populations de]' to^ !" !"^^?^ que ; il servit mme aoua leaordree Lgrande Fdration de s Etats de l-A-t,;.iu! i? .• r cUm *•" na de l'immortel NelsonDe. pertee au JES,£iNot \£ S^MS^V!^^ mnm 2?f leu, de taue.ee traite le tirent cbns ...rtceetde Si^-oi^ iT-^ *?* dshonneur ai devoir .er de U marine ro/ile.E c'est alora !!!!? r~JW*7 < ttt >a> f ^M^tisjW de tois las moysn: doit . uuavec un quipage marron recrut lrm P MO le F reQO ' dans ie, a i ,p 0S tJX §0C cide cette œjvrede ejsnslee bougea dn. Autillee il ee .^ ^i'gy biea i tt< '.'bonne foi : I ueaiMe notre Patrie "gentleman of fortuoe". eupb aclM don n*"* os plaignons s'-'eu dpsod. Li F a*s D • s. sanction dpos dsvaet lu. pir nos Dilgucs.; j es Kais-Unis. ont prouv des pr a, S 27 failles dernier, jdopt 1. pto jodlC e, irrcusablese. mut sa m s su • position du Snatur M.c Corm.ck: d en ubir t se nrpireit •t'•geotismsu €ftoriu^<\ipb^ M t M lJ^\f 9n .P l ^ aoat ^ 'ltadipsa. L\ nation SOTT enr ar lequel MM. les piratei ot perptrs leur iusu et qu'elles } te „„/, don dV CO0C o u ri r L'Union eequaliier. je resteraient pas .nseus.bles i Uipatriotique cooiiauera. pour sa par," i SUBI tnrhanmn n runoai divu nation oui en t#rair lui* n t.r, _.__ ?.. .' K ,•••• mi.ms par aimaient ee quL Comme tout forbanqui s? reapete divulgation qui en serait faite en teride s'y dvouer sans rserve noo" na'r ftaolto avatl sou trsor, fruit de ra mes prcis et modrs. Le rsultat U3Zn+2!rt^mX piuea amasses d! .longues aunsa del campagne dopinion.livre dans "a t P n tur? lau'av'anTovfr la 3ii durant Sa 'cache tait eitue dans la presse par nos Missionnaires avec luDl,urel T ouvert la voie. 111. ds.Coco,..ne,erre perdue dan. SeSa^^^ SUT* COfnrnerCe e Pictii PU, a ; 10 kilomtres envi ,,.„„. „-. ... „.,. A . l US( l ua ron da l'.thmede e.namaBenir 'J Z %5.,JK1 V ifester de mitii r( y amenait aon brici.un voil.er dune *t ,a Jat ," e J a u es, f d 0I rapidit prodtgieu.eOn l'chouait P^visions et l efficacit de la mthopour procder au nettoyage da la de 9 UC DOas avoa> employe, caino Pendant cette opratioo, Be t:Q demandant l'enqute, nous nito, accompagn de quelques "loti tions certains et nous restons per flefo Sien i Nous reoouvelooa noa flicitations aux trois dlgus qui ont au testai Vincent l a nauteur d6 leur DOble iui diou ur de *J-LDi8 MrS.io Vincent, •"peuple hsPif o qui e rche tfi! on e dposaut devant la ^ %  "Ot dErqre'i' do Snst em ,'von p; g encore ru le iTrenrontier l'ancien prsi i, A?' 1 1 ui 'est dpenb avec l*JV a mfn' la dfense de k. nt • vsiUsœmeot d ,J droiu l'indpendance ODideo, amncsiDe. D* i. SaintLouis Spcialiste des maladies det yeux Mdecin Chirurgien A h. plaisir d aviser set ami* et le public qu'il a ouvert taCliniqw la HueduC>entre (halleBaussan) Consultations tous Ut jourt pendan de longues Su* n, demeura iinj^ntrable. Il l'est rest jusqiic. o'tlhttrs, Oe nonbreuse. expdiions, cipodaot ae sont organises poir I w^— inhabite dea recherche systmatiq iea. Lex sdition russit ddtener quelques birree d'or, dee oraern-ot* d'glises et un crucilx en argen... enrichi de superbes meraudee et provenant eaquteuis uupa tuux, le Gouverne ment des Etats U JIS ne pourra faire autrement, pour donner satisfactioa i l'opinion tt A soa propre besoin de justice, que de rparer le tort eau se et d'en empcher la rplitioa Forme de six Membres, la Corn mission saatorule s est constitue le ) Aot, sous la prsidence du se nateur Mac Cormick et a, le mme jour, entendu notre Dlgu Stoio Vincent sur tous les sujets o il a plu auxhonorab.es bnquetsnrsd'tre renseigns par lu.. E le se propose de se transporter prochainement Port au Prince pour l'excution de son mandat. S il y a oppoitun t d'aller investiguer sur d'autres points du territoire, elle y avisera. DS repr sentants de h presse des Etats JIS a'compagaerooi les Comnissaires. Concitoyens, L'importaute dcision du Snat t Mn.'doute"derl CoTlg.aie'd Arica ^"iTV 0 be8oiode vo us f1 Lai. les trouvailles se t,ornrent I J. outre Vous connaissez tous le rle Depuis, deux dmoisellea de. Prpondrant que joue cette Haute Amricaine.— o ganiarert e les Assemble dans 1 orgauisauoo politi sussi, uoe cli-sje au trsor de l aie Que des liais Unis. Il n'est pas d'au dea CocoS Elle* ne trouvrent rien torit morale suprieure celle de ooo plu. Mais, balte II, je me trom ses membrts. L: choix des persoana pe: l'une d'elles, la plua iolie. trouva ges dont est compose la Commis quelque chose, puisqu'elle pousa, sion denque indique de que! prs le capitaine du brick qui ramenait tig. on a entendu la revtir. Toutes 1 lr,nr i_ ._ parfait achvemeut. Les corgiooaux.dont le /.aie civique est audessus de tout loge, se chargent de conseiller, d'encourager, de rassurer les intresss Toutes les notes, tous les documents, par eus recueillis, seront achsmiii au Comit central de Port-au P.ince, o s'en oprera le collationnemmtet o ils se fondront en un Mmoire unique, quK comme uoe sorte de rper loire, pourra faciliter et abiger le travail de la Ci m mission. Des frais sont 1 prvoir, pour lesquels nous ouvrons une seuschp'ion nationale, frais d: prparation l'enqute, frais d'assistance aux plai • gnaats et aux dposants, il faut les assumer, comme vous avex pourvu avec nous, malgl la duret des temps, i l'entretien des Dlgus, i leur dpart et i leur retour. Oa ira sisie beaucoup U bas poir la proalongiiio i du spur d: no're cill gue S'.nio Vincent jusqu'au dpart d; la Co nmissioi snatoriale. Nas amis se ruu tipiient pour que Hati recueille tous les fruits d? la campa goe qui s'intensifie en sa faveur. Pou vons nous les laisser indhaimtot eu supporter seuls le poids ? Outre les avocats hiitieai, dojt nous nous propoions d'assurer le ministre gratruil aux comparants qui nous eu hrout la demande, il est iadispeusab'e que nous oppo sions ceux de la dfense un bom me de loi des Etats Uni:, parlant bien franais, pour suivre toute l'en que"te, guider les plaignants daas l'obiervatioi des rg'es et des usages suivis chez lui en parti! cas, les pr l'expdition San Francisco iror i r ..rAriutions lermt nn nn.,J J """ '" '" "", % '.'"*•• *^ •"*: pour treor, nn raeri vaut bien I or JJ.Cf ^SUSt £H?L Fu^JHH. | lve : dest, < u,lltrdl

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05453
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Thursday, August 18, 1921
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05453

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
&**
BflU'ilti 415'j
Pon au'Pfnco, Hati
J<>udJ 8 Aol Vd'l\
MUlCTEUR.PROPRIflAllt*.
dment MAGLOIRE
le mm:) ^Ocwmetis
Quotidien
L ignorance, l'oubli ou
le mpris des droits de
l'homme sont les seules
causes des malheurs pu-
blics et de la corruption
des gouveruemeuU.
REDACTION; Rue Amricaine No, IX*
te deux lments du Palriotisme
Au iae nous avonret celui qui noti* manque
trflTigiflt, Il y i dj quelque (rien. Unjtout petit peup'^ s'estimera
g .hit paratre do fin, Je; plu. grtQd quPun tr. grVodS
#m,-dans lequel il fit an- qU -I "e.i.cnr. .tul il *"
iiaeri subtile que vraie du touj .ors ce petit calcul de propor
satpslnr tique 11 xooee quejtior,., .cuvent a.a-z lgitime P
iaii.t est constitu par deux Pour ce aut n9us Jomme;
Unupo.fn.6 8. c'est un ebar frison, dus Aimes pins grandes"
JMr^????Df .crt.*". rend peuple et donc. nou
llfeit.QOi.tre le (oie philosopha !.voa raisoas dore uereeo feiS
loi.
CHROMIQUR!
Uiiioi^Patriothiue
Adresse du Comit central
AU
voir commun cet crivain,
montr la lois pbiloeopb s
sfioloftue, apporte daos ea d-
aatrition de piofondeur de pen.
lie ai diesse de vue el de clart*.
rieoi le relire l'mouvant eba
tietiiol : Le patriotisme *t lu
iiliiran$r.i je De rsiste
a plsieii utile de vcua taira
i connaissance, ai cela n'est
L avec lea lor'ee ides
Rieu, mme, n'excite plu i le
patriotisme que ce sentiment d'avoir
ure grandeur intellectuelle et une
grandeur morale devant lesquelles
lea graodeura matrielles on pour
ainsi pai btr.quelque chose *a g.ossier
Un petit peuple aimera mieux mou-
que(nr que de cesser d'tre moralement
Sr/exp.ime. Voici comme.i lumire le pi entier lment personne, que de ceaspr d'tre cne
personne qu'il tait li-r d tre; et
ea vrit, il me semble que ce serait
e enfuir bore de I huastuit que de
trouver ce sentiment condamnable.
Et ondta, j'ai peine besoin d'ajou
u-i__. -, eues et du maux soufferte est le
mmtout.entier, c est I aver piua vif e, malbeureus.men, le plua
kr|ard do ltraoger. CetteIcommun lment du patriotisme
sa, je prend' deaaeio le
etotif du pa'riotisrxie, nonc
Ile litre mme du ebapitre :
01 lment tria important du
kme, f"it il,- et ai conaid
kqaon le prend aouvent pour
fmorisme lui mme, pour le
pbptae vagoe, et j'en voadraia
ebsrtme encore, est faite,
ItaeircoDsUucea. d'nae foule
s* taenia divers U n'y a aou
tuicefe aversion, qae le
Mtee d'une diffrence. cD.ffe-
H eesende lui e>i dit Seod-
, et Cest aana doute, aller trop
LMia diffrence engendra au
bstoonement et mfiinee. De
lIMlqu'un peuple a'habille au-
Eque noua et parle une autre
lie faat ras d wf ; mais on peot dire que
|M isimoue pas. Il noua est
le
Nil port i croiro ceci : e'eat
venion pour I tranger n'est
Motiment primitif... J ai tou
4 frapp parce Un que Chris
'Colomb et es compagnons
bel bien recua par lea cam-
e Mie Sir-Salvadoi, que Ceux
^ ipporiM)' dea iimema, dea
des produite curieux du aol. .
Hterait pae, s'il n .tait pas
soutenu sourdement par le
souvenir d iojurea reues,
voir t lse par une peu-
loi tait vtue autrement et
Mt une autre langue, une
De peut pas voir uoe tri
tf*'1* i mile (, parlau uue
langue et vtue suuemen
Mus entrer eu mltrce tt
Kuectir un commencement
Voil cer ainemeut qui ejt trs
bien, allea-vooe toue dire I at aile
Fagoet a trait la question de main
da matre, Il dit tout (mot et trs
nettement eu franco ce que ebacun
pense tout bss et un peu confuse
ment, un peu partout..
Maie, patience /Je voua ai prvenu
que le matre a envisag, i cot de
cet lment du patriotisme, uu au-
tre lmen'. et je ne aaia pas ai,
comme pour le premier, j'aurai la
chance de recueillir de vo.re part
autant d enthousiasma- Voyonadone.
c Pour ce qui eet de ce qui carac
tnse le esntimeni patrio ique,
poursuit Emile bagut. aoo eorae
tir essentiel, et pour ainsi dire uni
que, est ceci : abngation, renonce
ment aoi pour la communaut
dont ou est membre et dont on est
passionnment lier d'tre membre;
vie trajspose; m ce s-us que l'on
vit plue fn la patrie qu on ne vie en
soi; atcriicd continuellement con
aenti de aou existence individuelle
l'etiateuctf nationale- Le patrio
usine eet doue uu iilaUiine t *
lev-
a Ssaleinaob il est aussi in 'g)!-
me. un intrt purs wnei trs Dieu
enten lu Cir.c'est la condition rani
de la nat ire humaine, condition tre-
particuliere, que le vritable goit
me. lgotme ayant le sens coin
mur- est le sacnlice du moi, et que
s condition
M
'ftguei. rptant avec une
'tniniele mot clbre : c Je l'homme ne vive que
l*"*" ^ll8nd je me cuuaid.e, d a :cep*er la m or'
P quand je me compare , -
' W* I" piiup'e d. vient souvent Maie vo 11 qae voae voos rt froi
P.ce qu'il appelle orgueil disaez et que voue otilba- Voue ne
WaiaouA- La grandeur ou croyiez d vie pae le pituotiem) si
M du peuple, dit-il, o y faitI compliquer..
Peuple Hatien
Peut-au Prince, le II Aot ieai
Concitoyens,
L Sinit da?
jet que les rsultas de ses investira
lions apparaissent comme logijue
mtat i lvitablei.
I e Snat y mit'ra si d'^uit.
l'jnc. vjuc d'ua bout l'ftttrs " LTte ai ieiir
Ce n eet pae un titre de roman,ni
i,eme de roman cinma. La sueces
iioo iauito existe. Il y a environ
cinquante millions en or monnay
en lingot et en j-jyaui toucher- A
qui le tour ?
L'hrita*-, vrai dire.sers ui peu
compliqu palper. Kl j'exagrerais
eu disant qu'il s'agit la d'argent oj
plu't d'or DOnotetaent acquis. Car
les cinqaan e millions eu questio i
reprsentant b en du eang rpandu
et bien d^a horrenrs commises. Le
eeooi- Bmito. ee eilet, f.jt un des 4. ;
mejra de i r les pus no'oi a si
es plus abominables di cjum re i d; nommer une Comm.st.on pour;""' ,.. ,.,.,,.
nent du Mcle passi. Il mi I aac mer de. Aotills. et nomiireux e, ,t JSSSSSm^^o^ d ^pu-!^ "* C>mm*** *^
s.^ .ssrvr !=,?! r nomin,caiae r i*~i- * *-
ci.,ux ebargenant et g.s9..t au luad ^,. ^LK ? L'Tj ^N*'* coatrainte ou d'iutimidatioe
d-IOjso. o" pe ne nous sment de U-inaura Ie 0OVIVOir de ire ch:, l
Rmito.en dpit da son nom dsi Pque ou la Dilgition partait poirj rr.iailesUl.oi de la virit
nene caetillene, tait Anglais- Et NeNjr-,o.k, avec la mission de lev- Us forces expditiooaaiMs des
Anglais de beuue fim.lle, puisque l l* situation vraie de notre pays.Rtaw.Uuii seroit tenues dobU i
Beooet- c'tait l son vrai nom au peuple des Etats-Unis. ConTata.:loutet rfU?J. oia dFoMter,
(ut oticier des. la manu, britanni eus de la fidlit des populations de]' to^!"^^?^
que ; il servit mme aoua leaordree Lgrande Fdration de s Etats de l-A-t,;.iu! i? . r*cUm- *" na'
de l'immortel Nelson- De. pertee au JES,iNot \ S^MS^V!^^ mnm 2?f
leu, de taue.ee traite le tirent cbns ...rtceetde Si^-oi^ iT-^ *?* dshonneur ai devoir
.er de U marine ro/ile.E c'est alora !!!!? r~JW*7 a> f ^M^tisjW de tois las moysn: doit .
uuavec un quipage marron recrut lrmP MO leF reQO' dans ie,ai,p0S tJX 0Ccide cette jvrede
ejsnslee bougea dn. Autillee il ee .^^i'gy .biea itt< '.'bonne foi : I ueaiMe notre Patrie
* "gentleman of fortuoe". eupb aclM don n*"* os plaignons s'-'eu dpsod. Li
F a*s D s. sanction
dpos dsvaet lu. pir nos Dilgucs.; jes Kais-Unis. ont prouv des pr
a, S 27 failles dernier, jdopt 1. pto jodlCe, irrcusablese. mut sa m s su
position du Snatur M.c Corm.ck:d-en ubir ,t se nrpireit
t'geotismsu ftoriu^<\ipb^MtMlJ^\f9n.Pl^aoat^'ltadipsa. L\ nation SotT enr
ar lequel MM. les piratei ot perptrs leur iusu et qu'elles }te /, don- dV CO0Co u ri r L'Union
eequaliier. je resteraient pas .nseus.bles i Uipatriotique cooiiauera. pour sa par,"
i SUBI tnrhanmn n runoai divu nation oui en t#rair lui* n t.r- _.__ ?.. .' K ,
mi.ms par
aimaient ee quL____
Comme tout forbanqui s? reapete divulgation qui en serait faite en teride s'y dvouer sans rserve noo" na'r
ftaolto avatl sou trsor, fruit de ra mes prcis et modrs. Le rsultat U3Zn+2!rt^mX
piuea amasses d!.longues aunsa del campagne dopinion.livre dans "atP ntur? lau'av'anTovfr la 3ii
durant Sa 'cache tait eitue dans la presse par nos Missionnaires avec lu- Dl,urel T ouvert la voie.
111. ds.Coco,..ne,erre perdue dan. SeSa^^^ SUT* COfnrnerCe
e Pictii pu, a ; 10 kilomtres envi ,,.. -. ... .,. a___ . lUS(lua
ron da l'.thmede e.nama- Benir 'JZ%5.,JK1 V ifester de mitii r(
y amenait aon brici.un voil.er dune !*t,a Jat," ,e Ja u"es,f d "0I
rapidit prodtgieu.e- On l'chouait P^visions et l efficacit de la mtho-
pour procder au nettoyage da la de 9UC DOas avoa> employe,
caino Pendant cette opratioo, Be t:Q demandant l'enqute, nous
nito, accompagn de quelques "loti tions certains et nous restons per
flefo
Sien
i Nous reoouvelooa noa flicitations
aux trois dlgus qui ont au testai
Vincent *la nauteur d6 leur DOble iui"diou-
ur de
*J-LDi8 MrS.io Vincent,
"peuple hsPif o qui e rche
tfi!on e" dposaut devant la
^"Ot dErqre'i' do Snst em
,'von p; g encore ru le
iTrenrontier l'ancien prsi
i, a?'1 1ui 'est dpenb avec
l*JVamfn' la dfense de
k. nt vsiUsmeot d
,J droiu l'indpendance
* ODideo, amncsiDe.
D* i. SaintLouis
Spcialiste des maladies det yeux
Mdecin Chirurgien
A h. plaisir d aviser set ami* et
le public qu'il a ouvert taCliniqw
la HueduC>entre (halleBaussan)
Consultations tous Ut jourt
mes" qui diapa:4issaiet rguli suadsqu la suite de la constatation
remeot durent le p.ocbeio voyage de la lgitimit de nos griefs par dei
.Hait enterrer le. dpouille, aciu'ses '
pendan la derni e campagne.
tu ltal, uutam usa ,u eutmt de a
l'le des richesses incalculable*, et
iiOtirn uent lu trsor d* la cathdra-
le d'A.ica. l'eu peu, I m .ichesses
atoei enfouies s'.evwit cinq un
te millions '.'. eat ra oe uu rapport
Ju tfore'ga Office qui nous I ap-
prend /
Ver. IH2), le sinistre cumeur
rendit ao i me au duoie emportant
avec lui, dna la tu o Je, le necr*t de
la etchi. Son lieu'enatit, un Irisa
ds.a, eu* bjau fomLer i'iie eu tous
aena, il ne trouva rien.
Li aecret> pendan de longues Su*
n, demeura iinj^ntrable. Il l'est
rest jusqiic. o'tlhttrs, Oe non-
breuse. expdiions, cipodaot ae
sont organises poir I w^ inhabite
dea recherche systmatiq iea. Lex
sdition russit ddtener quelques
birree d'or, dee oraern-ot* d'glises
et un crucilx en argen... enrichi de
superbes meraudee et provenant
eaquteuis uupa tuux, le Gouverne
ment des Etats U jis ne pourra faire
autrement, pour donner satisfactioa
i l'opinion tt A soa propre besoin
de justice, que de rparer le tort eau
se et d'en empcher la rplitioa
Forme de six Membres, la Corn
mission saatorule s est constitue
le ) Aot, sous la prsidence du se
nateur Mac Cormick et a, le mme
jour, entendu notre Dlgu Stoio
Vincent sur tous les sujets o il a
plu auxhonorab.es bnquetsnrsd'tre
renseigns par lu.. E le se propose
de se transporter prochainement
Port au Prince pour l'excution de
son mandat. S il y a oppoitun t
d'aller investiguer sur d'autres points
du territoire, elle y avisera.Ds repr
sentants de h presse des Etats jis
a'compagaerooi les Comnissaires.
Concitoyens,
L'importaute dcision du Snat t
Mn.'doute"derl CoTlg.aie'd Arica ^"iTV0" be8oiode vo,us f1
Lai. les trouvailles se t,ornrent I J. outre Vous connaissez tous le rle
Depuis, deux dmoisellea de. Prpondrant que joue cette Haute
Amricaine. o ganiarert e les Assemble dans 1 orgauisauoo politi
sussi, uoe cli-sje au trsor de l aie Que des liais Unis. Il n'est pas d'au
dea CocoS Elle* ne trouvrent rien torit morale suprieure celle de
ooo plu. Mais, balte II, je me trom ses membrts. L: choix des persoana
pe: l'une d'elles, la plua iolie. trouva ges dont est compose la Commis
quelque chose, puisqu'elle pousa, sion denque indique de que! prs
le capitaine du brick qui ramenait tig. on a entendu la revtir. Toutes
1 lr,nr i_ ._ .
parfait achvemeut. Les co-
rgiooaux.dont le /.aie civique
est audessus de tout loge, se char-
gent de conseiller, d'encourager, de
rassurer les intresss Toutes les
notes, tous les documents, par eus
recueillis, seront achsmiii au Co-
mit central de Port-au P.ince, o
s'en oprera le collationnemmtet o
ils se fondront en un Mmoire uni-
que, quK comme uoe sorte de rper
loire, pourra faciliter et abiger le
travail de la Ci m mission.
Des frais sont 1 prvoir, pour les-
quels nous ouvrons une seuschp-
'ion nationale, frais d: prparation
l'enqute, frais d'assistance aux plai
gnaats et aux dposants, il faut les
assumer, comme vous avex pourvu
avec nous, malgl la duret des
temps, i l'entretien des Dlgus, i
leur dpart et i leur retour. Oa ira
sisie beaucoup U bas poir la proa-
longiiio i du spur d: no're cill
gue S'.nio Vincent jusqu'au dpart
d; la Co nmissioi snatoriale. Nas
amis se ruu tipiient pour que Hati
recueille tous les fruits d? la campa
goe qui s'intensifie en sa faveur. Pou
vons nous les laisser indhaimtot
eu supporter seuls le poids ?
Outre les avocats hiitieai, dojt
nous nous propoions d'assurer le
ministre gratruil aux comparants
qui nous eu hrout la demande, il
est iadispeusab'e que nous oppo
sions ceux de la dfense un bom
me de loi des Etats Uni:, parlant
bien franais, pour suivre toute l'en
que"te, guider les plaignants daas
l'obiervatioi des rg'es et des usages
suivis chez lui en parti! cas, les pr
l'expdition San Francisco iror ir ..rAriutions lermt nn nn.,J-------J""" '" '" "",% '.'"* *^ "*:
pour treor, nn raeri vaut bien I or JJ.Cf^SUSt H?L Fu^JHH. |lve:dest,* aanglant des piraies a,,, ._,.... m, ......
Les million, de 1< eu ce aaion Be
nito demeurent dojc inviols.
lia reposent sona terre.l bas.dans
dans nre .le a-*- vge et perdu, qui
s retenti autrefois jes rires et des
que son oeuvre chappe i la critique
jurona dea gendemen of fortune '
La succession aieoito en ouverte
R COUatt
Des interprtes lompus la puiique
de l'anglais, du franais et du crole,
auront i traduire les dpositions. Si
les Commissaires se dplsceot, ces
auxiliaires ne pourront se dispenser
i de les suivre les svocats de mine,
<...


Il :.^T!N
I/ExporUteur Hatien
Sous ce titre, s'editfra a partir du
ier Octobre prochain.une Revue Com
La Ha&co
r
a I/> NonvelliHtP d hier nous
'prrud qa'uot ruoioo evtant
lp-
t1 Q
raercule mensuelle qui sera crit; I ^8iac i speen l *u lien avan lu*r
en anglais dm harnais, o'jbord en un. es nvdi de i J heures 11- a 1*1
attendar t qu'ellr devienne Irilirgue llasco. Nous avons tA hux rrr.n*i
Cet'e initiative est due 1 activit de um'iiieDta aux rovrCM l* ploa -l'J
Mr Luc Do'sinville rrpisentant de rises et n -von* eu aucun* COQrtu i
manufacture' tt rpond de lfl n onde cette nouvelle.
ncisits I U i noUH h Iai-s entendre tju*
QqIus zui aohoto
i
mettre
Aux victimes irdigente?, Il
de faire les Its-is d'un vovag*
Mil
si-
. groupe Ivhot a pu au
inranables,K'ee; QUH **#"" ,d mauvaise
'_ ni ..Itualiou linanciie "le* DMBe* SUCue
. res. il ai rivera tiouv-r des c-i i
acPrmce, nous ne devrons pas marUul lject.Seae8 pour douow un
il aider les secour?. nouvelle impuls'oo aux dieeraesCou
Par cet apeu, forcment incom I pegmai qu il ni/e- Ou fli'iue qu-
plet, vous vou* 'er>drz romp'r de la proth*in recuite de caaoee n
charges qu'n tr tuera I o ganiMlion aeiapah aussi mauvaise q 'ou l
ffstetitle de rcoqite pour la par,P't9JI", car d'aprs Ira ex.tite h
lie qui inconb* ici rclamants haiiptuimmm augmenter, lor4wi,
tiens A quelque chihe eue s ml
n on e le otal. il ne dpassera ni:
vont cifaci d'union ni uneigiede
\'re dvouement
Amis et cor.ciicyens,
C'e^ tuf lu'ie mouvante qui se] Malgr la pluie, l?s an a'eirs de
livre en ce moment sux Hlti Un'jCinma taient assez nombreux I i
pour la r prndance Une A5.sociation s'e;t Ion
F
z/Fb
L ..r
*'i.'UA'
de SCOTT
achte le meilleur aliment mdicinal que
la science a produit en cinquante ans.
Il n'est pas possible d'obtenir les effets
curatifs de Thuile de foie de morue en
aucune autre forme.
{Prennez garde d'obtenir toujours l'Emulsion t0 Soott)
==*
Varits
Nouvelles Etrangres
J autrement avec le BlUI aoiion .
j i L'teaoeiM Tentatrice h plu. C es'
joue revue copieuse de la/vmntt <'<
lu cration uoe jours. Nombreuse.-
en sont les variera- m ia teiniii i a
'i tt est encore I ternelle cai>e
de qui y travaille de tou'rs ses (or
ces Pis hommes considrables par
leur cerac''e, leur position sociale.
s'honorent de lui appaitemr. Ayons
toi,6ance ans la justice de r.o nlfa M ptte du genre humain il y eu
i-u>e. |a par comte qui sont des modela
hievons cos mes i la hauteur de dvouement et do sacrifice,
des ciKomUrues o nous engge le j VENDREDI
souci de sauvrgaider l'avenir de nos' ,. .
tnfatls. .A la demande de plusieurs client
J. heure est dcisive :
.oii'pr-ncns en la g-avil; et con
;ector:s d'une toi allgre la patiie
tous kl sact ti.es qu'tx'gera sa lib
jation !
Peur le Comil Cenlul
La Bureau '
Gto gts Sylvain, Perceval Thoby,
C. Rotoiond, F, !.. Caovln, lon
I uutaud. H PaulOI Sonuon Ls
Ed. Poig-*', 11. Biussan, Darius Lou
urd, Moravu Morpeau, Price Mais
D Jppur ot, Lon Nau.
N. U.Sont uhaents du Paya :Sl, uu Vincent, Edmond Letpinktae. id.ale b'enveoue,
Entr J G-
We (corne
t
P.r le steamer Colon' dp la linne
Phiiima e,t arriv notre no'ij yn
pailiiqnu an i la capitaine E. J. Nor-
aitoa une *:or-
TAR CA
PARIS I* l fonaail gaptn
pntpndu l< a*n'ni' pron>l et il\l
S uait et M^ri .* raprtei la* t< I
Fiance, l.\ glterra e Halte, la
coinmisaio : 'nullit de Mla'1
,\l< LloydG'j'g'i eiO'Wi eotu'te
80! point d VI-- nui- |'enimb e d >
probitiue di la llau'e Sil^le Le
conseil n lvite la comtniaron de<
ipat d'iM i epra m: h. I e corweil ne ru
ri'* d no' veu ft i hp iree Le R^
inia' Lrond a exp^a on Cooe'il
jSuptiue lu nceasit de l'envoi de
renforta en Haute S l$*ie pour viur
dea tiO'ibl-j \r* { la proclamation
d < la dclaion du Co >s^i\ ^wf'1 ne
car la pop'ilalioi da la R-iate s M
aie n'eet pas deurtne et lea iml >-
aiia et la" aliataaade p uv ml dipo
ter on ce bb/mimoi d nue oeottine '
mille <^e o nbittsute.
MrSi'iattn eoatepo qw renvoi
j de renfort* Ail ii u'ile i' h re -orron
que la po . latioa d et.r i ai mi i niai alla dmi-u
rera oalm ai I i l .n nt po'on ut
ne auiCit.>:.t paa do tioblea- Mon
rieur 3tur< conclut,contH,> eolotion
au meintie.1 de i'u ut d action loi r
alii^o.
Mi Mirim a reenuu qui lei f^r
BtjB
i aMi.'"-' rt'i^i:t ioaofftWotli mii=t
il ee pro onc ra on feVeur d unu d
>:i,o:i r t i J ^ t nb'nant i la Polo \
gne lear revenait, la foauae elliaa
f'tint retires aoeailt. w- Lloydi
'i-tir-.M mit qu jt conclat h tt b tlljn
l'Alle'o-p, ) du t"a'!^!e ioduatrtel
saie to'nefoia i.....Juaa^r tti oropro
i.iij. Dans n discoiira Mr Ltoyd
rjreorgefl mon're la oretelte de cou
cil er |t4 pot ut >Ij vue franaii .t les
puiotd de voe de l hoglt'terre et d
L'Ica!i, i! d'cUrn eapaodaat qu
rempirie b.'itenoiqae n?cc'ptei-it
s u e iu'ot'on ne tanaot paa
co opte de certaine*' coaeldri>ioue
ao'aioraent I origine elle'oeodc *r
eutncble ma dni liabit^ut- du le
Il '!* Vilenie et la minorit dej Inhi
Itaota polo'ia-e.
Mr Lloyd George aogjeia un ou
val examec d-j la queenou piir des
axpeite air ie nonvpliH* beae le
oaot co note di I iadiviaib li' du
itrlagle iideetriel et de ao \ a tribu
tion rA'Umagae Ko tereuioeoi M
Liuy 1 G'orne* dciaia que 8i U
Fi ace ait itaqae l'ampira b'i
|lanolqtifl tout eniie sermt avec elle
Bail comiBa eila n'eat [ a eu ddin
gjr il I i demande d Q8er d ij
toire ave- modration et ^quii,
Lee journaux sont catickiii ,
ronata'er quo U premire atoeai
conaeil enprArue donne l'impre
d'une rppoainoc moina irrel
qne faisait prvoir la presse ._
ni'ine h'r ils Bonlignpnt lu foei
paricnifAremant molie deat
*tn e font ressortir qae lei coa
tior.s prive* f:anco. anglo,il
ont trs cord alee.
GENEVE L* comuiMion W
netionele d l'nmigra'tion ^ eiin
!-ii('i.'H'ion de la retenue de ai
des ^migrante ponr la rfuc
dos fraie de transport tvnci1
adopt une rsolution recoq
d ci u *ee de ce R'nre. soient ini
nar lea autorits des r>y? da
h ration lorsqu'ellegcorupronntnt^
diapo.utione contraires la l
tion de ces pays. La cotiai(
a Bbordo la question de la1
lion des femme ot des eoiao.1
ombrants et dcid d inscrire
<[ H'pit o'.i au programme da III
MADRID le dernier coi
<|.i signale seulement qi
escarmouches Le gnral Ni
tiendrait r ocore la position 0^
q \ le nd.up'anes ravitaillent
Kl)Vil-: Le pape adonn Mi
dnai Gasparri di-s insltuctioni|
procder ibi ndiatenent
sation d-'/i .secoure pmr lei
jtijne e^repennea Li lettre
pe iioploru I aire po .r in
NOUVEAU BAZAR
Ancien Local American Foreign knkmg corporation
Rue ttohne-Fi No '228
FAISANT EN TOUS GENRES:
Parfumerie, Toile fine. Mercerie, QuincailSerii
Literie, Argenterie, Tabac fumer, Bonlto?s, Gai
"........ chocolat as]
modistes
toiuuuuicia. m livide VWH..^^.. ...r... ^, .igns elfourj
ches pure caille avec pierreries,chapeaux,crpegeorgetl
et de Chine. 1
3
7 73
1 00
lt>0
Prix en or
Clu mia* blanche pr horo mil plis 3 73
phsse pour homme l M*
plisiee pour homme
Cbiiee soie couleur pr nom
c couleur de 3 dol
Chemieette pour hom aup.
Chemisette tiicot de 1 C
Chaussette put fll mprr>eri8rsdz6
Chaussette soie cnui pr et f dz i
Chapeaux paille. Un apaort choisi bonne qualit de 8 dol 0 )
Chapeaux Panama sup de _u k -i
Chapeaux laine assortis du 3
Chapeaux feutre coul de D
Bretelles Police doi zsin
Bretelles Pisident chmi
Bretelle pour tiufaut douzaine
Ceinture trai coir chaque
Ceinture coui aasortie de 1 dol U ''
Jarretire pr bna soie coul i *'
Jarretire pr hom essort.de 1 t) ^
' Jarreti e pr couer eofeut U L
1
3
\
\
3
1
Prix en or
Ciavaie larg nneneaai chaque 1
hlaniiie i >i'ud de crm. I
i Ci avale large blanche et noire 1
Kai'X cola la d m /. ioe 8 SO
Palmbpach supiieur l'sune 42 >0
i rpe de Chine sop tissus sng- 1 50
Cipe Otorgette mporieur 1 TjO
Un aa60rtiment clioiei de crpes,
on treuvera tomee le 3 unces I
Salin r uance d.ifiente l'eane 'J
ITapa'Ire soia cml nurnee dd t Su
i Set ^e nuance diffrente l'aune 0 8
i lup soie coultur I auno 1 WJ
i Voile bsrres i'aune C 30
Voila " i i a n* 0 40
Voi'e couleur Dnanaja difrre&te 0 40
s-r main BStia broda cor 2
ttad main veluurs brod tutu, 1
Sic main cuir 1 40
P-rte m< noaie pour dame 1
Porte taouuaie assort-de 1 dol n +u
Prix en
tianU pour d me, riche tssoit.
Gants pour tioiniue
Jarte'ld soj coul laaticla:^ iun o
Jartel!e auie couleur, l'aune 0
tguin pour bb t lilleiie
iain bord* veloura, tiebe iis?oit
t.orset pr tillette et dame chaq '
liouton \a<. oi\ la grosse 0
Agratlea la deuzone d
or Pnx en or
Eoir-Kle* oh veux U masse 0 CO
Epin^lea-de erel No 3, 'J, 1
80 la nvsse 0 30
40 K niige de tiiret noire 0 30
, l'eig-ie coma ai lai, la grof se 0 23
i Peigne dmloir, la douzaine S 30
80 !' !,[ e caille, U douzaine 1
HO IViitne aaa rt. cli3qu de 9 60 OtJO
Mcuchoira toolard sup dOQZ ->
Mont noirs faux foulards d uz 3
Moin lions bleus don/ |
Mouchoir baplista. la docziine i
Mouchoir de poche la; g qoq| -j
MiueliOT soie couleur un a-sor
limant, la !.niziir 12
Mo>i inir fantaisie brod S
Ld Kord's. I proe 7
Fil A'Isk; ht n'fgHs t
Fil brier 3j30, le pnqu9 (
F'I rn | oi i h>- \
Aiguiheua tuudiv m* mj|| i
$0 Peigne asa rt. chaque de 9 60 OO
1U l'ornes Fouches put a caille
avec oh rienes.as-.choiji de 3 0 30
.">." ) C lil e 1er, la giosse 0
Savon pOfOtfil, Hav iluto Colo
gne t que, le douzdno 1 CO
Ssron GIvMine Cashmere 8ou
q!iet, la douzaine 1 60
20
r.
N
Savon a'hS'lt Hi Ho- d m >'o rt Violet Lee ys
Ttbi s t rlai Marc S got i E
t eie ! Ki o 2 40
t m>h |. ki q
llsppy 13 l. Omar, le i.Hqu; 1 fl(l
Cifcaretcto ic)p ian t. ou> ch b
le paqut ^ ,_
Papier lin couleur la omd i
Parapluie assort ebaqo*
Lacei 40 pouces a'r "" I
jaune, la grosse .
UCit rond 30 poucei nir
aavoTl8eeslO.D-
Pomimde Crrae cePil"gl
Pommade Ml de bol
Essence Misile ,l5
Eau de quinine, le doo
Huile quinine, la dooza^.
Ex rail concentr, sisor'^
trs ricae- le llacoo
Biscuits siers no itocj J,
.t f.iAs, I boite da 1 2%
FauxdejoieSpakieri^
liroBse pour cheval. cbfl
B.oseaderts.cbeqo;
Brosse poui bal"- ch,J"
iHuise twr ctevwx oou

ti
..*
-


LE MAlM
QL
fortifie
M
gisds maladie abrge
^t d'un anne. Le
VffBOL -.*?met i'Mitcr
odics en atigmen
, ic f:rce de rsistance
de l'organisme
ggjjcirient nerveux
*oTa!e3cece
u^ursthnia
files couleur
firfDeaage
_. de CL0B0L
asjpentr la force ner-
m et rend aux nerfs
W totite leur afclwr aoupletae et leur
Ce /i'N( paJ mof gai suit It Vritable Vainqutur
Cil ce ptiil flac.n et GLOBOL
lofin:on edicm.:
Je pj!s r.ffrmtt qu? I> C!o-
Mol aSrtgi notftMMnent U
convaVscencf, el cela s'expll-
iii'- i.-:i!"-n Mai, 'in j- l.i-
con gnrale, on peut .lire qu'il
ri'iuviten' .-. r-eiflque 0ar
i >. .i' '.< I J'ulie de
i .njbeur. v a in l i h ne lin-tnM* onire ijui, loiilrtiire-
in*nt aux excitant* habituels,
nianie&te une action relle-
ment utile et iMirsisiante. Il
abrge la convalemenoe et
augmente, pour alnst dire, la
fort-e de vivre, dont tout k*
secret rskJe, nous l'avons
vu, dans le soutien des con-
dltioni essentielle* de rsis-
tance.
C'est pourquoi noua pres-
crivons les cures de Olobol
a la plupart de no* malades,
cette mdioalion ne rencon-
trant aucune oontre-lndlca-
Uon et permettant une lutte
e/Ooace contre la dchance
h*matoBnlque.
D'TCUenne CnrccANV,
Ancien lntem-> a Paris.
EUbl Chtelain, 2. rue de
ViUncienne* Pan*. et'toute
"hormaCie
(rand Htel de France
P. P. PATRIZ1, propritaire
Vntnent d'arriver par le dernier
paquebot fronais
Ht** de bordeaux
Povge ;' 5 00 gai.
D s virs lins par Caisse tl toi joins ta fameux v n di CAP CUIiSB
Vente en gros et en dtail a des prix
raisonnables,
i
Natioi ai Fire tance Co of Hartford
Celle puissante Con p:](ri)ie ieil d'eniier dlOI Ie50l anniversaire
de m fondation et ce propos des chiffre ont communiqus.
' t'est mervri'lux, la quantit d valeurs verses aux prfOfBut qui
avaient a.sui leuis tnaism s.
Issuiezdonc vos immeubles la
tf*
Vaillant cV Uouet
Agents gnraux pour IJaili
1720, Hue du Magasin de l'Etat
do baBtin du Volga se
actuellement en face de la
Ikrrible des mort-
Le Conseil Soprano*
dene pas envoyer de reofor s
Silesie.
aViind, IJoyd George dcid
lists un entretien particulier
it i un compromis pour la
'in de la Haute Silsie. Le
!tla trontire arait i l'ouest
I Vii'ol. l'ouest de G'eiwif.-v
Strechlits, pois vers le
min Roseuburg. Kreuzbe'g r t
Bire de U Hauie Silsie au
Aprs l'eioo' de Moyd Geor
fiai eiplique la situation de
dans toute son tendue di
si que'qne doute existait
Heor devrait eu bnficier.
ce n'a aucun dessein u't-
tlt Haute Silsie ; son but
Fflicition du traite en tout-
Brusd ajouta qo'il esprai*
aboutirait 4 une solution qui
il remercia Lloyd George pou'
Wt suggrs et annont l'ac
principe au sui?t de la dli
dont les experts doivent
le trac exact suivantilabase
*t U valeur ga'e votes re
m cours du p'bisette quelle
itleur nature < u origine. Si,
N, en txtTi ne le rsu'tat
cite, il n'y a pas de doute
masse des al emands est i
M la msse de po'onais
oeraph'que h solu ion m<
me obl'Rsto're.Les experts
P*s prti de fournir i la sar
jwts-midi un r^rport dtaille'
J0' pro-ose.B iand suggra
de I? situaton greco lui
ctmm s'ien des rparation
'le m;ni le des finances aile
I* les r.-larr,; liens viant la
*ndea peur r.nt du total
T*ft4tioos a;ltm>ndes ce pou
t\ 'r aimise^. ajoutant
M p ie de discucr avec
*ofel diminution prjvrnaat
Jitnres en na'ure.
*W io-Le ministre det sfiii
J*fMnoiia* au charg daf
fi Ef s Unis i Tokio que le
Jmtai acceptait la due du
f'NGTN io- L, D.pa.t,
"'Ap'fulture signale qu'en
, . si'uation dfavo.ab'e
''"'et la psrspscriva du r
,,, 0,D bonne. Pour, le bi
I,00. d? 5' millions d-:
fc mais 9a millions, avoio*
^oa. pommes de terie 6-
SS-I),p:: Ksc.iti
f U Cl-f|;e p,gno|e
'sSe D,t"'e l-'Ie ^u*el!e
l^JJJJr Je. ea^gaoU d, rega
- ri,6, t".....>i'e du urn'oi
.,' p. de Ic-gue e>
?t'r': t.Suivant des corr
V c -i$ h c.nsuje.les
espgools ne possderaient plus au
cun territoire au Maroc sauf la ville
fortifie de Melil'a devant laquelle
sort rassembles les tribus ennemis
et o les espagnols peuvent se main
! tenir pourvu que le moral des trou
pes et de la population ne soit pas
'entam.
D'api* une dpche d'Alexandi>
.-u Central News, les ngreiaion.
er,re les reprsentants amricains el
rglais au sujet de h question du
f/ du coton gyption serait nt rom
pues.
CONSTANTINCTLE 10- bntt!
Pfcha, commandant des ljr.es tur,
ques, a donn sa dmission ; Kemal]
Pach* le remplace.
BELGRADE 10 Par suite de la
leve de l'immunit parlementaire^
police a arrit 5) dpu es commu-
nistes.
Souscription
JSlationale
La nouvelle phase dans laquelle
est entre la question bailienne rcla
M de grands saciices d'argent.
L'Union l'attictique est oblige de
maintenir sa reprsentation aux Eta's
Unis, de 'a comp ter en la t usa m
assister d'un avocat amricain choisi
parmi les amis dvou-' d'Hi faudra pas moins de Huit mille dol
lan pour couvrir '.ous les frais X fai-
re.
LU.tien Patriotique fa t donc i if
su je! un inrrHM appel tous les
I Iaitie.v; et aicus les amis de la eau
s: de 11 idpmdance et de la Snuve
rainet Naiiorales.
Dcs
J\Talioii;il Fire Insurance
Company of Hartford
Dpchez-vous de demander tous les renseignements utossaires L
Brandi Co
Hcprstrtanls pour Haiti,
Il ncus est fait part de la mort,
nir-r, <> h uies du noir, de Ceran
Arnoux ^ de 40 ans. Les tui.o
rniltf auront lieu cet aprs-midi
Ste-Anne.Maison mortuai/e : Grand
rop No 28-
Sincres coudoltances.
Est dcd hier soir un hono-
rable pre de famille Marcelin
Sanon aine ancien officier d't'at
civil,
les obsf quel auront lieu cet aprs
midi en I Eglise Stint Joaeph-
Le convoi partira de la maison
mortuaire, rue Macajoux No 127.
1 -os am s sont pris de considrer
le praent avis comme invitation:.
I Cacao Peters
EiWKXTECHEZ
VictorMangnns S mon Vieux. Lopellivera.
L. Preetzmann Aggerholm,
Pharmacie Centrale
Produits 'd^Joute fraicheuf. Excution prompte et toigni (/<
ordonnances. Spcialits pour \outes les maladies
L'Hospice
communal
Nous avons visit hier les chan-j
tiers d l llosi i e communal au I'oih
John. |)e quipes travaillfut au de-j
boifit'ui-" ii.< la proprit et aux
fouilles d*8 fon''a!ionn du btiment |
Nous avons aven" cons at beau-;
couh de naetrltui pied dV.uvre
roches, sab'A >baix etc. Une nou
veille prise d'n elimente le terrain.1
Noos acubaiion? qu'avpc l'activit
des ingnieurs Scof et Haussan qui
dirigent los travaux, l'inat guration
de cette oeuvre de bieni'aissnce s ef
fectuera bientt. ;
Mariage
',' matin a en lieu la Basilique
Nitra Dama le oarlagi de Mademoi
alla CUantt ay bvpc Mr l'ieudonn
Appolon la "lit M erndoits a l'au-
tel par M ioa*aar Lie Alexis tt Ma-
dame Amtl faieln.
UH'leora complimaots aux r.ou-
teiei *i e j. _________
Panniua Railroad Seamsliip Line. [Il
Service de fret el de passagers
New-York
Hati

1
.U7S
[>j abon et t,'au>--i- >>l nus ieu temps leurs
numio* sont pues de pmdnire
t u ir6 i>0> *,-'.'reria; 8 Aot tffi.
Port'aU'Prinee, le 1er Septembre 1920 \
Prenant expditions directes pour l'Angleterre et l'Europe et vice-vera. Connexions de
bateaux New York. le nlus rapide et le lus direct service le et pour l'Europe. Adresse
A. E. Palerson. General Freirh Agent, 24, Slate Street, New York C ly fiel payable
ei.*tination l'exception du Miel c ,
Un dpart par srmainede New York directement pour Port PO Prince et un autre p^r
mois pour tous les ports d'Hai'i. Sf ulement passage de Dffmire classe. Les suivants
yonl nos agents dans les principaux Dors d Europe et d'A npl- ferre :
angleterre, Ecosse et France :
MM. G.W. Shetden Co, 17, James Street, hiver-
pool, Enylnd
Copenhague, Danemark :
MM. A.E.Bendix A Co, Si, allegade, dtpenlatgus
Gnes Italie :
Mil Henri Coe Clerici, Piazza S. Malteo.
15 Cnes Italie
Christiania Norvge :
International Sptditionsselskap, Christiania.
Humboury A il magne: H.Voyemann^fttunbourg.
Gothenbourg Sude :
Aodish Express, Gothenbourg
Le service Vl% P^nana Line ente New-Yotk et Haiti, en vue des *ratgtfMti qui se sont failsf
sera dune Utilit co sJiab.e, d est la voie la plus rapid: par laque'le voi marchinjiau psuvsa
tie expdies r
les connaissements couvrit fit pou* New-Yo.k ave; op.ijav de livraison soit Londres
ou Anvers seront livr

le Havre. Bordeaux
O. B. THOMPSON, A*TLSrS
l
pour Hati
>


C MA flN
. ,1
a;
5ALA&PATICA
A. Victor Gentil
Agnnt Gnral pour Haiti
Nouveaut !
Un nicsnounic:8 8o:iinf nnesque. dsormais, elle s home
ion liiez moi des j|l.
'Jetuus d'un nouveau modle et aune
1res gronde durabilit
i un piix medr
tllea trouve!ont ai ssi des
liredait
UEMIY STARK
Hue du (Juai, en lace dt la Gare.
La Royal Bank of Canada
I A U ,. ce ,o, e- a la cojna^n, ^ Kjl -H-*, *** H '* lie* |
i le cici c>l de* lto de pr p t.papier de fani Ife,
j bjuux. objet* prcieux, etc.
lh> eoflreiortH n**e perfection renfermint
mirs de trois dnausions diffrentes.
Ce* c se.* M niememeiii disp^s et lou i.i' M W*^\* f*\ *uhlf &*
Imiruur da lu reu i.e porte des lirons tenue c *on absolument n 10 bes. B.enq.,
hu. bls ..s sont rentrons da. s le Oave.u ie la p.iuii.e o ils s. trouven labu de lot,,*
I j.epiesril il le dernier a OMItS po ..Aals* n .e me cous i ueu.P^^ii*
iU^aai .b-olue tftn.nl toute, les cSndUion, de scurit de| VV^^Sri 1 !hri"V
li'e., ?commande, de neui .eu- ceu 'u II.'- lathauett de ious risques pour ieu s cbies pie eui.
l'wUi les .ui di loi s de locatioi s'adr sser
La lioual bank of canada
Port-au Pu c
Noire Caisse d'Epargne
Kou profitons de cette occasion pour rappeler M
population In ncessit d'pargner.
Par tri tr.n-s d'incendie- o rhacun se .rouve expose perdre en uni ilr stnt>Iru de tffl;
eua'enre. l'on e s,uml mieux faire nue d ro Ihr la Cutse d h >a 8^^*^ f
CANAD\ le oiitnt de ^es conomies et toi- l'argent qnil sera'i dar gereux de garder cher
L'argent dpot A i % i H
La Caisse d'Epargne de la Royal Bank ni Ci
Fupporte Irak po'ir cent (3 oio) d'intts par an san* ai
risques pour les dposants et constitue ua placement de pr<
ordre et de toue scurit.
Port-au Prince, liai i, le 1 Juin 1
7
Une bonne e&rtte
assureur.,
vie heureuse

Conservez Vos Forces eu Surveillant Votre Saute
Cette lett.e voua dira comment
Chicago, Illinois, V. 5. A. -" J'ai])i I.yttte & PtoUtam
Composition Vgtale pour des dranReustnt* de l'ovaire.
Tous les docteutscoii ult.s m ont f!lt la nrot cluse-fait-s
vous oprer. J' c< umenc i r . or fies douWun r!.:. s
le cot gauche, en- Itfl il i i' Sei >1>M l I deos l.s
deux cts. Je travailla ch t uHhjur t ant une
petite tVle soutenir ie ne dt u me ri lier, l'-i
demand uwaaraiael une ni V dt: pri nei V i ' ipnttr'
Vgtait de Lydia E. Ptnkbaok. V<> su i t cooaeil et -
me suis sentie mieux t'ut V mi t; je pwa naintuuaiit
ItMaOlarnaaenttantrevtinua. jeie n. nifrktoi votre
Composition Vgtal* <' vrtre I Mary Knku 0,459 N l '1' St.. Cil h IB.,1 .S.A.
Cette lettre u'ea e ' q i'im prjnlm r-" ' riem%re ""
chaque annes et provi nnt da latnoii 1, .) .. J vieil. <>
toute occupation. Cet 1 ttre ttoldon< d.a vertuaa del
Composition Vgtale do Lvdin K Pinkha r.
Cette compnjition Tftalc 1 contient patda Bareotlqaae
ou de dropie f'.iicibl. t 1 et tva prl ta toute lenirm
aan* Meaae ereiatc. Votre gt>n* pela d\i|Hia -ani uoui^ -_.-
voue sa.tt. IsaBfea .1 m U
BAZU1 METROPOLITAIN
Maison de confiance
Angle des lUv s du Peuple # Danis Deatouhet
Porl-au-Prioce (llti i)
ous venons de recevoir pari
steamer Goelliels les inar
chandises suivantes:
Uitunit* de la Xatlomte Comp
m
G>mposition A&gotae
L de Lyda E.Pinkl>fita
,;

FJJIaiain;^tp^"^ncCi!
Royal L'jL.h en yros ferblanc
Soda Export ( BiocoUa boda )
Milomare en prquet
Lorna Doone en paqnel
Tckaoi
Th
N- B C. Sida
HalUoai
Chocolata Waiiera 25 ceritimea le paquet
Uoeeda Hi.cuii a 15 ceudea le paquet
l'i.teda Lut cli 15 ceotiroea le paquet
U varita de chocolats Wbitmani
ft-ommea de terre
Ugnous
Fronege p&'e grasse an prix spcial
Groiua^e Gruyre un prix spcial
Pointe d'asperget
Bouillie de mais
Macaroni & Spaghetti en paquet d 1 livre
Sbredded NVheat
Savons Life Bucy
Figa cties
l'echea sches
l runes Bches
Abncota srca
Kaisina saue ppins
Ottalmea
caviar
lapier hyginique, etf. le,
VERMOUTH Cl N Z \ X 0 * ".;,;, ., ,,


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM