<%BANNER%>







PAGE 1

LE MATIN Certificat d'Etudes Secondais Aujourd'hui examens pour I oct commenc les obtention des certificats d Etudes Secondaires. 72 postulants se sont pricn' | our I examens du 1er cycle, 30 pour |f Kftl.oiique et 11 peur la i bilo;pf q'r. Cour la K.lhopque il la 1 hiVo 1 hie les (xamens se (CIOLI d %  pit> 1 ancien programme. Jury d'Examens Certificat d'Etudes secondaires : ne et 2me partie (anciens picg'amne ), Dr Foyer, prsident, hyg'neS. Pradc', Fiera Perd nmJ, lingue et littrature franaise. B. P. Chiist. Philosorh e F, Uuviella, Droit usuel, conomie jelitique Ih. Hii'he, largue anglaise Frre Ernest, His ore it (logra 1 Lie gnrales Dr Llio Louissaint, Histoire et Gographie d'Hati C. Fernand et Catts Pressoir. M r William Fawley. Sciences physiques et naturelles A Scott, Mathmatiques. 1er Cycle W. BellfgarJe, prsident, lnstruc tion civique et morale, Histoire ci Gographie d'Hati U. Duvivicr, langue et littrature Iranaise D. Brun, Mathmatiques R. Durocher, Sciences physiques et naturelles Ph. KWtier, comptabilit et cosmo r-.^*^)-f): graphie Fire Juventu, langue anglaise. —Les Examens a 1 cole Nationale de Droit sont dfinitivement fixs au lundi i ICI ont n ndus 1 ubics chacun auia t'oCiltlOD de cocn;it.e les grandes lignes eu B oc National dont le pro gmn me a jour bul : lu liquidation a un fasse aitre tons les porto [ohusfut. Benoit Couba 1717 Rm Magasin Je 1 Lit Vient d'insial'er un E bassement photographique spciale m si pour Travaux d'amateurs. Dveloppement impression*--agrandissement -•pheo couleur. Le laboratoire, certaines heure?, es a la disposition des clients pour leurs travaux. RAJEUNIT L'ORGANlsi iGraoeOe \ Migraines Obsit 'Aigreurs Rhumatismes I Artriosclrose Cour d'assises Aujourd'hui se prsente devant \* Cour d'assises le romm |osph Pierre, accus de vol au piijudice ce Me R. Racine dfend l'accus. Le tribunal fera prsid par le ju ge Pierre Philippe, le |ury par Mr Cbancy. Me mante occupe le sige du mi nistre public. — Au moment de mettre sous presse nous apprenons que l'accu se |h Pierre vient d'tre acquitt pai le juiy. CfUVES Pr.iLUS et JEUNES .-ou %  vil* SENS U au PL'IS'H, IU DIRE, eu BOHHtUit ^ ! Soc-io du la Oaietn lranai^a i ei,r.*uf*ut>. Si %  %  1. 1 tt"tai.\jirii (1U-) Eivoia contre UN FRANC ei Mandat-Po-u riOUV.TL ALBUM CATALOGUE DE 1820 (200 pagti nu xiavurti eomi^cti) — C EST DESORMAIS Au En de la Presse qiel'onse rtnrontic le miJi et le >osr On i D sort renstigr SLI ICI net vel es tu monde entier et cela i pci. de (rais C.*u-oi.. t. Moui :-, lli.lm. — Uarwrl* bg,ml* Vetic jiar autorit de Justice L'OPIMONMDICAU. • Pvtou o U peut eUu. > i de. luniques v 8 cuU,re.,S^S derme qu'il empie, co, n m. ?"*• Wi et de lment, \^ tu "J* *•• *** l-orgulMM qui, lui .. u T^r* W,rw l r.p.u.ques.Von •% 2^1.^ q-. gourdes. En clture, If s prix sont mains termes. On paie 10 dollars f.o b, pour les beaux tries. Coton— Rien de .nouveau a signaler. Les .LOUIS restent nominaux ci les acheteurs invisibles. Mouvement des Navires:— Ligne Panama— Le sjs .Advance .est atte ndu ici le 15 dn courant, .venant Office of General Agent Pori su Prirce, Juiy IPu, 1021 BULLETIN No TU Jhe SJS c Gen. W. C. Gorgas is due to arrive at Poit au Prince 00 Wednesday. |u'y ijlh 192t. direct frem New Yoik with : •i;o tors cargo 6 rasiengers — -4 bags Mail jnd will sil m the evening o( Ihe same day lor Criitobal, Canal Zone, direct. 0. B. IHOMPSON. Uevrrol AffsM •—— SB 4 S> %  > IMB Port au Prir.ee. le'U Jutllrt i\£\ BULLETIN No 76 le sjs f Gen. W C. Gorgas est attendu i Poit au Piince Mercredi 1 3 luillet, 1921, venant direcement de New Yoik, kvec: 570 tonnes de Maichandises Passagers 74 Sacs de lettres H 1 a:11.a dais l'pism'di du mme' jour pour Lrotobal,CZ dirctemeni u UTHOMPSON Ayent Gnral Succezzion de B. Martin del tiiv Le smisHi^i • ,> ^ishaM en a qualit de tutecr des miiieurs Vidal, Lui?, Policarpio. 11 Antouio dtl ttic, inviie ;ous ht (ranciers de la ait ceision Maitn. tel Kio. prtenui leurs corruttfe ru ctbinet de ROI svoca'. Me il ai Ici isoudiereau, ru des poils dn Sud. 11 repartira le tutf*?i ,e %  ••*• t*udi et samedi at %  .. • In I unioa I. 1 u %  1 > ri 1 me jour directement pour New York. Ligne hollandaise— Le s[s Arud net venant de NewYok et des ports dn Nord, est attendu ici le 11 du conranL— Le sis c Prs. Fred. Hen drick • venant de 1 lurope. St/Tho mas. Poito Rico, Porto Plais." est : ttendn le 11 du contant, il repartira le mme jour pour ba. lo 1 tuiei 1,-J midi. Les dbite oie lu de Cujus sont ptltuniii unit-ri eolcier leurs complet* rans rti. d. l'oit au Hrircp. le 11 juillet 103/ KVAR1STO % LVABfcZ CONVOCATION Les iv.embies de u Kenaissanct Santiago de Cu'iont convoqus i l'extraordinaire ci l'on a 6 heuies aux ait tiers de Nonni Derniers Cours.— Fis 12 36 —Chai es aux tins de prendre ci naine; LAC Sleiling — -7cJ7 — Maik d(ci ons CO&CtlBtOt la bon ni mar 3 -) Iche de la Soa/ti En vertu lo d'un contrat de ^egf eu date du vlrgi Juillet mil neui c-rt vini;', eoicgistr : "2o d'une lorooulion rn dat du tngtatpi luiii mil 1 eut cent vingt et un, enrtgiatree, ccmture ifroctOfOM ; -r le Minis'^re de Monsitui Eugne iioy agent de chaDge, a ce CJUjinis pur la dite oiaounance, le v.i,; la piopiit connue fous le nom d>! Suvounene de I ort-su-Piince et serve n actuellement de dpt la Manque Nationale de .ta Kpoblique d tisili et aise rue Daues D* atout lies, d abord, et ensuite devant les bureaux de la Douane, ruo du Huai, ta vente au plus et frant et dernier enchrisseur d.une juentite de Mille trois cent troi sacs de eaU \riaije, formant le loi de I Savounene. a'une part ; d'autrt part de Sept cent etnquanis fi un\ mes de caf tri, formant le lot de la Douane. La dite vente a lieu pour avoii paim ci t de la somme de 'trente quatre mille cinq cent vingt cinq l)ol tan quatre Vimgi quatre centimes Or Amricain, ( l)jl. P 3452584) raon'.ii t do compte de Monsieur Jos Sali U banque Nationale de I ilM ii 1 < 1 u e d llsiti, au trente juin mil util ce: t vingt et un, sana pieludice et soua toute rserve quam su piemenr de la crance, deu clai ses toi melles du con 1rs t de gage, vu la biase de la marchandise. En laitiiMi des lluctualiona du prix de la denre, la mie pris sera rhee au moment de la verte Aux icqute, poursuites et dili gence de la dite banque NS'IODHII le la Rtublique d'il iu, auciK anouyme ayant .-ou sige social i Heiia et si u principal tablissement t 1 ; -au Piince eu elle eat repre serti e par le tueur 0. Sccrpa, ici directeur, dtmeuraut Port-auPrirce, dsmiuli Milan (Italie) ayant pour a>ocKts constitus M>a Mo ; et Llio Joseph, avec lectioi. de d> 11 ivile f>u rsbinet d - dits avo esta T. rue Fat bu. toi.lie le bieir Jos .Sala, cou %  Mij ut teb i et demeurant Port au Hmice. La dite vente se fera au romptam cous peine de folle enchrePort au Piince, le Neuf Juillet 1821 (S) MOHEL, Llio JOSEPH*. Agents (jnr-iux vo'ir llain 17*20, Rue du Magasin de l'Etat Or am, 0 2.75 VER OUTH National Fire InsuranceCo ofHi Cette puissant.; CoiupaKnietient denlr rdi£s.le50j4'a| de sa lomltiion et ce propos des chilire-) ont t *••*•* c'est merveilleux, la quan'i' d3 va'eurs ver.*r >s aux prfj avaient assur leurs maisons. Ass nez donc vos immaubl .s la National Fire lnsun Company oK Hartl DipsheZ'VoilS de .demander tous les rense'gnemanU %  Brandt $ [Repristntants pour Bmk 2o 17, Tiue du Cen 'ie La Maison 11. Silvt Vient de recevoir encore p* derniers steamers Gsrimirs anglsia extra suprieurs U Pilmbeac' arglaia noir extra sup. Palmbeacli Voile couleur et blanc 40 p. Organdi '• 40 p. Kk> juoe anglais eztta suprieur J.rpon barres soie Tulle pour voile 75 p. Clisusaettea suprieures pour hommes Bas suprieure pour femmes Chaussettes pour enfants •• BandebrodsSuiste et nansouk de toutes largtun de* prix dfiant toute coticurrenci Vous trouverez ehez A1 phnieffaynes Des lustra lectriques de luxe, —Dis lits decumpavec" m Produits pharmaceutiques Reu par steamer ADVANCE tluilv PolaHne en barrique et en L Preeizmann Ajgerkoli. C I N Z X 0 d e M !" rs m v AgentBnral pour W % 



PAGE 1

canne A* 4'28 Port AU Prince, Hati Lundi U juillet 1921 if 3 flm ent-MAGLOIRE llRUI-W> '20 CENTIMES m Quotidien C'est dans la ngligence des petits devoirs q r a^ fa t l'apprentissage des grandes fautes. Mme NECKEK Ht 0 ACTION, RM Amricaine No, i3ub CHRONIQUE no sapiens Nouvelles Etrangres 14 I courants se partagent l'bu Liani haut que nous retour JII son histoire. Celui d< de U fralnroit, de la char bont: celui de la haine, d tce. de l'golsme ou de li iCilo ont fait une lign iae de nos jours et Toi ide, aveo une -uriosi (< me ploi de philosophie qui i, lequel des daux courant liBii que lea laboratoires d> loi l'arme am.icaine on ;on poison dout trois gou M au contact de la peau QMtutSDment Les Amri liaftlsaminet.t prouv qu ilt ot on moyen d'actior %  ot que contre le goi I et pour lai ru rgner le droit Mais il y a, c'a d'au Dires qui, se piquant d let doot les bus seront %  veillants, s'acbarueront ; Lie poison dont uoe gouttt 1 taer un ho mm. F.; der lie de dispositifs de dis IMirroKOir, tueront en quel la population d une i le mme lapidit que la • foudroie les mouches soi I d'ajouter que tout cola se ilOQdun peuple qui se dira iDteu, voudra tablir sa do usoprematie et depui luit ce que cela veut dite ot avec quelques excel Die de l'humanit, rveur* Hi ou farouches ralises lelu de L) eu sera en me %  .faire une oftensiva formui llu descendants d Abe i gloroot pan trop de tou ~* DO, de toute leur vigueui iMiry tsister. Ibcontte able que depuis le fWMtre, les lig ts <* Abe 'me ie sont jamnis livre. l'i autsi formidables ave< de destruction sus) ns. h tau 1 ; I humanit qui, pa Hei bien pourrait avoir u Ht envuble, ressemble pa fi ce qui se paase dm>N(.(ces animales. Si l'o: inn cege restreinte un. tteioe de rats brun", d JJ> bien nom lit, bien grau .. fa I 0 ! %  • livrai ont eu ! i< lottes si pre*, qu a JJwaine il n'en rester '*? : '• f ,u8 vigoureui. T phmres qui peuplau •facette petite sphre pi. ', •Pce, qui appel.e h tjyweot le meilleur de leurs ~ note d'existence nuir It -s5 r,il ll %  "•PPellent de AH" De lre civiliss 1 nappes la g'aude loi •^jai veut que les tre* J"Wlaijt et vgtaux, lutien sosni pour leur existeoci Jenneotcroi rel pio Wi dpens les uns de V*i* de l'un est faite de le "otre. \a au m ,i ieu Q) \SS* ,,lt Koclam le ro K-uu' ,m denj8n der avi iS£f* .lui l'entourent, ai aZ?" 1 *. de jqgticf. de dioit. ^^ %  .j^mai assouvis Les erimiaels de guerre PARIS L cour d9 LlDZ'd n abord lujourdtru les proe de' gHirsua vgn Sclmark. et von Kraeka sconse* d avoir provoqu au camp de Ne" wehren, une pidimie d* typli ijui a caus la mort d ; trois m:ite riso niera franais. Les journaux de Parla com mentant les acquittements de Ltifz p font remarquer que les articles se lennels du trait de Versailles pr voyant le chtiment des criminel le g-iene n'oat mne pas reu an mmmencernsut d excution dans lu comdie qui se droula toipe'g, e in-? les a'lis conservent iutgrale nent leurs droits. Lei ail manda commettraient une i/rsve erreur, s'ils croyaient qu* te allis se sont dessaisi* dtiui i rament du droit de juger les coupa bits ou qu'ils se dsintressent de la question. Accdant le lii fivrter I93. la demande de PAIIer.ague, le conseil suprme spcifiait expie* eemeni eue les allis se rservaient e drort de eaisir ultrieurement leurs proores tribunaux eu cas on e jugements prononcs par le* tri e-unaux allemands ne leur donm* raient pas satisfaction, rsann ent rement just fie par 'es disposi lou du irait de Versailles et formule une dnx ne fois dans la letti e de lir. Millerand Toccata de la mise de I premire li'te des cou oables. Lse journaux notent que le jagementjdes coupables est une des censs da l'ultimatum <*e (irs der nie et que Mr L'oyd George li alors remarquer que lAUem'g e, on d oit d's engagements pri e Soi M |s vait pas livr ses criminels gurre. •Le Matin" anno-ce qu la suite d* l'a qultt* ment du gnral 5'enger la gouvernemeut tra-ais Mtirmnl %  ne la prsence de la mleaien fran .is a Leipzig st Ion le et l'Ioeo r* a tl^rsi lue ses reur^sen an s de rentrer immdia'emen Paris. Il a ugr aux cabine'.s bntaoriijue et b-lge. lexemplw de la I rauce de ne de l'AR CAULE dlgation d< la •OCftM des in^rt neuis des Etala U iH e?" arriv t'ns avec m*S*id i le rm iTOiar, u non de inyejieur* tmTiCliOf, lei inginieuta fia-us piur leur 0B ivres *u cours da la gure Li munie palli piiiienne a ratl les membres du comi tecnniqur interallies des o uaunication par TSF. Mr d la Carra est ren f i Paris. PARIS L **h Launay voulut m-uiH PU cause Mr . ral du minisire de" uft*!'•-•• trangres, mtis Mr R:'iand ripoata par u< admirai) homni'ge reudu Mr Phtlipoe Rdrttieiot sos hti-'H IJ:J;I l',A la prODOSltiO i dune Intervention du communiste Cachin, la discussion aetu|june pr ;i.j8 vo ; x ccnt:e lot. l'A RIS — S J vint u ie i4c4eb d Berilq M. Roeeo, minialra daa affai res '.rangresj'xpriins M.Liurent ambassadeur ii^ France, eea rgie s pour la maof aUtloa coure I* m s ion f ipdee LeiiZ'Il a ajbu'. qu'il deuiandait au gouverue u^n' Sexoa de pie die dss mesures pour vieiie reooaveUimeat de ewob'a blet i i ; iddi:< loi A liufnfuMnc'. du service o* dre. WASHINGTON 8 — L Ato ncyg'n 1 rl D uphtr y prsenta i h lu Jeudi prochain le moadt entier f tera le 14 IU1LLET universl'enrn adopt depuis d*ux ans to,nait la grande J:e de U Pi-x. Ce s*ia par t culiremenf la fte d* U France LS Soctai (raeiiaes dPou au-Priact OTganisanl pour c? joui une belle m an tcatatton i.iq %  1. sont c>i ivil OJS les Iran .ij et Atau de la Franc;. Le mttin une messe so'emellr aaf| ebare i la Cathlrjla l hui' heure* picises. ensuite tort lies dans le proloco'e ordinii*e rcep iao a la Lgiuon de France .J ns la soire, reprsentation de gla, littraire et musicale en Ihonue ir d s Poilus avec le gmeisas cacm 1 d: qunique u-is de nos tDtilleu" trti
    r5, F. Aaselina a R. L-.*r.b>ars et au ou ir.iu de M FJICO.I. U, a mat aux • Casernes Dii'tujueiiavK Vendredi api; h parade, a et* inaugur uu :ngiifiq* md au haut duq t <\ o t;ot lai coj.'e jr nationales Un* er^moate t ; b.'llet t •u pie a ea iieu a c:tte occasioa da ... ..1 cour ait Caserace Oirugue u*v Au moiieu o loi hissait le o r i p *u je< h)nueurs lui firent ren dut su eeltfmsi t pai un bitiillon d; la G::lJirm :. 1 e. oouUa qoi ae drou ffaT(.,r 0r B0Dl d DBtUrU L ': on retour sur noua as envoyer dforma lauvjiiieti (noidu cibioet ua projet de pr k L>int'g, jclamatioa de paix pour l'A iemagn^ PARIS S — Suivant u ie dpOi .lie et l'Autruhe, mus il semb e qu: le le Coustuutinople, les pourprle-s document ne sera pas pr eul i la mtre les dlgns anglais et Uiua ; S ig natu:e fa Hard cg avant la se istes on' a.rompubjes coodiliODI 1 m|inf prochaine parce eu'il sna:/e Jgj. CLUO, a., pi*^tiJKttSiSS5 —Uoedicha de N. nr y annonce internationale da dsarm: mat, mas lue des raanifestaiions eutbouaiaa'aucune rponse n'a t a jotaa'a es ont accueilli les tudiants d Ror;p r A sea t, Q a jgiore les nation aux /ard qui vont visiter les tlnmps le ae jj ef j cs dmaiJji tareat aJie^jstaillede Lorraine notamment R*.^^ telenoot ou aoet tomb^a les trois. De$ mi | ieux j, ien Informai coasiaremiei volonta uea amrusius L . dfeot ^ ^ poiQt dfi vue lra „ Ker ~~ • n'est pas sulfisamment considr 1 J„. n lurmmM Bot'dSDS llaboratiou du fafll. Ve^lTu 1 0£ tfTSE Un compromis .erall uouv fourtoHioraoe.tS tes bapiis* loi rrmeini-ant ui Etats Unis les moyer.s dalssl'cnelle de tre du nom de : d'obtenir des leltrowtiona eiftao 1 Homo feSpiena. Coerne si la g: t es pour percevoir lei dtoits dedoaa ors'i' de tes actes n'allait paa ne sacs f o ser les eioortatenrs tran l'eTonte de pareille dfinition !. : R r8 g, outre d e [ a F'Jnce,n!u.ieurs Toi. sge et raisonnable?.. Allons P „ YS de l'Amrique Lat£entd;s dooe/ Tu qu* eom -ence, Casino de Pi ionVille B illant jojrne hier au Casino d: P u.i V le o l'txicnl donn Modes eutts de iomb u* hib tu \t oo; cer:ls me idilO .JH u: se se pi sal que tort tard dt-ti Ix 10'rie Droit de s atis'i(|'ie sur le coton L droit de sta'is'iqi i '> 1 sorti.sur le cooi est rlab 1 i Vingt cen tim.*a <• det'ar. rno n li ; lgi'S de Etits U "S 1 A nnq ipar to^ lie.* sans prj'i 1 ce d -s d-e ti de W.iati* ei peag; Fte chmmptre N'oab.; %  /. pas d'acUe:er vos car es pour la grande ft? qui SOIJIMC Dimsncb i I o ccasion de Notre Da me de Moat Carme i. Noiis donnerons demain Je plus amp'es det.tis. ge et raisonnable?.. Allons p ys de l'Amrique Lat£entd:s 0 n'pprais ao philosophe %  „ senli ,i on$ dont Cub, Arg-ntime un r PO^" 1 JPPJL^ Costa Rica. Salvador. Ces proies "" ftST! I.mal na h t*m fur.nt ifiDSmlm la com?paraissai jamais de |a r^nrt. iVmtini An iii P 1 f 5 (lr0COD8Cience dt %  8I de notre dchance. mai si tu dieparaissai •urface du globe terteatre, les wires innombrables n'en contmneraiAnt pas moins leur course ter npile rlan l'inlni des mondep. *t mission du Corgr, s'occupant i!u tarif L* retrait p cchaia de deux r.evi les de gu^r'e amiicaios envoys s M 1 s l'univers ne serai' Chai g* I TsmpitO cause r'es dsordres dans ARYS tS delric pt'olifres. LeDpattemei,t donne i entendre qu'il n'y a SfiClie besoin piessaot de navurs dans le poit car il semble y avoir peu de dangi." immdiat NEW YEKK 8 C nq va^eu 1 en c moment en tou'e pau> les K at U .'s iransporteni huit million, de dollars sMauiitsnU scu! t anspo'tc plus de cirq milliors et demi. Les banques calculent que plus de trois mi'liards deux cents millions de dollars or sont actuellement aux Etats-Uuis, soit le tiers d* l'or -nondial. badianes des ,> et Juillet du Tubooal de paix de la Capitale, Section Nord Jugements rendus : 1 3 Tnjua Alna ai Etienne Joiuville Celui qui condauue le dfendeur a payer u demandeur par tua es les voies de droit la valsur rda u.\ sou trente dollars, aloal quo ; s mtrls lgaux; accorde au dlendeui IH facult de se librer par ds mensualits de quatre dollar*, av-jo ciause pnale; condamne e.i ou re lu dfendeur aux dpens. J -vudaiii tAii 1 centra Biennalmis Rien AimeCelui qui dit et 01•O'iue avant due droit que le tribu uai se transportera sur les lieux liai gieus le samedi B Juillet courant, a nuit Heures prcises du maiia; pour < u prsence da parties, les visiter et e uendre les tem ins sur lei fans articuls etc. . T.Zipbi in II 11 et. Fab Figaro. -eiui qui donue dfaut contre le deteudeur et pour le profit, le condam le a payer au demandeur la sus lits somme de 27 gourdes, reprseu .uni IM tiois mois de loyers cbjs ia 2t Mai expire, soua prjudice de cen* ecuus depuis et de ceux a viiuii; l 3 dguerpir sans dlai uea aeux lous; ordoune l'excution jiov.eoite du jogsment moyennant jauti j-i a fourmi en cas d'appel sac* itiue.it; di; que la caution sera pra semea a i'udieoce prochaine pom' tre accepteou c inteate; condamue '1 u )I' .1 la sirftitiication eveo com nau i--.n .. %  •]. ou jugement Louu.iaivai cjutre Marcel O aier Uiiu! qui doaud dfaut cornu •o uelauUeur, et pour le pioii'. 1 J condamne a paye au demandeur par looto" les voies de droic, mme par corps, et sans deiai la .-us diu, somme de cent dollars or SU*, avec les iiiler.'ts lgaux, taxe a trois mois la dureu ds la coiiiramte S exuicea' eu cas do non paiement: Oldoaue 1 excution provisoire dd jugement sans ciuuou, vu s uil y t pioiUsasa reconnue; comme, huissier Ca.yuso da.nia, de ce sie^-e, pour la sigjiii iMHOO avec com umid rUMot du pie sent jugement. ob. Massna et Reuahne Jacques. Celui qui dmiie dfaut contre la afeodtreae %  pour le profit. l OOudamne A i>ayer au demaudeur, par toutes le vous ds droit, uiiae par corps et sans dlai la SJS dite somme de cinq cent gouides, pour les Cluses nonce*; avec i-a' utbrets lgaux, lue a Lois nues 1 daro de la cuutrauts a exercer e cas de QUU paieuiaul; mvue le j j^a de paix de tiiregoa is a eOQin litre un uuissier de son triou-ia. pjur U siguiticatio.i aveo ccumaiiieiue M du prseul |u^t:iinut # lequel est ex culoire qar pi o vision sau caution vuiiu'ii y u promesse reconnue, couaaiuue la det^uderesss aux dtP-S ^aj b 3 JsauSiumondsel Edm.Smitls Citui qui aonns dfaut contr l dfeuasur etpour le profit, le C ou n m ie 1 c payer au demandeur par toute les voies ds droit et sans trtrois mois du Icyers rclams; 2 lguerpir gaioment aaus dlai dea lieux ooeupa etc. Jockey Club. C est sous ce litre que va tre cr prochainement un Cercle de jeunes gens encourags par des membres protecteurs — Les Statuts seront soumis bien't aux adhrents si la comit form. 1 Meilleurs vœux de succs. r^\ m. •• %  •* *• '• %  • i


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05422
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Monday, July 11, 1921
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05422

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text

canne A* 4'28
Port au Prince, Hati
Lundi U juillet 1921
if 3
flment-MAGLOIRE
llRUI-W> '20 CENTIMES

m
Quotidien
C'est dans la ngligence
des petits devoirs qra^
fa t l'apprentissage des
grandes fautes.
Mme NECKEK
Ht0ACTION, Rm Amricaine No, i3ub
CHRONIQUE
no sapiens
Nouvelles Etrangres 14
I courants se partagent l'bu
Liani haut que nous retour
jii son histoire. Celui d<
de U fralnroit, de la char
bont: celui de la haine, d
tce. de l'golsme ou de li
iCilo ont fait une lign
iae de nos jours et Toi
ide, aveo une'-uriosi (< me
ploi de philosophie qui
i, lequel des daux courant
liBii que lea laboratoires d>
loi l'arme am.icaine on
;on poison dout trois gou
M au contact de la peau
QMtutSDment Les Amri
liaftlsaminet.t prouv qu ilt
ot on moyen d'actior
ot que contre le goi
I et pour lai ru rgner le droit
Mais il y a, c'a d'au
Dires qui, se piquant d
let doot les bus seront
veillants, s'acbarueront ;
Lie poison dont uoe gouttt
1 taer un ho mm. F.; der
lie de dispositifs de dis
IMirroKOir, tueront en quel
la population d une
i le mme lapidit que la
foudroie les mouches soi
Id'ajouter que tout cola se
ilOQdun peuple qui se dira
iDteu, voudra tablir sa do
usoprematie et depui
luit ce que cela veut dite
ot avec quelques excel
Die de l'humanit, rveur*
Hi ou farouches ralises
lelu de L) eu sera en me
.faire une oftensiva formui
llu descendants d Abe i
gloroot pan trop de tou *
~* do, de toute leur vigueui
iMiry tsister.
Ibcontte able que depuis le
fWMtre, les lig ts <* Abe
'me ie sont jamnis livre.
l'i autsi formidables ave<
de destruction sus)
ns.
h tau1; I humanit qui, pa
Hei bien pourrait avoir u
Ht envuble, ressemble pa
fi ce qui se paase dm-
>N(.(ces animales. Si l'o:
inn cege restreinte un.
tteioe de rats brun", d
JJ> bien nom lit, bien grau
.. fa I0'! livrai ont eu
! i< lottes si pre*, qu a
JJwaine il n'en rester
'*?: ' f,u8 vigoureui.
T phmres qui peuplau
facette petite sphre pi-
. ', Pce, qui appel.e h
tjyweot le meilleur de leurs
~ note d'existence nuir
It-s5r,il ll "PPellent de
aH" De* lre" civiliss
1 nappes la g'aude loi
^jai veut que les tre*
J"Wlaijt et vgtaux, lutien
sosni pour leur existeoci
Jenneotcroi rel pio
Wi dpens les uns de
V*i* de l'un est faite de le
, "otre. \a au m,iieu Q)
\SS* ,,lt Koclam le ro
K-uu' ,m denj8nder avi
iSf* .lui l'entourent, ai
aZ?"1*. de jqgticf. de dioit.
^^.j^mai assouvis
Les erimiaels de guerre
PARIS
L cour d9 LlDZ'd n abord
lujourdtru les proe de' gHirsua
vgn Sclmark. et von Kraeka sconse*
d avoir provoqu au camp de Ne"
wehren, une pidimie d* typli i-
jui a caus la mort d ; trois m:ite
riso niera franais.
Les journaux de Parla com
mentant les acquittements de Ltifz p
font remarquer que les articles se
lennels du trait de Versailles pr
voyant le chtiment des criminel
le g-iene n'oat mne pas reu an
mmmencernsut d excution dans lu
comdie qui se droula toipe'g, e
in-? les a'lis conservent iutgrale
nent leurs droits.
Lei ail manda commettraient
une i/rsve erreur, s'ils croyaient qu*
te allis se sont dessaisi* dtiui i
rament du droit de juger les coupa
bits ou qu'ils se dsintressent de
la question. Accdant le lii fivrter
I93. la demande de PAIIer.ague,
le conseil suprme spcifiait expie*
eemeni eue les allis se rservaient
e drort de eaisir ultrieurement
leurs proores tribunaux eu cas on
e jugements prononcs par le* tri
e-unaux allemands ne leur donm*
raient pas satisfaction, rsann ent
rement just fie par 'es disposi lou
du irait de Versailles et formule
une dnx ne fois dans la letti e de
lir. Millerand Toccata de la
mise de I premire li'te des cou
oables. Lse journaux notent que le
jagementjdes coupables est une des
censs da l'ultimatum <*e (irs der
nie et que Mr L'oyd George li alors
remarquer que lAUem'g e, on d
oit d's engagements pri e Soi M |s
vait pas livr ses criminels
gurre.
Le Matin" anno-ce qu la suite
d* l'a qultt* ment du gnral 5'enger
la gouvernemeut tra-ais Mtirmnl
ne la prsence de la mleaien fran
.is a Leipzig st Ion le et l'Ioeor*
a tl^rsi lue ses reur^sen an s de
rentrer immdia'emen Paris. Il a
ugr aux cabine'.s bntaoriijue et
b-lge. lexemplw de la I rauce de ne
de
l'AR CAULE
dlgation d< la OCftM des in^rt
neuis des Etala U iH e?" arriv
t'ns avec m*S*id i le rm iTOiar, u
non de inyejieur* tmTiCliOf, lei
inginieuta fia-us piur leur 0B ivres
*u cours da la gure
Li munie palli piiiienne a ratl
les membres du comi tecnniqur
interallies des o uaunication par
TSF.
Mr d la Carra est renfi Paris.
PARIS L **h injo ii'ii'ii n.ia il ue de I interpellation
s'il- la hmque i idaairielhl de Chine
Mr R iand demanda l journeiueu'
du dbat exposant que le gouverne
ment a engig des tractations en
vue de maintenir cette entreprise
qui nous rendi et doit noa* tend'e
encore les plot grands servie s. un
dba* public tourrait entraver a--s
effoita. L'iaterpelUteor n'iesisra pai
pour la discussion iro ndiate. S r la
demanda de Mr Liygna*, Mr R ian t
a Hjuut .| : c'est la suite d un
erreur que certain docurnatP.i ont
t pub ls sous U signa ure de Mr
Loygua*.
i.e gnral Csstelnau dc'are que
Il F.'auce doit dsm'resser entire
ment tou<< I -s dposants d'ex'r u.-i
Orient. Mr le l'revosl I) > Launay
voulut m-uiH pu cause Mr Rartb lot prsident de la bsuqu
industrietle et so i frre Ph lipje,
sec et i e ^ >. ral du minisire de"
uft*!'- trangres, mtis Mr R:'iand
ripoata par u< admirai) homni'ge
reudu Mr Phtlipoe Rdrttieiot sos
hti-'H ij:j;i l',- A la prODOSltiO i
dune Intervention du communiste
Cachin, la discussion aetu|june
pr ;i.j8 vo;x ccnt:e lot.
l'A RIS S j vint u ie i4c4eb d
Berilq M. Roeeo, minialra daa affai
res '.rangresj'xpriins M.Liurent
ambassadeur ii^ France, eea rgie s
pour la maof aUtloa coure I* m s
ion f ipdee LeiiZ'- Il a ajbu'.
qu'il deuiandait au gouverue u^n'
Sexoa de pie die dss mesures pour
vieiie reooaveUimeat de ewob'a
bletii;iddi:< loi a liufnfuMnc'.
du service o* dre.
WASHINGTON 8 L Ato ncy-
g'n1 rl D uphtr y prsenta i h lu
Jeudi prochain le moadt entier f
tera le 14 IU1LLET univers- l'enrn
adopt depuis d*ux ans to,nait la
grande J:e de U Pi-x. Ce s*ia par
t culiremenf la fte d* U France
Ls Soctai (raeiiaes d- Pou
au-Priact OTganisanl pour c? joui
une belle m an tcatatton i.iq 1.
sont c>i ivil ojs les Iran .ij et Atau
de la Franc;.
Le mttin une messe so'emellr
aaf| ebare i la Cathlrjla l hui'
heure* picises. ensuite tort lies
dans le proloco'e ordinii*e rcep iao
a la Lgiuon de France .J ns la soi-
re, reprsentation de gla, littraire
et musicale en Ihonue ir d s Poilus
avec le gmeisas cacm 1 d: quni-
que u-is de nos tDtilleu" trti
    i a 1) re.l oa de Ctn-Variiii.
    .Le prix des canes pour c-t'.-: soi
    fe a tu a Oe.ix *urlc<.
    pjur i* l)c.t 0.1 i;* 104-s s'aJ'e,-
    ser d avaace i la O.re: io.i Je Ci ie
    V.ruls.
    L:s Mtmbres de li src iqi de l U
    N C. sjnt invits i tft amer leuib
    aa.ii ch .i Mjasiem le". Y tio 1.
    Ui trouve ri Js CuUs chez i4e<-
    da nu A^-rhjl n. L us R>r5, F.
    Aaselina a R. L-.*r.b>ars et au ou
    ir.iu de M Fjico.i.
    U,
    a mat aux Casernes
    Dii'tujueiiavK
    Vendredi api; h parade, a et*
    inaugur uu :ngiifiq* md au haut
    duq t<\ o t;ot lai coj.'e jr nationales
    Un* er^moate t ; b.'ll- et t
    u pie a ea iieu a c:tte occasioa
    da ... ..1 cour ait Caserace Oirugue
    u*v Au moiieu o loi hissait le
    o r i p *u je< h)nueurs lui firent ren
    dut su eeltfmsi t pai un bitiillon
    d; la G::lJirm :. 1 e.
    , oouUa qoi ae drou
    ffaT(.,r0r' B0Dl d DBtUrU *
    L ': on retour sur noua
    as envoyer dforma lauvjiiieti (noidu cibioet ua projet de pr -
    k L>int'g, jclamatioa de paix pour l'A iemagn^
    PARIS S Suivant u ie dpOi.lie et l'Autruhe, mus il semb e qu: le
    le Coustuutinople, les pourprle-s document ne sera pas pr eul i la
    mtre les dlgns anglais et Uiua;Signatu:e fa Hard cg avant la se
    istes on' a.rompubjes coodiliODI 1 m|inf prochaine parce eu'il sna:/e
    Jgj. cluo, a., pi- *^tiJKttSiSS5
    * Uoedicha de N. nr y annonce internationale da dsarm: mat, mas
    lue des raanifestaiions eutbouaiaa'aucune rponse n'a t a jotaa'a
    es ont accueilli les tudiants d Ror;prAseat, Qa jgiore les nation aux
    /ard qui vont visiter les tlnmps le aejjef jcs dmaiJji tareat aJie^-
    jstaillede Lorraine notamment R*.^^
    telenoot ou aoet tomb^a les trois. De$ mi|ieux j,ien Informai coasi-
    aremiei volontauea amrusius. L . dfeot ^ ^ poiQt dfi vue lraKer
    ~~----------' n'est pas sulfisamment considr
    1 j. n lurmmM Bot'dSDS llaboratiou du fafll.
    Ve^lTu 1 0tfTSE! Un compromis .erall uouv four-
    toHioraoe.tS tes bapiis* loi rrmeini-ant ui Etats Unis les moyer.s
    dalssl'cnelle de tre du nom de : d'obtenir des leltrowtiona eiftao
    1 Homo feSpiena. Coerne si la g-:tes pour percevoir lei dtoits dedoaa
    ors'i' de tes actes n'allait paa ne sacs f o ser les eioortatenrs tran
    l'eTonte de pareille dfinition !. :Rr8 g, outre de [a F'Jnce,n!u.ieurs
    Toi. sge et raisonnable?.. Allons PYS de l'Amrique Latentd;s
    dooe/ Tu
    qu* eom
    -ence,
    Casino de
    Pi ion- Ville
    B illant jojrne hier au Casino
    d: P u.i V le o l'txicnl donn
    Modes eutts de iomb u* hib tu \t
    oo; cer:ls me idilO .jh u: se se
    pi sal que tort tard dt-ti Ix 10'rie
    Droit de s atis'i(|'ie
    sur le coton
    L droit de sta'is'iqi i '> 1 sorti.-
    sur le cooi est rlab 1 i Vingt cen
    tim.*a < det'ar. rno n li ; lgi'S de
    Etits U "S 1 A nnq i- par to^ lie.*
    sans prj'i 1 ce d -s d-e ti de W.iati*
    ei peag;
    Fte chmmptre
    N'oab.; /. pas d'acUe:er vos car es
    pour la grande ft? qui soijimc
    Dimsncb i Ioccasion de Notre Da
    me de Moat Carme i.
    Noiis donnerons demain Je plus
    amp'es det.tis.
    ge et raisonnable?.. Allons p,ys de l'Amrique Latentd:s
    0 n'pprais ao philosophe'senli,ion$ dont Cub, Arg-nti-
    me un r PO^"1 JPPJL^ Costa Rica. Salvador. Ces proies
    "" ftST! I.mal na h t*m fur.nt ifiDSmlm la com-
    ?paraissai jamais de |a ____ r^nrt. iVmtini An
    iiiP1f5(lr0COD8Cience dt
    8I de notre dchance.
    mai
    si tu dieparaissai
    urface du globe terteatre, les w-
    ires innombrables n'en contmne-
    raiAnt pas moins leur course ter
    npile rlan l'inlni des mondep. *t
    mission du Corgr, s'occupant i!u
    tarif
    L* retrait p cchaia de deux r.evi
    les de gu^r'e amiicaios envoys s
    , M 1 s l'univers ne serai' Chai g* I TsmpitO cause r'es dsordres dans
    ARYS tS delric pt'olifres. LeDpatte-
    mei,t donne i entendre qu'il n'y a
    SfiClie besoin piessaot de navurs
    dans le poit car il semble y avoir
    peu de dangi." immdiat
    NEW YEKK 8 C nq va^eu 1 en
    c moment en tou'e pau> les K at
    U .'s iransporteni huit million, de
    dollars sMauiitsnU scu! t anspo'tc
    plus de cirq milliors et demi. Les
    banques calculent que plus de trois
    mi'liards deux cents millions de
    dollars or sont actuellement aux
    Etats-Uuis, soit le tiers d* l'or -non-
    dial.
    badianes des ,> et Juillet du Tu-
    booal de paix de la Capitale,
    Section Nord
    Jugements rendus :
    1 3 Tnjua Alna ai Etienne Joiu-
    ville Celui qui condauue le dfen-
    deur a payer u demandeur par tua
    es les voies de droit la valsur rda
    u.\ sou trente dollars, aloal quo
    ;s mtrls lgaux; accorde au d-
    lendeui ih facult de se librer par
    ds mensualits de quatre dollar*,
    av-jo ciause pnale; condamne e.i
    ou re lu dfendeur aux dpens.
    -J -vudaiii tAii 1 centra Biennal-
    mis Rien Aime- Celui qui dit et 01-
    O'iue avant due droit que le tribu
    uai se transportera sur les lieux liai
    gieus le samedi B Juillet courant, a
    nuit Heures prcises du maiia; pour
    < u prsence da parties, les visiter
    et e uendre les tem ins sur lei fans
    articuls etc.
    . T.Zipbi in II 11 et. Fab Figaro.
    -eiui qui donue dfaut contre le de-
    teudeur et pour le profit, le condam
    le a payer au demandeur la sus
    lits somme de 27 gourdes, reprseu
    .uni Im tiois mois de loyers cbjs
    ia 2t Mai expire, soua prjudice de
    cen* ecuus depuis et de ceux a
    viiuii; l3 dguerpir sans dlai
    uea aeux lous; ordoune l'excution
    jiov.eoite du jogsment moyennant
    jauti j-i a fourmi en cas d'appel sac*
    itiue.it; di; que la caution sera pra
    semea a i'udieoce prochaine pom'
    tre accepteou c inteate; condamue
    '1 u )I l'noieaier Calypso iiitaiiiM de ce sge
    ,>' .1 la sirftitiication eveo com nau
    i--.n ..]. ou jugement-
    Louu.iaivai cjutre Marcel O a-
    ier Uiiu! qui doaud dfaut cornu
    o uelauUeur, et pour le pioii'. 1 j
    condamne a paye au demandeur
    par looto" les voies de droic, mme
    par corps, et sans deiai la .-us diu,
    somme de cent dollars or SU*, avec
    les iiiler.'ts lgaux, taxe a trois mois
    la dureu ds la coiiiramte S exuicea'
    eu cas do non paiement: Oldoaue
    1 excution provisoire dd jugement
    sans ciuuou, vu suil y t pioiUsasa
    reconnue; comme, huissier Ca.yuso
    da.nia, de ce sie^-e, pour la sigjiii
    iMHOO avec com umid rUMot du pie
    sent jugement.
    o- b. Massna et Reuahne Jac-
    ques. Celui qui dmiie dfaut contre
    la afeodtreae . pour le profit. l
    OOudamne A i>ayer au demaudeur,
    par toutes le vous ds droit, uiiae
    par corps et sans dlai la sjs dite
    somme de cinq cent gouides, pour
    les Cluses nonce*; avec i-a' utb-
    rets lgaux, lue a Lois nues 1 da-
    ro de la cuutrauts a exercer e
    cas de quu paieuiaul; mvue le j j^a
    de paix de tiiregoa is a eOQin litre
    un uuissier de son triou-ia. pjur U
    siguiticatio.i aveo ccumaiiieiue M
    du prseul |u^t:iinut# lequel est ex
    culoire qar pi o vision sau caution
    vuiiu'ii y u promesse reconnue,
    couaaiuue la det^uderesss aux dt-
    P-S ^aj
    b3 JsauSiumondsel Edm.Smitls
    Citui qui aonns dfaut contr l
    dfeuasur et- pour le profit, le Cou
    n m ie 1 c payer au demandeur par
    toute les voies ds droit et sans tr me m dlai la somme de aoixam*
    quints doilaisoram. montant a>-
    trois mois du Icyers rclams; 2
    lguerpir gaioment aaus dlai dea
    lieux ooeupa etc.
    Jockey Club.
    C est sous ce litre que va tre cr
    prochainement un Cercle de jeunes
    gens encourags par des membres
    protecteurs Les Statuts seront
    soumis bien't aux adhrents si la
    comit form.
    1 Meilleurs vux de succs.
    r^-
    \ m.

    * * '
    i


    LE MATIN
    Certificat d'Etudes
    Secondais
    Aujourd'hui
    examens pour I
    oct commenc les
    obtention des certi-
    ficats d Etudes Secondaires.
    72 postulants se sont pricn'
    | our I examens du 1er cycle, 30
    pour |f Kftl.oiique et 11 peur la
    i bilo;pf q'r.
    Cour la K.lhopque il la 1 hiVo
    1 hie les (xamens se (ciolI d pit>
    1 ancien programme.
    Jury d'Examens
    Certificat d'Etudes secondaires : ne
    et 2me partie (anciens picg'am-
    ne ),
    Dr Foyer, prsident, hyg'ne-
    S. Pradc', Fiera Perd nmJ, lingue
    et littrature franaise.
    B. P. Chiist. Philosorh e
    F, Uuviella, Droit usuel, conomie
    jelitique
    Ih. Hii'he, largue anglaise
    Frre Ernest, His ore it (logra
    1 Lie gnrales
    Dr Llio Louissaint, Histoire et
    Gographie d'Hati
    C. Fernand et Catts Pressoir. !Mr William Fawley.
    Sciences physiques et naturelles
    A Scott, Mathmatiques.
    1er Cycle
    W. BellfgarJe, prsident, lnstruc
    tion civique et morale, Histoire ci
    Gographie d'Hati
    U. Duvivicr, langue et littrature
    Iranaise
    D. Brun, Mathmatiques
    R. Durocher, Sciences physiques
    et naturelles
    Ph. KWtier, comptabilit et cosmo r-.^*^)-f):
    graphie
    Fire Juventu, langue anglaise.
    Les Examens a 1 cole Nationale
    de Droit sont dfinitivement fixs au
    lundi i 1 Ecole de Mdecine tl de Pharma-
    cie.
    Avis | Communiqu
    L'Inspection Scolaiie de Pou-su- I*s statuts du Bloc National
    Prince donne avis aux intresse que ont ,ete vo}'i?.
    la session d'examen pour l'obtention Hier, i coq hnrei de Iapies-midi,
    du Certificat d'aptitude pdagog-que h B'.oc UatlOBsl IOM la prsidence
    sera ouverte i partir du 19 jttitJtl ** M- Fdrrood Po ymee s tenu sa
    piochais. deuxme sarce ave: ma forte ma-
    Le registre d'inscription fl cuvrrt jorit Ajis l'rpel fait par le S -
    chaque jour do 10 hrrs 1,2 a mid ci'airt-^nial Met. K ga us, l'on
    --------------- p m au vjte de la Cemmissijn ap
    pele i laborer les .tatuts L'Assex-
    bUt l'adopta l'ooenin it tus l'os
    preeda au vo:e gnral des s atuts
    dont ct;tains articks dcnn.ent lieu
    de vives discussions et tre les mem
    bres qui t ojvreot un nu z/.o ter-
    mine pour concilier les d fteieo e
    opin.on ,
    Prirei 1 la paiole au cours des d
    bals MM. Dr Roche Grelin r, Ulysse
    Enic, M. Miyard, Peters Raveau, L
    Aleitr, Chutes Azor et L. C. Vend
    pour lourair des explication :ui
    1 im\re claboie par le Comit dont
    il liait le prsident. Enfin, apies cei
    laines nodilications, les itaitttl du
    Bloc National taient vots dans leur
    enstmble. Avant de se sparer des
    teiiciuiicns furent adresses aux mem
    bris de la C. mmission d'laboration.
    Avec I impiession des statut* qu>
    ICI ont n ndus 1 ubics chacun auia
    t'oCiltlOD de cocn;it.e les grandes
    lignes eu B oc National dont le pro
    gmn me a jour bul : lu liquidation
    a un fasse aitre tons les porto [ohu-
    sfut.
    Benoit Couba
    1717 Rm Magasin Je 1 Lit
    Vient d'insial'er un E bassement
    photographique spciale m si pour
    Travaux d'amateurs.
    Dveloppement - impression*---
    agrandissement -- pheo couleur.
    Le laboratoire, certaines heure?,
    es a la disposition des clients pour
    leurs travaux.
    RAJEUNIT L'ORGANlsi
    iGraoeOe
    \ Migraines
    Obsit
    'Aigreurs
    Rhumatismes
    I Artrio-
    sclrose
    Cour d'assises
    Aujourd'hui se prsente devant \*
    Cour d'assises le romm |osph
    Pierre, accus de vol au piijudice ce
    Me R. Racine dfend l'accus.
    Le tribunal fera prsid par le ju
    ge Pierre Philippe, le |ury par Mr
    Cbancy.
    Me mante occupe le sige du mi
    nistre public.
    Au moment de mettre sous
    presse nous apprenons que l'accu
    se |h Pierre vient d'tre acquitt pai
    le juiy.
    CfUVES Pr.iLUS et JEUNES
    .-ou
    vil*
    SENS
    U au PL'IS'H, iu DIRE, eu BOHHtUit
    ^- ! Soc-io du la Oaietn lranai^a
    i ei,r.*uf*ut>. Si ' - 1.1 tt"tai.\jirii(1U-)
    Eivoia contre UN FRANC ei Mandat-Po-u
    riOUV.TL ALBUM CATALOGUE DE 1820
    (200 pagti nu xiavurti eomi^cti)
    C EST DESORMAIS
    Au En de la Presse qiel'onse
    rtnrontic le miJi et le >osr
    On i d sort renstigr sli Ici net
    vel es tu monde entier et cela i pci.
    de (rais
    C.*u-oi.. t. Moui
    :-,
    lli.lm. Uarwrl* bg,ml*
    Vetic jiar
    autorit
    de Justice
    L'OPIMONMDICAU.
    Pvtou o U peut eUu. > i
    de. luniques v8cuU,re.,S^S
    derme qu'il empie, co,nm. ?"* Wi
    et de lment,\^tu "J* * ***
    l-orgulMM qui, lui ..uT^r*W,rwl
    r.p.u.ques.Von % 2^1.^
    q-. veleur .. "* **
    de ''ctiiaSiBj^
    Vttot-lUsmmt
    Pwer u, c^T1
    compltar IvWeL
    plcer compleiZJT
    du-ilegouuaUS,
    d*4eceraVf^,'
    Cest l'aube d'une seconde JeuassM. triomphante
    t Joyeuac, que roui voyes dans le flacon
    d'URODONAL, votre sauveur, aiaai que dans un
    miroir magique. Ayez confiance en lu.' : voua en
    verres auaaitSt lea heureux reaultats.
    tUbli,
    te.r.1
    Ariiiour mkI Company
    Samedi 9 luillet 1921
    fort-au-Prince Caf. Malgr
    qce les recettes- au Brsil resttol
    enermis d qu'elles dptsreront de 2
    m l'lions de sacs Its prvision.*
    faites pour 1'120,21, les prix se rafler
    missent, les Gouvenerrents de San
    tos et de Rio cozt.nuent a.acheter
    tous les HOCkj qui leur sont mu ris.
    Sous cette pression, les marchs con
    ssmmateurs ont du suivre. On pen-
    se gnralemert que les gwuverse-
    intn'.s bisiliens ne trouveront pas
    les moyens voulus pour garder an
    Brsil tout le caf achet et qu'ils
    seront obligs de le consigner, ou
    au moins une bonne patrie, au H.1-
    vre et i New York, ahn de trouver
    les fonds ncessaires pour lofera*
    non en cours cl qu'ils vendioni des
    qu'ils le pourront, les achats actuels
    o tant faits que ans le seul but de
    tenir au secouts des producteurs,
    ui ont be:oin de fonds pour faire
    ace aux trais cjue vont cccasifcnei
    la cueillette kei la rentre des cafs
    nonveaux. Le dernier cible du H.i-
    Tie donne fis. fct. conditions ds
    Havre. Le|dollar a 12.56 fres. Il ai
    rive Se lakprovince plus de 2000 tacs
    cette semaine pays 24 2> gourdes.
    En clture, If s prix sont mains ter-
    mes. On paie 10 dollars f.o b, pour
    les beaux tries.
    Coton Rien de .nouveau a si-
    gnaler. Les .louis restent nominaux
    ci les acheteurs invisibles.
    Mouvement des Navires: Ligne
    Panama Le sjs .Advance .est at-
    te ndu ici le 15 dn courant, .venant
    Office of General Agent
    Pori su Prirce, Juiy IPu, 1021
    BULLETIN No TU
    Jhe sjs c Gen. W. C. Gorgas is
    due to arrive at Poit au Prince 00
    Wednesday. |u'y ijlh 192t. direct
    frem New Yoik with :
    i;o tors cargo
    6 rasiengers
    -4 bags Mail
    jnd will sil m the evening o( Ihe
    same day lor Criitobal, Canal Zone,
    direct.
    0. B. IHOMPSON.
    Uevrrol AffsM
    ------- SB 4 S> > IMB ----------------_
    Port au Prir.ee. le'U Jutllrt i\\
    BULLETIN No 76
    le sjs f Gen. W C. Gorgas est
    attendu i Poit au Piince Mercredi 13
    luillet, 1921, venant direcement de
    New Yoik, kvec:
    570 tonnes de Maichandises
    Passagers
    74 Sacs de lettres
    H 1 a:11.a dais l'pism'di du mme'
    jour pour Lrotobal,CZ dirctemeni
    u U- THOMPSON
    Ayent Gnral
    Succezzion de
    B. Martin del tiiv
    Le smisHi^i ,> ^ishaM en a qualit
    de tutecr des miiieurs Vidal, Lui?,
    Policarpio. 11 Antouio dtl ttic,
    inviie ;ous ht (ranciers de la ait
    ceision Maitn. tel Kio. prtenui
    leurs corruttfe ru ctbinet de roi
    svoca'. Me il ai Ici isoudiereau, ru
    des poils dn Sud. 11 repartira le tut- f*?i ,e * t*udi et samedi at
    * .. - In I unioa I.1' u 1 > ri 1
    me jour directement pour New York.
    Ligne hollandaise Le s[s Arud
    net venant de NewYok et des ports
    dn Nord, est attendu ici le 11 du
    conranL Le sis c Prs. Fred. Hen
    drick venant de 1 lurope. St/Tho
    mas. Poito Rico, Porto Plais." est
    : ttendn le 11 du contant, il repartira
    le mme jour pour
    ba.
    lo 1 tuiei 1,-J midi.
    Les dbite oie lu de Cujus sont
    ptltuniii unit-ri eolcier leurs
    complet* rans rti. d.
    l'oit au Hrircp. le 11 juillet 103/
    KVAR1STO ?LVABfcZ
    CONVOCATION
    Les iv.embies de u Kenaissanct
    Santiago de Cu'iont convoqus i l'extraordinaire ci
    l'on a 6 heuies aux ait tiers de Nonni
    Derniers Cours. Fis 12 36 Chai es aux tins de prendre ci naine;
    Lac Sleiling .-7cJ7 Maik d(ci ons CO&CtlBtOt la bon ni mar
    . 3 -) Iche de la Soa/ti
    En vertu lo d'un contrat de ^egf
    eu date du vlrgi Juillet mil neui
    c-rt vini;', eoicgistr : "2o d'une
    lorooulion rn dat du tngtatpi
    luiii mil 1 eut cent vingt et un, en-
    rtgiatree, ccmture ifroctOfOM ;
    le deyen du tribuntl de piemire
    ingtarice d Port-au-Prince eu da'e
    du pis iuillet rxil neuf cent vingt et
    un II sera procd le Meicndique
    l on ce ropt-ra Treize Juillet mil i.eul
    cent vin^i et ur, dix heures i'
    matin, \>-r le Minis'^re de Monsitui
    Eugne iioy, agent de chaDge, a ce
    CJUjinis pur la dite oiaounance, le
    v.i,; la piopiit connue fous le
    nom d>! Suvounene de I ort-su-Piin-
    ce et serve n actuellement de d-
    pt la Manque Nationale de .ta
    Kpoblique d tisili et aise rue Dau-
    es D* atout lies, d abord, et ensuite
    devant les bureaux de la Douane,
    ruo du Huai, ta vente au plus et
    frant et dernier enchrisseur d.une
    juentite de Mille trois cent troi sacs
    de eaU \riaije, formant le loi de I
    Savounene. a'une part ; d'autrt
    part de Sept cent etnquanis fi un\
    mes de caf tri, formant le lot de la
    Douane.
    La dite vente a lieu pour avoii
    paim ci t de la somme de 'trente
    quatre mille cinq cent vingt cinq l)ol
    tan quatre Vimgi quatre centimes Or
    Amricain, ( l)jl. P 3452584) raon-
    '.ii t do compte de Monsieur Jos
    Sali U banque Nationale de I
    il- m ii 1 < 1 u e d llsiti, au trente juin
    mil util ce: t vingt et un, sana pie-
    ludice et soua toute rserve quam
    su piemenr de la crance, deu clai
    ses toi melles du con 1rs t de gage, vu
    la biase de la marchandise.
    En laitiiMi des lluctualiona du
    prix de la denre, la mie pris
    sera rhee au moment de la verte
    Aux icqute, poursuites et dili
    gence de la dite banque Ns'iodhIi
    le la Rtublique d'il iu, auciK
    anouyme ayant .-ou sige social i
    Heiia et si u principal tablissement
    t 1 ;-au Piince eu elle eat repre
    serti e par le tueur 0. Sccrpa, ici
    directeur, dtmeuraut Port-au-
    Prirce, dsmiuli Milan (Italie)
    ayant pour a>ocKts constitus M>a
    Mo ; et Llio Joseph, avec lectioi.
    de d> 11 ivile f>u rsbinet d - dits avo
    esta T. rue Fat bu.
    toi.lie le bieir Jos .Sala, cou
    Mij ut teb i et demeurant Port
    au Hmice.
    La dite vente se fera au romptam
    cous peine de folle enchre-
    Port au Piince, le Neuf Juillet 1821
    (S) MOHEL, Llio JOSEPH*.
    Agents (jnr-iux vo'ir llain
    17*20, Rue du Magasin de l'Etat
    Or am, 0 '
    2.75
    VER OUTH
    National Fire InsuranceCo ofHi
    Cette puissant.; CoiupaKnietient denlr rdis.le50j4'a|
    de sa lomltiion et ce propos des chilire-) ont t ***
    c'est merveilleux, la quan'i' d3 va'eurs ver.*r >s aux prfj
    avaient assur leurs maisons.
    Ass nez donc vos immaubl .s la
    National Fire lnsun
    Company oK Hartl
    DipsheZ'VoilS de .demander tous les rense'gnemanU
    Brandt $
    [Repristntants pour Bmk
    2o 17, Tiue du Cen'ie ,
    La Maison 11. Silvt
    Vient de recevoir encore p*
    derniers steamers
    Gsrimirs anglsia extra suprieurs U
    Pilmbeac' arglaia noir extra sup.
    Palmbeacli
    Voile couleur et blanc 40 p.
    Organdi ' 40 p.
    Kk> juoe anglais eztta suprieur
    J.rpon barres soie
    Tulle pour voile 75 p.
    Clisusaettea suprieures pour hommes
    Bas suprieure pour femmes
    Chaussettes pour enfants
    BandebrodsSuiste et nansouk de toutes largtun *
    de* prix dfiant toute coticurrenci
    _______Vous trouverez ehez
    A1 phnieffaynes
    Des lustra lectriques de luxe, Dis lits decumpavec"
    m____________ Produits pharmaceutiques
    Reu par steamer ADVANCE
    tluilv PolaHne en barrique et en
    L Preeizmann Ajgerkoli.
    C I N Z X 0 'de M*rs m
    v AgentBnral pour W



University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM