<%BANNER%>







PAGE 1

LE MATIN TOUr,_ BR QMCH3TE, CATARRH ES* Si vous commencez par L'EMULSION DE SCOTT srement vous n'aurez besoin de recourir a aucun autre mdicament. Tandis que si vous commencez par un autre mdicament cest plus que probable qu'il faudra recourir L'EMULSION DE SCOTT 4M La Maison Antoine Talamas Vient de recevoir par le dernier (^J les marchandises suivante*: <>5 1 CAUSERIE FEMININE Le chez soi faite aimer le chez soi Il M des temmes qui ont ce ginii-'.. Le plus modeste intrieur, le leur, leui logis d hisatd, celui quelles occupent l't i la campagne,la chambre d'htel qui Us abritque ques j iurs out presque immdiatement pars de gta:e, de confoit cl d'iuiimit Elles communiquent aux choses qui les entourent un ptu de leur vie pio pre, de leur lifeace. Autour d' 1 M, out devient loquent: ul fiuteu.i qui se renfrogne da .s son coiu.pien i a sa place un air CBglgtsn: : telle tabla pies de la fentre, non lcin dl la ch:mine. raconte au visiteur les occupations laborieuses et srieuse de la m. ItlMM du logis. U n'est d'ailleurs pas ncessaire ces lemmes instincves et attistes • ue les objets eux-mmes aient une valeur quelconque.il n'est pas besoin que le lauieun soit tecouvert d'une tolie de prix, que la table ait des bronzes cisels tur de l'acajou ou du bois des Les Cest par la place mme qu elles trouvent pour chaque cho;e quelles arnveui donner a, leui et die.soa maximum d'loquence et d douceur. E'ies ont cette intelligent spciale de disposa tout; chose 1 li place exacte qui lui convient et noi pas i une autie. Cette intelligence, elles la puisent dans l'amour du chez soi et par dessuj tout peut tre, dani l'amour des au trs., des tpauvres autres. I£!le> vei lent que quiconque fiaochtr le seul se tiouve bien chez elles,cas autres sont par dreit e piseance— p*. privilge-ceux quelles atfectiOL cent, k les commensaux habituels dt iogs le mari, les entants, les amies. Ces Itnames de coeur qui rpac dent autour d'elles de la bienveitUr c e tt du contoit l'obtiennent sam ettott, pour ai .M dire, sans presqu y toucher. Il n'est pis besoia d -i. ne piofonde psychologue.ot d'avoi une uculi d'observation b en aigu s*e, pour s apercevoir que Te logi: dune lemm:goiste n'est jamais a, cueillant comme celui dune lemm dont le coeur est large et rpand at tour d'elle sur les tres et sur lechoses les bienfaisants rayons de H tendresse et de son dvouement. Dans ces intrieurs charmants, on vient de meilleur gr ; ds l'entre le visiteur se trouve dans une trs heureuse disposition d'esprit pour jouir des distractions qui lui seront olteits ; qu'il s'agisse d'un th mit me. d'ttue neure de musique sous la lu&p.il faut que Us cho es alentout %  Mtot propices. Dansces logis accueillants, on trouve d llreate des cerveles qui n'ont i< i temps de rien, pas mme le temp: de lire... Lhrz la femme intelligente doct p p.ule, le dcor trahit lei dlicates occupations de son esp i'. Les met bls eux mmes, comme j? le disa s en commenia', sont disposs heureusement. Quand on arrive, on n i pas chercher autour J .e soi u i chaise ou ua fauteuil pour s'assuii, le si,je familier est l qui vous ar pelle immdiatement. Le th ne lus de pas paratre avec les petites gou; msndises hab.tuelUs qu'il est si faci le d'y ai] o -.nire. Elle parle sans p( dauiisme du dernier livre lu, d* L dernire parti ion dchillr Les mi nutfs passent lei'CS et douces. OJ biign '. ch z elle, dans la g :e et le charme Il faut avoir pntr l'inti mit de cci t .mes femmes pour sivoir ce que vaut ce mot. Souhaitons d'ailleurs, Iules, qui ,-,oi maris nos tils tt noi tille'.louven*. toujours, un ab i tile e> confoable, la chaleur du loyer et U clnleur de l ne, rintuun i la co: ti a:e qui font 4 ue dans quel que pay qu il 1 ilir, pour les be soms dl 1 existence, tracspoiUr ses puat.r, aucun de ceux qui nous eu tour ;.. ne se senti jimAll en exil SUZ\NNE CARON Remerciements 1% famille Occiio Jeanly remercie sincrement toutes les personnes qui leur ont donn des marques de ajinpa'hie lou.-asion de la moit le leur rpg-e tee li'le GraziellaK le leur e'i garde une profonde reconnaissance. AVIS de dpari L< bateau Mary laiss Cuba hier destint on Fort an l'iinej. Il r-jpar ira le marne jour de sou arrive pour Santiago, en prenant des passBgira. (jft persanes qui veulent voya ger uo.veut prendre leur icket %  'avance, l'onr rmis rongpi^aemeuts, • adret ter J. M CATC.. II. egeot Rue du ouai. No 1liJ, tu fjcj de la douane l'oit au Prince, U 7 Juillet 1921. Voile de laine baues • Crpon de soie couleur leur Crpon de soie couleur unie llatice blanc grande largeur peur japea Voile meiCMisie couleur tt unie Mousseline auisae couleur barres et moucboi Voile blanc barres Voile blanc barrai suprieur Sa inette couleur grande largeur Soie lavable couleurs v*rios Narsoi i. blanc greude largeur h,cian lleud tle Indien Cot n drap .''U pouces de large Voile barres Drill blanc giande largeur Drill blanc bupneur jjuck. blanc supiieur Kaki blanc trs suprieur Hanelle coton Flaaelle molleton Flanelle molleton suprieur Flanelle laine et colon Flanelle lame pure .'>u pouces Flanelle laine pure 30 pouces Flanelle lame pure Flanelle extra suprieure Flanelle mojaeeliiie Et (Vautres articles de cl i S l* S l 5 1. 1, 3 i s 2$ 3 4 6 7 10 10 Waiiled & HUitt .V us recevoni lu lettre suivante que nous publions d titre ae curiosit Monsieur le Directeur, U.ie que uoa< reseiuo'.ons par ceilains to o* au type chinois plue qu' n'importe -?p ieis Lypist Lui/ oi G^tl-jinJ No use lo apply ir noi lli rouglilv ci u ptent ii t >ta I ifi|| UJ noi cal but wrile app'icaton b \: co :r an 1 l^o upanff Port au Prince Viennent d'arriver De h rance par le SS Maons les i roduils pharm iceatiquet su Sirop Hmoglobine De^chUns. vin Daschieni. (Jjiciujj que, grdna (I ico Elixir de tirgine iVyrJ'ial.Solul'.on l'ail \nioJol lnl3rne Sanial .tiidy, Goudron Gu.oi, Via de QuHia Laro lu Urolonal, tiiob'ol, Pagol, ele, etc. Pr x dfiml loule concurrence— Cios cl dkii c*ei Lranck J. Martin Rue Pave, en jace de la Glacire Port-nu Prince. La Petite maison 1037, Rue du Centre Vienl de rec voir en trs jolis (laons dj crisal Excellente Eau de Cologne G. letG350 Suave Eau dentifee G-2,2,50,4,00,5,00 Srciali pour pnfan's Trousseaux, LtysUes les plusjihj nilures de la place les damiers modles Prix trs modrs \, maitresstde cans dans une atmos, prit de jus ipour phre latimeetiouti tait adquate i a orAca tt a sa beau . On es bien. 8 p a as 8 dec.ntra,nte pasd-.mportuns.pas ^^^^ !" { > d'agitation munie et disolva-te. D.MrlnClMronie ,,., 00 sorte que le charme intima finissant! mr muer du ohvuuv au mo r a', on et d i Ghabert Li nouvelle C iiiiiniaatoa d % • lottUae par le rrai loir. U4publi'|UH po ir inv-'K igaer s'.ir le. %  %  i ac'ufl ei ladminii' a 101 de*! onwone d i Cap et da C'i-bert, es'i oo la i ue Vt-n Ir-.'di 'Ji du cou an (Utni I -*s 'on* du Si Qctn leur Monseigneur l'Et |u du Ctp U tien. l-.ih l'ait choisi comme pisident Me J n V itini ir AI^M'.H et donna Mr J topo D if liste pour secrtaire. Ses ^titres uien hres punt : Mgr Ker %  nZiO. M.M A imr Heiit, Pas eur ogaata Albei i VnuJr) Hiloirp. Col0cl Kossel, rtiatl Mrnigai et Alf.ed Nemoara Ions ces h mimes ne ppir-'ent qu'inspirer II p ai giaudt conlUr.ce an pouple qui connat leur haut PB rem; 1 i • avec et dlicate in!s*ioo qui l> i fSt conSa, Nous i aii.. ons avec atertion; vont commen! s BSKu>rt -t on Ne tiouvez vous pa vraiment qu < es ugii:s ctiacteiideiil bien lu coi c pliou pol.tque du milieu dan: leqael nous Vivons — Haut excej nous — ci poi .t q^'oo pourrai! croire quelles ont t crites UOll'o IliiellllOU. Vcuiilz agrer, eic. A. C. i P[cd8 de f^bricatijn Hupmob le sont les rnraei qo J oyes dans la construction des marques dont les prix >out piuu levsTous les travaux s'effectuent dans nos atelier *i *oin ei d'exactitude que. dans un article rcent, publi dans m auiomobilr; notre usine fut appele un ablisaement no mu. Equipement ordinaire •ax passer du physique au mo r a . ent une ne ptticuliremetit (banales L'apaien) :_.--. li ? Rayai Mail Sus Typea de Carrosseries : Voiture dei tourisme cinq place, ou Voiture -ontire dni placesCempteur de vitesse Uuiarreur lectriqur. Phares, lampe de tablier et lanlerne P.re-bn.. de^.djire .0 u m p, ^oarl. £ *\ Indicateu,de niveau d'essence Indicateur de prrssiod d'huile. Trompe lectnqae. Arapiem re. Portemantean et R<( Perle poens, jantedenw Tendeleta latraux. SOPF^, :deleia pour les porw* Gapote rn ir8 --,, Cooopresseor F—Jt Pompe, ciic, ootUlaf r J '^ se sent une i-ae p tticui.eremeut -, / f r t r ft : i p r heureusr i ces heures li. E si pr VU tUl S O 11 UULi hasard il ne vient pr^onne.la dlais IMi*t r'rn'or d to-i la conm eux fn.o-eda-s onf.on -1 19 Avril 1910 aoction du bon > P la loi Ju S M-i I' : se se reposera l'io'imit du pet tsalo^ ou doir entoure de *es liv-es qu'elle (. y S77 072 la choisir, le sais une femme deapri nui appelle ces tiois h mes linti p! •ilvom' t r> t ait* i il pi' la d-i-* du 15 qui appeiic m uw M M... ...... r %  p.a UM 7.85 000 ers entre les autems favons ; prosi B ru |ementdui!' t eurs potes ou musiciens, le t quin i u | (1 t g^\ 50 000 uina de son intelligence,.La femme • 2ui sait e recuellir un peu est toute 11 nile re.ra'ter G 977.972 Ut I.> iii-amer Dominic >, par i liiet pour KingttO, sera de retour lunit 1 1 du courant et chargera directement po ir tous les ports de l KuropeLn ehargeur* MM pris ,ie t'imerirt l avance. l'on au Prtm; ' OJtellet 1921 HOBV HTS DUTTON ft Co General Agents. Il y adaaa co payj ure rgion disponible iras avaotaff 8R K? i n ^ u 8erioa3 hetaenx de recevoir des maisons vaDles, lei demandes conceroaot cetie reprBeotation 1 Hupfuo The HJPP MOTOR CAR CORPORATION D* Adresse tl t ,„, ip h:qu, E U# d A l Coi^ftA -twn.



PAGE 1

LE MATIN oy^l Bank of Canada La Aie p'aisir de rorfr ! connaissance de sa Hient'e et du public eu gnral q le ti. ut I wr opposition, partir de cette data, pour le dpt des titres de prop it.pap ers de fam lh>, bijoux, objets prcieux, etc. Des coffre forts de la dernire perfection renfermait dm casiers de trois dimensions diffrentes Ces casier in^nieufement d-sposs et W lait indpendants les uns des autre* nri>nrn' a l'intrieur de la premire porte — des tiroirs termes et sont absolument io%iol Les \v, .. , ( „-,rohttjtibles, Us sont renfnms dats le Caveau Je la Manque o ils s^ trouvent l abri de l,. n> p-< Ul reprsentent le dernier mot des projrs raliss en ce ,'enre et constituent pjui IJ irs lo^i irei un* taranlie absolue cllrant n> .tes les conditions de scurit et de commodit dsirables. L'oi ne mtr*U rienrecommandei de meu\ tous cou* qm sont a h recliercli -, du 1 lieu sr, l'abc Ldl tcuie v e u • milit fcheuse et de IOLS sques pour leuis obiels prcieux. Pour les condi ions de location, s'adresser La Hoyal bank of canada ^ Por au Prince I Noire Caisse d'pargne jVous profitons de cette occasion pour rappeler l populalion la ncessit d'pargner. Par cas le.n s d'incendie o chacun se trouve expos i perdre en un* instant l* fruit de toue son [istence, l'on ne saurait mieux faire que d canfer a la Oms-i d Epargne de la ROYAC BANK OU CANADA le irontant de ses conomies et tout l'arg ni qui sera'l dangereux de garder chez soi. L'a^'eni dpof / • La Caisse d'Epargne de la Royal Bank oi Canada apporte (rois pour cent (^ oio) d'intrts par an sans aucuos risques pour le:s dposants et constitue ua placement de premier ordre et de tou(e scurit. PcrJ au P Lace. Hati, le t -r Juin l'Jii HpM^^ mmrm % %  — J ———m—— % % % % % %  ——— % %  % %  —————g—^i %  %  %  %  i %  % % %  %  — % % %  %  % %  i i — %  %  % %  Varits Grand Htel de France *or /.• ilf*rit>r paquebot fmneui* V n h Madre in d %  • Malaga %  •'•• %  n .le VirlisV C'estin V -n-ouili OJoilly-Prat \ ns lins d ; Icraeana Vente engro* cf. m dtail 1s prix moirs Tuberculose "> 'l'aitement e//icace et usiur d? la lubt e ilose pulmon lirt pi' de< racetm tptiaux, [Application facile et non douloureuse *0 1 utilement tpriat et mil en ttt did\w dts orga-i'snei u/j ubli* p ir deA bronchite M\ > ''•"> Pour enseignements s'adrettw LaClinipdesDrsouaaiatEiRoy 1526, Rue du Gerit e: de m>Ji 2 heure • no m Annexe des Caves de Bordeaux VENDUEDI ^'oublions jamais A II decr.a r rie g*ira!f, i ODB en%  *tcns DVA lfcceurn al!i voir ei tpali.ee beau il!n> d'art. Ectrte G1 60 C'est dsormais Au Bar de h Presse que^on: rfp-ontre le midi et le oir On en sort rens'igr sur les noi vel M du monde entier ei ctla i pei de trais vis important Prire rux cronnciers rie lu succession rie Mr Molus Alphonse, dcd Por'-u-lrmce de ne prA> •enter en l':ude de Me Pascal Milery, notaire, avec leora litres de crance pour faire valoir leuradroitB. L*g heures ont ; rfo 8 lj? midi > : t rie -J 1|'2 h 5 liPiites 432, l\ve d3 Mir c*e c ha I 15 jeu. i:. DE H El X, Prop ttaire Ile; i par le steamer \l cofisa : Vins d4 CoMljaux ro'Pfl ' b'iuc GT Itatricjues ^ r ro< et d;a I Vins fins par cai** i V>AI ie IVjc is d li n a ou Vie or Camus e i Imite d I et i livra*'* V D h madre fit mutagi A tendu mrreredi pr le Panama : Heurre 'rais, t liarculem de la maison traottM Percevai et un §m n d a s^rtimant deprovisio is Iran; ti*es. fh Panama Railroad Stamshp Lioe. Service de fret et de passagers New-York Hati Port-au-Prince, } e 1er Septembre 1020 Prei soi expdit-ona directea paur l'Angleterre et l'Europe et vice-versa. Connexions de bu-aux New York. I e i lu* r*| ide et la pU;s direct service de et pour 1 Euroi e. Adresse A. E. pHterson, Genetal Fieipht Agent, 24, State Street, New York tl I;.— r'rtt payable tt.tioaiicn l'exception du Miel Un dpart par aemainer'e New Vork directement pour Port an P-inceet un autre par mos pour tous leports d liai i. — Seulement pia >"jt de pr j rr ire chse.— Les suivants font nos /igent dans les principaux por s d'Europe et d' I nj: /erre : onglet erre. Ecosse et JBrane : MM. G.W. Shelden $ Co, 11\ James Street Liver(poof, Englnd Copenhague, Danemark : UM. A.E MusterBeftMii in Leipzig CO'lij de* Foires de Leipzig ., ^/r\1l CHt.or.oiE, L %  . LI SIROf DESGH^NS i'Hmoglobio* R4gn4ra'.our •*'! tan T. •rorlt par l'llU mdicale Sup4rl.ur la vlod. crur t irr.. y//.ojt. Adatim dam /• %  Hpitaux d. r>r(> OarOi uuii.i w. .... _Nt, I, Itui raol Mtuiry. PAhia ci l'uarmauu. C 4y •*• %  --..^N/



PAGE 1

LE MATIN ARYS 3, ru* de 1 Paix, S • PARIS • *& PREMIER' OUI Parfum C€ JS —* %  •-•, *J ; t'n Jour vlemha. Ambre vermeil £n fermant 1rs ?/< %  , taS vermeil Grand llucon l-alique Parlez-lui de moi. Ilote sans fin, L'Anneau merveilleux '. L'Artour dans le Caur WL i • fw.• ...%  m < %  — .. ^v EXTRAITS t Œillet, Pose, Mimosa, Violette, Cyclamen, Jumnin, Lilat, Muguet, Iris, llli/itrope, Chypre. S ., • -X %  : IMJL m iV\ enWrant V .o. "T M f? >v PS** 1 !!. .Produits Teiiidely* Produits Dendclys I 7Vr./riParfumeries et Grandi Magasins MU Paifltmf $• Houef Agents gnraux pour Uaili 1720, Hue du MrgaBin de 1 Kiat BAZMi METROPOLITAIN Maison de confiance A H y le des Rues du Peuple <$• Dan tes De t tombes Port-au-Prince (H&i'i) Lu VENTE avant l"inv< ntair > e Dut) demi', une, deux pourdes ele continue ouj )eri Plusieurs I'>|,H font fntiremt lit ( < ooif'p. d RIJII* presque tous ver.dua. Afin de ierr>placer ceux-l nous aiouon les rmi-rb-M nie e tuivantes la vente ; S/IWIIIM William* %  •••R^e. Ma-, n Mrat*< \M'OUMIZ CHIC/OH.* FI lllUUIl* w% Oe. Ile', Bois de San lai Savons Colgates *$^^ !" V ** Prix rgulier 0 15 Mainten"nt une boite d3 3 : avons 0 35 mmi teit A la Couse ne* Co donr-pp1 h.inest Camille 1 H-2, Grand Hue A "< %  >'< ne picerie ( In peau inige ct de ta Poste Avis / remogti 1U I Maure 11 ol and.it Fromag'S tte de Maure Hollandais CHEZ B et M Sida $ Co Imprial Life Insurai Company ol Canada] Par d-j lgers verseliants annuel .vous jo-iv ?. &surjnnt, L'imprial Life assurance Coi o/ t anada out s sortes da'anUg s : paieinflot de d vi?nde* i a lousles5ji;s. !esi4uels dividendes rapportent 0o;o d'iug. >n, at ris trois ans, ob'emi-Mi a*un emprun s'levant jusnq'j, du montant Ai la palice. ele, sont garan'is par le Go Canadien: Pour plus amples renseignements, adrestezvowi Brandt $ Co Reprsentants pour Haiti Rue Courbe, 25/7 LEau de rioride DE Prix rguiie Prix spcial iirui. iiit s boite or 0 40 032 45 30 CaibttB en wrre nv(c sippott 40 H0 Vfire lampe ri luntaieis %  s, 30 Venes pour boiio 95 20 t'oudie de li^uie 50 : Umndet) aerviett>8 ligure (W 4C Eau de totUtte Wi'huiu ii'j 95 Verres co.k'ail, la douzaine 1 00 1.95 Noix eatfea tu boctQI 85 GO • Olives mines 48 40 Poudre de li^uit Hoiient 48 40 foudre de li^uie Mlodie 18 14 i / Ltœrea 1 livre 75 : -TIl nous reste quelgues paquets de biscuits anglais une gourde le paquet. Prix rgulier Prix spcial ; "R Cafetire trrqoipo 'J or I.SJ Q.K5 Pot A th m la 1 80 Pot eau blanc 1 20 or, t'.i.v. :u H blpiiCh' s i.as i Bo^alUtf wseti | ovr lait i 80 H us;us (oti'' li c malade 2110 210 H* fain? \ our ven< 1 -2 00 1 :AI P8FS"ire DI ur 11 r.e 110 i.i Houille g. li'ui.fR • 1.30 i oo Hnnii'oiregbleus \ l'ot sauce 1 H) 80 Tiomptte U), • .*) Plateaux eiia 1 r J 90 H.) blauce 1.25 OlfCS, rsritH 1.9? '.!•• Sceaux lait mit 60 50 bltnri 70 55 b'rr.n 4J Terrin ft puiliii g :.u ;w S'vo i *n ^ • homiruf^ 00 4: ( Tatati IOOC00] et et a;-! Lt'U •: 88 90 Murray & Lanman| Ce remarquable parfera jouit d une grande vogue populaire*,] emploi dans le raondf. entier et son adaptabilite gnrale auxbi t^ble de toilette il est connu comme Le parfum universel A"cun autre ne le surpasse dans ton odeur dlicieuse: aucun D'I rafraicbissaDt employ soit nour Li toilette ou le bain Indispensable pour combattre toutes fivrei. Universellement agre, lui aussi, est le Tonique Oriental POUR LA CHEVELURE Ctst une prpara ion ^rable et de cooliance pour comir bellir les rhwfel II leur donne du lustre et une souplMM] Nourrifaant les raci-res. il stimule la croissanceS-s ettai •Oui prompts et remuquab'es. 11 fait d'sparaitre les pellicule et retarde l apparence deichi Lanman $Kemp,]SieiV'York Propritaires et seuls Fabricants A. Victor Gentil Agent gnral pour Haiti La Maison li. Silvei Avise sa clientle qu'elle vient cevoir par les derniers bateaux u*ticles suivants : Serge bleu et noir anglais suprieur j-gfiO:. am. i heviot i barres pare laine Srrge bleu et noir anglais Di.gonal noir suprieur Molle ons cot 1 pick lrcit't'on toile crue Dock blanc suprieur Kaki blinc suprieur ainsi que de jolies broderies anglaises pourjobas et pour j>| ternents de soie brods etc, etc. a m. 5S 1 t } l c 4.t c y* c. )f 0.2 II 3 <3i 3 Pharmacie Central Produits de toute Jraichew. — Excution prompte et ordonnances — Spcialits pour \o utes les tmlm Une occasion prol Chez Paul E. Auxila A l'angle des rues du Magasin de Etal et lraverp0 Les articles suivants: Toile brillantft pour caleons e' chemises B. v. v, Gabardina blanc en lit belle qualit Laize en voile blanc et couleur, 1 aune de larga Cocotiers pour hommes et cadets .lan-Uai ts pour tillttrs et garonnets Formes pour damefc et flllettes Souliers blancs et noire pour hommes, dames e a Chemises blanches et couleurs, csleons blocs er ChauEaettes. chemiaottep, faux-cols et cravaiss pour hoœm* Mour loirs de poche soie, fil et coton pour homme e Parfameriea Houbigant, Coty, Roger et Gallet,.Aryi. %  et les Trois Muses Chaises et dodines amricaine, Salons en osier et Diadoual csaimir, draps noirs, peal'beach, nuances r Etoffes o gemea pour robes et pour JPJJ. | Brosses dents, huile quinine et pommades Houppes et i m N'oubliez pasque les gens chics s'approvisionnent Reu par steamer A.DVANCE Huile Polarine en barrique ete^ L Preelzmann Agger -r^^P "HH?"5 *HBTdV^\W VER O C T li C 1 1 \ Z K i\ 0 A. do MAI TET* gentnfi 1 ff^r ~t>.



PAGE 1

Quiniim anrte (le* \ 1 25 Port au Prince, Hati Jeudi 7 Juillet 1921 DltUCTfUR-PKOPRJlAMfe, Qment-MAGLOIRK LE NUMERO 'l() CENTIMES :MS& Quotidien REDACTION; Hue AmricainelNo, IX* CbacuD doit se dfier de ce qu'il y a d'exclusif et d'absolu dansjson es • prit.Ne nous imaginons jaiuaisjivoir tellement raison ^que nos adversaires aient compltement tort. ERNEST RLNAN Le Devoi QUESTIO N DU JOUR No-ivHe* Etriticjres Q ( )llr Au assises ne ILS COURS Me am Lllrss 10 .SA %  11. Pe'lefjarde avait fa H promil foer de progiammea d'enaeitine meut. M. Ilibbert tait aujounl lui promulguer da nouveeux progrtmi Des; cela revient au mmo que dmodifier les programmes b llev,ard< dm leurs parois essentielles C doub'e vnement 8 accomplit dau< in espace de temps moindre qu trou a lis IPen ne penuet de peo sr. d'aideuis, qu'un nouveau IUI aistre de l'lriB'ru?iion pub'ique • %  croira oblig da rc-mi cter les vuf HHiblaert ou lu., des manire h cas clivant, pour retneilrt> eu vi gaeur les pi unanimes qu ou mal li aujourd'hui. Il ressort dus inducrotions eo:i sises par la voie du U presse (pi M.Beliegarde n'avait g.m;v cu.i. .1 • personne, o n'avait consul 6 qu m loatpetit coup-., ior-qai! s'tait oy d'laborer et de mettie en vigueu, programmes. Les itidt-cionou. M root pas jusqu' no is Un savoi dMHibbert Ja so'i cte s'est mi 0 I l'abri d'un .t) reproche pour l'svi Noeiteno.u ainsi, jus |0 a plu-opte luforuie, qu il suliit, de u vc ni d'un liumm-j pour eu;o:g'..e: aueo(aats dj tous ges qji n6qaestent les coles ce qu'il plat b M. Is Prsident Je la Kpublique dt tognerdans un arrt. liQaereBie-t-.l donc aux pr.ncipau.v Qtereiae dans la qieatioa, o'sa. s. • Mx pres de famille, & fuir* •oordire eux mmes commoiu il ; jMrdeiit qu t fussent ustrui arseldn;s Jireuliu, CJ soi.', en Jjpaieattr. ce 3 t a eux a so uWuilier avec l-urs enfants lorsque JJt liai de iDiitie dans leurs nrsaux touce qu'il j a dans lei togrararnea et dam leuru m uns u< plue dont il ne g Jl? aa Ua I "i'-i uction pi-biiqut %  cre, nomme, rvoque, rj emei %  cela avec nu m.o ei un biun "•Que le pre da lam.Ile Unit put %  WDvaiDcie que ly monopole de? JJpstencta esi bien de ce ci ci Jest coiiiuitauie,eut dlapeua* •penser ims.ructioa de ses en Ptatise absolu n est p. sam "•"•'esfiui.l.es n abdiquent pa> JPoneoieut leur devoirs les plus .-gnuli, surtout eatee les main; di aZL^ri' B ar ,eH Prouesses qu'il sffi * daua d'aubes domaines kjyi-tneme une ide da ce qu'il 3JJM 1 œuvre de prparer les %  ""uons nouvelles. >teods les objections. D'abord, •S^ a,habiu,do de chercher iJJJPjn le criteriu.n par .equel on •SSi 16 pro ' • A cela, j'a Ky^fetie vous les douV. TlSr- 811 Pavent • %  • iv. ^Premier l, eUiBic :nati fait e Deii ne8B fa,l P a* l'atout Wui,, a ,, pa8 encore dmontr quMi Fr. pBya 80i:n distanc' e| >^el^n u !! :c,, ,ur la queaion d* r *S?. eQt Populare, Je pour Scon, e nter de w * mon Miin?V a r ? ; ra *>" voua tes pr< >u ••;.' % %  c ; | • ta S rien:; PARIS 5 7,2i —R*nt; j ejo $< Sl?rlirp4^,65 Dollar 12 -| NEWYORK r-"ra:>c 1248 S' rlm; j 75 PARIS sLe m rouis Dalla Tolu'il fat UQI poque ou' urn n aes] PARIS i >— Le mrquis Del force prives.la natio 1 s'est formael e ta, acioclieonal Pans pour les it constitue d'ooe fa 1 • ; t'il israit ngociai oat relatives uu relvamaot is I Autriche, a tiard noi < t deouie lon^i soipa, la Anjoutd'hai CO npanis^ent d 'vni la Cour (iiww IS nommai 044a Directeur du Journal le katin dus Jeui', .*i^ i d? 18 an-, apprenti boilaog a r, n i l'Anse-i Vean c 2' [o;cph Chirlea, igf He .> 2 ans. c i't • vt*nr, PI 4 i I As*;- V-iii Dans I nui du t(, Di • nb-e di l'anne um'e, •'•"> d?ux prvenu*, emoovs i la Bon large ii de M Annulyue Frlnind, enfor-Mpend ml h nu I la porldu bj-l contenant Ba Ville. Monsieur la Directeur. I! c^Tez cet anonymi nuis veuil1 / croi p 4 qu'il 11a vient pas d'un oisseu d-> mmvaia anKnrs, .1- vous D'i" donc ds bi"i vouloir publier ivtc mes (nallleuri remereisniAnts. UN I'ATRIOIK. I v. sorl dr nos eoitipitriotes Cuba Pifs ex e d'analiorei ce qui existe, ms anx jjunulistes, qui disent tons. Grce A cette forte constitution, ou'il sera favorablement accaailli certaines c'.oses lieureusemontn'ai dans les milieux officiels frant'a ^ %  onTV* ra 18 vo,,B les P r Ce S a { i il n V nen faire UteO... !aut considrer que li l ^iSlp a '7.' a r3d Py qui corn 4u e ecciat n a pap EOI to ecUut iuti su e-.ii'tace et elle peu •a subir, telles dus gratignures, en tttendant qu'elle retrouve ta vois de ses tradit ; on3 vritables. En iluci. il n'en est psa ainsi, U j.iya u'etaut paa lotideaisni (.uns; ,us ui gsranti p^i' son pseai, os q n ie arait qo'gratignurs su t'raoce Jev.ent toji de aui'.e une pi ne pr... .-n %  q il csaas des lavais luts.ieu:s duiioilem .MI: raparadlsa* Uu jxeiuple, eu psassot l.u raction iiiti leiijji-uise i|Ui a t dian •no, en b'ranc^, il y a quelque temps t iont l rupture avec is Saint a ga fut 1 sbooiieaant, a apparemment tie? peu alfecte l'tal moral et tocial dea fainiliea franais sLa uni qu'elle a pu causer *st relatif et anpsitluiel; jt il a sulii dj quelques e/ojemonts po jr modifier tsa principes direc teurs les politiciens qui mnent les affaires de la FrancsAijjud'nui quj les itlatioaa aveu le l'.ipe sou'. reprise* il n'y d. eu lalu. deenaa g qu'um aile de la fdide gmvsi uemeiitaie. Suppoaez un moment qu li il 1 oursit subir nue c m r.i pieuse do ce geme; qu'il au a t 1 1 lu sparer 1 Eglise citnoiique do I nt ; renoncer au co. cordai ut livrer u I l eurs propraa foroa !;.< mioiatres ; d u culte, l'ensez vous au mal qji en rsulterait ^OJI le paya*/ Serait il comparable eu rien (effet produit en France p .r les lois de sparation? Vu U ditlerence des tats aoci ma IOQI r.e pouvons do ic pas BUIV 0 o lavcugletto ce qui ue fait en France. Voici enii 1 ans troiaatne conside ration, ci no; la moindre. Ceux qsj lgifrent en lisIQ t qui disposent dans le) queetious diustructiou pu* liiqus oui ils toute 1 autorit qui ca ractriae le personnel tecliniqnt de. matructiona frsniisa7 A t-ou jauais vu en Francs dea ministres de uctio.i publique mdiocre'.' Jet inspecteurs inaufdsanta'i des proies seurs incomptents.' dos facults,des tablissements d'enaeignement anp rieur ou soconduiro o les proies seurs en ebaire s'expriment peine n franais ? o le recrutement du personnel tudiant est tel qu'on be demande si les sujets qui viennent i aborder les counais'auces d un jrdre lev sont au moins des pnnaires :lii-:r:t'.. qui le considrent COTIU U'' am tincra et partisai du npproch:t tTattco-italica e'. doat l'arrive! ch*. 1 -. soit tfe-i lu-. pi VIM Djlen. couft fl M'-^n-'. M %  Flii M t. ia: evl aq n< d 1 f 'ujo-*. La T' bi>i! se a prsid pu le luge L)n Pierre. ai pouVoTpMmt'd'Jsjrer uVve C .. .-'e r 01 m ^ l au hriapifl |4gi ntr rcon I. | h :er a qunt pir le [ry. PARIS ", — f.rs joHrnan consistent que ilalpendaece Diy a t :--!br a Paris avec un clat superba Ils publient in me-iso d? long* pas igse du discours de lambissa Jem de Btals-Uari et aoot nntoimes d clater que c'ait peut t*e le plu. irsgv.G.-U qa.' I ,mb laidaii Je la u.iim.i amis ait jtmais pro uoa: sur le rle et lei souffraaces ie U France pendant la guerre. Le Muin • publie un article du marchal Foch retftutl 1 effort am risaifl pour la vie toi ta — Suivant les journaux, le grand prix O^irii di lioatitut de France i? 103,000 IrsOCI, sera dcern au gnral Pmer, directeor des servi* c-s ra lioigraphiques d; l'arme. — La rein; Marie Christine d'Fapagne a pass h jjuine d'hier Fan>;t est pni pour li Suis.;: PARIS > Une dpche dOopeln dit;? d'jujourd hui ou que pendant li is renseigne nenit venus de l Ile v >iins non* igialent 1 <*M dplo1 n H d ins i • 1 11I vivent d-M milliers l'li mien* ambiucha nagure *t %  l 11 *• %  trouvant eu CP moment dans impoaaibllit du subvenir leur b)?oin par le fait du manqua de travail; La Joun-l /.<• .V;,J/ ( ,I noua signais mme qua la Presse Cubaine 'es* mls da la partis SP damin< !<*ant l'sxpalalon de csa sao*.*?svall t qui n'ont mme paBvda quoi faire leur fraia d-* rapurmmenl. Pourquoi le Gouvetneraent liai* tien DP S-OCCune til pas du rapairtoment de s>s MU ; ceci peut strs fit sens trop de rrsis puisque i^ ii )ir ., . iVHniemeot psui expdier la givdfl..: tnbjoal dipaix, section si 1 a cota Ce s^ra I occasion d) prouver Un' soa audience civile du 4 luillei nna fus da plus co Dblen le peuple courint rendu les JQgtmrnts suivints Indien est patriote. ous la prsidence da ju^e Loeiaj ftons surst to ils ai pirt.ja *i Romu'us t .nous calculons U qiantit d argmt 5 Mm Charlestoe Ramv contre A-ia-'e ? a ces ni'.'es Bjamire L; Inbnal renvoie" la '7n ril,q 5 i f" ,u VB "'irimt par i-s -' '/ :do'lars d d-oits d* ons3port et I mmes ifoomie u liuvern^m ;nt ...,„ d, M ,i P a,jic. ^A rS!A! — Era. Rampy contre Dmti Cor Vngton.CsIni q uicondiina; le Jet en • danr 4 pivarle vilenr re:lamis et i }) g-uirde de dom n.-g. 1 la'rts, loi Kcorde U facult ds s'en Ifblrsi pares! tsmaa meotoela d; 2) gourdes. — Polios E ienna conte Adam avaient C'SST lUSTSL service hydraulique fie S!-Vl;n\: l'ent'edea troupes anglaisas 4 BeuP M n lI,s L comparution person {? ,u ? *!:" ,.e Eini si 1'.. : f/on peu norprodttita au cours di laqu-.lie un 1 , ~ PhiM Beivid coitre Aid Au biS du rt J i :h,< l< ***** commaniapt lrarais a itj tu parjP*. rOM '*: U Cl "tion ait ftieulcs par et 0 r i ,t ; aernre i b JU potin, d'une biile' e h 1 J hjiisi r %  V mentioio •? *•. %  %  ? P* acqarsoa immal-icule. j I e • 20 de chiqu mo.s pour lequel — j. D. Rimpel contre |h Laco.n 1 Uxe cst due la c meclion sera b* Allure renvoye i l'eadianci j:o | , ur P' la, ^ c et lMe vle,lr d; Ir *ur Je volver lia i e. Le meuitrur s'est enfui, deux sergents francns OOtU lg tmem b'esss La manilestation i tt l^^rjtnent disperse paries iroopes franco brtUam jue^. i)eux des minitssUiti oat t tus et plusieurs blesss. I! fut un tomps, en Ha i, o le coles taieat tenues par des maitres •on^ciencieux que l'Kat ig-jorait. 'es coles ne lui coulaient rien mais eosal il n'y entrait pas en ma ; tre et seii?Teur. L direction lab^ i-ii 1 iion progismma pr"i"jue *n co' '^boration qvp IK p r e* d. rgmiilp et ceux-ci savaient ce qu'ils d vaient •tendre d^s maPres e' a m g ans rn'll il^ cogitaient l'instruction de leur? enfantsIl n* semble pas q 1e les choar* %lllie t p us ma'; la franais nUi* pis plus corch que de no? jours t on ne quittait pas les 'Lss** plus Pai'isiaim CE SOIR Dernire reprsentation du plus angoissant lilm Les Parias Kntre G. 1,03 chain*. — V've F. Sslnsve contre Leone* Minlas. Celui qui condamne le it fenJeur 1 payer la somm; d219 {gourdes j> cis; lui ac.ord; Is f.cu tde s'en librer pu des termes me:suels de 10 gourdes. — CUis-ian Morpean coilre Fran :il G;rm in Celui condamne p^r ifjui le dieaJeur 1 payer U so a nat de }oo goarJts si 4 70 gtasd 1 de dommig.'s in t es; rejet >s u ton traiate par corps solluit et O*4OQOI Ignoren*. Le Dpartement de l'ina truction publique n faisait quob erver et sacourag^r: Il s en rappel tait aux programmas des tiblissemeots. iVve: un p' l! tait ntlla d'vo lopr dans un a ut m aus et nous avons A''olu4. L'vnloHoQ a atteint de nos jour on sMV'tBaejJ de splen deur; car i' auftP d'u' irait de nlnma pour moidi-r l'd t •** l'avenir intel lectuels de nos enfante. Je prie de c o.r* que je ae allumoi psrsoona d que c'est ua s; s me qn • jt erWque. des sera rxiga pour Us Irais dt rtta bhtununl d • ia prise. Voua qui est b.eu clair. M lis commtnt s'expliquer le procd de cet!S administration qui veut lllS a ISM, fins d :. Il;,, C)1U. aai i (rapj r d n IS Birt: d ims > 1 %  es ib) >a cir T ;,t-: • p ; ,, |e imeidi q 1d'esigu les ti ;>,,, \ 99 les parle le sa, -.^i,. ble, et mie a*i qjoi ait et i sn pri r%it. la •.• 1:1 -.: %  . . Si'(a ni | !air<* pour so 1 retabo:t n? u l'excution provisoirs du pr,mt m (: !a i ,0 ,,r,a 1 et yri V | d || r T. gtmeot sans eaatioe. Inmtlle, Notait — Lmi e Marcelin corn e H Blie Celui qui dclara vilablas le* ofl n relles f'ite. par II. bis; d>noe acte i ctlui ci del ismiss aMU IUI hv des clefs de la maison ioue. S! ira et B us .Slihoim, 1 %  >'•;< •' D'.otrs pa-t, Sl j lhon n'a |imns eu sous les yeux les lupisitiojs COlieiOM diras j e HM lu Srvice hvlrauliq", rt co*Sj su moii'n* ou on le lui prsente, 4 'd.tla l) 1-1 01 ir dtott ta sp primer si prise, *t de refuser la sim|plc aTaxea? Wr J Minc.ly • .. :ui: t j le pareil acte j Nous dsmandons sa Dep^itemeni Id gourdes Isa io•.. u ,,,ir |dn Divama publia de vouloir InviEn vente an Dpit de li DiaUllerie 2'if* 1 s,1 ?' s s cu P er plua Nous rappelons n )9 clients qu en ritu e:ueot ,u R? "* Vh d'alimenaiaon de la bai^s* di* alouolau ) i, a!,0:1 do l lc U D l a sensiblement dimnuc; le tenir compte des diliAvl* ru iriiintenoos la prix de U gourdes t.ns .mur notrs rbum .Soleil. DISTILLEHIc: DU S3LB1L 21o Kue dea Csari ai t*s a 1er noi d eau. u I, %  v 'lies, pour m pas ausRBSfj i res, en uous privant rnvaot .r % 


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05419
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Thursday, July 07, 1921
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05419

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
Quiniim anrte (le* \ 125
Port au Prince, Hati
Jeudi 7 Juillet 1921
DltUCTfUR-PKOPRJlAMfe,
Qment-MAGLOIRK
LE NUMERO 'l() CENTIMES
:ms&
Quotidien
REDACTION; Hue AmricainelNo, IX*
CbacuD doit se dfier de
ce qu'il y a d'exclusif
et d'absolu dansjson es
prit.Ne nous imaginons
jaiuaisjivoir tellement
raison ^que nos adver-
saires aient complte-
ment tort.
ERNEST RLNAN
Le Devoi
QUESTION DU JOUR No-ivHe* Etriticjres Q()llr Au
assises
ne
ILS COURS
Me am Lllrss
10
-------.sa
11. Pe'lefjarde avait fa H promil
foer de progiammea d'enaeitine
meut. M. Ilibbert tait aujounl lui
promulguer da nouveeux progrtmi
Des; cela revient au mmo que d-
modifier les programmes b,llev,ard<
dm leurs parois essentielles C
doub'e vnement 8 accomplit dau<
in espace de temps moindre qu
trou a lis IPen ne penuet de peo
sr. d'aideuis, qu'un nouveau iui
aistre de l'lriB'ru?iion pub'ique
croira oblig da rc-mi cter les vu-f
H- Hiblaert ou lu., des manire
h cas clivant, pour retneilrt> eu vi
gaeur les pi unanimes qu ou mal
li aujourd'hui.
Il ressort dus inducrotions eo:i
sises par la voie du U presse (pi
M.Beliegarde n'avait g.m;v cu.i. .1
personne, o n'avait consul 6 qu m
loatpetit coup-., ior-qai! s'tait oy
d'laborer et de mettie en vigueu,
programmes. Les itidt-cionou.
M root pas jusqu' no is Un savoi
dMHibbert Ja so'i cte s'est mi0
I l'abri d'un .t) reproche pour l'svi
' Noeiteno.u ainsi, jus |0 a plu--
opte luforuie, qu il suliit, de u vc
ni d'un liumm-j pour eu;o:g'..e:
aueo(aats dj tous ges qji n6-
qaestent les coles ce qu'il plat b
M. Is Prsident Je la Kpublique dt
tognerdans un arrt.
liQaereBie-t-.l donc aux pr.ncipau.v
Qtereiae dans la qieatioa, o'sa. s.
Mx pres de famille, & fuir*
oordire eux mmes commoiu il;
jMrdeiit qu t fussent ustrui
arseldn;s Jireuliu, cj soi.', en
Jjpaieattr. ce3t a eux a so u-
Wuilier avec l-urs enfants lorsque
JJt liai de iDiitie dans leurs
nrsaux tou- ce qu'il j a dans lei
togrararnea et dam leuru m uns u<
plue dont il ne g toute la vertu eiiicieute.
Mais c'est sau.s doute l une cou
Mrauoa laqu-.lie l'Ku.i u^ ,,,:
croit le urou a lauiuriede Du
Wianter. lue du qu'il a asu
jwioeillfur j.j^ de la quobtion
JJ les pres ue tuunlle, et gru>
Jl?aa* Ua I "i'-i uction pi-biiqut
cre, nomme, rvoque, rj emei
cela avec nu m.o ei un biun
"Que le pre da lam.Ile Unit put
WDvaiDcie que ly monopole de?
JJpstencta esi bien de ce ci ci
Jest coiiiuitauie,eut dlapeua*
penser ims.ructioa de ses en
Ptatise absolu n est p. sam
""'esfiui.l.es n abdiquent pa>
JPoneoieut leur devoirs les plus
.-gnuli, surtout eatee les main; di
aZL^ri' Bar ,eH Prouesses qu'il
sffi *daua d'aubes domaines
kjyi-tneme une ide da ce qu'il
3JJM 1 uvre de prparer les
""uons nouvelles.
>teods les objections. D'abord,
S^a,habiu,do de chercher
iJJJPjn le criteriu.n par .equel on
SSi16 pro' A cela, j'a
Ky^fetie vous les douV.
TlSr-811" Pavent iv.
^Premier l,eUiBic.:nati fait e,
Deiine8B fa,lPa* l'atout
Wui,,a,,pa8 encore dmontr qu-
Mi Fr. pBya 80i:n' distanc-
'e|>^el^nu!!:c,, ,ur la queaion d*
r*S?.eQt Populare, Je pour
Scon,enter de w * mon
Miin?Va'r?; ra*>" voua tes pr<
>u ;.'' c ; | ta S rien:;
PARIS 5 7,2i R*nt; j ejo $<
Sl?rlirp4^,65
Dollar 12 -| ,
NEWYORK r-"ra:>c 1248
S' rlm; j 75
PARIS s- Le m rouis Dalla To-
lu'il fat uqi poque ou' urn -n aes] PARIS i> Le mrquis Del
force prives.la natio 1 s'est formael e ta, acioclieonal Pans pour les
it constitue d'ooe fa 1 ; t'il israit ngociai oat relatives uu relvamaot
is I Autriche, a ti des af
que!
.noinent, mais qui 1 fait .'admiration qo.ji ,cctpiall |e poi(jenule d
im midf ","CV,P" !" 1?IS '' j 'wa ^a iftrea 11 partira dans
iuj >ard noi < t deouie lon^i soipa, la
Anjoutd'hai CO npanis^ent d 'vni ------
la Cour (iiww Is nommai 04- 4a Directeur du Journal le katin
dus Jeui', .*i^i d? 18 an-, apprenti
boilaogar, n i l'Anse-i Vean c 2'
[o;cph Chirlea, igf He .> 2 ans. c i't
vt*nr, pi4 i I As*;- V-iii
Dans I nui du t(, Di nb-e di
l'anne um'e, '"> d?ux prvenu*,
emoovs i la Bon large ii de M
Annulyue Frlnind, enfor-M-
pend ml h nu I la porl- du bj-l
contenant
Ba Ville.
Monsieur la Directeur.
I! c^Tez cet anonymi nuis veuil-
1 / croip4 qu'il 11a vient pas d'un
oisseu d-> mmvaia anKnrs, .1- vous
D'i" donc ds bi"i vouloir publier
ivtc mes (nallleuri remereisniAnts.
Un I'atrioik.
I v. sorl dr nos
eoitipitriotes
Cuba
Pif- s
ex e d'analiorei ce qui existe, ms anx jjunulistes, qui disent tons.
Grce A cette forte constitution, ou'il sera favorablement accaailli
certaines c'.oses lieureusemont- n'ai dans les milieux officiels frant'a
^onTV* ra*18 vo,,B les Pr'
Ce Sa{i il n V nen faire
UteO... !aut considrer que li
l
^iSlpa'7.'ar3d Py qui corn
4u e ecciat n a
pap
EOI
to
ecUut iuti su e-.ii'tace et elle peu
a subir, telles dus gratignures, en
tttendant qu'elle retrouve ta vois de
ses tradit;on3 vritables.
En iluci. il n'en est psa ainsi, U
j.iya u'etaut paa lotideaisni (.uns;
,us ui gsranti p^i' son pseai, os q n
ie arait qo'gratignurs su t'raoce
Jev.ent toji de aui'.e une pi ne pr...
. .-n q il csaas des lavais luts-
.ieu:s duiioilem .mi: raparadlsa* Uu
jxeiuple, eu psassot l.u raction
iiiti leiijji-uise i|Ui a t dian no,
en b'ranc^, il y a quelque temps t
iont l rupture avec is Saint a ga
fut 1 sbooiieaant, a apparemment tie?
peu alfecte l'tal moral et tocial dea
fainiliea franais s- La uni qu'elle a
pu causer *st relatif et anpsitluiel;
jt il a sulii dj quelques e/ojemonts
po jr modifier tsa principes direc
teurs les politiciens qui mnent les
affaires de la Francs- Aijjud'nui
quj les itlatioaa aveu le l'.ipe sou'.
reprise* il n'y d. eu lalu. deenaa
g qu'um aile de la fdide gmvsi
uemeiitaie. Suppoaez un moment
qu li il 1 oursit subir nue c m r.i
pieuse do ce geme; qu'il au a t 11 lu
sparer 1 Eglise citnoiique do I nt;
renoncer au co. cordai ut livrer u
Ileurs propraa foroa !;.< mioiatres
;du culte, l'ensez vous au mal qji en
rsulterait ^oji le paya*/ Serait il
comparable eu rien (effet produit
en France p .r les lois de sparation?
Vu U ditlerence des tats aoci ma
ioqi r.e pouvons do ic pas BUIV 0 o
lavcugletto ce qui ue fait en France.
Voici enii 1 ans troiaatne conside
ration, ci no; la moindre. Ceux qsj
lgifrent en lisIQ t qui disposent
dans le) queetious diustructiou pu*
liiqus oui ils toute 1 autorit qui ca
ractriae le personnel tecliniqnt de.
matructiona frsniisa7 a t-ou ja-
uais vu en Francs dea ministres de
uctio.i publique mdiocre'.' Jet
inspecteurs inaufdsanta'i des proies
seurs incomptents.' dos facults,des
tablissements d'enaeignement anp
rieur ou soconduiro o les proies
seurs en ebaire s'expriment peine
n franais ? o le recrutement du
personnel tudiant est tel qu'on be
demande si les sujets qui viennent
i aborder les counais'auces d un
jrdre lev sont au moins des pn-
naires :lii-:r:t- '..
qui le considrent cotiu U'' am
tincra et partisai du npproch:-
t tTattco-italica e'. doat l'arrive!
ch*.
1 -. soit tfe-i lu-. pi VIm Djlen.
couft fl M'-^n-'. M Flii M t.
ia: evl aq n< d 1 f'ujo-*.
La T' bi>i! se a prsid pu le
luge L)n Pierre.
ai pouVoTpMmt'd'Jsjrer uVveC.. .-'-e r01-m^ l'au' hriapifl |4gi
ntr rcon I. |h:er a ' qunt pir le [ry.
PARIS ", f.rs joHrnan consis-
tent que ilalpendaece Diy a t
:--!br a Paris avec un clat super-
ba Ils publient in me-iso d? long*
pas igse du discours de lambissa
Jem de Btals-Uari et aoot nntoi-
mes d clater que c'ait peut t*e le
plu. irsgv.G.-U qa.' I ,mb laidaii
Je la u.iim.i amis ait jtmais pro
uoa: sur le rle et lei souffraaces
ie U France pendant la guerre.
Le Muin publie un article du
marchal Foch retftutl 1 effort am
risaifl pour la vie toi ta
Suivant les journaux, le grand
prix O^irii di lioatitut de France
i? 103,000 IrsOCI, sera dcern au
gnral Pmer, directeor des servi*
c-s ra lioigraphiques d; l'arme.
La rein; Marie Christine d'Fa-
pagne a pass h jjuine d'hier Fa-
n>;t est pni pour li Suis.;:
PARIS > Une dpche dOopeln
dit;? d'jujourd hui ou que pendant
li is renseigne nenit venus de l Ile
v >iins non* igialent 1 <*m dplo-
1 n h d ins i 1 11I vivent d-M milliers
l'li mien* ambiucha nagure *t
l 11 * trouvant eu cp moment dans
' impoaaibllit du subvenir leur
b)?oin par le fait du manqua de
travail; La Joun-l /.< .v;,j/(,i noua
signais mme qua la Presse Cubaine
'es* mls da la partis sp damin<
!<*ant l'sxpalalon de csa sao*.*?svall
t qui n'ont mme paBvda quoi
faire leur fraia d-* rapurmmenl.
Pourquoi le Gouvetneraent liai*
tien dp S-OCCune til pas du rapairto-
ment de s>s MU ; ceci peut strs fit
sens trop de rrsis puisque i^ ii )i-
r ., iVHniemeot psui expdier la givdf-
l..: tnbjoal dipaix, section si 1 a cota Ce s^ra I occasion d) prouver
Un' soa audience civile du 4 luillei nna fus da plus co Dblen le peuple
courint rendu les JQgtmrnts suivints Indien est patriote.
ous la prsidence da ju^e Loeiaj ftons surst to ils ai pirt.ja *i
Romu'us t .nous calculons U qiantit d argmt
5 Mm
Charlestoe Ramv contre A-ia-'e ?a*
ces
ni'.'es
Bjamire L; Inbnal renvoie" la '7nril,q5 if",u.VB"'irimt par i-s -'
'/ :do'lars d d-oits d* ons3port et I
mmes
ifoomie u liuvern^m ;nt
..., d,M,i Pa,jic. ^A-rS!A!
Era. Rampy contre Dmti Cor
Vngton.CsIni q uicondiina; le Jet en
danr 4 pivarle vilenr re:lamis et i
}) g-uirde de dom n.-g.1 la'rts,
loi Kcorde U facult ds s'en Ifblrsi
pares! tsmaa meotoela d; 2) gour-
des.
Polios E ienna conte Adam
avaient
C'SST lUSTS-
L service hydraulique
fie S!-Vl;n\:
l'ent'edea troupes anglaisas 4 BeuP m nlI,s' L* comparution person {?,,u ? *!:", .hea, dj occupa pu les irantie,'"1- d P^ies est bxe i l'aunienc,',^; V fonc.onue d;
jne mauittstition aHemmla s'est de lundi n fuillet Ac\
he nolrt correspond mi
I <' service hv Irau iqu d- S'. \h*
i< >.e Eini si 1'..
: f/on peu nor-
prodttita au cours di laqu-.lie un1,, ~ PhiM Beivid coitre Aid Au biS du rt*J i :h, commaniapt lrarais a itj tu parjP*.rOM'*: U Cl"tion ait ftieulcs par et!.0,r*i",t.;
aernre i bJU. potin, d'une biile',e h.1 J hjiisi-,r V mentioio ? *. ? P* acqar-
soa immal-icule. jIe 20 de chiqu mo.s pour lequel
j. D. Rimpel contre |h Laco.n 1 Uxe cst due- la cmeclion sera
b* Allure renvoye i l'eadianci j:o|,,urP'la,^c et lMe vle,lr d; Ir *ur
Je volver lia i e. Le meuitrur
s'est enfui, deux sergents francns
OOtU lg tmem b'esss La mani-
lestation i tt l^^rjtnent disperse
paries iroopes franco brtUam jue^.
i)eux des minitssUiti oat t tus
et plusieurs blesss.
I! fut un tomps, en Ha i, o le
coles taieat tenues par des maitres
on^ciencieux que l'Kat ig-jorait.
'es coles ne lui coulaient rien
mais eosal il n'y entrait pas en ma;
tre et seii?Teur. L direction lab^
i-ii1 iion progismma pr"i"jue *n co'
'^boration qvp Ik pre* d. rgmiilp
et ceux-ci savaient ce qu'ils d vaient
tendre d^s maPres e' a m g ans
rn'll il^ cogitaient l'instruction de
leur? enfants-
Il n* semble pas q 1e les choar*
%lllie t p!us ma'; la franais nUi*
pis plus corch que de no? jours
t on ne quittait pas les 'Lss** plus
Pai'isiaim
CE SOIR
Dernire reprsentation du plus
angoissant lilm
Les Parias
Kntre G. 1,03
chain*.
V've F. Sslnsve contre Leone*
Minlas. Celui qui condamne le it
fenJeur 1 payer la somm; d- 219
{gourdes j> cis; lui ac.ord; Is f.cu t-
de s'en librer pu des termes me:-
suels de 10 gourdes.
CUis-ian Morpean coilre Fran
:il G;rm in Celui condamne p^r
ifjui le dieaJeur 1 payer U so a
nat de }oo goarJts si 4 70 gtasd 1
de dommig.'s in t es; rejet >s u ton
traiate par corps solluit et o*4oqoi
Ignoren*. Le Dpartement de l'ina
truction publique n faisait quob
erver et sacourag^r: Il s en rappel
tait aux programmas des tiblisse-
meots. iVve: un p tionnement dans le systme, ou se-
rait peut tre arriv plus de rsul
'a'* que maintenant.
\ta-s il parait u >'l! tait ntlla d'vo
lopr dans un a ut m aus et nous
avons A''olu4. L'vnloHoQ a atteint
de nos jour on sMV'tBaejJ de splen
deur; car i' auftP d'u' irait de nlnma
pour moidi-r l'd t ** l'avenir intel
lectuels de nos enfante.
Je prie de c o.r* que je ae
allumoi psrsoona d que c'est ua
s; s me qn jt erWque.
des sera rxiga pour Us Irais dt rtta
bhtununl d ia prise.
Voua qui est b.eu clair.
M lis commtnt s'expliquer le pro-
cd de cet!S administration qui veut
lllS a ism, fins d :. Il;,, C)1U.
aai i (rapj r d n IS Birt: d ims > 1
es ib) >a cir t ;,t-: p ; ,, |e
imeidi q 1- d'esigu les ti ;>,,, \99
les parle le sa,.....,. -.^i,.
ble, et mie a*i qjoi ait et i sn
pri r%it. la . 1:1 -.:.. . Si'(a ni | !air<*
pour so 1 retabo:t n? u -
l'excution provisoirs du pr,mt m (:*!a i,0,,,r,a'1 et yriV| d ||r T.
gtmeot sans eaatioe. Inmtlle, Notait
Lmi e Marcelin corn e H Blie
Celui qui dclara vilablas le* ofl n
relles f'ite. par II. bis; d>noe acte
i ctlui ci del ismiss aMU iui hv
des clefs de la maison ioue.
S!
ira et B us .Slihoim,
1 >';< ' D'.otrs pa-t, Sl j .lhon'
n'a |imns eu sous les yeux les
lupisitiojs COlieiOM diras je Hm
lu Srvice hvlrauliq", rt co*Sj
su moii'n* ou on le lui prsente, 4
'd.t- la l) 1-1 01 ir dtott ta sp
primer si prise, *t de refuser la sim-
|plc aTaxea? Wr J Minc.ly .- .:ui: t
j le pareil acte
j Nous dsmandons sa Dep^itemeni
Id gourdes Isa io.. u*,,,ir|dn Divama publia de vouloir Invi-
En vente an Dpit de li DiaUllerie 2'if*1 s,1?'s s" cuPer plua
Nous rappelons n )9 clients qu en *ritu e:ueot ,u R?"*,Vh d'alimen-
aiaon de la bai^s* di* alouolau ) i, 'a!,0:1 do' l lc U'D l a sensiblement
dimnuc; le tenir compte des dili-
Avl*
ru
iriiintenoos la prix de U gourdes
t.ns .mur notrs rbum .Soleil.
DISTILLEHIc: DU S3LB1L
21o Kue dea Csari
ai t*s a
1er noi
d eau.
u I,
v
'lies, pour m pas ausRBSfj
i res, en uous privant
rnvaot
.r



LE MATIN
TOUr,_ BRQMCH3TE, CATARRHES*
Si vous commencez par
L'EMULSION DE SCOTT
srement vous n'aurez besoin de recourir
a aucun autre mdicament. Tandis que
si vous commencez par un autre mdicament cest
plus que probable qu'il faudra recourir
L'EMULSION DE SCOTT
4M
La Maison
" Antoine Talamas
Vient de recevoir par le dernier (^J
les marchandises suivante*:
<>5
1 '
CAUSERIE FEMININE
Le chez soi
faite aimer le chez soi Il M
des temmes qui ont ce ginii-'.. Le
plus modeste intrieur, le leur, leui
logis d hisatd, celui quelles occu-
pent l't i la campagne,la chambre
d'htel qui Us abrit- que ques j iurs
out presque immdiatement pars
de gta:e, de confoit cl d'iuiimit
Elles communiquent aux choses qui
les entourent un ptu de leur vie pio
pre, de leur lifeace. Autour d' 1 M,
out devient loquent: ul fiuteu.i
qui se renfrogne da .s son coiu.pien i
a sa place un air CBglgtsn: : telle
tabla pies de la fentre, non lcin dl
la ch:mine. raconte au visiteur les
occupations laborieuses et srieuse
de la m. ItlMM du logis.
U n'est d'ailleurs pas ncessaire
ces lemmes instincves et attistes
ue les objets eux-mmes aient une
valeur quelconque.il n'est pas besoin
que le lauieun soit tecouvert d'une
tolie de prix, que la table ait des
bronzes cisels tur de l'acajou ou du
bois des Les Cest par la place mme
qu elles trouvent pour chaque cho;e
quelles arnveui donner a, leui et
die.soa maximum d'loquence et d
douceur. E'ies ont cette intelligent
spciale de disposa tout; chose 1 li
place exacte qui lui convient et noi
pas i une autie.
Cette intelligence, elles la puisent
dans l'amour du chez soi et par dessuj
tout peut tre, dani l'amour des au
trs., des tpauvres autres. I!le> vei
lent que quiconque fiaochtr le seul
se tiouve bien chez elles,cas autres
sont par dreit e piseance p*.
privilge-- ceux quelles atfectiOL
cent, kles commensaux habituels dt
iogs le mari, les entants, les amies.
Ces Itnames de coeur qui rpac
dent autour d'elles de la bienveitUr
ce tt du contoit l'obtiennent sam
ettott, pour ai-.m dire, sans presqu
y toucher. Il n'est pis besoia d -i.
ne piofonde psychologue.ot d'avoi
une uculi d'observation b en aigu
s*e, pour s apercevoir que Te logi:
dune lemm:goiste n'est jamais a,
cueillant comme celui dune lemm
dont le coeur est large et rpand at
tour d'elle sur les tres et sur le-
choses les bienfaisants rayons de H
tendresse et de son dvouement.
Dans ces intrieurs charmants, on
vient de meilleur gr ; ds l'entre
le visiteur se trouve dans une trs
heureuse disposition d'esprit pour
jouir des distractions qui lui seront
olteits ; qu'il s'agisse d'un th mit
me. d'ttue neure de musique sous la
lu&p.il faut que Us cho es alentout
Mtot propices.
Dansces logis accueillants, on trouve
d llreate des cerveles qui n'ont i<
i temps de rien, pas mme le temp:
' de lire...
Lhrz la femme intelligente doct
p p.ule, le dcor trahit lei dlicates
occupations de son esp i'. Les met
bls eux mmes, comme j? le disa s
en commenia', sont disposs heu-
reusement. Quand on arrive, on n i
pas chercher autour J.e soi u i
chaise ou ua fauteuil pour s'assuii,
le si,je familier est l qui vous ar
pelle immdiatement. Le th ne lus
de pas paratre avec les petites gou;
msndises hab.tuelUs qu'il est si faci
le d'y ai]o-.nire. Elle parle sans p(
dauiisme du dernier livre lu, d* L
dernire parti ion dchillr Les mi
nutfs passent lei'CS et douces. Oj
biign '. ch z elle, dans la g :e et le
charme Il faut avoir pntr l'inti
mit de cci t .mes femmes pour sivoir
ce que vaut ce mot.
Souhaitons d'ailleurs, Iules, qui
,-,oi maris nos tils tt noi tille-
'.louven*. toujours, un ab i tile e>
confo- able, la chaleur du loyer et
U clnleur de l ne, rintuun i
la co: ti a:e qui font 4ue dans quel
que pay qu il 1 ilir, pour les be
soms dl 1 existence, tracspoiUr ses
puat.r, aucun de ceux qui nous eu
tour ;.. ne se senti jimAll en exil
SUZ\NNE CARON
Remerciements
1% famille Occiio Jeanly remercie
sincrement toutes les personnes
qui leur ont donn des marques de
ajinpa'hie lou.-asion de la moit
le leur rpg-e tee li'le Graziella-
K le leur e'i garde une profonde
reconnaissance.
avis de dpari
L< bateau Mary laiss Cuba
hier destint on Fort an l'iinej.
Il r-jpar ira le marne jour de sou
arrive pour Santiago, en prenant
des passBgira.
(jft persanes qui veulent voya
ger uo.veut prendre leur icket
'avance,
l'onr rmis rongpi^aemeuts, adret
ter J. M CATC.. II. egeot Rue du
ouai. No 1liJ, tu fjcj de la douane
l'oit au Prince, U 7 Juillet 1921.
Voile de laine baues
Crpon de soie couleur leur
Crpon de soie couleur unie
llatice blanc grande largeur peur japea
Voile meiCMisie couleur tt unie
Mousseline auisae couleur barres et moucboi
Voile blanc barres
Voile blanc barrai suprieur
Sa inette couleur grande largeur
Soie lavable couleurs v*rios
Narsoi i. blanc greude largeur
h,cian lleud tle Indien
Cot n drap .''U pouces de large
Voile barres
Drill blanc giande largeur
Drill blanc bupneur
jjuck. blanc supiieur
Kaki blanc trs suprieur
Hanelle coton
Flaaelle molleton
Flanelle molleton suprieur
Flanelle laine et colon
Flanelle lame pure .'>u pouces
Flanelle laine pure 30 pouces
Flanelle lame pure
Flanelle extra suprieure
Flanelle mojaeeliiie
Et (Vautres articles de cl
i
S
l*
S
l
5
1.
1,
3
i
s
2$
3
4
6
7
10
10
Waiiled
& HUitt
.V us recevoni lu lettre suivante que
nous publions d titre ae curiosit .
Monsieur le Directeur,
U.ie que uoa< reseiuo'.ons par
ceilains to o* au type chinois plue
qu' n'importe tui.'i u: u(ju:iit aux yeux de
pluaduu. Moubiuur Feiicieu l.lial-
hve cou. dilii pleineiaent au ai jet
de eu rapi ioc'i -iihiu qui parait tou.
d'abord trange, dans une tude
iCtltf U y a la quelque teinta pro-
Uaffuira das Tar*
dieu contre VRtal \~*vu* * ,'*,j?MH!?/olu
'comme on a paitiis sppel la
Le ensa ionntl proci dta lar Chine t
lien. Lavani pi Giveau contre I Ktat J La politique Jj la Cbine ciit-il
vifi.t d tre lolu-ionna au prolit de|est ,.a8eiUleiienient une lutie entre
'K at p t un jugement da Tribunal iumvidus qui se diapu ent les avan-
\* tie Instance d- .1 trmie- Il agis tages matne s du pouvoir. L% po-
sait d'une revendication de dt-ui \i^imb est tii souvaut le moyen
oiiih cai ivanx iH tene du Ujinaine d'obtenir une situation matiielle
national- C'est le j'igi llilaire q^Uu^eneuIre, dos lepas plus kbou-
avait entendu cette affaire et qitjdaoa, un palais mieux ei.treteuu,
Drojo:.c cet; importau o dcision-JyiUa ^. tooeubines, ajoutonk
! pour moderniser cet idal du bou-
*---------------------------------------- heur clwnois : un ou des au os" C esi
Ifxpli'jafon des lut'.ea tia vive*
FilflUte entre po.mcieua e; gnraux Lee
...t. '_,'' \t inti.s personnels morcellent, en
LprUpodaOapHiitlajMl|#lqa^il0UGBlM; a un grand
. dsoidit', bjaucoup u'^uarcuie re
jI'i sul eut de i g iime ainji gnralisa
1 L!est cj 4UI explique 1 espoir de.
ajveiadiies de la Chine, da ceu*
qui aoug^nt soi: la dememb.ei,
boi' me ire ta muin sur elle.'
Englteh au.l Franrli s'er.o.>-?p,ieis Lypist Lui/ oi G^tl-jinJ
No use lo apply ir noi lli rouglilv ci u ptent ii t >ta I ifi||
Uj noi cal but wrile app'icaton b \: co :r an 1 l^o upanff
Port au Prince
Viennent d'arriver
De h rance par le SS Maons les i roduils pharm iceatiquet su
Sirop Hmoglobine De^chUns. vin Daschieni. (Jjiciujj
que, grdna (I ico Elixir de tirgine iVyrJ'ial.Solul'.on l'ail
\nioJol lnl3rne Sanial .tiidy, Goudron Gu.oi, Via de
QuHia Laro lu Urolonal, tiiob'ol, Pagol, ele, etc.
Pr x dfiml loule concurrence Cios cl dkii c*ei
Lranck J. Martin
Rue Pave, en jace de la Glacire Port-nu Prince.
' La Petite maison
1037, Rue du Centre
Vienl de rec voir en trs jolis (laons dj crisal
Excellente Eau de Cologne
G. letG350
Suave Eau dentifee
G-2,2,50,4,00,5,00
Srciali pour pnfan's Trousseaux, LtysUes les plusjihj
nilures de la place les damiers modles
Prix trs modrs
\, maitresstde cans dans une atmos, prit de jus i- pour
phre latimeetiouti tait adquate i '
a orAca tt a sa beau . On es bien.
8paas8dec.ntra,nte pasd-.mportuns.pas ^^^^ {>
d'agitation munie et disolva-te. D.- MrlnClMronie, ,,.,00
sorte que le charme intima finissant!
mr muer du ohvuuv au mora', on
et d i Ghabert
Li nouvelle C iiiiiniaatoa d
? lottUae par le rrai loir.
U4publi'|UH po ir inv-'K igaer s'.ir le.
' i ac'ufl ei ladminii' a 101 de*!
onwone d i Cap et da C'i-bert, es'i
oo la i ue Vt-n Ir-.'di 'Ji du cou an
(Utni I-*s 'on* du Si Qctn leur
Monseigneur l'Et |u du Ctp U
tien.
l-.ih l'ait choisi comme pisident
Me Jn V itini ir Ai^m'.h et donna
Mr J topo D if liste pour secrtaire.
Ses ^titres uien hres punt : Mgr Ker
nZiO. M.M A imr Heiit, Pas eur
ogaata Albeii VnuJr) Hiloirp. Co-
l0cl Kossel, rtiatl Mrnigai et Al-
f.ed Nemoara
Ions ces h mimes ne ppir-'ent
qu'inspirer II p ai giaudt conlUr.ce
an pouple qui connat leur haut pb
rem;1 i avec
et dlicate
in!s*ioo qui l> i fSt conSa,
Nous i aii.. ons avec atertion;
vont commen!
s BSKu>rt -t on
Ne tiouvez vous pa vraiment qu
< es ugii:s ctiacteiideiil bien lu coi
c pliou pol.tque du milieu dan:
leqael nous Vivons Haut excej
nous ci poi .t q^'oo pourrai!
croire quelles ont t crites
UOll'o IliiellllOU.
Vcuiilz agrer, eic.
A. C.
i P[cd8 de f^bricatijn Hupmob le sont les rnraei qo
J oyes dans la construction des marques dont les prix >out
piuu levs- Tous les travaux s'effectuent dans nos atelier *i
*oin ei d'exactitude que. dans un article rcent, publi dans m
auiomobilr; notre usine fut appele un ablisaement no mu.
Equipement ordinaire
ax passer du physique au mora .
. ent une ne ptticuliremetit
(banales L'apaien)
:_.--.
li?. Rayai Mail Sus
Typea de Carrosseries : Voiture dei
tourisme cinq place, ou Voiture
-ontire dni places-
Cempteur de vitesse
Uuiarreur lectriqur.
Phares, lampe de tablier et lanlerne
P.re-bn.. de^.djire .0 ump, ^oarl.*\
Indicateu,- de niveau d'essence
Indicateur de prrssiod d'huile.
Trompe lectnqae.
Arapiem re.
Portemantean et R<(
Perle poens, jantedenw
Tendeleta latraux. SOPF^,
:deleia pour les porw*
Gapote rnir8.--,,
Cooopresseor FJt
Pompe, ciic, ootUlafrJ'^
se sent une i-ae p tticui.eremeut -, / -f rtrft:ipr
heureusr i ces heures li. E si pr VU tUl S O 11 UULi
hasard il ne vient pr^onne.la dlais IMi*t r'rn'or d to-i la con-
m eux fn.o-eda-s onf.on -1. 19 Avril 1910 aoction
du bon > P la loi Ju S M-i I' :
se se reposera
l'io'imit du pet tsalo^ ou
doir entoure de *es liv-es qu'elle
(. y S77 072
la choisir, le sais une femme deapri
nui appelle ces tiois h mes linti p-
! ilvom' t r> t ait*
i il pi' la d-i-* du 15
qui appeiic m uw m m... ...... r p.a UM 7.85 000
ers entre les autems favons ; prosi Bru|ementdui!'
teurs, potes ou musiciens, le t quin iu|(1 tg^\ 50 000
uina de son intelligence,.La femme -------
2ui sait e recuellir un peu est toute 11 nile re.ra'ter
G 977.972
Ut
I.> iii-amer Dominic >, par i liiet
pour KingttO, sera de retour lunit
11 du courant et chargera directement
po ir tous les ports de l Kurope-
Ln ehargeur* MM pris ,ie t'imerirt
l avance.
l'on au Prtm; ' OJtellet 1921
HOBV HTS DUTTON ft Co
General Agents.
Il y adaaa co payj ure rgion disponible iras avaotaff
8Rk? i n^u* 8erioa3 hetaenx de recevoir des maisons
vaDles, lei demandes conceroaot cetie reprBeotation1
Hupfuo
The HJPP MOTOR CAR CORPORATION D*
Adresse tlt,,iph:qu, E" U# d A l Coi^ftA


- -twn.


LE MATIN

oy^l Bank of Canada
La
Aie p'aisir de rorfr ! connaissance de sa Hient'e et du public eu gnral q le ti. ut I wr
opposition, partir de cette data, pour
le dpt des titres de prop it.pap ers de fam lh>,
bijoux, objets prcieux, etc.
Des coffre forts de la dernire perfection renfermait dm
casiers de trois dimensions diffrentes
Ces casier in^nieufement d-sposs et W lait indpendants les uns des autre* nri>nrn' -
a l'intrieur de la premire porte des tiroirs termes et sont absolument io%iol Les \v,...,, (, -,ro-
httjtibles, Us sont renfnms dats le Caveau Je la Manque o ils s^ trouvent l abri de l,. n> p-<
Ul reprsentent le dernier mot des projrs raliss en ce ,'enre et constituent pjui Ij irs lo^i irei un*
taranlie absolue cllrant n> .tes les conditions de scurit et de commodit dsirables. L'oi ne mtr*U
rienrecommandei de meu\ tous cou* qm sont a h recliercli -, du 1 lieu sr, l'abc Ldl tcuie veu
milit fcheuse et de iols sques pour leuis obiels prcieux.
Pour les condi ions de location, s'adresser
La Hoyal bank of canada
^___________________ Por au Prince
I Noire Caisse d'pargne
jVous profitons de cette occasion pour rappeler l
populalion la ncessit d'pargner.
Par cas le.n s d'incendie o chacun se trouve expos i perdre en un* instant l* fruit de toue son
[istence, l'on ne saurait mieux faire que d canfer a la Oms-i d Epargne de la ROYAC BANK OU
CANADA le irontant de ses conomies et tout l'arg ni qui sera'l dangereux de garder chez soi.
L'a^'eni dpof /
La Caisse d'Epargne de la Royal Bank oi Canada
* apporte (rois pour cent (^ oio) d'intrts par an sans aucuos
risques pour le:s dposants et constitue ua placement de premier
ordre et de tou(e scurit.
______ PcrJ au P Lace. Hati, le t -r Juin l'Jii
HpM^^mmrm j mg^i i i i
Varits
Grand Htel de France
*or /. ilf*rit>r paquebot fmneui*
V n h Madre
* in d Malaga
'n .le Virlis- V C'estin
V -n-ouili OJoilly-Prat
\ ns lins d ; Icraeana
Vente engro* cf. m dtail 1s
prix moirs
Tuberculose
"> 'l'aitement e//icace et usiur d? la lubt e ilose pulmon lirt pi'
de< racetm tptiaux,
[Application facile et non douloureuse
*0 1 utilement tpriat et mil en ttt did\w dts orga-i'snei
u/j ubli* p ir deA bronchite M\ > ''">
Pour enseignements s'adrettw
LaClinipdesDrsouaaiatEiRoy
1526, Rue du Gerit e: de m>Ji 2 heure
nom
Annexe des
Caves de Bordeaux
VENDUEDI
^'oublions jamais
A II decr.a r rie g*ira!f, i odb en-
*tcns dva lfcceurn al!i voir ei
tpali.ee beau il!n> d'art.
Ectrte G- 1 60
C'est dsormais
Au Bar de h Presse que^on:
rfp-ontre le midi et le oir
On en sort rens'igr sur les noi
vel m du monde entier ei ctla i pei
de trais
* vis important
Prire rux cronnciers rie lu suc-
cession rie Mr Molus Alphonse,
dcd Por'-u-lrmce de ne prA- >
enter en l':ude de Me Pascal Mil-
ery, notaire, avec leora litres de
crance pour faire valoir leuradroitB.
L*g heures ont ; rfo 8 lj? midi
>:t rie -J 1|'2 h 5 liPiites
432, l\ve d3 Mir c*ec, ha I 15 jeu.
i:. DE H El X, Prop ttaire '
Ile; i par le steamer \l cofisa :
Vins d4 CoMljaux ro'Pfl ' b'iuc GT Itatricjues ^rro< et d;a I
Vins fins par cai** i
V>ai ie IVj- c is d li n a ou Vie or Camus e i Imite d I et i livra*'*
V d h madre fit mutagi
A tendu mrreredi pr le Panama :
Heurre 'rais, t liarculem de la maison traottM Percevai et
un mnd a s^rtimant deprovisio is Iran; ti*es.
fh
Panama Railroad Stamshp Lioe.
Service de fret et de passagers
New-York Hati
Port-au-Prince, }e 1er Septembre 1020
Prei soi expdit-ona directea paur l'Angleterre et l'Europe et vice-versa. Connexions de
bu-aux New York. I e i lu* r*| ide et la pU;s direct service de et pour 1 Euroi e. Adresse
A. E. pHterson, Genetal Fieipht Agent, 24, State Street, New York tl I;. r'rtt payable
tt.tioaiicn l'exception du Miel
Un dpart par aemainer'e New Vork directement pour Port an P-inceet un autre par
mos pour tous le- ports d liai i. Seulement pia >"jt de prjrr ire chse. Les suivants
font nos /igent dans les principaux por s d'Europe et d' I nj: /erre :
onglet erre. Ecosse et JBrane :
MM. G.W. Shelden $ Co, 11\ James Street Liver-
(poof, Englnd
Copenhague, Danemark :
UM. A.E Gnes Italie : *
MM Henri Coe f Clerici, Piazza S. Malteo.
15 Cnes ltalie~^l
Christiania Norvge :
International Speditionsselskap, Christiania.
Hambourg Allemagne: H. Vogemann, Hambourg,
tiothtnbourg Sude :
btodish Express, Gothenbourg
^service de Panama Line ente New York et Hati, en vu: de? arrangements qui se sont tiits
ia d'une utilit considub., et est la voie la plus rapii par laqii'l: vos anrchm lises psuven
tetxp^ica
les connaissemeat; cocvfiut fret pour New York ave o le Havre, Bordcaui o Anvers seroit livr
0. B. THOMPSON,
Agent gnerai
agent pou Hati
National Fire Insurance CoolHartiori
G^He puissa ite Conpaffnieient d e l'rar dns JetJj a wiversair6
de sa hochtion et ;\ ce propos des c'iillres Ont 6 communnius.
L'es*, mervei'l ux, 11 quan l' de valeurs ftnaa aux pr/jyants qui
avaient assur leurs maisons
Ass irez donc vos imneubl-js la
National Fire Insurance
Company of Hartford
Dpi;li /.-vous de'demander tous les renseiguinnts ncessaires i
Brandt Reprsentants pour Hati,
j517, Iue du Cen'.e
Foire
FOiHES de LEIPZIG
gnrale et Foire technique
Du 28 Aot nu S Scptcmbe Ufl Du .1 au 11 Mars \U22.
La plut granit Poire du Continent europen pour In change
internationaux de toutes sortes de marchandises et dp. produits.
,j Delaplw haute importinw, tant pour les etposanh ans pour
Us acheteurs.
Elle mrite le titre de :
March General du Commere$
International
Pour tous r$nsjignmPt$ supp'iiien'aires, JarmMC U
Lgation du Reiclt Allemand
et h
Messaii fier dL> MusterBeftMii in Leipzig
CO'lij de* Foires de Leipzig .,
^/r\1l CHt.or.oiE, l_.. li .
SIROf
DESGH^NS
i'Hmoglobio*
R4gn4ra'.our *'! tan t. rorlt par l'llU mdicale *
Sup4rl.ur la vlod. cru- r.....tirr.. y//.ojt. Adatim dam / Hpitaux d. r>r(>
OarOi uuii.i w. .... _Nt, I, Itui raol Mtuiry. PAhia ci l'uarmauu.
C
4y

* --..^N/


LE MATIN
ARYS
3, ru* de 1 Paix, S
PARIS

*&
PREMIER' OUI
Parfum
C
JS
*-,
*J
; t'n Jour vlemha. Ambre vermeil
n fermant 1rs ?/<, taS vermeil
Grand llucon l-alique
Parlez-lui de moi. Ilote sans fin,
L'Anneau merveilleux
'. L'Artour dans le Caur WL i
fw.- ...- m <
.. ^v
EXTRAITS t
illet, Pose, Mimosa, Violette, Cycla-
men, Jumnin, Lilat, Muguet, Iris,
llli/itrope, Chypre. S .,
-X :
IMJL
m
iV\
enWrant

V
.o.
"T


M----f?
>v
PS**1!!.
.-
Produits Teiiidely*
Produits Dendclys
I

7Vr./ri- Parfumeries et Grandi Magasins
MU
Paifltmf $ Houef
Agents gnraux pour Uaili
1720, Hue du MrgaBin de 1 Kiat
BAZMi METROPOLITAIN
Maison de confiance
A h y le des Rues du Peuple <$ Dan tes De t tombes
Port-au-Prince (H&i'i)
Lu VENTE avant l"inv< ntair > e Dut) demi', une, deux pourdes ele continue ouj )eri Plusieurs
i'>|,h font fntiremtlit (< ooif'p. d rijii* presque tous ver.dua. Afin de ierr>placer ceux-l
nous aiouon les rmi-rb-M nie e tuivantes la vente ;
S/iwiiim William* R^e. Ma-, n Mrat*< \- M'ouMiz
CHIC/OH.* FI lllUUIl* w% Oe. Ile', Bois de San lai
Savons Colgates *$^^V**
Prix rgulier 0 15 Mainten"nt une boite d3 3 : avons 0 35
mmi teit
A la Couse ne*
Co donr-pp-1 h.inest Camille
1 H-2, Grand Hue
A "<>'< ne picerie ( In peau inige
ct de ta Poste
Avis
/ remogti 1U I Maure 11 ol and.it
Fromag'S tte de Maure Hollandais
CHEZ
B et M Sida $ Co
Imprial Life Insurai
Company ol Canada]
Par d-j lgers verseliants annuel .vous jo-iv ?. &surjnnt,
L'imprial Life assurance Coi
o/ t anada
out s sortes da'anUg s : paieinflot de d vi?nde* ia
lousles5ji;s. !esi4uels dividendes rapportent 0o;o d'iug.
>n, at ris trois ans, ob'emi-Mi a*un emprun s'levant jusnq'j,
du montant Ai la palice. ele, sont garan'is par le Go
Canadien: ,
Pour plus amples renseignements, adrestezvowi
Brandt $ Co
Reprsentants pour Haiti
Rue Courbe, 25/7
LEau de rioride
DE
Prix rguiie Prix spcial
iirui. iiit s- boite or 0 40 032
45 30
CaibttB en wrre nv(c sippott 40 H0
Vfire lampe ri luntaieis s, 30
Venes pour boiio 95 20
t'oudie de li^uie 50 :
Umndet) aerviett>8 ligure (W 4C
Eau de totUtte Wi'huiu ii'j 95
Verres co.k'ail, la douzaine 1 00 1.95
Noix eatfea tu boctQI 85 GO
Olives mines 48 40
Poudre de li^uit Hoiient 48 40
foudre de li^uie Mlodie 18 14
i / Ltrea 1 livre 75 :
-T- Il nous reste quelgues paquets de biscuits anglais une gourde le paquet.
Prix rgulier Prix spcial
; "R
Cafetire trrqoipo 'J or I.Sj Q.K5
Pot A th m la 1 80
Pot eau blanc 1 20 or,
t'.i.v. :u h blpiiCh' s i.as i
Bo^alUtf wseti | ovr lait i 80
H us;us (oti'' li c malade 2110 210
H* fain? \ our ven< 1 -2 00 1 :ai
P8FS"ire di ur 11 r.e 110 i.i
Houille g. li'ui.fR 1.30 i oo
Hnnii'oireg- bleus \
l'ot sauce 1 H) 80
Tiomptte U), .*)
Plateaux eiia 1 rJ 90 H.)
blauce 1.25
OlfCS, rsritH 1.9? '.!
Sceaux lait mit 60 50
bltnri 70 55
b'rr.n 4J
Terrin ft puiliii g :.u ;w *
S'vo i *n ^
homiruf^ 00 4:(
Tatati IOOC00] et et a;-! Lt'U : 88 90
Murray & Lanman|
Ce remarquable parfera jouit d une grande vogue populaire*,]
emploi dans le raondf. entier et son adaptabilite gnrale auxbi
t^ble de toilette il est connu comme
Le parfum universel
A"cun autre ne le surpasse dans ton odeur dlicieuse: aucun d'i
rafraicbissaDt employ soit nour
Li toilette ou le bain
Indispensable pour combattre toutes fivrei.
Universellement agre, lui aussi, est le
Tonique Oriental
POUR LA CHEVELURE
Ctst une prpara ion ^rable et de cooliance pour comir
bellir les rhwfel II leur donne du lustre et une souplMM]
Nourrifaant les raci-res. il stimule la croissance- S-s ettai
Oui prompts et remuquab'es.
11 fait d'sparaitre les pellicule et retarde l apparence deichi
Lanman $Kemp,]SieiV'York
Propritaires et seuls Fabricants
A. Victor Gentil
Agent gnral pour Haiti
La Maison li. Silvei
Avise sa clientle qu'elle vient
cevoir par les derniers bateaux
u*ticles suivants :
Serge bleu et noir anglais suprieur j-gfiO:. am.
i heviot i barres pare laine
Srrge bleu et noir anglais
Di.gonal noir suprieur
Molle ons cot 1 pick
lrcit't'on toile crue
Dock blanc suprieur
Kaki blinc suprieur
ainsi que de jolies broderies anglaises pourjobas et pour j>|
ternents de soie brods etc, etc.
a m. 5S1
t }*l
c 4.t
c y*
c. )f
0.2II
3 <3i
3
Pharmacie Central
Produits de toute Jraichew. Excution prompte et
ordonnances Spcialits pour \outes les tmlm
Une occasion prol
Chez Paul E. Auxila
A l'angle des rues du Magasin de Etal et lraverp0
Les articles suivants: _
Toile brillantft pour caleons e' chemises B. v. v,
Gabardina blanc en lit belle qualit
Laize en voile blanc et couleur, 1 aune de larga
Cocotiers pour hommes et cadets
.lan-Uai ts pour tillttrs et garonnets
Formes pour damefc et flllettes
Souliers blancs et noire pour hommes, dames e a
Chemises blanches et couleurs, csleons blocs er
ChauEaettes. chemiaottep, faux-cols et cravaiss pour hom*
Mour loirs de poche soie, fil et coton pour homme e
Parfameriea Houbigant, Coty, Roger et Gallet,.Aryi. "
et les Trois Muses .
Chaises et dodines amricaine, Salons en osier et
Diadoual csaimir, draps noirs, peal'beach, nuances r
Etoffes o gemea pour robes et pour JPJJ.
| Brosses dents, huile quinine et pommades Houppes et i m
N'oubliez pasque les gens chics s'approvisionnent "
Reu par steamer A.DVANCE
Huile Polarine en barrique ete^
L Preelzmann Agger
-r^^P
"HH?"5
*HBTdV^\W
VER O C T li C 11\ Z K i\ 0
A. do MAI TET*
gentnfi 1 ff^r
~t>.


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM