<%BANNER%>







PAGE 1

ItritOB de 11 M*" po-i m l'imcr. '< %  > loin IMI. Au Uireclfur du Stalin Bi Ville Uei aieur U Directeur, J. vnii' aarsi* inliniinei.i r-^or ri8ri lj hatien et d'otnlr mes " rvi ce* pnncipUfn#ot pour la , •nais rai 1 9i gigftfnslia irrnl>iKent retourner an Espagne ro j'ai d s jft commenc des ireitemsn a dam di veises lproseiiffl. Cependant i d*< pratiqu -•ans les BJit'M paya d'outre mr, lia peuvent s'adresser Qaol sari* retard, la l'avion de Madame Msdiou. prs du Sacr Cœur. La guerison Le patient qui excute liJle.nmt le* preeeriptions que \* lui " lct <4'jelqn itrave que soit >o<\ ca*. as voit tout de suite sllg*, si la eau ii est compliqu d autres ail ctioos, par exe.uj.le d ? ta tuberculose evan ce. En l.abiauce de coaiplioatloo, it lpreoi es yiri. pour invlie que soi'ta maladieSi la von e* H Dec s>, lai yeui pu ralenti et couverts d un voile blin • li're, le ma! disparat a. — Si le tuaiade avait uue exiuction de la voix, il perler* clair et si le laryoi it*lait pas atrophi, la voix ride viendra normaleSi lea ooglea aient tombs, les evtrmita des doigts looga et que les phtlftogae ttaieut intactes, les mains redevien dioutau naturel. ta chute des clu-veux cessera, et l.t repousse arrivera dars. un ternis i iletiveuieut courtLes plaies ae cicatriseront, les in flamu/atioua disparatront, la peau !t,p-/:dia a couleur naturelle avec la disparition aussi des !cue* e. tulles affections. La pet sonne uJrie respireia e' douniro bien, ses souffrances su lool oe&sr. I&aaeytz le ti alternent, vous qu' •otftrec et dsesprez de guri'! ANC.BL GARCIA Pension Mudiou, prcht du Sucr GVur. PHARMACIE PRINCIPALE H. CNUIIKS 49, R. '•' SU J • CC-CO B-iUtevako 8&,tA8 r WC: I I v : : >;i.::v r y. %  Produit et ion • %  •• • %  • •" i NE BEI i % % %  vl.lT : %  A R ELLIUMF 1 • 1-!AY< '.T. P o U R L r 'DAOOSBRIK, I. I i. 1-BRIH I %  31 \:.irr.<3 VZM i %  • • ires Q E mta tonpon %  • cachet*. • i. UTIOM iiYwuii nuiQi as BANDAGE?. I : INTI RKS, BAS A VARICEfl APPAHSIL3 HTWIIOCES polir IMIM n-;^'"i APPAREILS OflTKOr^OIQimS Seringue* /<>•/ odennique* I PKWMCIE8 DE POCHE, C! WYSI CF;r3 PHAI t te, LE MATfN r L'EMULSION de SCOTT est un puissant aliment mdicinal qui par lui mme contiens ( tous les lments ncessaires ( pour donner la sant et la force Prennez-la pour vous convaincre. Ni issance LH /pool Emile Aosoa nous font pat de la naip^ance de leur fille ; Marie Aniointtte. i'he Amnican Ministr will be st HOME tcArrfricap at the L'gaticn 1 om io ?. m. untilNcrn on Mon Pharmacie Centrale Produits de toute fraiehew— Excution prompte a ^oxp ordonnances— Spcialits pour toutes les maladiej. Reu par steamer ADVANCE day iniy 4 ib, en ihe occjsio. ej n u |[ e PolaHne en barrique ei en 'he lfbia'ion of 'ne on? boodred *•••••*• v %  ard foity failli snniversiy oi ihe lndfrertnce of ihe Unitrd States. i J poui I i ics, %  % %  niruimea, ProjeU de .' %  %  ;t %  i > et tous i > ?tsrif,iu itififun .-.yJe ma vit %  ' %  • %  %  PHARMACIE rCTŒPaUl 49, RtJi :'.-.' |>tO. BWUWAW U IU70POI i AI : MAISON l T A*TO"pS AUCI.'NC E .'-'. ;< AUH ni en Frein tni • i (Cirent •' %  Varits DIMANCHK Patli-Juurnal LfvReHel en m§$ A'c Nepleikoer*ka Pur iiBOiir fp it 9a 'n*eo'f Les laurates du Concours de beaut PROVINCE :SUO DST S. l'our rpondre de r.om brrn-f g demar.des devant monter A Ptic u Ville, la Direction c'a Vari's don i ra deux pisodes de • Far Amour: Fourth of July! AMERICAN C1TIZENS |Tor your fourth ol July ctlhraiion buy ( hampagne Pot Roger <$• Vo Sparkinn Burgundy In P. N. Gll 4 Y $ Company h A In Contciencn Cordonnerio Ernest Camille i7 k 2i'. Grand Hue Ancienne picerie Chipeau rn. UsqteKs divfUtndrs rnpporlenl 6o'o d'intrH r" u?la iepisnt>tion de Avant., tt .,, ; ( ns \ u \ $ %  r | ( 0 [, tn.i r u 0*1 n emprun 'levant ioaqu' u4 o|o eodant..nevur, corrige et aui?meu ,| u tiioutaiji da la police, ele, sont garanti par le Gouvernement t, et de Un Candidat ttitOSa 10 Can0(tien Prur plus amples remei' < ieni"ils, adressez-vous Brandi $ Co Uo|>i^eiitaclsponr Htfiti Rue Courbe, 25/7 La Maison H. Silvera Avise sa clientle qu'elle vient de rec( ro r pir les derniers bateaux les i ia he i l'iriiaoa. 1 M heuies pici ses. Kotie 2 gouides Ifta de dpart j La KOi^ette c Ktuwa laissera ce soir 1 Juillet pour Jrinie prenant trt et paasa^ers. S'adreaser au "Comptoir Kiacais pra do Wharf. Avis de Dpart D aprs dpche reue la dais d'hier le btteao Expr^aa e leie*^ d Santiago de Coba r'cttinat.on de Port au Priuce. U repartira pour le mme po*t en prenaut des passrgerh I..H petsonnea qu veoler.t voya %  %  .• %  i doivent venir prendre leur tic kit le plus tt. Pour loua renseignements a'adres ser JM C4T0R, Agent rue du Oua< NJ 1 1 *llcles suivants : S'geb'ea l noir ang' aie snpr-ur • h vie t i b 'Htl puie 1 ins S'gS b':eu • rrii rrg as D kgonal awii 'up*'iur M ibe on' coi 1 piiki lmit l'on u i i o l'aune 3 S l'auje 4i5 i S |.ja chane 0.2} l'aune 2 \ ondes 2 gourdes l'on au Piinee. le'. Juillet l l J21 tœcn '.S de soie broc's tir, e*c. IWK U|lU.-.'.ic i-u< 4 goulues ainsi que de jali-Ji b rderie arglaatf po^/^bes et po n jupes. Empi i Viennent d'arriver I De h rance var le \S Murons les produits pharmarfiuiiq*^^ i Siiop HemoR'ebine Deviens, vin Deschien. QuiDio^J citie.KriiM Ilico-.Klixir de lirginie iVvrdhal.Solution F iAniocV Interne Santal Midy, Goudron Gu/ot Vin <** |Quina Urp ha Uro lonil, Glob^ol, Pagol, etc. etc. Pr x dfiinl loute concurrence — Gros et dtail en* Franck J. Martin Rus Pte, en jace de la Glacire. Porl-au Pr* J ~t -.\i *' v X E R M 0 C T H C I N Z N 0 '•* *"7iJ Agent Vnrai peur B



PAGE 1

.m u'aa inne W#s H'21 Port BU Prince, Hati Samedi 2 Juillet jii OlflfcCTEUR-FKOPKJn AI us ; Clment-iUAGLOlHi: UNUMERO ^0 CENTIMES Quotidien Les buis ki lois suit coin me 1A monnaie de l'esprit; ce qui semble ne il n'est que du vieux refondu* CH de FREYCINET REDACTION; RnerAnJricaineNo.Jt;** !" ~ Noire plbiscite Sur lf s Chets d'Etat huilions Nouvelles Etrangres l'A h CAIU.K M BCe tes sympathies et met ces dans lu. du: suivant : Henri Christophe -Ciociunatus Lecoota B-Jeao-lacques Dessalinet fi— Sylvain blriava IVnbrun Guillaume ida pour cuteriutu de racn n lœnvre laquelle se coi chef du gouvernement au il o il a t surpris par h r par consquent l'inlluenc* |diipintiu:i a exerce. 1 eu in ~\ltoa action sur la marche a du pays, litre, il ny a pas de douu ppresaion de la royaut di net la mort du roi d> exerc Une I iJi i • 11 : s deci Il situ IOO c'a l'ducien Etat pir le royaume de llenr au et adversaire ton', uuareconnaitie quo l'autorit* Itopbe avait cro un ordrt jusque l inconnu en Ha s. | 4(UBis leuouvele aptey tait en honueui ; ls nblique aussi compt ^ %  *; le vol, not.tuiiient, ) I pratiqu; le vagsbondag %  M; la paix matriede et I o' Hues eiaiei i complet; le* do royaume taient pro-p "iCullure ti l'industrie, lit a e.. %  r et eu progis La coui loibe tait correcte et le. *guitairea du royaume exei IW&cteujeQt le patronage dtt ^agricoles et des usiner, leui imatutlie ne depeudat pa Ut c'est eu, au contrant %  entaient pur leurs revenu? public. Le gouvernement Woplie (ut, matrieileinen; BogoQverriiuient esseu :el lF0gre88iete. ll ombre i| fil y ait ce •tla sAveru excessive qui %  M ls eh f du gouverue%  wrii poj-see jusqu a la "onqu'il avmt affaire djs i ewotre li-t-queiles il tait rfc0 "* d !" f*ita qu'il ja-' J ?lableuerit condamnais*! 0'iroiia PHS jusqu' pr. 5 *c quelques admirateurs! mme temps l'administrare, on a frapp en I homme de progrs •or inimitable et jamais remplac. Eu somme, tout 'e problme liai tien, avant Lhrisfoi h* et jusqu' nos JOUI s co isls'e savc ir comm IQI s'y prerdre pour orienter le i uys dans la\oedu piog i sous loutea ica formes, alors que son tat tocial s'y irra si peu Christophe lu-, y illa ans trop de man res; il m t ssus Les Cours PARIS jo — R,nte ) ojo 5617 1I2 StTlii Mdjj 1,2 Uoiiar 12.49 NEW YORK Franc 12 50 Sterling j 7288 OTTAWA (Canada 2.)Remettant au gouverncmenlCanadien l'oea vrc de Ro. in en uconoaissanc* de — —_„ w .„, ., wl| ut.ua. ----.w-.*. >.. itvvutiimiu^: ut loute beaucoup de CD0M8 respecta l a part prise par le Canada dans la oie en question ; libert humaine, dfense de la 1 bert du monde le 'uJ m M t t '. \ e e < l,blili8 l ,uedettpnu ^ nfal Fvolle pronona un t'is ClpW, .U:fi P ?l^lR 0, ^5£5^!K.U et rroovant diacous e' n^tjdeux pays Une dpche dr 1 Poin'e P;i'e, dit que la mission Maogin a t re ue ivec enthousiasme i Pointe i Pitre et i Basse ferre. Elle est partir pour 1* Venezuela. • LePeli Ptritieni dit que le Stade ftrihiog evt poritffg comme le no yau des organisations des Olympia de* de 1924 D'pre> lai journaux. Ii bloque industrielle de Chine, dont le passil serait de 2S3 millions, a dpos son bilin E le rclamerait le bnficed'OP ifg'emen transactionnel de guerre Oa miiie dAlep que le gnrai GojiauJ oo'irsuivant son voyage, a la l'hroisu.e des canadiens Larde ma'k, losquils s'lancrent au se tours des fianiiset boucb ent la rou e d Ypioa. L*s canadiens Cour ce etle, V.my pu tuai et toujours fu la ;" 00 P r "' 0 o/'n'. Les ex.)eits franais d le* marques de la tatistai et de ses chefs du gouverne essentielle de lion de la population poar la forme fdra] me 11 tirant sa valeur gne 01 d ts la devise que leur don Les fx )e ' s ,ran * l s ft ihtBU lOOa.'M le gnral Allerson ; Les cana at txamm U|ourd-hui, les livrai ebosu dieiii ce r*cteo| limais. La France scnJ ma!r,aux P ar l'AUetnagoe pour travaille tn silence, la Fr*n.-,. v., avec le P nx de revient. Ml Cam'uon, n abaissant tout cela, il leva et hissa .-ou mi.ieu jasqu une lalr de progrs que. eous tou es les plumes, 1 histoire est obige de reCOu uai're et d honorer. Jadtf, aba tre uu Chef d'Etat et le remplacer par un autre tait gne lalemeut un | ni aans consquu lj ftoi est mur.viva le K01! La cbos jav exception, cesse d'tre vraie poui travaille tn silence, la France veut Christophe : avec lui, le Roi a dispa u paix.encore plus ardemment aors poar les *.*'' el ambassadeur Ma ru et n a jamais remplace. Util u V ic oire qu'avant la 8fl ,l P ye "' pour ''Allemagne pour les septopha reste un eolo&ae daaa l'h.sto.re son ne In 4 cnr?,t A i g ?! P dingeab e. dtruits. Les camoensa 1 liait,, car 1 e,t res: le seul chef ^"pavliu J^tlifn *V*' *•" comportent la livrason des d do g.-3uveroeiniit bal:ien avec;leqtel 0I a e liy 7 le i m ais ll ne d P end P as rioe.bles Bodeasee et N,rS ,a L,l ou a abattu tout un oidre de choVes a e,le seule *e I assurerc'est p3U r '?.,„! I. rVm£ AI Nordsten d progressiste. auoi elle se montre r.i fit*Um..i' %  e, la 1, i Ajoutoii. tout bon honn a con erv le bens de sa d„ sonnelle joiqu'i s i donner la mort c lices froide meut et dans des circonstance! WASHINGTON 29 — Sar le d 0U a e aura a re:oastru 're des ou es dlibres, pour ne pas M tk ott Ml Hard.no eipino par in PJ i "iiiideqtrqo*a Suivait les nou and MrFavoll. ^'^ d ^^ln. la commission nirr al ti tenu nerait prohnnement son rapport sur le partage di la Haute Siisi". L-^s membres de la commit sioi se serait mis d'ac:ord sur la t daction d un rappott dont on espre la remise pour le 10 juillet. PARIS 30— Li oour Saprne de L ifzig a commenc le jugement du goralSteogen a.cus u'avoir doan les F.ramena Scolaires A l'hcole Normale les examens commenceront le mardi 19 Juillet courant par une preuve ciite sur un su|et de pdagogie, le lendemain 20, correction des copies par le lury; le II, preuves pratiques des lves admisrs et le 22 commenceront le preuves oralesNeuf jeunes filles se prsentent pour obtenir le certificat de fin d'tudes Normales. Le fury sera prsii par l'Inspecteur gnral L. C. Lhrmon. — Les examens pour les trois annes de l'Ecole Nationale de Droit onimencerocl le lundi l8 Juillet du courant. — A I li:ole des Sciences Appliques les examens sont aussi fixs aour le 18 et promettent d'tre brillants.8 jeunes gens se prsentent en e anne pour leur diplmeu d'ingiaieur. SlBC ** h seu,e ae 1 assur cVstpou W" Bodense et Nordsten d,i t,,0ie ^ quoi elle se montre si fidlement at l^A rCm S d p,ans des dm inaur.qa'il l'che ses alliances, mme lors eab T fait$ a "commisson llgnud per qu il doit lui en coter de lourds sa e co a ro1 QU1 en fix?ra • v -'cu' ria mort c ifices < ue A-emag-ie devra rembouiser n V 2f !* 0 SF! e 8 e t •S # iS5 ^'"d.aire M fueraod M^ Fayoll* II est aes'. grand ju^qua la tinl'our .. .., m ,., n y ;', J ,,, v notre part, r oui honorons mliuHneul f!„ Sa \ : 0i uoaX !< M W J An sou œuvre et sa mmnira ,,: noua lon salu:r le Pttltt des Etats U son œuvre et sa mmoire qui nous lehabihtent quelque peu. compaiees •aux peiitesses communes Je la vie nationale prs ms, Le snat coriii-ma la nomination de Mr Chirles W'arren. comme am ba sideur de; EtaU U lis au hpo:i, Cioclnnalus Lecoote a t frapp, el William CJIIUT ambissadtur au lii auas, alors que, yaut lUCCda a Chili une a'rie de gouvoroeuieo s dilapida NEW YORK 29 — Le l it qu'au fP u imt Ka SP* a.tuse u avoir uojne teurs et immediateme-it uu dj 1 os CUJe pr0 esUlioa olfitelle 11 a t *. Se trou n "' l ordre d ne P 1 S Iai[c plui ignorants Chefs d Etat, il tai: lanc en plein dans une œ.ivie de rforme adminis.rative. li janciere, militaire et de relvement gnra qui tait una v itsble raCtiOQ cou tre le pasa et certaioes babruiei mauvdises. IJ3 plus, il fat frappi ljlirnent, reue du coupCarpent er, onceruan de PM s0 ,er -. Sten S !" %  3 ma>s lluitillatiod uuoe arne d.-dix ban "| Orni", qitaitu 1914 pieds caris, donne 1er d non C A P ^ T' ses ordres %  %  %  • o:eux commentaires dans 1er milieux ^ ' Q d uoe lW rt c e P? 1 , H pu, iccucain 11 Mmble uue Car SSK T i ' nis ncC3St,rCi devait rapatrier ces 'Pbe, q ie, sans cette svo aaus accompsgnement de r"*> 'I u f pas ralis'meut rvoluiiouuairedans %  •uieux efles administra 1 lais, la nuit. spoit fs am;,cain 11 semble que v 1 HnUerneboi. jtmaiadjQi uoearae *?! ?'*?J ru !i' moins large de 30 piedf carr, ci sa f U c r kur or oaner d Des frres en dtresse. Nous rtctions la lettre suivante : Les le trs reues de Cuba ces ours ci exposent l'tat lamekyabls ians lequel vivent no compat.rtUe*. La situnion s'aggrave de jour e.i jourdans H!e voisioet les bauquieri oit dans un tat vo.sir. de la faillite Plus de travail, c'est la misre qui s tale dans toute sa laideur.Les travaux sont suspendus et l'on voit dans les rues des contingents d'hom me<-, 'r-. souffrance printe sur Itorj v.sages, parcourant les rue: cherc'unt en valu de la besogae. Les journaux se m ent d; la partie; leuts articles en ce qui a trait aux migrants sont de; pus fielleux et demandent mne I expulsion de; hatiens. — I! importe que des secours^ soient sans retard envoys i nos Ircres qui meurent de nuire A Cuba l qui ne peuvent tegigner la terre d'Hati. L'a beau geste est faire, pour quo; un comit de Secoirs ne st. 'orne-t-i pis pour iecuei.hr ls mojve%  OU pa n es' pa* au-dosj Et.apraaa mort peraonne n'a d prollie[ Q U1K mura assez teadue icil'as dalTti.ett eno naya pirtout. II ost arriv de Cuba plus dj l.oao> haitieus daua la pramire iminzain • h Juin et on eu attend davantage Cette semaine. !| Les Assises criminelles<"JJ C'est lundi i Juillet que s ouvrent au sige du Tribunal .de 1re Ina tance les assises criminellesCinq %  fTaiieaau tat sont inscrites au ta bleau dq g-pfTe. La premire tourne ara aitectt'e a la fcrmation du juryLa Lpre vaincue N 'us avons eu l'avantage de voir de triouses attestation affirmant que h aucoup de cas de lpre ont t soigns et guris par Mr Angel Carcia qui a sjourn quelque temps santo Domingo. La luoicipali I de Saoto Domingoui a consaciw quelque pages de son Memoria de 192o attestant les mi nanti services rendus par Mr Gac cia.


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05415
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, July 02, 1921
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05415

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
.m
u'aa inne W#s H'21
Port bu Prince, Hati

Samedi 2 Juillet jii
OlflfcCTEUR-FKOPKJn ai us ;
Clment-iUAGLOlHi:
UNUMERO ^0 CENTIMES
Quotidien
Les buis ki lois suit coin
me 1a monnaie de l'es-
prit; ce qui semble ne il
n'est que du vieux re-
fondu*
CH de FREYCINET
REDACTION; RnerAnJricaineNo.Jt;**

~
Noire plbiscite
Sur lf s Chets d'Etat huilions

Nouvelles Etrangres
l'A h CAIU.K
M
BCe tes sympathies et met
ces dans lu. du: suivant :
- Henri Christophe
-Ciociunatus Lecoota
B-Jeao-lacques Dessalinet
fi Sylvain blriava
I- Vnbrun Guillaume
ida pour cuteriutu de racn
n lnvre laquelle se coi
chef du gouvernement au
il o il a t surpris par h
r par consquent l'inlluenc*
|diipintiu:i a exerce.1, eu in
~\ltoa action sur la marche
a du pays,
litre, il ny a pas de douu
ppresaion de la royaut di
net la mort du roi d>
exerc Une .IiJi i 11 : s deci
Il situ ioo c'a l'ducien Etat
pir le royaume de llenr
au et adversaire ton', uua-
reconnaitie quo l'autorit*
Itopbe avait cro un ordrt
jusque l inconnu en Ha
s.|4(UBis leuouvele apte-
y tait en honueui ; ls
nblique aussi compt ^
*; le vol, not.tuiiient, )
I pratiqu; le vagsbondag
M; la paix matriede et I o'
Hues eiaiei i complet; le*
do royaume taient pro-p
"iCullure ti l'industrie, lit a e..
r et eu progis La coui
loibe tait correcte et le.
*guitairea du royaume exei
IW&cteujeQt le patronage dtt
^agricoles et des usiner, leui
imatutlie ne depeudat pa
Ut c'est eu, au contrant
entaient pur leurs revenu?
public. Le gouvernement
Woplie (ut, matrieileinen;
BogoQverriiuient esseu :el
lF0gre88iete.
ll ombre i| fil y ait ce
tla sAveru excessive qui
M ls eh f du gouverue-
wrii poj-see jusqu a la
"onqu'il avmt affaire djs
i ewotre li-t-queiles il tait
rfc-0"* d f*ita qu'il ja-'
J?lableuerit condamna-
is*! 0'iroiia phs jusqu' pr.
5*c quelques admirateurs!
mme temps
l'administra-
re, on a frapp en
I homme de progrs
or inimitable et jamais remplac.
Eu somme, tout 'e problme liai
tien, avant Lhrisfoi h* et jusqu' nos
joui s co isls'e savc ir comm iqi s'y
prerdre pour orienter le i uys dans
la\oedu piog i sous loutea ica
formes, alors que son tat tocial s'y
irra si peu Christophe lu-, y illa
ans trop de man res; il m t ssus
Les Cours
PARIS jo R,nte ) ojo 5617 1I2
StTlii Mdjj 1,2
Uoiiar 12.49
NEW YORK Franc 12 50
Sterling j 7288
OTTAWA (Canada 2.)- Remet-
tant au gouverncmenlCanadien l'oea
vrc de Ro. in en uconoaissanc* de
. _ w., ., wl| ut.ua. --- -- -.w-- .*. >.. itvvutiimiu^: ut
loute beaucoup de CD0M8 respecta-la part prise par le Canada dans la
oie en question ; libert humaine, dfense de la 1 bert du monde le
'uJmMtt'.,\e',e ClpW,.U:fiP?l^lR0,^55^!K.U et rroovant diacous e' n^t-
jdeux pays ,
' Une dpche dr 1 Poin'e P;i'e,
dit que la mission Maogin a t re
ue ivec enthousiasme i Pointe i
Pitre et i Basse ferre. Elle est partir
pour 1* Venezuela.
LePeli Ptritieni dit que le Stade
ftrihiog evt poritffg comme le no
yau des organisations des Olympia
de* de 1924
D'pre> lai journaux. Ii bloque
industrielle de Chine, dont le passil
serait de 2S3 millions, a dpos son
bilin E le rclamerait le bnficed'OP
ifg'emen transactionnel de guerre
Oa miiie dAlep que le gnrai
GojiauJ oo'irsuivant son voyage, a
la l'hroisu.e des canadiens Larde
ma'k, losquils s'lancrent au se
tours des fianiiset boucb ent la
rou e d Ypioa. L*s canadiens Cour !
ce etle, V.my pu tuai et toujours fu la ;"00Pr"'0o/'n'.
Les ex.)eits franais d
le* marques de la tatistai
et de ses chefs
du gouverne
essentielle de
lion de la population
poar la forme fdra]
me 11 tirant sa valeur
gne 01 d ts la devise que leur don Les fx )e's ,ran*l,s, ft ihtBU
lOOa.'M le gnral Allerson ; Les cana at txamm U|ourd-hui, les livrai
ebosu dieiii ce r*cteo| limais. La France scnJ ma!r,aux Par l'AUetnagoe
pour travaille tn silence, la Fr*n.-,. v., avec le Pnx de revient. Ml Cam'uon,
n abaissant tout cela, il leva et
hissa .-ou mi.ieu jasqu une lalr
de progrs que. eous tou es les plu-
mes, 1 histoire est obige de reCOu
uai're et d honorer.
Jadtf, aba tre uu Chef d'Etat et le
remplacer par un autre tait gne
lalemeut un | ni aans consquu
lj ftoi est mur.viva le K01! La cbos ...... ,
jav exception, cesse d'tre vraie poui travaille tn silence, la France veut
Christophe : avec lui, le Roi a dispa u paix.encore plus ardemment aors poar les *.*'' el ambassadeur Ma
ru et n a jamais remplace. Util u Vic oire qu'avant la 8fl,lP ye"' pour ''Allemagne pour les sep-
topha reste un eolo&ae daaa l'h.sto.re sonne In4 cnr?,t A ig ?! P dingeab e. dtruits. Les camoensa
1 liait,, car 1 e,t res: le seul chef ^"pavliu J^tlifn *V*' *" comportent la livrason des d
do g.-3uveroeiniit bal:ien avec;leqtel !0Iae liy7lei m,ais ll ne dPend Pas rioe.bles Bodeasee et N,rS ,a L,l
ou a abattu tout un oidre de choVes a e,le ,seule *e I assurer- c'est p3Ur '?.,! I. rVm aI Nordsten d'
progressiste. auoi elle se montre r.i fit*Um..i' -e, la 1, i
Ajoutoii. tout bon honn
a con erv le bens de sa d
sonnelle joiqu'i s i donner la mort c lices
froide meut et dans des circonstance! WASHINGTON 29 Sar le d 0U a e aura a re:oastru're des
ou es dlibres, pour ne pas M tk ott Ml Hard.no eipino par in PJi"iiiideqtrqo*a Suivait les nou
and MrFavoll. ^'^ d ^^ln. la commission nirr
al ti tenu nerait prohnnement son
rapport sur le partage di la Haute
Siisi". L-^s membres de la commit
sioi se serait mis d'ac:ord sur la t
daction d un rappott dont on espre
la remise pour le 10 juillet.
PARIS 30 Li oour Saprne de
L ifzig a commenc le jugement du
goralSteogen a.cus u'avoir doan
les F.ramena
Scolaires
A l'hcole Normale les examens
commenceront le mardi 19 Juillet
courant par une preuve ciite sur
un su|et de pdagogie, le lendemain
20, correction des copies par le lury;
le II, preuves pratiques des lves
admisrs et le 22 commenceront le
preuves orales-
Neuf jeunes filles se prsentent
pour obtenir le certificat de fin d'-
tudes Normales. Le fury sera prsi-
i par l'Inspecteur gnral L. C.
Lhrmon.
Les examens pour les trois an-
nes de l'Ecole Nationale de Droit
onimencerocl le lundi l8 Juillet
du courant.
A I li:ole des Sciences Appli-
ques les examens sont aussi fixs
aour le 18 et promettent d'tre bril-
lants.8 jeunes gens se prsentent en
e anne pour leur diplmeu d'ingi-
aieur.
SlBC **h seu,e ae 1 assur cVstpou W" Bodense et Nordsten d,i
t,,0ie^ quoi elle se montre si fidlement at l^A rCm'S! d" p,ans des dm
inaur.qa'il l'che ses alliances, mme lors eab Tfait$ a "commisson
llgnud per qu il doit lui en coter de lourds sa e co.a'ro1- QU1 en fix?ra v-'cu'
ria mort c ifices nV2f !*0SF! e 8-et S#iS5 ^'"d.aire M fueraod M^ Fayoll*
II est aes'. grand ju^qua la tinl'our .. .., m,.,ny ;', J ,,, v
notre part, r oui honorons mliuHneul f!Sa "\: 0i. uoaX !< M WJAn
sou uvre et sa mmnira ,,: noua lon- salu:r le Pttltt des Etats U
son uvre et sa mmoire qui nous
lehabihtent quelque peu. compaiees
aux peiitesses communes Je la vie
nationale
prs
ms,
Le snat coriii-ma
la nomination
de Mr Chirles W'arren. comme am
ba sideur de; EtaU U lis au hpo:i,
Cioclnnalus Lecoote a t frapp, el William CjIIut ambissadtur au
lii auas, alors que, yaut lUCCda a Chili
une a'rie de gouvoroeuieo s dilapida NEW YORK 29 Le l it qu'au fPu'imt*KaSP* a.tuse u avoir uojne
teurs et immediateme-it uu dj 1 os CUJe pr0 esUlioa olfitelle 11 a t *. Se' troun"' l'ordre d* ne P1S Iai[c
plui ignorants Chefs d Etat, il tai:
lanc en plein dans une .ivie de
rforme adminis.rative. li janciere,
militaire et de relvement gnra
qui tait una v itsble raCtiOQ cou
tre le pasa et certaioes babruiei
mauvdises.
IJ3 plus, il fat frappi ljlirnent,
reue du coupCarpent er, onceruan de PMs0,er-. StenS 3'- ma>s
lluitillatiod uuoe arne d.-dix ban "| Orni", qitaitu 1914
pieds caris, donne 1er d non CAP ^ T' ses ordres'
o:eux commentaires dans 1er milieux ^ 'Q d.uoe lWrt"c.e P?1,------------ H pu, iccu-
cain 11 Mmble uue Car SSK T i 'nis ncC3St,rCi devait rapatrier ces
'Pbe, q ie, sans cette svo aaus accompsgnement de
r"*> 'I u f pas ralis'meut rvoluiiouuaire- dans
uieux efles administra1 lais, la nuit.
spoit fs am;,cain 11 semble que v 1
HnUerneboi. jtmaiadjQi uoearae *?! ?'*?J ru!i'
moins large de 30 piedf carr, ci sa fUcr kur oroaner d
Des frres en dtresse.
Nous rtctions la lettre suivante : '
Les le trs reues de Cuba ces
ours ci exposent l'tat lamekyabls
ians lequel vivent no compat.rtUe*.
La situnion s'aggrave de jour e.i
jourdans H!e voisioet les bauquieri
oit dans un tat vo.sir. de la fail-
lite Plus de travail, c'est la misre
qui s tale dans toute sa laideur.Les
travaux sont suspendus et l'on voit
dans les rues des contingents d'hom
me<-, 'r-. souffrance printe sur Itorj
v.sages, parcourant les rue: cher-
c'unt en valu de la besogae.
Les journaux se m ent d; la par-
tie; leuts articles en ce qui a trait
aux migrants sont de; pus fielleux
et demandent mne I expulsion de;
hatiens.
I! importe que des secours^
soient sans retard envoys i nos Irc-
res qui meurent de nuire A Cuba
l qui ne peuvent tegigner la terre
d'Hati.
L'a beau geste est faire, pour
quo; un comit de Secoirs ne st.
'orne-t-i pis pour iecuei.hr ls
mojve-
OU pa
n es'
pa* au-dosj Et.apraaa mort peraonne n'a d. prollie[ Q-U1K. m bonne volont de rtneonter le iham 5" l!\PlVu u^i ^ U
pion daas uue plus petite lliM c.e C, P b* "^ i'/ ^.. de nom
l.mpresson qu il a intentionn pa Hbr^ exemples d achvement de sol
dais blesss Stenger nie ces tiiti
es o.iicieis intressants m ilheureui qui n'avaient
l - mmrm (ti- ou-ui'9 | J.v, p;c9 BU lU'Jl poiguuuo Ma
r^!'."!'! I"'. neoreuaeioe revendiquer le bufto de [ecta ( ,u ( ^m p0ar M|(i
lilnV nl Iconsomm, "tellement il tait horri
h m P'^^'^oient vrai que ble et injus ili A ce moment-la, au
P d"paru, tout cet oidr-
, coula Le rgime repu
Wr "e lit pas seul.
aw le runie d arbitrair.
y cet tat de choses lan
|. laissa tomber en ruiues
TuL V administrai
iNor "v016' cres pal HUH.-..=,- H~---------r----------,-.
"**Poliii" U PbU' lta' voulaient voir dispaaure lordio de
Itgjji ^.'e Je lai cieu royau enoses vers lequel il orientait le
"Hrh avec Ct,ul des BU'pJ ont peutfe conu le c:ime
*HbiJftAt P*yi i b,en qu'il Ipo nique odieux dp taire sauter lo
irtoiaH Ul*' co,n'ne lmoi l'alaia national avec on chef.
li "a" Lhtitophp, que' Question desentimtnt mise part,
alii ' ,aKganiae-'il eet juste do dire que Leconta a
tdn 8Suucl- (t f app dans le cours d'une u- ta'ie, d'Espagne, de Be.grque et
iqa c P*8 exagrer que vre politique qui, ri elle a pu frla- Walier Berry p sideot de la cham
'oodfl60 ^,'r''tP,1e- ce fut ner certains intrts pert'Culiera.tait bre decommere amiicainc, y assis
i.u.,1' i 1 b'ccroula. A ce nom-le paya dune utilit reconnue tajen;
,1 uni! ue griefs aux revendieaticus
populaires. qua les Impa'iaoti qui
de Carpeatier pour la
maine avant le combat.
TARIS 30 L prsident de la R,
publique el Mme Millerand, ont otj
f:rt un djeuner en i'houneur de Mr
Hugh, C. Wallace, ambassadeur des
.noue est iadigoi
jtion de Crusius contre le gnral.
au
en vu-, en se dplaant, que de cher
Chu quelque bien tre.
4g ez. Mo isi-jur le Dlreccur, etc.
Anciens Emigrants.
Aiiv
,TDe ia ri OCL,uuia- a c
na c.i. 8p8,m,0n lut P,u (,t avoue K're ainai frapp le rap- iViI MilleranJ a reu le ministre
^laaaite. Sou eeuvre
A la P C S
- H;er ont t installs aux ateliers
Etat* Unis, M. Ren Viviani, les am du dpt ceotr.tl de la PCS deux
bassadeurs de Grande Bretagne, dl moteurs l'lectricit qui actionnent
M. les machines-outils ea l'eu et place
des moteurs i vapeurs.
C'est un progrs ralis car la for-
ce motrice lectrique tou e meilleur
march que la vapeur.
li noas semble que les bruits qui
circulent annonant le uanspo t de
ces ateliers U H\SCO ne sont pas
fonds, car ce ne serait pas te mo-
ment, si le fait est vrai, d'oprer tfs
irain'orm* lions
De mdre Correspondant
Situation to 1 >ura assez teadue
ici- l'as dalTti.ett eno naya pirtout.
II ost arriv de Cuba plus dj l.oao>
haitieus daua la pramire iminzain
h Juin et on eu attend davantage
Cette semaine.
!| Les Assises criminelles<"JJ
C'est lundi i Juillet que s ouvrent
au sige du Tribunal .de 1re Ina
tance les assises criminelles- Cinq
fTaiieaau tat sont inscrites au ta
bleau dq g-pfTe.
La premire tourne ara aitectt'e
a la fcrmation du jury-
La Lpre vaincue
N 'us avons eu l'avantage de voir
de triouses attestation affirmant
que h aucoup de cas de lpre ont
t soigns et guris par Mr Angel
Carcia qui a sjourn quelque temps
santo Domingo.
La luoicipali I de Saoto Domingo-
ui a consaciw quelque pages de son
Memoria de 192o attestant les mi
nanti services rendus par Mr Gac
cia.


ItritOB de 11 M*"
po-i m l'imcr. '<> loin IMI.
Au Uireclfur du Stalin
Bi Ville
Uei aieur U Directeur,
J. vnii' aarsi* inliniinei.i r-^or
ri8ri rhetn ni nio de vo re iovrnal le*
li^nc i ivan es :
Plus de lpre
Os lieues o t pour bot d.' aaloei
l.* Presse et paVUca'iiamenl I
p*-ui>lj hatien et d'otnlr mes "rvi
ce* pnncipUfn#ot pour la radical* de I Mare, reei qui en
HOiit ooalheQrsoeatn*nt ktfili M.
Mon sjour ;c sert de 15 'io
joma a'i plu* Il iri serai', i* trul
plaisir d'y sjourner plus long,am >,
nais rai1 9i gigftfnslia irrnl>iKent
retourner an Espagne ro j'ai dsjft
commenc des ireitemsn a dam di
veises lproseiiffl. '
Cependant i d e soigner et r1 gurir de la maudite
maladie, comme cela >*< pratiqu
-ans les BJit'M paya d'outre mr,
lia peuvent s'adresser Qaol sari*
retard, la l'avion de Madame
Msdiou. prs du Sacr Cur.

La guerison
Le patient qui excute liJle.nmt
le* preeeriptions que \* lui "lct*
<4'jelqn itrave que soit >o<\ ca*. as
voit tout de suite sllg*, si la eau
ii est compliqu d autres ail ctioos,
par exe.uj.le d ? ta tuberculose evan
ce.
En l.abiauce de coaiplioatloo, it
lpreoi es yiri. pour invlie
que soi'- ta maladie-
Si la von e* h Dec s>, lai yeui pu
ralenti et couverts d un voile blin
li're, le ma! disparat a. Si le
tuaiade avait uue exiuction de la
voix, il perler* clair et si le laryoi
it*lait pas atrophi, la voix ride
viendra normale- Si lea ooglea
aient tombs, les evtrmita des
doigts looga et que les phtlftogae
ttaieut intactes, les mains redevien
dioutau naturel.
ta chute des clu-veux cessera, et
l.t repousse arrivera dars. un ternis
i iletiveuieut court-
Les plaies ae cicatriseront, les in
flamu/atioua disparatront, la peau
!t,p-/:dia a couleur naturelle avec
la disparition aussi des !cue* e.
tulles affections.
La pet sonne uJrie respireia e'
douniro bien, ses souffrances su
lool oe&sr.
I&aaeytz le ti alternent, vous qu'
otftrec et dsesprez de guri'!
Anc.bl GARCIA
Pension Mudiou, prcht
du Sucr GVur.
PHARMACIE
PRINCIPALE
H. CNUIIKS
49, R. '' SU J
CC-CO B-iUtevako 8&,tA8rWC:
I I
v :
: >;i.::v r y.
Produit
et ion "
i NE BEI i vl.lT :
A R ELLIUMF
---------------1
1-!AY< '.T.
P o U R L r '-
DAOOSBRIK, I. I i. 1-BRIH
I 31 \:.irr.<3
Vzm i ires
qE. mta
tonpon cachet*.
i. utiom iiYwuii nuiQi as
BANDAGE?. I : INTI RKS,
BAS A VARICEfl
APPAHSIL3 HTWIIOCES
polir IMIM n-;^'"i
APPAREILS OflTKOr^OIQimS
Seringue* /<>/ odennique*
I PKWMCIE8 DE POCHE, C! WYSI
CF;r3 PHAI
t te,
LE MATfN
r
L'EMULSION de SCOTT
est un puissant aliment mdici-
nal qui par lui mme contiens
( tous les lments ncessaires
( pour donner la sant et la force
Prennez-la pour vous convaincre.
Ni issance
LH /pool Emile Aosoa nous font
pat de la naip^ance de leur fille ;
Marie Aniointtte.
i'he Amnican Ministr will be st
HOME tcArrfricap at the L'gaticn
1 om io ?. m. untilNcrn on Mon
Pharmacie Centrale
Produits de toute fraiehew- Excution prompte a ^oxp
ordonnances- Spcialits pour toutes les maladiej.
Reu par steamer ADVANCE
day iniy 4 ib, en ihe occjsio. ej nu|[e PolaHne en barrique ei en
'he lfbia'ion of 'ne on? boodred ** v .
ard foity failli snniversiy oi ihe
lndfrertnce of ihe Unitrd States.
i
J poui I i ics, '' niruimea,
ProjeU de .' ';- t
i
>
*
et tous i > ?tsrif,iu itififun
.-.y- Je ma vit ''
PHARMACIE rCTPaUl
49, RtJi :'.-.'
|>tO. BWUWAW U IU70POI
i ai :
MAISON lTA*TO"pS
AUCI.'NC E .'-'. ;< AUH
ni en Frein t- ni i (Cirent '
Varits
DIMANCHK
Patli-Juurnal
LfvReHel en m$
A'c Nepleikoer*ka
Pur iiBOiir
fp it 9a 'n*eo'f
Les laurates du Concours
de beaut .
PROVINCE :SUO DST
S. l'our rpondre de r.om
brrn-f g demar.des devant monter A
Ptic u Ville, la Direction c'a Vari's
don i ra deux pisodes de Far
Amour:
Fourth of July!
AMERICAN C1TIZENS
|Tor your fourth ol July ctlhraiion buy
( hampagne Pot Roger <$ Vo
Sparkinn Burgundy In
P. N. Gll 4 Y $ Company h
A In Contciencn
Cordonnerio Ernest Camille
i7k2i'. Grand Hue
Ancienne picerie Chipeau r ct, de la Poste
? Ption- Ville
Le fte paroiasiale sera clbre
demain avec le plus grand clat l.e
Caaino prpare une biillante lcep
tioo ponr aes membres et pour les
visiteurs-
Imprial Lie Insurance
________Company o Canada
' j Far ai lger s versetionta annuel vous pouvez assurer voira vi^
UH__L.--1.^i UlmneriaI Life Assurance Company
H6QS1SSSQC6' of Canada
j etes fort s d iitantages : paiement de divi !nde* n atpcei
C'tt dfinitivement ce soir |0^ !es ,">n. UsqteKs divfUtndrs rnpporlenl 6o'o d'intrH r"
u?la iepisnt>tion de Avant., tt .,, ;,( ns \u\$ r |( 0[, tn.iru 0*1 n emprun 'levant ioaqu' u4 o|o
eodant..nevur, corrige et aui?meu ,|u tiioutaiji da la police, ele, sont garanti par le Gouvernement
t, et de Un Candidat ttitOSa 10 Can0(tien.
Prur plus amples remei' < ieni"ils, adressez-vous
Brandi $ Co
Uo|>i^eiitaclsponr Htfiti
Rue Courbe, 25/7
La Maison H. Silvera
Avise sa clientle qu'elle vient de re-
c( ro r pir les derniers bateaux les
i
ia he i l'iriiaoa. 1 M heuies pici
ses. Kotie 2 gouides
Ifta de dpart j
" La KOi^ette c Ktuwa laissera ce
soir 1 Juillet pour Jrinie prenant
trt et paasa^ers.
S'adreaser au "Comptoir Kiac-
ais pra do Wharf.
Avis de Dpart
D aprs dpche reue la dais
d'hier le btteao Expr^aa e leie*^ d
Santiago de Coba r'cttinat.on de
Port au Priuce.
U repartira pour le mme po*t en
prenaut des passrgerh
I..h petsonnea qu veoler.t voya
..i doivent venir prendre leur tic
kit le plus tt.
Pour loua renseignements a'adres
ser J- M C4T0R, Agent rue du
Oua< Nj 1 1 *-
llcles suivants :
S'geb'ea l noir ang' aie snpr-ur
h vie t i b 'Htl puie 1 ins
S'gS b':eu rrii rrg as
D kgonal awii 'up*'iur
M ibe on' coi 1 piiki
lmit l'on u i i Doik b'.aoc sur^'ieur
Kaki Mtnc ior< *nr
O
a m

S >o l'aune
3 S l'auje
4i5
i S
|.ja chane
0.2} l'aune
2 \ ondes
2 gourdes
l'on au Piinee. le'. Juillet llJ21 tcn'.S de soie broc's tir, e*c.
IWK U|lU.-.'.ic i-u< 4 goulues
ainsi que de jali-Ji b rderie arglaatf po^/^bes et po n jupes. Empi i
Viennent d'arriver
I De h rance var le \S Murons les produits pharmarfiuiiq*^^
i Siiop HemoR'ebine Deviens, vin Deschien. QuiDio^J
citie.KriiM Ilico-.Klixir de lirginie iVvrdhal.Solution F
iAniocV Interne Santal Midy, Goudron Gu/ot Vin <**
|Quina Urp ha Uro lonil, Glob^ol, Pagol, etc. etc.
Pr x dfiinl loute concurrence Gros et dtail en*
Franck J. Martin
Rus Pte, en jace de la Glacire. Porl-au Pr* J
~t
' -.\i *' v
X E R M 0 C T H C I N Z N 0 '* *"7iJ
Agent Vnrai peur
B


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM