<%BANNER%>







PAGE 1

LE .MATIN Confrence de Mme La y C'est aujourd'hui >an.tdi qu'aui* lieu p?riMna la toile 1 o^anise jour la uplM de la iorleiti.ee de Mmel uce Aihn l.ay sur les vicill s inansons hatiitnnes. Lt ptrgranm e lit des plus allchants. OQ d a M i&on L PHKMZMAM-AnbLBHOl Accident d'auto Hifl cit virs les heures i l'an g 1 ts M es du Poil tt Modalais vre suio rfc\esa la jeur.e Marcelle, 1 fille de cotre ami Mondor Moise.i laieera employ i 11 Panque. Releve avec lomhie en (i an' c?cale "aux torts des contusions i la tte, aux b'as du Sud. et aux jimbfs. e!le a t transportei — I-e Lake Bllioi laissera .New dans l'auto mme a I h pital gnral Yoik le !> courant, directement pom ou elle reut les pumiers soins. Po [ a Prince, et un Bteampr patti rade New \ork le li pot r toua Ici [pons haitienn. Pour de plus amples in^oroirtiong |le publie eat pri de s'adretaer aux jburcauxdela Compagnie l'ega 'suprieur des biUimei>t9 Madsen. Pott au Prince. le 1er Juin 1921 E. F. CLEMENTS Agent Gnral 5.r.duFuti.3t-D*ii'i"UMl.).rtriniU-i Envot contre l'N FRANC en Mandat l'v .: < NOUVEL ALBUM CATALOGUE DE 1820 (200 patti a.-m gravurti comlqtts) 9 FirOF. Phyalqnfl; AmuttmnU dt toute tortt, Prop^.4 %  Art dt piavt. I our aoprtndrt nul toutes JU--I. ScienaM OoeiiU*, Hyrn"tl.Die. 8oi-* %  d'i*l w onmur*D&at itue M tours at main de tous niriiei*. Pour (eCea vins suivants : Madre sec e' d -ux. Malawi pale et brunXrs en ba'lel res. Madre,.VlaUga,()p3t"!o eu na'sees de 12 boiei'Ies.Vin tf blanc de Bordeaux en Caisae de li! bouteilles et birr que j Prix modrs ii Parisiana Rpondant i la demarde gnrale Patisiant c'on e en eotie.' tReinet a* : i soire de demain. Il n'y a rien i dire de et 61m qui a eu un succs tou i la deuxime reprsentation Entre gnrale : i G le %  % %  % %  n out ce que vous dsirez De chic, d'lgant, runissant la simplicit au bon got vous le trou verez au {illlbWi Ctil vous ftra le plus charmant accueil Mr franoit Letellter. Prix modresG! Le Purgatif Idal c'est la Pilule du D r D ehaut| I A louer Bc r .ne maison neuve toute meu Mf jyant toutfi les dpendances : Garjj>e, enri", bassin etc situe au Bois de Chne en face des Sœurs du Sacr Cceur. A un prx rsstz rai.-ou table S adresser au H'gh Life BIT, rue Roux. 147, /!: %  $ du Faubourg Caint-0tni3 Part$ l'aclle prendre, Ht Btamlttnl IQND prparait/, e'.l^ de provoque jama'. d; J.'^'it. 1 bjppilm;tnl la d ^',. Il • ne dthiliu,n.!c mtt N'oiiiffiint pu di i 11 111 (i .ibLre, 1 i'!UM cause aucune pr'*c K-mps. ; j us M |U n •• %  '' %  . die est, pit MatJqMkt, r.: .ta datA e-.rtl.AtlV. I '"' Par le rfeamer Duia Un chargement de ciment danois Marque 0 KEn vente chez Ct. M • DfiEN Panama Hailroad Stamship Lins. Service de fret et de passagers New-York Hati Port-au-Prince, le 1er Septembre 1920 Prer.anl expdiions directes pour l'Anglelerre et l'Europe et vice-ver. Connexions il* b'raux New York. Le DIUS rapide et h D'US direct service de et piiir I Europe Adress A. E. Patereo", General Freieh* Agent. 24, Statu Street, New York (lity.— Fret payable tUtinalion l'exception du Miel Un dpart par semainede New York directement pour Port an Prince et un autr par ino s pour (oui les por;s d'IIai i. — Seulemni pissagp de Dr^mirw c'asse.— Les suiva te font nos Agents dans lei principaux por s d'Europe et d',4 ngleferre : Angleterre. Ecosse ?t France : MM. G.W. Shelden $ Co, 11\ James Street. Liverpool, Entjlnd Copenhague, Danemark : MM. A.EtBendix Sr Co, 21, lUgade, Copenhague Gnes Italie : Mit Henri Coe # C 1er ici. Piazza S. Matteo. lo Cnes Italie K ^ Christiania Norvge : j International Speditionsselskap, Christiania. Hambourg Allemagne: H.Vogemann,*Hambourg Golhenbourg Sude : Aodish Express, Gothenbourg Le service de Panama Liue 10tri New York et Haiti, en vue des arran^mem qui seront'"'J sera d'une utilit considrable, et est la von U plut rapidi par hquslle VJ nnrchiniiset p B !" Ht expdies. M coenaifsements couvrant fret pour New York avec options de livraison soit Lo"*** le Havre, Bordeaux ou Anvers seront livrs. lis II 0. B. THOMPSON, SBiTS •



PAGE 1

e anne JUs iii DliUCTEUR-PKOPRJfiTAJRE OmeDtMAGLOIRK U M UMERO '20 CENTIM ES Port au Prince, Hati Quotidien Samedi 4 Ju;n 1921 Je n'ai pas rencontr un homme avec lequel il n'y et quelque chose apprendre. Alfred de VIGNY REDACTION; QUESTIO N DU JOUR 9l a r,fe rpubi que ineat pas un Yankie djm caressa agrablement 1 JlpDgtemps que co rve n'ei >. ou asit qu'a 1 occasion C de Beur 8 1 exist eadral s entre l'Angl 'Wdui;,nida ; et les Etat, lJ."* kB leEtat> Ume mm matres de la roun n uns le continent aaiati Iffoia, lisoos-nouaj d'auin B? 6lUde ^ nl date d< V Amricain parait accei • Si" ,€Z daD ' deux "; t.u otrug, c egl qu u !Wcet mtrus partira d PU sbindonnera fore. m reprist que. ds lor. •• %  y o ppasarU parai W c ' c Particulier *Jdi l'aoama. r e Leaaepa orgauis-. jqui auraient raison domination iiience. On comptait sur la longueur des travaux, l'insalubrit du climat, la men de la main d'oeuvre, le choix ltec ueux de remplacement du es nal ; on comptait surtout sur les rais normes d'une affaire mooiet ad.niuisirativement et soutenue par es actionnaires dsireux de tirer les revenus immdiats des capitaux qu'ils lui conflaieut, bien qu'elle ne pu> doonner de bnfices que dans un dlai fort loign. Bref, on aban tonna tout projet d'opposition directe, non pas pour laisser le champ ubre aux influence europernes oais parce que cette oppoaitiontani munie, et constitu une perta de temps. Or. le temps est la seule ebo M dont les Amricains soient cooo mesL* question de l'Alaska rgle par l'argent ; celle de Paaama par le temps tels sont ces 'moyens divers iout j'ai parl au dbut. Quelquefois aussi, le progrs ae OKU de la partie ; aide-toi. • Le grand gographe Vidal Lablache crivait daus le tempa.au auiet de la gug aphie physique de l'Amenque. i eBt la plus largo bande terrestre d tus le sens des mridiens... Toute fois, la cou inuit est interrompue jr la mer des Antilles, qui de grandes profondeurs.et par la dprs sion des isthmes amricainsMais lioutait-t'll l'aitraciioo dea Etas Unis.grandissant avec le progra dea :ounujuicatioua rapides, fait sentir a prpondrance au Mexique et aux LOtillea-ella envelopperaentirement :es contres, le |our o l'un dea sthnes, Panama ou N cariant, livre M passage un canal mariumaA l'heure actuelle, les tudes sur le piroement du canal ds Nicaragua xisteut compltes cro t savoir que jet de conqute se trouvait exclue de uns la rponse i la note de Mr( l'esprit de la France ; que l'tablisse \rund insistant sur la ncessit du-lment de la paix serait long et diffi. Dlttcl lesi dmarches aup es du ct-Jcile comme l'avait t la guerre, A il B,r,m lord Curz n s'effotmais que le gouvernement franais ce de dmontrer les ura^^s services n'a pa- lintention de rgler seul les rendus i la cause franaise pu lord questions en suspens et veut rester i> Abnnon,ambassadeur britanoiq iSdle aux allis II ajoute que pour a Berlin^ f a j re arnver a j aire abindonner t Le retit Journal sigiale l'acti l'Allemagne tout espoir de revanche, vue des conversations franco .italienles allis dviaient rester indissolu ns concernant le projet transaction blement unis. nel du comte Sfoza MVJ Briand et' Le prince hritier du lapon a d oonen Longare, ambassadeur d'Italie' p os une couronne sur la tombe du a fans ont confr hier i deux re1 soldat inconnu qui, a-t-il dit. prises i ce sujet. — Le correspondant d'Excelsior Berlin a interview MaximMien Haren qui a renlu hommage i Pattltu le de la France, qui ayant seule iouftert de la guerre se monire beau coup moins militariste que l'AUema gne. Elle se contente de rclamer 1rs rparations des immenses dommages que lui causa l'Allemgoe. tandis lue celle-ci si elle avait * victo rieuse, eut cras la France sous le joids de ses exigences. H reconnat lue le cabinet de Beria se dispos? i faire honneur i sa signature et i! termine en souhaitant un rapproche ment conomique fnneo.allemand, ne re prsente pas seulement le hros de tous ses camarades.mais les sacrifices innombrables des dtenseurs du Droit et de la Libert. .jLe congrs des cheminots, a adop t par 55.190 voix la motion praen te par lea communistes sur l'orien tation Sunde syndicale, tandis que la motion actuelle a runi 53.979 voix. Il y a eu lo71 abateotiona. 11 faut toutefois reniai uner qae depuia la grve de mai 19io, trois tedrauooa ont group environ 12o.ooo ad lu reots alora qu'elles en comptaient primordialement 2oo,ooo dont U plupart ne voulaient pas lier le mou veinent syndicaliste, au mouvement politique. Une dpeohs d'Oopeln dit que'lea llemands la suite d'une forte ait wiee Hydraulique "ie Matin des 0, 7, 12, 19 et 20 Novembre 19i7 Vente des eaux et Tarification J ^dEta; deaTraviux %  isii5h! Bl i l< Con8e11 dEl^Sttin 1 -*^ 1 UOe U0U iKbSj nent aux autres Hydraulique de Hart'au-Prince publis dans les numros du i Matin deaO. 7,12,10 eii20 Novembre 1917 Ce chspitre ne sera pss u.i des moine importantepuisque, tout an long, noua aurons nons occuper de la partie Hnaocire et conomi trouve devant les deux facteirs cits | ?/ u i co nmiSs,oa des P a Y s rhnans. Mr Barthou fit dans son discouis l'loge des peuples anglais, belges et amricains qui mirent leurs forces •t 100 d'siomAp 8 n0a four c tl 3 d QOfi distribution d'eau sons un •Ottndl. a cha P>tre, climat trop cal et devant tre paye %  or le Service par une populaion avide de progrs plus haut, savoir rgion tropicale 4t pnurie financireLe prix de vente de 1 eau varie dans de grandes proportions d'une ocaht a une autre; car pour 1 ap propner il est vident qu'o peut tre amen entreprendre des tra vaux dont le cot peut varier dans les limites trs tendues. Ainsi quand il faut entreprends des adductions longue distance, faire des drivations,construire de grands birrages ou sa servir de machines elvatones pour amener I eau une alilBM suttHan'.e et dans le centre ulma o la collectivit doit en u.er il est certain que les fonds dpense seront de beaucoup plus imporWs lue ceux qu'il faut prvoir pour do ter Por-iu Prince d un Service des baux, sutiisaot tous ses besoins H ceci pendant un grand nombre i'anneB encore. H n'est pas ncessaire da dire ici que toutes les eaux esp-er aux environs de Poit-auPrince se trou /eut pour ornai dire pied dœuvre et altitude suffisante pour couler par simple gravita ion 11 est regrettable tous les points de vue que dans les considrants mmes du projet de loi dpos devant le Conseil d'KtaV, le Secrtaire d'Eat des Travaux publics n ait pas indiqu dans leurs grandes tgnes les travaux qui devront re entrepria pour donner au Ssrvice Uyd, au lique la capacit nceaaa te a satis faire la population et & justifier on nouveau mode de vente des eaux. Il n'est paa indiffrent de dire que ce serait une grande erreur que de croire qu'une tarification faite pour Port-au Prince pourrait '.re appli qne aux Csyes. par exempl-, o certainement on sera oblig de se servir de machines levt lires pour org miser le Service des EauxDe cette faon OQ se rendrait plue ou moins corapte des dpensas aux que les il faudrait faire face et, parUne dpche de Coblence annonc alle,na ? d8 '" iuite d UM fort • %  u' l'issue du dfner offert oar la I qa ******* P ar ua hombardement aute commission des ZTZCL .l**?*T* ** '""ne et des m.nen ClllCUQ, fjrtune, werfer. se sont empsrs le 21 mai de Kabinosvrz et Kosmientay. L'atta que est survenue au momeuc o l Haute corn n'seion interslhe.avisair le gnral Hjofer que les trojpe. allies araient installes daus la rgion pour r^po asser les aJverea resLa haute co omission SJ.II m Hoeten, dario.er l'attaque et I info ma que s'il n arrtait pu les hoe'il tes, lea ville-a allemande* da basai i Pif le* tant, de la quote part de suivant ses basons et sa pour couvrir ce* dbours S. no as ne devons pas oublier que ., .un „, , r: ., leprog-oi eatlar-nltan'ed. leftortl.ojustr.oi wra'l TSSSi de chacun mis a la disposition deVtro .es ooojpa lv tous, mais il ne faut pas non pi is l'S Li cm u mlcatlon da la lue ces efforts soient tellement au Wee. lul.a enir A 2 K c e Ja raboodaotasju'la -Jenrent en noe maqia es: m ri^morie LX i massue capable d craser ceux q .i 1er iouraot notreTStta? oit i.i nemeut par nos voies de Cfufal de a Une tarUlnatioa des eaix si elle ne dcoule pas du cot des travaux Doeutirsi approprier le volume leau reconnu indispensable aux besoins de la collectivit qui doit la payer est forcment ou faotallUta ou aibitraire. Ceci dit, nous allons prter tout notre concours au Secr, taire d'Etat dea Travaux publics t essayer d'apprcier ce au II res> faire pour dotePort-au Phooe d'un Service dds Eaux digne de ia Ca pitale. Partant de cette base, nous tabli rons une.tantacatiooqui sera laonsquence du maniant des travaux excuter, et qui ai elle n'est pas d accord avec la sienne, flaira peut Are par attirer aon attention, car il ne raioquera paa dtre de no re avis pour admettre que les reasour ces financires de la populatiou doi vent tre prises aussi en srieuses coosidraion; quand il a agit de 1 im 6'. ur une matire si ncessai-e et st indispensable que leau dans la vie sous les tropiques. Euie M A. VI MI LIEN Cie aog'aise. Les Cours PARIS 1,6-Rente SI: i 0(( 0[0 57 23 srliog 46 4-, 1,2 Ojllar 11,91 j NEW YORK Fran: 12,1087 %  St rimg j 88/3 mm La itttt Socit d assistance m-ataello Prie Messieurs le; Mmbr s fondateurs e se mir adh demi ireni B (i] Dtm les pays s^ndmave, en Suisse Jans bon uonibre J'Etais des Blaii Unis, Municipalits administrent ou rgit le Service! des Eau dont la distribution estlaite a anu a nue eoueremeut (-ratuit. lub. s de bien vouloir U d min;he > mia courant 1 4 h-ures de I aprs-midi tu lemp'edu MontL-bn NJ 22. Ordre du jour Kkeptmn ds nouveaux membre'. Saacti >n du p oci vetba! de la dero'-e runion. X-;cture de la correspondance. Cauiene p r VI 1 Amosj L;roy Me Lho lo^cpb, aosq


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05391
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, June 04, 1921
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05391

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
e anne JUs iii
DliUCTEUR-PKOPRJfiTAJRE
OmeDtMAGLOIRK
U M UMERO '20 CENTIM ES
Port au Prince, Hati
Quotidien
Samedi 4 Ju;n 1921
Je n'ai pas rencontr un
homme avec lequel il n'y
et quelque chose ap-
prendre.
Alfred de VIGNY
REDACTION;
QUESTION DU JOUR 9l a r ---------- v, ,J restreintes; La question
RaeZAmricaiQiNo.flJSh
,a force des courants
ont tau autre dans e pass I voir un CnZ^. p Yoik J
de des rayons divers que LwZi vinn T,r crer M
et l. science ''"nt^ ^
,del'homme et la considra ttolc* Vi\?mm*veit
ua.per.utt! propre 1 Am de Sce^une aSe'an'p^C
d I Amrique aux Amricains,., I
question fut srieoaement agite
alors de s opposer aux dbuta me
mes de I entreprise, et ce fxt. acre*
mur examen, en raison des difficul
a particulires que l'on prvoyait
que 1 on rsolut de laisser les Euro
! i pnaes avec des obstacles
de leur inexp
Itootsimplement ce qui rsul
iligoei saivaotea que le ha-
lls lecture a mises aujour-
itoos mes yeux, mus dont le
|ai ce point concordant que
Mite pas au dsir de vous
liquer ma surpise-
moment o la
'tendait ensore jusqu'au del
"r de Betinug, une revue
crivait ceci ; t Les Etats-
it tellement tendus qu'on
assez malaisment < hez
lin d acquittons nouve
territoires. Oa ae l'expliqua t
neore aujourd'hui en 1807
lofes aprs la conqute du
Nouveau Mexique et de le
tors que I immense ver
al au Mississipi n' an
oa?eit la colonisation
t(i,i~?al celte poque que h
pmrai paya a l'empereur df
~ sonna de sept uilh,,0
. pour prix de la cessio
loe russe. au|ourd'ii"i 1 a
lexrmit du continent
[ttricaio, ies Eta a Unis pi.
I ponte VHDc. comme poui
rarement que ce contmen
un jour ou l'autre, engi.
ijior pai8Htt>,fe rpubi que
ineat pas un Yankie djm
caressa agrablement 1
JlpDgtemps que co rve n'ei
>. ou asit qu'a 1 occasion
C de Beur8 1 exist
eadral s entre l'Angl
'Wdui;,nida;et les Etat,
lJ.- "*kB* le- Etat> Ume
mm matres de la roun
n uns le continent aaiati
Iffoia, lisoos-nouaj d'auin
B? 6lUde ^nl date d<
V Amricain parait accei
Si",Z daD" ' deux
"; t.u otrug, c-egl qu.u ,
!Wcet mtrus partira d
PU sbindonnera fore.
m reprist que. ds lor.
yoppasarU parai
Wc' c" Particulier
*Jdi l'aoama.
r "e Leaaepa orgauis-.
jqui auraient raison
domination iiience.
On comptait sur la longueur des
travaux, l'insalubrit du climat, la
men de la main d'oeuvre, le choix
ltec ueux de remplacement du es
nal ; on comptait surtout sur les
rais normes d'une affaire mooiet
ad.niuisirativement et soutenue par
es actionnaires dsireux de tirer
les revenus immdiats des capitaux
qu'ils lui conflaieut, bien qu'elle ne
pu> doonner de bnfices que dans
un dlai fort loign. Bref, on aban
tonna tout projet d'opposition di-
recte, non pas pour laisser le champ
ubre aux influence europernes
oais parce que cette oppoaitiontani
munie, et constitu une perta de
temps. Or. le temps est la seule ebo
m dont les Amricains soient cooo
mes-
L* question de l'Alaska rgle par
l'argent ; celle de Paaama par le
temps tels sont ces 'moyens divers
iout j'ai parl au dbut.
Quelquefois aussi, le progrs ae
OKU de la partie ; aide-toi. Le
grand gographe Vidal Lablache
crivait daus le tempa.au auiet de la
gug aphie physique de l'Amenque.
i eBt la plus largo bande terrestre
d tus le sens des mridiens... Toute
fois, la cou inuit est interrompue
jr la mer des Antilles, qui de
grandes profondeurs.et par la dprs
sion des isthmes amricains- Mais
lioutait-t'll l'aitraciioo dea Etas
Unis.grandissant avec le progra dea
:ounujuicatioua rapides, fait sentir
a prpondrance au Mexique et aux
LOtillea-ella envelopperaentirement
:es contres, le |our o l'un dea
sthnes, Panama ou N cariant, livre
M passage un canal mariuma-
A l'heure actuelle, les tudes sur
le piroement du canal ds Nicaragua
xisteut compltes le la Marine. Ce n'est plus qu'une
juettion de jour?.
prend une importance particulire
en ce sens qu'il s'agit de donner le
maximum de bien-tre avec le mini
nom de dpenses, et sous nos cli
nats, nous devons bien noter que
ia profusion d'eau est non seulement
m bien-ir, mais encore une nces
tf*e de premier ordre-
Il va sans dire qu?; sans doute
lana un avenir peu lointain, par l
marche mme des choses, nous se
eus conduits 4 parachovar ces tu
es; car des travaux devant tre
entrepris pour amener dans la ville
a quantit d eau qui lui est nces
aire et qui devra tre sufliaante
taire face aux besoins de la ppUjt
l'on besoins qu'elle prvoit sans
loute et qui;paraissent dcouler de
i essence mme de la loi propose
Nous avons dj tabli que la ville
le Port-au Prince doit pouvoir d-
penser 27.000 mtras cubes d'eau
par joir.;
L'eau rpandue profusion dans
a rgion de PorUu-Princ.de mme
que dans la nature entire, ne de-
vient une richesse dans le sens
conomique du mot et, partant
une marchandise, que quand elle
est appropris; c'eat--dire que
quand par des travaux parfois conai
arables, on la conduit dans les eo-
droita o elle est utile.
Cependant cette marchandise af-
fecte un caractre absolument sp-
2? xn venle oe doit Produire qu'an
bnfice rduit : tout juste ce qu'il
faut pour couvrir les fonds dbour
ses augments de leurs intr's
Donner beaucoup d'eau bon march;
voil l ide qui doit dominer toute
autre considration dana l'tude
d une tanllca ion et dans la ven'e
des eaux. Cette sujtion prend une
important cap.taie quand on se
I Nouvelles Etrangres!
PAR CABLE
PARIS a Les changes de vuesiau service de ^'humanit, de l'idal
nies, concernant h Kiufe Silsie et de la jmtice. Mr Buthou aftirm*
^e poursuivent activement. ensuite que toute pense d'annexioi
Le Joarnal > cro t savoir que jet de conqute se trouvait exclue de
uns la rponse i la note de Mr( l'esprit de la France ; que l'tablisse
\rund insistant sur la ncessit du-lment de la paix serait long et diffi.
Dlttcl lesi dmarches aup es du ct-Jcile comme l'avait t la guerre,
a il B,r,m' lord Curzn s'effot- mais que le gouvernement franais
ce de dmontrer les ura^^s services n'a pa- lintention de rgler seul les
rendus i la cause franaise pu lord questions en suspens et veut rester
i> Abnnon,ambassadeur britanoiq i- Sdle aux allis II ajoute que pour
a Berlin^ fajre arnver a jaire abindonner
t Le retit Journal sigiale l'acti l'Allemagne tout espoir de revanche,
vue des conversations franco .italien- les allis dviaient rester indissolu
ns concernant le projet transaction blement unis.
nel du comte Sfoza MVJ Briand et' Le prince hritier du lapon a d
oonen Longare, ambassadeur d'Italie'pos une couronne sur la tombe du
a fans ont confr hier i deux re-1 soldat inconnu qui, a-t-il dit.
prises i ce sujet.
Le correspondant d'Excelsior
Berlin a interview MaximMien Har-
en qui a renlu hommage i Pattltu
le de la France, qui ayant seule
iouftert de la guerre se monire beau
coup moins militariste que l'AUema
gne.
Elle se contente de rclamer 1rs
rparations des immenses dommages
que lui causa l'Allemgoe. tandis
lue celle-ci si elle avait * victo
rieuse, eut cras la France sous le
joids de ses exigences. H reconnat
lue le cabinet de Beria se dispos? i
faire honneur i sa signature et i!
termine en souhaitant un rapproche
ment conomique fnneo.allemand,
ne re
prsente pas seulement le hros de
tous ses camarades.mais les sacrifices
innombrables des dtenseurs du
Droit et de la Libert.
.jLe congrs des cheminots, a adop
t par 55.190 voix la motion praen
te par lea communistes sur l'orien
tation Sunde syndicale, tandis que la
motion actuelle a runi 53.979 voix.
Il y a eu lo71 abateotiona. 11 faut
toutefois reniai uner qae depuia la
grve de mai 19io, trois tedrauooa
ont group environ 12o.ooo ad lu
reots alora qu'elles en comptaient
primordialement 2oo,ooo dont U
plupart ne voulaient pas lier le mou
veinent syndicaliste, au mouvement
politique.
Une dpeohs d'Oopeln dit que'lea
llemands la suite d'une forte ait
wiee Hydraulique
"ie Matin des 0, 7, 12, 19 et 20 Novembre 19i7
Vente des eaux et Tarification
J
^dEta; deaTraviux
isii5h!Bl.i'l< Con8e11 dE-
l^Sttin1-*^1 UOe U0U-
iKbSjnent aux autres
Hydraulique de Hart'au-Prince pu-
blis dans les numros du i Matin
deaO. 7,12,10 eii20 Novembre 1917
Ce chspitre ne sera pss u.i des
moine importante- puisque, tout an
long, noua aurons nons occuper
de la partie Hnaocire et conomi
trouve devant les deux facteirs cits|?/ui conmiSs,oa des PaYs rhnans.
Mr Barthou fit dans son discouis
l'loge des peuples anglais, belges et
amricains qui mirent leurs forces
t
100 d'siomAp8' n0a" four" c'tl*3 d'QOfi distribution d'eau sons un
Ottndl. a, chaP>tre, climat trop cal et devant tre paye
or le Service par une populaion avide de progrs
plus haut, savoir rgion tropicale
4t pnurie financire-
Le prix de vente de 1 eau varie
dans de grandes proportions d'une
ocaht a une autre; car pour 1 ap
propner il est vident qu'o peut
tre amen entreprendre des tra
vaux dont le cot peut varier dans
les limites trs tendues. Ainsi
quand il faut entreprends des ad-
ductions longue distance, faire
des drivations,construire de grands
birrages ou sa servir de machines
elvatones pour amener I eau une
alilBM suttHan'.e et dans le centre
ulma o la collectivit doit en u.er
il est certain que les fonds dpense
seront de beaucoup plus imporWs
lue ceux qu'il faut prvoir pour do
ter Por-iu Prince d un Service des
baux, sutiisaot tous ses besoins
H ceci pendant un grand nombre
i'anneB encore.
H n'est pas ncessaire da dire ici
que toutes les eaux esp-er aux
environs de Poit-auPrince se trou
/eut pour ornai dire pied duvre
et altitude suffisante pour couler
par simple gravita ion
11 est regrettable tous les points
de vue que dans les considrants
mmes du projet de loi dpos de-
vant le Conseil d'KtaV, le Secrtaire
d'Eat des Travaux publics n ait pas
indiqu dans leurs grandes tgnes
les travaux qui devront re entre-
pria pour donner au Ssrvice Uyd, au
lique la capacit nceaaa te a satis
faire la population et & justifier on
nouveau mode de vente des eaux.
Il n'est paa indiffrent de dire que
ce serait une grande erreur que de
croire qu'une tarification faite pour
Port-au Prince pourrait '.re appli
qne aux Csyes. par exempl-, o
certainement on sera oblig de se
servir de machines levt lires pour
org miser le Service des Eaux-
De cette faon oq se rendrait plue
ou moins corapte des dpensas aux
que les il faudrait faire face et, par-
Une dpche de Coblence annonc alle,na?d8 '" iuite d'UM fort
u' l'issue du dfner offert oar laIqa* ******* Par ua hombardement
aute commission des ZTZCL .l**?*T* ** '""ne et des m.nen
ClllCUQ,
fjrtune,
werfer. se sont empsrs le 21 mai
de Kabinosvrz et Kosmientay. L'atta
que est survenue au momeuc o l
Haute corn n'seion interslhe.avisair
le gnral Hjofer que les trojpe.
allies araient installes daus la
rgion pour r^po asser les aJverea
res- La haute co omission sj.ii m
Hoeten, dario.er l'attaque et I info
ma que s'il n arrtait pu les hoe'il
tes, lea ville-a allemande* da basai i
Pif le*
tant, de la quote part de
suivant ses basons et sa
pour couvrir ce* dbours
S. no as ne devons pas oublier que ., .un , , r:., .
leprog-oi eatlar-nltan'ed. leftortl.ojustr.oi wra'lTSSSi
de chacun mis a la disposition deVtro .es ooojpa lv
tous, mais il ne faut pas non pi is l'S Li cm u mlcatlon da la
lue ces efforts soient tellement au Wee. lul.a enir A 2 K c e Ja
raboodaotasju'la -Jenrent en noe maqia es: m ri^morie LX i
massue capable d craser ceux q .i 1er iouraot notreTStta? oit i.i
nemeut par nos voies de Cfufal de a
Une tarUlnatioa des eaix si elle
ne dcoule pas du cot des travaux
Doeutirsi approprier le volume
leau reconnu indispensable aux
besoins de la collectivit qui doit
la payer est forcment ou faotallUta
ou aibitraire. Ceci dit, nous allons
prter tout notre concours au Secr,
taire d'Etat dea Travaux publics t
essayer d'apprcier ce au II res>
faire pour dote- Port-au Phooe d'un
Service dds Eaux digne de ia Ca
pitale.
Partant de cette base, nous tabli
rons une.tantacatiooqui sera laons-
quence du maniant des travaux
excuter, et qui ai elle n'est pas
d accord avec la sienne, flaira peut
Are par attirer aon attention, car il
ne raioquera paa dtre de no re
avis pour admettre que les reasour
ces financires de la populatiou doi
vent tre prises aussi en srieuses
coosidraion; quand il a agit de
1 im 6'. ur une matire si ncessai-e
et st indispensable que leau dans
la vie sous les tropiques.
Euie M A.VI MI LIEN
Cie aog'aise.
Les Cours
PARIS 1,6-Rente
SI:
i 0((
0[0 57 23
srliog 46 4-, 1,2
Ojllar 11,91 j
NEW YORK Fran: 12,1087 "
St rimg j 88/3 mm
La itttt

Socit d assistance m-ataello
Prie Messieurs le; Mmbr s fon-
dateurs e
se mir
adh
demi
ireni
B
(i] Dtm les pays s^ndmave, en Suisse
Jans bon uonibre J'Etais des Blaii Unis,
Municipalits administrent ou rgit le Service!
des Eau dont la distribution estlaite a
anu a nue eoueremeut (-ratuit.
lub.
s de bien vouloir
U d min;he > mia
courant 1 4 h-ures de I aprs-midi
tu lemp'edu MontL-bn Nj 22.
Ordre du jour
Kkeptmn ds nouveaux membre'.
Saacti >n du p oci vetba! de la
dero'-e runion.
X-;cture de la correspondance.
Cauiene p r VI1 Amosj L;roy '
Me Lho lo^cpb, aosq


LE .MATIN
Confrence de
Mme La y
C'est aujourd'hui >an.tdi qu'aui*
lieu p?riMna la toile1 o^anise
jour la uplM de la iorleiti.ee de
Mmel uce Aihn l.ay sur les vicill s
inansons hatiitnnes. Lt ptrgranm e
lit des plus allchants.
Oq d tounel. Fuis, un nouveau fabuliste
crole, tn jeune plein de laler.t, J(-
tailltra dtux de ses tables iLdites.
Un de nos jeunes diseurs mondains, j

Renier ci menis
Monsieur Laborde Corvoisi f, Mr
ri Vin losejh Corvoisier, Mr n
Mme Laborde Corvaisier fi s, Mrs
Doogla, Nrlnin et Caitecn Corvo-j
mm Mr n Mrre h'ernard LftQ.tDBC,
Me e Uaie Ccrvo si--. Mr et Mm*
limns Dodard. fctia Gracia el S '
r,io Dydard, les familles Cotvoisier,'
Dodard.Lalanne.rinchinat. D nis.ttc
itmercient bien sio(iemeDt lousld
amis, tant des Gooaives que des au-,
trs o:alits qui leur ont tmoign!
a sympa hie i l'occasion de !a
ont faite
d classe parmi les meilleuis. dira I PV nw a ocf
une posie&Andee Brun. l&\ffi*g*
.yrit.ms
rrrrr
Les Personnes Anmiques
ont besoin de L'Emulsion de Scott qui plus
qu un
mdicament est un puissant aliment
concentr, productif de sang;'
forces et bonne couleur.
(Demandez toujours Emulsion de Scott)
M;iir.',::"r:;.m:iB.,iii(!BiiJiin!:tt:nnrmiiiiii(i)
2. .......-........
aarre, chez. Mme V. Mocrcsier
iui bureaux de dzctiou dts
quotidiens.
Le ndeau se lvera i 8 h du scir
trs prcises.
S! Frois
Htel Bellevue
Autour dt) la
Coupa (juif des
\ ompiers
Mme Vve Charles Denneiy, Mr et: Clinique Chirurgicale
MrmJ,nMir0Cnl)'nrnytlleUreD/an,,! ^ Direction de l*roptai Saisi
lf/n, ru Su* Dnery et leurs p, ., Jf Sa| [e , fj
fftS i i,m%ueiryTI?0ganh sanc du n.blicque et tablissement
leurs enfants, MrXhsrl. s Dennery posJe une
i
Etablissement de premier ordre Vue sur la raer. Cusin
service irrprorhabh. F .nsion des conditions avaniageu
La Direction garanti! aux clins saii&iaclion en'ire
iee services de l'Htel-
pour
A Ven
Par suite dria drristion motive, Ternand Denne.y, Mme Louise D?n
du
des
ce
n
Salomen, Aarci li. Uerarf, Louis e sy
Dfens. D. Volcy, A. Icsaphat et C. ^e Jeu regrett Charles Dennerv
Dimanche ont rar ffBi.l dt soiical "s les piient de croire en leur
iil, dpos leur dmision. : profond sentiment de grzHude.
Noiscioyors qu'un appilsera fait
// est port la connaissance du
vublic et du commerce en pa*ticu \
, ,, i, Mlle "d'oprat'on'avc lier que la maison de commerce
.Is.MmMme.efnncMHfr.Mrilt ,%, I. confort durable et d rbi \qui n t tablie Jacmel SOUS la] < EZ
LaurcDennerv.MreiMrneVctorCh.- ^ fCmptents ouvart ent,e-|ra json sonale C..l,aia& Co a ces- Irai SOCean Tradli
m laSSfS^KiMuS P'"d" '" arations lr, pins |a.L d exister. En consquence de Rue du Quai
^ M SSLS p.rt?.,Ue,plr.dH.tr,. U* **&*, ta r AlouP ILWtftJff nies m *
V1' I" malades ttat de Poit-au Piin Saisine a cess d'tre le procura /et, Sacs arglais neuis
' riovince qui dsi:eri se teur et le grant de la dite maison censure Sacs de seconde
bags trs bon
mes et balles de
i rassemble gnrale ts pompiers
1 b e~ pour la loirr.tion. but dlai,
d un nouveau consul.
1
iCiyde Stemms bip
Company
FORE1GN SERVICES
/ a (irvt des mcanicien" aux
Etais l nis a pris fin, nos dparts
[sont fixs comme suit :
i Le c Lake E'mac i i el attendu
Idemain jeudi, lu Cap llaitirn pt ici
courent, via k? porta du Nord,,
le irrrae j' ur pour la Co'
et de Bordeai
BRAVES POILUS "l JEUNES IERS
,. Ztttt&1Sm\0* trouvera >a Mi&on L PHKMZMAM-AnbLBHOl
Accident d'auto
Hifl cit virs les heures i l'an
g1 ts m es du Poil tt Modalais
vre suio rfc\esa la jeur.e Marcelle,1,
fille de cotre ami Mondor Moise.i laieera
employ i 11 Panque. Releve avec lomhie en (i an' c?cale "aux torts
des contusions i la tte, aux b'as du Sud.
et aux jimbfs. e!le a t transportei I-e Lake Bllioi laissera .New
dans l'auto mme a Ihpital gnral Yoik le !> courant, directement pom
ou elle reut les pumiers soins. Po*[ a" Prince, et un Bteampr patti
rade New \ork le li pot r toua Ici
.-------- [pons haitienn.
Pour de plus amples in^oroirtiong
|le publie eat pri de s'adretaer aux
jburcauxdela Compagnie l'ega
'suprieur des biUimei>t9 Madsen.
Pott au Prince. le 1er Juin 1921
E. F. CLEMENTS
Agent Gnral
5.r.duFuti.3t-D*ii'i"UMl.).rtriniU-i
Envot contre l'N FRANC en Mandat l'v.: <
NOUVEL ALBUM CATALOGUE DE 1820
(200 patti a.-m gravurti comlqtts) 9
FirOF. Phyalqnfl; AmuttmnU dt toute tortt, Prop^.4 - .
Art dt piavt. I our aoprtndrt nul toutes ju--i. ScienaM
OoeiiU*, Hyrn"tl.Die. 8oi-* d'i*l w onmur*D&at itue m
tours at main de tous niriiei*. Pour (eCea I* .. Sf crer unr wvlti^n u l'emelioivr. Hygitnt tt UrauU.
Wwu et HnBem Iiiut. Ufeeaurl* heiei*>
vins suivants :
Madre sec e' d -ux. Malawi pale et brun- Xrs en ba'lel
res. Madre,.VlaUga,()p3t"!o eu na'sees de 12 boiei'Ies.Vin tf
, blanc de Bordeaux en Caisae de li! bouteilles et birr que
j Prix modrs
ii
Parisiana
Rpondant i la demarde gnrale
Patisiant c'on e en eotie.' tReinet a*
: i soire de demain.
Il n'y a rien i dire de et 61m qui a
eu un succs tou i la deuxime re-
prsentation
Entre gnrale : i G le
' n
out ce que
vous dsirez
De chic, d'lgant, runissant la
simplicit au bon got vous le trou
verez au
{illlbWi
Ctil vous ftra le plus charmant ac-
cueil Mr franoit Letellter.
Prix modres-
G!
Le Purgatif Idal
c'est la
Pilule du DrDehaut|
I
A louer
Bc
r.ne maison neuve toute meu
Mf jyant toutfi les dpendances :
Garjj>e, enri", bassin etc situe au
Bois de Chne en face des Surs du
Sacr Cceur. A un prx rsstz rai.-ou
table
S adresser au H'gh Life Bit, rue
Roux.
147, /!:$ du Faubourg Caint-0tni3 Part$
l'aclle prendre,
Ht Btamlttnl IQND prparait/,
e'.l^ de provoque jama'. d; J.'^'it.
1 bjppilm;tnl la d ^',.
Il ne dthiliu- ,n.- !c mtt
N'oiiiffiint pu di i 11 111 (i .ibLre,
1 i'!U- M cause aucune pr'- *c K-mps.
; j us m |U n '' .
die est, pit MatJqMkt, r.: .ta datA
e-.rtl.AtlV.
I '"' '
Par le rfeamer Duia '
Un chargement de
ciment danois
Marque 0 K-
En vente chez
Ct. M DfiEN
Panama Hailroad Stamship Lins.
Service de fret et de passagers
New-York Hati
Port-au-Prince, le 1er Septembre 1920
Prer.anl expdiions directes pour l'Anglelerre et l'Europe et vice-ver. Connexions il*
b'raux New York. Le dIus rapide et h d'us direct service de et piiir I Europe Adress
A. E. Patereo", General Freieh* Agent. 24, Statu Street, New York (lity. Fret payable
tUtinalion l'exception du Miel
Un dpart par semainede New York directement pour Port an Prince et un autr par
ino s pour (oui les por;s d'IIai i. Seulemni pissagp de Dr^mirw c'asse. Les suiva te
font nos Agents dans lei principaux por s d'Europe et d',4 ngleferre :
Angleterre. Ecosse ?t France :
MM. G.W. Shelden $ Co, 11\ James Street. Liver-
pool, Entjlnd
Copenhague, Danemark :
MM. A.EtBendix Sr Co, 21, lUgade, Copenhague
Gnes Italie :
Mit Henri Coe # C 1er ici. Piazza S. Matteo.
lo Cnes Italie K ^
Christiania Norvge : j
International Speditionsselskap, Christiania.
Hambourg Allemagne: H.Vogemann,*Hambourg
Golhenbourg Sude :
Aodish Express, Gothenbourg
Le service de Panama Liue 10tri New York et Haiti, en vue des arran^mem qui seront'"'J
sera d'une utilit considrable, et est la von U plut rapidi par hquslle vj nnrchiniiset pB
Ht expdies. M
coenaifsements couvrant fret pour New York avec options de livraison soit Lo"***
le Havre, Bordeaux ou Anvers seront livrs.
lis
II
0. B. THOMPSON, SBiTS


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM