<%BANNER%>







PAGE 1

LE iUi'W OS. ' ,~h v -, l %  i> Lremc lL^Lli\i!:.::^L /' a a. ** *-' G'Est Une donner des mdicaments alcoholiques aux enfants. Il n'y en a pas une seule goutte u'alcohol dans. jL f £m&ife^@fu sie Scott ALCcm ? erVt I /u F raie heu f de 'o ,'c,j,tci*n. r.r.-n.i "• .' 'i . y t •.-, nu. 'IIJJI' rcinn< .> )'...!'•. I. r i-uf naUirrt, pata,p i n H\C %  .• 'Cl.. <••' •' Hr • ii M In RM Iruiitt'l)'^ .. .a.. •V.n.M, v.n Te, • %  .) TiMiilou. • ^l :-•<• i-.it i •• r \~i 'lucuii fi.ioi .ni' ntvunuMn I", r.i *i. %  !< -• i dl 1 ClFIWl Or tV'tVi dU •• \ Vaillant tf Houei / .* Karch -udiiea rodante G. 5 Poyal Mail Steam Packet le SJS tCatalinat tit tfMdn 4aM les premiers jours de te s< iiKtia prochaine prenant le frit pour tous 1rs paris d''Europe. Il charge direitemenl pour le lv t, Anvers, Londres k Brimeo. Porl u Frftirc, le ll> Mai 102L Roberls Ihilloii & (lo gent Scie levable l'aune TUMOC do oie Cr*pOO dfl oie couleur ii ."K) UrpOD ne suie a llitr Tte Indien Coton drap 10,1 Urg. 5 Voila uui Moi BII linc fleori GVoilfj It.anc banea -' Uuck blanc S.S0 Uiill Llenc Bopriei r : k ki blaoo Bopiieur 51 K. ki biar.c Baperieor ">0 Uipe de Ghn.e BUp. B ii( loiia attlr^a articles de choix r pondant touc Ses gote et loules Us bonites B. & N. Sada & Co Talon* donichouc jaune <$'noir Gros et Dtail (Prix hfix modrs) —^ ? Libert Egalit Frttini REPUBLIQUE DHATI Extrait des roiou. du Greffe du Tnb, nal de pr^mrtiii trce de lort i Tiince. j L'an rail ntut cent vingt ettuj !e lundi vingt cinq Avril, dix 1 tes du mftin, J Au gnlie du Tribunal drpm rc ins.ance de Port au-Prince,j devant rous, Montas Civil, CODA g-tlfer de ce tribunal ; Ont comparu i Mme VveJJ N v'alembrun, agissant tant cou commune en biens ivecsonteni q ie comme tutrice Wgtle demi 1 fants mineurs Antoinette, R(sj %  A rd;, E!i?e ft Vicor Valerr-S 2 I>vzs Valembrun; 3 Eij Vj'.cmbrun, propritaire, dtne tt domicilis a Fon-au Vma,^ U<, de Mes. J'. Lalt'iu et W M dv'-\ leurs avocats, le'q^JJ [ont dec'ar qnils acceptent m nhee d'.nvcnt^iie la su:ssw| feu Me i U. N. \'..li:rrbrun d| comn-.ut au' qui uiiUt ctlitl fur.t (1 BB vtuv?. i bn consquence, U dame H bri o, rous a oh b le pro; de dclib:rilion du Co .sei'.del*] jes dits mineurs ttnu scus lil dtnee du lugde t aii de laSd Nord de la Capitale en date M stj.1 lanvier de cttte anne, U4 sa.t ; gir pour et au nomdej dits minent? Dont acte.— Les conpatsi sign avec nous tt noue ap.s lec:ur" as^i cu:!eonI (Sg-f) Mme Vve Valed Devze Valemb un, T. Lait/ Michel av tt Monus Civil. Lu n gis li Pon-au Pni vicr 5 six Avril milneslce et un, Case 297) du R-g'^j 1 des setts judiciaires, peru Droit fixe U.ulre goJ| Le Directeur principal de trement, .Sign) i\. POU)0L, J LeContle,(Sgne)CyruSM J Pour exptditioa conforuKT i tioin i Ed. Tbrasybulf^^ AVIS iknvad d arriver au Grand Hil de France //II l§> der* ir ftGQW bot fici cdi> >


PAGE 1

^infiœe inne Pies J079 P^rt „. l'fu,ce, Hati Jeudi 12 Mai l&l 0IRLCT£Uft-PKOPaJ£TAIR8, Cimenl-MAGLOIRE LfJNUMERO 20 CENTIMES! Quotidien REDACTION, Hue Amricaine X i;u> Quand on ne veut voir dans IP srcin que des individus isols et dsintrts particuliers, on est amen fah'emem i abandonner If s traditions, i ddaigner tout ce qui donne une nation quelque prestige et quelque influence. P. LAF1TTK It.ltfHVbtW. europennesd'imriqug Nouvelles Ehai,gi-es [ni/jn PafrnfiniiP Projets amricains IAHCABIE WUIV.. AUiJUljliC PAR'S i ',)' R*ite ; o ( o s7 *>" Sterling 47 40 1,2 Dollar 11,82 Aproposda rglerae. t des dettes mtropoles de la vieille Europe, .ont .A C f il 11 fl£ wenvesies Lats-U.ia il t sintresser leur* colonie* $ lu Jrpardesorganes de la presse s'appliquent i dprc^. avec orce .woee jusque dans le buat chiffres l'appuil a valeur de Sa Bats Unis lui-mme, que la ces colonies et dtoouS que le dei colonies anglaises et Iran-, Amricains feront la fois le bon! d.Amnque pourra, tre en1 heur des mtropoles en le. oX comme an des moyens de gant de possessions qni le il vt h des oblige ions de la Ers n lourdement, parce quelles JairooA de I Angleterre envers la Repu • oord-amncaiue ( 4 milliards 1-0 0 de dollars pour lAni,3 milliards ds dollais pour ice). \Chicago Tribune insiste ivec NEW YOi valeur commerciale poui Marre. e< qu'elles n'auraien d'importance stratgique lu elle avait l'inten ion de Mo Jdes baees contre les Etats-Unis [Amrique Latine, ce qui n'es: Imiieoiblable, car la Grand? 1 n*a nulle tendance ni auJtit une politique d agrs llimispljre occidental lui ces co onies britanniqoe^ I dans la sphie naturelle des Mk, poursuit la Chicago In [NOM n'en tirerons probable %  H plus ds profit commercia liAogleierre. mais stratg que \m Antilles sont les avau Ide notre dfenseL9 canal d> 1 fait partie de notre littoral nel la jonction de nos flottes, canal lui-mme est spare iptrlamer et par des terr I rangers. Notre frontire n est Ipuconnuue. Les Antilles ai. •'devenues amricaines sut wnt virtuellement cette so continuit. Elles dominent Wet devraient tre BOJS U iptvilloD.i ije confrre amricain coo Maint que la Grande-Bret, Tieit fort agrandie dans I 1 guerre, serait matrielleS2 u 8ens 8, ratgiqn %  Milant ses Antilles aux Aim jaentation de la Chicago Iri *** 'logiqueSi lAngl. IWi i* ,ucu ue agiessioii IJJJiiphre occidental, et n'y iZ. de Dase ce qui se 71 ? DMi ,e cas pour la (•J M qui concerne se An. TtanW 88 ~~ Pourquo. les s £ H t 8Qt b980m **> Irj/fgiquea pour Isur dgJ B ne seront pas attsprL n v 0,t,,e r K ard de8 colonies europennes ne KSiB. plnlt UQe Polm wni teDdaQt •' l'icie SaTr Di da ^m^e et m. 06 !, 01 16 d l* COm ioBu?' p rtVRico. Hat,, E £ m Wnt la zone • rh T nn fon nord-amr. r*2P hre occideoial tont H PW ,ea Guyenne LeD ; ud -nQ3ricainentr. dei! f rede ce8 colo .! U ex e Q810n rio n„.. A. St — Fran R y n 9: 9 ten. plus qu'elles ne leur lap or tnt JuUegligee Joaquici, cotmaitraleoi gris air Briand en un e t-v> ien x.n. i e Pu^aaie e. riche ave: H cardinnl L*** Granit di Am^i,, IJ oUpro 9 pr 1 iqiell.-sno.i' Be'mooe. t0 foy4 pxi\ P.pe aux mme jamais rve fes dn j Mnnv d A e 1 CBNBVE 10 Le eontMl fdral ^uissfl coaaeotit aujinrii'hui arbi 'rer la cotas atlon exis a-.t entre le Venezuela e* la Colombe, au suje' .le la fi "ci'nn de la fronti e On pen?e qoa le ('o-iseil rendra sa dci sion d ici un sn PARIS — Au mifiist e ries Finances et la boarse, on prtend que IV, roliost : on du franc est due la ha? lai ce nom m ^ ci l qui es en faveur di IH France, 'e mii.vemcnt de la Inusse sant favoric.aux Etats Unis pur I Achat d-*a f arcs, en prvision du rt 5 g!ei>i.-nr f-tvorabl* de la qnes tion des ipar-ti mais i!a emime qu'il y aura de nom brmes fluctuaiijns L'opinion g A D mJBche prochain. 4 h de ror#i midi, mselicg au Po:tMarn nd. Prendront l a parole: l'Alministrsteoi dlgu. Mr lh Lin00e r-ireelcor du Tourner hiHien ff Mermann Chancy socitaire lanicuicr du Bureau. La Solidarit Saint Domingue Am1r r t 0 Vo .'' i ;/?. imprialistri8 dp LaaJoorosMeU^at* c-oi -nAmncaus e affublant, en cette af vj-rq.ie M Briand a infime le Le SSren?d?ll 9 ffi expansion eMM?vi H r0>,lH .t eur ' \ ' 1 *^ c ,mme 'nhassa-lenr nunrala estqu il se st. bilisera entre dix %  p ' a ! 8 uu n e dllua, anit e 1 P'i du Vatican. I acceptation dfl ni etirm*. pnn!..„ "'"" quelque part 'ivt, do Mr Jono.rt lui serait de.uan comme en pays conquia, souvent de anjjnrd bui E 1 l u l fi S IOI1, '" lre8 vM ^ 11 -MrHoyden. r prsentant d-s ?.u!'J e mia i l h i 3 a P ,a Kli s Ueli, a pris place snjoard bai : laissent ea proteceuia et en bien la Commission des rparations. n m,? m 8 JP 6Up,b8 d0lit 8 afcil -^J' les journaux saljwitaver.' uniquem.-nt de s assurer le privilg: joie le retour di Mr Hna Wallace d expiration la CJ frence des amb.s>adears il" E. si les co oues europennes no reprsentant des E at 8 Unis a fait sa se taisseoi point persuader par ces voir au Pa'it Jo inalqu'il en r^s seuuisa .tes apparences, lei promu sentait pe sonnet e-ne-t un trs ceurs | d es 'acquis lions ne manquent grand contentement En sommepas uevoim r la-gamerit commioa ajoure t ilj^ reprends tout naturelle loire. la menace de droits proIblUfs ment mon iola queji du ebndon qui ne leur permettraient pas dco 1 ner il y quatre non cent comme lti ieura produits. si j'avais e malade v illi t )u UOJ ce soi par la persuasion ou OEVi^VE 10 La H-lgq-je a si par la prs* on, les Amricains ne o 'e afa ni de la co ir permanente dissimulent pas que la destine made justice inieruatio nie. altiste des colonies europen.^ s lAmerique.de parla doctrine de louroe. est des passir en la poases sion des E ata-Unit. Ils estiment que es pavi.Jons turopeds doivent ire iscloi de ces paa^e-; afin que tout danger de gw.rre rtoullant de la via talion possible de U dits doctrine, g ,0 t supprim, "Sous ne tolrerions pas de changement de propritaire; nous nidmettrionspas, par exemple, que st la Hollande tait vaincue en tiurope, ses possessions de ta mer des Dimanches Mai, beurrs de laprimidi aura leu une runion .exlraordinairv des meirb.es de la Solldarit.Cette runion ?e •iend- aalocaJ de 1. Log l'Eu* d'Ha.ti. No Kuede IaKcvoluton. I "ans lordredt, jour est annonce une auienedeM:LelioJo:eph. PARIS, 10 PARIS — Le dpartement de la marine a envisa^o la nominaiioi du contre amiral Robinsoo, aux fonclions dt gouverneur naval de Saint Domlogae, et reprsentant de? Ela's Unis, e ; Un i. Jeyes Fluide Jeyes Fluide Le Uinfectant Royal ( PRODUIT ANGLAIS ) Frttore Communion Cfnjatia il y eu-, 4 la B,s,ii. ue Notre *me, me^edeprem--ecom ^un.o. Beaucoup dentarti des {'^.^^apprechi de la I be Is rrrrent la confi msiioe de S G. Mg j Conan. pies Aucun de r es un fo mes. voi'es brassards qu. disinguaient nagure CMOurLeclergabi-n fait d"sn? lll*? ****** *i*at les tamij militairej ie lIe prendre ceite mesure. Cet apr>-midii 4 h m^e.s.'toujou,--; dans cette mpljci. Poess.on e( rnovation des vœux du baptme. Commlion de contrle U retrait H'eis i retrai-er d'aprs la C 0 ne^i W^JW "donne par la loi du 2 Mu I 9 I 9 Gdes .877973 fcurie3. \vater-:loset e'c etc. Destructeur des pooalaei et tout autre mse tas avec s iccs i> prodmt tique pour laisser aux h'tats U us les fl8t la porte de tb tes las bou-ses; If bidon se rend G. I. 1.75, 3 e ; mains iibres du cot du Paclique, "'" jj Biril if 4() *" ,OH H: dollars. Le aivon J-yes se vend g 3 la barre GJes 1.198.972 '•urls'i' 0 "^ cette do lco U in e du continent? l > *2l? rS> am ricain, ^del a a niclede, '^'>' .pr D 8ea "Voi:oux si •nSl? 0 ^ 'opinion ^SSSS n ?' d u dj 1 et •? .•ou' natlo|ui prparent l • oit;sr i lupuOa amricaine i ll# *.tp il,M I ,,nrl'ea Janscepays. Dans l'Amrique da tad, l'action LUO^aie, tl!l| LOOa.eS protcsiaute est moins intense. Les missionnaires Jes diveisc .-glise* rtb-mes sont au nombre %  1 —^ Je 2;o d.io. t'Argentios, JI IOU m Chili, de ^S au Brsil ele, pui Mimmcul MCOOJSl par la l'ounx Mcu Christian Association et qoi, par une .Mopagnildc diMolvaOtC ijui sape le ...... ... ne, ravail,ent la dlansation du continent, (ij Les Etits L'nii e sont conieut.dc,'n > J h dsire que Le Matv, attire Taf'ention sur le fat suivant dont le iWMtii Pau henticit : •Le 34 Mars dernier, u ae fem: 1 ^ la ,;roix des Miasions du Le ib Mai prochin, une messe TrJSLl '5 C i th u cdrd e de ^ m.e. nom d'A phie. mir.haade dilej. i I occasion du lige anniversaire de acketth Un c hi en d'un caweur de a la cration du Drapeau batusn. r *' '" Un groupe de ,eunes H les chai--1 (a; i-es cuis 1,1111 c Hiyi *a, Uoiit ltk',1 acheter les AAIMV Naissunce Na.f> ami i' cide Divid COUJ du part de ia BSISUOCt ds Paul. tera des cantiques tt l'hymne niio nal au cours et i l'issue de la ci monie. Les adhren-s 1 la Ligue l'tnm^mrr mojrut quelque* so 1 6 Commune. !• Le bourr-'quet de I "u par ce ca en joara plus tard. iSESS-s-ttvsrt & z si rf fe oatriotique.Le Prsideni dj Q^ain directeur, [. PARET | ia circonstance. Veuillez agrer "•^ Ua ASONM, a


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05373
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Thursday, May 12, 1921
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05373

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
^infie inne Pies J079
P^rt . l'fu,ce, Hati
Jeudi 12 Mai l&l
0IRLCTUft-PKOPaJTAIR8,
Cimenl-MAGLOIRE
LfJNUMERO
20
CENTIMES!
Quotidien
REDACTION, Hue Amricaine X i;u>
Quand on ne veut voir dans Ip srcin
que des individus isols et dsintrts
particuliers, on est amen fah'emem i
abandonner If s traditions, i ddaigner
tout ce qui donne une nation quelque
prestige et quelque influence.
P. LAF1TTK
It.ltfHVbtW.
europennesd'imriqug Nouvelles Ehai,gi-es [ni/jn PafrnfiniiP
Projets amricains IAHCABIE WUIV.. AUiJUljliC
PAR'S i
',)' R*ite ; o(o s7 *>"
Sterling 47 40 1,2
Dollar 11,82
Aproposda rglerae. t des dettes mtropoles de la vieille Europe, .ont .A C f il 11 fl
wenvesies Lats-U.ia il t sintresser leur* colonie* $ lu
Jrpardesorganes de la presse s'appliquent i dprc^. avec orce
.woee jusque dans le buat chiffres l'appui-la valeur de Sa
Bats Unis lui-mme, que la ces colonies et dtoouS que le
dei colonies anglaises et Iran-, Amricains feront la fois le bon!
- d.Amnque pourra, tre en-1 heur des mtropoles en le. oX
comme an des moyens de gant de possessions qni le il vt
h des oblige ions de la Ers n lourdement, parce quellesJairooA
deI Angleterre envers la Repu
oord-amncaiue ( 4 milliards
1-0 0 de dollars pour lAn-
i,3 milliards ds dollais pour
ice).
\Chicago Tribune insiste ivec
NEW YOi 'M'
lance sur ce rgfemeri. e le
'que les colonies anglaises
tilles, du Honduras britanni
la Guyane, n'ont pas un<>
valeur commerciale poui
Marre. e< qu'elles n'auraien
d'importance stratgique
lu elle avait l'inten ion de Mo
Jdes baees contre les Etats-Unis
[Amrique Latine, ce qui n'es:
Imiieoiblable, car la Grand?
_ 1 n*a nulle tendance ni au-
Jtit une politique d agrs
llimispljre occidental
lui ces co onies britanniqoe^
Idans la sphie naturelle des
Mk, poursuit la Chicago In
[Nom n'en tirerons probable
H plus ds profit commercia
liAogleierre. mais stratg que
\m Antilles sont les avau
Ide notre dfense- L9 canal d>
1 fait partie de notre littoral
nel la jonction de nos flottes,
canal lui-mme est spare
iptrlamer et par des terr
Irangers. Notre frontire n est
Ipuconnuue. Les Antilles ai.
'devenues amricaines sut
wnt virtuellement cette so
continuit. Elles dominent
Wet devraient tre bojs U
iptvilloD.i
ije confrre amricain coo
Maint que la Grande-Bret,
Tieit fort agrandie dans I
1 guerre, serait matrielle-
S2 u 8ens 8,ratgiqn
Milant ses Antilles aux Aim
jaentation de la Chicago Iri
* *** 'logique- Si lAngl.
IWi i* ,ucu,ue agiessioii
IJJJiiphre occidental, et n'y
iZ. de Dase" ce qui se
71 ?,DMi ,e cas pour la
(JM qui concerne se An.
TtanW88 ~~ Pourquo. les
s Ht8Qt b980m- **>
Irj/fgiquea pour Isur d-
gJB'ne seront pas atts-
prLnv0,t,,e rKard de8
* colonies europennes ne
KSiB. ,plnlt UQe Polm
wni teDdaQt ' l'icie
SaTrDi da ^m^e et
m.06!,01"16 dl* COm
ioBu?' prtVRico. Hat,,
E mWnt la zone
rhTnnfon nord-amr.
r*2Phre occideoial
tont hPW ,ea Guyenne
LeD;ud-nQ3ricainentr.
dei!f"rede ce8 colo
.!U.exeQ810n rio n.. a.
St
Fran
R y
n 9:
9
ten. plus qu'elles ne leur lap or tnt
JuUegligee Joaquici, cotmaitraleoi gris air Briand en un e t-v> ien
x.n-. ie Pu^aaie e. riche ave: H cardinnl L*** Granit di
Am^i,,IJoUpro9pr1iqiell.-sno.i' Be'mooe. t0foy4 pxi\ P.pe aux
mme jamais rve fes dn jMnnv d A e
1 CBNBVE 10 Le eontMl fdral
^uissfl coaaeotit aujinrii'hui arbi
'rer la cotas atlon exis a-.t entre le
Venezuela e* la Colombe, au suje'
.le la fi "ci'nn de la fronti e On
pen?e qoa le ('o-iseil rendra sa dci
sion d ici un sn
PARIS Au mifiist e ries Finances
et la boarse, on prtend que IV,
roliost:on du franc est due la ha?
lai ce nom m ^ ci l qui es en faveur
di Ih France, 'e mii.vemcnt de la
Inusse sant favoric.aux Etats Unis
pur I Achat d-*a f arcs, en prvision
du rt5g!ei>i.-nr f-tvorabl* de la qnes
tion des ipar-ti 8t fonctionnaire* du trsor, ne penj
sent pas que le dollar revienne li>
mais i!a emime qu'il y aura de nom
brmes fluctuaiijns L'opinion g
A D mJBche prochain. 4 h de
ror#i midi, mselicg au Po:t- Mar-
n nd.
Prendront la parole: l'Alminis-
trsteoi dlgu. Mr lh Lin00e r--
ireelcor du Tourner hiHien ff
Mermann Chancy socitaire lanicu-
icr du Bureau.
La Solidarit
Saint Domingue
Am1rrt-0"Vo.''i;/?.imprialistri8 dp" LaaJoorosMe- U^at* c-oi -n-
Amncaus e affublant, en cette af vj-rq.ie M Briand a infime le Le
SSren?d?ll9ffi .......
expansion eMM?vi h !r0>,lH- .teur ' \ '1*^ c ,mme 'nhassa-lenr nu- nrala estqu il se st. bilisera entre dix
,p'a!8 uun e dllua,anit e1 P'i du Vatican. I acceptation dfl ni etirm*.
pnn!.. "'"" quelque part 'ivt, do Mr Jono.rt lui serait de.uan
comme en pays conquia, souvent de anjjnrd bui
E 1 l ulfiSIOI1,'"lre8 vM^11 -MrHoyden. r prsentant d-s
?.u!'J e miailh i 3 aP,a Kli s Ueli, a pris place snjoard bai:
laissent ea proteceuia et en bien la Commission des rparations.
n m,?m '8. JP6Up,b8 d0lit 8'afcil -^J' les journaux saljwitaver.'
uniquem.-nt de s assurer le privilg: joie le retour di Mr Hna Wallace
d expiration la CJ frence des amb.s>adearsil"
e. si les co oues europennes no reprsentant des E at8 Unis a fait sa
se taisseoi point persuader par ces voir au Pa'it Jo inal- qu'il en r^s
seuuisa .tes apparences, lei promu sentait pe sonnet e-ne-t un trs
ceurs|des 'acquis lions ne manquent grand contentement En somme-
pas uevoim r la-gamerit commioa ajoure t ilj^ reprends tout naturelle
loire. la menace de droits proIblUfs ment mon iola queji du ebndon
qui ne leur permettraient pas dco 1 ner il y quatre non cent comme
lti ieura produits. si j'avais e malade v illi t)u
UOJ ce soi par la persuasion ou OEVi^VE 10 La H-lgq-je a si
par la prs* on, les Amricains ne o 'e afa ni de la co ir permanente
dissimulent pas que la destine ma- de justice inieruatio nie.
altiste des colonies europen.^ s
lAmerique.de parla doctrine de-----------------------------------------------
louroe. est des passir en la poases
sion des E ata-Unit. Ils estiment que
es pavi.Jons turopeds doivent ire
iscloi de ces paa^e-; afin que tout
danger de gw.rre rtoullant de la via
talion possible de U dits doctrine, g
,0 t supprim, "Sous ne tolrerions
pas de changement de propritaire;
nous nidmettrionspas, par exemple,
que st la Hollande tait vaincue en
tiurope, ses possessions de ta mer des
Dimanches Mai, beurrs de
laprimidi aura leu une runion
.exlraordinairv des meirb.es de la So-
lldarit.- Cette runion ?e iend-
aalocaJ de 1. Log l'Eu* d'Ha.ti.
No Kuede IaKcvoluton.
I "ans lordredt, jour est annonce
une auienedeM:LelioJo:eph.
PARIS, 10
PARIS Le dpartement de la
marine a envisa^o la nominaiioi du
contre amiral Robinsoo, aux fonc-
lions dt gouverneur naval de Saint
Domlogae, et reprsentant
de? Ela's Unis, e ; Un i.
Jeyes Fluide Jeyes Fluide
Le Uinfectant Royal
( PRODUIT ANGLAIS ) *
Frttore Communion
Cfnjatia il y eu-, 4 la B,s,ii.ue
Notre *me, me^edeprem--ecom
^un.o. Beaucoup dentarti des
{'^.^^apprechi de la
I be Is rrrrent la confi -
msiioe de S G. Mg j Conan.
pies Aucun de res un fo mes. voi'es
brassards qu. disinguaient nagure
CMOurLeclergabi-n fait d"sn?
lll*? ****** *i*at les tamij
militairejie* lIe prendre ceite mesure.
Cet apr>-midii 4 h m^e.s.'toujou,--;
dans cette mpljci. Poess.on e(
rnovation des vux du baptme.
Commlion de
contrle u retrait
H'eis i retrai-er d'aprs la C0n-
e^i W^JW "don-
ne par la loi du 2 Mu i9i9
Gdes .877973
fcurie3. \vater-:loset e'c etc.
Destructeur des pooalaei et tout autre mse tas avec s iccs i> prodmt
tique pour laisser aux h'tats U us les fl8t la porte de tb tes las bou-ses; If bidon se rend G. I. 1.75, 3 e;
mains iibres du cot du Paclique, "'"jj Biril if 4() *" ,OH H:' dollars. Le aivon J-yes se vend g 3 la barre
GJes 1.198.972
'urls'i'0"^ cette do
lcoUin e du continent?
l>*2l?rS> amricain,
^delaaniclede,'^'>'
.prD! 8ea"Voi:oux si
nSl?0.^ 'opinion
. ^SSSSn?'du dj
1 et ? .ou' natlo P.ro'noteurs de cette
plions colo
mains ;iores au cote du Paclique, '" D,ni 1J ?" S" ",H "' sonars
n'a pas t plus ouvertement et plus Pr'1 spcial pour lchai en gros.
fapidement pousse a^res l'expul- p rOHCk
sion complte de I Espagne ('2 c'eat
que les imprialistes amn.-ains cra
gnent la fois de (.rovoqjer la rac
non des puissances europennes ia-
tresses et d'eff uoucher les Repu
publiques La.mes. qui n'ayant neu
craindre des puissances coloniales
d Europe, en raison de la doctrine
Monroe. ont tout redouter d'une
puissante rpublique maitresse da
cette doc rine ei pouvant l'appliquer
son gr et son prolii sans cou
trle ni obstacle quel qu'il aoit .
(La fia demiin)
J. Martin
Agent gnral, Rus Pave, en [ace de la Glacire, Por-au Prince.
Lf3 Matin
ABONNEMENTS
PAR MOIS
Directeur,
pro'.nft0llicitude
Poori7.'nolei1"
Ut d..7.du HooJu^sbn
1Uuyta
PORT AL'-PHISCR ^. oo
DcPARTEMFNT G. 2,50
ETRANGER G. ?.oo
Le s annonces sont re ips au Como
(i)IIlyaau Unique a.joe prtdicanta miho loirs | iternatioral d-< I' :b!ifit4 2;}
Ji-10, presbytriens, .baptisies, clpiKopaliens cie. jb Troncfl t, Palis et B 14, tLi
>|ui prparent l oit;sr i lupuOa amricaine i ll#*.-tp il,M I ,,nrl'ea
Janscepays. Dans l'Amrique da tad, l'action LUO^aie, tl!l| LOOa.eS
protcsiaute est moins intense. Les missionnaires
Jes diveisc .-glise* rtb-mes sont au nombre ------1-------------------------------^
Je 2;o d.io. t'Argentios, ji iou m Chili, de
^S au Brsil ele, pui Mimmcul MCOOJSl par la
l'ounx Mcu Christian Association et qoi, par une
.Mopagnildc diMolvaOtC ijui sape le ...... ... ne,
ravail,ent la dlansation du continent,
(ij Les Etits L'nii e sont conieut.- dc,'n >
J h dsire que Le Matv, attire Taf-
'ention sur le fat suivant dont le
iWMtii Pau henticit : '
Le 34 Mars dernier, uae fem:
1 ^ la ,;roix des Miasions du
Le ib Mai prochin, une messe.........
TrJSLl '5Ci*thucdrd'e.de^m.e. nom d'A phie. mir.haade dilej.
i I occasion du lige anniversaire de acketth Un chien d'un caweur de a
la cration du Drapeau batusn. r*-------- '"
Un groupe de ,eunes H les chai-
----------1 (a; i-es cuis 1,1111 c Hiyi
*a, Uoiit ltk',1 acheter les Aaimv
Naissunce
Na.f> ami i' cide Divid couj
du part de ia BSISUOCt ds
Paul.
tera des cantiques tt l'hymne niio
nal au cours et i l'issue de la ci
monie. Les adhren-s 1 la Ligue
l'tnm^mrr
mojrut quelque*
so 1 6
Commune.
! Le bourr-'quet de I
"u par ce ca en
joara plus tard.
iSESS-s-ttvsrt & z si rf fe
oatriotique.-
Le Prsideni
dj Q^ain directeur,
[. PARET |
ia
circonstance.
Veuillez agrer
"^
Ua Asonm,



a


LE iUi'W
OS. '
,~h .....v- -,
, l
i>
Lremc
lL^Lli\i!:.::^L /'
a a. ** *-' .
G'Est Une
donner des mdicaments alcoholi-
ques aux enfants. Il n'y en a pas
une seule goutte u'alcohol dans.
jLfm&ife^@fu sie Scott
AL- -

Ccm ? erVt
I
/u F raie heu f
de 'o ,'c,j,tci*n.
r.r.-n.i " .' 'i .
y t .-, nu. .
'iijji' rcinn< .>
, )'...!'. I. r
i-uf naUirrt, -
pata,p i n h-
\C !. 'Cl..
<' '.......
Hr ii M In .
RM Iruiitt'l)'^ ..
.a.. V.n.M,-----
- v.n Te, .) .
TiMiilou. ^l :-<
i-.it i . r
\~i 'lucuii fi.ioi .ni- ntvunuMn
I", r.i *i. !< - i dl1 ClFIWl
Or tV'tVi dU il. biltt. &
efface j
tes Rides. 1
Caves de Bordem
DEHEIX, Propritaire
Vins de Bordeaux suprieur
BUme H gourdes le gallon
Rouge 5
A A. Y S
3. tut d< Ij PouC i
To'i'.c Pir'i meta
'ci (n iad I : : .
- * n.*' -^v* i***+*r
.....\

Vaillant tf Houei
/ 1720. il t' du Msgaain de l'tta'
Avis Importai)
La Maison
Antoine Talamas
Bue du Magasin de l Etat
En face de Simon Vieux
\ i ml de recevoir par le deri i. btteiu 1 >.* Karch -udiiea rodante
G. 5
Poyal Mail Steam Packet
le sjs tCatalinat tit tfMdn 4aM les
premiers jours de te s< iiKtia prochaine pre-
nant le frit pour tous 1rs paris d''Europe.
Il charge direitemenl pour le lv t, Anvers,
Londres k Brimeo.
Porl u Frftirc, le ll> Mai 102L
Roberls Ihilloii & (lo
. gent
Scie levable l'aune
TUMOC do oie
Cr*pOO dfl oie couleur ii ."K)
UrpOD ne suie a llitr
Tte Indien -
Coton drap 10,1 Urg. 5
Voila uui
Moi bii linc fleori G- -
Voilfj It.anc banea -'
Uuck blanc S.S0
Uiill Llenc Bopriei r :*
k ki blaoo Bopiieur 51
K. ki biar.c Baperieor ">0
Uipe de Ghn.e BUp. B
ii( loiia attlr^a articles de choix r
pondant touc Ses gote et
loules Us bonites
B. & N. Sada & Co
Talon* donichouc jaune <$'noir
Gros et Dtail (Prix hfix modrs)
^ ?
Libert Egalit Frttini
REPUBLIQUE DHATI
Extrait des roiou.
du Greffe du Tnb,
nal de pr^mrtiii
trce de lort i
Tiince.
j L'an rail ntut cent vingt ettuj
!e lundi vingt cinq Avril, dix 1
tes du mftin, J
Au gnlie du Tribunal drpm
rc ins.ance de Port au-Prince,j
devant rous, Montas Civil, coda
g-tlfer de ce tribunal ;
Ont comparu i Mme VveJJ
N v'alembrun, agissant tant cou
commune en biens ivecsonteni
q ie comme tutrice Wgtle demi
1 fants mineurs Antoinette, R(sj
Ard;, E!i?e ft Vicor Valerr-S
2 I>vzs Valembrun; 3 Eij
Vj'.cmbrun, propritaire, dtne
tt domicilis a Fon-au Vma,^
U<, de Mes. J'. Lalt'iu et W
M dv'-\ leurs avocats, le'q^JJ
[ont dec'ar qnils acceptent m
nhee d'.nvcnt^iie la su:ssw|
feu Me i U. N. \'..li:rrbrun d|
comn-.ut au' qui uiiUt ctlitl
fur.t (1 BB vtuv?. i
bn consquence, U dame H
bri o, rous a oh b le pro;
de dclib:rilion du Co .sei'.del*]
jes dits mineurs ttnu scus lil
dtnee du lug- de t aii de laSd
Nord de la Capitale en date M
stj.1 lanvier de cttte anne, U4
sa.t ; gir pour et au nomdej
dits minent?
Dont acte. Les conpatsi
sign avec nous tt noue
ap.s lec:ur" as^i cu:!eonI
(Sg-f) Mme Vve Valed
Devze Valemb un, T. Lait/
Michel av tt Monus Civil.
Lu n gis li Pon-au Pni
vicr5 six Avril milneslce
et un, Case 297) du R-g'^j
1 des setts judiciaires,
peru Droit fixe U.ulre goJ|
Le Directeur principal de
trement,
.Sign) i\. POU)0L, J
LeContle,(Sgne)CyruSM
j Pour exptditioa conforuKT
itioini. Ed. Tbrasybulf^^
AVIS
iknvad d arriver au
Grand Hil de France
//ii l> der* ir ftGQW bot fici cdi>
> y Vin de Macre
\m de Malftga
Eeu le Viiliy C'rtllli
Vrrinoutli Moill) l'i;''
Vais li'iS le b. idaux
Moine Insurance Company
iVe perde/, pis de vue que la
Home Insurance Company
Grdce l hilervcnion active de
Mr "
Lit
j-bcd
Vente engros ei ( ti dtail des
prix modrs
.-?

fUntfwlle
1 ri r 1 1111 vi'gw'i
n G goiie linil qe
partets t BlH'ti "
Rew*er tenu nt
Mr et Mme UmiitiDita Gclgoift|
Cze avec Frdric Nicolas. ;ctL u, aUuts .
Milkuis cen p tmeo's. lmftckm ir hument tous les amis de
________ICavail'cn et d s autres vllrs de la
.------------------ 'P'cvi'-ce qui lf"r ntt donn d"s,
UtMivfsf-d sympathie l'occasion
HEMORRODES PvU ''' mo l de '-ur regrette Mari
ttu" c.H.in... compii. P.r 1. L-4 i boikU.Vvi < Umot Grgoire,lent
j'n e. belle rrre. grard mete tt l-
[lier et leur prse te i'txpiession
lmue de toute leur reconnaissance.
CavaiLor, le 2) avril 1921
gne iiu lfvu^,
a t la itfeMiiTi Gonipagi i d'Assurance oftrir aux HalUeni une prdec iou un lui
La Home Assurance 'Company
I a donn des preuu^s de sa loyaut, d3 son quit dans les rg!em*n's d'assurance a^res
Le home Insurance Company
est la plus forte Socit d'assurance des ^Us-Unis d'Amrique; elle oflre donc le plus Je.
de Bohabil t en eij de grade cooDllagrtti n
assurez-vous contre Vincendie d la
G JNSULl bZ
Home Insurance Company
Eugne Le ROSSE
dn\#
'^Wt.0SUDJ2ff5.Sr.LOR
1 OUMC M. ft C*trtt-L0.. Hll'ILLT (Ml
Avant de ronlniiei aucune cftaire d'assurance, il vous difiera gr%tui'emefu pt
tur Ips questions qui vous intressent,
LA liOMi'l ISSURA:VCE COMPANY (//i(W,
Section malin contre 1 de mer lef voyages clievs de port pw
Eugne LE BOSSE
peut pour Hati. PqrUuyVrjjic*


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM