<%BANNER%>







PAGE 1

LE MATIN /hommageaux hros noirs PARIS. Juillet— Le plus magot hque hommage a t rendu aux tirnlleurs sngalais et a leurs cb *' mors au champ d'honneur.A et te fte qu eut lu a aux Tf>riei par cipaien l'hcole Normale M litaire e Gymnastique de [oinville, un b.tiil Ion de tirailleurs ragtlat*, |we I* musique du 2JRgime t dl M taie Coloniale, la noubi du 19rgiment de t-ra lieuis r^galais tt dea pnpiHes de Socit.* Spor'iv^s.. Les Sngala-s ;o t au nombre rie 700. Ils !Out dan-s i'ersemble pa (ai teroent beaux, I's dan en des daases guerr res, d'un catact e sr prenant, tan;6 fougueuses tan t plus lentt c sur un ry hme accentu, monotone, m lan col que. La (t se termina par nne imptueuse et broyante charge i la buon mette qui rappella i 'ous que les Se ngalais furent Dixmude, sur 1 Yser, sur la Marne it pa tout o les combats furent tudes. Varits CE SOIB La 4 0 IL P et L'Enigme Entre G1 M-"-R'.ur %  '. M. Dap'^-av. Mon* gjpiir Ge'in II ite'ou. M* •• fa' ta et petits enfants, Mme Vv P S Lger l'erriftr.RPu enfants et p^titt enfants, les familles DopiMtf pt H j rt*lou et 'oim IP8 nu'tea parents rem* 1 cier.t Sa Grandeur Wons-igneor C nai, le C'erg. les bonnes sœurs de 14 S g^sse Pt tQMOSOl qui leu' on donne des tmoignag8 de sympathie l'occasion de la mort de leur regrette. Marie Md*lt-ine Amelia H>ureloi I's les piient d'agrer l'expresaio 1 de leur profonde reconn-aissanc*. ClyJe Seamship Company rOIElGN SERVICE L* narrer Great Fais # a lais- New Yo'k le 4 do Cf.. pour Port au Prince va es po-ts r!u Mar J et Uieecra 'e m.m jou' vfc pcales an to h du sud t K r c 'on non N \v Yo k o H arrivera vers le 25 de ce mo.s Le l -JI devar.t eue N w 10 h i la dite 0'ibitc, les chargemen t Qu'on nom aura co ^s pour N Y k ou l*E r 'pa via N w Yo k T s biront aucun ratud pou arriva s deaoosiion. l.ts aoTM rtn 'oifin-ns et w imis d'embirquement peuvent 're 'cb enus su r lem a dan l'ai ram ; li d" n m jour ooui Cris cb I, C. / d; ect.rn-1.1 013TIIOM'HH / nent gnral Le Matin Librairie du rruiMrun\trc "* %  AFONNEMENH PAR MOIS Port-au-Princ9 G 2 TO Dpartement '* 5U tranger 3 00 Les nuooiiCa lont 'e es au Compt "••"• Iritni na'ton! de *-*•!b ici** X) KotT'orChe, iMiatt 19, t'J l9,j L u'gi e, 1 11 !l Londres. Muaica-Mbum (Beethoven—Clande 0*^.' bacb — Mrzirt) Pou l)ft par Caizon Roa*ini par v.nrzon Un Couperin Debony m Jaan Chatavoioo *J Goya par Jean Chitavotoa E-qtiisses critiques, Lira La dernire nuit Je UonJm, PORTAI PKI :E. LE 8 AOUT IUJ1 L'Inpp^ction Scolaire dnnte avis aux interas.-q e 1 examen d a Imis Edm Rostand sion a I • •<> E i 0 ibn<' se ffa le 6 <>epte t b a prochain au losa du dit E ab'i -• •> *tt. t'iiy^a^ea d Italie' Manael P-ilennau') d Italie, Faora Le Matoc. GeorgesOes^rocbaJ 1 mois >n Itilie-AndteMiMill V(e de G illon, Ch. LeCinna Le ciel, M Faucha Hisloire du wagon etdgj cahier. Ludovic Naudeao Oerentm] Vous 1 p l' d*' l'ater aux fnn riilles d • M d m" B z ni |:i V clor dcide h'ri s ir i 4 heu r es. ., 1 „, ._.A CHU'H* L.UUUVIU .>auupao Lentement au., heu <>*•. Les chemina de f.r.K.MiM idi 4 hture prcisej en lEglue Nouvelle* rcrations littJll rea et hi.-to'ique?. Albert Ctca L ll'Htoire de tiance FrincuJoBeph Reinach Les l'aln.ies, A G da Le bourg rgnr, J Rom La loi des riches Jn Roataral Motiuel du paifait nv.a;unef Manuel pour iuuuencer Cnhure physique l'atisfetie i.o; li une.livii'oris l.i ptiBf(re 1/8 tisors de la cuisinire^ d > la matresse de maijii la bonne cuisine Nouveau cuitioier ew >pe>i Candide I Ingnue' Vol'aira Les heures du eoi E.>' html Les suppliantes, l'iernti^oo La posie d aujourd'iiai, 1 m Ste Anne.— Cordo'ince< BrittiDia Tel es' le nom d'un nouveau sa Ion de eoiffare aui vient de s'ouvrir fa rln >*lleria Internationale, R ie des Uiracl*a en face dts tlgrapties terrestre) N 3 210 i.p pob ic y trouvera o,purs g< ', 101*, proprit, Pjrt au PriocPi le v) AoiV 1921 Tb DARBONNE AVIS l,es abonne du journal qui t n'aurnmtpat reititempi leurs', mi-nioi sont pi us de prodnifil li a s obtervationstantnta r d | .., l'uit-ju-l'nnce, S Ac \92t.\m9m\ tat d'intelhgsuce NOUVEAU BAZAR Ancien Local American Forsign bankmg Corporatbu Bue Bonne Foi No 22S FAISANT EN TOUS GENRES: Parfumerie, Toile fine. Mercerie, Quincaillerie Literie, Argenterie, Tabac fumer, Bonbons, Gai nilures pour Robe, Savon Toilette, Chaise, chocolat a! sorti.—ARTICLES POUR : Dames, Hommes, modistes cordonniers. Articles maills.ParapIuies,Peignes et four] chespurecaille avec pierreries,chapeaux,crpe georget et de Chine. Prix en or 'nx en or Prl s er. cr Prix en or m t Cbemiae.blancl e pr.hom mil plia 3 :, t> 60 80 piiaae pour homme 8 pliaae pour homme A Cberaiae soie couleur pr hrm 7 c couleur de 9 dol 1 Chemiaette pour hom aup. 1 Chemisette tricot de 1 M 0 Chaussette pur til mercerises dz 8 Chaussette soie cou pr enf dz '. Chapeaui paille. Un assortiment Choisi bonne qualit de 8 dol 0 00 Chapeaux Panama sup de 90 a i Chapeaux laine assortis An S & l Chapeaux feutre coul de 5 3 Bretelles Police douzvna i Bretelles Prsidant chaq 1 Bretelle pour enfant douzaine 3 Ceinture vrai cuir chaque 1 Ceinture coul assortie de 1 dol 0 Jat ttire pr botn soie coul 1 Jarretiie pr hom aasort.de 1 0 jan eue t pr colier niant p 1 1 050 1 3 80 -2 50 50 50 20 15 • Cravate la ge 1 v--Wo chsqoa blam lie • %  > %  %  i dd cie.u < ratud Crava'e large btant he et noire Paul cola la d >• z ina Palmbeacb suprieur l aune Crpe de Chine sup tissus ang* 1 50 Crpe Oeor^r'te FU orieur 1 50 Un aas'irtimpnt ctioi'i de croes, on trouvera lo " les nuances Satiu nuance d (Tirante l'aaoa '2 Tape ine soia coul nuance d f t KO S*rga nnnii'-e diffraota l aune 0 80 U 0 SOU C>) ib U' I IttO 1 1 HO Voile Inrrea i'auue C 50 [ V >ilo or>| I a me 0 |Q Voi'e couleur nuance dif^r^nte 0 40 I Sic a main ssti.i b r ni4 cuir 2 Sac main velours brod satin 9 3 Sac a main cuir 1 iO I %  M i. m unaie pour dame L Porte uaouoaie %  sjort de 1 dol 0 tfO Gants pour dm >, riche ajsoit Gant* pour nomrae Jartella soie coul listiclarg aun 0 80 Jartelle soie cou'eur, l'aune 0 \0, Bguin pour bib douz Mouchoirs fani fonlarda douz Moui hoirs bleiM douz Mouchoir baptise la dm zine Mouchoir de poche la r g coul Mouchoir aoie couleur un ;\ s n time r '. la d mzsine Mouchoir fantaisi 1 b ol Ed ford'i la gro se Fil Alla--; la g'oss-* Fil brian'A 5|30, le paquet Fil <-n p> lote, la lire Ai^mea a coudre aie. mille: 5 50 3 1 2 S 7 220 %  1 K I 50 1 Epiogles cheveux U masse 0 ZQ Epingles dairat No 3, 2, 1 la m c s%e Koing e dl ni-t noire l'eig'ie cori anglais, la grosse Peigne dmloir, la douzaine Peigne faille, la doosain* Paig-ie a rt chaque de \) 00 020 Peigues Ko'c'ie-i pu-o cail e avc oiarrtraa.ass.cbokl de 30 50 Cuillre fei, 'a grosso 0 Sivon Colosil. Ihv Rum Colo V. >e Umque, U dooziioa 1 00 Sivon Glycri la Ca-hnere liou q ipt, la douzaine 1 00 Savon aaasrtt R Mannn anglais lliae d mou r • Violet Loys %  T -bac Scaferlati Marc SagJt l'Etoile le Ki'o 2 iO tiigutU's Hassan. I.:kv, S.iit, Rarjpy Bit, Omar, l panqa^ 1 rjO Cigarettes gyptiennes s.i-.;hts le paquet MaiA Papier tln couleur la U" M Parapluie assort chaqoj UU1 Lacet 40 ponces aoir, jaune, la grosse Lacet rond .30 pouces noir lenne, la grosse Bl Toile voile les 100 %  Pommade Crme PjjJ Pommade Mœl de J* !" ^,, Essence MisUe'œ.^. Eau de quinine, la <^ Huile quinine. \*£5&li\ Ex'rsit concentre, ss** j tr=! tiche-le nacon B seuils sucrs un stock ^ ;| et frais, la boite de 1 * {Faux de joieSparkierir^ Brosse pour cheval. Jj 1 Rros8e dents cbaqaj i:rosse pour habit, cwJ Kroise pour cheveux noir



PAGE 1

r IB MATIN Depuis font nn scle i Mon f.i' • i Mica* L'Eau de rioride DI Murray & Lr e< son rdaptabilit gnrale aux b £o : n* c e •Tje mietteil est connu curmre Le parfum universel Lg entre ne le surpaupp dans aoo odeur f'licifnse: aucun n'est aussi f rafraicMisaDt fmp'oy acit pci r .n toilette ou le ba u fndixrenwbl pour combattre toutes fivres Universellement agre, luiaossi-est la Tonufiie Oriental FOUH LA CHLVELUBF CHlnnp prpara-ion ^grAfbh e> d coflanc i oi r t?or.grvp r et eraUfir IM cl>ovnx H l r 'ir do no du lii^t-e r>t une son les*? eoyeoHe brriggflnt les rai-mer, il ntiuiule la cio.abai.eeg 8 efftts biotaisanta kpprompts et rpitimq mb'es. flfiit d'sparsit'e les lellicnles pt retarde l'flrpnr^nrp Lnnmon $ Kemp,lS/eW'York Propritaires et seuk fabricants |A. ViciortieiiUI Annexe des Caves de Bordeaux E. UEREIX, Propritaire. Attendu n*r .\lliar.,i manii ou mercredi : beurre 'rais, Charcutern le la maison franaise Ptrceval, lgjnes et u i u m I aisirti n ti da prdwioQi frache'. foarinacie F. Sjourn A ngle des Rues Rmr t du Centre MEDAILLES D'ARGENT EXPOSITION DE BRUXELLES 1U10 Drogueries, Spcialits Chimiques et harmaceunquesi Produits franais et amricains. JJiparalion t'e foutes em pou les mMicamenteuses slrilisca et %  elibles. A'pci a 1 i ts : Srum n ros uique SIMPLE et b ERUGINEUX I-IIYDRAGVHK Srum de MORARD, remplatol les Paquets rePADI de Ferrier f t Bodin. Il a touiours en stock NEVISOSTHEOSE SIROP PECTORAL — I-I.IX.IR de PENSYLVAXIE. Dpositaire du PREYBNTYL Reprsentant des Laboratoire* 1ERIXL Nouveaut Uirres nouniees sont iul rinces qu 1 dsormais elles trouve 'chez moi des Mnes d'un nouveau module et d'une tri grande durabilit "prix mcaUrt les trouvrent aussi des lirelaii\ HEMIY STAKK rHue du Quai, en face de la Gare. La Petite mais a 1637, Rue du Centre Vient de rec:voir en trs jolis flacons da cristal Excellente Eau de Cologne G. 1 et G 15 50 Suave Eau dentifrice mrt G-2, 2,50, 4,00,5,00 TO iipour enfants Trousseaux, Liyltes les plus j ,!i;s foir id'ures de la place lesderniers mo 'les Prix trs modrs REURA8 htNIE, CHLOBCSC, D£BiL. mn*t mm*i> %  %  % %  i 11 Panama Mmi Steamship Line. Service de fret el de passagers New-York. Port-au-Prince, le 1er Septembre 1920 b.-l'reranf pxpedd on* directes pour l'Angleterre e l'puroie ef vice-versa. Connexions de 1 ^ -vire rie et pour FEurore. AdreT New York G ly — fret payable -,-, %  -c, ..M. (^,ir<..i Hun uirociea |)uur langieierre e i t-uro A 'aux New York. 1 e ni m rapide *>t h o'')s dir^.1 service .te et pour j'Earofe. Adresse t i E. Paterron, General 1-Veirli' Agenl, \ii. Slata Stret. V I • .ttinalkn A l'exc plion du Miel t Un dpart par• seniamed* New York directement pour p 0 H PU prince et un ulre par imots pour lo-s le* ports d'Uai'i. — Seulement passage de or^n i.Ve classe.— Les suivants sont nos agents dans le principaux i ors d Ex tope el d' ugl /erre : miflleterre fier.* se ditfons*<>lskap, Christiania. Humburg Allemagne: H.Vogemann, Hambourg. Golhenbourg Sude : ISiodish Express, Gothenbourg Le service de -Panama Lit antre New-Yoik et Hati, en vue des arr. geme ttt qui se sont faits 2 !" "m considrable, et est la vore la plus rapid: par Uqu :11e vos marclnnd.si inavea tre expdies r r i les connaissements couvrant fret pour New-York av.c op ion* de liv.aisoa soit londree le Havre, Bordeaux ou Anvers seront livr Il 0. B. THOMPSON, "•*£•££, BAZ1R MEIROPOLITAI\ Maison de confiance Angle des Rues du Peuple Doives Destouhes Port-au-Prince (Hai i) Flous venons de recevoir par le steamer Goetbelsles marchandises suivantes ; Biscuits de la Nationale Comp i ru'-'-Royal Lucch en groa ferblnnc Soda Export ( Hiscuite Soda ) Malomaro en paquet Loi ru Doone en paquet Tokaoi Th NB. C. Sade Sahinee Chocolats W( tieiH 2T> rentimea l> isquet Uneeda Hi cuit 15 c*n imes >e | et|uf U eeda Lurli 15 rentim>8 le paquet 10 varit* de chorolata Whitmara l'oruraea de terre Ognooi Froneg^ |'e ,raie 4 un rrix %  pr'ciil Groma^e Gruyre un piix epciel Pointes d H-I e y, 8 Bouillie de maia Macaroni & Si-fghetti en paque' de.1 !ivie Shreddtd Wheai Savons I. le Bucy Figs Scliea Pchea Bihes I 111 llf'8 .-(''C lU'H Abricota ecB Raisins eana ppina Gelatinca Caviar Papier hyginique, etc.' etc.



PAGE 1

! I MATIN 'URO0OR A KA &>* m ^t** Source -a. AV. /' .# K\ %  *•: AMSGJI K>V £, ;A -, atfe | P-SS/ t* .•* %  ~:-r\ *fcft;^ %  ><. de Jeunesse L'OPlSlon MEDICALE : Partout ou il peut exister, l'acide urique ne ttivro.it tenir contre cet nergique dissolvvnt et ;< bilmUnr qu'est l'Lrodonal. Celui-ci le ekust %  %  partout, des fibres mustttUiin i dit pt &f hr'it i>U Ky. yu t O Il tu uittv un itlit lot dp. Ca ne, ni utditiuire G des 10 le l.i'oi l('tdt> U.i le. fitiymlI otf'au-Pnnoe, le '4 aot \9\ L a nt Spcial, E KOBK Ll N due puissanteCompa4*mi>rti iWnrH^M leW anmvprum Un Ht lopd*;ion el re pnprv fa chiirM ont Rcwinmiiiao! -ov roerwi'l ux, I qnnfrdi valtinverfai x prevovanli ei a'aicuUs.-ui leurs mwisors. I Assi:iez dont: \os iinmeubl. s ;'i la National Fire Insurance Company ol Hartford D<>| .'chezvous .le demander ions les tm&gnt m^nN ncwsairei t Brandt $ o fetrstnlants jour Uaili, Coniervoz Vc3 FofCM en Surveillant Votre Sant Celle httn vous dira comment Chicago, IHinoi A.—"J'ai pris Lydia F.PinL-ham •M. \ i?gtale i ur d> s drangements de l'ovaire irs coui:!t Js i.iont dit la mme chose-faites :. J'ai c< mmeuc par avoir des douleurs dans CC he, ensuite il m'a sembl les avoir dans les l %  % %  : Je travaille chez v.n tailleur <: ayant une p • ite Bile h soutenir je ne disirai pas me risquer. J'ai d mand a mes amis et une m'a d ; t: prenez la Composition \ gtale : • L) lia E. l'inkhum. J'ai suivi ce conseil et je me tuis ntie mieux tout de suite; je puis maintenant travailler masanttantrevenue Jereenmmandetous votre O mposition Vgtale et votre Lavage Sanitaire."—Mrs. U \.:\EKWCO 439 N. Carpenter St.. Chicago, 111..U. S. A. C tt tel rtn'en est qu'une parmi un frrand nombre reu Chaque i m i et provenant de femroes, jeunes et vieilles de tonte occupation. Ces lettres tmoignent des venues de la tornpos!tion'V(ftale de I.ydia E. Pir.kham. Cette comp:)ition vgtale ne contient pas de narcotiques ou de drogues nuisibles et peut tre prise par toute femme sans aucune crainte. Votre gagne pnin dpend sans doute sur votre sant. Essayez donc la Composition \&getale de Lydia E. Pinkkam t "mm*mz Prs de Ba I ,,i ': U La Royal Bank <>! Canada — %  *\w — — —* > %  ^ — _?__ %  % %  %  __ F.J.Marlin, fflffen4p 5;3 Grand Htel de Fi P. P. PATillZl, pri,prilaiiM V'iiuwn*Vw*river p>r ls a.iren.ronii nnmi—\ I (•••i-ieur le la pmMn*oto -oea irons e.m ne noniahsolunuaiio ulbei Bieuqa'iuSoiii.l h.iM bls m soi.i reiiN in es dans U <.n eau Je la U.tiqut! iU M uuu eni l abri de loul ris v**< llj „p.sn,i il le j|. .mer r, ol ,i pr 0 .A |.fi| n e pnia el CO s ..uenl pmi le ..s loaUiniui.V Oa.ioUMiboolueUlraoi o i-s h s coud.UOUa dt acurtte ^ d. cit.uvH.ue dsi'ab'es .'onwMiri. r.eu leroniu.a.idei do iineu\ a i. us ccu> .,.1, S o„i U ,e heuh-du t luu fur. l'ab idi toute „ lu htela-li u^e I de lo l i-qu^ pu. ten s t lu. s JHi LX. i l J wur les to. diiions de 'oc; tiui s'; dr mn La Royal bu ni; of cunadn .. Tor au Pii ce Notre Caisse d'pargne Aous profitons d> rtt'e or. union potr rappel >r population ta n ce ne LU^ d'pargner. a la Cacao Pete s E\ VI:\TKCMKZ V c oi M*jigouc8 Simon Vie u. Loperiifertj L. famm Agger Ta M U Toii Para£.u s diinende..,', r ha:uu so-iou-e ^posd .1 pa.dre en un uiaUn m Cm de tout on •xisem-e. I ou le Itorail mi-u\ l'aire nue d CO Inrala tiu^jd'oaiine de h ROYA" RWK IIK CANADV le moiicui de ses co.onesel 'ou l'a.g ni qu il sera'l da D gi )ux de uder'chf/:'soi. A< a'rft'iii iiepo. e .i La Caisse d'Epargre de la Royal Bank ol Canada flapporte irds pour rn.l ( : nfti) d'in Ou p i r an sus aneu s risques pour les dpos*iib et ro stilue ui pi„ ( -iu ui de premier ordre et de v u'e lmnt. P r: ^u-Piiuce, liai i le l g Juin l'J.I VERMOUTH CIXZAMO C K.l la OL laine de l j. une 1 se. Toutes les per.'onode/r^igul acli-ier •.••ie bouleillf. Ce l au'ii le 'oi i.j.ie lecoDSlitmn' q


PAGE 1

a. lu- 1 me A/inca Usa 4153 Port aa fimce, Hati Mercredi 10 Aol 1*21 DIRECTEUR •PKOPfUIIAnit. Hmm M4GL0IRE II M'MF' jf) ewnw L tolraiice est une vertu que les opprims Mveut seuls bien dfinir. A.TOURNIER Quotidien REDACTION; Rue Anricain>. No, KX %  eIVEIMGOGU 0 De de l, partout. SM ddions cet article d la mmoire lit (eu noire nmi,hritant Pursenmt, ancien lu/prteur Gnral de Uns mciinn Publique, premire victime tlt li in portante H forme de Si II,m lh Bellei/nrde. viciim* galement de '.exquise loyaut d* dtujr ou iroii mividus au cœur gnreux et lion m$.. Nous avons tabli la d rnirr lo r f *e la or endue tformdp IVns*'jfrafrl secondaire, ( fjfij-fmf t ,iendiiie class-que et enseignement f(ondn'e moderne irh.ibilement 'urlonrfus ) f st illgale rn son ee i it Mifs i ous n i n avons tiie au d un Crois du Moye-s%  li Mons"gQ(ur de Belhgaide ?. •^biea il par>!t qu'un beau N le sang de l'anctre vntrable \*"t ha il • dans ses veines, il %  M pu ij.i l*r au dsir de 1 voier Conqute 'ur.e nouvelle Terre ** e £t le voil, au CM de Mont j* o toute pour les Confrences. 'nonce, certainement, ne vou ^mdire de pu, ( es causeries p W^M.ad esse-.selon les rgles, * matuteuis Ce A: t, au coa 3 tout profit pour eux. la coi F*, touktois, que 1 ou s'y pitt ^-Ivomme a.ll-urs, la charrue jjMas avant les bjeufs •, quelle J* on U rputation que nous ^ Mdre i cou*re secs ou mne FHltrtr. j1adrait pour nos instituteurs fjari ro maux d'abord. Nul doute JJ* .;ent btioio d eue s'yls.Ceux *c*rn e. qui russissent, chtz J*.ne doivent es succs qu' leurs cj^'wonDels.I impt eiaitdonc. JT* 1 Prtmre t4pe, de les innier ^"l pois, les lo^trences vieo a" 1 '^ * ce serait P' us lo g', U; Hu? B,ni * veut JO savoir quei iWT dc ces CCQ l-uces pdago •r* '? 0nt deux dil 0B *P c **lii d u bk but d tendre I ins i'ntrale des instituteurs et ms tt'utrires tt de comb-er leur ducation professionnelle au movni de leons-mo dtles de pdagogie applique Comment corop.tcr une MttW* Qui n-ft mme pas commence ? O ,-l manque prcsm*nt i nos ir>s lilutevrs, qui n'oat jimais COTU l' oie norm'le, tte dura'ioi p r o fe ie classe 4 lfi ae " 200 1re " 22) Celte lui a t copie avec de lirei modifications sur tes bis franaises du 19 juillet 1889 et du 25 juiVet 18*3. Le lgislateur fur cm qui n tait pas, sans doute, p es inttll gent que M Bellegarde, ne ddaigna pas,pour assurer l'excution de son p'ojet, J'en chetcher les voies et moyen. Notre Ministre Btllegude en a-t-il ft autant } Quelle) sont les picau ,IOJS prises pour rendre son paj-i davancemet t (ttect I ? L'aogmema,ion est elle accorde ?... 11 en co tera.t, vraimea i plus d'un de tom pei les instituteurs. a* Aptes la loi d'au^menta ion, voizi l'Aflldd i) Septembre ta 7 ;U f tif au certificat d'apitude pdagog : rtna travaillaient ont l jo rn/f que. au deho-s, apoortait en venant A r t. ter— Il est ins'ilu un cer l'com un panier contenant des al tilicat daptitu e pdagogique du icr %  B * 1 *" f 'J,M son djeuner da midi.' degr et un ceni:ai uu 2.* de>><. J '" '"', B deliora de toutes rgla* l'ua ou 1-autrj de cas cartificats /^'Ae rrennieot donc ton r^aa confre A ceux qu. en sont porteur. [Jj !" """ s la das e aute l aH "-< le privilge d tre nomms, en qua Ubo ,,„ a cmVne 8C0 | aiie eo lit d instituteurs titulaires de 5 ? t*- U e rhvu'er.i*.t, si de remdier classe aux prtmien emp ois vacants cette in-u'lioti ce et de donnerai) ou crs dans I easetgacinsnt piiraai r^pan tlu midi des alimenta chauds re etc .. Cv*7 que /" repa da midi eut ,uur Cet A'r' est calqu sur 1 Arrte l enfant le meilleur tt siuvent le plus franais du /$ Janvier 1887. Qu'imW/tyJ! U ed donc ncessaire dele oorte Mus ne sommes nou< pas en n lt,lre " % %  confortant que possible droit de demander notre excellent .La qu9 i ion dsa aliment 1 one Ministre, quelle est Pcoie normale imiiott^ncd considirabe. Chqu dc gaioDs qui pipare nos inst'tc;e doit avoir eta mets spciaux leuis au certificat d'aptitude pdago eic gique ? Ou bien y a-t il des cours Voil pour le co hy^i^n que I No notmaux i leur infntoa ? Si non tre organisateur y avait il uorg ? '.es cantines, nnl'e part ne a qute comment rourroat us consciencieusement l'emporter un eximeu de pdagogie ? L examen e&t cependant sub. Nous ne chercherons pas nous convatn"2 3 fondent leur existence sur publ tjue. Non 1 ce sont lea icole;. elle ra raep.quiy pourvoient A t'aiis et djus beauonp de cre si 1 instituteur vaut mieux qu au grande* villes, les cantines scoiaireu paravant, encore que nous croyions ont oigaoieM par lea caisses des qu'il et t plus convenable de lui coles ce aont ellea qui les rgis apprendre apprendre . Nous le 8eQt ^ e*t mme l'objet le plue im fliaions mme de son bel tttort 11 P or taide itture dpense.'rusait donc, et s'il est en charev Le Scnool Board de Londree de stagiaire , il devient, d'apTs ifJISS" i' or mn "*J d re P* bo P U im auh.iMt tti-i.ir* A. c. " rcM P our te aoftiolb pauvrea qui -J^\ in,m,teor laU,rt de Se frqueLtaut ses coles. La Commis r 1 8i0u ^ ui • tudi la quaetion a'eat le Ministre sera-t-il en mesure assure qu il tait poaaible de four d'excuter .a promesse ? Non 1 e: il nir aux enfante un repas substantiel le savait. Mais 1 intention, dira-t-00 au prix d'un penny (lo centimeejpar Oui, l'enter en est pav et.. de bontte^e.prixtet au Disant pour couvrir ns tout lea faite ; et c'est l un point Uooi qu'il arrive Mr Uellegarde •' u P or t r i t 'Carondrfst'r<''i'7erdedonnr ne connat point le dcouragement. ****** œuvre plulantrovique le carac A la faon de eixte Uuini, ee sou iere •? Unf aumne : les parent* qui vient il qu'un pi i nce doit mourir U8ernnt de la Cantine ecolaire auront debout." Et du certificat d'aptitude '* satisfaction de sj dire qu ils paient pdagogique, il entre dans lea can **Ie^rYJeneeiti la valeur des aliments nies ecolairea suite. Pntrons y A sa Avant tonte analyse, laiaaez-noua avuuur que l'ide d'une telle fonda Lfi (kir irteii Lheoit n'est pas aux lciroi ationa 11 y a cirtain nier t beaucoup ie coopte, beaucoup de laits grves luen neutres circonatances 11 t*uIreit chercher rprimer sneuaement. Mais, il laut rfgaider plue ti-iut et plus loin Tant de problmes sollicitent I attention de tous leabona li.i.ie.'is quil serait puril de a-attar Je.sur le l'ais qui uous empche rait d euvise^er avec svrit ce qui 1oit constituer le vritable devoir prtent .ai d est t mps erlia de rclam.r I aocompliaaemtnt dee pronisaea *o lemiellea qui noua oi.t en faites. Sous le buelioe d une unie sacrs q ii rasbeinblerail tous lee dvouetuduit. toutes lea nergiee et : oues les intelligences, il uous faut deinan 1er : l'emprunt qui doit noue t.rer du luerasmeo nous croupiiaooa,— le paismeutdea mter a de la D.-'tte Inteiieure; — les ttectione lgislatives qui perme tront aux. ina iiuiione uatioualea de fouctionoer libreraeut et euen la coopration et l'aide tluau ctie promises depuis aix ans. Noue uroyona le moment venu de soulever tous cee points et deleaeoatuditre aveu confiance aux repraaea tnia du Snat amricain qti eeront bientt noa htes tt couteront avec bieuveilleuce les jusiee rciemanone que la Preeee leur axposere. La ble deSt-Louis Le duuanc' f 28 Aot, 7 heures du matin, Turj. 'au clbrera la (ete dj .on glorieux patron Si Louis, roi de FranceOn s'anime dj, la nouvelle qu il y aura messe eo musique, dfiinte prdication; coneommatioo pour toutes les bourses.] que leurs enfants consomment (Kevue pdagogique Nouvelle Srie. Tome V. Mr Bsllegarde en a ralis tout & fait le contraire. 3 Les cantines sont annexes aux non tait heurcuae. Se rappeler qu'il cole ; ellea n'ad:.iettent pas Tira existe dee misres soulager, quelle mixtion de gens inconnus. Lee can belle inspiration .' Noue n'avons ja Une scolaire n'eat pas une gargotte mais surpris Mr le Miuielre sous ce Elle a ses lois et sa dignit ..L'coutez jour bienveillant. "Chaque cole ou chaque groupe C'est tout de mme beau d'avoir d'coles a aa cantinire..," • un Bourire gnreux pour les enfauta "La cantine, entendez bien, Mfiu rt|lll l ()IlC , du peuple I OtHfie par les airecteurs d coles sous Malheureusement, voil encore le oonlrdls des administrateurs de la une œuvre lialtve et superficielle I caisse des coles, qui surveillent U qua Nous reprochons Mr Bsllegarde lue de tout les aliments et paesent d'avoir compltement ignor le but las marchs avec lea fournisamirsdes can ines sco'aire. mai qu on le Ici, Mr Bellegarde et eon faon JOX verra plus bas. Nous lui ferons le Cmseil d organisation en ont unagi c ar i„, „ lr reproche d'avoir ouvert ses caotinee n le con're-pied Cee hommes sont Cendio aa fera entendre dans dans les milieux.qui n avaient aucun si bien dous que peut tre ont-ils d( J iX d-rn ^. craBona rapport avec nos coles. ej raison ? de UOTt) 8, c reill0DI Nous ajouterons qu'il avait tort A la vru, reposant entirement d'eu octroyer la direction a des per sans gure se gner, sur la piti sonnes trangres aux choses ero gnreuse des particuliers, les ceotl laires, qui 11 tait nt paa tenues, ns taient, en coosqueoce.i rivets rigoureusement, de souponner U des linen a de vieAussi ont-elles dlicatesse avec laqutlle les coliersEu fie ces ca Le liraud Concert aura lieu demain C et demain qu'aura lien Vaiita da Mlle Hermine S, Panbert auquel nou coeseillona au public d 1 ae rendre eo foula. Beaucoup dem'^-uflij les pointa Qgt r.'i.t au pioKiauiin t 1)110 des Drauons de Vtlars (hant par Mlle At^ai*d* I' diif-s, luorceaux de viobn, da ses Avis Coiuiueirciil gues en des :.udis mesurant peine matin, eu pieds de lerge eur huit de pro fondeur, et t etenue* par la charit publique, offraient plutt l'aspect de navrauta diotao la meudici-) lai. en hoiiiie.il et l'amour propre des enfants mis l'preuvej Voyous maintenant ce qu'on en tend par vraie caniine. M. V. Duruy. Mi.nstre de llnetruc tioi publique en France, uVtait nui par aucune vauit, quand, en lfctje>, "il recommandait aux prf3ta de surveiller laiimentaiion des enfanta Lecomm rcee; lepub.icsoatavisi ou traite vcu,— comme eat dit le pote,-te a „. l a mnson d--ommercediterhtr P. TESSIER Br V. CABRE ( A suivre ) Avis lu hiiD le 1er Av il de celte anne sous mi directioa. les db truis de la susdite m. non sont en consquence invit* veserrntre m.s mains le mo..Uni de 1-ur compte. Po't au-Prmce 1 Aot 1921. Jo.eph GUTIEREZ. %  %  1 Prire nos Abonns et Client> des aaitt, el de l'amaliorer ai 1 usai de s'adresser, pa tir d'aujourd'hui, !ble." pour '.oui ce qui concere l'adminis | I 5 D' ab ord les cantines qui ont tr „i on du lournai nolie Directeur es hmtiveiaeot vu le jour en IV80, aa ; l'tis, oui e e ersei dans ou '• %  •• byg'ntque, et voici comiudiit ojJtctii expert l'explique. Autrcfj's lenficl dont ^nciin. Un accident but un k. Hier vers midi su moment • drs marines dmont.icnt la toi'jie qui seivait d'abri acx hydrarioas. uue signera les quittances I pou|re fn ter cda |Wc maii reus pour abonnements et inser u IaieDt ldevs ave c des contutl0ns sions et transports i l'hpital asn* dom les pa' Poit au-Prince le 10 Ao* :9 2 i


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05447
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Wednesday, August 10, 1921
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05447

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
a. lu-1
me A/inca Usa 4153
Port aa fimce, Hati
Mercredi 10 Aol 1*21
DIRECTEUR PKOPfUIIAnit.
Hmm M4GL0IRE
II M'MF' jf) ewnw
L tolraiice est une
vertu que les opprims
Mveut seuls bien dfi-
nir.
A.TOURNIER
Quotidien
REDACTION; Rue Anricain>. No, KX
e-

IVEIMGOGU
- 0-----
De de l, partout.
Sm ddions cet article d la mmoire
lit (eu noire nmi,hritant Pursenmt,
ancien lu/prteur Gnral de Uns
mciinn Publique, premire victime
tlt li in portante H forme de Si II,m
lh Bellei/nrde. viciim* galement de
'.exquise loyaut d* dtujr ou iroii
mividus au cur gnreux et lion
m$..
Nous avons tabli la d rnirr lo r,
f*e la or endue tform- dp IVns*'-
jfrafrl secondaire, ( fjfij-fmf t
,iendiiie class-que et enseignement
f(ondn'e moderne irh.ibilement !
'urlonrfus ) f st illgale rn son ee
i it Mifs i ous n i n avons tiie au .
|i(B$pi* lorsque nous auron< mi?.
iUe T lagc^ia a ch-i t. Et l'oc
tuion ktra favorable pour que nous
tootiions jusqu'c l'ambi'ion qui i
HOU apptit dsordonn des char- j
i et des grandeurs a d conduire'
lot Rformateur.
attend.! et, continuons nos in-
ions sur ses produits aussi
r flo'i' t:l ignts.
Qtacd le Premier Bellrgarde, au
Hfibiii diplomate de tact, se n-ait que j
sspide^.i branlau sous lui; qu nd
iMnsclait voyants corn mt retient,
'aetrcfvo'r qu- ct horrme faisait
ftachnion plutt qu'une rforme d
i*faftV,Mr Bel eg.rde, essaya t es
ment, de puer. j
Csi alors que, rour dtourne:
* regards de son oeuvre passionne
l'nrtflina drrt eprenCr sa fameuse
tiudede conic-ences pdagogiques, du
Wip:tt d aptitude pdagogique de can
*' scolaires de plaques deeks, de
mtoclions honorifiques de- prtendues
"J"' a (cous .it n.iti quanti.
'ooies les aoisade* sout t ici es i
Naoaiqu- monrl. D'ailleurs quoi
Woaou N'e Ni pas le d gne des
H*4ir,t, ,i ;Vn est lui-mme i-
^>- d un Crois du Moye-s-
li Mons"gQ(ur de Belhgaide ?.
^biea il par>!t qu'un beau
N le sang de l'anctre vntrable
\*"t ha il dans ses veines, il
M pu ij.i l*r au dsir de1 voier
Conqute 'ur.e nouvelle Terre
** e t le voil, au cm de Mont
j* o toute pour les Confrences.
'nonce, certainement, ne vou
^mdire de pu,(es causeries p
W^M.ad esse-.selon les rgles,
* matuteuis Ce A: t, au coa
3 tout profit pour eux. la coi
F*, touktois, que 1 ou s'y pitt
^-Ivomme a.ll-urs,. la charrue
jjMas avant les bjeufs , quelle
J* on U rputation que nous
^ Mdre i cou*re secs ou mne
FHltrtr.
j1adrait pour nos instituteurs
fjari ro maux d'abord. Nul doute
JJ* .;ent btioio d eue s'yls.Ceux
*c*rn e. qui russissent, chtz
J*.ne doivent es succs qu' leurs
cj^'wonDels.I impt eiaitdonc.
JT*1 Prtmre t4pe, de les innier
^"l pois, les lo^trences vieo
a"1 '^ * ce serait P'us log',U;- '
Hu?B,ni* veut jo savoir quei
iWT dc ces CCQl-uces pdago
r* '? 0nt deux dil 0B *Pc"
**lii dubk but d tendre I ins
* i'ntrale des instituteurs et ms
tt'utrires tt de comb-er leur ducation
professionnelle au movni de leons-mo
dtles de pdagogie applique
Comment corop.tcr une MttW*
Qui n-ft mme pas commence ?
O ,-l manque prcsm*nt i nos ir>s
lilutevrs, qui n'oat jimais cotu
l' oie norm'le, tte dura'ioi pro
fe de es no peuvent tre assimiles.vec
f ut, qtw nar cr-ai qui son* dj pi
o s-s-ion des connaissances fondamen
ta li s.
Il fallait, par consquent, si l'on
vouait 'ie reilemr t ui'le i nos
losii'uteurs, leur enseigner :
t L*s rotions essentielles dt psy
cbologtc applique l'dacauon ;
2 Les diffrentes mthodes p-
('agrg ques ;
5 Les habituer i la pratique des
divers modes et procds d'enseigne
ment en leur indiquant les meil-
leurs :
4 Leur nioutrer comment on dis
pote une classe ;
5 Comment y maintenir la dise*
pli t;
3 Quels sont les moyens emplo
y es pour crer de l'intrt aux cours
it lommeot soumettre l'attention
d s lves. Ce sont l zutmt de prin
nom en labsence desquels, les mal-
Ut s, entraios au seul gr de leur in
te 'igence, ne sauraient tre, quelle
qu : soit leur bonne vo'ont, que de
simples prisonniers de la rco inp.
loin d y sooge\ le prestigieux r
formateur opta d'emble pour'escon
iiences. Quel'e conception I Miis
o-i en Siit les meiveilleux rsultats I
Fait remarqusbe/ certain cont
r i cier j'aussani 1-s donnes de la p
t agog e, n'tablis ut *u ce tnre quelques termes spcifiques et
confondait, sans tiop de cruaut, il
tl v;ai, mthode avec mode densei
gncm'nt Le mal, s'il y en a uo,c'est
que l'erreur enreg stre.on s'exposait
a la rpter.
M Bel!eg:rde n se contenta point
de cenfteoces, il 1 **t fr?.
augmentation La loi du 28 juillet
1917 sur le recrut, inenrel les traite
mtnti des instituteurs publics.
Le traitement des imtituleun et insti
tutrices stagiaires est li\ 75
Art. 12 Le traitement des ins'Hu
leurs el institutrices de chaque classe est
fix ainsi qu'il suit :
5- classe par mois G.ioo
I 4* classe i2>
ie classe 4" lfi
ae 200
1re 22)
Celte lui a t copie avec de lirei
modifications sur tes bis franaises du
19 juillet 1889 et du 25 juiVet 18*3.
Le lgislateur fur cm qui n tait
pas, sans doute, p es inttll gent que
M Bellegarde, ne ddaigna pas,pour
assurer l'excution de son p'ojet,
J'en chetcher les voies et moyen.
Notre Ministre Btllegude en a-t-il
ft autant} Quelle) sont les picau
,iojs prises pour rendre son paj-i
davancemet t (ttect I ? L'aogmema-
,ion est elle accorde ?... 11 en co
tera.t, vraimea i plus d'un de tom
pei les instituteurs.
a*
Aptes la loi d'au^menta ion, voizi
l'Aflldd i) Septembre ta 7 ;Uf
tif au certificat d'apitude pdagog:- rtna travaillaient ont l jo rn/f
que. au deho-s, apoortait en venant
Art. ter Il est ins'ilu un cer l'com un panier contenant des al
tilicat daptitu e pdagogique du icr B*1*" f'-J,M son djeuner da midi.'
degr et un ceni:ai uu 2.* de>><. j '" '"', B deliora de toutes rgla*
l'ua ou 1-autrj de cas cartificats /^'Ae rrennieot donc ton r^aa
confre A ceux qu. en sont porteur. [Jj """s la das*e 'aute 'l aH"-<
le privilge d tre nomms, en qua Ubo, ,, ,a cmVne 8C0|aiie eo.
lit d instituteurs titulaires de 5 ? t*-Ue rhvu'er.i*.t, si de remdier *
classe aux prtmien emp ois vacants cette in-u'lioti ce et de donnerai)
ou crs dans I easetgacinsnt piiraai r^pan tlu midi des alimenta chauds
re etc .. Cv*7 que /" repa da midi eut ,uur
Cet A'r' est calqu sur 1 Arrte l enfant le meilleur tt siuvent le plus
franais du /$ Janvier 1887. Qu'im- W/tyJ! U ed donc ncessaire de- le
oorte Mus ne sommes nou< pas en n'lt,lre " ' confortant que possible
droit de demander notre excellent .La qu9i ion dsa aliment 1 one
Ministre, quelle est Pcoie normale imiiott^ncd considirabe. Chqu
dc gaioDs qui pipare nos inst'tc- ;e doit avoir eta mets spciaux
leuis au certificat d'aptitude pdago eic
gique ? Ou bien y a-t il des cours Voil pour le co hy^i^n que I No
notmaux i leur infntoa ? Si non tre organisateur y avait il uorg ?
'.es cantines, nnl'e part ne
a qute
comment rourroat us consciencieu-
sement l'emporter un eximeu de
pdagogie ?
L examen e&t cependant sub.Nous
ne chercherons pas nous convatn-
"2 3
fondent leur existence sur
publ tjue.
Non 1 ce sont lea icole;. elle ra
raep.quiy pourvoient
A t'aiis et djus beauonp de
cre si 1 instituteur vaut mieux qu au grande* villes, les cantines scoiaireu
paravant, encore que nous croyions ont oigaoieM par lea caisses des
qu'il et t plus convenable de lui coles ce aont ellea qui les rgis
apprendre apprendre . Nous le 8eQt- ^ e*t mme l'objet le plue im
fliaions mme de son bel tttort 11 Portaide itture dpense.'-
rusait donc, et s'il est en charev Le Scnool Board de Londree
de stagiaire , il devient, d'apTs ifJISS" i'or*mn"*J d reP* boP
U im auh.iMt tti-i.ir* A. c. "rcM Pour te* aoftiolb pauvrea qui
-J^\ in,m,teor "laU,rt de Se frqueLtaut ses coles. La Commis
r 1 8i0u ^ui tudi la quaetion a'eat
le Ministre sera-t-il en mesure assure qu il tait poaaible de four
d'excuter .a promesse ? Non 1 e: il nir aux enfante un repas substantiel
le savait. Mais 1 intention, dira-t-00 au prix d'un penny (lo centimeejpar
Oui, l'enter en est pav et.. de bon- tte^e.prixtet au Disant pour couvrir
ns tout lea faite ; et c'est l un point
Uooi qu'il arrive Mr Uellegarde 'uPortrit'Carondrfst'r<''i'7erdedonnr
ne connat point le dcouragement. ****** uvre plulantrovique le carac
A la faon de eixte Uuini, ee sou iere ? Unf aumne : les parent* qui
vient il-'qu'un piince doit mourir U8ernnt de la Cantine ecolaire auront
debout." Et du certificat d'aptitude '* satisfaction de sj dire qu ils paient
pdagogique, il entre dans lea can **Ie^rYJeneeiti la valeur des aliments
nies ecolairea
suite.
Pntrons y A sa
Avant tonte analyse, laiaaez-noua
avuuur que l'ide d'une telle fonda
Lfi (kir irteii
Lheoit n'est pas aux lciroi a-
tiona 11 y a cirtain nier t beaucoup
ie coopte, beaucoup de laits grves
luen neutres circonatances 11 t*u-
Ireit chercher rprimer sneuae-
ment. Mais, il laut rfgaider plue
ti-iut et plus loin Tant de problmes
sollicitent I attention de tous leabona
li.i.ie.'is quil serait puril de a-attar
Je.- sur le l'ais qui uous empche
rait d euvise^er avec svrit ce qui
1oit constituer le vritable devoir
prtent
.ai d est t mps erlia de rclam.r
Iaocompliaaemtnt dee pronisaea *o
lemiellea qui noua oi.t en faites.
Sous le buelioe d une unie sacrs
q ii rasbeinblerail tous lee dvoue-
tuduit. toutes lea nergiee et : oues
les intelligences, il uous faut deinan
1er : l'emprunt qui doit noue t.rer
du luerasmeo nous croupiiaooa,
le paismeutdea mter a de la D.-'tte
Inteiieure; les ttectione lgislati-
ves qui perme tront aux. ina iiuiione
uatioualea de fouctionoer libreraeut
et euen la coopration et l'aide tluau
ctie promises depuis aix ans.
Noue uroyona le moment venu de
soulever tous cee points et deleaeoa-
tuditre aveu confiance aux repraaea
tnia du Snat amricain qti eeront
bientt noa htes tt couteront avec
bieuveilleuce les jusiee rciemanone
que la Preeee leur axposere.
La ble deSt-Louis
Le duuanc' f 28 Aot, 7 heures
du matin, Turj. 'au clbrera la (ete
dj .on glorieux patron Si Louis, roi
de France-
On s'anime dj, la nouvelle qu il
y aura messe eo musique, dfiinte
prdication; coneommatioo pour
toutes les bourses.]
que leurs enfants consomment (Kevue
pdagogique Nouvelle Srie. Tome
V.
Mr Bsllegarde en a ralis tout &
fait le contraire.
3 Les cantines sont annexes aux
non tait heurcuae. Se rappeler qu'il cole ; ellea n'ad:.iettent pas Tira
existe dee misres soulager,quelle mixtion de gens inconnus. Lee can
belle inspiration .' Noue n'avons ja Une scolaire n'eat pas une gargotte
mais surpris Mr le Miuielre sous ce Elle a ses lois et sa dignit ..L'coutez
jour bienveillant. "Chaque cole ou chaque groupe
C'est tout de mme beau d'avoir d'coles a aa cantinire..,"
un Bourire gnreux pour les enfauta "La cantine, entendez bien, Mfiu rt|lll l.()IlC,,,
du peuple I OtHfie par les airecteurs d coles sous
Malheureusement, voil encore le oonlrdls des administrateurs de la
une uvre lialtve et superficielle I caisse des coles, qui surveillent U qua
Nous reprochons Mr Bsllegarde lue de tout les aliments et paesent
d'avoir compltement ignor le but las marchs avec lea fournisamirs-
des can ines sco'aire. mai qu on le Ici, Mr Bellegarde et eon faon jox
verra plus bas. Nous lui ferons le Cmseil d organisation en ont unagi c ari, lr
reproche d'avoir ouvert ses caotinee n le con're-pied Cee hommes sont Cendio aa fera entendre dans
dans les milieux.qui n avaient aucun si bien dous que peut tre ont-ils d(JiX d-rn ^. craBona
rapport avec nos coles. ej raison ? de UOTt)'8,.creill0DI-
Nous ajouterons qu'il avait tort a la vru, reposant entirement
d'eu octroyer la direction a des per sans gure se gner, sur la piti
sonnes trangres aux choses ero gnreuse des particuliers, les ceotl
laires, qui 11 tait nt paa tenues, ns taient, en coosqueoce.i rivets
rigoureusement, de souponner U des linen a de vie- Aussi ont-elles
dlicatesse avec laqutlle
les coliers- Eu fie ces ca
Le liraud Concert aura
lieu demain
C et demain qu'aura lien Vaiita
da Mlle Hermine
S, Panbert auquel nou coeseillona
au public d 1 ae rendre eo foula.
Beaucoup dem'^-uflij les pointa Qgt
r.'i.t au pioKiauiin t 1)110 des Drauons
de Vtlars (hant par Mlle At^ai*d*
I' diif-s, luorceaux de viobn, da
ses
Avis Coiuiueirciil
gues en des :.udis mesurant peine matin,
eu pieds de lerge eur huit de pro
fondeur, et t etenue* par la charit
publique, offraient plutt l'aspect de
navrauta diotao la meudici-) lai.
en hoiiiie.il et l'amour propre des
enfants mis l'preuve-
j Voyous maintenant ce qu'on en
tend par vraie caniine.
M. V. Duruy. Mi.nstre de llnetruc
. tioi publique en France, uVtait nui
par aucune vauit, quand, en lfctje>,
"il recommandait aux prf3ta de
surveiller laiimentaiion des enfanta
Lecomm rcee; lepub.icsoatavisi
' ou traite vcu, comme eat dit le pote,-te a.la mnson d--ommercediterhtr
P. TESSIER Br V. CABRE
( A suivre )
Avis lu hiiD

le 1er Av il de celte anne sous mi
directioa. les db truis de la sus-
dite m. non sont en consquence
invit* veserrntre m.s mains le
mo..Uni de 1-ur compte.
Po't au-Prmce 1 Aot 1921.
Jo.eph GUTIEREZ.
'"
1
Prire nos Abonns et Client>
des aaitt, el de l'amaliorer ai 1 usai de s'adresser, pa tir d'aujourd'hui,
!ble." pour '.oui ce qui concere l'adminis
| I 5 D'abord les cantines qui ont trion du lournai nolie Directeur
es hmtiveiaeot vu le jour en IV80, aa;
l'tis, oui e e ersei dans ou ' '
byg'ntque, et voici comiudiit
ojJtctii expert l'explique.
Autrcfj's lenficl dont ^nciin.
Un accident
but
un
k. .
Hier vers midi su moment drs
marines dmont.icnt la toi'jie qui
seivait d'abri acx hydrarioas. uue
signera les quittances I pou|re fn ter cda |Wc maii
reus pour abonnements et inser ,u, IaieDt ldevs avec des contu-
tl0ns- sions et transports i l'hpital asn*
dom les pa' Poit au-Prince le 10 Ao* :92i


LE MATIN
/hommageaux hros
noirs
PARIS. Juillet Le plus magot
hque hommage a t rendu aux ti-
rnlleurs sngalais et a leurs cb *'
mors au champ d'honneur.A et te
fte qu eut lu a aux Tf>riei par -
cipaien l'hcole Normale M litaire e
Gymnastique de [oinville, un b.tiil
Ion de tirailleurs ragtlat*, |we I*
musique du 2J- Rgime t dl m
taie Coloniale, la noubi du 19-
rgiment de t-ra lieuis r^galais tt
dea pnpiHes de Socit.*- Spor'iv^s..
Les Sngala-s ;o t au nombre rie
700. Ils !Out dan-s i'ersemble pa (ai
teroent beaux, I's dan en des
daases guerr res, d'un catact e sr
prenant, tan;6 fougueuses tan t
plus lenttc, sur un ry hme accentu,
monotone, m lan col que.
La (t se termina par nne imp-
tueuse et broyante charge i la buon
mette qui rappella i 'ous que les Se
ngalais furent Dixmude, sur 1 Y-
ser, sur la Marne it pa tout o les
combats furent tudes.
Varits
CE SOIB
La 4 0 IL P
et
L'Enigme
Entre G1

M-"-R'.ur '. M. Dap'^-av. Mon*
gjpiir Ge'in II ite'ou. m* fa' ta et
petits enfants, Mme Vv P S Lger
l'erriftr.RPu enfants et p^titt enfants,
les familles DopiMtf pt Hjrt*lou
et 'oim Ip8 nu'tea parents rem*1"
cier.t Sa Grandeur Wons-igneor C
nai, le C'erg. les bonnes surs de
14 S g^sse Pt tQMOSOl qui leu' on
donne des tmoignag8 de sympathie
l'occasion de la mort de leur
regrette.
Marie Md*lt-ine Amelia H>ureloi
I's les piient d'agrer l'expresaio 1
de leur profonde reconn-aissanc*.
ClyJe Seamship
Company
rOIElGN SERVICE
L* narrer Great Fais # a lais-
New Yo'k le 4 do Cf.. pour Port au
Prince va es po-ts r!u MarJ, et ici vers en l> Uieecra 'e m.m
jou' vfc pcales an to h du sud
t K rc 'on non N \v Yo k o H
arrivera vers le 25 de ce mo.s
Le l -ji devar.t eue N w 10 h
i la dite 0'ibitc, les chargemen t
Qu'on nom aura co ^s pour N
Y k ou l*Er'pa via N w Yo k t
s biront aucun ratud pou- arriva s
deaoosiion.
l.ts aoTM rtn 'oifin-ns et w
imis d'embirquement peuvent 're
'cb enus sur lem ce. li F. CIEMINTS
: g"ni gnral
iFliiolii-"
m
Parisiana
JEUDI
Une volont
William Farnum
Eutr.e G- 1
Avis matruiuniil
Le soussign dcla'e au public e
:au commerce en particulier qu'il n'est
'plus responsable des actes ei actions
I de son pouse ne ElmireDupr pour
i incompatibilit de raractM et pour
avoir abandonn le toit marital de
puis plus de 3 ans.
ha attendant qu'une action en di
verce lui soit intente.
Maurice Me GUFFIE
Port au Pince 9 A lt 19JI.
Bureau da l'Agent General
tj ,rc ., , .,.. 1., v m. [921
13ULLET1M N 8i]
Le s'Phiner Advince pat al on
di l'nrt-au-Prirte Isudl rrutm li
Arrr 1921, venant directemjnt d-
New-York avec
; 3 1 tonnes de marcliaaJisaa
8 passager
77 s en de II ttres.
't nar i> a dan l'ai ram; li d" n m *
jour ooui Cris cb I, C. / d; ect.-
rn-1.1
0- 13- TIIOM'HH
/ nent gnral
Le Matin Librairie du
rruiMrun\trc "*
AFONNEMENH
PAR MOIS
Port-au-Princ9 G 2 TO
Dpartement '* 5U
tranger 3 00
Les nuooiiCa lont 'e es au
Compt "" Iritni na'ton! de *-*!b ici**
X) KotT'orChe, iMiatt 19, t'J l9,j
l u'gi e, 111 !l Londres.
Muaica-Mbum
(BeethovenClande 0*^.'
bacb Mrzirt)
Pou l)ft par Caizon
Roa*ini par v.nrzon
Un Couperin Debony m
Jaan Chatavoioo *J
Goya par Jean Chitavotoa
E-qtiisses critiques, Lira
La dernire nuit Je UonJm,
PORTAI PKI :E. LE 8 AOUT IUJ1
L'Inpp^ction Scolaire dnnte avis
aux interas.-- q e 1 examen d a Imis Edm Rostand
sion a I <>.....E i 0 ibn<' se ffa
le 6 <>epte t b a prochain au losa du
dit E ab'i - > *tt.
t'iiy^a^ea d Italie' Manael
P-ilennau') d Italie, Faora
Le Matoc. GeorgesOes^rocbaJ
1 mois >n Itilie-AndteMiMill
V(e de G illon, Ch. "
LeCinna
Le ciel, M Faucha
Hisloire du wagon etdgj
cahier. Ludovic Naudeao
Oerentm]
Vous 1 p l' d*' l'ater aux fnn
riilles d M d m" B z ni |:i V clor
dcide h'ri s ir i 4 heures.
., 1 , ._.a chu'h* l.uuuviu .>auupao
Lentement au., heu <>*. Les chemina de f.r.K.MiM
id- i 4 hture prcisej en lEglue Nouvelle* rcrations littJll
rea et hi.-to'ique?. Albert Ctca L
ll'Htoire de tiance Frincu-
JoBeph Reinach
Les l'aln.ies, A G da
Le bourg rgnr, J Rom
La loi des riches Jn Roataral
Motiuel du paifait nv.a;unef
Manuel pour iuuuencer
Cnhure physique
l'atisfetie i.o; li une.livii'oris
l.i ptiBf(re
1/8 tisors de la cuisinire^
d > la matresse de maijii
la bonne cuisine
Nouveau cuitioier ew >pe>i
Candide I Ingnue' Vol'aira
Les heures du eoi E.>' html
Les suppliantes, l'iern- ti^oo
La posie d aujourd'iiai, 1
m
Ste Anne. Cordo'ince<
BrittiDia
Tel es' le nom d'un nouveau sa
Ion de eoiffare aui vient de s'ouvrir
fa rln >*lleria Internationale, R ie
des Uiracl*a en face dts tlgrapties
terrestre) N 3 210
i.p pob ic y trouvera o,purs g< ',
101*, proprit,
Pjrt au PriocPi le v) AoiV 1921
Tb DARBONNE
AVIS
l,es abonne du journal qui t
n'aurnmtpat reititempi leurs',
mi-nioi sont pi us de prodnifil
li a s obtervationstantntard | ..- ,___ __,___
l'uit-ju-l'nnce, S Ac \92t.\m9m\ tat d'intelhgsuce
NOUVEAU BAZAR
Ancien Local American Forsign bankmg Corporatbu
Bue Bonne Foi No 22S
FAISANT EN TOUS GENRES:
Parfumerie, Toile fine. Mercerie, Quincaillerie
Literie, Argenterie, Tabac fumer, Bonbons, Gai
nilures pour Robe, Savon Toilette, Chaise, chocolat a!
sorti.ARTICLES POUR : Dames, Hommes, modistes
cordonniers. Articles maills.ParapIuies,Peignes et four]
chespurecaille avec pierreries,chapeaux,crpe georget
et de Chine.
Prix en or
'nx en or
Prl
s er. cr
Prix en or
m
t
Cbemiae.blancl e pr.hom mil plia 3 '
:,
t>
60
80
piiaae pour homme 8
pliaae pour homme A
Cberaiae soie couleur pr hrm 7
c couleur de 9 dol 1
Chemiaette pour hom aup. 1
Chemisette tricot de 1 M 0
Chaussette pur til mercerises dz 8
Chaussette soie cou pr enf dz '.
Chapeaui paille. Un assortiment
Choisi bonne qualit de 8 dol 0 00
Chapeaux Panama sup de 90 a i
Chapeaux laine assortis An S & l
Chapeaux feutre coul de 5 3
Bretelles Police douzvna i
Bretelles Prsidant chaq 1
Bretelle pour enfant douzaine 3
Ceinture vrai cuir chaque 1
Ceinture coul assortie de 1 dol 0
Jat ttire pr botn soie coul 1
Jarretiie pr hom aasort.de 1 0
jan eue t pr colier niant p
1
1
050
1
3 80
-2 50
50
50
20
15

Cravate la ge 1 v--Wo chsqoa
blam lie > i dd cie.u
< ratud
Crava'e large btant he et noire
Paul cola la d > z ina
Palmbeacb suprieur l aune
Crpe de Chine sup tissus ang* 1 50
Crpe Oeor^r'te fu orieur 1 50
Un aas'irtimpnt ctioi'i de croes,
on trouvera lo " les nuances
Satiu nuance d (Tirante l'aaoa '2
Tape ine soia coul nuance d f t KO
S*rga nnnii'-e diffraota l aune 0 80
U 0 SOU C>) ib U' I IttO 1 1 HO
Voile Inrrea i'auue C 50
[ V >ilo or>| I a me 0 |Q
Voi'e couleur nuance dif^r^nte 0 40
I
Sic a main ssti.i brni4 cuir 2
Sac main velours brod satin 9 3
Sac a main cuir 1 iO
I' m i. m unaie pour dame L
Porte uaouoaie sjort de 1 dol 0 tfO
Gants pour dm >, riche ajsoit
Gant* pour nomrae
Jartella soie coul listiclarg aun 0 80
Jartelle soie cou'eur, l'aune 0 \0,
Bguin pour bib snuo Inrd* velours, riche assort
<-oiset pr fillette et dame chaq 1 80
Bouton press or, a grosse 0 80
Agnfies la do / 1.1e n 10
0 50
0 50
0 23
250
1
Mouchoirs f miard pu > douz
Mouchoirs fani fonlarda douz
Moui hoirs bleiM douz
Mouchoir baptise la dm zine
Mouchoir de poche larg coul
Mouchoir aoie couleur un ;\ s n
timer'. la d mzsine
Mouchoir fantaisi 1 b ol
Ed ford'i la gro se
Fil Alla--; la g'oss-*
Fil brian'A 5|30, le paquet
Fil <-n p> lote, la lire
Ai^mea a coudre aie. mille:
5 50
3
1
2
S
7
220
1 K
I 50
1
Epiogles cheveux U masse 0 ZQ
Epingles dairat No 3, 2, 1
la mcs%e
Koing e dl ni-t noire
l'eig'ie cori anglais, la grosse
Peigne dmloir, la douzaine
Peigne faille, la doosain*
Paig-ie a rt chaque de \) 00 020
Peigues Ko'c'ie-i pu-o cail e
avc oiarrtraa.ass.cbokl de 30 50
Cuillre fei, 'a grosso 0
Sivon Colosil. Ihv Rum Colo
V. >e Umque, U dooziioa 1 00
Sivon Glycri la Ca-hnere liou
q ipt, la douzaine 1 00
Savon aaasrtt R Mannn anglais
lliae d mou r Violet Loys
T-bac Scaferlati Marc SagJt l'E-
toile le Ki'o 2 iO
tiigu- tU's Hassan. I.:- kv, S.iit,
Rarjpy Bit, Omar, l panqa^ 1 rjO
Cigarettes gyptiennes s.i-.;hts
le paquet MaiA
Papier tln couleur la U"M
Parapluie assort chaqoj UU1
Lacet 40 ponces aoir,
jaune, la grosse ,
Lacet rond .30 pouces noir
lenne, la grosse Bl
Toile voile les 100 *
Pommade Crme PjjJ
Pommade Ml de J*^,,
Essence MisUe'.^.
Eau de quinine, la <^
Huile quinine. \*5&li\
Ex'rsit concentre, ss** j
tr=! tiche-le nacon
B seuils sucrs un stock ^;|
! et frais, la boite de 1 *
{Faux de joieSparkierir^
' Brosse pour cheval. Jj 1
Rros8e dents cbaqaj
i:rosse pour habit, cwJ
Kroise pour cheveux noir


r
IB MATIN
Depuis font nn scle
i Mon f.i' i Mica*
L'Eau de rioride
DI
Murray & L e| a
ftrmarqblf P,rfam init duDe grande vogue populaire e: ar- go
Jjgidan' 1 roor de er'*>r e< son rdaptabilit gnrale aux b o:n* c e
Tje miette- il est connu curmre
Le parfum universel
Lg entre ne le surpaupp dans aoo odeur f'licifnse: aucun n'est aussi
f rafraicMisaDt fmp'oy acit pci r
.n toilette ou le ba u
fndixrenwbl pour combattre toutes fivres
Universellement agre, luiaossi-est la
Tonufiie Oriental
FOUH LA CHLVELUBF '
CHlnnp prpara-ion ^grAfbh e> d co- flanc i oi r t?or.grvpr et era-
Ufir Im cl>ovnx H lr'ir do no du lii^t-e r>t une son les*? eoyeoHe
brriggflnt les rai-mer, il ntiuiule la cio.abai.ee- g 8 efftts biotaisanta
kpprompts et rpitimqmb'es.
flfiit d'sparsit'e les lellicnles pt retarde l'flrpnr^nrp
Lnnmon $ Kemp,lS/eW'York
Propritaires et seuk fabricants
|A. ViciortieiiUI
Annexe des
Caves de Bordeaux
E. UEREIX, Propritaire.
Attendu n*r .\lliar.,i manii ou mercredi :
beurre 'rais, Charcutern le la maison franaise Ptrceval,
lgjnes et u i u m I aisirti n ti da prdwioQi frache'.
foarinacie F. Sjourn
A ngle des Rues Rmr t du Centre
MEDAILLES D'ARGENT EXPOSITION DE BRUXELLES 1U10
Drogueries, Spcialits Chimiques et harmaceunques-
i Produits franais et amricains.
JJiparalion t'e foutes em pou les mMicamenteuses slrilisca et
elibles. A'pci a 1 i ts : Srum n ros uique Simple et b erugIneux
i-IIYdragvhk Srum de Morard, remplatol les Paquets re-
PAdi de Ferrier f t Bodin. Il a touiours en stock Nevisostheose
Sirop Pectoral i-i.ix.ir de Pensylvaxie.
Dpositaire du PreybnTYL
Reprsentant des Laboratoire* 1ERIXL
Nouveaut !
Uirres nouniees sont iul rinces qu-1. dsormais elles trouve
'chez moi des
Mnes d'un nouveau module et d'une
tri grande durabilit
"prix mcaUrt
les trouvrent aussi des
lirelaii\
HEMIY STAKK
r-
Hue du Quai, en face de la Gare.
La Petite mais a
1637, Rue du Centre
Vient de rec:voir en trs jolis flacons da cristal
Excellente Eau de Cologne
G. 1 et G 15 50
Suave Eau dentifrice
mrt G-2, 2,50, 4,00,5,00
TOiipour enfants Trousseaux, Liyltes les plus j ,!i;s foir
id'ures de la place lesderniers mo 'les
Prix trs modrs
REURA8 htNIE, '
CHLOBCSC, DBiL .. '
. "" ''
s
DE2GHIEHS
,. ( Hmoylobiuo
** '
. Rcgr.t.sWui d.. Usa preorlt pr '*"* l t.. Ilfimtaur dm Pari
aniaaaMi mtniiiHi>.*mn*tmm*i>* *
i 11
Panama Mmi Steamship Line.
Service de fret el de passagers
New-York.
Port-au-Prince, le 1er Septembre 1920
b.-l'reranf pxpedd on* directes pour l'Angleterre e l'puroie ef vice-versa. Connexions de
1 ^ -vire rie et pour FEurore. AdreT
New York G ly fret payable
-,-, -c, ..M. (^,ir<..i Hun uirociea |)uur langieierre e i t-uro
A 'aux New York. 1 e ni m rapide *>t h o'')s dir^.1 service .te et pour j'Earofe. Adresse
ti E. Paterron, General 1-Veirli' Agenl, \ii. Slata Stret. V
I
.ttinalkn A l'exc plion du Miel
t Un dpart par seniamed* New York directement pour p0H pu prince et un ulre par
imots pour lo-s le* ports d'Uai'i. Seulement passage de or^n i.Ve classe. Les suivants
sont nos agents dans le principaux i ors d Ex tope el d' ugl /erre :
miflleterre fier.* se MM. G.W. Shclden *f Co, 11\ J unies Street, hiver-
pool, Emjlnd
Copenhague, Danemark .
MM. .EBendix A- r o, *2C aile gaie, Copenhague
Gnes Italie :
MM Henri Coe # Clerici. Piazzi S. Matteo.
15 Cnes Italie
Christiania ftcrvgo :
International Sp<>ditfons*<>lskap, Christiania.
Humburg Allemagne: H.Vogemann, Hambourg.
Golhenbourg Sude :
ISiodish Express, Gothenbourg
Le service de-Panama Lit antre New-Yoik et Hati, en vue des arr. geme ttt qui se sont faits
2 "m considrable, et est la vore la plus rapid: par Uqu :11e vos marclnnd.si inavea
tre expdies r r i
les connaissements couvrant fret pour New-York av.c op ion* de liv.aisoa soit londree
le Havre, Bordeaux ou Anvers seront livr
Il 0. B. THOMPSON, "*,
BAZ1R MEIROPOLITAI\
Maison de confiance
Angle des Rues du Peuple Doives Destouhes
Port-au-Prince (Hai i)
Flous venons de recevoir par le
steamer Goetbelsles mar-
chandises suivantes ;
Biscuits de la Nationale Comp
i ru'-'--
Royal Lucch en groa ferblnnc
Soda Export ( Hiscuite Soda )
Malomaro en paquet
Loi ru Doone en paquet
Tokaoi
Th
N- B. C. Sade
Sahinee
Chocolats W( tieiH 2T> rentimea l> isquet
Uneeda Hi cuit 15 c*n imes >e | et|uf
U eeda Lurli 15 rentim>8 le paquet
10 varit* de chorolata Whitmara
l'oruraea de terre
Ognooi
Froneg^ |'e ,raie 4 un rrix pr'ciil
Groma^e Gruyre un piix epciel
Pointes d h-i e y, 8
Bouillie de maia
Macaroni & Si-fghetti en paque' de.1 !ivie
Shreddtd Wheai
Savons I. le Bucy
Figs Scliea
Pchea Bihes
I 111 llf'8 .-(''C lU'H
Abricota ecB
Raisins eana ppina
Gelatinca
Caviar
Papier hyginique, etc.' etc.


! I MATIN
'URO0OR
A
KA
&>*
m
^t**
Source
-a.

av.
/'
.#
K\
'*:
*
AmSGJI
K>V
,
;a

-, atfe
|
P-SS/
t*
.*
~:-r\
*fcft;^
><.
de Jeunesse
L'OPlSlon MEDICALE :
Partout ou il peut exister, l'acide urique
ne ttivro.it tenir contre cet nergique dis-
solvvnt et ;< bilmUnr qu'est l'Lrodonal.
Celui-ci le ekust ' partout, des fibres mus-
tttUiin i dit pt comme des tuniques vaseulaires artrielle,
qu'il ii truste: du derme, qu'il empte, eomme
des alv6le$ putnt maire* t du lments ner-
V9UM, tju'il Impr.... D'o l'on mit la multi-
plicit d'effets bienfaisant* rtuUant du lavage
de l'organisme qui. lut seul, rtuitu tise tant d'indications tkrupeuttfutn. Qu'on ait
pu autrefois le dUcutor, c'at fcheux ; il ne
semble plus possible, noire poque, d'en
tncon.mUre et d'en contester la valeur.
Dr Bkttoux
de Ta Facult de tiUsU de Montpellier.

. sortis
vie lure&M
KluMii-pmi'iil^Chalrlaiir.
Funi ei toutes pharmacie!
bip n de Vskmctea&ef,
ObAses, Caleu!nx, Rhumatisants,
(outtpux. Migraineux, Eczmateux
et vous, le-i Dyspeptique-, victimes
innombrables de a< ide urique.
iTdowaT lo^n 'r,?uD0N,A|,:dtenUl KS- Urk,U0 Cm rma *Md< dis,out ' " yOintlM votM insu mme.
2r Crn ,l"?' m ^T-1" eon,,,e "', ^ J11" rt" ,a J"un-'- "A'-" ''ro-lonal. vous
Devant \*od. aT iv,.t i a,'"r.n,al," c? eomnw do Un* ce qu. peut flatter voti.....stomar de gourmet.
SoitaToSS a raSCS ^:lchir '? "S^nS* :*isal*'nl W 8i 5 un Hlta*e.neni n,,.,,,!.^, fuient
Urodonal. I obse devient avcHe, l'impotent prend got la vie. la mondaine, dont il a pur
Je sang, retrouve et conserve Jamais la fracheur et le velout de MO
teint.
I
f ni Haut tV Jlouel
gents gn/raur p ,r i ,.,
175U, Hue du Unit si il
. IH -' !
A genre spcial** dts
la bacs de la
l1 uni raine
m mr-wa
AS hlionalFire Insurance Ci o! Hartford
hs itix courant* sont rduit
t'i in iti de, ce jour. Le Sitifetlui'
'mt'fut Papier Rien est m vei
tj il fit fatmlt / Kilo, a l cde
le, i aqit'
m* /.... n pies siiiuat, s si ton1
cccordU :
Dt 9 \i,lus 7 Ofl)
Lt Ht u i'.A'?/.#.s S ('/()
fi f>&f hr'it i>U Ky. yutO
Il tu uittv un itlit lot dp. Ca
ne, ni utditiuire G des 10 le l.i'oi
, l('tdt> U.i le. fitiyml-
I otf'au-Pnnoe, le '4 aot \9\
L a nt Spcial, E KOBK Ll N
due puissanteCompa4*mi>rti iWnrH^M leW anmvprum
Un Ht lopd*;ion el re pnprv fa chiirM ont Rcwinmiiiao!
' -ov roerwi'l ux, I qnnfrdi valtinverfai x prevovanli ei
a'aicuUs.-ui leurs mwisors.
I Assi:iez dont: \os iinmeubl. s ;'i la
National Fire Insurance
Company ol Hartford
D<>| .'chezvous .le demander ions les tm&gnt m^nN ncwsairei t
Brandt $ o
fetrstnlants jour Uaili,
Coniervoz Vc3 FofCM en Surveillant Votre Sant
Celle httn vous dira comment
Chicago, IHinoi A."J'ai pris Lydia F.PinL-ham
m. \ i?gtale i ur d> s drangements de l'ovaire
irs cou- i:!t Js i.iont dit la mme chose-faites
. :. J'ai c< mmeuc par avoir des douleurs dans
CC he, ensuite il m'a sembl les avoir dans les
l': Je travaille chez v.n tailleur <: ayant une
p ite Bile h soutenir je ne disirai pas me risquer. J'ai
d mand a mes amis et une m'a d;t: prenez la Composition
\ gtale : L) lia E. l'inkhum. J'ai suivi ce conseil et je
me tuis ntie mieux tout de suite; je puis maintenant
travailler masanttantrevenue Jereenmmandetous votre
O mposition Vgtale et votre Lavage Sanitaire."Mrs.
U \.:\- EKWCO 439 N. Carpenter St.. Chicago, 111..U. S. A.
C tt tel rtn'en est qu'une parmi un frrand nombre reu
Chaque i m i et provenant de femroes, jeunes et vieilles de
tonte occupation. Ces lettres tmoignent des venues de la
tornpos!tion'V(ftale de I.ydia E. Pir.kham.
Cette comp:)ition vgtale ne contient pas de narcotiques
ou de drogues nuisibles et peut tre prise par toute femme
sans aucune crainte. Votre gagne pnin dpend sans doute sur
votre sant. Essayez donc la
Composition \&getale
de Lydia E. Pinkkam
t
"mm*mz
Prs de Ba I ,,i
' ': U
La Royal Bank <>! Canada
*\w *------> ^ _?__ __
F.J.Marlin,fflffen4p5;3
Grand Htel de Fi
P. P. PATillZl, pri,prilaiiM
V'iiuwn*- Vw*river p>r l paquebot (ravraie
\i de bordeaux
A le p'ajftir dr jor'er lt cenpaMtnce le sa lianiie i du pul' c eu gnral a Vie lient l^ui
0pfl i ion. a iiti, d? rHe date, pour ,,M *5(0jfiK
Le dpt ces Ut' de prop- t vaaier* de ttnilU n Hl:mc ,,(U f e u
**r'*** objet* \cie9tj, etc. IV'nte en qrn* et en dtail a den
De coffre pris de la dernier* perlai nren fumant des rahumiabte*.
ca*ier de traie dinu n*ion* ili/j, e,ii< s ,
(esc.ser* ing^otaaol d sposs it lo.r i l.j inH pandaolt le* uni >s a.iren.ronii nnmi\
I (i-ieur le la pmMn*oto -oea irons e.m ne noniahsolunuaiio ulbei Bieuqa'iuSoiii.l
h.iM bls m soi.i reiiN in es dans U <.n eau Je la U.tiqut! iU m uuu eni l abri de loul ris v**<
llj p.sn,i il le j|. .mer r, ol ,i pr0 - .A |.fi| n e pnia el CO s ..uenl pmi le ..s loaUiniui.V
Oa.ioUMiboolueUlraoi o i-s h s coud.UOUa dt acurtte ^ d. cit.uvH.ue dsi'ab'es .'onwMiri.
r.eu leroniu.a.idei do iineu\ a i. us ccu> .,.1, Soi U ,e heuh-du t luu fur. l'ab idi toute
lu htela-li u^e*I de lo l i-qu^ pu. ten s t lu. s jh- i lx. i
lJwur les to. diiions de 'oc; tiui. s'; dr mn
La Royal bu ni; of cunadn
.. ______ Tor au Pii ce
Notre Caisse d'pargne
' Aous profitons d> rtt'e or. union potr rappel >r
population ta n ce ne LU^ d'pargner.
a
la
Cacao Pete s
e\ vi:\tkcmkz
V c oi M*jigouc8 Simon Vie u. Loperiifertj
L. famm Agger '
Ta M U Toii
Para.u s diinende..,', rha:uu so-iou-e ^posd .1 pa.dre en un uiaUn m Cm de tout on
xisem-e. I ou le Itorail mi-u\ l'aire nue d CO Inrala tiu^jd'oaiine de h ROYA" RWK iiK
CANADV le moiicui de ses co.onesel 'ou l'a.g ni qu il sera'l daDgi )ux de uder'chf/:'soi.
A< a'rft'iii iiepo. e .i
La Caisse d'Epargre de la Royal Bank ol Canada
flapporte irds pour rn.l ( : nfti) d'in Ou pir an sus aneu s
risques pour les dpos*iib et ro stilue ui pi(-iu ui de premier
ordre et de v u'e lmnt.
____ P r: ^u-Piiuce, liai i, le l g Juin l'J.I
VERMOUTH CIXZAMO
C
K.l la OL laine de l j. une1 se. Toutes les per.'ono-
de/r^igul acli-ier .ie bouleillf.
Ce l au'ii le 'oi i.j.ie lecoDSlitmn' q i allez aujourd'hui mme la .
Pui-m'icie t.enttalj a'HaW
c r I i|ij/.iii l h eue ctl ir/sn i ime,
Ben niiSler's Tonic
Fonain of /outh apply to
f haruiacie C* ntrale d'H^1.^
PottauP.^
Pharmacie Central
Util de, tm'e imicheur Ejculion protm^ ,
erdonnanct Sp taills fou.' loutes les 'a'
.ta M 1TE1S
f
,c. 11 (i cm n ir
M'A


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM