<%BANNER%>







PAGE 1

LE MATIN CHOSES ET AUTRES Passions testes De notre Correspond a ni J vient de liie une bien vilai t h.a'oire s" 1 mBU a d'ailleura rppel une au re aussi odieuse main non moine ditante Car les eosei te a! paorliMsacte Aprs a;oir doonilut l*Allpmgn de lOUtHS 168 faon* an lui p* w • n* s 1 flottes, la plupart le g 1 innyonn OH C • 'utijunications, ses cables, f pB teiiitoirta mioiers, 8 J colonie-, n'A narguant nas mme la fiott priva* n'i'irt .1 Un Danqer allluu Eminiii^iin^ dG gazo'.iue^'btii'es ete untiaentade l'itote vie oui loojoura narguant uas mme la riott priva* bons et l'ou ne saurait trot, insister i le t'x Kaise-.lpuisque de0 rm a oi aur l'abject on qui decoule.d une p*|' correspondant du tDelly Exprs. ton malsaine pour ie*alcoola et f:r Be r lm ton* nait I • v< n rie u f ' %  Vous avons "lo* d'une fiis s-gual !e danger qu'ollre l\ tibli-setr.erj en llleiae ville ds vastes djpls deG'ZO lin* Ri*n n a t iit jusqu ici ro if v tr les consquences fatales de ct't* cinnab'e ng'igene. MH il y n plus. Ces risqu-s que noua Toy-is s rattacher sealemenl i h G zo'ine l'appliquent g 'Urneo' i — H tr par le Pana-ut a nitma .,11 1[1 HP • oa P bte de Cy isul filerai SI Utl J U U if^urPoruuPnicededL* environ. ^ i ; %  : actuelle le prog es' Le Con.eil1 d'E.at lem Wl J u t-.ver.eile">• se lravaul de U pr;eut e ,.3 sans que cette anne encore leg,i gnral lui ait t prseai. — L-s loarnaui annoi, e4 .L. Cependant le mouvement en . J/f*'"?* "?.!. e ^nlG^ iuac langue qui serin ment adopte n'a pas p* r u nous intesser. NJUS ne connaissons ici ments apmtueux La premire histoiro escelle qu I viennent de noua apporter Ma mureaux dea Eats-Uui* K.gu.ez-vous nue la so I de l'alcool y ai ai ioteoet chez cer aines gens et i a pus qui a paient pour r assouvir ai levs, que dea malfaiteurs scientuq iea cm le caa de le dire— ae tout lOtro imita naos hsitation au Musum d'histoire naturelle d'Alabama pooi y vider toua les bocaux cmiteuan'. depuis trente ana, lea et fente a-or.uaus, coloptres nogoliere i seip-mta a sonnettes qu on y o'tiait la Cjn iPtnoletton de.* foula.,. <.et alcool comme bien on pense, a ensuite livr par eux la consommation je donne penser If got parties !• qu ont prie, son contact, I cock tails superfins des raultimilllonna' res-C':el bien le eus d-> rpter,avec ce garon d bdtel 't'" <" H e*rvai peu dant lea vacauces : '*4h Monsieur ni vou<* pouviez 8uVj;r ce qu ou Uit valer I ,.• ci, Mais voici 1 autre lustoire. -Klle a aur la premire cet avantaga de n'tre jamais arri/e. C'tait bord d'un Leviathan des mers ou grand transatlantique Un accident s tait produit aux appareils frigoriliquea.le barman fut bientt impuissant g'a cer ses boissons. Mail il y avait bord un passager extrmement riche un de cea rois du ptrole ou de l'a cier dont les capricea rvoluMonnen' l'universIl exigea le eoir. pour Bes invite et pour lui.les bo'sfona bien glaffteiEt comme on lui objectai 1 qu'il n'y avait point de glace a bjru il te prit sourire et rpondit ; — C'est une question d'erge it. \u88it"t, il avisa le barman. Loi promit deux dollars par wieky glac et. • dix minutes aprs tout le mon de en buvait. Cependant lea maclii ues n'taien pas rpares — Voyez, a puissance de mon 0" 1 dit cet Amricain, Il an a la aicai pendan* t r O'S jours les morctaux de glace dimtnant nu P^u te dimension, maia le prix des wieky soda augmentant en raison inverse Le quatrime eoir. eoram* le multimillionnaire renouvelait BB commande et offrait viogt dollar DftT COO0 nmation, le barman, ern berrass, mais respectueux, fat obli • de dire, — Voyez la puissance de m DU or.' dit cet Amricain, Il en alla aiuei pendant trois jours, les morceaux de g'ace diminuant un peu de dimenaion. maia m piix des wiaky soda augmentant en taisoc inverse. Le quatrime aoir. comme |P multirailionnaire renouvelait sa commaude et offrait vingt doihis par consomma'mode baTlDlOi tn'-ai lass, mais respectueux, fut oblige de due. — Votre Honneur, cela m'est im possible. |e ne peux plus — Pourquoi donc f H le yankee. — l'arce que • parce que le cada vrp est aec Voil o conduisent trop aouven' des paefioni fuueitea, mais ddor donnea Messieurs le3 Prefesseuis que le d idgir ne soitpisau^i .; r n i. ttate loyale "Lo 1 ise" qui fut offerte t Ecoatr ce qo tapoert c piop > par Guilleome IVd'Anulotprr* a ucu i groupe esprant ste. Crpiadint le mooveoisi en f Y das:ord entre le Mag $£ lTJ vur d, l'adoption d telte Uogae mina et son conseil, oate IPS huiles en gnral, b-en ( Q ^ NQJ dtf n0 ftb B4 J[0 Qa oa prenne gud aux lu roi portions et .1 v.ent d et e pub i f greenba:k actuellement e, Clrct %  erni^nt en Fra-i:e n .app.-d"<>-> ll a at q h conteUj., t rie Pmsse, le Yacht de luis "A'fX'vi d-\" et le ca*,; < tijiia En dpit de ce fardeen que c > Hlitue la dette allei>ide.les alli-^ en nr4vi§ou du relvement du grand EmoirS'redoutant noe action, crel >>'ianr, un rapproc.h j mpnt SVC la ILissie on' pria diffrentes rnasurte lmr>boy*blea son endroit. Bien qn'aux teunt t* il j 'a paix de V-r" ni'.-R |a a'lie, pui-ne 't obliger l a alleminds a coo-trotre da u:u v les voips ferres''eux ci ne pour on i.i utiliser les cii-ui n i de fer po louais pour leur futur commerce 4vec la itus^jo ni l cour sopriem de la Vistule. Le Dauub' es' pla':c sous le < ont r <">le dune commission ans aucune participation de l'Aotri che allemande et en crant le terri 'oire de Memel, la corarnunicet">p directo de l'Allemagne avec la Uns sie se trouve dtruite Toutes ces dispositions indiquent clairement le but dsir ; loigner le plus possible la Russie de l'Allema une. lea iemlre hostiles I une I au tre si po^s'ble. 0 Cela est bien, mais c'ett pe ie ''ans i imprvu. Entre la R itsie e! I Mlemegne il y aura toujours no anneml commun, la Pologne qui If moment venu ne pourra pas cons' tuer un obstacle au rapprochement le ces deux puissances C est pourquoi le devinact.'es alli* 4 nt fait des meroours au i itur Eu %  lasse en se rservant dans ce rnm trait de Paix le drot de prsenter en son nom a l'Allemagne, des d* mandes en rest tutionaet rpara io •* sur des basea spinblab^ps aux leursj huiles • Doue ce nf ara pis le Huas e, reconstitue que reriei dra la cinrge Je rclamer au U-'ich allemand non pas L (^jnseil Suurme ac^omp'ira piiur elle cette besogneAUSSI ce' \ sa direction qu'est laiss le soin de lixer tant le chiffr que le mode d^s rparations. Une question s'impo*' de suite. Alo s que l'Entente dfendait ainsi la cause russe pensai' elle que Leni me et Trotsky allaient .; .i i le r ou voir si longtemps, car. lea boni ver aements qui fe succ iaient avec r pidit ne la asufp: pa* prvoir qu ce rgime.eu 1 ; pu avoir une > .•>< %  %  [ > ce d'auasi longue dure, et en enviaageant le nouvel E at liusse l'Entente escomptait toujours un retour ven tuel de Kerensky i li lui aurait lais se raua doute toute facilit pour entamer de nouvellea ngociation-. C tait compter eans las fameux die, tateura qui oot asmi gigee hui ; 11 o ui_ 11 : nergie une ti inquillite ro lative au vaste Empire Slave. D'au autre cot n oublions pas qu'avain ia dtection de la Kjasie, baa'icoap d avances lui avaient t consenties par cei raines Puissances allies, soit rii aig-Mii ou en matnl de guerre. C'est tout cela qall s'agit dd faire payer. ('revoyant que ce rglement sera .a RevuIn.eiDJt.onale de m j J omsioil de l'Eivi-r-r, rit SOU< 'V "; oU ; \ Un f e0,P r l L e %. s.gnaiure de M A* r B.u lequ. 7 o Fahrenheit met une vipeur ex8 eQ d; Ul(lJsol de plos.ve A une tempr*t mjntenir une circulation d'air Equivalant i 2)o pi dj cubes la minute par guioi de conleranc-* d T cipient. L". ch Ile vuie nitarel trouve dios Khlle : icb b|J s s 10 sont transforms en 50. \ — Le,f de :a i\;s 4 d rdoi L^. nouveiu lant seia b.eat pub t' -•Le Syndicat des Planteurs A> langue auxi '* ^^ "" Lo^aaj,— Arcahi'.e.^a, pramo ne soit qu'uat luire, une sorie d • code servan d'iu, e xt ^' 0 ^,^l eul lieu *>Œachc termiiaire entre les peuples. l On Vantii.diverses projotio Au point de vue de la prat.qule ;ont t adopte eir.re autre ctlj. nouveau langige viendrait assur, [** H ste de n P payer la tu. ment en aide ceui qui s-.s^.rni-d'irngiiioa que sur les terreseft^ cti lementenpropo-tio.idehvovm'e hnt dltfi:ileaent pat d n ela a d t l-vem.ut a : ro,e. Le prieapeg" e genceou de mmoire g :e aux co 1 jaugnenlition actuelle es'ai m , la.r et du P*trole. Or ilu e st p8 u .. oQssuivantM:UG S jinnaireCjo Ui comit coupl dMvlRAl du ptrole e; de la ten pratu r e l'ai et du ptra'.e. Or il n ei praticable de miin'.cnir une telle cir SSiC en seize lgles qui ne compo teai aucune exceblion e< pour poavoi '. 1 1 l, i i > U1U1 'ni -• \s 1 Lyuil" lia '. ,1 ^...i" ., %  -.4 J. J> commuer tous les veroes, il sutli ds lors la n(.essi- de moyens dom r 1 "V „ lar „ n .. ,. ... J danoienare douz; terminaison Li -rgisinage hermtiquement et ra CUlatioa dans les tablissements in • r\ 1 teat aucune exception c poar pouvoir (f'istnels ordianr^s. Oi comprend "T. ... -_ .c 10 ; ifl'ement rae tpt ce te vjpeur exn'os v \>ro r dos bu 1 -s 'ibrifi n'es pro guite, Cooarl, de la ri.sco, Bx'o, ttharr.El. Lato n : laua .aojoe, au Secietaire d'E at des Travaux pi biles et de l'agncu ,ure Ui e>pe :| arriver i une eute ti construits pour le Pfoaoncia ioa est phontique. I al i,. nhabet comprend trois tt re sa plus %  "'" bl ^.^r, l e TTdu n'r^ 'et dix hua d'entre elles li.be our.gm qu, s* inre du ptrole J ^ loacuUo diQS les p es d un quart d'heure deux langues. LeDepartcn.^t de Hg-icafa| La chamb-e de Commerce de Paris sl cu P ojr P 1 lef av : Mr Kuieg vient Initetor; de la combustion ^-u^iuu c us *• B i n r c*., spontane U o 'on H sut de h In *P M ,e i,e ".itiereote a cet P ^ fins, de sc.ureou ,! cossus rour 6 an P, U1 4^" a ter.e des preuve JJJ ibso-berl'huile renverso* g rx t: de 'radu t ons de tex,e S q u. ont per,->b r sur lep'aachr. Mais les h ; 'es rni*s membres d'aeptecierhttts olu, dangereoses. part les en m.mt la val ur du sog gant v. 14 s sont iuconte t, b ment les h vl d rDduil P r le f ,oloQi!s Z ,ie ul0t peintu-r, telles que l'hiile de ln.-et e( ^ a P ei "* n a p*s encore 1.iaw.iu: n 11., -U;A M A* ^.IPOUAI 1 s.i::edeaa t,t. UJTaou se rapel.e les no nbreu — Al'Aicahue dimin.h-, ily, .q isition I : a 0 e in| 11 prit J'esserot, a l'hor en vuet| raoiissemeut de u Ferme Ej — Le Dpare !ii.nt des Tiat Publics a demande 1 la Canpi r^S d'cx.u er ei ttn art la trbenthine. Uu chilion de coto.i lgrement satu' d huile de lin et le lrben ine i P. rt.es g^es. laiss s o.m.uU.-s aurqaell.s -e i.oaveul pendant la nu-t dans un local ferm, -J-Ue^jux a-, j, uiane t s1 -e c ( preadmha spontanment su bout f*^ !" ^^ /^^ marchandise, pour uns d fl J rp rations d u le des passerelle J poai de T*barre, partie lseivsj pi.oi. Les rcj.rano 14cemi roni b enlt. — Le s|s h >.i.m l.is 1 H.bra 1 ie trois heures NoTb'eux ont I la p'ace du bon do:'.eur, pour la ras surer. nous msttraons carrment sur notre carte, tout < ouime un simple photographe : Dsormais, Mrle professeur \ oprera lui-mmo '. Uuheureun hasard "ilattd est curieuse de son naturel. Ain*', hier, elle -Vnaudait son pi une?, a pens a recomminder ta 1 • 1 ^ .r.rp l'iui< .le l .thoie beTmtiqa. et rationne'le jj MM flll rijl [j J W Can £ ^ J. *J 1 moyen de rservoirs dont il nous IJO UUllUllull UU lil l jU..|ei.M caisse dE'gde. tire les modles en gravure BVtC %  En tenant comptd 1 souci de 1 au P recier d'avantage *' ur eui tout en dnooint le danger --_ — ___-___ de l'emm g.si.iag dtectaeUl ues huiles, a pens recommander la m a ntlre les modles en gra Padresse d ; s labricsois laisst !j QOu3 gui put de lesgraoi. loatestl dM UIMOTII^ qw font les B inue rej t:r din> 1:observations i iegi d pour ai ce p t .>r en paiement no re de la G.zo'ine el du ptrole ? monnaie d>v aioansire certair.es m i Ne faut il pas des locaux app o sons de commerce naciept-ni pris pour le db t de ces halles ? leur tour le nicksl tn coiver ur? d^ Lemmagjsinage et la manipulation fwere que SOJS und eacimpte d. de ces prudaiti ne doivent-ils pis 'Pfttre assures scientili luement de fa:3:Jul h coisomma'nnr va le no on i ne laisser que le minimum v;au subir lea consquences do Cet de ris^uts po^sib'ts %  agio. ^0. Ar'-njpvr Encore une fois noas soum ? ttous H t ^ ^ ^ aquestioratousceuxquioa.poir |rtU uj : tdil ^J dj ^ k u nissioo d cart *t le daugei d'o G i re da Nord tat" en ms-che, le i'M P J1 S vettir nomm VJI nas y-sayj-it ( e 1 faire "~ %  — • •* l'ex: rdss fut ;>;oj i. ei eut I ^ |amb<' Litrcl Ttltf^l gwotie fracture ll f u imm'dl 11 ., ... ,...,, „ uieot transporta liluiUu eu il rail a t fond a Poit-ea Prince le „ „ t ^ 8Qnrt 9 |uin 1921 un cercle theral, musi NE >RO'OJIE eal et littraire doo n.n brin de Rire gj r ;„, qo h ,,, r [\ lt} )0U3 aV onB Le buieau est ainscompos : r'aul anu-is u m m do noire ami Eue. Locbard, orsident, D. Lercboar, Se EUBIAU ttooi les Caoraibes ont eu citaire, l'aul Savm, trsorier. heu Uumuclie -N JUS evi > is li conueissaoceavec babeiu aur lea tanos du t.ollgi et danf l^ suite avons toujours conserv uvec lui des rapn -s de u axai dis---. J pisS.ger^e .S y ^ c i de lett C H ptura le m ne |oai paur Cl b 15 cq e cuieisl Brlenient Le brlemeut de la semaine il u • p0 l s q e sv ,„ a tbio pt .i';s iraemre qui n'avait pu Sv. tain uam \ aa piea Jt0Db a 8a JlUI [ia D0B dds rparations des fournaut de U amcies couJolat ci9. gUciro, a ou lieu ce matin. C'est la somim dj 70-100 gourdes qui ont %  ______ —j: livres aux llsuimea par les aoir.s ie la Commissiou du lletiaib | diili ;iie a ob unir du ct russe, les fi Mr le professeur X est sans contre dit 1*00 des accoacheurs les plus clbvis de Paris, Aussi est il fort connu et fait-il payer cher ses soine ceci est son droit, et nous serions tis m il .xris ds le lui discuter Mais Mr le rofe-sseur X, a uu gendre, et ce g m Ire est lui mme accoucheur Itthl 1 Jiu d'ailleurs de manquer de ltfnt, puisque iale.it est le mot con aeci eu pareille matire. Ur depuis quelque temps,*!.le pro fesse'ui V a pih lusbitude, au der %  1er et solennl m remplie-i dans \; l mil'e q rclame par cet excellant entre I r v f unBl n est-:e pas v Oui m Mais le plus triOgs de I nis'o re, ll'le 1.. >•(. il 11 i la i>atne note d'honoraires M and r I . -h t P S cris enfinLtloUau-i leve que s. Mr ll Ceet m neot extraordinaire me.' la mer iea vainqueur, Prof H.eor X. . s'tait dtax tu qie nous nous soyons renoou.res rersoune. Cel ne va pas sans coa( i ou3 les t ois. trarier i|ue que peu 1s clieutlo, et.] pa a-quel endroi il tait n < jej^w^^* oit voulu ao muag-r ... ... ........ sols ne Ulle, ms Bile, rpondit tt "^' ll 5 f ll m l l, 1 ? 0J / M9t l U ot l .>".. de se taire celui-ci Et pet. e m -mnn ?E le oroye.tqu eii^ (auront tronvoeo r!œ MeToVi lont est ne BetrJn Et mot. Je su.g Uœpt ot oi deot UHerosgae affa. CHINE FLUGEL P 0U EA! X GAZEUSES U R — %  % %  — %  1 % %  • %  1 •* mmwwm totion FRED plie .-ji Je -vii.bubli'S qsoi se rali' hHHiii.'ie Lieicb restjiait ternelle n uurait plu de chsnca de au lib .er. Mais, le Fote l'a dit ; L'Avenir est Dieu seul I 1 /. .ilion rkcila .-an.it es %  Il IABlOUt 1 %  %  u: 1 N NNJtl JIRANC& ^.Og M cS l l 'Ulfi -^ PUIGtJ OlL'P.CreenLane ix. >...tt.. bi. ANGLtTtHn* Voji populi c*t^ suprema 90 OjO de la population deP*t'j Prime dclarent qui les boisson! zeuses fub iques nar leMelropaM Aer-td Water FactJry vis i r" Slion des Pompiers sont les lsi res 1 pour convaince ( I v*'* les autres u ojo la i.briqujG pour une trs courte priode.' boisson- g zmses suivantes i iy imes U boa exile Frappe Kola Chimpigne, GiogifAIW nou S)Ji,BinanaChamoag'>e. |uice & Siii.Ameri-n Csm. Or ng. Fzz KJO'B er, Bir^l Strwbiny & Cream SodaetC Go ei c'est adopter. A vaus donc amateurs pont onvameus. LA'ei.er spcial de rparatjj Vlacbinps i crire est traoUW' Grand Rar-ancienne ma'"^ bitat Catvato (Galvaoop^t 1 1 L Ae.ier seia IOUJOUI heure* 1 M recevoir les travaux des t'1 des i t esss. li preti e de ctVt occasion! rappeler auxpropniatrts §m /v*que le seui moyen H* t,ou \l de fonciionncmenjJJ i nue ptop-et eidu bxag leuis txca'isujes. ,j ,t de fonctionncniw,es m-ebines. al.tajj^



PAGE 1

LH MATIM ta Hoyal Bank of Canada rfllrf de* * de proprit, papiers de / m /te bijoux, objets p r cievx 9 etc. Lffreforls de la dernire pet fpclion renfermant de* casiers de trois dimensions diffrentes. • • ...n,,i .i.m'i. I i' ennuie il I ,11 I il ;.. I ,1 ... • i casiei .. ,. „. # f l ,, fiir< „ ;ef|iDg inieu5emeDl d sposs et ton' I il ..,1 perd mis les uns des autres, contienne la weœire porte -aes tiroirs rerins e ont absolument ro.iohbles B-en rm.,coui jissoni renfnuis uaos h Caveau Je la 13 nque o ils se trouvent ia!>,, J* i,,..l .;, es "i rt.rnifr mot (IftS n'O >'PA ra KPJ un ra oinia „f „,-*.....;i ir d e la rMeini>ri porte jsontrenfrniis uan. S 1 ,e £ rn e r T! ( i 8 ? ^ / i'?;L I ia s i en ce V*n el consument p ,ur I mrt local tire* une i/ori ne saurait d mule vi H ^lueoU'raui'" tes les conditions Ai scurit et de co nmoiU dur leuisol fiescomlrions de ocaiion, s'adr ssr ; ne s l'it^ieui. j 1 virii _* v vww'v"^ •• vit u 14 La l.ow/ .Ba.t/,o/ .Canada _____ l'or -au Piince Noire Caisse d'Epargne Ai pro/Moti* de elfe occasion po tr rappel* la population la ncessit d'pai tjner. ilMi s d'incendie o ebacon se trouve expos perdre en un ir liant i* fruit de ton'* s Jome saurait mieux taire que d conlier a | a Caifsed'Epa-g e de la ROYAL U*NK ( 1 1 l'argent qu'il lera't dangereux d j gvder eh z soi Pharmacie F. Sjourn o uL-n,. ,M g1, ll,s lues n m Ju &*m 2 VKOAILLEb D'ARiKNT EXPOSITION M BRUXELLES IWtf Drogueries. Sonalttt Chimiques et PkarmewnsHmses. l'ro-hiits franais et amricains. eia i ••< %  Sroro nrroi'majiie S IMPU a l KBRUQINRUX lODHYDRAGYRe Srum d^ HoRAm., icmplauii I. s Paquets ce •al m_u.de Fer 1er M Hodiu. 11 a toujours AU stock A'F ROSTftBDU S IOP PICTURAL — I.U.VIR de PKNSYLVAMK. Oi sitaire du PfUBVBNTTL Reprsentant du Laboratoires 1ER1AL jT.ri/•//#/>*• III Ferment lactique — Cotas alle iooi *__ *,i9/m ut gasroiHeilalesatcuiaue* Spcifique de la i 0NSTIPAT10I Cercueils le œont'iit de ses coomies et tcut firg-ni dpo? son ) Caisse d'Epargne de la Royal Bank of Canada jporte ;rois pour cent (|:{ oioj d'hu ts par au sna aucuns pour les dpossuts et constitue ui placement .te premier de loule scur l. Port au Piince, Hai i le I T Juin IflLil. fes La .mai m, dont la rputation n'est ol„, f ire p >ur la rbriq* reruJl• *, '" P !. bUC ^ " 6 *** d r-l .:ire le pi,i ,'es La M isoi pulrepieod ausaj la >p ,r n n d*miroir* AJ, Henry Stark Hue Ju (Juai, en for d" la Gare ELECTPJCAL APPAfATUS #£CTRlCAt 4PP£/ANC£S ouse FOR XVERY PURPOSE O'lu. >*SSNN&. Wrvliofhoui* .35r (ft, %  ^^1 isss^ W' sdr.oh ousg CoA'GIow Raaiator Garage Franais ... i J : }' J1 > tiu ''' /u Mm***de l-Jal A cte de I Usme la.e tfear ihe Ice FacloTy A, Harreyre Ancien cl.el d al i er u'une : ecl ou J aul ,aiobiU de l'anne frtne u. < Aieiisr (Jerptrattons flnerai automobiles djia'oiDobl s repalr Sno DynamovU,jrrcur.carbu a eurs DJMM, sell^taHerCarliareor Jravail ya*ani Woik auanmteed i &&s*r. fi^ Thi caae cotitaina: 5 unili of 6-lb. iroiw I unit of 3-lb. iront I toaster tove I turnover toaster I curling iron I warming pad I pcrcolator I cozy glow beating ne caisse d'appareils lectriques pr paiee speciaibinent pour ie rnenaye el, a'un Drix tpecial Les qiui failli ru, comiiieiganta et corttractaiits n ma tua iitiiiqutbouBuue i-tiiveni donner de l'eitentioji leoth hlt.i.t-b tu te leiani OUIIH le ci iinnerce o appareils lict iqua j)oui uiaioUe tamille" Len nouM-iiib muu ions d M* BOainKIiM> ,cur l*MM un lies ir.iiu bt JJLIKC CI i.cUiut une irei petite dpense de eu liai, Nuus i xliot'.oiii nos cOitesponijias ,, toitur kcoinmeracti au.\ iviniigi'i 01 Utt |at telle p:i.lidiue opiuHeuite 1C o! edw^e.epii'ii.ii.t .le auis uirrs. La Maison A. Victor Genlil Vient de recevoir par le, Mjeanur c C*lmi Us [articles suivants : mitn de cabine e quali \ sujirure l hem ses de couleur et b and, s a pi s pour homme* e eadeU l.au se tes en wu hhncie .-. n-.ir. pour hommes Uapsauxde paille pouf hommes e> .-..] , ernire mode (t I9il. Chapeaux de feutre p m hom r-es Tapis vri ableUri-nt ie 10 (s.timer siens rp s d„entea d 4 lu verua^h One.,i au prit de or 193 h (mis L Ile occasion es u u j-i et la mis m n'a qu'n-e r qua rite Irj Il ni e; de cas Upis u s'o k,| Tapis ir L0 ir table, blanc el c mleur uar aun H i ux c tll en soie p i jr homnes basque 'es |de voyage unes. I turnover toaster I curling iron 1 warming pad ^ I percolator I cozy glow heating stove Firm Name Street City Country......,..-., •• (t M M P' eate •end complte information of the Westinghouse plan for distribution of electrical houaehold devices, also spcial price of introductory case con t ai tn ng 5 units of (i 11), iron* 1 unit of 3-lb. iront I toaster stove Vins d'Espayue eljdejBordeaux On trouvera .a Maison LPRES12 UAh-AGGkRHOL M les cuis suivants : Madre sec e* doux. Iftlagi pale et brun. Xrs en bnilleh de W litres. Uidre.MaUga.Opsnoo eauaaede UbriteiiUVia r 0l ,r, m blanc d? Bordeaux en caisse de libuleilles et lurr-qns dl OU gj, i Prx modrs Vous toussez? 0 G Y L 11 • 1 II I • • • •• wsffagfcotifti!* Flecltlk International Co NcwVoik, N y., u, s. A Rhumes Brocchites EUbll%.wni*ni | ''i'..*;n, ?.rvJe Valcn^-H un Ar.ntisepHM le* TO! 3a r a >p ir atoires par l'oryfiooe naimsant >>n pagoie (lnrale Irait s. i antique / e txiuu bot, Maoons* allndu VfiUiQ courant repartira prn bah ement U W pour Santiago de Cu' La date de dfait pour // utope sera /be ultrieur en en U.... -^-^ JUSLH wiitS • v ,, """ MHeTSl •IUSCLJTMJI """"••'" '"".nte •* ** %  — rw li



PAGE 1

Lt MATIN (GYRALDOSE pour les soins intimes de la femme .-. %  La GY RAI.DOS F. est l'antlttplique idal mcar le Voyage. Elle se prsente en comprims stables et homognes. Chaque dose jete dans deux litres d'eau noms donneja solution parfume que la Parisienne a adopte pour les soins rituels de sa personne. Communication Aceetm.i a mit Ctiu '14 octobre itW Excellent produit non toxique dcongestionnant antileucorrhiqiie rsolutif et cicatrisant Odeur trs agrable Usage continu trs conomi que. Assure un bien tre rel Ixupei M nouvelle forme en l'iiiiprimtt tre rationnelle Ire praluiue Laboratoire de I Irodonal. ? r Velenoeniic, l'jris H i'pb. >i^ > L'OPINION HRDICALi • BD rsuma, nos ronolusino-i. r aVe- sur les DonVUreosea obsersaHons qu'il aoua a t permis de (aire aec la Gyraldett. font qua non. conseillons umjunrs ou emploi dans les iiomlireusr nftwlloi.de la femme, uni spcialement dans la leucorrhi* le prurit mltetre uretrlie, la nittriie. la s-ilpinglte. et en tun'cs circonstances le mdecin devra u rappeler l'ad.nf 1 bien connu %  La tanli gnrale de 11 femme e$t laite de ion i.yjtrne intima II' HENRI I..UU m armu de r Peurrni/ ae fcfun. dut I" La nettet de* HMTWI C*" Ihr*-Uir du £<.ru Afunvipai w, aya ^*J ex pri me n lu W 1 3 l'.is.'..I.J'ai;pu cous \\S, UUT sa parfaite -X>4 action an I. i nique ^ .> %  • t. ..h4i et te tut la HasM et Je te prfx.rir.il dan tous les cas pu H ara uei.s-.uie • JK loanti SiMf.. ajrvjeviw Vwior. UpU'it M.hU' %  a Aiu&iir. — C'est mol l<" Pagol nul rfONM d """ des venir* nevw et qui gntHt le: cysMet, Ut pydt't et Ire piotlalUet. Le Pagol dcongestionne et runit Ici Ueeua de! voies minaires, du'il remet compltement neuf en tuant tous Us mjprebtl qui les habitent PlIllMWMfCl.alel.ii.. 2, r. Valr-nclonncs. aw*. en. >UMIM*)M VAMIANINE : Avarie, Maladie de la Per Houveau produit scientifique Va,lia l tf Hotte! Agents gnraux pour ladi 17-20 Ru du Mcuasin dp l'Fia E. Kobeiioi Profitez de cette tonne occasion Agent Sp*c : slde la hegie Franaise Attend j ar le SjS MA OKIS. un riemier lo. ce Tabac Scileilau Suii:tur. Lit fXfdit osa se lUivicLti if'guJif* mi nt a I avenir. J es prut cctran:s siioi t jibliisj piechainement. ejooo En renie chez jollrs cravaii de so'e A deii gouid s ( iiaque SUESICOB \ H FansBd Eailroad Stamship Line. Service de fret el de passagers JVew-York Hati Port-au-Prince, U 1er Septembre 1020 Plierai ejp^ditioni directe! pour rtigrele* !" • l'Euronp e\ \icaversa. Connexions de b^au New York. I e ni ni rapide el l J D'us direct service de et pour I Europe. Adresse A. E. Pattrron, Gnral Frei lit Agenl, il Sut Street, New York G ly — Ifrl payable ct.fttinalicn l'exception tin M'el. Un dpari par seuiairieVl^ New York directement pour Port PU Prince el un auire par mo's poui tors le s po is d liai i. — Seu emeni pissagd de Df J if""" elasj-e.— Les-suivants lOIlt nos A|penti dans les principaux ror s rj Ivirope et d' I n„le/erre : t.rulvtvrrp. co**e ft ] tt* Jam s Sire plo diirf I n ot (16 eniif-r eon n\ ^utilit gnr.le n, K*' 1 t b'e de ioil/tif. il ea cornu comme ,,) l | f e p'ir/um universel A cuo "Ulre ne te aurput*du.a >n edeur diiciqo,.; ,*,. rafia'ehiaaai t f mp'o\ oit nrmt L) \o lt lie ou le bain Indisun'nble peur combattre (QUIAI fivi* U'.iverse lemerit agre, lui osii, estie Tonique Oriental POU* LA (HLVELUR2 r'bai une prpara'ion grBbh et au conliajoe. pour conuri i|r lea chtfvqui. I leur do-'edu lustre t •>•* Bouola.,?* N o arhasrit lea facile, il atiuiule la cioiaaaoceS s e(f uT got p'omp'b


PAGE 1

Q, iuijffle *< Di'% JUf i !'"6 W8fcCTtUR-PK0PHJETAJl F, ainent-JUAGLOIltlf NUMERO 20 CE. .mu Port au Prince,' Hati Mercredi 15 Juj£ vj2i Quotidien Service hydraulique TarilicaiioD REDACTION; Hue AmricainelNo. 135eL'intelligence et les sentiments sont des compagnons ^insparables ; mais depuis l'origine des ges^ ils ont r?tement russi se comprendre. GUSTAVE LE BON %  ~ -- Sui:e & Fin Li dbours cnnueniir nour l'or ra.or^.i Won du Survie llydrauliaul I. *>l K %  1. ? d bl ? ,ns 80nt ceu dont E coooos. oit a,0M y do 'a H ? f. Var e e :{,iU0 7 * litr Jrait d. trouver cette nomme MrJT^*^ J! ' JU ** ,a co.rs de i'^de t r p'S^i:;e n Vpt!? r h r^;l\5^ llPier.it na, mme ncen'ec gories de nro Pnts e fo t-au Prince. La grande majorit d-elles cons tituant le bis de U vi le esgnralemen occupe par drs maisons de commerce o l'eau n'a qu'un emploi rftl'.ml ... L: %  ... Nouvelles ElriMiares l'A HAPtt r ** AH CABLE Les Cours PARIS 13-R.rite j o ( o 58 Meriioc 47 2 12 70 ria Dollar NEW YORK Franc i 2 S9 Sterling h7A2i PARIS U-jUne dpche de Wlei : m — r **••— ** tu oie. m de mme pour les quartiers PARIS U-jl'ne dpche de Wlei Le dirigea Bel Air et Morne i tuf. baden. annoace que M Loucheura l'Alleraag >e, conformment •'? pa L .es maisons ayant un peu plus de a88l > t4 uue reportante revue de la a urvol s ruban ii tra "* afort. -•'•ci.4 ,1;.-. „n_.... uarniaon d* IfavanM• • uu^u 1— 1* ion. A. ,„; J; %  H 'Heures 33 restierol ou bien par des familles vi vant avec un minimum de comfort se rsnmant en un petit butin. Ces proprits paieraient une taxe variant de 2 i j gouries par mois.— H en serait -*~ A —du Les maisons ayant un peu plus de Mi,,t a u "e importante revue de la comfort, c'est--dire celles o il y arni80 ' de Mayence*t a tlicii les aurait un bassin ordinaire un ch,rou P e8 P ur le ur bonne tenue. Il a val et une vo ture plieraient s eoar? a *? lte Vlf J e !fP OS ,io permanen uu gnralement on trouve un basnouvel^entretien avec Mr Hathenau sn, un cheval, une voiture, une roministre alleraand.aur iea'rparatijns seraie de 100 mtres carrs de surfet le8 reatitutionaJI semble ^ue tout ce paieraient une taxe de 6 gourdes !" 'antiant un dffsir de conciliation Pour celles o le bien tre confii' 1 Halb eneau cherche d'v.ter la nerait au luxe la taxe pourra t s'leJ l8CU8810n8 dtailles. Limpression ver juiqu'i dix aourdes aemeure nanmoins satutfaidane et on aaaure arriver bienl* des riu tata concrets.Mr Loucheur treet d ve, et H, |. S vnementa d'O IM Permettent aux -uvernementld?. fe"?• JPOUtiqoe commune. Mr Marcel lcbin, dput communia?/ •fPoed une demanda dl D r VJS^TSVS ; a Grce i&SSSTiL^^!?: '-r par 'ni , 8 dingeaut aur 537 KO X 0.O8 fT : 3 7W6 w Ijjdgit actuel du Service Hy H'^eit de jaou doilare pr non pour prpara ion dea alimenta "'s ""'!/' ,; r euaemea, * celtes eog^Bei a paieraient une taxe de 2 gourdes par ? U1 en %  '•h suturait couvrir Loucheur e: ait le minimum 4 *7o doll *'s qu'il faudrait dpen l'iasue des c mo'B, taxe absjlnCelles qui auraient un petit baa•m paieraient \ gourde en plue V." 7„\ " '* w no "' Pr Pour uo grand bassin oa comote Ldu'^-'^ 14400 doll8r8 riit Uourde^enpluaet poer une ^Jjoni U 000 dollara carlPiicjov. 2 gmrdf. P 9 Mon nouvelle du aeryipel Pour des curie on compterait 1 '#" certainement une aug gourde par t-tille. r ii?.. d ? peo,M Ge chiffrai' l^ur chaque vo ture. il arait pay attarda li inuiro,t „....; T-J, m<4 ( --r--wt. UB cqi ra i' uul tuauiie vo ture. 1 ara t oav *— "T"? •"" ^JOOl leaempoy. louijl ourde. {! faudrait asa. preVirBafl^2ta^£S. ^r qnea. un centre gourde pour chaque me Svmm. • u," eIj ••Ofeil Cadrait 're carr de roaeraies. nelonLs u. et coinm "c.aux,btels.res. de l'aprii Paria. 'uontre l'intrt qu'e la iv!? M Barder le contrat evL 1,aoce a rsurrection, la dlivr.n).. 1 '* di^ement.l aouune, e /: vn a ^' anisant la Franc n.iT8 y npa,h,es latine, et la dlit di? e> P* ,,oni que lui gerdeit li £1* " i m ? nl bes, le.^Houmaina et^^£1!?: h !" ----&^aa*S cqior a prcis qu'il a agissait d'un ^renee doit surtout M raSSSii aimp e change de vue qui jusqu' cord8 ''quant de la S ni r dac 3,000,00 P^ent. doon-j toute satisfaction. Il i*— voiea iodirectee oi Si* £ r 1 000.00 f: coo tal ,ecei/qitea di^poai'aipeetifi avec lea SitmiiS*** loo 00 I|OOB de Mr atheoau te doit rserver !,,i ^ nia 00000 '.''•/tf! ST croit savoir '-c.ion. €,Wwr " %  UDert 100000 3 e 2u e t or d e CM convaraetiona, PARIS-Ko Pabience d. u P ,1 ooo.oo de MMHatheoan et Loucheur. les eo.s indisoos ( S ?.* "E ^or u "" oouio aiuvuiuieuio'^a des rsul unous semble que cette tarification tts concrets.Mr Loucheur seat dest celle qui rpond le plus lquiclare lr8 atisfaisait et a continu t et qui prend le plus srieusement J Qe ces entretiens ae poursuivraient te et qui prend le plus srieusement 3~; ..-—• ^inuirru n; en considration Us conditions fiaan en re ex P erl 8 freneaia et aile ares plus que modiques de notre T*8, rofleeUeil. Cette ttf&etioe tablie AAT. Journaux donnent quelques HathenauInterview oonvei salions Mr Lou 1 !. i , trkhi ^ adi u c "" 1 t'^' '* ,uu,n puur r ini.nv nm ". rrST*" '" uu ailc '•deux va-.ors ,1 f-ndriitWe carr de roieraiee, pelouses aet con,m ciaux.htels.res. iscuides fmrnilarea ncea.zm'iesoa tout au recetice d' ,-.... ,.. .. .„„„„„ „ p es nos prvmons seraient de; simp e change de vue qui jusq OOQO maisons 2,00 12,000,00 P r8 ut. dooni toute aatialacuou' 1000 petits bassins I,00 a fiinatl^ l a 1000 grands bassins 1,50 joo piscines 3,00 looo voitures /,oo jooo chevaux 1,00 ioo.ooQ ma de |.rJin a 0,01 lTot'2 k^JL ""^•n.a^ CSSSS. lien aooo,oo collaborateurs des deux ministres 3000,00 examineront plusieurs questions de n>'ul la nnlam.MnM* i_ rcupration du mobilier ,;*/epira'ioos cou antei di f^t "J aiatribution. puisque^ x'clos un pua uien loinia n ce systme sera le aeu. employ. En cona(juence, il .Soit un total de gourdes 2 ; 10 o 0 faudrait prvoir u.-e taxe de 0-30. qui coo^a, s % pour do^ iiaI.K n,a •'•'•'aient Uiencore nombreix; mais dicl un av* lett.nra Ea flun 2VX) Q ir poa b,en ,0,Q,a n ce "ytme sera ^ Jf .l*' 00 noa croyena le seu. employ. Eu consquence, il ^nra.'sii'tA faudrait prvoir uie taxe de 030, knZ. ,Joat e> ! %  urea aux Jour chsque water-closet ou cabinet ,n poidonnent lemonfant to al ie toilettai. n W pwa aupuellpa du tje vice I Cnaye^ifle est celui qun nomme ViAR J m W t 1301 ''bonnement rebinet libreCeat %  "lu k 8t P ,r moi,.* ncore c e ,oi qui rpond ie piui aux •an;n!Ti 0nneme a %  ••• %  • •>' bsioini hyginiques sous un climat ^arrn H"?.,, 4367 30 di lrop,cal ^ %  unemeqt ne aerqK mhtS 1 ^ 0 J dollw *PP ,ica * ,e 6> ngonseaSemet IM!.! 1 W 11 d -" 18 < I ofil,e :,aaux uaisana habi es bourgeoise / (J, 'tl taxer le popi:.ujent ces -a-dire cellea dans lesLt r-i ^1 cnacaD > %  "' %  • t quellea aucun commerce, ui aucune l^firtnri A • '• 8Q coocoir> ndua ne ae .ervaot de Te.u comme. L. nura de .1-.i raa ira premire, araient exercs r* d'.aila notamment la du matriel industriel, tt du 1: tail PARISQuoique aucune date ue HTSU L 0, t envisage officiellament, U est 6300 mres cubes i ois 900,00 PO">ule que le comeU suprme se runisse avant la fiaWet.tj la prci n M m: ,1 cation de U Haute Siliie est ache •AvPLSfaVS m* la somme de 4680 dollars au lieu de D... J • • travaux, rour donner son ne n eft: i cette p 0U r achfv#t . J tarification. .1 taudra.t au?s, tablir faire marn ,ftW r DS deV0 ,' r •" -----f,>

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05400
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Wednesday, June 15, 1921
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05400

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text

Q, iuijffle *< Di'% JUf i !'"6
W8fcCTtUR-PK0PHJETAJl F,
ainent-JUAGLOIltlf
NUMERO 20 CE. .mu
Port au Prince,' Hati
Mercredi 15 Juj vj2i
Quotidien
Service
hydraulique
TarilicaiioD
REDACTION; Hue AmricainelNo. 135e-
L'intelligence et les sen-
timents sont des com-
pagnons ^insparables ;
mais depuis l'origine des
ges^ ils ont r?tement '
russi se comprendre.
GUSTAVE LE BON
~ --
Sui:e & Fin
Li dbours cnnueniir nour l'or ra.or^.i
Won du Survie llydrauliaul I. *>l K 1.?d* bl?,ns 80nt ceu* dont
E coooos. oit a,0Mydo 'a H ? f. Var'e e :{,iU0 7* litr"
Jrait d. trouver cette nomme MrJT^*^ J! 'JU **
,a co.rs de i'^detrp'S^i:;enVpt!?rhr^;l\5^
llPier.it na, mme nce .Mrmer I extrieur pour on, rare d-Tr^ r *" de Ch9e' jl
hwmm^rel8ivement a. ni hoZn? r Uue ma",on en
El de ,deux d. pour menar 3 u^'"00' d68 80iDi carPral
i hn- mum Por Mnr de la cuisine, la mme taie qu'
ver aur r,mr*, ce"equl comieunent un bassin,des
* Chaque nm' siraU de "--' d.men"*e et- consomma
! I s Durant fub ici ex*iqjti d*
i toutes taxes.
Voyons m intenant, avec c te ta-
nficaiioo. quelle ae ti a s.tur.on
j'HW aux dift*>n'ec gories de nro
' Pnts e fo t-au Prince.
La grande majorit d-elles cons
tituant le bis de U vi le es- gnra-
lemen occupe par drs maisons de
commerce o l'eau n'a qu'un emploi
rftl'.ml ... L:___ ...
Nouvelles ElriMiares
l'A HAPtt r **
AH CABLE
Les Cours
PARIS 13-R.rite j o(o 58
Meriioc 47 2
12 70
ria
Dollar
NEW YORK Franc i2,S9
Sterling h7A2i
PARIS U-jUne dpche de Wlei
: m-------r-.....** ** tu oie.
m de mme pour les quartiers PARIS U-jl'ne dpche de Wlei Le dirigea
Bel Air et Morne i tuf. baden. annoace que M Loucheura l'Alleraag >e, conformment '? paL
.es maisons ayant un peu plus de a88l>t4 uue reportante revue de la a urvol s ruban ii tra"*
afort. -'ci.4 ,1;.-. n_- .... uarniaon d* IfavanM uu^u 1 1* ion.a. ,; J; H '- Heures 33
restierol ou bien par des familles vi
vant avec un minimum de comfort
se rsnmant en un petit butin. Ces
proprits paieraient une taxe variant
de 2 i j gouries par mois. H en
serait -*- ~A-
du
Les maisons ayant un peu plus de Mi,,t* a u"e importante revue de la
comfort, c'est--dire celles o il y arni80' de Mayence*t a tlicii les
aurait un bassin ordinaire un ch- ,rouPe8 Pur leur bonne tenue. Il a
val et une vo ture plieraient s eoar- ?a*?lte VlfJ e!fPOS,io" permanen
uu gnralement on trouve un bas- nouvel^entretien avec Mr Hathenau
sn, un cheval, une voiture, une ro- ministre alleraand.aur iea'rparatijns
seraie de 100 mtres carrs de surf- et le8 reatitutionaJI semble ^ue tout
ce paieraient une taxe de 6 gourdes !" 'antiant un dffsir de conciliation
Pour celles o le bien tre confi- i'1"- Halbeneau cherche d'v.ter la
nerait au luxe la taxe pourra t s'le- Jl8CU8810n8 dtailles. Limpression
ver juiqu'i dix aourdes aemeure nanmoins satutfaidane et
on aaaure arriver bienl* des riu
tata concrets.Mr Loucheur treet d
ve, et h, |.S vnementa d'O Im
Permettent aux -uvernementld?.
fe"? JPOUtiqoe commune. Mr
Marcel lcbin, dput communia?/
fPoed une demanda dl D '
r VjS^tsvs ;a Grce
i&SSSTiL^^!?: '-r par
'ni , 8 dingeaut
aur
537 KO X 0.O8
fT:37W6-w
Ijjdgit actuel du Service Hy
H'^eit de jaou doilare pr
non pour prpara ion dea alimenta "'s ""'!/' ,;,reuaemea, * celtes eog^Bei a
paieraient une taxe de 2 gourdes par ?U1 en 'h suturait couvrir Loucheur e:
ait le minimum 4*7o doll*'s qu'il faudrait dpen l'iasue des c
mo'B, taxe
absjln-
Celles qui auraient un petit baa-
m paieraient \ gourde en plue
V." 7\ " '*w no"' Pr Pour uo grand bassin oa comote
Ldu'^-'^14400 doll8r8 riit Uourde^enpluaet poer une
^Jjoni U 000 dollara carlPiicjov. 2 gmrdf. P 9
Mon nouvelle du aeryipel Pour des curie on compterait 1
'#" certainement une aug gourde par t-tille. r
ii?..d?peo,M- Ge chiffrai' l^ur chaque vo ture. il arait pay
attarda li inuiro,t ....;__T-J,
m<4 ( --r--wt. ub cqi ra i'uul tuauiie vo ture. 1 ara t oav * "T"? ""
^JOOl leaempoy. louijl ourde. {! faudrait asa. preVirBafl^2ta^S.^r
qnea. un centre gourde pour chaque me Svmm. u," "eIj
Ofeil Cadrait 're carr de roaeraies. nelonLs u. etcoinm"c.aux,btels.res.
de l'aprii
Paria.
'uontre l'intrt qu'e la iv!? M
Barder le contrat evL 1,- aoce a
rsurrection, la dlivr.n).. 1 '*
di^ement.l,aouune,e/:vn'a^',
anisant la Franc n.iT- 8,y npa,h,es
latine, et la dlit di? 'e> P*,,oni
que lui gerdeit li 1* " im?nl
bes, le.^Houmaina et^^1!?:
h ..........----&^aa*S
cqior a prcis qu'il a agissait d'un ^renee doit surtout m raSSSii
aimp e change de vue qui jusqu' cord8 ''quant de la Sni r dac
3,000,00 P^ent. doon-j toute satisfaction. Il i* voiea iodirectee oi Si* r
1000.00 f: coo!tal* ,e- cei/qitea di^poai- 'aipeetifi avec lea SitmiiS***
loo 00 I|OOB de Mr atheoau te doit rserver !,,i ^nia *
00000 '.''/tf! ST croit savoir '-c.ion. ,Wwr " UDert
100000 3e2uetorde CM convaraetiona, PARIS-Ko Pabience d. uP ,1
ooo.oo de MM- Hatheoan et Loucheur. les eo.s indisoos .(S' ?.* "E ^or
u "" oouio aiuvui- uieuio'^a des rsul
unous semble que cette tarification tts concrets.Mr Loucheur seat d-
est celle qui rpond le plus lqui- clare lr8 atisfaisait et a continu
t et qui prend le plus srieusement JQe ces entretiens ae poursuivraient
te et qui prend le plus srieusement 3~; "---------..- ^inuirru n;
en considration Us conditions fiaan en re exPerl8 freneaia et aile
ares plus que modiques de notre T*-8,
rofleeUeil. Cette ttf&etioe tablie aaT. Journaux donnent quelques
Hathenau- Interview
oonvei salions Mr Lou
1 !. i,'trkhi^adi- u" c""1 t'^' '* ,uu,n puur r ini.nv nm ". rrST*" '"uu,ailc"
'deux va-.ors ,1 f-ndriitWe carr de roieraiee, pelouses a- etcon,mciaux.htels.res.
iscuides fmrnilarea ncea.zm'iesoa tout au i.^..p,ua,.i0Q8cu oteadi,f^t.isie-Jusqu prsent ,es water DoissOQS gazeuses, boulan
11 chusse deau ne son, paa!SeriM
^.m"SUeilement- > recetice d' ,-.... ,.. .. .
p es nos prvmons seraient de; simp e change de vue qui jusq
OOQO maisons 2,00 12,000,00 Pr8ut. dooni toute aatialacuou'
1000 petits bassins I,00 ----- a fiinatl^ la
1000 grands bassins 1,50
joo piscines 3,00
looo voitures /,oo
jooo chevaux 1,00
ioo.ooQ ma de |.rJin a 0,01
lTot'2 k^JL""^n.a^ CSSSS. lien
aooo,oo collaborateurs des deux ministres
3000,00 examineront plusieurs questions de
n>'ul la nnlam.MnM* i_ ____
rcupration
du mobilier
,;*/epira'ioos cou antei di f^t
"J aiatribution. puisque^ x'clos
un pua uien loinia n ce systme sera
le aeu. employ. En cona(juence, il .Soit un total de gourdes 2 ; 10o 0 .
faudrait prvoir u.-e taxe de 0-30. qui coo^a, s% pour do^
iiaI.K n,a '''aient Uiencore nombreix; mais dicl un av*
lett.nra Ea flun' 2VX)'Qir poa b,en ,0,Q,a n ce "ytme sera
^ Jf .l*'00 noa* croyena le seu. employ. Eu consquence, il
^nra.'sii'tA faudrait prvoir uie taxe de 030,
knZ. ,Joate> ! urea aux Jour chsque water-closet ou cabinet
,npoidonnent lemonfant to al ie toilettai. n W
pwa aupuellpa du tje viceI Cnaye^ifle est celui qun nomme
ViAR J'mW t 1301 ''bonnement rebinet libre- Ceat
"lu k 8t P,r moi,.*ncore ce,oi qui rpond ie piui aux
an;n!Ti0nnemea >' bsioini hyginiques sous un climat
^arrn h"?.,,436730' di" lrop,cal ^ unemeqt ne aerqK
mhtS1^0 Jdollw- *PP,ica*,e 6> ngonseaSemet
IM!.!1 W11 d-"18 - /,"(J,'tl taxer le popi:.ujent ces -a-dire cellea dans les-
Lt r-i ^1 cnacaD> "' t quellea aucun commerce, ui aucune
l^firtnri a '8Q- coocoir> ndua ne ae .ervaot de Te.u comme.
L. nura de .1- -.i ,raa ira premire, araient exercs
r*
d'.aila notamment la
du matriel industriel,
tt du 1: tail
PARIS- Quoique aucune date ue
HTSu l 0,t envisage officiellament, U est
6300 mres cubes i ois 900,00 PO">ule que le comeU suprme se
------------ runisse avant la fiaWet.tj la prci
n m m: ,1 cation de U Haute Siliie est ache
AvPLSfaVS
m*
la somme de 4680 dollars au lieu de
d... j travaux,
rour donner son ne n eft: i cette p0Ur achfv#t . j
tarification. .1 taudra.t au?s, tablir faire marn ,ftW" rDS deV0,'r
" -----f,> 40 irancs normaux par
Conaed de U Socit des
qui se runira G inve.
nations.
Samedi 18 juin
i"1 "^.drauliq
B^^"^rpa--o&^i^tt,-^ sites bo"s"rs p001 iais-
1 Mahonal, les Casernes les ?n$oas]prunt serai. dj couvert et les som-
JmS^tfLlmm leur
de la fe iW S A m?iP *l6 ru"ite
de oat. msVu 1! aa o"/ice
Joaeph, Valerin pU W0"1 Jo
Centrale^ .ux^vea^^:.^
4W8
qu'elle soit exempte de l'abonne
ment du Service Hydrau'ique car
il serait, videmment absurde de
faire peser l'impt sur les moins for
tuns.
Eugne MAX1MILIEN
U liante Nnhonale de la R
DubUque d Haut a le plaisir de por
S a btonnausance deses clients et
iH f)ublir- **Mn U'al Vielle vient de
a t chouu comme dpositaire en
Hati des /onds du Gouvernement
amricain.
Elle est certaine que ses nom
breuz anus 9e rwuiront avec elle
de la granit marque de on/ion*
que It Gouvernement amricain,
aoriiJ Gouvernement hatien,
vient de lui donner, en l'instituant
aussi sa Irsonre.
Port-au-Prince, le H Jum gg^


LE MATIN
CHOSES ET AUTRES
Passions testes
De notre Correspond a ni
J vient de liie une bien vilai t
h.a'oire s"1 mBU a d'ailleura rppe-
l une au re aussi odieuse main
non moine ditante Car les eosei
te a!
paorliMsacte
Aprs a;oir doonilut l*Allpmgn
de lOUtHS 168 faon* an lui p*w n*
s1 flottes, la plupart le g1 innyonn
Oh c 'utijunications, ses cables, fpB
teiiitoirta mioiers, 8J colonie-, n'A
narguant nas mme la fiott priva*
n'i'irt .1 Un Danqer
allluu Eminiii^iin^ dG
gazo'.iue^'btii'es ete
untiaentade l'itote vie oui loojoura narguant uas mme la riott priva*
bons et l'ou ne saurait trot, insister i le t'x Kaise-.lpuisque de0 rmaoi
aur l'abject on qui decoule.d une p*|' correspondant du tDelly Exprs.
ton malsaine pour ie*alcoola et f:r Berlm ton* nait I v< n rie u f '
Vous avons "lo* d'une fiis s-gual
!e danger qu'ollre l\ tibli-setr.erj en
llleiae ville ds vastes djpls deG'ZO
lin* Ri*n n a t iit jusqu ici ro if
v tr les consquences fatales de
ct't* cinnab'e ng'igene.
Mh il y n plus. Ces risqu-s que
noua Toy-is s rattacher sealemenl
i h G zo'ine l'appliquent g 'Urneo'
i H tr par le Pana-ut a nitma.
.,11 1[1 HP *oa Pbte de Cy isul filerai SI
Utl JUU if^urPoruuPnicededL*
environ. ^
i ; : actuelle le prog es' Le Con.eil1 d'E.at lemWl J
u t-.ver.eile- "> se lravaul de U pr;eute ,.3
. sans que cette anne encore leg,i
gnral lui ait t prseai.
L-s loarnaui annoi,e4. .l.
Cependant le mouvement en . J/f*'"?* "?.!.e ^nlG^
iuac langue qui serin
ment adopte n'a pas p*ru nous in-
tesser. Njus ne connaissons ici
ments apmtueux
La premire histoiro es- celle qu I
viennent de noua apporter Ma mur-
eaux dea Eats-Uui* K.gu.ez-vous
nue la so I de l'alcool y ai ai ioteoet
chez cer aines gens et i a pus qui a
paient pour r assouvir ai levs, que
dea malfaiteurs scientuq iea cm
le caa de le dire ae tout lOtro imita
naos hsitation au Musum d'histoire
naturelle d'Alabama pooi y vider
toua les bocaux cmiteuan'. depuis
trente ana, lea et fente a-or.uaus,
coloptres nogoliere i seip-mta a
sonnettes qu on y o'tiait la Cjn
iPtnoletton de.* foula.,. <.et alcool
comme bien on pense, a ensuite
livr par eux la consommation
je donne penser If got parties !
qu ont prie, son contact, I cock
tails superfins des raultimilllonna'
res-C':el bien le eus d-> rpter,avec
ce garon d bdtel 't'" <"H e*rvai peu
dant lea vacauces : '*4h Monsieur
ni vou<* pouviez 8uVj;r ce qu ou Uit
*valer I ,. ci,
Mais voici 1 autre lustoire. -Klle a
aur la premire cet avantaga de n'-
tre jamais arri/e. C'tait bord
d'un Leviathan des mers ou grand
transatlantique Un accident s tait
produit aux appareils frigoriliquea.le
barman fut bientt impuissant g'a
cer ses boissons. Mail il y avait
bord un passager extrmement riche
un de cea rois du ptrole ou de l'a
cier dont les capricea rvoluMonnen'
l'univers- Il exigea le eoir. pour Bes
invite et pour lui.les bo'sfona bien
glafftei- Et comme on lui objectai1
qu'il n'y avait point de glace a bjru
il te prit sourire et rpondit ;
C'est une question d'erge it.
\u88it"t, il avisa le barman. Loi
promit deux dollars par wieky glac
et. dix minutes aprs tout le mon
de en buvait. Cependant lea maclii
ues n'taien pas rpares
Voyez, a puissance de mon 0" 1
dit cet Amricain,
Il an a la aicai pendan* trO'S jours
les morctaux de glace dimtnant nu
P^u te dimension, maia le prix des
wieky soda augmentant en raison
inverse Le quatrime eoir. eoram*
le multimillionnaire renouvelait bb
commande et offrait viogt dollar
DftT COO0 nmation, le barman, ern
berrass, mais respectueux, fat obli
de dire,
Voyez la puissance de m du or.'
dit cet Amricain,
Il en alla aiuei pendant trois jours,
les morceaux de g'ace diminuant un
peu de dimenaion. maia m piix des
wiaky soda augmentant en taisoc
inverse. Le quatrime aoir. comme
|p multirailionnaire renouvelait sa
commaude et offrait vingt doihis
par consomma'mode baTlDlOi tn'-ai
lass, mais respectueux, fut oblige
de due.
Votre Honneur, cela m'est im
possible. |e ne peux plus
Pourquoi donc f H le yankee.
l'arce que parce que le cada
vrp est aec
Voil o conduisent trop aouven'
des paefioni fuueitea, mais ddor
donnea
Messieurs le3 Prefesseuis
que le d idgir ne soitpisau^i .;r'n i.
ttate loyale "Lo1 ise" qui fut offertetEcoatr ce qo tapoert c piop >
par Guilleome IVd'Anulotprr* a
ucu i groupe esprant ste.
Crpiadint le mooveoisi en f Y das:ord entre le Mag $
lTJ vur d, l'adoption d telte Uogae mina et son conseil,
oate Ips huiles en gnral, b-en ( q^ nqj dtf n0 ftb B4 J[0 Qa oa prenne gud
aux lu
roi
portions et .1 v.ent d et e pub i f greenba:k actuellement e, Clrct
erni^nt en Fra-i:e n .app.-d- "<>-> ll a'at q h conteUj.,
t
rie Pmsse, le Yacht de luis "A'fX'vi
d-\" et le ca* i Kmpereur s'exert a la rsun ,
'es puij-ancea de I Kn'ent* i'n t -
cabb'e au surplus d lourdes ob >,; <
tijiia
En dpit de ce fardeen que c > h-
litue la dette allei>ide.les alli-^ en
nr4viou du relvement du grand
EmoirS'redoutant noe action, crel
>>'ianr, un rapproc.hjmpnt SVC la
ILissie on' pria diffrentes rnasurte
lmr>boy*blea son endroit.
Bien qn'aux teunt t* ilj 'a paix de
V-r" ni'.-R |a a'lie, pui-ne 't obliger
l a alleminds a coo-trotre da u:u
v les voips ferres''eux ci ne pour
on i.i utiliser les cii-ui n i de fer po
louais pour leur futur commerce
4vec la itus^jo ni l cour sopriem
de la Vistule. Le Dauub' es' pla':c
sous le < ont r <">le dune commission
ans aucune participation de l'Aotri
che allemande et en crant le terri
'oire de Memel, la corarnunicet">p
directo de l'Allemagne avec la Uns
sie se trouve dtruite
Toutes ces dispositions indiquent
clairement le but dsir ; loigner le
plus possible la Russie de l'Allema
une. lea iemlre hostiles I une I au
tre si po^s'ble. 0
Cela est bien, mais c'ett pe ie
''ans i imprvu. Entre la R itsie e!
I Mlemegne il y aura toujours no
anneml commun, la Pologne qui If
moment venu ne pourra pas cons'
tuer un obstacle au rapprochement
le ces deux puissances
C est pourquoi le devinact.'es alli*4"
nt fait des meroours au i itur Eu
lasse en se rservant dans ce rnm
trait de Paix le drot de prsenter
en son nom a l'Allemagne, des d*
mandes en rest tutionaet rpara io *
sur des basea spinblab^ps aux leurs- j huiles
Doue ce nf ara pis le Huas e,
reconstitue que reriei dra la cinrge
Je rclamer au U-'ich allemand- non
pas L (^jnseil Suurme ac^omp'ira
piiur elle cette besogne- aussi ce'
\ sa direction qu'est laiss le soin
de lixer tant le chiffr que le mode
d^s rparations.
Une question s'impo*' de suite.
Alo s que l'Entente dfendait ainsi
la cause russe pensai' elle que Leni
me et Trotsky allaient .; .i i le r ou
voir si longtemps, car. lea boni ver
aements qui fe succ iaient avec r
pidit ne la asufp: pa* prvoir qu
ce rgime.eu1; pu avoir une > .><[. > ce
d'auasi longue dure, et en enviaa-
geant le nouvel E at liusse l'Entente
escomptait toujours un retour ven
tuel de Kerensky i li lui aurait lais
se raua doute toute facilit pour
entamer de nouvellea ngociation-.
C tait compter eans las fameux die,
tateura qui oot asmi gigee hui
; 11 o ui_ 11 : nergie une ti inquillite ro
lative au vaste Empire Slave. D'au
autre cot n oublions pas qu'avain
ia dtection de la Kjasie, baa'icoap
d avances lui avaient t consenties
par cei raines Puissances allies, soit
rii aig-Mii ou en matnl de guerre.
C'est tout cela qall s'agit dd faire
payer.
('revoyant que ce rglement sera
.a Revu- In.eiDJt.onale de m j Jomsioil de l'Eivi-r-r, rit SOU<
' 'V ";oU; \ Unf e0,P*r'lLe %. s.gnaiure de M A* r B.u le- qu.
7o Fahrenheit met une vipeur ex- 8 eQ d; Ul(lJsol de
plos.ve A une tempr*t ,1 devient ncessaire pour arerjutfi d J mm; .Ei
simment un lo:t! dms lequel se
trouve DO rc'pentde pt'o'.e ouvert
1> mjntenir une circulation d'air
Equivalant i 2)o pi dj cubes la
minute par guioi de conleranc-*
d Tcipient. L". ch Ile vuie nitarel
trouve dios Khlle : ic-b b|Jss
10 sont transforms en 50. \
Le,f de :a i\;s 4 d rdoi
L^. nouveiu lant seia b.eat pub t'
-Le Syndicat des Planteurs A>
langue auxi '* ^^ "" Lo^aaj, Arcahi'.e.^a,
pramo ne soit qu'uat
luire, une sorie d code servan d'iu,e xt^'0^,^l eul lieu *>achc
termiiaire entre les peuples. l On Vantii.diverses projotio
Au point de vue de la prat.qu- le ;ont t adopte eir.re autre ctlj.
nouveau langige viendrait assur, [**. Hste de n- P payer la tu.
ment en aide ceui qui
s-.s^.rni-d'irngiiioa que sur les terreseft^
cti
lementenpropo-tio.idehvovm'e hnt dltfi:ileaent pat dnela a d. t l-vem.ut a:ro,e. Le prieapeg-
"e genceou de mmoire g :e aux co 1 jaugnenlition actuelle es'aim,,
la.r et du P*trole. Or iluest p8u..oQssuivantM:UGSjinnaireCjo Ui comit coupl dMvlRAl
du ptrole e; de la ten prature
l'ai et du ptra'.e. Or il n ei
praticable de miin'.cnir une telle cir
SSiC en seize lgles qui ne compo
teai aucune exceblion e< pour poavoi
'. 1 1 l, i i > U1U1 'ni - \s 1 Lyuil" lia '. ,1 ^...i"
., -.4 j. j> commuer tous les veroes, il sutli
ds lors la n(.essi- de moyens dom r1' "V lar,n .. ,.
... J danoienare douz; terminaison Li
-rgisinage hermtiquement et ra
CUlatioa dans les tablissements in
r\ 1 teat aucune exception c poar pouvoir
(f'istnels ordianr^s. Oi comprend "T. ... -_ .c
10 ; ifl'ement
rae tpt ce te vjpeur exn'os v
\>ro r dos bu 1 -s 'ibrifi n'es pro
guite, Cooarl, de la ri.sco, Bx'o,
ttharr.El. Lato n : laua .aojoe,
au Secietaire d'E at des Travaux pi
biles et de l'agncu ,ure Ui e>pe:|
arriver i une eute ti
construits pour le Pfoaoncia ioa est phontique. I al
i- ,. nhabet comprend trois tt re sa plus
' "'" ,bl^.^r,leTTdu n'r^'et dix hua d'entre elles li.be our.gm qu, s*
inre du ptrole J ^ loacuUo, diQS les p es d un quart d'heure
" deux langues. LeDepartcn.^t de Hg-icafa|
La chamb-e de Commerce de Paris "sl cu PojrP1 lef' av-: Mr Kuieg
vient Initetor; de la combustion ^-u^iuu c us *- Binr c*.,
spontane U o 'on h sut de h I- n *- PM ,e.i,e ".itiereote a cet P ^
fins, de sc.ureou ,! cossus rour 6'an P,U1 4^" a ter.e des preuve JJJ
ibso-berl'huile renvers- o* g rx t: de 'radu t ons de tex,eSqu. ont per,->br
sur lep'aachr. Mais les h ; 'es rni*s membres d'aeptecierhttts
olu, dangereoses. part les en m.mt la val ur du sog gant v. 14 s
sont iuconte t, b ment les hvl d rDduil P r le f,oloQi!s Z ,ie ul0t
peintu-r, telles que l'hiile de ln.-et e( ^ aP ei "* n a p*s encore
1- .iaw.iu:n. 11., -u;am a* ^.- iPouaI 1 s.i::e- deaa t,t.
UJTaou se rapel.e les no nbreu
Al'Aicahue dimin.h-, ily,
.q isition I : a 0 e in| 11
prit J'esserot, a l'hor en vuet|
raoiissemeut de u Ferme Ej
Le Dpare !ii.nt des Tiat
Publics a demande 1 la Canpi
r^S d'cx.u er ei ttn art
la trbenthine. Uu chilion de coto.i
lgrement satu' d huile de lin et
le lrben ine i p.rt.es g^es. laiss s o.m.uU.-s aurqaell.s -e i.oaveul
pendant la nu-t dans un local ferm, -J-Ue^jux a-, j, uiane t s1 -e c (
preadmha spontanment su bout f*^^^ /^^ marchandise, pour uns d fl J
rp rations d u le des passerelle J
poai de T*barre, partie lseivsj
pi.oi. Les rcj.rano 14cemi
roni b enlt.
Le s|s h >.i.m l.is 1 H.bra1
ie trois heures NoTb'eux ont I
la p'ace du bon do:'.eur, pour la ras
surer. nous msttraons carrment sur
notre carte, tout < ouime un simple
photographe : Dsormais, Mr- le
professeur \ oprera lui-mmo '.
Uuheureun hasard
"ilattd est curieuse de son naturel.
Ain*', hier, elle -Vnaudait son pi
une?, a pens a recomminder ta 1 1 ^ .r.rp l'iui< .le l
.thoie beTmtiqa. et rationne'le jj MM flll rijl [j J W Can'^J. *J
1 moyen de rservoirs dont il nous IJO UUllUllull UU lilljU..|ei.M caisse dE'gde.
tire les modles en gravure BVtC
En tenant compt- d 1 souci de 1 au Precier d'avantage
*' ur eui tout en dnooint le danger _---____-___
de l'emm g.si.iag dtectaeUl ues
huiles, a pens recommander la
m
a
ntlre les modles en gra
Padresse d;s labricsois laisst !j QOu3 gui
put de lesgraoi. loatestl dM uiMotIi^ qw font les B inue
rej t:r din> 1:observations i iegi d pour ai.cept.>r en paiement no re
de la G.zo'ine el du ptrole ? monnaie d>v aioansire certair.es m i
Ne faut il pas des locaux app o sons de commerce naciept-ni
pris pour le db t de ces halles ? leur tour le nicksl tn coiver ur? d^
Lemmagjsinage et la manipulation fwere que sojs und eacimpte d.
de ces prudaiti ne doivent-ils pis 'P-
fttre assures scientili luement de fa- :3:Jul h coisomma'nnr va le no
on i ne laisser que le minimum v;au subir lea consquences do Cet
de ris^uts po^sib'ts '' agio. ^0. Ar'-njpvr
Encore une fois noas soum?ttous H t ^ ^ ^
aquestioratousceuxquioa.poir |rtU.uj:tdil ^J dj ^ k u
nissioo d cart *t le daugei d'o Gire da Nord tat" en ms-che, le
i'M PJ1-S- vettir- nomm VjI nas y-sayj-it ( e 1 faire
"~ * l'ex: rdss fut ;>;oj i. ei eut I ^ |amb<'
Litrcl Ttltf^l gwotie fracture ll f u imm'dl 11
., ... ,...,, uieot transporta liluiUu eu il ra-
il a t fond a Poit-ea Prince le t ^ 8Qnrt.
9 |uin 1921 un cercle theral, musi NE >RO'OjIE
eal et littraire doo n.n brin de Rire gj r;, qoh,,,r [\ lt} ,)0U3 aVonB
Le buieau est ains- compos : r'aul anu-is u m m do noire ami Eue.
Locbard, orsident, D. Lercboar, Se EUbiau ttooi les Caoraibes ont eu
citaire, l'aul Savm, trsorier. heu Uumuclie -N JUS evi > is li con-
ueissaoceavec babeiu aur lea tanos
du t.ollgi et danf l^ suite avons
toujours conserv uvec lui des rap-
n -s de u axai
dis---. J pisS.ger^e .S y ^ c i de lett C
H ptura le m ne |oai paur Cl
b
15 cq e
cuieisl
Brlenient
Le brlemeut de la semaine il u p0,ls qe sv, ,atbio pt .i';s irae-
mre qui n'avait pu Sv. tain uam \ ,aa piea Jt0Db a 8a ,JlUI[ia D0B
dds rparations des fournaut de U amcies couJolat ci9.
gUciro, a ou lieu ce matin. C'est la
somim dj 70-100 gourdes qui ont ------------______------------------
j: livres aux llsuimea par les aoir.s
ie la Commissiou du lletiaib |
. diili ;iie a ob unir du ct russe, les fi
Mr le professeur X est sans contre
dit 1*00 des accoacheurs les plus
clbvis de Paris, Aussi est il fort
connu et fait-il payer cher ses soine
ceci est son droit, et nous serions
tis m il .xris ds le lui discuter Mais
Mr le rofe-sseur X, a uu gendre, et
ce g m Ire est lui mme accoucheur
Itthl 1 Jiu d'ailleurs de manquer de
ltfnt, puisque iale.it est le mot con
aeci eu pareille matire.
Ur depuis quelque temps,*!.le pro
fesse'ui-V a pih lusbitude, au der
1er et solennl m
remplie-i dans \; l mil'e q
rclame par cet excellant entre I rv funBl n est-:e pas v Oui m
Mais le plus triOgs de I nis'o re, ll'le1..
>(. il 11 i la i>atne note d'honoraires M and r I.. -h t p s cris enfin-
LtloUau-i leve que s. Mr ll Ceet m neot extraordinaire me.' la mer iea vainqueur,
Prof H.eor X. . s'tait dtax tu qie nous nous soyons renoou.res
rersoune. Cel ne va pas sans coa-(iou3 les t ois.
trarier i|ue que peu 1s clieutlo, et.]
pa a-quel endroi il tait n - < jej^w^^* oit voulu ao muag-r
... ... ........ sols ne Ulle, ms Bile, rpondit tt"^'ll5,f,llml,l,1?0J/ M9tlU ot
l .>".. de se taire celui-ci Et pet. e m -mnn ?- E le oroye.tqu eii^ (auront tronvoeo
r! MeToVi lont est ne BetrJn Et mot. Je su.g Upt ot oi deot UHerosgae affa.
CHINE FLUGEL p0u
EA! X GAZEUSES UR
'
1 * * 1 * mmwwm
totion
FRED
plie
.-ji Je -vii.bubli'S qsoi se rali'
hHHiii.'ie Lieicb restjiait ternelle
n uurait plu de chsnca de au lib .er.
Mais, le Fote l'a dit ; L'Avenir est
Dieu seul I 1
/. .ilion
rkcila
.-an.it es
Il IABlOUt
1
u: 1 n NNJtl
JIRANC&
. ^.OgMcS ll'Ulfi -^
PUIGtJ OlL'P.CreenLane
ix. >...tt.. bi. ANGLtTtHn*
Voji populi c*t^
suprema
90 OjO de la population deP*t'j
Prime dclarent qui les boisson!
zeuses fub iques nar leMelropaM
Aer-td Water FactJry vis i r"
Slion des Pompiers sont les
lsi res 1 pour convaince ( I v*'*
les autres u ojo la i.briqujG
pour une trs courte priode.'
boisson- g zmses suivantes i iy
imes U boa exile Frappe
Kola Chimpigne, GiogifAIW
nou S)Ji,BinanaChamoag'>e.
|uice & Siii.Ameri-n Csm.
Or ng. Fzz Kjo'- B er, Bir^l
Strwbiny & Cream SodaetC
Go ei c'est adopter.
A vaus donc amateurs pont
onvameus.
LA'ei.er spcial de rparatjj
Vlacbinps i crire est traoUW'
Grand Rar-ancienne ma'"^
bitat Catvato (Galvaoop^t11
L Ae.ier seia ioujoui
heure*1
M
recevoir les travaux des t'-1
des i t esss.
li preti e de ctVt occasion!
rappeler auxpropniatrts m
/v*que le seui moyen H*
t,ou \l de fonciionncmenjJJ
i
nue
ptop-et eidu bxag
leuis txca'isujes.
,j ,t de fonctionncniw- -
,es m-ebines. al.tajj^


LH MATIM
ta Hoyal Bank of Canada
rfllrf de* * de proprit, papiers de / m /te
. bijoux, objets prcievx9 etc.
Lffreforls de la dernire pet fpclion renfermant de*
casiers de trois dimensions diffrentes.
...n,,i .i.m'i. I i' ennuie il I ,11 I il ;.. I_____ ,1 ... i
casiei .. ,. .#fl ,, fiir<
;ef|iDginieu5emeDl d sposs et ton' I il ..,1 perd mis les uns des autres, contienne
la weire porte -- aes tiroirs rerins e ont absolument ro.iohbles B-en rm.,coui
jissoni renfnuis uaos h Caveau Je la 13 nque o ils se trouvent ia!>,, J* i,,..l .;- ,es
"i rt.rnifr mot (IftS n'O >'PA ra kpj un ra oinia f ,-*.....;i____. _
irde la rMeini>ri porte
jsontrenfrniis uan.
S1 ,ern!e.r T! (i8?^/i'?;LI!iasien ce V*n el consument p ,ur I mrt local tire* une
i/ori ne saurait
d mule vi h
^lueoU'raui'" tes les conditions Ai scurit et de co nmoiU d mander 1* nveui tous ceux qui 80t |, cherche du i lieu sur, l'abri
mander RiU--eel de iols i ques p>ur leuisol
fiescomlrions de ocaiion, s'adr ssr ;
ne s l'it^ieui.
j 1 virii _* v vww'v"^ vit u 14
La l.ow/ .Ba.t/,- o/ .Canada
_____________,_____________ l'or -au Piince
Noire Caisse d'Epargne
Ai pro/Moti* de elfe occasion po tr rappel* la
population la ncessit d'pai tjner.
ilMi s d'incendie o ebacon se trouve expos perdre en un ir liant i* fruit de ton'* s
Jome saurait mieux taire que d conlier a |a Caifsed'Epa-g e de la ROYAL U*NK (
1-1 l'argent qu'il lera't dangereux dj gvder eh z soi
Pharmacie F. Sjourn
o uL-n,.. ,Mg1, ll,s lues n m Ju &*m
2 VKOAILLEb D'ARiKNT EXPOSITION M BRUXELLES IWtf
Drogueries. Sonalttt Chimiques et PkarmewnsHmses.
l'ro-hiits franais et amricains.
! iec li es.6>eia i <. Sroro nrroi'majiieSimpual Kbruqinrux
lODHYDRAGYRe Srum d^ HoRAm., icmplauii I. s Paquets ce
al m_u.de Fer 1er M Hodiu. 11 a toujours au stock A'f ROSTftBDU
S iop Pictural i.u.vir de Pknsylvamk.
Oi sitaire du PfUBVBNTTL
Reprsentant du Laboratoires 1ER1AL
jT.ri///#/>* III Ferment lactique Cotas alle iooi
*__ *,i9/m ut gasroiHeilalesatcuiaue*
Spcifique de la
i 0NSTIPAT10I
Cercueils
le ont'iit de ses co- omies et tcut
firg-ni dpo?
son
)
Caisse d'Epargne de la Royal Bank of Canada
jporte ;rois pour cent (|:{ oioj d'hu ts par au sna aucuns
pour les dpossuts et constitue ui placement .te premier
de loule scur l.
Port au Piince, Hai i le I t Juin IflLil.
fes
La.mai m, dont la rputation n'est ol, f ire p >ur la rbriq*
reruJl *, '" P!.bUC ^ "6 *** d r-l .:ire le pi,i ,'es
La M isoi pulrepieod ausaj la >p ,rnn d*miroir* Aj,
Henry Stark
Hue Ju (Juai, en for d" la Gare
ELECTPJCAL APPAfATUS
#CTRlCAt
4PP/ANCS
ouse
FOR XVERY PURPOSE
O'lu.
>*SSNN&.

Wrvliofhoui*
.35r (ft,

^^1 isss^ -
W'sdr.ohousg
CoA'GIow
Raaiator
Garage Franais
... i J:}'J1> tiu'''/u Mm***de l-Jal
A cte de I Usme la.e tfear ihe Ice FacloTy
A, Harreyre
Ancien cl.el d al i er u'une : ecl ou J aul ,aiobiU de l'anne frtne u. <
Aieiisr (Jerptrattons flnerai automobiles
djia'oiDobl s repalr Sno
DynamovU,jrrcur.carbu a eurs Djmm, sell^taHerCarliareor
Jravail ya*ani Woik auanmteed
i
&&s*r.
fi^ Thi caae cotitaina:
5 unili of 6-lb. iroiw
I unit of 3-lb. iront
I toaster tove
I turnover toaster
I curling iron
I warming pad
I pcrcolator
I cozy glow beating
ne caisse d'appareils lectriques pr
paiee speciaibinent pour ie rnenaye
el, a'un Drix tpecial
Les qiui failli ru, comiiieiganta et corttractaiits n ma
tua iitiiiqutbouBuue i-tiiveni donner de l'eitentioji
leoth hlt.i.t-b tu te leiani ouiih le ci iinnerce o appareils
lict iqua j)oui uiaio- Ue tamille-
" Len nouM-iiib muu ions d lectuqu- Oi l ne lu feiaud bitoAit pour la femme de mil
nfge, et ei *uittuoth 4uou lera. quand Jes avanla,-,
deceaCouiLiiibihoiistetoi;. lunuLs.iauUeroni en un
uibuU a,tiJibrfcUiiui UblUina Les comuier^nia de
LBilotl tei.vtnt p ila^ti itB beutliceb provenant
de i touibiubiaoi de ia graude abr;qiih de Wa8
Vu ^lutBi-l'cui laiitei ceci uu astoiiment apti $A
Cial dv.h tiitiib eie^iiiquta de ruaieou a me
tii Le w ^ 4*X& 'I- ceiw eomMnsdK jux L;tar Unisi
eM ne dol, U pu i\'tdt\ a introduction que nous u,J
5on> M* BOainKIiM> ,cur l*MM un lies ir.iiu bt
jjlIkc CI i.cUiut une irei petite dpense de eu
liai, Nuus i xliot'.oiii nos cOitesponijias ,,
toitur kcoinmeracti au.\ iviniigi'i 01
Utt |at telle p:i.lidiue opiuHeuite
1Co! edw^e.epii'ii.ii.t .le auis
uirrs.
La Maison
A. Victor Genlil
Vient de recevoir par le, Mjeanur c C*lmi Us [articles suivants :
mitn de cabine e quali \ sujirure
l hem ses de couleur et b and, s a pi s pour homme* e eadeU
l.au se tes en wu hhncie .-. n-.ir. pour hommes
Uapsauxde paille pouf hommes e> .-..] , ernire mode (t I9il.
Chapeaux de feutre p m hom r-es *
Tapis vri ableUri-nt ie 10 (s.timer siens
rp s dentea d4 lu verua^h One.,i au prit de or 193 h (mis
L Ile occasion es u u j-i et la mis m n'a qu'n-erqua rite Irj
Il ni e; de cas Upis u s'o k,|
Tapis ir l0 ir table, blanc el c mleur uar aun
,Hi ux c tll en soie p i jr homnes
basque 'es |de voyage
unes.
I turnover toaster
I curling iron
1 warming pad ^
I percolator
I cozy glow heating stove
Firm Name................
Street........................
City.............................
Country......,..-.,....... (t m m
P' eate
end com-
plte informa-
tion of the West-
inghouse plan for
distribution of elec-
trical houaehold devices,
also spcial price of intro-
ductory case contaitnng
5 units of (i 11), iron*
1 unit of 3-lb. iront
I toaster stove
Vins d'Espayue
eljdejBordeaux
On trouvera .a Maison L- PRES12 UAh-AGGkRHOL M les
cuis suivants :
Madre sec e* doux. Iftlagi pale et brun. Xrs en bnilleh de W
litres. Uidre.MaUga.Opsnoo eauaaede UbriteiiUVia r0l,r,m
blanc d? Bordeaux en caisse de libuleilles et lurr-qns dl OU gj,
i Prx modrs
Vous toussez?


0 G Y L
11 1 II I
wsffagfcotifti!* Flecltlk International Co
NcwVoik, N y., u, s. A
Rhumes
Brocchites
EUbll%.wni*ni | ''i'..*;n,
?.rv- Je Valcn^-H un
A-
r.ntisepHM le*
to! 3a r a >p ir atoires par
l'oryfiooe naimsant
>>n pagoie (lnrale
Irait s. i antique !
/ e txiuu bot, Maoons* allndu
VfiUiQ courant repartira prn
bah ement U W pour Santiago de
Cu' La date de dfait pour
// utope sera /be ultrieur en en
U...._____-^-^
JUSLH wiitS v',,",""" MHeTSl
IUSCLJTmJI """"'" '"".nte
* **' rw
li


Lt MATIN
(GYRALDOSE
pour les soins intimes de la femme
.-.

La GY RAI.DOS F. est
l'antlttplique idal
mcar le Voyage. Elle se
prsente en comprims
stables et homo-
gnes. Chaque dose
jete dans
deux litres
d'eau noms
donneja so-
lution parfu-
me que la
Parisienne a
adopte pour les
soins rituels de sa
personne.
Communication
Aceetm.i a mit
Ctiu '14 octobre itW
Excellent produit
non toxique dcon-
gestionnant antileu-
corrhiqiie rsolutif
et cicatrisant Odeur
trs agrable Usage
continu trs
conomi
que. Assure
un bien
tre rel
Ixupei M nouvelle forme en
l'iiiiprimtt tre rationnelle
Ire praluiue
Laboratoire de I Irodonal. ?
r Velenoeniic, l'jris h i'- pb.
>i^
>
L'OPINION HRDICALi
Bd rsuma, nos ronolusino-i. r aVe- sur les DonVUreosea obsersaHons
qu'il aoua a t permis de (aire aec la Gyraldett. font qua non.
conseillons umjunrs ou emploi dans les iiomlireusr nftwlloi.- de la
femme, uni spcialement dans la leucorrhi* le prurit mltetre
uretrlie, la nittriie. la s-ilpinglte. et en tun'cs circonstances le mde-
cin devra u rappeler l'ad.nf1' bien connu La tanli gnrale de 11
femme e$t laite de ion i.yjtrne intima
II' HENRI I..UU
m armu de r Peurrni/ ae fcfun. dut I" La nettet de* HmtWi C*"
Ihr*-Uir du <.ru Afunvipai Itannte tout on si^e
le mond*1 f i s js Mices de
UE rpare la vessie
n*
m

i .:.
m
Gurit vite et
radicalement
Supprime
les douleurs
de la miction
M
,^K Evite toute
Ry complicatic
\\ '
lia Mk
CVal <: i-i.n
sir que f faut ils
M
II
^ Sir i('M- J min 'u
effl ..-...! a>w, aya
^*J ex pri me n lu W
1 3 l'.is.'..I.J'ai;pu cous
\\S, uut sa parfaite
-X>4 action an I.inique
^ .> t. ..h4i et te
tut la HasM et Je
te prfx.rir.il dan
tous les cas pu H
ara uei.s-.uie
jk loanti SiMf..
ajrvjeviw Vwior.
UpU'it M.hU'
a Aiu&iir.
C'est mol l<" Pagol nul rfONM d """
des venir* nevw et qui gntHt le: cysMet,
Ut pydt't et Ire piotlalUet.
Le Pagol dcongestionne et runit Ici Ueeua de! voies mi-
naires, du'il remet compltement neuf en tuant tous Us mjprebtl
qui les habitent
PlIllMWMf- Cl.alel.ii.. 2, r. Valr-nclonncs. aw*. en. >UMIM*)M
VAMIANINE : Avarie, Maladie de la Per
Houveau produit scientifique
Va,lia l tf Hotte!
Agents gnraux pour ladi
17-20 Ru du Mcuasin dp l'Fia
E. Kobeiioi Profitez de cette tonne occasion
Agent Sp*c:slde la
hegie Franaise
Attend j ar le SjS MA OKIS. un
riemier lo. ce Tabac Scileilau Su-
ii:tur. Lit fXfdit osa se lUivicLti
if'guJif* mi nt a I avenir.
J es prut cctran:s siioi t jibliisj
piechainement. '
ejooo
En renie chez
jollrs cravaii de so'e
A deii gouid s ( iiaque
SUESICOB
\
H
FansBd Eailroad Stamship Line.
Service de fret el de passagers
JVew-York Hati
Port-au-Prince, U 1er Septembre 1020
Plierai ejp^ditioni directe! pour rtigrele* l'Euronp e\ \ica-versa. Connexions de
b^au New York. I e ni ni rapide el lJ D'us direct service de et pour I Europe. Adresse
A. E. Pattrron, Gnral Frei lit Agenl, il Sut Street, New York G ly Ifrl payable
ct.fttinalicn l'exception tin M'el.
Un dpari par seuiairieVl^ New York directement pour Port pu Prince el un auire par
mo's poui tors les po is d liai i. Seu emeni pissagd de DfJ" if""" elasj-e. Les-suivants
lOIlt nos A|penti dans les principaux ror s rj Ivirope et d' I nle/erre :
t.rulvtvrrp. co**e ft ] MM. G.W. Shelden *f (> tt* Jam s Sire pol, Eyglnd
Copenhague. Danemark :
MM. .E.BffidiX i\- ( ot Si. ail (.c (i eue h Italie :
MM Henri Coe S? Llericf. Via/va S. Matteo.,
15 Cent Italie
Christiania Norvge :
International SpedWohelkap. < Inixtiania.
Humboury Ail nuujni: H. Voyant*un, Hambourg.
Oolhenbouiy Sude:
Aodi*h Expret*, 0olheu bonrg
Le service de Panama line ent'r New York t Hiiti, en vue des arungemenis qui se son' faits
era d'une utilit consiJiab'e, tt esi la voie h plus rapide par laquelle voj mtrchlQdiMf r~iuven
tre expdie.
les cennaissetnert-- cotvnnt f't pourN.w Yo'k avec opium de livraison soit L ondtee
le HAvf*i Bo.dtau tu Ai.veis Mtool livrs.
0 R Ti^lliP^II\ ^il^t yencrat
f **# **^ALk ^V1*) ''gvHlpour Hnli
r.
\
Murray & Lamiian
m-rq abl< prfura jouit d'one g-ar de vogue nnpauir,
*r> plo diirf I n ot (16 eniif-r e- on n\.^utilit gnr.le n, k*'1
t b'e de ioil/tif. il ea cornu comme ,,)l|f
e p'ir/um universel
A cuo "Ulre ne te aurput*- du.- a >n edeur diiciqo,.; ,*,. ,
rafia'ehiaaai t f mp'o\ oit nrmt '
L) \o lt lie ou le bain
Indisun'nble peur combattre (quiai fivi*
___U'.iverse lemerit agre, lui osii, estie
Tonique Oriental
POU* LA (HLVELUR2
r'bai une prpara'ion grBbh et au conliajoe. pour conuri
i|r lea chtfvqui. I leur do-'edu lustre t >* Bouola.,?*
Noarhasrit lea facile, il atiuiule la cioiaaaoce- S s e(f uT
got p'omp'b 11 Un d apai nilfi let pftUiOU'ei *l lelarde l'i; parm-r. fjM(w_
Lamnan $K**mp'. iew*York
PropriMtirns et seuls t abriranii
A. Victor Gentil
j Agent gnral peur Haiti
i
i tiennent d'arriver ai
(irand Htel de Fr;
Par le dernier p'.qwbol frvn\
Vin d Madre
Vin d* Mnl'Ra
Beu dd Vichy ( C'esiln
V-rmoOth Noillv Piat
Vins fins de B rdeaux
Vente en gros et en dtail
prix modrs
Htel Bellevue
E'ibHffentrai d** nr anVroc^ie Vue sur h mer, Ct\
service inpio. halile. l'enaton des coiuliions avanti|N
la Dilution gaiaili ux Huns satisfaction eu'ire m
ies services de l'Ilel j
____,---------------------------------------jj
Arriv par le Steamer Gorgti
Pneus & Chambras i air Fire.
l^es pr.p ilaires d'au'os et le chiulTeirj trouer)nt t
L.Preetzmann AggerhidnM
4 piri- d'aujouid'liui fc& Cli.mbi's air el PoeMil
FIRKS' ONK. d" lou es dimension Ma| t la inique (
ce* a* licite roui d* quali supt'rjeuie el oai d nndapu|,|
eu lia 'i tiii rendemeDt appie .all t
Jejfes^Fluide
JLe Dsinfectant Royal
(PRODUIT ANGLAIS )
Hr la Commi*8lon appiale De Sa Majest ('.-orga V-IMm
M Mdailles d'hoonaur lui ont t dcern. Jeyas ^"JJJl
n eillear dainffCtaot du monda entier el la piuux connu J Jf
i aux hpitaux r t aux Dpartemema Sanitairea d turu^- JJJI
coura-C'eat pourquoi il fut tujour inaialer d,.f0,r7 J^j
Efftcaca, aain et cojomique, eihploy dana la Maiaoo noya"
trois lgnea aocceafita. Tl
Aucune rumina ne devait reater aana un petit bidorraejj
aans oublier la Savoo daiuteclaot JfcVlS pour le Dipi *
ct uiArvailleuae contre leapidmiea, piqrea d'iDec''"-**JJ
brlures et aprs avoii pria un baju avec le Savon JtMi,,!
ment heureu* ^.avaB
Deinfect' oa maispna, gca'a. cutler, w iter^ioat*j .-^
Dennucleur des puoaiaea et tout ai|tre ipaeeias vec5!oP4
psi la porte de toutes les houisea; le bidon aa ver a * fj
:, 50. Baril de 40 g^llona 85 dollars. Le aavoa J^yea ae vnw
prix aiciel pour 1 acbat an groa. (
bramk J. Mariui #
J k nt gnra1, m"*,$ en . del Glacire, Potl* n


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM