<%BANNER%>







PAGE 1

i.r M..ii_ Repisen talion th ara le Oeil bien ce soir qu'aura lieu : Parisiana U tte tht'tuie du CSfd* %  I B1a — %  1 b' f poi ; • L Sjrtirtdc '•( %  J* P*' Mr lu ter, Tiidiru et I* iicrpiulc lOflpiii ixta Les i.'x icii.s • Kumti' i>i"e p. %  •* ii cmifi a.uus qui tt Owl v* les cppauCi s.grMt Ci malin, auiont lieu demain Du.iaLi.ue 4 S heures prcises. Le convoi partira S ia maison mortuaire sise au Portail de Lcga ue poui se rendre a lig'.isc S noie Anne, L)e la part dts tamil.es Alcindo-, Coicou, Csar, Leiebours tt Wamwrigh No condolances aux familles prouves. agence spciale des] a bacs de la Rgie franais* • Lut yr\x roiii'i ut •ail rJuifrl t partir ua et foui: L>; Sculnl i" iUpneUf l'-luirr ttti'i IM tu V*H l: a i htnudfs l Kd I • laV i: taqml occ-jrdtii ; D3$ Kdui 7 "/ le H) ijfcilis <> oiJ partir Un U Kg. V Oilf 11 fttl arriv un plU tut d J 'a poral ordinaire le puquel' l'or'-au-Frince, le i aot \i)t L'gmt Spcial, .ROt5K Ll\ CROYEZ-LE, POUR LES ENF. rrs, a rien de tel comme L'EMULSION DE SCOTT —i ii Varits —iii^ niMANCUh A ttizotou Demaid premierdimanili: Jumois l'Aot, il y iura messe a li/.Jon dansja chapelle qu'on coa.tru.t eo 1 honneur de N.D. du Moot Gs/axi \ La ccietr.onie ^^rameucera sitt l'ai-j iivte au premier tram. Ctat ponri COU-J l'occasion de demander a ce! que ia F.C.S nie te suffi>a.-nniept de] uo:turts dans le premier couvoi ett [ci pour viter tout Lln Imlffilci i oirtift* Ce film peut f"r vu par tout te monda culte que l'on peut rencontrer par' le tut des g-eves pour laire vtnii .i temps des ILIKS vaccins de 1 Erratt' • Aupurd liai Ii lit l'anne scolaii? C'est au>si la derniic journe i i an t r udiciaue. Tandis que les martres ioogd?cnt leurs tivea et leur dounent tendez-vous pour le (i-rniiei loodi d 0;iubte, les Jogaa se l..itin de vider leuis muins p&u miter ttl vacances. Ou coanait l'us^gc ig tune des vacaoc.s poar les nniitutrurs et les nugiMU's. Api> bvoir cuusaci dit mois de l'anne a Jcs tondions pnibles et iaborieu ses, ces deui c.t^gor;es de fonction I>IICS ont ncrssaiiement boom d )pos aitaut que pout se di^s-ei que poui vaquai 1 .cuis affaires do lufHiiquts. .viai8 vo'ci que justement au me r.iea o llj OJI le plus besoin dai geut (our p.y i les notes du propriNtrc, du bjit.aoger, du boocbei cic;ilc i.4i U .c j;ur pour jou un u le ce iepil qui leur i-: Jua ne, ou leui p^ieact vfjicielltineni que ie s. rv.ee ue leuis iM ^UNpeudu jusqa noavet uidrr. il Oae voot ils taire Ml pauvres insti! un-un ? Uue von>-iis faite tes pau vies magiatra s St l'migiatioa a Ouba u'tuu pas aussi suspendue ? >omn.es-uous donc 1 bubyloce — je ieurkouseitleraisd'allei passer leurs vacances sur cet e terre hospital t. l's pounaieni alors revenu en Octo bie icp ei.die leurs Uboneu^es tonc uutis ci qui sait ? — us conditions budgiaucs pouiioot samelioier ci e es bons serviteurs de i Liai pourront mme NCfOlf ULC ugmeotaiioo de leurs appoinicm^nis avec tn plus, une mlailie natiunale.— loul de mme, ia peisueU.ve qui suuvre puui uf malheureux fitie v. umi.W, n es. elle pas n.viauu i I l'AACL. )remier couvoi etj f nn t encombretnea: i \.\.\ L route du Morue Cabri On doit se rappeler qu'il a et' qaeaiion d'une %  •ovelle roate d evant iciier le pied du morne a cabrit Mutbalaii en pissant pu th b i aegnoifi.—Les lignieur du Qoc vetnearot ont t envoy ^U! lis !:tux pour piocder i une ule ap proloodie d? l'eadroit de (oa i tiacti cttle DdttVtlU ruute • moins de dclivne il tnreidia la circuia'ion facile, sans diQ,jr poi 1rs \J lares. La icute du OBOfM i cabri', cou ne un le sait a i tT*Ce OU uuip ie ia co'mie ;>*i dts in^iicurj Iran aia.On se denionde fes raiioai queaaeaieni ports a aiop'er i:n trac* iussi abrupt roui portant des pe. la stdes rampes_,M iccidaotea. L'es pourquoi les logoifati ictacli ut, voulu toute que cota tulier c • ouveau uace tifrai.t monia Je 0\ m j.hv.t et donnant pu ai... punii 'scurit. Nous pensons que les ludes doivent tre en ce moment acheves ei cous nous demandons s'il ne lirait pas juste de donner pubi.itc et piojei avaui sa nit a excatioa. : Katrta Loge %  %  %  t& %  'r Mi i I'E En vertu dord-e d i Mr L. II. Mi n, Colluct'uot Cuutom*. Mloo l'art '<'• de la !>>< iirt djuaue, il BOIH pro>i •rtd dvtt les portes de U douane : un ii 8 Aot I93l 10 limes ili matin, ia vente l'encan des ar i icies suivants | Art. 30 i Marque Si M KS 11 S|Noa 1 cuillers de table •'U \ W^ EAUX CA2EUSE3 .f..' i *-**• • t r *w. tAas !>'un [Muuaownl loi > 1 • Instrurtioni rrn.uncs HONIM CM f5ni3"t IHUl'Di'.l|..irii< ON HU1 UN POTT ANNIItl lot de tixture* pour malien 1 lot de fer Marque tf|ii£ 7 Cjuteaux de table a t Noa iarque S|MKS 1 aie du riz S|Noa itaTqrn i. r \Q C it. l utile dtill coton tfar>| 19 5.V1K. 16 acuits et tasses b 4 Noa Marque SjMKS 1 chapeau de pauana SjNoi Art 'J des Ioia da douane Marque SjtlKS l baril de coal.ar b.Noa i Marque ACKME1) 1|IJ l fardeau de kurtagl H aura Marq-.f^iVlKS ; &,.Nji l farda ia de harergB fnura M or'Kr un KLhO. ESncanteor p.nblM m i. i %  \ !, : '0 11 op tiAe pour trvailfcr • vw courante dos femmes n'est souvent Td'un travr.il incessant. Combien plus atxlue i randdos malaises particuliers! haqiie mouvement pnible. Le •. e nerveux eat drang et la vie est Iota Lct Eemrnes qui se trouvent dam te aitt tient profiter de l'exprience a noy cette lettre: : Ce Que C^tte Femme Dit ." J'Aas anmique et soUt : m< f ira I %  • • doul : IUJ • ; ; i i. bas w lre, -' %  '. lerdsoet ; laaai w : :. j .ii .:... %  j • •, ; %  ... %  ... %  s d'un fa ^on-posi Si .'. Pinc'iar.!. J: r % %  : • .4, y \r, T CubS. '' %  •• %  • i-*" nt i!.-..-. i.-.T. -, M :.: %  .:. :, %  i. -i 1 I ntltU .• ir>ur la bmrCosition^g^tale de Lr/di E. FinkKam .'. MAS. %  IRIIAH f tjiemo co. anH.i-ASi. J.I.A. .. 2 a=r %-ssaesw i i Ii M %  S ervi • M ••• i ..,. %  >. |t: i j : j de k N un tei a ; ... •.; ; i :.. :J t N .% FJ.\artiD, affe "' p C ^J^ J £T^^V^^X i-v; ! il GLL& C 1 -' L'i'. Grcen Lane ONDItliS. NI G. ANCIXTEirUSIrap erialLiie Insurance Company oK Canada Par il t lrfrtrs vrse uwa aim i*\ vous pi iv* fi irr v [rs vie j^!i mptirial Life i s < ura n t : ( #o mpa u ?/ o/ Cu>mthi Xout^ sort 1 ddftaUgM : pdUkOdnl Je divi v •-. n %

%  .... •• *' ; 'V Parfum enivrant 0 %  • .£ SMS ^ .'• t' '• %  I" 'r?... %  .^.At. Toiifci ParJumtTa tt Grand* Mage tins Vaillant iS % tlouet Agents gnf-rarur pour Hai ^ 1720, Rue du Magasin de t *_ V E R M 0 U T 11 I N Z A i\ 0 d < UAT !" f 4uvdtgiii\al pqv£:t a.



PAGE 1

%  Ujjjll aiweAoa 4i5C Port au Pnuce, llaili ~— Sarredi r > Aot <9B1 DliUCTEURPROPRJK1 Ai&F. dment M.4GLOIRE LE NUMERO 20 CENTIMES Quotidien C'est une m arque de supriorit que de savoir comprendre les passions qu'on n'a plus ou les iitrts qu'on n'a pas. Caroline ANGE1RT •JU .. REDACTION; Rae Amricaine No. Ilfib ' Il Question de la Haule-Sllsie j'Nouvelles Etrangres I 1 I l'tDIC IT. .....!.. 1^ .„l •> %  J__ J PARIS 4 — Une dapMie de Na ipl-s dit qu'une foule nombreuse a 0'dlll devant le corps fie Csiuzo, ^.exjjoa daua une chapelle ardente et qui dispaiait sous un t moncellement de ce litre la Chambre de corn1 le quelque pBrealau nous a lait parve n'est pas er intresraote brochure qu> irons parcourue avec intrt lintn qufstioi de la Haut* Ht tudie dans ses moindres ivec une clart qui la met ; I de toutes les intelligences devoir pour noua dVn en oos lecteurs qui, tous et prennent par le < ble |H ~ WASHINGTON'— LAngleterr valoir^ le maire de Nap'es et le re-ja inform les Etats Unis qu'elW date di 11 novembre, pour la runion de la confrence di dsarmement. LONDRES — Le quartier gnral de I administration amricaine d. M 'Onrs annonci que IOJS les aman caina prisonnire en Russie ont t mis en bb-rt et qoiltsient ce paya. MADRID -Lss rebelles marocains I Du 21 Juillet 1921 A Corail, le Caporal de la (Jen%  iarmeiie avait voulu s'introduire de *ive force au domicile du nomm X pour l'arrter. Le luge de Paix qui passait est intervenu et lui a don lui le conseil de remplir auparavant les formalits lgales. Le caporal prit es :onseii pour une insulte et se reourna alors contre le j j ;c de paix qu'il mit en tat d'arrestation. C'est *msi que le Caporal de la Gendarmerie de Corail arrta et dposa ea pmon le juge de Paix de Corail. Le disirict Commander de Jrmie mis au courant du tait et des gravai circonstances icleves i la charge de c; gendarme, s empressa de rparsr l'ou tr?ge dont a t victime un membre le la judicature.Nous croyons savoir \ae linsuiteur a t publiquement igrad et qu'il devra comparatre levant la Cour Mattiale. La peine, ".ous dit-on,:, era la privation de son laitement, et six mois de travaux forcs. S'il en est ainsi, c'est avec aison que le luge de Paia de Corail, Monsieur Louis Gilles, a accept ae pas dmissionner, comme il allait e Uire.Avec lui, nous eitimoos que es rparations qui lui sont donaes sont suffisantes, et qu'un tel este fait honneur aux Lieutenants Berroprsenta.! des artistesLe char funjaccepte la bre diapara's-air sous les couronnes dont celle de I* ville de New Voik '.e cercueil a t dposa dans un caveau privisoireTous les magstiiia ont t 10(0,68, en signe da 'rucloire d' e peuples civilisas CttjdauilUn avioa a survol le cortge. tat e ebosj qe relatif %  amanife.ia lona n masse universelle, de tous Itacrcles euro^on^n-anon syndicale, qu'une f.ib'e .allemand en Haute Sil pens qui, retouuaissan les besoins m fc jj'if, qje leB msjori airt-a dcla ethioos turent modifies du temps veulent marcher d accord ne ut irugulireLes extrmistes •ni qu'on a en remettrait vers les buta de recousu uc'ion do h 'emparrent alors d^ l immeuble de v (li ,,„ „ ,: il(llMt J feuple q ii dciderait de l'conomie universelle eeuropen | a f e ,.ra ion, mais les maio itsires W ?? ?, A colonnes •Uional du psvs et le Fine. El es jugement ne peut i* que h .adre.sroi/t la justice 'qu eu du .[?ZV '" V' i h J" "V" fi C soir heuIl donne les suivant : U Haute Silsie *st indu: dorn,gain de cause 'tnul La P.CB demande laecep ,Bi nts ; yemable pour la reco-strudion et ne Ce matin la police a expuls les ,,,ioa mod| e des metor cars. l'Allemagne 707 488 peut -emplir sou rle que ai elle n*ti iniuuiiui.e i immeuble du la U^ IJS noas dmanJons comm.M t a 1 Pologne 479.369 a ''Allemagne, ainsi que l exigent deiation, non sans que ceux ci aient PC S. ait pu faire une pareille de loi nais 3,874 humanti. la justice h irai de rcrlpiOtea vigouieus use ntI mande au DpSJteaMIl des Travaux Jgiaones se sont dclares *<*'*' <* l'avenir de l Europe Mr Unand a ica Mr. JasserandjPublics quard c'est d'un commun lJ aitogoe. Nous avoua rs.m pour oos lec aejourd hui. jaccord que le motorcar a t coos {jO'nones pour la Pologne taurs les claires coond Valions expd ••U^e a donc ofc enn dans Bei Pr la Chambre de commerce &tn publicit une msio de b ealau autour d'une palfitante ^119 voix. 'question dactuali'e qni rcent lat „, voix. %  draDt la %  tt* Haute Siliie eniion gnrale, il est bon dnlen iopt indissoluble ^re tout a les opiuioue pour jog^r 5 unit na urelle. politique v c impartialit JJJ'qof. on arrive ceue! _____ ~ %  ""^^unpanage aurait pouil !""•• Incalculables. Elle ne! i _, de son impoftsni onomique que si elle IKil' nc enne8 conditions fci!? cbs notamment lea ^nniunications existantes ^• %  eusbmeLt oigamaes par teai •.-' pointa de vue, pour rem.-lisse sa "conomie un &'* Sil,ie ^•on dans I Pdrisiana DIMANCHE L'Aubert prsentera William Far-, Duiu, le favoii du pubdc dane un nouveau chtf.d'ceuvre fi!* r e s" ti ct'ion 1 d l e TEU j UiiOurs de t'A laska U ,0 l A l l * |j D fl|, n Pouvant, un toman sensshounel. Il sera aussi donn un Aubert-Journal indit tt (| ,JDC M txetcea *ur le pl propa Kaijae dsgitatioo -et l at 8 8vec des ooyens 'erreur ont faussets en einplobiuta e et usqu'aioia M rgions d vestees de Franco don?, a fil dit, aucune indemnit ne [ our: un com penser i horreur. Lageiice Wo'f annonce que la couim:ss.on interallie n Haute 8i leaie, menace de peines exti.""oe ment svres tous ceux qui dans let •ruit el mis en circulation sur la h ane L: publie, comme le dit Feutre filet, e;t rellement satisfait de ce nouveau moyen de transport.Quelles seraient donc Us raisons qui porte raient le Dparlement revenir sur Pana u systme.A notre avis, il serait plus utile de portar la P.C.S i augmenter le nombre des cars gazohue, mais nous savons d'autre part e.ue le prix de la course est trop modique pour permettre un trs mines ou f-tnqu/s de Haute hilesie nc p us io eusr| ,1 vaudrait mieux tenteioiit de troubler lordie ou de ^. \.,AI fire natre des coi.t i aLe gouverne men du Kticb a publi au sujet de •a Haute bileaie.uu mmoire intituleDes suites plus giaves rsulteraient de la sparation de 'a Haute bilesie de 1 Alh uibgue. Uae dpche de Berlin dit que le guial Nouut, prsident de la coinuixsion du dsaimeuiflut en Allema g i., a adiesse au gouvernement du Reit'h une note d mandiot 1 des LQursuuescontre les deux voyageurs qm ont insult tt frapp lu capitaine Langevin, de i arme franaite 2 la marie : Lieut Shaker et lTngnieui rtvoeetioude icdiuuatt de [once Foixter: du tie Ppoue le capt llaucsque ltst Le dev.a plus tu'Smiih ctleheut. William. de prfiecce que Us deux parties s entend? ni en vue d'une augmenta tion de tarifs comme nous l'avons judicieusement expos ici. %  %  — —I %  — — %  .M — %  ,, ———— Mariage Ce m; tin a eu lieu dans les salons de 1 H'el Bellevue lgamment d cor de palmes et de fleurs le mariage civil du Dr Lirl Baulac uni i Melle Yrvine Koqutt. Les tmoins taient du co. dt inspirer aux gendarmes le qu'ils doivent avoir pour les fonctionnaires civils hatiens. L'pidmie de petite vrole dcroit de plus ea plus et semble toucher sa fin. Ea vilU, comme i la campagne, on ne uou, a signal que des cas assez bnins. Ces! tint mieux. Durant les deux derniers mois qui viennent de fijir, ce terr be I au a lait pas mal de victimes; notamment dans nos pauvres populations rura les t les lois de l'hygine sont totaiement mconnues. A ce propos,il nous est parvenu que dans ceitaines campagaes, les varioleux ont t inliumei un peu partout II y aurait l une lis grave incurie del pat de nos BI veillants de section; outre qu'un tel ptocd ne tendrait rien moins qui favoriser une nouvelle volution du virus vaccin, il y |j eu encoie de redouter qu'aprs quelque temps, Ion aille remuer ces fosses pour en faire des c places • %  tarait clater de nouvelles' mies. Eu votant la loi sur la vaccination obligatoire, le Conseil d'Etat n'a pas manqu de prvoir une aiectation priodique au Budget, des valeurs ncessaires pour les frais de cette vaccinationCes frais n pourraient ils pas tre employs en partie i faire venir des Etats Unis quelques bonnes gnisses vaccinifres qui four niraient sur place du virus vaccin toujours frsis. Comme il y a lieu de craindre que la petite vrole nedevienne trop t.quente dans le Pays, il ne serMt pas inutile de tenter cet essai dau tant plus qu'il faut prvoir les difu La bndiction nuptiale leur a t donne en PEglise du Sacr-Coenr. lis ont t conduits i l'autel par Mr et MOM Max Monnet. Ns compliments au charmant couple. ' ce qui pid


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05444
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, August 06, 1921
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05444

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
Ujjjll
aiweAoa 4i5C
Port au Pnuce, llaili
~
Sarredi r> Aot <9B1
DliUCTEUR- PROPRJK1 Ai&F.
dment M.4GLOIRE
LE NUMERO 20 CENTIMES
Quotidien
C'est une m arque de su-
priorit que de savoir
comprendre les passions
qu'on n'a plus ou les
iitrts qu'on n'a pas.
Caroline ANGE1RT
ju .. _
REDACTION; Rae Amricaine No. Ilfib
' '
Il Question de la Haule-Sllsie j'Nouvelles Etrangres
I------------------------------------------
1 I l'tDIC IT. .....!.. 1^ .- l_______ > * J__ ____________ J _______

PARIS 4 Une dapMie de Na
ipl-s dit qu'une foule nombreuse a
0'dlll devant le corps fie Csiuzo,
^.exjjoa daua une chapelle ardente
et qui dispaiait sous un t moncelle-
ment de
ce litre la Chambre de corn-1 le quelque
pBrealau nous a lait parve n'est pas er
intresraote brochure qu>
irons parcourue avec intrt
lintn qufstioi de la Haut*
Ht tudie dans ses moindres
ivec une clart qui la met ;
I de toutes les intelligences
devoir pour noua dVn en
oos lecteurs qui, tous et
prennent par le < ble |h
~ oce compliqu,
la guerre a ors que 'a II ititc
liait coo8idfe comme lai
Rintgrante d Parit eo
allemande il n'y avoit gure
spcialistes dn cenainei
tadui rielles qui conoae
tance et la richesse de
dont les rirliesses du
faciles a ezolod r. Saule.
du chaibd i en l*'u'e
Ijaare gtaade importance
ie universelle Elle v-
noytnne par an^vant l"
tbiffr* de 44 miillorg de
l'exception de la produc
'frarda pi yn h rbon com
re et l'Ame- sue il uy
Iproduction u F tnce qui
il tre copa .-- La pro
'w zinc est la plus grande
l'Europe.
ment des pourparlers
on- ie connaisseit pas
_Jl Vin porter ce du terri
Janriel d 11 Haute Silaie
te n'aurait pas song
r une dcision concr
Krritoire paieil des pointa
ationaux. Les dcisions du
Pojet du Tiai de Pa faon qu'on l'envisage
pas en faveur des Polonais e
couronne e de fleurs.'
Des tlgrammes de condolances
sont arrivs. Li clbration des ob-
sques dan1 Ulise de la Cour de
justifie la dcision qui laisserait jCiiuso, a eut lieu en prsence d'une
''Allemsune sans paitutje la HauteItoule notiu , la messe de requiem
Silie. Voyant C9la, Korfonly jus la chante et clbre Ugse
qu'en 1918 membie du Itaichstag royale de San Francisco de Pao'a, et
allemand et aujourd'hui chef de|a t ch nte par ua chto ir de deux
nsiu- s allemands q n dieait jadis
|ue l'intrt des poLiuUiions de la
ace polonaisd exigeait imprieuse! ta
ment qu'elles marchassent d'acrord I t
avec les Puissances centrales, Kor-
i'u ; y, ayant eu vent du dsaccord
au Rrin i'u la commission interallie
et des propositions des commissions
angl iaes et i aliennes d'aprs les-
quelles seulemeut de* petites par-
ties de la Haute Silsie devaient re-
vepir la Pologne, rsolut de jouer
ceu s personnes Le cercueil, com-
pos d'un premier cercueil en cria-
reoouvert 1 un second en bols.a
imo treneport \ IVg'ise sur un enar
tran par six chevaux Sur le par-
couis du cor-gf, las roupea che-
lonnes avaient eine contenir h
foule qui encombrait galement le*
fea 'es. les biioooa et i.s toits.-D^a
discours ont et Frononc<'-s oar le
ployer, 8* des excuses du goovr
nemn allemand ; la suite de ce'
incident, dont il fut la flc'ima, W
capitaine l.an^evin a reu deux
let'res anonymes de menace-
'LEclu de Paris1' dit que que II,
IRriand a confr hier avec Kerens
Uy au .-i i -t du ravitaillement de I
Ku'sie. Les journaux approuvent le
nroposition de M.liriand de mettre,'
l'ordre du jour du Conseil Suprme,
le question du ravi nilleraent de II
Rnseie, ha en soulignent le rarm
re hautement humanitaiie. et que1
ques journaux, notammetu "l'Echo)
d'viter le moindre combat avec l
gouvernement de Moscou et de
prendre le* gareQ'iei indispensable!
pour que le ravitaillement sauve h
peuple russt ,sans renforcer le rgw
d commissaires du peuple-
On mande d'Helsiogfjrs (pie de-
meute aussiic'if rprimes,ont cls
prfet au nom du roi et dn gouver it les'27 et 28 juillet Pelrograd
le tout i our le tout, et par la vio-
lence de mePre lu Conseil Suprme
en fice d'un fait accompli.
Les dommages causs par les in-
surgea sont indescriptibles Les se
tes da violence, les meurtres, les
ni u s bO'.t sans exetup'e dans
oement, parle direc eur du cotiser> WASHINGTON' LAngleterr
valoir^ le maire de Nap'es et le re-ja inform les Etats Unis qu'elW
date di 11
novembre,
pour la runion de la confrence di
dsarmement.
LONDRES Le quartier gnral
de I administration amricaine d.
m 'Onrs annonci que Iojs les aman
caina prisonnire en Russie ont t
mis en bb-rt et qoiltsient ce paya.
MADRID -Lss rebelles marocainsI
Du 21 Juillet 1921
A Corail, le Caporal de la (Jen-
iarmeiie avait voulu s'introduire de
*ive force au domicile du nomm X
pour l'arrter. Le luge de Paix qui
passait est intervenu et lui a don lui
le conseil de remplir auparavant les
formalits lgales. Le caporal prit es
:onseii pour une insulte et se re-
ourna alors contre le j j ;c de paix
qu'il mit en tat d'arrestation. C'est
*msi que le Caporal de la Gendar-
merie de Corail arrta et dposa ea
pmon le juge de Paix de Corail.
Le disirict Commander de Jrmie
mis au courant du tait et des gravai
circonstances icleves i la charge de c;
gendarme, s empressa de rparsr l'ou
tr?ge dont a t victime un membre
le la judicature.Nous croyons savoir
\ae linsuiteur a t publiquement
igrad et qu'il devra comparatre
levant la Cour Mattiale. La peine,
".ous dit-on,:, era la privation de son
laitement, et six mois de travaux
forcs. S'il en est ainsi, c'est avec
aison que le luge de Paia de Corail,
Monsieur Louis Gilles, a accept
ae pas dmissionner, comme il allait
e Uire.Avec lui, nous eitimoos que
es rparations qui lui sont donaes
sont suffisantes, et qu'un tel este
fait honneur aux Lieutenants Berro-
prsenta.! des artistes- Le char funjaccepte la
bre diapara's-air sous les couronnes
dont celle de I* ville de New Voik
'.e cercueil a t dposa dans un
caveau privisoire- Tous les mags-
tiiia ont t 10(0,68, en signe da
'rucloire d' e peuples civilisas Cttjdauil- Un avioa a survol le cortge.
tat e ebosj q en plu. la tr-.nquiiit' da l'Europaiadopt en principe, la course ^oar ,....................... ........~......
ne i-eut ces r que par une dcision j l*)t a eouditiun que I uduatrie hombirdeu' Nontarruit, o le gsep" et Meleslcy Rey, dn district com
rergique de I Estante. La devel p't<*' u-e 'iia'iifeete aoa intention de rai Cavarro avec une forte arme de mander. Ils se sont montrs en effet
pemeut par le sou veonnt polo prendre part. troupe* espagnoles y est cern par
nais amen avec lui un danger graj L a journaux on_ latent la conti lea tribus eu rvolte, Le gnral Na
ve et eux auita incahulab es : lejnua ion da la b-s e du bl la varro informa ses suprieurs qu'il
Holcheviame. ibourea du commerce, qui 6 ait ct et-p-ait dfendre la position A con
Api. avoir envisag le 161e de la hier (ii francs 'e quintal ditioo que des renforts immdiats
Commission inteialiee t accus les) Le Kg ro" signale l'arrive Pa lui soient renvoys-
troupes d'oectipatiou franaises ayant. ria du socia'isti indpe laur tle le gnral Le Rond ds-,.uand Un sbeld. qni vient pour. ou- fait l'offre PKspagoe de pacifiai
i la haueur de lenr devoir et nous
les en flicitons. Paisse cette levon
respect
tout le teiritoire espagnol du Meroc
condition qu'il eu soit nomm
calif.
Lq Dpartement des
Travaux t ublics
et la P.C.S.
vo.r laiss cgir les Polonais, l'eu ilerer avec las personnalits qm si-
u ur d- la uioi-hure conclut une gnreut un accjrd Hengugaaut &
rpression nergique du I irm;rrc cesser tou'.e lut.o
,:, -- tioi tNone appelons maintenant, Lcrs du derniei congrs des cha-
rnelles la Haute Silaie de, dit-il. au jugement calme et guid mi,l0 a Tours, les extrmistes ne
uole aPologne.ayantpio pardes poiuta d* vue d conomie rtcueil iren-, sur ie v>e relatif'
amanife.ia lona n masse universelle, de tous Itacrcles euro^on^n-anon syndicale, qu'une f.ib'e
.allemand en Haute Sil pens qui, retouuaissan les besoins mfcjj'if, qje leB msjori airt-a dcla
ethioos turent modifies du temps veulent marcher d accord ne ut irugulire- Les extrmistes
ni qu'on a en remettrait vers les buta de recousu uc'ion do !h'emparrent alors d^ l immeuble de v(li ,, ,: il(llMt
J feuple q ii dciderait de l'conomie universelle e- europen |a fe,.ra ion, mais les maio itsires W?? ?, A colonnes
Uional du psvs et le Fi- ne. El es jugement ne peut i* que h .adre.sroi/t la justice 'qu eu du.[?ZV '" V' ihJ" "V" "fi C'
soir heu- Il donne les suivant : U Haute Silsie *st indu: dorn,- gain de cause 'tnul La P.CB demande laecep
,Bints ; yemable pour la reco-strudion et ne Ce matin la police a expuls les ,,,ioa mod|e des metor cars.
l'Allemagne 707 488 peut -emplir sou rle que ai elle n*ti iniuuiiui.e i immeuble du la U- ^IJS noas dmanJons comm.M t a
1 Pologne 479.369 a ''Allemagne, ainsi que l exigent deiation, non sans que ceux ci aient P- C S. ait pu faire une pareille de
loi nais 3,874 humanti. la justice h irai de rcrlpiOtea vigouieus usent- I mande au DpSJteaMIl des Travaux
Jgiaones se sont dclares *<*'*' <* l'avenir de l Europe Mr Unand a ica Mr. JasserandjPublics quard c'est d'un commun
lJaitogoe. Nous avoua rs.m pour oos lec aejourd hui. jaccord que le motorcar a t coos
{jO'nones pour la Pologne taurs les claires coond Valions expd
U^e a donc ofc enn dans Bei* Pr la Chambre de commerce
&tn publicit une msio de b ealau autour d'une palfitante
^119 voix. 'question dactuali'e qni rcent lat
, voix.
draDt la
tt*
Haute Siliie eniion gnrale, il est bon dnlen
iopt indissoluble ^re tout a les opiuioue pour jog^r
5 unit na urelle. politique vc impartialit
JJJ'qof. on arrive ceue! _____
~""^^unpanage aurait pouil ------
!"" Incalculables. Elle ne!
i _, de son impoftsni
onomique que si elle
IKil' 'nc'enne8 conditions
fci!?cbs' notamment lea
^nniunications existantes
^eusbmeLt oigamaes par
teai
.-' pointa de vue, pour
rem.-lisse sa
"conomie un
&'* Sil,ie
^on dans I
Pdrisiana
DIMANCHE
L'Aubert prsentera William Far-,
Duiu, le favoii du pubdc dane
un nouveau chtf.d'ceuvre
fi!*res"tict'ion1dle teuj UiiOurs de t'A laska
' U ,0 lAll* |jD fl|,n Pouvant, un toman senss-
hounel. Il sera aussi donn un
Aubert-Journal indit tt
(| ,JDCM txetcea *ur le pl
propaKaijae dsgitatioo
-etlat8 8vec des ooyens
'erreur ont faussets
------- en einplo-
biuta e et
usqu'aioia M Pltbuclte
J J
^lufutdutltbwcite.
A 1 iUiericaie
Comdie de moeurs,
gctre G J
Ali Hamielou.h ut commisaiire de
I expai siou Ire.i.ctis-f, a reu I u
nion ii.trrallie Mr Wiley,directeur
du ' New Yoik limes '. Clui-ci
exprima l'.mpreshion profordn qu'il
reiseuiit en visitant l> rgions d
vestees de Franco don?, a fil dit,
aucune indemnit ne [ our: un com
penser i horreur.
Lageiice Wo'f annonce que la
couim:ss.on interallie n Haute 8i
leaie, menace de peines exti.""oe
ment svres tous ceux qui dans let
ruit el mis en circulation sur la h
ane L: publie, comme le dit Feutre
filet, e;t rellement satisfait de ce
nouveau moyen de transport.Quelles
seraient donc Us raisons qui porte
raient le Dparlement revenir sur
Pana u systme.A notre avis, il se-
rait plus utile de portar la P.C.S i
augmenter le nombre des cars ga-
zohue, mais nous savons d'autre
part e.ue le prix de la course est
trop modique pour permettre un trs
mines ou f-tnqu/s de Haute hilesie nc p.us io,eusr| ,1 vaudrait mieux
tenteioiit de troubler lordie ou de ^. \.,ai
fire natre des coi.t i a- Le gouverne
men du Kticb a publi au sujet de
a Haute bileaie.uu mmoire intitule-
Des suites plus giaves rsulteraient
de la sparation de 'a Haute bilesie
de 1 Alh uibgue.
Uae dpche de Berlin dit que le
guial Nouut, prsident de la coin-
uixsion du dsaimeuiflut en Allema
g i., a adiesse au gouvernement du
Reit'h une note d mandiot 1 des
LQursuuescontre les deux voyageurs
qm ont insult tt frapp lu capitaine
Langevin, de i arme franaite 2 la marie : Lieut Shaker et lTngnieui
rtvoeetioude icdiuuatt de [once Foixter: du tie Ppoue le capt
llaucsque ltst Le dev.a plus tu'Smiih ctleheut. William.
de prfiecce que Us deux parties
s entend?ni en vue d'une augmenta
tion de tarifs comme nous l'avons
judicieusement expos ici.
I ..... .M . ,,
Mariage
Ce m; tin a eu lieu dans les salons
de 1 H'el Bellevue lgamment d
cor de palmes et de fleurs le maria-
ge civil du Dr Lirl Baulac uni i
Melle Yrvine Koqutt.
Les tmoins taient du co. dt
inspirer aux gendarmes le
qu'ils doivent avoir pour les fonc-
tionnaires civils hatiens.
L'pidmie de petite vrole dcroit
de plus ea plus et semble toucher
sa fin. Ea vilU, comme i la campa-
gne, on ne uou, a signal que des
cas assez bnins. Ces! tint mieux.
Durant les deux derniers mois qui
viennent de fijir, ce terr be I au a
lait pas mal de victimes; notamment
dans nos pauvres populations rura
les t les lois de l'hygine sont to-
taiement mconnues. A ce propos,il
nous est parvenu que dans ceitaines
campagaes, les varioleux ont t
inliumei un peu partout II y aurait
l une lis grave incurie del pat
de nos biveillants de section; outre
qu'un tel ptocd ne tendrait rien
moins qui favoriser une nouvelle
volution du virus vaccin, il y |jeu
encoie de redouter qu'aprs quelque
temps, Ion aille remuer ces fosses
pour en faire des c places
tarait clater de nouvelles'
mies.
Eu votant la loi sur la vaccina-
tion obligatoire, le Conseil d'Etat n'a
pas manqu de prvoir une aiecta-
tion priodique au Budget, des va-
leurs ncessaires pour les frais de
cette vaccination- Ces frais n pour-
raient ils pas tre employs en partie
i faire venir des Etats Unis quelques
bonnes gnisses vaccinifres qui four
niraient sur place du virus vaccin
toujours frsis.
Comme il y a lieu de craindre
que la petite vrole nedevienne trop
t.quente dans le Pays, il ne serMt
pas inutile de tenter cet essai dau
tant plus qu'il faut prvoir les difu
La bndiction nuptiale leur a t
donne en PEglise du Sacr-Coenr.
lis ont t conduits i l'autel par Mr
et Mom Max Monnet.
Ns compliments au charmant
couple. '
ce qui
pid-


i.r M..ii_
Repisen talion
th ara le
Oeil bien ce soir qu'aura lieu :
Parisiana U tte tht'tuie du CSfd*
I B1a 1 b' f poi ; L
Sjrtirtdc '(* j* P*' Mr lu ter,
Tiidiru et I* iicrpiulc lOflpiii
ixta Les i.'x icii.s Kumti'
i>i"e p. * ii cmifi a.uus qui
tt Owl v* les cppauCi s. h foui m liouii.'c a i Aiim fran-
cis. O e cru cjui vriiltit doue
(aSset u >gr otnt lio.jc ce ion a Patisuua.
i'tix cemii' Une gouiOc.
Dcc '
Les fun ailits de [0 mi C feu
Alundor, Ancien thi ce L);vision
-u Dpartement de llntemur, ,\r-
cieo luge de paix de ia capitale, d-
>Mt Ci malin, auiont lieu demain
Du.iaLi.ue 4 S heures prcises.
Le convoi partira S ia maison
mortuaire sise au Portail de Lcga
ue poui se rendre a lig'.isc S noie
Anne,
L)e la part dts tamil.es Alcindo-,
Coicou, Csar, Leiebours tt Wam-
wrigh .
No condolances aux familles
prouves.
agence spciale des]
a bacs de la Rgie
franais*

Lut yr\x roiii'i ut ail rJuifrl
t partir ua et foui: L>; Sculnl i" ,
iUpneUf l'-luirr ttti'i IM tu V*H
l: a i htnudfs l Kd I laV
i: taqml
occ-jrdtii ;
D3$ Kdui 7 "/
le H) ijfcilis <> oiJ
partir Un U Kg. V Oilf
11 fttl arriv un plU tut dJ. 'a
poral ordinaire Kjds U,/.~> le puquel'
l'or'-au-Frince, le i aot \i)t
L'gmt Spcial, .ROt5K Ll\
CROYEZ-LE,
POUR LES
enf. rrs,
a rien
de
tel comme
L'EMULSION DE SCOTT
i
ii Varits
iii^

niMANCUh
A ttizotou
Demaid premierdimanili: Jumois
l'Aot, il y iura messe a li/.Jon
dansja chapelle qu'on coa.tru.t eo
1 honneur de N.D. du Moot Gs/axi \
La ccietr.onie ^^rameucera sitt l'ai-j
iivte au premier tram. Ctat ponri
cou-j l'occasion de demander a ce!
que ia F.C.S nie te suffi>a.-nniept de]
uo:turts dans le premier couvoi ett
[ci pour viter tout
Lln Imlffilci



i oirtift*
Ce film peut f"r vu par tout
te monda
culte que l'on peut rencontrer par'
le tut des g-eves pour laire vtnii .i
temps des iliks vaccins de 1 Erratt'

Aupurd liai Ii lit l'anne scolaii?
C'est au>si la derniic journe i
i an t r udiciaue. Tandis que les
martres ioogd?cnt leurs tivea et
leur dounent tendez-vous pour le
(i-rniiei loodi d 0;iubte, les Jogaa
se l..itin de vider leuis muins p&u
miter ttl vacances. Ou coanait l'u-
s^gc ig tune des vacaoc.s poar les
nniitutrurs et les nugiMU's. Api>
bvoir cuusaci dit mois de l'anne
a Jcs tondions pnibles et iaborieu
ses, ces deui c.t^gor;es de fonction
i>iics ont ncrssaiiement boom d
)pos aitaut que pout se di^s-ei
que poui vaquai 1 .cuis affaires do
lufHiiquts.
.viai8 vo'ci que justement au me
r.iea o llj oji le plus besoin dai
geut (our p.y i les notes du pro-
priNtrc, du bjit.aoger, du boocbei
cic;ilc i.4iU.c j;ur pour jou
un u le ce iepil qui leur i-: Jua
ne, ou leui p^ieact vfjicielltineni que
ie s.rv.ee ue leuis
iM ^UNpeudu jusqa noavet uidrr. il
Oae voot ils taire Ml pauvres insti!
un-un ? Uue von>-iis faite tes pau
vies magiatra s St l'migiatioa a
Ouba u'tuu pas aussi suspendue ?
>omn.es-uous donc 1 bubyloce
je ieurkouseitleraisd'allei passer leurs
vacances sur cet e terre hospital t.
l's pounaieni alors revenu en Octo
bie icp ei.die leurs Uboneu^es tonc
uutis ci qui sait ? us conditions
budgiaucs pouiioot samelioier ci
e es bons serviteurs de i Liai pour-
ront mme NCfOlf ulc ugmeota-
iioo de leurs appoinicm^nis avec
tn plus, une mlailie natiunale.
loul de mme, ia peisueU.ve qui
suuvre puui uf malheureux fitie
v. umi.W, n es. elle pas n.viauu i
I l'AACL.
)remier couvoi etj f nn
t encombretnea: i \.\.\
L route du
Morue Cabri
On doit se rappeler qu'il a et'
qaeaiion d'une ovelle roatedevant
iciier le pied du morne a cabrit
Mutbalaii en pissant pu th b
i aegnoifi.Les lignieur du Qoc
vetnearot ont t envoy ^U! lis
!:tux pour piocder i une ule ap
proloodie d? l'eadroit de (oa i
tiacti cttle DdttVtlU ruute
moins de dclivne il tnreidia la
circuia'ion facile, sans diQ,jr poi
1rs \j lares.
La icute du OBOfM i cabri', cou
ne un le sait a i tT*Ce OU uuip
ie ia co'mie ;>*i dts in^iicurj Iran
aia.On se denionde fes raiioai qu-
eaaeaieni ports a aiop'er i:n trac*
iussi abrupt roui portant des pe. la
stdes rampes_,M iccidaotea. L'es
pourquoi les logoifati ictacli ut,
voulu toute que cota tulier c
ouveau uace tifrai.t monia Je 0\
m j.hv.t et donnant pu ai... punii
'scurit.
Nous pensons que les ludes doi-
vent tre en ce moment acheves ei
cous nous demandons s'il ne lirait
pas juste de donner pubi.itc et
piojei avaui sa nit a excatioa.
:
Katrta
Loge






t&


'r

Mi i i'E
!
En vertu dord-e d i Mr L. II. Mi
n, Colluct'u- ot Cuutom*. Mloo l'art
'<' de la !>>< iirt djuaue, il boih pro>i
rtd dvtt les portes de U douane :
un ii 8 Aot I93l 10 limes ili
matin, ia vente l'encan des ar i
icies suivants |
Art. 30
i
Marque Si M KS 11
S|Noa 1
cuillers de table

'U
\
W^ EAUX CA2EUSE3
! .f..- i *-** t r *w.
tAas
!>'un [Muuaownl loi > 1
Instrurtioni rrn.uncs
HONIM CM f5ni3"t
IHUl'Di'.l|..irii< ON HU1
* UN POTT ANNIItl
lot de tixture*
pour malien
1 lot de fer
Marque tf|ii 7 Cjuteaux de table
atNoa
iarque S|MKS 1 aie du riz
S|Noa
itaTqrn i. r \- q
C it. l utile dtill coton
tfar>| 19 5.V1K. 16 acuits et tasses
b4Noa
Marque SjMKS 1 chapeau de pauana
SjNoi
Art 'J des Ioia da douane
Marque SjtlKS l baril de coal.ar
b.Noa i
Marque ACKME1)
1|IJ l fardeau de kurtagl
haura ,
Marq-.f^iVlKS ;
&,.Nji l farda ia de harergB
fnura
M or'Kr un KLhO. ESncanteor p.nblM
m
i. i

\


!, : '0
11 op tiAe
pour trvailfcr
. vw courante dos femmes n'est souvent
Td'un travr.il incessant. Combien plus atxlue
i randdos malaises particuliers!
haqiie mouvement pnible.
Le . e nerveux eat drang et la vie est Iota
Lct Eemrnes qui se trouvent dam
te aitt tient profiter de l'exprience
a noy cette lettre:
: Ce Que C^tte Femme Dit
.- J'Aas anmique et soUt
: m< f ira
I doul : iuj ;; i i. bas w lre,
-' '. lerdsoet ;
laaai w : :. j .ii .:... j ,
;'... ... s d'un fa
^on-posi Si .'. Pinc'iar.!. J:
r

....." .......: .-
4, y \r, t CubS.
'- - i-*" nt i!.-..-. i.-.T. -, m :.: .:. :,
i. -i 1.......IntltU . ir>ur la
bmrCosition^g^tale
de Lr/di E. FinkKam
.'. mas. iriiah f tjiemo co. anH.i-ASi. j.i.a.
.. 2 a=r %-ssaesw

i
i
Ii M

S ervi m i ..,.. .....>. |t: i
j :j de k n un tei a ; ... .; ; i
:.. :j t
-
N
'
.%
FJ.\artiD,affe"'pC
^j^j.t^^v^^x

i-v;
! il GLL& C1-' L'i'. Grcen Lane
ONDItliS. NI G. ANCIXTEirUS-
Irap
erialLiie Insurance
Company oK Canada
Par il t lrfrtrs vrse uwa aim i*\ vous pi iv* fi irr v [rs vie
j^!i mptirial Life i s < ura n t : ( #o mpa u ?/
o/ Cu>mthi
Xout^ sort1 ddftaUgM : pdUkOdnl Je divi v -. n % ou.s les ans. lesquels div dtins rappirtaui liofu rl'itid i pa
au. aprs troiaans, ob'eu i^n o' in atnpr i v l'taraaA i uq i'* ''toi
du iiioniaoi da .la ptiice. le, liai itraols par \* u'o Canadien:
Pour plus a-nplei rcnrijneni"-ils,adres <;; PdUi <
Brandi $ Go
Reprsentaots pour Hltl
ff/n Courbr, f5/7
a b..... '""
1 ii i j
OUI
~ >- ....
, *' .;'V
Parfum
enivrant

0

.
' . SMS
^ .' t' ' I" 'r?... .^.At.
Toiifci ParJumtTa tt Grand* Mage tins
Vaillant iS% tlouet
Agents gnf-rarur pour Hai ^
1720, Rue du Magasin de t *_
V E R M 0 U T 11 I N Z A i\ 0 *-d< UATf
4uvdtgiii\al pqv:t
a.


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM