<%BANNER%>







PAGE 1

i G MATIN Parisiana JEUDI "WILLIAM FARNUM daru Une volont C hf f d œuvre dr; imtique et L'Hpital enchant fou rire Entre G 1 Entre AiH S j Nouvelles Llraiigeres Varits CE SOIR Dehance Le prea succs de Varits Eclre G1 C. Os Lurand a payer au sieur I.'. Malvai par toutes les voie?* de droi rt'roe par corps la ;o ^g. de qu rante dollar?, montant de WJ igat>or de 8 janvier lf 20, avec les im' s lgaux, lui accorde la facu t de s librer par des mensualits de do dollais, le condamne en outre a 41 gouides de dommages intis eo faveur du demandeur et aux dpen: de la procdure, etc. 8 Arthur brouillard contre Vvt A. Duvigoaud. Celui qui dclare h demandeur irrecevable en son apr< sinon au juge mer. t de dfaut du 19 juillet coulant. e Vve Edg Deslardes contre Vi leotice Pierre Louis. Celui qui o donne que les parties comparaitto\ m peisonne 1 l'audience du mard 26 du courant pour tre ealeodon en leurs dclarations respectives ; u l'existrrce de la crance rclame. 1 M;rce! Robin contre Mme T Urmie. Celui qui donne dfaut co tre la c'lenderesse, et, pour le prolil cordamne a payer au dem.ndeu la *us dite somme de 3* 60 or arr pour les causes nonces, par toO'e 'et voies de d:oit et sans dlai, c donne l'excution provisoire du 1 cernent moymuant caution, etc. 11 Mme EuyPaul cootie Marie lean ltanda.. Celui qui donne dfaut contre ls dtendent*?, et, pour le profit, le londemoe tayer A la deinaodt irne par toute Ira voiea d* droit •t aar.s dlai I la pomma de vlDkl el une gouide pour lea troia mois d loyer chu le '24 juin dernier, uvc le intrts lgaux ; 2e celle de quin /•gourde*, a titre de dommagerintrta : et dgueipir anus dlai de lieux leua ; ordoore Uxcution provisoire du jug a ment mu yenoant caution, condamne la d fei otrease aux dpens. 12 Ducatrel Gabriel contre Al fred Del va. Celui qui donne dfaut contre le d tendeur, et pour le profit H eoudarri ne A rayer au d mandeur le la aom me de )b gourdte, moulant le l'obh galiou dont s'agit, 2e celle de lo uourda titre de dommage intrt et, pour en facilit le paiement, vali de la aaiaie arrt do lo juillet coi. rant, ordonne la tierce aaiaie du vider ses main en celles du aam de vider se* jai in en cil 1 du sa %  s*aot, jusqu' cascarrenco du mon tant de la Uite ai*ie. 12 3 Ducatrel Gabriel contre Fui lippe Delva. Celui qui donne dfaut contre le dtandeui/t poui leprofit.lecondam lia ; payer au demandeur la su* dite valeur de -' %  < goaide, montait de l'ob'igition dont s agit. 2i celle de 1U gourde titre de dommag iotils: et, pour en assurer le pnir meut, valide la aaiaie arrt du / -i juillet courant. ordonne la tierce aaiaie dveraerae main en celi du usinant, jusqu' concunrn • du montant de la oite saisie, etc \\o Docteur Faaquet contre Coi aille Diomde, Celai qui condamne le dfendeur oayer n demandeur la sua d te valeur de JO gourde pour lea cause nonces, par des mensuali de quinze gourd, avec clause pnal 2s celle de lo gourdes titra de doiomagee-iotr's ; condsmne le dtendeur aux dpens l Calypso lUtaille contre M. Paul Celui qui donne dfaut contre le t'ai Cble PARIS 31 — M' Brond a charg Mr Charles Lauirur, arnbHfede.i de France Herlm. ae se jo.ndie pee collgue britanniques f t italiens Berlin, pour fane me dioatrbe commune apta du goovercetm n' allemand iflu de lui faire t avoir qu'il doit se tenir prt favoriser pur ous les moyens possibles le trnns port des tiOupes allies a travers l'nllemagce que la ei ua'icn eo Silsie pour rendre ncessaire IOU instant. 11 est probable qte celte dmarche adra l'eu lundi. Lord Abernon, uuljass^adeur de la Grande HibH^nta BetJio, a rgu dai s la soire l'instruction uo H'HSHO eut la demande de M. Leoreul pour le transport des tibupef. l'opi mon franaise appicierit ttl vivt H. eut la bonne volont dcaaiijia un glais L accord prliminaire M le prlude du rglement am 1 Lie c'u fond du problme. Au Conseil Suprme du 8 \ct la Belgique se m invite et l'Amrique eimua un observn'eur. On lglera d'abo:d la q<:et on d< s 1<• nforta puis le partsg du territoire plbiscitaire, U ex mi 1 nu 1.1 lomtit |ud ciaire du Len, zig on er.visagera Jeune m b le du picbie mu des reparaiions et ou laisst* ux ministres des (finances alli le soin de rgler api es la coufiviice, If s diffrentes questions teclimqu s. On ebordeta le mainiieu des trois isnctions dcides Londres, tutti m considrant que suivant l'opinion V nrale des dcisions relatives aux saru tiot s doi/^nt tre laisses a l'^ppiciation du comit des garantief. Le conseil se proccupai a da (iicyn H du remdier la famine rgnante eu Rubsia et abordeia pro H ii il,.ut lu question a'Uiient.bitn que la Grce D ait aucunement demand la mdiation des ullid. L'accord lrauco britannique i:<\ accueilli par la pretse avec ULU sa iafaction gnrale et profonde. Les journaux fon notamment ie %  ?or ir qu'eu mme Umpa que lo.d Harilngi an:b>'.'-sadeurt'arisdonnai 4 Mr lriand et a heureuses nouvel lcs.llr l.loyii Gto grt pioiior.'it l' gni.i de ta France du* paroles qui iroiii au cœur OH tous, feu pieoccupaiit Ou prochain Con Les Cours PARIS 1er Rte 3 o\^ M % %  > ,917 0060 i o,o i'.i:8u> %  Sieiiing 40,."i7 1,2 D •! r 13,e4 Nl.W YORK —Franc 13,10 Sterling 3.5 6 VI \i'iiUD D'apis la "Seroanp Finsn irierad e ricins dpots de c barbon lont t trouvs dans le Gufidlquivi' ; ,t Uxp'oit^tion a t commence.! w LISBONNE ^e "Daily mtil M vve are aoout 0 trrbarkoi an, once.a nWe cii* VoU-ique jeu ot troub e In he j£ dans laquelle es m.H airtsjoueraieLt ^^;;."^.u!.?.t. 1 J L !" lly • too une in porrante part. HOME. Des eimes d arrangements autre n,cH', facises, ifrmia tec, r atior i-lisbs, ont t tablis par le ittldeot de la chambra dts PARIS 31 dpula. Le gb. itl Lercrd est arriv Pi rAR) le ._ U;ie ^^^he de TouLuse arn-nce qu'en l.onsr a un ffdtm de la -han.brd d-commerce, Le congii eoofdril "uri Lille a ^Ci^em.r.ne 8 ^ee^ jup^cnUrt la ll.ute S..e comme and .1 thdr irhbiaou prrgram.n .o uliom a*re des com I DCdtntac 1 AUem.eue seule capaexcept twopersoos.HercoL r.uniste.-. A la nance de j-udi. in whichthe woildwassuba a ring twater whichen |u t ;-s S.tU'n's nrgs ru r& \ rnly rjjht pcr:.o:s survivei t stiophf. In -h year 19/3 B C Sod trarrah.Z bo m ardAdmab | lies ol hf pbio of Stddim,V tioy1 "! by elemental rlecic" irh btaots de le \o e 1 continuation de l.uterna ionale d Aon b e de la mettre en valeur et comme Pomp weie dcstroyrd mtkji indispensable au re vtmet:t de Eu 79 A D by volcar.ic acUoc.tJaj repe. la ch.rr.bre de commerce iou1 val even>rg ;.t Antiochi; no, lousair.e d.laie quel Ain m.gn qui 'han 250.000 prions perbhd L a sacc:g les territoires de tes voresult of •• is-n ; c disturbincu] lins a con-trv le s'tns intact* et \hi ycar 526 A.D In the 14h; possde astz de les-ource' pour tuaty h: gl aluiar plague fouvo-r mme priv dune partie rie Euiope^.Asia and Atrica ana 1 la H.eive b j o-d 'le muras me dei ejfiirea ce manffeate doran, juilUl par un bible volume d'alf-tl %  f s, lixtensi. H 'lu cb.ni-ge, la 1J1 minution de ;a piodiciou icn, commue de dtail, un peu Hiu e S lsie.co-itormc'mtntau tra.li meilleur, le* prvisions sont Ba'.iefbi ^ 8 Versailles. sentes pour ies textiles. Les repr>Femnn s Shipping board auront une eosfraodt Londres mardi avec les rumateors anglais ntlu d'ob enir 1 oui les navires mar 1 banda amricains dts truit<-a qmbbles d*ns 1rs poits 111 a 1 ^ • • 1 H Le capitaine Fir.i t6t charg de faire des repi^entatious Con ie 1-n hjUS ticts eommlae d^ns ks t'inboitm s des con ras pour irantioflei ls co on fgyption d.ns les poits n.gii-is tl aiuricams. — Les souverains roumains om fait de nombreuses visi es. Ils dneront ce soir ch.z M. Miiicrani a Rambouillet, — Mr Edrrond Parier, ancien di lecteur du Musum d histoire natu relie, est mon aujourd'hui Fans IARIS— Le gnral Ltrond a vu dans 1J lOtre le prsident du C04 *f.il 1 s'e-sr rendu pendant la j.urnc au miriis :e d^s at'*i.es ti.angres Tro zk> dment bruits modifiOvtiois B ," "'. ,hl , M. lirund n^ pas I -1 r ce les uiv |. •e l Suprme, t Le Pei.t F risieu' tait lemaquer uue toutw cousidra tion rangre au rsultat du plebia cite de Haute .Silsie ihvn tre r-o lume tielgue au second plan ou mme caite. Confoimment au trait de l' estions pouriout survenir qui feront ethouer la confrence KOBE — Des combats saagUii's ui eut lieu hier I occasion d* la ipve (b s chantiers maritimes 7 000 grvistes maritesunt dans la villo fort ut attaques par la pobeePARiS. Une dpche de Danizig annonce que, la f. brique d'armes et min 1 ion est ferme par ordre des socit des ualicut. lions ^ux d directes pu : s>arces. I attend la hxit.on de lur.be du jou 1 ie faon connatre lea Lttll qu'i f.udra con -noij.r avec les 0. %  atod** pu sMucea. — U *p < une d :ha de Rtie le m %  qu.s Dell* TVmtt, d-s 1 tf ir-s tran^r^s wtcn as vc'nil Spamsh li fl uei/.a ; givingal fi;ire ot 20030000 in a sholl covering a period ol fivi yeij Jo w; slor here.'Ih? aLtota 1 ) y-ar vv 1 be ushered ia wiK sease ot a nns'Histressingi %  ; cogtj /. d by our advj dein rrettt jteced ia a^est ca;es, aad e a 1 •• [qvp i:e y M :'cse Ihj Sippvica by tiiois, aad 'o fam ns b ul-s the lo Lj dtnre in al nileis aad the bttkr ;p:cyot h al haniihel ol the worll, noi iaclndi"gf bolic exploits to whtch ihs wi 1 bdups the outlook oi\ ture ^hall be ot palpable d supe tor to the darkness ol die Ages by compurason, Adolphe SCOTT I Paiement Toutes les p'.es ?oi t pitUs pour que lommeoce demain eu vendredi au p.us i.i r. paiement du mois ce loillcl aux tirplcy publier. La Remise des R ; ens Allemand Nous :nviocs la semaine dern : re : < Tout le public intress au rg'ement de la quesvon h''t* vers'aj hn d'-ne ex e tative qui n'a que | trop dur N t'e commerce pf'i 1 et 1 moyen voit ^a vie et son venir sui pendus ce rgiraient, Si les com merints de h p'a:e avaient la cer'i tude que les maisons allemandes n'allaient plus ouvrir leurs po tes,il| pretdtaient tous le parti de pliet b< gtgc Le bnarg" que nous tenons d-* Anniversaire Roy^l Sur la demande du Consul Alex. [Rjb^its, les pavillons des lgatons et consulats Hottent ans mts pour fr l'anniversaire de S. M. Ho kou VII roi de Norvge Concert env y Le cojcrt de Mette Faubrt qui dnait avoir !i"U hier a Raphii; I Moift contre Joseph Lindor. Celui qui .'11 - dfaut nantie le ilrl'tiniJeur, et, pjur le prjflt, le con dnn.epay.ra.i demandeur par cl c>st avec satisfac ioo toiitoi les \OIPI de d^oit Ht saus Y u1 T H dlai 11 s,:>-M, somme de seize nous avops appris h.en.prs la paru gouide*. uool ml du 1 tel sut-parl; ,on d e nofr e r<> urn l ^e le projet 1 m damne le-i tendeur aux dpens dt ot sur la remise des biens aile 17= Veuve llamby contre Luc rn.ndj venant d'tre dpos sur le Ibineck. Con^e-1 d E .u et vol Celui qui il inoa acte, la dernso Cet un acte de justie qui tUrcsse de an ivconciatiou, aux doui compl t et quia l'approbitioa de mgea ioit'S rc!*ins dma l'acte Jt >ut le p va d ."^'ance cood-moe le J.f.uleor L e h,o:cux t : u l ah de cette me tfigoordesprincipal etjD-4luq + -, a !de ont iH PHI s M m intinn • psi -des m nsua %  %  ^ u H ., 3 M lltads vingt gourd s avec clause , 1,rf sp •'•?• prtoot en am i*i.a!e ;cond %  -• %  ludant .: : • % %  dpans. 180 y cor i > Ql ... , |Co 1 pag i' iicaerale Celui qui loiu.e dfaut rontre le Madame V uv^ Basiat de Lespi puis longtemps est celui de toute |jlOJOa Mr George do Lesoinas^e, Mr et Mme l.d II imbold Nous sommes 1 la, veilto| embarqu.r sur des vagaei mer ts.Durant l'anne2" chrtienne,une calamit ma uu, it l'univers lui eoi rercle deaux comme les S turoe auiourdhui; tau* su 1 tes oat survcu a cette 1 pbe. Scdone. Gomorre, Ztsomj m; h, quatre villes de Isf S dJim furent dtruites p de3 et toute la populationit except deux personnes HW tt Pompi furent dtruites f avant 1re chrtienne p*-' tion volcanique. \n festival d'Antioche. soire, pas moins de a je i la suite 1 cond 1111; le dfendeur aux Moulai cor.tr* Mon t n omique. PMI i< et leurs enfants, Mr et Mme hmile Peters et leurs erfantg, Mr Elda Leapinasse, les familles de Lapinasse. Horelle et les autres parents lumercient si.i rreiiu'iit tous les amis qui leur ont donn tint de pieuvea de aympathie sonnes "piiteat l* s0 il occasion de la pre cruelle qu lia ble s i Srn i que Pn l'anne vienuen dP fslre en la personne de | lul .chtist Pendant l lean Baptute Kugn, de Letpinas '"" Des te vit eu Europe, et leur envieront une terne le U DC P e l e ',.''; ca0S a U reconnaiss-ance. | l en Afrique et eau Port au I tince, le 2 aot 1921 3 5 oocooo de victime -Skaptar |okel facrli'S1 s Ncrologie kSHa dleudeur ; et, pour le profit, le cou dfendeur, t", pour le pre IU. le con .lame payer au demandeur la damne pa^at au demandeur, et Notre ami Fernando Slincs vient largei qui couvrirent 1 Butoir ua-dite valeur de 2o gourdes, mon qoalits.par tou>s 'a voies de drot uot du prt en quealion, ce, pr t s ma dlsi.lt sub dite nmiiuu de 5 toutes les vole du droit et Bar-* duourde pour lej causeB Bua oon iui; condsmne le dtendeur dtail ceea : condamne enjoutre I }*u\ au dposa ; IV; nS tl-ntaaA' d lre c,utlement P'ouv pu h atmosphre durant ton* t [mot! de sa I mire ne CLAIH THf; de l'anne. cees i deur aux doponsLe p?qu b t MACORIS parti de liord.ii.T I 29 JQiller, est amenda i ?ort au \ince vers le 15 curant. PcM in Prince le 5 M 19^1 L'Agent EUOI'LLIN OaOD. dceler hier. Les funrailles aurotl heu CM apii midi. Maison mer uaire : 16n Gn.ni Ht, en face de la maison otsif' Sincrts coadolanc-s. Ensuivant leccnii^J' itudes. %  •J' -00 coo de^onnrt-JJ, ltf.SXO.C00 Vielle suite de vicissit la grande guerre <



PAGE 1

LE MATIN _u ce qui donne une somme ifS'ooodans le court espace 1)0 nes. Noos nous arrtons %ovotie cefe anne ouvri k i pi^mie dsastreuse et inde I* science mdicale mo "on plu't cmbwissera les rtde cierceles p'r comp f u nef preomog st qje ser tfcci dans la plupart des cas, consquence une syncope sera |$ k IUI inondations et lv 1rs chefs d'Etat perdront coo 4 vec la bacqnnoute de 1MK ^obliques tt des finances du Je, sans compter 1rs exploits liants auiquels les nations se tlsdcpcs. l'avenir sera prolon^uncenuit plus sombre qu'au Adolphe SCOTT, Chiru r gUn vtrinaire • An Conseil Communal, Mon 16. Utaillade ayant d donner r lni(iion comme Magistrat, c'est Goitive Y goureux, Ibis'orim iiiceraeatde 1883, l'architecte Mqne de ia Place d'Armer, qui (place en sa qualit de premitr lut Ci Hlace d'Armes de Jrmie laitjotque l le souvenir des parsdea mili aires,vient d' re rm en un magnifique jardin niera; dans les phtea blindes [soi vgtation des plus luxu %  011 le frre aine de Mcat Iharboiiaer chaque matinCe r grand pitre des juifs, vou il cder enfin aux clamrurs de •alatiou de Hordes, en lui dui PI I eau avec rnoina de iaro )1 Al instant je reois un -'an tfttciel de l'action pobl:c officier qui m avjge que j ai pndnt A heure* par joui fan'ij Septembre 1921 -Voil au •qui va ne pas noua fane "[..pas Cube, mais vers l< pHarette" Brava Aaroo I il:at part* / ('% ma' in. Je £ail du 'ParrM, iorpqut TBngavtoohe anrorcr la i l'un de es compagnon %  sMournai, il rpta enroit Jjgme lo > d* r>iie rrlann .Wooa savf z.'Mai re Panta'e '••fio jodi a ln moleu Denc ,:£_'• n al pu a'org m'empcuu %  arrpfer^JJorquoi cela noua fait il tai t ?gqoe Punis le eoit parti? I Jjoodu (, traduise a pour moi en rftspoia longif mos.nons n'avon P*u peraonr e Jrmie, jp|< %  "Vnt aux entante des rues A pj d, K-S sorliea, je *avai> %  w josqu qnat-e gourdes q. •C le reœp ne*; Qui va. a tt jWoajPtedes sous ? Mait'f '•stpaiii. _J. sjj'en eif-t pendant son F* [•iwiu'i., Ba vide natale, Pan fwiilhaud ftait devenu le "Rn %  *oe". l'Iuaipors jours de euit IUODB vu pmcoiirir les qu**i ssaiivilir.j.tBnr i pleine, o„i, t tfjws d^5 fentimea et il n'\ 1 %  qoedta er-fon'a seolemen JJWa poa r | Pg rBrna8 er *Jprend donc pouiquoi ls imu' *i ,0n de V arr f nf de\f .wsroljquej. Oonsolez-vona, JinniiDidd chfzPona; dlu. IZj V0U8 trouverez laotrf, gr des sens, vous jutera du r-* Quelques mois, le servir •Jrmie avec la Coitale g r *s v ,| e8 de a R ptb!iquf ,r h ,„„ lv c une ifgularite pai JJJJoesemaine, fia deix ce •C lmefit '* J u r e liera: Phœeot8 an Directe: f Prau. Noos le leon. tir i h ae sollicitude d , Umieli.. pardon de Mi fei r f c ^tlfield, du Serv id* x lam8in ferme I*. ^rglementa sur l'bygi Bti t b8Ur celui qui re' / pour tou'e infrecli %  fi• II eD, %  • Le i"Be de fcCT' che •Cailla lu r rf r. M ri?. M I ; ,,o c,iler r e, Dora !ex, srd l'a d lex ice rx utlais 8 Paix nm mer ion Depuis tout un sicle I i-e Monde f_.it ses cccs LEau de Floride Murray & Lanman An CU n s. L e Wtum universel \ Aucun aulre ne le surpasse d.ns son odeur ^lici.use: menti oVal ausai rafrachissant emp'oy scit pour l/i lonelle ou le bain {* !" P* !" *f pour combattre toutes fivresUmversedement agre, lui aussi'-est le Tonique Oriental aTVi M, POUH LA CHEVELURE lifait d'aparaitte les pellicules et retarde l'apparence Lanman $ Kemp, ftew-York [ Propritaires et seuls b abritants %  % £.1 H Prnez le temp CHLOH08E, DBILITE SIROP de DESCHIENS i. {'Hmoglobins Rgnrateur du Bar.g. preacrlt par l'lit* mdical*. wuperiaur S la vianda oruo t aux farrugmoux. Admis dans i. Hpitaux d Paria. Ir6i Ctsiui. DCSCHIEN3, S, Ku r*ul Baudry. PA1US .t fliarmaci. G.; PAAGE Annexe des Caves^de Bordeaux E. UEHEIX. Propritaire. A,,£, ndu par x'iiana mardi t .u mercredi : Du beurre 'rais, tharculeri^ le la maison franaise Perceval, lgumes •( un flrand assonim ni de provision? f^ai^he-idsN liSlBSVOaa que la forte majorit'V.cs iialadi.;s dfia fUMMI D'entrant pas dans \c domaine de iachii-irgie. Ctci \ dire qu'elles ne sont psacaUBacs par des M aeun o dapUcatneataa orgaaca. Savez vous que les malaises ordinaires et la plupart du temps fort simples ont des symptctiR-. trs shnttaitea ceux ce cas demandant un opration. Savez oua galement que beauroup dt feir.mns et de jeunes (ille> soufrent inutilement de ces malaises! Do plus allss risquent IttU sants' t.n bissant <• • indispOStisoi continuer tt s'aggraver. Si le mal est pris I temp;. c'est di:e ju: t iprb les premiers aj .nptouies 1 'en des maladies s<'ri. usx-.s pew I i>Tv. >' %  it i-s. iinsc'esc i e t l.uil. urs priodlqvea, r •• %  %  irritabilit,tat nerveux, la Composition '.>..,, .!•• Lyd a I'.. Pinkbam devrait ra pria sans damL Ce i \ ment < st prpar avec soin et dans des condition i hy : ; Isalss et est eadnment tire d'herbes m4di .-.' •.. rentre aucun r.arcotiqua 011 drogje datil %  %  '• -,, n peut tre pris en toute sur. l l'curguol H :>u i %  snyer M CtMInme! '. Composition VcgetrJc de Lydia E.I^nkltam li i CDICINK CO. U*J.&! mri lia— .a 77 T'ft V: Bf F.J.Martin^ ent T ortau. KM Prince Librairie do Malin Offen) 6.0' .0 7.00 Muaica-Album (Beethoven—Clande bacb — M< zar ^ouibei par Cnizon Koacini pa r jrjrzoo 0nopDtrfa Debussy, par J a" Chatavniro 7 50 Goyn IHI Juan Cbtavo'ne lt.00 Kaqaiaaas critiquas Lvrn i.cu Lit ib'i mcH nuit Je Don Juau Edtti Hostand C.75 l'aysages d Itelie' M^nnel 8,00 F8 0 75 LeCinn>M ti i d Le ciel, M Fourbe 0,10 ilieioi'e du w gon et de la abm Ludovic Vuid-'m 7-00 l.' cli> n\'t s de fn.ll.MilIrud 'i LU Nouille* rcrealiona littraires ft biftonquer. A'bprt in 10,00 Histoire de !• iat.ee iFrancia; JoHf-i h Reiaacb Lea l'.-liir-ec, Gida 7 50 Le bourg regnie. J. Romain 6,00 La loi dee nebea Jti Roatand 5,0 Manuel du paifalt aventurier 2,5 Manuel peur irtluencer 3 50 Oliuie pbyaique 1,50 ^tiaserie cocfkerie,liquo:iate 4,00 La pAtiar t re 3.10 Li s trsora de la cuisinire et de la maitieise de maison 3,09 La bonne cuisine 8.00 Nouveau cuieiuier europen 0;H0 Candide 1 IngnueVoltaire 10 UO The Royal Mail j Steam Pachet Co I Le s]s i Conway ^ actuellement Kingston, sera tri vers le 9 du courant prenant fret pour tout les ports d'Europe.— Les charaeurs sont pris de s'inscrire l'avance PortauPrince.le \er aot \9t\ ROBiiRTS DUTTON fr i o Gnral AgenU A Panama Raiiroad Sfeamship Line. Service de fret et de passagers New-York i Hati 1, Port-au-Vrince, 'e 1er Septembre 1920 bu rera ? f i ,p,i v lio ns dire P le8 p *H. r ^^e'erre et l'Europe et vice-versa. Connexions .le a • aux New \ ork. Le DIUS rapide et le olus direct service de et pour l'Europe. Adresse A. E. P?'erfon, General Frtt Agent. M, Stata Stre*l, New York C ly — fret payable ei..tinaiir,n A | exception du Miel Un dpari par semaineH New York directement pour Po.t PU Princeel un autre nar mo.s pour lo s leporta d'Hai i. Seulement ps^age de premire classe.— Les suivants font nos agents dans les principaux pors d Eirope el d'Angleterre : angleterre, Eco*se H France : MM. G.W. Shelden $ Co, 11\ James Street, hiverpool, Englnd Copenhague, Danemark : MM. A.KBendix $ Co, 21, allegade, Copenhague Gnes Italie : MM Henri Coe S? Clerici, Piazza S. Matteo. 15 Cnes Italie Christiania ftorvge~\ International Speditionsselskap, Christiania. Humboury Allemagne: H. Vogemann, Hambourg. Uothenbourg Sude : ftodish Express, Gothenboura Le service de Panama Line entre New YoiL *t H*iti • TJ.. 0. B. THOMPSON, 4 %TS2! ) fa*. i4S> %  %  &**<*) m



PAGE 1

IT MATIN ,%  %  f-gl Laxatif ph;-ak.!ogiq:.-\ le cul fMMl la rducation f inctioni'.ele tfr i'ir.teit'.i Constipation Dyspepsie Migraines 1 Vertiges \ Entrite i u COMMUNICATIONS Acadmie dos Sciencoa (28 Juin !'.' li*| '•, Acadmlo do Md^clno %  } DU dcembre l'JuU) s >\2h i' *M m ponge et nettoie | l'intestin ZIvile i'Appendicite | et l'Entrite ^^ %  jMvt^i rii*point| f^ilL Regulariae VU A l'harmonie I 67 JUBOL rduque l'intcsiin de* forme Peur rttter en bonne santi, prenez chaque toir un comprim de. JUBOL KtAMisRrmpnls Clmtdoin, ?, rua do Vali'iii'iPnin'Sj Paris, et loulc i ; trmacica. — 1 lun hsrur %  uni nir.ini', /ni.n t'rofmseur aux Kfotrs dr^ UmJtmt ruinais. Annrn MnUrm de* ll'pitatix. 1 JUBOLITOlRIS : Suppoltol.c:: antlhmorreglquaa, calmants, disoncattlonnonta i •/'Ol.'iTAIM : Pon;nedo contre le hmorrolds alternat. V -3L r OU LMkœŒEOmi*a^^ Pharmacie Central 7 i%9juils de tonte fraicheut Excution prom->ttt\ .• crJonnanei — Spcialits pour toutes les mal Jf!^ ImprialLif s Insurai Company o Canadi r de lffis versemen annuel .vous [ouv zassur^rtoM 'ImperU I J i(e l suranee ConJ o/ | an a du Xout^s soriii davarlPK s : paiement de dividendei i lot & lei 5---r s. lesquels dividendes lapponeoi Ooo d 4 in >n.a.rs trois *ns, ob*enrn d'un eutprm s'AJevam j isqv du montait di la pahee etc. sont garant* par le Gom Canadien. Pour lias um Ui rfime;gne)nents,adres ez t >ouj,j lirandt Sf Ooj Repr. tsaigre la modicit des prix, as uiiide* sont de qualit rueneire et ont dorn depuis deux ans en IJmli un rettpttuem t pprtui bisFOREIGN SERVICES Le tlmmea KLM Ai: a laisxi > >n York le "29 juillet directement pour Port ou Prince o U ftt attendu le i Ait prochain II laiesera le mime jour pour la Colombie vid Rtngetou. (e bateau s ra de retour A/ York vert l*'2i ifet U permit ii tm barque muni eeront dlivre aux ehar geur pi.r fsew York d l Europe via Nem \urk eur demande faite I office de t'Agence (Uniraie. Port au Prtnce. le %0 juillet \9il. \E h ClEtiENIS. i Agent Gnral La Royal Bank of Canada A le p'aisir de porlr la connaisaoce do sa dient e • t du public eu gDratfcfieHe lient leur ; difposi'ion, A partir decd'a date, pour Le dpt de* lit 8 de prop t,pap >r> le Caveiu Je U 1] ihquC ( * s i iruu>ent 1 abri de tu<<* risques. Ils repisei.leat leltinier mot de proj's > %  "'. Iist's n < e g tir; tl CM ituent p >ur 1 c i s local a ire une U ii.inuf absolueufliriiH lo.ite^ les conditions de scurit H de c % •nmodil desi b'es. L*oi ne saurait ren reroinu andei de m-eux tonceux qui sont U re berch >d'u i lieu sur, l'ab-i d tcule veri %  lu lnl'fh te et d' tous risques pour leurs chie s pi Lui. Four les couii Ion de loca ion. b'sdrest^r La Royal binkof canada PoKau Prive r — % %  — %  -..., %  %  %  —— — — — % % % %  % %  Noire baisse d'Epargne iVoiU profitons de celle OC/MSIOU poir rappeler la population lu n ensil d'pargner. Par rs •••ira d'inctudii eu chacun >e irou".> impos pedre en un iotUnt lo (rirl de lou* son MnVet*** l'on re siu-ail mi-ux i •*.'in i <\ CO li' la (^i'Sjd'Kua-gnc de la ROYAL BvNK (>F CANADX le • onu-m de .es tatbOflD • •* ou '' U^ol l 1 i' sera t dangereux de garder ehez sti. L'arf'riidpof La Caisse d'Epargne de la Royal Bank ol Canada Rapporte ir is pour renl [X !i>) iMnMS ils pir an sans aucuns Mp>ues pour les dposais ci constitua u i plaeinpnt de premier riordret de loue seur l. p, i au P in e, Ilai, le I ir Juin 1911. Grande Epicerie Centra LOPK BI PERA 1717, Grand' fine Port au Prin:e Cigarettes Camel et l ati[ or 8 00 te millier Tubes dac'de carbonique La Maison 1 AntiviiiiTalauias le f Jmrir d annoncer •) m nombreuse client recevoir les niticut suivants '• Voi'p de Inin* frrin soprieuf. auno (WfOn de foie S ll'nrt Crpon dA go'* uni roul^nr variera Toile i drpp. ui'"de largeur Vo le nnl ro'nr Simili blanc prar-d larcnr Nanf>ork blarc'grande 'nrupnr .sWinptiH couleur, grande largeur J prrle blanc mnCrieur Kki b'urc suprieur Dock blanc Soie l8vl:l'* runnrfa variSes t'i^pe c\* CI) P ronlfur Retipp b'ape pour jop a i e indien Dril blac Ge>in ite uoi L'e Iarj;'U r min beacn np'*rieurnaaDC. Vtf'il B**'o hianc uprieur FlneHe ro'on 2 50 tj i AU 15) 3 • 5 'Z '2 o 2.30 2 2,50 2 5 7 3 S 1,50 8 10 175 :i pt \ F'an' IIP de laine tuprieure3 oonc' :, de ls r ne ^ c t 36 ocea da laig^ 7.8 • mouseeMne op^rieure W Casirrir couipur suprieur or 5 S*rge b'es arglsi or r i • roireupiienr or ( Diaifonele Doire supneure or 5 5a HubEi) i'ompsdour nnar cep varies G 2 50 f uni touiea rouleuraet toutes larg O.40 2 Cravata pupdiieures de cheix Tuf or de soie C.hemuef hcmmu coulpur Chemieee hommes couleur sim'rieurea Chemiaettes couleur de Sim et blanc C.hHt)K8ft rour hoinine couleur dors Cbeneset'i pour hommes mercerise* BPS Nerim iMiiroea lias de Eoie uoira A femmes M** de soie soprieura, la paire Cniaucaettea couleur pour enfants doux. Savon < La Sitneuaei boite Savon Gstdon Savon Prietkin Savon Colite Poudre tglace a houppea douzaine Lo ion Pifir toutes q'itiil, fl%con I.oion Colgate flacon Lotion Armoir Brete les Poi e Bretell-'8 euprieures Cbareanx de paille a honome Chre IUX de paille liivnroes nipriears Soi h-M v dcouvite qualits varies la paire or J Coiaa IUI queTw.lli or* Broderie pjca de O3*5 Et daubes articles de cho*** 250 5 7.0 i.r 4 5, 8 10 0 15 10 8 4 2!i0 2 0 12 3 2.50 2 3 |250 9 M VERMOUTH CI N Z A N O **- !" Agent gnrai pour Ht



PAGE 1

^ jr^axtaate H* mm h lois le danger passa... : Lyce National Ption S'ous sommes h*ureu.v >io[frir no* lecteurs le discours prj>*onci rur Mr II. Ihraux. Oirtctenr du Lyce la ctrimmw de la d ttri'jutio.t des l J nxJe lisais hier an tr3 Lvl article du' m ent la victoire a-r-elle t obtenu ? journal CKH oliij'ftl.ii Croix sui il crivaiu ruond comme su't : \k$ f$nes ii-iiiiiu l'es de la tronc* "ISat-oe pai la supriorit de li Uuieur dveloppe, crtte pens" hrce bru alo et des engios dsira J If ce qui toujours l'ail la granteurs? M^s quand elle nous a vio IftuTdelaFr.-.r) -e dans lepass t lerament a'tjquos, I Allemagne tait Mesdames. Massieun Ch>ra lve le qoi rese eu raison d l dans, beaucoup plus ricin eu arun et en mevs. IhrePir ce sont le* forces spiri uelmunilions. Au con rai-e, ce qu'elle L'annei dernire, nireille nrll.latorce rc iigteusa lavec tout ce n avait pas au mme dvg que DOOa que ja tendais avec inoatfinL inspire de sH II est tic* et de sentir, la II dura da cette a ecaLin nui ma jn dveloppementcuvai.i les de cet anicie que. ion l'eotear. l'anne ectaiaiia lU.y iW? tonne en d-cuaut lJjanor. pby 1 Angleterre et es dommons, ainsi! Auiourd bai. i a. le pUmr de voui qu forma pr.ric.p.leraent le q .e les Eta a ((Juif, pa-aissent „• ..Mi. ibuer les .vrai q s Z dilducoii da U jeunes, voir mi. 1. dwpoaition dalaFraa.d. l'AmicaJe av.it command, JNPH Harulq saxons, e-i v.rce que lai quali es ibysiques dV votre intent.oa. L.a voilai en ia" lleicel.ent axiome dhygeie: l*ur aoldita, et qiaucu, g and „.. r p.r les regarda avide aua ^VOJ. iu„a corpore IIHI, et u ru l al de libert et u, jus ica i H les jY, z tou.,-nrcetu cable,je?n,nnd. qui von. e.ti ionir-i;gsseeugirJeco-.trp ari.nut : ce Sout le< forces spiricompte du bo .beur fioductio i eu France d.'S syst Jdducatinn a;.i:,:o saxoas; • NoMBoci inatm'tsic, dit i'. '.uciies ae la F a n ci q i leur* b HS, en ve r tu de Mesdames, Messieurs, Oa peut porter et on porte sur U rforme de 11)08 des jugements ti libersM'lis laii.ez-tuoi voua dm tout d suite qae je ne connai. pat dans l'Iiistoiiy pdagOKique lisilien p, de tentative f\aa ongin.le, U plus grave de* rt>pro„*he qu'on lui • il tits parait "tre de prjuger NTOL tt dea vocatoos des tufsnta qui arrive au s-uil du second cych. m savent pas trop omment s'orieutei en prience des de JX sectio ia A et B *v c ou sans latin. J si eu .'Do ineur de prsider la 'ie coinini-siju qui a thbore les pu grammes que le Ministre li^ilegir de a coumgeuse ueut lires des ci tons du Dpartement de 1 1 istruc tioii publ que ai bien! cette coin m.sj'on de rfonne n'a p.s eateuiu ..crin r 1 enepignem;nt cli.eique. l'as un eeul d'entre uous n'a eu i'id. de nier la valeur de 1 iocoeap. r.tle irstrume.t d ducation que aont lee lettre, a ci.noes. Mais nou< avois aussi pans q.e toue lea esprm n'taient pis destins un iP'di en p'u le cnl e l^Otale. (J l'un boxrt' r t'eirriurstiii auv r*.aire et .os-i 0 lUdMir / () 1 1 .i '-: .m" .• %  >iaiu i o it arm procur eu ce j t ,r heureux t vous m oule ""ique et qae I. culture scieu cet autre i. z resito-r qui, des inaius de L lUl ae P oa l oKrir lou ••' •x'ouiH que ces -l'esprit qui meen parents tremblants d motion oui •" '* P e, P*cive d'un eneeigae •" • vam int la matire mins agitt aee auto uidu. re poianosKi œ ^ nl m Modique comble. ' *n iiounia ici pour uou. eocouiaisr — E puh-.d y uo fait contre lequel .N ma co^^aIEson1 d;i cet;ou i !" recompenaei juremeutia.*ataaa li id.'u-e ft. iso; mais no ii pn-i aoii un. anne ue travail Aadience des 19 et 21 luillci ISJI du Tribunal de paii de 2 1 Capitale, section Nord. i lugeracnts prononcs : ~^7i 1 Florida Dotilas contre Rose Liudo: Celui qui donne dfaut contra la dfenderesse, et, pour le pro • 6 valide le cong du 9 juillet courant donn a la dfenderesse par la dame Florida Doilas, sa '.lillcresse, dit e: ordonne en consquence qu'. a da'e du 8 aot prochain, la dite dame Rose Luidor sera tenuede vider 'es lieux, de remettre la maison ta hou tat de rparations locatives et le payer i la demanderesse lasomeae de trente deux gourdes montiut de i oyeis chus le 9 jaillit, sans prju iice de ceux chus partir de cette iate, dit que faute par la cite de ce faire elle sera expulse des dits lieux, conformment la loi. condamne la dfenderesse aux dpens, e*c. ,s< 2 Berthoumieux Julien contre Adlina Origne. Celui qui dboute le demtndeur du son action contre la dfenderesse et le condamne aux dpens 3 Edmond Antoine contre Loaia Mortes. Celai qui donne dfaut con tre 1; dteadeur; ci, pour le profi*. PS d'p vi j 'gences do vuea pu fonde ecia ter i d temps en tempe ei t'e l'a gouvernements anglai-* et frn: MH P,UI-B',, il Ai-a:, e • ce qui concerne la q ib* fcaafr nJ i %  ^^t 1 ') AV,,1e tion ectaelle e. b a te d la lliu e StmTn. l pr ; ,,, M e l de J 8 -S.lsie.'le journal .L Folio de Paria W1 mat2iiel.(8 Lilabandonna IWjrsdo l.i j. u-iecse. Un co l£ Wle, voil iidr :i qiu> nou. |.io Haoe certaine i.odi.g^gi • Notre j uiu'sse mi se laisse que ieiue pi "mia de Janvier demi r e '_ugn fique bi .n que voici : •i eivib de la 7e ont subi avec suc es, devau I* j y da la session Oi.ll :i:if, lei P surtout pur agir Ki .ce dire que noua avions fi une œuvre p.il uta? Non. l'expeneo es d t. trois deiaires auoea rue •••M tu plus lj culte du bdttu t-t •lious spculions, les lemula Ipir ] 01 lui ru peiM:sert exagres, liartA 1101 tili txa K:a, t ^"-ra.no rwiea de | a utumusiration, jus%  •Prttudre qae, dans la dernire %  J". lei qualits pbys'ques et ma ries œi8cg 6U |ervire dd |n Fran 1* %  AL 'B ,fi ft 'es Amricains 'noms co.tnbu a la victone '• forces ip:htucl!-8 de la r '^fin'. la guerre cooiinu-t il. -ii^tesse ne iecf VBII, COUS du ^"•'^u'-'aliou physique e o> [•" dcouvrir l r entit d* la fat' Ce e affirmation ts ait; rs.!"' exf B !1 ''Ei tout eau, L^ort ni drs et h tes ni "Pion t n avoir connu ni Si. symiiastiquo audois", •'onsde M.Hbert, 1.0 v.i fraiii '" " l "" rt eu moina v,f Jj^wq'ie, moios rsistants dai s 'ea^-h. a, '" H erdurHiit^ dans %  •feV ^"'^"tui-liLInm..-. .. 'P* 1 1 . oa m., les U ld 80 ;-"rouvae f^heuse in t '" la s omm j ou Mil eur* '•J t tfb'ir :eu s affaire. ? t.oub'.ar.t ; cota eiae ^•U. exaiuen pour I obeu v ^ ..,.., w n .„, 0 0 „ liondii Csrtlflcatdeudaa primaires, permet dMQ. mer q ie ces program 'pr. u" eorue viole te con re le' -^* -ic /c ae la J out aobi avec mes nce.au.utcer-aiuea ratouchd.. fimeux diacouis de Lloyd George a u ^ i > devaut M Juiy de la session Du reste, le distingu chef actuel dv la Cbambre des commune', dis i u i ?. ur e ;.'' v lo J ou, e, le* examen, notre umversi . le Minietie Hibbert, dtua dj sqliss le sens sur lequel ae po teiont lee modiQsationeLa vrit et qa'un prog amrae n'eat qu'un, able de matirea qui s'assombrit ou aclsire, %  alourdit au s'aUge, suivant l'esprit qui l'iu t.rprteNe nous inquitons donc pea outre mesure et envisageons 1*. venir d'un œil serein. Je ne veux pee retarder davantage le principal objet de cette runion; mais, avpnt de finir, j'aurai m.u vaieegica ne pea remercier le public d-avoir rpondu si fidlement i l'appel de notre vieux Lyce. ..._. ,.. Tous tea venue dana le bnt d'en fiert devant lee heureux rault.i. cour.ger cette vaillante jeunesse uni obtenus, malgr les oiseaux da mau'n-a pas perdu la foi dana l'avenir vais augure, tapis dans lomb r. qui du paya Vous avez bien fait, essayaient de nous enlever la belle Mais, ditea vous, en coutant lei confiance que nou. avions dana nodivers morceaux qui vont tre ex "-' v> 'cuts devent voueque la commande les Allemands, — L'Echo de taris disons-nous, met U conclusion sui vante ; Ne noua laissons pxs troubler par d'aussi vains pro os Pour faire prvaloir les proj %  s anglais en II uv Sili o, force sersit oy ex dier (iO.iOU homme*. Le mini.tore de Downing Street peut-il en disposer F Q laut noua, cous sommes en mesure de t-i.ir dans I otdre. Galle pen se noua suffit > Non. il eit permis, bans oirti-pris, de ttouvpr trangque la France se laisse troubler par la victoire au point de perdre de >me la notion exacte des choses d'avaot-auerre e ii..' 1.0 de celles de la guerre moue. On dit souvent qu9, une lois le dm g r pass, on oublie les saurs. Mais nous n'aurions jamais cru d no-isai-vnes que ce pouvait re ju;qu,a ce point. Une nviison situe la Rw Bonnp/oi,m fa e du mirchc l'our /> amenions, iaruur V/r Plaisir, lmpii*M$H du %  Vltn. certificat d'etudea sscoodairea siques (Ire et 'ia partiee > Apre, uns puode da transition ncessite par 1 sdaptstion dea nou veaux programmes de 190g sa cours de laquelle cous avons supporte vaillammect lea checs auxquels nous tions fatalement exposs.c'est il pas lgitime que noua prouvions aujourd hui un juste aeutlmant de 19 i t. 2 0 cille de dix gourdes litre idommages-intiti, lui accorde pour ce (aire le dlai d un mois, coa damne en outre le dfendeur aux dpotas. S • Banor Gabriel Casiuus contre L. fn-3ois. Celui qui dboute le d; mandeur de son action comme tant irjju f^ rejette la demande recon vcniionoeile en dommages-intrts produite par li dfendeur, condamne le demandeur aux dpens. Polonne Faublas conte lein et Vincent Gnadagcol. Celai qui conlamne les dfendeurs verser son dsiremeot 1a demanderesse, mre du mineur Franck Sylvain, victime de l'acident dont s'agit, ce, par tou es les voies de droit, mme par corpa et Mas dlai, la somme de 40a gourdes, 4 titre ae dommages int rets, en rparation de prjudice eau se i la demanderesse, etc. 7 • Ls. Malval contre G. Oi. Da tand Celui qui condamne la sieur i^ It maiarrnant Lycens, voua avez doVtrumenta'afe ivasi^ue^a^le'avec ?."" colleclion d# roebee et do min ratrouvi le china n qui mne la 1-aid.e dune aouscriptioa poWiqaa naSuf SSRSftS ? trt qae coco v.co.re. Four voue msintenir dans neat arrive qu eu Novembre der! a V fl i .afa" e f io, \ n ^'••*e et ctt. voie lumineusement trace d je nier j l i a ae >6| menteindiepeu8ablae due parle.Wind.ore' Om'iOellegarde.j Dites vous que beaucoup de oeux'oh'v.^.t? 8 ? 1 "J* 000 1 d ecienceat %  niclps Vieux Mvmoor Paadeijdont les nom vont re piolMo'ooesSra !L Bi,arrt !! vo>t 6l -* Dr B.Ricor.Dr G Civil, Franois toat l heure n' ont on TSTlSSf^J^. V deuxime cous Mau.ga. DC* .. Preeeoir, Flix tain, hv.es de trev.il que -i| ?*,. flr a^* ?'" P tr ^ e ,e tt0 ' .-urtoie .Maurice Afr-d. pour ne la bib.lio n^ue de l'Amicale qae i ai E S/F^K .' W? %  M cte-qii. les nom* qu. vous sont (ood...l y s deux ans OTQJ| ViiS K^^^Ai^^^ 9 ^ 9 ^' tes ,ars, vous nnvz qu' vous d

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05441
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Wednesday, August 03, 1921
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05441

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
^ jr^axtaate H* l'on au Prince, tltAi
Mo-sred. 3 Aot v&\
DlfltCTl-UR-l'UOPHIElAlRg
Clment-MAGLOIRE
(kNONIRO '}() CENTIMES

Quotidien
Le fondement d'un Etat,
c'est le peuple. Si ce
fondement n'est que de
terre et de boue, cet
Etat ne peut dui\rlong-
leuips.
LOUIS XVI
HEOACTIONiRot Ar^riOsisM^Nt,! UM>
mm
h lois le danger passa... : Lyce National Ption

S'ous sommes h*ureu.v >io[frir
no* lecteurs le discours prj>*onci rur
Mr II. Ihraux. Oirtctenr du Lyce
la ctrimmw de la d ttri'jutio.t des
lJnx-
Je lisais hier an tr3 Lvl article du'ment la victoire a-r-elle t obtenu ?
journal ckH oliij'f- tl.ii Croix sui il crivaiu ruond comme su't :
\k$ f$nes ii-iiiiiu l'es de la tronc* "ISat-oe pai la supriorit de li
Uuieur dveloppe, crtte pens" hrce bru alo et des engios dsiraj
If ce qui toujours l'ail la gran- teurs? M^s quand elle nous a vio
IftuTdelaFr.-.r) -e dans lepass t lerament a'tjquos, I Allemagne tait Mesdames. Massieun Ch>ra lve
le qoi rese eu raison d l dans, beaucoup plus ricin eu arun et en mevs.
IhrePir ce sont le* forces spiri uel- munilions. Au con rai-e, ce qu'elle L'annei dernire, nireille nr-
ll.latorce rciigteusalavec tout ce n avait pas au mme dvg que DOOa que ja tendais avec inoatfin- L
inspire de s DOS- dectes de char- sILnt jas un idil d. libert et de jaeU e Bit cale du Tycvud uoVdisI
reo don omUet d* ayi mme s. vaincue parce qu'elle croyait bution deTpriVdot la dVe etaitl'e
tJoinoblescau,PR la force .u, avant tout I* fore, mat ni-ll ; auo) Jaillt SmSnm n ari weraiant
femelle avec sou i-ie.il de civilisa noua avoua U victore-ix pjr:a qu eu) "
letde libert; la force > b,l'imposant a li wia'ir po.ir du droit l'uiseane- matrielle l'Ai.
Itoiervir l'esprit le nagne a smeo ub i d vaut h grau
ont l oes vrit* inoont ara nation idaliste, U Franco."
pss emps mai, frca U gn-
rosit de vos nrofc.seais, de bnsux
t bans liv.-s furent tout de mrn*
dibtrduea aux piua mentants. Voue
' nav< l, certes, pas perdu le souvenir
JUIalbau euaeuieii:.dyi3ileco.i>H II est tic* et de sentir, la II dura da cette a ecaLin nui ma
jn dveloppementcuvai.i les de cet anicie que. ion l'eotear. l'anne ectaiaiia lU.y iW?
tonne en d-cuaut lJjanor. pby 1 Angleterre et es dommons, ainsi! Auiourd bai. i a. le pUmr de voui
qu forma pr.ric.p.leraent le q .e les Eta a ((Juif, pa-aissent ..Mi. ibuer les .vrai q s Z
dilducoii da U jeunes, voir mi. 1. dwpoaition dalaFraa.d. l'AmicaJe av.it command,
JnphHarulq saxons, e-i v.r- ce que lai quali es ibysiques dV votre intent.oa. L.a voilai en ia"
lleicel.ent axiome dhygeie: l*ur aoldita, et qiaucu, g and ..r p.r les regarda avide aua^voj.
iua corpore iihi, et u ru l al de libert et u, jus ica i h les jY, z tou.,-nrcetu cable,je?n,nnd.
qui von. e.ti
ionir-i;gsseeugirJeco-.trp ari.nut : ce Sout le< forces spiri- compte du bo .beur
fioductio i eu France d.'S syst
Jdducatinn a;.i:,:o saxoas;
NoMBoci inatm'tsic, dit i'.
'.uciies ae la F anci q i
leur* b hs, en vertu de
Mesdames, Messieurs,
Oa peut porter et on porte sur U
rforme de 11)08 des jugements ti
libers- M'lis laii.ez-tuoi voua dm
tout d suite qae je ne connai. pat
dans l'Iiistoiiy pdagOKique lisilien
p, de tentative f\aa ongin.le, U
plus grave de* rt>pro*he qu'on lui
il tits parait "tre de prjuger NTOL
tt dea vocatoos des tufsnta qui
arrive au s-uil du second cych. m
savent pas trop omment s'orieutei
en prience des dejx sectio ia A et
B *v c ou sans latin.
J si eu .'Do ineur de prsider la 'ie
coinini-siju qui a thbore les pu
grammes que le Ministre li^ilegir
de a coumgeuse ueut lires des ci
tons du Dpartement de 11 istruc
tioii publ que ai bien! cette coin
m.sj'on de rfonne n'a p.s eateuiu
..crin r 1 enepignem;nt cli.eique.
l'as un eeul d'entre uous n'a eu
i'id. de nier la valeur de 1 iocoeap.
r.tle irstrume.t d ducation que
aont lee lettre, a ci.noes. Mais nou<
avois aussi pans q.e toue lea es-
prm n'taient pis destins un
iP'di en p'u le cnl e
l^Otale. (J l'un boxrt' r t'eir-
riurstiii auv r*.aire et .os-i 0
lUdMir / () 11 .i '-: .m" .>iaiu i
o it arm procur eu ce j t ,r heureux t vous 'moule ""ique et qae I. culture scieu
cet autre i. z resito-r qui, des inaius de LlUl*ae Poa" l oKrir lou* '
x'ouiH que ces -l'esprit qui me- en parents tremblants d motion oui " '* Pe,P*cive d'un eneeigae
" vam int la matire mins agitt aee auto uidu. re poianosKi ^nl m* Modique comble.
' *n iiounia ici pour uou. eocouiaisr E puh-.d y uo fait contre lequel
.N ma co^^aIEson1 d;i cet;- ou i recompenaei juremeutia.*ataaa
li id.'u-e ft.-iso; mais no ii pn-i aoii un. anne ue travail
Aadience des 19 et 21 luillci isji
du Tribunal de paii de 21* Capitale,
section Nord.
i lugeracnts prononcs : ~^7i
1 Florida Dotilas contre Rose
Liudo: Celui qui donne dfaut con-
tra la dfenderesse, et, pour le pro
6 valide le cong du 9 juillet cou-
rant donn a la dfenderesse par la
dame Florida Doilas, sa '.lillcresse,
dit e: ordonne en consquence qu'.
!a da'e du 8 aot prochain, la dite
dame Rose Luidor sera tenuede vider
'es lieux, de remettre la maison ta
hou tat de rparations locatives et
le payer i la demanderesse lasomeae
de trente deux gourdes montiut de i
oyeis chus le 9 jaillit, sans prju
iice de ceux chus partir de cette
iate, dit que faute par la cite de ce
faire elle sera expulse des dits lieux,
conformment la loi. condamne
la dfenderesse aux dpens, e*c. ,s<
2 Berthoumieux Julien contre
Adlina Origne. Celui qui dboute
le demtndeur du son action contre
la dfenderesse et le condamne aux
dpens
3 Edmond Antoine contre Loaia
Mortes. Celai qui donne dfaut con
tre 1; dteadeur; ci, pour le profi*.
PS d'p
vij'gences do vuea pu fonde ecia
. ter i d temps en tempe ei t'e l'a
gouvernements anglai-* et frn: mh
p,ui-b',, il Ai-a:, e ce qui concerne la q ib*
fcaafr nJ i ^^t1') AV,,1e tion ectaelle e. b a te d la lliu e
StmTn. lpr;,,,,M el de J!"8 -S.lsie.'le journal .L Folio de Paria
W1 mat2iiel.(8. Lil- abandonna
IWjrsdo l.i j. u-iecse. Un co l
Wle, voil iidr :i qiu> nou. |.io
Haoe certaine i.odi.g^gi .
Notre j uiu'sse mi se laisse que
ieiue pi "mia de Janvier demi r -
e '_ugn fique bi .n que voici :
i eivib de la 7e ont subi avec
suc es, devau I* j y da la session
Oi.ll :i:if, lei
P
surtout pur agir
Ki .ce dire que noua avions fi
une uvre p.il uta? Non. l'expeneo
es d t. trois deiaires auoea rue
m tu plus lj culte du bdttu t-t
lious spculions, les lemula
Ipir ]
01 lui ru peiM:sert exagres,
liartA1101' tili txaK-:a,'t ^"-ra.no
rwiea de |a utumusiration, jus-
Prttudre qae, dans la dernire
J". lei qualits pbys'ques et ma
ries i8cg 6U |ervire dd |n Fran
1* AL'B,fi" ft 'es Amricains
'noms co.tnbu a la victone
' forces ip:htucl!-8 de la
r *
'^fin'. la guerre cooiinu-t il.
-ii^tesse ne iecf vbiI, cous du
^"'^u'-'aliou physique e o>
[" dcouvrir l r entit d* la
fat' Ce e affirmation ts ait;
rs.!"' exfB!1''- Ei tout eau,
L^ort ni drs et h tes ni
"Pion t n avoir connu ni
Si. symiiastiquo audois",
'onsde M.Hbert, 1.0 v.i
fraiii '" "l""rt eu' moina v,f"
Jj^wq'ie, moios rsistants dai s
'ea^-h. a,'"H erdurHiit^ dans
feV^"'^"tui-liLInm..-.
.. 'P*1'1. oa m., les
Uld 80;-"rouvae f^heuse
int '" la sommj ou Mil eur*
'J t tfb'ir :eu s affaire. ?
t.oub'.ar.t ; cota
eiae
^U.
exaiuen pour I obeu v ^ ..,.., wn.,0,0,
liondii Csrtlflcatdeudaa primaires, permet dMQ. mer q ie ces program
'pr. u" eorue viole te con re le' -^* -ic/c ae la j out aobi avec mes nce.au.utcer-aiuea ratouchd..
fimeux diacouis de Lloyd George a *u^ i> devaut m Juiy de la session Du reste, le distingu chef actuel dv
la Cbambre des commune', dis iui?.ur*e;.'' v lo Jou,e, le* examen, notre umversi . le Minietie Hibbert,
dtu- a dj sqliss le sens sur lequel ae
po teiont lee modiQsatione-
La vrit et qa'un prog amrae
n'eat qu'un, able de matirea qui
s'assombrit ou aclsire, alourdit
au s'aUge, suivant l'esprit qui l'iu
t.rprte- Ne nous inquitons donc
pea outre mesure et envisageons 1*.
venir d'un il serein.
Je ne veux pee retarder davantage
le principal objet de cette runion;
mais, avpnt de finir, j'aurai m.u
vaieegica ne pea remercier le
public d-avoir rpondu si fidlement
i l'appel de notre vieux Lyce.
------------..._. ,.. Tous tea venue dana le bnt d'en
fiert devant lee heureux rault.i. cour.ger cette vaillante jeunesse uni
obtenus, malgr les oiseaux da mau'n-a pas perdu la foi dana l'avenir
vais augure, tapis dans lomb r. qui du paya Vous avez bien fait,
essayaient de nous enlever la belle Mais, ditea vous, en coutant lei
confiance que nou. avions dana no- divers morceaux qui vont tre ex
" "-' v> 'cuts devent voueque la commande
les Allemands, L'Echo de taris
disons-nous, met U conclusion sui
vante ;
Ne noua laissons pxs troubler
par d'aussi vains pro os Pour faire
prvaloir les proj s anglais en II uv
Sili o, force sersit oy ex dier
(iO.iOU homme*. Le mini.tore de
Downing Street peut-il en disposer F
Q laut noua, cous sommes en me-
sure de t-i.ir dans I otdre. Galle pen
se noua suffit >
Non. il eit permis, bans oirti-pris,
de ttouvpr trang- que la France se
laisse troubler par la victoire au
point de perdre de >me la notion
exacte des choses d'avaot-auerre e
ii..' 1.0 de celles de la guerre moue.
On dit souvent qu9, une lois le dm
g r pass, on oublie les saurs. Mais
nous n'aurions jamais cru d no-is-
ai-vnes que ce pouvait re ju;qu,a
ce point.
Une nviison situe la Rw
Bonnp/oi,m fa e du mirchc
l'our /> amenions, iaruur
V/r Plaisir, lmpii*M$H du
Vltn.
certificat d'etudea sscoodairea
siques (Ire et 'ia partiee >
Apre, uns puode da transition
ncessite par 1 sdaptstion dea nou
veaux programmes de 190g sa cours
de laquelle cous avons supporte
vaillammect lea checs auxquels
nous tions fatalement exposs.c'est
il pas lgitime que noua prouvions
aujourd hui un juste aeutlmant de
19i t. 20 cille de dix gourdes litre
i- dommages-intiti, lui accorde
pour ce (aire le dlai d un mois, coa
damne en outre le dfendeur aux
dpotas.
S Banor Gabriel Casiuus contre
L. fn-3ois. Celui qui dboute le d;
mandeur de son action comme tant
irjju f^ rejette la demande recon
vcniionoeile en dommages-intrts
produite par li dfendeur, condamne
le demandeur aux dpens.
Polonne Faublas conte lein et
Vincent Gnadagcol. Celai qui con-
lamne les dfendeurs verser son
dsiremeot 1a demanderesse, mre
du mineur Franck Sylvain, victime
de l'acident dont s'agit, ce, par tou
es les voies de droit, mme par
corpa et Mas dlai, la somme de 40a
gourdes, 4 titre ae dommages int
rets, en rparation de prjudice eau
se i la demanderesse, etc.
7 Ls. Malval contre G. Oi. Da
tand Celui qui condamne la sieur
i^
It maiarrnant Lycens, voua avez doVtrumenta'afe ivasi^ue^a^le'avec ?."" colleclion d# roebee et do min
ratrouvi le china n qui mne la 1-aid.e dune aouscriptioa poWiqaa naSuf SSRSftS ?trtqae coco
v.co.re. Four voue msintenir dans neat arrive qu eu Novembre der!aVfli.afa",ef'io, \n ^'*e et
ctt. voie lumineusement trace d je nier jlia-ae*>6|menteindiepeu8ablae due
parle.Wind.ore' Om'iOellegarde.j Dites vous que beaucoup de oeux'oh'v.^.t?8?1 "J*000*1 d ecienceat
niclps Vieux Mvmoor Paadeijdont les nom vont re piolMo'ooesSra !LBi,arrt!! vo>t 6l-*
Dr B.Ricor.Dr G Civil, Franois toat l heure n' ont on TSTlSSf^J^. V deuxime cous
Mau.ga. D- C* .. Preeeoir, Flix tain, hv.es de trev.il que -i| ?*,. flra^* ?'" Ptr^e ,e tt0'
.-urtoie .Maurice Afr-d. pour ne la bib.lio n^ue de l'Amicale qae i ai ES/f^k .' W? * M
cte-qii. les nom* qu. vous sont (ood...l y s deux ans oTqj| ViiS K^^^Ai^^^9^9^'
tes ,ars, vous nnvz qu' vous d irioar. tirer le prej maxwnumde da ajouta: doboq. frar,Vaii- de ienvii..^ 5W vo,'u*-qu.
m nt n, d'gal que la comptence, itr, 'ph^uVefSe S*^, O^t.J^Ji^
et




i G MATIN
Parisiana
JEUDI
"WILLIAM FARNUM
daru
Une volont
C hf f d uvre dr; imtique
et
L'Hpital enchant
fou rire
Entre G 1
Entre AiHS j Nouvelles Llraiigeres
Varits
CE SOIR
Dehance
Le prea succs de Varits
Eclre G- 1
C. Os Lurand a payer au sieur I.'.
Malvai par toutes les voie?* de droi
rt'roe par corps la ;o ^g. de qu
rante dollar?, montant de wj igat>or
de 8 janvier lf 20, avec les im' s
lgaux, lui accorde la facu t de s
librer par des mensualits de do
dollais, le condamne en outre a 41
gouides de dommages intis eo
faveur du demandeur et aux dpen:
de la procdure, etc.
8 Arthur brouillard contre Vvt
A. Duvigoaud. Celui qui dclare h
demandeur irrecevable en son apr<
sinon au juge mer. t de dfaut du 19
juillet coulant.
e Vve Edg Deslardes contre Vi
leotice Pierre Louis. Celui qui o
donne que les parties comparaitto- \
m peisonne 1 l'audience du mard
26 du courant pour tre ealeodon
en leurs dclarations respectives ; u
l'existrrce de la crance rclame.
1 M;rce! Robin contre Mme T
Urmie. Celui qui donne dfaut co
tre la c'lenderesse, et, pour le prolil
cordamne a payer au dem.ndeu
la *us dite somme de 3* 60 or arr
pour les causes nonces, par toO'e
'et voies de d:oit et sans dlai, c
donne l'excution provisoire du 1
cernent moymuant caution, etc.
11 Mme Euy- Paul cootie Marie
lean ltanda..
Celui qui donne dfaut contre ls
dtendent*?, et, pour le profit, le
londemoe tayer A la deinaodt
irne par toute Ira voiea d* droit
t aar.s dlai I la pomma de vlDkl
el une gouide pour lea troia mois d
loyer chu le '24 juin dernier, uvc
le intrts lgaux ; 2e celle de quin
/gourde*, a titre de dommager-
intrta : et dgueipir anus dlai
de lieux leua ; ordoore Ux-
cution provisoire du jugament mu
yenoant caution, condamne la d fei
otrease aux dpens.
12 Ducatrel Gabriel contre Al
fred Del va.
Celui qui donne dfaut contre le d
tendeur, et pour le profit h eoudarri
ne A rayer au d mandeur le la aom
me de )b gourdte, moulant le l'obh
galiou dont s'agit, 2e celle de lo
uourda titre de dommage intrt
et, pour en facilit le paiement, vali
de la aaiaie arrt do lo juillet coi.
rant, ordonne la tierce aaiaie du
vider ses main en celles du aam
de vider se* jai in en cil 1 du sa
s*aot, jusqu' cascarrenco du mon
tant de la Uite ai*ie.
12 3 Ducatrel Gabriel contre Fui
lippe Delva.
Celui qui donne dfaut contre le
dtandeui/t poui leprofit.lecondam
lia ; payer au demandeur la su*
dite valeur de -'< goaide, montait
de l'ob'igition dont s agit. 2i celle
de 1U gourde titre de dommag
iotils: et, pour en assurer le pnir
meut, valide la aaiaie arrt du / -i
juillet courant. ordonne la tierce
aaiaie dveraerae main en celi -
du usinant, jusqu' concunrn
du montant de la oite saisie, etc
\\o Docteur Faaquet contre Coi
aille Diomde,
Celai qui condamne le dfendeur
oayer n demandeur la sua d te
valeur de JO gourde pour lea cause
nonces, par des mensuali de
quinze gourd, avec clause pnal
2s celle de lo gourdes titra de
doiomagee-iotr's ; condsmne le
dtendeur aux dpens
l Calypso lUtaille contre M.
Paul
Celui qui donne dfaut contre le
t'ai Cble
PARIS 31 M' Brond a charg
Mr Charles Lauirur, arnbHfede.i !
de France Herlm. ae se jo.ndie
pee collgue britanniques f t italiens
Berlin, pour fane me dioatrbe
commune apta du goovercetm n'
allemand iflu de lui faire t avoir
qu'il doit se tenir prt favoriser pur
ous les moyens possibles le trnns
port des tiOupes allies a travers
l'nllemagce que la ei ua'icn eo Sil-
sie pour rendre ncessaire iou
instant. 11 est probable qte celte d-
marche adra l'eu lundi.
Lord Abernon, uuljass^adeur de
la Grande HibH^nta BetJio, a rgu
dai s la soire l'instruction uo h'hsho
eut la demande de M. Leoreul
pour le transport des tibupef. l'opi
mon franaise appicierit ttl vivt
h.eut la bonne volont dcaaiijia un
glais L accord prliminaire m le
prlude du rglement am 1 Lie c'u
fond du problme. Au Conseil Su-
prme du 8 \ct la Belgique se m
invite et l'Amrique eimua un
observn'eur. On lglera d'abo:d la
q<:et on d< s 1< nforta puis le partsg
du territoire plbiscitaire, U ex mi
1 nu 1.1 lomtit |ud ciaire du Len, zig
on er.visagera Jeune m b le du picbie
mu des reparaiions et ou laisst*
ux ministres des (finances alli
le soin de rgler api es la coufiviice,
If s diffrentes questions teclimqu s.
On ebordeta le mainiieu des trois
isnctions dcides Londres, tutti
m considrant que suivant l'opinion
V nrale des dcisions relatives aux
saru tiot s doi/^nt tre laisses a
l'^ppiciation du comit des garan-
tief. Le conseil se proccupai a da
(iicyn h du remdier la famine
rgnante eu Rubsia et abordeia pro
h ii il,.ut lu question a'Uiient.bitn
que la Grce d ait aucunement de-
mand la mdiation des ullid.
L'accord lrauco britannique i:<\
accueilli par la pretse avec ulu sa
iafaction gnrale et profonde.
Les journaux fon notamment ie
?or ir qu'eu mme Umpa que lo.d
Harilngi an:b>'.'-sadeurt'arisdonnai
4 Mr lriand et a heureuses nouvel
lcs.llr l.loyii Gto grt pioiior.'it l'
gni.i de ta France du* paroles qui
iroiii au cur Oh tous,
feu pieoccupaiit Ou prochain Con
Les Cours
Paris 1er Rte 3 o\^ m >
,917 0060 i o,o i'.i:8u>-'.
Sieiiing 40,."i7 1,2
D ! r 13,e4
Nl.W YORK Franc 13,10
Sterling 3.56
VI \i'iiUD D'apis la "Seroanp Finsn
iriera-de ricins dpots de c barbon
lont t trouvs dans le Gufidlquivi' ;
,t Uxp'oit^tion a t commence.! w ,
LISBONNE ^e "Daily mtilM vve are aoout 0 trrbarkoi
an, once.a nWe cii* VoU-ique jeu ot troub e In ,he j
dans laquelle es m.H airtsjoueraieLt ^^;;."^.u!.?.t. 1 jL*llytoo
une in porrante part.
HOME. Des eimes d arrangements
autre n,cH', facises, ifrmia
tec, r atior i-lisbs, ont t tablis par
le ittldeot de la chambra dts
PARIS 31 dpula.
Le gb. itl Lercrd est arriv Pi rAR), le._ U;ie ^^^he de Tou-
Luse arn-nce qu'en l.onsr a un
ffdtm de la -han.brd d-commerce,
Le congii eoofdril "uri Lille
a ^Ci^em.r.ne8 ^ee^ jup^cnUrt la ll.ute S..e comme and .1 thdr irhbiaou
prrgram.n .o uliom a*re des com I DCdtntac 1 AUem.eue seule capa- except twopersoos.HercoL
r.uniste.-. A la nance de j-udi.
in whichthe woildwassuba
a ring twater whichen
|u t ;-s S.tU'n's nrgs ru r& \
rnly rjjht pcr:.o:s survivei
t stiophf.
In -h year 19/3 B C Sod
trarrah.Z bo m ardAdmab |
lies ol hf pbio of Stddim,V
tioy-1"! by elemental rlecic"
irh btaots de
le
\o e 1 continuation de
l.uterna ionale d Aon
b e de la mettre en valeur et comme Pomp weie dcstroyrd mtkji
indispensable au re vtmet:t de Eu 79 A D by volcar.ic acUoc.tJaj
repe. la ch.rr.bre de commerce iou- 1 val even>rg ;.t Antiochi; no,
lousair.e d.laie quel Ain m.gn qui 'han 250.000 prions perbhd L
a sacc:g les territoires de tes vo- result of is-n;c disturbincu]
lins a con-trv le s'tns intact* et \hi ycar 526 A.D In the 14h;
possde astz de les-ource' pour tuaty h: gl aluiar plague
fouvo-r mme priv dune partie rie Euiope^.Asia and Atrica ana 1
la H. L" prix d 1 cuivre e' du fine Pltton E le ajoute qu'el.e a co:.fiu ce,years.
exirmemeut bss- L amlioration daus ,1e gouveintmen pour l^ler; Slrplar |ck 1 opened iu
icui le Ciment et 1 acier de coustruc d'accord avec les allis le son de la ana teleased two nvera ot 1
coi yie- avait
l'adhsion a
lerdaui-
V.XSHINGTON Daprs la revue
frieiH'e Ki->eive bjo-d 'le muras
me dei ejfiirea ce manffeate doran,
juilUl par un bible volume d'alf-tl
fs, lixtensi. h 'lu cb.ni-ge, la 1J1
minution de ;a piodiciou
icn, commue de dtail, un peu Hiu e S lsie.co-itormc'mtntau tra.li
meilleur, le* prvisions sont Ba'.iefbi ^8 Versailles.
sentes pour ies textiles.
Les repr>Femnn s Shipping board
auront une eosfraodt Londres
mardi avec les rumateors anglais
ntlu d'ob enir 1 oui les navires mar
1 banda amricains dts truit<-a qm-
bbles d*ns 1rs poits 111 a 1 ^ 1 h Le
capitaine Fir.i t6t charg de faire
des repi^entatious Con ie 1-n hjUS
ticts eommlae d^ns ks t'inboitm s
des con ras pour irantioflei ls
co on fgyption d.ns les poits n.-
gii-is tl aiuricams.
Les souverains roumains om
fait de nombreuses visi es. Ils dne-
ront ce soir ch.z M. Miiicrani a
Rambouillet,
Mr Edrrond Parier, ancien di
lecteur du Musum d histoire natu
relie, est mon aujourd'hui Fans
Iaris Le gnral Ltrond a vu
dans 1j lOtre le prsident du C04
*f.il 1 s'e-sr rendu pendant la j.urnc
au miriis :e d^s at'*i.es ti.angres
Tro zk> dment bruits modifiOvtiois B ," "'. !,hl, .
M. lirund n^ pas I -1 r ce les uiv |.
e l Suprme, t Le Pei.t F risieu'
tait lemaquer uue toutw cousidra
tion rangre au rsultat du plebia
cite de Haute .Silsie ihvn tre r-o
lume tielgue au second plan ou
mme caite.
Confoimment au trait de l' sailles il ne t'agit pus d exprimer au
ourd'hui teilu thorie cconomiq e
ou strate g qur, mai* simplement .a
volont au ses habitant*.
Rtlativement a :u leve doa
-am t.oiis, l'Allemagne kn'byant 1 i
ltieunement pun* u s coupbies, m
-ncoretourni tout h Us garantit
j'otdre linaiiCier pivues dans l'ul
umatum, on sera fond du c fr-n
cia demonder le maintien de
sanctions
Une c\ ecl e de Mayence annect e
que le dput sa KeicbtPg Erleltns,
a t an t a h .BM'IiKi 1 (.oui terra
tive de foaneotation de troubles cou
ira les tioupes doccup&tioii-
b iU h vis'es conne U A.nti iiruitio
plie b dciar- q..e umiee est tiois
M moiuUiequt oeuf mois avant.
il reconnat que les ovie's augmen
lent les f 0 es militairMS-
alUSCOU le tombt cortn le
choiera en U nar le tenibie tnt sacitaire et psr
l'migration en matie.
TUlU Une dcUration oflioieu
se anuoroe q re 11 le programme de
la lutine (oufunce des affaire.
dEttime Ont nt net 1 as dttiui'-
ne. I avance des q> estions pouriout
! survenir qui feront ethouer la con-
frence
KOBE Des combats saagUii's
ui eut lieu hier I occasion d* la
ipve (b s chantiers maritimes 7 000
grvistes maritesunt dans la villo
fort ut attaques par la pobee-
PARiS. Une dpche de Danizig
annonce que, la f. brique d'armes et
min 1 ion est ferme par ordre des
socit des ualicut.
lions ^ux d directes pu:s>arces. I
attend la hxit.on de lur.be du jou1
ie faon connatre lea Lttll qu'i
f.udra con -noij.r avec les 0. '
atod** pu sMucea.
U *p < une d :ha de Rtie
le m qu.s Dell* TVmtt,
d-s 1 tf ir-s tran^r^s se au 9$oal la s tut 01 rxtr eur
et soali^oa la debca esse du prob
me ;i:-in. Il a dclar que 11 H
baserait sr 0 attitu.e sur e lr.it d
Versailles en tenait cpiliptj des ut
tt; de tcus.
pAtis Le JoOfflal-1 croit ?a'o r
que la Turquie et la Gr:e tbrsieot
l'intention de dtraicder la mdiation
da Conseil Suprme.
Sjivant une dp.he d'Athnes
le ici Constantin est rentr a E:k<
Chiel accompagn de Mr (Journans,
prsident du Conseil.
matter 150 miles long 12 mil
de, and four miles thirk wh
vered ail Europe in a Ih-ikla
ih^ greater part of a year.
dcw 1 throught he ges wi
or less svre vis -i itules w]
ched ihr g eat worlJ witwhi.i
ted 12,000000 lives and a
nimiz-d lisi ol Soocooo p?t
Tiing in be>wtcn as vc'nil
Spamsh li fl uei/.a ; givingal
fi;ire ot 20030000 in a sholl
covering a period ol fivi yeij
Jo w; slor here.'Ih? aLtota1)
y-ar vv 1 be ushered ia wiK
sease ot a nns'Histressingi
;. cogtj /. d by our advj
dein rre rot recoen i- ou aivat-ed
ni de I te eiC"- ;'.h: inh bt
th* p:r va^um or g eat
g'St te ueivs w 11 h: rxteofl
mini>ttt jteced ia a^est ca;es, aad
e a 1 [qvp i:e y M :'cse Ihj
Sippvica by tiiois, aad
'o fam ns b ul-s the lo Lj
dtnre in al nileis aad the
bttkr ;p:cyot h-al haniihel
ol the worll, noi iaclndi"gf
bolic exploits to whtch ihs
wi 1 b- dups-the outlook oi\
ture ^hall be ot palpable d
supe tor to the darkness ol '
die Ages by compurason,
Adolphe SCOTT I
Paiement
Toutes les p'.es ?oi t pitUs pour
que lommeoce demain eu vendredi
au p.us i.i r. paiement du mois ce
loillcl aux tirplcy publier.
La Remise des
R;ens Allemand
Nous :nviocs la semaine dern:
re : < Tout le public intress au r-
g'ement de la quesvon h''t* vers'aj
hn d'-ne ex e tative qui n'a que |
trop dur N t'e commerce pf'i1 et 1
moyen voit ^a vie et son venir sui
pendus ce rgiraient, Si les com
merints de h p'a:e avaient la cer'i
tude que les maisons allemandes
n'allaient plus ouvrir leurs po tes,il|
pretdtaient tous le parti de pliet b<
gtgc
Le bnarg" que nous tenons d-*
Anniversaire Roy^l
Sur la demande du Consul Alex.
[Rjb^its, les pavillons des lgatons
et consulats Hottent ans mts pour
fr l'anniversaire de S. M. Ho kou
VII roi de Norvge
Concert env y
Le cojcrt de Mette Faubrt qui
dnait avoir !i"U hier a toujours i Pari
i Samedi p:o
siana-
luin,
lt> Raphii; I Moift contre Joseph
Lindor.
Celui qui .'11 - dfaut nantie le
ilrl'tiniJeur, et, pjur le prjflt, le con
dnn.epay.ra.i demandeur par cl c>st avec satisfac,ioo
toiitoi les \oipi de d^oit Ht saus Y u- 1 T H
dlai 11 s,:>-M, somme de seize nous avops appris h.en.prs la paru
gouide*. uool ml du 1 tel sut-parl; ,.,on.d.e nofr,e r<>urnl ^e le projet
1 m damne le-i tendeur aux dpens dt ot sur la remise des biens aile
17= Veuve llamby contre Luc rn.ndj venant d'tre dpos sur le
Ibineck. Con^e-1 d E .u et vol
Celui qui il inoa acte, la dernso Cet un acte de justie qui
tUrcsse de an ivconciatiou, aux doui compl t et quia l'approbitioa de
mgea ioit'S rc!*ins dma l'acte Jt >ut le p va
d ."^'ance cood-moe le J.f.uleor Le h,o:cux t:ul ah de cette me
tfigoordesprincipal etjD-4luq + -, ,a!de,ont iH
phi s m m intinn psi -des m nsua , ^ u H.,3 *M
lltads vingt gourd s avec clause,,1,rf sp '? prtoot en am
i*i.a!e ;cond - ludant .: : '-
dpans.
180 y cor
,"i>Ql- ... |Co 1 pag i' iicaerale
Celui qui loiu.e dfaut rontre le
Madame V uv^ Basiat de Lespi
puis longtemps est celui de toute |jlOJOa Mr George do Lesoinas^e,
Mr et Mme l.d II imbold
Nous sommes 1 la, veilto|
embarqu.r sur des vagaei
mer ts.Durant l'anne2"
chrtienne,une calamit ma
uu, it l'univers lui eoi
rercle deaux comme les
S turoe auiourdhui; tau*
su 1 tes oat survcu a cette 1
pbe.
Scdone. Gomorre, Ztsomj
m; h, quatre villes de Isf
S dJim furent dtruites p
de3 et toute la populationit
except deux personnes HW
tt Pompi furent dtruites f
avant 1re chrtienne p*-'
tion volcanique.
\n festival d'Antioche.
soire, pas moins de a je
i la suite 1
cond 1111; le dfendeur aux
Moulai cor.tr* Mon
t
n omique.
PMI i<
et leurs
enfants, Mr et Mme hmile Peters et
leurs erfantg, Mr El- da Leapinasse,
les familles de Lapinasse. Horelle
et les autres parents lumercient si.i
rreiiu'iit tous les amis qui leur ont
donn tint de pieuvea de aympathie sonnes "piiteat l* s0
il occasion de la pre cruelle qu lia ble siSrnique Pn l'anne
vienuen dP fslre en la personne de |lul.chtist Pendant l *
lean Baptute Kugn, de Letpinas '"" Deste vit eu Europe,
et leur envieront une terne le U,DC Pe!l.e ',.''; ca0Sa U
reconnaiss-ance. |l en Afrique et eau
Port au I tince, le 2 aot 1921 ,35 oocooo de victime
-------------------------------------- Skaptar |okel facrli'S1 s
Ncrologie kSHa
dleudeur ; et, pour le profit, le cou dfendeur, t", pour le pre IU. le con
.lame payer au demandeur la damne pa^at au demandeur, et
Notre ami Fernando Slincs vient
largei
qui couvrirent
1 Butoir
ua-dite valeur de 2o gourdes, mon qoalits.par tou>s 'a voies de drot
uot du prt en quealion, ce, pr t s ma dlsi.lt sub dite nmiiuu de 5
toutes les vole du droit et Bar-* d- uourde pour lej causeB Bua oon
iui; condsmne le dtendeur dtail ceea : condamne enjoutre I
}*u\ au dposa ;
IV; nS tl-ntaaA'd*lre c,utlement P'ouv pu h atmosphre durant ton*
t [mot! de sa I mire ne Claih THf; de l'anne.
cees
i deur aux dopons-
Le p?qu b t MACORIS parti de
liord.ii.T I 29 JQiller, est amenda i
?ort au \ince vers le 15 curant.
PcM in Prince le 5 m 19^1
L'Agent E- UOI'LLIN
OaOD. dceler hier. Les funrailles
aurotl heu cm apii midi. Maison
mer uaire : 16n Gn.ni Ht, en face
de la maison otsif'
Sincrts coadolanc-s.
Ensuivant leccnii^J'
itudes. J'
-00 coo de^onnrt-JJ,
ltf.SXO.C00 Vielle
suite de vicissit
la grande guerre <


LE MATIN
_u ce qui donne une somme
ifS'ooodans le court espace
1)0 nes. Noos nous arrtons
%ovotie cefe anne ouvri
ki pi^mie dsastreuse et in-
de I* science mdicale mo
"on plu't cmbwissera les
rtde cierceles p'r comp
f u nef preomog st qje ser
tfcci dans la plupart des cas,
consquence une syncope sera
|$k iui inondations et lv
1rs chefs d'Etat perdront coo
4vec la bacqnnoute de 1-
MK ^obliques tt des finances du
Je, sans compter 1rs exploits
liants auiquels les nations se
tlsdcpcs. l'avenir sera prolon-
^uncenuit plus sombre qu'au
Adolphe SCOTT,
ChirurgUn vtrinaire
An Conseil Communal, Mon
16. Utaillade ayant d donner
rlni(iion comme Magistrat, c'est
Goitive Y goureux, Ibis'orim
iiiceraeat- de 1883, l'architecte
Mqne de ia Place d'Armer, qui
(place en sa qualit de premitr
lut
Ci Hlace d'Armes de Jrmie
laitjotque l le souvenir des
parsdea mili aires,vient d' re
' rm en un magnifique jardin
niera; dans les phtea blindes
[soi vgtation des plus luxu
011 le frre aine de Mcat
Iharboiiaer chaque matin- Ce
r grand pitre des juifs, vou
il cder enfin aux clamrurs de
alatiou de Hordes, en lui dui
PIIeau avec rnoina de iaro
)1 Al instant je reois un -'an
tfttciel de l'action pobl:c
officier qui m avjge que j ai
pndnt A heure* par joui
fan'ij Septembre 1921 -Voil au
qui va ne pas noua fane
"[..pas Cube, mais vers l<
pHarette" Brava Aaroo I
il:at part* / ('% ma'in. Je
ail du 'ParrM, iorpqut
TBngavtoohe anrorcr la
i l'un de es compagnon
sMournai, il rpta enroit
Jjgme lo > d* r>iie rrlann
.Wooa savf z.'Mai re Panta'e
'fio jodi a ln moleu Denc
,:_' n al pu a'org m'empcuu
arrpfer-
^JJorquoi cela noua fait il tai t
?gqoe Punis le eoit parti? I
Jjoodu (, traduise a pour moi en
rftspoia longif mos.nons n'avon
P*u peraonr e Jrmie, jp|< '
"Vnt aux entante des rues A
pj d, k-s sorliea, je *avai>
w josqu qnat-e gourdes q. '
C le rep ne*; Qui va. a tt
jWoajPte- des sous ? Mait'f
'stpaiii.
_J. sjj'en eif-t pendant son f*
[iwiu'i., Ba vide natale, Pan
fwiilhaud ftait devenu le "Rn
*oe". l'Iuaipors jours de euit
iuodb vu pmcoiirir les qu**i
ssaiivilir.j.tBnr i pleine, oi, t
tfjws d^5 fentimea et il n'\
1 * qoedta er-fon'a seolemen
JJWa poar |Pg rBrna8,er.
*Jprend donc pouiquoi ls
imu' *i,0n deVarr fnf de\f
.wsroljquej. Oonsolez-vona,
JinniiDidd chfzPona; d- lu.
IZj V0U8 trouverez laotrf,
gr des sens, vous jutera du
r-* Quelques mois, le servir
Jrmie avec la Coitale
gr*s v,| e8 de ,a Rptb!iquf
,rh,lvc une ifgularite pai
JJJJoesemaine, fia deix ce
Clmefit '* Jur e lie-
ra: Pheot8 an Directe:
f Prau. Noos le leon.
tir i h"ae sollicitude d
, Umieli.. pardon de Mi
feirfc^tlfield, du Serv
id* x ,lam8in ferme I*.
^rglementa sur l'bygi
" Btit'b8Ur celui qui re'
/ pour tou'e infrecli
fiII!eD, Le i"Be de
fcCT'che" Cailla
lu
r
rf
r.
M ri?.MI;,,o"c,iler
re, Dora !ex, srd
l'a
d lex
ice
rx
ut-
lais
8
Paix
nm
mer
ion

Depuis tout un sicle
I i-e Monde f_.it ses cccs
LEau de Floride
Murray & Lanman
AnCUn s. ,Le Wtum universel \
Aucun aulre ne le surpasse d.ns son odeur ^lici.use: menti oVal ausai
rafrachissant emp'oy scit pour
l/i lonelle ou le bain
{*P**f pour combattre toutes fivres-
Umversedement agre, lui aussi'-est le
Tonique Oriental
aTVi m, POUH LA CHEVELURE
lifait d'aparaitte les pellicules et retarde l'apparence
Lanman $ Kemp, ftew-York
[ ____________ Propritaires et seuls b abritants
%
.1
H! Prnez le temp
' CHLOH08E, DBILITE
SIROP de
DESCHIENS
i. {'Hmoglobins
- - Rgnrateur du Bar.g. preacrlt par l'lit* mdical*. *
wuperiaur S la vianda oruo t aux farrugmoux. Admis dans i. Hpitaux d Paria.
Ir6i Ctsiui. DCSCHIEN3, S, Ku r*ul Baudry. PA1US .t fliarmaci.
G.; PAAGE
Annexe des
Caves^de Bordeaux
E. UEHEIX. Propritaire.
A,,,ndu par x'iiana mardi t.u mercredi :
Du beurre 'rais, tharculeri^ le la maison franaise Perceval,
lgumes ( un flrand assonim ni de provision? f^ai^he--
idsN
liSlBSVOaa que la forte majorit'V.cs iialadi.;s dfia fUMMI
D'entrant pas dans \c domaine de iachii-irgie. Ctci \
dire qu'elles ne sont psacaUBacs par des M -
aeun o dapUcatneataa orgaaca.
Savez vous que les malaises ordinaires et la plupart du
temps fort simples ont des symptctiR-. trs shnttaitea
ceux ce cas demandant un opration.
Savez oua galement que beauroup dt feir.mns et de
jeunes (ille> soufrent inutilement de ces malaises! Do
plus allss risquent IttU sants' t.n bissant < indispOStisoi
continuer tt s'aggraver.
Si le mal est pris I temp;. c'est di:e ju: t iprb les
premiers aj .nptouies 1 'en des maladies s<'ri. usx-.s pew I
i>Tv. >' it i-s. iinsc'esc i etl.uil. urs priodlqvea, r .'.
irritabilit,tat nerveux, la Composition '.>..,, .! Lyd a
I'.. Pinkbam devrait ra pria sans damL Ce i \ ment
< st prpar avec soin et dans des condition i hy : ;
Isalss et est eadnment tire d'herbes m4di .-.' ..
rentre aucun r.arcotiqua 011 drogje datil . ' -,, n
peut tre pris en toute sur. l
l'curguol H :>u i snyer M CtMInme! '.
Composition VcgetrJc
de Lydia E.I^nkltam
li !
i
!

CDICINK CO.
U*J.&!

mri lia .a
77 T'ft V:
Bf
F.J.Martin^entTortau.
KM
Prince
Librairie do Malin
Offen-
)
6.0'
.0
7.00
Muaica-Album
(BeethovenClande
bacb M< zar
^ouibei par Cnizon
Koacini par jrjrzoo
0- nopDtrfa Debussy, par
J a" Chatavniro 7 50
Goyn ihi Juan Cbtavo'ne lt.00
Kaqaiaaas critiquas Lvrn i.cu
Lit ib'i mcH nuit Je Don Juau
Edtti Hostand C.75
l'aysages d Itelie' M^nnel 8,00
F La Mai OC. Gpoirp*, iJesrc du'* 80)
1 mois ii 1 ..lie,Ai di Ma rel15 00
Vie de G illon Ch DerenD>8 0 75
LeCinn>M ti i d
Le ciel, M Fourbe 0,10
ilieioi'e du w gon et de la
abm Ludovic Vuid-'m 7-00
l.' cli> n\'t s de fn.ll.MilIrud 'i LU
Nouille* rcrealiona littrai-
res ft biftonquer. A'bprt in 10,00
Histoire de ! iat.ee iFrancia;
JoHf-i h Reiaacb
Lea l'.-liir-ec, Gida 7 50
Le bourg regnie. J. Romain 6,00
La loi dee nebea Jti Roatand 5,0
Manuel du paifalt aventurier 2,5
Manuel peur irtluencer 3 50
Oliuie pbyaique 1,50
^tiaserie cocfkerie,liquo:iate 4,00
La pAtiartre 3.10
Li s trsora de la cuisinire et
de la maitieise de maison 3,09
La bonne cuisine 8.00
Nouveau cuieiuier europen 0;H0
Candide 1 Ingnue- Voltaire 10 UO
The Royal Mail j
Steam Pachet Co
I
Le s]s i Conway ^ actuellement
Kingston, sera tri vers le 9 du
courant prenant fret pour tout les
ports d'Europe.
Les charaeurs sont pris de
s'inscrire l'avance
PortauPrince.le \er aot \9t\
ROBiiRTS DUTTON fr i o
Gnral AgenU A
Panama Raiiroad Sfeamship Line.
Service de fret et de passagers
New-York
i
Hati
1,
Port-au-Vrince, 'e 1er Septembre 1920
burera?fi,p,ivlio,ns.direPle8 p*H.r ^^e'erre et l'Europe et vice-versa. Connexions .le
a aux New \ ork. Le dIus rapide et le olus direct service de et pour l'Europe. Adresse
A. E. P?'erfon, General Frtt Agent. M, Stata Stre*l, New York C ly fret payable
ei..tinaiir,n A | exception du Miel '
Un dpari par semaineH New York directement pour Po.t pu Princeel un autre nar
mo.s pour lo s le- porta d'Hai i. Seulement ps^age de premire classe. Les suivants
font nos agents dans les principaux pors d Eirope el d'Angleterre :
angleterre, Eco*se H France :
MM. G.W. Shelden $ Co, 11\ James Street, hiver-
pool, Englnd
Copenhague, Danemark : !
MM. A.KBendix $ Co, 21, allegade, Copenhague
Gnes Italie :
MM Henri Coe S? Clerici, Piazza S. Matteo.
15 Cnes Italie
Christiania ftorvge~\
International Speditionsselskap, Christiania.
Humboury Allemagne: H. Vogemann, Hambourg.
Uothenbourg Sude :
ftodish Express, Gothenboura
Le service de Panama Line entre New YoiL *t H*iti __Tj..
0. B. THOMPSON, 4%TS2!)
,
fa*.
i4S>


&**<*)
" m


IT MATIN
,-* f-gl -
Laxatif ph;-ak.!ogiq:.-\ le cul fMMl
la rducation f inctioni'.ele tfr i'ir.teit'.i
Constipation
Dyspepsie
Migraines
1 Vertiges
\ Entrite
i
u
COMMUNICATIONS !
Acadmie dos Sciencoa
(28 Juin !'.' li*|
'-,, Acadmlo do Md^clno
} DU dcembre l'JuU)
s
>\2h i' *M m
ponge et nettoie |
l'intestin
ZIvile i'Appendicite |
et l'Entrite
^^jMvt^i rii*point|
f^ilL Regulariae
VU A l'harmonie I
67
JUBOL rduque l'intcsiin
de* forme
Peur rttter en bonne santi,
prenez chaque toir
un comprim de. JUBOL
KtAMisRrmpnls Clmtdoin, ?, rua
do Vali'iii'iPnin'Sj Paris, et loulc
i ; trmacica.
1 lun hsrur uni nir.ini',
/ni.n t'rofmseur aux Kfotrs dr^ UmJtmt ruinais.
Annrn MnUrm de* ll'pitatix.
1 JUBOLITOlRIS : Suppoltol.c:: antlhmorreglquaa, calmants, disoncattlonnonta
i
/'Ol.'iTAIM : Pon;nedo contre le hmorrolds alternat.
V-3L r OU LMkEOmi*a^^
Pharmacie Central
7i%9juils de tonte fraicheut Excution prom->ttt\ .
crJonnan- ei Spcialits pour toutes les mal Jf!^
ImprialLifs Insurai
Company o Canadi
r de lffis versemen annuel .vous [ouv zassur^rtoM
'ImperUI J i(el suranee ConJ
o/ | an a du
Xout^s soriii davarlPK s : paiement de dividendei i
lot & lei 5---r s. lesquels dividendes lapponeoi Ooo d4in
>n.a.rs trois *ns, ob*enrn d'un eutprm s'AJevam j isqv
du montait di la pahee etc. sont garant* par le Gom
Canadien.
Pour lias um Ui rfime;gne)nents,adres ezt>ouj,j
lirandt Sf Ooj
Repr Rue Courbe, 25/7
(a
Vaillant <$ flonet
Agents gnlravx pour Hati
1720, Rue du Migaiin de l't tat
aaia-.t l_."
Arrit par le sleanirr Gorges
Pneus & Chambre air Firestone
Lis prof.rit< i es d'autos (t lis chavlf tirs trcuvprcnl U Manon
L Freetzrnann iggertok,
.\ ; ai.'t'- u'ui joui d'hit des Chamlrs* air ff Pneus, marotte
FltiiS'l(Ji\h\ de luuttt a\nunior>. tsaigre la modicit des prix,
as uiiide* sont de qualit rueneire et ont dorn depuis deux ans
en IJmli un rettpttuem t pprtui bis-
FOREIGN SERVICES
Le tlmmea KLM Ai: a laisxi > >n
York le "29 juillet directement pour
Port ou Prince o U ftt attendu le i
Ait prochain II laiesera le mime
jour pour la Colombie vid Rtngetou.
(e bateau s ra de retour A/
York vert l*'2i ifet U permit ii tm
barque muni eeront dlivre aux ehar
geur pi.r fsew York d l Europe via
Nem \urk eur demande faite I office
de t'Agence (Uniraie.
Port au Prtnce. le %0 juillet \9il.
. \E h ClEtiENIS.
i Agent Gnral
La Royal Bank of Canada
A le p'aisir de porlr la connaisaoce do sa dient e t du public eu gDratfcfieHe lient leur
; difposi'ion, A partir decd'a date, pour
Le dpt de* lit 8 de prop t,pap >r> g bif ux9 ftbjet* prcieux, etc.
Des coffrc*t< rts de la dernire perfection renfermant des
casurs de trois dimensions diffrentes
Ces cisiers ing Qiepiemenl d ^poss tl tou! I i indfpuidants les uns des au rea, canii^notnl
l'inirieur de la premire rorle oes 'iroirs enn s e sont absolument iniohb'es. Bien qn'iueon-
busl bls, ils sont reut m es dan> le Caveiu Je U 1] ihquC ( * s i iruu>ent 1 abri de tu<<* risques.
Ils repisei.leat leltinier mot de proj's >"'. Iist's n < e g tir; tl cm ituent p >ur 1 c i s local a ire une
U ii.inuf absolueufliriiH lo.ite^ les conditions de scurit H de c ?nmodil desi b'es. L*oi ne saurait
ren reroinu andei de m-eux ton- ceux qui sont U re berch >d'u i lieu sur, l'ab-i d tcule veri
lu lnl'fh te et d' tous risques pour leurs chie s pi Lui.
Four les couii Ion de loca ion. b'sdrest^r
La Royal binkof canada
PoKau Prive
r -...,--- ,
Noire baisse d'Epargne
iVoiU profitons de celle oc/msiou poir rappeler la
population lu n ensil d'pargner.
Par rs ira d'inctudii eu chacun >e irou".> impos pedre en un iotUnt lo (rirl de lou* son
MnVet*** l'on re siu-ail mi-ux i *.- 'in i <\ CO li' la (^i'Sjd'Kua-gnc de la ROYAL BvNK (>F
CANADX le onu-m de .es tatbOflD *,ou' '' U^ol l1 i' sera t dangereux de garder ehez sti.
L'arf'riidpof
La Caisse d'Epargne de la Royal Bank ol Canada
Rapporte ir is pour renl [X !i>) iMnMS ils pir an sans aucuns
Mp>ues pour les dposais ci constitua u i plaeinpnt de premier
riordret de loue seur l.
p, i au P in e, Ilai, le I ir Juin 1911.
Grande Epicerie Centra
LOPK BI PERA
1717, Grand' fine Port au Prin:e
Cigarettes Camel et l ati[
or 8 00 te millier
Tubes dac'de carbonique
La Maison 1
AntiviiiiTalauias
le fJmrir d annoncer ) m nombreuse client '
recevoir les niticut suivants '
Voi'p de Inin* frrin soprieuf. auno
(WfOn de foie S ll'nrt
Crpon dA go'* uni roul^nr variera
Toile i drpp. ui'"de largeur
Vo le nnl ro'nr
Simili blanc prar-d larcnr
Nanf>ork blarc'grande 'nrupnr
.sWinptiH couleur, grande largeur
Jprrle blanc mnCrieur
Kki b'urc suprieur
Dock blanc
Soie l8vl:l'* runnrfa variSes
t'i^pe c\* CI) P ronlfur
Retipp b'ape pour jop a
i e indien
Dril blac
Ge>in ite uoi L'e Iarj;'Ur
min beacn *,np'*rieurnaaDC. Vtf'il
B**'o hianc uprieur
FlneHe ro'on 2 50
tj i AU
15)
3
5
'Z
'2
o
2.30
2
2,50
2
5
7
3
S
1,50
8
10
175
:i pt \
F'an'IIp de laine tuprieure3 oonc':, de lsrne ^
c t 36 ocea da laig^ 7.8
mouseeMne op^rieure W
Casirrir couipur suprieur or 5
S*rge b'es arglsi or ri
roireupiienr or (
Diaifonele Doire supneure or 5 5a
HubEi) i'ompsdour nnar cep varies G 2 50
f uni touiea rouleuraet toutes larg O.40 2
Cravata pupdiieures de cheix
Tuf or de soie
C.hemuef hcmmu coulpur
Chemieee hommes couleur sim'rieurea
Chemiaettes couleur de Sim et blanc
C.hHt)K8ft rour hoinine couleur dors
Cbeneset'i pour hommes mercerise*
Bps Nerim iMiiroea
lias de Eoie uoira A femmes
M** de soie soprieura, la paire
Cniaucaettea couleur pour enfants doux.
Savon < La Sitneuaei boite
Savon Gstdon
Savon Prietkin
Savon Colite
Poudre t- glace a houppea douzaine
Lo ion Pifir toutes q'itiil, fl%con
I.oion Colgate flacon
Lotion Armoir
Brete les Poi e
Bretell-'8 euprieures
Cbareanx de paille a honome
Chre iux de paille liivnroes nipriears
Soi h-M v dcouvite qualits varies la paire or j
Coiaa iui queTw.lli or*
Broderie pjca de O- 3*5
Et daubes articles de cho***
250
5
7.0
i.r
4
5, 8
10
0
15
10
8
4
2!i0
2
0
12
3
2.50
2
3
|250
9
M
VERMOUTH CI N Z A N O **-
Agent gnrai pour
Ht


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM