<%BANNER%>







PAGE 1

LE.MA'fiN Ojft taiio FOREIGN SERVICES L sjfttm r MJTfP BLiO a lai**' Sw Yurl. le 15 riu courant pou /'or< aii fVfwe* airertcment et est mien du vers le 29 %  il lairsera U mme lur pour >ew York ni 1/ arrivera 'e $ Aot via Kingston York seront dili vrs sur demande laite c<-t o/fh'e. fort au Prince, le iij Juillet 1081. ti r. CLBUES1S, Atjent Gnral lhu](|(incnt d'adresse Mr \:lliBm H irtl* y, nnouca se* rlinits que soi '*r de 'ailleu' u est LIDH OU po Itil SI Jo'Afii, niaiLien la rue des Csars No 9 13, er lace Simcnt i IMA^A^L 11*' F-: -va I' S <.:Ja'oris les rrodis pharmaceutiques suivt^l J,t l • JJI IO UU !aLe K rn.l II .co-.Elixir de Virginie/VvrJhal.SoluUooPaulaS Company of Canada qi Ai nioiol Int'ioe Smal Midy. Goudron Gu/ot, Vin de Noum tiii a biro h firodoDil, filob'o', Pagol, elr, etc. Pr x dfi ml toute coucuiren^e — Cros et dtail che h*-anck J. Martin Bue Pavai, en face de la Glacire Port-au Prince. Par ni pspcs fiHL r tB1 ^ r tA !>J 1? CAA..! tous les 5ais, lesquels div u'eml-s rap;.<.rleni Co'o d'inii.'-H iar l I "1 il ( 1 < y l ^ f ^ 1 OllPllf 1 %  ri-aprs lroifns,ob'en.i'nuunemprun s'Alevani iusqu';. v.io|.. c tl %  ^•^ %  ^ • ^^jvmiuu A nqlfi des Hues Roua # cft Centre 2 MEDAILLES ITARGENT EXPOSITION DE BRUXELLES 1910 Drogueries, Suciilils Cki-muues et harmaceutiques. Produits franais et amricains. P.paralion r'e 'oues ampoules mdicamenteuses stri'isci et njectuLes.'pciali es: Sr-'m n&vros'mque SIMPLE et KERUGINIUX IODHYDRAGYRE Srum de MORARP, remplaant les Paqiets recaiili in Je K r-ier YLY*NIE. D( f s laire dll PnEVENTYL R(prsentant dis Laboratoires 1EBIL 1 /'*//*/>l*ll* ^ ern eat ae ''fl ue ~~ Con'ae alec'iont 1.*** yCf i •# f' g^s ro ioies inales et cutanes. SP'cilique de la LONSTIPA'OI IS(]L du montant ili |ia poici. etc, sont garants par le Gouvernement Canadien: Pour r\v. Pue Courte 25/7 %  o er Varits "*---- %  Pharmacie Centrale Produits de toute traichmt. Iticulion prompte et mgnt du ordonnances — Spcialls pou: \outes ies maladiesGrand Ifolel de France Vin de Madre Vin d5 Mal^ga Ee*u d Tichy ( CVsiin Veni'ouih iXoillv Prat Vins liti de Cordeaux %  LM fxatrens de fia d'tudes se fOOdsifCI clvMJSBM commerces lur di drroirr 1 I^spe. ton Scoai e on d .nr* 1 1rs rsulats sumnts : RatTOt Q0B: Louverlure A'cinJor Flil Btktr, Flix Bayird, I aica.f Beiradin, Soub'ran Bo horrmr,Lu do\ic Bourand, O^i'o^ ( a' ; mir lu les Corvirgton, Wf't'n Dauphin Aoioiop Du o t. Fiank Icistoi. Eodolpk* Holly. Bich-id Lip^'lt ET maruet Kfbrrau, i\1r< Ltao'tttd Maurice Liauia d. GtO'gf M'thor, Flix Nrett-, /%diien r.e.p louis fttl Pre-soi Ch |li9 Re he r Pff nand Pierre louis, Heiminn R y tnood, twtph Rnlique, Mauiici Salomon, Ren Slonor, M x Se j uro. Raoul SI I , Piiatce T*lsaaqur, E ie Villard FaiLO80PHiE : tue Mort-asse. Paul Pressoir, Ren eaniy, Harry Tp perbauer, Resner Si Louis, L^or lourdan. Amt'd S'rron. Maral H rard, Maurice ( hrlmeis. Ducass Jumelle, Harrann Hiprclye Ont droit i la mention S:iences Harry Tippeobauer et Lon |our dan. Nos compliments aux laurals. Ncrologie Vient de iriOur : r Mme Vve Durc^ Armn d, mre du Dr Flix Armand, feu Liiruil-nire Denis t grand'n ie de rotre ami Lync D.*uis.— Lts funrailles auront lieu demain aprs%  idr Cor.Jo'acces aux familles prouves. „_„_.,____^_^ OXJA. 3PAI2B1 :..r.: IRi.VfS r Oit US 'I JEUNES CE-1S .. riilSI. JU *liit, m BtXMlUH ; m Mi diia 0.nat^ FranaiM Jt' t.r.ufun.St 9mh •\A.).eeet lf) %  J *J ivg i .mit l'N FRANC u ManJi NOUV ALBUM • CATALOQUe DE lt-'.' asjn un< fiaVHMi ain^mtt) Turv, 1 m*. -4*11*-/". %  •!•• UJ .-(.(* ortfi, Prof •; UeroNn dt le /*•. ..u Chclor, lt> FiBvroi,i)mir/nf j el Djrsarjtwrioa i " T'a y cbmnda. IVL r-OUR i.l.v. CCLONill DKocjfiu:., in M omsTMi f.';•' TAi ITG.' v .-., v ... -• r.Lr.ir3cr9S %  •; %  • ^ !•: %  : iy. :\ .. .'UR9 %  r*.'.< i v JlucOt, i :•/.,, %  arhrts. • • -•:. v i:ICI, :.:il


PAGE 1

QuJfiuno uin* llti 4401 Port'ta Prince Huti Lundi 18 Jurlltt VJ2\ 0Iiii.CT£UR-FKOPRJiLAlRt k Qment-M A GLOIRE LE NUMERO jjfl CBNTiyiS Quotidien Le respeet du pass doit s'incliner devant le respect de l'avenir, comme la vieillesse s'incline devant l'enfance. Robert de FLERS REDACTION; Hoe Amricaine No, IX* — %  ,-i NU I -nm. I %  ^" %  I" I. 1 — VULGARISATION SCIENTIFIQUE | Ui komme pane devant une mem htm qui v,b,e au son de sa voix m paroles sfovo.ent aux quatre corn, du onde Au mme SS. J. ?E! sec0Dd ' d 'autres hom m-s, dissmines dans 0U ies les r g0Jduglcb^u F eir4uae U r r &f •itoivenletsansdiJcuIlsS eor auseinde, nuages. bm*Z tau les profondeurs de la erre ~ Jeteur, au milieu de. Mots • m lev., entendent en mm• F celte vo x ioiutaiae. S • SS e ,e ra a la porte dr afu. xv: t s peaux suaient vaot au p'i'deut Milierand l'OCCai sortis de chique fer tre et la France sion de la fte nationale %  Eo ce Saurait eu une f e de phi*, jour, o voui commmorrz l'iod* Dcrivant l'en'housiasme de la for pendance de la Franqe, je vous Iraas.k.lcs journaux disent que M HerricL mets M. ie Pisident, mes saluta |fu rour ainsi -lire pon jusqu' sor Commission de con\ trle du Retrait rJ?. *? P "' e l U eD f et NoKi oas v ue oou > ch Noire larynx et notre bourbeap orcep .on m que 1 au est lastique c'est donc . f elle l ,ici, 1 uil %  %  -nel on. Les ondes sonores issues de ' ttoche qui parle ne se propagent P' tantanmem. mais bien vec '4 Tttsse du son, variable suivant le Wtai. Dan. l'air, elles ne vont p., "ttvrtepuisqu'ellesimarchent.iunt Sn." ej 5 œlres P" econde i '..eaula vi.ess-du son est plus SMMteblt soit de i S oo menviro. S. TOlt ia -m-diatement que si E V" d eoi er la voix humaine infini"'*' 6 ac ore d'une manire ntnieia sphre d'act.onmgapbo 2,f "'"s ? une rav difti ; %  '" *•sirait canmoinr : le! raesmis^ocs seraient extrmement n! P Ur lo km les odei ,,"5 "ce ; pour 10 000 km. il JJM/sit 5 heurts / Mais cet oastach %  W pas le seuJ ; il en est un au re ^ %  "••eLbe celui l : l'amortis* eat rapide des ondes sonores... A X 0 Œ, s d '?*en de plus simple II sutjeirec uer la transmission non plus 3J S l'wr, flu.de. mou et compre le ma,$ dans ,,,he '. ""e l iSn i p Innei2t naisiance les vibrs l#r. • m,neu,es tl ,es oscillations ecwiques. Du coup, nous viton der cbsUcl e signals lenteur d# n* ,llOD (t amortissement tapi i;'lu^ ^ ,1 '''-e de la lumire ou J lectricit, sa :ur, la vitesse d. anslstiouf 3 50,000 km. i la secon j e ) e-t un million de fois plus g an Ds qu'on tut connaissance de. gemiers usais de tlgraphie de "'cou!, on proposa de divers cts Mysimes de tlphonie sans il "{ %  • %  i sur le mme principe. 11 JjMit. en tlaorir, de substituer Haies d'oedes amoi l ies, vriiaP* coups de canon, des onde eiJeao M. Talamaa i t mis eo eut U faillite p-r jugement en date du 10 juin 1021. et dpose Jan la ruai an d'arrt de cet'e ville. Puis, une %  *••• amicales et je suis I interprte I artomobile. ls vo'eal encore dam plainte en banqueroute frauduleuse de s sentiment de mes concitoyens, 1enera ce soir au prsident mZTmm^'BAV^^ '" * *5E? £ U questoa 3e la Rpub iqot. SSS&fS fri pou^farl* m?&+" ?* %  %  W*! saQs ; M ^.lerand areu cet aprs m^d[ rserves des gouvememeu' chinois • audience olfi:.elle Mr Hernck qui %  a remis ses lettres de crance. nant la pres*e iosis'e sur le se'-tf mouvant de Mr Biiaod serrant M H rrick d m J ses bras et l'emb'a^sanl sur les deux j >oes en exprimant etnai le sentiment profoad de la na t on qui veut en ctiaqu circoostsnee sa dette sans preten jrE VOJ ur ,!proh.ne irlandais En q littant Dow rV?ee^lwrffi Tsv E personnelle | df|i p riia en C e escort d'm ca Utaiftmi, de Talera dclara qnil N30. renseignerons no. mm*mtt*Lm^VLlEJ?tt U honneur-. .'V aurait pont d autre readei-ioue — 'ordonnance que rendra le corn iB'litaires or t rendus I E'yae'a i nrd'hui et qu il ne pensait pas plent le Doyen du tribunal de lrer 5a,memeDt Cependant lateprisedts o Mr Herric s t reu par le son l^'' 1 Y " BMsnU uu siniedi. instance de cette ville. travaux aprs les vacances d', la mandant militaire du palais et introi NEW YORK ion oat .ls Intressante, c'est pour *er le grave probl ne des finances y ; oiour de Mi H quoi nous en parlerons a uos laccompris la question du badge', qae , ,' ,c „* t J. re l* n eral leurs. )s prsence du chef responsable du ?!*• v l no "\. at Au peint de vue du droit lu uua chimbre des dputs aura envistr'uit aussi't aupri de Mr Milierand ' > -A .i1, Hriand.de Mr Petit.' I de la prsidence, dioint du gnral Lasson et de Mr Boiupard.directeur „.. ,„ 1 do eebtiet En remettant sa lettres s ; n A - C a w 1 u t0 U X 0 T a e ; d e cranc 9 lambaeiadjor BerrtCai tretenues analogues aux sons df* M/ Bnand a Wasntog on na |us,ians son allocution, fit par a M. Mil tuyaux d'orgues, puis de remplace qu'ici t souleve, mus 00 coasilerand do I motion qui l'traint en la manipulation servant A expdier Jre trs probable que le gouverneeffectuant pour la deuxime fois la IS Franc '2 8j Sterling j 72;^ i^——?^H—i^P—— %  prsence du chef responsab' gouvernement semble t indisoenR les points et les birres du systme ment rencontrerait une forte opposi remise des lettres. Il voit dans ceit?i Mose, par un microphone. En d'au t'on la chambre si la queston y crmmie non seulement un measa-| ics tei m es, au lieu de cortespondre tait officiellement discute. ,• officiel, m ii une occasion d'ext coups de canon ou a l'aide d? LOXDRE 14limonn de Valera P"'^e sentiments personnel en| ckoes. de bruis intenses, produisant et Lloyd George se soit entretenus ^^SS^^tP^l^Jf^ 919 distance des impressions brves ou seuls et longuement sur la question (l " ' %  ' orgues, on mettait des sons rgudu rglement irlandais Art. Ob-ian, 1 ers, vri'ak'.es bon donnements lec prsident de la ligue gibque i Lon tnques tt l'on agissait sur ces sous i dres e> accoupagnaitde Valera -as 'aide d'un microphone, de manire orendre part i la coitreoce, dclara autant que la France qu'aujoird bui i leur faire subir les modifications la sotie que la confrence avait ajoutant qu'il apportait au nom du conespondant aux molula'ioosde h t entirement satisfaisante i notre gouvernement et du peuple des Etats voix C'est en somme.la substitution point de vue Elle sera reprise demain, i %  ••• FtBaltld affectueuse et le dsir le rayons lectriques aux rayons lu A son arrive la rsidence de Lloyi : • C 0 .BF* r |f" eQ ue de .• 8 '' 1 miueu'x Mai, ta.di, que ces derniers *~^***Sft* J" WjHl^fi S^t sont arrts pir les corps opaques, M ,'^gf-gggrS' a DOod Wi d ngirVllIilie-aud les auttes, g::e A leur tis grande voyant son sourire apri la con rp00 dant Mr Henick se rjouit longueur d'onde.les traversent ou les frence si longue, son visage reli) d u retoer de MHarrick et rappHIe m avo r contempl de prs h courage subii 3 ihlia • Qsa W 1 me dm. , lutte pour le libert dei d .,r: 10 arr.v: |rom CrWba) la rran :•• et du monde, li dclara que les Etats Uais n'aimrent jamais Offlcsof Osner.il Agent Por au Prince July Un iy^i BULLEHS Ni77 -A Attention' Shio->-rs isdirectd Ose. W. C. GOMMA • il, Ciml Zone, via Htylian Sou'hern Pots.on Thursday, lu'y aSth '921. Sh'poug order w.li b iseaed for cargo IJ New York aid Kuope:ri POPS on app'icatioa itihiottm a Th steamer erll s ni in th; 4fter nooo ot Use Mme .< de la paix et la reprise nac maie das relations entra les peuples Lt rfiargeurs sont pris de no' rarame. dit Mr Mills '1er (/<* ^ fU <* *d ha:peuple amricain dont • pr 5n en ; Zone v l(iS FWII en prenant , , k ,., l'ini ialive d'une confrence a la lim *' l e Jeui% •• J'*"m VJ2t. quelle la Fran e tient I honneur LH Partais „„..,,,. i n ,i ett ,„ ,J , rtr loooo mtres mais a d atterrir i t*"" *" la ******* f'Mte a re. Cbampsubert au lieu de l aiodiuia • l \ lu du Boutgt.Le record sera oflcieu x .i vapeur laissera dans l aprs WASHINGTON M — Le snat nudi du mme tour, vii lntporU renvoya la commission des tloan 'du Mord littins. ces, le projet d'indemnisation des' dmobiliss ainsi que lavait d-man! 0 B, THOMPSON,


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05427
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Monday, July 18, 1921
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05427

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
QuJfiuno uin* llti 4401
Port'ta Prince Huti
Lundi 18 Jurlltt VJ2\
0Iiii.CTUR-FKOPRJiLAlRtk
Qment-M A GLOIRE
LE NUMERO jjfl CBNTiyiS
Quotidien
Le respeet du pass doit
s'incliner devant le res-
pect de l'avenir, comme
la vieillesse s'incline de-
vant l'enfance.
Robert de FLERS
REDACTION; Hoe Amricaine No, IX*
,-i nui -nm.
I
^"* I"
I. 1 '

VULGARISATION
SCIENTIFIQUE |
Ui komme pane devant une mem
htm qui v,b,e au son de sa voix
m paroles sfovo.ent aux quatre
corn, du onde Au mme SS.
J. ?E! sec0Dd' d'autres hom
m-s, dissmines dans ,0Uies les r
g0Jduglcb^uFeir4uaeUrr
?itoivenletsansdiJcuIlsS
eor auseinde, nuages. bm*Z
tau les profondeurs de la erre ~
Jeteur, au milieu de. Mots
m lev., entendent en mm-
F celte vo x ioiutaiae.
S SS e ,e "ra a la porte dr
afu.,xv:t's Faillite, dite faillite
JeiD M. Talamis
Nouvelles Etrangres
PAR CABLE
Washington, 14 L* prsiJnl nale, mais i*i1 f'tsit venu un rutrr
H rdiog a envoy le message sui 'jour, les mnes r!r<> peaux suaient
vaot au p'i'deut Milierand l'OCCai sortis de chique fer tre et la France
sion de la fte nationale Eo ce Saurait eu une f e de phi*,
jour, o voui commmorrz l'iod* Dcrivant l'en'housiasme de la for
pendance de la Franqe, je vous Iraas.k.lcs journaux disent que M HerricL
mets M. ie Pisident, mes saluta |fu rour ainsi -lire pon jusqu' sor
Commission de con-
\ trle du Retrait
rJ?. *? P"'e l U' eD f *et.
NoKioas v *ue oou> ch
Noire larynx et notre bourbe- ap
or antnns"-
Preil expd t;ur
**est des sons
"s l'air TOiJieJ d
mettent et en
qui ae propagent
transmission
-et vonl frapper le oreilles-. p,a
BB,don"ffa,rea-o objets: les
jfsreil. d'expdition, de >cep .on
m que 1 au est lastique c'est donc
. felle l",ici, 1uil "-nel
on. Les ondes sonores issues de
' ttoche qui parle ne se propagent
P' tantanmem. mais bien vec
'4 Tttsse du son, variable suivant le
Wtai. Dan. l'air, elles ne vont p.,
"ttvrtepuisqu'ellesimarchent.iunt
Sn." ej,5 lres P" econde
i '..eaula vi.ess-du son est plus
SMMteblt soit de iSoo menviro.
S. TOlt ia-m-diatement que si
E V" d eoi er la voix humaine
infini"'*'6 acore d'une manire
ntnieia sphre d'act.on- mgapbo
2,f "'"s ?- une rav difti
;'" *sirait canmoinr : le!
raesmis^ocs seraient extrmement
n! PUr lo km- les odei
,,"5 "ce ; pour 10 000 km. il
JJM/sit 5 heurts / Mais cet oastach
W pas le seuJ ; il en est un au re
^"eLbe celui l : l'amortis*
eat rapide des ondes sonores... A
X0.,"s d II Prvoir la parole humaine
ame le dnn\.
comment suppler i 1 insuffisant
je ->'?*en de plus simple II sut-
jeirec uer la transmission non plus
3JS l'wr, flu.de. mou et compre
le .ma,$ dans ,,,he'. ""e l
iSn ipInnei2t naisiance les vibrs
l#r. m,neu,es tl ,es oscillations
ecwiques. Du coup, nous viton
der cbsUcle signals lenteur
d# n*,llOD (t amortissement tapi
i;'lu^^',1 '''-e de la lumire ou
J lectricit, sa :ur, la vitesse d.
anslstiouf 3 50,000 km. i la secon
je) e-t un million de fois plus g an
Ds qu'on tut connaissance de.
gemiers usais de tlgraphie de
"'cou!, on proposa de divers cts
Mysimes de tlphonie sans il
"{i sur le mme principe. 11
JjMit. en tlaorir, de substituer
' Haies d'oedes amoilies, vriia-
P* coups de canon, des onde ei-
Jeao M. Talamaa i t mis eo eut
U faillite p-r jugement en date du
10 juin 1021. et dpose Jan la ruai
an d'arrt de cet'e ville. Puis, une * amicales et je suis I interprte I artomobile. ls vo'eal encore dam
plainte en banqueroute frauduleuse des sentiment de mes concitoyens, 1 t t rendue conr lai. en vous exprimant mm ardent des;rl passion de lent $'aiitu le au gffinJ
Sua avocat Mee H. et L Maie- de voir les peuples fnrais v am- ami qni leur donna tant d= preuves
branche qui sont les amie de notre ticains continuer la plu cordiale de toartg< et d'affection dans les
luhi-on. huih nantis de l'extrait df.a amiti et les liens traditionnels de mauvtites heures de r*i4 linerm-
Billets i retraiter d'apis la loi du
12 avril II9 sanctionne par la loi
Hu 2 Mii 1919 ^d*s 8 77 9"'
Fte.tivement r. I ait
iusqu la due du 29
juin 1921 Gdes 7 900 000
M dment du /
juiliet 1921 jnooo 7.f')Sco
U reste i retraiter gdee y21 97-
des
ime se resserrer
regiatrea de naissances de 1 Etat de ivmnttl
New-Yok, o est n leur ciien-, le IV" *
quai atteste que Jean Mr Talamas est .
aiieur, suivant ein statut pereors- Oneiception a eu h u ce soir i
oei et suivant la Lgislation tu.tien I* rsidence du conseiller d'ambassa-
00. Or.le mineur non mancip qui de ^e F-ance, M lenrince de Ba n
a exerc des oprations de commer et A- Chibis
c et qui vient cesser ses paie- Lt Dpartement! d'E at reu au r(,coan '.re
me.ita. ne peut tre mis eo faillite, jourdhui l'acceptatioa du lapon U yer.
SULMUH bQ(l,eroate1 f,'*u l'invitation du prsident Hirding d-: M' Bruni
bien avise h0mm ** ^ P'icipCr la confrence pour d.scu Herrkk qai
mJ u . r u n u c . ,er ,a l'mitatioo des armemenU.mais -, une cop e des lettres de crance
Mes U. et L Melbranche.aynnl fait jj Mt fait aacune raenlioa con- sj'il P'>enera ce soir au prsident
mZTmm^'BAV^^ '" * *5E? U questoa 3e la Rpub iqot. '
SSS&fS fri pou^farl* m?&+" ?* W*! saQs; M ^.lerand areu cet aprs m^d-
[ rserves des gouvememeu' chinois audience olfi:.elle Mr Hernck qui
a remis ses lettres de crance.
nant la pres*e iosis'e sur le se'-tf
mouvant de Mr Biiaod serrant M
H rrick d m j ses bras et l'emb'a^sanl
sur les deux j >oes en exprimant
etnai le sentiment profoad de la na
t on qui veut en ctiaqu circoostsnee
sa dette sans preten jr a rri attjonrd hui M.
lui a remis, selon l'u-a
d.J la Praident II irdlng.
I'OtlO Le cnramentairea des j )or
iaux sont qoe ansai lODgtamp que
la question di race *uh K'h'h Uni. l'Australie, l Gtnada, I
iapon devra tudier oigoeoaemjot
sa participa ion le cjnfrence. Li
lapon regarde comme une menaa,
la coucentraMon graduelle de la
flotte du P-tcitlque et l'accrois^iaent
i-'% tortiicatioiH. L'occord devrait
intervenir aur la cassation daa for i
il c-* 1011a et bases navalea a Mavai et
Ma mile.
WASHINGTON. Le dparement
de la marine, aunooee qne Waaliing
toa. 3) cuirasse amricain, mu Uc
triqnem^nt sera lanc Ce m len
pandra les oprui .u i i! tailiite resetves des gouvernerasu's chinois * *nw om-.iene ^r rwrrica qui New ieraey au commencement de
qui eont d tpendieuses tour les ci* ' galement rrfW. ' lettres de crance. dcombrt.
ancieradu ianne Jean Talamas P*M r^- Dan; les milieux poli ,Mr de fouqiies. chef du pfO'a l.()NDHh..v Itanonn rie Valeraooi
Cela noua parait rgulier, car ai tiques on enris-g- favorablement coe accompsgn du OBt-chol, e n eotro *****" ** L'ojrd
Jean Talamas mineur est mia en ma an u m*.iH.ni a* r,*v P" lamtasssde M. Hernck at l'alOeorat an sujet du resjlemeot du
banauerouT^frauduleuse il oJ nC m n - P'*den du conse cjnd j |>E VOJ,ur,!proh.ne irlandais En q littant Dow
rV?ee^lwrffi Tsv E personnelle |df|i priiaenCe escort d'm ca Utaiftmi, de Talera dclara qnil
N30. renseignerons no. mm*mtt*Lm^VLlEJ?tt U' honneur-..'V aurait pont d autre readei-ioue
'ordonnance que rendra le corn
iB'litaires or t rendus I E'yae'a i nrd'hui et qu il ne pensait pas
plent le Doyen du tribunal de lrer5a,memeDt Cependant lateprisedts o Mr Herric s t reu par le son l^''1 Y " BMsnU uu siniedi.
instance de cette ville. travaux aprs les vacances d', la mandant militaire du palais et introi NEW YORK
ion oat .ls Intressante, c'est pour *er le grave probl ne des finances y ;oiour de Mi H
quoi nous en parlerons a uos lac- compris la question du badge', qae,,,',c*tJ.re l*neral
leurs. )s prsence du chef responsable du ?!* vlno"\.at
Au peint de vue du droit lu uua chimbre des dputs aura envist- r'uit aussi't aupri de Mr Milierand
' > -a .i- 1, Hriand.de Mr Petit.'
I de la prsidence,
dioint du gnral
Lasson et de Mr Boiupard.directeur
. .. , 1 do eebtiet En remettant sa lettres
. s ; nA-Ca w1 ut0" U X0Tae;de cranc9 lambaeiadjor BerrtCai
tretenues analogues aux sons df* M/ Bnand a Wasntog on na |us- ,ians son allocution, fit par a M. Mil
tuyaux d'orgues, puis de remplace qu'ici t souleve, mus 00 coasi- lerand do I motion qui l'traint en
la manipulation servant A expdier Jre trs probable que le gouverne- effectuant pour la deuxime fois la
IS Franc '2 8j
Sterling j 72;^
i^?^Hi^P
prsence du chef responsab'
gouvernement semble t indisoen-
R
les points et les birres du systme ment rencontrerait une forte opposi remise des lettres. Il voit dans ceit?i
Mose, par un microphone. En d'au t'on la chambre si la queston y crmmie non seulement un measa-|
ics teimes, au lieu de cortespondre tait officiellement discute. , officiel, m ii une occasion d'ex-
t coups de canon ou a l'aide d? Loxdre 14- limonn de Valera P"'^e sentiments personnel en|
ckoes. de bruis intenses, produisant et Lloyd George se soit entretenus ^^SS^^tP^l^Jf^919
distance des impressions brves ou seuls et longuement sur la question (l " ' '
orgues, on mettait des sons rgu- du rglement irlandais Art. Ob-ian,
1 ers, vri'ak'.es bon donnements lec prsident de la ligue gibque i Lon
tnques tt l'on agissait sur ces sous i dres e> accoupagnaitde Valera -as
'aide d'un microphone, de manire orendre part i la coitreoce, dclara autant que la France qu'aujoird bui
i leur faire subir les modifications la sotie que la confrence avait ajoutant qu'il apportait au nom du
conespondant aux molula'ioosde h t entirement satisfaisante i notre gouvernement et du peuple des Etats
voix C'est en somme.la substitution point de vue Elle sera reprise demain, i FtBaltld affectueuse et le dsir
le rayons lectriques aux rayons lu A son arrive la rsidence de Lloyi : C0.BF*r,|f" eQ *ue de . 8''1"
miueu'x Mai, ta.di, que ces derniers *~^***Sft* J" WjHl^fi S^t
sont arrts pir les corps opaques, M ,'^gf-gggrS' a DOod Wi d ngirVllIilie-aud
les auttes, g::e A leur tis grande voyant son sourire apri la con rp00dant Mr Henick se rjouit
longueur d'onde.les traversent ou les frence si longue, son visage reli)du retoer de M- Harrick et rappHIe
m
avo r
contempl de prs h courage subi- i3 ih- lia Qsa W 1
me dm. , lutte pour le libert deid.,r: 10 arr.v: |rom CrWba)
la rran : et du monde, li dclara
que les Etats Uais n'aimrent jamais
Offlcsof Osner.il Agent
Por au Prince July Un iy^i
BULLEHS Ni77 -A
Attention' Shio->-rs isdirectd
Ose. W. C. Gomma
il, Ciml
Zone, via Htylian Sou'hern Pots.on
Thursday, lu'y aSth '921.
Sh'poug order w.li b iseaed for
cargo Ij New York aid Kuope:ri
Pops on app'icatioa itihiottma
Th steamer erll s ni in th; 4fter
nooo ot Use Mme via Hiytian Nor:h*n efls
O. U. THOMPSON
A*-ni Gnral
coniournent. Rien de plus simple 'ant une apparence de relle satisfac:| rcoptioo uni lui tut faite l't PAWM V K ULRO U) STE\MSHIP
LINE
Bureau d: I A^ent Gnral
Port an Piim-.e. le 11 Juillet 19^'
HUI.LEIN No 77-A
lonc que la tlphonie sans fil : au ton, la foule redoubla les acclama!dernier l'H.nl de Ville de Paris
joste metteur, on transforme les lions Ce que le peuple anglais cro| Mr Mil erand dclare que l'ami)M
ondes sonores lentes et rapidement vait impossible raliser s'est produit sadeur vient travailler eu collabora
tes et rapidement yait impossible raliser s'est produit sadeur
i lectriques excs- une entrevue entre le premierminis-i1'00 *
et constantes qui tre britannique et l'homme que ses|nM0t *
espaces, mme Ptisans dsignent comme prsident jpJ^ngB
ime 1rs espaces d rpublique 1.landaise "and s'aceerde
amorties, en ondes
nvement rspides et constantes q
franchissent tous les
ceux videi d'air comme
D'e\plantaires.A l'arrive on retrans Paiis !/ Les journaux consa
forme ces oscillt ons lectrom^gn- creni de longs articles l'arrive au
uques tn ondes sonores qui sgissent Havre, puis a Paris, de M. Myron
sur le tlphone rcepteur et par Henick le nouvel ambissadeur de
siite sur l'oreille Etais Unis. Ils lui renouvellent i
U est un peu comme si deux vieil cette occasioo leurs souhaits de bien
lards, trop loigns pour converser venue. Ils font remuquer que c'es
chargeaient un enfant aux pieds au nom de toute la France que ces
agiles, aurait dit Homrede porter deux villes ont acclam hier l'am
de l'un l'autre, les paroles que l'air b.ss .deur que le pisident Harding
aurait emporte* dans la tr.r.smis- eut la noble iJ-'e d'envoyer en Fran
sien directe. ce. L'ambassadeur traversa des villes
SCIENTIA pavoi-t et pares pour la tte oatio
avec la France et l'afC^nn **>.<
de la paix et la reprise nac
maie das relations entra les peuples
Lt rfiargeurs sont pris de no'
rarame. dit Mr Mills '1er (/ -- -piration du Vf attendu do Cnstobal, Canal
Harding ae fit l interprte eri pi'nam *""><* ^ fU <* *d ha:-
peuple amricain dont
pr5nen; Zone- v l(iS fwii
en prenant k,., ,
l'ini ialive d'une confrence a la lim*'le Jeui% J'*"m VJ2t.
quelle la Fran e tient I honneur LH Partais de s'associer rom dlivrs pour le frit dtUmt
Au Bour^t l'aviat-or Krach a ii0n de XYork etle*porls eur*
ten< le record de hauteur 11 a atteint .,>- ..,,,. in ,iett. , ,J , rtr"
loooo mtres mais a d atterrir i t*"" *" la ******* f'Mte a re.
Cbampsubert au lieu de l aiodiuia l'\'lu
du Boutgt.Le record sera oflcieux.i vapeur laissera dans l aprs
WASHINGTON M Le snat nudi du mme tour, vii lntporU
renvoya la commission des tloan 'du Mord littins.
ces, le projet d'indemnisation des'
dmobiliss ainsi que lavait d-man!
0 B, THOMPSON,




LE.MA'fiN
Ojft taiio
FOREIGN SERVICES
L sjfttm r MJTfP BLiO a lai**'
Sw Yurl. le 15 riu courant pou
/'or< aii fVfwe* airertcment et est mien
du vers le 29 il lairsera U mme
lur pour >ew York ni 1/ arrivera 'e
$ Aot via Kingston Le*chirijeurs sont avins que le*
permis d embarquement pour Ntm York
ou l Europe via .\eu> York seront dili
vrs sur demande laite c<-t o/fh'e.
fort au Prince, le iij Juillet 1081.
ti r. CLBUES1S,
Atjent Gnral
lhu](|(incnt d'adresse
Mr \:lliBm H irtl* y, nnouca se*
rlinits que soi '*r de 'ailleu'
u est lIdh ou po Itil SI Jo'Afii, niai-
Lien la rue des Csars No 9 13, er
lace Simcnt i
Ima^a^L 11*' F-: -va I'S<.:Ja'oris les rrodis pharmaceutiques suivt^l
J,tl JJI IO' UU !aLeKrn.l II .co-.Elixir de Virginie/VvrJhal.SoluUooPaulaS
Company of Canada
qi
Ai
nioiol Int'ioe Smal Midy. Goudron Gu/ot, Vin de Noum
tiii a biro h firodoDil, filob'o', Pagol, elr, etc.
Pr x dfi ml toute coucuiren^e Cros et dtail che
h*-anck J. Martin
Bue Pavai, en face de la Glacire Port-au Prince.
Par U Imprial i ife ssuvanev Company
0/ a^ada
loutn sortfi d'ftwjtae 8: paiemenl dedti^nde> ni pspcs fiHLrtB1^rtA!>J 1? CAa..!
tous les 5ais, lesquels div u'eml-s rap;.<.rleni Co'o d'inii.'-H iar l I "-1 il ( 1 < y l ^f^ 1 OllPllf1
ri-aprs lroifns,ob'en.i'nuunemprun s'Alevani iusqu';. v.io|.. "ctl ^^^ ^^jvmiuu
A nqlfi des Hues Roua # cft Centre
2 MEDAILLES ITARGENT EXPOSITION DE BRUXELLES 1910
Drogueries, Suciilils Cki-muues et harmaceutiques.
Produits franais et amricains.
P.paralion r'e 'oues ampoules mdicamenteuses stri'isci et
njectuLes.'pciali es: Sr-'m n&vros'mque Simple et KerugIniux
Iodhydragyre Srum de Morarp, remplaant les Paqiets re-
caiili in Je K r-ier Sircp Pectoral r.i.ixju de Pen>yly*nie.
D( f s laire dll PnEVENTYL
R(prsentant dis Laboratoires 1EBIL
1 /'*//*/>l*ll* ^ern eat 'ae''flue ~~ Con'ae alec'iont
1.*** yCf i - # f' g^s ro ioies inales et cutanes.
SP'cilique de la
LONSTIPA'OI
, IS(]L
du montant ili |ia poici. etc, sont garants par le Gouvernement
Canadien:
Pour r Brandi $
Reprsentants pour \h>\v.
Pue Courte 25/7

o
er
Varits
"*----
Pharmacie Centrale
Produits de toute traichmt. Iticulion prompte et mgnt du
ordonnances Spcialls pou: \outes ies maladies-
Grand Ifolel de France
Vin de Madre
Vin d-5 Mal^ga
Ee*u d Tichy ( CVsiin
Veni'ouih iXoillv Prat
Vins liti de Cordeaux

Lm fxatrens de fia d'tudes se
fOOdsifCI clvMJSBM commerces lur
di drroirr 1 I^spe. ton Scoai e on
d .nr*1 1rs rsulats sumnts :
RatTOt Q0B: Louverlure A'cinJor
Flil Btktr, Flix Bayird, I aica.f
Beiradin, Soub'ran Bo horrmr,Lu
do\ic Bourand, O^i'o^ ( a';mir lu
les Corvirgton, Wf't'n Dauphin
Aoioiop Du o t. Fiank Icistoi. Eo-
dolpk* Holly. Bich-id Lip^'lt Et
maruet Kfbrrau, i\1r< Ltao'tttd
Maurice Liauia d. GtO'gf M'thor,
Flix Nrett-, /%diien r.e.p louis
fttl Pre-soi Ch |li9 Re her, Pff
nand Pierre louis, Heiminn R y
tnood, twtph Rnlique, Mauiici
Salomon, Ren Slonor, M x Se
j uro. Raoul SI I , Piiatce T*l-
saaqur, E ie Villard
FaiLO80PHiE : tue Mort-asse. Paul
Pressoir, Ren eaniy, Harry Tp
perbauer, Resner Si Louis, L^or
lourdan. Amt'd S'rron. Maral H
rard, Maurice ( hrlmeis. Ducass
Jumelle, Harrann Hiprclye
Ont droit i la mention S:iences -
Harry Tippeobauer et Lon |our
dan.
Nos compliments aux laurals.
Ncrologie
Vient de iriOur:r Mme Vve Durc^
Armn d, mre du Dr Flix Armand,
feu Liiruil-nire Denis t grand'n i-
e de rotre ami Lync D.*uis. Lts
funrailles auront lieu demain aprs-
idr
Cor.Jo'acces aux familles prou-
ves. __.,____^_^
OXjA. 3PAI2B1 :..r.:
IRi.VfS r Oit US 'I JEUNES CE-1S
.. riilSI. ju *liit, m BtXMlUH
. ; m Mi di- ia 0.nat^ FranaiM
Jt' t.r.ufun.St 9mh \A.).eeetlf)
J*-J, ivg i .mit l'N FRANC u ManJi
NOUV ALBUM CATALOQUe DE lt-'.'
asjn un< fiaVHMi ain^mtt) ,
Turv, 1 m*. -4*11*-/".!! uj .-(.(* ortfi, Prof Jirt tu ; .- .' ''rfif* *'!(/ !nnirn ilwM ^Ittiio**
O^'u -'. ii r i 4i *r oua|Maaal t ... t *.
aui.. '. i.t .t ioup miiM< r "ir '.*Mi'ii*ii luii'i-u (i
| ,. -- .... m. piirltio'. u I '. -i-' i -f .' /y '' *t I' nu*:
. r '.-.' :
.1 y i. r H ; .. .
. ...... 0t
-. Vdeprcudro
i rO0 r-ir.po-a
,. doua Jurc teuo.Ticf.t
,iB"!aut
147, rue du ftuiW St-Denla, Paris
Httlll .:sferis3Yrital3l8S
qui sont tout fait blanches
et sur chacune desquelles le* meta
REHAUT A PARIS
ont tis tisiolement Imprime en noir
PHARMACIE
PRINCIPAL!
H. C.CKOKNE
<".?, Rut T .a..:UR_
GS-S J U J ..' Li.tfAi .. C-'-AS-'rO
i m
vecds .t
'. iifj VONOi
j ?" .. ': '.'arjues
, .. T.i;i'hcar
.J.ITK :
E '
iiou<.:
1rllt"l|
A"
- '........'
a*
Vaillant # flouet
z1 '/enf. gnimuy vor Hati
1720, Rue du Mngarn de l'Etat
CLYGE ST
H

la plus puissant aiittof^ne.
Sans Msrcurs ni Ouivre f
aulvant li tr^ralt da X. roDA:....
Clilinlsto de !'.*-latltut Paiatear (. W ).
Imtrui* 'nsUiiiuniiiient tmts l> ; UeroNn dt le
/*. ..u Chclor, lt> FiBvroi,i)mir/nf j
el Djrsarjtwrioa i " T'a y cbmnda.
IVL
r-OUR i.l.v. CCLONill
DKocjfiu:., in m omsTMi
f- .';' TAi ITG.'
v .-- .,v... - r.Lr.ir3cr9S
; ^ !:: iy. :\ .. .'UR9
, . r*.'.< i v JlucOt,
, i :/.,, arhrts.
-:. v i:- ici, :.:il ;-., : iNTUatt
- VKIGKS
Foreiijn Services
i eftcatiit* GRF IT f 4LLS e*< ai/en
du Voit-au-Prince vep te 10 courant
vtnmni d< la ColombU et des port* du
Su* l chargera yponr ISlew-York ainsi
que VEurope via New York en faisant
-acale aux porte du Nord.
Indispensable contre les Epidmies
reo dans
a niMi.i. K
Ihuflr... r-ll'S ,'
5 El
SOlEi 3im franda cullle
u litre d'aaa pont tout iea
SccUU de l'.tMODCL, 32, Rua de* Milhurfn.
En Vni : Tuufer Pu mtJ,
,, .. I I
- f ',.-. KOH'-.DlQOi*
j ^ : ,'riitf i, ; 'n yidei iniques
j I P:;flflMACti$ LIE TOCHt, CI Oi'W

d
VI
A i i& est tonn aumeharaeurs que les \ -;-S g
f.ri./.s u'tmbarquenunl seront dli
r* sur dmunit* faite ce! office. ^
Fort au I*rince, lu 12 Juillet 1921
!:.*<...
H.. *.it Soc- ..
Furl au !'rii.ee, lu lu Juillet 1921
K F. CI EMENTSs
lient ynral
r r- i-

mlilii
.,. ares
, ., i esta* -i ,
+9, !'= : M
- I
...infir

VERMOUTH Cl 1\ L l .N 0 *"" ,g
------
gentfinral pour
Bail*
i


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM