<%BANNER%>







PAGE 1

LE MATIN Un Uijfe triomphe industriel Au grill u d'uneHarabiance locsb f concurrence ei mal Justifi*, a'aban 'louiUntrf vmant,constamment d donnaient Jpoint IH terrain i: dus cuoragtr d-puia plus de cinqnanh I trial aussi difficile a tenir BOU* aea ans, 'oua ceux des DO res qui R'u-|conditiooe nationales ei pan encoa donne Dt ui.e branche | conque {rageantes. Aueai. I einn 11 il* nue d notre in'.• trie ijut'" 1 lifz'raent. mais irt? I 'gen -ment, thari u noua nncotr>g i • a* rttrjnt(dans son petit mutr tt e pwiec tout de mme pann c— infatigable? nonnreai, quelques %  lulleura. il • te-apraments ioburf les, dfs bradt, poavone-noua lej finci qualifier, qui i e se eon' i a laissa noottario r par ce moi bide viius local que nous pouvoni nomnier la l'if venlio ) On aait, en ffe, combien au sein partout de i*IN hiiieu'>" perelllament lac.iou ma!fa:*e,nto de noe dirigeaata, qu'il s'es. ioo|odia di lopp une ide prconue et persis tante contro 'out ouvrage portent l'euiprei i'o du paya, corn m a pour proetamari malgr o ;tmolgoi e • claaiit des sens prouvs POUK me pei faction loduttritlle locale tonnante, qu'as Hati l'on n'eat point oapaave duo travail offrant un cachet artistique, rimegiualion !J plus raffine, au<"un gl t tlattait la pull. H le plus dlicat, aucun fi' i BOOple au toucher le plis Beusible, aucun arme l'odorat le plus lin, aous !e brillant et ""ravigotant lOlftl natalHien £ne parut .pouvoir en CODvatnere. Le sige local utitiMniutriel tait effectif dans tri eapnt national depuis loogtemce tauei ; 'oui le monde hatien en tait sorti \air.cu et CODva:QCQ. nue I obj t lut d UT art plus qm magiqat, d ont dli/atesso et d'uni beaut claaeiqoe, d'une lgance dea plus recheiches, d'une corn modii pratique et d'une elflcacit inoouit atable, il y avait encore mal Vie liait d.' qualitsaor ce tr ;o t'ee, dne ce Nectar qu'eut recherch un dieu, aor cet objet debon ton, d'ir.contesisb'e et agrub e utiui, le sceau diesolvant do notre ddain, lclamaut eu la place d'aue il grandes et belles choses baith D ns, notre factice tt inconsciente etn l'action, plutt la maque boni jjtute du lais', ur tranger. En u'hi lien d i tuniiHii dans le no.r.bre incalculable de nos vices et de nos dfauta politiques, nous tions de plus ns bteuiei dupes, huus un simple mirage du beau, de iioa seoFitives impressions boyecot tuoi ,!>ana pardon, dans un mme -iiteliible lu tionl, •cole masque reia t >jyes, en tirant sur d'ouvrag'S caotlqoea • arnbul •!.te dea La Royal Bank of Canada Le dpt des titre de proprit,papier* de famille, bijoux, objets prcieux, etc. Des coffre forts de la dernire perfection renfermant d*t casiers de trois dimensions diffrentes. Ce etttftta iDff'nteUfetteal d epoas a W Ut iudfpandauti les uns des autres, coniiannant ^SdenreiDirc porto ,m .iroWs *"!*^^ s'taient laits, m un leuis procra contre. (juta q tier dent ila pareil stage, mattrea. Tout d'.ntelligence .rative dsoe •ait de ^'assimilation M de robus eese dans le ten piamer.t' devsiei t| :ie quand mme lccmpeueee un jour. Cette Rcompense n-attendbit i ipn closiun uun l'oeuvre du leœpa it de la fatalit poir te osai nifea'.er en un lgitime triomphe sur no ie laible conception. La giauJe uuene tt la fatali hitorique, eo d M. naut stnciement la radin dans leurs besoins rciproquta, vioreot lgitimer cette compensation 1 gloire do ao* pionniers indmine en i u brillant BUCCJ au teln notie ancienne prvention, comi une j iBtilication a la fois, une me tDirei'.on no'W atupide aberra I Il G Lllu, donc; aoull'iir de h tes, irictioo (!(-3 bMligrauts d'hier et j etv, 1er la venue des voisina amricain* ; armi nous pour obliger lea baitieoB mieux conoailre ei plus ipprcier ce qu ili savent produire tt oavrger Carres divers vne-' meota laaooponnf, nous mettant alors plus en contset avec l'individu ; nerver .que t'ebjet qui nous en ve[ nait, il nous a t enstign por, celui. que ce que nous jddei gnio'is cue noue, valait encore mieux qua co qui s'en fait eu core ibcz lui! Alora t c 'eeta nos m Miaula b ( aiatea, t'a vaillant la petfecUoo on] boido prix que siules no* torts produisant, qne l'on vient iemandar de ni'j<8t..euae8 bibliothques tt d armoires, objets qui s talent sous IH merveilleux reflsi du rouge jiunu acej-.u sculaire, devant meubler leB burtaux de nos .dpuit': roents d itt, d9 nos douanes* \ de nos iu'.res grands bureaux pr.blica occup?, O tout est be. i cemmo tmnagi mais dont rieu D est exoli q^'iico. .bls, ..s sont renf. nni data U ta\e*u Je la B.nque o il; se trouvent a labn de loua risqi l 1 l^e^ri^eriiitr D oi dttpmi relises en ce gaore ei coos-iiueni piar la irs o.aUi rei \ n • ;S Us coodilkM d-i scurit e de c .nnodue Jesiables. L'o i ue — IOUS ceux qui sont a lt recherche du i lieu sur, l'abri di tu-iiiifcheuse tl iques pour leuis cbieis (ir icux. chouaient des pices impoites. tt rjataulHJ absolue ofirant '0 Aei des modleB, et des trucs ischr-i ,. 0 ( ,ecounnaiidei de ni'tuX aocs qu'ils sure-t deviner d'un n ,,,.,., A „. llco , ,i r ftl s .i.,,. sairait toule venPour leavcondi'ioDS de locaiioo, s 'araser fr La Royal Bank of Canada Por<-auPiince Noire laisse d'Epargne cette occasion pour rappeler la son Nous profitons de population lu ncessit d'pargner. Par ces IP.H s d'incendie o chacun se noue expos perdre en un instant 1^ fruit de toti'e m i*. PK s ence l'on re sauiail mi**ux faire ane ds confiera la Cause dEpagne de la ROYAL Bs^KOlf d0 CA.NAD V le monunl de tea conomies cl IOUI l'argfcDt qu il sera l dangereux de gaider chez Soi. ,". L'argenl dpor ^^ ^ S i 31Q0 'Epargne k la Royal Bank oi Canada apporte^ trois pour cent (8 iu) d'at.ts p#r ai ani ri&qaes pour les dpos^uls etjeoisttue aj pUcettimt dt ordre et de toule scurl. Pcrt-au Puce, Ilaiii, le tir Juin 1921 • au cuns P' mer 3 ansiana DEMAIN nos lawieura avtc nos DMOtSi noB dlaillancea avec l tient, nos eoertlei • nos tristesses veo no t quei IOMB i ei bous le poids Uouttini Dans noa magaaina de cuueai es d'ouo ussi tranr"e contusion, nona'plMMInotiriieHa, c'ea' la nouvelle hfiooa OOUnl au cours do noliejs'trMioreet sea fille.t s ejui lecht-r Akoiutiou-aociale, le pur aantimentlcbeoi les originuliira de notie io la |a piftoUon qui devai'. coniidoslrie vannire pour s'en faire .iueajii[ rAitn . PUBI b.U i•-.,.•• vi-7-.: uxt.rrag.ami -x. Admi d. i.-op'ton* %  ^ |>we: Ci laCMlgW, , Ka> ru — nl H C*al S-.ir.'.dt qu' u'a lieu naissanc 2 luil'tt prochain heures du soi-, Ulait.M Remerciement M rv: Vve Nu ma ferrus tl enfin*, Mr et 'idarae G *on Dambreville et enhn's. Mret M'"' Carri Dvirat etenf "i ? ,M;s Gastoo e. G'O'ges K somais ,.,,,. e M-ne Arthur Sr'ait et t Pariiana.l* recrue de?" p: in com* ;{, D Sf \u l-.-rnand Sciai' Mret Mae die !o:alc Avii t. et Peudint. du Marcs F-.-rus Mr et Mme Kmmuind Dr Paul. i lEstor. Mrct Mme B P R-id. Use ne ehoaca nationales u espoint, apia il i rels progrs ralits, en tara la yloire de notre conuais Han^u esthtiqueI s tal; inUltrd lentement dans 1 eeput de cli'.cun de la patrieAu fur tl n mesure paille qu'e!len arrangent avec C est a une autre l bas qui porte aor le nos (mes co .1 .i 0 ts iterveille au mule art l'on Au Bar de la Presse que l'on se 1! sra en outre dons i otite *o M ar i e S ; %  \i\ t du r: fme to le une comble layet e, rencontre le mi !i elle soir dea mains de fe d'une Qu Oa en sort renseign sur les r. r i a t que la nouvelle ducation naioiae scUded i mondaloea qui n en c:o rentrait eu nous, il s'talait de pr /eut plus Iturs giauds yeux per Ctrtncs notre admira ton denfan dus dans lee pliB tt lesfestou de h autant l cole qu' U maison la riche ai dlicate lingerie. ml lia le, l'oBafra et l ouvrage deal Mais, il y a mtepi encore a lat ntres paya jusqu'au lour ou noua testatiuu de iV-tvangr sur la mrite allious nous rtvelller plu o enau de uolre talent indualnel sers que noas-rainei• et poartic prcis mieux .que .nou#, ptiCt qu'.l accuaee mme tardivti lent, d.* res m a vu ataa.t aussi plu que noui %  tmbltrnoe ba;.de ao ngres le nau notre tigjuomeut ue i.exoti flreinenl leiuta da c M laatioc fran que.Dos emUs da ce.taioes .dames igl letraugrea babtUnt la pays, se foui Au 1 la grands i: jure I Ma:gi b.bllttr CU.S lus couturiies de UOI toute noue bate admtraUon pour Vdlta Jont la tcupe, le coup de lei on paya que ious Its auft-s adini St la floe le (H la coulure, aunt in ren mme son royal lianltur de comj rab'.< i C il, d rniremeot, la ce tmps, tlie ne ious s ra-.i i oi t I mine dun nche raoket tal allant ete au via.g 1 Si no. ii'V. ui grand bal d-? gda doivarans pas envoy au diable, l'auc ... Uvata Lins avait rea de l'oit au dea exemples de nos pieinier. ps Pnncs aa toilel u fat d'un CD ', ieuts l'outil de l artisan, le labliei d'un go et d'un aointtaur laquelle de t ouvrier, et fuir toutes j m b a ou piogls re U i Candidat J eut ur. L's rtftiticns rm:;hcn l s. et qui a fut vellei du monde entier et cela i peu vaztt, i". UM assaref un suc i;, u d uu groupe de Irai ;. • compltt te pochnne ile. Ncui 'A hrons da enseigner plus amp't m.-.i! nas tct.or, st avids de diatracticn. POKEBAIuLES d'Eugne Maximilien un i aco co .\oi roanbitux p?joait ?a utm •l.it MmVsreTn. N leaf too, G S n H u le'ou e. farn'llr, Mr et VI m i B. M. l)j?lesy. Mrjj Mme l-iLie ll:.;relo\ Mr Laaun; lie j te'.cu et l-s autVt memjre de U 1 mille remeicient sinc^ment les amis qui, de p 00 J lou-, leur ont donadfS P" U J lympathu l'occasion de la pew qu'ils ont prouve dans la p> nB M.dame Vve D SICLAIT ne FodalieHeuttdpu.'eurregrenn mic, belle mire, grand'mere, ta1 Piti Goiit le 25 luimn* 1 l'en nu de l'atelier vid Doi c, en haitsant positivem nt le travail, on .allait logiquement h u i ouvrage qui en sortit ai %  C tait 11 tal. et celui de l tranger pn ir< lit pleinement du ec^foilai aop^ rieur de 1 Pantaion Gai ba' d en l'absence sur place de l'tocienne marqo* francjtisr, et B'emprrsoa donc d'y revenir, malgr toute l-t rm\% jnte satisfaction qu'el' a, du rrste, tonjouri avous avoir rfOS Ce maiii de notra Grande Frtbriqoe bal tienne, et recueilli| rj. r -imc devenu* ai populaire eh,/ d u crna a de et patente, de.dc le 17 coj es fumeurs ! tes faneurs viena n irm'sr sur la Chio.al linciiin.'goa sorunt d>3 ton- I ponte de le c >• < ir est banheuoR ateantuer partout et rinlresatot t graodioea a eUei bsltien de l'antuieou Quilbiu.l, la tnoriont :ooteatabIe |de ^rn pr ,1. ndit I 1 llaa: > et nt a tes qui 1 J renat a iiiaaao et ut, a tes poitrine de I inte'l g'i-t hbricmtl'iutensit de la fibric 1 >i. compati loti s i. coor.oisie d'une N'st-e i-ioi-r 1. ^ '''•' % %  pour rpondte aux commande 1 du se be de la mai |us. Ab uon merci ; om he indut lqii at ait, cii;aret-; c iUSe et ****> l cous marquera ces 'toc .s i:.l r.\.;r,( v C "s crtnc-usiasmtS •nodaina qui rappellent le c1 > 1 ou f ndiant du Quartier deti r. maaaifs et b aux ba viutH'oitni et ae vendre.dans su t agi lue de pacotille et aou stylo ui.o.u. notre cuenilt et noua sppii ne po ivoir bien dietiaguer pour u conuitre. n'apprcier et n aunei qu ooviage eio'.tque. Nnmtine, ls p "B tenacer de tiotre isfcae ouvn.e, en fac d Uu la nu 1 os 1 ui .'n 1 %  1 10 re ti suv N a 1 BIO s lop i 1 'a :,• .1:1 use Gtgara te PanUla ( ''* IN llag 1 il n'y en a point de lU „ KJ igu:ij uux B*StS Uns oit lia ajouta. Et aujoutd-bui, apia ci n q annee intelligiwt aura dana ^•'s ajlrlb de manque, cesi l'auienne clientle tiona. celu' de Pa Ho-Giilbaud du aoafeiL 1 franaia qui se Btis, CHAULES YUAB tti ei : iiL iioi ciuoilemeiit c partout il K chappe des poitrioee bal % %  •• %  %  un Bpp i c lui de la souv rainte et de l'intgra"! d'Waliii dont le triomphe B ra un |onraeanr et ei h intif lu-md cuacui' de notre CIHSS.' L t u,— u manque nou le < y.s les amis chai penss exacte J..: k'hn 11 d'dudcs it par dessus tout, i. maqura .1 ous tes ar>ii leiie un p^u bmiqu, mail toujours atfec tneoss ii iocse, '• L". Matin ,'frd un ami dvo ta callaborttenr uxf tent Notre cb.^.iu c*i ii^ ^uud. Lu ,.i..^:o aux tristesses s'ojouteot. Union <> itriot'f* Vt ndredi 1 idi, Sucit11 1 •.' %  r*' 4 h-urea de • ^ eunio.i du coaut u



PAGE 1

r LE M ATI S Panama tamshn Lins. James Street, Liuerlervice de fret el de passagers ||ew-York Hati Port-au-Prince, le 1er Septembre 1990 fceranlespdit'ons directs pt-ur l'ADglelerre e. l'Europe et vice**erfa <-o.*ie>intM dd wux Nf\v York, le plus rai nie et le nus direct service de et pour |*£*IIOI e. Adresse E Pier:0". General treulv Ageirt, >4, St.te Street, New York C lv.— Prel payable £,licn HVxcpption du Miel Sndpsr par amauede Wew ork directement pour Pori un Piiaceel un autre par pour 10 s le poils d liai 1. — Seu'empni p s a 54e de or-mire classe.— Les s; ivauls ^los^gtnl dans lts principaux por s ,| K irope el d' tigl terre %  *leterre. Ecosse *t France % %  [||. G.H Shelden # Go, 7, Je jo/, Engfnd Copenhague, Danemark : [if. tK.EMeitdix V Lo, 2V, atlegade, Copenhague] tines Italie : W Henri Coe # Glerici, Piazzi S. Mattm. Cne Italie Christiania Norvge : ernational Speditionsselskap, Christiania Uumbounj Allemagne: H.Vogeman t, Hambourg. othenbourg Sude : odiah Express, Gothenbourg vice de Panama Lioe er.t.2 New-Yok et Hiiti, ea vue des .rtang*mnis qui se sont lartl d'une utilit coniidiable, et est la voie la plus rapide pu hquelh soi taucbioltsts ptOTen txftdie;. | connaisse nu ut> couvr.nt ht pour New Yo k avec opions il livraison soit t ondref le livre. Borde au-z ou Anvess seront livr I) H TFfHPSON Ag,nt i,lineral J. I. J UUiItC OUiH, aaentvour Hati %  %  J l—rx-.7tr-jr-l / %  '' ELECTRICALAFPARATUS 11) irons I unit of 3-lb. irons I toaster tove I turnover toaster I curling iron I warming pad I percolator I cocy glow %  —tint Une caisse d appareils lectriques pi paiee spcialement pour le mnage et d'un prix tpecial Lee quii.cailitia, connu rg.iL.ta et contractant! un titea euscmqaea LU aatiea peuvent donner d* l'eitentiot itut alUtrea en se letant aam le ci mmtrco d'apparail. lactiiqaa pour tcaiflOJ da taimlle. Lee uouvwuea inven.ioua d*ua [a prouia de l'Ulduairi* ilectiiitut uut t un grau i bienfait pour a fomma de ,„* .. o les detnaudts quo ; kra. quand I avant.i rlecescombinaiaoLHti'.y.. conuua.iaoltefon en „ !BI)Q acciolaaetaeut d'aifr i Loi cotnmericn de .ntoit teuvcni patiager t bpfleei pi c Tarant ^toioWaaiauu delagr.nda abiiquei'e wg/ iinfilM uae-t'oui lancer ceci un aabo.i meut s, c-ul ttiiatenalla eietinquea de maiaoo u t ; .Avaie un nix ne atlthsDt1 i ni Je "W^J ( ltt ee,w a •' il '' Ettt Uali -,, f. dol, IIprix ipcW ^ %  troduciion -lue nous u," ,on kirv OOiaii ui lune un tic jjwnJ |..' m uoctrti petite dpense de ce^ onal Sousi^.ioiton nos correspondant* P Vttei toCommetiBU aus ivinugti 01 ^ lt ,-, r jr celte -, tour ledVHreioppemeni de km %  IJIt^.^. V I toaiter atove I turnover toaster I curling iron I warming pad | percolator I cmy glow heating sttur enseignement* sadrettr i nique des DrsQo-iond et Ed.Roy 1526. Rue du Centre : de midi 2 heures Fourth of July! AMERICAN CITIZENS l'or ycur fourih ol Juh eelbratioo buv [Champagne jpol Roger tf ilo Sparklina Burgundg from I\ iX. G H l ) cV tout pan g lue Annexe des Caves de Bordeaux D). DERrX. Propritaire l'CU par le steamer Macori : Vins de Bardeaux 10 iga et bleue atr birriqus, ^ro* et del I. Vins lins par caisse Beurre fraoaie de la toaiion Vie or Camus ea boite d'I cl 2 livre-. Vin do madre et matigi Attendu roererrd' pr le PaDaœa : Beurre f rais, Ibarcuieri 1 de la moiso 1 franaise Pefceval e" un grand aaoftimut J piovjsionj im ,< ii#ee. perlai Life Insurance Company of Canada Par de l'gers "erse i.on s annuel-, vous pour /. ;;sur.'r wo r<, ij •. •. L'Imprial Life Assurance Vompa g o\ Canada Toutes SMi-s dava&lag a: ; aiement dedivi.^nde; eu '<•<•• s lots les 5ans. trsquelo dividend 1 rapporlenl Oo'o d' i ti •n. aors tmiaaos, ob enii n d* .<• e.uoit. s'e'evant j spi'' :.i <>, lumoniai.i di la pjlicj. < le, s • t garan is pir le Couverrement Canadien: Pour plus amplt'i rmi .', niOTa//,Wrri nx-voiu B andt & Co Reprxt ni 'ipoor Httili Hue Courb 35/7 FOiHES de LEH'ZKi Foire gnrale el Foire lechaqtie Du 98 Aot ai S Seplmb**' •.:'!. Du ,' nu M sVari YJ22 La plut grande froire du Continent eu onen nour les chanam 4Urnu'i">i 1 de tout 1 fortes ''e '•'• hand'n s de p 0fuiteDe la tins haute importante, lent unir lu eatosmU oui nour s /' l(i 'i:uf. Elle mrit le idre de : Marcha Cvn* rai du ominera Intei national Pou'uns rtniitumirtS tu : %  >' %  „,: n'*>#, s'adresser la Lgation du Heich allemand et la VfessrfUil f er d'w >ina\^nn *sst-ii in | e pzitr (Office des Fou-, s de L6 \>L g jfi



PAGE 1

u • jrpare \ la vessie %  !#, ^i .u f t& Mr. • %  < %  r J' •M %  "> **.*.H S *: Gurit vite et radicalement Supprime les douleurs de la miction vite toute complication • iwmoi ttimi. I C i-l T,-c l.il! sir <|tij**JM '-" 1S n.ti.ir que, .ayaaf ex p*r l innl le l'.igeni. J'ai UU COIII tawr u i>'n r (al u%  CIIIIII anil-'iiila" sur II MMHI, et Je le piwatftral rtrins Unis HM ta nu sera neocssiiire • JV J"-i>li SIMONI. MMfrir. Yn)" r HApiiui UUiulre — Ctt mol li" Pagtol qui dovnr tnu* de* vaitar* HW rt -. ^' *'•'• " "' %  %  VA M I A N I N E : Avarie, Maladie de la Pes H M ,nii produit lentlflgue. ^ M %  * pour les soins intimea de la_Femme N'oubliez pas d'ajouter le comprim de GYRALDOSE L'OPINION MEDICALE L OaraafaMdsinfecte comme aucun autre produit ne pourrait le faire tant donne l'nergie du thvmol ; et elle l fait sana danger, n tant nul lement toxique. Elle dlerje, en outre les muqueuses ai.Uiut qu elle arrte toute putrfaction, comme ponrrnit le faire une ponge e Imbibant aisment de toua les produite de scrtion, (trace l'alumine sulfatfte. L prparation des solution ncessaires pour les soins de la toilette i •Uutf**} aes P 1 "'* facile, attendu qu'il •'•ait d'ajouter simplement a I eau bouillie les ..quantit* indiques pour avoir un litre de liquide tout prt pour I injection. m If Cote, V 4t la Fmeulti %  *• \> % %  < %  -%  it UonlntUu' Etablis* Chtelain. ;. r. -'.ncierines. Part*al t'" tharmaci*. Arr'.v par le efearoer -Girg^* Preus & Chambres air Fireft L,-* pr | iiai-fs d'au os >' l; chv.lTnn 'ru^>r j %  \ |. ri daujourdhui 1 s ''lu.iibes . aireip^ Ml .S O li. 1•, i •*(ii n i.. fl-il ? ^ la >m|i?ij e sriM -011 il • 1 lalit' s i ,fr> irrj el oii ton i afe^,?! liai i il, rrmti iu^ I appe i*l l L.Preetzmann gge La Maison Antoine Talamas Vf eut d> rvcvvuir pa* le dernier It m. '•'"* n d i*vs suivantn •] o.i FcriJftt i( tf Ho ict A(jenlf g> ii.u.r pn Hati 1790 R u.i Vaccin d? l'Etat BAZIH METROPOLITAIN Maison de confiance A\uj\e dis Hues du Peuple $ Dan'es Dettowke* W rl-aa-Princa 'Ili-i i) U VENTE avant l'invr tttair de uno daiuia, unp. ia m uh jou 001 es rcaitliai ditt H reivaolCI la f*nlp ; Savons William* *£&!ii$!%r'*' M oub!i '' Savons Colgate fViSr*'^" B r '" e Prix rgr lier 0 15 M-inten n* ur.e roUte de 3: avons 0 35 V i '• bine bjuea C p ii rtIOIM ICH Uur tleura IIP n de noie couleur unie Huti e l la t v-i'iiOe IHIUUf i"Pr j IpM Vui H tue c iia-e couleur tt unie y i8 fitbe n**ta "oleor u rrestt rccu'ib'! Voile blanc barres voile blai c a ija-it-.-, tuprteur Ht inttie couleur groda loueur S >ip lawWe coiiieuiB v rip"Narsoi U b'anc grande largeur h iii -.n ilend tte Indiea fut n drep itJ LOU.CS de large Vetle berrfs Dr il blanc g'ande largeur | j i il i b MI.'C u, e; n ur l)i ck biai.c loplrleor K ki hhre •* ui rifur la: elle ce on KIM e 'e nsof | > *on Kiam Me molleton sa .'rieur F.dii i e • me et cu \Y1 10 :) 40 HO 35 :) 95 •>,< U 3 00 ,c 3'. '.o 1 50 i '.';• 85 10 i8 \o i m 18 14 75 :-:. P }x rgi;lie P.ix spcial llcuttillee l;ui'e c Carafe m v. rre nvic arppoit V'ein lampes iantairid \ l'iii-pour boiro l'oudie de liyre Ci ufiiien ifivnfrt* it Bgtri Mail de tolUUf W'l am VentHto k*h, la doiziioi Noix ial**i i n locaux O ivt s nui < Poudre lie li/urt, Kloiient Pondre de BtfOie Mlodie l.au.'i SI 1 li\l // n as retUqtulgun paptU de biscuit* angla uni gourde le paquH. Prix rguli r Irix spcial f'afe'i'e lur^Olft 'cl foi & IIIP pitt Ft eau blanc Ci vt'U R plat clrt a \\\ < Util g" s*" 1 i oi r 'M' Rerttoi p'!" 'i* de malade P. -Mil a | Clll \es I 'f bscireu i ( ur | i:r e Kriiillp* l'ira M.-i-l .-.u i n. |j|i i g Pot tr.uce T11 m J i • t H latitsii a*ia bisuca CM ci, cari t'a BCCMl l' r vnn blancs b' ua Tentaa pi datog S^vooiiaa • lit init.'t H Taaafs soucou; ei al niHi Nouait merooa tott. U iourui du [iidiiOJtio nui imdo riaveiiUira. •:> d • %  i MO 1 '20 05 1.35 1 1 10 •J'.K) 2(6 J(K) 1 ."al !0 • TTi i.ao 1.(U KO 80 ou :;o 1 50 !K) 1 *> il. i •_•: •I") 00 :*) 7 .*•" i> :<". .'•0 ;J D l'M _'ti Ocpu s tout un ue'e le monih fi' s^s dMicsdc LEau de Floride Murray & Lanmai CP renwqnabla pa'fim jouit dune R--and vone popalii' emploi danp Imn. ce entier e son • dapt^bilite ||4n6iale ani i.ble de toi'ettr. il em connu comme Le parfum universel Aucun autre ne'le %  urp."* dans aoo odeur dliciesae: au:aa| rair&ichiBaant euip'oy soit pour j L -Oahlte ou le buiit I IndispinSiiblc pour combattre toutes fioM.1 Universellement agre, lui ao=si. est la i Tonique Oriental POUtt LA CHtVELUBS Cta' me pi par a ion fgrnble et de coi Oince pour et l.ellir les rit*foi. Il leur donne du lustre et une aj| iNouniisaiit les rarinep. il Ftimu!e la cioia6acceba e lOtit piompisft remaquab'e. ai* (8 1 fai' d aoaraitie lea pellicules et relarde l'apparent | Lanman #Kemp> New> on Propritaires et seuls b abri"Ainls A. Victor Gefil Agent gnral pour Bi Viennent d'arriver De h rance rar le S'S Murons les produits pharn\a<*W Sirop lleiiiog'obineDe^hlens.vin Descluen. ju^ qiie.grao.i Ihco -, E'ixir de .irginio AVrdhal.ao ul 5f AnioJol Interne S m al jflidy, Goudron bu;oi W* ijuina IJPO li UroJouai, Glob o', Pagol, ^^[^tl Pr x dtfi ni l >ulb roncurience IOS et # dew franck J. MarM Rue Pts, en jace de la Glacire. Port-an i iVi *.. r J VERMOUTH C I N Z A N 0 '*• ""J&u.**r*



PAGE 1

0 l.i.l-IX %  nuit RM 4n* Port U PriOOt, iiaili Merci eui * Juin lttet OliiLCTtUU-PKOPRJfilAiB^ GlmeDt-MAGLOIKK [E NOM1PU 20 CENTRUfS Quotidien REDACTION; Rue^Amricains No.HX* Parmi les yramles carac tensiiquesdtl.HneiHaSUe niter raiiy l'ptiifj a cuuipreudre. UAM CO h'ciivii n'a d'autre cerveau que celui de son meneur. GUSTAVE LE BON La Restauration de la Ml QUESTION D U JOUR)MytirfeSMe diip i, Mon Nouvelles traugres l'Ait CABLE En France depuis quel.mes mois, M mouvement tri sans h'e se dwloppe, BOUS la prsidence du e •Jril de Castaionn. en f*v*>ur des HBillei no f ohrens9P. Ka ralit, ce Mouvement fat essentiellement en lat-mme en faveur de la famille tout CM. riEn eilet, la ta mile tant con strecommj la cellule sociale, et ^socit ne recevant, pour l'expdi des services qu'elle a pour mis d'sccomplir, que les ouvriers e! lments que lui fournit la faIle, il arrive que, lorsqu'elle reltCHrecrue9 eu nombre iosuffi il, elle est oblige daller puiser peu par'out, c'est--dire en de' de la famille, les s ijeta qui lui i iqaen*. Hors, ce qu'elle n> >ii ainsi Jest I petit bonheur : eofitit9 trouvs, jroiuita de l'Assigne publique ~*inti sbindouiii, er-fints sans lille. qie sau-ja? E: a'ors, la fadoni les set vices sceaux est li sVu lessent OJ l'a disou l rien ne remplace la fauille iiltsnvre dlucatiou. On sent ment les d llivrc+s de prpa %  wn t de qualit entre les sujets • la famille lve et ceux qui ont %  tWTi en dehors d'elle Us uiociations qui sa foi ment j tfssueaient en France en fiveur des wwltt oombreusfs et en vue de Wararila soi i H le plus dl•aH possible tirs de la famille, Mailleni donc en rali' a la con••lion de ride familiale et la Ni forte consul ution de la famille iatte. avons voulez voua rendre compte fJWquoi ca besoin 8 e fait sentir IWM France que dans lepays %  •nord de I Europe et pourquoi, en Kace. oo sent que la plus grande JJ'i sociale et politique de ces %  Ma ,J caa e dan8 lorgaDisa a se lears funiiles. vous pouvez palier les spcialistes de la acien Jiociale qui o i ciit aur ces cho •* Ht p| ua giojp'e p 0ur noaa do JKi donoer ce'te indication que ["Wrthire ici dea expose de 7t'noe;et c'est plus utile pour vous %  Jpreadre contact avec ces choa-s, ma'i,*r l'effort inVhctual qu'elle* rclament que do les licier avec inconscience et sans esurit. Nous qui avons la manie de co nier servilement ce qui se fait en Frsnc.3, voil par exemple une oeja ion rare et b-illante de le f*ira pour un obj*l u ile La ttm Ile re prsente pour le corps social ce que la cellule est pour IP corps Indivi duel. Lorsiu'un individu souffre T %  > ont? l'hlS'oue d • cetts tu-h-^iire an iiciae, RJ'S5 O pon, qui vint t • • u l'anne rlei, ni-, ua olcier ann*aiv \U ivl'n | lis. disparut sayat jjours|>afll8 Llaig, d'assis'er DM cooi Les Cours PARIS 2 ; R.'O'.e j t|6 5 , SWriig .;/., 1 %  'i'ar 1 2 50 1 2 SEW YORK Franc 1245 Sterlir^ jyo op,;o e tu m ri g-. France-Amrique rcb'e27Ju : n U^rand b! ?u pofit des ceutres •Jwtnfa sance. qui a eu lieu 10Jjilaooit dern a t un venta *Mcbaatement.Tons Paris et une ^Jt d'trangers y ont pattiop. *JilIe$ metnb-s du corps dip'oma t ** de l'Amiique la'.ioe, avaient •wao des loges. ** oanipalit pirisierne a rru %  lwfœbrfs du Glee c'ob. Dans JjJ fait ressortir que ce m ou vc nnt pacifique da ^oaern< m 11 est 11 pluilibiral qui ail ji mats en lien, tmt donn I s tas.ii qu'aucune coa IU101 n'< st imp ><4e cette runion. Lo.i.iolun. d'un 91 frenct est coasiJ^rae en vie de la prsence da I prsence i L"idre? dei pr::ncis nvnij'res des Domi1 1 : P. ; Sir lames a coili aojoard'ha' m interrog pression gnrale, es 1 que Ws r-pi membre sentants d? L'U'.sU-r demande roi' Li Socit tics Xti.> ss sA ii's rpiiWii|iiepr.^e;-.tjnt i Godve de l'a-{me le chef de ses partilo"~Lt d>* Pans d'Eap '^i?. lo uwtseil de la so:it de; nations que les po nts, devant 're soumis a qui cil qa h e r la la f.ijscilSMoa de la cohrence pro session ectneil ert un oftyrt ponr pie/olent strictement spcfis qu; I* cooeiliatioa surcj notamment poin'9, tsls que le* B'eflctae v-u ,\<* rarntnar la pti en Oriso', 'lacroydsnt qua la Grande Hrei. .; %  > %  Aiaot bien reunei^ne, Te refit .IM 'lu "'Olit p.* craindre. La l'eut Pnrialsn • ciou qoja la • 1 %  veut cooMaonr la Ronrre pour iiuvr le prestige dd soi Coostan In ura-e des vio'oi e* momentan n >n< pos-ible. U Pstlaia qua les allies levro il s ic loeertsr nouveau. PAKIS -J7. (Le Loktl Anzngar* I publi uns -oi disant lettre d.i : •nerai Lerond a*i )ir4t Dotlsi ir li itt isiioa ea Haute Silttu. I. rce-tie hieunit) H meu grand ;ru t au aujei lj ortaudue* cel"II ie 't ••) a ti e prtexte pour p#iai 4. Ls fait co latitue mie ininuoaen le 'iiauvaiss I n lusigU", lu •tant ipocryobe coimna en 1 ai DI i-' l-wtore. !• mis -.'7 — Una dpcha de (ie •v • dit q ie le consail de U S^iie les Natiooa, tudiant la inoyan dai 1er les rfugie ruasse l'trangti. dcid la cration d un haut coin D>e inal cb a ^ s .le I.M rapatrier ou ta I repartir Les Kouvernetueni Q •• esae bro-it invits -echeiIIT le* moyens ILiauciers valu s t deux CMiit otnquanle millions n* :a*najrea la utMtlOti du haut com ufaarl; n auront examiner nc11. m ut dans q lel'e mesure on pourra utiliser OH talus fjudi russe /epo+s dans les i)iuque j %  Ma. CAilli 27. Une dpejbe le rarjoott indique ment :r.\ les comp.i tat excellent i prtuve uprj ssioii du csbiuet iu E tre Gl 00 entions mais simplement poursuivre me, U maioriM des rd:ceu's spor' i U '*' Ul tX; "' IM '' ,J0 '^bambie la rouh vers l'idal de U jj*i:e, de t f Uavor.sent l) m;,si Cane, appartenant au b'o^ni L 1111119 Pt t% r^fl'llft* finie d'entranement public. Oau* Uousi, • eta AIU praid nt dj Con c ,,i An. I' iii .. .nwpnlontMIttt ce que le com •>• nwnlciptl. 5 IKl fie I tlhr3.ll (J'fP bit sssemb'e une l'iule plus gianJ~ ie ,1 I J;! Ue dt BruxtUm -• &f et cosmospolile qu'on ait limais ni le ,^ al * isoi-isslra aaxE Par dit que tats Lui I l l'ilte atc luviti'.ioi aii'Iu^iB celle lait.e u.i msrjhil F03I1 et au 1111 relia! liai |. -VI. dj la Birrs, prsident de la lectiou fi'suco-balgars du tribunal uixte, est arrive r'ienns o il eOuruere probablement jusqu' mer :re II II a t reu par la praid : • Usyuiseb. -' 1 m iode la i! icartat que le nouvpai inloistru dse Estt-Untsttl arriv. f >i< r DK Va iSCt m — Samedi jquoont j mais vue. Si toutes Us (,n e p'acii so.it vendues, ce q ai par cl PARIS 26 Lje dip h de Rome cboie certaine, Carpentisr et Dim lignais que ie comte Sforzi, mmissey d. viseront soixante pour c-n tre des satires trangre 1, a dc are de un million 6x>666 dollars. h chanib e des d >uts, not la dTARIS 2~ -tLe whiego T'ibane cision du R.-ich d'txecuter ^fs eng annonce que le m ie.;u Poch n g;mi!$ le.Trsect: un grand pu | poadani i l'invitation de U lgioi vc.'i la pidncat'on de l'Europe. L'Isœiicaine, ira aux EMIS Unis, ai a'ie assi-t ra i la r naissance de l'Ai co n neccement d U;iobre, o il s* lem.gne avec un esmit cordial mais jauraera deux mois. Il rsuie de: ne permettra pis aux int:igu;$ ej' • icusei^-.ements recueillis pr^-s d tifurcs d'y accder Elle saura mme donner i.i libert aux citoya .. f ....... ..,, „ .,, v ,| „|i ( u „n SV_M des races ai.eminde e: sUve. Apri U H stra 'orgie/ou fuis lad,tdu;r dansante la population. It'iei c par. tt ie p.-ng'amme du sjour.tio:i grandioie. Diminebe repi.atu e sont p s roiO e dfinitivameniMatlou populaire uiutmitogrtpDlqnt, %  rii!. l'o li $c rendra vtsisembls; VU ^a de guerre. b'.ement dms 1 ou.-s', notamment a. l^scroissurpartitlondlrantinpnur San Francise*. Ce qui e^t certain, • a 'ttoum o il est sinve Is pour l'instant,cest q | sera le \i\ % "*******• 'J:iobie i btC de Is lgio.i am " csine i Kansas City, et o"' •* 1.' '' rix ^^ vsnt-s d-i Novembre, il rsstttra i Wtthrg'87if SRLM SUPGRIGUM al'log. G. 24 'Cuuieiji'ieincnis recueillis pres ut u „,„ ,. k ----—?""" %  u w^jj, du wi 1,4. JVJ-S" SSBmtitlSlttA rans ree du se|onf du marchal aux Etats h birddti .Jut-s Micb ht, une su. UD d'd.t sur Is po'H. a chambre a vo sa corilunce su gouvernement par 234 vo:x cor.t:c 200. Htel Hati j. \ : GEBDS*. ProoriMaire V Ax Cayii il iiti ion i la clb a'ior, d: l sonivetsairc de l kimiatice l'vitlb 27. Les iournaai euro-' talreot ie rtt JH de la Orcs, d ace u lurlnlIrsH, ...iJ --. l'aquyt de 50 /1 l tf. ESCOMPTES Confort moderne Slnotricit, ter I oltre de uid'atiou Ons'sliis esj i)e l J kilogs Chambres are), Service Ojt^, pour { b sieurs, u tait pas inat' Je 1(j iu blsngt soigne. lei.ou. par in de O kilogs et Vnc molets • Le Matin lappeMe qie M Hiiand au dessus FcglUb sookeo > %  habla espa r i-ul et le comte Sfou n'ta'em r-a r t 0|O 8 0|> 0|0 Man spncht Dau scb. ^o'e-'acx u^^'sions di M L' yd l-ort-au-Prince, le 21 Juin l/2f /. Loeiii spaVanf, E. UUUUiN,


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05412
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Wednesday, June 29, 1921
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05412

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
0 l.i.l-IX
nuit RM 4n*
Port U PriOOt, iiaili
Merci eui * Juin lttet
OliiLCTtUU-PKOPRJfilAiB^
GlmeDt-MAGLOIKK
[E NOM1PU 20 CENTRUfS

Quotidien
REDACTION; Rue^Amricains No.HX*
Parmi les yramles carac
tensiiquesdtl.HneiHaSUe
niter raiiy l'ptiifj MMUir ei i'iiici|iaciii> a
cuuipreudre. Uam co h'c-
iivii n'a d'autre cerveau
que celui de son meneur.
GUSTAVE LE BON
La Restauration de la Ml
QUESTION DU JOUR)MytirfeSMe
diip i, Mon
Nouvelles traugres
l'Ait CABLE
En France depuis quel.mes mois,
M mouvement tri sans h'e se d-
wloppe, bous la prsidence du e
Jril de Castaionn. en f*v*>ur des
HBillei nofohrens9P. Ka ralit, ce
Mouvement fat essentiellement en
lat-mme en faveur de la famille tout
CM. ri- En eilet, la ta mile tant con
strecommj la cellule sociale, et
^socit ne recevant, pour l'expdi
des services qu'elle a pour mis
d'sccomplir, que les ouvriers e!
lments que lui fournit la fa-
Ile, il arrive que, lorsqu'elle re-
ltCHrecrue9 eu nombre iosuffi
il, elle est oblige daller puiser
peu par'out, c'est--dire en de-
' de la famille, les s ijeta qui lui i
iqaen*.
Hors, ce qu'elle n> >ii ainsi Jest
I petit bonheur : eofitit9 trouvs,
jroiuita de l'Assigne publique
~*inti sbindouiii, er-fints sans
lille. qie sau-ja? E: a'ors, la fa-
doni les set vices sceaux est
li sVu lessent Oj l'a di- sou
l rien ne remplace la fauille
iiltsnvre dlucatiou. On sent
ment les d llivrc+s de prpa
wn t de qualit entre les sujets
la famille lve et ceux qui ont
tWTi en dehors d'elle.
Us uiociations qui sa foi ment j
tfssueaient en France en fiveur des
wwltt oombreusfs et en vue de
Wararila soi i H le plus dl-
aH possible tirs de la famille,
Mailleni donc en rali' a la con-
lion de ride familiale et la
Ni forte consul ution de la famille
iatte.
avons voulez voua rendre compte
fJWquoi ca besoin 8e fait sentir
IWM France que dans le- pays
nord de I Europe et pourquoi, en
Kace. oo sent que la plus grande
JJ'i sociale et politique de ces
Ma ,J caa*e* dan8 lorgaDisa
*a se lears funiiles. vous pouvez
palier les spcialistes de la acien
Jiociale qui o i ciit aur ces cho
* Ht p|ua giojp'e p0ur noaa do
JKi donoer ce'te indication que
["Wrthire ici dea expose de
7t'noe;et c'est plus utile pour vous
Jpreadre contact avec ces choa-s,
ma'i,*r l'effort inVhctual qu'elle*
rclament que do les licier avec
inconscience et sans esurit.
Nous qui avons la manie de co
nier servilement ce qui se fait en
Frsnc.3, voil par exemple une oeja
ion rare et b-illante de le f*ira
pour un obj*l u ile La ttm Ile re
prsente pour le corps social ce que
la cellule est pour Ip corps Indivi
duel. Lorsiu'un individu souffre plusieurs maux la fois, on ae dit
out de suite que c'est le sin^ qui
est vici et pour se rendre compte
ie ses altrations, on en prend une
itnutie dont on fait l'analysa sons I"
champ du microscope : c'aat U cel
Iule de l'individu qu'on tourne' ainsi
l'examen.
Eb bian, on enseigna qua, il la
mme faon, il est bon et uti'e,
lorsqu'une socit es' sujet e des
maux multiple* et simultan, de s
demander si ca n'est pas le san mme qui contient des impur, ts
c est--dire si elle ne souffre pas
dans son organisation et sa c.onsp
iQ'ion sociales mme, et pour s'en
assurer, on recommanda de prenlrp
la cellule mme de la vocit. h
famille. qui ept l'quivalent de lu
goutte de sang par rapport l'indi
vidu. et de rtcherchjr l si l'on
g'ne du mal n'y est pai.
Mais nous ne vouions pas le faire
parce que, l'avance, nous savons
I quoi nous en teni-; parce qie,
aussi, noua sommes neot-ire peu
capables du genre d elfort qu il fau
drait faire pour redresser la mil fon.
damer.tal dont souffre la s.ci'
hatienne; parce que, snfio, si le
p ys meurt de sa cellule uitJeds,
trop d Maliens, connu de.- tors,!
vivant da ses insanits et do I li-
vre putrescente, pour attendre autre
chose de coux qu* prtendent parler
en son nom qua de ressasser des
rclamations sculaires sur son in-
dpmdaoce, Bon volution, ses luu
tes destine-* et ea superba mue
davact l'tranger...
liais ji sens vso'rf les grlt de
pierres et le* butta da la foule, et ja
me sauva d ns h n.it.
Ht rb'e
Les p'rnri r>T > ont? l'hlS'oue
d cetts tu-h-^iire an iiciae, RJ'S5
O pon, qui vint t u l'anne rlei,
ni-, ua olcier ann*aiv \U ivl'n |
lis. disparut sayat li de la rr.ixon il" sar.t dz .\'-uiliy;
Ot*aHl se tiouv'.
La Tribtmf ,1 Cfiicago, H \\
que M. BeUarii es sur le poin d j
trean' sou; l'IneolotMoa d'assas; ORDRES. L5 loumaux de
sinit f (-Petit Pstiaiei affirme:^ n he expriment l'agrable su>
plem^nt veri lAnHiqi rentrant.^ecrgf Eimoad de Valets, et i sir
aup's d'tfie mre-q u i it to>jjours|>afll8 Llaig, d'assis'er DM cooi
Les Cours
PARIS2; R.'O'.e j t|6 5 ,
SWriig .;/., 1
'i'ar 1 2 50 1 2
SEW YORK Franc 1245 '
Sterlir^ jyo
op,;o e tu m ri g-.
France-Amrique
rcb'e27Ju:n
U^rand b! ?u pofit des ceutres
Jwtnfa sance. qui a eu lieu 10-
Jjilaooit dern a t un venta
*Mcbaatement.Tons Paris et une
^Jt d'trangers y ont pattiop.
*JilIe$ metnb-s du corps dip'oma
t**, de l'Amiique la'.ioe, avaient
wao des loges.
, ** oanipalit pirisierne a rru
lwfbrfs du Glee c'ob. Dans
JjJ J[[Mnr des Etati Uni, a mu
** assemble par la 1 on dont
Hrl de la France,
u jPf*'ident du conseil rrunicior,
J*Cobeiller, a insis' sur Vtr
^ dlicate se de l'amiti amric i
J*1*! dclar hfureu de con*
J^r i aoov'au, que la fraternit
Jat les denx peuples nenttpd
a ,Ure'e,fo ie daa un ter
^y,0nd. mais comme une plante
iuu! f,' M tj8e et pousser ses
rjj ne I esprit.
aaa?'C!f-Ur Mcoreau DOf" e r' <"
gjj1 d't 1rs s ntiments t'es vi's
NUf"1 la ieunes& amricaior
M.Vliilerao : n ira pis
auxEialsU is
P*r rble
PARIS-
Le Herald a prtendu dans la ma-
tine que Mr MiMetand visiterait,
j probablement, les Etais Unis au com
imencement de 1922; l'information
est inexacte. Dans 1rs diffrents pro
(jets de voyage envisags par le prs'
d?nt de la R.'pub'iqu; la question
latVlt pas pose concernant les E'ats
Unis.
Varits
CE SOIR
,ts mm
'SI
i Wic Excoflier, tontine Masard
et Mathot
;
Lfs Jeux 11 EUT
gencs Havas
'xnibassjdeur
lence avec if reprsentants du goa
vernement. 0> fait ressortir que ce
m ou vc nnt pacifique da ^oaern<
m 11 est 11 pluilibiral qui ail ji
mats en lien, tmt donn Is tas.ii
qu'aucune coa IU101 n'< st imp ><4e .
cette runion. Lo.i.iolun. d'un
91 frenct est coasiJ^rae en vie de
la prsence da I prsence i L"idre?
dei pr::ncis nvnij'res des Domi-
1 1 : p. ; .
Sir lames a coili aojoard'ha'
m
interrog pression gnrale, es1, que Ws r-pi
membre sentants d? L'U'.sU-r demande roi'
Li Socit tics Xti.> ss
sA ii's rpiiWii|iie i'amrjf|'i^ 1 ;tiii^
Par cb'c
r<>pr.^e;-.tjnt i Godve de l'a-{me le chef de ses partilo"~Lt
d>* Pans
d'Eap '^i?.
lo uwtseil de la so:it de; nations que les po nts, devant 're soumis a
qui cil qa h e r la la f.ijscilSMoa de la cohrence pro
session ectneil ert un oftyrt ponr pie/olent strictement spcfis
qu; I* cooeiliatioa
surcj notamment
poin'9, tsls que le*
B'eflctae jor n'u ieurs
q ,'ritio ts de
que soit spcialement .1 u 1? rpublique.
NhVV YORK 20 Les
< l
ui
ect on.s
ro'g pntr n n/g*ignr ncun
u >v-u ,\<* rarntnar la pti en Oriso',
'lacroydsnt qua la Grande Hrei. -
.; > Aiaot bien reunei^ne, Te refit
.Im 'lu "'Olit p.* craindre.
La l'eut Pnrialsn ciou qoja la
1 veut cooMaonr la Ronrre pour
iiuvr le prestige dd soi Coostan
In ura-e des vio'oi e* momentan
n >n< pos-ible. U Pstlaia qua les allies
levro il s ic loeertsr nouveau.
PAKIS -J7. (Le Loktl Anzngar*
I publi uns -oi disant lettre d.i
: nerai Lerond a*i )ir4t Dotlsi
ir li itt isiioa ea Haute Silttu. I.
rce-tie hieunit) h meu grand
;ru t au aujei lj ortaudue* cel"-
II ie 't ) a ti e prtexte pour p#<-
er iioum u*i.| de voietioo di >iai
4. Ls fait co latitue mie ininuoaen
le 'iiauvaiss I n lusigU", lu
tant ipocryobe coimna en
1 ai di i-' l-wtore.
! mis -.'7 Una dpcha de (ie
v dit q ie le consail de U S^iie
les Natiooa, tudiant la inoyan dai
1er les rfugie ruasse l'trangti.
dcid la cration d un haut coin
D>e inal cb a ^ s .le i.m rapatrier ou
ta I repartir Les Kouvernetueni
Q esae bro-it invits -echei-
Iit le* moyens ILiauciers valu s
t deux CMiit otnquanle millions n*
:a*najrea la utMtlOti du haut com
ufaarl; n auront examiner nc-
11.m ut dans q lel'e mesure on
pourra utiliser oh talus fjudi russe
/epo+s dans les i)iuquej. * Ma.
CAilli 27. Une dpejbe "
le
rarjoott
indique
ment
:r.\ les comp.i tat excellent
i prtuve uprj
ssioii du csbiuet iu
E tre
G- l 00
entions mais simplement poursuivre me, U maioriM des rd:ceu's spor'iU" '*' Ul tX;' "' IM '',J0 '^bambie
la rouh vers l'idal de U jj*i:e, de t f Uavor.sent l) m;,s Upaix bisedup3,cJS U .o.i. tJ ,. Tout Iti, plii/urs b.istent ftl?^?JTi2&??4
acs n-'l0:IS' :'lir *i* queCirpnuer est boalct*siini pum tesou.l Isa u ave"
_______ llir Po avant, possdant plus dea questions tctunlUf, Le roi a iestrv
eut plus savant, possdant p'us d'ei questions actuelU|. i.e roi
p r nce, tant austi d'avii quil ns sarponti
. fera pas tooleiasciance pend int la >i Cane, appartenant au b'o^ni
L 1111119 Pt t% r^fl'llft* finie d'entranement public. Oau* Uousi, eta aIu praid nt dj Con
c ,,i An. I' iii .. .nwpnlontMIttt ce que le com > nwnlciptl.
5 IKl fie I tlhr3.ll (J'fP bit sssemb'e une l'iule plus gianJ- ~ ie ,',1IJ;! Ue dt BruxtUm
-? et cosmospolile qu'on ait limais ni le,^al* isoi-isslra aaxE
Par
* dit que
tats Lui
I l l'ilte atc luviti'.ioi aii'Iu^iB
celle lait.e u.i msrjhil F03I1 et au
1111 relia! liai |.
-VI. dj la Birrs, prsident de la
lectiou fi'suco-balgars du tribunal
uixte, est arrive r'ienns o il e-
Ouruere probablement jusqu' mer
:re II II a t reu par la praid :
Usyuiseb.
-' 1 m iode la i! icartat que le
nouvpai inloistru dse Estt-Untsttl
arriv.
f >i< r DK Va iSCt m Samedi
. jquoont j mais vue. Si toutes Us
(,n'e p'acii so.it vendues, ce q ai par cl
PARIS 26 Lje dip h de Rome cboie certaine, Carpentisr et Dim
lignais que ie comte Sforzi, mmis- sey d.viseront soixante pour c-n
tre des satires trangre 1, a dc are de un million 6x>666 dollars.
h chanib e des d >uts, not la d- TARIS 2~ -tLe whiego T'ibane
cision du R.-ich d'txecuter ^fs eng annonce que le m ie.;u Poch n
g;mi!$ le.Trsect: un grand pu | poadani i l'invitation de U lgioi
vc.'i la pidncat'on de l'Europe. L'I- siicaine, ira aux Emis Unis, ai
a'ie assi-t ra i la r naissance de l'Ai co n neccement d U;iobre, o il s*
lem.gne avec un esmit cordial mais jauraera deux mois. Il rsuie de:
ne permettra pis aux int:igu;$ ej' icusei^-.ements recueillis pr^-s d
tifurcs d'y accder Elle saura
mme donner i.i libert aux citoya
.. f ....... ..,, .,,v,| |i( un SV_M
des races ai.eminde e: sUve. Apri U h stra 'orgie/ou fuis lad,tdu;r dansante la population. It'iei
c-par. tt ie p.-ng'amme du sjour.tio:i grandioie. Diminebe repi.atu
. e sont p s roiO e dfinitivameniMatlou populaire uiutmitogrtpDlqnt,
rii!. l'o li $c rendra vtsisembls; VU ^a de guerre.
b'.ement dms 1 ou.-s', notamment a. l^scroissurpartitlondlrantinpnur
San Francise*. Ce qui e^t certain, ,a 'ttoum o il est sinve Is
pour l'instant,cest q | sera le \i\% "*******
'J:iobie i btC de Is lgio.i am " "
csine i Kansas City, et o"' * 1.' ''rix ^^ vsnt-s d-i
Novembre, il rsstttra i Wtthrg'87if SRLM SUPGRIGUM
al'log. G. 24
'C- uuieiji'ieincnis recueillis pres ut u , ,. k. ----- ?"""
u w^jj, du wi 1,4. jVJ-S" SSBmtitlSlttA
rans ree du se|onf du marchal aux Etatsh birddti .Jut-s Micb ht, une su.
ud d'd.t sur Is po'H.
a chambre a vo sa corilunce su
gouvernement par 234 vo:x cor.t:c
200.
Htel Hati
j. \: GEBDS*. ProoriMaire
V
Ax Cayii il iiti
ion i la clb a'ior, d: l sonivetsairc
de l kimiatice
l'vitlb 27. Les iournaai euro-'
, talreot ie rtt jh de la Orcs, d ace u
lurlnlIrsH, ...iJ......... --. -
l'aquyt de 50 /1
l tf.
ESCOMPTES
Confort moderne Slnotricit, ter I oltre de uid'atiou Ons'sliis esj i)e lJ kilogs
Chambres are), Service Ojt^, pour { b sieurs, u tait pas inat' Je 1(j iu blsngt
soigne. lei.ou. par in de O kilogs et
Vnc molets Le Matin lappeMe qie M Hiiand au dessus
FcglUb sookeo > habla espari-ul et le comte Sfou n'ta'em r-a r
t 0|O
8 0|>
0|0
Man spncht Dau scb.
^o'e-'acx u^^'sions di M L' yd
l-ort-au-Prince, le 21 Juin l/2f
/. Loeiii spaVanf, E. UUUUiN,


LE MATIN
Un Uijfe triomphe industriel
Au grill u d'uneHarabiance locsb f concurrence ei mal Justifi*, a'aban
'louiUntrf vmant,constamment d donnaient Jpoint Ih terrain i: dus
cuoragtr d-puia plus de cinqnanh Itrial aussi difficile a tenir bou* aea
ans, 'oua ceux des do res qui R'u-|conditiooe nationales ei pan encoa
donne Dt ui.e branche | conque {rageantes. Aueai. i einn 11 il* nue
d notre in'. trie iju- t'"1 lifz'raent. mais irt? I 'gen -ment, thari u
noua nncotr>g i a* rttrjnt(dans son petit mutr tt e pwiec
tout de mme pann c infatigable? nonnreai, quelques
lulleura. il te-apraments ioburf
les, dfs bradt, poavone-noua lej
finci qualifier, qui i e se eon' i a
laissa noottario r par ce moi bide
viius local que nous pouvoni nom-
nier la l'if venlio )
On aait, en ffe, combien au sein
partout de i*IN hiiieu'>" perell-
lament lac.iou ma!fa:*e,nto de noe
dirigeaata, qu'il s'es. ioo|odia di
lopp une ide prconue et persis
tante contro 'out ouvrage portent
l'euiprei i'o du paya, corn m a pour
proetamari malgr o ;tmolgoi e
claaiit des sens prouvs pouk
me pei faction loduttritlle locale
tonnante, qu'as Hati l'on n'eat
point oapaave duo travail offrant
un cachet artistique, rimegiualion
!j plus raffine, au<"un gl t tlattait
la pull.h le plus dlicat, aucun fi' i
BOOple au toucher le plis Beusible,
aucun arme l'odorat le plus lin,
aous !e brillant et ""ravigotant lOlftl
natal-
Hien ne parut .pouvoir en COD-
vatnere. Le sige local utitiMniu-
triel tait effectif dans tri eapnt
national depuis loogtemce tauei ;
'oui le monde hatien en tait sorti
\air.cu et CODva:QCQ.
nue I obj t lut d ut art plus qm
magiqat, d ont dli/atesso et d'uni
beaut claaeiqoe, d'une lgance
dea plus recheiches, d'une corn
modii pratique et d'une elflcacit
inoouit atable, il y avait encore mal
Vie liait d.' qualits- aor ce tr
;o t'ee, dne ce Nectar qu'eut re-
cherch un dieu, aor cet objet de-
bon ton, d'ir.contesisb'e et agrub e
utiui, le sceau diesolvant do notre
ddain, lclamaut eu la place d'aue
il grandes et belles choses baith D
ns, notre factice tt inconsciente
etn l'action, plutt la maque boni
jjtute du lais', ur tranger.
En u'hi lien d i tuniiHii dans le
no.r.bre incalculable de nos vices et
de nos dfauta politiques, nous
tions de plus ns bteuiei dupes,
huus un simple mirage du beau, de
iioa seoFitives impressions boyecot
tuoi ,!>ana pardon, dans un mme
-iiteliible lu tionl,
cole masque
reiat>jyes, en tirant sur
d'ouvrag'S caotlqoea
arnbul !.te dea
La Royal Bank of Canada
Le dpt des titre de proprit,papier* de famille,
bijoux, objets prcieux, etc.
Des coffre forts de la dernire perfection renfermant d*t
casiers de trois dimensions diffrentes.
Ce etttftta iDff'nteUfetteal d epoas a W Ut iudfpandauti les uns des autres, coniiannant -
^SdenreiDirc porto ,- m .iroWs *"!*^^
s'taient laits, m un
leuis procra contre.
(juta q
tier dent ila
pareil stage,
mattrea.
Tout d'.ntelligence .rative dsoe
ait de ^'assimilation M de robus
eese dans le ten piamer.t' devsiei t|
:ie quand mme lccmpeueee un
jour. Cette Rcompense n-attendbit
i ipn closiun uun l'oeuvre du
lepa it de la fatalit poir te osai
nifea'.er en un lgitime triomphe sur
no ie laible conception. La giauJe
uuene tt la fatali hitorique, eo
d m.naut stnciement la radin dans
leurs besoins rciproquta, vioreot
lgitimer cette compensation 1
gloire do ao* pionniers indmine
en i u brillant BUCCJ au teln
notie ancienne prvention, comi
une j iBtilication a la fois, une me
tDirei'.on no'W atupide aberra
I
Il g Lllu, donc; aoull'iir de h tes,
irictioo (!(-3 bMligrauts d'hier et j
etv, 1er la venue des voisina am-
ricain* ; armi nous pour obliger lea
baitieoB mieux conoailre ei plus
ipprcier ce qu ili savent produire
tt oavrger Carres divers vne-'
meota laaooponnf, nous mettant
alors plus en contset avec l'individu ;
nerver .que t'ebjet qui nous en ve[
nait, il nous a t enstign por,
celui. que ce que nous jddei
gnio'is cue noue, valait encore
mieux qua co qui s'en fait eu
core ibcz lui- !
Aloratc'eeta nos m Miaula b (
aiatea, t'a vaillant la petfecUoo on]
boi- do prix que siules no* torts '
produisant, qne l'on vient iemandar
de ni'j<8t..euae8 bibliothques tt
d armoires, objets qui s talent sous
ih merveilleux reflsi du rouge jiunu
acej-.u sculaire, devant meubler leB
burtaux de nos .dpuit': roents d
itt, d9 nos douanes* \ de nos iu'.res
grands bureaux pr.blica occup?,
O tout est be. i cemmo tmnagi
mais dont rieu D est exoli
- q^'iico.
- .bls, ..s sont renf. nni data U ta\e*u Je la B.nque o il; se trouvent a labn de loua risqi
l 1 l^e^ri^eriiitr d oi dttpmi relises en ce gaore ei coos-iiueni piar la irs o.aUirei\n,
;S Us coodilkM d-i scurit e de c .nnodue Jesiables. L'o i ue
ious ceux qui sont a lt recherche du i lieu sur, l'abri di
tu-iiii- fcheuse tl iques pour leuis cbieis (ir icux.
chouaient des pices impoites. tt rjataulHJ absolue ofirant '0 Aei
des modleB, et des trucs ischr-i ,. 0,( ,ecounnaiidei de ni'tuX
aocs qu'ils sure-t deviner d'un n ,,,.,., ,A. llco,, ,ir ,ftl s .i.,,.
sairait
toule ven-
Pour leavcondi'ioDS de locaiioo,s'araser fr
La Royal Bank of Canada
Por<-auPiince
Noire
laisse d'Epargne
cette occasion pour rappeler
la
son
Nous profitons de
population lu ncessit d'pargner.
Par ces ip.h s d'incendie o chacun se noue expos perdre en un instant 1^ fruit de toti'e m
i*. pk s ence l'on re sauiail mi**ux faire ane ds confiera la Cause dEpagne de la ROYAL Bs^KOlf
d0 CA.NAD V le monunl de tea conomies cl ioui l'argfcDt qu il sera l dangereux de gaider chez Soi.
,". L'argenl dpor ^^ ^ S
i
31Q0
'Epargne k la Royal Bank oi Canada
apporte^ trois pour cent (8 iu) d'at.ts p#r ai ani
ri&qaes pour les dpos^uls etjeoisttue aj pUcettimt dt
ordre et de toule scurl.
Pcrt-au Puce, Ilaiii, le tir Juin 1921
au cuns
P' mer
3
ansiana
DEMAIN
nos lawieura avtc
nos DMOtSi noB dlaillancea avec l'tient,
nos eoertlei nos tristesses veo no tquei
iomb i ei bous le poids Uouttini Dans noa magaaina de cuueai es
d'ouo ussi tranr"e contusion, nona'plMMInotiriieHa, c'ea' la nouvelle
hfiooa OOUnl au cours do noliejs'trMioreet sea fille.t s ejui lecht-r
Akoiutiou-aociale, le pur aantimentlcbeoi les originuliira de notie io
la |a piftoUon qui devai'. coniidoslrie vannire pour s'en faire
.iueajii enaurat nue du libre examen cobtichei-, et sa uoif(e.it avec el-5
Ce un le.te ddain de nos bon gance d? no3 biaux chapeaux de
iiii l^im m
Grande comdie satir.qie
en 1 parti: s
Une Volont
Grand drame moderne, ueigq1^
tt sensationnel an i partiea
ae William Famum
E ir^o G. .0)
lJiicon 20)


i
-


-
?^\


--:\
s
0:
.


-*
ROPiJ
\ "
j
.m
r. Maa^
- ; fini. PfMOflt par rUtO PtdloU.,
s dxnf ! il->[
rAitn.. pubi
b.U "
i-.....--.,. vi-7-.: uxt.rrag.ami -x. Admi d. i.-op'ton*
^ ..... |>we: Ci laCMlgW, , Ka> ru nlH

C*al S-.ir.'.dt
qu' u'a lieu
naissanc
2 luil'tt prochain
heures du soi-, Ulait.M
Remerciement
M rv: Vve Nu ma ferrus tl enfin*,
Mr et 'idarae G *on Dambreville
et enhn's. Mret M'"' Carri Dvirat
etenf "i?,M;s Gastoo e. G'O'ges K
somais
,.,,,. e M-ne Arthur Sr'ait et t
Pariiana.l* recrue de?" p: in com* ;{,D,Sf \u l-.-rnand Sciai' Mret Mae
die !o:alc Avii t. et Peudint. du Marcs F-.-rus Mr et Mme Kmmuind
Dr Paul. i lEstor. Mrct Mme B P R-id. Use
ne ehoaca nationales u es- point,
apia il i rels progrs ralits, en
tara la yloire de notre conuais
Han^u esthtique- I s tal; inUltrd
lentement dans 1 eeput de cli'.cun
de la patrie- Au fur tl n mesure
paille qu'e!len arrangent avec
C est a une autre l bas qui
porte
aor le
nos (mes co .1 .i 0 ts
iterveille au mule
art
l'on
Au Bar de la Presse que l'on se
1! sra en outre dons i otite *o Marie S
; \i\t du r: fme
to le une comble layet e, rencontre le mi !i elle soir
dea mains de fe d'une Qu Oa en sort renseign sur
les r.ri*
a t
que la nouvelle ducation naioiae scUded i mondaloea qui n en c:o
rentrait eu nous, il s'talait de pr /eut plus Iturs giauds yeux per
Ctrtncs notre admira ton denfan dus dans lee pliB tt lesfestou de h
autant l cole qu' U maison la riche ai dlicate lingerie.
ml lia le, l'oBafra et l ouvrage deal Mais, il y a mtepi encore a lat
ntres paya jusqu'au lour ou noua testatiuu de iV-tvangr sur la mrite
allious nous rtvelller plu o enau de uolre talent indualnel
sers que noas-rainei et poartic prcis mieux .que .nou#, ptiCt qu'.l
accuaee mme tardivti lent, d.* res m a vu ataa.t aussi plu que noui
tmbltrnoe ba;.de ao ngres le nau notre tigjuomeut ue i.exoti
flreinenl leiuta da c m laatioc fran que.- Dos emUs da ce.taioes .dames
* igl. letraugrea babtUnt la pays, se foui
Au 1 la grands i: jure I Ma:gi b.bllttr CU.S lus couturiies de UOI
toute noue bate admtraUon pour Vdlta Jont la tcupe, le coup de lei
on paya que ious Its auft-s adini St la floe le (H la coulure, aunt in
ren mme son royal lianltur de comj rab'.< i C il, d rniremeot, la
ce tmps, tlie ne ious s ra-.i i oi t I mine dun nche raoket tal allant
ete au via.g1. Si no. ii'V. ui grand bal d-? gda doivarans
pas envoy au diable, l'auc ... Uvata Lins avait rea de l'oit au
dea exemples de nos pieinier. ps Pnncs aa toilel u fat d'un CD ',
ieuts l'outil de l artisan, le labliei d'un go et d'un aointtaur laquelle
de t ouvrier, et fuir toutes j m b a ou piogls
re U i Candidat j
eut ur.
L's rtftiticns rm:;hcnl
s. et qui a fut vellei du monde entier et cela i peu vaztt, i". UM assaref un suc i;,
u d uu groupe de Irai ;. compltt te pochnne ile.
Ncui 'A hrons da enseigner plus
amp't m.-.i! nas tct.or, st avids de
diatracticn.
POKEBAIuLES
d'Eugne Maximilien
un
i aco
co .\oi roanbitux
p?joait ?a utm
l.it Mm- VsreTn. N leaf
too, G S n H u le'ou e. farn'llr,
Mr et VI m i B. M. l)j?lesy. Mrjj
Mme l-iLie ll:.;relo\ Mr Laaun;
lie j te'.cu et l-s autVt memjre
de U 1 mille remeicient sinc^-
ment les amis qui, de p 00 J
lou-, leur ont donadfS P"UJ
lympathu l'occasion de la pew
qu'ils ont prouve dans la p>nB*
M.dame Vve D SICLAIT
ne FodalieHeuttdpu.'eurregrenn
mic, belle mire, grand'mere, ta-1-
Piti Goiit le 25 luimn*1'
l'en nu de l'atelier vid
Doi c, en haitsant positivem nt le
travail, on .allait logiquement h u
i ouvrage qui en sortit ai C tait 11
tal. et celui de l tranger pn ir<
lit pleinement du ec^foilai aop^
rieur de 1 Pantaion Gai ba' d en
l'absence sur place de l'tocienne
marqo* francjtisr, et B'emprrsoa
donc d'y revenir, malgr toute l-t
rm\% jnte satisfaction qu'el'- a, du
rrste, tonjouri avous avoir rfOS Ce maiii
de notra Grande Frtbriqoe bal tienne, et recueilli|
rj. r -imc devenu* ai populaire eh,/ d u crna.ade et patente, de.dc le 17 coj
es fumeurs Ce moutameot lot tout naturel; ,1 2r^S^? Li ce - oade reconnaissince.
a fallu que l'on gott du ne 0 veau Ql ;ttl0a oef. "" 4'
Itnclanne mer qne laquelle une nom 1. bi-tu luu en lLg^e
babitode preqoa d'un demi sic'e Sic; 1 ii ce rorp-au, puis oi se
s'lut soud^p. Bnflo' on sn a fai' rendit ?u Cimtt re ExUrnur Li.au
'nreuv-, et depuis de nornbren* nom des amis.E'otSt Actoins p.'i lai
paioli e; esqu s^a en que'qucs trait.
1. raractre u chef dfunt.
4 i'eur cous, d't il, il restera i
jr.0Tb.tr le v d qac ta dispantoi
.jiciji 1 va w"1
grandes tlqnet es de la Ris d) la conteatabL
Pais P tea, cigares et t In-. Scaf^ilati, coin
Ile ,c'tait l'egntvoyageur oTant ra^ Muta-1 de mdailles que no*
t b.i. m de ci>! tes faneurs viena n irm'sr sur la Chio.al
linciiin.'goa sorunt d>3 ton- I
ponte de le c > ateantuer partout et rinlresatot
t graodioea a eUei bsltien de l'an-
tuieou Quilbiu.l, la tnoriont
:ooteatabIe |de ^rn pr
,1. ndit I 1 llaa: > et nt a tes
qui 1 j renat a iiiaaao et ut, a tes poitrine de I inte'l g'i-t hbricmt-
l'iutensit de la fibric 1 >i. compati loti s i. coor.oisie d'une N'st-e i-ioi-r 1. ^ ''''
pour rpondte aux commande 1 du se be de la mai |us. Ab uon merci ; om he indut lqii at
ait, cii;aret-;ciUSe et ****> l cous marquera ces
'toc .s i:.l r.\.;r,(vC"s crtnc-usiasmtS
nodaina qui rappellent le c-
1 > 1 ou f ndiant du Quartier
deti r. maaaifs et b aux ba
viutH'oitni et ae vendre.dans su t agi
lue de pacotille et aou stylo ui.o.u.
notre cuenilt et noua sppii
ne po ivoir bien dietiaguer pour u
conuitre. n'apprcier et n aunei
qu ooviage eio'.tque.
Nnmtine, ls p "B tenacer de
tiotre isfcae ouvn.e, en fac d Uu
la
nu 1 os 1 ui .'n 1 1 10 re ti suv
. N a 1 bio s lop i1 'a
:, .1:1 use Gtgara te PanUla( ''*
in llag 1 il n'y en a point de
lUKJigu:ij uux B*StS Uns oit lia
ajouta.
Et aujoutd-bui, apia cinq annee intelligiwt aura dana ^'s ajlrlb
de manque, cesi l'auienne clientle tiona. celu' de Pa Ho-- Giilbaud
du aoafeiL 1 franaia qui se Btis, Chaules YUAb
tti
ei
: iiL iioi ciuoilemeiit c partout
il k chappe des poitrioee bal -
un Bpp i c lui de la souv rainte
et de l'intgra"! d'Waliii dont le
triomphe b ra un |onraeanr et ei h
intif lu-md cuacui' de notre cIhss.'
L t u, u manque nou
. le < y.s
les amis
chai .
penss exacte J..: k'hn 11 d'dudcs
it par dessus tout, i. maqura .1
ous tes ar>ii leiie un
p^u bmiqu, mail toujours atfec
tneoss ii iocse, '
L". Matin ,'frd un ami dvo
ta callaborttenr uxf tent Notre
cb.^.iu c*i ii^ ^uud. Lu ,.i..^:o
aux tristesses s'ojouteot.
Union <> itriot'f*
Vt ndredi
1 idi,
Sucit-
11 1 .'r*'
4 h-urea de ^
eunio.i du coaut u



r
LE M ATI S
Panama

tamshn Lins.
James Street, Liuer-
lervice de fret el de passagers
||ew-York Hati
Port-au-Prince, le 1er Septembre 1990
fceranlespdit'ons directs pt-ur l'ADglelerre e. l'Europe et vice**erfa <-o.*ie>intM dd
wux Nf\v York, le plus rai nie et le nus direct service de et pour |**iioi e. Adresse
E Pier:0". General treulv Ageirt, >4, St.te Street, New York C lv. Prel payable
,licn HVxcpption du Miel
Sndpsr par amauede Wew ork directement pour Pori un Piiaceel un autre par
pour 10 s le poils d liai 1. Seu'empni p s a 54e de or-mire classe. Les s; ivauls
^los^gtnl dans lts principaux por s ,| K irope el d' tigl terre
*leterre. Ecosse *t France
[||. G.H Shelden # Go, 7, Je
jo/, Engfnd
Copenhague, Danemark :
[if. tK.EMeitdix V Lo, 2V, atlegade, Copenhague]
tines Italie :
W Henri Coe # Glerici, Piazzi S. Mattm.
Cne Italie
Christiania Norvge :
ernational Speditionsselskap, Christiania
Uumbounj Allemagne: H.Vogeman t, Hambourg.
othenbourg Sude :
odiah Express, Gothenbourg
vice de Panama Lioe er.t.2 New-Yok et Hiiti, ea vue des .rtang*mnis qui se sont lartl
d'une utilit coniidiable, et est la voie la plus rapide pu hquelh soi taucbioltsts ptOTen
txftdie;. '
| connaisse nu ut> couvr.nt ht pour New Yo k avec opions il livraison soit t ondref
le livre. Borde au-z ou Anvess seront livr
I) H TFfHPSON Ag,nt i,lineral
J. I. J UUiItC OUiH, aaentvour Hati

. Jlrx-.7tr-jr-l
. / ''
ELECTRICALAFPARATUS W^'$r^~*< ; y i
FOR l^TERY PUBPOSE
m, sm
: a?
AaWi
''' -\/3
p
W*
Y^sensyjase |3aj.:|
Mu*
CorvGlow
;3tor
; tv

^^This case romains:
5 uniti o( <> 11) irons
I unit of 3-lb. irons
I toaster tove
I turnover toaster
I curling iron
I warming pad
I percolator
I cocy glow tint
Une caisse d appareils lectriques pi
paiee spcialement pour le mnage
et d'un prix tpecial
Lee quii.cailitia, connu rg.iL.ta et contractant! un
titea euscmqaea lu aatiea peuvent donner d* l'eitentiot
itut alUtrea en se letant aam le ci mmtrco d'apparail.
lactiiqaa pour tcaiflOJ da taimlle.
" Lee uouvwuea inven.ioua d*ua [a prouia de l'Ulduairi*
ilectiiitut uut t un grau i bienfait pour a fomma de ,*
.. o les detnaudts quo ; kra. quand I avant.i
rlecescombinaiaoLHti'.y.. conuua.iaoltefon en
!BI)Q acciolaaetaeut d'aif- r i Loi cotnmericn de
.ntoit teuvcni patiager t bpfleei pi c Tarant
' ^toioWaaiauu delagr.nda abiiquei'e wg/
iinfilM uae-t'oui lancer ceci un aabo.i meut s,
c-ul ttiiatenalla eietinquea de maiaoo u t
; .Avaie un nix ne atlthsDt-
1 i ni Je "W^J(ltt ee,w a 'il'' Ettt* Uali
-,, f. dol, II- prix ipcW ^ troduciion -lue nous u,"
,on kirv OOiaii ui lune un tic jjwnJ |..- '
m uoctrti petite dpense de ce^
onal Sousi^.ioiton nos correspondant*
P Vttei toCommetiBU aus ivinugti 01
^ lt,-, rjr celte -,
tour ledVHreioppemeni de km
IJIt^.^.
V

I toaiter atove
I turnover toaster
I curling iron
I warming pad
| percolator
I cmy glow heating stt Firm Name .............
Strert........................
City.......................------
Country .........................
Pleas
send com-
plte informa-
tion of the West-
inghouse plan for
distribution of elec-
trical houaohold devicea.
alao spcial price of intro.
ductory case containing
5 units of -U) irons
I unit of 3-lb. irons
Grand Htel de France
Pur / \ n d? Madre
n in J- Maluga
V''i Jj Vi II/ fi'estiij
V 'r-inouih Noillj Pral
\ ns Qui de il rdeaua
\ ente en gros et en dtail 1rs
prix modre
Tuberculose
1 Trrtitfm*t e/fi-ace ta$$ur de h Tuberculose pulmo.i'ure par
application facile et non douloureuse
< a alternent spetu el nus en tal de/enu du osgenieius
affaibli* par iej bronchites wtpectes
I <>ur enseignement* sadrettr

i
nique des DrsQo-iond et Ed.Roy
_____1526. Rue du Centre : de midi 2 heures
Fourth of July!
AMERICAN CITIZENS
l'or ycur fourih ol Juh eelbratioo buv
[Champagne jpol Roger tf ilo
Sparklina Burgundg from
I\ iX. G H l ) cV tout pan g lue
Annexe des
Caves de Bordeaux
D). DERrX. Propritaire
l'CU par le steamer Macori :
Vins de Bardeaux 10 iga et bleue atr birriqus, ^ro* et del I.
Vins lins par caisse
Beurre fraoaie de la toaiion Vie or Camus ea boite d'I cl 2 livre-.
Vin do madre et matigi
Attendu roererrd' pr le PaDaa :
Beurre frais, Ibarcuieri 1 de la moiso 1 franaise Pefceval e"
un grand aaoftimut J piovjsionj im ,< ii#ee.
perlai Life Insurance
Company of Canada
Par de l'gers "erse i.on s annuel-, vous pour /. ;;sur.'r wo r<, ij . .
L'Imprial Life Assurance Vompa g
o\ Canada
Toutes SMi-s dava&lag a: ; aiement dedivi.^nde; eu '<< s
lots les 5ans. trsquelo dividend 1 rapporlenl Oo'o d'......i ti
n. aors tmiaaos, ob enii n d* .< e.uoit. s'e'evant j spi'' :.i <>, .
lumoniai.i di la pjlicj. < le, s t garan is pir le Couverrement
Canadien:
Pour plus amplt'i rmi .', niOTa//,Wrri nx-voiu
B andt & Co
Reprxt ni 'ipoor Httili
Hue Courb 35/7
FOiHES de LEH'ZKi
Foire gnrale el Foire lechaqtie
Du 98 Aot ai S Seplmb**' .:'!. Du ,' nu M sVari YJ22
La plut grande froire du Continent eu onen nour les chanam
4Urnu'i">i 1 de tout 1 fortes ''e '' hand'n s de p 0fuite-
De la tins haute importante, lent unir lu eatosmU oui nour
s /' l(i 'i:uf.
Elle mrit le idre de :
Marcha Cvn* rai du ominera
Intei national
Pou- 'uns rtniitumirtS tu :'>',: n'*>#, s'adresser la
Lgation du Heich allemand
et la
VfessrfUil f er d'w >ina\^nn*sst-ii in | e pzitr
(Office des Fou-, s de L6 \>l g

jfi
*


u
, jrpare\ la vessie
*!#,
^i
.u
f
t&
Mr. <
r
J'
M
"> **.*.H
S
*:
Gurit vite et
radicalement
Supprime
les douleurs
de la miction
vite toute
complication

iwmoi ttimi.
I C i-l T,-c l.il!
sir <|ti- j- **JM '-"1S
n.ti.ir que, .ayaaf
ex p*r l innl le
l'.igeni. J'ai UU COIII
tawr u i>'n r (al u-
ciiiiii anil-'iiila"
sur II MMHI, et Je
le piwatftral rtrins
Unis HM ta nu "
sera neocssiiire
JV J"-i>li SIMONI.
MMfrir. Yn)"r'
HApiiui UUiulre
Ctt mol li" Pagtol qui dovnr tnu*
de* vaitar* HW rt Us pytllt*$ << I"1 pioitatitei.
Le Paool dcongestionne et rafsunit Ici ti*ua des voies urr
nain QMII remet compltement a neu! en tuant tous les microbes
* m qui les habitent.
El.Mi.sem.wt. Chtelain. 2, r. Vatencirnnca.far.'.ci l |.baaC.M
M-V>-. ^' *'' "' ______________
VA M I A N I N E : Avarie, Maladie de la Pes
HM,nii produit lentlflgue. ^ M *
pour les soins intimea de la_Femme
N'oubliez pas d'ajouter le comprim de GYRALDOSE
L'OPINION MEDICALE
L OaraafaMdsinfecte comme aucun autre produit ne pourrait le faire
tant donne l'nergie du thvmol ; et elle l fait sana danger, n tant nul
lement toxique. Elle dlerje, en outre les muqueuses ai.Uiut qu elle arrte
toute putrfaction, comme ponrrnit le faire une ponge e Imbibant aisment
de toua les produite de scrtion, (trace l'alumine sulfatfte. L prparation
des solution ncessaires pour les soins de la toilette i Uutf**} aes P1"'*
facile, attendu qu'il 'ait d'ajouter simplement a I eau bouillie les ..quanti-
t* indiques pour avoir un litre de liquide tout prt pour I injection. m
If Cote,
V 4t la Fmeulti * \><-- it UonlntUu'
Etablis* Chtelain. ;. r. -'.ncierines. Part*al t'" tharmaci*.
Arr'.v par le efearoer -Girg^*
Preus & Chambres air Fireft
L,-* pr | iiai-fs d'au os >' l; chv.lTnn 'ru^>r j
\ |. ri daujourdhui 1 s ''lu.iibes . aireip^
Ml .S O li. 1- , i *- (ii n......i.. fl-il ? ^ la >m|i?ij
e sriM- -011 il 1 lalit' s i ,fr> irrj el oii ton i afe^,?!
liai i il, rrmti iu^ I appe i*l l
L.Preetzmann gge
La Maison !
Antoine Talamas
Vf eut d> rvcvvuir pa* le dernier
It m. ''"*ndi*vs suivantn ]
o.i
FcriJftt i( tf Ho ict
A(jenlf g> ii.u.r pn Hati
1790 R u.i Vaccin d? l'Etat
BaZIH METROPOLITAIN
Maison de confiance
A\uj\e dis Hues du Peuple $ Dan'es Dettowke*
W rl-aa-Princa 'Ili-i i)
U VENTE avant l'invrtttair de uno daiuia, unp. trilclti ool tiJtlerBBDMit *foota. tf'avhtrfa presque tona rtodca Afin lia remplacer ceci>ia
m uh jou 001 es rcaitliai ditth reivaolCI la f*nlp ;
Savons William* *&!ii$!%r'*' M'oub!i''
Savons Colgate fViSr*'^"B r'"e
Prix rgr lier 0 15 M-inten n* ur.e roUte de 3: avons 0 35
V i ' bine bjuea
C p ii rt- ioim ich Uur tleura
iip n de noie couleur unie *
Huti e l la t v-i'iiOe Ihiu- Uf i"Pr j IpM
Vui h tue c iia-e couleur tt unie
y i8 fitbe n**ta "oleor u rrestt rccu'ib'!
Voile blanc barres
voile blai c a ija-it-.-, tuprteur
Ht inttie couleur groda loueur
S >ip lawWe coiiieuiB v rip"-
Narsoi U b'anc grande largeur
h iii -.n ilend tte Indiea
fut n drep itJ lou.cs de large
Vetle berrfs
Dr il blanc g'ande largeur
| j i il i b mi.'C u, e; n ur
l)i ck biai.c loplrleor
K ki hhre * ui rifur
la: elle ce on
Kim e 'e nsof|*>*on
Kiam Me molleton sa .'rieur
F.dii i e me et cu h lui elle '. : :t- pute 30 [ ouc s
KIhi h le laino puip 30 pouce*
Klam I e Imtia pure
Klsnite **x^ca euprieure
EitlC.le mo.ir.M '::: i
Et d'autres articles (U cl
0 V t> \Y1
10 :)
40 HO
35 :)
95 >,<
U 3
00 ,c
3'. '.o
1 50 i '.';
85 10
i8 \o
i m
18 14
75 :-:.
P }x rgi;lie P.ix spcial
llcuttillee l;ui'e
c
Carafe m v. rre nvic arppoit
V'ein lampes iantairid
\ l'iii-- pour boiro
l'oudie de liyre
Ci ufiiien ifivnfrt* it Bgtri
Mail de tolUUf W'l am
VentHto k*h, la doiziioi
Noix ial**i i n locaux
O ivt s nui <
Poudre lie li/urt, Kloiient
Pondre de BtfOie Mlodie
l.au.'i SI 1 li\l
// n as retUqtulgun paptU de biscuit* angla uni gourde le paquH.
Prix rguli r Irix spcial
f'afe'i'e lur^Olft '- cl
foi & iIip pitt
Ft eau blanc
Ci vt'U r plat clrt a
\\\ < Util g" s*"1 i oi r 'm'
Rerttoi p'!"- 'i* de malade
P. -Mil a | Clll \es I
'fbscireu i ( ur | i:r e
Kriiillp* l'ira
M.-i-l .-.u i n. |j|i i g
Pot tr.uce
T11 m j i t H
latitsii a*ia
bisuca
cm ci, cari t'a
BCCMl l'r vnn
blancs
b' ua
Tentaa pi datog
S^vooiiaa
lit init.'t h
Taaafs soucou; ei al niHi
Nouait merooa tott. U iourui du [iidiiOJtio nui imdo riaveiiUira.
:> d .
i MO
1 '20 05
1.35 1
1 10
J'.K) 2(6
J(K) 1 ."al
!0 TTi
i.ao 1.(U
KO 80
ou :;o
1 50 !K)
1 *> il.
i _: I")
00 :*)
7 .*"
i> :<".
.'0 ;j
D
l'M _'ti
Ocpu s tout un ue'e
le monih fi' s^s dMicsdc
LEau de Floride
Murray & Lanmai
Cp renwqnabla pa'fim jouit dune R--and vone popalii'
emploi danp I- mn. ce entier e son dapt^bilite ||4n6iale ani
i.ble de toi'ettr. il em connu comme
Le parfum universel
Aucun autre ne'le urp."* dans aoo odeur dliciesae: au:aa|
rair&ichiBaant euip'oy soit pour j
L -Oahlte ou le buiit I
IndispinSiiblc pour combattre toutes fioM.1
Universellement agre, lui ao=si. est la i
Tonique Oriental
POUtt LA CHtVELUBS
Cta' me pi par a ion fgrnble et de coi Oince pour et
l.ellir les rit*foi. Il leur donne du lustre et une aj|
iNouniisaiit les rarinep. il Ftimu!e la cioia6acce- ba e
lOtit piompisft remaquab'e. ai* (8
1 fai' d aoaraitie lea pellicules et relarde l'apparent |
Lanman #Kemp> New- > on
Propritaires et seuls b abri"Ainls
A. Victor Gefil
Agent gnral pour Bi
Viennent d'arriver
De h rance rar le S'S Murons les produits pharn\a<*W
Sirop lleiiiog'obineDe^hlens.vin Descluen. ju^
qiie.grao.i Ihco -, E'ixir de .irginio AVrdhal.ao ul5f
AnioJol Interne S m al jflidy, Goudron bu;oi W* -
ijuina Ijpo li UroJouai, Glob o', Pagol, ^^[^tl
Pr x dtfi ni l >ulb roncurience ios et#dew
franck J. MarM
Rue Pts, en jace de la Glacire. Port-an i

iVi *..rJ
VERMOUTH C I N Z A N 0 '* ""J&u.**r*


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM