<%BANNER%>







PAGE 1

Il MAI IN * Prix de vente du CAfEHLAlI SlJPEBIEUB Kilog. G. 24 Paquet de 50 gi ESCOMPTES De 2 9 kiloge De 10 V. kilo-s partir de 50 kilogs et au dessus Fort-so-Pnccc. le '21 Juin 1921, L'Agent tpcial, E. ROtiELIN 12: Dambrevilie et enlan's,MreiM'" c C arri Dvicux et en 1 fantt, Mis Gaion e. Georges Sidait.j Mr ei Mme Anhur Ctclail tt enfants, Mr Firnand Siciait.Mr et Mme Marcel Le ? P !" pneiaires d'aulos el les chauffeur* trouveront 4 : looM.res f/rru^Mr tt Mme Kmmauuel Estor, ptNir d'aujourd hui d* Clumbres air et P. ur: H Sandral, f **~ B P y l <'< Mme Marie PIRES TOM, dMoutes dimo.ision.. MaU. la m\| 4 Meuos. P! la ^ M T, „ V S Fa ? 'n n t u' S''? Wil i> quali, *W* !" "** el ont donn £ EraB Armand. M ( S unV l Mr M Ua|,f ,,U renae meut appr;tbl 3. et Mme B. M Djple sy Mr et Mme Hugne Hcur.elou, Mr Lam_,iic:re Heurtelou tt tel autres mtrrbies de la famille remercient intrement les amis qui. de pi ou de loin, 'eur ont donn des preuves de sympathie i l'occasion de la perte qu'ils ont prouve dans la personne de Madame Vve D SICLAIT ne Feodalie Heuitelou, leur regret1111 te pre, belle mre. graDd'iiire, tante et parent.', dcide le 17 cri. Ils les prient de croire 1 leur profonde reconnaissauce. Petit Gci/e le 35 juin 1921 Notre Dame un Perpluei Secours Demain Uuie ia journe le BI Air sera en liesse pour clbrer la tte de Notre Dame du Perptuel Secours. Il y aura, i cette occasion j mettes i ia chapelle de St F.anois Dans i apis midi, les iii'.cs ; ;o cessionneroni avec la Vierge. 11 y aura une magnifique tombo la en honneur de Notre Dame i^u Perptuel Seccu s. organise par 1 n groupe de tilles de 1 ancienne •hg.e L:ttiaire elle e:t dinge par Mille Sy!via Durro thicr Lesatttaclions seront diva r ses tous les goti satisfait;. Qu'on aille en foule solliciter les g .es de N D. du Ptrptuel S:.ours. Lceoneert de Aie Ile Sauveur Faillit-ri Ea dhoitivemen bx poor ce soir. Les rptitions ont march d ouliiit et laissent augurer un im mense succs pour Melle ("aubert. Les cartu sont en vente au prix de trois gourdes chrz Mr Brouard aux Armes de Paris. LPrEElzmann pU La Maison TSyS Avise sa clientle qu'elle vienii eevoir pur les derniers btem articles suivants Srgeb'eu et noir anglais suprieur O hevict i baires puie laine Sfrge bleu et noir rrg'ais Di gonal noir suprieur Molle ons coi 1 pick lmit lion ici e crue Dock b'arc suprieur Kaki blanc supii.'ur a.ns. que de j >ies b oJeries acglaisM pour robes et noari cmenta de soie brods it-, etc. ^ ara < Kjmt^y^'' SJOUVBt %  %  tlll POItUS el JEUNES IEII . MAltll, tu RIHf, u itHMCU Jd ^ ^ ,: c T *-oou oe ieao ,Ptu*. A m Necrtaue durant r, ans de l'Assem e piovinciaie du r-ernier parti Gamsgoeyi dkgo de l'Assemble .\a lonale du in^tne parti durant 0 anat au renouvellement de ce parti fut lu ^ectairp, en 12o,du Comit ex^culif. Il est en outre journaliste, avant eW ir/ilscteor de La Verdadk jour lt:ole nal lond pendant la lUvoluiion par d'Arpeotage de Camaguey. laissa 1 inoubliable Manuel ;,,,, ,;,„ CUe charge par suiie de son lecde Patrla v L-beriad ". orpane du tiou alaChambre des Dputs. lrPaiU Rpublicain e yodi C* lideUdela Commission de* travaux n ruuey de • Kl Libral" omana ,f nblicsdt.ee Corp. de Wl 7 1919. lic.e, V du P >r'i Sdir C.S?ioe y kM politique il lut un des fordafond par le Dr Sylva; de El Caina lasjH Lamaguey dta Paria lipu gheyano', organe autona du part, b'ic-in, Modr et Conservateur; LcnscrvaLcm et de La Palabra'. Parisiana DEMAIN f 11 film [sensationnel. Une clbre ; Sang bleu Avec William Farnum Entre G. .(X) Balcon i> UU Varits £*mt DEMAIN 1 [Forfait dur Parodie joue par llisadin; Laquelle? Par amour 7e pisode Les laurates du Concours de Beauts PROVINLE ; SUD-OUEST ^ / V-.. \. '.. • • •. %  ,' %  ••• '• %  ", 1 1 4\ %.:>.'.\>: U iKT>j:~ab!e,adhrante,d'un porfjn dlicat, conserve la fra:?!>ct:r de la jeunesse. crnbcl'.U, cffa:s Iss rides donne -on izin c ' ' ~\ ,,r f' >'' %  • % %  • bll.' -w. •'...n I ...•.•!! ... ,. J'i eu tubr .-, • • i I -'•'•' %  ./ 1 Jioj (;.,. 1 -m;?! : %  ( I : • I Allf* o.: y. Zi/,.. : .-;.:!: -. -' TCOTU r.:r: -; ET n^xm MAd/aiM4 %  '. . nia Vaillai t$ Houet Agents gnraux pour Hati 1 '-U. hue du Mugasin de J'E'* 1 ERMOUTH CliVZAiVO A d a **TTEIS ~ %  ~ ** %  U Agent Gnral pour H* 4.



PAGE 1

^eRei 41*6 Port au Princei Haili Sanidi 25 Juin 1921 ^TtUR-^ROPHlETAlBE flment MAGLOIRE UNUMERO 20 CENTIMES Quotidien Il y a des chanes qui sont d'or quand on les voit de loin, de] [plomb quand on£les£ porte, de fer quand on veut les rompre. SCRIBE REDACTION. Roe Amricaine No. lifte QUESTION DU JOUR Nos Chefs d'Etat Lant le jugement des Contemporain* Nouvelles Etrangres l'A H CABLE Les Cours ioot pas dt-s ouvrages d'tw k 0Q tie q ii nous u>-nquent; [nique, cest une l'iu ra lidejugei notre p>8ae, nonne i.ts et ceux qui ont etLuit. Dautro nart. il ne en qoil y ni: toujours accor< jugement sur eus choses de Uroire classiques et l'opi l gnrations qui ont dep-n%  n cess de f.quenter leI eo rsulte une sorte d'iu w et de solution de con'in Jiiaai.e qii tome l'opi imuDe. a OH dconcerte, commis d'indiscipline, l'obaerv; iltieu ou tranger, qui, a it d'tudier notre lustiirr joosgoa et see f uts, ne s-v lliei pieds, te terrait] a s s-./ iSocziompectpour pouvo> ^et suivre couve able n:ut I joil aeat propose et trace ijomidiatiooa no is oat iuepi ir uiid sono d enqute ot itt) un prs de nos conteu de lou w gnrt on, poui Ida degag i I opinion mo Uniterme ur nos gouv.-n.c % %  ait e. h urs chef. fer cela, noub tab issona qoatie Met ; une pi 11mre, ayant Irai (feb'dd gouvernement qui o MIOU q n ou uispaiu de moi rtldai s lexeicce d.; IOUIS tout i Cette catgorie comprend : luoei Ctiru optie, Siiuave, Le H, V. G-il auuieadiguaiiou uu moment, dont lonn cot savoir certes tenir le pli convient, uu conaiate pljs distance dans le te ope, lu lofatilib e pour le jog histoire. (J J le peuple : Dce 8e sou rjoui du l as Ide D*ss-;li'-a eu l&Mi; Ou frapp et stuvt li i, il tu toit Inde celui d* L;;jn e en l'.'ihw noua vo n JUS enregistrer au dsui.ce* iVupiesioo dtiJitiv, • postrit, b-.ni q .e Celle-ci n* E egalbuieut i*oiee des contin wur l'aii et pour l'autre. t pneu reiei.r cependant qu-j H un* Cyippitaium due nous •nvu'\Hdi L'ieiuJe.iI a'agtdd .au pui l l vue de U justice NEW YORK Fianc I2,n Sterling 5.742J r protecteur chrtien en O ient, sa Fx •vi'irnO'en le ijouvemement de U Rpublique affirme M volont cous (tante de f i re rVp;cer les missions j rellgifu'es. e'. dem u ure pleinement .convaincu que le Pontife garde eu •aison et nous d*.nandom d'num ar les plus d'-gnes dans l'ordre indi li par IBB prfrences justifies mAmm c .. ... Ul moire lnfitieab'.e dvouement Li troisime catgorie comprend PARIS a) En remetlacl ses let%  Jg a ^ oe lria d*s chefs d Bouvernampnt i-e de crant au ipe Mr lonnart. J .. a a^rie otcli'is du pouvoir rvolutionnaire Qeei'.ellt comprend: Huyer, K'vire irard Pierrot. Soulouq-m. Q-fraid Domingne, Boisrond Canal, Salomon, Lgitime, Ttraiae Simon Sam, Nord Alexis. An'oiur sa capacit et son activit. Sebastien Gelabert Minisire dm butMCtS Monsieur Gelabert ni pis de re hcf politique, mais c'e>t uu person na'it du monde li lancier o il se t\: connatre en dirigeant avec corn dianx, insistant sur l'œavre de rcoa ciliation d-s penpiea. ie ro! des mi Isiona ( .i j'i fa Orient et en Ex'me O ent Le Pap- indique que r.etence la Binque Nationale del i grande c use j s i ^, | ^ ,r. t on ^'ait aci lis' an gon Havane. rcrnem n J J l'a Rpub'nu? fran;Amidu prsident Ziyas et sv.i ad .i-'", m'S du disco i r de tif aux dvastions. la R^pub'ivui fran. n %  i p.s ll-ision au mir.ueur, soi caract'e srieux et devant hquTe le mouie entier %  • %  { p tM g fl ( i u dcu K li uue qua rt.ue et d-rmee catflone comprend exclusivement S5 feVa^aK | ^^ f ^|-ri .uaauaabOttt, Le mrite d'un* thj atteint au tant dm -ns.t qu en t.an | :' a, si exceptionnelle a : diverse cc les p us rches provinces les ment sttr bo : les uns le rapportent V1 ;i e tes plus p o pres oat t sysa Nmsage lui-mme, lout eu u tant t(T) tqutmcit mio s. J D*ns aucun p^yi l Eglise ne fut frappe dune aussi cruelle destruc lion 4J90 g'itos ont i dvastes, a polri ,iue qoi a pu amener ce rsultat. Les autres lattnboent'au rgime par lemaotalre, qui auruit servi d > BOU pane et de rgulateur la inarchiue miie entra -•,g rvolution goerre, et it gouvaraenw* •" %  "•':. T" n ,, : T inbranlable pour orginis'.r lej n point dans le If comme trs picieux la collaboraij icidftaatioasat I. s reprsentants dsordonne de la Rpubli ] clncun p.nt l;0n QU e vous voudrez bien po r-.de la Pologne a Dan z g se sont mis trs utila II m ? a gr nd ^ m vie de i:oncil.ad'accord sur le droit de 'tWrtUM H f Mi dc sa ^ t on ues peuples .onde MiH'bmda a Pologne par mer. Le Conseil a ^ dfi u CommissioQ de viron scrupulrw: des accouls ioltr rgl 1a question de transit. Ij"i „ idtlioo d „ Banques. nationaux. * !" & ^Kw n ? U f,'s L M "P te ^ renoace. i ces char S effroyables que soient les mai I v !" "? !" ; l *JS'* TISSI? 8* Particulires pour se consacier monde, nulle.de la scante.du port el t d* ^* J Sriremeot i l'organisation de la de lacttv.t n, i r.ca ^ conomiqaf „, tou tes ses tor mer, en'e I que ce travail se ralise PARIS 23— Une dpche d'Ath ns dit qu'aptes le retour du pre mer ministre Counaris, !e conseil des ministres s'est rjjuoi deux foi'. Ua projet de rponse la. m-, Mousieur Ge i a bert occupe l port lues a t la r apbi6< J ... , %  r r r> r. IMII ! I i -n'aie ninn t ninc l#* m peu en commenant d'abord par le pie. 11 est patisao de la diminution du salaire, graduellement de prt rence a la suppressio.i des places. Jiatiou d'S is a t 1 U l'r.nce .se croit en non 11 et p o'o.ble feuille le plus aidu et dans les mo i. re pour'panser'les blessures, com-jau roi a S.nyrne pour son approba ,-~ les p lus dil | ki i es S a capacit -.... i. c. -. <. rn ,i .r. tiM 1:1 p.t n o.i..nie que la rponse Av __ _L. x n........ .i n;,gouvernemw n a>a — prendr que u rr.nw uwuu >•> %  -_-* K— -r2ZI "A va tre mise lp mains de Nissage dtenniUer Srot Ta todre d'E'te une soitldtadt sera remise demain aux reprsentants mU|| ^ QOUS ^ t:ute spciale. Lhvou ton rle d des ail es. J e l i ic j, er de sa ee stio.i. li e^ra luierBoant a Laauiet l opiniou moyenne. .;es divers rsultats obtenus, nous jroebmerons dans le dtail et dans ,'eiiseroble, dans l'ordre de la naja ri e des voix, les i liefa da grovarie ment qui vont les tympatliies Nous tarons la rcipitulation L .bord chaque catgutie puis en coufaadant les catgoriesL^a cmcurre.tsqui ds.rrraient ne pas voir publier leur rponse, anron> tout) satisfaction; ainsi que l'preuve et Die ssions bien't ^cn.dui uu chef d i gouverne | ceux qui dsireraient garder I iaoo •de l ai net de a nation, siiny.u^t. I s uaurout '! ^IJTOm 1 du; t ces chefs on; e Avele rgime poli une et adm a> jurd'bui justi n tstiitit sous lequel v,t I _* .!_..:, m-. %  .., i\un dira Le uouveau Gouvememeiit tJ*, D • Francisco Zayas Ministre ./.• I Instruction publique La S r -• a ; reric d; l'InMiacl on nents mdecins, tels que Pl, Saint Martin, Graaie. Roni de. Sin p'e fut professeur au Collge El Sa'v.-dor, de mmoire historique, et co n me un tribut piyi Isosettr de s-s toutes 1; sco Ziyis Jo Manuel Cortina y Gracia Secrttaire Je lu Prsidente *• fc t Uquilie vont de pr*feren •ympatesliai que lit — ,.. Ctinsto ^•••oit luiliin e. Lv U VH, %  "•nagao'jsi.i •* NLO d d , pr c'd'ou suivi la pro l'homme qoM faut i ce pos e iamuioo £ lind^pendance. L'ide Le Dr F.ancsco /.avis a toupurs d'trauper en ce moment un bilan l :pas i ,a i pour 1 enseignement dupasse comprs eutro ces deux public ; il a u u proienw conusda es extimes, M cous parait pas fjmc des prob unes qui s y ta talurs de propoa, 'chmt et par le uit de ses lon^i se-, Elis nous parait, en OOtre luro in et c est en%  ., ,, rv*l|s r cotre pHtoUcfa, s c • i catgoriel i ci gjne omp'.eud tfi da g.u. t iutiu<.u diaparua 11 l'exercice do leurs f jti tiens 101 de iiioi' ndureli : elle PJJ -'l'eto. Gu n-er Hahi, !'• P Aug'ise. (.'naqurf .j •*j Ki.c I'.IBP rtconc lia'.ifMt #t p'Oh" Mdecin remarquable, il a des con naissance; spciales sur loues les matires concernant l'enfance l,' ft .,i, .••mhration il se dvjua 4ineu:s.des asiles pour les iv.ogies chn ks bi-es aune rcauc lia\km et .. %  airiote sincre au serv.ee de Cu lu mariage |ud.ciaire.ie. st.i, tujies v.l s^s iforts couronns do succs "oea^i^. se distimwaa Tarn mdieiairaa-. Il rep c.lu.v.t ensui-e p.r 'ection du Gn'a: Gomez i iJy\* JH.idhoid^r.cM %  ^•doksrameiiar fier le '"Par Cjnims IOUI l'su ie lw p i oouo soi idtons la co.npa Viennent d arriver : l e Livre de la Mode i Paris Nos M-d Franc je*, des livres nou o .f veaux. ; s laV-it be "emme chic et .'e* \u,to.:i ai ii'acs rtedfricQ d J:u::3 eu es lois au Suat en y ajou.ani les la prsidence. uivantes : Lois sur ^'institution du Uie aouvelledissideace ayant cla laiy. sur le jugement oral pour le tt entre les pa tisto du gnral Go An C'cb d"vu. sur la condamnauoa correc mez et ceux de Ziyas. il iravai.la de lire il fi aura rvec lounelle. su' le T ibuna' d *s Comp nouveau comme mdiateur et le ouip gnie d'au les -.ii t:s de l'Eco!.p of-s m nell p >ur la Parti se prsenta uni aux lection combinait les fivres pain -nie,'abeu' qui lu ment les ( Itotaions d • -rv',. q-/a-Ai-t


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05409
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, June 25, 1921
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05409

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
^eRei 41*6
Port au Princei Haili
Sanidi 25 Juin 1921
^TtUR-^ROPHlETAlBE
flment MAGLOIRE
UNUMERO 20 CENTIMES
Quotidien
Il y a des chanes qui
sont d'or quand on les
voit de loin, de] [plomb
quand onles porte, de
fer quand on veut les
rompre.
SCRIBE
REDACTION. Roe Amricaine No. lifte
QUESTION DU JOUR
Nos Chefs d'Etat
Lant le jugement des Contemporain*
Nouvelles Etrangres
l'A H CABLE
Les Cours
ioot pas dt-s ouvrages d'tw
k0Qtie q ii nous u>-nquent;
[nique, cest une l'iu ra
lidejugei notre p>8ae, no-
nne i.ts et ceux qui ont et-
Luit. Dautro nart. il ne en
qoil y ni: toujours accor<
jugement sur eus choses de
Uroire classiques et l'opi
l gnrations qui ont dep-n-
n cess de f.quenter le-
I eo rsulte une sorte d'iu
w et de solution de con'in
Jiiaai.e qii tome l'opi
imuDe.
a oh dconcerte, comm-
is d'indiscipline, l'obaerv;
iltieu ou tranger, qui, a
it d'tudier notre lustiirr
joosgoa et see f uts, ne s-v
lliei pieds, te terrait] a s s-./
iSocziompectpour pouvo>
^et suivre couve able n:ut I
joil aeat propose et trace
ijomidiatiooa no is oat iuepi
ir uiid sono d enqute ot
itt) un prs de nos conteu
de lou w gnrt on, poui
Ida degag i I opinion mo
Uniterme ur nos gouv.-n.c
ait e. h urs chef.
fer cela, noub tab issona qoatie
Met ; une pi 11mre, ayant Irai
(feb'dd gouvernement qui o .
MIOU q n ou uispaiu de moi
rtldai s lexeicce d.; iouis tout
i Cette catgorie comprend :
luoei Ctiru optie, Siiuave, Le
H, V. G-il auuie-
adiguaiiou uu moment, dont
lonn cot savoir certes tenir le
pli convient, uu conaiate pljs
distance dans le te ope,
lu lofatilib e pour le jog
histoire. (J j le peuple :
Dce 8e sou rjoui du l as
Ide D*ss-;li'-a eu l&Mi; Ou
frapp et stuvt li i, il tu toit In-
de celui d* L;;jn e en l'.'i- -
hw noua vo n jus enregistrer au
dsui.ce* iVupiesioo dtiJitiv,
postrit, b-.ni q .e Celle-ci n*
Eegalbuieut i*oiee des contin
wur l'aii et pour l'autre.
t pneu reiei.r cependant qu-j
H un* Cyippitaium due nous
nvu'\Hdi L'ieiuJe.iI a'agtdd
.au pui l l vue de U justice
NEW YORK Fianc I2,n
Sterling 5.742J
r protecteur chrtien en O ient, sa Fx
vi'irnO'en le ijouvemement de U
Rpublique affirme m volont cous
(tante de f i re rVp;cer les missions
j rellgifu'es. e'. demuure pleinement
.convaincu que le Pontife garde eu
aison et nous d*.nandom d'num
ar les plus d'-gnes dans l'ordre indi
li par Ibb prfrences justifies mAmm c .. ... Ul moire lnfitieab'.e dvouement
Li troisime catgorie comprend PARIS a) En remetlacl ses let- Jg a ^ oe
lria d*s chefs d Bouvernampnt i-e de crant au ipe Mr lonnart. J .. ,
a a^rie
otcli'is du pouvoir rvolutionnaire
Qeei'.ellt comprend: Huyer, K'vire
irard Pierrot. Soulouq-m. Q-f-
raid Domingne, Boisrond Canal,
Salomon, Lgitime, Ttraiae Simon
Sam, Nord Alexis. An'oi dicli-l O este, Oreati Zamor, Divil
nar Thodore.
Plus encore que pour les autres
t(*gories. i! importe d'examiner
\eavre et la physionomis de ch
suo'de ces chefs, indpeadamment
la l'effervescence BOOBtteataooa qui
i accompagn et caus*4 lur chute.
S'il y des des rnouvemems r
Vtutionnaires jusiitia. il y eu a eu
lusai dinjustes. et les ides' sont
loin o'tre daccord sur la partie do pour
du
aprs avoir exprim le, veux ou. m ft {:hfimiaitt chr
P.sulent et du jouvenemeni de la "- f f
Ripub'ique. a m que le ffauv-r lJ,.: & ,, rce;Vion Mr ,3n
n-mentfrriif. lout en tes tant h-; Mr Huand qu
l Eghae et de lirai, est neuuuxde,
t^rouer les relations avec !e Saint
Sige,
L? gouvern-me l franiii.est cm
vaincu a-i il dltt%0
le la paix est en droit d'attendre
brauco-io de U puissance rr.o-ale
femme, sur les sentences indtermi
nes, sur les nouveaux aystnes p
nitenciers, sut le Code pnal et su-
la rforme du Code civil et sur le
Divorce, etc.
Sous ses o dres et sur son initiMi
ve la Secrtairerie de la lu galvanise et aura un catactre et
une personnalit devenant comme
aux Etats Unis uu oonvjir progres-
sif et use force invincible dirige
contre les agioteurs, en contribuant
la transformation lente et ncessai
re de l'organisat;oa sociale,
j Le pays fonde de g-andes espran-
ces >ur sa capacit et son activit.
Sebastien Gelabert
Minisire dm butMCtS
Monsieur Gelabert ni pis de re
hcf politique, mais c'e>t uu person
na'it du monde li lancier o il se
t\: connatre en dirigeant avec corn
dianx, insistant sur l'avre de rcoa
ciliation d-s penpiea. ie ro! des mi
Isiona ( .i j'i fa Orient et en Ex-
'me O ent Le Pap- indique que r.etence la Binque Nationale del
i grande c use jsi ^, | ^ ,r.t on ^'ait aci lis' an gon Havane.
rcrnem n JJ l'a Rpub'nu? fran- ;Amidu prsident Ziyas et sv.i ad
.i-'", m'S
du disco ir" de
tif aux dvastions.
la R^pub'ivui fran-
. n i p.s ll-ision au mir.ueur, soi caract'e srieux et
devant hquTe le mouie entier {ptMgfl (iu d cline. Il e. p.tucu'ireniecit MnrWt Je|(||| aux jvasaior.s. ;au Cibinet.au portefeuille des Finan
aux nob es i flotta de Votr Saintet| pARK n , ..h r, ces o l'on a actuellement b:soin
al nuer "es souftraices de la
rvolution guerre, el le gouvernement co^id hve annonce q 1f e Cois.,1 de la
D W i 1 t *J ..M.lAnrt.hA^! I. c rat\r/n^nl'intv
tous nos mouvemena
mires. Uoe mise au
eus du jugeme u de
'M\- de Higuitication
teia dune indication trs prcieuse
jour nom da consigner ici qui
vqu l ay.npam: a i e et >cu .
K li uue qua rt.ue et d-rmee
catflone comprend exclusivement
S5,feVa^aK|^^f^|--ri
.uaauaabOttt, Le mrite d'un* thj atteint au tant dm -ns.t qu en t.an | :'
a, si exceptionnelle a : diverse c- c les p us rches provinces les
ment sttr bo : les uns le rapportent V1;ie, tes plus p o pres oat t sys-
a Nmsage lui-mme, lout eu u tant t(T) tqutmcit mio s.
J D*ns aucun p^yi l Eglise ne fut
frappe dune aussi cruelle destruc
lion 4J90 g'itos ont i dvastes,
d'un esprit droit
inbranlable pour
et d'un caractre
orginistr le.; t
pas d'accord aur le ct de >a polri
,iue qoi a pu amener ce rsultat.
Les autres lattnboent'au rgime par
lemaotalre, qui auruit servi d > bou
pane et de rgulateur la inarchiue
miie entra '--
,g rvolution goerre, et it gouvaraenw* ""':. T"------"n ,, : T inbranlable pour orginis'.r lej n
point dans le If comme trs picieux la collabora- ij icidftaatioasat I. s reprsentants dsordonne de la Rpubli
] clncun p.nt l;0n QUe vous voudrez bien p-or-.de la Pologne a Dan z g se sont mis
trs utila II m ?a gr,nd^ m vie de i:oncil.a- d'accord sur le droit de 'tWrtUM H f Mi dc sa ^
t on ues peuples .onde MiH'bm- da a Pologne par mer. Le Conseil a ^ dfi u CommissioQ de
viron scrupulrw: des accouls ioltr.rgl 1a question de transit. Ij"i idtlioo d Banques.
nationaux. *& ^Kw n ? U f,'s L M "Pte ^ renoace. i ces char
S effroyables que soient les maiIv"?;l*JS'*TISSi? 8* Particulires pour se consacier
monde, nulle.de la scante.du port el t d* ^* J Sriremeot i l'organisation de la
de lacttv.t n, i r.ca ^ conomiqaf , toutes ses tor
mer, en'e I que ce travail se ralise
PARIS 23 Une dpche d'Ath
ns dit qu'aptes le retour du pre
mer ministre Counaris, !e conseil
des ministres s'est rjjuoi deux foi'.
- Ua projet de rponse la. m-, Mousieur Geiabert occupe l port
lues a t larapbi6 r> r. imii ! I i -n'aie ninn t ninc l#* m
peu
en commenant d'abord par le
pie.
11 est patisao de la diminution
du salaire, graduellement de prt
rence a la suppressio.i des places.
Jiatiou d'S
is a t
1
U l'r.nce .se croit en non 11 et p o'o.ble
feuille le plus aidu et dans les mo
i. re pour'panser'les blessures, com-jau roi a S.nyrne pour son approba ,-~ les'plus dil|kiies Sa capacit
-.... i. c. -. <. ,rn,i .r. tiM 1:1 p.t n o.i..nie que la rponse Av__ _L. x n........ .i n;,-
gouvernemwn a>a prendr que u rr.nw uwuu >> -_-* k-r- 2ZI "a va tre mise lp
mains de Nissage dtenniUer Srot Ta todre d'E'te une soitldtadt sera remise demain aux reprsentants mU|| ^ qous ^
t:ute spciale. Lhvou ton rle d des ail es. 'Je liicj,er de sa eestio.i.
li e^ra luierBoant
a Laauiet l opiniou moyenne.
.;es divers rsultats obtenus, nous
jroebmerons dans le dtail et dans
,'eiiseroble, dans l'ordre de la naja
ri e des voix, les i liefa da grovarie
ment qui vont les tympatliies
Nous tarons la rcipitulation l .bord
chaque catgutie puis en coufaa-
dant les catgories-
L^a cmcurre.tsqui ds.rrraient
ne pas voir publier leur rponse,
anron> tout) satisfaction; ainsi que
l'preuve et Die
ssions bien't
^cn.dui uu chef d i gouverne | ceux qui dsireraient garder Iiaoo
de l ai net de a nation, siiny.u^t. I s uaurout '! ^IJTOm
1 du; t ces chefs on; e Ave- le rgime poli une et adm
a> jurd'bui justi'ntstiitit sous lequel v,t I ,
. _* .!_..:, m-. ..., i\un dira
Le uouveau Gouvememeiit tJ*,
D Francisco Zayas
Ministre ./. I Instruction publique
La S r - a;reric d; l'InMiacl on
nents mdecins, tels que Pl, Saint
Martin, Graaie. Roni de. Sin p'e
fut professeur au Collge El Sa'v.--
dor, de mmoire historique, et co n
me un tribut piyi Isosettr de s-s
toutes 1;
sco Ziyis
Jo Manuel Cortina y Gracia
Secrttaire Je lu Prsidente
* fct Uquilie vont de pr*feren
ympates- liai que
lit
. ,.. Ctinsto
^oit lui- liin e. Lv U vh,
"nagao'jsi.i
* nlo d
d , pr c'd'ou suivi la pro l'homme qoM faut i ce pos e
iamuioo lind^pendance. L'ide Le Dr F.ancsco /.avis a toupurs
d'trauper en ce moment un bilan l :pas i ,a i pour 1 enseignement
dupasse comprs eutro ces deux public ; il a u u proienw conus-
da es extimes, M cous parait pas fjmc, des prob unes qui s y ta ta-
lurs de propoa, 'chmt et par le uit de ses lon^i se-,
Elis nous parait, en OOtre "
luro in
et c est en- ..............- ., ,,
rv*l|s r cotre pHtoUcfa,
s c i catgoriel
-----i ci gjne omp'.eud
tfi da g.u.tiutiu<.u diaparua
11 l'exercice do leurs f jti tiens
101 de iiioi' ndureli : elle
PJJ -'l'eto. Gu n-er Hahi,
!' P Aug'ise. (.'naqurf .j
*j fc L111 * nulles par l'beure el
-- c.r-.onaui c8. La mort rend
jy-^ux eu0 pouxoii est e; Uu
f'ienc; le ih f q.i u.c.i
iTwr tfel duuc d.m* li doub.t
'ICi" d6t'e louan^^ el ^'Cense
me parait, en outre, de na- :Jurs dans les cenlres cultivsCFran
tresser les esprits srieux u-'o.jup A'/R'eterre et: ce ) il
'Scyr-si^ *wW <""d-som" d'"p-
I! fut un des hommes I? mieut
prpars de l'lment r.iyis'c. Naqui
San Diego le } tvr.er liSo, fit
ses ludes la Havan?. oassi s in
prfrences du I) Dac:,|iara. a ,_.itn a obtint uoi
oot touiours l ai. i. |)0Cteur eaDfjii i njaific
jour les mi'i.ej pdagogiques. site Nuiooal en 190}.
Sa biographie est ut tendue et, A la ^ d, jA souveriint sapa
intressante, mis n us n'aTois p 'p^|l UJfi fdration d'iudiants se
en main les renseign-meu s p :;s nn, \otm.t ]\ f8t choisi cornu; pr
ai le temps pour le i ob eau. i sident
Me Erasmo Recruei.eros Un dt s.s actes politiques ks p'us
Ministre de la hishee en vue fut le dis.ouis de beavenu-
A pris naissance dans la prov.nce qu'il adresa au gnral Maximo Gv
le Oriente o il fut toujouts un pi- mez qua d celui ci entra i la Havane
adm du aiyisme. a la ite de l'arme libratrice eo.
Avocat de hute culture juridique |Mg Hieu quta il encore un tu
il est BO orre un intellectu;'. daflS dian'. il prit un; part active l'orgt
oute l'acception da mot. oisaion du parti national cubain
Nous n'avons pis non plu; Kl doit le but fondamental tait la ces
otes biographiques, mais nous som sa'ioo de l'interversion amricaine.
mes sulhsamment au courant de si Duant deux an les dita le jour--
brillante collabaratioo i !a Co nm s nal Lx Demoiracia et appartin*. fa
sion Consultative et au Smit. rdactioides journaux BI lfoadQ(
A la Commission CoasQ ti'ie il La Lj;ba et La Revista Berechx
ijporta toute une srie de proje s de A la i de la rvolutiou de 190A,
ois telles que Loi o giuiqu; dj une diss;deac; ayant surgi dans ie
muvoir excutif, des Tribanaux, d:s put' libral.il tut chrjiii pour racket
:_..... ^.. <.<.. nn..r i... i.. m, ,-..- 1- U> Ki.c i'.ibp rtconc lia'.ifMt #t
p'Oh"
Mdecin remarquable, il a des con
naissance; spciales sur loues les
matires concernant l'enfance l-
,'ft.,i, .mhration il se dvjua 4ineu:s.des asiles pour les iv.ogies chn ks bi-es aune rcauc lia\km et
..airiote sincre au serv.ee de Cu lu mariage |ud.ciaire.ie. st.i,tujies v.l s^s iforts couronns do succs
"oea^i^. se distimwaa Tarn mdieiairaa-. Il rep c.lu.v.t ensui-e p.r '
'ection du Gn'a: Gomez i
iJy\* JH.idhoid^r.cM
^doksrameiiar
fier le
'"Par Cjnims ioui l'su ie
lw pi oouo soi idtons la co.npa
Viennent d arriver :
l e Livre de la Mode i Paris Nos
M-d Franc je*,
des livres nou
o
.f
veaux.
; s laV-it be
"emme chic et
.'e* \u,to.:i ai ii'acs
rtedfricQ d
J:u::3 eu
es lois au Suat en y ajou.ani les la prsidence.
uivantes : Lois sur ^'institution du Uie aouvelledissideace ayant cla
laiy. sur le jugement oral pour le tt entre les pa tisto du gnral Go
An C'cb d- "vu. sur la condamnauoa correc mez et ceux de Ziyas. il iravai.la de
lire il fi aura rvec lounelle. su' le T ibuna' d *s Comp nouveau comme mdiateur et le
ouip gnie d'au les -.ii t:s de l'Eco!.- p of-s m nell p >ur la Parti se prsenta uni aux lection
, combinait les-fivres pain
-nie,'abeu' qui lu ment les (
Itotaions d -rv',. q-/a-Ai-t


Il MAI IN
*

Prix de vente du
CAfEHLAlI SlJPEBIEUB
Kilog. G. 24
Paquet de 50 gi
ESCOMPTES
De 2 9 kiloge
De 10 V. kilo-s
partir de 50 kilogs et
au dessus
Fort-so-Pnccc. le '21 Juin 1921,
L'Agent tpcial, E. ROtiELIN
12:
9 0|0
U.S. S. H.
r
de 1916 II fut lu Dput i la Charr.
brr, reprsentant la province de 1*
Havane en 1908, fut rlu en 1913
t 1917.
11 a t le leader des libraux de ce coi p'
prenant une part active l'labora
lion de toutes les lois importances,
r entre autres celles sur les accident*
de travail, dont il fut le crateur, la
loi sur les grves et celle qui ordon
ne le tribunal d'arbitrage dans 1er
questions ouvrires, ainsi que celle
tendant 1 hygine de la demeure
des campagnard.*.
A t Prsident de la Commissior
des I uvaux publics de la Chambre,
Conseiller de la Secitairerie de i'ln&
truction publique,conseiller de l'As-
semble Municipale de la Havare,
membre du Corps des Inspecteurs dt
I Univei&it et de la Commission
spciale du Congrs pour la rvision
ue la Lgislation en accord avec lu
nouveaux problmes de la guerre
mondiale. Comme homme politique
il fut un loyal ami du Prsident Za-
yas- Le point dominant de son carac
1re est la persvrance laquelle i)
doit les brillants succs de sa carn
re d avocat.
Homme de nature chevaleresque
au dernier degr.il domine les asseix
bles par a paroie rpugueuse d'ora
leur chti.
Colonel Francisco Martinez
| Lufriu
Ministre de Nntirieur
l.e Secrtaire d'Etat de l'Intrieur
est un des hommes les plus loyaux
et l'S plus chevaleresques qui com
poseut le Cabinet; son attachement
mbranlvble au Docteur Xtyas a
toutes 1rs (hases de la vie politique
Ue ce dernier, a t mise l'pieuve
en plusieurs occasions. Il est n au
iiiois d'Octobre de l'anne 1876; fit
ses tudes au Collge du Docteui
.'a.--a do et 18 ans se jeta dans la
rvolution; revint a L lin de la lutte
avec le grade de Colonel, commaa
Uni les lorces sous les ordres du
Gioral Menocal et lors de l'vacua
tion orgmisa au campement du Pr
ident a.tuel les premires forces de
Police qui surveillrent la ville de
la Havane.
Il tut ensuite Chef de la police de
la cit et quitta ce posie pour aller
rejoindre le Gnral Menocal i Cha
pana Plus tard rappel par le Dr
Zayas il fnt Second Chet du Cops
de police, fonction qu'il exeia hooo
rabiement et qu'il abandonna aux
premiers dissentiments potiques
cotre Jos Miguel et le Dr Zayas.
A sou nouveau poste de Ministre
U apporte on honntet bien connue
et une grande exprience politique
jointe i une profonde connaissance*
des hommes?
Mr Orlando Freye Usneros
Secrtaire d'Etat des Iravaux Subites
Le Secrtaire d'Etat des Travaux
Publics est un membre distingu
du r'arti Conservateur. U est n a
Caraagoey en 1877, obtint son graie
de) BoheUier en 1891 et vers la fin
de lbVti tut 1 e; u Arpenteur et Archi
teote l'Ecole Professionnelle de la
Havane, professions qu'il exera
dans sa ville natale durant de nom-
breuses annes
II s occup les charges suivantes:
Architecte de Is Municipalit de Ca
msgoey pendant sue y renona
pour causes politiques, Directeur
des Travaux publics du Conseil Pro
viocial de Camaguey galement pec
dant deux ana, il dmiesionoa aprs
avoir t lu Conseiller Provincia
Professeur d'Arpeutsge a
Grand Critrium d Athltisme organis
par l-Excelsior Sforl Club etlOlym-\
pique le Dimanche 26 \uin 1921 sur la
peltuse du Parc Leconle.
100 Mtres plats 1re srie: Ro
dolpbe Jean Baptiste xclsior )
Bm. B. Aimacd, Luc.en Rfgoier,
Gesuer Balan.
2me srie. Fleurvil Liforest ( Ex
cclsior ) Ren lithart, Lcu Holiy.
\ pbonse St vJou.
jme:srie: Paul Chenet(Excehior)
Louis Soray, Hermann boyer, Eugej
ae Bruno.
4me srie. E Gardie | Excelsior ]
Andr Ethait, | M Muud. Sylviu
Cator.
II 8qo Mtres plats: Fri /. Dupuy,
R Cardozo, MaunctElie Excelsior
bm B Armand, Eugne Bruno, L
Augustin.
lu Lancement de poids: Tippen
hauer, Louis Djoie, Emile Rouzier,
Mephen Archer bis ,Excelsiorj Astrel
.aiorest Uls, Anatin Rouz-wu, Eug
ie Bruno, Coutard, Faublas.
IV Finale des 100 Mtres: Les pie
mers des 4 sries de rooMres.
V Siut tn Haute
Louis Djoie amodi
-henet ( Lxcelsior | Em B Armand,
iyivie Cator, iiugne Biuno, a. Fau
oias, Ken Eiheait
VI 2oo Mtre plats: Stemo Moise
Jean Castra | kxcelaior |. Em U Ar
maud, Arsue Coicou.
Vil aui en Longueur: E. Gardre
Louia Djoie, btnio Moiae. Jean Cas
ua | Excelcior | Em B Armand, J
M tourad, bylviu Cator, Andr E ne
art, liene tuneari.
Vlll loo Mtres plats : F. Cardo
zj, Camille Lhnason, Maurice
, fcxcelaior | Em B Armand, Louis
ooray, Andr E;rieart.
l.\ lactios a la Corde. Malbran
eue, E Rouzier, Jjan higaud, St Vie
or. l'ippeunauer. | Excelsior | Astrel
Lalortsi nis. Arctiunie, Eugue
Bruno. Auyuatin Eaulilas, iuiua
Pierre Louia.
X Saut la Perche : Louis D joie,
Frit/ Dupuy, Paul Chenet, | Excel
sior | Em B Armand, Arsne Coicou
llbiiiiaun Boyer.
NB. Pour chaque preuve, le pie
mier a 4 points ie second 9 poiuiv
le troisime 1 points et le quatrime
I point. m
Prsident de la Runion, Seymour
Pradel.
Juge arbitre, Emile PffzstD. S ar
ter. Loua antiu Hennquez.
Juge de concours; Ernest Chauve',
Edouard Laiochp, Andr Chevallier,
Charles Franck hoy.
Jugea l'arrive : Richard lie Guf
lie. Ren Auguste.Joseph Csssagnol,
eau Vagaer, J L- Dufort, Franck Che
net.
Dlgus aux coureurs : Clment
K. Coicou, Louis Chauvin, fcdgard
Laforesr.- Photographe HMaimone
.Speaker.Prsi.ck haubert. Eotre
gnrale 5a centimes Place aseiee
l gourde.
Fait a Port au Piince au local de
l'Union le'zo Juin 1921.
Em B- ARMAND
Prsident de IL' S 3 H
Les athltes tor.l pris d'eue d
main a .'{ heures prcises sur le
Land ainsi que tous les membres
de 11.1:101.-
TOH*
BRBiCmTE, GfiiARRHF*
Si vous commencez par
L'EMULSION DE SCOTT
srement vous n'aurez besoin de recourir
a aucun autre mdicament. Tandis que
si vous commencez par un autre mdicament
plus que probable qu'il faudra recourir
' L'EMULSION DE SCOTT
r
Arriv par le steamer Gorgn,
Pneus & Chambres air Fin
Remerciement i
Mme Vve N'*ma Fcrruscl enfant,
Mr et Madame Gas'.o > Dambrevilie et
enlan's,MreiM'"cCarri Dvicux et en1
fantt, Mis Gaion e. Georges Sidait.j
Mr ei Mme Anhur Ctclail tt enfants, ,
Mr Firnand Siciait.Mr et Mme Marcel Le? Ppneiaires d'aulos el les chauffeur* trouveront 4
: looM.res f/rru^Mr tt Mme Kmmauuel Estor, ptNir d'aujourd hui d* Clumbres air et P.
ur: H Sandral, f **~ B Py l<'< Mme Marie PIRES TOM, dMoutes dimo.ision.. MaU. la m\|
4 Meuos. p! la^MT, VS Fa- ? 'nnt u' S''? Wil i> quali, *W*"** el ont donn
EraB Armand. M( S unV l Mr M Ua|,f ,,U renaemeut appr;tbl 3. "
et Mme B. M Djple sy Mr et Mme
Hugne Hcur.elou, Mr Lam_,iic:re
Heurtelou tt tel autres mtrrbies
de la famille remercient intre-
ment les amis qui. de pi ou de
loin, 'eur ont donn des preuves de
sympathie i l'occasion de la perte
qu'ils ont prouve dans la person-
ne de
Madame Vve D SICLAIT
ne Feodalie Heuitelou, leur regret-
1111 te pre, belle mre. graDd'iiire,
tante et parent.', dcide le 17 cri.
Ils les prient de croire 1 leur pro-
fonde reconnaissauce.
Petit Gci/e le 35 juin 1921
Notre Dame un
Perpluei Secours
Demain Uuie ia journe le BI
Air sera en liesse pour clbrer la tte
de Notre Dame du Perptuel Secours.
Il y aura, i cette occasion j mettes
i ia chapelle de St F.anois
Dans i apis midi, les iii'.cs ; ;o
cessionneroni avec la Vierge.
11 y aura une magnifique tombo
la en honneur de Notre Dame i^u
Perptuel Seccu s. organise par 1 n
groupe de tilles de 1 ancienne hg.e
L:ttiaire elle e:t dinge par Mille
Sy!via Durro thicr '
Lesatttaclions seront divarses tous
les goti satisfait;.
Qu'on aille en foule solliciter les
g .es de N D. du Ptrptuel S:.ours.
Lceoneert de
Aie Ile Sauveur Faillit-ri
Ea dhoitivemen bx poor ce
soir. Les rptitions ont march d
ouliiit et laissent augurer un im
mense succs pour Melle ("aubert.
Les cartu sont en vente au prix
de trois gourdes chrz Mr Brouard
aux Armes de Paris.
LPrEElzmann pU
La Maison TSyS
Avise sa clientle qu'elle vienii
eevoir pur les derniers btem
articles suivants
Srgeb'eu et noir anglais suprieur O
' hevict i baires puie laine
Sfrge bleu et noir rrg'ais
Di gonal noir suprieur
Molle ons coi 1 pick
lmit lion ici e crue
Dock b'arc suprieur
Kaki blanc supii.'ur
a.ns. que de j >ies b oJeries acglaisM pour robes et noari
cmenta de soie brods it-, etc. ^ '
ara
<

Kjmt^y^''
SJOUVBt

tlll POItUS el JEUNES IEII
. MAltll, tu RIHf, ,u itHMCU
Jd^ ^ ,: .cT*-oou oe ieao
,Ptu*. A m
Necrtaue durant r, ans de l'Assem
e piovinciaie du r-ernier parti
Gamsgoeyi dkgo de l'Assemble
.\a lonale du in^tne parti durant 0
anat au renouvellement de ce parti
fut lu ^ectairp, en 12o,du Comit
ex^culif.
Il est en outre journaliste, avant
eWir/ilscteor de La Verdadk jour
lt:ole nal lond pendant la lUvoluiion par
d'Arpeotage de Camaguey. laissa 1 inoubliable Manuel ;,,,, ,;,
CUe charge par suiie de son lec- de Patrla v L-beriad ". orpane du
tiou alaChambre des Dputs. lr- PaiU Rpublicain e yodi C*
lideUdela Commission de* travaux n ruuey de Kl Libral" omana ,f
nblicsdt.ee Corp. de Wl7 1919. lic.e,V du P>r'i Sdir C.S?ioey
kM politique il lut un des forda- fond par le Dr Sylva; de El Caina
lasjH Lamaguey dta Paria lipu gheyano', organe autona du part,
b'ic-in, Modr et Conservateur; LcnscrvaLcm et de La Palabra'.
Parisiana
DEMAIN
f 11 film [sensationnel. Une
clbre ;
Sang bleu
Avec William Farnum
Entre G. .(X)
Balcon i> UU
Varits
*mt DEMAIN 1
[Forfait dur
Parodie joue par llisadin;
Laquelle?
Par amour
7e pisode *
Les laurates du Concours
de Beauts
PROVINLE ; SUD-OUEST ^
/ V-.. \. '.. .,' '", 1

1 4\
%.:- >.'.\>: U
iKT>j:~ab!e,adhrante,d'un porfjn
dlicat, conserve la fra:?!>ct:r de la
jeunesse. crnbcl'.U, cffa:s Iss rides
donne -on izin c
' ' ~\
,,r' f'.....>'' bll.' -w. '...n .
' I ....!! ...
,. J'i eu tubr .-,
i I.....-''''./
1 Jioj (;.,. 1 -m;?!
:( I : I '
Allf* o.: y. Zi/,.. : .-;.:!: -. -'
TCOTU r.:r:----- -- ;
et n^xm MAd/aiM4

'
'...
nia
Vaillai t$ Houet
Agents gnraux pour Hati
1 '-U. hue du Mugasin de J'E'*1
ERMOUTH CliVZAiVO A-da **tteis
~ ~ ** U Agent Gnral pour H*
4.


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM