<%BANNER%>







PAGE 1

If MAT:* • %  La Maimm Antoine Talamas Vient de recevoir pale dernier bah au. les marchandises suivante^ : i OL fortifie Voile de 'aine biirea Ci-' pou rie loi roi leur Heure i.r +\ on de eoie couleur unie Kntu.e blanc glande laigiur peur japes Voile meicerisf'e couleur et i nie Moutielioe tuiate couleur barre et mouches Voile blanc bettes Voile blaoc i barres aupiiaor Satinette couleur grande largeur Soie lavable couleurs varies Nanaouk blanc grande largeur Indien Head tte Indien Coton drap !K) pou es de large Voile barrra Dml blanc grand largeur Or il J h'anc suprieur Dock bianc suoileur Kki blanc trs eurtieur Marelle coton Fiai elle molleton Ha ut Ile molleton suprieur Flanelle bine et co'on Flanelle laine pute M pouce s Flan Ile lame pure 3b pouces Hanelle laine pure Flanele extra suprieure Flanelle mouaBeline MTJO a -i .i 2.20 5 2 5 1.25 1 U a 2 2.50 2 20 a 4 r> 7 10 10 Et d'autres articles de choix. Le programmas de 1918 Mi Firnand Hibbert, Mima re de rinatrorlion publique, eu continua lion et en rectiflcatiOD de l'œuvre de' R Darde Bellegard a dcid, li* 1 heurriiFemei t, de dcongestionner, M Ion son mot, les programmes d'eo nfifi r'uiM t secondaire que Mr Bcllurairie avait promulgu en 1918. I 'nn*' parai'ra probablement dar> La Moniteur de demain. r Pour gurir on viter M1GUAIHCS %  COKtlTli>ATION ;OflOtSTlOHt.'.TOUli'Ciklt(( 1 IMIAMHAS O-tIBIO.'t IL SUFFIT do prendre . l'un do voa rt.pa.ia tous lf taux jour ssularnsnl une Pilule du D f Dehaut 147, rue du Faub* St-Denlj, l'aria Hais il faut exiger icsvritablss qui sont tout fait blanche* r •t sur chjcunc dacquallaa IM mets f Un mois de maladie abrge Votre Vie d'une anne. Le GLO'BOL permet d'viter les maladies en augmentant la force de rsistance de l'organisme puisement nerveux Convalescence Neurasthnie PAles couleurs Surmenage La rare de CLOBOL augmente la force nerveuse et rend aux nerfs rajeunis toute leur nergie, leur souplesse et leur vigueur. C n'tt pat mot qui tut It Vritahlt Vainqueur Cm ce petit flacon dt GLOBOL L 'OPIX1ON | Jf*. M for, "' %  • %  sccncf.TJS '.on gn^^C f"*nWce-(Je loj languir. CM, 1 premier ordre ZZ *nt aux exclifiJ manifeste une -• ment utrta ft abr 8e la conJL. augmente, pou, 2^ force d* vhrt, S! secret rside iwf vu. dans le iouta/ Mitions ssenuSTf tanee. f-'Mt pourquoi m crivons tes cur a la plupart fe r. cette medicaiion 1 trant aucune et* "on et permHtM!, eftloare contre U N nmaingnlnue I)'MenMUni •Ancien InienTij Ki i)i>. CSiatsIata, I j Vlenciennes 4 fu\, pharmacies nEsaoras Vaillant af Houet A gents gnraux pour Hati 1720, Hue du Magasin de l'Etat _— > %  lur ciucufic uecquenee le mvu Examen co turent DEHA0T A PAmg I J.aol!9 el ()• fi-">f1* %  titre G1.00 t ^R Vox populi e§t tuprema ex ^ o,o de la population de Port su Punit dclarent qui le* bais ons gazeuses f-btiqtts "ar 1 Mdropohtan Aeratd Wam F.aoy vis i \is if Saticn ds Jomptis soat Us meil lemes t rour tonvaince ( t vsincir) les autits io (|0 la i b que olfic pour une ucs curie pnode. 1 s Miicm gz MCI suivantes a 2) te limes la bou -.cille Fr:prce. At-riv par le steamer < %  Gorgis PICUS & Chambras air FINI LIS propritaires dau'ose les c-ianl i.'rouiront lt| I partir d'tujourdhui d s Cr.mb'es air et Pneus, L FIRES r O\K, d* toutes diue.ision vlalz. ; U molicii dt cesnrtfch aoul ciJ qualit s'iprimire el ont dini depuis i en llai'i un rendement appraatol > L-Preetsmann Aggerholrr, litSSSiSSr' Maison du Mont Lib Orange F zz, Koo. B-et. BmhBeci.l Strawb.'py & Cieim Soda etc. FOiHS ide LEIPZIG Foire gnrale el Foire technique Du i8 Aot au 3 SepUmh^ V.liX. — Du 5 au H Mars Mt Lu plu* grande hoire du Citrr de : March Gnral du l o m mer ce International Pour tout rensSign'.merts hUO0liimWmt9f, s'adie$ger li Lgation du Heich Allemand et la Messainl fuer die Mtstc niessen in 1 e.pzuj (Office des Fo.iS (Si J-epz g ) Gc er c'est adopte;. A vous donc stna'eurs pou r et e con atecus. Panama llailro.d Steamihip Line O'ftc cf General Agent Poil-au-Prinre Juno 22od, l ( J2 UULll'IN NotKI Attention cf abippeis is direc ed to tie 68 a Co'on* duo lu ai rive bt-ie liom Crialobal, Caoal Zone, on Mon 'W July 4ih i'Jl. Stnppinii ordrs will be ised for uaino to Ntw-Yok nd K'iroceau poits on application at bis oflicu. 1 lai steamer will sail for \tw Yoik direct, tu llie afttrroon ol the saine day C E VAN FLEET Aetg Ginml Ayeut Fort au-Piiuce, le 22 Juio 1081 I UL1.LTI.N Noti.'/ Lfs rha-fpors eont pri*s do r.otfi que IH ^ il.o'on et sttFpdn ki timer pv k U< lieur. ciean aman, vermouth cmadien wnky cr*-am crm-, cutn llsck, club. Litter. cherry biaaly. abncu cacao Ambroip. l'ttreibrandy, n.u afqim; CI.IP-O pipperl Lipton th. Ire ma nitt, ergnac Marti, cognac XXX, CoMiturea a,ortie i vin blanc. Cornichons et rouge(groa t detai i vin de malago. vin df uulca, fin Hperto vi\ Dubob&et, Mattte. Sirop l'cbe, trame 8 bire ellemaode, lioilcndai^. cin garait, k JU ebampr gievm dl Zmh on yreppe juict' l'ickls, ;IJ-S, oliver, paivre, se'. ; %  ania tUS Me, |)3pr;c>, i fsence de i i u oi %  a'Cande, y st. Bakirg powdar Gtlaliue, bille. nef, Cli a: mti Fruits au jus PLiies, pou s, | L-i.ii. t s, | r ratuor, an il corn pet) poia. Beurra lieurre Qaaeu, U>pccbl*gac< loner, UobtMantgue Globe. Cottoloe, Armoor. Huiles Coton Argo uo malt, olives fet blanc et bmetl et, Conserves Jambor, laudaaon, ttcm?ee tadeili', bacou. Biscuits l!ictj,td Seea>i sucr, oir. les lu fraiiia, n g iojj j. .cote bticbeai Drages Frai a tes ci buieiiciioer, uorgi. "", ib-coU;. ... i ut, cara:i... 1 mandes, DOIX nu-[t tm D / P 1S ^a.bai ce. Crclcs Kaiine d'avob i, i mot lacte crat Ul, tau.H de {,<;m r es de te l'' de l.)ie \i i %  , laviir.i \:i ii x l'en s. thoii. MUi' lie, :ai^'Mt.M,i i!;ii s de F* siuee iui-\om.'t.i.-( • 630C ( i liaur^s, cerctd bel, na^J ii > i Ce marqut'iebux U" cet\ e lir. FOUI: 's bef. a'i eardwicb, c:0;ue yi stronoatj teck, oi^ron tu vii i yre, ctf" livre.J Pommes do ter.e, j l'ht ban's et livn t 1 -' micelle pot k i.i;d ufjc'i faiine de potuiim de tenn T^ait condens Lrit vapor Antoui, U" 1 Parfuoierie Essence, lotion, poodr*. tifrice, savon io: ge poPf^ biOBbeb a dci.lt, a lie, < coton, POII ( hautatlpl telles, iarrtuiri. • Etoffes Urill laitage, calicolkK. col. cravj-tfs f>rp(ueui(?-<* cfiapenux de laine et paw VERMOUTH sT • i * CIIBptBUX ue uii'i •' i" frlx dfiant tonte concurrent* C I N Z 4 l\ 0 A d e MATTEI8 Agent nral pour n*



PAGE 1

i4#a*t* n 9a 4IU Port au PriiiCd'. Huli Vendredi 24 Juin 1921 pjlOCTJiUH.FKOPHirrAlRE. Oment-MAGLOIM „ NUMERO '^OCENTIIIES Quotidien £ >. [Toute alliance estiiupossible ^ecir^ le mal et le bien ; ou ne se runil pas 1 dbiiiif, ou s'y euyioiitit. CHATEAUBRIAND REDACTION. Rae Amricain* Nr. IHToe QUESTION DU JOUR Une Evolution Nouvelles Etrangres FAR CABLE idet rminiscences ncessai (Ntiinsi que, feuilletant ce fftdric Marcelin, j'et relu iulit la pagi suivantrte a une certaine po ijoaierDemeuf da Geffrard : iFpoque o un Scrtai ryi l'Instruction publique, intrim du portefeuilu Bur. M Damier, a propos de la Capitale, accus* lioo de fausses nouvelle la doctrine suivante ta que les faits que vont on parviennent par la vou loi et de correapondaace itigers, du moment que accueillez dan a votre joui an devenez responsable Hkjustice de votre paya. lliaine n'est souvent chez chez tous les peuple loce de la civilisation ei aeta 1 industrie, les arts et i n'ont pas encore cre i qui shmeiuout ailleurs iet obliques, qu'une espce de qu'une srie d'extraits, 'obliger contrler Iet qui lui viennent de Paris, Lis et de New-York, et qo'i se semaine la curiosit Mtroidie de aea lecteurs I dans 1 impossibilit de tm colonnes. Idoc'rice trange, heureuse l pu prvalu dans la presse • OJ COQ' mue tout douceur Us quatre pag s d'ex I journaux de tous lus pays, iquil y sit a la premire I lo article intitul Intrieur de tout, sauf de l'intiieur. jrpli toutes les condition* lient le journalisme a lUilti; raisonnablement, on er, comme tous aea courait une carrire de que. fau e dans un pay* aussi pauvre JUH le ntra. de choisir le dollar amricain comme uni mon aire aans institution de crdit pour sou lager la misre publique, et sans nicune euten e ni des intrs do peuple, ni de la science conomi qui*, nous a jits dans une situation pire qu9 celle qui existait prcdera u 'nt Toutes les esprances qu'on ton J ait sur le retrait ont t dtruites. I* Ou dit que les mmes causes pro d usent toujours les mmes effets; il parait que c* n'est pas toujours /rai. Ainsi, aujourd'hui qu'un retrait a est fait sur la mme base du dollar mricain comme unit montaire, ou tes nos esprances ont elles t dtruites?... Four vous en rendre compte,vous auriez voulu peut-'re avoir le taoleau complet des consquences ex poses dans lc.it de Marcelin, le voici : t Nous pensons qie notre crdit aurait cr l'enrager; il a t corn pltement anantiNoos pensions avoir l'argent chez nous meilleur march; le loyer an a tripl. Nous pensions que 1 agriculture serait entre dans une passe nouvelle de prosprit; elle agonise. Noua esp rions voir l'ordre. 1a rgularit, l'conomie s'introduire d ns tontes les branches de I administration. Jamais te dsordre, l'irrgularit, le gas il lage nont t plus florissants, Noos eaperiors que la moraliaa'ion de no tre soci dcoulerait du nouveau aystme moue aireJamais nous n'a vons t plua dmora isa qu aprs te retrait, et qu' 1 occasion du retrait La dmoralisation qui n'tait auparavant que dans les classes Ole' ve*-8 dborde aujourd hui et submerge le peuple Nous poumons noua arrter l; mais il n'y a aucuns raison pour privions de la liu : Les Cours PARIS 21-Rnte ) o|0 ,6 60 Sterling 46 88 .'| Dollar 12,^2 dis minis le mandat il fi s:s premires lude*, a cit les paroles d" l'historien Michle', disant qu'au vmg me sic'e la France donnerai la paix au mon 2e. — Uae dpche de la Haye annonce que la nomination de M Evirwyi, comme minis re des Pays Bss | Washirg.on, est imminente. — Les souscriptions des bons du Trsor deux ans 6 0.0 sont termines hier soir. Le Ma in annonce que le mi nistre des Finances a dclar que 1< montant total de la souscription al teindrait vraisemb'ablem:nt quatn milliards cinq millions. PARIS 22Une dpche d'Athnes d'aujourd'hui signale que la rcente communication des gouverne mems la Gice lut demandant d'ajourner son offensive en Asie Mi ueure et lui taisant des offres de mr dral on avec les Turcs nationalistes, sera examine par le gouvernement grec au retour 4 Athnes du preraie' ministre Gounais C; derniet est ac tueilemeut i Smyrne.mais ou attend a capitale grecque autre trtnaise M. Tjidor. charg dat : cL'Echode Parisaclare que lord iaires de la rpublique de Cuba et MIUJD, ministre des affaires 'ran Mme Tjidor, en tmoignage de gtes britannique et M Briand ont l'amiti et des services rendus la cuovenu.au cours de lenr confrence France pendant la guerre PARIS 22 Le Conseil trs a rduit i quatre ans des snateurs. Le Matin annonce que le comit rcemment form ayant pour pr sideots d'honneur les six marchaux de France et pour prsidents effetifs ViVi. Mangin et Bernard, a dj recueilli les souscription! ncessaires 4 l'rection du monument lev la mmoire des vo'ontaire* amricains engags ds le dbut de la guerre au servie: de la France. — Le gnral Menocal, accompagn du charg d'affaires de Cuba, a dpos une palme de bronze sur la tombe du so dit inconnu. Toute U colonie cubaine tait prsente. — Le prsident Millerand a dcer-'son retour dans n la mdaille de la reconnaiss n:e d'un moment i 1' ,Nos dlgus sont rentr* Par un on de la Panama Line sont 1 entrs hiei les dclcgus de l'Union Patriotique a Washir gton MM Pau eus Sannon tt Perce val Thoby.— M. Slnio Vircent, pro orgera .-on jour d'un mois, ^a prsence Waa hirgten iant rteonnue ncessaire. Nous psentocs ros remercie mrnts aux Dlgus pour les notles H courageux efto:ts tents pour le bien de uolre payset leur souh .itors one coidiale bienvenue. — L prince Hirchito a manufacture de Svres. — Le prsident M llerand s'adressant aux lves du Lyce Michel o de la semaine dernire, qu au cas visit la o les Turcs nationalistes pntie laiet dans la 'zone dfinie par le trait de Svres, ils v rencontreraient opposition des allis. iMiciutroua pas la quesiswoir ce qu'est devenue de la doctune de D.rrner, inoioi. avec satiafaotiOi rd'hui, ce n'est plus an jourc.ux hebdomadaire* it ls moyen de vivre au | l'ambiance lui ieone, mais douzd a* de quotidiens •as kvoQs march. Ifari.e pus notre volutior L'anne 1931 amne le cinquante na.re de plusieurs vnements de Comcratton piscopale de Monse que nous vous c Nous esprions que sous lira ~v |mporUnce poar l'histoire re aression de la prospect gnrale, g^TE 1 attachement et lamoor du pays "•J** !" ^ auraient dcupl. Ces sentiments qui 1 Lonsecraitc dj aient irs raree dsua les villes gneur bmlloux* ui& qu'on pouvait retrouver encore Nomm Archevque de fort au-1 tana I intrieur de paya, protgs Prince Monseigneur Guilloux tait, par de saintes traditions, a'eovolnt pai ti poar l'Europe le 10 Novemb.t de jour en jour, Dans tes viles, ^70, afin dy recevoir la conscra aussi bien que dans lea campagne-. t ion piscopale. ebv-z I honarae de la socit, ausai u f Ut consacr le 2s Janvier 187 c sa ville natale, par Mon,e chez l'homme du peuple, la re volution bien qe cnez 1 nomme au poulie, 13 pj yeime | paasait dans!patriotisme ae pse aux poches plus • >UuHUe poque. Voie,ou moins pleines. Chacw conoau r | l$ Mties v6queit p de lrol8 cents prtres, cinquante Frres dt ljostructioi Chrtienne taient ru Pse du dollar amricain ; Il n'y a qu une chose qui poisse nil aans l'glise paroissiale de Ploer PWuici -a auail de cora reposer la vue de la triatesae de ce me | ^y, 4 00Der au nouvel Arche•"--• — ''" %  " %  • -• ""' • un tmoi p.ih'e S aaa tV < confie aux Pires du Saint Esprit. scaqui sa paasait dans| patriotisme ae pes aux pwoispiHi „ 1|Weur Bece i t v que de Vannes. U k uuie poque. Voici ou moins pleines Chacun, connsit g nc *" B aaues • rininiauecce, o U a'agi le prix du vil mtal, et les douceurs *•• ^ 0 A r "/ v ;.l"": a papier-monnaie et de qu'il procure au del des mers .. neot de notre unit mon j ricain n reposer la vue de la tristesse u va mf i p^ ijonoer su nouv j spectacle d'uu pass lointain : cesi y u ae p ft;t au p.ince 1 It'le spectacle dn prtent -i'e.t en te de | eur 4ldente s ym| la ta tant qu'on >ti% cq*ument en l• la dtrtciton & p tt it Mazeaa qui fut charg de la surveillance. Le ;o Juin arrivaient MM. HiuT et Sainte qui devinrent aussi }i:oicsseurs au Petit Sminaire apr> .es vacances de juillet. Le cinquantenaire de la dire:tion du Ksiii Sminaire par les Pres du Saint l-jprit sera clbr au retour du RP, Lanore, suprieur de Tta b'.issement, parti en cong le 28 (vi r, } • L ordination sacerdotale de lion se.'gneur l Evque du Cap Hatien et son arrive en hatli. Daus quelques jours arrive le cinauan enaue de l'ordination de M jn seigneur Kersuzan. 11 fu. ordonn prtre i Vannes le 3 iuin 1871 pu vloaseigoeur Guilloux. Avec lui furent ordonns Mgr Beauger, M. l'Ab b Sainte et M. lAbb Frhe', d: i en 1888 cur de Saint Marc. Monseigneur Kersuzin arriva en tiaiti le 11 septembre suivant. Le double cinquantenaire de l'or tel Vsuve lait encore, des siennes [4 Vuve, qui n'avait pas fait pi. er srieusement de lui depuis une quinzaine d'annes, se trouve aujour ihui en pleine activit, et l'on en lend, des localits avoisinantes. de formidables dtonatioos U.i vo tj galement, i. lever audessus du cia t de grandes colonnes de tum: paisse. 4 temps autre se produi sent des ruptions de matires en il amenes. Il y avait, U date du 7 avril, exactement, i> ans qu'avait eu lieu la dernire grande ruption du vol can. %  %  • ' • Grand concert Cest de nain soir 1 Patisiana, que Melle Sauveur Faubenoftre son grand concert attendu avec impatience par e pub ic Melle Faubsit sestassui le concouis de MM lustio Elis, Al ohonse luloseph, |ules Hraux et [n Baptiste. La tte promet d' re des plus bnl anies. Ce soir rptition gnrale laquelle la Presse a t convie. 'Bionuie retir dtnt deplortbles, tvec Une pave de lu fortune du Kaisjr Le Meteor, le yacht de Guillauui; II. est a vendre Barcelone pour le ;o npte du gouverneinem allemand. La mise 1 prix est de a millions, 4 condition que 1 acheter sou un neu ire, afin que la somme ne puisse pas tre saisie par les allis C'est sur le Wleor que le kaiser eut, en iao6, avec N colas II, une clbre entre vae.o il lit signer au tsar un accord qui lail i: deveutrun tiail d'alliance. 19 Juin prochain. 4 • Arrive en Hati des premiers pris de la Compagnie de Mdne C'cat aussi en 1871 qu'arrivrent •0 Htiti les p emiitt Pres de •• Compagnie de Marie. Les RR. Pf. Jiaation et de 1 arrive en Haiti de Ruppin, Bo.l vg r et Henry ac'fie* Monsetaneor Gailloux tait entr eo b!e Monseigaeur 1 Ar.hevjue E ce e de Port de Pa*x auquel ils *td arriver : J U Mode i Paris Nos %  UVriUbleMrd Franc U* ,n >e chic et des livres nou t %  %  „, CIGARES Caballerot pourparlers svec les KK. IT. du ^ue suy ne prenore Les fameux ClGAttea uacsuoro Petit Sminaire Col ge Saint Mania', fes son reteur d'Europe. mXSSLDootde la DiaUllerie Us voulurent bien eo accepter la di | Mais ds aujourdha. I, des Cayes de prendre part aux taient destins. Le cinquantenaire de leur artive iVnVente au Dpt de la Distillerie Us voulurent n.ca en ^* y !" .u, ,..., — -,- %  • • %  • Bulletin est l'un des motils qui MUS a val en yenie au wc F * W ction. ; Religieux prie S G. Mooseigoeur cette anne la visite du T. R. P. KiNous rappelont nos clients qu'en A la rentre qui suivit les vscan1 Evque dn Cap Hatien d'.g'er ses chard, Suprieur Gnral de la Corn raison de la baisse det alcools.nous c „ de riqnes, le 17 Avril, le R. P. jidus vifs compliments et ses'aux pagnie de Marie :t de U Congrf^miiiiteoons la prix de b" gourdes ^ m0Det tait nomm suprieur U les plus fervents Avec n^us tous nos tic.o iks Filles de la Sagesse do-1 Nomination Ptaeoioas nos sincre* com I,. 31 notre ami Seymoar Pra. J?!; d-tre appel i la ch* u-'-ornent cre de Conseiller TJf Direction •^Publics. Gnrale des pour noir* rhum SoleilDISTILLERIE DU SOLEIL 21o hue des csars Avi* A vendre une jolie armoire glas* a adresser au bureau du journal. avait pour collaborateurs le P. Fran l'ectors demanderont au bon LVeu os lecteurs ve ront plus loin U jis, qm s'absentait de sa paroisse de prolonger pendant de longuai an compte rendu. les cinq premiers jours de la semaines encore un raraisUie qui a re s D U lM;..v. milieux ne le P. Weik, arriv le 4 avril. M ;i fructueux et a produit tant de bien II noqs sera permis d'aio i la Cithirale de Poi^ au Prince le dcembre \8ii. l'Abb Ruscher et le Frre Corentin, des Frres de l'Instruction ChrtienLe 19 mil a'ri'reot U P. Au ne.


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05408
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Friday, June 24, 1921
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05408

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
i4#a*t*n9a
4IU
Port au PriiiCd'. Huli
Vendredi 24 Juin 1921
pjlOCTJiUH.FKOPHirrAlRE.
Oment-MAGLOIM
NUMERO '^OCENTIIIES
Quotidien >.
[Toute alliance estiiu-
possible ^ecir^ le mal et
le bien ; ou ne se ru-
nil pas 1 dbiiiif, ou s'y
euyioiitit.
CHATEAUBRIAND
REDACTION. Rae Amricain* Nr. IHToe
QUESTION DU JOUR
Une Evolution
Nouvelles Etrangres
FAR CABLE
idet rminiscences ncessai
(Ntiinsi que, feuilletant ce
fftdric Marcelin, j'et relu
iulit la pagi suivant-
rte a une certaine po
ijoaierDemeuf da Geffrard :
iFpoque o un Scrtai r-
yi l'Instruction publique,
intrim du portefeuilu
Bur. M Damier, a propos
de la Capitale, accus*
lioo de fausses nouvelle
la doctrine suivante
ta que les faits que vont
on parviennent par la vou
loi et de correapondaace
itigers, du moment que
accueillez dan a votre joui
an devenez responsable
Hkjustice de votre paya.
lliaine n'est souvent chez
chez tous les peuple
loce de la civilisation ei
aeta 1 industrie, les arts et
i n'ont pas encore cre
i qui shmeiuout ailleurs iet
obliques, qu'une espce de
qu'une srie d'extraits,
'obliger contrler Iet
! qui lui viennent de Paris,
Lis et de New-York, et qo'i
se semaine la curiosit
Mtroidie de aea lecteurs I
dans 1 impossibilit de
tm colonnes.
Idoc'rice trange, heureuse
l pu prvalu dans la presse
Oj coq'mue tout douce-
ur Us quatre pag s d'ex
I journaux de tous lus pays,
iquil y sit a la premire
I lo article intitul Intrieur
de tout, sauf de l'intiieur.
jrpli toutes les condition*
lient le journalisme a
lUilti; raisonnablement, on
' er, comme tous aea cou-
rait une carrire de que.
fau e dans un pay* aussi pauvre
juh le ntra. de choisir le dollar
amricain comme uni mon aire
aans institution de crdit pour sou
lager la misre publique, et sans
nicune euten e ni des intrs do
peuple, ni de la science conomi
qui*, nous a jits dans une situation
pire qu9 celle qui existait prcdera
u 'nt Toutes les esprances qu'on
ton jait sur le retrait ont t d-
truites. I*
Ou dit que les mmes causes pro
d usent toujours les mmes effets;
il parait que c* n'est pas toujours
/rai. Ainsi, aujourd'hui qu'un retrait
a est fait sur la mme base du dollar
mricain comme unit montaire,
ou tes nos esprances ont elles t
dtruites?...
Four vous en rendre compte,vous
auriez voulu peut-'re avoir le ta-
oleau complet des consquences ex
poses dans lc.it de Marcelin, le
voici :
t Nous pensons qie notre crdit
aurait cr l'enrager; il a t corn
pltement ananti- Noos pensions
avoir l'argent chez nous meilleur
march; le loyer an a tripl. Nous
pensions que 1 agriculture serait en-
tre dans une passe nouvelle de
prosprit; elle agonise. Noua esp
rions voir l'ordre. 1a rgularit, l'-
conomie s'introduire d ns tontes les
branches de I administration. Jamais
te dsordre, l'irrgularit, le gas il
lage nont t plus florissants, Noos
eaperiors que la moraliaa'ion de no
tre soci dcoulerait du nouveau
aystme moue aire- Jamais nous n'a
vons t plua dmora isa qu aprs
te retrait, et qu' 1 occasion du re-
trait La dmoralisation qui n'tait
auparavant que dans les classes Ole'
ve*-8 dborde aujourd hui et sub-
merge le peuple
Nous poumons noua arrter l;
mais il n'y a aucuns raison pour
privions de la liu :
Les Cours
PARIS 21-Rnte ) o|0 ,6 60
Sterling 46 88 .'|
Dollar 12,^2
dis minis
le mandat
il fi s:s premires lude*, a cit les
paroles d" l'historien Michle', di-
sant qu'au vmg me sic'e la France
donnerai la paix au mon 2e.
Uae dpche de la Haye an-
nonce que la nomination de M Evi-
rwyi, comme minis re des Pays Bss
| Washirg.on, est imminente.
Les souscriptions des bons du
Trsor deux ans 6 0.0 sont termi-
nes hier soir.
Le Ma in annonce que le mi
nistre des Finances a dclar que 1<
montant total de la souscription al
teindrait vraisemb'ablem:nt quatn
milliards cinq millions.
PARIS 22- Une dpche d'Ath-
nes d'aujourd'hui signale que la r-
cente communication des gouverne
mems la Gice lut demandant
d'ajourner son offensive en Asie Mi
ueure et lui taisant des offres de mr
dral on avec les Turcs nationalistes,
sera examine par le gouvernement
grec au retour 4 Athnes du preraie'
ministre Gounais C; derniet est ac
tueilemeut i Smyrne.mais ou attend
a capitale grecque
autre
trtnaise M. Tjidor. charg dat : cL'Echode Parisaclare que lord
iaires de la rpublique de Cuba et miujd, ministre des affaires 'ran
Mme Tjidor, en tmoignage de gtes britannique et M Briand ont
l'amiti et des services rendus la cuovenu.au cours de lenr confrence
France pendant la guerre
PARIS 22 Le Conseil
trs a rduit i quatre ans
des snateurs.
Le Matin annonce que le comi-
t rcemment form ayant pour pr
sideots d'honneur les six marchaux
de France et pour prsidents effetifs
ViVi. Mangin et Bernard, a dj re-
cueilli les souscription! ncessaires
4 l'rection du monument lev
la mmoire des vo'ontaire* amri-
cains engags ds le dbut de la
guerre au servie: de la France.
Le gnral Menocal, accompa-
gn du charg d'affaires de Cuba, a
dpos une palme de bronze sur la
tombe du so dit inconnu. Toute U
colonie cubaine tait prsente.
Le prsident Millerand a dcer-'son retour dans
n la mdaille de la reconnaiss n:e d'un moment i 1'
,Nos dlgus sont
rentr*
Par un on de la Panama Line sont
1 entrs hiei les dclcgus de l'Union
Patriotique a Washir gton MM Pau
eus Sannon tt Perce val Thoby.
M. Slnio Vircent, pro orgera .-on
jour d'un mois, ^a prsence Waa
hirgten iant rteonnue ncessaire.
Nous psentocs ros remercie
mrnts aux Dlgus pour les notles
H courageux efto:ts tents pour le
bien de uolre payset leur souh .itors
one coidiale bienvenue.
L prince Hirchito a
manufacture de Svres.
Le prsident M llerand s'adres-
sant aux lves du Lyce Michel o
de la semaine dernire, qu au cas
visit la o les Turcs nationalistes pntie
laiet dans la 'zone dfinie par le
trait de Svres, ils v rencontreraient
! opposition des allis.
iMiciutroua pas la ques-
iswoir ce qu'est devenue de
la doctune de D.rrner,
inoioi. avec satiafaotiOi
rd'hui, ce n'est plus an
jourc.ux hebdomadaire*
it ls moyen de vivre au
| l'ambiance lui ieone, mais
douzd a* de quotidiens
as kvoQs march.
Ifari.e pus notre volutior
L'anne 1931 amne le cinquante
na.re de plusieurs vnements de
Comcratton piscopale de Monse
que nous vous
c Nous esprions que sous lira ~v |mporUnce poar l'histoire re
aression de la prospect gnrale, g^TE
1 attachement et lamoor du pays "J**^
auraient dcupl. Ces sentiments qui 1 Lonsecraitc
dj aient irs raree dsua les villes gneur bmlloux*
ui& qu'on pouvait retrouver encore Nomm Archevque de fort au-1
tana I intrieur de paya, protgs Prince Monseigneur Guilloux tait,
par de saintes traditions, a'eovolnt paiti poar l'Europe le 10 Novemb.t
de jour en jour, Dans tes viles, ^70, afin dy recevoir la conscra
aussi bien que dans lea campagne-. tion piscopale.
ebv-z I honarae de la socit, ausai u fUt consacr le 2s Janvier 187 c
sa ville natale, par Mon-
,e chez l'homme du peuple, la
re volution bien qe cnez 1 nomme au poulie, 13 pjyeime|
,..... paasait dans!patriotisme ae pse aux poches plus
>UuHUe poque. Voie,ou moins pleines. Chacw conoau r|l$ Mties v6queit p , de lrol8
cents prtres, cinquante Frres dt
ljostructioi Chrtienne taient ru
Pse du dollar amricain; Il n'y a qu une chose qui poisse nil aans l'glise paroissiale de Ploer
PWuici -a auail de cora reposer la vue de la triatesae de ce me| ^y, 400Der au nouvel Arche-
"-- .....'- '""" - ""' ---- un tmoi
p.ih'e
SaaatV<
confie aux Pires du Saint Esprit.
scaqui sa paasait dans| patriotisme ae pes aux pwoispiHi 1|Weur Beceit vque de Vannes.
Ukuuie poque. Voici ou moins pleines Chacun, connsit gnc*" B aaues
rininiauecce, o U a'agi le prix du vil mtal, et les douceurs * ^0Ar"/v;.l"":
a papier-monnaie et de qu'il procure au del des mers ..
neot de notre unit mon j
ricain !
n reposer la vue de la tristesse u va mfi p^ ijonoer su nouv
j spectacle d'uu pass lointain : cesi y. u ae pft;t au p.ince 1
It'le spectacle dn prtent -i'e.t en te de |eur 4ldente sym|
la ta tant qu'on >ti% cq*ument en l- la dtrtciton & pttit
Mazeaa qui fut charg de la surveil-
lance. Le ;o Juin arrivaient MM.
Hiu- t et Sainte qui devinrent aussi
}i:oicsseurs au Petit Sminaire apr>
.es vacances de juillet.
Le cinquantenaire de la dire:tion
du Ksiii Sminaire par les Pres du
Saint l-jprit sera clbr au retour
du RP, Lanore, suprieur de Tta
b'.issement, parti en cong le 28 (-
vi r,
} L ordination sacerdotale de lion
se.'gneur l Evque du Cap Hatien et
son arrive en hatli.
Daus quelques jours arrive le cin-
auan enaue de l'ordination de M jn
seigneur Kersuzan. 11 fu. ordonn
prtre i Vannes le 3 iuin 1871 pu
vloaseigoeur Guilloux. Avec lui fu-
rent ordonns Mgr Beauger, M. l'Ab
b Sainte et M. lAbb Frhe', d:
i en 1888 cur de Saint Marc.
Monseigneur Kersuzin arriva en
tiaiti le 11 septembre suivant.
Le double cinquantenaire de l'or
tel Vsuve lait encore,
des siennes
[4 Vuve, qui n'avait pas fait pi.
er srieusement de lui depuis une
quinzaine d'annes, se trouve aujour
ihui en pleine activit, et l'on en
lend, des localits avoisinantes. de
formidables dtonatioos U.i vo tj
galement, i. lever audessus du cia
t de grandes colonnes de tum:
paisse. 4 temps autre se produi
sent des ruptions de matires en
il amenes.
Il y avait, U date du 7 avril,
exactement, i> ans qu'avait eu lieu
la dernire grande ruption du vol
can.
* ......
Grand concert
Cest de nain soir 1 Patisiana, que
Melle Sauveur Faubenoftre son grand
concert attendu avec impatience par
e pub ic Melle Faubsit sestassui
le concouis de MM lustio Elis, Al
ohonse luloseph, |ules Hraux et
[n Baptiste.
La tte promet d' re des plus bnl
anies. Ce soir rptition gnrale
laquelle la Presse a t convie.___
'Bionuie retir dtnt
deplortbles, tvec
Une pave de lu fortune
du Kaisjr
Le Meteor, le yacht de Guillauui;
II. est a vendre Barcelone pour le
;o npte du gouverneinem allemand.
La mise 1 prix est de a millions, 4
condition que 1 acheter sou un neu
ire, afin que la somme ne puisse pas
tre saisie par les allis C'est sur le
Wleor que le kaiser eut, en iao6,
avec N colas II, une clbre entre
vae.o il lit signer au tsar un accord
qui lail i: deveutrun tiail d'alliance.
19 Juin prochain.
4 Arrive en Hati des premiers
pris de la Compagnie de Mdne
C'cat aussi en 1871 qu'arrivrent
0 Htiti les p emiitt Pres de
Compagnie de Marie. Les RR. Pf.
Jiaation et de 1 arrive en Haiti de Ruppin, Bo.l vg r et Henry ac Sa Grandeur sera solennellement le pagnr nt Monseigneur Guilloux *
t au Cap Hatien vers la fin de l'an son iet< ut i Port au Prince It
((
))
eu ut Port au Prince le 30
I t'i,ni)i an t d'CirriVCr De son arnve en France en 1870 ne On espre ainsi qu'il sera possi Aot et se renaireU bientt au dio-
| rtenft>'fie- * Monsetaneor Gailloux tait entr eo b!e Monseigaeur 1 Ar.hevjue E ce e de Port de Pa*x auquel ils
*td arriver :
J U Mode i Paris Nos
UVriUbleMrd Franc U*
,n>e chic et des livres nou
. t , CIGARES Caballerot pourparlers svec les KK. IT. du ^ue suy ne prenore
Les fameux ClGAttea uacsuoro Petit Sminaire Col ge Saint Mania', fes son reteur d'Europe.
mXSSLDootde la DiaUllerie Us voulurent bien eo accepter la di | Mais ds aujourdha. I,
des Cayes de prendre part aux taient destins.
Le cinquantenaire de leur artive
iVnVente au Dpt de la Distillerie Us voulurent n.ca en ^*y .- u, ,..., -,- Bulletin est l'un des motils qui mus a val
en yenie au wcF* Wction. ; Religieux prie S G. Mooseigoeur cette anne la visite du T. R. P. Ki-
Nous rappelont nos clients qu'en a la rentre qui suivit les vscan- 1 Evque dn Cap Hatien d'.g'er ses chard, Suprieur Gnral de la Corn
raison de la baisse det alcools.nous c de riqnes, le 17 Avril, le R. P. jidus vifs compliments et ses'aux pagnie de Marie :t de U Congrf^-
miiiiteoons la prix de b" gourdes ^m0Det tait nomm suprieur U les plus fervents Avec n^us tous nos tic.o iks Filles de la Sagesse do-1
Nomination
Ptaeoioas nos sincre* com
I,.31 notre ami Seymoar Pra-
. J?!; d-tre appel i la ch*
u-'-ornent cre de Conseiller
TJf Direction
^Publics.
Gnrale des
pour noir* rhum Soleil-
DISTILLERIE DU SOLEIL
21o hue des csars
Avi*
A vendre une jolie armoire gla-
s* a adresser au bureau du journal.
avait pour collaborateurs le P. Fran l'ectors demanderont au bon LVeu os lecteurs ve ront plus loin U
jis, qm s'absentait de sa paroisse de prolonger pendant de longuai an compte rendu.
les cinq premiers jours de la semai- nes encore un raraisUie qui a re s D U lM;..v. milieux
ne le P. Weik, arriv le 4 avril. M ;i fructueux et a produit tant de bien II noqs sera permis d'aio au pays. le % tiudetin Religieux % pourra aussi
L* cinquantenaire d ordination sa lter,cette anne, ion cinquantenaire.
cerrlotale'de Mgr Beaut sesa clbr Le premier numro porte la date de
driVet l P.. Schust-r, ei M. l'abb > i la Cithirale de Poi^ au Prince le dcembre \8ii.
l'Abb Ruscher et le Frre Corentin,
des Frres de l'Instruction Chrtien-
Le 19 mil a'ri'reot U P. Au
ne.


If MAT:*
-
La Maimm
Antoine Talamas
Vient de recevoir pa- le dernier bah au.
les marchandises suivante^ : i
OL
fortifie
Voile de 'aine biirea
Ci-'pou rie loi roi leur Heure
i.r+\ on de eoie couleur unie
Kntu.e blanc glande laigiur peur japes
Voile meicerisf'e couleur et i nie
Moutielioe tuiate couleur barre et mouches
Voile blanc bettes
Voile blaoc i barres aupiiaor
Satinette couleur grande largeur
Soie lavable couleurs varies
Nanaouk blanc grande largeur
Indien Head tte Indien
Coton drap !K) pou es de large
Voile barrra
Dml blanc grand largeur
Or il J h'anc suprieur
Dock bianc suoileur
Kki blanc trs eurtieur
Marelle coton
Fiai elle molleton
Ha ut Ile molleton suprieur
Flanelle bine et co'on
Flanelle laine pute M pouce s
Flan Ile lame pure 3b pouces
Hanelle laine pure
Flanele extra suprieure
Flanelle mouaBeline
MTjO
a
-i
.i
2.20
5

2
5
1.25
1U
a
2
2.50
2
20
a
4
r>
7
10
10
Et d'autres articles de choix.
Le programmas
de 1918
Mi Firnand Hibbert, Mima re de
rinatrorlion publique, eu continua
lion et en rectiflcatiOD de l'uvre de'
R Darde Bellegard a dcid, li*1
heurriiFemei t, de dcongestionner,
m Ion son mot, les programmes d'eo
nfifi r'uiM t secondaire que Mr Bcl-
lurairie avait promulgu en 1918.
I 'nn*' parai'ra probablement dar>
La Moniteur de demain.
r
Pour gurir on viter
M1GUAIHCS COKtlTli>ATION '
;OflOtSTlOHt.'.TOUli'Ciklt(( 1
IMIAMHAS O-tIBIO.'t
IL SUFFIT do prendre
. l'un do voa rt.pa.ia
tous lf taux jour ssularnsnl
une Pilule du Df Dehaut
147, rue du Faub* St-Denlj, l'aria
Hais il faut exiger icsvritablss
qui sont tout fait blanche* r
t sur chjcunc dacquallaa Im mets f
Un mois de maladie abrge
Votre Vie d'une anne. Le
GLO'BOL permet d'viter
les maladies en augmen-
tant la force de rsistance
de l'organisme
puisement nerveux
Convalescence
Neurasthnie
PAles couleurs
Surmenage
La rare de CLOBOL
augmente la force ner-
veuse et rend aux nerfs
rajeunis toute leur ner-
gie, leur souplesse et leur
vigueur.
C n'tt pat mot qui tut It Vritahlt Vainqueur
Cm ce petit flacon dt GLOBOL
l'OPIX1on |
Jf*. M for,
"'sccncf.TJS
'.on gn^^C
f"*nWce-(Je loj
languir. Cm,1
premier ordre ZZ
*nt aux exclifiJ
manifeste une -
ment utrta ft ,
abr8e la conJL.
augmente, pou, 2^
force d* vhrt, S!
secret rside iwf
vu. dans le iouta/
Mitions ssenuSTf
tanee. '
f-'Mt pourquoi m
crivons tes cur
a la plupart fe r.
cette medicaiion 1
trant aucune et*
"on et permHtM!,
eftloare contre UN
nmaingnlnue
I)'MenMUni
Ancien InienTij
Ki i)i>. CSiatsIata, I j
Vlenciennes4 fu\,
pharmacies
nEsaoras
Vaillant af Houet
A gents gnraux pour Hati
1720, Hue du Magasin de l'Etat
_ > lur ciucufic uecquenee le mvu
Examen co turent DEHA0T A PAmg I
J.aol! familles 011 pu lire l'avis de I Ina-
action feulaire qui porte leur
onnaiasince que les divcis exanens
IVuavignemtnt avnr au le 4, Il et 12 Juillet prochain.
Noua souhaitons |ue lea juiyi ne
oient pai trop M'ganta enveie le
aorr breux candidats dont !* tudes'
on 'i qurlq'i l < conir ji'tea put I
s demie e tiduia <
* ont Ira* nialMtnt Imprlm4 aa aolr
Varits
ce soin
a**'** d'Hrone
/. r>9 el () fi-">f1*
titre G- 1.00
t ^R
Vox populi et
tuprema ex
^ o,o de la population de Port su
Punit dclarent qui le* bais ons ga-
zeuses f-btiqtts "ar 1 Mdropohtan
Aeratd Wam F.aoy vis i \is if
Saticn ds Jomptis soat Us meil
lemes t rour tonvaince ( t vsincir)
les autits io (|0 la i b que olfic
pour une ucs curie pnode. 1 s
Miicm gz MCI suivantes a 2) te
limes la bou-.cille Fr:prce.
At-riv par le steamer < Gorgis
Picus & Chambras air Fini
Lis propritaires dau'ose les c-ianl i.- 'rouiront lt|
I partir d'tujourdhui d s Cr.mb'es air et Pneus, L
FIRESrO\K, d* toutes diue.ision vlalz. ; U molicii dt
cesnrtfch aoul ciJ qualit s'iprimire el ont dini depuis i
en llai'i un rendement appraatol >
L-Preetsmann Aggerholrr,
litSSSiSSr' Maison du Mont Lib
Orange F zz, Koo. B-et. BmhBeci.l
Strawb.'py & Cieim Soda etc.
FOiHS ide LEIPZIG
Foire gnrale el Foire technique
Du i8 Aot au 3 SepUmh^ V.liX. Du 5 au H Mars Mt
Lu plu* grande hoire du C injet uajionau r. de toutes fortet de luartfouuiiiH et de p o tu ils-
De la plus haute Importante, tint ptur les exposants y; poui
les anketeurt.
Elle m'ril* 'e >itrr de :
March Gnral du l o m mer ce
International
Pour tout rensSign'.merts hUO0liimWmt9f, s'adie$ger li
Lgation du Heich Allemand
et la
Messainl fuer die Mtstc niessen in 1 e.pzuj
(Office des Fo.iS (Si J-epz g )
Gc er c'est adopte;.
A vous donc stna'eurs pour et e
con atecus.
Panama llailro.d
Steamihip Line
O'ftc cf General Agent
Poil-au-Prinre Juno 22od, l(J2
UULll'IN NotKI
Attention cf abippeis is direc ed to
tie 68 a Co'on* duo lu ai rive bt-ie
liom Crialobal, Caoal Zone, on Mon
'W July 4ih i'Jl.
Stnppinii ordrs will be ised for
uaino to Ntw-Yok nd K'iroceau
poits on application at bis oflicu.
1 lai steamer will sail for \tw
Yoik direct, tu llie afttrroon ol the
saine day
C E VAN FLEET
Aetg Ginml Ayeut
Fort au-Piiuce, le 22 Juio 1081
I UL1.LTI.N Noti.'/
Lfs rha-fpors eont pri*s do r.otfi
que Ih ^ il.o'on et sttFpdn '''obil, CMlal Zone, lund i Jjille-
IBM.
l'a ptrmla d'embarquemeut s(-
rom df livra, mm ie Irai dsi'ini
"en d New-Vj U e' des ports on.
oiei'R, ,ur la armai de ta:te a ce
boitar,
Ce *arpr lais'arn d reou Hjpnt
nour N*w.To k. dens l'aprs-miti
du mme jour.
C. E: VANFI PET
if m Gnral: i.
B et M Sida $ Co
Liste des marchandises
Liquurs Sbreddid.Wli.v.'. ;a;ioci
C<-ce de CiCoo crme de M>ki timer pv k U< lieur. ciean
aman, vermouth cmadien wnky cr*-am crm-, cutn llsck,
club. Litter. cherry biaaly. abncu cacao Ambroip. l'ttrei-
brandy, n.u afqim; ci.ip-o pipperl Lipton th. Ire ma
nitt, ergnac Marti, cognac XXX, CoMiturea a,ortie Oorien g\a. bols, gio liolluudai.-. ,*. frambio:ec, couse, ebucot,
riievie^o:g-iat,clia.up.g-.>ivin blanc. Cornichons
et rouge(groa t detai i vin de ma-
lago. vin df uulca, fin Hperto vi\
Dubob&et, Mattte.
Sirop
l'cbe, trame 8
bire ellemaode, lioilcndai^. cin
garait, k jU ebampr gie- vm dl Zmh 'on
yreppe juict'
l'ickls, ;ij-s, oliver,
paivre, se'. ; ania tUS
Me, |)3pr;c>, i fsence de i
i u oi . a'Cande, y st.
Bakirg powdar
Gtlaliue, bille.
nef,
Cli
a:
mti
Fruits au jus
PLiies, pou s, | L-i.ii.t s, | r
ratuor, an il corn pet) poia.
Beurra
lieurre Qaaeu, U>pccbl*gac<
loner, Uobt-
Mantgue
Globe. Cottoloe, Armoor.
Huiles
Coton Argo uo malt, olives
fet blanc et bmetl et,
Conserves
Jambor, laudaaon, ttcm?ee
tadeili', bacou.
Biscuits
l!ictj,td Seea>i sucr, oir. les lu
fraiiia, ngiojj j. .cote bticbeai
Drages
Frai a tes ci buieiiciioer, uorgi.
"", ib-coU;. ... i ut, cara:i... ,
1 mandes, doix nu-- [ttm.
D / P1S
^a.bai ce.
Crclcs
Kaiine d'avob i, i mot lacte crat
Ul, tau.H de {,<;m r es de te
l'' de l.)ie \i i, laviir.i
\:i i- i x l'en s. thoii. MUi'
lie, :ai^'Mt.M,i i!;ii s de F*
siuee iui-\om.'t.i.-( 630C*-(i
liaur^s, cerctd bel, na^J
ii > i Ce marqut'iebux U"
cet\elir. foui:''s bef. a'- i
eardwicb, c:0;ue yi stronoatj
teck, oi^ron tu vii i yre, ctf"
livre.J .
Pommes do ter.e, j
l'ht ban's et livn t1-'
micelle pot k i.i;d ufjc'i
faiine de potuiim de ten- n
T^ait condens
Lrit vapor Antoui, U"1'
Parfuoierie
Essence, lotion, poodr*.
tifrice, savon io: ge poPf^
biOBbeb a dci.lt, a lie, <
coton, poii ( hautatlpl
telles, iarrtuiri.
Etoffes
Urill laitage, calicolkK.
col. cravj-tfs f>rp(ueui(?-<*
cfiapenux de laine et paw
VERMOUTH
sT i * CIIBptBUX ue uii'i ' i"
frlx dfiant tonte concurrent*
C I N Z 4 l\ 0 A-de MATTEI8 '
Agent nral pour n*
-


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM