<%BANNER%>







PAGE 1

LF MATIN hausse alerte ](i'di %  pivcyrnce de ladmioiatation de l'Union patriotique. I. a vrit est au ne. Au me m i i de revtnir. ils ont ffetiu que a ai'ualion des atfirea do paya exiget que l'un d'entre eux pto'oi^! ait de quelque Ump* ercore con (jour aux Etats Ur,i-,et is noua ont contult aur la rsliea lion de ce dttseiriNo re rponse v-tBt de leur eue adresseCne iiiBeai) point tait neees iic pour d ssmer ou te quivoque. avis de Dpart La grande Mt'tttt spgiaire 1 ga /o tne \'c a Louisa Ml aiteado aujcurdbui et partira pour Scningo de Cub Pour ous n n efgt ements s'adiesitl a |. M CATOl:, agent Foit ta l'nnce le 20 juin 1921 Certificat d'tudes primaires Oit atjourd'hui que commen$f La maison Bigto Frres S Sise a l'angle des rues Courbe el Fronts-Forts ^empresse de donner avis si hienveiUa>ite dentel **'** met en vente des prix dfiant toute concurrence l s articles suivants ai r vs par les derniers steamer .sPour Mme semaine seulement A partir de lundi 20 Juin 192 Prix anciens Reps noir sovanx G. S l-zn niqt suprieur 3 l.incn baoliste Coion •'< 'lasse csfe. porcelaine CI)'ne 2-" Toile aroplare •"• lin te les police \1i Voile |aune kaki SI Kaki blanc suplrisur 8 Serge laine bleu forci '-'"> Alpaga no*r barres Yl Indienne Uead, toile broder •'! Chemise lea et OtlfOOM Toile pour jupe catreaux noirs 7 Moucboii poche coul qua ext sup l i Casinette bleue grande largeur fi Voile a Meurs \\ .7) ; laoutchouc et pneus de dirsenaions diffrentes Atgeti'erie assortie Astiettes fience, plates Chaussettes enfanta Mousseline initie couleur Voile noir barres ex ra Voile barrea soie extra Reps soyeux couleur Prix nouveaux G n 8 2 te H 20 1 i 15 15 2 50 8 2,50 Crpon double laigeur barres 2N3 '.5 ri 2 a 4 :i 1-53 20 10 8 ;150 A m 2 1 :o 1..)U articles, 'o le. bire, raa.ntgue. papier s'atue nvon. 1 G Petit-GoV.v No 18, 1 ca.ase contenant verres pour lampe" .{ocooioriaruent oux dispositions de l'ankle 124 s Nn, 1 caisse rnnu. nat oll!rf •" f r ( OPOOJ '' > JI Porr.de.P^x No 58, t boba <•""'" naot rondellH en plomb pour clous de toiture 2"i07|'2i. I Ict de f r 2508,21. H roolesux, 2 roulea x fll *n c er et 1 rouleau oble en enivre S50V.91 K ft P -San ifC^ de tv\o-, No 5071). raise contenant 1 paii'e de ciaeaox X20,2l. 2o conformment auxdi portions dp l'aiticle.l) de la loi des douanes. I! valise l^ur contenu effet* us?* 251l|2i. Witco, 1 boite contenant divers ECCeponires pour su'o 2512(21' Potteu-^rlre, 18 Juin 1921L'Enta*t&ur public. Montbun KLIC v -1 /. %  8 2 50 5 0 7 50 150 25 1.35 2 50 : t 15 1 1 \ fi 5 0 cent I" examens pour 'obtention dn cett fies t d'tudes primaires Malgr les contrecoups causs fa l'pidmie durant la pisente anne scolaire quelques 'ablisstments ont au prsenter des sujets Le Juiy d'examen e>t insi compos Fit LES Melle C. Munier Frarcais Melle M Pieue srihnttqce Mme Seivincent CoutureTinelle MrG Hoco-at Hist etgeogdHaiti f re Gsmaliel Leons de Chose.* Instruction civ.etnorali GARONS Fiie Louis Bernard Irs.tuciicn civ, et motale. byg ne Louis lourdan ar thmiqce tin Frar cois HU| et gcg.d'Haiti Maurice Aivaitz LiconsdrChos.es Maurice Alfied Fliiaii Le dernier )uty sera prsid pai le sous-inspectur Louis Vorpeau. Nous ienseig"erons LOS lecteurs iule* rsultats cbienus. Flanelle leine moyenne largmr Flanelle laine grande largtur Drill couleur suprieur Toile matelas Toile mateLs supiieuro Nappes >aune Toile jour noiie Toile drap fll Cipon rose et mauve grande lai g 2 50 N'a m ou k fin blanc et rose tup, 2 Cuillres et couteau mtal 12 Cli"mie& couleur trs solides 12 L) mass nappes, blnnc 10 Cgarettea Melacbhne le mille or 11 t Naturel \\ c Trop bis 8 La maison recommande tout paiticulirement une %  ouvHIe mai bine \ moudie le cafCette machine est garantie pour un dure de 10 15 fusl'.lle permettra de rompra dsormais avec les anciennes mactrnes qui s'usent du jour vu lendemain Elle recommande f'ualeraent les caoutchouc et pneus de la marque llred, Qualit CordsQue les retard tairas # dp:hent k utile de recommander notre calicot, aisin et autres ariicles qui corn posen* 1 otre stock, nos clien's sont t mme de les apprcie r. En fou'e donc chez Bigio frm* Cacao Peters EN VENTS CHEZ Victor Madgor.es, Sim it ieux, Lope Rivera LPreetzmana Aggerholi7,gent Vente l'encan Vente mobilire En verta d'une ordonnance de Monsieur le doyen du Tribunal de Premire Instance Poit au Tiince.en date de treis juin courant, aor?g : tr. A la reqn'e da sienr F^rnsnd L roy, avocat demeurant el doniici'i 5 l'ort au Prince, n^is^nt pn a a' ,, h' de ti.teurdarif dn mlnenr Cam Me H j'U, re rtTnier li'ritier I Pf* ^ r Il a uA'un I i*Bleinni rrconnu de fpn Cejnete Bijoo, il % > rn n ocd \e mercredi que l'on ronuira ving' deux juin courant d x heures dn matin, dsns la riiHison sipe Port au Princr. me Fior, c devuni dp Miracles, en f>re du MUIPRII d I F.ore pietremen. propri/t* Cajuate Bijou, la vente au plot offrant et demie enciiiief eur dns effet" c n4ft en meub'es ineublantii.tels qn*> chai"*" f&u'euila tallej. grande* pince, fur teuila, It en acajou, lit en nryr bib iolhqu>, bureaub'b'ivbqnr livrps ( littrature, bisJO*re, dror conomie politique,science des Finances ) et pn objets in"hi ier. 'pi que4>uggy, ba r nais. cb vaux, mu'tt et vacli etc, e'c, I chsrge dd p V r com*> "r.t 'f* dju l"c MU'S • P' ne dp fol'e e li. . i'o t •' t'rmp.. 'p '2 1 juin IW1 PRlDClpA H c:,:;cri N c eMo 4 ^.rra, .1 • vend vj L. KI:U :.:.-): v.vr.cBBgpj 1 rr..iuif d-srr.Lia*!^ •^ et tc-ouij c. i.uiutiSn^ i "M-: M:;I.!-: <.aAi.rrtl U MEILLEURE,] —<••••—__ RAYON SPK C(Al POUR LES C0L0N!S4 DnoGUBnu:, 1:1 .noiusTi SPECt.\LIT8 Franaises at Etrangm SELS MOl INiXK i'UBj Tous i.iv.luilsrnflacoiu,] ampoules, comprima, cac BOLl!TION> UVlOI.ERSimJ BANDAfiES, CKINTL'R^I BAS A VA1UCES APPAREILS HYGINIOni pour Ions *r avait accep' nne autrr (on tic d na .-on Py<. dit sa Gratdeur, ilau'^it ru rendrd autres services Mars p raonoe ne ptffl nier que plac :t poste le p'us '.ev entre tous il n'pa I 'i teau Mf plus de bier i la population ha Meurt • i\'ous ineur B augei prononce qo-i M urs mots de temerciements. Ap>lamese,on ^h'n'aleTeDeum Cdte dilian-e crmonie prit hn ^ 10 heures 1(3. Cercle lkllevue Les ficelions d hier ont r>orr U rsultat Fiiivants : Gccres Lgtr praident, Hichsrd Me Uuflia vire prsident, Ferdinand Fstton, tn^olier, Lonce borno. seertair, Tho mas Faret et bayicour l'radel, con baillera, VI* 1 euis comp'ui en's aux non veaux dignitaires qui continuant i conserver e< s ti>d (ions de dm' 1 n r lion, d'lgance de gan ilhomraerie. des marcbandiaea suivantes 1 o conformment aua disposions de l'article .iO de la loi dta do> u a V.CuM. P.. 10 paquets de (i L J Uigio, 1 clirvoie cor'te n *nt des poulies mdic-l InppscioBo#n U S N, 1 boiie contenant l I <.r el des ust*nsilee de rusiue etl ewlsli e. M L. Uartlelt, 1 caia.e coi tenant des vases en mtal Miss A. Dortt No I. 1 caieae con tensrt plaiter caste S. I*. C et Co No 1,3 3 ei iss s (on tanant drs boutona pression. 2 e corforixmeni si x cb | omien da l'article ."Q. S|M,1 caisse content n (h uiseit'e •t pices indieroe. U. b No 1511, l caisse con'enar I Epson al*. Icsiaaessrs marque rTim-n lOiion lunoer wheil* t -4 pc it< > tours. 1 caisse S,M con'enan I moi.! p farine i main peur moteur. P N N rswaront I"TMH3. 1 ca ut conter am cri se t. s 1 \01iu1t porr ei fart. 1 riae S,M ccn'ersil iraacr'a. I l> G No d I ''aiige tpnttr-aui ij rige pour soulh ra %  VJ A co No 1, 1 caisi e ( 0 a as' 1 c e iiant illi-rs eoulieis. lies enisees S|M contenant diveia •.'• C0M.MI'MCTIO>l A V Acadmie lie Mdecine m ateembn III A I Acadmie des Sciences vit juin 1M). Constipation Entrite Vertiges Hmorrodes Dyspepsie Migraine* JUBOL Eponge et nettoie Pin! Evite I" Appendice! tl Gurit les Hmorradr tmpchi: l'excs {ta Rgularise l'harmniei rOPINIOS MEDICALE I %  "1 MM Mieatre* avaient pu. fn ivalCJ ajunlqiir* i umi :.: )• Juboi. rnoj a i (>II'-I^ par %  •• t> %  i dm (tnurum el ir' Ij-iiniP cl a lmo. 'il< avaiml "" •' l.l r.-LlIlv.,! %  • I;i r.-i'.|iliMlllMl MII-HW_ bli'iix'iii r.-alie>' par le Jubol. pi'Ul-"' 1 ly-ii'ic l'iiiiM.urjil-rlI.' it f an J lllii-n.-. Kn ii-vaiii'lM>. Iliiiianl| • P'*! 11 "' tMnti IHIMW. • mt —' y d; la raniMJ dW libluiemonis Chtelain, f. ru<* %  Va* ri limli'pli li'liui-:i--. JUBOLITOIRES: Hl • uppoiiloire nllhmorra(iqu*i I dconsealionnanta ' JUBOUTANi Pommade cool^ "* %  'U r*M xtorne, ttl '-'J . U ..:.A. ~ Vaillant af Houet Aqtnts gnrai JT pour Hati 1720, Rue di Magasin de TE'' VERMOUTH C 1 N Z i\ 0 4 "Sf Agent gnral V our Bu



PAGE 1

Ooioame'Mine if ts 4110 Port ao Prince, Haili Lundi 20 Juin 1921 oifUfcCTJMiuPKopiumiat. Clment-MA GLOIRE II NUMIBO 20 CENTIHES Quotidien REDACTION; RaeZArnricaioe NfJUBfc I es rus^s et les violences de Ihomine, sa courte science et; son* pouvoir d'un jour, ses machina, tions et ses destructions, n'ont jamais russi etu* lcher ce qui doit tre. :U Pre BIDON LAngl ais et l'A m ricain Leur antagonisme el ses causes Nmivel,e L E ^ aii 9 res La Soire d'Occide (Suite Fio) — -—a. • %  %  %  oui IIJ TWEUCall UW lummiio |'UJ1 (JU'i lJ CUtiSfil UB IS " l l uc Ull |J tl rieato. M. Briand dclara que lout; 8 cil dea nations puisse la rgler spectateurs ses etleshom discussion actuelle tait prmature avant la prochaine assemble de la recefea. e officiel, leur et dangereuse comme le dmontrent \ B Oci Pute que si I accord ne' ( e arait t< lat Habitu aux ce tunes dlibrations ) p eut f,as tl roaiiienant lalia. les ,a soiie don is.aux dosioos A Aneo'a le eouvetn.em,.nt n'a :P u, au f Permettront certainement Juty. VU u PARIS 17. La Ch.mbiea ajourn s'efforcer d'oWnir avec les lnnterpeilation du uput commuliais, la solution de la qoaitioo .les Un "tin de posie CO brinde mu niste Lachin sur les vnements d'O mandata pour qu< le conseil de la ique. un pas de danse un Ma de nento. M. Briand dclara que tout ocit des nations puisse la rgler spectateurs partant un brio do que ae juger les choses etleshom .mes par leur caractre Autant Anglais est distant et for .ancienne* ou leur ici n.o.uae aux /.lUiantlAmricsm vritable est changements basques, aux dosion? A Angola le gouvernem-nt na! p ui auc ? permettrais certainement *s Sauf i Boston a Philadelphie, prcoces et aux dveloppements rapas l'intention d'engLriSreWt 'F T 8 d a,,ttrer 8uX .** %  > %  *" td, on certain monde de Newlp.des. ,1 es, capable devoir pleine uTpsTS dans ion. .S aeguTr'rc! ^^SSJS !" *" ** "3? da0S T chose *"'] c L ora Rien ne P u,ra ,aire d v * le ou U .e dpche de Ger.ve innonce S&^JSJtST 1T **£?* TS" !" dC U pol,,i ^ e q' • que le couMil de U .oci?i ZnalOBgiemps avant I heure du succs, choisie avec un peu de pa'iencet lions a ouvert sa session sous la par la, il chappe plus facilement au beaucoup de prudence. Oi aboutira P e idence duvico ire Ishik membre convenu.il cherche davantage la rai la pacification du proche Orient, son des choses et la valeur person en rapport avec les intrt tradioeiie des hommes parce qu il les d tionnels de la France. g ge plus de leurs accessoires. j — A propo; de l'inauguration le Je trouve dans un article de la ier Juillet du monument au gnie Nortb dmmtm Revieiu une apprcia lalin, le %  1-igaro t publie un article !1! AH?!!' aSStZ bien cetle d,i ' M Delab "a. ancien prsident h socit deanat.on'/vVcTeaii'aT reuce d tat d'esprit entre un Am du Mexique, dans lequel i explique Unis dont elle reconnat Toyaemeni ricain et un Anglais. 11 s'ag t de l'E que toute les n-.tions de l'Europe le bien fond de la prjtestatiou cop mmr Krn n , .7g bse anglicane et l'auteur de Parti et de l'Amrique ont collabor soi cernant la question dea mandata. jusus musqu et impratif a un cle .-honorable C. K. uckerman, ; rec,ion. montrant ainsi qu'e'les re I u ASHINUTUN L'administration SaMtique: s il est blanr il U •* ,Uh„ ,;„.; -i.BJi^' -••*%  •• H demandera bientt au degrs re Tsrk o l'on se pique de noblesse, o le < chic > anglais svit avec mr, la partie agissante de la na l,— et c'est la nation p'esque en • Vreste absolument trangre i sentiments. Dans 1 Ques', J a idre trace en paratrai odieuse lidicule. Li, pis de rangs sociaux nacitestant par des indices contins ; vous abodrz le grand indus I et l'ouvrier, le g and propri ne et son valet de ferme avec les Macs formules de politesse simpli II. Ne ous avisez pas de donner %  dis brusque et impratif i un JSrtiqae: s'il est blanc, il le pren Jt fort mal, s il est ngre, il vous salerait d rire au nez. C'nt qu'ici les situstions ne sont P Miies ; elles se modifient tout gttnt svec une rapidit et une in %  •U dont nous n'avons aucune • en Euiope L'ouvrier bien arm C rU Inte a tant d'occasions de *J an milieu des entreprises plei ** 'ques o il se lance, qu'il Wilteun perptuel mouvement enetvient du h ut en bu de la soat. JJa Ang'ais riche tombant dans ce Jwoivec ses habitudes de raideur, yrne trs vivement ceux auxquels '•MIS il lui taut venir jeune Annque pour y tre facilement PAlors, il ne reprsente plus %  J yx du Yankee l'opnresseur J"a>que ; c est, au contraire, une rJJPPertant le concours de son *JJi de son intelligence, de sa w corporelle et mora'e la gM œuvre commune, la mise en r 8 des innombrables richtsses J|'terre smncaine lient en r*jn U re dans le monde no. £2,u ,f ouve <•* sns apr.% jCi 7 re ? de SOa ''*re rest dans JJMelondres, ou hritier de %  fnepa-trcelle. fckli"" d 00ve i u ie d'espri' %  *itttur, me ns de calme ; ojiut) predi Japonais, qui suocJe dent M. Dacuuha. La premire sance comporte seu lemeut la discussion dis questions de programme et de budjetLe lettre d M. Daeaabs a impressionn eom me devant faciliter les relations de dbuie ainsi :t L'Eglise tablie d'An connaissent la capitale de la Franc gleierre est une merveilleuse initiiu' p our la capitale du monde latin i]'P ouwoir r "Siater la situation des non; non pas r an t par ce qu'elle fait' y voit galement l'expression niant-'S- orangers atia de mettre pour le saint des mes que pir cet e tique de la force ratine. g l5! fl 2^ M diM Ma fOT:ne plus raisoa qu'elle est lEglise taktU.l PARIS 17-A propos du vcyag.l JB pian de l'admiaiitri'ioa aui for Tout ce qui est tabli et soutenu par busquement dcid de Lord Cufioa discuttongusmaS iiunfon du le gouvernement est un puissant ai se.rtaire au Foreigo O/fice, arrivant cabinet, consisterait en convertiou* mant qui attire et retient fortement ce soir Paris, on dit que les prodes emprunta due par le 1 nations la volont de fer des Anglais conser blmes envisags auront tat i la europennes et certitioa.a portant vateors.Le pourquoi est une question politique gn:a!e i l'gard des aie otrta Qui pourraient tre achets qu'on ne soulve jamais ; le fait est mands.no amment les lrarafcons li pir de8 or K a ni8atona commercial-a •" w.r i.. .Jhi j i.u.u— .-.c. 1 i._. .L ... .. amricaines. Le snat contirma la nomina'ion quon ne soulve jamais ; le fait est mands.no amment les ip.,. accept par les adhrents de 1 Eglise, pacification et l'ai ribution de laHau comme quand bien mme celle ci devrait 1 te bilsie et la question dO.ienti ,, passer avant la religion elle mme. laquelle participera le reprsentant t^S^S^SP l'ai entendu un vieux conservateur,,de i Italie. g 1 .ZSlnH?, ', impatient des arguments d un dini s Le Matin dit que celte visite J^SSlSn^^S^ dent contre la doctrine anglicane,] montre que les anglais, en piience 1er Hughes U semaine prochaine une meure fin la discussion en frap de l acuit de ceit ms p ob'mes.d^proies ation contre l'augmentation pant sur la table et s'crier : Mon,sirent chercher a coaciliei leurs de 20 c(0 de la taxe sur le ptrole par le Mexique.Les compagnies pro es rent dia inviduellement aupi du gouvernement mexicain. sieur, peu importe que les doctrines p oints de vue et les c res ifii dsoi'nt saines ou non; elles sont tablir un accord et une collaboration tablies, et cela me suffit dont les deux pay$ bnficieront II Ce ct du caractre anglais nous ajou e que Mr B iand ds qu'il fut frappe peu en Frauce.parce que nous .nus au courant de ces proccupaS /ko i^ sommes, bien plus encore que aoiltioas, se dclara tout dispos exaliljS lilIllP^ voisins d'outre-Manche, accessibles miner armcaleme t ces sugge .tions. ^-^vrtm.q. O '.rroins aussi. I aux jugements tout faits, aux pr j a gs, la tyrannie de l'opinion dominante mais il tonne les Amricains et on voit qu'ils ne se gnent pas pour le railler. Si 1 Anglais devenu amricain ne compiend plus les uiani es de juger de ses anciens compatriotes ; s'il est rebelle au moindre semblant d'inluence de leur part, on p;ut bien u-nrfj lt8 nciens compatriote? penser que les Amricains d'or B ; ne **desg,r,eo .-"...,. Ls.-.l ..... lLV"iHes fermes irlandaise ne sont pas en reste quand il s sgit d'affirmer leur indpendance en face du gouvrnement royal.... Paul de ROUZIERS IIMLM 1 g ri ea "site, attards •V b? I $ fcrmes • ' se *e enlre _"• nx une sorte de malenfJ^U'.w se rendant plus compte Jj2iM sociales que compo.te ffl!';^ p ,y? o ubliant 'Sp ; en -C"* %  ux ^ ae,,es *< 4 VIS S ^ Be le e?prdTJe7, D Mtl!^inn; * crsneiere de la faillite Lonce S** amricain! 1. P. Ji K l-Aim sont invits se runir H ' coS n J I lbcr 7" en assemble su Tribunal de Pre^> octaux nni... p paren e dM mire Instance de Pori-au-Prince le N*nt r i> &f ri u couvnr uae mercredi que l'on compttra 91 du ^* œ ler.le H a courant 10 heures du matin pour in s'augmente encore aasis'er la reddition de compte Lord CJ zon confrera demain avec M. Bnand. PARIS Mr D Caabs prsident du Conseil da la socit des nations a deina-ide su Coastil suprme de PARIS ts—Rmte ; ojo inchange Sterling 46,18 Dollar 12.08 NEW YORK Franc 12,24 Sterling 3 79 Lasituatioii AMMM lisons dans la R'vueArmour an i Jompany du 18 Juin DtpaJ quelques joar. m l'i-i calme svit dans les quartiers dan :i remeat dissips, et qu'une certaine lenieur est apporte dans le charge ment des blteajx de la Panama. Port au Prince.— Caf — Les recettes ont t meilleures cette semu ne, environ 1200 sacs nous snct un ses de la provice et ont t pays i 20 et 2t gourdes. Quoique le Havre soit mieux tenu et que le bon tri y obtient fres. 130—cW. ces prix res. En dehors des jours d'arrivage sont audesus de la parit du Havre, et de livraison de mardi indises par C'est plut le manque de caf que la la douane, 1s centre du Haut Cornreprise des cours qui est cause de la mer.e i Port au-Prince, par le calme fermet des prix.— Le tri est dlais qui y rgne, prien'e le spectacle'se. Le fraac n'a gure boug cette d'une place dseite. I s emaine. Nsus clturons a 12 JJ La situation anormale qui est laits I franc* nour chaque dollar. au commerce en ELi'i datera b ent! Derniers Cours:— Francs. — 12 ro d'une anne et le commerant sonr Livre gter'.iog179. Mirk 1 46 RJ jZ^ 1 0 s'augmente encore aasis'er la reddition de compte suffisamment aviss pour savoir la Mouvement d/s but/ira.-^ Ligne de l prjugs nstiocaux, prvue en l'articlejilli du code de conduite a tenir i lgard des ventes Pa-ami : Le 'js t Gen E'ns'stat ici avec 400 ton 85 sacs de corrs: "MwBdJ ? r *iugs nstioraux, prvue en l'article un du code de ..._ *rtUi l a crs dans l'esprit commerce et prendre telles mesures i crdit E' s'il faut adresser des ^T-ft e } d o l l'Amricain tait ^ ai 8ereot i u B' le %  ncessei.e.'anges ceux qui ent ben tenu EL. *i d'abord. !,,; s, nm —1 Ne seront admia S cette ssasn-'.A mamtenant.ils sont bien i n %  t a.2. del *erre; car c'est f n r 1011 IUS teuJu ne^. } aupur • hui pa^sage•s et tout le compte eodu de donne en faveur d'OcciCe y avait pas citer les nombreux, et non dea moindres — artistes qui mirent gracieusement leuis talents la disposition dispo.i de notre Infortun maestro. MM Charles Moravia, Cieorgea Sylvain, Clavier, ^anez, Constantin Uumerv. Melle Napierkeska qu o,. a eu le bnnlieur d'admirer et d'applaudir, grce Mlle Lily Tsldy qui pour sa quote-part, olrit sa salie d une-Varits et le lilm d'art : illyatrieuae^cide Jeanty dirigeait lui-mns le petit orchestre ds violons et violoncelles, saxophones et fltejpEo somme, charmante soirj Maia nous pensons que si toat le monde avait fait un peit effort prtant leur concours S Uccide et U Socit detort-aaPriuce.nao ia indiffrente, moins dure pour ses mena br e s infortuns, vanue en foule, pour prouvt quelqu. sympathie np.re vieil artiete, longtempa enfant ga. du public, longtemps une loir* nationale, c'eut t Dieu touchant. C'tait l'poque de l'apoge L'er liste faiaait I orgueil de la nation entire. Un lui rendait les honneurs quon doit au drapeau. ., Aujourd'hui, tila., tout a baiss Le public ne s'engoue plus que de c .oses grotesques, cirques, etc. etc. seule une minorit veut tenir encore les Nambeaux .. Ainsi donc il n'y a pas pour vou* en liants, pauvre artistes, enlumins, buveu'a de rve et daaur, U lauriers, m pides al. lorsque vous devenez le parent pauvre qui fait mil au lableau/ 4 Et vous persistez toujours rimer chanter, faire do m musique et des statues, parce que c est votre devor. cest vo;re voca 100. perce que c est votre idal I Considiez le cas d'Occide Jeantv mslheureuse cigale qui ebauta tout I • et S qui la fourni laboneuae —-IJ'Ou'.clianiie/! |>n VJIS ion a.v: • -'',, t"e n I crevez iiumteiuiu Peusez aux coups de I vie, IV venir, dans le milifcu o nous vivous, et a cot de vos vers d, vos canota, de vos musiques, de vos ojjvrea d art, piaOSS une i.re-lire pour taue vou ne soyez pas oblig d voua adresser plu/ tard cln ctiant publique liaitienne, dure ou vent pour vou, et si facile toujours pourceusquiv.euuemooutre-mer Vos ne mcouterez pan, UC or ngibles artiste, ternelles cigales/ PUNCH Ko rhoaueur de MoQseiytteur Beauger Hier lEglise a tt uu jubil sacerdotal.— A cette occasion la Basilique Notre Dam tait pare de st% p!u beaux orneipents.— Et les (idoles venues de toutes paroisses empl>s ISJaal toutes les places — La tte clbre en l'honneur de Monsei."" em : qu'a mamtenant.ils sont bien p!ii:|pondance il partira dans 1 1. mm,, 1 IL dre. ceux l qui se sont cart; des'criatobal.Le V dv.nce! •---'- %  "'" B Ug "' cas.on de sea que les cranciers vri !Dr • ---. MM, %  ; CdI c es ,-sfnrmS> Ils devront se prsen er Si es B t ondinTntsTss W du"^ lai e I nqnsnts annes de prVtriseTl C?er !.?>Paiiotesn-ii f. arce,l e o personne ou psr maodatairea re 8 ies •** mmm u ensesna sa iNev, ord 4 e -p pour tous les g Caiholique tout entier la r^i.i. ^CioD q l *PP h que cette raufjU \ d pouvoirs crite. commerce. i port, d H.a.t. Le s; S Gorgas. sera & leZl hl aussi **** ^^lren a t pas non P lus LeS^dicprovoiredelatailliu Proi-uWM.-U sembla qne U* ; te le 22 Iu. B il continuera le tane On a r?m rW d.n" U x w eftets de la r^ve a* W pas eaU pur pour New York I.. " q l ans .'? ihotat Mr n ive et prudhommest Vicior Coraeau MONTASSE le Prsident de la Rpublique accoir^


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05404
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Monday, June 20, 1921
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05404

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
Ooioame'Mine if ts 4110
Port ao Prince, Haili
Lundi 20 Juin 1921
oifUfcCTJMiuPKopiumiat.
Clment-MA GLOIRE
II NUMIBO 20 CENTIHES
Quotidien
REDACTION; RaeZArnricaioe NfJUBfc
I es rus^s et les violences
de Ihomine, sa courte
science et; son* pouvoir
d'un jour, ses machina,
tions et ses destructions,
n'ont jamais russi etu*
lcher ce qui doit tre.
:U Pre BIDON
LAnglais et l'A m ricain
Leur antagonisme el ses causes
Nmivel,eLE^aii9res La Soire d'Occide
(Suite Fio)
-- a. oui iij TWEUCall UW lummiio |'UJ1 (JU'i lJ CUtiSfil UB IS "lluc' Ull |J tl !
rieato. M. Briand dclara que lout; 8cil dea nations puisse la rgler spectateurs
ses etleshom discussion actuelle tait prmature avant la prochaine assemble de la recefea.
e officiel, leur et dangereuse comme le dmontrent \BOci - Pute que si I accord ne' (e arait t<
lat Habitu aux ce tunes dlibrations )peut f,as tl* roaiiienant lalia. les ,a soiie don
is.aux dosioos A Aneo'a le eouvetn.em,.nt n'a :Pu,"auf Permettront certainement Juty. VU u
PARIS 17.-La Ch.mbiea ajourn s'efforcer d'oWnir avec les l-
nnterpeilation du uput commu- liais, la solution de la qoaitioo .les Un "tin de posie CO brinde mu
niste Lachin sur les vnements d'O mandata pour qu< le conseil de la ique. un pas de danse un Ma de
nento. M. Briand dclara que tout ocit des nations puisse la rgler spectateurs partant un brio do
que ae juger les choses etleshom
.mes par leur caractre
Autant Anglais est distant et for .ancienne* ou leur ici n.o.uae aux
/.lUiantlAmricsm vritable est changements basques, aux dosion? A Angola le gouvernem-nt na!pui"auc? permettrais certainement
*s Sauf i Boston a Philadelphie, prcoces et aux dveloppements ra- pas l'intention d'engLriSreWt 'F T8" d a,,ttrer 8uX .**>*"
td, on certain monde de Newlp.des. ,1 es, capable devoir pleine uTpsTS dansion. .S aeguTr'rc! ^^SSJS *" **
"3? da0S T chose *"'] cLora- Rien ne Pu,ra ,aire d*v* le ou U .e dpche de Ger.ve innonce
S&^JSJtST 1T **?* TS" dC U pol,,i^e q' que le couMil de U .oci?i Zna-
lOBgiemps avant I heure du succs, choisie avec un peu de pa'ienc- et lions a ouvert sa session sous la
par la, il chappe plus facilement au beaucoup de prudence. Oi aboutira P e idence duvico ire Ishik membre
convenu.il cherche davantage la rai- la pacification du proche Orient,
son des choses et la valeur person en rapport avec les intrt tradi-
oeiie des hommes parce qu il les d tionnels de la France.
g ge plus de leurs accessoires. j A propo; de l'inauguration le
Je trouve dans un article de la ier Juillet du monument au gnie
Nortb dmmtm Revieiu une apprcia lalin, le 1-igaro t publie un article
!1! AH?!!' aSStZ bien cetle d,i ' M* Delab"a. ancien prsident h socit deanat.on'/vVcTeaii'aT
reuce d tat d'esprit entre un Am du Mexique, dans lequel i explique Unis dont elle reconnat Toyaemeni
ricain et un Anglais. 11 s'ag t de l'E que toute les n-.tions de l'Europe le bien fond de la prjtestatiou cop
mmr. Krn,n, .7------gbse anglicane et l'auteur de Parti et de l'Amrique ont collabor soi cernant la question dea mandata.
jusus musqu et impratif a un cle .-honorable C. K. uckerman,;rec,ion. montrant ainsi qu'e'les re I u ASHINUTUN L'administration
SaMtique: s il est blanr il U * ,Uh ,;.; -i.BJi- ^' -*- ------- ------ H demandera bientt au degrs re
Tsrk o l'on se pique de noblesse,
o le < chic > anglais svit avec
mr, la partie agissante de la na
l, et c'est la nation p'esque en
V- reste absolument trangre
i sentiments. Dans 1 Ques', Ja
idre trace en paratrai odieuse
lidicule. Li, pis de rangs sociaux
nacitestant par des indices con-
tins ; vous abodrz le grand indus
I et l'ouvrier, le g and propri
ne et son valet de ferme avec les
Macs formules de politesse simpli
II. Ne ous avisez pas de donner
dis brusque et impratif i un
JSrtiqae: s'il est blanc, il le pren
Jt fort mal, s il est ngre, il vous
salerait d rire au nez.
C'nt qu'ici les situstions ne sont
P Miies ; elles se modifient tout
gttnt svec une rapidit et une in
U dont nous n'avons aucune
en Euiope L'ouvrier bien arm
CrU Inte a tant d'occasions de
*J an milieu des entreprises plei
** 'ques o il se lance, qu'il
Wilteun perptuel mouvement
enetvient du h ut en bu de la
soat.
JJa Ang'ais riche tombant dans ce
Jwoivec ses habitudes de raideur,
yrne trs vivement ceux auxquels
'mis il lui taut venir jeune
Annque pour y tre facilement
P- Alors, il ne reprsente plus
J yx du Yankee l'opnresseur
J"a>que ; c est, au contraire, une
rJJPPertant le concours de son
*JJi de son intelligence, de sa
w corporelle et mora'e la
gM uvre commune, la mise en
r8' des innombrables richtsses
J|'terre smncaine lient en r-
*jn U re dans le monde no. -
2,u ,f"ouve. <* sns apr.%
jCi 7re? de SOa ''*re rest dans
JJMelondres, ou hritier de
fnepa-trcelle.
fckli"" d 00veiuie d'espri'
*itttur, me ns de calme ;
ojiut) predi
Japonais, qui suocJe
dent M. Dacuuha.
La premire sance comporte seu
lemeut la discussion dis questions
de programme et de budjetLe lettre
d M. Daeaabs a impressionn eom
me devant faciliter les relations de
dbuie ainsi :t L'Eglise tablie d'An connaissent la capitale de la Franc
gleierre est une merveilleuse initiiu'pour la capitale du monde latin i]'Pouwoir r"Siater la situation des
non; non pas rant par ce qu'elle fait'y voit galement l'expression niant-'S- orangers atia de mettre
pour le saint des mes que pir cet e tique de la force ratine. g l5!fl2^M diM Ma fOT:ne plus
raisoa qu'elle est lEglise taktU.l PARIS 17-A propos du vcyag.l jB pian de l'admiaiitri'ioa aui for
Tout ce qui est tabli et soutenu par busquement dcid de Lord Cufioa discuttongusmaS iiunfon du
le gouvernement est un puissant ai se.rtaire au Foreigo O/fice, arrivant cabinet, consisterait en convertiou*
mant qui attire et retient fortement ce soir Paris, on dit que les pro- des emprunta due par le 1 nations
la volont de fer des Anglais conser blmes envisags auront tat i la europennes et certitioa.a portant
vateors.Le pourquoi est une question politique gn:a!e i l'gard des aie 'otrta Qui pourraient tre achets
qu'on ne soulve jamais ; le fait est mands.no amment les lrarafcons li pir de8 orKani8atona commercial-a
" w.r i.. .Jhi.....j. i.u.u .-.c.------1 i._. .l ... .. amricaines.
Le snat contirma la nomina'ion
quon ne soulve jamais ; le fait est mands.no amment les ip.,.
accept par les adhrents de 1 Eglise, pacification et l'ai ribution de
laHau
comme
quand bien mme celle ci devrait 1 te bilsie et la question dO.ienti ,, ,
passer avant la religion elle mme. laquelle participera le reprsentant t^S^S^SP
l'ai entendu un vieux conservateur,,de i Italie. g 1 .ZSlnH?, ',
impatient des arguments d un dini s Le Matin dit que celte visite J^SSlSn^^S^
dent contre la doctrine anglicane,] montre que les anglais, en piience 1er Hughes U semaine prochaine une
meure fin la discussion en frap de l acuit de ceit ms p ob'mes.d^- proies ation contre l'augmentation
pant sur la table et s'crier : Mon,sirent chercher a coaciliei leurs de 20 c(0 de la taxe sur le ptrole
par le Mexique.Les compagnies pro
es rent dia inviduellement aupi
du gouvernement mexicain.
sieur, peu importe que les doctrines'points de vue et les c res ifii d-
soi'nt saines ou non; elles sont tablir un accord et une collaboration
tablies, et cela me suffit dont les deux pay$ bnficieront II
Ce ct du caractre anglais nous ajou e que Mr B iand ds qu'il fut
frappe peu en Frauce.parce que nous .nus au courant de ces proccupa- S /ko i^
sommes, bien plus encore que aoiltioas, se dclara tout dispos exa- liljS lilIllP^
voisins d'outre-Manche, accessibles miner armcaleme t ces sugge .tions. ^-^vrtm.q. O
'.rroins
aussi.I
aux jugements tout faits, aux pr j a
gs, la tyrannie de l'opinion do-
minante mais il tonne les Amri-
cains et on voit qu'ils ne se gnent
pas pour le railler.
Si 1 Anglais devenu amricain ne
compiend plus les uiani es de juger
de ses anciens compatriotes ; s'il est
rebelle au moindre semblant d'in-
luence de leur part, on p;ut bien
u-nrfj lt8 nciens compatriote? penser que les Amricains d'or b; ne
**desg,r,eo......-"...,. Ls.-.l...... .....
lLV"iHes fermes
irlandaise ne sont pas en reste quand
il s sgit d'affirmer leur indpendance
en face du gouvrnement royal....
Paul de ROUZIERS
iImLm1 g'ri ea "site, attards
Vb?I $ fcrmes ' se *e enlre
_" nx une sorte de malen-
fJ^U'.w se rendant plus compte
Jj2iM sociales que compo.te
ffl!';^p,y?'oubliant
'Sp ; en -C"* ux^ae,,es *< 4 VIS
S ^Be le e?prdTJe7,DMtl!^inn; * crsneiere de la faillite Lonce
S** amricain! 1. P. Ji !Kl-Aim sont invits se runir
H ' coSnJ'Ilbcr 7" en assemble su Tribunal de Pre-
^> octaux nni...pparen-e dM mire Instance de Pori-au-Prince le
N*nt r i> ? riucouvnr uae mercredi que l'on compttra 91 du
^*ler.le h a courant 10 heures du matin pour
in s'augmente encore aasis'er la reddition de compte
Lord Cj zon confrera demain avec
M. Bnand.
PARIS Mr D Caabs prsident
du Conseil da la socit des nations
a deina-ide su Coastil suprme de
PARIS tsRmte ; ojo inchange
Sterling 46,18
Dollar 12.08
NEW YORK Franc 12,24
Sterling 3 79
Lasituatioii
AMMM lisons dans la R'vueArmour an i
Jompany du 18 Juin
DtpaJ quelques joar. m l'i-i
calme svit dans les quartiers dan :i
remeat dissips, et qu'une certaine
lenieur est apporte dans le charge
ment des blteajx de la Panama.
Port au Prince. Caf Les re-
cettes ont t meilleures cette semu
ne, environ 1200 sacs nous snct un
ses de la provice et ont t pays i
20 et 2t gourdes. Quoique le Havre
soit mieux tenu et que le bon tri y
obtient fres. 130cW. ces prix
res. En dehors des jours d'arrivage sont audesus de la parit du Havre,
et de livraison de mardi indises par C'est plut le manque de caf que la
la douane, 1s centre du Haut Corn- reprise des cours qui est cause de la
mer.e i Port au-Prince, par le calme fermet des prix. Le tri est dlais
qui y rgne, prien'e le spectacle'se. Le fraac n'a gure boug cette
d'une place dseite. Isemaine. Nsus clturons a 12 jj
La situation anormale qui est laitsIfranc* nour chaque dollar.
au commerce en ELi'i datera b ent! Derniers Cours: Francs. 12 ro
d'une anne et le commerant sonr Livre gter'.iog- 179. Mirk 1 46
Rj jZ^1"0 s'augmente encore aasis'er la reddition de compte suffisamment aviss pour savoir la Mouvement d/s but/ira.-^ Ligne
- del prjugs nstiocaux, prvue en l'articlejilli du code de conduite a teniri lgard des ventes Pa-ami : Le 'js tGen E'ns'stat
ici avec 400 ton
85 sacs de corrs:
"MwBdJ ?r*iugs nstioraux, prvue en l'article un du code de ..._
*rtUi l acrs dans l'esprit commerce et prendre telles mesures i crdit E' s'il faut adresser des
^T-ft e}dol l'Amricain tait ^ai 8ereot iuB'le ncessei.e.- 'anges ceux qui ent ben tenu
El. *i d'abord. !,,; s, nm 1 Ne seront admia S cette ssasn-'.A mamtenant.ils sont bien i n
ta.2. del *erre; car c'est !fnr
1011
IUS
teuJu
ne^. }
aupur hui
pa^sages et
tout le compte eodu de
donne en faveur d'OcciCe
y avait pas citer les
nombreux, et non dea moindres
artistes qui mirent gracieusement
leuis talents la disposition dispo.i
de notre Infortun maestro.
MM Charles Moravia, Cieorgea
Sylvain, Clavier, ^anez, Constantin
Uumerv. Melle Napierkeska qu o,.
a eu le bnnlieur d'admirer et d'ap-
plaudir, grce Mlle Lily Tsldy qui
pour sa quote-part, olrit sa salie d
une-Varits et le lilm d'art : illya-
trieuae-
^cide Jeanty dirigeait lui-mns
le petit orchestre ds violons et vio-
loncelles, saxophones et flte-
jpEo somme, charmante soirj
Maia nous pensons que si toat le
monde avait fait un peit effort
prtant leur concours S Uccide et U
Socit detort-aaPriuce.nao ia indif-
frente, moins dure pour ses mena
bres infortuns, vanue en foule,
pour prouvt quelqu. sympathie
np.re vieil artiete, longtempa enfant
ga. du public, longtemps une loir*
nationale, c'eut t Dieu touchant.
C'tait l'poque de l'apoge L'er
liste faiaait I orgueil de la nation
entire. Un lui rendait les honneurs
quon doit au drapeau. .,
Aujourd'hui, tila., tout a baiss '
Le public ne s'engoue plus que de
c .oses grotesques, cirques, etc. etc.
seule une minorit veut tenir encore
les Nambeaux ..
Ainsi donc il n'y a pas pour vou*
en liants, pauvre artistes, enlumi-
ns, buveu'a de rve et daaur, U
lauriers, m pides al. lorsque vous
devenez le parent pauvre qui fait
mil au lableau/ 4
Et vous persistez toujours rimer
chanter, faire do m musique et
des statues, parce que c est votre
devor. cest vo;re voca 100. perce
que c est votre idal I
Considiez le cas d'Occide Jeantv
mslheureuse cigale qui ebauta tout
I et S qui la fourni laboneuae
-IJ'Ou'.clianiie/! |>n vjis ion a.v:
-''-,, t"en I crevez iiumteiuiu '
Peusez aux coups de I vie, IV
venir, dans le milifcu o nous vi-
vous, et a cot de vos vers d, vos
canota, de vos musiques, de vos
ojjvrea d art, piaOSS une i.re-lire
pour taue vou ne soyez pas oblig
d voua adresser plu/ tard cln
ctiant publique liaitienne, dure ou
vent pour vou, et si facile toujours
pourceusquiv.euuemooutre-mer
- Vos ne mcouterez pan, ,UCor
ngibles artiste, ternelles cigales/
PUNCH
Ko rhoaueur de
MoQseiytteur Beauger
Hier lEglise a tt uu jubil sa-
cerdotal. A cette occasion la Basi-
lique Notre Dam tait pare de st%
p!u beaux orneipents. Et les (ido-
les venues de toutes paroisses empl>s
ISJaal toutes les places La tte
clbre en l'honneur de Monsei-
.""em: qu'a mamtenant.ils sont bien p!ii:|pondance il partira dans 1 1. mm,,1
IL dre. ceux l qui se sont cart; des'criatobal.- Le V dv.nce! ---'-"'" B"Ug"' cas.on de sea
que les cranciers vri
.!Dr ---. mm, ; CdI c es. ,-sfnrmS> Ils devront se prsen er SiesBtondinTntsTssWdu"^ lai"e I nqnsnts annes de prVtriseTl C?er
!.?>Paiiotesn-ii f.arce,leo personne ou psr maodatairea re8ies **mmm u ensesna sa iNev, ord 4e -p pour tous les g Caiholique tout entier la r^i.i.
^CioD q" l *PPhque cette raufjU\ d pouvoirs crite. commerce. i port, d H.a.t. Le s;S Gorgas. sera & leZl hl aussi ****
^^lren atpas non Plus LeS^dicprovoiredelatailliu Proi-uWM.-U sembla qne U* ; te le 22 Iu.B. il continuera le tane On a r?m rW d.n" U x w
eftets de la r^ve a* W pas eaU pur pour New York I.- "q lans .'? ihotat Mr
nive et prudhommes-t Vicior Coraeau MONTASSE
!
le Prsident de la Rpublique accoir^


LF MATIN
hausse alerte
](i'di 'lump de \ur<, le leu prit dan
rideaux d'un** maison attenante
celle du Dr Salomon, ce qui je a l'a
larme dans le quaitier.
Un coup de tlphone parti de
chez le Docteur Sa'omou eut vite
tait atriver 1rs pompiers sur les lieux,
quand ils irritrent le calme tait
ct)i rtabli, g i e au concouis des
xoisins C'est donc par eireur qu'un
de nos confrres a svanc en com-
mencement d i mendie dans la mai-
ton prive du Dr Salcmon.

7 ourquoi nos dlgus
ne sont pas. encore rentrs
En rponse a une note du c N'ou-
vellislt" M G S,lvain, prcise pour
(|UOi ros dlgue Washington
ne tont pai encore rentrs1 c Nos
dlgue, da notorit publique, dit -
il, soot partie en mission pour trois
ii.uiH. Au bout de ce teinp, leur
tetour a t annonc comme pro-
< liain Mai" deux paquebots sont v*
util de New-Yotk sans les emmener!
it l dessus, voua allguez i|ue ad'a*
ion! Micote retenus la-Las, cul
n'eut pat par le Seivice du peuple.
hatien mais en raiton d'un dfaut1
!> pivcyrnce de ladmioiatation de
l'Union patriotique. I.a vrit est au
ne. Au me m i i de revtnir. ils ont
ffetiu que a ai'ualion des atfirea
do paya exiget que l'un d'entre
eux pto'oi^! ait de quelque Ump*
ercore con (jour aux Etats Ur,i-,et
is noua ont contult aur la rsliea
lion de ce dttseiri- No re rponse
v-tBt de leur eue adresse- Cne
iiiBeai) point tait neees iic pour
d ssmer ou te quivoque.
avis de Dpart
La grande Mt'tttt spgiaire 1 ga
/o tne \'c a Louisa Ml aiteado au-
jcurdbui et partira pour Scningo
de Cub .
Pour ous n n efgt ements s'adies-
itl a
|. M CATOl:, agent
Foit ta l'nnce le 20 juin 1921
Certificat d'tudes
primaires
Oit atjourd'hui que commen-
$fLa maison Bigto Frres
S Sise a l'angle des rues Courbe el Fronts-Forts
^empresse de donner avis si hienveiUa>ite dentel **'** met
en vente des prix dfiant toute concurrence l s articles suivants
ai r vs par les derniers steamer .s- __
Pour Mme semaine seulement
A partir de lundi 20 Juin 192
Prix anciens
Reps noir sovanx G. S
l-zn niqt suprieur 3
l.incn baoliste Coion '<
'lasse csfe. porcelaine CI)'ne 2-"
Toile aroplare "
lin te les police \1i
Voile |aune kaki SI
Kaki blanc suplrisur 8
Serge laine bleu forci '-'">
Alpaga no*r barres Yl
Indienne Uead, toile broder '!
Chemise lea et OtlfOOM "
Toile pour jupe catreaux noirs 7
Moucboii poche coul qua ext sup l i
Casinette bleue grande largeur fi
Voile a Meurs \\ .7) ;
laoutchouc et pneus de dirsenaions diffrentes
Atgeti'erie assortie
Astiettes fience, plates
Chaussettes enfanta
Mousseline initie couleur
Voile noir barres ex ra
Voile barrea soie extra
Reps soyeux couleur
Prix nouveaux
G n
8
2
te
H
20
1
i
15
15
2 50
8

2,50
Crpon double laigeur barres 2N3
'.5
ri
2
a
4
:i
1-53
20
10
8
;150
A
m
2
1 :o
1..)U
articles, 'o le. bire, raa.ntgue. pa-
pier s'atue nvon.
1 G Petit-GoV.v No 18, 1 ca.ase
contenant verres pour lampe"
.{ocooioriaruent oux dispositions
de l'ankle 124 1 compas S(M.
1 c conformment eux diaponitona
de r"*!'* SB de 'a loi des duuane.-.
M L. L^vio F'rm I43-
Mat me C s Nn, 1 caisse rnnu.
nat oll!rf " f"r (OPOOJ'' ->'"JI
Porr.de.P^x No 58, t boba <""'"
naot rondellH en plomb pour clous
de toiture 2"i07|'2i.
I Ict de f r 2508,21.
H roolesux, 2 roulea x fll *n c er
et 1 rouleau oble en enivre S50V.91
K ft P -San ifC^ de tv\o-,
No 5071). raise contenant 1 paii'e
de ciaeaox X20,2l.
2o conformment auxdi portions
dp l'aiticle.l) de la loi des douanes.
I! valise l^ur contenu effet*
us?* 251l|2i.
Witco, 1 boite contenant divers
ECCeponires pour su'o 2512(21'
Potteu-^rlre, 18 Juin 1921-
L'Enta*t&ur public.
Montbun KLIC
, v -1 /. ,
8
2 50
5
0
7 50
150
25
1.35
2 50
:
t
15
1
1
\
fi
5
0
cent I" examens pour
'obtention
dn cett fies t d'tudes primaires
Malgr les contrecoups causs fa
l'pidmie durant la pisente anne
scolaire quelques 'ablisstments ont
au prsenter des sujets
Le Juiy d'examen e>t insi com-
pos '
Fit LES
Melle C. Munier Frarcais
Melle M Pieue srihnttqce
Mme Seivincent CoutureTinelle
MrG Hoco-at Hist etgeogdHaiti
f re Gsmaliel Leons de Chose.*
Instruction civ.etnorali
GARONS
Fiie Louis Bernard Irs.tuciicn civ,
et motale. byg ne
Louis lourdan ar thmiqce
tin Frar cois HU| et gcg.d'Haiti
Maurice Aivaitz LiconsdrChos.es
Maurice Alfied Fliiaii
Le dernier )uty sera prsid pai
le sous-inspectur Louis Vorpeau.
Nous ienseig"erons los lecteurs iu-
le* rsultats cbienus.
Flanelle leine moyenne largmr
Flanelle laine grande largtur
Drill couleur suprieur
Toile matelas
Toile mateLs supiieuro
Nappes >aune
Toile jour noiie
Toile drap fll
Cipon rose et mauve grande lai g 2 50
N'a m ou k fin blanc et rose tup, 2
Cuillres et couteau mtal 12
Cli"mie& couleur trs solides 12
L) mass nappes, blnnc 10
Cgarettea Melacbhne le mille or 11
t Naturel \\
c Trop bis 8
La maison recommande tout paiticulirement une ouvHIe mai bine \
moudie le caf- Cette machine est garantie pour un dure de 10 15
fus- l'.lle permettra de rompra dsormais avec les anciennes mactrnes qui
s'usent du jour vu lendemain
Elle recommande f'ualeraent les caoutchouc et pneus de la marque
llred, Qualit Cords- Que les retard tairas # dp:hent
k utile de recommander notre calicot, aisin et autres ariicles qui corn
posen* 1 otre stock, nos clien's sont t mme de les apprcie r.
En fou'e donc chez Bigio frm*
Cacao Peters
EN VENTS CHEZ
Victor Madgor.es, Sim it ieux, Lope Rivera
LPreetzmana Aggerholi7,gent
Vente l'encan
Vente mobilire
En verta d'une ordonnance de
Monsieur le doyen du Tribunal de
Premire Instance Poit au Tiince.en
date de treis juin courant, aor?g:*
tr.
a la reqn'e da sienr F^rnsnd L
roy, avocat demeurant el doniici'i5
l'ort au Prince, n^is^nt pn a a',,'
h' de ti.teurdarif dn mlnenr Cam Me
H j'U, re rtTnier li'ritier I'Pf* ^r
Il a uA'un I i*Bleinni rrconnu de
fpn Cejnete Bijoo, il %>rn n ocd \e
mercredi que l'on ronuira ving'
deux juin courant d x heures dn
matin, dsns la riiHison sipe Port au
Princr. me Fior, c devuni dp Mi-
racles, en f>re du Muiprii d I F.ore
pietremen. propri/t* Cajuate Bijou,
la vente au plot offrant et demie
enciiiief eur dns effet" c n4ft en
meub'es ineublantii.tels qn*> chai"*"
f&u'euila tallej. grande* pince, fur
teuila, It en acajou, lit en nryr
bib iolhqu>, bureau- b'b'ivbqnr
livrps ( littrature, bisJO*re, dror
conomie politique,science des Fi-
nances ) et pn objets in"hi ier. 'pi
que4>uggy, barnais. cb vaux, mu'tt
et vacli. etc, e'c, I chsrge dd p
V r com*> "r.t 'f* dju l"c MU'S
P' ne dp fol'e e li. .
i'o t ' t'rmp.. 'p '2 1 juin IW1
PRlDClpA
H c:,:;criNc
eMo4^.rra,
.1 vend
vj l. ki:u :.:.-): v.vr.cBBgpj
1 rr..iuif d-srr.Lia*!^
^ et tc-ouij c. i.uiutiSn^
i "M-: m:;i.!-: <.aAi.rrtl
U MEILLEURE,]
<__
RAYON SPKC(Al
POUR LES C0L0N!S4
DnoGUBnu:, 1:1 .noiusTi
SPECt.\LIT8
Franaises at Etrangm
SELS M- Ol INiXK i'UBj
Tous i.iv.luilsrnflacoiu,]
ampoules, comprima, cac
BOLl!TION> UVlOI.ERSimJ
BANDAfiES, CKINTL'R^I
BAS A VA1UCES
APPAREILS HYGINIOni
pour Ions APPAREILS ORTHOPC
Setiiiiicx IniiiHleimiif^A
PHAnHACIESDEPOiHE.Ki
COFFRES PHARMACEUTI
pour Usines. ('.nniraruM
Projets dr Fackt
cl loun rnisi ignem
sur demande aJ'esskfl
PHARMACIE FRINCI!
49, RUE litiUJM
88-90. BOULEVARD FIAST
PARIS
MAISON UNIQ1
AUCUNE SUCCUSSALI
ni en France ni ;' II
JUBOL
Laxatif physiologique, le seul fait
rducation fonctionnelle de l'infc
Avis
I e Su-vice d'Hygina a t in fo-
uie que dea personnes r.ou auton
^ps capturent dea chiens et en font
drs tiaticB
le public est prvenu que reraoi
ne n'est auio'iae capturer dei
En \ertu d'ordre de Mrl.-R M r i.
Di"c'eur(f Custutnc, se on lec ins
tiuctioLSde Mr le Ktceveur n< ral
tes Douanes, il sera procd diva-'i
cbiena qui se trouvent hors des mai l* porte de la douare, mardi t 10
cha ou I recevoir de l'argent pool h^uree du matin, la vente
'd remise d'un 11 in captur.
Fort au Friuce, Hati. \a juin 1021
dagn Je* Membres de .on Cabinet
et l- btr ;u de lAmciledu Petit
S/minai'e.
Cst sa. G'and*ur Monseigneur
Conan qui fit le sermon de cire on.1
1CCf.__ Dwa le largage pici l
cla;r qui pntra jusque dans l'im*
la p'us humble, Sa Grandeur com
pare ie< f uctio l ecclsiastiques i
iouua les autres lonctioos adminis
irati^-es.
f S au lieu d avoir en 1S71,
ti% de Sa G andeur Mooseigneui
Gui'iou le aacie de la pitrise Mgi
Beau>*r avait accep' nne autrr (on
tic d na .-on Py<. dit sa Gratdeur,
ilau'^it ru rendr- d autres services
Mars p raonoe ne ptffl nier que plac
:t poste le p'us '.ev entre tous
il n'- pa I 'i teau Mf plus de bier
i la population ha Meurt
i\'ous ineur B augei prononce
qo-iMurs mots de temerciements.
Ap>lamese,on ^h'n'aleTeDeum
Cdte dilian-e crmonie prit hn
^ 10 heures 1(3.
Cercle lkllevue
Les ficelions d hier ont r>orr U
rsultat Fiiivants : Gccres Lgtr
praident, Hichsrd Me Uuflia vire
prsident, Ferdinand Fstton, tn^o-
lier, Lonce borno. seertair, Tho
mas Faret et bayicour l'radel, con
baillera,
VI* 1 euis comp'ui en's aux non
veaux dignitaires qui continuant i
conserver e< s ti>d (ions de dm' 1 n r
lion, d'lgance de gan ilhomraerie.
des marcbandiaea suivantes
1 o conformment aua disposions
de l'article .iO de la loi dta do> u a
V.Cu- M. P.. 10 paquets de (i
L J Uigio, 1 clirvoie cor'ten*nt
des poulies mdic-l Inppscio- Bo#n
U S N, 1 boiie contenant l I <.r el
des ust*nsilee de rusiue etl ewlsli e.
M L. Uartlelt, 1 caia.e coi tenant
des vases en mtal
Miss A. Dortt No I. 1 caieae con
tensrt plaiter caste
S. I*. C et Co No 1,3 3 ei iss s (on
tanant drs boutona pression.
2e corforixmeni si x cb | omien
da l'article ."Q.
S|M,1 caisse content n (h uiseit'e
t pices indieroe.
U. b No 1511, l caisse con'enar I
Epson al*.
Icsiaaessrs marque rTim-n
lOiion lunoer wheil* t -4 pc it< >
tours.
1 caisse S,M con'enan I moi.! p
farine i main peur moteur.
P N N rswaront i"tmh3.
1 ca ut conter am cri se t. s
1 \01iu1t porr ei fart.
1 riae S,M ccn'ersil iraacr'a.
I l> G No d I ''aiige tpnttr-aui ij
rige pour soulh ra
vj A co No 1, 1 caisi e ( 0 a
as' 1 ceiiantilli-rs eoulieis.
lies enisees S|M contenant diveia
.'
C0M.MI'MCTIO>l
A VAcadmie lie Mdecine m ateembn III
A I Acadmie des Sciences vit juin 1M).
Constipation
Entrite
Vertiges
Hmorrodes
' Dyspepsie
Migraine*
JUBOL
Eponge et nettoie Pin!
Evite I" Appendice! tl
Gurit les Hmorradr
tmpchi: l'excs {ta
Rgularise l'harmniei


rOPINIOS MEDICALE I
"1 MM Mieatre* avaient pu. fn ivalCJ
ajunlqiir* i umi :.:..... ) Juboi. rnoj a i
(>ii'-i^ par t> i dm (tnurum el ir' .
Ij-iiniP cl a lmo. 'il< avaiml "" '
l.l r.-LlIlv.- ,! I;i r.-i'.|iliMlllMl MII-HW_
bli'iix'iii r.-alie>' par le Jubol. pi'Ul-"'
1 ly-ii'ic l'iiiiM.urjil-rlI.' it f an J
lllii-n.-. Kn ii-vaiii'lM>. Iliiiianl| de -i.iUTraiiro* (Ion! Ir |iil!iii'.iirf. ""*"-
IMtidai. *e lin^nt. a louwi l> P'*!11"'
tMnti IHIMW. mt'
y d; la raniMJ
dW
libluiemonis Chtelain, f. ru<- * Va*
ri limli'- pli li'liui-:i--.
JUBOLITOIRES: Hl
uppoiiloire nllhmorra(iqu*i I
dconsealionnanta
' JUBOUTANi Pommade cool^ "*
'U r*M xtorne, .
ttl '-'J
. U..:.A. ~
Vaillant af Houet
Aqtnts gnrai jt pour Hati
1720, Rue di Magasin de TE''
VERMOUTH C 1 N Z i\ 0 4 "Sf
Agent gnral Vour
Bu


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM