<%BANNER%>







PAGE 1

.EMAfIN U&DONL— Gurit le rhumatisme r Rrcc.i-ir....Mji pjf le Prof**M M L A tf C E n :. A •' X Ai.cira Pttoidcnt d* l'A"dr:uie Jr M I cinc, tlans s TRAIT* K U COCTTX tfnNMmlMtfMii ; 4 % % %  tr*Um M 1*136 'V.l ttlM •" 1 ; / %  .;,,:„ %  ','.| i>' '6* ri MkltUet. i. Vf& "<:— S > Goutte Rhumatismes CraVelle A rtrio-Sclrose Aigreurs L'UROOONAL est au rhumatisme ce que la quinins est A la fivre, la Vamianine l'avarie. '."'. Min %  -ii %  -I l.l ..h'] •< i '. i JI' %  %  ni ii % %  i •... • lOVlM pli... I.I. • L'EMULSiON de SCOTT est un puissant aliment mdicinal qui par lui mme contiens tous les lments ncessaires pour donner la sant et la force Prennez-la pour vous convaincre. Exil loujo €•!!• nciqui 1* / IVOOCM "••'.r%  • %  .'f*nlr i \rc %  a Maison L PltESlZMAMS-GCLlilIOLM Us vins suivants : Madre SPC e' doux. Bdalfgi pale et b'tiuX et ra l>i* i Ueta de 60 li re^. Modre,Mal*ga,( )psr'o en cales de 12 b >i ei les Vin rcmc-i ei blanc da Bouleaux en Ciisse de 12 bouteitlf s et Inrriques de GO g Prix modrs Grande liquidation Grande liquidation F ne or e un grand rob ns chez Antoine Talamas Crme Teindely* Ci ('nie distingue el ariswerauque par exœllenee qui assure un f Bue du Magasin de il'Jat teint clair el frais, adoucit, assou s Lit face tt6 tS'llHO 4 VieUX pht et blanchit la peau sans la l^ public apprendra avec plaisir que l maison .4 nloine 7 lamas lubrifier ni la faire luire. On ne fait encore un grand rabais sur tous Sts articles, parti ultremcnl saurait trop recommander l'appli les suivants : cation de la POUDRE TE'NtlE* Grise blanc l'aune G^ 0.75, M-usseline fleurs el barres 1.2J LYS aprs la friction la crme Ntoiook bmes gde larg1 ou!; Mousseline fleurs double larg. 1 80 emdelys. 9 r P? ? !" blaIC \ 95iChablemeofor. crande largeur 1 50 Vieit d'arriver Par le r.leamer Dan Un chargement ciment danois Marque 0KEn vente chez CF. Alt DSI Revue des Deux Moi I j, rue de l'LtiivirtiU B DU r, AVRIL I92trJ — Le chemin du salo'.-J" dias premire pirtip, Hnri U 'de PA-admie frarisp. — Bo'chvisis de Hors Michel Ki'o'yi et BslaKn,! it Jtan lharauJ. — Chtie* de Foticaald, leur du M roc, anie au leuDessr, Reu Baz n de l'i t araifr. — Frarois Bu'oz et se t'mps du sfoid empire, opinions du 'ondateur de Mirie-louise Pail'^on I — Les faux mmo'ies da i de Rich-'.ieu, Louis Bat'ifo'.] — la Po'oaoe sauve et M rre^ace. XXX — Revue sciea'i f !que.— I qm les nyors X , Chirbel maun. — Chrac'q'je '" i Q't§ Histoire poliuqu; R i yn-i.nl | r de l'Acadmie ranM'e, j PRIX DE L'ABOXME\U' i',. in S.\ mi£ Paris, Seine, Scinc-et-Oise fia T. 41 t'. DPARTEMENTS, ci Colonies Franaises 86 u. 41 tr J ETRANEK 9a Ir. 47 ir. L*t abonnements pat tint du itr^ ihit/u mois Hi ix du Nu uro. 4 '' 50— I::ran| Un pont qui s'elfondre h ftu de Chose, tout pies de II proprit d'Henry Robert*, en face de la villa de d'F.nneiy D^ioir, UD pont, au pas r -sge d une LUT, s'tlondra var. hier— Ct pott ctptndarit Juun' ., .. |., hnnil< P**f Grand rabais! Hjrres de le' rondes •V. i|-\ $4 A prix trs rduit P. N GUY &Con.p"u. lue llacon G 2.0 < Violette Sylvan I ompip,Florarayre, Azuica S Ou 2.00 (.von (boite de ;J) :!00 iJSO Ciii ( "ux de paille pour hom ni's b'H'eneura 9 00 Gbapaarx laine pr boni. sup. 9 C0 Gasinptte suprieure, I aune V OU Palm beoeb sup> nuances var. iOOO (.hauBstiteB meicf r 'zes dz 10-00 Itreteiirs sup> qnMt6p varies 2-0j ( e rabais ne durera que 10 jours. Accourez vite Panama Raih SteamMf, Bureau de 1 Ageafj Portan-Pnncp. l BULLETIN Ne A qui de droit : %  Phare de noter qt ^.olon est attendu ici, ment de New York, le* rant, 0 heures du i 410 tonnes da 11 pa sagen 142 sacs de le'tre Il oominuera le **| temeat pour Cristobti clin HEMORRI Ourion ctrtmln •_< POMMADE^DU, UtirtHIW OUW. M. • A ftrt-mP*



PAGE 1

\ ^ inne /!• 40G1 jHBlCTEUR-PROPHJETAIHE (jmcnt-MAGLOllIJi ll20MW^ 20 INTIMES f / Port au f rince, Hati S^mpdi 28 M* IU2I Quotidien Nos amitis aie doive, t pas tre fondes sur l'intrt car l'amiti est une vertu et non un ngoce. Saint AMBROISE RDACTION: Rue Amricain* No. UHa CHRONIQUE les inexacts itode est la poli osse de aussi celle des gem ,„. Remarquez, en nom 'TOlutioo sociale, combien sert distinguer le l depuis peu, de ceu> j jet traditions depuiL'dacation accomplie I targue d'um politesat fane exactitude remai (ODS Bsa rapports so que les nouveaux ve jt trop cette qualit fon£ire riche, tre lev, r.t Il faut re bien lev, [ cette belle dame cn •lige que l'on soit exact. Ht ace seconde paroi* ne peut manquer s;promet de venir. Oa se !, ou l'un ne vient pas iot trop tard; jetant U l'existence de ceux qu de les rejoindre. O. M immdiatement un* st tonn que l'amitif Ou promet une coulai joui. On est press, L le client qui comptai! :il attendra sous lorme! (abrite que des mcontent se venger en roas reb lance et leursympathie. dexaciitude quivaut leoliCi.t*'8Pe, ', un* •.st rarement inipone, pour re exucte> n* l'engagement qu'elle n, ( de pouvou tenir et ioits,s'il le faut, pour taire il parole. Ele 9e press. Ir, pour tie l'heure, i de de Itiilti, Ira aux exigences du 'amiti. Cela eat g •an qui ne veut nei. b lociie n est pas diut m. . est non .seulement i, mais aux affaires gens, les affaires avan ato : Qu'ils oient donc dres, et peut-tre le ••Bit dans leurs rapports ]•• n'ai usa le temps J' *Ui un iour un employa >o: 0, il prenait le imiol, ce qui rtvient M mme; et de plua il *• on admmistiatiou wlesaflaires qu9 la exactitude sont des lu I ' J| felle maison qui %  ntmment' ta s cause bdojt peut-tre ces •jondsmentaleij onde : y U e renaiz *iu> se lom btteudre %  convives excusent en Que la cuisinira se jp If B plate bi lent <, vous pouvez tre "M dblatrera contre *• .' 1 femme est si £Z U { le^t. les enjves, etc. et ceci du• %  coup de sonnette lib j" cuer : .Enli', le. •Ji-vousae ceux qui •McoiQd'uoe rce.dau* ^nastaion BRIGADE, U.S. Marine Corps. Porfau-Prine, Haiti, 20 Mai 1921 Proclamation Au Peuple, Les Forces des Etats-Unis en Hati 'ont oejupes aider et appuyer a Gouvernement Ceustiiutiouuel 1 Hati et elles sont vos amies Par leurs ellorts, joiniB ceux de •a Gendarmerie d'Hati, la paix et la tranquillit rgnent dans toute l'teu lue de votre territoire, vous permet aot, par ainsi, de cultiver vos jartins, de vous occuper de votre corn ne ce et de gagner une vie bonjet. la seu'e agitation qui exidte actuellement en Ilai.i est celle q ii est ueue par quelques journaux dans es grandes villes et par quelques udividus dans des soi-disant discours patriotiques. Cependant, cette agitation tant iue menace pour l'existence du rgne de la Loi et de l'Ordre qui •/ous a t assure, il devient nces •aire, par cousequen', de proclam M I Ordre du jour qui suit, sous la l'uissance .ei I Autorit di la Ui Martiale. ORDRhDU JOUR Uien que, en principe, d n'y a pas Je reatrction la libert de la i'iesse et du discours, cependant, les crits et discours d uue naturt ncendiaire. ou qui visent jeter do iiscrdit sur le* Forces des Etats Unis eu Hati, ou qui teudent inciter le peuple contre les Fonction oairea des Etita-Uuis qui prten. teurs cooeours et appui au gouvei jement d'Hati, ou lea crits et dis cours qui s'attaquent la personne lu Pisident d Hati ou du Gouvei uement hatien sont prohibs. Toute contravention au prsent Or ire sera otel.e au tribunal mili (aire. JOHN II, RUSSKLL, Colonel, L. S Marine Corps, Comnianding lit Jiriqade, L' S. Xiaiine and t'nited Statei Foras Aehore in Hati. Nouvelles Etrangres La fte Difll PAR CABLE Les Cours i'*^ !" "5! Le Matin PAR MOIS PORT AL'-PKINCE DcfARlMKNT l-.lKANCiliH >J. 2,00 G. .jo "G, 5 oo rpqryJre une lettre, profooi" de mtro Mu *pa un ddain d pour celui k laque'le elle s'adrasee Quant faire attendre inuti lement quelqu'un, cest loi trasi gner qu'on |e tient pour bien peu de ( hose et I humilier en nous baissont plus bas que lui encore? Us in.'iucts se classent en tro a or f s d'individus : les ddaigneux, qui croijRiit indignes de leur grandeur, la civilit purile, mais honnt^j les affairs, qui n'arrivent Jamais accomplir ce qu'ils antrepren neu j les indolents incapables da partir l'heure ou de rpoudre une lettre* Ils ont invente le style tlgraphique et la carte postale. Plaignons ces pauvres gens, ce oon> dea mal levls tout binneroert, Oa ,S 112 hture ap es'haosaa les paules da qui's ont le •^ demi POor le rendez-vous? j dos tourn, lis n'en imposent 4 per le* 6 r ?or • s !" nne. O'ian nous, si noua avons % P lH ces dnionii une tendance tre inexact, corri a raEt pour la ueo s-nous vue de ce dtfai t. Ire PARIS 2Si5 Rente 5 { o s; Sterling 46,36 Dollar n,"/1,2 NEW YORK 25,; Franc 11,87 Sterling 3 9238 PARIS 25 Mr Jonnart. ambassadeur da Fiance auprs du Vatican, set pari! pour Rama dans h mati ne. dia'e d g s-nction?, en CRB ^e queutent, est adopte par ;i'.J ran voix contre 1U2 l'ensemble du vote est de 119 voix contra 171-A la chambre Mr Onaud dclare accep er unique ment l'ordre du jour A ago qui coi sidre que I ul II matois de Londres reprsente le minimum indispensa ble pour la aenriM du relvement de la Fiance, affirment la confiance au gouvernement pour imposer le droit de la France,avec I application immdiate des sanctions au c9 ch Une dpcbe de Ragnoraa de i'i-l a ut et la conflanea aussi pour assu % 5011e ( Haute i'yrouea ) annonce ; r er relativement la Haute Silse, qu'jn draillement s'est produit! 1 xecution s'ricte t loypie du tiaite sur la ligne da Uagneres de Pi-j dttn8 aon esprit Monsieur Herriot t;ore Artique. prs de la s atioQ! dclare ie la Haaibque Notre-Dame regorgeaient de Bdlc. Au dehors les lves d a co'ea coi'grganistea et aiques accompags de leurs matres Sb initiaient sur deux langes. A 7 heures 1,2 Mgr l' Archevque paiHit sous sou dais portant la Saint Sacrement, le dli suit la rue r*es Krouts-Forts et la Giand Hue. On arrive au reposoir simple et coquet dress avec soiu par Mme Desmarets ancieuue muisou G t'ouchard %  c est uo gentil petit nid qui reprsente les anges adoraut Jsua-ll jtie. On y ht es inscriptions ; t Ecce pma auga erutn .'Cœur Sacr, de Jsus siuve: ta t'rance et UaiU". Sa graudeur s'y arrte, buit le reposou et U foula prosterne puis le cortge continua par iea rues d6s Miracles et du ie.j pie et s arrte devant le second ru posoir. !• %  1 t u d'nce lettre dmsndan' une rquaui la cunliaucw au gouveiuciui If;,, ^; 80Un 8 qui noua: ponse* pou f imposer le dat-ruic-tut, le 1 • aaoa la Itoteur a. SUZANNE U&HON Ipaiemeet intg-aM'applicaUon irara L? Rhum d'Haiti rst le meilleur monde. RHUM VIEUX D'HATI Distillerie do Soleil E> venie a 6 gourdes t $,a lea pendau. L) joaia seulement. Dip'. : 210 Rue des Csars Parisiana DIMANCHE Le Vainqueur H iinan tragique de 7000plea*. d'un beaut rare et aaa sa bonne! le William Farnum k I 'oile de l'cran sera acclam doue foule admiratrice paaaioone de la force. L'amour aveugle, la lutte aroeoie et les apreta do la vie font du Vainqueur an chef-d œuvre DataionnanF Fntre fi. I.QQ PeiuiouKouzier Champ de Mars


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05385
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, May 28, 1921
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05385

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
\
^ inne /! 40G1
jHBlCTEUR-PROPHJETAIHE
(jmcnt-MAGLOllIJi
ll20MW^ 20 INTIMES
f


/
Port au f rince, Hati
S^mpdi 28 M* IU2I
Quotidien
Nos amitis aie doive, t
pas tre fondes sur l'in-
trt car l'amiti est une
vertu et non un ngoce.
Saint AMBROISE
RDACTION: Rue Amricain* No. UHa
CHRONIQUE
les inexacts
itode est la poli osse de
aussi celle des gem
,. Remarquez, en nom
'TOlutioo sociale, combien
sert distinguer le
l'depuis peu, de ceu>
j jet traditions depui-
L'dacation accomplie
I targue d'um politesat
fane exactitude remai
(ODS Bsa rapports so
que les nouveaux ve
jt trop cette qualit fon-
ire riche, tre lev, r.t
Il faut re bien lev,
[ cette belle dame cn
lige que l'on soit exact.
Ht ace seconde paroi*
ne peut manquer s;-
promet de venir. Oa se
!, ou l'un ne vient pas
iot trop tard; jetant U
l'existence de ceux qu
de les rejoindre. O.
M immdiatement un*
st tonn que l'amitif
Ou promet une cou-
lai joui. On est press,
L le client qui comptai!
:il attendra sous lorme!
(abrite que des mcontent
se venger en roas reb
lance et leursympathie.
dexaciitude quivaut
leoliCi.t*'8Pe, ', un*
.st rarement inipone,
pour re exucte> n*
l'engagement qu'elle n,
( de pouvou tenir et
ioits,s'il le faut, pour taire
' il parole. Ele 9e press.
Ir, pour tie l'heure,
i de
de
Itiilti,
Ira aux exigences du
'amiti. Cela eat g
an qui ne veut nei.
b lociie n est pas diut
m.
. est non .seulement
i, mais aux affaires
gens, les affaires avan
ato : Qu'ils oient donc
dres, et peut-tre le
Bit dans leurs rapports
] n'ai usa le temps J'
*Ui un iour un employa
>o: 0, il prenait le
imiol, ce qui rtvient
M mme; et de plua il
* on admmistiatiou
wlesaflaires qu9 la
exactitude sont des
lu
I 'J| felle maison qui
ntmment' ta s cause
bdojt peut-tre ces
jondsmentaleij
* onde : yUe renaiz
*iu> se lom btteudre
convives excusent en
Que la cuisinira se
jp If B plate bi lent '
<, vous pouvez tre
"m dblatrera contre
* .' 1 femme est si
ZU{ le^t. les en-
jves, etc. et ceci du-
coup de sonnette lib
j" cuer : .Enli', le.
Ji-vousae ceux qui
McoiQd'uoe rce.dau*
^nastaion
BRIGADE, U.S. Marine Corps.
Porfau-Prine, Haiti, 20 Mai 1921
Proclamation
Au Peuple,
Les Forces des Etats-Unis en Hati
'ont oejupes aider et appuyer
a Gouvernement Ceustiiutiouuel
1 Hati et elles sont vos amies
Par leurs ellorts, joiniB ceux de
a Gendarmerie d'Hati, la paix et la
tranquillit rgnent dans toute l'teu
lue de votre territoire, vous permet
aot, par ainsi, de cultiver vos jar-
tins, de vous occuper de votre corn
ne ce et de gagner une vie bon-
jet.
la seu'e agitation qui exidte ac-
tuellement en Ilai.i est celle q ii est
ueue par quelques journaux dans
es grandes villes et par quelques
udividus dans des soi-disant dis-
cours patriotiques.
Cependant, cette agitation tant
iue menace pour l'existence du
rgne de la Loi et de l'Ordre qui
/ous a t assure, il devient nces
aire, par cousequen', de proclam m
i Ordre du jour qui suit, sous la
l'uissance .ei I Autorit di la Ui
Martiale.
ORDRhDU JOUR
Uien que, en principe, d n'y a pas
Je reatrction la libert de la
i'iesse et du discours, cependant,
les crits et discours d uue naturt
ncendiaire. ou qui visent jeter do
iiscrdit sur le* Forces des Etats
Unis eu Hati, ou qui teudent in-
citer le peuple contre les Fonction
oairea des Etita-Uuis qui prten.
teurs cooeours et appui au gouvei
jement d'Hati, ou lea crits et dis
cours qui s'attaquent la personne
lu Pisident d Hati ou du Gouvei
uement hatien sont prohibs.
Toute contravention au prsent
Or ire sera otel.e au tribunal mili
(aire.
JOHN II, RUSSKLL,
Colonel, L. S Marine Corps, Com-
nianding lit Jiriqade, L' S. Xiaiine
and t'nited Statei Foras Aehore
in Hati.
Nouvelles Etrangres La fte Difll
PAR CABLE
Les Cours
i'*^"5!
Le Matin
PAR MOIS
PORT AL'-PKINCE
DcfARlMKNT
l-.lKANCiliH
>J. 2,00
G. .jo
"G, 5 oo
rpqryJre une lettre,
profooi"
de mtro
Mu
*pa
un ddain
. d pour celui k laque'le elle
s'adrasee Quant faire attendre inuti
lement quelqu'un, cest loi trasi
gner qu'on |e tient pour bien peu
de ( hose et I humilier en nous
baissont plus bas que lui encore?
Us in.'iucts se classent en tro a
or f s d'individus : les ddaigneux,
qui croijRiit indignes de leur gran-
deur, la civilit purile, mais hon-
nt^j les affairs, qui n'arrivent Ja-
mais accomplir ce qu'ils antrepren
neu j les indolents incapables da
partir l'heure ou de rpoudre
une lettre* Ils ont invente le style
tlgraphique et la carte postale.
Plaignons ces pauvres gens, ce oon>
dea mal levls tout binneroert, Oa
,S
112
hture ap es'haosaa les paules da qui's ont le
^ demi
POor le rendez-vous? j dos tourn, lis n'en imposent 4 per
le*6- r"?or" s nne. O'ian nous, si noua avons
% PlHces dnionii une tendance tre inexact, corri
a ra- Et pour la ueo s-nous vue de ce dtfai t. Ire
PARIS 2Si5 Rente 5 {o s;
Sterling 46,36
Dollar n,"/1,2
NEW YORK 25,; Franc 11,87
Sterling 3 9238
PARIS 25 Mr Jonnart. ambas-
sadeur da Fiance auprs du Vatican,
set pari! pour Rama dans h mati
ne.
dia'e d g s-nction?, en crb ^e
queutent, est adopte par ;i'.J
ran
voix
contre 1U2 l'ensemble du vote est
de 119 voix contra 171-A la chambre
Mr Onaud dclare accep er unique
ment l'ordre du jour A ago qui coi
sidre que I ul II matois de Londres
reprsente le minimum indispensa
ble pour la aenriM du relvement
de la Fiance, affirment la confiance
au gouvernement pour imposer le
droit de la France,avec I application
immdiate des sanctions au c9 ch
Une dpcbe de Ragnoraa de i'i-laut et la conflanea aussi pour assu
?5011e ( Haute i'yrouea ) annonce ;rer relativement la Haute Silse,
qu'jn draillement s'est produit!1 xecution s'ricte t loypie du tiaite
sur la ligne da Uagneres de Pi-jdttn8 aon esprit Monsieur Herriot
t;ore Artique. prs de la s,atioQ!dclare de Grip; il y a sept morts.Le nnnce:'l8,;e rpondra l'appel de Ml Hriand
de Monaco a expos hier, i'acad^ui s Par, Allemagne comme il
tnie des ecieucei ses impressione citait el observ l'gard das allis
I attitude qui convient. Mr Lefvre
propose le renvoi la commission,
jui le voyage qu il vient d'effectuer
aux E:a s Unis 11 a aliirm no aui
Ju peuple amricain par:ag l'indi
goation de tous les peuples, pour la
barbarie allemande et il a expiiui^
la conviction qua l-n E'ais UiiiS par
ticiperaient aux efforts faits actuelle
m sut, pour tablir la paix sur une
uase solide et quitable comme ii
participeraient une guerre europ
ami", ai -l!e imt amene par la
nauva ae loi viieute da l'Ailenu
tiue.
FARIS80 En rponse dea in
terpeliatioo, Mr Hriand a expos Ion
gutmett, 1* tribinede la chambra
la poioi de vue frtntia* Ea ce qui
concerne la Haute Milaie, il a decla
ie que lt consul suprme ne peu.
prendre une dcisiou conforme la
justice que si ou se tiouve devant
une proposition unanime des na
bons allies Or un ds ccord entre
-*- *-- o \^ua ai t nui; mu |HJ Hall -------f- -w .v. .,.', u 4 v,\iiiMlllBOIt/ll,
ment, qu'une ma|ont considrable de accord da Londres, refusant de
couvrir de soi vote I interprtation
du tiait aggravant les char
es chargea lisca
le, pour les contribuables trauyais.
Mr Hriand, rplique ; la proposition
m t vie oonsisu.t I tout remettre en
jeu, la dcision unanime de la corn
imssiou dee reparlions, aussi bien
que l'ultimitum. Mr Briand retuse de
pratiquer une paredle pelitique, la
motion gLel'vre est repouaae pu
M'2 \o x coa re 108.
PARIS 26 L's journaux se r-
jouissent lit l'impression de dtente
.jui se manifeste Londres et la-
quelle M. Briand n'est pas traogsr.
Ils expriment leur satisfaction des
ec aircissemen.s donns par Londres
concernant le point de vue britanni
que et qu'ils aient compltement
dissip la f:heus lgende de l'atti-
tude de Pambissadeur de Grande
ceux ci existant, il ett part san de----------- ------------
renvoi de juristes techniciens pour|Rr tvdier lasuuatun suivant las ter Suivant Le Petit Journal des
mes du traite et tormuler les prooo' agents diplomatiques sont arrivs i
que prvoit ce trait, llsibou og e sur Mer eu vue de l'orga-
U plua
seront appels fournir des lu
mires easeniielles pour aj?eoir un
ugement. Le poiut de vue franaia
est que la rgion miniie, qui se
proiori eu laveur de la Pologne,
oit donne.
*ir Klo z. ex uiinisre des finances
ddiis le cubiutt de Mr Oimerceau.
repioche au gouvernement de ne
pas avoir ht a 1 heure voulue U
ncessaire pour que 1 Alleru-gne
excute la decisiou da la France, de
laire respecter le trait. H cutiqu
longuement les clauses liuanciiea
de Londres et accuse la haute ti.ian
ce anglaise, de s et'e oppose l'en
tre Ues tionj es u ai n.^ dans la
Kuhi' Ii legutte quo le gouverne
tuent u ait pus aucune sauction, la
suite du non p milbards de inaiks, que la commis
sion dts itpBuuona avait somm
I Allemagne i verser avant le 1er
Mai. Mr Briand dtend nergique
muet l'accord de Loudies et la dci
sioa de la coin mss on des rpar
lions,concernai t les douze milliards
II ajoute que si la ebambr adoptai'
la proposuiou Klots. tendant juger
1 uvre de cette commission, le gou
versement se retirerait, car il a cous
cience d'avoir eu une attitude la
lois ferme, droite et modeste, eu
a< c rJ avec las abics et sans rien
sicrMier des in'.ris essentiels de
la 1-Vanceu
La premire partie de l'ordre du .Dur
dclarant nia l'altimalura de Lan ju
ciaation ma rielle de la prochaine
reua 0 1 du Conseil Suprme.
t L Echj de Pans a apprend de
Berlin que M, Wuth, le nouveau
chancelier allemand, a eu avec Tarn-
tu s d ur de France une longue con
teiene au sujet de l'excution des
promesses allemandes.
Une dpche de Berlin annonce
que le chancelier Wir/ a Un des
dclarations A la t Gazette Gnrait
de 1 Allemagne n dans lesquelles 11
sou mne 1) lorme modre du dis-
cours' de M Briand a la chambre. Il
me nergquement les dioits de la
Pologne sur la ihute Silsie et il
exprime le souhait que la question
MiucLue soit le.o.ue objectivcmenl
et quitabiement,
Les journaux de K:me, parii-
cu iiemeut les organes olficieux,
approuvent avec loge la modration,
le calme et la prcision des dclaa-
uons de M. Briand.
Lts defntrea nouvelles parve-
nues de la Haut.Sisie reprsen-
itut la situation comme saustmanU-,.
Touitlois les cheminots alleaftbu*
contmueot la give avyc l'espou
d'affamer les polo^iS-
L" -Jllll
E le n a pas i clbre avec le
mme cla. des auues prcdentes.
On dirait que la Vale s'tait rveille
dans une sorte d engourdissement.
Le trajet de la procession, contraire
nnnt aux vieilles babitudes.a t en
graude paitie couite-Les' ainsi que
les rues des Csars, Dan'i Dea'ou-
b-8, l'ubieuvoir n ont pas eu I a
nonneurs de voir passer devant leu a
maisons le Corpus Chrisii. Les inU
>ie la Haaibque Notre-Dame regor-
geaient de Bdlc. Au dehors les
lves d a co'ea coi'grganistea et
aiques accompags de leurs matres
Sb initiaient sur deux langes.
A 7 heures 1,2 Mgr l'Archevque
paiHit sous sou dais portant la Saint
Sacrement, le dli suit la rue r*es
Krouts-Forts et la Giand Hue. On
arrive au reposoir simple et coquet
dress avec soiu par Mme Desmarets
ancieuue muisou G t'ouchard c est
uo gentil petit nid qui reprsente les
anges adoraut Jsua-ll jtie. On y ht
es inscriptions ; t Ecce pma auga
erutn .'Cur Sacr, de Jsus siuve:
ta t'rance et UaiU". Sa graudeur s'y
arrte, buit le reposou et U foula
prosterne puis le cortge continua
par iea rues d6s Miracles et du ie.j
pie et s arrte devant le second ru
posoir. teruat, uouveiU local, ut qui repre
sei: e; l'ai.pantiou de N. s. Saint
Mai gurite.Parmi les inscriptions se
detuche sur un fond b eu Curirr Suri
de lesus, ave: piti de nous. Noa ieli
citatiooa aux Surs de (Externat
pour la facDut dont ellea ont au pr
seuter leur emblme Mgr bait une
dernire fois et l'on ae rend l'Egli-
se pour la grand'Messe,
Durand tout le parcoure de la pro
eessioo la musique du Palais, les
tantarui du Semiua're et de aaiote
Louis de onzague excutaient les
m nileu 1 s morceaux de leura rper-
toires Il y tait dix heures et demie
lorsque U crmonie prit fin.
C. P.
Demain les paviian dn Sacr-
Cur de Turgeau, de Sainte-Atine,
et de Sain! |os:pn ce'breront La
fte-Dieu .
U y aura an Sicr Cir trois re
posswrs, chea Mr R Biouard, M.le
Martelly et Ed. Estve; Mgr J.Cenan
prsidera la crmonie.
A Sainte Anne \ deux ; chei Mr
tiunaec, rue du Champ.de Mars et
chea le demoiselles Biamby, rue de
l'enterrement.
-- A St loseph, galement deux.
le Saint Sacrement s'arrtera ea sor
tant a l'angle des rues Csars et R
pub icaine pour beoir le repo;jir des
demoiselles Taly Romain.
lmea-. 1.0.18 toa mesures aliu d arriver 'dres piseutele lainiirutn de garan
jouit
tOttriB-""^'' s'r,11 cour- jour voulu et do asisir la
-Z.J du moin
,* lXitSUQQH|
m ----- ^-^ ..4- H-, I.U.in U\J\y IlltOUl OO UIIW U OlIIIt S **-* f - *a.w - V-
.'^i.cboua e jouit tenii'B de livrer les objeu proni's le t:es incjispei sables a t vote par
voulu et do ssisir la plume ds *W voix contie lUl.la seconde imph
danf> ! 1
t u d'nce lettre dmsndan' une r- quaui la cunliaucw au gouveiuciui
If;,, ^;80Un8 qui noua: ponse* pouf imposer le dat-ruic-tut, le
- 1 aaoa la Itoteur a. Suzanne U&HON Ipaiemeet intg-aM'applicaUon irara
L? Rhum d'Haiti rst le meilleur
monde.
RHUM VIEUX D'HATI
Distillerie do Soleil
E> venie a 6 gourdes t $,a lea
pendau. L) joaia seulement.
Dip'. : 210 Rue des Csars
Parisiana
DIMANCHE
Le Vainqueur
H iinan tragique de 7000plea*. d'un
beaut rare et aaa sa bonne! le
William FarnumkI'oile de l'cran
sera acclam doue foule admiratrice
paaaioone de la force.
L'amour aveugle, la lutte aroeoie et
les apreta do la vie font du Vain-
queur an chef-d uvre DataionnanF
Fntre fi. I.qq
PeiuiouKouzier
Champ de Mars


.EMAfIN
U&DONL
Gurit le rhumatisme
r
Rrcc.i-ir....Mji pjf le
Prof**M M
L A tf C E n :. A ' X .
Ai.cira Pttoidcnt d*
l'A"dr:uie Jr M I
cinc, tlans s
TRAIT* K U COCTTX
tfnNMmlMtfMii ;
4
tr*Um M
1*136 'V.l
ttlM "1
. ; /
.;,,: ','.- | i>' '6*
ri MkltUet. i. Vf-
& "<:
S >

Goutte
Rhumatismes
CraVelle
A rtrio-Sclrose
Aigreurs
L'UROOONAL
est au rhumatisme
ce que la quinins
est A la fivre, la
Vamianine
l'avarie.
'."'. Min -ii -I -
l.l ..h'] < i '. i ji'
' . ni ii
i ... lOVlM
pli... i.i.
L'EMULSiON de SCOTT
est un puissant aliment mdici-
nal qui par lui mme contiens
tous les lments ncessaires
pour donner la sant et la force
Prennez-la pour vous convaincre.
Exil loujo
!! nciqui
1* /
IVOOCM "'.r- .'- f*nlr i \rc
' ~,
Vaillant et Houet
Agents gnraux vour Ilaiti
1720, itue du MagaBin de l'Etat
Le Service hydraulique a commen
. en vue probab'ement des am
li-ations qu il compte introduiie
dans la distribution des eaux, le re
censtment par ies renseigntmenti
suivants pour .h que maiion : Le
nombre de toilettes, baignoires, dou
cbfs, robinets 1 intrieur et Wl
teneur del maison ou de la cuisine
robinets dans la cour, fontaines, ro
binets dans ou prs des curies,bran
che du connecteur,- darrne du tu
yao, lservoir, longutu', la-gfur.pro
tondeur. Bassins, etc
Esprons qu avec tous ces prcieux
renseignements, le S rvice hydrauli
que arrive donner toute satisfac
lion aux plus difBciler.
Avis important
U.:e tterviette fea'oiinie marque
N u.A. qui a flgcr , l'Exposition
ru 1er Mai, la Chambre, a t en-
leve au No 789, AvtMiue Magloire
\rabroise
Prire est faite toute petbonne
qui t Ile pourra tre offerte ou la
itouver en posseedion d un tiers dj
vouloir bien la retenir et de donner
avi au Mo ci dessus ou la Police.
Viennent d'arriver au
Grand Htel de France
Par le der ri r paquebot franc n*
Vin de Madre
Vin d? Mabga
Ee**u Vermoaih Noillv-l'rat
Vins li is ih Bordeaux
Vente en gros et en dtail des
prix modrs
labac Scaferlati Alexandre
I) us dollars le kilo
Arriv par le dernier vapeur
ACC0L)ntLc,2in, Bue 'lravernire(aison Boum)
Vins d'Espagne
el de Bordeaux
On trouvera >a Maison L PltESlZMAMS-GCLlilIOLM Us
vins suivants :
Madre spc e' doux. Bdalfgi pale et b'tiu- X et ra l>i*iUeta de 60
li re^. Modre,Mal*ga,( )psr'o en cales de 12 b >i ei les Vin rcmc-i ei
blanc da Bouleaux en Ciisse de 12 bouteitlf s et Inrriques de GO g
Prix modrs
Grande liquidation Grande liquidation
F ne or e un grand rob ns chez
Antoine Talamas
Crme Teindely*
Ci ('nie distingue el ariswera-
uque par exllenee qui assure un f Bue du Magasin de il'Jat
teint clair el frais, adoucit, assous Lit face tt6 tS'llHO 4 VieUX
pht et blanchit la peau sans la l^ public apprendra avec plaisir que l maison .4 nloine 7 lamas
lubrifier ni la faire luire. On ne fait encore un grand rabais sur tous Sts articles, parti ultremcnl
saurait trop recommander l'appli les suivants :
cation de la POUDRE TE'NtlE* Grise blanc l'aune G^ 0.75, M-usseline fleurs el barres 1.2J
LYS aprs la friction la crme Ntoiook bmes gde larg- 1 ou!; Mousseline fleurs double larg. 1 80
emdelys. 9rP? ?** blaIC \ 95iChablemeofor. crande largeur 1 50
Vieit d'arriver
Par le r.leamer Dan
Un chargement
ciment danois
Marque 0- K-
En vente chez
CF. Alt DSI
Revue
des Deux Moi
I j, rue de l'LtiivirtiU B
DU r, AVRIL I92trJ
Le chemin du salo'.-J"
dias premire pirtip, Hnri U
'de PA-admie frarisp.
Bo'chvisis de Hors
Michel Ki'o'yi et BslaKn,!
! it Jtan lharauJ.
Chtie* de Foticaald,
leur du M roc, anie au
leuDessr, Reu Baz n de l'i
t araifr.
Frarois Bu'oz et se
t'mps du sfoid empire,
opinions du 'ondateur de
Mirie-louise Pail'^on
I Les faux mmo'ies da i
, de Rich-'.ieu, Louis Bat'ifo'.]
la Po'oaoe sauve et M
rre^ace. XXX
Revue sciea'if!que.I
qm les nyors X , Chirbel
maun.
Chrac'q'je '" i Q't
Histoire poliuqu; Riyn-i.nl|
r de l'Acadmie ranM'e, j
PRIX DE L'ABOXME\U'
i',. in S.\ mi
Paris, Seine,
Scinc-et-Oise fia T. 41 t'.
Dpartements,
ci Colonies Franaises 86 u. 41 trJ
Etranek 9a Ir. 47 ir.
L*t abonnements pat tint du itr^
ihit/u mois
Hi ix du Nu uro. 4 '' 50 I::ran|
Un pont qui s'elfondre
h ftu de Chose, tout pies de II
proprit d'Henry Robert*, en face
de la villa de d'F.nneiy D^ioir, ud
pont, au pasr-sge d une lut, s'tlon-
dra var. hier Ct pott ctptndarit
t conbl par le Seivice Tecrini
que de la Ville.
Dans l'auto se troavaunt 'rois pi
ssqers qu'on retira du foss pat
quel miracle I sains et su (s.
Voile Qeoi
, ^ Diablerreofort grande largeur
Drill biaiic. g.acda largeur
Drill Tonor, grande largeur
1-DC
\ 2.09
L.n vente dans foutes les bonnes Voile bleu lleurs grande larg. 1.00
maisons de la place, notamment Nansouk couper Heurs 1 '20
Vaul E Avxila, Mme d'Ennery I c rabiis se fait sur le stock en gnral. C'est un ajantaje exco
Dejoie, Pharmacie Centrale, Si- tionnel, Pauvres et riches, ne perdez pas loccasion de vous habille
mon Vieux, U Cesvet, Salon de avec trs peu d'argent.
iffurePabioiorresetc. Accourez vite chez Antoine Talitnis
Tour la vente en gros seulemsot-------------------------,_______________________________________
Vaillant # fjouet\
^ytntH t/nraux dit par/unis d \nj8
1720, Rue du M.gabin de i'Eiat.
Avis commercial
Ncrologie
Ni us avons nu le taire pat de
la rr.on de Charles Dennery, dcd
.ui Ciyes mardi dernier, muti des
Sacrements de l'Eglise.
C'tait une phy&ionoajie tis sym
Liquidation Liquidation
Encore un grand tabiis chez
Antoine Talamas
En face de Simon Vieux)
ances aui familles
puyMoooaie trs sym La Maison Antoine Tahmas es'une de* maisons de re'te place
^Sss&ttett hnml l3,plus d,rTJS a,i pubhs &ai le wr*,e
llestvorl la connaissance du vau . eu 1902 conseiller au D- Pauvr.e a.usl b,:n W le 11d1e.il ujour.rhut encore elle fut un
rubluerJu^^ toKnim dans le Cou WJ*^ *r *** en gner d, pa -.icultremcnt. les art:cles
litr que la maison de commerce]veroement Piov.wire. Lotion Luxor
mit a M tablie Jacmelsous /ai S n^ties co,do!anc-
raison sociale Gebara k Co a ces- \*Prouves.
se d exister. En consquence d"e!
cette dissolution, le Vm-AoiPJ
Sissin1 a cess d're Ip pio,urai
leur1 et le grant de la d / maison]
depuis le premer mot courant
P^tauPrin-s le & Mai lUfi
:ont^e
la
CONSTIPATH
jyrcnaz les
CCMPRIHH
SUI8SCI
de DELOIIT, Pha
11V, Rn* S- Lnf-Afii
C'EST LE MEfLL
DES PURPATIW
I0 *T- AT7-I
AU:
T'V:
CI4*t
i !..ir .c.^ du i> Juun'
.,-----.. |., hnnil< P**f
Grand rabais!
Hjrres de le' rondes
V. i|-\ $4
A prix trs rduit
P. N GUY &Con.p"u. lue
llacon G 2.0 <
Violette
Sylvan
I ompip,Florarayre,
Azuica
S Ou
2.00
(.von (boite de ;J)
:!00
iJSO
Ciii ( "ux de paille pour hom
ni's b'H'eneura 9 00
Gbapaarx laine pr boni. sup. 9 C0
Gasinptte suprieure, I aune V OU
Palm beoeb sup> nuances var. iOOO
(.hauBstiteB meicfr'zes dz 10-00
Itreteiirs sup> qnMt6p varies 2-0j
( e rabais ne durera que 10 jours.
Accourez vite '
Panama Raih
SteamMf,
Bureau de 1 Ageafj
Portan-Pnncp. l
BULLETIN Ne
A qui de droit :
Phare de noter qt
^.olon est attendu ici,
ment de New York, le*
rant, 0 heures du i
410 tonnes da
11 pa sagen
142 sacs de le'tre
Il oominuera le **|
temeat pour Cristobti
clin '
HEMORRI
Ourion ctrtmln _<
POMMADE^DU,
UtirtHIW OUW. M.
A ftrt-mP*


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM