<%BANNER%>







PAGE 1

• : y j'i :• > CAUSESER-t: MARITIME LES Armements navals Nouvelles iraugres PAK C\RL'S PARIS 2t— I." prire hurler d' laoon, le orioc iLrchilo, est revenu i Paris o il s'journ? ass*z l"> n it temps II a v ; sit aujourd'hui le Pan thon et a asi-t aux Minces de la et du snst. Il s* p'onos L qoi-dion d*> la rivalit corn n<=r f'ale des Etats Uci et de la Grand rhambre lirtttgoe allie ao lapon avec lequel de se rendie i l'ancien frnnt de com ces mmes Ktata Unis sont, on le bat. dans les rgions dvastes et'' sait, fort en dlicatesse est mslheuen Alsace Lornin aux armementi de nature A troubler T ZnS\rS S4 l f nn l quelque peu la quito-lp de pacifia "lourdhui M Men-ii. anc-en rr, tes.Paa des seula pacifistes d'ailleurs "dent de la Ronb iqwe de Cobs, Tous ceux qui, le prend conflit terl 01 ,ui a renouvel los sentiments rriin, espraient voir l'avnement ,f e symoathie du peupls cubain pour, d'une re de tranquillit, seroit rto-i 'a France M. Millerand. trs touch loureusement affects par les /iel d-cette visite, a remerci l'ancien qoea chiffre, trop bloquent*, que pressent et l'a iovit i visiter les r trus commentons plus bas '^ ons dvastes pour constater les inriSmmnu"^ ?* *" roolnB immense, dommage uss i la! incidemment, a cicsn'esque procram &f %  i ft • u i me naval des KUtsTniOequ-le !" 0 ^ 0 ,ran ^ e f simultanment, i/loutirades milliards.il prvoit.oonr >' e lforl considrable fa.t pour la re*25 au plus tard l'achvement de construction des villes et la renais 18 supr-drHadnouKhlfl. munis de, s ance des 'erres. M. Menocalaac-, tous les perfectionnements no s ap ,eept l'invitation et se rendra proposs l'exprience d la dernire ichainennmt sur l'ancien thtre de KuerreA l'heure actuelle— d'aprs lia guerre, le correspondant de la "ChicagoLe Maiin signale la dcouverte li ? m,reB l -" An < "' re | s ous la rivi-e Durance, un des if. ue po-sdera.t que cinq de ces mas floenl du Rhne, d une nappe d'eau CROYEZ-LE, POUR LES ENFANTS, il n'y a rien de tel comme L'EMULSION DE SCOTT todunt. H, le Jspon huit. Puisque noua eu sommet aux corn paraiaons, signalons le fait uu'a Muelj lement dj la marine des EtatsUnis compte un nombre de grosaes nnits suprieur relui des flottes britanniques, sott .'('i contre 3o La Grande Bretagne, toutefois dtient ne forte avance en ce qui concerne le croiseurs Itgeis Cinquante-et un en effet, battent pavillon britaoniqup alors que quinze seulement aborrenf les "atard ar.d strn.es'En ce qui concerna torpilleurs et sous marin la supriorit numrique, par con tre, revient de nouveau aux Etat? Unis qui 284 torpi'leurs et lo3 sons 'iiatlis contre 135 et 90 pour la Grande Itrete^op. Rea'ejt les Japon is. On M beeu coup parl, ces temps derniers, de Isui* prparatifs en vue d'un conflit ventuel II parai cerendant que leur programme navel ne ara dfinitive nn?nt ant que cet automne A o kio. en effet, on saura alors s\ Lrjn ! \ vr.ii i\ Ui:\ FOREIGN SERVICES LeStetmer rAKEELRlQ: lev, lors d: )Jv ; n rt son dernier voyage Port au Piinc de ob|ctioos cootre les pjavoir confrs i U sus d.t.; Comiltiroi tio d t que le Vatican serait se i traiter avpc le italien la question romaine. —Uae dpche de Strasbourg ai oooee que les dlgus de la CGT ?.• q le / e i P ouvanl omp-er sur ont repouss par fo voix I'aio4ii 0 Q ,m P i,tullt ^ ^s ses membes II Moscou. UQ ar ag^fneat est ictervcau a cet ga r d PARIS 21 -La confrence inter Oa ajout; mne qu'ai membre nationale de tlgraphie, convoque (1 ,.. fc J 1 OT1mis ; n 4 „ )\ nour la dfaeowion des communica ~jSV2*~ !" y P a,llc, P lions radlollgraph'qriM. s'est ou qJ ^.P" moyen quoi a verelaSorl.-jnne Hupurd'hui. en dc,d de l,niiler . tr V'3UJ des prsence dea reprJenf^de U frtnee 1 ualr haut locctionniires de la tpoaii %  ville dans u:ie simp la question tuivania Le mirch de Saut Mir;a-t il t dnkc ? Valaient, ii y a lieu de se d;m 1 1 • der si au fond !• toj. cela ne se trouve p s une tfaisaoteria on o e mystiSca ion. De d;ux choses I oie oi le Dpartement fut drj't a U on de l'Angleterre, des Etats-Unis, de l'I"alte e' du JaponLe major unral (). Squier. direc •our du aerv ce des signaux de l'arme d>^ Etats Unis, quitta la tte de la dYgaiion amricsine des ex perts et militaires, a rponda au d>* cours de bienvenue de Mr Paul Uf ion*, sons -crtai'e d tat pour les nos es et Tlgraphes. Le gnral S|uier exprima la grand intrt qa* l" l 'oa des prop 1 I lires de aug s 0; Is gouvernement amricain prena t ae a iiue .Mariue, ou i! annitiie la ques'ion des corainuoi^allon 1 . de3 praprieti qu'on peut valuer, WASHINGTON Mr Chai I •• (i t MQ tagtration, a pins de deux Dawes. banquier d- Chi"go, a t cent miii? dj'h's ( o 3 IQ oj-*) nj \ choisi par le prvient Harding com; c o, nD f ix les sto ks eoottdtrab es le ne oon'rlenr du bng^t nsrr'-mtn-nt mirchndises q-n v >o->t ent.i>s rs il Congre. I)p'';pui-' qu'on a enlev le MirtM. le projet de loi vot aoj mrd'brjl la Q j 0 la Popalaiioa adresiaaa Chambre t pas* ao snat, le. 0 ^ p We iuioo motiv. au bapVrauo d gcer/v wo-t pay*a %  ip-,,.„i A* n a r .,,, p <.iell*mant au Meu trimaWelUmVnt **"? 1 Q f,ttr y.P 0Je C! PAIS-L bit on E 1m end Ri h'*" c,i el ,e:lame ou solicite une h ni de l'une ni d>e l'autre partie en causeon s demande sur que les don nes s'est e'Ie appjye pour faire %  on r ppo't '? Qu'on noua repoode Il n^ faiit pas qi'il chappe 4 no? \dministrateurs qne application de tout" mwtrsj injustice ne peut qo'tsrolisr les diflicults entre eux *>t lea Administr? ; que parmi les lments dnporcia'ion.dsnanne question telle ? qn celle qui nous ocenpa), si, d reste, l'on nvisag* le bien a raliser, c'est l'Opinion du plu? grand nombre.du peuple en un mot. qui doit prvaloir. Les mo'ifs spcieux rais en avant nnr le Mtyttrmt et deux ou trois .Com nergint^.du March Cimeti-e, |pour pwar le Djprtement de l'Int rieur a ajmrnr la solution d'unu ,qip'io.i rrrale, conjt|tn<>nt nni uraode ioiiatla^ au aftria m' d> li Ville d Stint Mvi. qui, nom '•'.'i >n l'ipr.-*r, malgr tout, *9ra iiam ^Ji-it -tinrit rpa 1. C'orre fOidtat New York Le rrochri stn 1 n r | a j^ r J York pour tin Is norts d' a; m ; -. en r^n'. Pour pln^ amn's ro;u? T on est pri R464I P.''RIS 21 -R nti ) Sterlii Dollar 12 29 i\i NEW YORK Fran13.45 child. administra-eur del BOHOii c ^? r *PMtiW ; dni 01 trois ini: ffnieds chemins de fir de I est n I v, dus. dans un but d'inir -, sorJ donn dix millions de f'nca nom ^ es et ^gjistes lancent, l:ur loar. fonder un inaMtut %  Qien'iflaoe dea'i i ur >e cont e-ptilua It'Ja couvre it %  l i^encojrager les t-.idianta qui Je s gnaturei apo^riphes. L dfvjir consacreront leur vie a des rteber de uo,-Administrateurs tvl Je ches Un des autres buti de l'ins'i!ui! C ueiliir toutes les d.inn.* %  .-, Rpub iqna Domiucatne Il est annonc qu' Washington, I le Dpattement d'E at a ent?m des ngocit oos v e le Gouvernement 9t o;o di U pop > a!i n d;l F rince dclarent qui iei bo'ioifl zeuses fabrique; ->ar leMeltosa] Aerated Water F.ctifjr viii/ Sation des Pompiers soot le< leures e' pour convaioce (Ini les autres ioo|o la f b iqiiJ ipour une t r> coure pno4a| boissons g?z uses uivanteiiJj i limes la bou cille Fiance. Ko! Charnp-gne, Girgo, moo SoJ?,H*aica Champagne,! f> iic& S^d \rr encan Cieimf Orang F ri, Koo*. B?er, Bircfcl htriwb • •• y & Cteam Soda ete | G. ei c'eal ^.Jop er. A vous donc amateurs pool ccnvan.-us. ett aMpu' • nr* que vra tre idojitniatrd de cinq meirl "* travaux. li;ieli'ttt devr ig Mai* rw sont la probnea de haott* physique. Revenons sur un terrain plus solide at plu 1 matriel n p> l'unt de la prpa r Ation du radium, expresaion impropred'aili* ln' entievn. On ne lecennai ou on ae l'utilise qje sous la forms de els oura : chlorure, bromure, •nif.to, p\c. I nr extraction est une œ'ivre gi (sni^aque ai l'on songe qno dans mtli %  kilos de minerai il n'y s an nln u'ie cinq centigrammes do hre mure de radium pur. 0", ces milli kilo de minerai, exigent pour hun iraitement environ cinq mille kilos de mill lors le prix fantas'iuua du ra inni, dont ie gramme valai', avant gutre. ,4 entre qoaire et cinq cents mille francs. Actuellement, la ville de Pa ris vot et demi de f MM -oui l'achat de deux grnmm's de radium 1 SC1ENTU et cette Comra SSIQI. avj: Dpirlsmeot d Et t. ou pense que h e adressa son Kapm.t.. 'trait de 1 Occupation ne mr ui roia^lj NJU avons dit plus hiut ja qu'o sef 'e.tuer qu; dacs 8 mo •; do" deux lu> is'eienl ir ni les pi cis roivjis dj; moi-.s par ,1'fcad'rnie des scences. un par Oinm ; ss ires.b ienquenu ejau.diaj! -%  -, let ; oil^de Fraqcti, I autre pw l.piitlon qui a provoq-j le '~" 1 IV cul te des scieiKes. ami-i-alint *'."K*i 11 •^iOwtf I* p tition qui a provoque: leur numi| muatioa.il oa;t question da dCoialUaqiiitt (|f.6 "1 placement du marche Dans ceu: p:. r ,., tf*'" % %  titioi on s'est plaint et avec lauon! 1 TcillS itUli C'oml pi'ti i veut pai entend e parier, parai'1 d'un rerfuvellpirem de I allitocf av.c les Nippon. Lo premier du 'T.jiw nonweeln' australien, d'*il leurs. • dclar ofliciellemeot qu'il ne p:c'erait la raaiu aucun arrange ment pouvant tre prjud>c ; pl>'e aux Ki \ta U^ts. l.e Canadiens coot Isa, AmM d anoa : tioca, parfit il I '•*•< '1 > P *|udicis s: bru Ton' cela. 01 0 con lit prAoccoj"* ,e tl df< canmeint* d.la o* bs niuvernanti de Tokio Et M'A 1 Mmoc o tui M bli le Marchl l'alliarc. nest pa^ renoave'e. en]d'pj:s des lempi'mmmoriaux ; il g quoi on aaist-era m Iheu-eu ruent. 1^ Q \ n% \, ^, dc uis j e ,, , ,. une nouvelle course aux ar.in j M rch au i: me err u mon'.', cette fois C' In s de i E >ro >e Ce qui n'erapch^ri coint cette 1 crdit de deux millions'course d'tre hautement prjudicia, bl l'conomie mondiale tout en ;,PpuiaHon qui, en lald ne d mm pas b*> ,e 1 u ', un "mple prlonf-niuiit du non Le •teinter |>ki Gi'i W1 atea.ner Lu 0 est eotr es Ui Tribunal d'^ A l'andiencs Sa at Juin laT| rai d'Appel a c taiu l'afljilt mas A. Vira nay. appelant ij pourra ordouaan'.e du juge d'ioj Aclqg ie de Port au PriDe, voyant, pour dlit de prs$f en* l'T'ibuml Correc ionaJ. D r 'ance du | J 1 y. Me Pierre'Hud : coart,l'on d| iiiqcji j l a rfqufe et enlre d toi toi de de la pement des fats.— La cont l'une iniquit du Magistrat BUaal qui. pour plaire ses ,,, ,, ,, „, i:Ufl „.., .,,,„, %  ,, |:n { iaue. coiceatre le nouveau march l'n venant dj mobile avec .beo aies u V, ? C. en tacs de leur Mag.sin et en.u it de fartoe, f_ hau L !" M / L "P' nM e on a J min? au Dpartement d;| 1-itiiur de pjr un: dclaioa mit \* *fi&* Rtihiel4< la Comrs que au co'a de la jiit.C'. rappo tef.*' j t, R l, r l Tcansa-lanMque est en tt ce rat u venant de Caba passgora les moyens du pourvoi. temeul environ Cinq Ulllie KIKM •••••.I HIJI ^%+ icuiiinci, iij> r w <•*• cm^* u..:.-.,iui^ui ; .i produits chimiques et cinqtnt 'boo v f t drt fjime ce qui S3ir.-b'ejdin; ce'.re Hue, plos de 12 Mil 0 s f litre d'eau. Oi a'eipliqi' ri-lproli b'e 'ont pennet d croirai qui tetviiett d.m gsias, st toiau t; me re. La ju>ii.e la oui se is ne conm ndmt lis pas ie lue drot aux d>l-n.e< de I avec AThwges — l i|i c Laki Giltcdge W. |. beam Line est entr "rut it Mobile Urine av.c de la ce matin poo sa:s dr L'A f luire des Tri Cestcoare F^ip." Cu;bu juge d'Instruction Lescoufln'J dlivrer hic: ua mv.:dit.v-oWw c oui. 4 ThoaeiLneboirs ne figiJJJj lift ire ci'j' t tre de tmoio.'l m ; s en libert. L • M ,tire, tlle D'avait vraiment jsoin de cal tiaudicap. Session pt-olonfe St H tphiel* d: la 'o U 1 A'tti du Ci30veroeO ,w %  >*Wi<: Gtarile Tcotiaoj.: est iooc duu ui.i. ii pr* ae %  ,.. -. M ^ ir yimiurif;iiiiciii uu riuui ''tre ce matin i* , Jc 11 .7 6 r • !.. ainsi ,vm.i4mtj.-,. V •:.^,, < „,„ VJ 4 d ,c J b,rv,cV," p t J18 V r S m:u80 ^i, a T """ p " d



PAGE 1

LE MATIN La Royal Bank of Canada llep 'rsiifde porter 11 connaissance de u clientes tt du public eu gnral q elle Item l*ui 1 disposition, parti, de cette da'f, poof le dpt des titres de proprit, papiers de /> m lie, bijoux, objets prcieux, etc. fyolfre-forts'detla^dernire perfection renfermant des ) casiers de trois dimensions diffrentes. _"ctsiers t ingnieusement disposs et k>u lait indpendants les uns d s aulrtn ron'i umnl — prieur de la premire porte %  — des iiroirs ferms et sont absolument inwobhles. Dieu uli IHCOIUiftles, ils sont renferms dans le La\eau Je la Banque c ils se trouvent l'abri .le tous risques l jprseoieit le dernier mot desjprojzrs raliss en ce genre et constituent pour leurs lovaiure* une piejbsolueollrant fo -tes les conditions de scurit et de conmodit dsirable L*o i ne isirail commander de m>eux tous ceux qui sont h recherch J du i lieu sur, 1 abri d i touie reo l fcheuse et dr tous risques pour leurs obiels prcieux. Tour les cocdi'ions de location, s'adresser La liotjal Bank of Canada 4 ^__ __^ Port-au Piince Noire Caisse d'Epargne fious profitons de cette occasion pour rappeler la j population la ncessit d'pargner. \ b'f'ii s d'incendie o rbacun se trouve expos perdre en un instant I" frmi de fou'* son! s. Ion ne saurait mieux l'aire que d co lier la Caisse d Epargne de la ROYAL BA t \K OF IDA le montant de ses conomies et tout l'argent qu il sera't dangereux de a aider chez Sx. L'argfnt dpos Caisse d'Epargne de la Royal Bank of Canada .apporte trois pour cent (3 010) d'intrts par an sank aucuns les pour les dposants et constitue un placement de premier et de'toute scurit. Htel Bellevue Eiab tan** 1 d" i mVr n^dre — Vue sur h mer,— Cu : sii>' et *•* j j. ;•• t'pro liai 1 — Pension des conditions avaiiiagejsss la Di ecl'oa Bat ai li roi r.lii-M's satisfaction entire pour IOJS IOS s?fi es e l HelGrand Htel de France Par le dernier paquebot (ranrzii Vin de Madre Vin de Malais Eeu de Vi'by ( CVsiin V-ruiouih Noillj Pi a! Vins tir.s de Sordeaux Vente engro* et en dtail 4es prix modrs Tuberculose loir alternent efficace et assur de la Tuberculose pulmonaire partes I accins fpciaux, Application facile et non douloureuse Ho Traitement spcial ei mis en lit de dfense dis orqanisnei ofl libli pir des bronchites suspectes Pour ense y.iemenls s'adresser LaCliniquodesDrsDamaad et Ed.Boy 1523. Rued i Centre : de midi 2 heures. Port-au-Piince, Elaili, le 1 ;r Juin 1921 tma Railroad imship Line of General Agent %  "'noce. JUDO 22od, 1921 BULLETIN No 09 pion of bbippeis ia direc'ed to ; (Jolon duo to arrive hre il, Caoal Zone, ou Mou f4tb i31. m i ord ?, li wiU b > M ed for "H mw-Yok and European •application t >hia office. K* aer will sait foi New JJ 0 l 0 h* afternoon of tbe C E. VAN FLEET Acty General Agent fPilace, le 22 Juin 1921 .BULLETIN No 69 MWnra ont prie de noter 1 Colon est attendu ici de C,L I Zone, lundi 4 Juillet HJg 1 embarquement aef'J ,0 r '• fretdeifini... kei dM Porta eu • "f la ut mande faite i ce IJUJW Jaiaiera directement rir 1 pra-naidi C E; VANFLEET gtnt Gnral a. i. VENDREDI ** d'Hrone Jv* e b 3 pi,odea L^ G 1.00 iS, a f, V f cAte <*~ : f fijf42/ SUPERIEUR u7*G. 24 illo : ? ,,PTKS aS l0 $ et "'.'oco. le 21 Juin 1921, ^^" %  E HOB EL1N UL^ECS 4 I*a procds de fabrication Hupmobile BODI le* mmes q e ceux *rrploya dans la construction dea marques dont les prix *ont de baaooonp plus levsTooa les tiavaux s'eftVciuent dans nos atalitra avec tant de aoin e, d'exactitude que. dans un article, rcent, publi dans une revue au'omobilf ; notre usine fut appele un abiisssmenl co mal. Equipement ordinaire Tyiies de CarrosseneB : Voiture de tourisme cinq place, ou Voilure rontire deux placesCoupeur de vitesse Dmarreur lectriquePhares, lampe de tablier et lanterne arrirel'are-brise de vue claire en temps pluvieux. Indicateur de niveau d'eoserce Indicateur de pressiod d'huile. Trompe lectrique. Ampiemre. iVrir-manteau et Repoikda. l'rr'e priai*, jante de n change. Tasdaleia latiaox. Supporta de i, n .delets peur Us portiresTapis pour le tonneau. Gapote f noue ou kliak ) Compreaaaur graase. Pompe, ciic, outillage complet. Il y n dans ce paya une rgion disponible trs avar.tsgeu^e pour les agent et nous serions beur?ux de recevoir das maisons srieuses et ail vable les demande* concernant cette reprsentation* !•** fisTiLi.tr. k BimreR •-• EAUX-OE-V1E, 'WUMS,ALCOOLt,.tO. DEROY FILS AN '•>. rut ta J*.ttr. 7S •"•pirtUI.UarrSaOX.DS|!!! T| aa^^^" "E Ur.t. u „,, Hupmobile The H JPP MOTOR CAR CORPORATION DETROIT ETJ. d A Aitem tlgraphique Codt$ employe HUPP DETRUIT LiebeA B-C JI dition WESTERN UNION 1 out ce que vous dsirez De chic, a"lgant, runissant la simplicit au bon got vous le trou verez au o vous fera le plus charmant ac-j i: util Mr franais LetelUerL'Inspection Sco'aire de Poii-au Pii&ce donne avis aux chefs d'tabliisements scolaiies et aux famille; que les diffrents examens de la se; Mon ordinaire de juillet prochait iont fixs comme sait : 1 hxamtes des brevets '.men Taire et supiieur, 4 Juillet. 2" Examens du ter cycle, ceitficat d'luds secondaires (ier degr), secondaires clatsiques (1re tt amt parues), lundi 11 Juillet 3 Examens de l'K:ole Ncrmale, Mardi 12 JuilKl. Le irgistre d.ins:ription est ou veit chaque jour de 10 hics 1(2 I mid I ort au Pr oc: V 22 |JID 1921 Hepuis tout un sicle le monde hi ses dlices de LE au de Floride DI Murray & Laiiman; C remarquable parf.im jouit d une grande vogue populaire et, p'ar on emploi dans le inonde entier et son adaptab lit gnrale aux beaoioi de la table de toilette, il eat connu comme ,'^ Le parfum universel Aucun autre ne le larpsiae riana on odeur dlicisosa: aucun n'est auni rafraicbieaant employ aoit pour Li toiielte ou le bain Indispenstdile pour combattre toutes fivre* Universe'lement agre, lui aussi, est le Tonique Oriental POUR LA CHEVELURE r/fc t une prparation agrable et de eonli u cv pour conserver et embellir !'H abatass. Il leur donna du lustre et oo souuiessu soyeufe* Nourrissant les racineo, il xtimule la croiasances-a pfia hieotaidanta soi.t prompts et remarquab'es. Il fei' d unaraitra les pellicniei et lelarJe l'apparPnrH d< r lnveux R''* Lanman cS'Kemp, ftewYork Propritaires et seuls b abritants A. Victor Gentil Ajunt gnral pour Haiti FOiHES de LEIPZIG Foire gnrale el Foire lechnique Du 28 Aot au 3 Septembre i, l >| — Du 5 &f *<



PAGE 1

Lf MATIN PREMIER OUI V ailla d 4* Houet A/jents gntr ivr four IJaiti 1720, Rue.du Mcgaain de l'Etal Avis l#Sfrvice d'Hygire a t infor U. Q0 d(i perso uni s rOD antoi i• %  '' p rnpt'-ient il. B chiens et en font des train Le pobtieMl prvenu que person ne n'en autorise capturer des chiens qui te trouvent hors des mai ctaa ou recevoir de l'aident poui la remit e d'un chien ceptui. Port au Prince, Hati. ISioin 1021 Panama Railroad Stamship Une. Service de fret et de passagers New-York Hati Port-au-Prince, te 1er Septembre 1020 Prenant expditions directes pour l'Anglelcre AI l'Europe et \ice-ve*. Connexions de bateaux New York. Le plus rapide et le D'US direct service de et pour l'Euror-e. Adresse A. E. Paterson. General Freipht Agent, zi, State Street, New Voik G ly — Fiet payable tUtinaiicn l'exception du Miel. Un dpart par semainede New York directement pour Port n Piir.ceel un autre par mois pour to s le* ports d liai i. — Seu'emeni ptaage de Dernire classe.— Les suivat.ts *ont nos Agent dans les principaux DOPS d Europe et d'A u,l. ferre %  angleterre. Ecosse et firanee : MM. G.W. Shelden <$• Co, 17, James Street, Liiter: pool, Ennlnd Copenhague, Danemark : MM. /J.EIJenix & ( o 2/, ail (jade, Copenhague Gnes Italie : MM Henri Coe £ (lerici, Piaxxa S. Malteo., 15 Cnes Italie Christiania Norvge International peditionsslskap, ChristUmii. Humbourg AU magne H.Vogemann, Hambourg Oolhtnbourg Sude : Aodish Express, Gothonbourg Letrmctde Panama Lieacrire New Yok^Hiiii, en vu-* des arnrgem.n, qu i N Ntt t fgju *• dur Milit coasidiab!*, et en U voit la pi a < npid* pu Uqaelh vo: ai'ctai ta4ii*a psavtn tre expdies. f la COPBtiswmestli couwint f et pour New Yo^k av f c o ? ioni d; l.vuison Mil l o ndrfr' le Hvie. Bordiaai eu Anvers seioct livrs. 0. B. THOMPSON * v"" igentpour Hat l La maison Bigio Fri Sise a l'sogle des rues Courbe u Froni 8 j iVmpre.se de donner avis si bienvi liant* r.u enli Jiw v te d*.< prit ftfun' u>wp, canner-e*ce i s anuL 1 arr'vs yar les derniers steamers fuur une >e<*taine seuhinrt i ;mtt de lundi O Juin 192\. Prix anciens p T \ x Reps coir soyeux G. K l! zin piqu suprieur Lincn baptia:e coton lass^ a cala, porcelaine Chine Toile proplane brtteles police Voi'e |iuti k ki K ki i K c suprieur Sigo laine bleu imc Mpega noir barres Indienne llead to"e broker Chemisettes et caleons T lit-i our j pe cm aux noirs Mouchon roche coul qua extsup 1 i Cisinte Men gra* de largeur ti Voile lit ara 3 50 Caoutchouc et rneua de dimensions diffrente 3 3 an 5 30 3 a 25 19 3 7 7 oa G. S] I 1 ! il il '• i > k\ lu n Cacao Peters EN VEiNTE cm:/ Victor BiidgdCtf Simon Vieux, Lope llivera LFrEBtzmann Aggerholm,Ageat / rgen erin iisbor:ia 50 Assiettes f iecce, (ta es lu Cbauastttea eofanta 15 Moussi ine i initie couleur % '2 50 Vuilf r.oir barres ex.ra 3 Voile baries soie extra 1 Heps s yeux coureur 9,50 Crpon double largeur A barres S 50 cS 2.50 5 fi 750 I 50 12 U le ntilie or H 14 8 l 1 10! 8 !| II il i] 51 Fiai e le I ine moyenr e Ihrgear Fiantl.e faine grande lagur U'iii couleur suprieur Toile mo'.eles Toile mel. a sop iture Nappes faune To t jour uoire Toile drap'lil '.:> Grpou icse et mauve grande larg 2 50 NfeDrOuk H %  h %  nu fai ice MI p. Cuillres t coutei u rnrtal Cir mi>es couleur tra Folides U ui.es naj'pepblanc C greU K Ue>i chri i Naturel Tropbia l,n mriso i i'.'-.-je IOJ f ...iiu'u*' > %  r r r t i < o r:ouvp|lB mondu; le c I • i/ s machine est uarao ie pour une dare dl nrsBile permettra de rorr.pr dsoruni uvej.L's ar.cicones oi:M s'uBr-i-t du jour au lendmain Elle ipco'iui ande g-iltMncnt les caou heu: et i r.< u> de tfl U-e'i,quali C( rda, tougat:rn, ihtcolat, aur-t.fj', carameiie, aroaodsi, ooi|, r.otw t r s. rois l'ois vartSi lent! les, pois caerf, galbar.ee. Crales Farine d'avoir. c r D lucte grap ie nut, farine de j oiu.iies do (erre Shndded.Wbeat. taioca! l.m", pnr.k ke tieur, crai cream rrfaie, corn tlack.| cacao Ambrosis. l'etresLipton th, Ire Coi.iituiea assorties, gt fiambio:se, cens, abrico^ Cornichons Pickles, a;. s oljwafj paivre, se caueil' anii Ile, papr;c., win de i*f mju. ao %  • de yfst. Baking powc G.latiu'.*, j-de. Conserves l de Ijie gbS, caviftW Atnieiix fns. ihou. ••^ lieBjaiRtc.F.sBu-isEeaMl e iijryouraitf uC chili pauce f poltd uiear, luiiga, torn:d betf. ui"l fj et de maqueietux '*[ ctrvelh, souptea ^ fef, f aar.awicb, crue gastroi !*• k, oigi.ou tu vina'gWi Ufrtw a Pommes aa Par ba"Ti'8 e livre, aM nncelle poi k and batfi, faune de pommas dtail. Lait condena*^ Irit vapor Arrrooi, Ml Parfumeri* Eaecnce, lotion, poodrjl liiice, feavoo w&J^ b oaoes a cieD'.s, i ie fci -un, foi. clmaea'*' telles, jarretires. Etoffes Diill laiLSge, cMico^ chapeaux de laine et paw Prie dfiant to tteconcar^ etic VERMOUTH C 1 N Z A i\ 0 A d li MAT FIlf >*gent gnral pour 0



PAGE 1

(Juin fime anne Ht 4M3 Port au PriLCs, Hati Jtudi 'Ai Juin \V2\ DlBLtTLLK-PKUPKJEXAlBJt Cieiueuc MAGLOIRJi -INUMFRP 20ciBmifES I Quotidien ItifM m-e mu fut/ nt-ote Let faits de leur vie, let incidenu du milieu, le rle quiU doivent tenir, s harmonisent ; l conjonctures te fuiwpfi d elles inimn ton* la main invisible Jui conduit tout ; et l'ouvre voulue t'ai complu touvem l en contte et lintu de ceu.v oui voudraient lloufla. Le Pre DIDON REDACTION. Roe Amricaine; No. UM QUESTION DU JOUR Le Jubil de Union Patriatiqa PETITE CHRONIQUE VULGARISATION l SCIENTIFIQUE BjL'iiDpl sur 1 i s Mai IT8 Port ai Prince, 20 Juin 1921 Dimanche dernier ont dt cl s ni la (laihdrale, avec IOU'P la Lipp qui convient a cpf Crroo £t |Ag noces d or B*c dotales dj |fr' loauger. Le vnrable prla' [Jiien a t, cei'e occasion, hom I def*(.w trs du nue par l'tla* lint>nne. I/s journaux ont une le compte-; er du do ctte c' lijo, tur laquelle noua n'avons r l'in enti n do revenir, — ri ce lit que pour expiimer Mur Beau '!ous nos sentiments de vi let d'adroTalicn. teque DOUH propo^onp, dans c I pcoDEtaocc. c'est do dire, une loin j plus, les difficults que rencont. u iliuio direction ecclsiastique du jijipour arriver A constituer en gti un cleig^ national. Cette Cona talion a es pas banals et elle no s mit tie de t'es grun .'•• ..'im(bible aig'i li at <•. p. ;itout ri-ar monde : acx efforts des Mirangent es, la principale e: perre pr :optiou eut do vu %  %  r dans le* pays soumis lw n Wion u.i c trglocel. Noi-s av l'autre jour cu.nmtmt, tu C'j:" leola rel-ion catholique Vie-t Itommn •( %  : a o i un filiation, un ope de 7M |Hn:f-s g mi se ton ptiiDscri's 1 u 6 m i: mu pour for Varie noyiu varghque coren Jtowla pluo-.ii des Missions d'Afii , c'est lobJHCtif qiib visent I o. 11 Nrd les tions des vanghss j p Hati, c est un des principaux! Mderata 0 prims dans le Conue **.et c'est cela d'ailleurs que •sdevons m principe l' ablisne ptotda l'eut Sminaire S'-.\lar ia;. P* vient donc quo, depuis puis d; %  ^loteaus qu'a commenc I vm aaiio du pa-s, nous B- soyons Jocore m OH de nouvel au %  dfe la riniii-ii u ('•ii' les ouvrier* •ilfaut|K-bi la iiio-snon des in-s'. 1 JJ* Aidoi r vers l'anne 18 i JJJdeliaii un d l'abberisserari.i lion de e v< 1 • si la Coor de "peu et doi. ( ousirJ er Ha 1 ne un pava ( i, rajssions:' L" -Jimep: ,, m ,,.. uS av , 18 de n os T! itou e-i -.. tvs li'iudpeudan jWQs ei| t.,sn -jLvwnt perdre la %  Pie merure us chosesMfeia, ardhin, i.* ;' ,;. montrent surn •foukh, qu-, i u point de vue Ittfe r6,U 'tit> lt...J. „x, nouaMiiou. Lw dt P Uiis ungtempi laisser iKfioer r-r lu ;• upart dts pays EJWD'. Ou d 1 x quo Ardouin "H^Updi tiicu -ix-ssionpas siclaii' an m laveanenl de 2!o r> ligie 1 |ui noo 1 rt | arlei ainsi : mais u: souci rel du d lato av %  i nous envia "po?s l'accompli's'Ti) ",' de nos fooctiO''" anclalas. Ou D OUI ivifet uninlisateur et civilisait or de ia religion, ou n ma n y croyons p 1^. Puisque nous so-nnirs .i uie^oo-, que d'impts : Impti locatib,—laj d su; b ,, ff<:, sur les bai'. :• loires,— laie additionnelle 1 l'im-i pot >oca if coi ; li lie ei le res la dite du cS luin, nou, a a r port ce '*•"" V '" !mkn<,, ~ M CCSl Un Le radium Monsieur le Directeur, La malle du New York, partie i malin les nouvsiles d CO Ul'us. is sont toujours p utrai" et uniquement dvous a 'eur ' h' pitrio'ique. Li g'eve du transport, maritimes svit e::core a New Y itk Dans le premi r cap. co'raent ne ce qui paa rougir qns nooa ayona laiaa muaications. touH les sfforti d; reu-v-m-' 1 vera la moralisi'.i) 1 et ia civilist on aux %  olna de l'lme: t tranger? tltdans le second c 13. mais ce cas ail Irra lis b e. Hier encore, le Sminaire ia.t trieox qne 1 • Ai nne aux pouv vrs qui f %  t les l.o : s— rourDepuis l'poque de si ddsOQVtrlt e i ISW.S par Muni Corif, le radium i.'a cesse de taire l'ob|et d udei ta> t a 1 point de vue pby ique que Ib't quoi ne prlve t on pas un imrM peu'ique. Il est intressant d<> suivre si minime qu'il soit sur 1rs moeurs, le cycle des hypothse* --t d*' • Ce lerait nn rource de revcus Vl x l l"' conduisiren' a ce'te dc >%  explique! lenteur des com "wri ponr I EM :e moment anr v ' • Hoioard, ayantesta I id • tout ou les sent si in'icr.i droits que l'on peroit ^ '" *' u : l e le9 Co "P a Huoreaceim* ,n O aura le ti V' wlu,lt le P ouvo d '> rc en plus I. g-os .'vKraent du pur.''! V „ K ''". V 3U .'* derayons IUIH aeux d autivs ravoi a OQonce du succs de U caus doP le iVin '?" d ? d "i.nuer le nombre Mptta T ti de UWjr8er dos corps oa inicaioe Les pourpaters, engags e< os qui encombrent U voie qa ^ e t d'.mpressionrer les plaques it-e le Gouvernement des Eta-< U P ub ''q'^ ; — : n Urec/ement photographiques, ls physicien H c%  .1 m ent n s et lu de le Dr Henriquex, Prsident la Hipublique dominicaine, u travail r: d'inaiser \t lot d orduqn-jrel voulut s'assurer de la qui cette bande de dvoys lan-tdu phnomne. MM 1 i caine r'eat un aichevqua national jet le retrait des troupes de l'Occopi qui e-ii iech. I de L'figUaa, et le clerjoo militiiides B as-Uais, dan; h dlai de huit mois. Dxas l'op nio 1 des cercle; politiques, 1a su':, roc iu problme net< tien sera lude aussi.: aprs, d< t on a tre promptem^ut lucid.*. Les amis d'Hati ns soit pas rest.inaciils li leur parai: d'ttkile qu'ur sort diffrent so:t fait aux deux R publiques, quoique la position dc> Dominicains sot iacomparablemea' meilleure, en raison du fait que leu gesi fit grande partie uatioual, lui ,i --i Et lien est i si dans presque loua les pays de i Air.iiixue lalme. piano ta r*ptoaa; il t--ud PP. tm ainsi en Asie et en Afrique o heu v.e d s missions re yeuses est te la'ivernent toue rente. Lorsqu'un piys abdique ce point l'accomplissement de tous sos devoirs, Il est bien loin d'oprer son salutNotre salut Intellectuel est entre Us mains du maitces trangers :, i propos du Lyc-te, ou a a^it dt>jGouvernement na sign aucune cot nouveau la question du recruter un.vention, qu'il n'a point pa.tis avec personnel tranger pojr U haute le rgime de l'intervention et qu'il direction des tude-; propos dejeat uepuis Lorigme rest dans sor I enseignement primaire, il y a un jAll ilude de protestataire, projet de contrat avec les a dej Un des h0iiraes les plus respec d*s Liais qui fut seles mains des rangers. Le comble cttaire de Charles Sommet et ancien est que le salut de nos urnes, qui BitoOUter de lO.dreues avo:ats de est alfaire essentiellement perso iNew Yoik a crit son am M. le m %  ;•', es' aussi do,.on u t des inSecrtaire d'L.al Hugues, demandant flaeuces extrieuresSans eu avoir j ustice pour Haiti. l'air, n esl-c-j pas l un tut de chO| Le Puteur Hibry S'oaoe Coffin, t-es aboluui-n dsesprant'/ N'jusU ne aure vo j x i, cs coule, du hau: rclamons notre n dpendance une de la Cha u p, c by nenne ( Mad grah, sans nous i.peic-voii que nos ayenue \W -York i a sinnaU chanes sont intrieures et que c'est:!l^ Vcn "!'_ *Vl.l #iu! popo< uirmura une vri'ab'e guerre l'iiisiruction chrtiom e hirea dei' Noire -alui' IIIWIUV.UUU V.IUOUUUI-U u.11; >-a.u ., r c n p-i a h>S politique, notre salut financier, notre el ^ s .f. la V?a P o saint corporal, tout cela est entre Uais, M Morheid .Vo'ey, c, en noua que nous les portooe... ; comme gaves les gnets formul* comme l'Aiministiation des E at> L, jubil de Mgr U-arg -r noua s y oi u it ad a ,„ Aulorit amen un peu Ion : niais nous ne .,,. t u ,.„. Aa M sommes pas sortis du sujet Au con "raies, pour lhoa.eu. de la Na traireMgr eaug-r. qui est aujjur j'on, de tare une lumire prompt, d hui septasgnaire, oti.e dans ^ et complte sur les laits dnonc-, et personne, rois geecutiona d liai au cas c Ui seraie.it retor.au^ fon nens, une leon do dignit patrip'.i |ds, de renire au Peuple haitiei h queBile leat-ra giavee dans cours e dans les mmoires. moins chez tous c^ux qui ont que • 1<,Q > prioi ; ciulrs que ce n'est que souci de l'avenir national. pwu3i4/ (V arriver\ fe?n u \ C iA,,,ts Caballeros t %  lsiez too. a Dpt de la Distillerie fC?B P i pe L'' q nns clienl8 9 U fln Kl M ip 0p aie '" H J C8 OlCOQlS.llOUS P nr i io'r, e pnx de gourdes [ Ur rbnm boleil. W ft U u ER,E DU S3LEIL il ce des Csure Avin lSH? d,euue i llie armoire gla.i:r iU bureau t., 1„ mil u bureau Ju le mal. i uis mcan uir.es. \MWWM d'adresse L'Ailier spcial de rparation des Machines crite est transfr U Grand Rue— ancienne maison qu'ha pliait Carva'o (Galvanop'aitn .. L \teliei s;ia toujour heureux de recevoir les travaux des clients tt des intresss. li profit de cette occasion pour iux propritaires de dactylo tyts que le stul moyen de con-eiva ion et de fonctionnement normal s machines, est leur bonne ter, U e au doubie r"i Qt de vue de la ;iopitt; et du fixage des res cr.3 Je lesijusiice qui lui est due. au | La giande Revue catholique Ami rica, aprs avoir co tfser deux art' cls a l'expos de la question hailie: ne, se propose de dvelopper le> ia sons pour lesquelles elle doit irt l'o'ue not r e avantage. Le Gourrier des Etats Unis recuei tant les chos de l'opimon Doive selle, dmoi t r e, dans son Bulletii du 9 Juin, que l'intrt matriel di Gouvernement et du Peuple de Etats Unis sunit i leur inrre: mora pour les porter i tenir srieusemen compte du Mmoire de la Dlg: lion haitienne Le tGurrent history, Revue M iuelle du NewYok Times, relatt les fai'.s et les cou:.usions du M; msire cl publie la protestation di Pisident de U Rpublique domin came exposant ics circonstances qu' ont .Cvom, g i ju\a mise des ktats Uflit W soa paa/t. ru=s par des g 1res C'est a Mota'e. Le rsu'ta ait ngatif, celui qu consistait i d A po'rr s grs en pris M pour scasla'e pub ic. Ci qui es' ">lu pratiqua ei tout aussi nroduc'ii es de frapp-r, mne de Cinq cen ttmei par gros mot, celui qui s'oubliait i prendre la ru; pour la chambre. |: vous donne mi piro'e, que les re:ett-s d uiseule journe auraient suffi pour couvrir bien des dpeases .ir si on Slige que 1 b b tant qui travaille pour payer no; luxe?, sot ismjHti i l'impt, il n'est pas juste que l'arme ds voyi ix. non con'enl; de bnlirier d':r' x*m nt*s le tout impe") soit a itotise i don i?r l'assaut juuruelle.nenr aux bjo oei mecj-s. L. L. Le c Sinn fuaer , organe des re ve dicauons irlandaises, dit; son N 1 du 26 Vlii, conclut en ces termes ia faveur dliiiti: t Parlant' pour e Irlandais d'Amrique, nous disons que le peuple diluli p.*u c re a-su d avoir notre plus profonde sv n patbie. Nous esprons ardemment Me ta saciili:cs pour la libratto le sa Patrie, 000* aideiot a rveil er l'Amrique. R iviver le s-ns bu nain et mnra! du penpSe amri:iin *;t un devoir solennel et sacr poar tous ceux qui aiment la.jjstice. Ung'oupede dmes imnciines 'occupe de donner une !a:me dU nitive I organisation d : la a Socit ies Amis d'Hati . Fou I ce m -.nnque mouvement rsulte de l'action de nos Dlguas Ces ainsi qu'entours h bas de U considrai on gnrale, ils travaillent 1 ciel ouvert, dans U pleine ciQvtc tion de leurs conscience, i obtenir qu'un sort meil'eur soit fat leurs conci'oyens. Nous avons donc le dioit de omp 'er fermement qu'au prochain retour 4e nos deux missionnaires Pjulus Saanon et P. Thoby ( M. S'.nio V ecent devant prolonger d'un mois, pour le service du pays, son sjour aux Etats Unis ^ tous les K' tiendront i coeu r de leur manifester qu'ils ont bien mrit ie U recon naissance nationale. Veuillez agrer, Monsieur le Direc tenr, mes sincres civi'it*s, i-o-ges SYLVAIN une pi Unoruscenta. et contenant que plutogcaptiiqas. Une premire tentvive Ceita pa r un jour pou ensoleill donna noj rsolut ia irt M 1. Une autio plaqua fui 111 %  ) i,i. i: dans la boiteet tout le dispositif fut introdait dans une aruuire close eu attendant, un jour plus claie. y ielq ies Jours apivs, par u bstq soieil, ticqierel rsolut de rwursj dn l'expridiicr, mais, pris de sont puie, il eut l'ide de vrlder la ni que el le dveloppa titre du lmjm. ijuelle ne fut pas sa earpns ni •joustiian que malgr la plus coiu plte obscurit, la plaque avuiL ' nvemeut tmpressioooe. Li psinomoe de la radioactive* 6 eii dcouvert. Ceci m passait t-o IS.ij. becquere'. en outre, avait mon ire quo ces ityoua nu tleanet ni la plusplioieaoeu^e, m t\ la Qaose ueuos nu corps consid ne. car dfaae 1 J jt.curit') la lluorrtscHnc-dj l'or nium tait lues de cause, nt pf %  in roit, il vnjl ; que l u "enii! u m jlalliqU', qai n'est use B o esceut mette l s mimes rayon 1 pdn.l cran r. Mais de nouvelles recherches, mon t cent bien dt que deotrea oor,.e pasaddaieol un rsfoaoemssi JU,-I co isfete it et aussi spontan qu^ C e n de l'uranium. M et Mme Curie anuo "Client lueot: qm l e tuoriuia poiait les mme proprits M enfin q ie cellse.ci es maoifetteleot l'une lagon oucoreplus lotenasdani in minerai do Kjiime, appels pach ;* ande, ou paci. urea i ( oxyda dura ini-nj. 0.1 le iroove ^ooore en lion grid. eu due, eu Muedd, eu L'ocoouail lee, au Canaux., „i dm* le (.alorado Ils un laolorsiil i aoord le polonunn .• ns lo .ddium. auxquels les travaux io tiebieire vinrent ajouter l'ajti OUISDJ. Mais le racKuui est le seul de ces trois norpe qui ait pj, joeqa'lci *tcs isol l ai de sel pur. C'est le iype tes corps radioactil* Avec la dcouverte du raviront et des corps analogues, ont * boule trei -, 1s les conceptiooa qua noua nous faisons de la ma rre euppoe* nerte, lncapablt de crer sel^oer aie autrement que sous l'n ilj'once 1 a eer e.uas impulsi>na,roac ions ou • w.'uio'is s accompagnant d igsmeoi d'tat 00 de perte ue> aubs.auce L exemple des corps rtdjioc,: ifs inclinerait peu:-tra a peu aor que toute matire se dissocie isit spontanment et se rsoudrait dana l' her par aa Uanaformation en nergies diverses : chaleur, lu, isice, lectricit, etc.


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05407
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Thursday, June 23, 1921
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05407

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
(Juin
fime anne Ht 4M3
Port au PriLCs, Hati
Jtudi 'Ai Juin \V2\
DlBLtTLLK-PKUPKJEXAlBJt
Cieiueuc MAGLOIRJi
-INUMFRP 20ciBmifES
I
Quotidien
ItifM m-e mu fut/ nt-ote Let faits de
leur vie, let incidenu du milieu, le rle
quiU doivent tenir, s harmonisent ; l
conjonctures te fuiwpfi d elles inimn ton*
la main invisible Jui conduit tout ; et
l'ouvre voulue t'ai complu touvem l en
contte et lintu de ceu.v oui voudraient
lloufla.
Le Pre DIDON
REDACTION. Roe Amricaine; No. UM
QUESTION DU JOUR
Le Jubil de
Union Patriatiqa
PETITE CHRONIQUE VULGARISATION
l SCIENTIFIQUE
BjL'iiDpl sur 1 is Mai
IT8
Port ai Prince, 20 Juin 1921
Dimanche dernier ont dt cl s
ni la (laihdrale, avec iou'p la
Lipp qui convient a cpf Crroo
t |Ag noces d or B*c dotales dj
|fr' loauger. Le vnrable prla'
[Jiien a t, cei'e occasion, hom
Idef*(.w trs du nue par l't-
la* lint>nne. I/s journaux ont
une le compte-; er du do ctte c'
lijo, tur laquelle noua n'avons
r l'in enti n do revenir, ri ce
lit que pour expiimer Mur Beau
'!ous nos sentiments de vi
let d'adroTalicn.
teque douh propo^onp, dans c I
pcoDEtaocc. c'est do dire, une loin
j plus, les difficults que rencont. u
iliuio direction ecclsiastique du
jijipour arriver A constituer en
gti un cleig^ national. Cette Cona
talion a es pas banals et elle no s
mit tie de t'es grun .' ..'im-
(bible aig'i li at <. p.;itout ri-ar
monde : acx efforts des Mi-
rangent es, la principale e:
perre pr :optiou eut do vu -.
r dans le* pays soumis lw n
Wion u.i c trglocel. Noi-s av .
l'autre jour cu.nmtmt, tu C'j:"
leola rel-ion catholique Vie-t
Itommn (: ao i un filiation, un
ope de 7m |Hn:f-s g mi se ton
ptiiDscri's 1 u 6 m i: mu pour for
Varie noyiu varghque coren
Jtowla pluo-.ii des Missions d'Afii
, c'est lobJHCtif qiib visent I o. 11
Nrd les tions des vanghss j
p Hati, c est un des principaux!
Mderata 0 prims dans le Conue
**.et c'est cela d'ailleurs que
sdevons m principe l' ablisne
ptotda l'eut Sminaire S'-.\lar ia;.
P* vient donc quo, depuis puis d;
^loteaus qu'a commenc I vm
aaiio du pa-s, nous b- soyons
Jocore m oh de nouvel au
dfe la riniii-ii u ('ii' les ouvrier*
ilfaut|K-bi la iiio-snon des in-s'.1
JJ* Aidoi r vers l'anne 18 i
JJJdeliaii un d l'abberisserari.i
lion de e v< 1 si la Coor de
"peu et doi. ( ousirJ er Ha 1
ne un pava (i, rajssions:' L"
-Jimep: ,, m ,,.. uS av,18 de nos
T! itou e-i -.. tvs li'iudpeudan
jWQs ei| t.,sn -jLvwnt perdre la
Pie merure us choses- Mfeia,
ardhin, i.* ;' ,;. montrent surn
foukh, qu-, i u point de vue
Ittfe r6,U'tit> lt...J. x, nouaMiiou.
Lw dtPUiis ungtempi laisser
iKfioer r-r lu ; upart dts pays
EJWD'. Ou d 1 x quo Ardouin
"H^Updi tiicu -ix-ssion-
pas siclaii' an m laveanenl de
2!o r> ligie 1 |ui noo 1 rt | ar-
lei ainsi : mais u: souci rel du
d lato av i nous envia "po?s
l'accompli's'Ti) ",' de nos fooctiO''"
anclalas. Ou d oui ivifet
uninlisateur et civilisait or de ia
religion, ou n ma n y croyons p 1^.
Puisque nous so-nnirs .i uie^oo-,
que d'impts : Impti locatib,la- j
' d su; b ,,ff<:, sur les bai- '.
: loires, laie additionnelle 1 l'im-i
pot >oca if coi ; li lie ei le res
la dite du cS luin, nou, a a r port ce '*"" V '" !mkn<,, ~ M CCSl Un
Le radium
Monsieur le Directeur,
La malle du New York, partie i
malin les nouvsiles d co Ul'us.
is sont toujours p
utrai" et
uniquement dvous a 'eur ' h'
pitrio'ique. Li g'eve du transport,
maritimes svit e::core a New Y itk
Dans le premi r cap. co'raent ne ce qui
paa rougir qns nooa ayona laiaa muaications.
touH les sfforti d; reu-v-m-' 1 vera
la moralisi'.i) 1 et ia civilist on aux
olna de l'lme: t tranger? tltdans
le second c 13. mais ce cas ail Irra
lis b e.
Hier encore, le Sminaire ia.t
trieox qne 1 Ai nne aux
pouv vrs qui f t les l.o:s rour-
Depuis l'poque de si ddsOQVtrlt
e i ISW.S par Muni Corif, le radium
i.'a cesse de taire l'ob|et d udei ta> t
a 1 point de vue pby ique que Ib't
quoi ne prlve t on pas un imrM peu'ique. Il est intressant d<> suivre
si minime qu'il soit sur 1rs moeurs, le cycle des hypothse* --t d*'
Ce lerait nn rource de revcus Vl' x ll"' conduisiren' a ce'te dc >-
explique! lenteur des com "wri ponr I EM :e moment anr v' Hoioard, ayantesta I id
tout ou les
sent si in'icr.i
droits que l'on peroit ^ '" *' u: l'e le9 Co"Pa Huoreaceim*
,n O aura le ti V'wlu,lt le Pouvo" d'> rc en plus
I. g-os .'vKraent du pur.''! V K ''". V 3U.'* de- rayons Iuih aeux d autivs ravoi a
OQonce du succs de U caus do- Ple iVin '?" d? d "i.nuer le nombre MpttaTti de UWjr8er dos corps oa
inicaioe Les pourpaters, engags "e< os"! qui encombrent U voie qa^ et d'.mpressionrer les plaques
it-e le Gouvernement des Eta-< U Pub''q'^; : n Urec/ement photographiques, ls physicien H c-
.1
m
ent
n s et
lu de
le Dr Henriquex, Prsident
la Hipublique dominicaine,
u travail r: d'inaiser \t lot d ordu- qn-jrel voulut s'assurer de la
qui cette bande de dvoys lan-tdu phnomne.
mm 1 i
caine r'eat un aichevqua national jet le retrait des troupes de l'Occopi
qui e-ii iech. I de L'figUaa, et le clerjoo militiii- des B as-Uais, dan; h
dlai de huit mois.
Dxas l'op nio 1 des cercle; politi-
ques, 1a su':, roc iu problme net<
tien sera lude aussi.: aprs, d<
t on a tre promptem^ut lucid.*.
Les amis d'Hati ns soit pas rest.-
inaciils li leur parai: d'ttkile qu'ur
sort diffrent so:t fait aux deux R
publiques, quoique la position dc>
Dominicains sot iacomparablemea'
meilleure, en raison du fait que leu
gesi fit grande partie uatioual, lui
,i --i Et lien est i si dans presque
loua les pays de i Air.iiixue lalme.
piano ta r*ptoaa; il t--ud pp. tm
ainsi en Asie et en Afrique o heu
v.e d s missions re yeuses est te
la'ivernent toue rente.
Lorsqu'un piys abdique ce point
l'accomplissement de tous sos de-
voirs, Il est bien loin d'oprer son
salut- Notre salut Intellectuel est en-
tre Us mains du maitces trangers :,
i propos du Lyc-te, ou a a^it dt>jGouvernement na sign aucune cot
nouveau la question du recruter un.vention, qu'il n'a point pa.tis avec
personnel tranger pojr U haute le rgime de l'intervention et qu'il
direction des tude-; propos dejeat uepuis Lorigme rest dans sor
I enseignement primaire, il y a un jAllilude de protestataire,
projet de contrat avec les a dej Un des h0iiraes les plus respec.
d*s Liais
qui fut se-
les mains des rangers. Le comble cttaire de Charles Sommet et ancien
est que le salut de nos urnes, qui BitoOUter de lO.dreues avo:ats de
est alfaire essentiellement perso i- New Yoik a crit son am M. le
m ;', es' aussi do,.on u t des in- Secrtaire d'L.al Hugues, demandant
flaeuces extrieures- Sans eu avoir justice pour Haiti.
l'air, n esl-c-j pas l un tut de chO| Le Puteur Hibry S'oaoe Coffin,
t-es aboluui-n dsesprant'/ N'jus-Une aure vojx i,cs coule, du hau:
rclamons notre n dpendance une de la Cha u p,c.by nenne ( Mad
grah, sans nous i.peic-voii que nos ayenue \-W-York i a sinnaU
chanes sont intrieures et que c'est:!l^Vcn"!'_ *Vl.l #iu!
popo< uirmura
une vri'ab'e
guerre
l'iiisiruction chrtiom e
hirea dei'
Noire -alui'
IIIWIUV.UUU V.IUOUUUI-U u.11; >-a.u ., rcnp-iah>S
politique, notre salut financier, notre el ^s.f.laV?aPo
saint corporal, tout cela est entre Uais, M Morheid .Vo'ey, c,
en noua que nous les portooe...
; comme
gaves les gnets formul*
comme l'Aiministiation des E at>
L, jubil de Mgr U-arg -r noua s yoi u it ad a. , Aulorit.
amen un peu Ion : niais nous ne .,,. t.u ,.. Aa M.
sommes pas sortis du sujet Au con "raies, pour lhoa.eu. de la Na
traire- Mgr eaug-r. qui est aujjur j'on, de tare une lumire prompt,
d hui septasgnaire, oti.e dans ^ et complte sur les laits dnonc-, et
personne, rois geecutiona d liai au cas c Ui seraie.it retor.au^ fon
nens, une leon do dignit patrip'.i |ds, de renire au Peuple haitiei h
que- Bile leat-ra giavee dans
cours e dans les mmoires.
moins chez tous c^ux qui ont que
1<,Q> prioi ; ciulrs que ce n'est que souci de l'avenir national.
pwu3i4/ (Varriver\
fe?nu\ C iA,,,ts Caballeros
t '' lsiez too.
a Dpt de la Distillerie
fC?BPipeL''q nns clienl8 9U 'fln
Kl Mip0p. aie'"H JC8 OlCOQlS.llOUS
Pnriio'r,e pnx de gourdes
[ Urrbnm boleil.
W ftUuER,E DU S3LEIL
il ce des Csure
Avin
lSH?d,euueillie armoire gla-
.i:r iU bureau t., 1 mil
u bureau Ju le mal. i uis mcanuir.es.
\mwwm d'adresse
L'Ailier spcial de rparation des
Machines crite est transfr U
Grand Rue ancienne maison qu'ha
pliait Carva'o (Galvanop'aitn ..
L \teliei s;ia toujour heureux de
recevoir les travaux des clients tt
des intresss.
li profit de cette occasion pour
iux propritaires de dactylo
tyts que le stul moyen de con-eiva
ion et de fonctionnement normal
s machines, est leur bonne te-
r,Ue au doubie r"iQt de vue de la
;iopitt; et du fixage des res cr.3 Je
lesijusiice qui lui est due.
au | La giande Revue catholique Ami
rica, aprs avoir co tfser deux art'
cls a l'expos de la question hailie:
ne, se propose de dvelopper le> ia
sons pour lesquelles elle doit irt
l'o'ue notre avantage.
Le Gourrier des Etats Unis recuei
tant les chos de l'opimon Doive
selle, dmoi tre, dans son Bulletii
du 9 Juin, que l'intrt matriel di
Gouvernement et du Peuple de
Etats Unis sunit i leur inrre: mora
pour les porter i tenir srieusemen
compte du Mmoire de la Dlg:
lion haitienne ,
Le tGurrent history, Revue M .
iuelle du NewYok Times, relatt
les fai'.s et les cou:.usions du M;
msire cl publie la protestation di
Pisident de U Rpublique domin
came exposant ics circonstances qu'
ont .Cvom, g i ju\a mise des
ktats Uflit W soa paa/t.
ru=s par des
g 1res C'est
a Mota'e.
Le rsu'ta ait ngatif, celui qu
consistait i dApo'rr s grs en pris m
pour scasla'e pub!ic. Ci qui es'
">lu pratiqua ei tout aussi nroduc'ii
es de frapp-r, mne de Cinq cen
ttmei par gros mot, celui qui s'oubli-
ait i prendre la ru; pour la cham-
bre.
|: vous donne mi piro'e, que les
re:ett-s d ui- seule journe auraient
suffi pour couvrir bien des dpeases
.ir si on Slige que 1 b b tant qui
travaille pour payer no; luxe?, sot
ismjHti i l'impt, il n'est pas juste
que l'arme ds voyi ix. non con-
'enl; de bnlirier d':r- x*m nt*s
le tout impe") soit a itotise i don
i?r l'assaut juuruelle.nenr aux bjo
oei mecj-s. L. L.
Le c Sinn fuaer , organe des re
ve dicauons irlandaises, dit; son
N 1 du 26 Vlii, conclut en ces termes
ia faveur dliiiti: t Parlant' pour
e Irlandais d'Amrique, nous disons
que le peuple diluli p.*u c re a-su
d avoir notre plus profonde sv n
patbie. Nous esprons ardemment
Me ta saciili:cs pour la libratto '
le sa Patrie, 000* aideiot a rveil
!er l'Amrique. R iviver le s-ns bu
nain et mnra! du penpSe amri:iin
*;t un devoir solennel et sacr poar
tous ceux qui aiment la.jjstice.
Ung'oupede dmes imnciines
'occupe de donner une !a:me dU
nitive I organisation d : la a Socit
ies Amis d'Hati .
FouI ce m -.nnque mouvement
rsulte de l'action de nos Dlguas
Ces ainsi qu'entours h bas de U
considrai on gnrale, ils travaillent
1 ciel ouvert, dans U pleine ciQvtc
tion de leurs conscience, i obtenir
qu'un sort meil'eur soit fat leurs
conci'oyens.
Nous avons donc le dioit de omp
'er fermement qu'au prochain retour
4e nos deux missionnaires Pjulus
Saanon et P. Thoby ( M. S'.nio
V ecent devant prolonger d'un mois,
pour le service du pays, son sjour
aux Etats Unis ^ tous les K'
tiendront i coeur de leur manifester
qu'ils ont bien mrit ie U recon
naissance nationale.
Veuillez agrer, Monsieur le Direc
tenr, mes sincres civi'it*s,
i-o-ges SYLVAIN
une pi
Unoruscenta. et contenant
que plutogcaptiiqas.
Une premire tentvive Ceita par
un jour pou ensoleill donna noj r-
solut ia irt m 1. Une autio plaqua
fui 111 ) i,i. i: dans la boite- et tout
le dispositif fut introdait dans une
aruuire close eu attendant, un jour
plus claie.
y ielq ies Jours apivs, par u bstq
soieil, ticqierel rsolut de rwursj
dn l'expridiicr, mais, pris de sont
puie, il eut l'ide de vrlder la ni
que el le dveloppa titre du lmjm.
ijuelle ne fut pas sa earpns ni
joustiian que malgr la plus coiu
plte obscurit, la plaque avuiL '
nvemeut tmpressioooe.
Li psinomoe de la radioactive*
6 eii dcouvert. Ceci m passait t-o
IS.ij. becquere'. en outre, avait mon
ire quo ces ityoua nu tleanet ni
la plusplioieaoeu^e, m t\ la Qaose
ueuos nu corps consid ne. car dfaae
1 jjt.curit') la lluorrtscHnc-dj l'or
nium tait lues de cause, nt pf
in roit, il vnjl ; que l u "enii! u m j-
lalliqU', qai n'est use B o esceut
mette l s mimes rayon 1 pdn.l
cran r.
Mais de nouvelles recherches, mon
t cent bien dt que deotrea oor,.e
pasaddaieol un rsfoaoemssi ju,-i
co isfete it et aussi spontan qu^ Ce
n de l'uranium. M et Mme Curie
anuo"Client lueot: qm le tuoriuia
poiait les mme proprits m
enfin q ie cellse.ci es maoifetteleot
l'une lagon oucoreplus lotenasdani
in minerai do Kjiime, appels pach
;* ande, ou paci. urea i ( oxyda dura
ini-nj. 0.1 le iroove ^ooore en lion
grid. eu due, eu Muedd, eu L'ocoouail
lee, au Canaux., i dm* le (.alorado
Ils un laolorsiil i aoord le polonunn
. ns lo .ddium. auxquels les travaux
io tiebieire vinrent ajouter l'ajti
OUISDJ.
Mais le racKuui est le seul de ces
trois norpe qui ait pj, joeqa'lci *tcs
isol l ai de sel pur. C'est le iype
tes corps radioactil*
Avec la dcouverte du raviront et
des corps analogues, ont * boule
trei -, 1s les conceptiooa qua noua
nous faisons de la ma rre euppoe*
nerte, lncapablt de crer sel^oer
aie autrement que sous l'n ilj'once
1 a eer e.uas impulsi>na,roac ions ou
w.'uio'is s accompagnant d
igsmeoi d'tat 00 de perte ue>
aubs.auce L exemple des corps rt-
djioc,: ifs inclinerait peu:-tra a peu
aor que toute matire se dissocie
isit spontanment et se rsoudrait
dana l' her par aa Uanaformation
en nergies diverses : chaleur, lu,
isice, lectricit, etc. *


: y j'i : >
CAUSESER-t: MARITIME
LES
Armements navals
Nouvelles iraugres
PAK C\RL'S
PARIS 2t I." prire hurler d'
laoon, le orioc iLrchilo, est revenu
i Paris o il s'journ? ass*z l">nit
temps II a v;sit aujourd'hui le Pan
thon et a asi-t aux Minces de la
et du snst. Il s* p'onos
L qoi-dion d*> la rivalit corn n<=r
f'ale des Etats Uci et de la Grand rhambre
lirtttgoe allie ao lapon avec lequel de se rendie i l'ancien frnnt de com
ces mmes Ktata Unis sont, on le bat. dans les rgions dvastes et''
sait, fort en dlicatesse est mslheu- en Alsace Lornin *
aux armementi de nature A troubler T ZnS\rS S4lfnn. "l
quelque peu la quito-lp de pacifia "lourdhui M Men-ii. anc-en rr,
tes.Paa des seula pacifistes d'ailleurs "dent de la Ronb iqwe de Cobs,
Tous ceux qui, le prend conflit ter- l01 ,ui a renouvel los sentiments
rriin, espraient voir l'avnement ,fe symoathie du peupls cubain pour,
d'une re de tranquillit, seroit rto-i 'a France M. Millerand. trs touch
loureusement affects par les /iel d-cette visite, a remerci l'ancien
qoea chiffre, trop bloquent*, que pressent et l'a iovit i visiter les r
trus commentons plus bas '^ons dvastes pour constater les
inriSmmnu"^ ?* *" roolnB immense, dommage uss i la!
incidemment, a cicsn'esque procram ? i ft u i '
me naval des KUtsTniOequ-le!,0^0" ,ran^e f simultanment,
i/loutirades milliards.il prvoit.oonr >'elforl considrable fa.t pour la re-
*25 au plus tard l'achvement de construction des villes et la renais -
18 supr-drHadnouKhlfl. munis de,sance des 'erres. M. Menocalaac-,
tous les perfectionnements no s ap ,eept l'invitation et se rendra pro-
poss l'exprience d la dernire ichainennmt sur l'ancien thtre de
Kuerre- A l'heure actuelle d'aprs lia guerre,
le correspondant de la "Chicago- Le Maiin signale la dcouverte
li ?m,reB." l-"An,<"'re|sous la rivi-e Durance, un des if.
ue po-sdera.t que cinq de ces mas floenl, du. Rhne, d une nappe d'eau
CROYEZ-LE,
POUR LES
ENFANTS,
il n'y a rien de tel comme
L'EMULSION DE SCOTT

todunt. h, le Jspon huit.
Puisque noua eu sommet aux corn
paraiaons, signalons le fait uu'a Muelj
lement dj la marine des Etats-
Unis compte un nombre de grosaes
nnits suprieur relui des flottes
britanniques, sott .'('i contre 3o La
Grande Bretagne, toutefois dtient
ne forte avance en ce qui concerne
le croiseurs Itgeis Cinquante-et un
en effet, battent pavillon britaoniqup
alors que quinze seulement aborrenf
les "atard ar.d strn.es'- En ce qui
concerna torpilleurs et sous marin
la supriorit numrique, par con
tre, revient de nouveau aux Etat?
Unis qui 284 torpi'leurs et lo3 sons
'iiatlis contre 135 et 90 pour la
Grande Itrete^op.
Rea'ejt les Japon is. On m beeu
coup parl, ces temps derniers, de
Isui* prparatifs en vue d'un conflit
ventuel II parai cerendant que leur
programme navel ne ara dfinitive
nn?nt ant que cet automne A o
kio. en effet, on saura alors s\ Lrjn
: d alliance et ce. quelles con li
tinna.Keneuvellemoiit qui n'est point
certain du tout, nous vairons poui
quoi.
A l'heure clue'lo, I rvnoire du
Soleil Levant demeure hh1 l loin de
mb allis anglais et de s?*, disons.
rivaux amricains. Si Hotte compte
"21 grosiea units.17 troiseuis lgers
37 torpilleurs et 23 aoos marins se
lement. Alors que l'effectif en pr
oniiel de la flotte de I Union compte oro(ail|K,jrt par \
plus de 15o,ooo officiera eom olli
eiera et marins, et celai de I ArgU
terre 123,7oo. le Japo i ne met
1 gne que 77ooo hommes environ
On sait d'autre part que l'un mut.
japonaise est en ngociations pnu-
psseerdeacom mandes daaoa/ marine
i des chantiers anglais. E le aurai
galement lait appel aux constrne
teura allemand:, ai le trait de Ver
ailles u'inierd sait pas cette lirai'
che de construction, en Allem- .'m-
Actuellement, les Etats Uni- senls
d'ailleurs, sont en mesure de cous
traire des sous marins en grande
rie;
La prease dej Dominions suit d-
prs Owttf liafati^*1 le* armements.
En Anatteiie, en Nouvelle Zlande-
daoa ce te dernire Ile surtout-
chaude minrale dont l'tendu? se-
rait fort importante.
Le lournal Officiel publie un
dcret au-orisant la ville de Reims
a emprunter 120 millions.
Une dpche de Rome au tMa- '
dispo-
SI-MARC
Autour Ad la Commis
sioi d'Eaqute
---------..
Di noire Zotrtspondani
i t La Commiiiioi d'eo^uGI-.clr.rg
d'tm/esti^uer sur la quest-on du Mir
ch, vient d'adresser sog rapport au
Dpartement de llol ieur.
S;'ou la clameur publique, le M;
givlrat communal a
l'anatn ( angle des rues Priron etdu
Port. |
La solution de celte question qui
(ait cou'er tant d-encre. serait toute
trouve, .1 01 voulait se montrer
jatte.
Miis la Commission d'Eoqnte.dit
on dans son rapDort,'et renferme
stric'etn'nt dans la limite ds in
tractioai, cjnsists-.t rpondra
nne ((uestion qui n'a point t New York le 17 du couraiL
agite par les Ptitionnaires. | ment pour Port au Prince etaeral
Cet acte, qui a o-sid l'ide leudi 24 de ce mois H |f
ie sa formation, ne lu' e*t mme mme jour nin-Kin pas, oarait-il pees lOOJ le* yeux : u rentrant i New York!
VVfiSS^ ffW^**!3#to?J Inilki tt :h r,,us ont\j
e bateau >! \ vr.ii i\ Ui:\
FOREIGN SERVICES
LeStetmer rAKEELRlQ:
lev, lors d:
)Jv ; n rt son dernier voyage Port au Piinc
de ob|ctioos cootre les pjavoir
confrs i U sus d.t.; Comiltiroi
tio d t que le Vatican serait
se i traiter avpc le
italien la question romaine.
Uae dpche de Strasbourg ai
oooee que les dlgus de la CGT ?. q.le/ "ei Pouvanl omp-er sur
ont repouss par fo voix I'aio4ii0Q ,mPi,tullt ^ ^s ses membes II
Moscou. UQ arag^fneat est ictervcau a cet
gard
PARIS 21 -La confrence inter Oa ajout; mne qu'ai membre
nationale de tlgraphie, convoque (1. ,..fcJ 1 OT1mis;n ,4 )\ ,
nour la dfaeowion des communica ~jSV2*~ y Pa,llc,P-
lions radlollgraph'qriM. s'est ou qJ ^.P" moyen quoi a
verelaSorl.-jnne Hupurd'hui. en dc,d ,de l,niiler . trV'3UJ des
prsence dea reprJenf^de U frtnee 1ualr haut locctionniires de la
* tpoaii
ville dans u:ie simp
la question tuivania
Le mirch de Saut Mir;a-t il t
dnkc ?
Valaient, ii y a lieu de se d;m 11
der si au fond ! toj. cela ne se
trouve p s une tfaisaoteria on o e
mystiSca ion. De d;ux choses I oie .
oi le Dpartement fut drj't a U
on
de l'Angleterre, des Etats-Unis, de
l'I"alte e' du Japon-
Le major unral (). Squier. direc
our du aerv ce des signaux de l'ar-
me d>^ Etats Unis, quitta la tte
de la dYgaiion amricsine des ex
perts et militaires, a rponda au d>*
cours de bienvenue de Mr Paul Uf
ion*, sons -crtai'e d tat pour les
nos es et Tlgraphes. Le gnral
S|uier exprima la grand intrt qa* l"l'oa des prop 1 I lires de aug s 0; .
Is gouvernement amricain prena t ae 'a iiue .Mariue, ou i! annitiie
la ques'ion des corainuoi^allon1. de3 praprieti qu'on peut valuer,
WASHINGTON Mr ChaiI (i tMQ* tagtration, a pins de deux
Dawes. banquier d- Chi"go, a t cent miii? dj'h's ( o 3 iq oj-*) nj \
choisi par le prvient Harding com;co,nDfix les sto ks eoottdtrab es le
ne oon'rlenr du bng^t nsrr'-mtn-nt mirchndises q-n v >o->t ent.i>s rs il
Congre. I)p'';pui-' qu'on a enlev le MirtM.
le projet de loi vot aoj mrd'brjl la Q j0. la Popalaiioa adresi- aaa
Chambre t pas* ao snat, le. 0^ pWeiuioo motiv. au bapVr-
auo d gcer/v wo-t pay*a ip-,,.i a* n ar.,,, p
<.iell*mant au Meu trimaWelUmVnt **"? 1,Q f,ttr' y.P0Je C!
PAIS-L bit on E 1m end Ri h- '*"c,i el ,e:lame ou solicite une h
ni de l'une ni d>e l'autre partie en
causeon s demande sur que les don
nes s'est e'Ie appjye pour faire
on r ppo't '?
Qu'on noua repoode !
Il n^ faiit pas qi'il chappe 4 no?
\dministrateurs qne application de
tout" mwtrsj injustice ne peut
qo'tsrolisr les diflicults entre
eux *>t lea Administr? ; que parmi
les lments dnporcia'ion.dsnanne
question telle ? qn celle qui nous
ocenpa), si, d reste, l'on nvisag*
le bien a raliser, c'est l'Opinion du
plu? grand nombre.du peuple en un
mot. qui doit prvaloir.
Les mo'ifs spcieux rais en avant
nnr le Mtyttrmt et deux ou trois
.Com nergint^.du March Cimeti-e,
|pour pwar le Djprtement de l'Int
rieur a ajmrnr la solution d'unu
,qip'io.i rrrale, conjt|tn<>nt nni
uraode ioiiatla^ au aftria m' d> li
Ville d Stint Mvi. qui, nom ''.'-
i >n l'ipr.-*r, malgr tout, *9ra iia-
m ^Ji-it -tinrit rpa 1.
C'orre fOidtat
New York
Le rrochri stn1-nr |aj^rJ
York pour tin Is norts d'
a; m;-. en r^n'.
Pour pln^ amn's ro;u?t
on est pri l'Aqeit (lirai.
Port iu Pri-*- u 2t loin tl
F.KCIF.MENTS'
igentgB
Vax
popu
?;
i
'ma
Les Cours
o[o 56 v>
R464I
P.''RIS 21 -R nti )
Sterlii
Dollar 12 29 i\i
NEW YORK Fran- 13.45
child. administra-eur del BOHOiic^? r*PMtiW ; dni 01 trois ini:
ffnieds chemins de fir de I est n I v,dus. dans un but d'inir -, sorJ
donn dix millions de f'nca nom ^es et ^gjistes lancent, l:ur loar.
fonder un inaMtut Qien'iflaoe dea'i i ur>e cont e-ptilua It'Ja couvre it
l i^encojrager les t-.idianta qui Je s gnaturei apo^riphes. L dfvjir
consacreront leur vie a des rteber de uo,-Administrateurs tvl Je
ches Un des autres buti de l'ins'i!ui!Cueiliir toutes les d.inn.* .-,
Rpub iqna
Domiucatne
Il est annonc qu' Washington,I
le Dpattement d'E at a ent?m des
ngocit oos v e le Gouvernement
9t o;o di U pop >!a!i n d;l
F rince dclarent qui iei bo'ioifl
zeuses fabrique; ->ar leMeltosa]
Aerated Water F.ctifjr viii/
Sation des Pompiers soot le<
! leures e' pour convaioce (Ini
les autres ioo|o la f b iqiiJ
ipour une tr> coure pno4a|
boissons g?z uses uivanteiiJj
i limes la bou cille Fiance.
Ko! Charnp-gne, Girgo,
. moo SoJ?,H*aica Champagne,!
f> iic- & S^d \rr encan Cieimf
Orang F ri, Koo*. B?er, Bircfcl
htriwb y & Cteam Soda ete |
G. ei c'eal ^.Jop er.
A vous donc amateurs pool
ccnvan.-us.
ett aMpu'
nr*
que
vra tre idojitniatrd
de cinq meirl "*
travaux.
li;ieli'ttt
devr ig
Mai* rw sont la probnea de
haott* physique. Revenons sur un
terrain plus solide at plu1* matriel
n p> l'unt de la prparAtion du ra-
dium, expresaion impropred'aili* rsr I.- radium mtalliqua a t'-i > *
ln' entievn. On ne lecennai
ou on ae l'utilise qje sous la forms
de els oura : chlorure, bromure,
nif.to, p\c.
I nr extraction est une 'ivre gi
(sni^aque ai l'on songe qno dans
mtli kilos de minerai il n'y s an
nln u'ie cinq centigrammes do hre
mure de radium pur. 0", ces milli
kilo de minerai, exigent pour hun
iraitement environ cinq mille kilos
de
mill
lors le prix fantas'iuua du ra inni,
dont ie gramme valai', avant gutre. ,4
entre qoaire et cinq cents mille
francs. Actuellement, la ville de Pa
ris vot
et demi de f MM -oui l'achat de
deux grnmm's de radium 1
SC1ENTU
et cette Comra ssiqi. avj: Dpirlsmeot d Et t. ou pense que
h e adressa son Kapm.t.. 'trait de 1 Occupation ne
mr ui roia^lj Nju avons dit plus hiut ja qu'o sef 'e.tuer qu; dacs 8 mo ;
do" deux lu> is'eienl ir ni les pi cis roivjis dj; moi-.s
par ,1'fcad'rnie des scences. un par Oinm;ss ires.b ienquenu ejau.diaj! -- ........., -,
let;oil^de Fraqcti, I autre pw l.piitlon qui a provoq-j le '~"
1 IV cul te des scieiKes.
ami-i-a-
lint *'."K*i 11 ^iOwtf
I*ptition qui a provoque: leur numi|
muatioa.il oa;t question da d- CoialUaqiiitt (|f.6 "1
placement du marche Dans ceu: p:. r ,., tf*'"
titioi on s'est plaint et avec lauon! 1 TcillS itUli
C'oml
pi'ti
i veut pai entend e parier, parai'-1!
d'un rerfuvellpirem de I allitocf
av.c les Nippon. Lo premier du
'T.jiw nonweeln' australien, d'*il
leurs. dclar ofliciellemeot qu'il
ne p:c'erait la raaiu aucun arrange
ment pouvant tre prjud>c;pl>'e aux
Ki \ta U^ts. l.e Canadiens coot Isa,
AmM d anoa:tioca, parfit il I '*< '1 > P *|udicis s: bru
Ton' cela. 01 0 con lit prAoccoj"* ,e tl df< canmeint* d.- la
o* bs niuvernanti de Tokio Et m'A1- Mmoc o tui M bli le Marchl
l'alliarc. nest pa^ renoave'e. en]d'pj:s des lempi'mmmoriaux ; il
g
quoi on aaist-era m Iheu-eu ruent. 1^ Q. \ ,n%\, ^, dc' uis je ,, , ,.
une nouvelle course aux ar.in j M rch au i:,me, err u
mon'.', cette fois C' In s de i E >ro >e
Ce qui n'erapch^ri coint cette
1 crdit de deux millions'course d'tre hautement prjudicia,
bl l'conomie mondiale tout en ;,PpuiaHon qui, en lald ne d mm
pas b*> ,e 1u',un "mple prlonf-niuiit du non
Le teinter |>ki Gi'i
W-1 atea.ner Lu 0 est eotr es
Ui Tribunal
d'^
A l'andiencs Sa at Juin laT|
rai d'Appel a c taiu l'afljilt
mas A. Vira nay. appelant ij
pourra ordouaan'.e du juge d'ioj
Aclqg ie de Port au PriDe,
voyant, pour dlit de prs$f en*
l'T'ibuml Correc ionaJ. D'r
'ance du | j 1 y.
Me Pierre'Hud:coart,l'on d|
iiiqcji jla rfqufe et enlredtoi toi
de de la pement des fats. La cont
l'une iniquit du Magistrat
BUaal qui. pour plaire ses ,,, ,, ,, ,i:Ufl. ..,.,,,, ,, |:n { .
iaue. coiceatre le nouveau march l'n venant dj mobile avec .beo aies u V, ? C.
en tacs de leur Mag.sin et en.u it de fartoe, f_hauL M/ L"P'nM'e
on a J min? au Dpartement d;|
1-itiiur de pjr un: dclaioa mit \* *fi&* Rtihiel4< la Comrs
que au co'a de la jiit.C'. rappo tef.*',jt,R*l,*rl Tcansa-lanMque est en
tt ce rat u venant de Caba
passgora
les moyens du pourvoi.
temeul environ Cinq Ulllie KIKM .i hiji ^%+ icuiiinci, iij> rw <* cm^* u..:.-.,iui^ui ; .i
produits chimiques et cinqtnt 'boo v f t drt fjime ce qui S3ir.-b'ejdin; ce'.re Hue, plos de 12 Mil 0 s
f litre d'eau. Oi a'eipliqi' ri-lproli b'e 'ont pennet d croirai qui tetviiett d.- m gsias, st toi-
au t; me re. La ju>ii.e
la oui se is ne conm ndmt lis pas
ie lue drot aux d>l-n.e< de I
avec
AThwges
l i|i c Laki Giltcdge .
W. |. beam Line est entr
"rut it Mobile
Urine
av.c
de la
ce matin
poo sa:s dr
L'A f luire des Tri
Cestcoare F^ip." Cu;bu
juge d'Instruction Lescoufln'J
dlivrer hic: ua mv.:dit.v-oWw
c oui. 4
ThoaeiLneboirs ne figiJJJj
lift ire ci'j' t tre de tmoio.'l
m;s en libert.
- L
M
,tire, tlle D'avait vraiment
jsoin de cal tiaudicap.
Session pt-olonfe
St H tphiel* d: la 'o U 1 A'tti du Ci30veroeO,w
>*Wi<: Gtarile Tcotiaoj.: est iooc duu ui.i. ii pr*ae.
, - ,- .. -. .M^ir yimiurif;iiiiciii uu riuui ''tre ce matin i* , J- c 11 .7 .6r !.. ainsi
,vm.i4mtj.-,.V :.^,,<,VJ4d,cJb,rv,cV,"p"tJ18Vr,Sm:u80 ^i,a"T""" p"d"


LE MATIN
La Royal Bank of Canada
llep'rsiifde porter 11 connaissance de u clientes tt du public eu gnral q elle Item l*ui
1 disposition, parti, de cette da'f, poof
le dpt des titres de proprit, papiers de /> m lie,
bijoux, objets prcieux, etc.
fyolfre-forts'detla^dernire perfection renfermant des
) casiers de trois dimensions diffrentes.
_"ctsierst ingnieusement disposs et k>u lait indpendants les uns d s aulrtn ron'i umnl
prieur de la premire porte des iiroirs ferms et sont absolument inwobhles. Dieu uli ihcoiu-
iftles, ils sont renferms dans le La\eau Je la Banque c ils se trouvent l'abri .le tous risques l
jprseoieit le dernier mot desjprojzrs raliss en ce genre et constituent pour leurs lovaiure* une
piejbsolueollrant fo -tes les conditions de scurit et de conmodit dsirable L*o i ne isirail
commander de m>eux tous ceux qui sont h recherch j du i lieu sur, 1 abri d i touie reo
l fcheuse et dr tous risques pour leurs obiels prcieux.
Tour les cocdi'ions de location, s'adresser
La liotjal Bank of Canada
4^________________^ Port-au Piince
Noire Caisse d'Epargne
fious profitons de cette occasion pour rappeler la j
population la ncessit d'pargner. \
b'f'ii s d'incendie o rbacun se trouve expos perdre en un instant I" frmi de fou'* son!
s. Ion ne saurait mieux l'aire que d co lier la Caisse d Epargne de la ROYAL BAt\K OF
IDA le montant de ses conomies et tout l'argent qu il sera't dangereux de a aider chez Sx.
L'argfnt dpos
Caisse d'Epargne de la Royal Bank of Canada
.apporte trois pour cent (3 010) d'intrts par an sank aucuns
les pour les dposants et constitue un placement de premier
et de'toute scurit.
Htel Bellevue
Eiab tan**1 d" i mVr n^dre Vue sur h mer, Cu:sii>' et
** j j. ; t'pro liai1 Pension des conditions avaiiiagejsss
la Di ecl'oa Bat ai li roi r.lii-M's satisfaction entire pour iojs
ios s?fi es e l Hel-
Grand Htel de France
Par le dernier paquebot (ranrzii
Vin de Madre
Vin de Malais
Eeu de Vi'by ( CVsiin
V-ruiouih Noillj Pi a!
Vins tir.s de Sordeaux
Vente engro* et en dtail 4es
prix modrs
Tuberculose
loir alternent efficace et assur de la Tuberculose pulmonaire pa-
rtes I accins fpciaux,
Application facile et non douloureuse
Ho Traitement spcial ei mis en lit de dfense dis orqanisnei
ofl libli pir des bronchites suspectes
Pour ense y.iemenls s'adresser
LaCliniquodesDrsDamaad et Ed.Boy
1523. Rued i Centre : de midi 2 heures.
Port-au-Piince, Elaili, le 1 ;r Juin 1921

tma Railroad
imship Line
of General Agent
"'noce. Judo 22od, 1921
BULLETIN No 09
pion of bbippeis ia direc'ed to
; (Jolon duo to arrive hre
il, Caoal Zone, ou Mou
f4tb i31.
m iord?,li wiU b >Med for
"H mw-Yok and European
application t >hia office.
K*aer will sait foi New
, JJ0l0 h* afternoon of tbe
C E. VAN FLEET
Acty General Agent
fPilace, le 22 Juin 1921
.BULLETIN No 69
MWnra ont prie de noter
1 Colon est attendu ici de
C,LI Zone, lundi 4 Juillet
HJg1 embarquement ae-
f'J,0r ' fretdeifini-
... kei dM Porta eu
"f la ut mande faite i ce
IJUJW Jaiaiera directement
rir 1 pra-naidi
C E; VANFLEET
gtnt Gnral a. i.
VENDREDI
** d'Hrone
Jv* e b3 pi,odea
L^_ G- 1.00
iS,af,VfcAte <*~
:ffijf42/ SUPERIEUR
u7*- G. 24
illo:?,,PTKS
aS l0*$ et
"'.'oco. le 21 Juin 1921,
^^"-E. HOBEL1N
UL^ECS4
I*a procds de fabrication Hupmobile bodI le* mmes q e ceux *rr-
ploya dans la construction dea marques dont les prix *ont de baaooonp
plus levs- Tooa les tiavaux s'eftVciuent dans nos atalitra avec tant de
aoin e, d'exactitude que. dans un article, rcent, publi dans une revue
au'omobilf ; notre usine fut appele un abiisssmenl co mal.
Equipement ordinaire
Tyiies de CarrosseneB : Voiture de
tourisme cinq place, ou Voilure
rontire deux places-
Coupeur de vitesse
Dmarreur lectrique-
Phares, lampe de tablier et lanterne
arrire-
l'are-brise de vue claire en temps
' pluvieux.
Indicateur de niveau d'eoserce
Indicateur de pressiod d'huile.
Trompe lectrique.
Ampiemre.
iVrir-manteau et Repoi- kda.
l'rr'e priai*, jante de n change.
Tasdaleia latiaox. Supporta de i,n
.delets peur Us portires-
Tapis pour le tonneau.
Gapote f noue ou kliak )
Compreaaaur graase.
Pompe, ciic, outillage complet.
Il y n dans ce paya une rgion disponible trs avar.tsgeu^e pour les
agent et nous serions beur?ux de recevoir das maisons srieuses et ail
vable les demande* concernant cette reprsentation*
!** fisTiLi.tr. k BimreR
- EAUX-OE-V1E,
'WUMS,ALCOOLt,.tO. ,
DEROY FILS AN
'>. rut ta J*.ttr. 7S
"pirtUI.UarrSaOX.DS-
|!!!T|
aa^^^","E Ur.t. u ,,
Hupmobile
The H JPP MOTOR CAR CORPORATION DETROIT
E- TJ. d A
Aitem tlgraphique Codt$ employe
HUPP DETRUIT Liebe- A B-C ji dition
WESTERN UNION
1 out ce que
vous dsirez
De chic, a"lgant, runissant la
simplicit au bon got vous le trou
verez au
o vous fera le plus charmant ac-j
i:util Mr franais LetelUer-
L'Inspection Sco'aire de Poii-au
Pii&ce donne avis aux chefs d'ta-
bliisements scolaiies et aux famille;
que les diffrents examens de la se;
Mon ordinaire de juillet prochait
iont fixs comme sait :
1 hxamtes des brevets '.men
Taire et supiieur, 4 Juillet.
2" Examens du ter cycle, ceitfi-
cat d'luds secondaires (ier degr),
secondaires clatsiques (1re tt amt
parues), lundi 11 Juillet
3 Examens de l'K:ole Ncrmale,
Mardi 12 JuilKl.
Le irgistre d.ins:ription est ou
veit chaque jour de 10 hics 1(2 I
mid .
I ort au Pr oc: V 22 |jid 1921
Hepuis tout un sicle
le monde hi ses dlices de
LE au de Floride
DI
Murray & Laiiman;
C remarquable parf.im jouit d une grande vogue populaire et, p'ar on
emploi dans le inonde entier et son adaptab lit gnrale aux beaoioi de la
table de toilette, il eat connu comme ,'^
Le parfum universel
Aucun autre ne le larpsiae riana on odeur dlicisosa: aucun n'est auni
rafraicbieaant employ aoit pour
Li toiielte ou le bain
Indispenstdile pour combattre toutes fivre*
Universe'lement agre, lui aussi, est le
Tonique Oriental
POUR LA CHEVELURE
r/fc t une prparation agrable et de eonli u cv pour conserver et em-
bellir !'h abatass. Il leur donna du lustre et oo souuiessu soyeufe*
Nourrissant les racineo, il xtimule la croiasance- s-a pfia hieotaidanta
soi.t prompts et remarquab'es.
Il fei' d unaraitra les pellicniei et lelarJe l'apparPnrH d< r lnveux r''*
Lanman cS'Kemp, ftew- York
Propritaires et seuls b abritants
A. Victor Gentil
_______________Ajunt gnral pour Haiti
FOiHES de LEIPZIG
Foire gnrale el Foire lechnique
Du 28 Aot au 3 Septembre i,l>| Du 5 La plu grande foire du Continent europen tour tes chanqes
internaitonaux de toutes fortes de marchandise* el de produits
De la plus haute importance, tant pour les crasants Que pour
les acheteurs.
Elle mrite le litre de :
March Gnral dn onimerce
International
Pour tous rensignemerts supplmentaires, l'adresser ia
Lgation du lieich Allemand
' et ia
Messamt fuer dio Musterme&sen in Leitz'g
__________(Office des Fdtrri de i.e pzig )
TIMBRES POSTE POUR CCLLECTIO 13
l'arhtP ,M Timbrcs d'HS par quunts Me uo-
u a^'iDio meure cbantillont avec prix pu 100 et par 1.000.
THODORE CHAMPION, 13, rue Drouot, Paris
>?*<


Lf MATIN
PREMIER OUI
Vailla d 4* Houet
A/jents gntr ivr four IJaiti
1720, Rue.du Mcgaain de l'Etal
Avis
l#Sfrvice d'Hygire a t infor
U. Q0 d(i perso uni s rOD antoi i-
''p rnpt'-ient il. b chiens et en font
des train*
Le pobtieMl prvenu que person
ne n'en autorise capturer des
chiens qui te trouvent hors des mai
ctaa ou recevoir de l'aident poui
la remit e d'un chien ceptui.
Port au Prince, Hati. ISioin 1021
Panama Railroad Stamship Une.
Service de fret et de passagers
New-York
Hati
Port-au-Prince, te 1er Septembre 1020
Prenant expditions directes pour l'Anglelcre ai l'Europe et \ice-ve*. Connexions de
bateaux New York. Le plus rapide et le d'us direct service de et pour l'Euror-e. Adresse
A. E. Paterson. General Freipht Agent, zi, State Street, New Voik G ly Fiet payable
tUtinaiicn l'exception du Miel.
Un dpart par semainede New York directement pour Port n Piir.ceel un autre par
mois pour to s le* ports d liai i. Seu'emeni ptaage de Dernire classe. Les suivat.ts
*ont nos Agent dans les principaux dops d Europe et d'A u,l.ferre
angleterre. Ecosse et firanee :
MM. G.W. Shelden <$ Co, 17, James Street, Liiter:
pool, Ennlnd
Copenhague, Danemark :
MM. /J.EIJenix & (o, 2/, ail (jade, Copenhague
Gnes Italie :
MM Henri Coe (lerici, Piaxxa S. Malteo.,
15 Cnes Italie
Christiania Norvge
International peditionsslskap, ChristUmii.
Humbourg AU magne H.Vogemann, Hambourg
Oolhtnbourg Sude :
Aodish Express, Gothonbourg
Letrmctde Panama Lieacrire New Yok^Hiiii, en vu-* des arnrgem.n, qui N Nttt fgju
* dur Milit coasidiab!*, et en U voit la pi a < npid* pu Uqaelh vo: ai'ctai ta4ii*a psavtn
tre expdies. f
la COPBtiswmestli couwint f et pour New Yo^k avfc o? ioni d; l.vuison Mil londrfr'
le Hvie. Bordiaai eu Anvers seioct livrs.
0. B. THOMPSON * v""
igentpour Hat
l
La maison Bigio Fri
Sise a l'sogle des rues Courbe u Froni8j
iVmpre.se de donner avis si bienvi liant* r.uenli
Jiw v te d*.< prit ftfun' u>wp, canner-e*ce is anuL1
arr'vs yar les derniers steamers
fuur une >e<*taine seuhinrt
i ;mtt de lundi O Juin 192\.
Prix anciens pT\x
Reps coir soyeux G. K
l! zin piqu suprieur
Lincn baptia:e coton
lass^ a cala, porcelaine Chine
Toile proplane
brtteles police
Voi'e |iuti k ki
K ki i k c suprieur
Sigo laine bleu imc
Mpega noir barres
Indienne llead to"e broker
Chemisettes et caleons
T lit-i our j pe cm- aux noirs
Mouchon roche coul qua extsup 1 i
Cisin- te Men gra* de largeur ti
Voile lit ara 3 50
Caoutchouc et rneua de dimensions diffrente
3
3
an
5
30
3
a
25
19
3
7
7
oa
G. S]
I
1
!
il
il
'
i
>
k\
lu
n
Cacao Peters
EN VEiNTE cm:/
Victor BiidgdCtf Simon Vieux, Lope llivera
LFrEBtzmann Aggerholm,Ageat
/ rgen erin iisbor:ia 50
Assiettes f iecce, (ta es lu
Cbauastttea eofanta 15
Moussi ine i initie couleur % '2 50
Vuilf r.oir barres ex.ra 3
Voile baries soie extra 1
Heps s yeux coureur 9,50
Crpon double largeur A barres S 50
cS
2.50
5
fi
750
I 50
12
U
le ntilie or H
14
8
l1
10!
8
!|
II
il
i]
51
Fiai e le I ine moyenr e Ihrgear
Fiantl.e faine grande lagur
U'iii couleur suprieur
Toile mo'.eles
Toile mel. a sop iture
Nappes faune
To t jour uoire
Toile drap'lil '.:>
Grpou icse et mauve grande larg 2 50
NfeDrOuk H ' h nu fai ice mi p.
Cuillres t coutei u rnrtal
Cir mi>es couleur tra Folides
U ui.es naj'pep- blanc
C greU k Ue>i chri i
Naturel
Tropbia
l,n mriso i i'.'-- .-je Ioj f...iiu'u*' > r r r t i < o r:ouvp|lB
mondu; le c I i/ s machine est uarao ie pour une dare dl
nrs- Bile permettra de rorr.pr dsoruni uvej.L's ar.cicones oi:M
s'uBr-i-t du jour au lendmain
Elle ipco'iui ande g-iltMncnt les caou heu: et i r.< u> de tfl
U-e'i,quali C( rda- li.uiile de recorain-ini'er no'ie calicot, hrm et autre? fririfir1
posen' foire stock, nos clin s so -t m'm de l-s apprcier.
En fouie vonc cn-z Bigio hri
iiasoa du oui libi
H et M S da $ Co
Liste des marchandises
Liqueurs
Ci'ne da oacof crnat de Mck
aiu.-ttii'. vaimouib, iMuadiiu witky
club, bittei. cherry bianoy. br.cui
brunuy, maruMprni, OursaO- pippfr
tniLt, ceguac lanal, cognac XXX,
(Jorien giu. bois, gin boltandaia (tf
rnvie;,') gaattcbauip)tgue.v](i blanc,
et louge (mes ti dtai-J vip rie ma-
laga. vin de quit.u, \in Operio. vi:
UjuuLutt, Madre.
Sirop
Pche, framuoise.
II.re allemaoda, bollar.daita, I
gai ah tpla cbtuj ; g u v):, d l.jje
Htppe juice.
Fruits au jus
Pjcbes, poirea, potumea, pranat,
rainnr, *wtit corn, petit (lis.
Beurrj
leurre Ojeui, Cupei hagur. CIm
lonei, Itohe-
Mantgue
Globe, Cottoine. Aiiiiour.
Huiles
Coton Arga ou rutis. olives par
L ib.unc Cl lvi.,,i ibeii
Conserves
Jambor, sauei&aui1, tionuge, u.ar
tadeile, baccu.
Biscuits
ItMcuits Soda, sucrer, arriricaii),
fraiil, ipgloa de loute feulebeur.
Drages
Fraralsta et ainri,:8idei>, touga-
t:rn, ihtcolat, aur-t.fj', carameiie,
aroaodsi, ooi|, r.otw t r s.
rois
l'ois vartSi lent! les, pois caerf,
galbar.ee.
Crales
Farine d'avoir.c r d lucte grap
ie nut, farine de j oiu.iies do (erre
Shndded.Wbeat. taioca!
l.m", pnr.k ke tieur, crai
cream rrfaie, corn tlack.|
cacao Ambrosis. l'etres-
Lipton th, Ire
Coi.iituiea assorties, gt
fiambio:se, cens, abrico^
Cornichons
Pickles, a;.s, oljwafj
paivre, se caueil'-, anii
Ile, papr;c., win de i*f
mju. ao de yfst.
Baking powc
G.latiu'.*, j-de.
Conserves
l de Ijie gbS, caviftW
Atnieiix fns. ihou. ^
lieBjaiRtc.F.sBu-isEeaMl
e iijryourait- fuC*
chili paucef poltd uiear,
luiiga, torn:d betf. ui"l
fj et de maqueietux '*[
ctrvelh, souptea ^fef,f
aar.awicb, crue gastroi
!* k, oigi.ou tu vina'gWi
Ufrtw ,a
Pommes aa
Par ba"Ti'8 e livre, aM
nncelle poi k and batfi,
faune de pommas dtail.
Lait condena*^
Irit vapor Arrrooi, Ml
Parfumeri*
Eaecnce, lotion, poodrjl
liiice, feavoo w&J^
b oaoes a cieD'.s, i ie f-
ci-un, foi.. clmaea'*'
telles, jarretires.
Etoffes
Diill laiLSge, cMico^
chapeaux de laine et paw
Prie dfiant to tteconcar^
etic
VERMOUTH C 1 N Z A i\ 0 A'dli MATFIlf
>*gent gnral pour
0


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM