<%BANNER%>







PAGE 1

Ll YATN — Parisiana JLIT1 Une volont William Farnum tuiree G1 dbut octroy l'aulifnce du 28 luia dcroier contre le dfendeur ; et, jour le profit, le dclare dbi'eui pur et simple des causes de la saisie piatique la requte de la demao tsrcssc, s-main* du dit sieur Ciq100 Dimanche, sur la sieur Orvil Michel, en qualit d'employ 1 la boucherie du sus dit sieur Cicron Dimanche condamne ce dernier payer uns tenue m dlai la dame chouta Civil la dite somme de b.77 montant des causes de la saisie du ) Mai dernier ; accorde l'excution provisoire de ce jugement sans eau tion ; condamne le dit sieur Cicron uiimanche aux dpens, — Valcina Alvars contre Justin Pierre. Celai qui reoit en la torme 1 opposition de la acmanderesse au jugement de dfaut dont s'agit rendu .outre elle au profit de lustin Pierre; an tond, rejette la comparution peisotnelle dont il est ci-dessus question >' rtracte le dit jugement, mais seulement quant au chef de la condamnation sans dlai; accorde lopposacte la facult de se librer de la dette, soit 200 gourdes, mon tant de l'obligation dont s'a g (, par des mensualits de 25 gourdes avec clause pnale ; maintient tous les autres chefs du sus dit jugement de doo goutdes, montant de la cran ce reclame ; lui accorde la facult de se librer par des mensualits de jo gourdes, avec clause pnale ; ac co r de l'excution provisoire du prsent jugement, moyennant caution i tournir en cas d'apoel seulement ordonne la prsentation et la discussion immdiate de la dite caution, conformment au voeu des parties. — Silencieux loseph contte Clment Maignan. Celui qui ordonne avant-dire droit que le demandeur fera la preuve par tmoins des faits par lui articuls daas la citation et i consigns au procs verbal dont il 'fait eut,la preuve contraire rserve 'i la partie adveise dit que les t 'moins seront entendus te lundi 8 du courant trois heures de l'aps Iraid parties prsentes en notre auidience pour, aprs la dite enqute, tre par le ttibuosj stit J* es qu'il appartiendra;le uut ans LUllemeat nrjudicier i la comparution p non •elle de* parties sollicite par le ac tendeur-dp?n* rserv-. —Dr V. Bouchereau contie SDotresoe. Celui qui donne detaut tenue le dtendeur ; et, pour le profit, le coodamue A p?yer au demandeur par toutes les voies de droit et sans dlai 1 la sus dite somme de 40 gdes pour les causes nonces ; 2 celle de 20 gdes i titre de domma ges intrts • accorde l'excution pto tisoire sans caution du jugement. — Tulli Augustin :outre M Pierre Louis.Celui q ii dorme dtaut contre le dfendeur : e pour le profi', valide le cojg dont s'agit : du tt ordonne au dfendeur de vider les lieux sans dlai, de les remettre en bon tat de rparations locatives et de piyer les loyers chus au 20 fuillet derniei suis prjudice de ceux chus depuis et choir; coodamne le dtendeur dfaillant aux dpens. Ceite semaine ont prt serment comme ronJ de pouvoirs de cette Commune: Vly Thbaud, Emmanuel Francoeur et Flix Cirri. Panama Kailroid Steawship Litie Bureau de l'Agent Gnral Port au Prince, le le 1 aot 1021 Bulletin No 84 Les chargeurs soot pris de noter que le steamer -'Alliance*' est etten du Port au Prince le Ciistobal, canal zoae, le lundi 1? aot ltf2l. Lee permis d embarquement seront dlivres pour le fret destina ion de New York et des ports Europens, sur la de ma ni i faite & ce bu reau. Ce vapeur laissera directement pour New Yeik, dam l'aprs midi du lut me jour. O.B.THOMBSON Agent osuerai ((Les Extrmes)) Devant une assistance assez nombreuse a en lieu. a Ciava'e large bla" he et noire 1 Uj v*vi eoia la do> 1 lot 1 tiOl P<*imb"sch suprieur I tape p lisse pour homme Chemise sole couleur pr hom couleur de 9 dol Chemiset'e pour hom sup. Chemisette tricot de t Mi OU Cbeoee tte pur fil mei cet iesrtte soie cou pin f dz 4 luapeaux paille Un assortiment choisi bonne qualit de S dol 0 83 Chteaux Panama SUP dp 90 a i Chapeaux laire assor'it in 3 t Chapeaux feutre coul d. 5 3 Bretellea Police douz%ine I Brele Us Pisident chaq 1 Bretelle pour eufanl douzaine et Ininre vrai coir chaque 1 lpe de Chine sep tieRus ang I C'ne G^orze'tniaorieur 1 Un rsortiment choi*i de cro p s, on tri avra to"e* le- MMOCOV Satin r uance dittreota l'aune Tap n 'ine soi oool nuanc d f Ser^ nuance dlfTrtO'f I aune H U' f oie cjnieui I auri-> 'Voile h iicloirs TouUrd sup douz BJQ afnnrhelri taux foulards doill yj Mot do'rs biens d^i z I $Q Mo"rlio>r bapti' la d^rz^o 4 r i0 J ouc,,0 r de poche larg coul "i 40 40 fin M conl eaaortle de 1 dol 0 JJ *c main velours brod satin 2 Jarretire pr hom soie roui t JJ C I main coir Jartetiie pr hom saort.dt 1 0*{ Forte monnaie pour dame 1 jarrtHf) e pr coUer eufant 0 15 Forte taoopaie •Mortde 1 dol n M Miclio r soie couleur un a-HTr Hmen, la d urine M Moorta *Jr fantaioi-* b od H Ed Kbrd'a la tr'oe 7 "0 Fil AMa; h g oase '2 40 Fil brianr rj30, 'e paquet 0 Fil n p-inf", m hre 1 *) Aiguilles a coudre an. mille 1 Eaiogles cheveux 11 mMi 0 fO, floglaj de sret No 3, 2 1 80 la m s^ 0 DO 40 Kping edi F^et noire 0 50 iPe'gie cor^e argisia la grosse 0 2:^ I Peigne dmloir, la douzaine 2 50 HO Peigne caille, U douzaine 1 HU Peigne asanrt chique de 9 60 020 101 Peignes Fouches pu*e caille |avec plerrer es, as*, choisi de 3 0 50 50 Cili"! fei, !a grosse 6 I Sivon Colon I. Dav Kum Colo goe Boqoe, * doiudne l 60 Sivon Glvc ri it Cash ere Boo q >er. Iadoozv"e 1 60 S*von a'as'tt RiM-^n acgUls Roaj de mon r've Violet Leoys TabirS^f.rla'i Jla-c Sig?t l'Etoile le Ki'o '2 ;o nger fr 8 Hanao, LcVkr. Strik. Happy Bllt, (-nr. | A n-^n' 1 n Cigare't.; ( t ypUenoee Su igh a le paqo't. m j* Papier fin couleur Ja tji Parapluie assort chtqjj r Lscet 40 pouces 0,r Jaune, la grosse ,. | LicetrondSUpouceiBO*. i jti.M t la grosse B ^ ToilevJileleslOOtBi* • Pommade Crme wjj Pomme Ml de M*^ Essence llieile'ce. ••JJij, Ean de quinine. toJg7 j Hnile quinine. • d ;2tW*l Ev'rsit concentre, saw '&? 20 25 tr? rich^le fl^o* B arnlts srcrs un ijA! k frais, la boite da' 1 ^ I Faux de joie Spi'W^T Brosse pour cheval. &* Broase dent-, chtqoj B-oa-o roor habit. <• \ ; lr03


PAGE 1

—. LE MATIN T" e dfs Mal houx Avis Important } l*rchie reloue lemps on perle 2c cet importaot travai 1 %  ermiliif d arroser uni bon^i II plaine de 1 Arcahaie. ci de cet endroit s'inifircoop a ctt'e uvre i-bliquf ; ils en sauront gr J T .. de Travaux Public qui _lTioiU pour amliorer leur 'k l'oublieront pas non plus |. latontant qui, pendaut ,eiit les travaux a trouv le U Iwr permettre d'arroser sans di continuer. Tou ___i ne pouvons passer sous fiaequesion de grande iraqoi a tonn mme les lubiisn s de l'endroit qui ^mconnaissance en la ma [ftotl emploi de chaux mlan 'lorneni pour la cont ructioo ligoe devant supporter UD [ina considrable, lit nous la prtention d'ensci tique ce soit qu'en matire |se les chaux rnlacges au peuvent convenir, c est are. Nous comprenons que tt conomique on voudrait les dpenses, mais qu or ait qu' la premire grandt lavail ne soit pas emport. travail durable luoissart a scurits voulues qu'il h ut rtdtl. irtement des Travaux Pumanquera pas de faire for ttnl'occuren eifin que cornieo bassin gnral de la Pian I ligne des Matheux nait pas I pareil. j M ssieur les nc'a'res et le public l**i gcnul om avise. H u uue ii a tance en Simula ion a t introduite m Tnounal de Prem re l*Hrr de Poit-^u-Prirce, i la req e du soussign, Me Fe-na^d Lercy, ags sant en sa qualit d • tuteur d*ut uu mineur Camille Bijou,c dern r hritier de Monsieur Caiu te B jou,dcd dernirement a Poil-iU-Fr.oce, en vue d'tablir que deux immerb'es l'un en fonds et H isses et l'iltfe en r.ue proprit, situs, le premier l'angle des avenues Ma gloire Ambroise et LsthurDucheine, Port au Prince, derrire l'exposi tion.a l'endroit anciennement appel Habitation Basteau > ou clin cen times et le stcoad l'avenue L fleur Ducheine, ont toujours appi'tcnu ieu Crpxe B jeu et dpendrrt ac tuelltment de ;a suectsson nco e que lact de \ecte se rapioitsnt a ces biers soit au nom de la detxoi selle 1-orlune Lspinasse tanie et sim pleor.ent p t uum de t:u Ca|use; Bijou. Pcit au Prince. U to • * Iftaf '. P, 1.1 ROY d, s biens allemands A VIS Les abonns du jjurn il qui n aurai ni pas reu temps tairj numros sont pti/s de produire Uurs (bfervntions sans ri tard }'or? au-Prince, S Aoii 19I in le l Piire nos A bonts et Cl'enr •e adresser, railir d'aujourd'hui, pour tout ce qui concerne l'admiris trrtron du |oumal nct>e Directeur qui :IUL signera les quittances 1 1 nus pour abonnements et iaser tions. Poit au Prince le io Aot 1921 suspendant la liquidation 901 allemardes squestres cemmi'sion spciale carre cinq me se b-es rhas du ttde la vnfkaioo de tous et document* d* la 1 qui 1 et des ccmrtes des Squestres 1rs. P'emiers rommisfaiees Dei&bres de 1 016ce de V |lin et de compensation : MM. Barjor. et H. Alexis. Deux Il membres leur ont t ad Mr Pricls Tessier et Mr idtDilva. rapport de cette ce omission •fil rtmis dans un d'ai de %  1 i compter de si date de ien, lf trieur t Mire Ciment Deoiz 'Mme Joaepb Andr*, Mr et leery Cajos> Mr et Mme Julea .Mr et Mme Victor Andr et 1 autres parents remercient Mjwreinartles nombreux assit 'flr ont tmoign leur sympa ITOCMIOU de la mort de leur b Adolphe Maggiolo prient de croire leur pro 'pitito.de. Bvue des Deux Mondes M tue d Lniverntt. Paris SOMMAIRE DP LA LIVRAISON DU 15 JUILLET ieat Le beau tle — Dernire partie, Paul Bourget de l'Acadmie ranai' Dt'res de Rabat (1907). Lyautey de l'Acadmie franaise. Silhouettes contemporaines.— '.^te et lean Ih-raud. Fidns. Le chemin du Salut.— Gaudia*. Dernire partie, Henri Laved^n de l'Acadmie franaise. LExrostoa de Bieibich, Henty Bidou lean B • L Fon'aipe II. Les premiers pc-n* s Andr Hallays. Esquises d' h vie Sovitique.— ( Dixime U tire de ltrcgridj. X. Pouriedeui t me centenaire de Wst-eau, R.-D L Siaeraine. Revue scir-t fiqor.— A popos de boxe. Charles Nordmann. l>b n la Comdie Franaise Rf Doumic de l'Acadmie fraciise. Chronique la Quirxaine— Histoire politique, Raymond Poincai de l'Anmie frariise. PRIX PE L'ABONNEMENT L'II u Six mon Trois 1 Dr et Mme F. Armand. Mlle Armand, Mme Le m Denis, ^ I Mme Lync Denis, Mr et Mme *HM $** "1 Armand, Mlle A c gle Larorw ** Numro tons lee autres parents rei bien einrrement tooe ceux ont donn des marques de Me I l'occasion de la mort (.regrette Vve Durc Armand [Prieot de recevoir l'expresaion profonde reconnaissance. tr aitr.jo if t. Pari, Seine S--Oie o lr DmFAinumTS et Colonie Franaise* M (r. 44 &. ( joI-.range* J rraM Pour gurir OU >w COH6T1PATION 1 ornire heure 1 Bomiot de mettre sous presse %  Eli Ao f *" mettait en moi. fjwr du Bord de mer. rnojencment d'incendie ve-l %  ••1er dans les dpota dp •> MM. Geetjene 8c Co et Jte 'eint, grce eu coucourr ll t* tous. Quand lee porc rW^^ani sur iea lieux, la be EJ B l,,| t dj faite. Un bon point ur Jmpreesernent EiaA':a*8 OMataioos, IL SUFFIT de prendre rtsaa *o vc r*" 3 ** toif' ajsjilPSJ .* %  •" oie punit du Bnl 147 1 rueduPaub8t-Denis.Prl Mais U laut eiiittflw vntables blanche ,mi ont t ut ta,t c*acn. eaeaaessa M asa •taur < DEHAUT PARI trU SMBSSBeSe imprima •" n0 ont tr Panama Railroad Steamship Line. Service de fret e de passagers New-York Hati Port-au-Prince, le 1er S plembre 1920 bPre' .*>!• p j ditions directes pour l'nglete TO> ^I IFUIO ^ PI vic<-ver5a. Connexions le A.'^aux Ntw York. I e plus rapide rt l J "'s ilir>n service di et pour 1 Eurore. Adresse tl E. Paferron, Gnral Freioh' Agent. 24, i>iat Strel, New Voik <1 ly.— fret payable I .>tinatir,n l'exception ifii Miel | Un dpart par semaineH-^ New York diiecternent pour* Po*t sn Princp et un autre par mois pour tous le* port d'Hati, — Seulement pMMfS ont nos A% i U dans le* principaux pors d'E rope el (Y ngl (ene : \nngletHrre, icn*se "i Jwance : MM. G.W. Shelden sf Co, 11 % .lame* Street, hiver\pool, Etytnd • openhague, D tnemark WAf. .EBondix A Co f ^/, alhgade, Copenhague G en 8 Italie MM Henri Coe 4 Clerici, Piaxzi S. Matteo. 15 Ce ni s Italie Chrhtiania Norvge : International Spedilionsielskap, Christiania. Humboury Allemagne: H. Vogemann, Hambourg Uolh* nbourg Sude : ISiodLh Express, Gothenbourg \.t service de Panama Lioe rt e New-Yok et Hiiii, en vue des ar-aogmeus qui sont tai'S sera d'une utilit considiable, et est la voie h plus rapid: pir liqu die vo? marcruadis:^ rsuven et ri expdie • les connaissements couvrant fr* poui* New-Yo-k av::opijn; de livraison soit Londtee le Havre. Bordeaux ou Anvers seront livr 0. B. THOMPSON, Aga %srsSu I B iZK METROPOLITAIN Maison de confiance Angle des Rues du Peuple <% Dams Destouches Port-au-Prioce (H&i'i) j Nous venons de recevoir par le sleaierGoelbels))les inar' chandises suivantes; Biscuits de la Nationale Comp Royel Lunch en gros ferblenc Soda Export ( Biscuits Soda ) Malomar en prquet l.oma Doone en paquet Tokene Th N. B C. Sod • Saliioeu l't'ocoiats Wahei a 25 centimes le paquet L'neede Biscmt i 15 cao'imes le peqnet Uoeeda Lnrrh 15 centimes le paquet 10 varits de chocolat Wbitmana Pommes de terre lignons Frooaege p'e graive on prix spcial Uromage Gruyre un prix apcial %  Pointe d'aspergea Bouillie de mais Macaroni & Spaghetti en paquet de 1 livre Shredded Wheat Savons Life Bucy Pige Sches , Pches sches F runes sche* Abricots eeca BeJalns sane ppins Glatines Caviar Papier hyginique, etc. etc. . • ; • • : i t j : rx •• ~



PAGE 1

' F MATTN tUhJo in m tien ara 1 Vaillant # Lionel Agents centraux pour Hati 1720, Hue da Magasin de r ^"""^""^'iNalioiialFire Insu ance Co ol HarlW r Jabacsdelu Rgi franaise Utjrwcourcnts tant rduU'% sa fordrion e* ce propv des chiffra ont o n partir de ce /our. Le Set ferlt']^ est merveill ux, U —-•••* %  ' iintrtrur Papier Blm est en verc avaient assur leurs i / /. 'il /?.-,,...;„. /. f i. .j i /-*._ /* ;0 Kg. U 0/0 Il (Si arriv un petit lot de Co vural ordinaire Gdes \V l e liUoo e ihde 0,75 le paquetPort-au-Prince, le [4 aoiV f92\ Va gent Spcial, E R06ELIN anniversaire "'" l'm mimiques ma'/soi!!; 6UrS V,rf6S aUX ******* 1i iss:-iezdonc vos immeubles ]a National Fire Insurance Company ol Hartford •chvZ-VOl'S de ilfmirHnr IMU l..„ pppu.s tout ua scie Le N'ondc fait *M dlices h'Hou de Floride Dg Mnrray & I aum; j O *r-M q .**''' • n r f u ra. jooit d'uDe grande vogue copn *. 1 , %  •• ploi d"f • monde entier et aon adaptabilit gnrait n' 1*1 Le parfum universel Ac CUR lune ce le "'nw ai>" *"* r.detu *v. c uar n. rafrachissant employ soit pour ^ IB| Li louffitD #u it* ban JnditpensMe pour combattre toutes /j^--. Universe Jement agre, lui aassi'^T Tonique Oriental POUR LA CHEVELURE ^'bt UPP f rpr n >n jrbfe et de cor.fliocH lourconM >ellir Vt chevaux H leur donre du liiffe et ne WBD 1 Nourri ssot Jea raeine. il stimule la croistat.eeSes elf'ii' •Okl r rompt et remarquables. ^ il fai t d'spe-raitre les pcllicnlea t relarde l'appr r ^ DM Lvnman tir Kemp,I\eiV'York Propritaires et seuls t'abtiutnts A. Victor Gentil Agert. T ;Gnral pour Haiti —.% %  Pharmacie F. Sjouj Angle des Rues Roux 8t du Centre, 2 MEDAILLES n'ARGFNT EXPOSITION DE liRUXELLBl Drogueries, Spcialits Chimiques et hannavutiqim Pi oomis franais et amricains. P'naraiion fe on tes empotes mdicam'n'rbvs q [V,ectsbf€8. Spcialits : Srum n*ros nique SIMPLE et M kjniiynRAGVHk: Srum d* JWORARI, remflsml lesP| t aicilitiu de FerrierM Hodin. Il a toujours en stock JVE| SIROP PECTORAL — H,LL\JR de PEX YLVANIV Dprs.iaire du PREVESTYL Reprsentantdes Laboratoires 'lERlkl "^ J d c !" nd ; ; S ,IS ssr^ 1 ?-* ^fi r a *id Htel de FL Z-+22.Z& r. P. PATRIZI, proprit P/sdeBaiom ua j V tonnent darriver par le paquebot franais Vins de bordeaux —— ._—— ._i X ]ri La Royal Bank of Canada •*..! i r de por-e I. conn^n. ^'..-J pu^c e u M q We ,ie , leur. ^ *. fin. par ci." .'^s .e r.neux vio ,1, CiF . Cacao Peters A le p'aisir de porie' I le dpt des bijoux, objet H prcieux, etc. Des coffre lorts de la dernire perfection renfermant des casiers de trois dimensions diffrentes Ces casier, ingnieusement d s poss al t 0 ,.' I >i' in,lciii.dai.ic u, ., A i ri.nrieu, de laVamire torte ?S tir L e un* \, ??o S^u^^a^^^^W* kai.bJei, lia sont leof., mes da, s le Caeau Je K BMSUCO U S ?„, _."V-r b ^ P ,e ' 1 com-Jl. ..piseMes, le j rnier f, ol da. p-o, es r%IW ,TX ^Ce L.leo aiffill^ ^^ i ^ l8, ^ ,;s S ttO •aiauiir .bsoluecffranl !<..* -J, on.l.lioiis de scurit" lto5^HffiOTt^ ,,,i,l, ^ Dn^hwAim r.cij leroinmaiidei de mxui tous CHU .pu sont a h rejierclndu I V. fs. Loa ne sairait Jj PP? P T7T^51H MHN Elfilfttietl df loi s .i^ques pjU leu.s ch.e's rr-ieux '' ybri lh l0ule vei, • ^ **• i i tClSiJfliJal CN VENTE CHEZ V c or Ma.ijigoi:s S ixon Vieux. Lope Rivera TA ... • ,uu OTU M"' sont a u rechet ju-Iit latheu.e ti df loi s tiMjuea pjU i leuis cbie's rr'ieui Ptur les locdiiions de location. a*adr ssr La Royal bink of canada Por' au Prir.ce The Ben lier's Toeie 1 l'-st la fo daine de la jeunefse. Toute? les personne L de/raieni aclnter i:n bouteille. L-eii aujsi le tonique lecoaslituan* qui cote le meilleur Aile/ aujourd'hui mme la • ^ i 1 Notre Caisse d'Eparne Aott8 profitons de celle ocemion pour rappeler l population ta ncessit d'paranev DU *w-.*joura.i.u.men.. Hurwm,1 on M saurait mieux fttr m m d co li


PAGE 1

aota,*! an* A*i 4154 Port an Prince, Maiti MIUCTIDl^?10FAHnAillt. ament-MAGLOIRE HHOMIR) 20NTll.ts Quotidien HEDACTION; Ra. Amricaine No. iaw> Jeudi 11 Aot 1921 Les vrits les plus videntes sonljsans action sur rame dis mulliiudes quand elles manquent d'aptres pour les propager. Gustave Le BON mur jnia B y a un demi-sicle ta anangant et ciaaaapt mes jsaci papier, je me ar?i rrA*? de Abraham Lincoln l'E>c!avtge Er L Abolition de • Jeodi 28 ocrent Ce matin, an des ebrouettiere e la com-f En IS la Natien amricain* r-rolion dn s ,| ,, innrt ,4 K . R*. contre ,e !>,,, dnTaVl" SE " prudence mut da lew remPiti* •„, .,T K;„' ? r ce P*' llfe8 un clreu mon,,ce paru occupa alors le i^iivarn.!i T LncoIn eu t lieu, comme S&T " dc '"' $" core U l m8 ("•• 'I enter. comraenc ,„.nt de Nowmb i" 7 '','""""'• '* 1; : "" I, M m wei ta gloire devoir t au ana-t-.l eu l umpe ••d'clater-? Voici TH. ...... .. . ce oui arriva : [• ttoZL. „ f * toMornadeire, le "D manche. 51 de l'coul' Mr ilii. !S !L .-. n o ? dM A GQ y 1 d Pendre nn travailli df.! 1? d r e :C paai d • %  •• %  •. Le voisins g"J.d une Cf r un. faon, tairn, • % m. rciaot H G Serre" # pu.-ir ou I impression: o Avis Commercial Le commerce e: le pub'ic soit aviss quela maison de commerce dite Crnr lesNJf W* yiblie en cet te ville est de pu i .> le 1er Ay il de cette aqn' sous ma direction. Les dbiteurs de la susdite maison sont en consquent? inyi|,s i verser 'atre ip:s mains le montant de leur compte. Poitau-Prince 1 Aot 1921. Joseph GUT1EREZ danSdppOiltiOj [h iV. Saint-Louis Spcialiste dti maladies d$s yiux Mdecin Chirurgien A le plaisir ({aviser ses amis et • %  m^uumsos 6 CM \ l WM" qu'il a uvert saClintque lalluedufientr* (halleBausu>i On %  %  %  % %  '^".?, 3 0 ,a iM 1886 I Cnsultaiions tous Us /'>u. s de 7 10 et 3 5. csiri u'.u niit futter avec c ?u Fo .Si Z PaUQH d tance'COLtrs le d.^embieuimt de "la'dax c"e aSlf^ZH UC r d98 Kjpubuqae. Il tait p.oloudSi;Sute d ^ *<" ** a la 11 .u eur de si terrible respon8a' ,, anI N!VH nn .„ AA me au risque de sa vie1. u av91 t ^, ^llign pour e jjjMer jn-nq p^odiij u qosUo 1 , e ,.„ , <;s,^ ,l,i>u du gouvernemjnravatsus it4r^ti, t^SEz^* qu amheai ou d'aucun au.re gouvif na nVori-n\ -"-.^wiliai occsaiot. netnent dj monde. 11 devait p coil" P f^? 6 loa g*W d r squeut faire soi devoir MeWei 'u\ n. Hu Qou^'nement .i* 1 1 1, -r ^ w ^ t ; A^aifl, mesure uae la* armA* ,1. et en ftCC.p-erls pOdieqoen&M. jfW poetrajauraioe^ea FU, d L. plus tu.te trisut accord a la Sud lai ha-iTv a Ji„ d ~ mmoire de Lmco.n J Z vSii? s^^er pam "^ 0 Ce 1 Jbfteraon Ua/.a. qui avait t rqu 1 esMaves taient vrai dire d^ a ea r '!* d *cel appui p r labott .rival; et qui ne tesaait ja.oaia de j 9 s loyaux del ll'publ.uuu ameV :,oa .?,.'devage. partout o a'.m critiquer ,e caractre et les actions.caine ; tanoTi q e P 8 ura ruaSrJ.' r?? wM ul0 ? tf du ouvernement. di-iuiadv-disaire, aprs la gue.re taiem des rtbeUea. Le Gj?o',%  • ,1 n a'! Utr l c A *• c,rttin8 **'* * : id taiedt reats loyaux a T Union ; fa'Uit djnc bjaucojp de met. aflo j'itMea mesure ne fit adopte .oot le pourrai-jus se -plaindre raifjniablem?Qt. jue comme concessionnaire des ireits d Agns Dufanal, sont crn:ters et dbiteurs l'un et l'autre des valeurs sus mentionnes respectivement rclames poar les valeur* nonces ordonne la compensais 1 oppose par le sieur ri. Dufanal, du quen consquence de ceitcompeu ation, les dues succession* et co nmunaut restent dbitrices du sieur H. Dufanal de la s>mme de G 426. jscen's, condamne la dite Vve R. Camille, comme commune en bient d tutrice lgale e ses enfanti mileurs sus noma.es a payer au s.eur 8 Dufanal la sus dite somma de G. 42**,/3. jusqu' concurrence de sa pat de la e> t: deae ;'soTOit statuer au fond pour ceqoi concerue e st-'ttr Chry; 0 ,tiie Cimillc jus qu'A l'expirat.oi du di!ai pour faire luveutoirc et d!>birer rej lt 8 les ioai-nige; mtts rclara 1 ; par le eur je. rXlfaoJ ,: coidarniie la Vve (-mine. . qualits, aux dpen. -Cilu Ren contre |.M Cator.Ce lui qui CMiamns le d^hadeur rembiurser la dam; Clia R;n, r tou'es Ici voies lgales et sans erme ni ^Ui \ A sus d, te somme de o gourdes pour \f$ causes sus ooa > ; r* jette les dommages iatfte r clami pu la deminleresse ; ac:or it 1 excution provisoire du jug? mat sans caul on ; condamne le in sieur |. M Cator aux dpjos. — Chouta Civil contre Cicroo Dimanch. Celui qui maintien; le "'rjment pouvait il teconuaitto da cession, as spt* ou ...„, ponvait rseooi ,. ix...ien de s ( 3 hantes qualit per. rebelle. te pouvoir d-aaaVrv.r dV nemee eut des Mnoignagea u fa hommes loyaux ? Uien L M fuiMoi, leffer.oo luvii s exprima labeur des esclsves d ; vs.ccootnb'u. \ !" T Al':"\ , •ledureedelarebJlionlioti.il J A P '? ':'" J ^ ^ c W-fpnlm* de ocpeit absolue de prlvii JR.CHEMtT ( La fin Jtmain ) •


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05448
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Thursday, August 11, 1921
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05448

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
aota,*! an* A*i 4154
Port an Prince, Maiti
MIUCTIDl^?10FAHnAillt.
ament-MAGLOIRE
HHOMIR) 20NTll.ts

Quotidien
HEDACTION; Ra. Amricaine No. iaw>
Jeudi 11 Aot 1921
Les vrits les plus vi-
dentes sonljsans action
sur rame dis mulliiu-
des quand elles man-
quent d'aptres pour les
propager.
Gustave Le BON
mur jnia
B y a un demi-sicle

ta anangant et ciaaaapt mes
jsaci papier, je me ar?i rrA*? de
Abraham Lincoln
l'E>c!avtge
Er
L Abolition de
Jeodi 28 ocrent Ce matin,
an des ebrouettiere e la com-f En IS la Natien amricain* r-ro- lion dn s ,| ,, innrt ,-4k .
R*. contre ,e !>,,, dnTaVl" SE " prudence
mut da lew remPiti* , .,T k;- ? r ce' P*'llfe8 un clreu mon,,ce paru occupa alors le i^iivarn- .!i T LncoIn eut lieu, comme
S&T " dc'"' $"core U l"m8 (" 'I enter. comraenc ,.nt de Nowmb i" 7 '','""""' '* 1;':""I,'M"' m
wei ta gloire devoir t au an- a-t-.l eu l umpe d'clater-? Voici
TH. ...... .. . ce oui arriva : [
ttoZL. f * toMornadeire, le "D manche. 51 de l'coul- Mr
ilii. !S !L .-. no? dM A* GQy1' d Pendre nn travail-
li df.! 1?dre :C' paai' d' . Le voisins
g"J.d une Cf r un. faon, tairn, ? m. rciaot H G Serre"
# pu.-ir ou I impression: o qae oe paraissent co .science d -Peuple** en matire
r" -"" UNO ud pBiaiBDl)l
Jmedt, faisait chaque iodr
I apieuie cbllection dWorma-
** la fla de le semaine le
citait serv, chque chose tent
a'mformstwns. Le o Fvrier Wj, il
mpridie Ue ligne qui (mirent :
"Lundi, i Fviier 1880 Ce matin
-i------------------M. J. Medrilly, coneul de Sa Majest
eaHT\l,i0Ui U. robrii!5 ri d'E*P"Be, a, p-r sa circulaire
10 jour auquel f |le appartenait ose, rainai que cela se fai- diplme
^rsusinsi le tait deux foie, une; uqueinent et pon par une seule cir-
"M fois sa production maticulaiie ouverte a l'adresse de Iqus),
i le date d'hier, fait coaoaitre en
termes rellement douloureux le
mort de son auguste souverain...
Peudant les journes de lundi, mar
di et mercredi tous les pavillons
des lgations, consulats, da port, du
Fort Alexandre, taient en berne
M dis. quatre mois environ plus
l id, le 22 Mai, le journal a noua
,---- annoncer la naissance du nouveau
eiiiia t (.aa encore; on ea- roi d Espagne et il le feit dans lea
JkfJ*00*6' e Pur Peu C1U'0Q twneo prcis que voici
JJbli de pay.r IsboneememI
col tatoait tout de suite! Vendred-,21 courant.La Reine
iboe^ dues Aiiai a ex liquei t Rgente d'Espagne a mis au monde
un toi, car le jour de la mort du roi
Alphonse, elle tait euceinte. Tant
**! t one seconde fois k sa repro
- par la littrature du Penple
fW exemple, la vie teit rendue
ta journal, au point de vue du
^ de* apoonementa et de la
iH de la clientle laquelle
ot i'sdmioistration tais* (go
Plus qae reisoanable'. Le sys-
bonnement au mois, si com
s* nos jouis pour les quou
*w-ija4 unes Al isi s SX: I
'Wadn ge#is) de peloi-ci :
f *** numro * la 10e ann*-
i?P parait ce jour. No
mu ^r," de WBouvelei, et les
pfeUI f|QUC;"
V J.'ii un "tant mieux'' qui
a tout
r..., (phuuoioi, ci icr< l'air d* e un cri de soulagement
payeurs snt suspendu^ pour les esprits irrvrencieux qas
'prsent nomrode toatsbm quelque doyte aurait Affleur sur le
j gdoraiemHOt quelconque moralit d ia Hjine Itgente
|ii','ux et Chardoonlres. Com! Mais le irecfai,doo du "Peu
si*tr00D9 da CM localits dji'pie', mais du "Matin" est l qui ai-
^^x annes, ils seront suapen ; tend ma copie- Noua continuerons
.** [(u de ce nom'-o lia ne demain, ou uj autro jour,
*.* nl/eagpot leur rede
' us auront le plaisir da yoir
Jpma publis elle chiffre qu'ils
"'en regard des dis nous
rHSfor'3 Cffmi-oi : .Les agents
jogaoe et de iAoaei-Veau. qui
* Jiais remis an centime &
wraiion dq Peuple*, sont
i.i! iu[* Prochain.
ainsi emre lea ahoacf et les
ith.. i0^1"0*1 eeesouffuit dans
^"e a l'argent. Le courtier
'ai u*?1 contime et l'aboo-
iaw.l,?it.PM ^mouvoir par
f^ces do ledrainistratloo ; k
^ eaotinusii I A re aervj laia-
^J- U soin do se dbrouiller
'f1 Pai moine de coos-
^SaJaeVSrinformationi' el
'detra 1* i*u'r'. oo conti
ffejy-in."l.alleuement reusei
vaini H projets de conciliation,
les E-ats du Sud refusrent tout
compromis
Au commencement de Fvrier 1559
le I rsident Lncoln se reqdit
Washington Sjb no-nbreux amis et
voisine de Spnnglieid ( lllincii ) Pi.
cou.pagnreut la garu du chemin
de fer ; et l, il leur adreass des pa
rles mmorables ; J, ue sais pas
uuand |e voua reverrai : un gevoi
dj SSt oontl.to plus urg-'ot peot tre
qui fat lain-is asrgn a nue un sutie
citoyen, depuis vV*anmgtoo il n-eu
raitjamale rusu le remplir sans
aide de le Providanco divine sut
laquelle il avait toujours ceoept.Je
aeos que je ne puis russir, a mon
tour, sans ce mme divin concours
qui me soutiendra, j'espre que
vous, ui?s auais, vous invojuerex
cette divine influence avec lauudile
tout succs est certain."
Aprs ces paroles pieuses ot gra-
ves, Lincolc se prpara l'accom
pliaaemein de sa lourde mission. Ii
n'tait ni en nousisste, ni sentisaeu
tal msis i| aveu toujours t un
citoyen t. as pratique ; il teit un
elt help" asaisuntde soi mme
La osture l'avait dou de 1 humoui
des amricains de I ouest des Etats
Unis ; il lanait Furfois de ces trait
carac:riatiquea ie8 nteilocuteurs
A premire vue sun apparence nt
produisait pas une ira^r ssiou favo
r*ble-Il s-oabiiiait sommaiiemeui-
il tait expditif et txewpt des fjr-
m^ ordinaires da Peuqae.te S<
mouvemeois e aient peu Kfacieux e
sa ligure rudimeut hculpte, pluii
truste au repoa exprimaut viaibi,
ment ses arrts au sujet de ta
itiisciin dd Chef d Et^t-
Lt eiinaiion politique des Etata-
Uu.s l'tlf.aya.t. S0J lection p*r uns leVmuirtms
mi jolies ballt. ouiiUU allai, entrai forant j, fies" a
\udiences des fo luillel a, 4i c c, j
Aot 1921 du Tribunal de Paix
de la Cipitale
(Section Notd)
Alphonse Xintus mntre Vve
B. Camille. Celui qui donne au de-
"odeur acte de son acquiescement
r'Utif i la nu'lilde 1a saisie arn
du 14 M.i dtro'er fit *e motif pir
lui oeoc ; dclare nulle et inop-
rante h dite saisie-irrt ; statuant
au Dnncipa'.condamne la dame Vve
C.mille. as qualits.l payer su sieur
Alphonie X^atus. priftn sa qualiiA
de cessionnaire de B. Dufaaal, la
somme de G. 400, montant pur et
impie de la cession dont s'agit ce
pour les causes y s ipules, sous'pr
ud.ee des intr i lgaux qui IOnt
de droit ; condamne la dite Vve B
Camille, s-qualits aux dpcis.
Bliot Dutanal contre 1 Chrv
Sp01,??VSlniiUe:J2OVve BorCeU*
Cimille.Celui qui donne acte au de-
mandeur de sa renonciation aux
chefs de Psrreiate et de la condam-
nation soidaire des dfendeurs re-
jette les fias de uon-tecevoir seule-
ves par la dame Vire R Camille et
e sieur C Camille, <-qualits sas
noncs ; les dboots de leur de ne in
ji recoaventionnslle en dommages-
intrts ;
comme 00e ane "d sgressina injusi. I Au fond' dlt e* dc'are que les
H Je*. Il ne pouvan douo reco |:onifIlar,aul ' saceexsion de feu
uaiire aucun gojveruemeot ou avoir I8- Camille et le sieur B Dufanal
JeH ,elat0' of:.ellsa avec de giasaot tout en son nom personnel
ce
. -igenta des confd
res dclarrent formellement su Se
crtaire d'Ktit Ssward, que les su
Mata du Sua s'taient dtachs ds
1 L non, et tonnaient une nation
ndpeudaote qu'ils taient veuus
a Washington pour User toutes les
juestiona rsuliaat do ce.te spare
tio.i ; qu'ils dsiraient ob enir une
eutrevue du Prsident lincola afin
d etuamer les ngociations dont ils
taient chargs.
Mr Sjward, rpond t immdiate
ment; a cette cofpmuni-atwn. Sa
rponse tait soigneusement rdige:
la rdaction taient en teims cal
mes et mesurs, mais trs clairs et
d'un ton dcisif. U dclara qu',1 ne
couvait reconnatre les v ementa
lu Sud comme ligtimes ou une r
volutioo de fac o . mais plu^
agents duu nouveau gouveruemsni
dans les Etats du Sud. On dcou-
vrait dans ce texte prcis, le but
fixe et inaltrable des populations
des Etats du Nord de maintenir IU-
uonconuel imptuosit des Etat*
iu Sud- Les ambassadeurs decu*
Jurent retourner dans le fcud.
Les pieparatila de guerre des
E as confdrs Urrains, ils com
meocreot I offensif,, en attaquant lt
rort Sumter i 1 entre de la biie de
uharlestqn- Ce fort pouvait leis ai
lougemps coitieuue attaque, m-
ytnuant une gaioisjj sifdsaniede
muniujfia et de protlatOai appr*
j.ies Mais le fort a eoa'.eoait -jt
io.xante dix, nooimee, q iU peu di
nunitious etde pro/iaioiis. Il tait
commande par Ih.Toqua Maior Au
lerson, q^i dt capuuler avsc le-
Honneurs d-i la guerre, ai.fs que h
1'J J J1'ful r4aU eQ IU"K'. 1u-
CjUi reitaient eucu e
a mar travers ie>
Avis Commercial
Le commerce e: le pub'ic soit aviss
quela maison de commerce dite Crnr
lesNJf W* yiblie en cet te ville est de pu i .>
le 1er Ay il de cette aqn' sous ma
direction. Les dbiteurs de la sus-
dite maison sont en consquent?
inyi|,s i verser 'atre ip:s mains le
montant de leur compte.
Poitau-Prince 1 Aot 1921.
Joseph GUT1EREZ
dan-
SdppOiltiOj
[h iV. Saint-Louis
Spcialiste dti maladies d$s yiux
Mdecin Chirurgien
A le plaisir ({aviser ses amis et
m^uumsos 6 CM \l WM" qu'il a uvert saClintque
lalluedufientr* (halleBausu>i
On _-
'^".?,30 ,a"iM
1886
I
Cnsultaiions tous Us /'>u. s
de 7 10 et 3 5.
csiri u'.u niit futter avec c?u Fo .Si Z PaUQH d
tance'COLtrs le d.^embieuimt de"la'dax c"e aSlf^ZH UCr* d98
Kjpubuqae. Il tait p.oloudSi;Suted^ *<" **
a la 11 .u eur de si terrible respon8a' ,,an- I n!vH nn . aa
me au risque de sa vie- 1. u av-91t ^, ^llign
pour e jjjMer jn-nq p^odiij u qosUo 1 ,e ,. ,.......,
<;s,^ ,l,i>u du gouvernemjnravatsus it4r^ti, t^SEz^* qu'
amheai ou d'aucun au.re gouvif na nVori-n\ -"-.^wiliai occsaiot.
netnent dj monde. 11 devait p coil" Pf^?6' loag*W d r
squeut faire soi devoir MeWei 'u\ n. Hu Qou^'nement
.i* 1 1 1-,-r^w^t; A^aifl, mesure uae la* armA* ,1.
et en ftCC.p-er- ls pOdieqoen&M. jfW poetrajauraioe^ea fu, d
L. plus tu.te trisut accord a la Sud lai ha-iTv .a Ji d~
mmoire de Lmco.n J Z vSii? s^^er pam "^0 Ce 1
Jbfteraon Ua/.a. qui avait t rqu1 esMaves taient vrai dire d^ a 'ea r'!* d*cel appui p,r labott
.rival; et qui ne tesaait ja.oaia de j9s loyaux del ll'publ.uuu ameV :,oa .?,.'devage. partout o a'.m
critiquer ,e caractre et les actions.caine ; tanoTi q eP8ura ruaSrJ.' r??wM *ul0?tf du ouvernement.
di-iuiadv-disaire, aprs la gue.re taiem des rtbeUea. Le Gj?o',- ' ,1na'!UtrlcA * c,rttin8 **'* *
: id taiedt reats loyaux a T Union ;
fa'Uit djnc bjaucojp de met. aflo
, j'itMea mesure ne fit adopte
.oot le pourrai-jus se -plaindre rai-
fjniablem?Qt.
jue comme concessionnaire des
ireits d Agns Dufanal, sont crn-
:ters et dbiteurs l'un et l'autre des
valeurs sus mentionnes respective-
ment rclames poar les valeur*
nonces ordonne la compensais 1
oppose par le sieur ri. Dufanal, du
quen consquence de ceit- compeu
ation, les dues succession* et co n-
munaut restent dbitrices du sieur
H. Dufanal de la s>mme de G 426.
jscen's, condamne la dite Vve R.
Camille, comme commune en bient
d tutrice lgale e ses enfanti mi-
leurs sus noma.es a payer au s.eur
8 Dufanal la sus dite somma de G.
42**,/3. jusqu' concurrence de sa
pat de la e> t: deae ;'soTOit sta-
tuer au fond pour ceqoi concerue
e st-'ttr Chry;0,tiie Cimillc jus
qu'A l'expirat.oi du di!ai pour faire
luveutoirc et d!>birer rej lt8 les
ioai-nige; mtts rclara1; par le
eur je. rXlfaoJ ,: coidarniie la Vve
(-mine. . qualits, aux dpen.
-Cilu Ren contre |.M Cator.Ce
lui qui CMiamns le d^hadeur
rembiurser la dam; Clia R;n,
r tou'es Ici voies lgales et sans
erme ni ^Ui \A sus d,te somme de
o gourdes pour \f$ causes sus ooa
> ; r* jette les dommages iatfte
r clami pu la deminleresse ; ac:or
it 1 excution provisoire du jug?
mat sans caul on ; condamne le
in sieur |. M Cator aux dpjos.
Chouta Civil contre Cicroo
Dimanch. Celui qui maintien; le
"'rjment pouvait il teconuaitto
da cession, as spt* ou ..., ponvait rseooi ,.
ix...ien de s(.3 hantes qualit per. rebelle. te pouvoir d-aaaVrv.r dV
nemee eut des Mnoignagea ufa hommes loyaux ? Uien L m !
fuiMoi, leffer.oo luvii s exprima labeur des esclsves d ;vs.ccootnb'u.
\TAl':"\ ledureedelarebJlionlioti.il
J AP ' '? ':'"J^ ^ c W-fpnlm* de ocpeit absolue de prlvii
JR.CHEMtT
( La fin Jtmain )


Ll YATN

Parisiana
JLIT1
Une volont
William Farnum
tuiree G- 1
dbut octroy l'aulifnce du 28
luia dcroier contre le dfendeur ; et,
jour le profit, le dclare dbi'eui
pur et simple des causes de la saisie
piatique la requte de la demao
tsrcssc, s-main* du dit sieur Ciq-
100 Dimanche, sur la sieur Orvil
Michel, en qualit d'employ 1 la
boucherie du sus dit sieur Cicron
Dimanche condamne ce dernier
payer uns tenue m dlai la dame
chouta Civil la dite somme de b.77
montant des causes de la saisie du
) Mai dernier ; accorde l'excution
provisoire de ce jugement sans eau
tion ; condamne le dit sieur Cicron
uiimanche aux dpens,
Valcina Alvars contre Justin
Pierre. Celai qui reoit en la torme
1 opposition de la acmanderesse au
jugement de dfaut dont s'agit rendu
.outre elle au profit de lustin Pier-
re; an tond, rejette la comparution
peisotnelle dont il est ci-dessus
question >' rtracte le dit jugement,
mais seulement quant au chef de la
condamnation sans dlai; accorde
lopposacte la facult de se librer
de la dette, soit 200 gourdes, mon
tant de l'obligation dont s'a g (, par
des mensualits de 25 gourdes avec
clause pnale ; maintient tous les
autres chefs du sus dit jugement de
d m.re xcuiion i condamne l'oppo
s.me .ux dpens.
( Louis MaWal contre Molire
1 Florin. Celai qui donne d;aut ton
I -re le atieajtui, it pojx k piont, le
'condamne a payer au demandeur
par toutes les voies, mme par .0 ps
et sans terme ni dlai la son dite
somme de.100 dolUrs, mon'aot du
bon a ordre souscrn,avec les iotits
lgaox ; fixe trois mois la du.e de
la contrainte exerer en cas dr non
paiement ; jrdonoe 1'excuiioo pio
visoire sans caution du jugement :
commet l'huissier Calypso 13* aille,
de ce sige, pour U signification
avec commandement du prsent ju-
gement ; condamne en outre le d
tendeur aux dpens.
Vve Parcher Lesps contre H.
Ryan.Celui qai djnne dfaut contre
le dfendeur, et, pour le profit, le
condamne payer i la demanderesse
par toutes les voies de droit et sans
dlai la dite somme de 13 dollars
or am,pour les causes nonces, con
damne en outre le dtendeur dtail-
lant aux dpens.
A. Barthlmy contte P. Paul.
Celui qui condamne le dtendeur i
payer au demandeur la dite valeur
de >oo goutdes, montant de la cran
ce reclame ; lui accorde la facult
de se librer par des mensualits de
jo gourdes, avec clause pnale ; ac
corde l'excution provisoire du pr-
sent jugement, moyennant caution
i tournir en cas d'apoel seulement ,
ordonne la prsentation et la discus-
sion immdiate de la dite caution,
conformment au voeu des parties.
Silencieux loseph contte Cl-
ment Maignan. Celui qui ordonne
avant-dire droit que le demandeur
fera la preuve par tmoins des faits
par lui articuls daas la citation et
i consigns au procs verbal dont il
'fait eut,la preuve contraire rserve
'i la partie adveise dit que les t
'moins seront entendus te lundi 8
du courant trois heures de l'aps
Iraid parties prsentes en notre au-
idience pour, aprs la dite enqute,
tre par le ttibuosj stit j* es qu'il
appartiendra;le uut ans LUllemeat
nrjudicier i la comparution p non
elle de* parties sollicite par le ac
tendeur-- dp?n* rserv-.
Dr V. Bouchereau contie SDo-
tresoe. Celui qui donne detaut ten-
ue le dtendeur ; et, pour le profit,
le coodamue A p?yer au demandeur
par toutes les voies de droit et sans
dlai 1 la sus dite somme de 40
gdes pour les causes nonces ; 2 '
celle de 20 gdes i titre de domma
ges intrts accorde l'excution pto
tisoire sans caution du jugement.
Tulli Augustin :outre M Pierre
Louis.Celui q ii dorme dtaut contre
le dfendeur : e pour le profi', va-
lide le cojg dont s'agit : du tt or-
donne au dfendeur de vider les
lieux sans dlai, de les remettre en
bon tat de rparations locatives et
de piyer les loyers chus au 20
fuillet derniei suis prjudice de ceux
chus depuis et choir; coodamne
le dtendeur dfaillant aux dpens.
Ceite semaine ont prt serment
comme ronJ de pouvoirs de cette
Commune:
Vly Thbaud, Emmanuel Fran-
coeur et Flix Cirri.
Panama Kailroid
Steawship Litie
Bureau de l'Agent Gnral
Port au Prince, le le 1 aot 1021
Bulletin No 84
Les chargeurs soot pris de noter
que le steamer -'Alliance*' est etten
du Port au Prince le Ciistobal,
canal zoae, le lundi 1? aot ltf2l.
Lee permis d embarquement seront
dlivres pour le fret destina ion
de New York et des ports Europ-
ens, sur la de ma ni i faite & ce bu
reau.
Ce vapeur laissera directement pour
New Yeik, dam l'aprs midi du lut
me jour.
O.B.THOMBSON
Agent osuerai
((Les Extrmes))
Devant une assistance assez nom-
breuse a en lieu. a Parisiens, la deoxme des Extrmes,
la nouvelle comde locale en deux
ect?s, donne par u cercle L'Elan
Au dire de ceux qui avaient assist
a la premire reprsentation, l'A-
sile franais. C-implication apporte
aux scnes des deux actes, tout en
corant, le rire a beaucoup nui
cette comdie qui, aimplifie et ra-
mene anx limites de l'extrme bon
goit, irait au contraire, de succs
en succs. Bobo te (naturel; et sur-
tout Luzincourt ( tenancier d'une
maison de jeu, trog impayable) sont
deux types qui- prsents avec so-
brit et sans cette rptition inter
minabh des minea traits piqusn's
perdant & la fin de leur intrt au-
raient sur notre scne un succs ja
inaii connu, pour ayor t pris dana
le peuple et sur le vif.
Si une plume experte avait la
bonne ide 1 aller la mme source
chercher ces modles, elle ferait de
cette vaste satire de nos toobure lo-
caks et de notre tat social attristant
dans son contraste frappant, un ctiet
d uvre qui rvolutionnerait not.e
ttieatre nstional, parce que le but
moral vis n'a jamais t encore en
vissg dans cet angle qui consiste i
montrer mme toutea les laideurs
qui grouillent a la vase de notre
c1 elle sociale- La substance satin
que des Hommes nouveaux" 11 est
rien ct de celle plus tendue et
plus piquante encore de Les Ex-
trmes' qui, au second acte, tien-
nent un pu du "Flagrant dlit".
C'est dommsgu que cbtz nous le
dramaturge, jeune ou vieux, dana
l'intrt de l'art et pour plaire tout
a aime paa prendre conseil du
rublic expert, ni accepter des indi-
:atiooa de celui qui juge ..
Si les auteura des Extrmes avaient
Ju moins le sens de s'arrter i point
de Pauluz Paul- ils l'eusseu'.. pour
Uatch de bue
Parker Il a t annonc*,u'U| ^
ces deux boxeurs sors haT
i t heures du soir i Q Jv
De. paris ont t mme ei
notre avis on aurait pQ
lglemmts fia que lept(
i quoi s'en tenir sar les 1
le ces exercices juiquia jj,
B
Impt locatif
Nous avons appris a,aetei
contribuables n'ont pu nZ|
quitt le montant de leurs iis|
catifs pour l'exercice es coutil
gr tous les svis et dlais asj g
ont t accords,ils s'obstinentil
pas vouloir se mettre en iiik
Oublient-ils que Uloiestlsoj
et qu'on peut dcerner cooWu
une contrainte demandant mj'
de paix leurs condamaatioss.
Nous penseroos qu'ils nesta]
tons pas poursuivre afca de sa
voir payer l'amende prvor
ce cas.
perler comme Me Cabcht, 1
tout aimplement.
La veine qu'a le Doctear
rencontrer encore que des ja
ioesprireeots qui. l'on avre 1
debout, ne voudront pins li
cher? Ce re domrasg), car 1
noua intereseona la nool
mdie, ce n'est pas par d
ment : elle a uo fond qui
resse et que nous voudnosi 1
dbit rasaer de toutes rn
mutiles et de toutes ces
d'rudition des praticiens est
qui prolongent iuutilemeot Ut
acte et diminuent l'Intrt
de la pice.
MM
NOUVEAU BAZAR
Ancien Local American Foreign faanking Corporation
Rue Bonne-Foi No 228
"7J FAISAIT EH TOUS GRUES:
Parfumerie, Toile fine. Mercerie, Quincailieri
Literie, Argenterie, Tabac fumer, Bonbons, Gai
nitures pour Ro e, Savon Toilette, Chaise, chocolat al
SOrli.AHTICLES POUR : Dames, Hommes, modistes
cordonniers. Articles maills.Paraplui*-s,Peignes et foi
chespurecaille avec pierreries,chapeaux,crpe georg
et de Chiue.
Tiix et ot
Pi x en or
Pr'i en r
Phi ifi or
Chemise blanche pr hotr.tr.il pttiSTC C.svate1er;- ?"* <-h;que
pl'sse pour homme 8 BC blanche ... de ceuern
7 '> Ciava'e large bla" he et noire
1 Uj v*vi eoia la do> 1 lot
1 tiOl P<*imb"sch suprieur I tape
p lisse pour homme
Chemise sole couleur pr hom
couleur de 9 dol
Chemiset'e pour hom sup.
Chemisette tricot de t Mi OU
Cbeoee tte pur fil mei cet iesr lhauaf>tte soie cou pin f dz 4
luapeaux paille Un assortiment
choisi bonne qualit de S dol 0 83
Chteaux Panama sup dp 90 a i
Chapeaux laire assor'it in 3 t
Chapeaux feutre coul d. 5 3
Bretellea Police douz%ine I
Brele Us Pisident chaq 1
Bretelle pour eufanl douzaine
et Ininre vrai coir chaque
1 lpe de Chine sep tieRus ang I
C'ne G^orze't- niaorieur 1
Un rsortiment choi*i de crops,
on tri avra to"e* le- mmocov
Satin r uance dittreota l'aune
Tapn'ine soi oool nuanc d f
Ser^ nuance dlfTrtO'f I aune
H U' f oie cjnieui I auri->
'Voile h Votif uni I aune
Voie couleur nuarc dlrTrtbte 0
Sc S main satin brodA cuir 2
tlen's pour dm, richo assoit,
'Ganld pour bomrae *
JO Jartelle soie coul Ustic larg aun 0
'J*rtelle soie couleur, l'aune U
50 Bguin poor bb et tillette
50 sa m bord velours, riche assort
50 7i) H 1 ut on a pressO', 'a ^ro^se
Ag'sltes la dtu/.i.ie
i
M> iicloirs TouUrd sup douz
bjq afnnrhelri taux foulards doill
yj Mot do'rs biens d^i z I
$q Mo"rlio>r bapti' la d^rz^o 4
ri0 Jouc,,0'r de poche larg coul "i
40
40
fin M conl eaaortle de 1 dol 0 JJ *c main velours brod satin 2
Jarretire pr hom soie roui t JJ C I main coir
Jartetiie pr hom saort.dt 1 0*{ Forte monnaie pour dame 1
jarrtHf) e pr coUer eufant 0 15- Forte taoopaie Mortde 1 dol n
M Miclio r soie couleur un a-HTr
Hmen, la d urine M
Moorta *Jr fantaioi-* b od H
Ed Kbrd'a la tr'oe 7
"0 Fil AMa; h g oase '2
40 Fil brianr rj30, 'e paquet 0
Fil n p-inf", m hre 1
*) Aiguilles a coudre an. mille 1
Eaiogles cheveux 11 mMi 0 fO,
floglaj de sret No 3, 2 1
80 la m s^ 0 DO
40 Kping edi F^et noire 0 50
iPe'gie cor^e argisia la grosse 0 2:^
I Peigne dmloir, la douzaine 2 50
HO Peigne caille, U douzaine 1
HU Peigne asanrt chique de 9 60 020
101 Peignes Fouches pu*e caille
|avec plerrer es, as*, choisi de 3 0 50
50 Cili"! fei, !a grosse 6
I
Sivon Colon I. Dav Kum Colo
goe Boqoe, * doiudne l 60
Sivon Glvc ri it Cash ere Boo
q >er. Iadoozv"e 1 60
S*von a'as'tt RiM-^n acgUls
Roaj de mon r've Violet Leoys
TabirS^f.rla'i Jla-c Sig?t l'E-
toile le Ki'o '2 ;o
nger fr8 Hanao, LcVkr. Strik.
Happy Bllt, (-nr. |A n-^n' 1 n
Cigare't.; (typUenoee Su igh a
le paqo't. mj*
Papier fin couleur Ja tji
Parapluie assort chtqjj r
Lscet 40 pouces 0,r
Jaune, la grosse ,. |
LicetrondSUpouceiBO*.
i jti.Mt la grosse b^
ToilevJileleslOOtBi*
Pommade Crme wjj
, Pomme Ml de M*^
Essence llieile'ce. JJij,
Ean de quinine. toJg7 j
Hnile quinine. d;2tW*l
Ev'rsit concentre, saw
'&?
20
25
tr? rich^- le fl^o*
B arnlts srcrs un ijA!
k frais, la boite da'1^
I Faux de joie Spi'W^T
, Brosse pour cheval. &*
Broase dent-, chtqoj ,
B-oa-o roor habit. < \
;lr03

.
LE MATIN
T"
e dfs Mal houx Avis Important
} l*rchie
reloue lemps on perle
2c cet importaot travai1
ermiliif d arroser uni bon-
^i II plaine de 1 Arcahaie.
ci de cet endroit s'in-
ifircoop a ctt'e uvre
i-bliquf ; ils en sauront gr
' J__T
.. de Travaux Public qui
_lTioiU pour amliorer leur
'k l'oublieront pas non plus
|. latontant qui, pendaut
,eiit les travaux a trouv le
U Iwr permettre d'arroser
sans di continuer. Tou
___i ne pouvons passer sous
fiaequesion de grande ira-
qoi a tonn mme les
lubiisn s de l'endroit qui
^mconnaissance en la ma
[ftotl emploi de chaux mlan
'lorneni pour la con-tructioo
ligoe devant supporter ud
[ina considrable,
lit nous la prtention d'ensci
tique ce soit qu'en matire
|se les chaux rnlacges au
peuvent convenir, c est
are. Nous comprenons que
tt conomique on voudrait
les dpenses, mais qu or
ait qu' la premire grandt
lavail ne soit pas emport.
travail durable luoissart
a scurits voulues qu'il h ut
rtdtl.
irtement des Travaux Pu-
manquera pas de faire for
ttnl'occuren eifin que corn-
ieo bassin gnral de la Pian
Iligne des Matheux nait pas
I pareil.
j M ssieur les nc'a'res et le public
l**i gcnul om avise. Hu uue ii a
tance en Simula ion a t introduite
m Tnounal de Prem re l*Hrr
de Poit-^u-Prirce, i la req e du
soussign, Me Fe-na^d Lercy, ags
sant en sa qualit d tuteur d*ut uu
mineur Camille Bijou,c dern r h-
ritier de Monsieur Caiu te B jou,d-
cd dernirement a Poil-iU-Fr.oce,
en vue d'tablir que deux im-
merb'es l'un en fonds et H isses
et l'iltfe en r.ue proprit, situs,
le premier l'angle des avenues Ma
gloire Ambroise et LsthurDucheine,
Port au Prince, derrire l'exposi
tion.a l'endroit anciennement appel
Habitation Basteau > ou clin cen
times et le stcoad l'avenue L fleur
Ducheine, ont toujours appi'tcnu
ieu Crpxe B jeu et dpendrrt ac
tuelltment de ;a suectsson nco e
que lact de \ecte se rapioitsnt a
ces biers soit au nom de la detxoi
selle 1-orlune Lspinasse tanie et sim
pleor.ent p t uum de t:u Ca|use;
Bijou.
Pcit au Prince. U to * Iftaf '.
P, 1.1 ROY
d, s biens
allemands
A VIS
Les abonns du jjurn il qui
n aurai ni pas reu temps tairj
numros sont pti/s de produire
Uurs (bfervntions sans ri tard
}'or? au-Prince, S Aoii 19I
in le l
Piire nos A bonts et Cl'enr
e adresser, railir d'aujourd'hui,
pour tout ce qui concerne l'admiris
trrtron du |oumal nct>e Directeur
qui :iul signera les quittances 11
nus pour abonnements et iaser
tions.
Poit au Prince le io Aot 1921
suspendant la liquidation
901 allemardes squestres
cemmi'sion spciale carr-
e cinq me se b-es rhas du
ttde la vnfkaioo de tous
et document* d* la 1 qui
1 et des ccmrtes des Squestres
1rs.
P'emiers rommisfaiees
Dei&bres de 1 016ce de V
|lin et de compensation : MM.
Barjor. et H. Alexis. Deux
Il membres leur ont t ad
Mr Pricls Tessier et Mr
idtDilva.
rapport de cette ce omission
fil rtmis dans un d'ai de
1 i compter de si date de
ien,
lf
trieur t Mire Ciment Deoiz
'Mme Joaepb Andr*, Mr et
leery Cajos> Mr et Mme Julea
.Mr et Mme Victor Andr et
1 autres parents remercient
Mjwreinartles nombreux assit
'flr ont tmoign leur sympa
Itocmiou de la mort de leur
b Adolphe Maggiolo
prient de croire leur pro
'pitito.de.
Bvue
des Deux Mondes
M tue d Lniverntt. Paris
SOMMAIRE DP LA LIVRAISON DU
15 JUILLET ieat
Le beau tle Dernire partie,
Paul Bourget de l'Acadmie ranai-
' Dt'res de Rabat (1907). Lyautey
de l'Acadmie franaise.
Silhouettes contemporaines. '-
.^te et lean Ih-raud. Fidns.
Le chemin du Salut. Gaudia*.
Dernire partie, Henri Laved^n de
l'Acadmie franaise.
LExrostoa de Bieibich, Henty
Bidou
lean B L Fon'aipe II. Les pre-
miers pc-n* s Andr Hallays.
Esquises d' h vie Sovitique.
( Dixime U tire de ltrcgridj. X.
Pouriedeui t me centenaire de Wst-
-eau, R.-D L Siaeraine.
Revue scir-t fiqor. A popos de
boxe. Charles Nordmann.
l>b n la Comdie Franaise Rf-
Doumic de l'Acadmie fraciise.
Chronique la Quirxaine His-
toire politique, Raymond Poincai
de l'Anmie frariise.
PRIX PE L'ABONNEMENT
L'ii u Six mon Trois
1 Dr et Mme F. Armand. Mlle
Armand, Mme Le m Denis, ^
I Mme Lync Denis, Mr et Mme *hm $**
"1 Armand, Mlle A c gle Laro- rw ** Numro
tons lee autres parents re-
i bien einrrement tooe ceux
ont donn des marques de
Me I l'occasion de la mort
(.regrette Vve Durc Armand
[Prieot de recevoir l'expresaion
" profonde reconnaissance.
tr
aitr.jo
if t.
Pari, Seine
S--Oie o lr
DmFAinumTS
et Colonie Franaise* M (r. 44 &.
( jo- I-.range* J rraM
Pour gurir
OU >w
COH6T1PATION
. 1
ornire heure
1 Bomiot de mettre sous presse
Eli "Ao f*" mettait en moi.
fjwr du Bord de mer.
rnojencment d'incendie ve-l
.1er dans les dpota dp
* > MM. Geetjene 8c Co et
Jte 'eint, grce eu coucourr
ll* t* tous. Quand lee porc
rW^^ani sur iea lieux, la be
EJB.l,,|t dj faite. Un bon point
*ur Jmpreesernent
EiaA':a*8 OMataioos,
IL SUFFIT de prendre
rtsaa *o vc" r*"3**
toif' ajsjilPSJ .*"
oie punit du Bnl
1471rueduPaub8t-Denis.Prl
Mais U laut eiiittflw vntables
blanche
,mi ont tut ta,t
c*acn. eaeaaessa m asa
taur <
DEHAUT PARI
trU SMBSSBeSe imprima " n0"
ont tr

Panama Railroad Steamship Line.
Service de fret e de passagers
New-York Hati
Port-au-Prince, le 1er S plembre 1920
bPre' .*>! p j ditions directes pour l'nglete to> ^i IFuio ^ pi vic<-ver5a. Connexions le
A.'^aux Ntw York. I e plus rapide rt lJ "'s ilir>n service di et pour 1 Eurore. Adresse
!tl' E. Paferron, Gnral Freioh' Agent. 24, i>iat Strel, New Voik <1 ly. fret payable
I .>tinatir,n l'exception ifii Miel
| Un dpart par semaineH-^ New York diiecternent pour* Po*t sn Princp et un autre par
mois pour tous le* port d'Hati, Seulement pMMfS ,>ont nos A%'i U dans le* principaux pors d'E rope el (Y ngl (ene :
\nngletHrre, icn*se "i Jwance :
MM. G.W. Shelden sf Co, 11 % .lame* Street, hiver-
\pool, Etytnd
openhague, D tnemark .
WAf. .EBondix A Cof ^/, alhgade, Copenhague
G en 8 Italie .
MM Henri Coe 4 Clerici, Piaxzi S. Matteo.
15 Ce ni s Italie
Chrhtiania Norvge :
International Spedilionsielskap, Christiania.
Humboury Allemagne: H. Vogemann, Hambourg
Uolh* nbourg Sude :
ISiodLh Express, Gothenbourg
\.t service de Panama Lioe rt e New-Yok et Hiiii, en vue des ar-aogmeus qui sont tai'S
sera d'une utilit considiable, et est la voie h plus rapid: pir liqu die vo? marcruadis:^ rsuven
et ri expdie
les connaissements couvrant fr* poui* New-Yo-k av::opijn; de livraison soit Londtee
le Havre. Bordeaux ou Anvers seront livr
0. B. THOMPSON, Aga%srsSu
I
B iZK METROPOLITAIN
Maison de confiance
Angle des Rues du Peuple <% Dams Destouches
Port-au-Prioce (H&i'i) j
Nous venons de recevoir par le
sleaierGoelbels))les inar- '
chandises suivantes;
Biscuits de la Nationale Comp
Royel Lunch en gros ferblenc
Soda Export ( Biscuits Soda )
Malomar en prquet
l.oma Doone en paquet
Tokene
Th
N. B C. Sod
Saliioeu
l't'ocoiats Wahei a 25 centimes le paquet
L'neede Biscmt i 15 cao'imes le peqnet
Uoeeda Lnrrh 15 centimes le paquet
10 varits de chocolat Wbitmana
Pommes de terre
lignons
Frooaege p'e graive on prix spcial
Uromage Gruyre un prix apcial
Pointe d'aspergea
Bouillie de mais
Macaroni & Spaghetti en paquet de 1 livre
Shredded Wheat
Savons Life Bucy
Pige Sches *
Pches sches
F runes sche*
Abricots eeca
BeJalns sane ppins
Glatines
Caviar
Papier hyginique, etc. etc.
.
.....;



:
i
t
j

:
r-
x

~


' F MATTN
tUhJo
in
m tien ara

1
Vaillant # Lionel
Agents centraux pour Hati
1720, Hue da Magasin de r
^"""^""^'iNalioiialFire Insu ance Co ol HarlW
rJabacsdelu Rgi
franaise
Utjrwcourcnts tant rduU'% sa fordrion e* ce propv des chiffra ont o
n partir de ce /our. Le Set ferlt']^ est merveill ux, U -* '
iintrtrur Papier Blm est en verc avaient assur leurs i
/ /. 'il /?.-,,...;. /. f i. .j i /-*._ .
/* ; l i ii'i'i .
les escomptes suivauts seront
accord* :
De -J <) 9 Kilos ; mo
Ce \0 h kilos S 0/0
Partir de i>0 Kg. U 0/0
Il (Si arriv un petit lot de Co
vural ordinaire Gdes \V le liUoo
e ihde 0,75 le paquet-
Port-au-Prince, le [4 aoiV f92\
Va gent Spcial, E R06ELIN
anniversaire
, "'" l'm mimiques
ma'/soi!!; 6UrS V,rf6S aUX ******* 1i

iss:-iezdonc vos immeubles ]a
National Fire Insurance
Company ol Hartford
chvZ-VOl'S de ilfmirHnr Imu l.. _____!__
pppu.s tout ua scie
Le N'ondc fait *m dlices
h'Hou de Floride
Dg
Mnrray & I aum;
j O *r-M q .**''' nr fu ra. jooit d'uDe grande vogue copn *. 1
, ploi d"f monde entier et aon adaptabilit gnrait n' 1*1
Le parfum universel
Ac cur lune ce le "'nw ai>" *"* r.detu *v.c, uar n.
rafrachissant employ soit pour ,^IB|
Li louffitD #u it* ban
JnditpensMe pour combattre toutes /j^--.
Universe Jement agre, lui aassi'^T
Tonique Oriental
POUR LA CHEVELURE
^'bt upp f rpr,n >n jrbfe et de cor.fliocH lourconM
>ellir Vt chevaux H leur donre du liiffe et ne wbd 1
Nourri ssot Jea raeine. il stimule la croistat.ee- Ses elf'ii'
Okl r rompt et remarquables. ^
il fai t d'spe-raitre les pcllicnlea t relarde l'appr r^DM
Lvnman tir Kemp,I\eiV'York
Propritaires et seuls t'abtiutnts
A. Victor Gentil
Agert.T;Gnral pour Haiti
, .%
Pharmacie F. Sjouj
Angle des Rues Roux 8t du Centre,
2 MEDAILLES n'ARGFNT EXPOSITION DE liRUXELLBl
Drogueries, Spcialits Chimiques et hannavutiqim
Pi oomis franais et amricains.
P'naraiion fe on tes empotes mdicam'n'rbvs q
[V,ectsbf8. Spcialits : Srum n*ros nique Simple et M
kjniiynRAGVHk: Srum d* JWorari, remflsml lesP|
t aicilitiu de FerrierM Hodin. Il a toujours en stock JVe|
Sirop Pectoral h,ll\jr de Pex ylvaniv
Dprs.iaire du Prevestyl
Reprsentant- des Laboratoires 'lERlkl
"^,Jdcnd';';s ,is ssr^1?-* ^fira*id Htel de Fl
Z-- +22.Z& r. P. PATRIZI, proprit
P/sdeBaiom ua j Vtonnent darriver par le
paquebot franais
Vins de bordeaux
._ ._iX]ri
La Royal Bank of Canada *..! i
r de por-e- I. conn^n. ^'..-J pu^c eu M q,We ,ie , leur. ^ *. fin. par ci." .'^s .e r.neux vio ,1, CiF
6joa?, objet preteua:, e.__________________
Cacao Peters
A le p'aisir de porie' I
le dpt des
bijoux, objet h prcieux, etc.
Des coffre lorts de la dernire perfection renfermant des
casiers de trois dimensions diffrentes
Ces casier, ingnieusement d s poss al t0,.' I >i' in,lciii.dai.ic u, ., a i
ri.nrieu, de laVamire torte ?S tirL e un* \,??o S^u^^a^^^^W*
kai.bJei, lia sont leof., mes da, s le Ca- eau Je K BmSuco U s ?, _."V-r b, ^ P,e' 1 com- -- -
Jl. ..piseMes, le j rnier f, ol da. p-o, es r%IW ,TX^Ce L.leo aiffill^ ^^ i ^l8,^,;s S ttO
aiauiir .bsoluecffranl !<..* -J, on.l.lioiis de scurit" lto5^HffiOTt^,,,i,l,^ Dn^hwAim
r.cij leroinmaiidei de mxui tous chu .pu sont a h rejierclndu I V. fs. Loa ne sairait Jj PP?PT7T^51H
MHN Elfilfttietl df loi s .i^ques pjU, leu.s ch.e's rr-ieux '' ybri lh l0ule vei, ^ ** i i tClSiJfliJal
CN VENTE CHEZ
V c or Ma.ijigoi:s S ixon Vieux. Lope Rivera
TA ... ,uu" OTU m"' sont a u rechet
ju-Iit latheu.e ti df loi s tiMjuea pjUi leuis cbie's rr'ieui
Ptur les locdiiions de location. a*adr ssr
La Royal bink of canada
Por' au Prir.ce
The Ben lier's Toeie 1
l'-st la fo daine de la jeunefse. Toute? les personne l
de/raieni aclnter i:n bouteille.
L-eii aujsi le tonique lecoaslituan* qui cote le meilleur
Aile/ aujourd'hui mme la
^ i 1 '
Notre Caisse d'Eparne
Aott8 profitons de celle ocemion pour rappeler l
population ta ncessit d'paranev du *w-.*joura.i.u.men..
Hurwm,1 on M saurait mieux fttrmm d co li La Caisse d'Epargne de la Royal Bank of Canada! tkJm^SmS^
Sfi CS tt? "' 'SH,U' .......'"" p-S: Pharmacie Centrale
prMuiLs de toute fraichew Excution prompte ej J i
orficttMrtnces. Sp.ialUs pour toutes les j^.
P ri-Mii-P.ince, liai i, le I jujn j9i|
i un n ..,.i_.x^ -----------------1 .'----------^pJl^L.^^ ordonnances. Sp
y e r m g uni iNzlTr .^ttss;
*'(.cnti
ivntqnfrxd jwlV
IJa'4
1


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM