<%BANNER%>







PAGE 1

.1 i r MATIN [ CROYEZ-LE, POUR LES ENFANTS, il n'y a rien de tel comme L'EMULSIQN DE SCOTT • >ir de ";• —-9 ( L, emc . ; % %  ro f^-# Insertion fonde f^fo ||a]p au l ori| rVc^/e du wharlL. ^ il£i dA C „ U jou,r.r. Le Mann • ,n' B oi>-j de Justice,' * ;NL FLUQEL Pnie o'I clairage, et du Wharf de Pcrt-cL-1'rincf. Celle rouvelle tous parait nuce de fondement. L'tntiepiise ou Whaf arpatiient une Socit anonyme cre en vei'u du contrat pass entre le Concession naiieet l'Etat Hatien. llle est indpendante de la Ilasco Kn vertu lo d'un contrat de Rage eu date du vingt Juillet mil neul cent vinRt, cniegisti : 2o d'une I sommation en date du vini4t-gept! juin mil neuf cent vinUt et un, tu-: tegialre, demeuie infructutuBft ;( • io d'une ordonnance de Monsie-ut. le doyen du tribunal de riemir. | instance de Port-au-Prince en dat< j du pix Juillet mil neut cent vingt e* un. Il sera procd le Mescredi qu< (entri prise pnve). de la P.CS.et Ce on comp ,£ ra Treize Juillet nul neul la Compagnie h.ectnque. cent vingt et un, dix heures d. Les poiteursd actions de cette So-| m aUn, par le Miniature de Monsieu cit* qui sont en Hati, ignorent en Eogofl ltoy, agent de change, a ce venu de quoi cette vente pourrai! commis par la dite ordonnance, de %  voirlien. ,vsnl la proprit cuunuu tous h Aussi pour la sauvegarde de letli'DOUl de Savonnerie de Port-au-Prio intits, ont ils fait signifier une pio'ce et servant actuellement de de ^station avec rscive au sige de II \, rue Kiou. Contre lo sieur Jos Sala, cou iiicii.ant tabli et demeurant Bori au l'iince. La dite vente se fera au romptan sous peine de folle enchrefort au l'iince. le Neuf Juillet 192 1 (S) MOREL L ho JOSEPH. Panai Mmi teia LISE 1 Office of Geneaal Agent l'on un r-irc. Julv .S'il. 1921 Kh 1-4 BUT I KT1N No 75-A Allfi'lion < f ^ l iipppt B ia clirertrd 'o ih" SS •••Vdva'co r^un to \v:l arrive at Port au Prince from Cn %  b il, 1 pf-.l Zone,va ll p v i^n Soulb' rn •( 1 s'00 Friday JoJy 15'h S02IShippii u, nrd"ri will h %  isaued for 'aifo to New i*orh erd e.noppan porta on application sMbis o'ii^ft. Tlfis steamer will siil for New V^rU directm Mie afternoon of !he same dav < IJ HOMPSON, Gen$rt l ainl Port su Priori, le 8 Juillet 192'. toaster i--i IIULLEIIN No 7a A 1 1 -> rba'gturs tout 1 ns de noter que 16 SS"Advanee' est attendu l'oit au 'i ii ce (!e Cnslobal, Csoal Zjne, via les rorta d'i Sud liai 1.1 s, e vtrioredi !.". Juillet IU21. L*-8 reimis a embarquemeoi se root dbvis, pour le liet detima •.ion ele Njtw Voik et dos | or s euro "i s etii a demande laite ce bureauCe vapeur laissera directement pour New otk, dans l'apis midi du mmejjur. ; O13IHOMPSON Ayent Gnral NOUVEAUX LAMBICS pom DISTIIXER 4 RE'.'Tiri£R Las CAUX-OE-VIC, RMUMS, ALCOOLS, etc. DEROYFILSAINl • nmnon p 75, rui ila Thltre, 75 GUIDE PRATIQUA, MMMeH VU. ESSENCES Ml MANUEL i, rtbric.at de I lRDIi; ,1 TART UlUSr^ drmts fri.ic EP Alphonse Hayiies Des lustra lecl--iques de luxe,—Des U's de camp avec mousiquaire. Produits pliitinuceuttques La Maison H. Silvera Vievt de recevoir encore par les derniers .s t va mers Hit pj3 r t •';*. -'* n poi' • •*• •'* K .Pl-Vl i; • %  m, %  'F'TI.MI \( -, \ ,. %  m 1 Cafin il H anglaia extra suprii urs Ptlmbi se 1 angiaiB uoir extra snp. Palmbccih Voile ce trieur et b'anc iU p. O r gaodi '• 40 p. Kaki jaun arglaia extra supi^ ,eur Crpon n i > • s soie Tulle p^ur voile 7 p. Cliaueeettes Kip A rieurea pom lu m uet Bas >u[i>i l eurs pour femmes Clifluseette pour enfairs Orim, li laune pice (i 600 ! S 6,75 l'urne 2.40 h douiioe N n) F 0 m c>J V, ,-J-J ,^z *S CpnserVe h: Frnicheur de !o Jeunesse. % %  '.•. ^ P l qu IdM %  •' I>UUI % %  Teindtiy* chair. •.-.rtalureli i .% %  hruM '• rarhel S: • TclnJelya B Ba %  i.'iuij . i i IIII1LI> .... m 1 o . riftiiioKitt m < j Taxt f.r.j.nit -lu un (it.ot :.nl>. t %  ntjtirtcmrni • .i lui di.;du Carncl de r. %  i .:.' ilu J SU-yrrondoii. / T \ ARYi 3. IUC Oc la Peu Toutes Pai'umcJ et Grandi MaguM Vaitlaixt S; tlouel A'inis <]i'.ni'riur pour IJaiti 1720, Kue du McRaain di l'Rtat Imprial Liielnsurai Company o Canadj Par A Lgers vtrsemons annuel', vous pouvez assurif L'Imprial Life assurance Cot i of Canada lout 3 s sortes d "a vanta g s: paiement de d.vHriixiei fo lous les 5aus. lesquels dividendes rapportenl 0o|o d'iar en. aprs trois ans, ob eniin el*un ernprun s'levanl jusT 1 du montant h la pelice. de, sont garan'is par le C7M Canadien: ] Pour plus amples renseignements, adressez-vouti Brandi $ Co ftepisentaots pour llHi Hue Courbe, 25/7 Fillres Eai En pierre naturelle bougie Il ne faut pas confondre les FilirerJ en pierre naureliei^ les Pilirps bougieLes premiers sont moins comp^qufS. ne loyer et par l'oncquent plu* ""^ derniers. En vente chez, abb* HENRY STM Rue du (Juai, en /''M 1 WMUr W u .-, 2.4'i liandebrods Suisse et nantouk de tou'M largeurs 'tl qualits \ de* prix dfiant { UU i c concurrence Vous trouverez chez %  %  Reu par steamer A.DVANCE i; Huile t J olarine en barrique ei^ m L Preetzmana Aggerholm, Y E R 0 l T il C 1 i\ Z A i\ 0 MA1TErs Agentbnral P our ff*



PAGE 1

Qui**i* anne Nos il^r Port au tnuca, liaxli *JIQ*Ui J-.iii. lVil OlfifcCTEUR-FKOPRiriAiRi Clment-MAGLOIRli LK NUMERO '^0 CENT1HES Quotidien DisoDS-DOus chaque mati pour nous fortifier que le devoir'seul importe et que le reste n'est rien. MICHEL1T REDACTION; Roe Amricaine No, \.t* %  MMWWMj QUESTION DU JOUR Spiritisme scientifique Nouvelles Etrangres Il parait qua correspondra avec Iti tres invisibles 01 esprits, es %  oe teridai.ee universelle qui domin< Il niveau des milieux sociaux; BeuIsnoent, chaque milieu la ralisi NIOD ses moyenH nous est arrive "employer l'autre jour l'expressioi de cspiriusrue primitif pour parlei de certaines pratiques que des fait* rcents oui mallieuieueement miser il'ordre du jour: voil que certaine* (Cherches du monde savant non Jorissnt aujourd liai i parler d ui ipiritmme scieriifiqoe qui nu serai' que le pendant civilis de I autre. L chose tst venue en question i locca-iou d'une nouvello invention ta grand Ed:*on, consistant en un uae lu ne par le moyeu de laquelle i lia prtention de pouvoir se met ire en relation avec l'autre monde. SlelaDgage mtaphysique employt pour exposer le systme d Kdison et qu il appelle le compos bu mu ii'eat pa>< pour vous donnai h migraine, ja reproduis pour vous, _,dux lignu-s. ce paa.-*a^ j de U ru (M amricaine tSciimiilic Auseiica*: De mmo que notre corps esi toapos d une multitude d entits anirieil.s ou molcules. LOtre es priteit compos u'un grand nombr deotits immatrielles ou forces, dont le groupement constitue la vie tt L personnalit de ebaque indivi do Ce que noua appelons la mort ut simple m m la sparation de IOU tas les enuiea qui composent notre coipa. Toute la question de la survitlsids dans la destination ultrieure ils oos eutiteSe dbandent-elle •oui et eberebent elles une oeuvre Mivslle dans l'univers? S il en Ntsiasi, je crains bien que notre peisoDDshi ne survive pas Mais si 'eur.La raoir.dip. impression d'au ••prit de l'an del qui agira sir Tins ruine t sera impl (Le un ,.M .M I i ombte dd t'ois et enn gistie > M, Camille Mauc'air, fraiif, sars lire nettement son opinion sur la Les Cours PARIS7,;,21 — R-nte ; 0[0 56 Sttriii g46 67 i|2 Dollar 12 50 NEW YORK Fran: 12 s.6 Sterling j 7125 PAR CABLE in l'g '.es. c>use initiale de* iciJen'> doit le (rariis son* v'climes L'ambutadeurds France s'est aussi plaint de* ca'nmnifrs dont les j vurnaux allemande se font constamment [l'cho, com. m: 01 vient ds le voir a lOMivetu a propos de U mort du :commandant Moata'gre. Mr Risen [a lpl qu'il regrettait ce; incident [.e gouvernement a en .dplorables v nant top frq lemSecrtairtMie d'Kiat 2Jes Finances et 1 du Commerce La Secrtaire d Etat Us Finances et lu Commera rappelle aux NJCI* ts. Compagnies et entreprises quel cooquaa que l'tat tiimestiiel da Valeurs duS pour droit de Trans rr}'ssion tabli par In Loi du II Aot HMdoit t r e adrone nu li parlement ds Kinaires le 18 de chaque mois. Le* tats des trois promiern t ri mestres de l'eierdoa devant lui Ait a adress* en moins temps que celii horie spiriK 1 exo is* co H me suit, pour expliquer le fo i**-nullement de PARIS 6 la maclnne Klison. < Les res qui voy i M. jii'seraod. ambassadeur. ment ent'av*r les lirons du gouvei 'du i-a trimestre. nom ont qui t6 dmontent dans de France Wash'nr,to:i, une pro(nement. de Berlin en vue d'amliorerj Les valeurs dues otie ambia jce moROtiqu 'j ils con servent avec noua d*s liens sp'ii uels; ils souhaitent nous conei le ; Prince laccurssles province ). ils nous regardent vivre, tout au moins durant JU certain temps, dont le dlai est un mystre. A'ors se pioduit le vritable gr.nd dpari pour l'infini, alors les tr< s neu.s oublient et s'oublient eux mme', et c'est lors que. dans la dpersou nalit.auo t totale d • I s.ni:, aprs davront tie testation de la chambre de conm-;les relaiioas f'anco-a'lmunde$. | vers es 8 jours aors la Beoqo* meice franaise cont e la clause de• — Une dp;he dO peln dit qu Nationale de la Itpnbliqne d'Ilaitt la loi du nouveau tarif amricain au'ie repli des nsur^s allemand, tt t E ablissemont pnncUnl Port a et a; 'i; v, e 1 •pli des iasurg J toritaal l'examen par le> agents am, polonais s'es< continus le 5 j ailier ncais des livres des exportateurs .'Conformment au plan de u corn franais dans le but d? dterminer mission, la rgion d? B:u'h:n, sa Port au Prince, le i) Juillet 1921, les droits id valorem que les Etatssud de KutowJs. sur le co polo B^and montra l'incoovttieot de U (Jotaont eu percevoir. nais.a t COmpl'COVni vacu ainsi rduction exige des crdits de l'ai Oi dit o!fi;icHen*cnt qu: des exque le ct allemand Kreczbjttr*. me du Lsvant eui pourrait trt inportaleurs traoiii sont vivement' — (.) 1 isaiidt ds B.uvhea que le lerprte par les Turcs con-ne l'alita ton vasion de la chair, eaccmplit troubls par cete clause de la loi gnral anghis.comm tndun h vil'.e. non des aroit* franc us ea Syie. ia moit secoud-, la vraie et l'irrvosur i es an u et ils dclarent que a uai hier la mauijj'i' et les; [t dclare ralisable U rduction cable. C.eet pendant cete priode SOU s aucun p.Uex'e ils n"autoiisechets des parti* allemaiis tt Uur a'de 4e millions. La commissioa a en re la mort premire, o lia Coa-i l0 „ t nl exanan. Oa tait remarquer'exprim la conviction qu'il rava t adoot uae motion marquant ta •*• noua et r 5LSfSS3S^^ U P nl ti0tt entire de lku-u-t^ioa des sttorto d, Mr Baani ui in dspara.ssent cbmiiite^P" U loi amricP-ne n'est mme Ithendp.orait le meuitie du comrnao potr noasc ave: U rarqiij dsi ri ment pour nous dais le grand et P a a cord * c gouvernement Irandant Monta'gre. Il a dclar qu .1 em \i\ ois coatormis i l'unttii iradisilencieux raya re ternel, qi-e noa CM* excep dans des ciiconsiaoces ploierait IOUS les moyens >oar rta tioaoelle et exprimant U terra: dsir defuuts peuvent CDiumaniquer avec extraord'uaues blir l'ordre tt qu'il domptait sur d'un aboutiss::meut dts ngaciatio 1 nous; aoit par des ntaa pciaux;' Dans 1 ur prot statioi, les ngol'aide des personnalits convoques, perrnettaut l'vacuatioa de la Sillif soit par des mdiums, suit par des'ciaits (rars d seit qu'ils .sont tout PARIS 7— L* piince Hircluto a et la lduction importe dti ttts: iuatrune its dhea s, comme celui'disposs i donner aux agents du fisc quil r Pans pour se rendie Toulea tifs du J. -va.it La conms.ioa a aJo > que construit Edison* amricain ;ous les reosegnements tur peimtltant dtablir la taxe ad Gn le voit donc, en principe, ce valorem qu'il peut y avoir d inn dans le i LONDRES 6— Le gnral Smuts coicept de nos po.mlatio.is primitir exeQa nt d Islande, aprs sa contves n'est pasloin d'tre d accord avec reace mc les , pu b'licains irlandais, la science la p us positive et la plus con ra avec u d G Q ,, mes a*. Q^&nV ZET*** k"i8 * 0 d Middletoo; sir Horace tics soulags do 1 apprendrett, |.our ruciieter eu qui, dans no mir les merveilles. Sjn impre3aa la plus proie ad d lot s* viaiti aux r gions dtkltei qui coistitient un P. UQlUt y assistait. Oa espre unie cbsiaclc i tous ceux osan'. encore Stoltit favorable aux iravaux de la glorifier la guri? e( ct^nrer ia force o il s'embarquera demun i destina i£ le ch.lfre d; xij railliojs. iiou de Rome. Avant de partir, lej PARIS 7 L;s jojruaux coas> • priace a dclar au Temps • qu'il i d .eui coin n.: scaadsleux l'arquitteemportait de prCMOi •oowoit d:|mem du lieutcoitnl gnral Karl son sjour eu l ; .an;e, doit il a aiSteogerit bouligatiu le ridicuic d; essentts demeurent ensemble no 'tre chronique de l'aufe jour sur la sulu uvotame aux .rayaux ne ra gionuer .a guenet ccicprer .a lor.c 5p!oo n .llw ^ confrence lant donn 1 poiitioo| .rutalt. Le prince Hirchito ..pr.m. mi machine — coi dut Edison —• eut pouvoir tre de quelque u iht.t Au point de vue de.l'epplicition ot race oc^uje dans les af sa loi dans le g'oneux aveoir de vai.i du aGooifi t f lsl'iau qoi vont I lairei irUndaises 1/* gnral Smuts France associs du Jipoi, dms la easyer de IUJ pourfendra uu nom exprimi l'op.n on que ie problme {paix comme dans la gaerrf% pjur le de son natlooaliame indign, nous^.hadais est su cept b'e d tre rso-,silut du monde et de Ihjrnanil. lui offrous l'hommage de cette patfVi u [^ prin:e r g;ot, A'.exmlre de magico Bcieoliflqo u tac do ta oaion y ce am^ruauie ean doute, mais j? .1 y suis pour rien. Brevets Kl nuntaire et 1'; rieur Supi Nous donnons auj >u d'hui la liste d*a laurats r Brevet Elmentaire ( fille* ) l Germaine Smai 2 hrmina Chiy ENNE 6— Des fooctionnaires^irbie. est arriv ic a malin, autrichiens et les journaux ont ma • -• Les jmaa'jx ra;o-.t:nt que nifest la plus grande satisfaction M me de Gjise, femme divorce du aujourdhuii propis de l'adoption j mill'oinaire caiito'nien Uubjjrg |t par le Coog'l sm'icain d ia rto'fOfl fi's ont tenter de %  e mpOiaOOOl luti.in qai met il i l'tat de guerre [chacun dans leur htil res^sctif O 1 avec l'Allemagne il 1 Auiruk.'-HoT Ifjpre les sauver. grie. Toutelois l'espoir qu'on avait 1 — A la su te d un da:em.ml d'un caress ici d'une lias fiianciie am paeu i l'atterriftagt, l'aviitiot Sidd ricaue a tU du par l'arrive d'une ^.ecointe a t projet i l'avant de t dpche annonant que le gouverne l'appareil ets'est cass le bras. U H WlliriVS niat amiicain n'a pas i'mtentioij — U ie dpihl de Pragu; du La semaine pas1 dans les parages de renoncer aux rpar.liois autiqu U presse Tchiotlovaqu; ttpri |t la Pot'ti Rivire de l'Aitibonite, 'chieunei tandis qae le p og-am ne me sa gratitolf ptac 11 doi de \i. UiomtrtO 3 L :,i Nicolas 4 Aotille' te Ro h^moai > Fernand Audun Clmence Morpeau7 Fernande St L 8 Nina Arbaihnot. Ui com njoiq i ftas 10 E'hne L.oastille 19 dgtgtl l'auto Le jeune Laro.'hs r ( Mr Laurent a fail remarquer M offi iel tur^ du 6 Juillet annonce que e Dupoux 20 Marie Diy clama aWr d-s boeuM. O* alla lesiRiseo les grav? dangers qie prdans les eagai?ement$ du secteur Cissus 22 Germai e Deas cherch-r. Mais comme on tardait, il (sente l'agglomration d:s vi'on aies Dsmul l*< pe.tes g ecqjes ont la condamaatiou de soi sou orJic le major B.uao Crusius pour avoir donn ia mort par ngligeuce. Vie dpche de Leipzig .1.11101:: que la cour a acquitt le lieutenant Ltttti qui a tu, en Aot 1914, pi es de Sir rebjurg, le capitaine franais Migit aprs lui avoir arrach ses pauictte*. Liute a prtendu que le capitaine somm d: se rendit a reost et a frapp un so dat qui le tua d'un coup de (eu, Le decicur franc us Vt\ 1er a dpis que le cipilaioe Mgat s'loignmt d un groupe de lOtatl prussiens quand il fut tu. WASHINGTON 7Le snateu: Po jeieie prsenta au snat uae lsolutioa autorisant le prsident i suspendre s.x mois les COOitroetioai aavales pendant les ago.utioni d.a Jsarniim.'nt naval. Le bureau du :o.n.naul • u gnral Hubt, aisisunt Perskiag, reat des instructions de tonner dans l'tat maj^r gnral ie l'arm d.' cunpigai en cas de ne cessit L: bareaa a tudi la rforme de t'eut m |jr. Le dtrigeab,e javal C < eiplosa i la si.tiou aavale de Hampton Road, quatre occupants Bffitl, blesss. Lex-pisideot Tall ptiera serment lundi comme cbtt justice des HtatsUais. La ce .naaie -ur.i lieu dans les bureaux de l'attor ney gineial Uiugherty. M. Tait est atiendu i Wa hngton dimincb-s BOSTON 7Les oficiers da p qu'bot Mmabro de Munson, arriHBn;ite Duian'd u~Geoigette Mar embourbe sur la route. Il lit appel gres. Rosen, est veau hier, sponta'•• prOM d-: la conliinc dei luti % la Lucienne Hraux 1} lutte i quelques paysans de la rgion. lis nmert. exprimer A l'ambassadeur yans s'tre tut toanaitre. Ltirint i la tte et mourut il' ; co 'en i? retournait delalliuteS r?mbarquer.Le quartier gnira! grec trange vaisseau fit demi toui saus' p ulelte Dreytus 2 Madelri^ De lArUbomlt: ce coa're la France et les t o:p.-s des finance de 1a chamb .', VirWdelphie se dirigeant vers Baltimore,* A


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05421
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, July 09, 1921
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05421

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
Qui**i* anne Nos il^r
Port au tnuca, liaxli
*JIQ*Ui J-.iii. lVil
OlfifcCTEUR-FKOPRiriAiRi
Clment-MAGLOIRli
LK NUMERO '^0 CENT1HES
Quotidien
DisoDS-DOus chaque ma-
ti pour nous fortifier
que le devoir'seul im-
porte et que le reste
n'est rien.
MICHEL1T

REDACTION; Roe Amricaine No, \.t*
MMWWMj
QUESTION DU JOUR
Spiritisme scientifique
Nouvelles Etrangres

Il parait qua correspondra avec
Iti tres invisibles 01 esprits, es
oe teridai.ee universelle qui domin<
Il niveau des milieux sociaux; Beu-
Isnoent, chaque milieu la ralisi
nIod ses moyen- H nous est arrive
"employer l'autre jour l'expressioi
de cspiriusrue primitif pour parlei
de certaines pratiques que des fait*
rcents oui mallieuieueement miser
il'ordre du jour: voil que certaine*
(Cherches du monde savant non
Jorissnt aujourd liai i parler d ui
ipiritmme scieriifiqoe qui nu serai'
que le pendant civilis de I autre.
L chose tst venue en question i
locca-iou d'une nouvello invention
ta grand Ed:*on, consistant en un
uae lu ne par le moyeu de laquelle i
lia prtention de pouvoir se met
ire en relation avec l'autre monde.
SlelaDgage mtaphysique employt
pour exposer le systme d Kdison
et qu il appelle le compos bu
mu ii'eat pa>< pour vous donnai
h migraine, ja reproduis pour vous,
_,dux lignu-s. ce paa.-*a^j de U ru-
(M amricaine tSciimiilic Auseiica*:
De mmo que notre corps esi
toapos d une multitude d entits
anirieil.s ou molcules. LOtre es
priteit compos u'un grand nombr
deotits immatrielles ou forces,
dont le groupement constitue la vie
tt L personnalit de ebaque indivi
do Ce que noua appelons la mort
ut simple m m la sparation de iou
tas les enuiea qui composent notre
coipa. Toute la question de la survit-
lsids dans la destination ultrieure
ils oos eutite- Se dbandent-elle
oui et eberebent elles une oeuvre
Mivslle dans l'univers? S il en
Ntsiasi, je crains bien que notre
peisoDDshi ne survive pas Mais si !
'eur.La raoir.dip. impression d'au
prit de l'an del qui agira sir Tins
ruine t sera impl (Le un ,.m .m i i
ombte dd t'ois et enn gistie >
M, Camille Mauc'air, fra- iif, sars
lire nettement son opinion sur la
Les Cours
PARIS7,;,21 R-nte ; 0[0 56
Sttriii g46 67 i|2
Dollar 12 50
NEW YORK Fran: 12 s.6
Sterling j 7125
PAR CABLE
in l'g '.es. c>use initiale de* iciJen'>
doit le (rariis son* v'climes
L'ambutadeurds France s'est aussi
plaint de* ca'nmnifrs dont les j vur-
naux allemande se font constamment
[l'cho, com. m: 01 vient ds le voir a
lOMivetu a propos de U mort du
:commandant Moata'gre. Mr Risen
[a lpl qu'il regrettait ce; incident
[.e gouvernement a en .dplorables v nant top frq lem-
SecrtairtMie d'Kiat
2Jes Finances et
1 du Commerce
La Secrtaire d Etat Us Finances
et lu Commera rappelle aux njci*
ts. Compagnies et entreprises quel
cooquaa que l'tat tiimestiiel da
Valeurs duS pour droit de Trans
rr}'ssion tabli par In Loi du II
Aot HMdoit tre adrone nu li
parlement ds Kinaires le 18 de
chaque mois.
Le* tats des trois promiern t ri
mestres de l'eierdoa devant lui Ait a
adress* en moins temps que celii
horie spiriK 1 exo is* co H me suit,
pour expliquer le fo i**-nullement de PARIS 6
la maclnne Klison. < Les res qui voy i M. jii'seraod. ambassadeur. ment ent'av*r les lirons du gouvei 'du i-a trimestre.
nom ont qui t6 dmontent dans de France Wash'nr,to:i, une pro- (nement. de Berlin en vue d'amliorerj Les valeurs dues
otie ambia jce moROtiqu 'j ils con
servent avec noua d*s liens sp'ii
uels; ils souhaitent nous conei le ;
Prince laccurssles
province ).
ils nous regardent vivre, tout au
moins durant ju certain temps, dont
le dlai est un mystre. A'ors se
pioduit le vritable gr.nd dpari
pour l'infini, alors les tr< s neu.s
oublient et s'oublient eux mme',
et c'est lors que. dans la dpersou
nalit.auo t totale d I s.ni:, aprs
davront tie
testation de la chambre de conm-;les relaiioas f'anco-a'lmunde$. | vers-es 8 jours aors la Beoqo*
meice franaise cont e la clause de Une dp;he dO peln dit qu Nationale de la Itpnbliqne d'Ilaitt
la loi du nouveau tarif amricain au'ie repli des nsur^s allemand, tt t E ablissemont pnncUnl Port a
et a; 'i; v, e 1
pli des iasurgJ
toritaal l'examen par le> agents am, polonais s'es< continus le 5 j ailier
ncais des livres des exportateurs .'Conformment au plan de u corn
franais dans le but d? dterminer mission, la rgion d? B:u'h:n, sa
Port au Prince, le i) Juillet 1921,
les droits id valorem que les Etats- sud de KutowJs. sur le co polo B^and montra l'incoovttieot de U
(Jotaont eu percevoir. nais.a t COmpl'COVni vacu ainsi rduction exige des crdits de l'ai
Oi dit o!fi;icHen*cnt qu: des ex- que le ct allemand Kreczbjttr*. me du Lsvant eui pourrait trt in-
portaleurs traoiii sont vivement' (.) 1 isaiidt ds B.uvhea que le lerprte par les Turcs con-ne l'alita
ton vasion de la chair, eaccmplit troubls par cete clause de la loi gnral anghis.comm tndun h vil'.e. non des aroit* franc us ea Syie.
ia moit secoud-, la vraie et l'irrvo- sur ies ,anu et ils dclarent que a uai hier la mauijj'i' et les; [t dclare ralisable U rduction
cable. C.eet pendant cete priode SOUs aucun p.Uex'e ils n"autoiise- chets des parti* allemaiis tt Uur a'de 4e millions. La commissioa a
en re la mort premire, o lia Coa-il0t nl exanan. Oa tait remarquer'exprim la conviction qu'il rava t adoot uae motion marquant ta *
noua et r5LSfSS3S^^ U Pnlti0tt entire de lku-u-t^ioa des sttorto d, Mr Baani
ui in dspara.ssent cbmiiite^P" U loi amricP-ne n'est mme Ithendp.orait le meuitie du comrnao potr noasc ave: U rarqiij dsi ri
ment pour nous dais le grand et Pa'acord* *c gouvernement Iran- dant Monta'gre. Il a dclar qu .1 em \i\ ois coatormis i l'unttii iradi-
silencieux raya re ternel, qi-e noa CM* excep dans des ciiconsiaoces ploierait ious les moyens >oar rta tioaoelle et exprimant U terra: dsir
defuuts peuvent CDiumaniquer avec extraord'uaues blir l'ordre tt qu'il domptait sur d'un aboutiss::meut dts ngaciatio 1
nous; aoit par des ntaa pciaux;' Dans 1 ur prot statioi, les ngo- l'aide des personnalits convoques, perrnettaut l'vacuatioa de la Sillif
soit par des mdiums, suit par des'ciaits (rars d seit qu'ils .sont tout PARIS 7 L* piince Hircluto a et la lduction importe dti ttts:
iuatrune its dhea s, comme celui'disposs i donner aux agents du fisc quilr Pans pour se rendie Toulea tifs du J.-va.it La conms.ioa a aJo >
que construit Edison*
amricain ;ous les reosegnements
tur peimtltant dtablir la taxe ad
Gn le voit donc, en principe, ce valorem
qu'il peut y avoir d inn dans le i LONDRES 6 Le gnral Smuts
coicept de nos po.mlatio.is primiti-rexeQant d Islande, aprs sa cont-
ves n'est pasloin d'tre d accord avec reace mc les ,pub'licains irlandais,
la science la p us positive et la plus con.ra avec u d G.Q ,,mes
a*. Q^&nVZET***k"i8 * '0'd Middletoo; sir Horace
tics soulags do 1 apprendre-
tt, |.our ruciieter eu qui, dans no !
mir les merveilles. Sjn impre3aa
la plus proie ad d lot s* viaiti aux r
gions dtkltei qui coistitient un
P. UQlUt y assistait. Oa espre unie cbsiaclc i tous ceux osan'. encore
Stoltit favorable aux iravaux de la glorifier la guri? e( ct^nrer ia force
o il s'embarquera demun i destina i le ch.lfre d; xij railliojs.
iiou de Rome. Avant de partir, lej PARIS 7 L;s jojruaux coas>
priace a dclar au Temps qu'ilid.eui coin n.: scaadsleux l'arquitte-
emportait de prCMOi oowoit d:|mem du lieutcoitnl gnral Karl
son sjour eu l;.an;e, doit il a ai- Steogerit bouligatiu le ridicuic d;
essentts demeurent ensemble no 'tre chronique de l'aufe jour sur la sulu uvotame aux .rayaux ne ra gionuer .a guen- et ccicprer .a lor.c
5p!oon.llw ^ confrence lant donn 1 poiitioo| .rutalt. Le prince Hirchito ..pr.m.
mi machine coi dut Edison
eut pouvoir tre de quelque u iht.t
Au point de vue de.l'epplicition ot
rdacteur de lu revue qui a lu er
'bw Edison lui mme, nous reose
go ainsi. Ce u.i relai-aiaplilica
patriotisme chatouilleux de cet orl jque sir H>race oc^uje dans les af sa loi dans le g'oneux aveoir de
vai.i du aGooifitflsl'iau qoi vontIlairei irUndaises 1/* gnral Smuts France associs du Jipoi, dms la
easyer de iuj pourfendra uu nom exprimi l'op.n on que ie problme {paix comme dans la gaerrf% pjur le
de son natlooaliame indign, nous^.hadais est su cept b'e d tre rso-,silut du monde et de Ihjrnanil.
lui offrous l'hommage de cette patfViu. [^ prin:e rg;ot, A'.exmlre de
magico Bcieoliflqo u tac do ta oaion y
ce am^ruauie ean doute, mais j?
.1 y suis pour rien.
Brevets Kl nuntaire et
1'; rieur
Supi
Nous donnons auj >u d'hui la liste
d*a laurats r
Brevet Elmentaire ( fille* )
l Germaine Smai 2 hrmina Chiy
ENNE 6 Des fooctionnaires^irbie. est arriv ic a malin,
autrichiens et les journaux ont ma - Les jmaa'jx ra;o-.t:nt que
nifest la plus grande satisfaction'Mme de Gjise, femme divorce du
aujourdhuii propis de l'adoption j mill'oinaire caiito'nien Uubjjrg |t
par le Coog'l sm'icain d ia rto'fOfl fi's ont tenter de empOiaOOOl
luti.in qai met il i l'tat de guerre [chacun dans leur htil res^sctif O 1
avec l'Allemagne il 1 Auiruk.'-HoT Ifjpre les sauver.
grie. Toutelois l'espoir qu'on avait1 A la su te d un da:em.ml d'un
caress ici d'une lias fiianciie am paeu i l'atterriftagt, l'aviitiot Sidd
ricaue a tU du par l'arrive d'une ^.ecointe a t projet i l'avant de
, t dpche annonant que le gouverne l'appareil ets'est cass le bras.
U H WlliriVS niat amiicain n'a pas i'mtentioij U ie dpihl de Pragu; du
La semaine pas-1, dans les parages de renoncer aux rpar.liois auti- qu U presse Tchiotlovaqu; ttpri
|t la Pot'ti Rivire de l'Aitibonite, 'chieunei tandis qae le p og-am ne me sa gratitolf ptac 11 doi de \i.
UiomtrtO 3 L:,i* Nicolas 4 Aotille'
te Ro h^moai > Fernand Audun
Clmence Morpeau7 Fernande St L
8 Nina Arbaihnot.
Ui
com njoiq i
ftas 10 E'hne L.oastille 19 dgtgtl l'auto Le jeune Laro.'hs r( Mr Laurent a fail remarquer M offi iel tur^ du 6 Juillet annonce que
e Dupoux 20 Marie Diy clama aWr d-s boeuM. O* alla lesiRiseo les grav? dangers qie pr- dans les eagai?ement$ du secteur
Cissus 22 Germai e Deas cherch-r. Mais comme on tardait, il (sente l'agglomration d:s vi'on aies Dsmul l*< pe.tes g ecqjes ont
la condamaatiou de soi sou orJic
le major B.uao Crusius pour avoir
donn ia mort par ngligeuce. Vie
dpche de Leipzig .1.11101:: que la
cour a acquitt le lieutenant Ltttti
qui a tu, en Aot 1914, pi es de Sir
rebjurg, le capitaine franais Migit
aprs lui avoir arrach ses pauictte*.
Liute a prtendu que le capitaine
somm d: se rendit a reost et a
frapp un so dat qui le tua d'un
coup de (eu, Le decicur franc us Vt\ .
1er a dpis que le cipilaioe Mgat
s'loignmt d un groupe de lOtatl
prussiens quand il fut tu.
WASHINGTON 7- Le snateu:
Po jeieie prsenta au snat uae l-
solutioa autorisant le prsident i
suspendre s.x mois les COOitroetioai
aavales pendant les ago.utioni d.a
Jsarniim.'nt naval. Le bureau du
:o.n.naul u gnral Hubt, aisis-
unt Perskiag, reat des instructions
de tonner dans l'tat maj^r gnral
ie l'arm d.' cunpigai en cas de ne
cessit L: bareaa a tudi la rfor-
me de t'eut m |jr. Le dtrigeab,e
javal C < eiplosa i la si.tiou aavale
de Hampton Road, quatre occupants
Bffitl, blesss. Lex-pisideot Tall
ptiera serment lundi comme cbtt
justice des HtatsUais. La ce .naaie
-ur.i lieu dans les bureaux de l'attor
ney gineial Uiugherty. M. Tait est
atiendu i Wa hngton dimincb-s
BOSTON 7- Les oficiers da p
qu'bot Mmabro de Munson, arri-
HBn;ite Duian'd u~Geoigette Mar embourbe sur la route. Il lit appel gres. Rosen, est veau hier, sponta- ' prOM d-: la conliinc dei luti
% la Lucienne Hraux 1} lutte i quelques paysans de la rgion. lis nmert. exprimer A l'ambassadeur y 'e,n,yt4 Emilia Eveillard 15 Ritza vinrent en grand nombre. Milgr j Laurent les regrets du gouveroemrni Tchcoslovaquie.
*** Marie Lacorbe 17 Ci.rm 1 leurs ellorts ils ne parvinrent pas i allemand sur 1 incident de Ueuthen ANGORV7
"eThom
***tmaine
*t Aaoe _...., ...... _____ .....--
NBBni"L^aure*24MAnD^SsureVtuilflHU'M contraiit. L'un des1 et d:s corps fraies^ en Silsie com tr importantes. Dans le ^secteur
aiElvire Deiose 26 Deuisi Roy. ihommes lui lpondit. Et de ces!me les jaunaux allemands I ind Dau.hacl les avant gardes s ec'suss vs aujourd'hui, racontent avoir ren-
(Ciaions") 'chines d: propos survint une al quent eux mmes ce jours demies, ont t repousses contr 1: Uiutenr da Cap May, le
ul Andr Mon plais r 2 Edmond ttuation. Laroche fit nn mouvemeLtj Rosen alrmaqueleg-.vcrnrme il Uia dpce da Coist a ntiooplr r.nte |uin. un my.teueux na/ue
* Jdfcid Azor 5 Dieudonn Brun 6 le
mm Charles Olivier 7 Raoul Ai brown
.Bruy toFonn Dubofs^/r fudoi i*' En ce moment le""ieote"tVreeh!lr Mr Lirent a stUrt galrm-iv quitterait" le front de Brousse dan's la faire"aucun signal et dispatut veil
l*anot. est dans les prisons de l PetiH U l'attention rt- M. Rosen sur l.icin crainte d'une oflensive turque. 1 est. Le Munalhro se trouvait a trois
Btvet Suprieur ( Filles ) v re aux od es de la loatice. IpiRie de p'ek; nationa'iste dch li PARIS 7- D fgnl la ommi'sion cents milks environ l'est de Phi-
iur piendre un b.i'ondans son auto., allemand se pr*-o cupr ae rem.aier an qu a asm: uc oinnsr/e tuiquc gui s ^ppro:na a quelques c otam s
paysan s avaa sur lui.il tira son i la situation njtam Tient enrtlaii l*s Iroupes grecqati debir jn rr.l i de pieds et disparut dans le broui!-
owning et fit t;u. L homme tut du travail ?ux vo'ontaires et aux li Mara Ot Mur.eil. Bill doreni M (ara >ans s'tre tut toanaitre. Lt-
irint i la tte et mourut il';co 'en i? retournait delalliuteS r?mbarquer.Le quartier gnira! grec trange vaisseau fit demi toui saus'
,pulelte Dreytus 2 Madelri^
De lArUbomlt:
ce coa're la France et les t o:p.-s des finance de 1a chamb .', VirWdelphie se dirigeant vers Baltimore,*
A


.1
i r MATIN
[
CROYEZ-LE,
POUR LES
ENFANTS,
il n'y a rien de tel comme
L'EMULSIQN DE SCOTT
- '

>ir de ";
* -9
(

L, emc
- ; % ro
f^-# Insertion fonde f^fo ||a]p aulori| ,
rVc^/e du wharlL. ^ ili. dAC
U jou,r.r. Le Mann ,n'Boi>-j de Justice,' *
;nl FLUQEL p EAUX GAZEUSES
r hier !a vrnir de !a Btfrc, de la
P.L S. ei de 'a Comp?f>nie o'I claira-
ge, et du Wharf de Pcrt-cL-1'rincf.
Celle rouvelle tous parait nuce
de fondement.
L'tntiepiise ou Whaf arpatiient -
une Socit anonyme cre en vei'u
du contrat pass entre le Concession
naiieet l'Etat Hatien.
llle est indpendante de la Ilasco
Kn vertu lo d'un contrat de Rage .
eu date du vingt Juillet mil neul '
cent vinRt, cniegisti : 2o d'une I
sommation en date du vini4t-gept!
juin mil neuf cent vinUt et un, tu-:
tegialre, demeuie infructutuBft ;(
io d'une ordonnance de Monsie-ut.
le doyen du tribunal de riemir. |
instance de Port-au-Prince en dat< j
du pix Juillet mil neut cent vingt e- *
, un. Il sera procd le Mescredi qu<
(entri prise pnve). de la P.CS.et Ce on comp,ra Treize Juillet nul neul
la Compagnie h.ectnque. cent vingt et un, dix heures d.
Les poiteursd actions de cette So-|maUn, par le Miniature de Monsieu
cit* qui sont en Hati, ignorent en Eogofl ltoy, agent de change, a ce
venu de quoi cette vente pourrai! commis par la dite ordonnance, de
voirlien. ,vsnl la proprit cuunuu tous h
Aussi pour la sauvegarde de letli'DOUl de Savonnerie de Port-au-Prio
intits, ont ils fait signifier une pio'ce et servant actuellement de de
^station avec rscive au sige de II \, Socit Rpublique-
,,.... i tes DeMOQClies, .d abord, et ensuit*
Un Groupe d Act oncairts. .devant h s bureaux de lu Douane
(Uishu) de r0 du ^uai' la venle BU ^lus ct
. ... [fraot et dernier enchrisseur d,une
rtiOTlVlllC \ quantit de Mille trois cent iras tact
Demain rception des membres ' d.,.-irodePronvii!e et de lea:s *jwm. dani Dart : dautro
I ait ,.de Sc/it

. .-. i. l

I
'

Nationale de h
d 11-aiti et sise rue Pau-
lain rception
*iro de Pt onviile
familles.
Nou* i eus rjouissons de ce qw
le Comit ait admis la demande a'
tie igicable ses rombieuy amis
qui ont lorrmenc la saison d't li
haut.
Varits
DIMANCHE
Us toi Mite
Comdie en ;{ parties joue narMIh
G nevi-vc Plii des Varits
Par amour
lue et lie pisodes
Les laurates du Concours
de Beaut
PROVINCE ; CKNTBE
Entre G. .00
La Direction de Cin-Varits de
Port au PrlOM fait pasBer aux Caye*
les Klu a suivants :
Volont, L'Orsge, Myatrieuse, La
Femme aux jeux verts. Blesse au
coeur. Venus d'Arlee. Suprme sa
criiee- Le Chemineau. Uamun'cho,
Mariage d'Olympe etc. etc.
N B. Ces films ne seront exhib!
qu'une seule lois. ___________
Communiqu
Les membres du Bloc National
sont invits a se runir demain 4
heuies prcises de Tapies midi au
sige de l'Association, ^00 Rue de la
Rvolution.
L'on auia a discuter le rapport du
Comit appel i laborer les statuts.
D'autres questions d'intrt gnra)
seront dbattues.
Ce Juillet 1921
contre
i
CONSTIPATION
prenez les
,1V, i "4 <'---. -loiua
1 < -r 1 *
d'un* part ,
cent cinquante et un
sacs de caf tr!4, formant le loi de lu
Douane.
la dite vente a lieu pour avei
paiement de la tomme de Jrenk
/ualre mille cin<{ csitl vingt cinq Dul
larx quatre l'tn'/t quatre ctntitHM Oi
Amricain, ( Dol. 1'. 34 52584 ; mon
!tnt du compte de Monsieur Jos<
.-.i.a la Dhiiijue iNatiunttle de I.
H^pcb'.ique d lUiti, au trente juu
mil neut cet l vingt et un, saus pr.
judice et sous mute t6ervo quan
hu pueraentde la craiiCe, ih ., cla<
eep tonnelles du tonnai de gage, v.
ia bgisee de la mure bu [.dise.
En laison iua IluCtuaUODI di
p-)x de la dnie, lu mise pi i ;
sera lie au moment de la vent
Aux recidte, pOOHUltei tt dili-
gence de la iJit Banque Natiouul
de la Bpublique d Hati, socit
anonyme ayant IOD s.ge BOLial i
l'ai ia et sou principal iablihaemtn
a l'or'.-au Piince tu elle est repie
atite par !e fciLi.i O Scarpa, ton
directeur, cemtuiant t'oil-au
Prince, damiuili a Miluu (Hune;
avi.nt pour uvu :.is constitus MtB.
Vo;el et llio Joseph, avec lection
Je domicile aa 1 abinet ds oila ave
cata 1."> rue Kiou.
Contre lo sieur Jos Sala, cou
iiicii.ant tabli et demeurant Bori
au l'iince.
La dite vente se fera au romptan
sous peine de folle enchre-
fort au l'iince. le Neuf Juillet 1921
(S) MOREL L ho JOSEPH.
Panai Mmi
teia Lise
1
Office of Geneaal Agent
l'on un r-irc. Julv .S'il. 1921
Kh 1-4 BUT I KT1N No 75-A
Allfi'lion < f ^liippptB ia clirertrd
'o ih" SS Vdva'co r^un to \v:l
arrive at Port au Prince from Cn
b il, 1 pf-.l Zone,va llpv i^n Soulb' rn
( 1 s'00 Friday JoJy 15'h S02I-
Shippii u, nrd"ri will h isaued for
'aifo to New i*orh erd e.noppan
porta on application sMbis o'ii^ft.
Tlfis steamer will siil for New
V^rU direct- m Mie afternoon of !he
same dav
< IJ HOMPSON,
Gen$rt l ainl
Port su Priori, le 8 Juillet 192'.
toaster i--i iiulleiin No 7a A
1 1 -> rba'gturs tout 1 ns de noter
que 16 SS- "Advanee' est attendu
l'oit au 'i ii ce (!e Cnslobal, Csoal
Zjne, via les rorta d'i Sud liai 1.1 s,
e vtrioredi !.". Juillet IU21.
L*-8 reimis a embarquemeoi se
root dbvis, pour le liet detima
.ion ele Njtw Voik et dos | or s euro
"i s etii a demande laite ce
bureau-
Ce vapeur laissera directement
pour New otk, dans l'apis midi du
mmejjur. ;
O- 13- IHOMPSON
Ayent Gnral
NOUVEAUX LAMBICS
pom DISTIIXER 4 RE'.'TiriR !
Las CAUX-OE-VIC,
RMUMS, ALCOOLS, etc.
DEROYFILSAINl
nmnon
p 75, rui ila Thltre, 75
GUIDE PRATIQUA, MMMeH
VU. ESSENCES Ml MANUEL i, rtbric.at de I
lRDIi; ,1 TART UlUSr^ drmts fri.ic
EP
Alphonse Hayiies
Des lustra lecl--iques de luxe,Des U's de camp avec mousiquaire.
Produits pliitinuceuttques
La Maison H. Silvera
Vievt de recevoir encore par les
derniers .s t va mers
Hit pj3 rt ';*. -'*
n poi' * '*
K .- Pl-Vl i; m, 'F'TI.MI
\( -, \
,. m 1
Cafin il h anglaia extra suprii urs
Ptlmbi se1 angiaiB uoir extra snp.
Palmbccih
Voile ce trieur et b'anc iU p.
Orgaodi ' 40 p.
Kaki jaun arglaia extra supi^ ,eur
Crpon n i > s soie
Tulle p^ur voile 7 p.
Cliaueeettes KipArieurea pom lu m uet
Bas >u[i>ileurs pour femmes
Clifluseette pour enfairs
Orim, li laune
pice
(i
600
!
S
6,75 l'urne
2.40 h douiioe
n

n) F 0 m
c>J
V,

,-j-j ,^z
*S
CpnserVe
h: Frnicheur
de !o Jeunesse.
'.. ^
P l qu IdM ' '
i>uui Teindtiy*
. chair.
, .-.- rtalureli i .%
hruM '
. rarhel
......
S: TclnJelya .
B Ba . i.'iuij .
i i iIii1lI> ....
m 1 o ,
riftiiioKitt m Taxt f.r.j.nit *
-lu un (it.ot :.nl>. t ntjtirtcmrni
.i lui di.- ;- du Carncl
de r. i .:.' ilu J- SU-yrrondoii.
/
T
\
ARYi
3. iuc Oc la Peu
Toutes Pai'umcJ
et Grandi MaguM
Vaitlaixt S; tlouel
A'inis <]i'.ni'riur pour IJaiti
1720, Kue du McRaain di l'Rtat
Imprial Liielnsurai
Company o Canadj
Par A Lgers vtrsemons annuel', vous pouvez assurif
L'Imprial Life assurance Cot
i of Canada
lout3s sortes d "a vanta g s: paiement de d.vHriixiei fo
lous les 5aus. lesquels dividendes rapportenl 0o|o d'iar
en. aprs trois ans, ob eniin el*un ernprun s'levanl jusT1
du montant h la pelice. de, sont garan'is par le c7m
Canadien: ]
Pour plus amples renseignements, adressez-vouti
Brandi $ Co
ftepisentaots pour llHi
Hue Courbe, 25/7
Fillres Eai
En pierre naturelle *
bougie
Il ne faut pas confondre
les FilirerJ en pierre naureliei^
les Pilirps bougie-
Les premiers sont moins comp^qufS.
ne loyer et par l'oncquent plu* ""^
derniers.
En vente chez,
abb*
HENRY STM
Rue du (Juai, en /''M
1 WMUrWu.-,
2.4'i

liandebrods Suisse et nantouk de tou'M largeurs 'tl qualits
\ de* prix dfiant {UUic concurrence
Vous trouverez chez

Reu par steamer A.DVANCE i;
Huile tJolarine en barrique ei^m
L Preetzmana Aggerholm,
Y E R 0 l T il C 1 i\ Z A i\ 0 MA1TErs
Agentbnral Pour
ff*


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM