<%BANNER%>







PAGE 1

LE MAfiN Autour d* h Fle du 18 V!;,i Les hontuurs au Drapeau Compltant le comp'e-rendu de U msnifeitit on du 18 Mai, sjoutoD? qu'au moment de la remise du Drapeau au Magistrat Communal dt l'Arc.h-ie, celui-c* trouva des ei pressions choisies pour remercier 1 Presse au rom de la Population.— A ce te crmonie avaient pris pan outre 1rs per oirali'-Hout les noms ont tj t 1 ui lis, Mr le Gnral Mc-Dougu'.Chtt de la G ndaimerie. li Co onel Hill. Mr /\ndr < hevnl lier, S ouirc Gnialde la Gendar merit?, Mr et Mme As:ne, Antoine Sony, I Eug P^il, S Pr* 1 del, J M. Kichaidson, Franck Hubert H Ureix. A.beri Mc-Gulfie. Me Gran.ille, etc. A|outons aussi que le matin une compagnie de la Gerdirmeiie ccorr pagoe de la Musique du Palais avait rendu les hor neurs i D ssalines tu Cbamp dr Mars perdant que le Gnral Me Docgal dposait une gerbe de il urs kV pied du rrnanent bt pour finir, disons que la p ripait des maisons de banque et le ion merce avaient aibcr des dra peaux, prenant au.'si pat a la manites .lion du jour. l.e Collge Louvtrture a f mo r'e. t raeni lanni erra* !" de la na asa> c de aon illoa're Pa ron. Mle Directeur a "'abord expliqu > ** s vps comm-nt vnt ne le Drap un nationn! et le respect qu lia doivent avoir pour lu. Il i> pa 1 pu le faire mercndi, jour de rorp*. bOSDlt, il leur a pl de Tore* i ,t. homme de vo'on' tnerfp'pu •ini aimait tordre il le travail. Les -iven doivent 'ie comœa lut. l'a doivent aimoi l*ur race et leur paya. Uo lve a ici'6 un morceau sur e Drapeau bicolore et des recomietiaea ont le donne ceux qui *e dia inguent par leur conduite et leur travail. Tout-a les punitions ont ot supprime*, l'occasion de cet anniver saire. Belle manifestation patriotique en l'honneur du grand Toussaint Louveiture le premier des noirs. \ Tromper L'Organisme I ^^^ Pour Plaire au Palais I -4$? c 'est ce que font beaucoup de personnes qui 1 prennent des toniques alcoholiques quand en ralit ce que leur organisme a besoin c est 1 L'EM ULSiON DE SCOTT Puissant aliment et mdecine sans le 1 faux entimulant de TalcohoL *&- %  Crme Teindelys Crme distingue cl aristocratique par excellence qui assure un œuit clair et /rais, adouci!, auou nlit et blanchit la peau sans /a| lubrifier ni li faire luire, On IMJ saurait trop recommander l'appli-l canon d la POUDRE TE'NDE(AS aprs la friction la crme lemdelys. lin vente dans Joules les bonnes %  nai'ons de lu place notamment: PaulE vxila, Mm d*Œnnry Djoie, Pharmacie Centrale, Si' mon \ieux t G CetveU Salon de coiffure Vablo o-rcs etc. Pour la* ente en gros *euljms'i', Vaillant llouet Agents gbroVX des parfums d if y 1720. Ku* du Mgssin de Plitai. Vente l'encan En vertu d'ordre d* Mr L'on H Marif, D.recteur d< la D u me, selon l'article loi da la toi i li ation et I Bilii ii'H'ion de leurs crances. 1 ar ordre de Mr 'e L g g mm saaire Le Svrdic de lu faillite, VicorCOMEAU-VONTASSE Pe M-Club Convocation ^ L f s mtmbits seul onCeicle soni aviss ,ue la lance en as'err.b'.c.e jrralequi n'a pu avoii hier lieu :oir i cause de la pluie se lera ce soir ; 7 heurespicists ,u Iqut soil le boni b e de-, menjb es pistn s Lu Pliai tnt— Maicl v'ILLARD ~Zn1 quiaze minutes Le^ cheveux les plus friss ou crep ls ovieuncnt sorp'es et plais, giace ..^_. %  m La fameuse Jpimimadc Morgan in vente chez A. Victor Gentil 1~:U, Rue du Mcgaein de l'tat ivis Im portant La Maison Antoine Talamas Rue du Mayasin de l'Etat En face d* Simo Vicnx Vint de recevoir par le dtraier bateau I s nu roi. n,lis,s sUi^anUs Soie levable l'aune 0. J Tusaor de soie •' Crpon de eoie cou eur S M Crpon de soie Meurs 4 'ite Indien 2 Coton drap 10, l-r. D Voile 11 ii Morsaolinc Heurs Voile b'ano batres Dnrk blar.c Urttl blanc anprienr K ki blanc suprieur K-ki blanc suprieur Gnve de Gbloe sup. G. 2 2 2 5C :t 2 S 5 ) 8 voue m u. •. %  %  %  • t Et tous autres articles de choix re. pondant tous les yol* et toute* les bourzes. hmi flairoai Etaaiship Line. Service de fret et de passagers New-York Hati i Port-au-Prince, le 1er Septembre 1920 a ^ Prtant expdiions directes pmr l'inglelerre et l'Europe et vice-versa. ^jy?* bureaux New York. U Ha rapide et 1 1 plas dirad sorvi :e de et pour 1 Ivirope. Jd A. !•; Pdttrton, bene.al Frei ht Agent, i',, Suie Slro;t, New Voik L ty.*rbt payabis tl.ittnaiion l'exception du' Miel. ^ Un dpari p.n semaine le New York directement pour Po:t n Prince et ui autre _ps mo s pour to s .e po-.s .111 ai i. — Seulement p'ssage il : orernire classe.— Les suif tout LUS agents 'mis lt-s principaux por s d El -rope et d' lu^L/erre : Angleterre, Ecosse et France : MM. Q.W. Shclden $ Co, 17 % James Street, hiv* pool, Englnd J ( openhnjue, Danemirlc : SIM. AJS Bendix V Co, 21, Alidade, Copenhag Gnvs Italie : MM Henri COQ $ Clerii, Plazzn S. MaW* L~> Cnes Italie | Christiania iorvge*: t # \ International Speditions&elskap, Christiania Humboui'Q Allemagne: lLVogemann, HambotiW • GoUiinboanj Sude: ]\odish Express, Gothenbourg 500 ,t* Le service de Panama Lme entre New-Yok et Hiiti, eu vus dos arrangements ^'..JL n$ll* >.eia d'uuc il iti cojudiable, et es 1 la voia U plas taplds pir Uqa.le vo; mirchiodis. tt e tipidiic. £ O |J0 Iti .ounaissem^ul; couvrant fret pour N:w Yok avsc opiiai d livraison lt EUvrl, Bordeaux ou Anveis seront livrs. 0. B. THOMPSON, i *4gel gnerai agent pou Ilaii



PAGE 1

ilffli'inne If#i '4088 Port tu Prince, Ilaili 5m*il it 4 a [92 i D1RLCTEUR-PK0PRJETAIREC Qment-MAGLOIRE IK NUMERO f^OjCENTi •'.* I Quotidien REDACTION; Rue Amricaine No, Utt le vritable amour-propre, c'est de prendre Iranchment le plus sacje parti sans ?e croire li par des fautes antrieures. BKNON TKLFFHOM'\4!> L'Actvalit Nouvelles Etrangres PAR TABLE De notre Correspondance s prodigieux peifeciionne I MI mises en scne de touu H, c ette action qui ne sub i arrt dans les films bien con. et cette puissance d'vocatior lu et des personnes, le cin une des plus btll a inventa notre poqueLa place pu nte qu'il ."a conquise coin de trati : commerciale esi lleott. Il se place selon let d'me statistique rcente, au De ring des commerces mor leicaiptaux .engags dant Ition cinmatographique ait lia joiie *omine de quinze milkoe le ce jeu', en importance, ; investis dans le commerct let du cli JI n on. i i lavoir si son empire sur Idei foules est bon ou nuisi lei consquences de cette M formidable qu'il exerct riment parmi notre jeunes icoostltoent pas un facteur phi. [Joue sorte de dgurescetic. PtelU qui seœb e con'a nioei fctDire, trop conquise dj, a ^, l'heure prsen e, par le lie, au dJ riment d une foi lipinuelle dgage la fou • eialiatijii romantique et par trop marqu du plai et di la vie facile. %  ona, 'ajtre pan prIcioemi su point de vue du [•orn que c JUI eut nos jeu. admirateurs trop fervents i lumineux ; ce point Je joatement dvelopp et ebaqus jour par des pentJmmea reconnatre et [* mon sens, CJ qui manqml'eit unie oocial mieux P. nlt plus lev que celu. Urioue du nus jours.a savou * foules, a exalter jueMprneles passions itfe" 'tre humain.Sar 10 films moins six dont l'action 'wri.dultre ou le suicide; que cela • tiuitse bien e ,t qui hantt.tfoublt P yeux des Bpectaleurs.la L^jwne. et eutoure I me 'ecisen rende compt wpn.e de pessimisme ei •me blfs. ,JJJ fli il deciit la vit IletS lB llvre Ift dcrit, lein.if dre 8e Lralemeni • J elleciutlle avertie.ayant PARIS 19— Le cha-g d'affaire* britannique a demand au gouverne ment franc .is de participer i une r union du Corsiil suprme i la quelle un reprs-ntant amricain serait galement i' vit* ainsi que d:i dlgus de U Grai4 Bretagne, de l'Italie ri du U'on Mr Briaad, tout en se montra-1 favorable 1 une sem blab'e runion, a rserv on accep ration dfinitive jusqu'i la conclu sion du dbat i la chamb e su SPECIAL SPECIAL Chambres air gouvernement polonais, par les m • sures prises par lui pour calmer la po puhtion et mettre un terme au go ; vernement insurrectionnel. Il a ajou t que ses efforts avaient t couron ns de succs puisque la grve gn raie a pris fin, que les ouvriers ont repris le travail et que dans certains districts la pacification est comp'tCette pacifi;aiion serait complte :lu jpart mt si leinsurgs ne craigiaient r la 'pas l'attaque des allemands qui se Nous mettons en vetteun grand assortiment de chambres* a air des prix trs rduits s dimensions suivan'es • Cet mo liment Comprend &M*0x3 31x4 ;i2 x i ,, ;ix4l l 2 3414 34 rassemblent. M Vitos a exprm la conviction que le discours de M. Lloyd Georgt contribuera pas l'apaisement, segmentera au contraire 1, crainte d'une agression allemande oui rendia plus difficile la positioc. du gouvernement polonais. PARIS 19 — La chambre tst ren tre aujourd'hui et a discut imm dia'ernent les interpellations sur la politique ei'reure. Mr Tardieu critique le gouvernement auquel il reproche de n'avoir pas fait jouer les sanctions pour le milliard de marks or que l'Allemagne devait verset avant le premier mai. Il lui reproche galement d avoir laiss mutiler la dette de la commission des rpara Petlej veut, de soupieatc politique extrieure. — tLe fournal croit savoir que la (harg d affaires britannique Pa ris a demand au quai d Orsay des!ne prcisons sur 1 attitude ventuelle qu'il le la France dans le cas o 1 Aile ••nagne interviendrait en Haute Sil if. 1 D autre part, on assure que le re orsentant ang'ait la haute commission interallie dans h s pays rh us a t mand d'urgence Loi dres. son voyage se rapporterait la note que le gouvernement britannique a alress Patis co.-icer Tant l'va'ua'ioa ventuelle de Dus eldorf, Rhuiort et Duisbourg et l'abolition du cordon douanier. —Une dpthe de Berlin aut[ouroal annonce que Mordabernoo, am bassadeur de la Grande Bretagne,ds qu'il connut le discours de M Lloyd nir, si l'Allemagne n'excute pas, e Geo-ge, tlgraphia celui-ci qu'il que tout se borne de nouvelle.* te pouvait en aucun cas assurer confrences i propos des icmtsin une partie de la responsabili policidents. tique tendant tolrer lintervention L'orateur dclare que le discour de l'arme allemande en Haute Silde Mr Lloyd George est d autant sifplus surprenaut qu'il rappelle la — Une dpche de Varsovie anFrancs au respect du trait de Vei nonce que le prsident du Conseil saillts, alors que depais 16 mois le de Pologne M Vuos, d scourant 4 la Premier ministre anglais n'a pa chambre, a exp'im la douleur et cess de provoquer sa rvision et la fliciioa qu'a caus le discours de toujours au dtriment de la France VI. L'oyd George la population po Mr Tardieu ?joute que les peuples lonaise. Il a *fut les arguments du frarais et anglais ne peuvent pas se Premier mini ire britannique selon passer l'un de l'autre; ni dans la lesquels la population autochtone paix ni dans la guerre. Il termine en de la S lsie serait allemande et alarmant que le point de vue fran montre que les manuels eux rrmes cas peut tre maintenu sans provo connaissent que >a population de quer de brouille avec l'Aog'eierre i h t est de langue et de race polo Ap es Mr Tardieu, Mr Wargame ua se. Il a dc'ar s u e la Pologne se flicite Mr linand pour l'envoi dd M .onforme au trait d: Versailles, en Viviam aux Etais Unis. dem.ndan k que la partie de lai L'orateur dit que si les amricains Haute S.l United States Tubes and good Tub Nous mettons en PNEDS ven'e d'f Pneus ayznt les dimensions des prix tri rduits suivante s t United States Tires are good Tires Laissez-nous vous procurer un grand profil sur vos achats United Wett Indies Corporation Il P. DA \IS. v. p ft General Managei En face de li Gare du Nord — Rue du Ouai Sortes de Sl-Im ce que ce marcli.lui mme, se trou ve tabli dans une partie du cime tiere. Oae l'on en j>ige ? Le simple bjn sem coodimnel' tabli98emenl d'un march publie o se dbitent la viande, les lgume'; les poion8. les fruits, etc. dans une pairie d un cimetire ; et si la der .liera pidmie a fait tant de ravagea , daos cette ville, c'est d dj premier Nouvelle Cit.il voudrait maintenant chef A cette anomalie que seule oeut te circonscrire dans la stricte limite concevoir et excuter un De notre Correspondant ii,n ri ,,,, i, ,,,. Le Magistrat Communal de St Marc. nrLn, ISSj? Vf. S | vieDl de prendre une mesure inique H? c ^.?l!?!??^.^l r l M4llw |onftonipwtlf de la Population Aprs avoir transfr le march la rat' a c l ie i la Pologne. Il a affirm qu'en se l vol tant, la •!! ,lf! mali00 p ur 8€ ^w influences dsaatreueraientune œjvre i4asli'n ep0pul8,re a u liai*, i !" pas De raisonne sa L 6ni meotale,avani •Dournt de ce qui l Sa nn^ e •'•PO''Jit que 7nn 0qnenCM nfastes E?. 8pecUcl a nodui U^ cinma a'adresae ^•ment celle-ci. population n'a nullement voulu pla cer les allis devant un tait accompli, mais quelle se l.v.a i cet acte Je dsespoir, par crain': de tomber des allis PARIS 19 Mr Guistaud, ministre de la marine, a offert sujourdhui un dlaer en l'honneur de l'amiral Niblak commandant das forces nava es am Nk A ?A d,8em <* !" . '^S'/^'^rquedans "lrvi IT'donl beau Sot Mft efi dœUVre 'Pot dir L ,ufl noce ur le f Mat 1 ? ue taecfanta.. r'C'Peahnni la, oour des ^'a 8 ' Q ua Q'taire8. '^ttTat sous le joug allemand contrairement :ricaiuee dans les mers d'Europe. i sa volont ROME"El Tiempo, organe do M Vitos iuttific l'altitude du praident du conseil d Italie.a adresM. wios a jus.iu. laiwaM uu § la atatistiqua suivant des rsulf ,ls des lections: 123 socialistea.lOU g =^ | populaires, 14 communistes, 8 rpu Iblicsins, 0 slaves* 13 nationalistes, 4 bas sppetits, avec d'au ant plus de allemands, 22 fascistes. L J reste soit garantie de succs, q'i'i'e apporten, 240 ou 243 dputs formant le bloc dans leur interprtation, un cacb^t jiibdral dmocratique comprend • ra artistique ft une mise on scne de.dicaux Nitticus, rformistes orlanplus en plus perfectionns. jdriens et salandriensLes libraux < < ea magasins de ceux qui ont lutt pour sou triomphe lors des derni res lections-Ces procds insidieux, cette politique de clsns ne convient gure quant a prsent. Nos admims trateura de tous ordres doivent corn orendre que le flsu qui brise le cœar de la Nation est attribu la maladminististioo dont furent frappes les diffrentes branches du ser vice public haitiea-La lutte lectorale de laune pasae, loin dtre de loyaut et de courtoisie prsentait un tel caractre d inoue hostilit que le Msgistrst triomphant ne laisse ia mais passer une occasion pour easa yer de se venger de ceux qui l'ont combattu. Sans rien sacrifier de la ferme ncessaire ses fonctions, %  ions estimons quil pourrait ais ment travailler au bonheur de ses partisans tout e i ne lsant pas les intrts des autres.Malheureusement il.ne l'a pas compris. C'est ainsi que afin de donner sa Uafaction a ae* amis, le Magistrat Communal a lclam le concouse de la force pour obliger les campa goards 4 abandonner la seule posi lion du nouveaa March qui ne soit pas expose la contamination par mauvais administrateur. Or, puiaques les gens ds la campagne, les bouchera et certains petits commerants, ceux %  lotit ls dolances sont si peu cou es.ont le bonneur—qu eflejdriaioo d'occuper une position tant soit peu moins malsaine qu'on les laisae tranquilles ; qu'ils ne soient pas inquits et continuellement dian ges sous le faux prtx e d'agrsndis smentParmi les nombreuses rtermes entreprendre, et les amlio rations a apporter I* cli J3e comrau nale dans notre localit, il y a deux chosds qui rclament plus vivement que le dplacement Jdu march, (une ralisation rapide et qui sont la quas tion hydraulique et l'clairage de la ville ( pas avec les lampes a gazjh ne, bien entendu ) Que le Magistrat y songe ava .t (expiration de son mandatProicstaiioQ Je b i f Concluons Si le u i4ma eat deve j on t gagn 29 siges 'les populaires 9 nu le roi des plaisirs, il n est P>8| les socialises en ont perdu 10, les encore ce que d'ancuns vnt q M rpublicains 1 et les communistes 3 devienn<*:one :ole universelle, mije & la porte de tons, et propaga'rice grtr diose du Hien, en mme temps 3 ue du Beau, c'est c but que nous evoos cooprer, en lui confrant l'importance ducative qu'il mrite et en ne lui mnageant pas les loges daos sel nobles initiatives ni les critiques les plus impi-oyebles en ce qu'il renferme de germes nfas'ej de corrupiooetde dcadences mo aies. PARIS. La presse franaise regrette uoanimeinant que Mr. Lloyd George, a*t cru devoir |hier, par de nouvelles vivacits de langage, aggraver ses premires dclarations sur la Haute Silaie. Elle regrette d'autant plus qu'elle estime que l'unit des allis est plus que jamais indispen sable, elle veut esprer que l'amiti I franco britannique, scelle dans le! sang,survivra toujours toutes explij La plupart dea journaux relisant l'affirmation de M Lloyd George que l'unanimit de l'opinion amricaine et italienne soutiennent son point de vue constatant qje le premier minia tre anglais est videmment mal ren saign, de nombreux o'ganes amri cains ayant jug son discours inop portuo.et des j uroaux italiens ayant rendu jus i'^e la thse franc lise Ils remarquent en outre qu'une bon ne partie de la presse Britannique, commente l'atteoe lattitudede Lloyd ueorge plus svrement que la prs se franaiseLa Presse de Port-su Prince ay vit eu connaissance de la violation du domicile. hier_soir vers neuf heures et demie, d* Msdsme Nerva Aubroise. sis Rue du Centre, o Les Cours p, C'cations si vives qu'elles soient. j PARIS ij Rente j oio S7.jo Sterling 4 5,44 ira Dollar 1 1 .3 1 ija NEW YORK 19[5 Franc 11,4a 41.00 9 P st. tient Mr Vly Thbaud. journaliste, rdacteur au t Courrier Hatien* qui le 18 Mai, I occasion de la Fte du Drapeau a eu pnnoncer un discours patnotiq ie l'ArcahaieConsidrant que cette violation de domicile a eu pour bot de rechercher et d'arrter Mr Vely Th baud a caase do aon discours proLste nsrgiqueraent contre cet 0 nouvelle illgalit. Port-au.Prince, le M Msi \'.)-2l Sign : Clment Magloire. Directeur du Matin; G. Vieux' Directeur de 11 h endsrd; 1 I.snooe et Jolibo.a fils, Directeurs du t Courrier H.itien; Uoec Dorsinville, Directeur de. L'Essor; F. Duvigenaud, du •Nouvelliste. R /


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05380
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, May 21, 1921
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05380

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
ilffli'inne If#i '4088
Port tu Prince, Ilaili
5m*il it 4 a [92i
D1RLCTEUR-PK0PRJETAIREC
Qment-MAGLOIRE
IK NUMERO f^OjCENTi '.*
I
Quotidien
REDACTION; Rue Amricaine No, Utt
le vritable amour-pro-
pre, c'est de prendre Iran-
chment le plus sacje par-
ti sans ?e croire li par
des fautes antrieures.
BKNON
TKLFFHOM'\4!>

L'Actvalit
Nouvelles Etrangres
PAR TABLE

De notre Correspondance
s prodigieux peifeciionne
I mi mises en scne de touu
H,cette action qui ne sub
i arrt dans les films bien con-
. et cette puissance d'vocatior
lu et des personnes, le cin
une des plus btll a inven-
ta notre poque- La place pu
nte qu'il ."a conquise coin
de trati : commerciale esi
lleott. Il se place selon let
d'me statistique rcente, au
De ring des commerces mor
leicaiptaux .engags dant
Ition cinmatographique ait
lia joiie *omine de quinze mil-
koe le ce jeu', en importance,
; investis dans le commerct
let du clijinon.
i i lavoir si son empire sur
Idei foules est bon ou nuisi
lei consquences de cette
M formidable qu'il exerct
riment parmi notre jeunes
icoostltoent pas un facteur phi.
[Joue sorte de dgurescetic.
PtelU qui seb e con'a nioei
fctDire, trop conquise dj, a
^, l'heure prsen e, par le
lie, au dJ riment d une foi
lipinuelle dgage la fou
eialiatijii romantique et
! par trop marqu du plai
et di la vie facile.
ona, 'ajtre pan pr-
Icioemi su point de vue du
[orn que c jui eut nos jeu-
. admirateurs trop fervents
i lumineux ; ce point Je
joatement dvelopp et
' ebaqus jour par des pen-
tJmmea reconnatre et
[* mon sens, cj qui manqm-
l'eit unie oocial mieux
P. nlt plus lev que celu.
Urioue du nus jours.a savou
* foules, a exalter jue-
Mprneles passions itfe"
'tre humain.Sar 10 films
moins six dont l'action
'wri.dultre ou le suicide;
que cela tiuitse bien
_ 'e,t qui hantt.tfoublt
P yeux des Bpectaleurs.la
L^jwne. et eutoure I me
'ecisen rende compt
wpn.e de pessimisme ei
me blfs.
,JJJ fli il deciit la vit
IletS lB, llvre Ift dcrit,
lein.ifdre'8e Lralemeni
J elleciutlle avertie.ayant
PARIS 19 Le cha-g d'affaire*
britannique a demand au gouverne
ment franc .is de participer i une
runion du Corsiil suprme i la
quelle un reprs-ntant amricain se-
rait galement i' vit* ainsi que d:i
dlgus de U Grai4 Bretagne, de
l'Italie ri du U'on Mr Briaad, tout
en se montra-1 favorable 1 une sem
blab'e runion, a rserv on accep
ration dfinitive jusqu'i la conclu
sion du dbat i la chamb e su
SPECIAL
SPECIAL
Chambres air
gouvernement polonais, par les m
sures prises par lui pour calmer la po
puhtion et mettre un terme au go ;
vernement insurrectionnel. Il a ajou
t que ses efforts avaient t couron
ns de succs puisque la grve gn
raie a pris fin, que les ouvriers ont
repris le travail et que dans certains
districts la pacification est comp't-
Cette pacifi;aiion serait complte
:lu jpart mt si le- insurgs ne craigiaient
r la 'pas l'attaque des allemands qui se
Nous mettons en vetteun grand assortiment de chambres* a air
des prix trs rduits
s dimensions suivan'es
Cet mo liment Comprend
&M*0x3 31x4 ;i2 x i
,,;ix4ll2 3414 34
rassemblent.
M Vitos a exprm la conviction
que le discours de M. Lloyd Georgt
contribuera pas l'apaisement,
segmentera au contraire 1,
crainte d'une agression allemande
oui rendia plus difficile la positioc.
du gouvernement polonais.
PARIS 19 La chambre tst ren
tre aujourd'hui et a discut imm
dia'ernent les interpellations sur la
politique ei'reure. Mr Tardieu cri-
tique le gouvernement auquel il re-
proche de n'avoir pas fait jouer les
sanctions pour le milliard de marks
or que l'Allemagne devait verset
avant le premier mai. Il lui reproche
galement d avoir laiss mutiler la
dette de la commission des rpara
Petlej
veut, de soupieatc
politique extrieure.
tLe fournal croit savoir que
la (harg d affaires britannique Pa
ris a demand au quai d Orsay des!ne
prcisons sur 1 attitude ventuelle qu'il
le la France dans le cas o 1 Aile
nagne interviendrait en Haute Sil
if.1
D autre part, on assure que le re
orsentant ang'ait la haute com-
mission interallie dans h s pays
rh us a t mand d'urgence
Loi dres. son voyage se rapporterait
la note que le gouvernement bri-
tannique a alress Patis co.-icer
Tant l'va'ua'ioa ventuelle de Dus
eldorf, Rhuiort et Duisbourg et
l'abolition du cordon douanier.
Une dpthe de Berlin aut[our-
oal annonce que Mordabernoo, am
bassadeur de la Grande Bretagne,ds
qu'il connut le discours de M Lloyd nir, si l'Allemagne n'excute pas, e
Geo-ge, tlgraphia celui-ci qu'il que tout se borne de nouvelle.*
te pouvait en aucun cas assurer confrences i propos des icmtsin
une partie de la responsabili poli- cidents.
tique tendant tolrer lintervention L'orateur dclare que le discour
de l'arme allemande en Haute Sil- de Mr Lloyd George est d autant
sif- plus surprenaut qu'il rappelle la
Une dpche de Varsovie an- Francs au respect du trait de Vei
nonce que le prsident du Conseil saillts, alors que depais 16 mois le
de Pologne M Vuos, d scourant 4 la Premier ministre anglais n'a pa
chambre, a exp'im la douleur et cess de provoquer sa rvision et
la fliciioa qu'a caus le discours de toujours au dtriment de la France
VI. L'oyd George la population po Mr Tardieu ?joute que les peuples
lonaise. Il a *fut les arguments du frarais et anglais ne peuvent pas se
Premier mini ire britannique selon passer l'un de l'autre; ni dans la
lesquels la population autochtone paix ni dans la guerre. Il termine en
de la S lsie serait allemande et alarmant que le point de vue fran
montre que les manuels eux rrmes cas peut tre maintenu sans provo
connaissent que >a population de quer de brouille avec l'Aog'eierre
i h t est de langue et de race polo Ap es Mr Tardieu, Mr Wargame
ua se. Il a dc'ar sue la Pologne se flicite Mr linand pour l'envoi dd M
.onforme au trait d: Versailles, en Viviam aux Etais Unis.
dem.ndank que la partie de lai L'orateur dit que si les amricains
Haute S.l ,oit,selonledqsirde la ^BiaWat
ce aoit pas contraire aux intrts
WJ1JJ " i-x ' 32x \U3 X\k i
B.\).\4l,2 ;r, x I 34 i il/2 35 x i i/i>
United States Tubes and good Tub
Nous mettons en
PNEDS
ven'e d'f Pneus ayznt les dimensions
des prix tri rduits
suivante s t
United States Tires are good Tires
Laissez-nous vous procurer un grand profil sur vos achats
United Wett Indies Corporation
Il P. DA \IS. v. p ft General Managei
En face de li Gare du Nord Rue du Ouai
Sortes de Sl-Im
ce que ce marcli.lui mme, se trou
ve tabli dans une partie du cime
tiere. Oae l'on en j>ige ?
Le simple bjn sem coodimnel'
tabli98emenl d'un march publie o
se dbitent la viande, les lgume'; les
poion8. les fruits, etc. dans une
pairie d un cimetire ; et si la der
.liera pidmie a fait tant de ravagea
..... daos cette ville, c'est d dj premier
Nouvelle Cit.il voudrait maintenant chef A cette anomalie que seule oeut
te circonscrire dans la stricte limite concevoir et excuter un
De notre Correspondant
ii,n ri ,,,, i, ,,,. Le Magistrat Communal de St Marc.
nrLn, ISSj? Vf. S|vieDl de prendre une mesure inique
H?c^.?l!?!??^.^lrlM4llw|onftonipwtlf de la Population
Aprs avoir transfr le march la
rat'aclie i la Pologne.
Il a affirm qu'en se
l vol tant, la
!! ,lf!mali00' pur 8
^w influences dsaatreu-
eraientune jvre
i4asli'nep0pul8,re'au
liai*, i pas' De raisonne
sa L "6nimeotale,avani
Dournt de ce qui l
Sa nn^e 'PO''Jit que
7nn .0qnenCM nfastes
E?.8pecUcla nodui
U^ cinma a'adresae
^ment celle-ci.
population n'a nullement voulu pla
cer les allis devant un tait accom-
pli, mais quelle se l.v.a i cet acte
Je dsespoir, par crain': de tomber
des allis
PARIS 19 Mr Guistaud, ministre
de la marine, a offert sujourdhui un
dlaer en l'honneur de l'amiral Niblak
commandant das forces nava es am
Nk
A ?a d,8em <*.
'^S'/^'^rquedans
"lrviIT'- donl beau
* Sot Mftefi dUVre
'Pot dir L,uflnoce ur le
f Mat 1 ?ue taecfanta..
r'C'Peahnni la,oour des
^'a8''QuaQ'taire8.
'^ttTat
sous le joug allemand contrairement :ricaiuee dans les mers d'Europe.
i sa volont ROME- "El Tiempo, organe do
M Vitos iuttific l'altitude du praident du conseil d Italie.a adres-
m. wios a jus.iu. laiwaM uu la atatistiqua suivant des rsul-
____________________________ f,,ls des lections: 123 socialistea.lOU
- g----------=^ | populaires, 14 communistes, 8 rpu
. Iblicsins, 0 slaves* 13 nationalistes, 4
bas sppetits, avec d'au ant plus de allemands, 22 fascistes. L j reste soit
garantie de succs, q'i'i'e apporten, 240 ou 243 dputs formant le bloc
dans leur interprtation, un cacb^t jiibdral dmocratique comprend ra
artistique ft une mise on scne de.dicaux Nitticus, rformistes orlan-
plus en plus perfectionns. jdriens et salandriens- Les libraux
< pour sou triomphe lors des derni
res lections-Ces procds insidieux,
cette politique de clsns ne convient
gure quant a prsent. Nos admims
trateura de tous ordres doivent corn
orendre que le flsu qui brise le
car de la Nation est attribu la
maladminististioo dont furent frap-
pes les diffrentes branches du ser
vice public haitiea-La lutte lectorale
de laune pasae, loin dtre de
loyaut et de courtoisie prsentait
un tel caractre d inoue hostilit que
le Msgistrst triomphant ne laisse ia
mais passer une occasion pour easa
yer de se venger de ceux qui l'ont
combattu. Sans rien sacrifier de la
ferme ncessaire ses fonctions,
ions estimons quil pourrait ais
ment travailler au bonheur de ses
partisans tout e i ne lsant pas les
intrts des autres.Malheureusement
il.ne l'a pas compris.
C'est ainsi que afin de donner sa
Uafaction a ae* amis, le Magistrat
Communal a lclam le concouse
de la force pour obliger les campa
goards 4 abandonner la seule posi
lion du nouveaa March qui ne soit
pas expose la contamination par
mauvais
administrateur. Or, puiaques les
gens ds la campagne, les bouchera
et certains petits commerants, ceux
lotit ls dolances sont si peu cou
es.ont le bonneurqu eflejdriaioo
d'occuper une position tant soit peu
moins malsaine qu'on les laisae
tranquilles ; qu'ils ne soient pas
inquits et continuellement dian
ges sous le faux prtx e d'agrsndis
sment- Parmi les nombreuses r-
termes entreprendre, et les amlio
rations a apporter I* cli J3e comrau
nale dans notre localit, il y a deux
chosds qui rclament plus vivement
que le dplacement Jdu march, (une
ralisation rapide et qui sont la quas
tion hydraulique et l'clairage de la
ville ( pas avec les lampes a gazjh
ne, bien entendu )
Que le Magistrat y songe ava .t
(expiration de son mandat-
ProicstaiioQ Je b
i -
f
Concluons Si le u i4ma eat deve jont gagn 29 siges 'les populaires 9
nu le roi des plaisirs, il n est P>8| les socialises en ont perdu 10, les
encore ce que d'ancuns vnt q M rpublicains 1 et les communistes 3
devienn<*:one :ole universelle, mije
& la porte de tons, et propaga'rice
grtr diose du Hien, en mme temps
3ue du Beau,c'est c but que nous
evoos cooprer, en lui confrant
l'importance ducative qu'il mrite
et en ne lui mnageant pas les lo-
ges daos sel nobles initiatives ni les
critiques les plus impi-oyebles en ce
qu'il renferme de germes nfas'ej de
corrupiooetde dcadences mo aies.
PARIS. La presse franaise regrette
uoanimeinant que Mr. Lloyd George,
a*t cru devoir |hier, par de nou-
velles vivacits de langage, aggraver
ses premires dclarations sur la
Haute Silaie. Elle regrette d'autant
plus qu'elle estime que l'unit des
allis est plus que jamais indispen
sable, elle veut esprer que l'amiti I
franco britannique, scelle dans le!
sang,survivra toujours toutes explij
La plupart dea journaux relisant
l'affirmation de M Lloyd George que
l'unanimit de l'opinion amricaine
et italienne soutiennent son point de
vue constatant qje le premier minia
tre anglais est videmment mal ren
saign, de nombreux o'ganes amri
cains ayant jug son discours inop
portuo.et des j uroaux italiens ayant
rendu jus i'^e la thse franc lise
Ils remarquent en outre qu'une bon
ne partie de la presse Britannique,
commente l'atteoe lattitudede Lloyd
ueorge plus svrement que la prs
se franaise-
La Presse de Port-su Prince ay vit
eu connaissance de la violation du
domicile. hier_soir vers neuf heures
et demie, d* Msdsme Nerva Au-
broise. sis Rue du Centre, o
Les Cours
p, C- 'cations si vives qu'elles soient. j
PARIS ij Rente j oio S7.jo
Sterling 45,44 ira
Dollar 11.31 ija
NEW YORK 19[5 Franc 11,4a
41.00
9P
st.
tient Mr Vly Thbaud. journaliste,
rdacteur au t Courrier Hatien* qui
le 18 Mai, I occasion de la Fte du
Drapeau a eu pnnoncer un dis-
cours patnotiq ie l'Arcahaie-
Considrant que cette violation
de domicile a eu pour bot de re-
chercher et d'arrter Mr Vely Th
baud a caase do aon discours -
proLste nsrgiqueraent contre cet 0
nouvelle illgalit.
Port-au.Prince, le M Msi \'.)-2l
Sign : Clment Magloire. Directeur
du Matin; G. Vieux' Directeur de
11 h endsrd; 1 I.snooe et Jolibo.a
fils, Directeurs du t Courrier H.i-
tien; Uoec Dorsinville, Directeur
de. L'Essor; F. Duvigenaud, du
Nouvelliste. R
/


LE MAfiN
Autour d* h Fle du
18 V!;,i
Les hontuurs au
Drapeau
Compltant le comp'e-rendu de U
msnifeitit on du 18 Mai, sjoutoD?
qu'au moment de la remise du Dra-
peau au Magistrat Communal dt
l'Arc.h-ie, celui-c* trouva des ei
pressions choisies pour remercier 1
Presse au rom de la Population.
A ce te crmonie avaient pris pan
outre 1rs per oirali'-- Hout les noms
ont tj t 1 ui lis, Mr le Gnral
Mc-Dougu'.Chtt de la G ndaimerie.
li Co onel Hill. Mr /\ndr < hevnl
lier, S ouirc Gnialde la Gendar
merit?, Mr et Mme As: Vieux H nry Rouzier, Ih |>ne,
Antoine Sony, I Eug P^il, S Pr*1
del, J M. Kichaidson, Franck Hu-
bert H Ureix. A.beri Mc-Gulfie. Me
Gran.ille, etc.
A|outons aussi que le matin une
compagnie de la Gerdirmeiie ccorr
pagoe de la Musique du Palais avait
rendu les hor neurs i D ssalines tu
Cbamp dr Mars perdant que le G-
nral Me Docgal dposait une gerbe
de il urs kV pied du rrnanent
bt pour finir, disons que la p ri-
pait des maisons de banque et le
ion merce avaient aibcr des dra
peaux, prenant au.'si pat a la mani-
tes .lion du jour.
l.e Collge Louvtrture a f mo
r'e. t raeni lanni erra* de la na a-
sa> c de aon illoa're Pa ron.
M- le Directeur a "'abord expliqu
> ** s vps comm-nt vnt ne le
Drap un nationn! et le respect qu lia
doivent avoir pour lu. Il i> pa1 pu
le faire mercndi, jour de rorp*.
bOSDlt, il leur a pl de Tore-
* i ,t. homme de vo'on' tnerfp'pu
ini aimait tordre il le travail. Les
-iven doivent 'ie coma lut. l'a
doivent aimoi l*ur race et leur paya.
Uo lve a ici'6 un morceau sur
e Drapeau bicolore et des recom-
ietiaea ont le donne ceux qui
*e dia inguent par leur conduite et
leur travail.
Tout-a les punitions ont ot sup-
prime*, l'occasion de cet anniver
saire.
Belle manifestation patriotique en
l'honneur du grand Toussaint Lou-
veiture le premier des noirs.
\ Tromper L'Organisme
I ^^^ Pour Plaire au Palais
I -4$? c'est ce que font beaucoup de personnes qui
1 prennent des toniques alcoholiques quand en
ralit ce que leur organisme a besoin c est
1 L'EMULSiON DE SCOTT
Puissant aliment et mdecine sans le
1 faux entimulant de TalcohoL
*&-
Crme Teindelys
Crme distingue cl aristocra-
tique par excellence qui assure un
uit clair et /rais, adouci!, auou
nlit et blanchit la peau sans /a|
lubrifier ni li faire luire, On IMJ
saurait trop recommander l'appli-l
canon d la POUDRE TE'NDE-
(AS aprs la friction la crme
lemdelys.
lin vente dans Joules les bonnes
nai'ons de lu place notamment:
PaulE vxila, Mm d*nnry
Djoie, Pharmacie Centrale, Si'
mon \ieuxt G CetveU Salon de
coiffure Vablo o-rcs etc.
Pour la* ente en gros *euljms'i',
Vaillant llouet
Agents gbroVX des parfums d if y
1720. Ku* du Mgssin de Plitai.
Vente l'encan
En vertu d'ordre d* Mr L'on H
Marif, D.recteur d< la D u me, selon
l'article loi da la toi il a ra procda devant U noito de la
Douane lundi 20 Mai 1021 a lu lires
du matin, la vn.ie l.n.-an de :
1 caisf 0 conti 'iant 30 douzaines
de chrmwes himmea.
Marqua lOSiloari'b Pftoia
! Port-au-Prince, le 21 Mai 1921
Montbrim El 1K
EDCcntetir public
N- IL La vente des ci guet tel e
'dt la peinturo qnl oit t rcuvcyea
'auront lieu ls inti ie joui-
M
Grand rabais !
Rjrres de le rondes
3$ Ifi, V'
A prix trs rduit
p. N (ilUV & Company Inc'
Mort de If. While
Un'jb'e arriv hier annonce h
Doit i Wa^irgton de Ml White,
Prsident de la eour Supi r e. ev
i cette haute dignit i l'arme dt
Mr ilardirg au pot voir, et en um
placemtni de Mr Hughes devenu
chet du Dp-renent HA.
lit ce l e dou'ourc use circonstance,
le \\ viii. n itoii i t m s n beice
i la Lgat on aruiicsine ainsi qu'-
aux Case ns.
Avis
A louer
Une petite nuitoo Lois Veina.
Hua ManrepM, maubl ou non,
ayant tous les accuiniuoJfcineuta.
S adressea au N mme rue.
I OU HLM'
A siEatl bouse s.tuaie ot Boia Ver
a Rue Maurepai having ail ihe ar-
orni.ada'iona l'or p tmall f inily cr
simple gen'lemeo. Apply at No
Mine Etreet.
Avis de dpart
Le vapeur l'aitsMoo laier^ra hmc'i
midi peur les Layp et S niiu^o
de Cuba prtm.nl fret tt ptiat-gen.
Sadrcsci aux Hueuts M. WcDub
Beii.eet J. L- Dufott
Parisiaua
DIM sNGUE
L'n nouvcn'i cii f-d ui re avec Wi'
Main t'ttfpuru le Hhcs d'une voiout(
StXngUUu
qji loulvera l'entlioiaanie do pu
bl.cle plus sceptique Su\ t u tria e
dpourvu d'a litiges- Revendication
de droit popi". TootM les vilenies
do la viy sill'xent devant la gran
dfurdmedu ioIc principsl.
Kutie Ci. 110
LEI1N & HXK INC
Tous prolaits pharmaceutiques ettov.
aticle* vendables dans une pharmacit
S LLIC AIES : Lvio' dsinfectant, Svvoa Ly.o', Sh^viag CreimLym,
Ptbecco. dcn.ii ie in:omparable,L'huile de toiedel^
tue l nulsion, Elirait'. ,_.-..,
CHOCO.AT en poudre de L & r c'est exquis
POUDRE Talcom L & F ; C'est l'extrme supriori1
bon maich etc. ttc etc.
* Demandez le prix courant
1 YSOL V meilleoi et \t p'as icouo nique des desintec/nts
L dsiuteamt employ dans tous les grands hpitaux
UNE pelltecurilieedelysoldaiisuae pinte d'eau donne la solutioai 1
DEUX
(Une pinte reprsente,environ,la con'enance de deux verres ordi:
Le Lvsoi s-empioie paiticuliremeni dans les cis de : Accouch
rub:rculose, Intection, Morsures de chiens, Piqres et morsures
ec.es, Eruptions de la pean, Blessures Plaies. 13ru;ures, Haie, pour _
xe D rsonrelL, la toilette, le b.in. Dsqs les emmbres des maUdet,
'h mbe de bain,le waler closet.les E.unes.Avant et ap., le biltjm
'our cicatriser les blessures d;s animaux et les tenu propres.
Dans les Accouchtmenii .l les temps itpulimies, le Lysol s:m?ose
jue dun tout eut e caa.
iyez touj mrs uae soiuiion de iysal dan
| claqje clinii)rt5 de vjire appirtm
Chaque flacon contient un prospctus
Lehn #Fink lnc, Lon K, TWW
NEW YORK Aient pour Hati
dit
:1T
Les rrsnci-ra de la faillite LlMCt
Fila-Aim sont invits se t ouver
tu TubuBal de Premire lnsiar.ee
de I crt-au-l'rin(f, le mardi que l'on
comptera 84 du ccu.ant dix heu-
na du malin peu* la v>i li ation et
I Bilii ii'H'ion de leurs crances.
1 ar ordre de Mr 'e L g g mm saaire
Le Svrdic de lu faillite,
VicorCOMEAU-VONTASSE
Pe M-Club
Convocation ^
Lfs mtmbits seul onCeicle soni
aviss ,ue la lance en as'err.b'.c.e
jrralequi n'a pu avoii hier lieu :oir
i cause de la pluie se lera ce soir ;
7 heurespicists ,u Iqut soil le boni
b e de-, menjb es pistn s
Lu Pliai tnt Maicl v'ILLARD
~Zn1 quiaze minutes
Le^ cheveux les plus friss ou crep ls ovieuncnt sorp'es
et plais, giace ..^_. . m_
La fameuse Jpimimadc Morgan
in vente chez
A. Victor Gentil
1~:U, Rue du Mcgaein de l'tat
ivis Im portant
La Maison
Antoine Talamas
Rue du Mayasin de l'Etat
En face d* Simo Vicnx
Vint de recevoir par le dtraier bateau I s nu roi. n,lis,s sUi^anUs
Soie levable l'aune 0. J
Tusaor de soie '
Crpon de eoie cou eur S m
Crpon de soie Meurs 4
'ite Indien 2
Coton drap 10, l-r. D
Voile 11 ii
Morsaolinc Heurs
Voile b'ano batres
Dnrk blar.c
Urttl blanc anprienr
K ki blanc suprieur
K-ki blanc suprieur
Gnve de Gbloe sup.
G. 2
2
2 5C
:t
2
S 5 )
8
voue m u. - . t
Et tous autres articles de choix re.
pondant tous les yol* et
toute* les bourzes.
hmi flairoai Etaaiship Line.
Service de fret et de passagers
New-York Hati
i Port-au-Prince, le 1er Septembre 1920a^
Prtant expdiions directes pmr l'inglelerre et l'Europe et vice-versa. ^jy?*
bureaux New York. U Ha rapide et 11 plas dirad sorvi :e de et pour 1 Ivirope. Jd
a. !; Pdttrton, bene.al Frei ht Agent, i',, Suie Slro;t, New Voik L ty.- *rbt payabis
tl.ittnaiion l'exception du' Miel. ^
Un dpari p.n semaine le New York directement pour Po:t n Prince et ui autre _ps
mo s pour to s .e po-.s .111 ai i. Seulement p'ssage il : orernire classe. Les suif
tout lus agents 'mis lt-s principaux por s d El -rope et d' lu^L/erre :
Angleterre, Ecosse et France :
MM. Q.W. Shclden $ Co, 17% James Street, hiv*
pool, Englnd J
. ( openhnjue, Danemirlc :
SIM. AJS Bendix V Co, 21, Alidade, Copenhag
Gnvs Italie :
MM Henri Coq $ Clerii, Plazzn S. MaW*
L~> Cnes Italie |
Christiania iorvge*: t # \
International Speditions&elskap, Christiania
Humboui'Q Allemagne: lLVogemann, HambotiW
GoUiinboanj Sude:
]\odish Express, Gothenbourg 500,t*
Le service de Panama Lme entre New-Yok et Hiiti, eu vus dos arrangements ^'..JL n$ll*
>.eia d'uuc il iti cojudiable, et es1, la voia U plas taplds pir Uqa.le vo; mirchiodis.
tt e tipidiic. O|J0
Iti .ounaissem^ul; couvrant fret pour N:w Yok avsc opiiai d livraison
lt EUvrl, Bordeaux ou Anveis seront livrs.
0. B. THOMPSON, '
i *4gel gnerai agent pou Ilaii


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM