<%BANNER%>







PAGE 1

LE MATIN Le Malin AK)f\NF.MKNis PAiv MOIS Po t-au-Pr;nce G. 2C0 Oeu itnieut '•* 5u E a. Hr 3.00 Ui Mioic*f sent noues au Co.i'pt '" %  lnit-iiiMu*i*l o< Publicit *J Hue Tmiclei, HatisVtt I, 12,1, Ludgate, liait Loi-diea. Parisiana r I .. J1UO 1W UJ r^ti UN %  -• .. SMOn a CE SOIR WILLIAM FA.HNUi.Vl dai F / Une volont X l.11 ti ir u 'i dr tmtique et L'Hpital nichante fou nre .Entre r, j [Varits IVENDIiEDI Le Manque aux jT; Dents Manches lu >, lie et 12e pisodes Entre G1 a En vertu d'ordre de Monsieur I R. .Vlarie.Collector of Customs.selor l'article 10/ de 1 Loi de Douant devant les portes de la Douane, i s*ra procd le vendredi 12 Ac 1011 a dix lieu, en du ma m la vent 4 l'ucan des marchand lies auivai ta : Marque : D. L. M. PN0f5709, 5Hoo,58ol 1 4 4 caisse •Motor Trungs and Traitera ( Ct %  lions ). Pull au Pline, le 4 AOt 1021 ; MONTBRUN EUE Lucauteur public Tromper L'Organisme Pour Plaire au Palais c'est ce que font beaucoup de personnes qui prennent des toniques alcoholiques quand en ralit ce que leur organisme a besoin c'est L'EMULSI ON DE SCOTT Il 1IMI | |,| MM II — — -^—— • Puissant aliment et mdecine sans le faux estimulant de l'alcohol. \ 4i Fi iblrale H Le ceicie ih/*ial , g 4 dant a la demande gnrale V blic. donnera la 2me reDrtJ* Paniana le samedi 6 ao' Prudent e : Ujegoude Les cartes .sont miss eaveat. MmeDouyoi, Lopez Rveu,, phonse 11.y ns. RLlUUiS Union Patriotique Madame Wiive Eugne da Les, naaaa, Mr Georges de Leapiusase Mr at Mme Ed. iteunbold et leur eufaota, Mr et Mme Emile Peters e leurs enfanta, Mr El d9 Lespinssse lus familles ae Leapinasae. lloreil. et les autres parente remercient au creiudni tous \a amis qui leur ont donn tant de preuves de sympathie i l'occasion da la perte ciutii*) qu Ht viennent ae faire en la personne dt Jean Baplute EafCftc Ue Leepinaev at leur Dgarietom tue eieroe It rjconnaissaaca. tort au l'nuce, le 2 .-.et 1021 par suite du lockout des docker' qui ont refusa d'accepter une ldue t on de aalaira. YASHIN6T0N Les nprse iHi'in de la confdration du travm llswai envoys ici, en oppositinr B'i projet d loi admettant 1rs cooli civnoie • n IIwai, ont dclar d vant la coranaission de l'immigration He la chambre que leura dpenteo aient t payes par les marchand? apooaii. Les sns'.eurs Mokinley, Kobinso' t Walis s'embsrq'irent sur le t>e> mer "Oeorge Washington", servit comme dlgus amricains s l'uoior ioterparlerae maire de la paix qu a ira liea Stockbo'ra D'ap't's le dpartement du cou narca U valeur des bouons al o liques importes soi Etats D*fa.p#< dant la dernire anne fiscale. dpitas cinq millions de dollarcontre cinq cent mille l'anne pr( cdante Le viu est reprsent par deux millions de gallons.cootr virt trop millo eu 1020, et le \>hi kv \<< lUT,oo contre 32 ooo La France expdia prerqvrt tout la charopegne et la plus yraorle Por'.-au-Prince, 29 Juillet r) i Mer.sieur le Directeur du Mat En ville Monsieur le Directeur, Le Platn Dealer' de Clevelan /Ohic/, un des journaux les plu ii.poit.ii h du paya du Prside i -larding consacre son ditorial di ri Juillet commenter la lettre qu notre Dlgu Stnio Vincent adreongres et multres qui lrent leurs t milles et Ituri fovers. et vinrent corr.battre co e .< ci e avec Gtog's WaUi<'i co ihe call of the Compte d tstai. g he Affranchis ", ihit is to say ihe -iiytian tieedineu, numb^it^g ab>)ut 800 b'.aiks and mubtoe.*, lett tnei (amtlies and iheir homes and wu 10 hglit aide DV suie witb the seidiaia jf 'eorges \Va3h1ngoQ. At the sie ge of bav.iiiiian ibe colored sons ol tiiyti tearlessly shed iheir blood fot the independence of the United Sla tes. la an ot&cial record prepared in Paris, secured by Richard Rush, tbe Ame icau Mtnister to Paris in 1846, md preserved ia the E'eansylvanta Htstoiical Society, are thse word ; Tb s lgion saved the army ot Savannah by brave y covering us tetreat Amoog the b ackwho rende-ed gnal services at that tinwett.An de, Beauvas. R gaud, Villate, U;.u >gard, Lambeii, wnj latter.y be:ame gnerais under the convent.on, mcludiog lieori Christophe, the tuurr Kmg ot Hayti." The H ytiin lgion in th: a my ol ^uuit.* d E>taiag w .s k IOWJ as Foa lagts legoi, lommanded by Viconi e d: Fumages TOey met their Berce charge ol Li u enaniColonelMaitlard ndsavtd the r etre.ting F ranco American army uo.n ict.i disastrr. TheHayu.n peuple kut\v that th gieat American n tcn. bu. ni g fot l beny and justicf.hav.cg tbtblghes tiad OQS o pjhticai idcali and ha mai :o idanty th: ch mp n o. th deiense les peoples of th: world, is tAWift wo king lor the h pp nsis ot in.t ktnJ. Hivirgatdsd th: united colonie of Noah America ia 1779 to a hitv. heu independence, the il yi. .1 pee pie lemaiu coovinced that i he y car, to day expert trom ihe spiru o' justice and humanity ot th; Amet eu people snd their prsent govetnenu.i a mo:e attent.ve considc-atiot) ot Hayti's freedom, nghts and L t rests. Stnio VIN TNT New Yo k July 4 19a!. pour la coistruct.01 d'ol dpt en dehor; d: li Ville,d J |i?t, dit 00, a " ajourn eu) da.it qu une loi soit vot: par| seil d Etat rglementant lai ds ce oral p il vots au tobre? ''arts garanti par Richard Rush, A/i mstre des Ltats Lnis Paris en 1849 et conserv par la Socit historique de Pensylvannu. il est dit : Cette lgion sauva larme Savan'^ *£££?£ nab, en couvrant bravement sa retraite. I ^ • %  -^ Parmi les noirs qui rendirent alors de signals services taient : Andr, Peau vais. Rigaud l illate Beauregard, Lvn bert qui plus tard devinrent gnraux sous la convention y compris Henri Cbristbopbe te futur Roi d haili. La lgion baitunne dans I arme du Comte UEstainq tait lonntte sous ft nom de lgion de Fontage, commande par te Vicomte de tontange. bile sup — l 1 Compaq lie iinrt Transatlant porta la cl' ira %  furieuse du l.ieuliiiaii! partie des antres vins, et la (Jisnde qui en particulier servirent brillam Bretagne le wisky. ROMEDix sept dcs, dua lu chaleur intense, eurent lieu dans les villas italiennes, dont sept d entre aux Yenise. L'k al des Postes Paria • rou la par aoite de tremblemer' de terre. Huit cadavres turent it tire a*M dcombres. ment sont conservs dans ce rapport, un seul d'entre tes. e:t eonna dan* l'hi: to'rr. H. n*y C tristo^h*, qui plus >nii devint toi d Hati, combat tit bravrment 1 our | ( ,ip--...'.. no dt* Ltats Unis a la bataille de SaVAi nsh. i Lw rapaot ;enjble tuattaqu-bu. colonel Maillaiid et saivu l anne Iran co amricaine en re raile, d un eomp'tt dsastre. Le peuple bai ien satt que la grande] natioM cmiricainf, brlant pour la liber t et la justice ayant les plus boulet traditions d idal politique et de solidan t buui'iiue, ebampioti des p'uplcs sans dfense, travaille pour le bonheur du genre bumam Ayant aid les colonies mues de l'\mrique du hrd en 1779 d achever leur tmli'pen lance, le peuple ban ien reste convaincu qu il peut attendre aujourdbut dt l esprit de justice et a bumanil du peuple des Ltats Unis et de son couver nement actti l un; considration plus OllMtwe d la libert, des droits et des intrts d liattt l euilliz agrer, etc. Sign S'into VIS CES! .\ew York, 4 juillet 1QU Le paquebot MXCORIS Bordeaux le 29 juillet, est at'i Poit au Piinr vers le 15 ci Port au Pince le j ao4'j L'Agen: E. kOBf Le Id< Purgatif 1 a:, il;:2 .!u rj::J£U.£. r .'M-Znittl fa-:: ?a ;• n .... n. : • ii.'i-n prpal 1 e!!c r.: pfovKjM Ja^ia'J il 1 Sapi ri PU rit 11 ti'.U m c'-.-'.\ii pi* l a-iUi*1 N't-litf.nt >•? C '. ret>o s t" %  cil, !'t ;si8 cune pert4 i-ii %  -1 •> rp tti:.tistlmll etla est. p*r tonsquett, awi" L DX ; ;UF.OI IVE. a a saj L'aide d'Uaili eu 1779 Jo on ment 800 da ses atfran crus combittirent pou; les Ftats Unis A TMliUur da t SewYork Tribuns* Monsieur EiH'eur La gnreuse contribution des Ha t'eus la cause ci' I in lehendanre dfs Etats Unii'tt ,} peine connue en *a\s car Vs bis


PAGE 1

toBotfa LE MAT! le ^ Royal Mail $earn Packet Co Uta Conway actuellement kLtftni sera ici vers le 9 du ftitprtnani /ri pour tous les fifEvropc-— fin Margeurs sont pries de Lgire l'avance PrtmiPrince.le ier aot 1021 {oBfcRTSDUTTON-Co General gents Dcs ^Drailles de Marie Madeleine HfU'telou, pouse Beau vais Eulessy se feront cil apis-midi loues pi cises. Le convoi partira lOiisoD mortuaire, sise rue des Fors No 414 pour se rendie fculiqoe Noue Dme. [.Lti funrailles d< Joseph Adol luiyo'o, die d ce matin 4 ju, inrott lieu cet aprs midi a fats picises en la Basilique No lue. Maison mortuaire, Rue du de l'Elit condolances aux familles Pneus & Chambres air Firestoa Les propritaires d'autos et les chaufflurs trouvpront la Maison L Freelzmann Aggerholm, f, mwn£% j< !, Ur ? hui d J* Cha mbres air et Pneus, maroue Pin&lUl\b,de toutes dimension. Malgr la modicit des prix, ces articles sont de qualit suprieure et ont dorn> de pus deux ans en tiaiti un rendement apprciable%  s Les dernires Nouvelles Watch us Giow Fabrique Kola Kingston parmi nous Suives la foule et profitez aussi Annexe des Caves de Bordeaux K. ijlJ(\ElX, Propritaire. A tendu VIA liai 4 mar 'i t u mercredi : I) 1 Ion < frais, 0 1 u. u en Juxtin VUFIO Mul* J hrnr %  :•-. l'/i i.-niiii •Pharmacie F. Sjourn A ngle des Hues Roux ft du Centre 2 MEDAILLES D'ARGENT EXPOSITION DE BRUXELLES 1UI0 Drogiuries, Spcialits Chimiques et harmaceutiques. Produits franais et amricains. Prparation de toutes empoles mdicamenteuses slrili'c et njectab'es.Spcialits : Srum nvros'nique SIMPLE et r ERL GINBUX loDHYnruGYRE —j Srum de MORARD, remplaai les Paquets recalcitiam de Perrier et Rodin. 11 a toujours en stock rVlvROSTHEOl SIROP PECTORAL — IXIXJR de PEN YLVAXIF.. Dpr s taire du PHEVENTYL Reprsentant des L aborateires TE RI AL Nouveaut h bien mes amis, nous suivons donc la foule la Fabrique de kola COQ. car en ralit c'est la Fabrique de kola de Kiogs on transporte ci. En gros et en dtail chez Lope Rivera, Vincent Macklonf, CMontasse, Comptoir Fianais; B & N SaUa & Ce. Miciua Bernard' E. Noisette, A. Elie, Justin Juste, AGabriel, F. Pi joue' F. N. L liens, Mme Vve Salnave, NAogustine et tous les grands magasina et cafs sur place. four lea provinces chez A Saba \ Co. Petit-GoveComptoir Franais, Giand-Gove: Bartoli frres et Joseph Eliaa, Mirsgone; Philip Bridgmaii e. Edgard Brire, Jrmie; Mme Vve H Lifrchi'z, Mme Vve Ferrandmi eic, Au*. Cayes; Assad Eliaa & Co. Mme Vve Martelly, Paul Larose. StMarc; Mme Julien Herrar, Petite Rivire Geo Martelly. Gonaivea et la Fabrique Metropolitan ieraUd Water tactory Vis--vis S'a'ion des PompiersLes rt-es nourrie s soni informes que. dformais, elles trouva rout chez moi des Ttines d'un nouveau moile et d'une trs grande durabilit un prix mod'rt Elles trouveront aussi des ire*lail\ ,HEiRY STARR Hue du Quai, en lace de la Gare. Cacao Peters EN VENTE CUE^ V.c or Mangons, S mon Vieux LopsRivera, Quand vous sentez les effets du surmenage et par dessus tout vous tes courbature et souffrez de douleurs qui vous font flchir, ou de toute autre maladie des femmes, n'oubliez pas que des centaines de femmes, une fois souffrantes comme vous, ont retrouv leur sant en Prenant la Composition Vgtale de Lydia li. Pinkham. Cette femme a retrouve ta sant Monterrey, Nuevo Lon, Merci.—" Je vous crit peur vous exprimer ma reconnaissance. Ma sont est revenue compltement aprs avoir pris six bouteilles de la Composition Vgtale de Lydia K. Pinkham. J'ai toujours souffert terriblement lors de mes rc,c!ea_et ces douleurs m'ont ouvent empch de faire muii*^'. Mes ont maintenant disparues compltemen'. .. i j'attribue ce rsultat a "Kre excellent mdicament. Jo pirs maintenant tra\ail\r Pendant mes rgles aussi bien c u'avant alors que par 1 ; P* j'tais trs faible et mes eglej reaembWeat une nmorragie^ De plus j'avais des douleurs dans le dos il ventre. 'J'ai recommanda et je continuerai de rec fl> ander votre Composition Vgtale a mes amis comme **• un mdicament efficace dev-nt eue prise rulii-ie %  et pendant la journe par dore d'une cuillre Bgupe toute s les <|uatre heures. Les mnagres soutfrent J ut surmeu-j* devraient d.-piud.e'Sur U Composition \&getale de Lvdia E. Pmkkairi HIBICIW* co. ivmi,i'U..A. l&SœftiG^ J Martin,^"' P Z< Hati Port-au-Prince Panama Railroad Sfeamship Line. Service de fret et de passagers New-York Hati Port-auv rince, *e 1er Septembre 1920 Prerant expdions directes pour l'Angleterre et l'Europe et vice-versa. Connexions de Bateau New York, le plus rapide et le plus direct service de et pour l'Europe. Adresse A. E. Paierro'i, General Frei' ht Agent, 24, Stata Street, New York City.— Fret payable lUtioalica • l'exception du Miel. Un dpart par semainede New York directement pour Port an Prince et un aulre par mois pour tous le ports d'Ilai i. — Seulement passage de premire classe.— Les suivants (ont nos agents dans les principaux ports d Europe et d'Angleterre [anyleterre, Ecosse et France : MM. G.W. Shelden $ Co, 47, James Street. lverpool, Englnd i Copenhague, Danemark : MM. .E.Bendix # Co f 21, allegade, Copenhague Gnes Italie : MM Henri Coe % Clerici, Piazza S. Matteo. 15 Cnes Italie Christiania ftorvge\: International Speditionsselskap, Christiania. Hambourg Allemagne: H. Vogemann, Hambourg. Gothenbourg Sude : Jbodish Express, Gothenbourg Le service de Panama Line entre New-York et Haiti, en vue de* arra-geraents qci se sont faits sera d'une utilit considrable, et est la voie U plus rapide par laquelle vos marchandises nsuveo tre expdies les connaissements couvrant fret pour New-York avec options de livraison soit Londree! le Havre, Bordeaux ou Anvers seront livr 0. B. TH0MPS01V, A *%nS& ~* Ma* ^V*ia*t*i & % 



PAGE 1

i T. MATIN Librairie du Malin Pharmacie Centrale ', fia j'ar 750 Art I S 3. Rue da :.-. PE, r ( tt-ŒnoJu>'?.--TM*A.* v T— ''! m •*'.' \ —Y" " -'Wii—*t#—HBt— -L.-JVaillant <$• Houet Agents gnraux pour Haiii 1720, Rue du Iftgttla de l'fc'lai Musiuo-AItum 0( lUeetloven-ClandetKfenbecti — Mc/ar' ) fourbei par C.oizoti Lcssiui pa 1 1 wO>zon H ccuperin Debusty. .1 un Ctu avoine (ioy j..i Jeun Chatavome U-.ut K. A JUIBIMS criuquea, Livre 1,10 I. 04>II lr DUU Je Uou Juao. Edm Rosit %  I '-'•' F '<•> L Cinma 010 le ciel, M. Fauche ',.0 ili-.oi-f du w.gon et de la ^ cabine i.udjwc Naodaau 7-C0 LM I lu niioi de fer.UMillaud 6 00 Nouvelles itcreaiioua iiliiaiiei tt bistotiquei. Aibeit Citn 10,00 Histoire de liai ce Francta; Joatpb Reiuath Le i'uiuiies, A Gida l La M.ruel du \ t ifut aventurier 8.5 Mai. u t I pour iLllutncer J,5u t .'.I uit: | linique 1,6b > tiaseiiti cot liaene,liqLoriste 4,00 La ptib^iti ^.00 Lia ti sc i s de la cuisinire 11 de la maitieaae du maison 3,09 La bonne cuiaino 8.00 Nouveau cuuionr europen 0;9u Candide I lr %  gtmue Voltaire 10 co Ltslieuies ou toi K, Vu lia renvoi Les aup( hiutea, l'ietie Uei.o l 0,7.'; Le lac sal, l'iene Beooit 0,78 Pline* a oa I espniC AUuciair lo u Les n.iijii. ' h de la Lie e 7,O 'liente-dtui poemti d'amour Paul Rfpoux 6.50 La posie d'atjourdhui. un nouvel lui d'intelligence b.LO Au.oi r de l'un-, A. Liait ya lo.oi les plei/us de la ne Wurnod 0,u Nature et libeit A. Vvamua M La Cuite (SlbUe de mesurai 7,00 Produits de faite fraicliewExcution prompte et M -^ ordonnances — Spcialits pou toutes les mlt^ i l.t-s ruiui.es, A vaiua i y, Le bout g ieinr, J. Romain 0,0* La oi aea ricbti Ju Uoaiauct 5A>| National Fire Insurance Cooi Ha Ce'le puisante tampaznie vient d'entrer d*ns le50* uni de sa tond uion e; ce propos des chiffres ont t comoii l/est mfrvfi I nx. la quanu d valeurs verses aux prvoi avaient assur leurs maisons. Assuiezdonc vos immeubles la Nalional[Fire Insurani Company o Haillon Dpchez-vous de'demander tous les renseignements nteut Brandt $ Co Reprstntants pour JEloitt, 2517, Rue du Cenhe Grand Hlel de Frai P. P. PATRIZI, propritaire] Viennent d'arriver par le deri paquebot franais Vins de ordeaux Rouge 5 00 gai. Blanc ,'600 4 0 l vins fins p:.r caissei1 toujouis le fameux vin du GAP V^nte en gros et en dtail a de raisonnables, BAZAR METROPOLITAIN Maison de confiance Angle des Hues du Peuple # Dams Des touches Port-au-Priuce (Hti*f) JFCoiis venons de recevoir par le steamer Goelhels les marchandises suivantesBiscuits de la Nationale Comp Royal Loi 'h e n arc? ferblen^ Soda Export < Dlteotta >oda ) Malomate en ppquet l.oma Doone M pe<|ii(l Tfkena Th NB C. Sida Sal'irtt Chocolats \v iiei 85 %  i tinx a 1-caquet Uoeedn tti cot a 15 ch 'n T e 'c psquet l'needa loi (h a 15 cent •• • 'e paqu< t O vorta dp diocotata Wlituana Vomii" a de ttne Fio-pigc | 'r onflfi ^ i'* 1 M4l lO/dal Girma^r QroyM un [lia cpial l'on ti s UBM v ',' s Bot'illie dp mail Macaroni ^$pghtttf en ppqne de t livre Shreddrd VYNal Savons IJ(P Bocy Figa S?bee Pchas lehaa l runes aches Abrico'a aeca lUiain sans \\m s Glatines Caviar Papier hyginique, ttc. lie, La Maison Antoine Talamas A le plaisir d annnr'r S- nombreuse clien^l>; qn'etti W| recevoir les atlicUs suivants Vnip de lainp frarcaii aupneut. aune ('rpon de soie i flpuri Crpron de goie uni coulpnn varies Toile drap, giarde largeur Voila uni conlriir Simili blanc grand largeor Naoaok blanc* grande largeur •Satinette couleur, grande largeur L'ercale blanc {.uprieurj Kaki hauc auprieui Duck blanc Soie lavaLla nuance varies Crpe de Chine couleur Ratine blanc pour jup ; a jt'-'e indien Drili blanc Caaioattei double largeur l'.alm basch eoprieur nuacoa vaiiea ijpzm blanc Fupneur Flanelle ro'on 2 50 3 et 4 Flanelle de laine suprieure .'t ponce de large 86 peee de larg*) 7.8 :}50 a 5 U 2 2 2,50 2 2,50 2 ? 1,50 8 10 1.75 mou8eeIine suprieure Chsiroir couleur suprieur Serge Dieu anglais • noir suprieur Diagonale noire aupneure Ruban l'empadour nuaocea varies 10 or 5 or 5 or 6 or 5.50 G. 2.5U u,.i toutes couleurs et toutes larg 0.40 2 250 5 7.9 10 4 5, 8 10 9 15 10 6 Cravalts suprieures de choix TuBBor de soie Chemises homrpea couleur themisea homroea couleur suprieures Chemisettes couleur de Siam et blanc Chausseffa pour homme couleur dour. CtiauBBet't" pour hommes mercerises Has hlancB lemmea Bas de foie uoirs femme Uaa de soie suprieurs, la paire Uiaussettes couleur pour enfants douz. Savon c La Satineuse > boite Savon Gaidoo • Savon Fateakin i Savon Co'gate IHradrt l glace houppea douzaine Lo ion I ,ver toutes qualits, flacon Lotion Colgate flacon Lotion Armonr Rrete les Police lii t telles auprieurea Chapeaux de paille 8 hommes Chapeaux de paille hommes suprieurs •jooMjr* dcouverts qualit* varies la paire or 5 t.oiset marque Twilflt or 4 i i^ u %, Pieca de G. 3 15 m d autres articles de cho&* 4 2.50 2 6 12 3 2.50 2 8 |250 9 8 VERMOUTH C I N Z A i\ 0 '•'"• ^v E l Ayent gnral pour H*$



PAGE 1

%  .juiifcM anne JM 414' fort &u flUMib llaiii Jei* l;ct;urs, j vou. prie d'agrer, Mons eur le Directeur, mes meilleures civilits. Georges SYLVAIN arrivant da loin, cooai.il sembla tre la prolorgatioo, ponrl L'Administraleordlizu •Wnus,, je euia. d'do qu'une pluma bai ienna a'offra ap • r J !" evr 5 IM > tout ce qni ae dit l'an prcier, aven l'impartialit de l'hieto ueorges aiLVAlN rien, la conduite auz affaires de ce-j *" i— lui qui voulut tre aux yeux da la Postrit, pins grand que le glorieux pourquoi, la Librateur ne doit p Nouvelles Etrangres . cltuin • o fon eat convi Jas morts, faute de pouvoir lwparler eux-mmes. Us t -ire que |ea tmoins aine pat loi runiaaant les coedi atoiiea pour dposer en toute "Lit jugements da l'Histoire Ppa appel, la a tint respect de doit vouloii que le joge %  **u* les lments propres a %  tooe conviction, ae momie a, qu'il ne tmoigne d aucune arriver m but qu'il s'attache %  omis, comme la mollusque eoo p u a aaa coquilles, • wuvieuue enfin que le fonu "Pria en srieuse considra '• %  tant qu'on n'aura poiai la f jrme, La puiaaance dt H aemb e qo il n'y ait plu •ainteuant que la orrosion nouveaux respecte, relus* Mais je remarqua qui; it ne correspond pas au Ide mon sujet et que j'ou Jjw y a da ces CQOMJB dooi wi point parler, aous peine itre an sa_i ilege, avec dea joaiqa'uu qui neet jimsis Mtt-Bseret d'offrir, par en s voil, dea distraction La travail auquel tL* ••et livr en Vue de prp* alnaux 'quelque nouvel qm te, sans doute, de •ae ans, aurait eu, J avis, plus de chances *atl de toute critiqua, s il 2 pour deux cause, trop ?*[•• La premire de cet t'k ; 0n e8t en core trop ^W — uo temps qui daie u la raconnaiaaauce na ^ain Daaaalioaa. c lui doivent d avoir pan _. I W sicle, raapir pleins laJ r Wiant da la libarl, w 00 pieux devoir d'aller, llii(t9afl-|92l)p:rioer pw •••tatue, daller devant • (ia n^ *•• cesses graodiaf| JPJeaot lui demander d. HSJJ %  eux les deux pria \u '."thres aux peuple r ^i t l E-prane, Oui qu ils n ont point ma %  > %  %  % %  •• •"•"•" %  m*vixnui uaTi> ii' n.''An, capitola dune deatructioi temps s'imposait eu II et un peu de discrtio pectde soi, devait obliger l'crivain •—-— K" -P-D-> % %  nauiaun a> hatien & ne pas ae fsire dj l'bisto 'achet le firent prcipiter du haut rien de cette poque, a ajourner de la roche Carpienne. La plus Les Cours PAHIS 2 liante II OjO 56 30 Sterling 40,87 1.9 Dollar |3 rj NEW-YORK -Franc IJ.IO Sterling J,^66J LE HAVRE i— Lelook)ut a dclar contre le? dackera qui rctu sent d'accepter une rductioa de sa lairr. ROME— Le prsident du Conseil parlant au Sn.l de la politique ex lrieure. dclara que pour E.um?, 1 Italie tait engage par le trait de Kapallo ci que Fiume devait possder rapidement un gouvernement paitculier pouvant pa ticiper avec la Yougoslavie et 1 ltalis au rglement de la ques'ion du port. GENEVE -L-s pompiers,par suite de la disette d'eau, n'ont pu que con templer le grand h.el VilUn b 'er en une heure. LONDRES— La continuation des ngociations de la paix eotri Lloyd G r orges d les leaders irlandais est imminent?, rmis lit antarUaa refa sent de soulever ce voiic secitt. WASHINGTONLe sccr %  pau apra. la trahison et la allemand, dclara s 1 '' secite de .. *, lc ^.. ca c — -RID— D'aprs une dpche 'l ou,e ctations n'aboutiraient paa il serai* lite un dlai raiaonnable pour l exp rauod des conditions da l'aroaistic. HAVRE. L paquebots sont pr* venus, par T. S. F de se diriger aur IDuakar^ua, Aovara er autraa nortav^


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05442
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Thursday, August 04, 1921
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05442

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
.juiifcM anne jm 414'
fort &u flUMib llaiii
Jei 0IW.CTEURPMOPIUWA1RI
Clment-MAGLOIRJE
i

ig NUMERO "20CENT11IES
Quotidien
Il y a autant de vrai
courage souffrir avec
coostaoce^le peines de
l'me qu' rester fixe
sous la mitraille d'une
batterie.
Napolon BONAPARTE
REDACTION; Rae Amricains No. \XA
>* d E ai hl*'' nr r our avons
et 11. Adriec Csrrnard. dot
firbcle suivant que nous noua
ajaiooa de publier, bien qu'il
m psi dacs 1 ordre d'ide ex-
iler notre pkbiecie et qail ut
m paa prcisment aux que
iunlevea.
idtoandaot de ne paa cocfon-
Jeio-Jecquea Dessalines avec
m 1er empereur, l'auteur con-
nu ides avec les rtrea et
eatlei de loua uoa historieoa
mot n'a jamais pens irapo-
crime ou faute O^asalioea
idaaaaactes antrieure l'In-
stance et e rapportant aui
sa de i'iodpendanco. paa plua
met qu' aucun de noa chefa

stotaffirmer, sans mentir, -,ue
ajd antre Hatiens est complet
point- Il eat mme significatif
M contemporains de Dessali oea
Union Patriotique
Monsieur le Directeur du Matin
Monsieur le Directeur,
Notre collgue Stoio Vincent, au
moment de rentrer dan? le pay%]a
t appel a Washington. Il devra
emu prolorger de quelques j ur
eot.oo a donc unanimement pens encore son sjour aux Etat -Unis
juger autrement U hros de l'io nQ nouveau Garni-a a. i ii; n"
dpendance et le chef de notre pre hSLSSTZ^T! i i
mier empire-Si M. Airieo Carr- fu! fc. ^ . SS?t0f
nard ne paa innov en exprimant un 5", A*ueo\\ dans J arrondissement
point de vue si juste, nous n'avons ** <* Atee. Le prsident est
pas moins pour devoir de lui savoir Aboer Baptiste. Les membres du
gr de le conaacrer une foie de d administration M V!.Pierre D Four
plu*,-dune plume d'ailleura intel cand, C Zercio, V. Gibriel, O. lo
libert et patriotique-
ont ainai pena, malgr les passions
polniquea qui ont A jusqu'A l'n
kusint pour ?e d- ba*lasser de no-
tre premier empire C'eat ainai que
l'acte de h rsistance oppression,
psr exemple, tout en 11 gelNnt le ca-
ractre sanguinaire et despotique de
Jacques 1er, ne contient par la moio
dre allusion aux faits tenant I in-
dpendance, paa mme aux excs
do massacre gnral des Frsiaii,
bien que cet vnement nV lieu dans
le coura de l'admidsirstioo imp-
riale-
Dana le paas comme dana le pr
t grce ne confondons pas
Jean Jacques Dessalines
i avec Jacques 1er
Les membres du Bureau sont pris
"""" n de se runir aujourd'hui jeudi 4 4
h. de l'apis midi au sige scciai
l seph. L. Duvillaire, K. Roumain et
C Nicolas
En vous piiant dfaire co-inaitre
ces faits 4 v<> l;ct;urs, j vou. prie
d'agrer, Mons eur le Directeur, mes
meilleures civilits.
Georges SYLVAIN
arrivant da loin, cooai.il sembla tre la prolorgatioo, ponrl L'Administraleordlizu
Wnus,, je euia. d'do qu'une pluma bai ienna a'offra ap r J evr 5 im
> tout ce qni ae dit l'an prcier, aven l'impartialit de l'hieto ueorges aiLVAlN
rien, la conduite auz affaires de ce-j *"----------------------------------i
lui qui voulut tre aux yeux da la
Postrit, pins grand que le glorieux pourquoi, la Librateur ne doit p
Nouvelles Etrangres
.
cltuin o fon eat convi
_ Jas morts, faute de pouvoir
lwparler eux-mmes. Us t
-ire que |ea tmoins aine
pat loi runiaaant les coedi
atoiiea pour dposer en toute
"Lit jugements da l'Histoire
Ppa appel, la a tint respect de
* doit vouloii que le joge
**u* les lments propres a
tooe conviction, ae momie
a, qu'il ne tmoigne d aucune
arriver m but qu'il s'attache
omis, comme la mollusque
eoo pu a aaa coquilles,
wuvieuue enfin que le fonu
"Pria en srieuse considra
' tant qu'on n'aura poiai
la f jrme, La puiaaance dt
H aemb e qo il n'y ait plu
ainteuant que la orrosion
' nouveaux respecte, relus*
Mais je remarqua qui;
it ne correspond pas au
Ide mon sujet et que j'ou
Jjw y a da ces cqomjb dooi
wi point parler, aous peine
itre an sa_i ilege, avec dea
joaiqa'uu qui neet jimsis
Mtt-Bseret d'offrir, par en
s voil, dea distraction
La travail auquel tL*
et livr en Vue de prp*
alnaux 'quelque nouvel
qm te, sans doute, de
ae ans, aurait eu, *
J avis, plus de chances
*atl de toute critiqua, s il
2 pour deux cause, trop
?*[ La premire de cet
t'k ; 0n e8t encore trop
^W uo temps qui daie
u la raconnaiaaauce na-
^ain Daaaalioaa. c
lui doivent d avoir pan
_. I
W sicle, raapir pleins
laJr Wiant da la libarl,
w 00 pieux devoir d'aller,
llii(t9afl-|92l)p:rioer
pw tatue, daller devant
(ia n^ * cesses graodia-
f|JPJeaot lui demander d.
HSJJ eux les deux pria
\u '."thres aux peuple
r^i t l E-prane, Oui
qu ils n ont point ma > """ m*vixnui uaTi>,ii'
n.''An, nombreux et malheureux vnements loir'' gnrale fourmilla derea esern
survenus dans le pays, de 1888 k P|M* d fioa tragiques que la raison
l'JI"), lesquels ont macul du boue et de sang les dernires pages de "'Jnt expliquer- Mauliu* aauva la
noa annales politiques. Le recul do rde d> capitola dune deatructioi
temps s'imposait eu II
et un peu de discrtio
pectde soi, devait obliger l'crivain - k" -p-d-> nauiaun a>
hatien & ne pas ae fsire dj l'bisto 'achet le firent prcipiter du haut
rien de cette poque, a ajourner de la roche Carpienne. La plus
Les Cours
PAHIS 2 liante II OjO 56 30
Sterling 40,87 1.9
Dollar |3 rj
NEW-YORK -Franc ij.io
Sterling j,^66j
LE HAVRE i Lelook)ut a
dclar contre le? dackera qui rctu
sent d'accepter une rductioa de sa
lairr.
ROME Le prsident du Conseil
parlant au Sn.l de la politique ex
lrieure. dclara que pour E.um?,
1 Italie tait engage par le trait de
Kapallo ci que Fiume devait poss-
der rapidement un gouvernement
paitculier pouvant pa ticiper avec
la Yougoslavie et 1 ltalis au rgle-
ment de la ques'ion du port.
GENEVE -L-s pompiers,par suite
de la disette d'eau, n'ont pu que con
templer le grand h.el VilUn b 'er
en une heure.
LONDRES La continuation des
ngociations de la paix eotri Lloyd
G r orges d les leaders irlandais est
imminent?, rmis lit antarUaa refa
sent de soulever ce voiic secitt.
WASHINGTON- Le sccr Hughes, dans une lettre M. Hir-----------..... ..,-.,,.. ^, .,
ding, oit que les Etats Uiis sol Sft entendue sur la question d'O
dans l'obligation morale de taiie i I'et<
la lpub ique de Libria une avance Pakis 2~* Le P*rlT ParuiimLes
de cinq millions de dollars ngocie Pourparlers fraacc-illemaada.relatifa
peniant la guerre. Le prsident a aui 'paratioos, ont donn de bons
transmis la lettre au snat avec ap. rsultats,- l'Allemagne ne demande
probatioo. J* que des modications de dtail.
La production du cotoi c;tte '"oaiefois l'change des signatures
anne est estime 1 8i),joo balles " "**r NAPLES a Eniico Caruso, le
'bre Tnor, est dcd.
PARIS 2 Mgr Ceretti, nonce du
Pape est arriv i Paiis. U a dclar
aux reprsentants de la presse, que
les questons d'Orient retiendraient
'es premires attentioas en raison de
l'urgence de leu' solution.
M. Millerand a oflert aux sou-
verains rouma r s un djeuner au
cha'eau de Rambouillet.
Une dpche de Verdun annonce
quon a inaugur i Murvaux, corn-
mune de la Meuse, un monument
en mmoire des morts de 1a com-
mune d la libralit d'un ami ita
lien de la France, Mr R-*mbaidi. Par
mi la nombreuse assistance on ie-
marquait Mr Bellegarde, envoy ex-
traordinaire d Hain et Mr Dslabaira,
ancien prsident du Mexique, la mu
nicipalit a reca solennellement les
plerin.
Paris a Li dmaiche collective
des allis 1 Berlin n'a pas eu lieu
hier, les instructions reues par les
reprsentants de l'Italie et de l An-
gleterre lan- incompltes, c Le Matin*
v.roit savoir que la Belgique, la You
goslavie, la Pologne et U Roumanie
seraient invites participer aux ira
vaux du Codseil Suprme. La Grce
u uo bctis o|/ui|UD, m f JUUI liai """* " * imyiiiouiiD, _a pilla
cette mi amorphote. laquelle il s'eut grande ligure militaire d Rome, Ce
prt de trop bonne gice. ^ar qui eiargit. 1 iDfioi.les frontires
Pour revenir mon titre et le justi i!LK,ADliqJ6- et J,n'QoreUe Cltl
fier, je veux m loigner, ra'vsder en Sid P 800i l9 fdr
quelque sorte, du prsent, je veux, 'rSSSL- ., u
ratoonter au temps de nos premiers oi(?'pedii"L?nUe **** etxlr
Chefs d'Eut et m'arrtai celui.!LlJufrnPH,t,0Q,Uavait H ,pr,er
lont la tragique diaparition fut, sem !** RSi*16,1 atrociie rvoltantes
b.-iil unenkeuit absolue Pourquoi S }lhr\' di Nron' dfa aligula.
ne pas ddoubler les deux peraot. ,"' C/Apr'*; on8 nou8.l- ,
nages. Pourquoi rendra ou peraiaterlrnia 8^ f^2 ^Clu,'l9 e,t irop
vouloir rendre le crateur de 18ol J^lKLSSEfi ?\"\ MpraQ
responsable des consquence df f. a plue chrfa,trop de aoucis
l'Administration mallieureuss de Jsc|,"\,",b',*"D' ,,"P1rif. ,ro? a aucune suite la suggestion que
que. 1er Desaalines fut charge par ^"i, ? i. ""6l e l,tiir'P0,ur Costa Rica, taisant partie de la ligue
le Dieu des peuple) d'une sublime ff SiR ?LIH?!! "u-. mission : il li remoli. l'admiration l? Veai ,e' mo,n! ,mer la P'.a glo-'. fmihlI1 M S,.!! ,,,."","
Je 500 livres soit'une diminution
de j 2 ,ooo baLtS sur lei p;vis;ons
du mois dernier
pAKii Uue dpche de Beriinannonce
'arrestation de l'assa&sin du commio
;uthen, meurtrier
appartenir i une
socit secite de la Haute Silsie.
MADRID
de Tan g
i Melilia, traversant la rang. ^, ,
tribus ayant cern le gnral Navar- B.fcnt,,d*I
ro pii de Montaruit. ont rempoit
une clatante victoire et ont repris
Gourgonron, Atallavot, Sidi Hamit,
E Hidi Nador.
WASHINGTON i- Le Dparte-
ment d Etat reje'a la demande de
Paoa-na de soumettre la que.tioo
de la Lonti-e Costa R ca Panama
au Tribunal de la Haye. H ne donna
aucune suite la suggestion que
t eu la cuconstauce certaine; la reeounaiassnce nationale i* i^i. u
icrtion si non la ras dcerna la surnoo de CapitolmueJ ,.nc mofuJSt9' Bi
ait obliger l'crivain > pau apra. la trahison et la allemand, dclara s
1 '' secite de .. *,lc ^..ca.c. --.....--------
RID D'aprs une dpche 'lou,e ger, les espagnols combattaul a ua cnec complet car le gouverne
s, traversant la range dam PeDt '"os ne se portera i aucun
Berlin
s efforcerait de lier la question 4
celle de la Haute Silsie en provo
quant un nouvel change de vues
ce sujet. Le bruit court que Mr Ra
thenau, ministre de la reconstruc-
uou, aurait cherch ces jours der
mers, i rencontrer une seconde lois
M. Loucheur. Le Petit Parisien
uxiaaion ; il la remplit l'admiration
de l Univers tonn, tana avoir pu,
toutefois, comme tout mortel,rliap
p aa malheureuse daatine.ll na
houx de aaa ancres .toutes les fois
qu'on doit parler de noa Chsfj d E-
tat, que ca soil pour les baoius
quit p'urTbVra'r's^Mim^i^\^SsTS!Z7^ "SSS pur e'
odieux de laaclavage, lescoodaire fiSS.-}jf^JLifiSfiff
tit.'e d hommes qui leur avait t
jusque U obstinment refus. Voil
un uvre principale, dans toute aa
beaut, voila sa gloire, celle, pour
aqueile, il a'expoea tous les dan-
gers, trouva la mort sur chaque
champ de bataille, ;a en moqua m-
me I tonnement marqu d-s g-
nraux d'fi iropr. .0 is dea solda s
forms I coie de Bonaparte,
Hais quand Dessalines prit, pour
rgner le nom de Jacquea 1er, sa
mission tait dj remplie, aoa ce i
vre tait dj acheve, le mandat
qu il avait reu de la Providence,
pour le bonheur de tou'e une race
ce mandat q tait {.lus debout
Voil
l'aiDIUlue. Les Etats Unis ne clan
gent pas d'attitude dans cette ques-
tion qu'ils considrent dcide pat
l'atbit'age.
White Hoover cbla 4 Browo,
w directeur de l'administration 4 Loa
mme arma.pour d'es Nous serions heureux si vous
la plue sainte de toutes les cauaes; pohsKi vous rendre de suit; i R.ki
quon respecte J. J. Daiaalioaa, qua poUr entamer la discussioo.vous de-
^s^^s^^tls. rvou8 a$surerr r;,es 5-H*r
rleur et ne ternissent, pou i ai peu *mr"los UDl l nia en libsrt,
que ce soit, aa glorieuse et immor- d< Kuss,e- comme le demanda
telle muoire. ileDpirtement dEtat.Avisiz Garky,
Far ainai, noue prooverone que Kimeatrl.^
nous savons honorer lea qualits *~Les reprsentants diplom t ques
maitreases de oos aieax qui eurent des puissances convies 4 la cojtreo
vouloir et persister dans leur volon ce du dsaimement ont confr avec
t jusqu' ce q-ie leur rve commun le secrtaire Hughes sur l'opnortu-
ft devenu une ralit, je diraia m- ni. de voir la cSatrence s'ouvrir le
m un fait, tangible. U Novembre, ou une sutre date,
ADRIEN C.UitUNAR et ont signa' la question aux ou-
Biint, |.ii'l*t 1^l i!!rae|3*ta.
?
au sujet de la Haute
Silsie.
Les membres de la dlgation
amricaine, de In chambre de corn
merce internationale, comprenant
MM, Bdlfort.Fahy Dsfrea et Lamont.
revenaut d Allemagne, ont coufr
avec Mr Doumer. miuiatre dea linau
ces, et Mr Loucheur, ministre des
rparation.
tu croit que les questions sui-
vantes oui t envisages : I mo
diiicaticn de la dette allemande 2
rglement des dettes interallies
3* stabilisatiou dea enanges da
l Europe centrale,la couronna valant
actuellement un centime. Mr Briand
a reu la dlgation dans la mati-
ne.
Les ministres des finanas allis
se rencontreront le 9 aot Paria
pour examiner la question de la r
paratiou et de l'indemnit.
LONDRES 1 On annonce que Vaiara, chef rpublicain irlenuai, *
eoumia otticieuaeiaent tous le*
membres libres du parlement repu
blicain irlandais lea propositiona da
Mr Lloya George. '
Mr AusUn Chamberlain dclara
la chambre des communes qu'i
avait t convenu, entre MM. Lloyii
George et de Vaiara. qua ai les neg>
ctations n'aboutiraient paa il serai*
lite un dlai raiaonnable pour l exp
rauod des conditions da l'aroaistic.
HAVRE. L paquebots sont pr*
venus, par T. S. F de se diriger aur
IDuakar^ua, Aovara er autraa nortav^



LE MATIN
Le Malin
AK)f\NF.MKNis
PAiv MOIS
Po t-au-Pr;nce G. 2C0
Oeu itnieut '* 5u
E a. Hr 3.00
Ui Mioic*f sent noues au
Co.i'pt '" lnit-iiiMu*i*l o< Publicit
*J Hue Tmiclei, HatisVtt I, 12,1,
Ludgate, liait Loi-diea.
Parisiana
r
I .. J1UO 1W UJ
r^ti un -- '
! .. SMOn a
CE SOIR
WILLIAM FA.HNUi.Vl
dai F
/
Une volont
X l.11 ti ir u 'i dr tmtique
et
L'Hpital nichante
fou nre
_______.Entre________r, j_____
[Varits
. IVENDIiEDI
Le Manque aux jT;
Dents Manches
lu >, lie et 12e pisodes
Entre G- 1
a
En vertu d'ordre de Monsieur I
R. .Vlarie.Collector of Customs.selor
l'article 10/ de 1 Loi de Douant
devant les portes de la Douane, i
s*ra procd le vendredi 12 Ac
1011 a dix lieu, en du ma m la vent
4 l'ucan des marchand lies auivai
ta :
Marque : D. L. M. P-
N0f5709, 5Hoo,58ol 1 4 4 caisse
Motor Trungs and Traitera ( Ct
lions ).
Pull au Pline, le 4 AOt 1021
; MONTBRUN EUE
Lucauteur public
Tromper L'Organisme
Pour Plaire au Palais
c'est ce que font beaucoup de personnes qui
prennent des toniques alcoholiques quand en
ralit ce que leur organisme a besoin c'est
L'EMULSION DE SCOTT
Il 1IMI.....| |,| MM II--------------------------------------------------------^
Puissant aliment et mdecine sans le
- faux estimulant de l'alcohol.
\
4i
Fi iblrale H
Le ceicie ih/*ial , g 4
dant a la demande gnraleV
blic. donnera la 2me reDrtJ*
Paniana le samedi 6 ao- '
Prudent e : Ujegoude
Les cartes .sont miss eaveat.
MmeDouyoi, Lopez Rveu,,
phonse 11.y ns. '
RLlUUiS
Union Patriotique
Madame Wiive Eugne da Les,
naaaa, Mr Georges de Leapiusase
Mr at Mme Ed. iteunbold et leur
eufaota, Mr et Mme Emile Peters e
leurs enfanta, Mr El d9 Lespinssse
lus familles ae Leapinasae. lloreil.
et les autres parente remercient au
creiudni tous \a amis qui leur ont
donn tant de preuves de sympathie
i l'occasion da la perte ciutii*) qu Ht
viennent ae faire en la personne dt
Jean Baplute EafCftc Ue Leepinaev
at leur Dgarietom tue eieroe It
rjconnaissaaca.
tort au l'nuce, le 2 .-.et 1021
par suite du lockout des docker'
qui ont refusa d'accepter une ldue
t on de aalaira.
YASHIN6T0N Les nprse
iHi'in de la confdration du travm
* llswai envoys ici, en oppositinr
B'i projet d loi admettant 1rs cooli
civnoie n IIwai, ont dclar d
vant la coranaission de l'immigration
He la chambre que leura dpenteo
aient t payes par les marchand?
apooaii.
Les sns'.eurs Mokinley, Kobinso'
t Walis s'embsrq'irent sur le t>e>
mer "Oeorge Washington", servit
comme dlgus amricains s l'uoior
ioterparlerae maire de la paix qu
a ira liea Stockbo'ra
D'ap't's le dpartement du cou
narca U valeur des bouons al o
liques importes soi Etats D*fa.p#<
dant la dernire anne fiscale.
dpitas cinq millions de dollar-
contre cinq cent mille l'anne pr(
cdante
Le viu est reprsent par deux
millions de gallons.cootr virt trop
millo eu 1020, et le \>hi kv \<<
lUT,oo contre 32 ooo
La France expdia prerqvrt tout
la charopegne et la plus yraorle
Por'.-au-Prince, 29 Juillet r) i
Mer.sieur le Directeur du Mat
En ville
Monsieur le Directeur,
Le Platn Dealer' de Clevelan '
/Ohic/, un des journaux les plu
ii.poit.ii h du paya du Prside i
-larding consacre son ditorial di
ri Juillet commenter la lettre qu
notre Dlgu Stnio Vincent adre<-
lait le 4 juillet lEditeur du .V. ,7
York Tribune, l'occasion de Pivot
eisaire de l'Indpendance des Etat
Unis. La l- tire a paru en anglais. I
ne permets, en vous transmettant
ne traduction frariisc de l'articl
u Platn Dealer, de vous envoy
u mme temps celle de cette lettre
le Vincent L'une et l'autre valent
ire publie.*; nous nous plaison
i t;piirer que vous nous en donna
cz la satisfaction et vous eu rumi-
nons par avance.
ViOtllta agrer, Monsieur le Dira
leur, l'assurance de notre considra-
tion d.stingue.
Gearges SYLVAIN
L Administrateur dlgu
Du Plain Dealer
Notre dette envers gaili
Les Amricains n'ont jamais ou-
bli et n'oublieront jamais l'aide que
ta France donna a la Rpublique
lans la guerre de llndpendance.
Ncus iomrnes aussi reconnaissais
oveis la Polcgoe, et les noms de
Pulatki et deKosciusko sont rappela
vec ceux de la Fayette et de Roclum
beau. Nous ne pouvons pas davan a
ge renier rotre gratitude envers le-
Allemands Von Steub n et de lv.ib,
qui tourniient leuts services a
:ause des Colonies insurges Nos
sentiments sont en faveur de la Hol
aode pour avoir de la piemiie ni
tion reiO-.n;itre noire Rpub.ique;
d tous somn.es mme rrconuais
lants 1 la Rasait pour les boas eu
ba (set l'appji moral de la trande
Oaiblrint,pO re liste de bienl.ii eu
:st celles longue, mais il apparat
maintenant que rons avons om s
une nation qui a nettement diou i
ube(place paiiri -u?)
La contsponditu du Ni\v Yo s
Tribune appelle l'attention .sur h
tiit qu'une ljz 0:1 hait tnne, compi
oanl enviions >ongres et multres
qui lrent leurs t milles et Ituri
fovers. et vinrent corr.battre co e .<
ci e avec Gtog's Wa Ceiie Wg-cr .van ae recrute- er
tp< nse i rappel duCcm'e d l-'siaii j.
en 1779 tlle ccmbatt't bravemen'
i la bsIlUltda Sjvann- jo tipport prpaie i Paris, certifi
.r Benjamin Uush, Mmist e des
Btati Unis en Fis net, en 1^49; cor
SCI te maintenant dans les anm!r
de la Socit bittoiiqnc de P r..y
vanir, tetraite des lO'Cei I a aises et uni
ticaines.
Les noms de quelquis H.itienti,
Hi'i a d-oii ^ lairrrnent u ie [dpendance hatienne,
plce dtns la liste des na'ions qui tel duComti J Lslaiti
mr.tenl \i reconna s ance des Etits
Unis. L*s amis noirs de notre 1 id
r-n ia^ce combaitireot a Savann^h
ine ssuraient re oublis, et on ne. loyers et vinrent combattre ettdcU
sautait donner n.ot.t aux H utiensjavec les soldats de Georges Washington.
d'aujourd'hui d' coser d'ing-a itui
'a grande nation q^e l.crs an. rcs
reon.Ianl a //
Us .llliamlns'
c'est dire les hommes hbies J NaiU
au nombre d environ 800 nous et muLi
trs, quittrent leurs familles et leurs
ont aid tab i'.
An siigt de Savannib les entants de cou
La vente de U
g-izoliae rglement
Le Conseil Communal 1 teaii
ance avint hier et il a t pi,
arrt coace.nant l'erataifii
de la gizohne Lide est excejJ
notre avis car les d, 's d.
Une au centre de la ville aoii
un vritable danger en cas du
dr.
Dapr cd arrt, i partir4
Octobre, il seii dt-n'utm
me-mts davjir d*s dpts
leurs mag.sins Miis a t oq
o ils devront avoir leurs
leur d hattt versjen^ tnlrpidenunt e,r ^Q^ llvoni ^^
sang pour l indpendance des Etat iLnu. Roozi!f a d UQ *
Dans un rapport 0 fie le prpare a ^ coastruct.ot tf S\
Hayti'8 aie ta 1779
How Eight Hundrad of Her
Freedrnen fougrit for Amarica
To the EJitor u! l't.bune,
Sir ; The geuerj ts 11 yiian coa'n
buuon to ihe causi of the indepeu
lence ot th. Uni eJS'.ate? is acarre'y
known n thts coun'.ry, for ihe Anr
rican histoiians do not me hoj Ib
fact.
In 1779 twenty fours years b ton
tiayttaa mJependeflce, respo>Ui<'i
co ihe call of the Compte d tstai. g
he Affranchis ", ihit is to say ihe
-iiytian tieedineu, numb^it^g ab>)ut
800 b'.aiks and mubtoe.*, lett tnei
(amtlies and iheir homes and wu
10 hglit aide dv suie witb the seidiaia
jf 'eorges \Va3h1ngoQ. At the sie
ge of bav.iiiiian ibe colored sons ol
tiiyti tearlessly shed iheir blood fot
the independence of the United Sla
tes.
la an ot&cial record prepared in
Paris, secured by Richard Rush, tbe
Ame icau Mtnister to Paris in 1846,
md preserved ia the E'eansylvanta
Htstoiical Society, are thse word ;
" Tb s lgion saved the army ot Sa-
vannah by brave y covering us te-
treat Amoog the b ackwho rende-ed
gnal services at that tinwett.An
de, Beauvas. R gaud, Villate, U;.u
>gard, Lambeii, wnj latter.y be-
:ame gnerais under the convent.on,
mcludiog lieori Christophe, the tu-
urr Kmg ot Hayti."
The H ytiin lgion in th: a my ol
^uuit.* d E>taiag w .s k iowj as Foa
lagts legoi, lommanded by Viconi
e d: Fumages TOey met their Berce
charge ol Li u enaniColonelMaitlard
ndsavtd theretre.tingFranco Ame-
rican army uo.n ict.i disastrr. ,
TheHayu.n peuple kut\v that th
gieat American n tcn. bu. ni g fot
l beny and justicf.hav.cg tbtblghes
tiad oqs o pjhticai idcali and ha
mai :o idanty th: ch mp n o. th
deiense les peoples of th: world, is
tAWift wo king lor the h pp nsis
ot in.t ktnJ.
Hivirgatdsd th: united colonie
of Noah America ia 1779 to a hitv.
heu independence, the il yi. .1 pee
pie lemaiu coovinced that i he y car,
to day expert trom ihe spiru o' jus-
tice and humanity ot th; Amet eu
people snd their prsent govetne-
nu.i a mo:e attent.ve considc-atiot)
ot Hayti's freedom, nghts and lt
rests.
Stnio VIN TNT
New Yo k July 4 19a!.
pour la coistruct.01 d'ol
dpt en dehor; d: li Ville,dJ
|i?t, dit 00, a " ajourn eu)
da.it qu une loi soit vot: par|
seil d Etat rglementant lai
ds ce oral
p il vots au
tobre? .
''arts garanti par Richard Rush, A/i
mstre des Ltats Lnis Paris en 1849
et conserv par la Socit historique de
Pensylvannu. il est dit :
Cette lgion sauva larme Savan'^ *?
nab, en couvrant bravement sa retraite. I ^ -^ .
Parmi les noirs qui rendirent alors de
signals services taient : Andr, Peau
vais. Rigaud l illate Beauregard, Lvn
bert qui plus tard devinrent gnraux
sous la convention y compris Henri
Cbristbopbe te futur Roi d haili.
La lgion baitunne dans I arme du
Comte UEstainq tait lonntte sous ft
nom de lgion de Fontage, commande
par te Vicomte de tontange. bile sup

l !1 "'
Compaq lie iinrt
Transatlant
porta
la cl' ira
furieuse du l.ieuliiiaii!
partie des antres vins, et la (Jisnde qui en particulier servirent brillam
Bretagne le wisky.
ROME- Dix sept dcs, dua lu
chaleur intense, eurent lieu dans les
villas italiennes, dont sept d entre
aux Yenise.
L'k al des Postes Paria rou
la par aoite de tremblemer' de
terre. Huit cadavres turent it tire
a*M dcombres.
ment sont conservs dans ce rapport,
un seul d'entre tes. e:t eonna dan*
l'hi: to'rr. H. n*y C tristo^h*, qui
plus >nii devint toi d Hati, combat
tit bravrment 1 our |( ,i- p--...'.. no
dt* Ltats Unis a la bataille de SaVAi
nsh.
i Lw rapaot ;enjble tuattaqu-bu.
colonel Maillaiid et saivu l anne Iran
co amricaine en re raile, d un eomp'tt
dsastre.
Le peuple bai ien satt que la grande]
natioM cmiricainf, brlant pour la liber
t et la justice ayant les plus boulet
traditions d idal politique et de solidan
t buui'iiue, ebampioti des p'uplcs
sans dfense, travaille pour le bonheur
du genre bumam
Ayant aid les colonies mues de l'\-
mrique du hrd en 1779 d achever
leur tmli'pen lance, le peuple ban ien reste
convaincu qu il peut attendre aujourdbut
dt l esprit de justice et a bumanil du
peuple des Ltats Unis et de son couver
nement actti l un; considration plus
OllMtwe d la libert, des droits et des
intrts d liattt
l euilliz agrer, etc.
Sign S'into VIS CES!
.\ew York, 4 juillet 1QU
Le paquebot MXCORIS
Bordeaux le 29 juillet, est at'i
Poit au Piinr vers le 15 ci
Port au Pince le j ao4'j
L'Agen: E. kOBf
Le
Id<
Purgatif
1 a:, il;:2 .!u rj::JU..r.'M-Znittl
fa-:: ?a
; n .... n. : ii.'i-n prpal
1 e!!c r.: pfovKjM Ja^ia'J il '
1 Sapi ri pu rit 11
, ti'.U m c'-.-'.\ii pi* l a-iUi*-
1 N't-litf.nt >? C '. ret>os t" *
, cil, !'t ;si8 cune pert4
i-ii -1 > rp tti:.- tistlmll
. etla est. p*r tonsquett, awi"
LDX ; ;uf.oi ive. a a saj
L'aide d'Uaili eu 1779
Jo on ment 800 da ses atfran
crus combittirent pou; les
Ftats Unis
A
TMliUur da t SewYork Tribuns*
Monsieur EiH'eur
La gnreuse contribution des Ha
t'eus la cause ci' I in lehendanre dfs
Etats Unii'tt ,} peine connue en *a\s
car Vs bis n m font pat mention.
^n 1l't9. I'"'*1 quatre j avant lin
lieptica
A. Victor Gentil
48ntaGiaxaj pour Htiti

.-.


toBotfa
LE MAT!
le
^ Royal Mail
$earn Packet Co
Uta Conway actuellement
kLtftni sera ici vers le 9 du
ftitprtnani /ri pour tous les
fifEvropc-
fin Margeurs sont pries de
Lgire l'avance
PrtmiPrince.le ier aot 1021
{oBfcRTSDUTTON-Co
General gents
Dcs
^Drailles de Marie Madeleine
_ HfU'telou, pouse Beau vais
Eulessy se feront cil apis-midi
loues pi cises. Le convoi partira
lOiisoD mortuaire, sise rue des
Fors No 414 pour se rendie
fculiqoe Noue Dme.
[.Lti funrailles d< Joseph Adol
luiyo'o, die d ce matin 4
ju, inrott lieu cet aprs midi a
fats picises en la Basilique No
lue. Maison mortuaire, Rue du
de l'Elit
condolances aux familles
Pneus & Chambres air Firestoa
Les propritaires d'autos et les chaufflurs trouvpront la Maison
L Freelzmann Aggerholm,
f, mwn%j Pin&lUl\b,de toutes dimension. Malgr la modicit des prix,
ces articles sont de qualit suprieure et ont dorn> de pus deux ans
en tiaiti un rendement apprciable-
s
Les dernires Nouvelles
Watch us Giow
Fabrique Kola Kingston parmi nous
Suives la foule et profitez aussi
Annexe des
Caves de Bordeaux
K. ijlJ(\ElX, Propritaire.
A tendu via liai 4 mar 'i t u mercredi :
I) 1 Ion < frais, 0 1 u. u en lgumes
un i/ruad a^ortimsni de provisions fraiche:-
contre
la
INSTIPATION
prenez les
(COMPRIMS
SUISSES
DELORT, Pharmacien,
119, Bu Snia-An(olo
['IST LE MEILLEUR
DBS PURGATIFS
O allez-vous pie de famille?
Et vous, mre des entants ?
Et vous, mes enfan's?
Ki vous,jeunes gens?
Et vous, demoiselles?
A la Fabrique de Kola COQ
A la Fabrique Je Kola Ci )j
A U Fabrique de Kola CO(J
A la Fabrique de Kola COQ
A la fabrique de K0la COU
T-AU-PHINGR
4fcHTRU3; Phrmcie ALHFMTtNt
Iktmtole Au 1> Juxtin VUFIO
Mul* J hrnr:-. l'/i i.-niiii -
Pharmacie F. Sjourn
A ngle des Hues Roux ft du Centre
2 MEDAILLES D'ARGENT EXPOSITION DE BRUXELLES 1UI0
Drogiuries, Spcialits Chimiques et harmaceutiques.
Produits franais et amricains.
Prparation de toutes empoles mdicamenteuses slrili'c et
njectab'es.Spcialits : Srum nvros'nique Simple et r erl ginbux
loDHYnruGYRE j Srum de Morard, remplaai les Paquets re-
calcitiam de Perrier et Rodin. 11 a toujours en stock rVlvROSTHEOl
Sirop Pectoral ixixjr de Pen ylvaxif..
Dpr s taire du Pheventyl
Reprsentant des L aborateires TE RI AL
Nouveaut !
h bien mes amis, nous suivons donc la foule la Fabrique de
kola COQ. car en ralit c'est la Fabrique de kola de Kiogs on
transporte ci.
En gros et en dtail chez
Lope Rivera, Vincent Macklonf, C- Montasse, Comptoir Fianais; B &
N SaUa & Ce. Miciua Bernard' E. Noisette, A. Elie, Justin Juste, A- Gabriel,
F. Pi joue' F. N. L liens, Mme Vve Salnave, N- Aogustine et tous les
grands magasina et cafs sur place.
four lea provinces chez A Saba \ Co. Petit-Gove- Comptoir Franais,
Giand-Gove: Bartoli frres et Joseph Eliaa, Mirsgone; Philip Bridgmaii
e. Edgard Brire, Jrmie; Mme Vve H Lifrchi'z, Mme Vve Ferrandmi
eic, Au*. Cayes; Assad Eliaa & Co. Mme Vve Martelly, Paul Larose. St-
Marc; Mme Julien Herrar, Petite Rivire Geo Martelly. Gonaivea et la
Fabrique
Metropolitan ieraUd Water tactory
Vis--vis S'a'ion des Pompiers-
Les rt-es nourrie s soni informes que. dformais, elles trouva
rout chez moi des
Ttines d'un nouveau moile et d'une
trs grande durabilit
un prix mod'rt
Elles trouveront aussi des
ire*lail\ '
,HEiRY STARR
Hue du Quai, en lace de la Gare.
Cacao Peters
EN VENTE CUE^
V.c or Mangons, S mon Vieux LopsRivera,
Quand vous sentez les effets du surmenage
et par dessus tout vous tes courbature et
souffrez de douleurs qui vous font flchir, ou
de toute autre maladie des femmes, n'oubliez
pas que des centaines de femmes, une fois souf-
frantes comme vous, ont retrouv leur sant en
Prenant la Composition Vgtale de Lydia li.
Pinkham.
Cette femme a retrouve ta sant
Monterrey, Nuevo Lon, Merci." Je vous crit peur
vous exprimer ma reconnaissance. Ma sont est revenue
compltement aprs avoir pris six bouteilles de la Com-
position Vgtale de Lydia K. Pinkham. J'ai toujours souf-
fert terriblement lors de mes rc,c!ea_et ces douleurs m'ont
ouvent empch de faire muii*^'. Mes ont main-
tenant disparues compltemen'. .. i j'attribue ce rsultat a
"Kre excellent mdicament. Jo pirs maintenant tra\ail\r
Pendant mes rgles aussi bien c u'avant alors que par 1 ;
P* j'tais trs faible et mes eglej reaembWeat une
nmorragie^ De plus j'avais des douleurs dans le dos il
* ventre. 'J'ai recommanda et je continuerai de rec fl>
ander votre Composition Vgtale a mes amis comme
** un mdicament efficace dev-nt eue prise rulii-ie
et pendant la journe par dore d'une cuillre Bgupe
toutes les <|uatre heures.
Les mnagres soutfrent j ut surmeu-j*
devraient d.-piud.e'Sur U
Composition \&getale
de Lvdia E. Pmkkairi
hibiciw* co. ivmi,i'- u..a. __

l&SftiG^
J Martin,^"' PZ<
Hati
Port-au-Prince
Panama Railroad Sfeamship Line.
Service de fret et de passagers
New-York Hati
Port-au-vrince, *e 1er Septembre 1920
Prerant expdions directes pour l'Angleterre et l'Europe et vice-versa. Connexions de
Bateau New York, le plus rapide et le plus direct service de et pour l'Europe. Adresse
A. E. Paierro'i, General Frei' ht Agent, 24, Stata Street, New York City. Fret payable
lUtioalica l'exception du Miel.
Un dpart par semainede New York directement pour Port an Prince et un aulre par
mois pour tous le ports d'Ilai i. Seulement passage de premire classe. Les suivants
(ont nos agents dans les principaux ports d Europe et d'Angleterre '
[anyleterre, Ecosse et France :
MM. G.W. Shelden $ Co, 47, James Street. lver-
pool, Englnd i
Copenhague, Danemark :
MM. .E.Bendix # Cof 21, allegade, Copenhague
Gnes Italie :
MM Henri Coe % Clerici, Piazza S. Matteo.
15 Cnes Italie
Christiania ftorvge\:
International Speditionsselskap, Christiania.
Hambourg Allemagne: H. Vogemann, Hambourg.
Gothenbourg Sude :
Jbodish Express, Gothenbourg
Le service de Panama Line entre New-York et Haiti, en vue de* arra-geraents qci se sont faits
sera d'une utilit considrable, et est la voie U plus rapide par laquelle vos marchandises nsuveo
tre expdies
les connaissements couvrant fret pour New-York avec options de livraison soit Londree!
le Havre, Bordeaux ou Anvers seront livr
0. B. TH0MPS01V, A*%nS&
~*
Ma*
^V*ia*t*i
&


i T. MATIN
Librairie du Malin Pharmacie Centrale
', fia
j'ar
750
Art I S 3. Rue da :.-. Pe, r
(tt-noJu>'?.--TM*A.* v t''! m *'.' \ Y"
" -'Wii*t#HBt-L.-J- -
Vaillant <$ Houet
Agents gnraux pour Haiii
1720, Rue du Iftgttla de l'fc'lai
Musiuo-AItum 0(
lUeetloven-Clande- tKfen-
becti Mc/ar' )
fourbei par C.oizoti
Lcssiui pa1.1 wO>zon
H ccuperin Debusty.
.1 un Ctu avoine
(ioy j..i Jeun Chatavome U-.ut
K.Ajuibims criuquea, Livre 1,10
I. 04>ii lr duu Je Uou Juao.
Edm Rosit I '-''
F Plerinage d l.aii*. Faute 7 50
Le M ai oc. tieoigtt DeBrccbetttUU
1 mois tn Italie, Andr Mavirel 15 u-
Vie de Grillon, Cti Derutfiei <> '<>
L Cinma 010
le ciel, M. Fauche ',.0
ili-.oi-f du w.gon et de la ^
cabine i.udjwc Naodaau 7-C0
Lm i lu niioi de fer.UMillaud 6 00
Nouvelles itcreaiioua iiliiai-
iei tt bistotiquei. Aibeit Citn 10,00
Histoire de liai ce Francta;
Joatpb Reiuath
Le i'uiuiies, A Gida
l
La
M.ruel du \tifut aventurier 8.5
Mai.ut I pour iLllutncer J,5u
t .'.I uit: | linique 1,6b
> tiaseiiti cot liaene,liqLoriste 4,00
La ptib^iti ^.00
Lia ti sc i s de la cuisinire 11
de la maitieaae du maison 3,09
La bonne cuiaino 8.00
Nouveau cuuionr europen 0;9u
Candide I lrgtmue Voltaire 10 co
Ltslieuies ou toi K, Vu lia renvoi
Les aup( hiutea, l'ietie Uei.o l 0,7.';
Le lac sal, l'iene Beooit 0,78
Pline* a oa I espniC AUuciair lo u
Les n.iijii. ' h de la Lie e 7,O
'liente-dtui poemti d'amour
Paul Rfpoux 6.50
La posie d'atjourdhui. un
nouvel lui d'intelligence b.LO
Au.oi r de l'un-, a. Liait ya lo.oi
les plei/us de la ne Wurnod 0,u
Nature et libeit a. Vvamua m
La Cuite (SlbUe de mesurai 7,00
Produits de faite fraicliew- Excution prompte et M-^
ordonnances Spcialits pou toutes les mlt^
i
l.t-s ruiui.es, a vaiua i y,
Le bout g ieinr, J. Romain 0,0*
La oi aea ricbti Ju Uoaiauct 5a>|
National Fire Insurance Cooi Ha
Ce'le puisante tampaznie vient d'entrer d*ns le50* uni
de sa tond uion e; ce propos des chiffres ont t comoii
l/est mfrvfi I nx. la quanu d valeurs verses aux prvoi
avaient assur leurs maisons. '
Assuiezdonc vos immeubles la
Nalional[Fire Insurani
Company o Haillon
Dpchez-vous de'demander tous les renseignements nteut
Brandt $ Co
Reprstntants pour JEloitt,
2517, Rue du Cenhe
Grand Hlel de Frai
P. P. PATRIZI, propritaire]
Viennent d'arriver par le deri
paquebot franais
Vins de ordeaux
Rouge 5 00 gai.
Blanc ,'600 *4
0 l vins fins p:.r caissei1 toujouis le fameux vin du GAP
V^nte en gros et en dtail a de
raisonnables,
BAZAR METROPOLITAIN
Maison de confiance
Angle des Hues du Peuple # Dams Des touches
Port-au-Priuce (Hti*f)
JFCoiis venons de recevoir par le
steamer Goelhels les mar-
chandises suivantes-
Biscuits de la Nationale Comp
*
Royal Loi 'h en arc? ferblen^
Soda Export < Dlteotta >oda )
Malomate en ppquet
l.oma Doone m pe<|ii(l
Tfkena
Th
N- B C. Sida
Sal'irtt
Chocolats \v iiei 85 i tinx a 1-- caquet
Uoeedn tti cot a 15 ch,'nTe 'c psquet
l'needa loi (h a 15 cent 'e paqu< t
O vorta dp diocotata Wlituana
Vomii"a de ttne
Fio-pigc | 'r onflfi ^ i'*1 M4l lO/dal
Girma^r QroyM un [lia cpial
l'on ti s ubm v ',' s
Bot'illie dp mail
Macaroni ^- $pghtttf en ppqne de t livre
Shreddrd VYNal
Savons Ij(p Bocy
Figa S?bee
Pchas lehaa
l runes aches
Abrico'a aeca
lUiain sans \\m s
Glatines
Caviar
Papier hyginique, ttc. lie,
La Maison
Antoine Talamas
A le plaisir d annnr'r s- nombreuse clien^l>; qn'etti W|
recevoir les atlicUs suivants
Vnip de lainp frarcaii aupneut. aune
('rpon de soie i flpuri
Crpron de goie uni coulpnn varies
Toile drap, giarde largeur
Voila uni conlriir
Simili blanc grand largeor
Naoaok blanc* grande largeur
Satinette couleur, grande largeur
L'ercale blanc {.uprieurj
Kaki hauc auprieui
Duck blanc
Soie lavaLla nuance varies
Crpe de Chine couleur
Ratine blanc pour jup;a
jt'-'e indien
Drili blanc
Caaioattei double largeur
l'.alm basch eoprieur nuacoa vaiiea
ijpzm blanc Fupneur
Flanelle ro'on 2 50 3 et 4
Flanelle de laine suprieure .'t ponce de large
86 peee de larg*) 7.8
:}50
a
5
U
2
, 2
2,50
2
2,50
2
?
1,50
8
10
1.75
mou8eeIine suprieure
Chsiroir couleur suprieur
Serge Dieu anglais
noir suprieur
Diagonale noire aupneure
Ruban l'empadour nuaocea varies
10
or 5
or 5
or 6
or 5.50
G. 2.5U
u,.i toutes couleurs et toutes larg 0.40 2
250
5
7.9
10
4
5, 8
10
9
15
10
6
Cravalts suprieures de choix
TuBBor de soie
Chemises homrpea couleur
themisea homroea couleur suprieures
Chemisettes couleur de Siam et blanc
Chausseffa pour homme couleur dour.
CtiauBBet't" pour hommes mercerises
Has hlancB lemmea
Bas de foie uoirs femme
Uaa de soie suprieurs, la paire
Uiaussettes couleur pour enfants douz.
Savon c La Satineuse > boite
Savon Gaidoo
Savon Fateakin i
Savon Co'gate
IHradrt l glace houppea douzaine
Lo ion I ,ver toutes qualits, flacon
Lotion Colgate flacon
Lotion Armonr
Rrete les Police
lii t telles auprieurea
Chapeaux de paille 8 hommes
Chapeaux de paille hommes suprieurs
jooMjr* dcouverts qualit* varies la paire or 5
t.oiset marque Twilflt or 4
ii^u%, Pieca de G. 3 15
m d autres articles de cho&*
4
2.50
2
6
12
3
2.50
2
8
|250
9
8
VERMOUTH C I N Z A i\ 0 ''" ^vEl
Ayent gnral pour H*$


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM