<%BANNER%>







PAGE 1

LC MATIN ClTOEip Jl Le liibnoil dt pan rection iad.i a ^n rud.tiue civile lonni a r dtftn Fan!l,D Attire* envoie a l'audience pic Ch D % Maltais contre Emile linsImitait envoye l'audience du lundi u luiilet coulant. Ichai.eslonKontycoruelada. me C. Piophte. Celui qui condamne ,, 6 eourdes; lui accoide 11 tacttite JVtn ubftl F ^s te.mes men-i S C n.Ro 6 n: y Ur cottre.Ac 6 leHon •ita Celui qui condamne par dSSu^tteneiaata payai la nta ;:clVmee t t^ & ouidc S d edc,r.ma. fUSSt Eveilla.d contre Isral S .L le dtf-edeur eat coedam 10 M; Moo euiy contre Urt W ..1 &lu qui revoit 1-oppos.l.oo en us FittfV. 1 ."-.„. u vontiua Cour d'assises : Injoord'ttoi sera log en criai n I Innomma Arratie rrannw MV.*-* de vola pifjod'ce iin Mme t; *v I Hocfllawmi dans quel s curoi g lances ]•• tait s PU lieu : Mme lievil Honfils vcv 8'^''' d" f'ori-an rlli C* U stahobt-f u* j ••• lu mois de Septembre de rV **P dernire, lui f>btaiii>e, u icintiti de la nuit, sur l grnril cli ruiP, Pendioit appel La des'tnt' gioe8H roche per un individu q il ' nappa vioiemm nt, la renverea du cbtval et lui prit 11 gourd.'K qu'alla portait dans on corsageTri M an ires conjpres surgirent eueeil du bois, tirrent eux le rheval PI dis parurent avec — Il j aval dtna un sac de paille des articles u'rp"uut) (•valuH la sun.iiif. de 10' gOU< lH 10 centimes et bien d autres piCVISlOne. L'accus est dftndu par Me D. l'ratt Me J. Chate.aiu est au sige du Parqut et le tribunal priid por le |uge Lon Montas, — Les nomms Gdus Jeudi tt Joseph Charles, accuss de vol au prludice du sieur Annulysse Pardi nand ont : acquitts hier par la Jury. .' Z-. %  JKZJL*-'\ fortifie r Un r.xis J rAtah abrge Votra %  ;':€ r!'anc anne. Le % GLCaOL per.net d'viter I tant ta fo r c^ d* rsistancef*1\ de l'organisme \& H l puisera al ne nreus Convacaccace Neurasthnie l\\\c:> couleurs Surmenage LnouredoGLOBOL sujjtnente la force nerveuse et rend aux nerfs rajeunis toute leur nergie, leur souplesse et leur vigueur. C nui pu* mol qol tui* ti VritabU Vatnqmtur ce u et petit flactn di GLOBOL L'OrlNIu-, Je put .rr ltII ^ t*>l hbrfige 3 qur liment, vui? •;'i 'litite.fliTI •vpnsentc \t exceltenw: de i 3u langueur. C la plus longue traverse. Vaillant $ Houet Agtnti gnraux pour Hati 17310, Kue du Magasin de !'!•' ai mauvais temps La coup doivent d hier; ace u pi Fianailles §n flla plnla.a caus quelques d Nous avons reu la coquette carie &•'* C'est ainsi que la halle, use de Ben caille de Mlle Maiia Hacha 'angle de rue Prou et du Centre avec Mi Emile Goldenberg. — Meil, e v aiiciennemeut occupe; par le ^Nouve.hhto a eu une pcrlie de la ; t oiture emporte. Dira les banlieues do la vil e beau leurs compliments. AVIS IMPORTANT u >ncul creonne la iwnwnoapCr ^tn Brandt f Reprsentants pour M 2517, Uue du Cen e Ilivli, LO d s.'.i eu AUJI iviia* laquas aui ica uvu En ce qui concerne les tomb.s velles du monde eniter et cela peu dent personne ne s'occupe depuis de trait lo: g traps, a nsi que cela aura t ub:i par t.nqute, elles seiont senses ibandoonies, de* l'instant que tous dioits serent prescris contr: elles ; auquel cas, tlies seiont nivel -s par la commune cornuu f 1 |ii pat tic de i on domaine. Tort au Pricce, le 8 juillet 19.21 Dr ANNOUAL Le Purgatif Idal c'est la rlulediiD r D ehaut /•>", AU du Fau!)ov.,g£oir,i-Qenis Pant Dcs Ncus apprenons avre rfgtet Vente de 'a Hasco. de la P. C. .. Wharf, de la Compagnie Electrique. (,'6t aujotird liai qu'a eu lieu i New Yoik la venta da ces importai J tes t ntreprise. Le groupe Elliott' 1 viunt en prt cire ligne et nous avons tout heu Je croire que c'est lui qui l'empoi !• 1a1 • ':;.; %  Ddl • %  'aucun ] rparatt7| de ucoat i*l no prevuqus jama; • rloani la S, du V'" ,; ttWta %  '-'li m-ile. fnie %  • : .'..!,.... : %  : • %  ....*K 1.1 chambre, if; 'Ile et .if, -.:'..-ni Ffr'J de tnips. nu vi'.v iras t 0 %  Imiiatras, .: at, aar caaafinKt, sulai r .hi\. )OSL ; • -"'IV,-. 1 a 3 ssiasM # C -"'•r.T. i i a MlalM l*X*TIt n'rtn. SALAEPATICA Filtres Eau En piei re naturelle sans bowjie no faut pas ctnlondre les Filtres en pierre nauielle ave/: r ; tfl Tot7re7sant"ieuDe homme. FlljrN I bougi"' les A. Victor Gentil L Agent gnral pour Hati dont les funrailes Reu par steamer ADVANCE Lis piemiers sont moins compliqu, plus facile ne loyer el par Huile PUtvne en barrique ei^ cette aprs midi, i trois ConrqueQl plus durahlts que les aem-.ers. " Charles Assad, auront lieu kfuits, 1 la Lathdule. Maison mor, tnairc, rue des Fronts Forts. Nos sincres condoleaDes aux fai U'ej prouves. I\n vente chez HEi\U\ STARK Hue dv (Juut, in face de la Gare. L Prectzœann Agger VER OUTH CI\ZANO %  -""f,^, ^ H >



PAGE 1

^otitmt __e flos 4*20 fort au Fi nco, ilaili Vendredi o Juillet iy_i DU tXTK UH-FKOPRJll AJtcr Cltmeut-MAGLOIRE LENUMFPO '^OciNTlHES Quotidien 03 s lve au-dessus de ceux qui insultent en leur pardonnant. |NAPOLEN REDACTION; Rue Amr^in, No. t;<:h Noire plbiscite Surjes Chefs d'Elat Ilaitieus IV Nouvelles Etnuiqres **_* PAR CABLE Le Moniteur publie un ant tU a •„ |*nt "es difs auquls chique am les So-il'-, Compagnies ou entre PARIS 6-Le pr.n:c Ri chito qui dift'reate* tflU, j e U aa si u i n iPr, o S !!? M _* £ hr ? a4res r tera Paiis derrain pour ,e rendre i ne du plb se e sils.enauSeU,,e d h at des Fman:es. ai tat dtaill du valeurs ceries pou lissioo de (trs nomioil ts.e IIDt FtOcel JWfl qualit, fco tn kuuaiueiaui leur quauies lut moins yran q et Tancrede Augusteen, Apis Ption. RicheVenoat acres U P,ti, JI . A h de Pam# P euvet contenu ut ex-aequo et en tenant .roi chef, de nnverneoot % lesco„w,ierion. MrfS ^ "" %  "T. 6 !" 1 P rt •. Ils d nenleaientan lach.onolcg.e. n'out fait que parut et disparaurj les d'^, d'An ,nff n **" 3 uCtDl la com P 1,c 1 de la police e. queBoyer et mou r dans dans le tourbillon d'vuemeuU qu en V r t ort! H g / " ni P M des corps lianes de la Haute Silsie. xaunn du gouvernement plus a eu.vi la chute de Boyer, Rii lf '", du crdr / de l 8,tM C s d " e'ant eux-mmes en co-s, ranquiiiil re£?• corfrepee des am Litee relations avec iVi M.yer U ... r —e perde la Dassadeu a on nou leximen d;s Wi.mero liasse. ** w ,sa1res pour commencer |7 | u iMrf dictateur par .cita de.jd uu admiula Vateu! avlhee^reu c on^f ^ r y c ^ ^ / o e r £ g _i__?__r" ^ l,rfeul dei Cu ?< reealf., Hf. U ne tut jeinau tyran. I r a l'ordre des ruea et refrne la lif-iiiTLSLSL* ^ IV.Z !" *? 11 '^***^ !" deux sous-alhuers, d ,, ,. %  „ „ -, L e; *^y .e ^*ot au Prince plue question de Nickel le Secrttita d Et>t de Fnwcet du Commerce, en conformit d • la loi du 27 avril /92t. a alress 1 Banque Nationale de la Rpubli M ver q e d Hli,i Ies invt:u l -" J "* ** S:lir^ nmir /-,~..I nces Ion T" ---. .. ., r 1* rauEi;ipaii. qui atitigairent deux soi | epansienuf.D-chiUureusesa'.locu L s otaers sortireot du iqu'il tou ech irg^e*. ^„ •'? ulUj e uve tux -. c enCedea moeurs populaires avec, lftr n firce quil ne voulut pas dire une vigueur et une intelligence e oal ? ne lut pas un bon adxi; uantes. laissant apercevoir, pour l. "' L s ct> e l Ues du geir.l Co',d B i.B uu uiueti ou U pre, premire fois dans le gouvernuuieiu ar e 31 ion pour lussir est|UB ien, que les conditioas fu pro ftiUpendunt, son desmte gies de la socit baitieom ne ret sou detacbeuitiit dt-; tideut pas dans le domaine des clij lent j ;squ a l'utuegitior. ses d> la politique, maie dans la re nus*. -o:rmandant Miatalgre t(ut coup de revol/:r pu dmirt. m D.s pouvons mieux rsumer iu qu'il faudrait dire dt in'tu taisant |a remarque de ces qualit*, qu il avan lao lui, ne se letrouva par ttau mme degi dans auI an successeurs. Les geuta Hits sont mieux pouivues raootemporauti de t'6iion,de ^comparaison, et l'heure [•a ddaignant les ressenti claies qui ont impir eciivaius Ualtiona uuus __iutsUr Fe.ion, nous pou 'jalrie ueii uucun d'eux d? 'a iJSu'i .vft' 7 ]mkt a Cb ** solennelle auroat lieu vea .a chapelle d Val de G a:e dred. i Gleivii z en p.seoce d'un d nirTantlf HT" d *s d'tachJinent des commande et d.s mmant et dobj-'s de tsute sorte commissaires allii;. qui le Jra.t de Volailles .mpose i PARIS 6U Prsidenr de h R-i ^T^^^J^T ?"!•"? VV.,hc ? .a Q c,en! que Le Cimpte. Fonds d; la moa naiede nirk I i laRnqae e-t en ce mo n*nt crditeur de o' IOJ 8ij 07 I! ne srapischmg aux guichets* I la Bmque P 0 -t au Prince plut de tooo gourds pu perso 10e dans une journe. ble, les alni ont dcid de remplacer effilions resti utiois notamment les animaux par des substitution. — La (O nmissoa des iparat'oos a approuv. lesaccordsdeaubi ation %  • -— — •• — ••u • 11 lui It 1CUUCIU1IQ !f\'to^^ eu la Bisi.i^u; Notre 'PROPOS l'KUDUS tl tonne ec l'orgatueatiou lea forces prives 1 fut ce sujet duue mtui non suprieure. Lorsque la mort le surent la tte du gouverneront, il tait trs occup exercer dans lea masses uns action civilisatrice. Sa mort fut uu rel dsastre. L'avenir ue tardera pas A le prouverGutrrier, Hyppolite et Tancrde,-;- •• — •-"s^v, .. nanHuneifun vu < : pi Auguste moururent sans compro-' E 1,e autor se les exro tatio s d'orbes difiu it*s 11 i meuieaucuo effort fera le mieux. ; d'AHemagn • pour des so.nra.-s inf aeeiblait qut toutes les bunck-s d Chacun, selon le lemps auquel il riures a dit mile marks. ..... ., m appaiteuait fut Chef d liistK< c'est PARIS 6 D us vi:ies imjortin t0Ut i oa „ Um M de la H,u,e Sl!s e Gross S rech J au Mario: ||,„ et Kosembsrg. o it t dclares entitde sigpar la Huile Con fission, i la suite de Rraves dsornous simble et de fa n, dans lea dres signals ces jours d-rniers dans limites des lois existantes ce qui', nous plaitI Donc, pour la plupart des genp.'dnnt l tre libre, c'est ne devjir obsir •> ' : | j personne, tre son propre matre ; bien pen sentent quels meitres exi VI i.ife&iatioiH franaises ambassadeur des £:als UJIS, avant, LS Comits des Sariti Fri.ci sou dpart.Avant de quitter la Fran*• en Hiiii : Uiio. Nuio ni 7e 1 ce, M. Hughes Wallace lpta SSJ CO nbituots. Asile friniis Conit seutimeuts d'admuatioa pour le pays hiiti-n de l'Alliance Francise Chim ou il vint le lendemain de la guerre !re de Commerce freoilae font ch aj ' J victoire et r ne Msiee noieniei* •ia matin, =! brosse est susceptible de es bulfrttH, dont un do g ius.ftiiain nsot lie 1 vu peut tre ta cuer la porte imur.cu'fe, dont 19 inei ico e_i -7 r-""w7 % %  .•• %  .t v f uun gants ils sont pour'eux u-mes. Lee'R** train mt ternira, sais doute n .. ., moins dpendauts parmi nous se, %  NI ilhiR'o g dont nos nes souinet!6ntuue auto tyrannia qu'ils 1 ti-rr.t Be bercer une Joe supporteraient pas un instant el 1 rpandues est certainemeu 1 1 elle leur tait impose par certaine. w a otre libert* Ceai Voici une bonne mnagre, acru BI U 8ei,f une dea P' us puleusemeot propre et soigneuse Me, c_r bi nous connat l'excs : elle aime ses meubles relui niions les meuus liens Eantc, la peinture di ses portes et cheioas qui nom en .'sa vaisselle de gala d'une teadreasj %  OM bonheur deviendrait! si prufoude qu'ils sout pour elle une coa efforts s'uaeraien*. cause perptuelle de souci et d'agi fnoua 1 bi>r. ou bien, ac 1 — .uni _nrdts r^osi jvaot l'action, nous n aller, passifs, au fit r -n3. -*jo a invent de mieux 1 ce dsastre, c'est le Il est dana ce do ^unill* d'un prix ioe* sii 0a |anai9 engendr Jans liae humaine •J nt "*til pu ra [Wrp pour talionSi elle a dea enfante, elle les cantoune dans quelque chambre exiguo ou souterraine et ds qu ils en sortent, les harcle de recoin ma' dations acerbes. ._Si elle n'en e pas, elle vite a_i gueuaement d'introduire dana aoo logis des exemplaires de catie en geauce destructive et bruyante. Sont bannis aussi les chiens et lea chats, dont les griffes ne respectant rien, serin qui, en picorant, es sur le plancher o cun, la lusr-i d >a pVq ie a eues. Elle cra nt e poi entas* la pou sire, Cttti impacible ennemi qu'aucuna v gitanes ne pirvient vaincre l'action du soleil se su me pour file d ins U f_:beoo pro prit q l'ont SPS rayons de dcolo rer u abo-d 0. d-s • manger ensm tt'. tapis, tenmres. fauteuils et cam>. ps quon ne peut as*ez progsi et S et dfandre cortre eux e; mme contre la cla.^ b4algi<* eu pja rene, mus combien parflifa en ra li.. de la lu-ie, iaspe:. tantt In naase, tani moquu l'activit numaue se sout divelop pss coisidrablcra-it chez les traa iis dans les dernires annes et il %  • en t.re le meilleur augure pjur l'ave lumtorn militaire allemand. H g* uir m.tftriel et moral uu peuple Iran j ble J . l < e -"commionait la 1)1 ai iis. P r 'gaJcdiatantene allemande et ..• Il constna ig.lemtn' conoei ItiW us,us sc iJfiwH saas^. e femmes oat coatribu^ a r.ojdie les f %  ma or C uslus affirmi, j.uesi.onsd'a*ss'ancceideso:i4uit l L / i d njugement, que i c gor ,| so:iales. M. Willaceest pirti pourl;!'*; 86 donQa lo dre de Qe P" •*•' Ch-rbjurg ce m t.n i 11 h.urcs 11 ? E2SS1 de ?" " b!e,Scs 1 t saue i la gare par M Br.and it g tu • ^-"gsr. lors de son tvi Pret.p.s'.deut de h chi nbedes'. gaage,dimeal11 < %  *•*<'nqumeui lputs, presque tout le Co.ps diploLT-^V'T*' L s f ra1 .*. du P to -i se 10.1 a i 1 cbirge de 1 hlit. Voyagsra t elle 1 Fom', des voleurs et de liocenJK , mnera t Ile qiaod il fa 1 b;au d mai les parcs fleuris ou lea raes avra; a ,er ,5 P ett P fe matique: M .VI Jules Cimbjj.le Fou |U res, d: (ooffoel, d _s •oaroei.d: Joastant, Furdieu, les mirchux |o!t c et F'.iuia/egaral Weygini. Le comm 1.1 In: Forai* 1 a alo IU nom du de M: kfi4uani M. L'iaod elles orphelins de la gisrre le la foadniou vVilson on', oltetid %  deurS Mme Wallace. Le mare.h il Fjch et M Huataux asiisiaiejt gileme.t au dput de AI. Wallace qu dclara a r e SJ Uoe la pnod; quM pissa en Fraoce tQ,i_!i OC u P lls gure ; qnejanc, q i*nd il se kiigu, quelqies *sst^ en Ud P""i< , moral. et jusqu'au s l 1 une (juestion doni j jittsee grain riri C i u ^ 0 8 ,jre ; que lanc, q i*nd u ai "• %  "dterminifuie ou le'goultes d'.-au au '•ls 3 ,ue ^oc'ilnee.Mi-.ui encore: ^ '-a deux princioes coo pourrait men-r uue bonne p.ti e [^^•'aisgect 33 concilier tiiptence pa s bla e: bien .il mte, s L_. . Irana data da sa u-u cette femne, qui '.rat __, tracas.-e constammant de tout c< aKir? 00i P n,ot PWqu <, sQa> P eut rnver auloir d'elle ft •Stbct o uot ' 8 Phre de coure les gens e: les choies dont *OOQ. que noB8 avons pouiraieu p-tii les objets aims, itfm 4 V 8 0lIla ies des tieH non c mur a empli; du liai le plu* %  siei'ar I e que uout av0u 8 aonr e. de venir o bon E'ie fini; sa bonne de i^'iage Bfi miquemeot leocontre des iutr a H? 'SJ 1 111 h P"* he,l J s M et lui pro _V__CM_I yantee?.. Non pas, le temp j u |jn''l quiuait li l.aa;.* en Imatu manque : siohre mi>on exige un 0J coeur derrire lui et que si le sollicitude inimtg oube et dei soins peuple franais l'aime, lui, il l'adore, constants. Klle donne, en chiige, M. Wallas s'est embuiii i bi J la sa'isfacioii de penser, le dimui le l'0.ympic* i Cherbour •he que tvjt u en ordre et en LEIPZIG 6 -Le l.eut-nant K i,'al a que,neot lcocoa tout ;eaps, qu on po •rroU all-r lo a Kul Seu aCvUs |e %  " amencatos et anglais, •vau' d trouver une demeure ansi :_. u c ' *2" w C"' c _ uv nc kien tenue. |ment l-aaan d avoir do m 1 ordre !"• ge e d s ".t : Madame one!* ux iro -P s * trouvant sous ses or(•§li* uots'le U.M jolie miao'i et uo; d l s de ne p s (aire de pr sonnier mobilier rsmsrquMb'.eiuant so g.n ' %  l de tuer les blesss en Ao. iyi4 Cn vert' I *s g MIS se fompent. u Jt t acquitt pu la coar sup~ u.jo ;e maison e: U'i mobilier remit tl.em nd •. 1 1 b'emeol so.g . possdent iaa d _Le major Duno. accus d'actes' ms u-e e 'e leur bu nb,e esclav. similaires, a t condamn a ans.' SAPHO de prison avec interdiction de pjrlei Les Cours PARIS6,7,ai —Rente / ojo 57 4 q Sterling46,76 112 Dollar ia,6 NEWYORK Franc 1287 Sterling i.jxj^


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05420
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Friday, July 08, 1921
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05420

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
^otitmt __e flos 4*20


fort au Fi nco, ilaili
Vendredi o Juillet iy_i
DU tXTK UH-FKOPRJll AJtcr
Cltmeut-MAGLOIRE
LENUMFPO '^OciNTlHES
Quotidien
03 s lve au-dessus de
ceux qui insultent en
leur pardonnant.
|NAPOLEN
REDACTION; Rue Amr^in, No. t;<:h
Noire plbiscite
Surjes Chefs d'Elat Ilaitieus
IV
Nouvelles Etnuiqres **_*
PAR CABLE Le. Moniteur publie un ant tU
____a___ |*nt "es difs auquls chique am
. les So-il'-, Compagnies ou entre
PARIS 6-Le pr.n:c Ri chito qui dift'reate* tflU, je U ,aa, siui,n iPr,oS !!?M_* hr?, a4res"r
tera Paiis derrain pour ,e rendre i ne du plb se e sils.en- auSeU,,e d h at des Fman:es. ai
, tat dtaill du valeurs ceries pou '
lissioo de (trs nomioil ts.e .
IIDt
FtOcel
JWfl
qualit,
fco
tn kuuaiueiaui leur quauies lut moins yran q
et Tancrede Auguste- en, Apis Ption. Riche- Venoat acres U P,ti, JI. a h de Pam# Peuvet contenu
ut ex-aequo et en tenant .roi chef, de nnverneoot % lescow,ierion. MrfS ^ "" "T.6"1 Prt . Ils d .
nenleaientan lach.onolcg.e. n'out fait que parut et disparaurj les d'^, d'An ,nff n **" 3uCtDl la comP1,c'1* de la police e.
queBoyer et mou r dans dans le tourbillon d'vuemeuU qu enVrt ort! h g / " ni Pm des corps lianes de la Haute Silsie.
xaunn du gouvernement plus a eu.vi la chute de Boyer, Rii lf '",du crdr/ de l_8,tM' C's d" e'ant eux-mmes en co-s,
ranquiiiil re- ? corfrepee des am Litee relations avec iVi M.yer U
-.............. ... r, e perde la Dassadeu" a on nou leximen d;s Wi.mero liasse. ** w,sa1res pour commencer |- 7 |uiMrf
dictateur par .cita de.jd uu admiula Vateu! avlhee^reu c on^f ^ryc^^/oe r g_i__?__r" ^ l,rfeul dei Cu?< reealf.,
Hf. U ne tut jeinau tyran.Ira l'ordre des ruea et refrne la lif-iiiTLSLSL*^IV.Z*?11'^***^ deux sous-alhuers, d ,, ,. -, -
Le;* ,*^y,.e ^*ot au Prince plue
question de Nickel
le Secrttita d Et>t de Fnwc-
et du Commerce, en conformit d
la loi du 27 avril /92t. a alress
1 Banque Nationale de la Rpubli
M ver q"e d'Hli,i Ies invt:u l-"
J "* ** S:lir^ nmir /-,~..-____I
nces
Ion
T" ---. .. ., r 1* rauEi;ipaii. qui atitigairent deux soi
| epansienuf.D-chiUureusesa'.locu L s otaers sortireot du
iqu'il
tou
ech irg^e*.
^ '?ulUj'e',uve'tux-.cenCedea moeurs populaires avec,lftr. n,.
firce quil ne voulut pas dire une vigueur et une intelligence e oal ?
ne lut pas un bon adxi; uantes. laissant apercevoir, pour l. "' L's ct> elUes du geir.l Co'-
,dBi.B uu uiueti ou U pre, premire fois dans le gouvernuuieiu ar e
31 ion pour lussir est|UB ien, que les conditioas fu pro
ftiUpendunt, son desmte gies de la socit baitieom ne re-
t sou detacbeuitiit dt-; tideut pas dans le domaine des clij
lent j ;squ a l'utuegitior. ses d> la politique, maie dans la re
- nus*.
-o:rmandant Miatalgre t(ut
coup de revol/:r pu dmirt.
m
D.s
pouvons mieux rsumer
iu qu'il faudrait dire dt
in'tu taisant |a remarque
de ces qualit*, qu il avan
lao lui, ne se letrouva par
ttau mme degi dans au-
I an successeurs. Les geuta
Hits sont mieux pouivues
raootemporauti de t'6iion,de
^comparaison, et l'heure
[a ddaignant les ressenti
claies qui ont impir
eciivaius Ualtiona uuus
__iutsUr Fe.ion, nous pou
'jalrie ueii uucun d'eux d?
'a iJSu'i .vft' 7 ]mkt a Cb ** solennelle auroat lieu vea
.a chapelle d Val de G a:e dred. i Gleiviiz en p.seoce d'un d
nirTantlf HT" d" *s d'- tachJinent des commande et d.s
mmant et dobj-'s de tsute sorte commissaires allii;.
qui le Jra.t de Volailles .mpose i PARIS 6- U Prsidenr de h R-i
^T^^^J^T ?"!"? VV.,hc?.aQc,en!
que Le Cimpte. Fonds d; la moa
naiede nirk I i laRnqae e-t en ce
mo n*nt crditeur de o' ioj 8ij 07
I! ne srapischmg aux guichets*
I la Bmque P0-t au Prince plut
de tooo gourds pu perso 10e dans
une journe.
ble, les alni ont dcid de rempla-
cer effilions resti utiois notamment
les animaux par des substitution.
La (O nmissoa des iparat'oos
a approuv. lesaccordsdeaubi ation
----------------- u 11 lui It 1CUUCIU1IQ
!f\'to^^
eu la Bisi.i^u; Notre
'PROPOS l'KUDUS
tl
tonne ec l'orgatueatiou lea forces
prives 1 fut ce sujet duue mtui
non suprieure. Lorsque la mort le
surent la tte du gouverneront,
il tait trs occup exercer dans
lea masses uns action civilisatrice.
Sa mort fut uu rel dsastre. L'ave-
nir ue tardera pas A le prouver-
Gutrrier, Hyppolite et Tancrde,-;- - -"s^v, .. nanHuneifun vu < : pi
Auguste moururent sans compro-'E1,e autor se les exro tatio s d'orbes difi-uit*s 11 i ,
meuieaucuo effort fera le mieux. ; d'AHemagn pour des so.nra.-s inf aeeiblait qut toutes les bunck-s d
Chacun, selon le lemps auquel il riures a dit mile marks. ..... ., m
appaiteuait fut Chef d liist- K< c'est PARIS 6 D us vi:ies imjortin
t0Ut' ioa Um* M de la H,u,e Sl!s e- Gross S rech
j au Mario: ||, et Kosembsrg. o it t dclares
entitde sig- par la Huile Con
fission, i la suite de Rraves dsor-
nous simble et de fa n, dans lea dres signals ces jours d-rniers dans
limites des lois existantes ce qui'--------------------------------,_____________
nous plait- I
Donc, pour la plupart des genp.'dnnt l
tre libre, c'est ne devjir obsir > ':|
j personne, tre son propre matre ;
bien pen sentent quels meitres exi
VI i.ife&iatioiH
franaises
ambassadeur des :als Ujis, avant, Ls Comits des Sariti Fri.ci
sou dpart.Avant de quitter la Fran- * en Hiiii : Uiio. Nuio ni 7e 1
ce, M. Hughes Wallace lpta ssj Co nbituots. Asile friniis Conit
seutimeuts d'admuatioa pour le pays hiiti-n de l'Alliance Francise Chim
ou il vint le lendemain de la guerre !re de Commerce freoilae font ch
aj'' J victoire et r ne Msiee noieniei*
ia matin,
=!
brosse est susceptible de
es bulfrttH, dont un do g
ius.ftiiain nsot lie 1 vu peut tre ta
cuer la porte imur.cu'fe, dont
19 inei ico e_i ,-------- -7 r-""w7 ., .t vf uun
gants ils sont pour'eux u-mes. Lee'R** train mt ternira, sais doute n
.. ., moins dpendauts parmi nous se,
ni ilhiR'o g dont nos nes souinet!6ntuue auto tyrannia qu'ils
1 ti-rr.t Be bercer une Joe supporteraient pas un instant el
1 rpandues est certainemeu11 elle leur tait impose par certaine.
w a otre libert* Ceai Voici une bonne mnagre, acru
biU 8ei,f' une dea P'us puleusemeot propre et soigneuse
Me, c_r bi nous connat l'excs : elle aime ses meubles relui
niions les meuus liens Eantc, la peinture di ses portes et
- cheioas qui nom en .'sa vaisselle de gala d'une teadreasj
.OM bonheur deviendrait! si prufoude qu'ils sout pour elle une
* coa efforts s'uaeraien*. cause perptuelle de souci et d'agi
fnoua 1 bi>r. ou bien, ac
1 .uni
_nrdts
r^osi
jvaot l'action, nous
n aller, passifs, au fit
r-n3.
-*jo a invent de mieux
1 ce dsastre, c'est le
Il est dana ce do
^unill* d'un prix ioe*
sii 0a |anai9 engendr
Jans liae humaine
Jnt"*til pu ,ra
[Wrp
pour
talion- Si elle a dea enfante, elle les
cantoune dans quelque chambre
exiguo ou souterraine et ds qu ils
en sortent, les harcle de recoin
ma' dations acerbes.
._Si elle n'en e pas, elle vite a_i
gueuaement d'introduire dana aoo
logis des exemplaires de catie en
geauce destructive et bruyante. Sont
bannis aussi les chiens et lea chats,
dont les griffes ne respectant rien,
serin qui, en picorant,
es sur le plancher o
cun, la lusr-i d >a pVq ie a eues.
Elle cra nt e poi entas* la pou
sire, Cttti impacible ennemi
qu'aucuna v gitanes ne pirvient
vaincre l'action du soleil se su
me pour file d ins U f_:beoo pro
prit q l'ont sps rayons de dcolo
rer u abo-d 0. d-s manger ensm
tt'. tapis, tenmres. fauteuils et cam>.
ps quon ne peut as*ez progsi et S
et dfandre cortre eux e; mme
contre la cla.^ b4algi<* eu pja
rene, mus combien parflifa en ra
li.. de la lu-ie, iaspe:. tantt In
naase, tani moquu
l'activit numaue se sout divelop
pss coisidrablcra-it chez les traa
iis dans les dernires annes et il
en t.re le meilleur augure pjur l'ave lumtorn militaire allemand. H g*
uir m.tftriel et moral uu peuple Iran jbleJ.l iis. Pr'gaJcdiatantene allemande et ..
Il constna ig.lemtn' conoei ItiW ,us,us sc iJfiwH saas^.e,
femmes oat coatribu^ a r.ojdie les f ma'or C uslus affirmi,
j.uesi.onsd'a*ss'ancceideso:i4uitlL/i dnjugement, que ic gor,|
so:iales. M. Willaceest pirti pourl;!'*;86' donQa lo'dre de Qe P" *'
Ch-rbjurg ce m t.n i 11 h.urcs 11 ? E2SS1 de ?" " b!e,Scs
1 t saue i la gare par M Br.and it g tu ^-"gsr. lors de son t-
vi Pret.p.s'.deut de h chi nbedes'. gaage,dimeal11 <**<'nqumeui
lputs, presque tout le Co.ps diploLT-^V'T*' L"s_fra1.*. du Pto-i se
10.1 a i 1 cbirge de 1 hlit.
Voyagsra t elle 1 Fom',
des voleurs et de liocenJK ,
mnera t Ile qiaod il fa 1 b;au d mai
les parcs fleuris ou lea raes avra;a,.,er ,5.PettPfe
matique: M.VI Jules Cimbjj.le Fou
|U res, d: (ooffoel, d _soaroei.d:
Joastant, Furdieu, les mirchux
|o!t c et F'.iuia/egaral Weygini.
Le comm 1.1 In: Forai* 1 a alo
iu nom du de M: kfi4uani M.
L'iaod elles orphelins de la gisrre
le la foadniou vVilson on', oltetid
deurS Mme Wallace.
Le mare.h il Fjch et M Huataux
asiisiaiejt gileme.t au dput de
AI. Wallace qu dclara a r e sj
Uoe la pnod; quM pissa en Fraoce
tQ,i_!iOCuPlls gure ; qnejanc, q i*nd il se kiigu, quelqies
*sst^en' Ud P""i<,' moral. et jusqu'au s
l1'* une (juestion doni j jitt- see grain
ririCiu^0"8 -,jre ; que lanc, q i*nd u ai
""dterminifuie ou le'goultes d'.-au au
'ls3 _,ue ^oc'ilnee.Mi-.ui encore:
^ '-a deux princioes coo pourrait men-r uue bonne p.ti e
[^^'aisgect 33 concilier tiiptence pa s bla e: bien .il mte, s
L_. . Irana
data da sa u-u
cette femne, qui
'.rat
__, tracas.-e constammant de tout c<
aKir?00iPn,otPWqu<,sQa> Peut rnver auloir d'elle ft
Stbct o uot' 8Phre de coure les gens e: les choies dont
*ooq. que noB8 avons pouiraieu p-tii les objets aims,
itfm4V80lIlaies des tieH non c mur a empli; du liai le plu*
siei'ar Ie que uout av0u8 aonr
e. de venir o bon E'ie fini; sa bonne de i^'iage
Bfi a pua enire l Allemagie rt l'Ame.
nq 1e esi accueilli ne: reserve. L^
presse j ne qiec; r abtisemea.
naora d: rpercussion que sur le ter
rua coaomijue. Au 00.ut de vu
P-litiJue.la r?pnse des bjns rapport*
dpendra de l'aii.mie d^s uU la.s
i lgaridu Ira-i de Versmes.
La rag.ich: Riuischiutreproch
a I Amrique sou entre dans la gue;
MM iavur tromp lAllemagoe eu
lui taisait esprer une paix honora
privilge de coia.i re tt J'ai II ,*,e sur les M P trahis, U dclara1, 0IE .'T* Li i3UI*l aj^uce que
1 s h'als Uni out beaucoup a ,_
laire pardonner et qu'il le peuvent
e 1 empchant u France d'utiliser le
I rait de Versailles pour oppuuacr
lAlitJWfie politiquemeat et cou>
miquemeot leocontre des iutr a
H? 'SJ1111 h P"* he,l J- s* M et lui pro
_V__CM_I
yantee?.. Non pas, le temp ju |jn''l quiuait li l.aa;.* en Imatu
manque : siohre mi>on exige un *0J coeur derrire lui et que si le
sollicitude inimtg oube et dei soins peuple franais l'aime, lui,il l'adore,
constants. Klle donne, en chiige, M. Wallas s'est embuiii i bi J
la sa'isfacioii de penser, le dimui le l'0.ympic* i Cherbour
he que tvjt u en ordre et en LEIPZIG 6 -Le l.eut-nant Ki,'al,a"que,neot lcocoa
tout ;eaps, qu on po rroU all-r lo a Kul Seu aCvUs |e *"" amencatos et anglais,
vau' d trouver une demeure ansi :_. *u-c' *2"w C"'c _uv ,nc
kien tenue. |ment l-aaan d avoir do m 1 ordre
!" ge e d s ".t : Madame one!*ux iro-P s * trouvant sous ses or-
(li* uots'le u.m jolie miao'i et uo;dl*s de ne p s (aire de pr sonnier
mobilier rsmsrquMb'.eiuant so g.n 'l de tuer les blesss en Ao. iyi4
Cn vert' I *s g mis se fompent. u Jt t acquitt pu la coar sup~ u.-
jo ;e maison e: U'i mobilier remit tl.em nd .
11' b'emeol so.g . possdent iaad _- Le major Duno. accus d'actes'
ms u-e e 'e leur bu nb,e esclav. similaires, a t condamn a ans.'
SAPHO de prison avec interdiction de pjrlei
Les Cours
PARIS6,7,ai Rente / ojo 57 4q
Sterling46,76 112
Dollar ia,6
NEWYORK Franc 1287
Sterling i.jxj^


LC MATIN
ClTOEip Jl
Le liibnoil dt pan rection iad.i
,a ^n rud.tiue civile rendu les jugements suivants :
__ H DiiN-on cor-ue Us pots
losephCunete. CM qu> lonni
a r dtftn ^ondeciceriMoen^it*Pe"
navet au dtraandtur u iouome ut
.IJudl S4 gouides nctsit nxe a
iBoi U,e de ta t0Dlra,Dte a
..rrpr en cas de non paument.
"IL iicncouil tctue E. Od*Me
SioveiqotcCttil in service gra
1,U^lAeum^neC.cckedeF
rnvSci^tauPnnc,, dpens
,SCIVA 0l t0' tie Udg> Fan!l,D'
Attire* envoie a l'audience pic
Ch"D% Maltais contre Emile lins-
Imitait envoye l'audience du
lundi u luiilet coulant.
Ichai.eslonKontycoruelada.
me C. Piophte. Celui qui condamne
,,6 eourdes; lui accoide 11 tacttite
JVtn ubftl F ^s te.mes men-
-iSCn.Ro6n:yUrcottre.Ac6leHon
ita Celui qui condamne par d-
SSu^tteneiaata payai la nta
;:clVmeett^&ouidcSdedc,r.ma.
fUSSt Eveilla.d contre Isral
S .L le dtf-edeur eat coedam
10 m; Moo euiy contre Urt W
..1 &lu qui revoit 1-oppos.l.oo en
us Fittf- V.1 ."-.. u vontiua
Cour d'assises :
Injoord'ttoi sera log en criai n I
Innomma Arratie rrannw mv.*-*
de vola pifjod'ce iin Mme t; *v I
Hocflla- wmi dans quel s curoi g
lances ] tait s pu lieu :
Mme lievil Honfils vcv 8'^''' d"
f'ori-an rlli C* U stahobt-f u* j
lu mois de Septembre de rV **p
dernire, lui f>btaiii>e, u icintiti
de la nuit, sur l grnril cli ruiP, *
Pendioit appel La des'tnt' gioe-
8h roche per un individu q il '
nappa vioiemm nt, la renverea du
cbtval et lui prit 11 gourd.'K qu'alla
portait dans on corsage- Tri M an
ires conjpres surgirent eueeil du
bois, tirrent eux le rheval pI dis
parurent avec Il j aval dtna un
sac de paille des articles u'rp"uut)
(valu- h la sun.iiif. de 10' gOU< lH
10 centimes et bien d autres piCVI-
SlOne.
L'accus est dftndu par Me D.
l'ratt Me J. Chate.aiu est au sige
du Parqut et le tribunal priid
por le |uge Lon Montas,
Les nomms Gdus Jeudi tt
Joseph Charles, accuss de vol au
prludice du sieur Annulysse Pardi
nand ont : acquitts hier par la
Jury.
.' Z-. JKZJL*-'-

\
fortifie
r
Un r.xis J rAtah abrge
Votra ;': r!'anc anne. Le
% GLCaOL per.net d'viter
I tant ta forc^ d* rsistancef*1\
' de l'organisme \&
H
l
puisera al ne nreus
Convacaccace
Neurasthnie
l\\\c:> couleurs
Surmenage
LnouredoGLOBOL
sujjtnente la force ner-
veuse et rend aux nerfs
rajeunis toute leur ner-
gie, leur souplesse et leur
vigueur.
C nui pu* mol qol tui* ti VritabU Vatnqmtur
ce u et petit flactn di GLOBOL
L'OrlNIu-,
Je put .rrltII^
t*>l hbrfige 3
qur liment, vui?
;'i 'litite.fliTI
vpnsentc \t ,
exceltenw: de i3u
langueur. C premier Mn lm
nu-ru aux excltsS
insnifestc \int
ment utile 1 _
abrge la caVL
Buynwnle, potir tt"
force de vlvi*
ecrel rside 'nj
vu. dam le iojS
'liions sientieUM
tance.
C'est poufiusl
cri von les tin
la plupart sj m
celte mdication
tntnt tueuse u
Uon et permetiad
eflkee contre u
hmalooenlque.
r' Ktlenne Cm
Ancien interne
Eubl CkalsUto,!
V itencieonn. rim,
?hBrrncie
Le paquebot Parm
Le i l'aiia majora 334 m'.res de
longueur; il dplaa HO.600 tonnes
t compte neuf ponts. C'est un chel
d'ii'uvre de confort et de la&e, QOi
ifi.!:M titin attistRjuf^ des plus huu-
reusep, on n y a oubl- aucun d s
amnagements qui peuvent reudre
agrable et fauo aembltr trop courte ,(_>
la plus longue traverse.
Vaillant $ Houet
Agtnti gnraux pour Hati
17310, Kue du Magasin de !'!' ai
mauvais temps
La coup doivent d hier; ace u pi
Fianailles n flla plnla.a caus quelques d
Nous avons reu la coquette carie &'* C'est ainsi que la halle, use
de Ben caille de Mlle Maiia Hacha 'angle de rue Prou et du Centre
avec Mi Emile Goldenberg. Meil- ,e,v aiiciennemeut occupe; par le
^Nouve.hhto a eu une pcrlie de la
;toiture emporte.
Dira les banlieues do la vil e beau
leurs compliments.
AVIS IMPORTANT
u >ncul creonne la iwnwnoa-
pCr^tn ucn d C les h.tueis le bien eu
coup de iiiaiBoau'tes
dommegri.
ont t en-
.
Port BU* Prince
A&a d'assurer U bonne tenu-J du
, ,, touvelleiCinieiire de la Capitale et d'eu am
question, non c dfctendtuis".iortr l'aspect, 1rs intresss ont in-
opposition.cor.ua ^ soir me de'vite*, conformment l'article 50,
i payer fbacon o dcmmatfcS ,3. ,7me alina de la Loi sur les Coo-
100 gOUSdeS a III* cile rn.-nmnnaiiY nu i lVtUllt le Ml.
eiets. __
la Gripp<
Natal Fire nsuranceCo oi %
Ge'io puissanle Cou pagaie vient d ei rar dtns leiijaitojl
Je sa fond 1 ion e' ce propn des chiffres ont -omtn
..'es' mervri'l ux, la quanti de va eurs ven^s aux prfjj
iraient asMir ieurs maiSOLS
Assurez donc vos iamaubles -'i I;
ai
I loi
seils communaux qui i vesbt le Mi-
giaal Communal du soin d'admi-
Magie City
Demain, runion au magnifique
mstrer et d'entretenir le Cimetira a fteWtotament qui ,usbfle bien son
les habitus ae passent h
,--------------- mstrer et d'entretenir le urneuere 1 "
Itr^V'lS KllHvIltaire I taire immdiatement le ncessaire *n '* ,f
Suprieur mauvais tat ou en vu t de leurs,r0";._
1 tiu paren"
Hiet apis-midi, au local de liel- ^
e:tion Scolaire, Us trois ,uiy dl | M|
s en 10 buieaux.ont termin leurs C
du brevtt
travail.
ffrute six jeunes
inscrites pour l'obtenloa
Snientaue. Des vingt neu qui ont
c.mrcs.v.rj.t sept eut bnllammecl
'"om vingt deux candidats au bre-
vtt lmentaire onze gaicons ont t
"us huit candidates au bwvct su-
neur ont t dip etes.
Nos sincres compliments i tous.
Les anciens som-
marins allemands
seront dtruits
Une dpche de Toulon annonce
aue dee ordres vieunent de pat ve-
nir pour que soient excuts lut-
aralaioent les dcisions du Conseil
Snprma suivant lesquelles les an-
ciens aous-msnne allemand, doivent
tre mie bore d'tat de servir Le
tort de Toulon a commenc le
mois dernier, lea travaux pour
raliser les obligations imposes par
le tonaei. suprme.
parents decdes.
Un dlai de trois mois i datt des '
sentes est accord poui et hue
_ iute de quoi, i!s seront pasiitti
eu-, l'tftlaal1**1 FeiDes d!cles l'article jajo,
' ItflM alina du Crd. Pnal tt le
cas tchejnt. 1 article }9 du dit
C'est dsormais
Au Bar de U Prcse que Tons
rencontre le midi et le Oa en sort renseign sur les non
National Fire Ihsiii
Company o Ha
Dpchez-vous de dtmaeder tous les rense gnnnfn's n>
Brandt f
Reprsentants pour
M
2517, Uue du Cen e
Ilivli,
LO d s.'.i eu auji iviia* laquas aui ica uvu
En ce qui concerne les tomb.s velles du monde eniter et cela peu
dent personne ne s'occupe depuis de trait
lo: g traps, a nsi que cela aura t
ub:i par t.nqute, elles seiont sen-
ses ibandoonies, de* l'instant que
tous dioits serent prescris contr:
elles ; auquel cas, tlies seiont nive-
l -s par la commune cornuu f 1 |ii
pat tic de ion domaine.
Tort au Pricce, le 8 juillet 19.21
Dr ANNOUAL
Le Purgatif Idal
c'est la
rlulediiDrDehaut
/>", AU du Fau!)ov.,goir,i-Qenis Pant
Dcs
Ncus apprenons avre rfgtet
Vente
de 'a Hasco. de la P. C. ..
Wharf, de la Compagnie
Electrique.
(,'6t aujotird liai qu'a eu lieu i
New Yoik la venta da ces importai J
tes t ntreprise. Le groupe Elliott'1
viunt en prt cire ligne et nous
avons tout heu Je croire que c'est
lui qui l'empoi ! 1a-
1 ':;.; Ddl
' - '- aucun ] rparatt7|
de ucoat
! i*l no prevuqus jama;
rloani la
S, du V'" ,;- *ttWta '-'- li m-ile.
fnie :.'..!,.... : : ....*k 1.1 chambre,
if; 'Ile et .if, -.:'..-ni Ffr'J de tnips.
nu vi'.v iras t 0 Imiiatras,
.: at, aar caaafinKt, sulai r.hi\.
)OSL ; -"'IV,-. 1 a 3 ssiasM # C
-"'r.T. i i a MlalM
l*X*TIt n'rtn.
SALAEPATICA
Filtres Eau
En piei re naturelle sans bowjie
no faut pas ctnlondre les Filtres en pierre nauielle ave/:
r ; ,tflTot7re7sant"ieuDe homme. FlljrN I bougi"'
les
A. Victor Gentil
L
Agent gnral pour
Hati
dont les funrailes
Reu par steamer ADVANCE
Lis piemiers sont moins compliqu, plus facile ne loyer el par Huile PUtvne en barrique ei^
cette aprs midi, i trois ConrqueQl plus durahlts que les aem-.ers. "
Charles Assad,
auront lieu
kfuits, 1 la Lathdule. Maison mor,
tnairc, rue des Fronts Forts.
Nos sincres condoleaDes aux
fai U'ej prouves.
I\n vente chez
HEi\U\ STARK
Hue dv (Juut, in face de la Gare.
L Prectzann Agger
VER OUTH CI\ZANO '* -""f,^, ^ H
.-.
*
>>


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM