<%BANNER%>







PAGE 1

L* 4\TN Discours Monsieur Nouvelles Etrangres Jules Rosemond j 16 Juin 1U1\, aux Cay s, par Mlle Ultsecrtaire de l œuvre Mor.sieur le prsident, l'Ait CABLE j PrUuX ,/i txtnke de la Sot/,. R0ME. La chambre a repus sas] nter.uaionule de Ccmfr*nett travaux, Mr Honorai, prsidant du| '//-<-.' prononc, a la Soire du conseil, a lu la dclaration du nouj Vf au cabinet il dclara que I oneu ai tiou gnrale de la politique ne) changerait pasLT.alio lie p*r seai engagements, restera loyalement H dlea ses alliances et u ad* aun Disigne pour porter U parole, li et travaillera l recoosiituLou'• au iein de celte runion d'lite pour d u ie Europe me Heurevous remercier et vous fliciter de U Le trait de Happai sera excut bonne opinion que vous fai'e. de loyalemeut aana perdie de vue les notre cit qui, dsormais, vous con intri et les sentiments i alina. iidre comme un de ses bis adop Mr Booomi numra ensuite la srie nia, l'prouve un lgit.me .eau deB projeis de rfoime conomique ment de 6en et de joie i accomplir e n Ilc i / e ; in f M l *' JV U Sf!5 ia mission qui m'tsi dvolue. SAiW*J" l&BZt. "1 1 CROYEZ-LE, POUR LES ENFANTS, n'y a rien de tel comme qu Je le fais, au nom des demoiselle* et mme des dames d honneur ici pi MPies, jusqu'elles se sont toutes tciordes sur le choix de celle qui idteipite leurs sentiments de sym paihie il d'admiration, pour vous qui tes un Ucteur puissau! du pro mliorer le changeH co-iclut en fti ssnt appel la pacification entiej les bactions politique*, et affirma| que le gouvernement maintiendrait j loidre a.ricteinent et un partiale ( ment. PARTS iyL a gouvernement b i tannique n'a pas encjre donn au SHF.iVYjp LesE-Dflis u ihrit e k nos Succession Oel Rio Kii et del science dans notre belle. Cu,ie rponse a la note fraoiill mail combien m^hur,use pitrie lela'iv* la Haute S.lsie. Lœavre de la SocitU Internai n W ate Le i^P*" dtt que suivant car rr i tames informations, le rabiuet • bn de Confrences es irop lnm.neuse. ltnillMUe ae aurait nu'leiuenl diepos* uop utile, trop tlamboyante. pour e „ voyer de8 renfoits en territoire que Ion ne s'y dvoue tranche pibiscitaiie.raaia il ne verrait aucun ment dans l'espoir de voir se trans i QC onvnient 4 ce que lord dAbar forint r, comme vous le proclam .: non a asocial la dmarcha que la i bien, la mentalit haitienne. pir Krar.ee fit samedi dernier a 1a Wi D.ctent des conditions SaniQ-Docningo /"„• troupes seront rappeles lorsqt les insulaires auront prouv qu Ht riniplissent les obligationsle dveloppement des ides saines < t la pratique des veitus civique et so ciale. Avant longtemps, et i U plus ti-ande gloire de la pense nationale, LOOS venons, g ce a cotre opinia ttet et notre dvouement, se r t User des choses merveilleuses qui contribueront i te ever de plus en plus le p est g: d: noue jeune d mocratie. Cette' ne us serons toujours en harmonie pour rcolter raille lau riers, jouir de mille flici -, sur a bemsirasse. L'arnbarfaadVur d Italip.e'est rendu hier la Wilheras'iasse et 'v attir I at'eution di gouvernement alifnmileurla concen'ration de* for cs existait la frontire de Haute >i '*• (•'**. P&HIS. Mr NiebnUa Murray Bot te**, ut-uden. de I I' >iv s t d* Co bi'ob'a, a t'ait une conf-irence la tbfDbrt du conseil d la cour de Cassation, but I dni Jeralie amn cimeIl a voqu ira exprience? drajcratiques de l'ancienne G ce nuis ce'leg qui • o it produites en voie du bien que, seule?, arptntra Us personnalits qui |> fi t leur France depuis 1789. _...: !" i.. .J1 J. .... A. ^ n Amrique dtil.les expriences a nu'it faites dans i n orange m lang-4 de races ; aussi ch que fois pays et leur iace. par un de oi rel, une conduite C/tre;te. une loi vive une conscience gnreuse et clairvoyante* Recevi/. donc. Mr le prsident, au nom de la section fminine, 1e t nom mages et les encouragements que vous mritez i car le clairon de la leconnaissaii-e nationale que ;onnsott, envoy au peuple de.Sanlo-Domingo s'tait d*cUr incomptent pour s-aC'est sous la forme dune proclame luer sur ua dlit pjlitiq ie commis t-oajqaa le DjpArte.nn d Etat a parla voie de la presse, sans l'ut'l charg la Lgation des Ktats-L'ms tance du |u*y, s-loi la tcle iy de Sar.ioDoramgo de rendre publique i a Constitu ion La dcisioi au i drj dissiper tout La vente des meubles q n ^ et couttat eit renvoye une date ultrieur. avoir lieu demain 21 uillet (-mm lyee a une date %  •' fte 23 luillet /92t Chtrles BOUGHEREMJ Bt malentendu qui en |p e fut pourrait exister relative-uni t aux rS- BIII A* condi'ion-j sous leiquellea le* trou pet am^ncaities aeiont reires. attaqar ingnue rt le S:cla lus i:e s: poar vut en Cassation. Le Clouvern^me' t des Etats L T va Par un an ae la Cour Supm se trouva dfna la si'ua'io i d'u" ren du avait h er aoscoofri esCois Prochain Concert L concert de 1 Ecole de Masiqu Stuveur Paubeit est annonc po* les premiers jou s du mois chain — Les cartes sont en v Je. ce jour, ch/. Mlle Fanbrrt ti f ce du < Nouvelliste et i Gos Varits. — Pris : a et ] gordsi* ptt. Dcs qu'un d ffrent s'lve en Europe, il 88 rpercuta orofondment en AmriqueL-coifrencier a mo -tr que a gueire u repproch lea Etits L'ois de l'Europe etilexohqie par U diversit dea race-i. formant les voul Eta's Unis, la lenteur qu mise l'A mrique comprendre que la r-er nire guerre tait une agression 'contre le droit dea gens quand l'Ai If-magna fiula le sil de la B^lg q e. Lorsque les amiicaina ont vu les I ru ns succder en ruines, les des Itruc'hns systmatiques s'aiouteraui 'destructions, us ont compris que la ,bru'e tatl dachaioe dans le monde i et qu il fallait I arr er. Mr Butler I termina ainaij; Lu mme esprit dPARlSi,0,2i. Rente } op 5e 421(2 M crilce qui mena l Amrique aux btctiirg 4^.37 '.cts des allis l'f conduirait ancorrDollar 12 91 ai lea mmes questions ie posaient NEVV-YORkI—• Franc 1287 (une nouvelle fois devant le monde. St-rlit* to I MCroise'.admiDistrateurdu collge r de France, lemercia chaleureust principale soitru d'nergie utilise main ,Qent Mr Huiler i)i nomb-ensea per ittOtj par l homme, ce' n est que sonvo sonnaille aimstaieut la coLf lame, et par suite la chert du tttHhport i tjiii rendent sa Puissance immobile relu Uvement i le concurrence industrielle.] Il est toutefois vident qut le charbon de tetre peut re trans port d'un po t britannique i des rgipns ti loigne et U'ilis dans ces rgions exactement comme en C Honlement d I Crimx si jn du UL endioit distant seulement de quel C?,';' '\\, b ; u ;.?". nt l 0O ar ,e V * ques centaines de mtres de son or' !" n M ja,,U WJW dlx ,,Mr du gine. Mais les tra.s notmes de trans Con Pi dElal ,., „„ A Guillaume poii empchent les fabricants da ces Tribunal E mn Heanvoir lgions loignes de vendre leurs parquet Clamer 1 Dominique produit au mme prix que ceux o Commuia S Antoine Sorav se tiouve le •charbon de terre. Ce| >'iesa< >.e Ma in 101 pie fait est justement la racine Syndicat des ag nt il < C!:ange Hen Paubart Ordre: dea av icitf Latio Joseph Commerce Vicor Mngo* Ibotaira E loua d Mnol personne qui a assum uns tutoie qui, aprs avoir donn l'ducalioc premire, impose des qouditjoi.4 •our 1 manoipaiioo et vaut s'asa :• er que ces condi iona seront observes, li pourra t ar iver qie la tnto — n ait pas I assurance que ces cond • ions seront rempli**. Tells est la situation dans lauelU %  e trouve la Gouverne uent des Eta s lourna'jies. Unis: Durant l'occupa ion, lea EtttrUn'l ont cinstruit dt> coles, des roates, ralis d autre rformes et ngoce un emprunt mihimum de 2500,U U dotais pour complter des m • i 11 iona au ij-'in'tL-e du peuple dominicainAvant d'vacusr le territoire de U Hpubhqie, le Gouvernement dos tant V'.tux et C4111 lue oit t ree voy. par devant 1Tr binai Cor reJomel sans assutioi lu |a 1 fait l'acquis I on de la HASCO, de I liclairag^ Elutii que, du Wharf et de la P. C S. Il y a lieu de se rjouir, de cette nouvelle qui va rassurer tous ceux qui sont en relations avec les chefs des diffrentes entreprises. M. Ehott est trs sympathiquement connu ici *-• et on fonde les plus grands espoirs! le frsfr.' avis comme tenant kur U nouvelle administration. la visiUi idL^otUwn. L'Expo n ioi anniiille de$ travaux des lves aura les dimanch 24 et lundi 25 Juillet ; i'eapti tion de ptisserie aura lieu diman che seulement. Le public est pri de considrer heu \ V Ecole du Btiment Les fx.mens snx Ecole de Bf ment et Iid. uel ont commenc hur.Les 'ves inscits i ce, a b'• Ji "1T liTtANH 9* fr. *7. '•.. Hj'lil Lu abonmimnif chiqu mois frixdu NUIUCI-O. 4 ,,! Ir. 4fr* t pailmt du Ht ( ,0brmm*f "*? CneLas iib ie p*ovuo Un des pivenu de 1' il,ire di'e des Trio 5, Felip? Cuebas, a t • m,s ei libert p ovisoir sous eau ; lion, d'apis dcision Ju Ti tana'] d Appel d-? Port au-Prince aonn'int' l'oidoiaauc: du Juge Leicouflaif. Avi* Du-anl mon absence,. Hf LopolJ Diminiqm el Mr W Fner auront la direelioo de M/s-m de commerce et eiga*** cpllecijeuientpj sparment %  ra'UMi soci le par proura-.otj: P.rtau Pjince.i^iu'UeltW L. P p.H E rza^ Ef((J0U( Varits VENDREDI A l'occasion d*s vac"^* < Les deux Q*%* Entre .* m •im ..-* ioCNt



PAGE 1

LE MATJN (oorenalion avec des Huptncbilistes vous ro vaincia de ce i.u; eobile se uouve toajoa s en bou f> at de servie*, mme d ma des m difficile?, C'st bien l U rputation muit elle jouit paitom. l.a dito l'ut C'pi'ee ceti r< puiaticn eu ve'tu del sclidt du ea tfico. Qaracicrisliqu s d'importance eiUfljcmei.t robuste et ribu*ateui n nui do deux din de rg'ajte. |ssage sou pression, con Huile direc eiLent aux pa irayage de fonctionnement pMile rglable (permettant —spr la longueur). do ri)' K^rner i de vi'eas fonctionne courts coupp Htrmeniem t'ai Lie. RftUOita denii-ellip'iqup, extra ionu-j; u.. es en vanadium onroni Direct on du type dit demi iir er ble. d conatruc ion tomate. Culasse de moteur dmontable, ptiii.p tm d- meuler les aoupipea et d'enlever le d; ot de catbone vee fa ili' Tonneau et a.mparlim ut avant extrmement spacieux. Equipement complet, e i mat riaux de premier chMX lai ce paya une rfgon diaponib'e trs avactageuse p mr If a DOJiserions heureux de recevoir des maisons srieus-H et soi idemander concernant cette repiaeotationHupmobi IJPP MOTOR CAR CORPORATION DETROIT E. U.dA ii 'S!fJ( li 9rapht ^" < Codet employa HUPP DEIROi Li( b*r A Br. 5e ,diion I tWESTERN UNION La Royal Bank of Canada A le p'a-'.-ir de porter la connaissance do %  rliemV ei du publie eu gnrai qu'elle tient leur disposition, partir de cette date, pour le dpt des titr s de propritr.papier* de famille, bij 'Map, objets prcieux, etc. Des coffre forts d la dernire perfection renfermantes cashns de trois dimensions diffrentes. Ces casiers, ing nieusen.eni d.sposs et ton' tait indpendants les uns des autres, contiennent — I intrieur de la nemire porte — oes tiroirs ferms et sont absolument inviohb'es Bien qui icomnusiibles, us sont retlfrms dais le Caveau Je la Banque o ils se trouvent l'abri de tou* risjues. Ils reprsn 1 j st le d inier mot des prozrs raliss en ce genre et constituent pjur leurs locataires une garantie ibsolueciraut in l*s les conditions de scurit et de c>mmodtl dsirables, I/o i ne saurait rien recommandai de m'eu\ tous ceux qui sont s ta re^ierchs d'ui lieu sr, l'abrijd toute ventu'lii ftcheuteei de loua riiquea pour leuis cbieis pr ieux. Pour les condi'ions de location, s'adresser La Royal bank of canada Portau Pr in se Noire Caisse d'pargne I Aous profilons d cette occasion po%r rappeler la population la ncessit d'pargner. Par cfs b\u s d'incendie o chacun se trouve expos perdre eo un u atan' \ frit! de tou'a soi eos-enre, l'on re s jurait mieux faire Que -t co Pur la tinaes d Eoa -g le de la Ht) Y AL B*NK Olf CANADA le u ont ni de ses conomies et toat l'argent qu'il scra : t dangereux de jnnler chez soi. L'argent dpot La Caisse d'Epargne del Royal Bank oi Canada ) apporte tr.>is pour cent (;{ oio) diiierts p*r an sans aucuns M|eues piur les dposants rt constitue ua plaeinent de premier r.odret de toute scurit. IV r t ; u P iuce. liai i, le t H' Juin I92I. Filtres Eau En pieire naturelle sans bougie l II ne f^ut pas confondre l-s VilirtBJen piene na uielle avec^ les r litres bougie. Lfs premiers sont moins compiqus, plus faciles ne loyer et par nmquent plus durahhs que les [derniers. En rente chez HENRY ST RK Hue du Quai, en lace de la Gare. A louer Trs btrros maison au baut d' Tur^esu Relie vu fur la mr, |H vil e tt lea t mirons, beaucoup d'eau ^adresser au bureau du journal Pharmacie Centrale Produits de toute fraicheut— Excution prompte et soigne des crdonnanc.es — Spcialits fou.' \uutes les malidiesCcnfortable houRe on the he gbu ClliP'A P/IJi / K Ali.JTll.fi cf Turgeau.-Splendtd virtfon ihr) ^*tlV£* MTU,U,h U % /lUrcA/CEUbaibor, fie town and tbe aurrou.; i A awgle des rues du Ma


PAGE 1

LB MAI IN .1 Vaillant -J.M -MO,5,00 S e'ci li pour enfin's Troi sseani, |j.ysre*l-B plus \Al s ( 0 J ni ures rie la pice les damiers modles Prie trs modrs il ] BAZ\K METROPOLITAIN Maison de confiance Angle t/<8 Hues du Peuple £ Dams Destowhes Port-au-Pi ince (Hti i) Savez-vous que le prix des biscuit* a baiss ? Un achat s, rial nous permet d'ef/nr en Biscuits franais, extra fins, au prix exceptionnellement bas de or or 0JO la Uvre. Varits l'ave'a mitres glact'a Abiicointa Marie Dtttcrt ir.fdit liouquet d* Fiance Emblmes lleuria Oaltltaa c wlarge gala Biacuita Royal Luucb d la National H acuit i'*o %  %  J• %  u en fcib'anc. maintenant, la boite or OMJ Uo etock traie rie b.acuita de !a National liiacuita Go : Fig N'srtOOf, Tckece, Tean, Royal Loccb et Vinill, le paqoti or O.-i Auaai Cigare Coi nie bon L.llJU ju* tiaM.il* Macaroni al| Inbei^ue r. -.l. 0,45 maint. Extraite piut pour gaeaux. aorbtt*. eic. .*•' foria: Anaud'*. fraisa*, rranbv*, ananas citioua, orai'g.a, le bjaieilie (Lj ./. r4rfLdri util 0,4i natenant 0 £> h'oubHi* pas i Savon l'alu olive e pain cr 0 10 LrtBC 'm 1, la boi u 10 (JlOk* noir, U buuieitle i.> b anc |j >vuib \\illiaui, le pain rz •-MVull l.dl^d.m 4. iEitiait a H \ni.iiiv, i oucj lU Hire amei n -it.o, u bjuieilie lu 1 ommea acbea, la livre 11 l'utted lUiem. le boue 1U Cream ot Wneat, U boite 'M l'.r.e dAnciuie. le bocal Jfi Poudre d ti^ure biauctie et Kidiel, la boite M 1 OiiiS de LEIPZIG Foire gnrale el Foire lechniqJ Du t At au S Septembre !'.?l .—Du 5 au M M§rs 1922. Lu pim giando toire du Continent europen pour les ckmn intcnuPomiux de toutes tories de marchandises el de produits. De la ilus haute irportinee, tant peur les ex/ osants Que pw les acheteurs. Elle mrite le litre dt : March Ginvral du Commerce International Pour tous rensigncnur ts supplmentaires, s'adresser h Lcyution du Reich Allcman^ et ta Vltssiaiiu fier dio Mnste.-aiessen in Leip (Oflhe des Foires de Leiprg Imprial Life lnsuranci Company o Canada Par d^ lgfts vtrse.Tnil s annuel ,^ous [ouvez assurer voire L L'Imprial I ije assurance Compaitj o/ i a**ada Xout J s sor'fi d'avaubis: paiement de dviUmde. m e|> tous les 5irs. lesquels div dendes rapporiein Oo'o d'imei.s MDI aors iroi noi, ob'en i n o*un eiupr.m slevanl jusquV v4i du ruoriuit th lapai.ee etc, S)Ut gaini par le (xouverm CanadienPour plus ample* renseignements, adres ez vous Brandi $ Co KeprbenUiLts pour Haiti R ue Courbe, 2l? Grand Htel de Fraucj P. P. l'TRIZl, propritaire Vannent d'arriver pur le dernicj paquebot franais lins de Bordeaux Rouge 5,00 g I. Blanc ,'rJl0 ^ D s vins lins p .r Cii se t >p ijou s le li.ne .x v n d JCAP LOB V':Ute en yros el en dtud a prix de* raisonnables, Annexe des Caves de Bordeaux E UEHEIX, Propritaire. j Attendu tu .r redi ou jeudi par le s eatner COLO^l •' Du burre 'rais, Hiarculeri da la maisoi traoiise Vf !" ** lfuivea e un jj-aid assonimuu de provisions fwui'-' De h rance pw 1 1 N'S. Matons les prji** uk irm i*.iuliq>A# ,W J |I< I : ^irop lleni jr abme Desjhlans. vin Uscliieai. Liai >MM | ^-I que.gran.i.H.io ,E xir de Virginie iV/ritial.SjlulOi ra" y Aiuojoi I unie Stmal rfidy, Goudroa Gu/ot, Via d9 1 (JuicaUrg hi UroJonal, (ilob'o, Pagol, el:, etc. i'r x 4*fi ni hule concurrence — ("ros et dtail cne* f~anck J. Martin Rus l'.v i -, en jacde la Uhc-e Port-att PrW* ^ E II M 0 L T H d I IV / I IV il 4 ' l MATTE1S „ ., \J l HA \ L\ U Agent gnral pour B*' — i "•• >C'.



PAGE 1

anne fUf 4ttfc Port au Prince, Hati J eudi 11 Juillet i2l fHJ£ W U R-P HOP A ) £1A 1*1 Oment-MAGLOIRK (J Nil M F RI' '^0 rENTUFS Tous les etforis de In violence ne peuvent affaiblir la vrit et ne font que la relever davantage. Quotidien PASCAL REDACTION; Roc Amricain No, ta&b %  y tl-JJ 1 %  lus premires Constitutions La Bibl olhqUe i de lui m s PAR GABLE REIMS lu — Lt crmoiie de la pote d> I premire pierre de In h • bliohq ie de Reims, i o ir I d li %  lion de lq elle le comit de la io:i dotioo Cai. fgie .doun la somme de 'Joo.ooo. ollarg, a eu lieu aujour dhui. Mr Leredu ministre de i'hyicct de renie'lie eo quel., Noua avons rseiv avec int n gue, de l'-Mis'ance et de u same tains cts de notre histoirHtion pour la fioles disposition, do OoWlqw, MM Myron llermk e IN" l0 !''"i( u ilem*iiljl Con.tiiuiion d I8J*., pjur bisn Ni.huasM rsy Hitler, ainsi que d< '" 'fjre re S on,r quel poin ( dlibr ombreuse, peiHOunalita y a.sieiemsrqoobla d'autant plus ,IH elUs contredisent celles d-*a uois la,eQl est la condi'inn m.-.aia rt.i II mires. Tandis aie Tou.sa.ut Loa r Butler, prsident de HJnivorCroupi di i duno .0^ L?. Puissance Commerciale de la des lecteurs du t Matin. ieofoos pas bois de taiaon lire ici quelques irnmrque (tipoiilioos de nos premire nooi, relatives au mariag Mig-on. La suprmatie commerciale de l tonnes di pion b Ces ch.ffre. com G n1 l e .oa est la Mom de paies au rendement total du monde sa proscrite; elle ot auai une eoot ladres; mais l'iuiiiative dea dVnerjjie et de constanrVco,uinaii;\niH anglais accde toutes les sources de matires prei. res du gobeLa U'-an de Bre gne ils?, publias tes. lgi lateun, dEtaf. pdagoguep, touc Rcord pour aime tre que toUitations, de cration dos et humaine, sont ltoote orgsi isa'ion social M iom, et qu'une socit lasrtient sbseotes manque cboiro les plus essen Bi-as con^itutioas de .J8et 1807. —de Toun•dure, de Dessalinesde [te Christophe-, pour les looni dfs chefs de gouver Wirea lt)* m tua en i Us avoir inspires — • leur sujet, les diapo %  notes de 1001 (Touseaini WJArt. G. La rel gion cakjpoitolique et romaine } i publiquement professe •Que paroisse pourvoit lau cuit.- religieux et d JUa. Les biens de fabrique ""•lement atiVcts a cettiles mrson. nresbytra |W>eni des ministres Art H, par son institution Wigieuee, tendant ls 'toeors, les poux qui "Mes vertus qu exige leui toujours disiirgua et P'orega par le ou•*'t 10. Le divorce u'au'MUS la colonie. to>o Ce 1806 ( Ptiou)— ; religion catholique, apo %  'omaice, tant celle de lUn*, est la religion d> •ra et.cielement proie ' %  *• minia res. Art. 37 l,n 'le, il aiuttoduii d'autre %  M ne pourra le tape%  i-otiloi iqacit aux lois, d'tCQie religieux qu'il aur> 1 L* tuailsge. par sou "'"•et reiigieuae, teuWret des mesura, les lratiquerot;t lea vertus seront vtrtuie, t ion e" Chris optie firent %  *• inuium-is a considrer q*e la leli • J,H gion et le maruge devaient, dans le jeune Etat prjtg^ae bonor fe>sa exacteme; I.:)UI li , scella la pie'uira e de I dition Mr MyroerT lier ambjssidaur des EuV U us. laruge devaient, daua l, lk ambssaidaur des Eut U us, tre particuliieimrit K "i'li da )g u.i discours: R*nu*, qu onona, Dessaiines pio ymbole de la d siructu i barlure et m ae;it e. cyn queuiant le y m bole dd la victoire de l'esprit aur ,j e troiie, avec des relias lumteB La popula IOU d es n est q,'il iial'ea Rritanni ^ vaillent les mtauxquarante ctaqj hta iiuportiuce industrielle a prin une •opaiRoie cipalement pour base ses riches contraire ***** !" • JHS^JTSZ'^SrXZZS££&£ F'\!^£ S &FV !!i D ^' Nous disons cyniquement, d. stles de haine eda conqute. |l 2KS2 £ |2Sf l , WW rapport, olllc.e.s des commis sein'car le defsut le protection ose nonVa i\ tendue des destructions Aprs avoir considr cas rochers d-c d'une faon tellsmeut nette •>•". ou e la hr*r.ce et Penergta u preaqu'imprtiaiblei J? aiSm qu il u'erst pas possible ItUstOiieu ioyab.e avec Uq iel u nul lfc*-T n pev,ut p.a tre lus aan? .... trelio 5 &£, ae.oo l-s staUst-qus lie u eat [ .le lutiet, t l .. ........ ,.,, ., -.--,, %  T .-,, utn;i-i' CM %  lier, ai pjodigue ca momem-la 1 "' ,U-Ui d '^"••.car lis aont d,s de la Chambre d'A^nc-ilture de Loi. uc-i-, w (yiuuigua • ta uiuujciii-i — ---. . 0 „w..,v. ....•, u-.- au ia unamore d A'ii'ici tare de Ion pour aeo fsvo.is, dcUre ne pourPOiuia de re.^ dans le apleod.de dres sont consacrs 8 la rcolte des vo.r l'entretien d aucun ministre progtei do la .ronce vers la comfoarrogoi; e. la mo " du oi mi ni d'aucun cuits.* Q iaat au mat iage, — de mme que la ithgiou uest que toleie, —il u est qu' autoris, Le qui signifie, sans ambages et saos rougir uevant la propret des le mes. que ceux qui voulaient hier ne pas vivre splacest taient libres de le taire* En vent, av^c les idta rgnantes Je l'empire dissiituien. il est permis je se deminder, si sealemeut il h ML i„ 0 / l T mr qUe l,n, iu: Mn Pturagea Les eaux m^X^LV^^i .l 1 ,0 ?. nU ^P"< moine de dix mil., acres. 5?i U ^ d uolit pour l-es lM fotH t ois milh en y sjojtan put d auuurl di coopa.at.ou q n Ie a ts.rams plante; .s leitiwoESF£2Z f e C *^ dU pra,,J u M, ,on ^ ln 1 S mille SWAtii J ,, P U; ,e P ^"cre8en fo.idr.res et ..mais en p e de Franco Dana son discours M. Irlande Leredu expiim li recomausane de j,. a lerreg neMlii. les ritlei at les la fiance pour I appui ti.ieruel .lu villdg^s, les route, et lea Cbeœi la de peu.Je jMuencau. 1. ft .elogs de M. f r ti8 j.rd.na e. parcs, les campa uyioiHemik miuant diplomate, pour l'aniie et le. .porta occnpaoi iva.t dure un dcadei\ ao-i œivre """'i de grau i cuair e. de nau.e environ oi;ze .,..,. : t ,i Je desorgaui ahon et de dmoralisa >oi.ibg-uciIl d toi.ci.a de ce 000; L^S Ils. Britanniques produisent lion t permis par •lion de reactiou .. la eune tout veau lemo gug-j de solidnit franco peip,e la mon i amricaine pennetant Roimd cuitwuhles dans leur climat. Les au Jokixoii provoque Dtsntey* CHICAGO. Isa*. Jounson. aociau :hampiou mondial, est enti hier a Chicago. Uue luule de plus de mille Dlancs et ngres envahirent la sta tton de Uaaib JU pour voir leb.xuur, qui vie >.it o il dernirement ds sorti. ne la pu sou de L>aveuwjnb Si leiniii-.' I ils n; u J tait a.^c lui. Laoc-eu champion a Lt J de se iiissuier av.c D mpstyIl dclara tre trs eu loruu, s't-ni battu plu sieurs lois en prison pour la Lgiou AmriCJiiieLe public veut voir ba tre Dimp -t aeront'toujor ey. dit lak, et enacuu sait que j = pcialement protgs 1 suie homme a te fane." ajoutt il W-eraen:. cJe puia battre avec le plus fort d'entre eus.Regardez ma ligure-Vous •Jwode I8J7 (Chriatopha). ; ne voytz poio. de lvrea ep8iases,ui yeligiou caitialique, aLOsd'oreiilea en fonna de chuufieur. 5 ymaine, est seule recon I Peu importe ce que O.mpaey peut £-uvernemeot L'eeicice'di.e concernent la ligue de druaca !*Jio!r.mais non publ.jtion tracer entre b BDCB et aoirs '" %  Le d. von e e^t rigou Je n'ai rangerai duue faon quel funuu dars Ht:i. Ait. conque pour en venir au maina avec %  **• (tant un lien cuijjij .. „ ._, .. w entoure lea tonne | Ex rai; du Daily >UWJ rndy July nctior* ei eiaeatie.'le-ll tb. $921 ^0Tfc r d7rS~.lE!JCES APFL1QUEES ll0l r. ,., i a are session du concours eh| SUS£..Ari!aII! T **tmiw* est Me auLndio r(0l! %  %  ' Junlet. Le registre d'insmotion est ouvert au si eue de l'E.ublvaemitH tous les jours de 9 hres a midiLA DlBEUOti lever son nouveau saiciu.re de la trs piau.es que la nature refuse aui pense. liJWBxDeM.'inif) U 0 o le n,d(Qe P aa d reu r K '•IUPIL* 1 ? 11 re,,eu d'aucuo e Art liLe e puicm-tit civil %  Ha, 7*ouvernemfnt. Art Ni ,!? l 8 d,v orce -IHIIS les >M>n... dteiua.n-. Cer;ifieat d'aplitade p ; i Jijogique H er malin ont commnc i'Erol Nil oaale et i l'Ecole |. M Guilloua les examsns pour I obtention du cer tfc:at d'aptituie pidfflfiqM qaf, subissant 7 postulan's. L: la'y d'eximins eoer le demoiselles sige l'Ecole Nirmilitl est ainsi form : L. C. Lhrissoo.pr sideot. Lgislation et admiois'tatioii sco'aues, o g:nisation pdagogique D; Boyer, laspecl-ur, Hygie sco Jairo. Dr Pressoir, Pjy.lo'oge appliqua i lEducatioa s le R P. S:h-.eider et Hraus, membres. O. t : reconnue: ap'es i oblenr le certifiai. Melles Ltia Lbratoa .•lima Augustin, N'ioie Gab i.l <| Hermina Gabiel. Pour les gaions le mme eximeo i eu lieu au local des F. et de la Graoi'Rue. Oit russi : M ssieurs Louis lrme.Mau.ice D^lil r.Edeho.s du Jury y asnstaieot : MM Ho race E'.hart et W.odsor Bedcgarde, luspecieurs gnraux, Cissus. sous mspecteur d arrondissemea', les fr rcs de 1 Ia^truction Chr'tenne df I a i M ne Uuil|ox, M?lles R si *t Li..* Lhirnoi, E ucit Aivaiti et C. laboneux cui ivdteu.s dins leui cli ma*, bien qu indispensables, livrent leurs fruits a iexportaiion par lus oprations coinpiiq .es du nommer Cl, pour lu coi.soiii nation dans les lien tiiitaoniquei. Udativ'jniBUt aux m. ies premire., lo situation conomique es m \.e plus embar.aasautel'eu dt travaux industriels aot pullule* auiquemeut avec les produit! .iras du pays; et les prokVoaMf a rsou dro pou. liodu^trie et le commerce exig ut, dans ces couditijus. de aoiu ions qtotidieLn-is. L4 far vft la BtHre premire U plus ; .portante pour lea usina: m.ii iicureuaemm .qi'ou trouve su pl [ ..;j .i largss qu-jnis de mine .n. d'. r r CmeoJaut, il faut au CJUJ iOeree britaunique un supplmsu i ) SIX militons de tonnes dt iam|I.MI i en pa.tie aux un positions pou faire fonctionner ruul .eriiHui le. grande, usines du Yo kshii-e et des mures cjiiits. Lis liJbitin's des lies Rr.tann gttff ont a se vtir di tissus de laine et mai .tenir leur LOI. aerca d'expor a'ion de c* textile et de vtemen a de laine, li i dj se procurer d au trs matires premire, et ailtclea qui leur mauque.it Ll GiauJe Urctagti' dpend m rcmcBt, ou a peu p. de ia m* iee marchaai. poui .ou imnoriatio.i. S m industrie est surtout b.ic .sur |M produits importab es d: diverses rg-oas du G'eba ass z loigics de ses po.ta Les faits rem^r^uabies par leur co.npln.4ioi que |'at exposs plus iiiu>, doiviai pjfte i-i !e:iuri l se diTiud:r ; ronmeot il est pos>ib:e i cpeuple d s'en ich r et di m*iateair si puissaics cora nerciate ? — L\ ttpom i ;eit: qa:itioi va us qu' la ra:iae d-; la coiJitu. c> i>. %  qu: ai li (inil; lirctagie. :i eit. U mmsmi duwtuboi i* terre s-guri: an S!alenn:at h po.ssiioa ue u Iscult de pouvo.r. nus ej o ure la :uissia;e qui permit Jfl;'.r comwrcult'uiHt dans l tendue o it trouve ce combustible, Ecoao.ni • luemsut cette paimace n: peut 're expj.'tee ou iameaiiee;tUa eatrea U c->ucurr:n:e ieditslril-.i T litivede la puissaoce motrice t>ur-!l| par la natu-e est d une gran Ln.-r .ace iaJaitiieUt L ierv Mp*if|j if s'tendii su: l'i*ca.rob.li. >•., ch es d'eau, com-u lerca ww*ncr (l uous sult de dire, q i; U '•ci.ut> •'i "ai ea:ot: enseign le o.o.J de coud-ir.* !'*>c'.:i.it mtnjtJmlur* par la t J ce mo'.nce cc cti^'.-sdau une disti'.cj considrable et 1 bon %  t v-. • I .~* • *t ..


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05430
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Thursday, July 21, 1921
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05430

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
anne fUf 4ttfc
Port au Prince, Hati
J eudi 11 Juillet i2l
fHJ W U R-P HOP A ) 1A 1*1
Oment-MAGLOIRK
(J Nil M F RI' '^0 rENTUFS
Tous les etforis de In vio-
lence ne peuvent affai-
blir la vrit et ne font
que la relever davantage.
Quotidien
PASCAL
REDACTION; Roc Amricain No, ta&b
y- tl-JJ--------1_____!
lus premires Constitutions
La Bibl olhqUe
i de lui m s
PAR GABLE
REIMS lu Lt crmoiie de la
pote d> I premire pierre de In h
bliohq ie de Reims, i o ir I d li *
lion de lq elle le comit de la io:i
dotioo Cai. fgie .doun la somme
de 'Joo.ooo. ollarg, a eu lieu aujour
dhui. Mr Leredu ministre de i'hy-
icct de renie'lie eo quel., Noua avons rseiv avec int n gue, de l'-Mis'ance et de u same
tains cts de notre histoirHtion pour la fioles disposition, do OoWlqw, MM Myron llermk e
IN" l0 !''"i( u ilem*iiljl Con.tiiuiion d I8J*., pjur bisn Ni.huasM rsy Hitler, ainsi que d<
'"...... 'fjre reSon,r quel poin( dlibr ombreuse, peiHOunalita y a.sie- iemsrqoobla d'autant plus ,IH
elUs contredisent celles d-*a uois la,eQl est la condi'inn m.-.aia rt.i II
mires. Tandis aie Tou.sa.ut Loa r Butler, prsident de HJnivor- Croupi di i duno .0^
L?. Puissance Commerciale de la
des lecteurs du t Matin.
ieofoos pas bois de taiaon
lire ici quelques irnmrque
(tipoiilioos de nos premire
nooi, relatives au mariag
Mig-on.
La suprmatie commerciale de l tonnes di pion b Ces ch.ffre. com
G n1 l e .oa est la Mom de paies au rendement total du monde
sa proscrite; elle ot auai une eoot ladres; mais l'iuiiiative dea
! dVnerjjie et de constanrVco,uinaii;\niH anglais accde tou-
tes les sources de matires prei.
res du gobe- La U'-an de Bre gne
ils?, publias tes. lgi lateun,
dEtaf. pdagoguep, touc
Rcord pour aime tre que
toUitations, de cration
dos et humaine, sont l-
toote orgsi isa'ion social
M iom, et qu'une socit
lasrtient sbseotes manque
cboiro les plus essen
Bi-as con^itutioas de
.J8et 1807. de Toun-
dure, de Dessalines- de
[te Christophe-, pour les
looni dfs chefs de gouver
Wirea lt)* m tua en
i Us avoir inspires
leur sujet, les diapo
notes ,
de 1001 (Touseaini
WJ- Art. G. La rel gion ca-
kjpoitolique et romaine }
i publiquement professe
Que paroisse pourvoit
lau cuit.- religieux et d
JUa. Les biens de fabrique
""lement atiVcts a cetti-
les mrson. nresbytra
|W>eni des ministres Art
H, par son institution
Wigieuee, tendant ls
'toeors, les poux qui
"Mes vertus qu exige leui
toujours disiirgua et
P'orega par le ou-
*'t 10. Le divorce u'au-
'mus la colonie.
to>o Ce 1806 ( Ptiou)-
; religion catholique, apo
'omaice, tant celle de
lUn*, est la religion d>
ra et.cielement proie
' * minia res. Art. 37
l,n'le, il aiuttoduii d'autre
m ne pourra le tape-
i-otiloi iqacit aux lois, d't-
CQie religieux qu'il aur>
1 L* tuailsge. par sou
"'"et reiigieuae, teu-
Wret des mesura, les
lratiquerot;t lea vertus
seront
vtrtuie, t ion e" Chris optie firent *
inuium-is a considrer q*e la leli J,H'
gion et le maruge devaient, dans
le jeune Etat
prjtg^ae bonor
fe>sa exacteme;
i.:)ui li , scella la pie'uira
e de I dition Mr MyroerT lier
ambjssidaur des EuV U us.
laruge devaient, daua l,,lk ambssaidaur des Eut U us,
, tre particuliieimrit K!"i'li da )g u.i discours: R*nu*, qu
onona, Dessaiines pio ymbole de la d siructu i barlure et m,
ae;it e. cyn queuiant le ymbole dd la victoire de l'esprit aur ,je
troiie, avec des
relias lumteB
La popula iou d *
es n est q i ions environ, sut
cen'.
re.i.outce* na'u
parvient noie, par la iratlc, A occu
per la p;emier rang parmi lea trois
1 plus uuuortantes nati ii- >,'il iia-
l'ea Rritanni ^ vaillent les mtaux-
quarante ctaqj hta iiuportiuce industrielle a prin
une opaiRoie cipalement pour base ses riches
contraire ***** JHS^JTSZ'^SrX- ZZS& F'\!^S&FV!!i D^'
Nous disons cyniquement, d. s- tles de haine e- da conqute. |l 2KS2 |2Sf l-,WW rapport, olllc.e.s des commis
sein'car le defsut le protection ose nonVa i\ tendue des destructions Aprs avoir considr cas rochers
d-c d'une faon tellsmeut nette >". ou e la hr*r.ce et Penergta u preaqu'imprtiaiblei J? aiSm
qu il u'erst pas possible ItUstOiieu ioyab.e avec Uq iel a, se douuer le changi mou s'il JJ" rep.ro ses pertes- Il c.U des , luu.at.ve du peupts aoiata.
tait teoi par respect pour la chilien qu. d. -. revleut au m^u La majeure portior de l'archipel
mmoire de DesBalmer-J Eo ffet, ia a 4 .tiaeMa aepu aes brianmqus a t , i ,, i
Constitution deaa.lmiemte n'a pis PCUblmM rt-uro qu'tUe dii llaVftlile penda. des. ijSSS? de
donn sa pifreuci telle religion 'aoudie, djntitf lexemple da Ira Cotti UU. U aol d. emUsmVit!d!
au dtriment de telles aut.es : !e.t **** J- l'conomie et du sa uu ard.L ur Soixante i tpt
religion elle-mme,U religion tout ^cl.?^.wlB!?L5^'JiJl?r? milhona d'acres saut en grande p.i
i.iu.. vuu. w- --- -- ------.^-...w.w luniiuiiB u acres saut en
c un, qu'elle refuse de pro 6g'; conomique. Les chiffr. a ejjuta-t il. Ub employes Quarante > u nul
lfc*-T n* pev,ut p.a tre lus aan? .... tre- lio,5 &, ae.oo l-s staUst-qus
lie u eat [ .le lutiet, t l .. ........ ,.,, ., -.--,,, T.-,, utn;i-i' cm
lier, ai pjodigue ca momem-la ",1"',U-Ui d'^".car lis aont d,s de la Chambre d'A^nc-ilture de Loi.
uc-i-, w (yiuuigua ta uiuujciii-i .....---. .0w..,v. ...., u-.- au ia unamore d A'ii'ici tare de Ion
pour aeo fsvo.is, dcUre ne pour- POiuia de re.^ dans le apleod.de dres sont consacrs 8 la rcolte des
vo.r l'entretien d aucun ministre progtei do la .ronce vers la com- foarrogoi; e. la mo " du oi mi
ni d'aucun cuits.*
Q iaat au mat iage, de mme que
la ithgiou uest que toleie, il u est
qu' autoris, Le qui signifie, sans
ambages et saos rougir uevant la
propret des le mes. que ceux qui
voulaient hier ne pas vivre splacest
taient libres de le taire*
En vent, av^c les idta rgnantes
Je l'empire dissiituien. il est permis
je se deminder, si sealemeut il
hmL i0/ lTmr qUe l,n,iu:Mn Pturagea Les eaux
m^X^LV^^i .l1" ,0?.nU ^P"< moine de dix mil., acres.
5?i ,U^ d uolit pour l-es lM fotH t ois milh en y sjojtan
put d auuurl di coopa.at.ou q n Iea ts.rams plante; .s leitiwo-
ESF2Z f 'e C*^ dU pra,,J u" M,,on ^ln 1 S mille
SWAtiiJ,,'PU; ,eP^"cre8en fo.idr.res et ..mais en
p e de Franco Dana son discours M. Irlande
Leredu expiim li recomausane de j,.a lerreg neMlii. les ritlei at les
la fiance pour I appui ti.ieruel .lu villdg^s, les route, et lea Cbei la de
peu.Je jMuencau. 1. ft .elogs de M. f,r ,ti8 j.rd.na e. parcs, les campa
uyioiHemik miuant diplomate, pour l'aniie et le. .porta occnpaoi
iva.t dure un dcade- i\ ao-i ivre """'i de grau i cuair e. de nau.e environ oi;ze .,..,. : t ,i ,
Je desorgaui ahon et de dmoralisa >oi.ibg-uci- Il d toi.ci.a de ce 000; l^s Ils. Britanniques produisent
lion t permis par
lion de reactiou ..
la eune tout veau lemo gug-j de solidnit franco peip,e la mon i
amricaine pennetant Roimd cuitwuhles dans leur climat. Les au
Jokixoii provoque
Dtsntey*
CHICAGO. Isa*. Jounson. aociau
:hampiou mondial, est enti hier a
Chicago. Uue luule de plus de mille
Dlancs et ngres envahirent la sta
tton de Uaaib ju pour voir leb.xuur,
qui vie>.it o il dernirement ds sorti.
ne la pu sou de L>aveuwjnb ,
Si leiniii-.' I ils n; u j tait a.^c lui.
Laoc-eu champion a Ltj de se
iiissuier av.c D mpsty- Il dclara
tre trs eu loruu, s't-ni battu plu
sieurs lois en prison pour la Lgiou
AmriCJiiie-
Le public veut voir ba tre Dimp-
-t aeront'toujor ey. dit lak, et enacuu sait que j =
* pcialement protgs1 suie homme a te fane." ajoutt il
W-eraen:. cJe puia battre avec le plus fort
d'entre eus.Regardez ma ligure-Vous
Jwode I8j7 (Chriatopha). ; ne voytz poio. de lvrea ep8iases,ui
yeligiou caitialique, aLOsd'oreiilea en fonna de chuufieur.
5 ymaine, est seule recon I Peu importe ce que O.mpaey peut
-uvernemeot L'eeicice'di.e concernent la ligue de druaca
!*Jio!r.mais non publ.jtion tracer entre b bdcb et aoirs
'" Le d. von e e^t rigou Je n'ai rangerai duue faon quel
funuu dars Ht:i. Ait.'conque pour en venir au maina avec
!** (tant un lien cuijjij .. ._, ..
w entoure lea tonne | Ex rai; du Daily >uWj rndy July
nctior* ei eiaeatie.'le-ll tb. $921_________________
^0Tfcrd7rS~.lE!JCES
APFL1QUEES
ll0l r. ,., ia are session du concours
eh| SUS..Ari!aII! T **tmiw* est Me auLndio
r(0l! '- ' Junlet.
Le registre d'insmotion est ou-
vert au si eue de l'E.ublvaemitH
tous les jours de 9 hres a midi-
LA DlBEUOti
lever son nouveau saiciu.re de la trs piau.es que la nature refuse aui
pense.
liJWBxDeM.'inif)
U0olen,d(Qe' Paa d
reu
r K
'iupIL*1?11 re,,eu d'aucuo
e Art li- Le
e puicm-tit civil
Ha, 7*ouvernemfnt. Art
Ni ,!?l8 d,vorce -Ihiis les
>M>n... dteiua.n-.
Cer;ifieat d'aplitade
p;iJ- ijogique
H er malin ont commnc i'Erol
Nil oaale et i l'Ecole |. M Guilloua
les examsns pour I obtention du cer
tfc:at d'aptituie pidfflfiqM qaf,
subissant 7 postulan's.
L: la'y d'eximins eoer le de-
moiselles sige l'Ecole Nirmilitl
est ainsi form : L. C. Lhrissoo.pr
sideot. Lgislation et admiois'tatioii
sco'aues, o g:nisation pdagogique
D; Boyer, laspecl-ur, Hygie sco
Jairo.
Dr Pressoir, Pjy.lo'oge appliqua
i lEducatioa s le R P. S:h-.eider et
Hraus, membres.
O. t : reconnue: ap'es i oblenr
le certifiai. Melles Ltia Lbratoa
.lima Augustin, N'ioie Gab i.l <|
Hermina Gabiel.
Pour les gaions le mme eximeo
i eu lieu au local des F.et de la
Graoi'Rue. Oit russi : M ssieurs
Louis lrme.Mau.ice D^lil r.E- de-
ho.s du Jury y asnstaieot : MM Ho
race E'.hart et W.odsor Bedcgarde,
luspecieurs gnraux, Cissus. sous
mspecteur d arrondissemea', les fr
rcs de 1 Ia^truction Chr'tenne df
I a i M ne Uuil|ox, M?lles R si *t
Li..* Lhirnoi, E ucit Aivaiti et C.
laboneux cui ivdteu.s dins leui cli
ma*, bien qu indispensables, livrent
leurs fruits a iexportaiion par lus
oprations coinpiiq .es du nommer
Cl, pour lu coi.soiii nation dans les
lien tiiitaoniquei.
Udativ'jniBUt aux m. ies pre-
mire., lo situation conomique es
m \.e plus embar.aasaute- l'eu dt
travaux industriels aot pullule*
auiquemeut avec les produit! .iras
du pays; et les prokVoaMf a rsou
dro pou. liodu^trie et le commerce
exig ut, dans ces couditijus. de
aoiu ions qtotidieLn-is.
L4 far vft la BtHre premire U
plus ; .portante pour lea usina:
m.ii iicureuaemm .qi'ou trouve su
pl[..;j .i largss qu-jnis de mine .n.
d'. rr CmeoJaut, il faut au cjuj
iOeree britaunique un supplmsu
i ) SIX militons de tonnes dt iam<-
raia de far, aiiu de compiet-r les
vingt et un uuilioua de la coosonim*
non totale dea usines. Les mmeraia
import* sont re ativementb.'uucjup
plui riclids.
li.e.i qoe le fer sjit le mtal rat.
nvement aboudant aux iles titran
niquea1 ou y extrait uue quanti e ap
pieciable diaiu; nais le mtt, le
euivu et le piomu sont asstz raie,
il faut par couaqudut eu importer
pour lea travaux urgents dea usiues
Oj peur s'imaginer ce que arai.
la aitu.tio des 11< .. | ..m, ai le ira*
vail tait s.ispenuu feulement quel
que* rooia, dtjut de mtaux in-
dispensables
Lis mines du pays fournissent
uoi. s de cmq millions de ionnea de
fer, peiue unq cents tonnes de
cuivre, environ cinq mille tonne-.
.wiul, lUbUtuteurJ. iraayia, environ cinq mute tonnes a udc ui':i': coasidira.ie .
NT:s compiimcu; aux laur.V's dezinc et d'tain et vingt trrMj mille march. Mmr U ktvbcn de terre Ut
siuus royales, elle possie des cou
ches du prcieux combustible d'un
pied et plus d paisseur. euviroi
quatre mille pieds de protondeur
del loifaoe du sol, pouvant do.i-
ner mai i//i milliard de tonne dt la
pn-'cieuse forte motrice
Les lies Brttenniaees soit aussi
pauvres eo texiles, Etles ne peu/ent
cultiver ni le CJlou ou h ctiauvie,
ui le mrier pour ta soie; maia elles
rcoltent un peu d* tin. Elles aont
encore obliges de recourir aux i.u
pmtalions pour obtenir ces produit!
noaaaauea leurs usines-
li fut un temps on l'Angleterre,
non seulement exportait beaucoup
de laine; ebe avait de plua un tel
mouopoie de ce textile; quelle lot-
< au un droit dexpoitation et en
rgai t itrio'emeul le paiement aux
actiet'urs trangO'a Mai. aujour-
j'iiiii e i I >|i.mi i en pa.tie aux un
positions pou faire fonctionner r-
uul .eriiHui le. grande, usines du
Yo kshii-e et des mures cjiiits.
Lis liJbitin's des lies Rr.tann gttff
ont a se vtir di tissus de laine et
mai .tenir leur loi. aerca d'expor
a'ion de c* textile et de vtemen a
de laine, li i dj se procurer d au
trs matires premire, et ailtclea
qui leur mauque.it
Ll GiauJe Urctagti' dpend m
rcmcBt, ou a peu p. de ia m* iee
marchaai. poui .ou imnoriatio.i.
S m industrie est surtout b.ic .sur
|M produits importab es d: diverses
rg-oas du G'eba ass z loigics de
ses po.ta
Les faits rem^r^uabies par leur
co.npln.4ioi que |'at exposs plus
iiiu>, doiviai pjfte i-i !e:iuri l se
diTiud:r ; ronmeot il est pos>ib:e
i c- peuple d s'en ich r et di m*ia-
teair si puissaics cora nerciate ?
L\ ttpom i ;eit: qa:itioi va us
qu' la ra:iae d-; la coiJitu. c> i>.
qu: ai li (inil; lirctagie.
:i eit. U mmsmi duwtuboi
i* terre s-guri: an S!alenn:at h
po.ssiioa ue u Iscult de pouvo.r.
nus ej o ure la :uissia;e qui permit
Jfl;'.r comwrcult'uiHt dans l tendue
o it trouve ce combustible, Ecoao.ni
luemsut cette paimace n: peut
're expj.'tee ou iameaiiee;tUa eatrea
U c->ucurr:n:e ieditslr iiojJe d i po.iii o cette pai.it::
est lC]lie.
L'explicnioi de rimmo'.>il-.i t li-
tivede la puissaoce motrice t>ur-!l|
par la natu-e est d une gran L- n.-r
.ace iaJaitiieUt L ierv Mp*if|j
if s'tendii su: l'i*ca.rob.li. >.,
ch es d'eau, com-u lerca ww*ncr
(l uous sult de dire, q i; U 'ci.ut>
'i "ai ea:ot: enseign le o.o.J
de coud-ir.* !'*>c'.:i.it mtnjtJmlur*
par la t j ce mo'.nce cc cti^'.-sdau
une disti'.cj considrable et 1 bon
t
v-.

I
.~*
-
*t
.. .


L* 4\TN
Discours Monsieur Nouvelles Etrangres
Jules Rosemond j
16 Juin 1U1\, aux Cay s, par
Mlle Ultsecrtaire de l uvre
Mor.sieur le prsident,
l'Ait CABLE j
PrUuX ,/i txtnke de la Sot/,. R0ME. La chambre a repus sas]
nter.uaionule de Ccmfr*nett travaux, Mr Honorai, prsidant du|
'//-<-.' prononc, a la Soire du conseil, a lu la dclaration du nouj
Vf au cabinet il dclara que I oneu ai
tiou gnrale de la politique ne)
changerait pas- LT.alio lie p*r seai
engagements, restera loyalement H
dlea ses alliances et u ad* aun
Disigne pour porter U parole, li et travaillera l recoosiituLou'
au iein de celte runion d'lite pour d u ie Europe me Heure-
vous remercier et vous fliciter de U Le trait de Happai sera excut
bonne opinion que vous fai'e. de loyalemeut aana perdie de vue les
notre cit qui, dsormais, vous con intri et les sentiments i alina.
iidre comme un de ses bis adop Mr Booomi numra ensuite la srie
nia, l'prouve un lgit.me .eau deB projeis de rfoime conomique
ment de 6en et de joie i accomplir e! "n'Ilci/e; infMl *'JV U Sf!5
ia mission qui m'tsi dvolue. SAiW*J" l&BZt. "1 1
CROYEZ-LE,
POUR LES
ENFANTS,
n'y a rien de tel comme
qu
Je le fais, au nom des demoiselle*
et mme des dames d honneur ici pi
MPies, jusqu'elles se sont toutes
tciordes sur le choix de celle qui
idteipite leurs sentiments de sym
paihie il d'admiration, pour vous
qui tes un Ucteur puissau! du pro
mliorer le change- H co-iclut en fti
ssnt appel la pacification entiej
les bactions politique*, et affirma|
que le gouvernement maintiendrait j
loidre a.ricteinent et un partiale(
ment.
PARTS iy- La. gouvernement b i
tannique n'a pas encjre donn au
SHF.iVYjp
LesE-Dflis u ihrit e k nos
Succession Oel Rio
Kii et del science dans notre belle. Cu,ie rponse a la note fraoiill
mail combien m^hur,use pitrie lela'iv* la Haute S.lsie.
Lavre de la SocitU Internai nWate Le i^P*" dtt que suivant car
, r- r i tames informations, le rabiuet bn
de Confrences es irop lnm.neuse. ltnillMUe ae aurait nu'leiuenl diepos*
uop utile, trop tlamboyante. pour evoyer de8 renfoits en territoire
que Ion ne s'y dvoue tranche pibiscitaiie.raaia il ne verrait aucun
ment dans l'espoir de voir se trans iQConvnient 4 ce que lord dAbar
forint r, comme vous le proclam .: non a asocial la dmarcha que la
i bien, la mentalit haitienne. pir Krar.ee fit samedi dernier a 1a Wi
D.ctent des conditions
SaniQ-Docningo
/" troupes seront rappeles lorsqt
les insulaires auront prouv qu Ht
riniplissent les obligations-
le dveloppement des ides saines < t
la pratique des veitus civique et so
ciale. Avant longtemps, et i U plus
ti-ande gloire de la pense nationale,
loos venons, g ce a cotre opinia
ttet et notre dvouement, se r t
User des choses merveilleuses qui
contribueront i te ever de plus en
plus le p est g: d: noue jeune d
mocratie.
Cette' ne us serons toujours en
harmonie pour rcolter raille lau
riers, jouir de mille flici -, sur a
bemsirasse.
L'arnbarfaadVur d Italip.e'est rendu
hier la Wilheras'iasse et 'v attir
I at'eution di gouvernement alif-
nmileurla concen'ration de* for
cs existait la frontire de Haute
>i '* ('**.
P&HIS. Mr NiebnUa Murray Bot
te**, ut-uden. de I I' >iv s t d* Co
bi'ob'a, a t'ait une conf-irence la
tbfDbrt du conseil d la cour de
Cassation, but I dni Jeralie amn
cime- Il a voqu ira exprience?
drajcratiques de l'ancienne G ce
nuis ce'leg qui o it produites en
voie du bien que, seule?, arptntra
Us personnalits qui |> fi t leur France depuis 1789.
_...: !" i.. .J1 J. .... a- . ^n Amrique dtil.les expriences
a nu'it faites dans i n orange m
lang-4 de races ; aussi ch que fois
pays et leur iace. par un de oi
rel, une conduite C/tre;te. une loi
vive une conscience gnreuse et
clairvoyante*
Recevi/. donc. Mr le prsident, au
nom de la section fminine, 1e t nom
mages et les encouragements que
vous mritez i car le clairon de la
leconnaissaii-e nationale que
;onn timide*, tt les plus sceptiques.
Huneur et gloire
sieur le prsident.
vous Mon
M \< ieBOSIt
Les Cours
Au mois de Dcembre de l'.noe
dernire, les directeurs du Courier
Haitien* avaien; t appe's au T -
buial Correctio inel. pour d it d ou
trage envers le Prsident de la Rjj-
WASHINQTON, vendredi, U. bli ulimatuin bienveillant vien d'tre D.al de lfe Instance de ce re>sott,
envoy au peuple de.Sanlo-Domingo s'tait d*cUr incomptent pour s-a-
C'est sous la forme dune proclame luer sur ua dlit pjlitiq ie commis
t-oajqaa le DjpArte.nn d Etat a parla voie de la presse, sans l'ut'l
charg la Lgation des Ktats-L'ms tance du |u*y, s-loi la tcle iy de
Sar.ioDoramgo de rendre publique ia Constitu ion La dcisioi
au i drj dissiper tout
La vente des meubles qn ^
et couttat
eit renvoye une date ultrieur.
! avoir lieu demain
21 uillet (-mm
lyee a une date '
fte 23 luillet /92t
Chtrles BOUGHEREMJ
Bt malentendu qui en |p e, fut
pourrait exister relative-uni t aux rS- biIi a*
condi'ion-j sous leiquellea le* trou
pet am^ncaities aeiont reires.
attaqar
ingnue rt le S:c-
la lus i:e s: poar
vut en Cassation.
Le Clouvern^me' t des Etats LT va Par un an ae la Cour Supm
se trouva dfna la si'ua'io i d'u" rendu avait h er aoscoofri esCois
Prochain Concert
L concert de 1 Ecole de Masiqu
Stuveur Paubeit est annonc po*
les premiers jou s du mois
chain Les cartes sont en v
Je. ce jour, ch- /. Mlle Fanbrrt ti
f ce du < Nouvelliste et i Gos
Varits. Pris : a et ] gordsi*
ptt.
Dcs
qu'un d ffrent s'lve en Europe,
il 88 rpercuta orofondment en
Amrique- L-coifrencier a mo -tr
que a gueire u repproch lea Etits
L'ois de l'Europe etilexohqie par
U diversit dea race-i. formant les
voul Eta's Unis, la lenteur qu mise l'A
mrique comprendre que la r-er
nire guerre tait une agression
'contre le droit dea gens quand l'Ai
If-magna fiula le sil de la B^lg q e.
Lorsque les amiicaina ont vu les
I ru ns succder en ruines, les des
Itruc'hns systmatiques s'aiouteraui
'destructions, us ont compris que la
,bru'e tatl dachaioe dans le monde
i et qu il fallait I arr er. Mr Butler
I termina ainaij; Lu mme esprit d-
PARlSi,0,2i. Rente } op 5e 421(2 Mcrilce qui mena l Amrique aux
btctiirg 4^.37 '.cts des allis l'f conduirait ancorr-
Dollar 12 91 ai lea mmes questions ie posaient
NEVV-YORkI Franc 1287 (une nouvelle fois devant le monde.
St-rlit* to I MCroise'.admiDistrateurdu collge
r de France, lemercia chaleureust
principale soitru d'nergie utilise main ,Qent Mr Huiler i)i nomb-ensea per
ittOtj par l homme, ce' n est que sonvo sonnaille aimstaieut la coLf
lame, et par suite la chert du tttHhporti
tjiii rendent sa Puissance immobile relu
Uvement i le concurrence industrielle.]
Il est toutefois vident qut le
charbon de tetre peut re trans
port d'un po t britannique i des
rgipns ti loigne et U'ilis dans
ces rgions exactement comme en C Honlement d I, Crimx si jn du
ul endioit distant seulement de quel C?,';' '\\,b;u. ;.?".ntl.0O.ar ,e V*
ques centaines de mtres de son or- nM ja,,U WJW dlx ,,Mr" du
gine. Mais les tra.s notmes de trans Con,Pi, dElal ,., A Guillaume
poii empchent les fabricants da ces Tribunal E mn Heanvoir
lgions loignes de vendre leurs parquet Clamer 1 Dominique
produit au mme prix que ceux o Commuia S Antoine Sorav
se tiouve le charbon de terre. Ce| >'iesa< >.e Ma in
101 pie fait est justement la racine Syndicat des ag nt
il < C!:ange Hen Paubart
Ordre: dea av icitf Latio Joseph
Commerce Vicor Mngo*
Ibotaira E loua d Mnol
personne qui a assum uns tutoie
qui, aprs avoir donn l'ducalioc
premire, impose des qouditjoi.4
our 1 manoipaiioo et vaut s'asa :-
er que ces condi iona seront ob-
serves,
li pourra t a-river qie la tnto
n ait pas I assurance que ces cond
ions seront rempli**.
Tells est la situation dans lauelU
e trouve la Gouverne uent des Eta s lourna'jies.
Unis:
Durant l'occupa ion, lea EtttrUn'l
ont cinstruit dt> coles, des roates,
ralis d autre rformes et ngoce
un emprunt mihimum de 2500,U U
dotais pour complter des m i
11 iona au ij-'in'tL-e du peuple do-
minicain-
Avant d'vacusr le territoire de U
Hpubhqie, le Gouvernement dos
tant V'.tux et C4111 lue oit t ree
voy. par devant 1- Tr binai Cor
reJomel sans assutioi lu |a Cet an donn h u ade.com
mentaires d vers de jurisco.imltei tl
d'hommes de loi en gnral. Noi
Est fn-Vl ce matin Fernand Pnf\
ton qui tait employ l'Admit
tion pnncipa'e depuis plus d: :;
ans.
Cj idalances i sa famille.
tchironsd: donner que'q i-s oji
niois sur cer vnement impmtan
qui touche d: p i le mo-de dis
Lea exauen*
VEcole dt Droit
H.er
ferme
mens
mitia, i o;ze hears. s'es
la b:ssioq odiaaire deia
_ n-:o i ^uioitle d- Droit
Siatt-U .is tient re abOlomeot Treiti tudiais sur 28 oit russ
sur que les obligations quil a imtj eQ lre an \. ... *, zl 1
ses soient remplies avec! soin. an^!Q,ii- df'x neuf *****
Sina une telle assurance les a Ma / J, ?. U0lsl Bl *a
tinea resterons dans l'Ile et la Gju D ous P110-"1!* aec plaisir leur
verntmmt M b ire continuera
noms et nous ooji as,o;ioas aux
Revue
des Deux Monde*
15, rue de rbniversiti, Paris
SOMMAlKb l)K L\ LIVR\1SUN DU
15 1UIN 1921
L'. chemin du Salut. H nri Ln Gaudias. ynu partie. Je l'Acd h
Samt-Denis dit ALI G M.:h
Souv^nvs du S cond
viimulu k de l'Em
perenr. Us 'lui'en \
Moscou Lu retraite
de Russie Saint De lis 1'
Silhouettes co le-up?
raines. Ai Louis
\i:rtranJ F
Jharles de Foicauld. Rea
IV Les blesiis de lahii. de Acl.fr
La rforme de l'Ensei
li a t expi q i q le U Proclama compliment e smliuts qu'lgim jguement IL Le recrute
tion n,est pu qn-i rponse la re-
C'til-3 pro estation fai.e par tes l)o
mioicains contre lea conditions d 0-
vacuatipn, mais qu'elle est faite auq
plument p ur empcher toute crd
voque &nr la aituatioii.
(NewYotk Evening Telegram, ill
Jjid 1021.;
rene.
mm
Ituiilemeiil
Se
ai
de l'industr.e et du Commerce de
puif le commenctm-n' du vingtime
Si:le.I< explique pourquoi quelques
atiois sont puissantes industrielle-!
ment tacdis lucd'auires ont relative :
me*v pet'te il aignihe aussi, qu une)
U .r ce peut pa-, en tspottaot du
Chanon de terre, cocfhjei etec*
tivement i la grandeur jndus'clle
d'une aut e Dation. Ainsi la G an
de ti eUgoe ne pourrait taire i s<
colonie, la lamaiqur.un grand .entre
inJustiiel uniquement eu y transpor
tant sou charbon de terre. Et, via
ver.-1, aucune colonie britannique.
ros'cJant du charbon de terre, ne
pourrait aider la mre patrie, si elle
\euait i manquer de cette force in
riiutritUt,
!. R. CHENET
{A Suivre)
Port gu P ..*, *1 juijlet lyil
FOREIGN SERVICES
U sien m r tkKK KLRiO a laistt
Htm Yorl; U 15 du courant pour
Port au l'riuce directement et est alten
du von le !?? a il laimera U mme
lour pour S eu/ \orl; o il arrivera le
vt Aot via lny ton et l Colombie
Lescliirrjeur* sont aviss que lee
permis d embarquement pour Sem \ork
ou l liuropn vie Sew \ork seront dfU
ifflj sur demande fade cet office.
l'.rtau l'rinee, le t Juillet 19J1.
A' b CLKUEMS,
Aqenl Gnral
meni kur firent Mes Loiiis Boroo,!'^' de llite. R-yornad Thitij
duecteur de l'fi;ole, Fabius DdviellajLe Grand Coati.-IV
et Louis Morpeau. sou-iasrecteu<'S.|l-? Roi de Palagn* Djc de UTartl
l e Anne |SouvenirsdeNlus:queetde
Damarsais cjuime, vj. Leroy, H. MusiciensIII. Camille Bellu|l
Larg*1, M. Mo tj n, Pa-quier. Alerte,iCommenl s'est f*i-c
Hermanu Beoj.uiio, C. Li-ge, Di j' France Jacques Chevalin
vetso.i, Clermjtit, Bateau, Miu ice Revue S.ientiflque.
Eiie. i biouvcaux horizons en
ame A.mnCf.
V!y ThCbiud, D.i.mnique
! SidfC'Ui
Charles NjrdmiM,
Uyp Kevue d amatique:
po'ite. H. Cass u M. Beiuvoii, \,'CMpdre, Trots bons R-*-D't*
B:auvoir, | M. bon n, E ^-ariur, [amis, La Dauphine. de lAcd.fr*
Barthlmy, E Couur.', G.\ogust
W. St Louis, K V.au. P. r.uby, |
S. Roc, E. Trou lo-, Sirason.
3m Avne
L. Rameau, F srn, F Bjj;h
'eau, Y Viird, E. lanvic, Vilgrain.
H Lamy, M. Buo-, A lmo:e:t
Ddbeau
HASCO
Ajnti que nous le faisions pr
'Oi tt ..fitriaine dern."*, c est |(
gioup: L'iiou qa> 1 fait l'acquis I on
de la HASCO, de I liclairag^ Elutii
que, du Wharf et de la P. C S.
Il y a lieu de se rjouir, de cette
nouvelle qui va rassurer tous ceux
qui sont en relations avec les chefs
des diffrentes entreprises. M. Ehott
est trs sympathiquement connu ici
*-
et on fonde les plus grands espoirs! le frsfr.' avis comme tenant
kur U nouvelle administration. la visiUi idL^otUwn.
L'Expo n ioi anniiille de$ tra-
vaux des lves aura les dimanch
24 et lundi 25 Juillet ; i'eapti
tion de ptisserie aura lieu diman
che seulement.
Le public est pri de considrer
heu
\ VEcole du
Btiment
Les fx.mens snx Ecole de Bf
ment et Iid. uel ont commenc
hur.Les 'ves inscits i ce, a b' menl de cra 01 p'ut rcent sont
au nombre du nnquantaine.
Nous 1 ur sochai'ons du suc'
Chronique de la
q air ziine. llisloi Raymond Porto*
re Politique de l ^J*
PRIX DE L'ABONNFMBNI
Un an Six mott T*
sJ
8a ir.
Paris, Seine,
Scine-et-Uise
Oepaitkmkhts, ,,
et Colonies l-rauaises tS6 (t. 4i > Ji "1T
liTtANH 9* fr. *7. '.. Hj'lil
Lu abonmimnif
chiqu mois
frixdu Nuiuci-o. 4
,,! Ir.
4fr*
t
pailmt du Ht
( ,0- brmm*- f "*?

CneLas
iib ie p*ovuo
Un des pivenu de 1' il,ire di'e
des Trio 5, Felip? Cuebas, a t
m,s ei libert p ovisoir sous eau ;
lion, d'apis dcision Ju Ti tana']
d Appel d-? Port au-Prince aonn'int'
l'oidoiaauc: du Juge Leicouflaif.
Avi*
Du-anl mon absence,. Hf *
LopolJ Diminiqm el Mr W
Fner auront la direelioo de
M/s-m de commerce et eiga***
cpllecijeuientpj sparment
ra'UMi soci le par proura-.otj:
P.rtau Pjince.i^iu'UeltW
l. Pp.HErza^Ef((J0U(
Varits
VENDREDI
A l'occasion d*s vac"^* <
Les deux Q*%*
Entre .* *m
i- m ..-*
ioCNt


LE MATJN
(oorenalion avec des Huptncbilistes vous ro vaincia de ce i.u;
eobile se uouve toajoa s en bou f> at de servie*, mme d ma des
m difficile?, C'st bien l U rputation muit elle jouit paitom. l.a
dito l'ut C'pi'ee ceti r< puiaticn eu ve'tu del sclidt du ea
tfico.
Qaracicrisliqu s d'importance
eiUfljcmei.t robuste et ri-
bu*ateui n nui do deux din
de rg'ajte.
|ssage sou pression, con
Huile direc eiLent aux pa
irayage de fonctionnement
pMile rglable (permettant
spr la longueur).
do ri)' K^rner i de vi'eas
fonctionne courts coupp
Htrmeniem t'ai Lie.
RftUOita denii-ellip'iqup, extra
ionu-j; u.., es en vanadium onroni
Direct on du type dit demi iir
er ble. d conatruc ion tomate.
Culasse de moteur dmontable,
ptiii.p tm d- meuler les aoupipea
et d'enlever le d; ot de catbone
vee fa ili'
Tonneau et a.mparlim ut avant
extrmement spacieux.
Equipement complet, e i mat
riaux de premier chMX
lai ce paya une rfgon diaponib'e trs avactageuse p mr If a
DOJiserions heureux de recevoir des maisons srieus-H et soi
idemander concernant cette repiaeotation-
Hupmobi
IJPP MOTOR CAR CORPORATION DETROIT
E. U.dA
ii'S!fJ(li.9rapht^"< Codet employa
HUPP DEIROi Li( b*r A B- r. 5e ,diion
I__________ tWESTERN UNION
La Royal Bank of Canada
A le p'a-'.-ir de porter la connaissance do rliemV ei du publie eu gnrai qu'elle tient leur
disposition, partir de cette date, pour
le dpt des titr s de propritr.papier* de famille,
bij 'Map, objets prcieux, etc.
Des coffre forts d la dernire perfection renfermantes
cashns de trois dimensions diffrentes.
Ces casiers, ing nieusen.eni d.sposs et ton' tait indpendants les uns des autres, contiennent
I intrieur de la nemire porte oes tiroirs ferms et sont absolument inviohb'es Bien qui icom-
nusiibles, us sont retlf- rms dais le Caveau Je la Banque o ils se trouvent l'abri de tou* risjues.
Ils reprsn 1 jst le d inier mot des prozrs raliss en ce genre et constituent pjur leurs locataires une
garantie ibsolueciraut in l*s les conditions de scurit et de c>mmodtl dsirables, I/o i ne saurait
rien recommandai de m'eu\ tous ceux qui sont s ta re^ierchs d'ui lieu sr, l'abrijd toute ven-
tu'lii ftcheuteei de loua riiquea pour leuis cbieis pr-ieux.
Pour les condi'ions de location, s'adresser
La Royal bank of canada
___ Portau Pr in se
Noire Caisse d'pargne
I Aous profilons d cette occasion po%r rappeler la
population la ncessit d'pargner.
Par cfs b\u s d'incendie o chacun se trouve expos perdre eo un u atan' \ frit! de tou'a soi
eos-enre, l'on re s jurait mieux faire Que -t co Pur la tinaes d Eoa -g le de la Ht) Y AL B*NK Olf
CANADA le u ont ni de ses conomies et toat l'argent qu'il scra:t dangereux de jnnler chez soi.
L'argent dpot
La Caisse d'Epargne del Royal Bank oi Canada
) apporte tr.>is pour cent (;{ oio) diiierts p*r an sans aucuns
M|eues piur les dposants rt constitue ua plaeinent de premier
r.odret de toute scurit.
IVrt ; u P iuce. liai i, le t H' Juin I92I.
Filtres Eau
En pieire naturelle sans
bougie
l II ne f^ut pas confondre
l-s VilirtBJen piene na uielle avec^
les r litres bougie.
Lfs premiers sont moins compiqus, plus faciles
ne loyer et par nmquent plus durahhs que les
[derniers.
En rente chez
HENRY ST RK
Hue du Quai, en lace de la Gare.
A louer
Trs btrros maison au baut d'
Tur^esu Relie vu fur la mr, |h
vil e tt lea t mirons, beaucoup d'eau
^adresser au bureau du journal
Pharmacie Centrale
Produits de toute fraicheut- Excution prompte et soigne des
crdonnanc.es Spcialits fou.' \uutes les malidies-
Ccnfortable houRe on the he gbu ClliP'A P/IJi / K Ali.JTll.fi
cf Turgeau.-Splendtd virtfon ihr) ^*tlV* MTU,U,h U% /lUrcA/CEU-
baibor, fie town and tbe aurrou.-; i A awgle des rues du Ma dinga. Heinty water- N'oubliez i as que les ijens chics s'approvisionnent chizPaul E. ^uxii
_ i par iteamer A D V 4 A'CJE
^olarine en barrique et en bidons
L Preetzmann Aggerholm,
MLn&PATICA
* Victor Gentil
40opt sjcial paur V*n.
Panama Railroad Stamship Line.
Service de fret et de passagers
l\ew-York Hati
Port-au-Prince, le 1er Septembre 1920
Prtant expditions direC.es p ur l'Anglelerre et l'Europe et vice-versa. Connexion de
L'a'raux New York. I e ptui rapide et W o'us direct service de et pour l'Kuroie. Adresse
jA. K. Palarron, General Frfi h' Aa^nl, li, Ststs Street, New York City. fret payable
let.ftination l'exception du Miel i
| Un dpart par gemainede Nev York direcletnent pour Port pu Priuceet un au're par
jmos pour tous les ports d'Ilai i. Seulement p-s-age de premire classe. Les s'ivat.i.s
;font tios agents dans les principaux pors d Europe et d' ugl ferre :
nnyleterre. Ecoxse <'t trawe :
MM. G. IV. Shelden tf Co, 17, James Sir cet. U ver-
pool, Emjlnd
t'openhayue, Danemark .
MM. A.E Gnes Italie :
MM- Henri Coe # Cteriei, Piam* 15 Cnes Italie
Christiania Norvge :
International Speditions&elskap, ('hristianii.
Uumbuury Allemagne: H. Voyemunn, Hambourg.
Gothenbourg Sude :
ftodih Express, Gothenbourg
Le service de Panama Lne er.t.-e New Yo k et Hiiti, ta vu^ des arrangements qui se sont tit
sera d'une utilit considrable, et est la voie U plus rapide pir laquelle vos marcbinJis-s psuvta*
1 tre expdies
les co -naissemert* couvant trt pour New York ave: option? de livaison soit t andrre
le Hine, Uordraui eu Anvers seront livr
0. B. THOMPSON, 4Sirs,

'^t
I
.,-Jm.'"'
., J&


LB MAI IN

.1
Vaillant A gents gnraux pour Haiti
1720, Hue du Magasin de l'Etat
I ibrairie du i MU lia !
Vieocect d'ar;i/r ! covragaa]
rulwota A ic 2o ( Uf gourde vingt
itt.tiVUi )
ANDRE TH IL RI ET Ufortona
ii.-vi n:u-, La Peine Dernire, Marte
Mbdutui- le Gu gnou, Fleur de Ni
it.Aul'aibdis ut-o lv laiila Htiue des
bol, L Au.uni s a Eslve, Madaue
Ht 11^ loi p. b.i n ne L<. inb.rd JCBOW
< vu me baibea.
JEAN MuhEl'lN Madame An
die, Hia\e* gens, Miaaika, Caarn e
ALHloNbE DAUDET Le peut
Chou, l'on Taiaecoo, Tartaiin de
Isiteifo, Robert Helcud, Rose et
Nirreiu, b.j bo TartBiio, Cur Ira
Al pi .
IAULBOURCET- L'atl pio
fi r dt-, 1,'enver de dcor
M AH. KL PREVOST La princp**e
u'Eimiugt, Coueice I ; ure, lea
il mi vieigea.le Domino jaun\Le M
din ect Ckooibetin le Scorpion.
CLAUDE FARREBI. Fuin^e
d'i pu h, llMi.iiuKii ! Daz Jet i.i
ri'le lux tep hifct.hes de marin,
L(8 ciulief.Lhuinrne qnl n8aain
UIARLES HENRY HIRSH. L'i
rbeteenx de aehte,La MAX ei ALEX. FISHER- Larra. i
de U parit Dudoip, L inconduite rt*
Lucie, Monatcar faitempiou, L
Dame lu a blonde, Camembert sur
dritq.
Des cuvrrgc de *
l'a ni Ad m, Michel Corday, Emi'e
A)h', Eduioud de (ioiionn. L Daudet Lotie de Ht but Julen Cld
llrr, l'8ul tt Maigcen te, Alfred
C pua, Lotis de H. bei i. Jean D.cmd
eic
lfpfemfux CIGARES Cnfcalletcs
1-J goudea-lea loo-
En vente au Dt'pot de la Distillent
Noos larptious a eoa cliente qu'en
iait t. u de la beiase des t lec ola noi s
nnnUrona le pnx de 0 goincc
i oui totra ibum Soif il.
j D1STILLEBIE DU S3LE1L
21o hue dt'H Cesara
La Petite maison
1637, Bue du Centre
V.eut de recevoir m rs jobs flacons de cristal
Eora tient e Emi de olotjne
G I et G 350
Suave F au dentifrice
(. 2> -J.M -MO,5,00
S e'ci li pour enfin's Troi sseani, |j.ysre*l-B plus \Al s (0J
ni ures rie la pice les damiers modles
Prie trs modrs
il
] BAZ\K METROPOLITAIN
Maison de confiance
Angle t/<8 Hues du Peuple Dams Destowhes
Port-au-Pi ince (Hti i)
Savez-vous que le prix des biscuit* a baiss ?
Un achat s, rial nous permet d'ef/nr en Biscuits franais, extra fins, au prix
exceptionnellement bas de or or 0JO la Uvre.
Varits
l'ave'a mitres glact'a
Abiicointa
Marie
Dtttcrt ir.fdit
liouquet d* Fiance
Emblmes lleuria
Oaltltaa
c wlarge gala
Biacuita Royal Luucb d la National H acuit i'*o
'
j- u en fcib'anc. maintenant, la boite or OMJ
Uo etock traie rie b.acuita de !a National liiacuita Go : Fig N'srtOOf, Tckece,
Tean, Royal Loccb et Vinill, le paqoti or O.-i
Auaai
Cigare
Coi nie bon
L.llJU ju* tiaM.il*
Macaroni al| Inbei^ue r. -.l. 0,45 maint.
Extraite piut pour gaeaux. aorbtt*. eic. .*' foria: Anaud'*. fraisa*, rranbv*, ananas
citioua, orai'g.a, le bjaieilie (Lj .- /. r4rfLdri util 0,4i natenant 0 >
h'oubHi* pas
i
Savon l'alu olive e pain cr 0 10
LrtBC '- m 1, la boi u 10
(JlOk* noir, U buuieitle i.>
b anc |j
>vuib \\illiaui, le pain rz
-MVull l.dl^d.m 4. i-
Eitiait a h \ni.iiiv, i oucj lU
Hire amein-it.o, u bjuieilie lu
1 ommea acbea, la livre 11
l'utted lUiem. le boue 1U
Cream ot Wneat, U boite 'M
l'.r.e dAnciuie. le bocal Jfi
Poudre d ti^ure biauctie et Kidiel, la boite M
1 OiiiS de LEIPZIG
Foire gnrale el Foire lechniqJ
Du t At au S Septembre !'.?l .Du 5 au M Mrs 1922.
Lu pim giando toire du Continent europen pour les ckmn
intcnuPomiux de toutes tories de marchandises el de produits.
De la ilus haute irportinee, tant peur les ex/ osants Que pw
les acheteurs.
Elle mrite le litre dt :
March Ginvral du Commerce
International
Pour tous rensigncnur ts supplmentaires, s'adresser h
Lcyution du Reich Allcman^
et ta
Vltssiaiiu fier dio Mnste.-aiessen in Leip
(Oflhe des Foires de Leiprg _____
Imprial Life lnsuranci
Company o Canada
Par d^ lgfts vtrse.Tnil s annuel ,^ous [ouvez assurer voire L
L'Imprial I ije assurance Compaitj
o/ i a**ada
XoutJs sor'fi d'avaubis: paiement de dviUmde. m e|>
tous les 5irs. lesquels div dendes rapporiein Oo'o d'imei.s
mDi aors iroi noi, ob'en i n o*un eiupr.m slevanl jusquV v4i
du ruoriuit th lapai.ee etc, S)Ut gaini par le (xouverm
Canadien-
Pour plus ample* renseignements, adres ez vous
Brandi $ Co
KeprbenUiLts pour Haiti
Rue Courbe, 2l?
Grand Htel de Fraucj
P. P. l'TRIZl, propritaire
Vannent d'arriver pur le dernicj
paquebot franais
lins de Bordeaux
Rouge 5,00 g I.
Blanc ,'rJl0 ^
D s vins lins p .r Cii se t >p ijou s le li.ne .x v n d JCAP lOB
V':Ute en yros el en dtud a prix de*
raisonnables,
Annexe des
Caves de Bordeaux
E UEHEIX, Propritaire. j
Attendu tu .r redi ou jeudi par le s eatner COLO^l '
Du burre 'rais, Hiarculeri da la maisoi traoiise Vf**
lfuivea e un jj-aid assonimuu de provisions fwui'-'
De h rance pw 11 N'S. Matons les prji** uk irm i*.iuliq>A# ,WJ|I<*I:
^irop lleni jr abme Desjhlans. vin Uscliieai. Liai >mm| ^-i
que.gran.i.H.io ,E xir de Virginie iV/ritial.SjlulOi ra"y
Aiuojoi I unie Stmal rfidy, Goudroa Gu/ot, Via d9 1
(JuicaUrg hi UroJonal, (ilob'o, Pagol, el:, etc.
i'r x 4*fi ni hule concurrence ("ros et dtail cne*
f~anck J. Martin
Rus l'.v i -, en jac- de la Uhc-e Port-att PrW*
^ E II M 0 L T H
d I IV / I IV il 4''l MATTE1S .,
\J l HA \ L\ U Agent gnral pour B*'

i "
>C'.


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM