<%BANNER%>







PAGE 1

L£ MATIN fc. %  V*. r &LA37 '• r Cm*4 g| Le p! : f ^ r / i$ in*! "' fil r y ;3 f %  • ...... i Le* r • %  .. • •' MtoORt * : ; Les .•.. I -' fct fi* IBM 1/8 <•' %  Soude cs Jeunesse Tovtoa i %  %  %s Bitcr il y '/j LL.. CI Par cble PARIS 21— Une dpch l'Echo de Paris dit que Mgr ^eretti a ex piim la satisfaction qu'il prouve de la reprise des relations d'plorna fques entre le Vatican et la France. 11 a rendu un loquent homrrage de ben itoi affirmant que le Si Sige Cil ann r dts meilleures dispositions au M> jet de l'application des cul in lits. i %  %  i -%  Mariage — C'est hier aprs midi que Mr Hcratius La\tnture, conseiller corn n lirai, LU ses atuibutions d'ofhcier de 1 Etat civil f rocda dans les salons des pcix Aniome Benoit la cel but.on du mariage civil de notre ami l'ranis Aristhobule Drwrson wee licite Hoitt lienoil. Les te moins taient peur l'pouse, Mes As ni Liions!, no', Christian Wition, G'.vy Itan av. et Mr Ption Moiseiie; du . de l'poux Mes Ed roood Uiiui. not. Edmond Montas, av. Louis Ehait tt Di Hiram Piert N cl. Tous nos \œui de tl.cit au char mant couple. La chasse aux rats Sous avons reu la 1 lire suivante en rponse noire tlrtfilet concernant les rats. Sous remercions le Dr / M Min 1er Je son empressement d vous rtnstt gntr, Port-au-Prince, le 20 Mai 1921 A MousieurleDirectsurduM; t ir> En ses Buieaiix Monsieur le D.rec^ur, Me rfrant a voie sriic'e pi b'if dans le Matin du i) du cornant, j'.i l'avantage de vcu> informer qui li Service d'Hygine sa t es heureu> de vous fournir les s itiftics lou.ba. I i* in-u-lw d<* ce 8 HTJca 11 iinpcu quand vous le csirtz. Naiurellemcnt, boire crrp.'gn conue les rats a et4 coi fine #1 Waf, au rivage de lu I'OUTC itc. t les rsultats obtenus pour les R t Empoisonr.es ne cotoprenoeoi qi 1 ceux qui ont t trouve, et et qi i etl iis apprci clant do n' que li pei ;oniho5;photeuxutilis' Ici ob 'ge 'tchercher l'eauetil nons a t rapport* 4ue des centaines de >aii nsoiU 0:1. It vus tlottant sur l'e u. L'eut ciap:. comprend Us ruts 1 souiis qui ont t tus du iy Avili 20 M.i 1921. Obse. Calcul"ix, RtnimatisanU, Goutteux. Migraineux, Eczmateux, et voua, les Dyspeptiques, viotimes innombrables de l'acide urlque, prenez Jetez donc pourrez Devan en droute. L'OPinoy MEDICALE: Partout o il peut exister, latuleva ne suit;ail tenir c-atre cit nefgiq\ui' tolvcTit et i.iobilisatenr qu'eu mJ C..' u &f ' le cha,se de partout, des fttrct2 culairei d"t parois digestives qu'il'ato^ti corn mu des tuniques vasculr.ires arWri^k qu'il incrutte; du devine, qu'il empte, c|S de ali-Jlcs pulmonaire* et des lnuaiA veux, qu'il imprgne... D'o l'on toit la auih, plicit d'effets bienfaisants riullantdultvm de l'organisme qui. lui seul, rsume et co^T lise tant d'indications thrapeutiques.Q*^ pu autrefois le discuter, c'est fcheux; nZ semble plus possible, notre poque, < mconnatre et d'en contester la M^, D' BBTTOUX (VrT* Facult de Mjk* dt UDUMJ Ktablissemenlir.httrUin, bi, rut ,1e VlriPtris. el toute pharmaciet. ~ • • r £r~' le sang, retrouve et consorve Jamais la fratcheur et le velout de son teint. v-i Crme Teiniely Crme distingue et aristocratique par excellenee qui assure un teint clair*', frais, aioucit, assou il a et blanchit la peau sans la lubrifier ni la faire luire. On ne nurait trop recommander l'application de la POUUKL: TE'NDE LY8 aprs la fnclion la crme lettidelys. hn vente dans foutes les bonnes nai'Otti de la place notamment : Paul E Auxila, Mme d'tinnery Oejoie, Vharmacie Centrale, Smon \ Mua, G desvet. Salon de '-oi/f arc Vab'.o lorres de Pour la \enle tn g's saiL'msat, V ail'ani $• Ilonet g$nM gnraux de* parfums d.irys r;2o, lrt el pu.us k maique UUOD, qti lit %  CORE ie 'ilx'.Mi U2 Six '1 ;ijx '/ Celle quaitl est la plus apprcie de toutes pirce qnVieSi 1 unisble. L'essayer, c'est l'adoplo 0 je 1rs ama eurs ne perdviv donc pas l'occasion de l'essaye • Li Maison a 'galerren' reu une 'oi.e A cnlane pur li, pou tant servir la cot fcclion de costutms homm-, robe* pour dames, leunei fuies, tilletle*, entiuts, couvertures pour m3 b'es etc. etc largeur 3o pouces Pftl : 3 £0.;rdes l'aune, Toile fil drap f i largeur, prix .'{ dollars ,"><• l'aune. Voile pour premire communion el moustiquaire Linoj bap'is'e Ico'on hrgetir 36 pouces 2 g>u r des 50 l'aune allez iej'ai.e vos achats,carcesnianband.sas s'enlvent rapideuiant M nauroad Etaoship Lins. Service de fret el de passagers icw-York Hati [| Port au-Prince, le 1er Septembre 1920 -' %  I 11 Pre, ant expdit'ons directej pour l'Anglelcrre et l'Europe et \ic?-versa. Conae b-'i aux New York. I e plus ripide el U plus direct service de et pmr I E irope. A. L. Pateraoo, General Fm, ht Agent, 24, State Stretf, New York C lv.— Fret pei-ttinalicn It.xcention '•; 0. B. THOMPSON, Agent gnerai agent pou Hati



PAGE 1

Qtiasin'i inne M 40&7 Port au PriLce, Haili Luudi ^ .Mai 1VT21 DIlUCTEUR-FKOPRJjnAlR ClnjfnMVfAGLOIRF ce NUMRO 'MhcmtOttM Jamais on ne corrompt le 4 peuple, mais souvent on le trompe. f. I ROUSSEAU Quotidien REDACTION; Rue Amricaine No. Uft tiLfUOMM QUESTION DU JOUR A propos de — —• * SPECIAL Hinma Chambres 3PFGUL Le dput Bokanowki vien de fiiiir la Chsn bre f anais^ d un 11 o jHde loi dout le but est de remdier i la situation critique del cinma togripbie franaise, qui ne cesse dempirei et qui aboutirait, en fai>, i liminer de toua les paya tran gars la pense franaise de l'ait ffaoiis > CesUmps derniers il a t beau coup question,, du cinmatographe qooo dit snbir un peu partout une sise qui (et loio^d're la mme dics chaque paya Aux Etats-Unis, (tttu enae est plutt morale : contre 'iralirmo trop prononc des exhi Uons on dsire que In censure ne sentir plus elllcacement aon action. En Allemagne, la ciiae e* conomique et commerciale et af lace naturellement la forme panier luisante de cette grande na'.iou qoi ne veut pas abindonner tes lrei d expansion, en face des d forts de tcu.es les sures daaa le an de s agrandir et de rayonner davantage dans le morde LAllemagne accomplit en ce Bornent, lisoijk-nous dans une reJoa franaise, un eflon considrable woi le domaine da ciumatograpne. Ble se propose de dominer le m-reb aoudial du liirm Elle va coucorrencer dangereusement* I Amti qw. Elle y a travaill pendant toute Ig uerre. Sta meilleurs artates ae toosscrent ce grand ce vre pen Jt que lea cotres abandons n d JigoeuBemetjt la laute.ne mag que feuilleton, istes at aux nieicau lr..Le film peut pouiauivie uie ppgande meihodique, ae livrer a • •nseignernent raisonne. Il peu' JWttir la pensre d'un peup.e, pai aunt ou par le mensonge. a c'est dans le but de koutecir •M cet aspect la concurrence si e %  •• que le projet de loi dont noue JJOQs de parler a dpos de^ la Chirnbre frat-aiae. Et une 3pagne de presse se declim.be i. aueooise, ieiegante de ConaUnUl o. P 1 2 X4 liUZ 83 x i pie ou * Tokto ne sauront plus g ?3 x 4l|2 34 x 4 34 x 4 l|2 35 x i l| isa?S United States Telles and good fuies e. la musique et le paysage de V m [•nce. Far contra. Pila 'ha, %  .„,... TfcA' Mrin se des auteurs et dea diteurs i 1 app'ique, G est abaoluuieut comme ,, as oour tour Mi.oi/iiror Ha ..„i u inr.,., u MI uu> ,.. A ,...~, ... i. ouesie. j !" *-- —v auiouiB 31 QUI BUI Ou pour leur suggrer de col *rr „vec lea maisons d'dition • Mme pour aasurer la plua grand. t mmon de ta pense et de 1 sn %  JWs. cVous mprisez, dit un iwmtj cette grossire adaptation sutt : La femme amricaine, i.a.ien ne, sudoise, l'elegaote de GonaUnU nople ou de Tokio ue sauront plus ce % %  •' . Ha fra de ture. la musique et le paysage Ere nce. Par contre, elle s'Habituera progressivement concevoir comme le dernier cri du luxa et du buu got les "accessoires allemands, parmi leaqueia volueront les bro a et les beroines de quelque paaaiuu nant scnarioFaon de voir, taou d6 vivre, faon de sentir, faon dagir. tout ae tieut dans c* len. envi a tement La nation qui sersit maitrtsse de la produc ion ciasmatogra i u que du monue euuer cuodeitiuit M n gr le cerv> au du monde. Elle sursit on alli et au complice uana chaque f< yer. En France, la dfaveur qui frappe le ciams, dsns le monde de la pen ee, vient principalement de ce qu il a coure lui la majorit dea viaia in ellectuels et dea oaoralis.es Les premiers le ddaignent pour la miaou que tcetit allument est. gnra 'ernent. entre lea mains d'illtr* ou deprimairea qui l'exploitent dan. un but exclusivement commercial. Pour eux, le progrs artistique es: eu pril... Et le cinma, devant ce ded tin, en est rduit dea niaiseries mlodramatiques et burlesques ta masaea dans les romans feuilletons de scco.de valeur. Quant aux mora listes, il y a longtemps qu ils accu sent le cinma de pervertir I* jeun rf-e, en lui olfiam sur 1 cran des scnes dcolleies et des excs de tendifsse amoureuse dont les pa reot, aiileuts quau cinma, aeraieut les t remtera a dtourner laiten un et ies t gards de leurs enfants En rsum, il se dit beaucoup d* choses autour du crumategrjphe : il est la fuis utile et nuia ble, beu et mauvais aelon lussge auquel on a air \Nous menons en vee un grand assortiment ae chambre* des prix trs rduits t,el assortiment comprend I s dimensions suivantes • 4 ala 3l Q ;^ 2X4 ^l4l|2 13 X x4|2 34x4 34 x 4I|2 35 x 4 1(2 d a>r Pies Njiivelles Le Casino de P ion-Ville a suivantes, P1KEUS Mous mettons en vente des Pneus ayant les dimensions •x\ o n de> P rix i !" rduits UDited Siates Tires are goad Tires Laissez-nous vous procurer un grand profit sur vos achats United We*t Indies Corporation H. P DAVIS, v p aGeneral Manant Lu face de la Gare du Nord — Hue du Quai cri' e pbaea visiteurs. Rcepuons charmantes gots. q Ce,t P ro Qt des — Mr Frdric Doret a t -^— derUun& nrera P ,ac ^- Mme Maria Franckel somtion da la queaUori de Silaie.no soit pas une solution de paix en rai son dos divergences entre les allies et bs intrts internationaux, de es inoncer dfinitivem^nt l'occupa ion idela Rulir. i Mr Forgeet, progressiste, dpui (de la Marne, critique la dcision d*{ la commission dea rparationa.lixant lad tte de KAIlemag e l.tt mil.' liarde ce qui rd.it la part de la France 08 milliarda. Il estime que I acco d da Lo dres es un recul eur l'accord de Parti M Fotgeo; tenu ne eu demandant a la cbambie de ne pas ratifier l'accord de Londres qui, des yeux aboutir it h ruine de la France devant lAllemagne vaincue et relevant la tteIl estime que le rtf'is de l'accord du Londres Berait nions g'ttve que le rtf is du snat. amricain, de aanctiouner le trait de Veraiiliea, que (annulation da 1 aluance anglo amricaine avec la France et que les feruires paioles de \lr Lloyd Gejrge sur la Haute une r^nnion do Conseil Suprme, mais poae comme con Jiti >o qu'un accord devra tre intervenu prala blemontjiur la L|U*UOU U4kQoe l'AHIi "L'Echo de Parls-'annon ce, que lea nationaiiatea turcs ont rompu J'srmistice franco torcconclo j*vec le commandant des forces frsn Crises turquPs.Selon"lepetit Parisien Numhiai b^y. dlgu du gouverne meoi d kugora est parti distina'io J de la Frunce, porteur de contre pruporiitio ia ( il-v i.s ). NEW YORK 99,5 Franc 11 42 Sterling J,WJ7 qurir ls quab d ha ian r u .ni .... ,(... n IA L I_ __ T* l!nilVflncmi.nf .11. J 1 de la nouvelle ScQi?nii ttire,r n C>MoProu ll ..., .„.,,,,„=,,,. ...... * anai... et Ploaieura officiers sur ls tombe du soldat inconnu tilts* —— - ..• l\. J I .rn.l.A An PnKa **'qoBtn,,r F'usieura oraciers su_ **. Partir* . DI r Mtrcot au P-! hommage de ^^ooin* l tieB ritavec le gne la France. w eriiK''? iral pu 8hesi ConU,' PARISI toCmtL !" do c Jules Michelet'suiourd'hui, les interprllaliona M. par l intermdiaire de notre ambaa ^ %  piiui lt gnera Mangin Cacbin, communiite, craint que la ndeor Londres dclare conaentir 1 amiti de Cuba pour Sforxa y assistersit. D autre part, France. "la Petit Pariaien'-, croit aatou que PARIS— La chambre s poursuivi Mr briand, dsns une noie transmise les interprlistions M. par 1 intermdiaire de notre ambaa crant un danger wd^niablo pour la seuurue ues uuupes uhemandes d'oc cupation — Le 'Maillatr VageblaU" poursuit ss campagne de fausses nouvel les diriges contre les trouj.es franaises. rRIS,2l Franc 11,40 Sterling 4,00 gouvernement sllemand uettre trn aaS afi!rt. 4 1 ***** tu Hute Siljie.Lsmbasaadeur de Fran ce insiste sur la ncessit d'uuc et !" te coliaborabon entre les membres de la commission interallie OocIn en vue du rtablissement de l'oVdre qui peut tre grandement tacih P.une,nterveatroncoIlectiveaup t des insurgs. prea %  v *n Ir>


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05381
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Monday, May 23, 1921
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05381

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
Qtiasin'i inne M 40&7
Port au PriLce, Haili
Luudi ^ .Mai 1VT21
DIlUCTEUR-FKOPRJjnAlR
ClnjfnMVfAGLOIRF
ce numro 'MhcmtOttM
Jamais on ne corrompt
le4 peuple, mais souvent
on le trompe.
f. I ROUSSEAU
Quotidien
REDACTION; Rue Amricaine No. Uft
tiLfUOMM
QUESTION DU JOUR
A propos de

*
SPECIAL
Hinma
Chambres
3PFGUL
Le dput Bokanowki vien de
fiiiir la Chsn bre f anais^ d un 11 o
jHde loi dout le but est de remdier
i la situation critique del cinma
togripbie franaise, qui ne cesse
dempirei et qui aboutirait, en fai>,
i liminer de toua les paya tran
gars la pense franaise de l'ait
ffaoiis >
CesUmps derniers il a t beau
coup question,, du cinmatographe
qooo dit snbir un peu partout une
sise qui (et loio^d're la mme
dics chaque paya- Aux Etats-Unis,
(tttu enae est plutt morale : contre
'iralirmo trop prononc des exhi
Uons on dsire que In censure
ne sentir plus elllcacement aon
action. En Allemagne, la ciiae e*
conomique et commerciale et af
lace naturellement la forme panier
luisante de cette grande na'.iou
qoi ne veut pas abindonner tes
lrei d expansion, en face des d
forts de tcu.es les sures daaa le
an de s agrandir et de rayonner
davantage dans le morde
LAllemagne accomplit en ce
Bornent, lisoijk-nous dans une re-
Joa franaise, un eflon considrable
woi le domaine da ciumatograpne.
Ble se propose de dominer le m-r-
eb aoudial du liirm Elle va cou-
correncer dangereusement* I Amti
qw. Elle y a travaill pendant toute
I-guerre. Sta meilleurs artates ae
toosscrent ce grand ce vre pen
Jt que lea cotres abandons n d
JigoeuBemetjt la laute.ne mag que
feuilleton, istes at aux nieicau
lr..Le film peut pouiauivie uie
ppgande meihodique, ae livrer a
nseignernent raisonne. Il peu'
JWttir la pensre d'un peup.e, pai
aunt ou par le mensonge.
a c'est dans le but de koutecir
M cet aspect la concurrence si e
que le projet de loi dont noue
JJOQs de parler a dpos de-
^ la Chirnbre frat-aiae. Et une
3pagne de presse se declim.be
i. aueooise, ieiegante de ConaUnUl o. P1 2 X4 liUZ 83 x i
pie ou * Tokto ne sauront plus g ?3 x 4l|2 34 x 4 34 x 4 l|2 35 x i l| '
isa?S United States Telles and good fuies
e. la musique et le paysage de V m-----------
[nce. Far contra. Pila 'ha,.,... TfcA' Mrin
se des auteurs et dea diteurs i1 app'ique, G est abaoluuieut comme ,,
as oour tour Mi.oi/iiror Ha ..i u inr.,.,-u mi uu> ,.. a ,...~, ... i. ouesie.
j*-- v auiouiB 31 QUI BUI
Ou pour leur suggrer de col
*rr vec lea maisons d'dition
Mme pour aasurer la plua grand.t
mmon de ta pense et de 1 sn
JWs. cVous mprisez, dit un
iwmtj cette grossire adaptation
sutt : La femme amricaine, i.a.ien
ne, sudoise, l'elegaote de GonaUnU
nople ou de Tokio ue sauront plus
ce '......-.--..
Ha
fra
de
ture. la musique et le paysage
Ere nce. Par contre, elle s'Habituera
progressivement concevoir comme
le dernier cri du luxa et du buu
got les "accessoires allemands,
parmi leaqueia volueront les broa
et les beroines de quelque paaaiuu
nant scnario- Faon de voir, taou
d6 vivre, faon de sentir, faon da-
gir. tout ae tieut dans c* len. envi a
tement La nation qui sersit mai-
trtsse de la produc ion ciasmatogra
i u que du monue euuer cuodeitiuit
m n gr le cerv> au du monde. Elle
sursit on alli et au complice uana
chaque f< yer.
En France, la dfaveur qui frappe
le ciams, dsns le monde de la pen
ee, vient principalement de ce qu il
a coure lui la majorit dea viaia
in ellectuels et dea oaoralis.es Les
premiers le ddaignent pour la mi-
aou que tcetitallument est. gnra
'ernent. entre lea mains d'illtr* ou
deprimairea qui l'exploitent dan.
un but exclusivement commercial.
Pour eux, le progrs artistique es:
eu pril... Et le cinma, devant ce
ded tin, en est rduit dea niaiseries
mlodramatiques et burlesques ta
masaea dans les romans feuilletons
de scco.de valeur. Quant aux mora
listes, il y a longtemps qu ils accu
sent le cinma de pervertir I* jeu-
n rf-e, en lui olfiam sur 1 cran des
scnes dcolleies et des excs de
tendifsse amoureuse dont les pa
reot, aiileuts quau cinma, aeraieut
les t remtera a dtourner laiten un
et ies t gards de leurs enfants
En rsum, il se dit beaucoup d*
choses autour du crumategrjphe :
il est la fuis utile et nuia ble, beu
et mauvais aelon lussge auquel on
a air
\Nous menons en vee un grand assortiment ae chambre*
des prix trs rduits
t,el assortiment comprend I s dimensions suivantes
4 ala3l*Q, ;^2X4 ^l4l|2 13 X
x4|2 34x4 34 x 4I|2 35 x 4 1(2
d a>r
Pies Njiivelles
- Le Casino de P ion-Ville a
suivantes,
P1KEUS
Mous mettons en vente des Pneus ayant les dimensions
x\ o n , de> Prix i rduits
UDited Siates Tires are goad Tires
Laissez-nous vous procurer un grand profit sur vos achats
United We*t Indies Corporation
H. P DAVIS, v p a- General Manant
Lu face de la Gare du Nord Hue du Quai
cri' e
pbaea
visiteurs. Rcepuons charmantes
gots. q Ce,t ProQt des
Mr Frdric Doret a t -^
derUun&nreraP,ac^-
Mme Maria Franckel
somtion da la queaUori de Silaie.no
soit pas une solution de paix en rai
son dos divergences entre les allies
et bs intrts internationaux, de es
inoncer dfinitivem^nt l'occupa ion
idela Rulir.
i Mr Forgeet, progressiste, dpui
(de la Marne, critique la dcision d*{
! la commission dea rparationa.lixant
lad tte de KAIlemag e l.tt mil.'
liarde ce qui rd.it la part de la
France 08 milliarda. Il estime que
I acco d da Lo dres es un recul eur
l'accord de Parti M Fotgeo; tenu ne
eu demandant a la cbambie de ne
pas ratifier l'accord de Londres qui,
des yeux aboutir it h ruine de
la France devant lAllemagne vaincue
et relevant la tte- Il estime que le
rtf'is de l'accord du Londres Berait
nions g'ttve que le rtf is du snat.
amricain, de aanctiouner le trait
de Veraiiliea, que (annulation da
1 aluance anglo amricaine avec la
France et que les feruires paioles
de \lr Lloyd Gejrge sur la Haute
une r^nnion do Conseil Suprme,
mais poae comme con Jiti >o qu'un
accord devra tre intervenu prala
blemontjiur la l|u*Uou U4kQoe
l'AHIi "L'Echo de Parls-'annon
ce, que lea nationaiiatea turcs ont
rompu J'srmistice franco torcconclo
j*vec le commandant des forces frsn
Crises turquPs.Selon"lepetit Parisien
Numhiai b^y. dlgu du gouverne
meoi d kugora est parti distina-
'io j de la Frunce, porteur de contre
pruporiitio ia ( il-v i.s ).
NEW YORK 99,5 Franc 11 42
Sterling J,WJ7
qurir ls quab d ha ian
attachs et quelle en, i! Y 80Dt
charges." vllff" uppotte lei
a rTmi;D.eB,jlfere^ d'Hati
cours d'un crmn,:.. cr*aac' a
Ni 11 Av.ii]^ crl0"'e qui eut lieu
CiBiwrri ,u"i0ie saapisrion pour mer le tempe, ce qui i
uvre a succs ou d'une pic; pustuifisant comme acte social,
ftL" ort ^oa% avon^ mie/O
iL Vai-out Ur' Pltnte.
Mm et les avo-a de nos au-
R notre faon de pensai de
E'Mpeot de notre psys, dos
2JM lauiiiiers, nos villes,' no<
SRJ101 ,niei,o. accessoi
1 Hnotreexistence quotidienne,
perspective d une vx'oire al
KJ'0* ce terrain souleva e~
rutoi, h! ?ro9e inquitudes pour
anLi lexpaD,i0u germanique,
"journal les piecise comme
a langue qui* selon es quoi on la !. .. .
fait servir, peut tre la pua ou la Jr*E"52 de,^rJfacbeu'' rai
meilleure dea choses. nis^re des rgions libres, qu. d
i wuuava. fend | uvre d9 |t commission dea
Ici. o l'on v. su cinma rien que ffiSSS FXHiS SPZfi
iimh rii:nnnr rnmma m- o nniu il 7* ,. " ",cc
et renvoye mardi
t
Ile
en
er5 ,1^** ,e Pecl,,toUP %ot U co'nfrence des srabaassdeurs
tir du the.re, se posA parfois a pris connaissance des informstmns
question du bnlioe inieiletuel ou provenaDt de lt commission.lu \l
moral qu il aura pu lecueill.r des ituaUoa eQ hsute Silaie Elle a
scnes qui viennent de loi passer adopt oe sede de ranporti J^ "
sons es yeux et sous ceux de ses m.t mil.tsire interalli de Versailles
enfsuts. Le.s vaudra toujours un relatlf- au dtU- d'application du
peu mieux que d entrer et de sortir lraUe de Versailles, concernant les
an indiffrent, at d une faon pratt ciai(ai millaires et ariennes
que, cela permettra au mo ns de se Mr Briaiid a informe hier, le aou
rendre comp e ai ces deux points vercement tngla.s qu'il accepte, ai
de vue, il aura bien ou mal plac de ge rendre ,a rUB10n du
son argent.
Nouvelles Etrangres
PAR CABLE
WsemsrtT Le Gnrsl alangin, dans toutes ssi visites au
*5dbiX *rsnce aux ftes de dans l'Asarique centrale
WiSncedu W'Ott en quali. A loccaeion de ,,...
r*itoiar,extrt0Pd*Wf m' l'indpendance de Cuba
ftoint a,.choil Pr iui- Pro* d'afhirea. Mr Tsjedor
5? iertr-Aube"' 'oi................
^ 0 m '
Soprme, qui aurait lieu Boulogne,
quand toutefois .le dbat actuelle
ment en cours la chambre, sera ter
min et aprs que les gouvernements
intresss, auront t saisis de lo
ments techniques ncessairea de la
solution du rglement des frontires
,de la haute Silsie.
Cependant -'le Petit Journal" croit
i''rou,'savoir qea Mr briand, devant linsis
tance du gouvernement britannique
anniversaire ds et dsireux de manifeater ta bonne
, le charg volont, s inform Londres qu il (
sccompsga acceptait daller Boulogne, non
10 Mi
Ut;e dpche de Washington,
annonce que air Frauoisco Itiuas.ex
mima ie du Chili au Japon est en
toute pour sou nouveau poste, com-
me mtuistie & C bi- Il restera plu-
sieurs jours vVaahingtou pour tair-r
de* viat ea oth jstttaa au gouveiut-
BDeUt aiueiicam avaui Ue ae reudie
a luba.
Ou app.end de aource officielle
qu a propos de la situation eu Haute
SiUaie, les Eats U is se.ont guidea
dans leur st itui'e comme I occaeiou
pmt I exiger Un ue rencoutre aucu-
ne indiuauou ottiueiie pris pan pour une ualiou plu . que
pour uue autre.
U* l'aiis, ou snnonce que la
commiasiuu dus rparaiio^s pouisuii
iexameu des d ffrens ai rangements
au aujei de la hvralton pat l'Allema
gneu p us taid le 21 tuai du 1er
ver ment de marks or Au sujet dea
lu millions, les modalits de la h
vraisou tout rgles, les allemande
ellectjcruut lacouveisiou d. s dollars
en devises etlangita et luiK-uieui
a la commisisio.i d s chques pout
uue valeur quivalente a lu mil-
lions, four lea ou millions restants'
la discussion dea moi alits se pour
suit avec la alrlegalasteo commission
Les journaux continuent se
proccuper de l'affiux constant de
volontaires surl'UJer. 'Lu Petit Pa-
risien 'ditque les informa Ijjs parve
nu-s, indiquen. que la situuhoa de-
vien srieuse- H a agit d'uue vritable
cble
WASHINGTON 20- Mme Curie
qu. collabora avfc sou mari ta
JcouverU da raJium a reu de Mr
tat par les dames amricaines eu
S ?" 7 ambasMd de Fra.!
.e de Poiogue, mesdamfi ]09i ;
njnd.HughM mi pHnce^e'Lubo
La prsidente dans l'adrossedeman
daq.U considre ce don non S
mniconmeun hommags person
Ml mail aussi comme legsgad'affe.
hou d'un grand peuple "aVg
M continue : En vous, noua. JE
le repiaentant de la Pologne. 22
re et rtablie dans h place Vuii"
tenue dans la haute situatmu Qui
fut toujours sienne qui
\r-
i Mi Allis
Par cble
PARIS aa- U^e note Hsvas au
uouce que M. de Stsnlaira. Ymblal
uC"r t F5Ci Londres i (J S
1 demande au Forcign Ofce e a
uiotnlieatico, occulte de.lAlleraagoe vu; SSSivn. orcigQ ffice r tt
MtteatMut limpuihsai ce du gouvorai'ln., oowenirl mteivention conjointe
meut allemand se fai.e uUir et ** ^iiin sfin d'inviter le
i>ru.ni .... ,(........n .___Ia____li_ __ T* l!nilVflncmi.nf .11.______J 1 *
de la nouvelle
ScQi?niittire,r*nC>MoProull,..., ..,,,,=,,,. ......
* anai... et Ploaieura officiers sur ls tombe du soldat inconnu
tilts* -___.. l\. ____--------------J. I .rn.l.A An PnKa
**'qoBtn,,r F'usieura oraciers su_
**. Partir- .DI rMtrcot au P-! hommage de
^^ooin*l"tieBritavec le gne la France.
weriiK''?iral pu8hesi ConU,' PARIS- I----------
toCmtL do c Jules Michelet'suiourd'hui, les interprllaliona M. par l intermdiaire de notre ambaa
^piiui lt gnera Mangin Cacbin, communiite, craint que la ndeor Londres dclare conaentir
1 amiti de Cuba pour Sforxa y assistersit. D autre part,
France. "la Petit Pariaien'-, croit aatou que
PARIS La chambre s poursuivi Mr briand, dsns une noie transmise
les interprlistions M. par 1 intermdiaire de notre ambaa
crant un danger wd^niablo pour la
seuurue ues uuupes uhemandes d'oc
cupation
Le 'Maillatr VageblaU" pour-
suit ss campagne de fausses nouvel
les diriges contre les trouj.es fran-
aises.
rRIS,2l Franc 11,40
Sterling 4,00
gouvernement sllemand uettre trn
aaSafi!rt.41! ***** tu
Hute Siljie.Lsmbasaadeur de Fran
ce insiste sur la ncessit d'uuc et"
te coliaborabon entre les membres
de la commission interallie OocIn
en vue du rtablissement de l'oVdre
qui peut tre grandement tacih
P.une,nterveatroncoIlectiveaupt
des insurgs. prea
v

-
*n

Ir>


L MATIN
. fc. .
' V*.
r &LA37 ' '
r -

Cm*-4"
g| Le p! : f ^ r /
i$ in*! "' fil r y
;3 f ...... i .
Le* r .. - '
MtoORt *:;
Les ... I -' fct fi*
IBM 1/8 <'"
Soude cs Jeunesse

Tovtoa i '
%s Bitcr il y
'/j
LL..
CI
Par cble
PARIS 21Une dpch l'Echo
de Paris dit que Mgr ^eretti a ex
piim la satisfaction qu'il prouve
de la reprise des relations d'plorna
fques entre le Vatican et la France.
11 a rendu un loquent homrrage de
ben itoi affirmant que le Si Sige
Cil ann r dts meilleures dispositions
au M>jet de l'application des cul
in lits. _______
i' '" i -- -----------
Mariage
C'est hier aprs midi que Mr
Hcratius La\tnture, conseiller corn
n lirai, lu ses atuibutions d'ofhcier
de 1 Etat civil f rocda dans les salons
des pcix Aniome Benoit la cel
but.on du mariage civil de notre
ami l'ranis Aristhobule Drwrson wee
licite Hoitt lienoil.
Les te moins taient peur l'pouse,
Mes As ni Liions!, no', Christian
Wition, G'.vy Itan av. et Mr Ption
Moiseiie; du . de l'poux Mes Ed
roood Uiiui. not. Edmond Montas,
av. Louis Ehait tt Di Hiram Piert
N cl.
Tous nos \ui de tl.cit au char
mant couple.
La chasse aux rats
Sous avons reu la 1 lire suivante en
rponse noire tlrtfilet concernant les
rats. Sous remercions le Dr / M Min
1er Je son empressement d vous rtnstt
gntr,
Port-au-Prince, le 20 Mai 1921
A MousieurleDirectsurduM;tir>
En ses Buieaiix
Monsieur le D.rec^ur,
Me rfrant a voie sriic'e pi b'if
dans le Matin du i) du cornant, j'.i
l'avantage de vcu> informer qui li
Service d'Hygine sa t es heureu>
de vous fournir les s itiftics lou.ba. I
i* in-u-lw d<* ce 8 HTJca 11 iinpcu
quand vous le csirtz.
Naiurellemcnt, boire crrp.'gn
conue les rats a et-4 coi fine #1
Waf, au rivage de lu i'outc itc. t
les rsultats obtenus pour les R t
Empoisonr.es ne cotoprenoeoi qi 1
ceux qui ont t trouve, et et qi i etl
iis apprci clant do n' que li pei
;oniho5;photeuxutilis' Ici ob 'ge 't-
chercher l'eauetil nons a t rapport*
4ue des centaines de >aii nsoiU 0:1.
It vus tlottant sur l'e u.
L'eut ciap:. comprend Us ruts 1
souiis qui ont t tus du iy Avili
20 M.i 1921.
Obse. Calcul"ix, RtnimatisanU,
Goutteux. Migraineux, Eczmateux,
et voua, les Dyspeptiques, viotimes
innombrables de l'acide urlque,
prenez
Jetez donc
pourrez
Devan
en droute.
L'OPinoy MEDICALE:
Partout o il peut exister, latuleva
ne suit;ail tenir c-atre cit nefgiq\ui'
tolvcTit et i.iobilisatenr qu'eu mJ
C..' u -?' le cha,se de partout, des fttrct2
culairei d"t parois digestives qu'il'ato^ti
corn mu des tuniques vasculr.ires arWri^k
qu'il incrutte; du devine, qu'il empte, c|S
de ali-Jlcs pulmonaire* et des lnuaiA
veux, qu'il imprgne... D'o l'on toit la auih,
plicit d'effets bienfaisants riullantdultvm
de l'organisme qui. lui seul, rsume et co^T
lise tant d'indications thrapeutiques.Q*^
pu autrefois le discuter, c'est fcheux; nZ
semble plus possible, notre poque, <
mconnatre et d'en contester la m^,
D' Bbttoux
(VrT* Facult de Mjk* dt UdumJ
Ktablissemenlir.httrUin, bi, rut ,1e Vlri-
Ptris. el toute pharmaciet. ~
rr~'
le sang, retrouve et consorve Jamais la fratcheur et le velout de
son teint.
v-i
Crme Teiniely
Crme distingue et aristocra-
tique par excellenee qui assure un
teint clair*', frais, aioucit, assou
il a et blanchit la peau sans la
lubrifier ni la faire luire. On ne
nurait trop recommander l'appli-
cation de la POUUKL: TE'NdE
LY8 aprs la fnclion la crme
lettidelys.
' hn vente dans foutes les bonnes
nai'Otti de la place notamment :
Paul E Auxila, Mme d'tinnery
Oejoie, Vharmacie Centrale, S-
mon \ Mua, G desvet. Salon de
'-oi/f arc Vab'.o lorres de
Pour la \enle tn g's saiL'msat,
Vail'ani $ Ilonet
g$nM gnraux de* parfums d.irys
r;2o, l A louer
Une reli'e maison Bois Verna,
Rua M^nrenss, ruonble ou non,
ay"t tous Ici nccomioodemflnts.
S'adrei9Pa au N maie rue.
conlre
la
r^TlOATIN
:. eut '. les
COMPRIMS
uisska
.19 r T, I!ha,*xQ9.cien,
i.-P. R ur rr\i n <- A Mffl
2 A '-". X 3
O'BST I.H '' -STJ*
..'. A i 3
f Aillant et Houet
Agents gnraux pou r Uaiti
172U, tl a du Magasin d3 l'Etat
l_____ -- i-------------L, _SBfr
Les cranciera de la faillite
Fils-Aim sont invita s lu
au Tribunal de l'nmira lai
!
i

i :.v a k
d^ I ort-au- l'ricce, lo nnrdiqn]
c mutera 24 du courant dgf
rt s du matin pour la vnlio
l'affirmation de leurB crt.
Par ordre de Mr le Juge-cornu^
Le Syndic de la tuilliti
Victor COME\U-i0.Nri
Roulement arrt par la ft
s;on du Contrle du bileoetf
le inaidi ii-l Mai H'Vl, a dix
do maiin.
Conseil d Etat Charles Ro0.
Tnbunai Duratm*'
Paquet laourd Rtj
Lftnmui.e b. Aotcionij
Prtm tNoteli
Syndicat n^ent de
chai u* Rf rn* Frai
Ordre de Avccata ll.oi
Commerce VirtoriUiii
Nctajre EdocaiiL
Po:t au Prince,le 23 Mai iih
IDcs
Cet aptes midi mont lieu en la
Basilique Ni lie Dame les funrailles
de Madame Pauline Bainl, dcde
ce matin 1 heure.
La dfunte tait la mre de Mr Se
gur Bainl, bien cennu au Bord de
nrer.
Le convoi partira de la rra^rjm
mortuaire sise, ang'e des Rues du
Peuple et des Csars. Le prtent tient
lieu d'invitavon.
Attrape" s
Empoifors
'Puespar despaiticu
liers et ach ts
rats
2)2
M
799
roiuis
182
10:
44c
'' Recevez, Mr le Ditec'eur, l'auoii0
ce de ma rarf-ite considciation.
|. M. MINTER,
1,-jnieui Chs %( du Si r
^vice National d'Hy.;i -e
Publiant.
Profitez le cette bonne occasion
G.Q60 jolUs crurale* de sole
A deux gouriUs chttfv
En vente chez
Shemtob jrf\Co ] ]
...,
Par le dernier s'eamer
La Maison Biyio Frre*
Ang'f des Rvj Courbe el des VronU-I'orlt
Vienl de recevuu pourau'o. un p&Ul lot l.i rhami>rt el pu.us
kmaique UUOD, qti lit ' CORE ie
'ilx'.Mi U2 Six '1 ;ijx '/
Celle quaitl est la plus apprcie de toutes pirce qnVieSi1
unisble. L'essayer, c'est l'adoplo 0 je 1rs ama eurs ne perdviv
donc pas l'occasion de l'essaye
Li Maison a 'galerren' reu une 'oi.e A cnlane pur li, pou
tant servir la cot fcclion de costutms homm-, robe* pour dames,
leunei fuies, tilletle*, entiuts, couvertures pour m3 b'es etc. etc
largeur 3o pouces Pftl : 3 0.;rdes l'aune,
Toile fil drap fi largeur, prix .'{ dollars ,">< l'aune.
Voile pour premire communion el moustiquaire
Linoj bap'is'e Ico'on hrgetir 36 pouces 2 g>urdes 50 l'aune
allez iej'ai.e vos achats,carcesnianband.sas s'enlvent rapideuiant
M nauroad Etaoship Lins.
Service de fret el de passagers
icw-York Hati
[| Port au-Prince, le 1er Septembre 1920
-'
I
11
Pre, ant expdit'ons directej pour l'Anglelcrre et l'Europe et \ic?-versa. Conae
b-'i aux New York. I e plus ripide el U plus direct service de et pmr IE irope.
A. L. Pateraoo, General Fm, ht Agent, 24, State Stretf, New York C lv. Fret p-
ei-ttinalicn It.xcention
Connexions M
j. Adresse
^. a.ww, mouoivi nu, u. actnat, &*, oiuia oireji, liew ork i- l\T fret payable
eiftinalion 1 txception du Miel.
Un dpart par Bcmainede New York directement pour Po-i au Pihceef un au'ra par
mo s pour lo s le< porta d'Ha i. Seulement passage de premire classe Les suivants
sont nos Agents dana m principaux ponsd Eiropeet d'ic*gle/err :
Angleterre, Ecosse et France :
MM. G.W. Shelden $ Co, 17, James Street, Liver-
pool, Englnd
Copenhague, Danemark :
MM. .EBendix $ Co. 21, Allegade, Copenhague
Gnes Italie : *\
MM Rehri Coe a$- Clerici; Piazza S. Matteo
l Cne* Italie
ChritUinia Norvge : ""*!
InUiiKillon^ speditioniselhap, Christiania.
Hambourg Alt magne: H. Vogemann, Hambourg*
Ooihtnbourg Sude:
AothV/i Express, Gothenboura
^i^ vufde, arrangements qui se sont t
cl e aipadU, s. C Mt U voie l Plus Pid* par laquelle vos marchandises pi^>
';
0. B. THOMPSON,
Agent gnerai agent pou Hati


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM