<%BANNER%>







PAGE 1

Ifc Mi HN Casino Ae PttonnWe Hier, i .'oras.rn de I Siil Pieilf, U coquet csion de I'MOOVffles u le 'l %  ,,or n Pr ,r 1 cc lgant tt mondain.Tous les club/tneot rprstnta rai litWi nwnv b.rs le* r' us dMMIgol Matine chsrmatte, son es pleine daolrain tt c gaiet ... Nous rifcen'ons ro leicfst rna ,u Comit du Ca-no qu ; or,; piMI ies lcep-'ons de U f on la ,lus S'imbAe tt des nveux rttsatil. i Juillet |/a Question I hydraulique Au|o U .dhui est l'ann.versair, de i Ol M!rae .*ja*i-j!""^"* l'Indpendance des E'ats-Uois Ccet. touon de, sont** de D.qoini WiflTlt 4 |aill* iTTqu'aorsure achev et q.ie I us peu la vuM Util Serre qu? dura 8 annes, les treize t.a .1 mc.ie d'eu plu, lOfj NO D*l colonies qui s''aiert formes ^ur e d eau. leudi Avis de dpart Htel Hati : VERDIS*, Propre Aux C-i'j s, Uaiti, j. A Dan* les cercle* Samdi 1* crcls Bagatelle rwah .s mn bui d* 5 '•" clubs de loat an Prime. M cmile Pi'**. nsidint. licpea de ces mets heu,tnt dont i' 1 refit r ur char re r ses invit! De iolis diacomi m• fr t prononcs et l'on re se ipn. cu-a l'aobe,— auc rsg*L i eau •.atsUais : Vi'me. d; D quim, arrivait en ville, a 8 hfei Massachussettes Mary'anl. K'io'du K'r, quand qu:lqu. inysoi b;u> Island. etc.—furent dclares iod floen eot c a'reiH — Us ta/au pendantes. lo'-vaient pas le d.imdrc r.os.m A cete ccc.sioo. tout M esptijpoai la fore-, de lest;— util. manr notre sdmiration pour I* puis cioi on — dit tjitW de it poneti MOte et llotissante rpublique fdra au heu d:a m pouces employ • e rous lormulons des vœux ponr it. que se ralisent les projets destins i' f, .Use grand; ptltti du travail est amlioier nos conditions deiistenct, UOL.C i icUtie. \ le faveur d une collaboration ioiel igente et loyale. C'est aussi la tte du Venezuela.— Le 4 Juillet est {-gaiement tteesolen nellement au Guatemala, au Nicara nua. i Panama Dans la Rpublique preni le non Le bateau • Eeptoess deux motuis est eu rad*. mva de Ccba samedi soi' av.c 56 pu ssgsr. i, repu m a demain midi por Confort moderne, r liUtlc Saotkfgo de Cuba eu pienar.t de thamb.es ares, Service passagers, soigne Les pt nonnes qui dsirent vo\a ger doivent venir ^renaie leur u. km i'out tous reo*gi-meo, ssiiwsl • % %  ' A L -er a J. M, Cur. Sgnoi, Hua da nu! No 181\ ou taie de u IJjuaue l^ctrjdta B— Piix model Se liabla ei PIIM Man prient Deoiach. Aviva veoeBweBr ran-uk *•* *<•* d: l'Uiugu.y, ce jour de Democrscy Dav. JSae programme colaire& \c tournai otticie publie l'Arrt modibapt iff proBTsmmsp adoptas „r .elri du 28 Sept*mb' ' 1018 rour i.o ivc -fi* n enl'egen. M o #M po>.it& l'pBloose* la premire norrie .r.... fepoort d" Secf'iiri d l/at de 11 iiraciloo publique bte champtre l\ nous revient qu'une brillante f'.e rbiOictrs aorganiBH Uizoton tn l honneur le Notre-Dame du Mont CarmelKile aura lieu, nous di on, le l< Juillet dans la vaste cour de Mme Meva Nous renseignerons bientt noa lecteurs our ce geat la saieoQ. Heloiiues la i'.C.S. Depuis leudi, des lettres de SOSpension oui e. liucJes certaub employs dd la V. ^. S poui cause d'couotoie, du o.j, nooa avoua pu savon'que ce son; les vuei de Mr jUiVis. le repiuutiu: du aeqcies.ie, 'qui l'eiecd'eni Non sojnsitoos uue tout eu chdrcuaut quilibre r Mbud42WL.'. „„,, „, ,. ,. N KKANC Mandatt, matin ont commenc au sig^ :ola're les l'obtention du Bievet Ce de poui taire. ,";S lvp te sont prsents cette un dom 3ii filles'et 2'.' girgons i Nous leur souhaitons du sucr. CATALOGUE DE 1820 1,-avurts comlqui) 4 NOUVEL ALBUM i ' r a ~ j~,m ( tnuf ouu*of,Prona. sH&fTti ivu ...:••-• u %  1 • % % %  "%  > %  f s, ;' , ~; ...,u.u..,. u. sr•','"' %  r ••'•'"'• "•"'.i;,'; 0 S ,. -. I-, LU) ,. 1 ' %  J< • "' "'•""• La fpre vaincue Un geste d'humanit Post-au erince, |uil!et 1921 Monsieur le Decteur, infioiment gr de le doyen Auguste dira. Montas; pu-iijoumal, les hgoes loi van tes Voulant tie de que'qu'u'ilit ames Itres sooftrsnts, tout ravageai par la terrible maladie de la lpre, prtccipalemer.l aux gens de U classe pauvre, je leur fais un pressant appel et les invites me consulter gtatout* ///•/ et sans perd;e de t?mps. Devant partir incessamment je les exhorte A profiler de celte oppotunuii pour CsbiUj u'vente au Dpt de la DinjjWj i Nous rappelons nos clients qu raisoa de la baisse des alcoolatoj, maintenons la prix de G gourd* Dapis le roman de (.1 Ohuet, jou pour notre "hum Soleil. par II, Ut H M et MaibOL DISTILLEHIK DU S3LEIL K ,tree G1 1 )0 211 hue ma Cs ars Une occasion profiler Chez, Paul E. Auxila A 1" angle dis nus du Magasin dt l'Mat et 1 raversire Les articles suivants; Toile brillante* pour cahcots e chemises 13. V. D, Gsbardin bis ne 1 n itv belle qualit f>aize en voile blat c et couieur, 1 aune de large Cocotiers |o;ir hommes et cadets Jai -haiU | our fillettes et girgonne s Formes pour dames et SHoitea Sou iers bisaca Au deuxime tound, di.bui plus tain e. ^\ous publions m tXlMso la aiptcbt) Larptntici, petit, gauche corps s cot!.—Larpeniitr pat a.tjque Lois diotti Dempsty. gos lothoosiaame Dirrpsey ce se piotge pas. Cairenuer ibt louch gauchi ditstoil ble.s\ oeil et nez, Carpcottei ptsnd. Foreign-Servicss L*etpiivr 1 l*ak" E'rosci a laiss Nsw-i ni: le 1er Juillet dlrec'ettecl rour Port-su-Piinci o 'I net at en du le 7 du 4 urantIl laisserle mmjour pour les r"' 1 dt |H Co'omhie va Ivirg^to" pour renlr! New-Yok vers le 25 du MM. mois. Les chargears qol voudraient pro i tr de c te o< casioo sont iovnes a 1 o !r prend Laxatif physiologique, le seul faisant rducation fonctionnelle de i'iniestii CDMMUNIGftTIOM A rAcaitmte de Mdecine '*1 urrmbn !*). A VAcadtmie de Science* CJ juin 1*101. pi^spi lotlice joir prend e let n Venez vous, p-.uvie? quiprs:nt.z permis d"embtrqoeœent sot rjor New Yoik ou pour l Europe via New %  . .-, ( iort-?u-Piinre, l^ i Juillet 1 ( .U Imprial Lile Insurance Company o Canada far ih lgers versemenls annuel .vous pouv z assurer voii-3 vie Vlmyerial Life Assurance Company \ f Canada loutes uoriei d'awtaltfti : pMiHMOl de divi leode^ 11 ^pces lousllit5iii. I(ju*d ditWwdM lappoileni Ooo d*intt6i8 i ir in. ;.i itlioii = M, obteniieo d'un empr.in s levant iosqa -i o|o du u.onlani d la r,elice. ele, sont garamis par le bouvernenunl Canadien^ Pour plui amples rem tgnmenti, adressez-vous a Brandt Sf Co • Hepiseiitants pour ll^ili Hue Courte, 2I7 Constipation Entrite Vertiges Hmorrodes Dyspepsie Migraines JUBOL Eponge et nettoie l'intestin, Evite l'Appendicite et l'E* 1 Gurit les Hmorrodes, Empche l'excs d'embaas Rgularise l'harmcniedesM La Maison H. SiUvra Avise sa clientle qu'elle vient de rebiais, n et nw, Catpeomr PMJI^I M I j Mt ifj Wn hutdiiur lv% on temps. Deinpsey co.ps a corp, CCVOW ptT lCS demUrS VaiiaUJL Catrentier ue trouve pas ouveriuii. KllhiUltS .' nois.roe round : Allure ralentie. a*ItCICe1 SMii/Wi*^. ^ ^ ^ Carptntier droit.ma s D.mpsty cotps i co p lait tiavail llhcace car fatigue Dempsey p lits c fps durs. • Quatrime ound Demrsey .ui oioii esiomiC et cote* Carpe; t m dre D mpsey riposte coqs cotps •abitetariH droit derri e o ei > Oaipsoei par terre ternue sr te % e, nas.st disuni et D:mp.iy le dc'cend pour compte. iau.e l'aons < S'tge b'eu tt noir anglais I heviol i birres pure laine Sg>* b'^ u i ( roir ?rg'ais II gonal noir upt ; eur Moite ons coi 1 pu kl lunt t >n ici e c.ue Dxk b'ai c suprieur Kaki Wsncsopeiisnr ainsi que de jolies b odsiiH arglases [OQI rob^s et pour jupes Lmpic umn'J e soie brods ttc, etc. ? S* 4'.$1 i s ;,)0 chaque 0.3 ", l'i une a ( o m es 2 gorides L'OPISION MEDICALE : • i no* anrCtpes %  valent pu. on avalint chUOJI niii>l(iiiPH i-iiniiM-mie d< Jubol. r.inlr^ I !" m inrc.il> par l*abiw le(tror'i- ei du l v f'"* m t J fla-tull il .i oiiplc**. 'ilmaiont u ""^ la ro.onri.f clil.i rpoiliipalicii m:i-n;iale bli'iiicnl r'alir par !' %  Jubol, : -Mil-eirI* 1 ily-|.i<' rungilrrail-clh. a *i>n -i< ::r mow> % %  %  lln-in .. En revaiirlte. Phuiiianiti .rtl "J^i-, ih iITranre ilont I" IKJIIIK U<". •""J" j flMladca. e linnl. a toutes le H'uqut. eteoti artlstna. p R(( d,. la Kanlll* d •"• <1 Moa^lW. Ktablis-oiwnu Chtelain. *. rue df VilcnomaM. rt i %  -i>i. ii" i %  :iij. :. -. JUBOLITOIRES: Hmor %  uppoaitoire aatlhmorragiquei call dconiemtionnant Vaillant cSHouet A gents gnraux pour Haiti "T720, Bas do Magasin de Reu par steamer ADVANCE • Huile l'olarine en barrique et en M L. Preetzmann Aggerholffl u VERMOUTH C I N Z A N 0 *•* "SJ^ „* 1 m



PAGE 1

Oui ]tae inn* Nts 4122 Port au Prince, Hati LuuJi 4 Jaille. LJ2I DlRECTEUR-PROPKJE'lAlttt fJment-MAGLOiRF fj NUMERO "^0 CENTIMES Quotidien aEOACTION; Rot Amricain. No. t;b 11 taut des lments trs divers pour lej dvelop peoient complet de l'esprit d'un 3 nation :1a toi seule n'y suffit pas t ta critique seule y suffirait encore moins. ERNEST RENAN ^&*!s*mm** a la i Partout il y a des escrocs qui es Lminent philosophe Heu y Louia Bergson Membre de I'A< ade ne fmn^ise et Membre du Col'.'••' e oe F.snce a t* valoris jouir, sur sa demande, de sa retraite avec j pension. Son succefseur la chaire de philosopb e ejt le professeur E. Le Roy, con jeune disciple. I — Le riog ieoxime /oume de Mr Paul ltebo"x vient de paratre : imita deux Pome d'Amour II avait ^trrcd dm roman de midinette Chouchou et d'un romsn a idea Les drapeau* le livre dt lapis-guerre", Nouvelles Elranqres PAR PuitP 1 J AR CABLE Les Cours PARISi,7,2i —Rente i o| 0 Sterling 46 60 Dollar 12 49 lia NEW YORK Franc 1247' Sterling 373, $•' ho n K^J 1 S brDlt tla charge de la bande core l'objet. C'est le cas ou jamaisWtrae que Justice '. La mission du **w>. de dire que cette affaire est uar icu Mare ? hal feyolle au Canada, ^"J* 8 8I ceUc mi8e entirement mal tombe *,.*. 1 ? e,,br w *, "} te ,iun eo i JK lrad Ji l l fl wucis et les con ce*, eue y aide de faou trs siderations de p usisurs. Des hom Le ne sont plus, dais I esmes de cœur et des leprsentants Infeiieurs frent vrrablsra autre un ,.< %  .* rurale qui sach j comme da tantd autrea qui DOUA h nui lient et nous rabaissent. Ou ne ' nous est revenu que d'iin sa ii plus, disentils, rusa rfugier P or,,ota proje's dalos sugmentanr pour chappera toute l'attention hu *ee communales vont tre sou miliante que le destin dchsine con lu ei ' i n ct'.oo di Conseil d'E at tre ce bipde multicolore que repi sente I hatien. Il n'y a qu'une chose qui gale l'horreur de la situation, c est l'inconscience avec laquelle nous faisons le jeu des vnements et marchons au commandement, alors que nous no Bavons pas o les vnements noui conduisent, et que ceux ds qui 4mane le commandement ont le visage masqu grande partie de .delAunche. a dcid He demander 'aux hat s Unis s'ils taient dcid* i -suspendre les rn ;ts de leur cranc; sur I/vutrichs. Les journaux amricains de P a i< ont annonc quele prsidentHard.nc a notifi au gouvernements arg'ais [M a 1 vacuation de Coblence par %  es troones amricaines. aie Temps dclare saroir de bon ne sourc.que cetf notification n'est P' parvenue au gojvernmrnt Iran ilt. L'expert allemanl ( 3 'ugeh-imer 1 gumPans se readint i H-rlia o lux dieux btiicaits, ce eor-t des Jiieoiants de nqtre lite urbaine !!?'' ea d0Dt ea nom ee trouvent flhadfs inculpations de sorcel ^ra M de spiritisme primitif. Ce %  P'M on haut commissaire langer qui en haine de la race et nra>buta de domination politi toonntnique les rsultats d une T*ts prconue; cett l'iustruccrimiotlie rgulire qui agit itootesa plnitude sur oes plain |waaelles des paities lses Un "Wa'fdite priteipahment pour ^etstivte le dveloppement 'aaira Il &tt l'adresse A la Conscience ce, s est rendu la omb du soldt inconnu i l'Arc de Triomahf, et y a dpos uce couronne Une autre couronne a t galement dpose sur la toœ.\ pu les officiers et soldats du 22me bataillon franco canadien de Qube: Co •" %  sa £2%. — r iz a: ; ta ': Affrrsi £H ; ?5SS£7"' 7 ^ribs?Ca k fi oral^ouraud quaad celui ci tut h es t. se Ugn/rslBlloud niUiti? BZi comrai l a ex, eo ** f WJ BUHM u /ttras que la princes se Batrice, saur du roi d Angleterre. PARIS iUie doch? de Rome d t que. suivant E' T.empo. un fasciste a t tu i la suite d'une bagure aec les caraoittif. DM milliers de faccitts venant de Vienne et de I,i ste ont saccag U bourse du tr* vai'. Je j^urni: e plusieurs ma son communiitet. i S communistej ont . lues et p'usieurs b'esj. — Le roi a rru M V I. Je M^ r, C.to'iltt. Soivaut les journaux catho%  ques. les socialistes semblent dciCROQUIS Moralisa modernt i? c que le moraliste me '•orange moderne eit g^nern %  J jo rersonnage de inne> %  .! '?.' a 8e8 habitudes dans jSlI'i diH ''* moadp Ces lu?! I De8 'I' 1 le reoiver iatiL'1 n ou (lan ,eor a PP ar \ul • BQiv ut son mrite. I' t JJ 1 confidences, couche pa> % %  nutoires amoureuses d %  J* et lea leurs, par su iaa£i Croil ^naitre mieux laT* oe L'adultre mondaiit.V 80 lwc uel jl wI0rt. par grand hasard, M maire de la commune de MonN cola dan, le \1 \ %  KS d \ ~ ce n est jamais son avautage, o chy le-Preux. adopt par le comit* 1envahi,^, f A de S0 P 00 * r 4 , ... ,, A b,eQ u 8e dcouvre audacieux ta de l'le de Wircht Son AltLT. .i enVinisSi J rnc 1 *<* fa^cistes.Lcs re. tanc.s que l'adultre, vous n'y trou loux do aea droits, perfide et bro ,il J! i 2 A. SI t! a " nts ,nc, dfnts renforant cette voveres point votre compte. C'est tal, en vrai homme de cavernes! oaa a ?\Z \ l* T 1 lonl a U su,le ^^titionVi^ pourquoi I UQ.oa libre mondaine ou bien il se tait, par prudence, c" £" ir *L k '*' i. v eille rabI des socialiste-. M. Nicole au" l la seule carrire que doive choi gant un coup dope de I amant, e pre S U [ 'V 0 ? 0 : de s0 fil rait accept de former un cabine air un esprit dlicat et distingu, cette invention, remise & neuf mal € LEcho de Pan si 8 nale qu'au PARIS tMMbuL -! i !?,! Ceaontl des amours de bonne gr lu temp. icSSl.mi B t. cours duBe rnanifestation nat.ona--, J*K 5 ~ JJ • %  ri d c p •* compagnie que la protection d'un points admirable. ogmise di nanche en I honneur du EZJL g u. J!S7.i " .. 0:,t mari rend respectable... Des autres, Le code de 1 bo neur moolain, f******* Braoly. le dlgu offi.iel .nriar Tu TSS^mti P w $ leno;oseul inapire le dgot: Us tabli par le moralis e moderne.con de l'Acadmie Royale de Stockholm Je C .ic L 2yapp.llent le vice. Les bonnes tient quelques articles auon a.'ma a fait .,. ni,-ii *„;.^C!2 J". d e K, "tmy affi me qu: les kmali* 'iutention code de Ibo neur moolain, Poseur Braoly. le dlgu offi.iel a porter au !" ah de l )!i par le moralis e modsrne.con de l'Acadmie Royale de Stockholm VSSSL M m. U il quelques articles qu'on ue m a fait connatre qu'il tait char/ deiul SMJB 1 q : ; point. ...r On trouverait pro proposer le prix Nobel, pour le J.Sii.'SSS Il n'y nge point, nœirs. la poliesse, la facilit de dite point asr Oa trouverait"pr proposer le prix Nol. I ,, oarac^rs qui engendre la soCiabili fit les lireEu matire de mariage; sciences phvsiaues o L P ., L V ht • le savoir vivre, en un mot ne a proprit y est s'iamatisa M " c P n / Sl< l". au savant frai reconoaiasent point d'au/re loi: un. que Tol/L^ie'^rotM VuU iu £ vmt de la rtd 10 ,lc *" Hors'iduhre correct pas de saiut! de Bel aentim -uts. c'est dire pour P consacrer publiquement Mais le 'ont est de trouver une parler une langue moina cn'ie Celle P 10 ^ 0 **" 011 officielle, le dlgue liaison cor.veoable ot qui oe soit matresse de son corps, est minci su dois a P rie assistance ie faire si oa ... dangereusePoui la trouver, pe da par la loi nouvelle Ella est ^oer une ptition en faveur du pro le moraliste moderne vous servira libe de se choisir une '-Ame sœur" l*tWI Hiamy.. Je mentor. Il n'-et pas de guid* ou, si l'on aime mieux •• un ami "' Le Corps diplomal,que de l'Ame jlus sur. Lisez ses ivre?, assistez Si son choix demeure secret, c'est rique latine a offert un dieuaer da ta reprsent#tion de ses p i x •suie moralit s en dgageKa-ore cqov,,. n ., ,^,=, u.,uaa i8 L'ambassadeur du Hr.,; ., r Ub( _. e -._ —w, .. VM nuis IUIIU* un KIUI V* vwipa uipiO:llll JUC O.Z ivre?, assistez Si son choix demeure secret, c'est rique latine a offert un dieuc i ses p e, .: une affaire > lia. B: pqre question de dieu Mr Hugh O Wallace. y, dgageEa-ore cqovei-a .ces. On secret, d'ailleurs. L'ambassadeur du Brsil i ciiw que vieille de quelquea mille aus, n peut a,ci onoer qu'un faible nom les iSrii m ?t.. AVA-I cette uiprali , en pa.ian par sa d)personosgesj Uns pareille histoi du i L f 2'f.S \ d, P lo,,lte ; proee,-iui emprunte qae originalit re ue saurait faire fortune au th fi P eDse ur, ue iartist| que ses col looionra neuve : Qu'il s'apnslle Ma tre tout au nlus est elle bunna a l *w*** regretteront et a dit l'amiti toujours neuve ; Qu'il s'appslie Ma tre tout au plus est elle bonne tatesta, A valus, Barbe Uleue. Giroa fournir la donne d un petit romau. Sgsnarelie ou Oandin, le mari Mais, et cela pour le plus grand lgues reg de tous pour ce chaimaet ami. M Wallace a remerci en disant le u eo'n'i.J "tviyae : chacune de te, Sgenarelie ou Dandin, le mari Mais, et cela pour le plus grand Wallace a remerci en disant le it ai i onrni 8 i e ,lt r *' 6vA comme est toujours un pauvre personnage avantage du moraliete moderne, Isa fcls qu'il avait de quitter la France '*uahr!rH A d et chaque S. I pussde. par fjrtute. quelques femmes du monde seat — il ne faut iu urai devient une ter.e d'ia'itj propres, elles sont contra DM 1 oublier — Draillas aux nnnia> avrr irtmuit n ..,;.,.. ._ -,_., \ o t pwaac. F a> i uu,c. i{uaii{uua loiuino uu iuuuu oui — ii on iaut ci sci tonrgues ue i Amanque faune devient une ter.e qua'its propres, elles sont contra pas 1 oublier — pareilles aux poules avec lesquels il a toujours entretenu ".•toaliite m,A t . lc,0 e G eat dU e M' 9V ** tjm ^ *+"*£* dei 1 u ' lie8 ot poodi des relations si sympathques II &f „ %  r 4 m 0 Q' "\ oderue a drlar bnt faux, parce qu'e,ls ont C UU œuf. Elles ne commettent une vaillera am Pt/.Il „• !" „ •ViTgp? 1 ln co npaMble avec tort irrparable d'tre en Ini.pojx! faute e. c'est l'ancien style p,,,' ? „*., u. comm *' %  Ge ' '"-"'"' .iLnonxait touuu.s. d'ailleurs, nre Qu'elles ne la iuffent auaairV i..,i r r,s , a "sserer les Iiena entre .es le marcher sur Cjnstantirople. —Une dp.h. d; Cjnstaatin^Df/. lu j ; luiri du qje |< laniui Mon heddinc Pacha e,t eut lue; |,mij et a giraati li scurit d; la pop lit tion sms dittiecUoi de religion. 1. a ordoon li debirauement d;a rMu gts setrou/m 1 bj J d;s vapeu/ eacore dan* |j port. Oi sigaal ) t eourageu ; i a-.t.tu 1 : d:s ofciej et ie< marins U9M pour prserver U population des pillards. CUNSTANriN'O.'LEi-Legn rai hranki. de 'arme briUnnique Mit reuiu i Isni.i U a t reu cou.tisemen; mais froidement par es kn-uhs'e; auxquels il a assur quW allii rbjervren la stricte eut al L-s kimalUffl sont arriv* i hNfat 8 tao*jt SinfrJfJi. fiait CM? ml ign neutre par les allis. Le Caritiiitr-ita 2 luiitet— Au premier round Car lift. B p;.. aT5JS=S!jS X^DS^ ...


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05416
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Monday, July 04, 1921
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05416

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
Oui
]tae inn* Nts 4122
Port au Prince, Hati
LuuJi 4 Jaille. LJ2I
DlRECTEUR-PROPKJE'lAlttt
fJment-MAGLOiRF
fj NUMERO "^0 CENTIMES
Quotidien
aEOACTION; Rot Amricain. No. t;b
11 taut des lments trs
divers pour lej dvelop -
peoient complet de l'es-
prit d'un 3 nation :1a toi
seule n'y suffit pas t
ta critique seule y suf-
firait encore moins.
ERNEST RENAN
^&*!s*mm** -.
QUESTION DU jour, Petites nouvelle
ETRANGER
Ombre et lumire
'isrSsSSmSf1 *"** ^-re
^ r.flUreS rac.,a toute in^nc'ioD judiciaire, le expo
nous portons en nous et les ses mme des plaants sont corn
in-foyaoti que noua employons mun.qus la presse, et le juge
Wduaimuer; et que la.lumire, d in. roc ion laisse imprime? S
t*t loue la srie des incidents qui proteata'ion quil communique les
ttpantlea.pautioos extrieu- rsultats de lins-rucon 3m jour
.font apparatre cea ta es les et nalis.es.se disant peut tre ivec
*fot- trop de confiance que le gros de
-e parler, et je dis t. es net ement cause, cette occasion son sri'ux
opinion cla.re du paye, les, et sa responsabilit d'ailleurs bien
un sincrea qui ont f .itc.ater connus
P^le80l"i,0t,B. if,d*e> a lai Partout il y a des escrocs qui es
- Lminent philosophe Heu y
Louia Bergson Membre de I'a< ade
ne fmn^ise et Membre du Col'.''
e oe F.snce a t* valoris jouir, '
sur sa demande, de sa retraite avec
j pension. Son succefseur la chaire
de philosopb e ejt le professeur E.
Le Roy, con jeune disciple. I
Le riog ieoxime /oume de
Mr Paul ltebo"x vient de paratre :
imita deux Pome d'Amour II
avait ^trrcd dm roman de
midinette Chouchou et d'un romsn
a idea Les drapeau* le livre dt
lapis-guerre",
Nouvelles Elranqres
PAR PuitP "
1JAR CABLE
Les Cours
PARISi,7,2i Rente i o|0
Sterling 46 60
Dollar 12 49 lia
NEW YORK Franc 1247'
Sterling 373,
$ . comme ou la ap-
pel. r ,
- En septembre piorhain le Ma-'"1 morl ,:i au)urd'hui
rclial Joirre ira en Irdo Cbine, au
lonkin, en Chine puis au Japon. Il
! laissera Tokio destination de San-
rranciaco,sjournera quelque iemFs
aux Etats-Unis puis ictournera en
eraoce.
PARIS 1erLe gnral Hailloud
des suitts
idun accident d'arop'ane, qui s'est
produit lundi dentier alors que le
gnral se rendait a Strasbou'g II
' tomb de l'appareil. La plus
voqu
tial
-, a pro-
de grands prparatifs Mon
1 'i* >' ho n k^J1 S brDlt et de patrio ame souf SK! 2e lce du Bareau de l'Etat
sraent de cette chose,,rj" ae la ('Oro"oe; est dmission-
Ida cannibalisme ritu I forma; tout il y a des gens qJi se laissent ri0I^e .,
erniremen t pari amiral Knapp, attrapper Ce qui complique l'affaire ~ A M5ntrW Mr s ePhoe Uo-
iCi'.en, ?rfr au'ourdhu' *'" en quesliou, ce sont lea circouetan "nf; f^J" eo chef du Ata.i,i
Cernent gnes des circonetan-'cea macabres qui racconipsKnent et1?? ,ai,8a '*" uue magnifique con-
^Wiiqueset cultuelles dont se c'est aussi I tat de la campagne et''f*n.c* a ' alh des Confrences
trouvs accomj agns, au dire dea enquta dont le pays et sa si ld ******* franaise li a dvelop-
igarnauA, les faits descroque- tuation viennent d'tre et sont en-|. Ce t,l.iDe U France ne r-
">tla charge de la bande core l'objet. C'est le cas ou jamaisWtrae que Justice '. La mission du
**w>. de dire que cette affaire est uar icu Mare?hal feyolle au Canada,
^"J*8. 8I ceUc mi8e entirement mal tombe
*,.*. 1 ?e,,brw *, "}te ,iun eo i Jk lrad Ji l lfl wucis et les con
ce*, eue y aide de faou trs siderations de p usisurs. Des hom
Le ne sont plus, dais I es- mes de cur et
des leprsentants Infeiieurs frent vrrablsra
autre un,.<.* rurale qui sach j comme da tant- d autrea qui doua
h nui lient et nous rabaissent. Ou ne! ' nous est revenu que d'iin
sa ii plus, disent- ils, rusa rfugier Por,,ota proje's dalos sugmentanr
pour chappera toute l'attention hu *ee communales vont tre sou
miliante que le destin dchsine con lu"ei ' inct'.oo di Conseil d'E at
tre ce bipde multicolore que repi
sente I hatien.
Il n'y a qu'une chose qui gale
l'horreur de la situation, c est l'in-
conscience avec laquelle nous faisons
le jeu des vnements et marchons
au commandement, alors que nous
no Bavons pas o les vnements
noui conduisent, et que ceux ds qui
4mane le commandement ont le vi-
sage masqu
grande partie de
.delAunche. a dcid He demander
'aux hats Unis s'ils taient dcid* i
-suspendre les rn;ts de leur cranc;
sur I/vutrichs.
Les journaux amricains de Pai<
ont annonc quele prsidentHard.nc
a notifi au gouvernements arg'ais
[M a 1 vacuation de Coblence par
es troones amricaines.
aie Temps dclare saroir de bon
ne sourc.que cetf notification n'est
P' parvenue au gojvernmrnt Iran
ilt.
L'expert allemanl (3'ugeh-imer 1
gumPans se readint i H-rlia o
lux dieux btiicaits, ce eor-t des
Jiieoiants de nqtre lite urbaine
!!?''ea d0Dt 'ea nom ee trouvent
flhadfs inculpations de sorcel
^ra M de spiritisme primitif. Ce
P'm on haut commissaire
langer qui en haine de la race et
nra>buta de domination politi
toonntnique les rsultats d une
T*ts prconue; cett l'iustruc-
crimiotlie rgulire qui agit
itootesa plnitude sur oes plain
|waaelles des paities lses Un
"Wa'fdite priteipahment pour
^etstivte le dveloppement
'aaira
- Il
&tt l'adresse
A la Conscience
ce, s est rendu la omb du soldt
inconnu i l'Arc de Triomahf, et y a
dpos uce couronne Une autre
couronne a t galement dpose sur
la to.\ pu les officiers et soldats
du 22me bataillon franco canadien
de Qube:
Co "sa 2%.riz a: ; ta ':
Affrrsi H;?5SS7"' 7
^ribs?Cakfi
oral^ouraud quaad celui ci tut h es t.
se Ugn/rslBlloud niUiti? BZi comrai"la ex,"eo **
f wj buhm u /ttras que la princes
se Batrice, saur du roi d Angleterre.
PARIS i- Uie doch? de Rome
d t que. suivant E' T.empo. un fas-
ciste a t tu i la suite d'une bagure
aec les caraoittif. Dm milliers
de faccitts venant de Vienne et de
I,i ste ont saccag U bourse du tr*
vai'. Je j^urni: e plusieurs ma son
communiitet. iS communistej ont
. lues et p'usieurs b'esj.
Le roi a rru MVI. Je M^ r,
C.to'iltt. Soivaut les journaux catho-
ques. les socialistes semblent dci-
CROQUIS
Moralisa modernt
i?
c que le moraliste me
'orange moderne eit g^nern
J jo rersonnage de inne>
.! '?.' a 8e8 habitudes dans
jSlI'i "diH ''* moadp. Ces
lu?! ,IDe8 'I'1' le reoiver
iatiL'1 n ou (lan" ,eor aPPar
\ul, BQivut son mrite. I'
t JJ1 confidences, couche pa>
nutoires amoureuses d
J* et lea leurs, par su
iaai Croil ^naitre mieux
laT*oe- L'adultre mondai-
it.V80" lwcuel jl w-
I0 Pi S ,0,1 b,,i dcrit pai
b5J2i:alejd,eo ^^cCe*^8 nV"gei qe
, ce prend point part laction. Que a rem,s u chque de dix mille francs d tollaborar a , ,
_____________________________ *? X Pwn* P>rt. par grand hasard, m maire de la commune de Mon- n cola dan, le \1 \ KS d \
*---------------'--------------------------~ ce n est jamais son avautage, o chy le-Preux. adopt par le comit* 1envahi,^, f a ,de. S0P00*r 4
, ... ,,A b,eQ u 8e dcouvre audacieux ta de l'le de Wircht Son AltLT. .i enVinisSiJrnc'1' *<* fa^cistes.Lcs re.
tanc.s que l'adultre, vous n'y trou loux do aea droits, perfide et bro ,il J! i 2 a. Si t! a "nts ,nc,dfnts renforant cette vo-
veres point votre compte. C'est tal, en vrai homme de cavernes! oaa a ?\Z \l* T1. lonl'a U su,le ^^titionVi^
pourquoi I UQ.oa libre mondaine ou bien il se tait, par prudence, c" " ir *Lk '*' !i.veille rabI" des socialiste-. M. Nicole au"
l la seule carrire que doive choi gant un coup dope de I amant, e pre,SU[ 'V0?0: de s0 fil- rait accept de former un cabine
air un esprit dlicat et distingu, cette invention, remise & neuf mal LEcho de Pan si8nale qu'au PARIS t- MMbuL -! i !?,! *
Ceaontl des amours de bonne gr lu temp. icSSl.mib t. cours duBe rnanifestation nat.ona--, J*K5'~ JJ ri"d cp*
compagnie que la protection d'un points admirable. ogmise di nanche en I honneur du EZJlgu. J!S7.i " ..0:,t
mari rend respectable... Des autres, Le code de 1 bo neur moolain, f******* Braoly. le dlgu offi.iel .nriar Tu TSS^mti P- w$
leno;oseul inapire le dgot: Us tabli par le moralis e moderne.con de l'Acadmie Royale de Stockholm Je C .ic L2y-
app.llent le vice. Les bonnes tient quelques articles auon a.'ma a fait .,. ni,-ii *;.^C!2 J".de K,"tmy affi me qu: les kmali*
'iutention
code de Ibo neur moolain, Poseur Braoly. le dlgu offi.iel a porter au ah de l
)!i par le moralis e modsrne.con de l'Acadmie Royale de Stockholm VSSSL M m. U
il quelques articles qu'on ue m a fait connatre qu'il tait char/ deiul SMJB1 q :
; point. ...r On trouverait pro proposer le prix Nobel, pour le J.Sii.'SSS
Il n'y nge point,
nirs. la poliesse, la facilit de dite point asr Oa trouverait"pr proposer le prix Nol. I ,,
oarac^rs qui engendre la soCiabili fit les lire- Eu matire de mariage; sciences phvsiaues o LP., L V
ht le savoir vivre, en un mot ne a proprit y est s'iamatisa ,m "c" Pn/Sl reconoaiasent point d'au/re loi: un. que Tol/L^ie'^rotM VuU iuvmt de la rtd,10 ,lc*"
Hors'iduhre correct pas de saiut! de Bel aentim -uts. c'est dire pour P consacrer publiquement
Mais le 'ont est de trouver une parler une langue moina cn'ie Celle P10^0**"011 officielle, le dlgue
liaison cor.veoable ot qui oe soit matresse de son corps, est minci su*dois a Prie assistance ie faire si
oa ... dangereuse- Poui la trouver, pe da par la loi nouvelle Ella est ^oer une ptition en faveur du pro
le moraliste moderne vous servira libe de se choisir une '-Ame sur" l*tWI Hiamy..
Je mentor. Il n'-et pas de guid* ou, si l'on aime mieux un ami "' Le Corps diplomal,que de l'Ame
jlus sur. Lisez ses ivre?, assistez Si son choix demeure secret, c'est rique latine a offert un dieuaer da
ta reprsent#tion de ses p ix
suie moralit s en dgage- Ka-ore cqov,,. n ., ,^,=, u.,uaai8. L'ambassadeur du Hr.,; ., rUb(
. ,----- _. e-._ w, .. vm nuis iuiiu* un KIUI V* vwipa uipiO:llll JUC O.Z
ivre?, assistez Si son choix demeure secret, c'est rique latine a offert un dieuc
i ses p e, .: une affaire > lia. b: pqre question de dieu Mr Hugh O Wallace.
y, dgage- Ea-ore cqovei-a .ces. On secret, d'ailleurs. L'ambassadeur du Brsil i ciiw
que vieille de quelquea mille aus, n peut a,ci onoer qu'un faible nom les iSrii m ?t.. aVa-i
cette uiprali , en pa.ian par sa d)personosgesj Uns pareille histoi du iLf 2'f.S \ d,Plo,,lte;
proee,-iui emprunte qae originalit re ue saurait faire fortune au th fi PeDseur, ue iartist| que ses col
looionra neuve : Qu'il s'apnslle Ma tre tout au nlus est elle bunna a l*w*** regretteront et a dit l'amiti
toujours neuve ; Qu'il s'appslie Ma tre tout au plus est elle bonne
tatesta, A valus, Barbe Uleue. Giroa fournir la donne d un petit romau.
Sgsnarelie ou Oandin, le mari Mais, et cela pour le plus grand
lgues reg
de tous pour ce chaimaet ami. M
Wallace a remerci en disant le u
eo'n'i.J "tviyae : chacune de te, Sgenarelie ou Dandin, le mari Mais, et cela pour le plus grand Wallace a remerci en disant le it
aiionrni8ie,lt r*'6vA* comme est toujours un pauvre personnage avantage du moraliete moderne, Isa fcls qu'il avait de quitter la France
'*uahr!rH a d' et chaque S.I pussde. par fjrtute. quelques femmes du monde seat il ne faut >iu urai devient une ter.e d'ia'itj propres, elles sont contra dm 1 oublier Draillas aux nnnia> avrr irtmuit n ..,;.,.. ._........
-- -----,_.,\o*t pwaac. Fa> i-uu,c. i{uaii{uua loiuino uu iuuuu oui ii on iaut ci sci tonrgues ue i Amanque faune
devient une ter.e qua'its propres, elles sont contra pas 1 oublier pareilles aux poules avec lesquels il a toujours entretenu
".toaliite m,A ,t .lc,0e G eat dU*e M'9V** tjm ^ *+"** dei 1u'lie8 ot poodi des relations si sympathques II ?
r4m0Q'"\ oderue a drlar bnt faux, parce qu'e,ls ont c uu uf. Elles ne commettent une vaillera am Pt/.- Il
ViTgp?1 lnco npaMble avec tort irrparable d'tre en Ini.pojx! faute e. c'est l'ancien style p,,,' ? *., u. comm-,
- *' Ge' '"-"'"' .iLnonxait touuu.s. d'ailleurs, nre Qu'elles ne la iuffent auaairV i..,i r*r,s, ,a "sserer les Iiena entre .es
le marcher sur Cjnstantirople.
Une dp.h. d; Cjnstaatin^Df/.
lu j ; luiri du qje |< laniui Mon
heddinc Pacha e,t eut lue; |,mij
et a giraati li scurit d; la pop lit
tion sms dittiecUoi de religion. 1. a
ordoon li debirauement d;a rMu
gts setrou/m 1 bj J d;s vapeu/
eacore dan* |j port. Oi sigaal )t
eourageu ; i a-.t.tu 1 : d:s ofciej et
ie< marins U9M pour prserver U
population des pillards.
CUNSTANriN'O.'LEi-Legn
rai hranki. de 'arme briUnnique
Mit reuiu i Isni.i U a t reu
cou.tisemen; mais froidement par
es kn-uhs'e; auxquels il a assur
qu- W allii rbjervren la stricte
eut al L-s kimalUffl sont arriv*
i hNfat 8 tao*jt SinfrJfJi. fiait cm?
ml ign neutre par les allis.
Le
Caritiiitr-ita
2 luiitetAu premier round Car-
lift. B p;.. aT5JS=S!jS X^dS^

...


Ifc Mi HN
Casino Ae
PttonnWe
Hier, i .'oras.rn de I Siil
Pieilf, U coquet csion de I'moo-
Vffles u le 'l ' ,,or' "n Pr,,r1cc
lgant tt mondain.- Tous les club-
/tneot rprstnta rai litWi nwnv
b.rs le* r'us dMMIgol Matine
chsrmatte, son es pleine daolrain tt
c gaiet ... ,
Nous rifcen'ons ro leicfst rna
,u Comit du Ca-no qu; or,;
piMI ies lcep-'ons de U f on la
,lus S'imbAe tt des nveux rttsatil.
i Juillet
|/a Question
I hydraulique
Au|oU.dhui est l'ann.versair, de i Ol M!rae .*ja*i-j!""^"*
l'Indpendance des E'ats-Uois Ccet. touon de, sont** de D.qoini
WiflTlt 4 |aill* iTTqu'aorsure achev et q.ie I us peu la vuM Util
Serre qu? dura 8 annes, les treize t.a .1 mc.ie d'eu plu, lOfj no D*l
colonies qui s''aiert formes ^ur e d eau. leudi
Avis de dpart
Htel Hati
: VERDIS*, Propre
Aux C-i'j s, Uaiti, '
j. A
Dan* les cercle*
Samdi 1* crcls Bagatelle rwah
.s mn bui d*5 '" clubs de
loat an Prime. M cmile Pi'**.
nsidint. licpea de ces mets heu-
,tnt dont i' 1 refit rur char
rer ses invit! De iolis diacomi m-
frt prononcs et l'on re se ipn.
cu-a l'aobe, auc rsg*L
i eau
.atsUais : Vi'me. d; D quim, arrivait en ville, a 8 hfei
Massachussettes Mary'anl. K'io'- du K'r, quand qu:lqu. inysoi b;u>
Island. etc.furent dclares iod floen eot c a'reiH Us ta/au
pendantes. lo'-vaient pas le d.imdrc r.os.m
A cete ccc.sioo. tout M esptijpoai la fore-, de lest; util.
manr notre sdmiration pour I* puis cioi on dit tjitW de it poneti
MOte et llotissante rpublique fdra au heu d:a m pouces employ
e rous lormulons des vux ponr it.
que se ralisent les projets destins i' f, .Use grand; ptltti du travail est
amlioier nos conditions deiistenct, uol.c i icUtie. ________
\ le faveur d une collaboration ioiel
igente et loyale.
C'est aussi la tte du Venezuela.
Le 4 Juillet est {-gaiement tteesolen
nellement au Guatemala, au Nicara
nua. i Panama Dans la Rpublique
preni le non
Le bateau Eeptoess deux mo-
tuis est eu rad*. mva de Ccba
samedi soi' av.c 56 pu ssgsr.
i, repu m a demain midi por Confort moderne, r liUtlc
Saotkfgo de Cuba eu pienar.t de thamb.es ares, Service
passagers, soigne
Les pt nonnes qui dsirent vo\a
ger doivent venir ^renaie leur u. km
i'out tous reo*gi-meo, ssiiws- l ' A L
-er a J. M, Cur. Sgnoi, Hua da
nu! No 181\ ou taie de u IJjuaue
l^ctrjdta
B
Piix model
Se liabla eiPIIM
Man prient Deoiach.
Aviva
veoeBweBr
ran-uk ** *<* -
d: l'Uiugu.y, ce jour
de Democrscy Dav.
JSae programme
colaire&
\c tournai otticie publie l'Arrt
modibapt iff proBTsmmsp adoptas
r .elri du 28 Sept*mb',' 1018 rour
i.o ivc-fi* n enl'egen. M o #M po-
>.it& l'pBloose* la premire norrie
.r.... fepoort d" Secf'iiri d l/at de
11 iiraciloo publique
bte champtre
l\ nous revient qu'une brillante f'.e
rbiOictrs aorganiBH Uizoton tn
l honneur le Notre-Dame du Mont
Carmel-
Kile aura lieu, nous di on, le l<
Juillet dans la vaste cour de Mme
Meva Nous renseignerons bientt
noa lecteurs our ce geat
la saieoQ.
Heloiiues la i'.C.S.
Depuis leudi, des lettres de SOS-
pension oui e. liucJes certaub
employs dd la V. ^. S poui cause
d'couotoie, du o.j, nooa avoua pu
' savon'que ce son; les vuei de Mr
jUiVis. le repiuutiu: du aeqcies.ie,
'qui l'eiecd'eni Non sojnsitoos
uue tout eu chdrcuaut quilibre r
Mbud4 irrite pas a entraver u laarcDt
des trana qu, avec le nombre d k
employs qal existaient dep. ie
roOCtlUOOait pis lOOJIlfl l^.lle
me t.
Njus peosons qie le Diparie-
meiit des Traveos t ubliCS Ee met i
Varits
BERCRKOl
Cite Volont
j Les fameut CIGARES
1 gourdes les loo-
event de j a'accoi Cette eutrepti^e d'utilit pi I' 'q'J.
Brevet lmentaire n
lnlt
Setsion criminel"
C'en aujourd'hui \ Juillet q e ou
vTPDt lea assiees crimmells. Les
i n mitres formalits ont t rem lies
.- matin | er Isppei gnral Ces
I)frosln Fera |ng Ip romu Louis
D'tt, pc or d'homicide volon'aire
*ur la i ukonne de Laftre s Geri Je \ous saurais ------.....--
inniP. L'accus sua dfendu par Mes pub|ier dans oi s colonnes de vo'r
V- Cauviu et K Mose
I flIAYtS HOi'-US i JtUNl IEH
\t m HAI9H. ami.m awMia
llnapecl.oo tcola*re les e*ameue J&^a ^ ^;;^'t.^^^gSn
f lllien aCi>2WL.'. ,, , ,. ,.N kkANC Mandatt,
matin ont commenc au sig^
:ola're les
l'obtention du Bievet
Ce
de
poui
taire.
,";S lvp te sont prsents cette
un dom 3ii filles'et 2'.' girgons
i Nous leur souhaitons du sucr.


CATALOGUE DE 1820
1,-avurts comlqui) 4
NOUVEL ALBUM
i ' ra~
j~,m ( tnuf ouu*of,Prona.
sH&fTti ivu ...:- u 1 "-> fs,;',.,~;
...,u.- u..,. u. sr- ','"' r,''"' ""'.i;,';0,S
, ,. -. I-, LU) ,. 1 'J< "' "'""
La fpre vaincue
Un geste d'humanit
Post-au erince, |uil!et 1921
Monsieur le Decteur,
infioiment gr de
le doyen Auguste
dira.
Montas; pu-ii-
joumal, les hgoes loi van tes
Voulant tie de que'qu'u'ilit a-
mes Itres sooftrsnts, tout ravageai
par la terrible maladie de la lpre,
prtccipalemer.l aux gens de U classe
pauvre, je leur fais un pressant appel
et les invites me consultergtatout*
//// et sans perd;e de t?mps. Devant
partir incessamment je les exhorte A
profiler de celte oppotunuii pour
CsbiUj
u'vente au Dpt de la DinjjWj
i Nous rappelons nos clients qu
raisoa de la baisse des alcoolatoj,
maintenons la prix de G gourd*
Dapis le roman de (.1 Ohuet, jou pour notre "hum Soleil.
par II, Ut H M et MaibOL DISTILLEHIK DU S3LEIL
K ,tree G- 11)0 _______211 hue ma Csars
Une occasion profiler
Chez, Paul E. Auxila
A 1"angle dis nus du Magasin dt l'Mat et 1 raversire
Les articles suivants;
Toile brillante* pour cahcots e chemises 13. V. D,
Gsbardin bis ne 1 n itv belle qualit
f>aize en voile blat c et couieur, 1 aune de large
Cocotiers |o;ir hommes et cadets
Jai -haiU | our fillettes et girgonne s
Formes pour dames et SHoitea
Sou iers bisaca t mises blanchis il OOOteors, calfQOM blarcs et tticot
ChcuEPe::t. ch-mueties, fsox-cola t cravata pour hommes tient
Wcudio ts de poche oie, fil u coion pour homme et damei .
i'Bitomu.es Uoub gau*. toty, Roger et Gallet, Arys. Gallur Frres)
......... ei les Tieii Muse *
C.hcises et dodmes omeriCBine, Salons en osier et choe t
Pi?don-l ciBimir, draps nous, pea -bea'h, uuances assorti
Etoffes en geoiM 1 our robes et pour jupes
H css s i dents, huile quu me et pomsdSS II luppea et Paignea Bsjrfl
X oubliez rasi//f let yeasdiia s'approvisionnent chez faut E.M
Caipentier joue beaucoup plus vile.
Dtmpsey cherehe le corps de Car-
C.ipeniier de fon cot dclara .
Onand j'entrerai dacs l'atne contre
Derrrsey. Je serai prt 1 faire eif.it r._
s-ipime de ma carrire. Le temps qails puissent se faire gcrir et \z
s'annonce beau.
Des dpches de Pain aor.or
cent que Mme Carper.tiu partira im cet aspect horrible, vent / sans aucu
mdiatement rejo ndre son mari aux ne crainte et vous serez guri.
1 as Wnis dans le cas eu il Mit-ri
victoriens si non Carpentie' reniera
immdiatement en Prance.S Ca-pen
tier gagee le mat. h, 6 pnisiacti
avions militaires suivolerent Pans
lardant de lottes lumires 10 ges
Ptl contre piles rayons blancs ac-
icnceront sa dfaite
jhRSEYCn 1 Hudion Coun-
tty, giand juiy, uli-s d'agir sur la
ilainte de Plolernatioral \\ Jtme
rlcreao cor.t e le combat Carpentier
J)i n psey a !
NKW'YOKK 1- Veille combat,
cirti.nce up:me lgoi dans Us
camps d-. den bosenrs. Dempsey
si pi't d-i eu\ d se conduiie
comme champ oa europtta termine:
. |e suis pif .
pemie.. ( D'pl i corps. Ca;tnli;i
gliste et ni n ,ue de icn b:r hois du
lie c>
Au deuxime tound, di.bui plus
tain e. ,
^\ous publions m tXlMso la aiptcbt)
Larptntici, petit, gauche corps s
cot!.Larpeniitr pat a.tjque Lois
diotti Dempsty. gos lothoosiaame
Dirrpsey ce se piotge pas. Cairen-
uer ibt louch gauchi ditstoil
ble.s\ oeil et nez, Carpcottei ptsnd.
Foreign-Servicss
L*etpiivr 1 l*ak" E'rosci a laiss
Nsw-i ni: le 1er Juillet dlrec'ettecl
rour Port-su-Piinci o 'I net at en
du le 7 du 4 urant- Il laisser- le
mm- jour pour les r"'1 dt' |H
Co'omhie va Ivirg^to" pour renlr!
New-Yok vers le 25 du MM.
mois.
Les chargears qol voudraient pro
i tr de c te o< casioo sont iovnes a
1 o !r prend
Laxatif physiologique, le seul faisant
rducation fonctionnelle de i'iniestii
CDMMUNIGftTIOM
A rAcaitmte de Mdecine '*1 urrmbn !*).
A VAcadtmie de Science* CJ juin 1*101.
pi^spi lotlice joir prend e let n
Venez vous, p-.uvie? quiprs:nt.z permis d"embtrqoeent sot rjor
New Yoik ou pour l Europe via New
, ...-, ( iort-?u-Piinre, l^ i Juillet 1(.U
Imprial Lile Insurance
Company o Canada
far ih lgers versemenls annuel .vous pouv z assurer voii-3 vie
Vlmyerial Life Assurance Company
\ f Canada
loutes uoriei d'awtaltfti : pMiHMOl de divi leode^ 11 ^pces
lousllit5iii. I(ju*d ditWwdM lappoileni Ooo d*intt6i8 iir
in. ;.i it- lioii = M, obteniieo d'un empr.in s levant iosqa -i o|o
du u.onlani d la r,elice. ele, sont garamis par le bouvernenunl
Canadien^ ,
Pour plui amples rem tgnmenti, adressez-vous a
Brandt Sf Co
Hepiseiitants pour ll^ili
Hue Courte, 2I7
Constipation
Entrite
Vertiges
Hmorrodes
Dyspepsie
Migraines
JUBOL
Eponge et nettoie l'intestin,
Evite l'Appendicite et l'E*1
Gurit les Hmorrodes,
Empche l'excs d'embaas
Rgularise l'harmcniedesM
La Maison H. SiUvra
Avise sa clientle qu'elle vient de re-
biais, n et nw, Catpeomr pmji^im i jMtifjWn hutdiiur lv%
on temps. Deinpsey co.ps a corp, CCVOW ptT lCS demUrS VaiiaUJL
Catrentier ue trouve pas ouveriuii. KllhiUltS .'
nois.roe round : Allure ralentie. a*ItCICe1 SMii/Wi*^. ^ ^ ^
Carptntier droit.ma s D.mpsty cotps
i co p lait tiavail llhcace car fati-
gue Dempsey p lits c fps durs.
Quatrime ound Demrsey .ui
oioii esiomiC et cote* Carpe; t m
dre D mpsey riposte coqs cotps
abitetariH droit derri e o ei >
Oaipsoei par terre ternue sr te
?e, nas.st disuni et D:mp.iy le
dc'cend pour compte.
iau.e
l'aons
<

S'tge b'eu tt noir anglais
I heviol i birres pure laine
S- g>* b'^ u i ( roir ?rg'ais
II gonal noir upt;eur
Moite ons coi 1 pu kl
lunt t >n ici e c.ue
Dxk b'ai c suprieur
Kaki Wsncsopeiisnr
ainsi que de jolies b odsiiH arglases [OQI rob^s et pour jupes Lmpic
umn'J e soie brods ttc, etc.
? S*
4'.$1
i s
;,)0 chaque
0.3 ", l'i une
a ( o m es
2 gorides
L'OPISION MEDICALE :
i no* anrCtpes valent pu. on avalint chUOJI
niii>l(iiiPH i-iiniiM-mie d< Jubol. r.inlr^ I "m
inrc.il> par l*abiw le- (tror'i- ei du 'lvf'"*mtJ
fla-tull il .i oiiplc**. 'il- maiont u ""^
la ro.onri.f cli- l.i rpoiliipalicii m:i-n;iale
bli'iiicnl r'alir par !' Jubol, : -Mil-eir- I*1"
ily-|.i<' rungilrrail-clh. a *i>n -i< ::r mow>
lln-in .. En revaiirlte. Phuiiianiti .rtl "J^i-,
ih.....iITranre ilont I" ikjIIik u<". ""J" j
flMladca. e linnl. a toutes le H'uqut.
eteoti artlstna. p, R((
d,. la Kanlll* d "
<1 Moa^lW.
Ktablis-oiwnu Chtelain. *. rue df VilcnomaM.
rt i -i>i. ii" i :iij. :. -.
JUBOLITOIRES: Hmor
uppoaitoire aatlhmorragiquei call
dconiemtionnant
Vaillant cS- Houet
A gents gnraux pour Haiti
"T720, Bas do Magasin de
Reu par steamer ADVANCE
Huile l'olarine en barrique et en m
L. Preetzmann Aggerholffl
' u
VERMOUTH C I N Z A N 0 ** "SJ^ *
1
m


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM