<%BANNER%>







PAGE 1

ir k vA:iiN Pour le prsentas Marines douent rester SiDomln gue. Hardiny ii'ordonntra point le retrait de troupes )uqu i l'inblitsem-nt d'un gouvernement itable. il a t onouc officiellement S ue le retrait di Menue*" de le puelique Dominicaine ne eeie en* visage par le Gouvernement de lUr diag qae lorsque lai Indignes aulont t reconnut aptes 4 le gouvei ner. Le) Prsident et les hauts peraonosges do Dpartement d'Etat, ss pi occupent de la Dou>elle orientetioo qu'ils doivent donner le politique amricaine en ce pays, et on croit que la Maison Blanche ne tardera pas faire un rapport dtaill de la situation. 11 est hors de doute que l'Occctation Amricaine noire tait unr acessi' pour celte nation et ce COD ule continuera tari doute jusqu' l'tabUaaement duo gouverueineut • table et quand lea indignes auront prouv qu ils sont capables d'admiaistrer evec ordre. 11 a t rapport officiellement qu'aucune meenre ha'ive ne sera pri ae bien qae le coat Ole exerc paisse tre attnu, eu fut et mesure que (es chances de ilabilieation du goulrnement seiout rendais plus cer.eioes•. __# %  *•-*s*v_ comice i Yoir clan Il reconnat devant le t,Reichstag que l'Allemagne n'a pas la force de briser Us chanes du trait de Versa il 1 s Berlin, is mars.— A la fin de la sance d'hier, au Reichiiag, M Siont a pri la pa'ole : mm Ne us ne ussiroct pas, dit il, teceuer les ebaluri du tr it! de Yeisaillcs en dclarant firement : a Vous avea viol le trait. U n'existe pas pour nous I, cir pour pouvoir dclarer cela, il faut avoir derrire soi la force, et je ne auii pas homme sacrifier encore une fois — eu p sence de l'norme supriorit technique de ses adversairesnotre jeune gr ration, chappe de la guerre,! moias de nessits citraordir. sites. ( lotet luptiou des communistes: Elle n'y tient pas non plus? • ) a le le crois sien, rtorqua le mi niatre, et c'est pourquoi ]e me sens oblig de sstiktaiie aux ex &en es des allis ;ur 1rs points o je les cou sidie comme s'iœrosant su point de vue ds 1a politique ex iieure, malgr la lpagnance intense que j'picuve moi aussi. Union nationale des combattants Section d Haiti I Mcssieura Us membres de 1 U N. C. sont pris de se tunit en Assem ble gnrale Cin Varits samedi 7 Mai courant cinq heures prcises de 1 aprs-midi, U COM1T la Hasco Papier d'impression Prix dfiant toute concurrence dJ ALPHONSE H\YN&upti\es. Trains est ainai x*. Pris comme limonade il purifie l'eau que Ton boit e son est recommand tout:s personnes soucieuses de leur Le U< H JUKU.N ROBERT est lis agrabh au got] Mil \ENTE CHEZ Simon Vieux Franck J Martin, Alfred Vieux. Htel Alphonse llaynes, chez Bjrday, demandez un COUI C'est hier soir que las travaux ont 7ri.fi.psm.la r*colie de cette su (UkmA Depuis le dernier envoi tait par P*f* : *io Rue des Csars Avis commercial Le commerce est avis que, devant mabsenter bientcV de fort-an Prince, Mr Jules i trpps a bien voulu ne charger de la g stioo de mes af faire. Mr Jules Phipps est donc investi de ma procuration gnrale, sparment avec Mr Adrien Casier. Distillerie do Soleil qui gre actuellement ma succurssle En vente a 6 gourdea le gallon du Cap-H t Le Rhum d Haiti est le rr en leur du rronde. FHUM VIEUX D'HATI t'en. Eog LE BOSS Depuis le dernier envoi tait par r~r" • -^ — j^oa-r — *^ *,*~ r L MU, a, i. .ciyd, st..l-^r—— ( Clyde Steam > hip ship Lise eue nous avions rspporClVfflvr i/*cff*fi fltimna t le mois dernier, accune nouvelle Madame Veuve Achille Baithe. ses /T nDPir v; fiHjC! 11 '' entants, petits-enfants et lo s les au. (FOREIGN SERVIES; ties parents remercient bien vive— Le Steamer aLska Sebago. vement les nombreux amis qui leur nsnt de la Colombie sera ici vers le NOUVEAUX 1LMH31CS expdition n'a t faite depuis. Donc en ce moment il doit avoir en dit i Chancerelle un stock de „,,.,,. ..... „„„,.-........ -.,-. _..__ancre intiewant. loct tmoign leur sympaihie l'oc9 du courant pour prendre du f et e' i c t4ion de u m0ll de leur regrett \*\**** le mme jou^ pour N.w Le baptme nn toseph ACIOS BSIUM. des cloches 11 aura lieu demain i 1 issue de la g nJ'ms e De nombreux par raina tt mairaicei ort t choisis et la crmonie promet de revtir un cachet particulier. ___^_^_________ Magicity La direction de c Magic City in vi e les amis de l'Et b'iss m nt i un l Piqae Niqee qti aura lieu d sa n -, Mai toui u journe au local habituel Rue •>wild Durand. L* PiricUM.— L. MENLUS \ MI O:TIU- Bltfl r L EAUX-DE-VI.. HMUW, *l'-0< H. i DEROY FUS ".'. X* H, t-.lu :htS. :. MR*e BUIDI PRATI0U£ toMMfiUMwrtan i *'V ntnOU •" l*NUEL 1. iNH't • M, RHfcS '"'' '1 llTr.c tft*t :tn-r poui York via les poits du Nord.— Pou plus amp'es renseignements,veuillez von s adresser l'otce de l'agence gnralePort-au Prince, le 2 Mai 1921. E F CL EMENTS. Age nt gnral Pension Rouzier Champ de Mars Confort et bon got. I anaina Raiiroad Ste niship Line LeSiSAdvance seraPoit av-Princ le 8 mai.au lieu du 4 II prerdra dey passagers et laissera directement poui New-Yok le mme )our. C. E. Van FLfcET, Antoine Talamas Rue du Magasin de VEtat En face de Simon Vieux Avis Important La Maison AitOlUC 1 UlamS \ a connaissance cte sa nombreuse Jiantl qu'elle Tilj pr le dernier bateau venant de New York les articles jj Cipe de Ch ne barrer, Satio Liberty couleur, crpe de tj eipe Georgatie couleur, crpon de soie couleur, voile d||!*\ unili blanc, tussor de soie soptieur, voile blanc nerr blanc et couleur, temine fleurs; voile couleur fleurs* 1 ueppe blanc et couleur, grise blanc, toile pour ca'eon et Cl par aune*, duck blanc, drill blanc, kaki jaune et blanc, dn cot suprieur drill couleur, cipe anglaise, chemisettes inp mises blanches et couleur, chepeaux de paille, corsets, DIT settes pour hommes et cadets ooiree et cou'eur, pslm-n*j de toutes nuanct s, diagonale noire, ceaimir couleur, serge suprieur, ruban, cravate, parfumeries franaises, colon.. des piix dliant toute concurrenceLa Maison Mu I I / C I & Fils DE BOBfl A l'jioineur U'infortner ton aimable clienltogu^fj fier sa rep r sentalion pour loute la RpubUQ" MM. Vaillant $ Houeh 1720, Hue du \-m Magasin de lEtatrPuWb Les Vins et autres produits de la Maison tfW ^r |eo r le ia faveur du puMic hatien depuis 42 ans* gr* $ rrprochable d la Maison MUNZH & Fils ts^^s lients conilnueront l'henorer de leurs 0 d es qu' u ui-i


PAGE 1

0oiiii# a ihnCNos 4073 Port"tO Prince, Hati Mercredi 4 Mai 1921 •* DIBtCTEUR-PKOPRJmiREr CJment-MAGLOIRF U NUMERO ':20 CENTIKM Quotidien Non, nous ne connaissons pas un houjuie, si bien partag qu'il soit des biens de ce monde, qui puisse se coucher"un soir en se rendant ce tmoin nage qu'il ne doit rien per : sonne. ' • OZANAM j HEDACTJON. Rje.Anaricaie No, la&s TgLKFMOM& ^w QUESTION DU JOUR £ Mouvement Noir aux Etats-Unis j nouvelles reues des dlgus/ A part ces deux mouvements, il en l'Union Patriotique noua ont!est un troisime qui fonctionne sous qu'ils ont pris rcemment!la direction du Dr Dubois et dont le il ane importante sance de programme.essentieliement po iuque ition pour l'amlioration d! consiste dans l'accession des noirs ngre, sance i l'issue de] amricains aux assembles lgislitti fa sdopeune rsolution ves. Le Dr Du Dois voit ainsi dans at, i (adresse du Prsident l e bulletin de vute la principale con l'es desiderata de i'AssocisJdilio du progrs de la race noire jrsfaiiveœent la situation des) Comme uo.ro trs regrett Benito iimricaiiis. et aussi une menJSyivaiu, c est dans les regioua do m faveur d Hati Des nouvellesl'Ethiopie et do l'Abyssiuie que Mar aies nous communiquent le eus Garvey entrevoit la possibilit de donner corps sou rve de la Nouvelles Etrangres PAR CABLE Les Cours PARIS 2jj Rente 3 ojo 56,55 Sterling 51,26 Dollar 12,91 i t 2 NEW YORK 2 jf— Franc 12 66S Sterling j,97 Le Matin ABONNEMENTS < sT&PAR MOIS < IPQRT AU.PRIHCE MJOcPARTBMKNT I d'un de ces dlgus d'slier luement prendre part; st 1 de parler a un meeting qui lie A Boston; il est pain d'ajou er qn'>l s agit encor manifestation d'hommes dt Tout cela est trs bien, le rcent voyage en Hati wnorable M. Joboaoa et les aies que, au nom de SUD non, il a marques la caust (Association pour lu m de la race ngre est devt Ifoor nous une corporation irs •i'ies activits des dlegut ; l'Union Patriotique tendent S cette connaissance plus sp%  die. Des renseignements ti * nous permettent d'offrir au Ihui nos lecteurs, su del d. • d'activit de cette Associatio. pusetdnduedumouveoi.il as mes firea mes ide*; Etats-Uuii de 1s classe dd coupiogramme it ao • cbeimn, a 80.J cra ion diun graud empire sur le continent africain,et voil dans quels termes brlauia il a lui mme ex tioso ses vues au couis d un ineenug looent Api es avoir eu visage la ci on ion de son empire qui servira de juartier-gnrai aux ngres civin es des cinq parues du monde*, il ajoute ; Nous n'avons besoin de 1 aide de p6rsenne. Nous svons parmi nous tous les teebmeieus requis pour poser les foudationa dt 'ompue ngre; nous svons des ingnieurs* des savants, des mdecius; •ous avoua les moyens tioanciers; ai dj donn la compagnie de javigatioo (le Black Star Linej qu< tonner* le trait d'union entre noi.t patrie et lea autres nations blanches m jaunes. I ai converti des millions mou mub PARIS 2 — Une dpche de Loi dres annonce que MM. Urian l, Lord Curzon, le comte Sforza et Mr Jas par se 3ont ruuis daus la ils sont tombs d accord texte commun permettant la France de prendre des mesures militaire tandis que la commission des lpa rations notifiera l'Allemagne un dlai de douze jours pour accepter ses obligations faute de quoi le bas 3111 de la Kuhr eera immdiatemen occup. VI 2 00 G. 2.50 ETRANGER "G. 5 00 Les annonces font re<; i> s au Comp toirs International de Publicit L'.'l Ras Troncht. Paris et 1!). 12, 10 L session des conseils gnraux s'est ouverte dans toute la France. Dans leurs discours d'ouverture les prcdents aflirment la ncessit de ctercition pour que l'Allemagne tien nent ses engagements ils ont flici VS^SWlSSii le gouvernemeut de son a'htude et Lua ate Ml sonoresj lui ont demand de persvrer dans la vjie ou il a engag par la ca rence d* I Allemagne. l'i ont dclar que le g auvent ment aura tou' le pyi d-irre lui plusieurs prsident, notammen'. VI Klo'z Amiens, M Landry Ajae cio on dit que les allis et UBS m > que la de tlaooeau chaque jour b ie un peu w i ; P iU9 haf.. ci ne Nation a auquel 1 i c u est, en trs court aperu, la est les principaux reprseo JjtuaLon du mouvement uoir aux s cette Associa ion e qui a jEtaie-Unis. Elle es. loiu dre trs •epuisqua clat la crise tIinu | e conformment au oroverD . plusieurs srticies de di m t i<3U ; ce que le ugie fau ne> notre faveur, il convient de Jaiuai8 pe uL'ensemh.e de ces souplement >e Negro World V iie est, au tond, le teuaoguagrconfortant de la vitalit de la rac* et de ses tendances a secouer tou. joug qui l'oppiimeDd ce cte-Ci, nous devons ai m plement faire at ennon Ces mouvt uieuis. si en ralit ils ont une cou u est bon quon.le sache ici rjmafuit d obj -c if. aont trs dis que nous puissions spporler l|nclg 8ur le CU01X des moyens Les e diiceruement dans notre groupements qu ils crent soei relativement au mouvement ntraalgottIit s ei ineductihles entrt Le Conseil Suprme a sanctionn l'accord prcdent La confrence du soir du Cjoseii s'est termine 9 heures. Mr Briand en rentrant son htel a dclar aux journalistes que l'accord tait quaei fai< et Seratermin demainLea termes de Is note que Is commission des rparations sdre sers i l'Allemagne aprs 1 approba tion du Conseil out t arrts. Les experts mettront au point une dernire modslit du systme des ga ranliea destines A remplacer le gage matine re f dron t pas dfection 0 sur un fggiMja ne sers pas isole. Commentant la sance di conseil aup ma leajournaux.sont unaniuns fliciter Mr Pria d de son nergie dfendre la thse 11 a.:.• \.H. ils ne doutent pas qu'une eut9n'e il-Mi itivo sers conclue aujourd'hui et font re marquer d ailleurs qae IH transaction eavisage ne retar Jera pas I action lgitime, ncessaire po ir obtenir de justes rparat ; ona depuia si 01/ temps attendues. L'change de paro les. qui termina la sance, montra combien l'accord avance. Mr briard demanda Lloyi George ; puis le considrei l'accord comme fait Mr Lloyd rpondit ; mail parfaitement, tou de suite. Le Gnral Nollei, pr g.dent da la commis* on de coufrole io'erallie en Allemagne, eat arriva hier Londres i heures de Tapie* midi il a conf immdiatem6n U I auaai consacr Hati des aratosationnels aur le rgime ipttion et sur l'inaorrectioi Les deui noue ont donc gttdela B)mpatm>. Mas mal imect ils sont loiu de s.en [tu BtaUUnis. •que •'!lie Nations est l'or ' parMus d une eux, rappelons-nous quils ont dei oo> eat lorj c lr§(pellt rangport le spectacle de .m Associt-ouf lfeur SCUIB flft jusqu' la porte de la itaJP* *al'i et leotent? en( C jl)frrnce de a pa ,i, Pans, ou oiies citoyens, blancs et noirs deux Atow „ dissidente reclamaiem l-Unis, le .Negro World # l a vec une ^ 4ltJ arcleur le droit d in Gl„? l8 M n t la %  ictrow les desidera a de Is race. E l.-mmooau>s bfncaines, se d „„„„„ i. mnvu. tout en tirant tre %  et trouvons le moyeu, tout eu parti des avantages d'uu groupe. de lorgaue, 00a pas aeule LfSii rS' ic a$ \ m T ; M P M V oM •"Deres sympsthisi •os Utre 1 indique, celui de Z/SS. oegre en quelque partie de erritorisl de la Ruhr qui ne aeranjavec MBriand Mr Briand a donne oaso.cupe si I \llemagoe scceptii' (l'ordre dans la soire de lancer les les condi ion B du Conseil. A I expira ordres d appels s tion du dlsi de douze joursies allie seront lixs aur Pintumion du Reich, 'ordres d'appels individuels da I classe l'JP.t d'accord avec le conseil supime. En attendant les olmento juste au moment o les prparatifa J de cavalerie.actuellement sur le Rinr loccupsuon seront echsves. par'sont complot s et renforces pai des •onsquent lopration ne souffrira)units de I i ntrieur. Oins les mi iucuu retard en cas probable du relieux militaires, on estime | ie les fus de 1 Allemagne. Ma>gr les divei g nces de vuee manf mates au dbut, a solution arr e aujourd'hui par le Coaseil Suprme assure le main tien de la solidarit interallie et il n'est pas imposable que la flotte ao glaise participe a faction contre I Al lemagoe malgr les empchements matriels conscutifs A Is grve des mineurs150 OUO hommes composant la classe 1010, seront da le commencemen del semaine prochaine prts rem plir la mission qie leur sers confite. Les dpches de provinces simulent que U journe du 1er Mai s'est passe partout dans le calme le plus complet. Dea dlits des organisa tio s syndicales ont eu lieu sim m cidents dans les grandes villes. L'Ascension o elle eet reprsente, et uL Crttr a * 8 1coutiiient sfri isosgrande mtropole impriale <*ard de noire IU iene une chemise brode par M 1 e Carmen Stico. m hOfSIl b od p.r Mme Beauvais Staco, une robe brode, travail d| Vielle Margueme Xnenes. uae ch*braque, une robe brode par Melle A'ic; D.'sinoble, taut fait admira; b'.es Oe rr.gailijue. produits de nrs champs li.ent aussi exposs. To.te ta j urne, il y eut une dfi ' de la population non seulemenl de Siintv 4arc, mais aussi de celles environ nan es. U 1 bal tunit l'aimable jeunesse des deux sexes et dura jusqu'au BJBM. Le Prfet ei le Magi.irat L.ommuoal doivent tre (lidtl pour le succs ie cette tle d aux eilons qu'ils ont dploys. (Oj 00 re Jorrejn ilml> Demain gpri-midi 1 4 heures au ra lieu sur le Parc Lecoute, ua gr*an l ma'ch entre l'q lipe du Capitioe Soray et l'quipe du Capi'aine leai[acques. Compositioa des quipes : Equipe de Soray — but. C. Benco no, arrires, Lucien Regnitr, ugae Bruno, demis, Louis Soray (cap), Ca,tor, Anlr l-ihart. avants. Fritz Dupuy, Paul Chmc, li. B. Armand, |.'M. Murad, Ren Ethart. Equipe de Jean Jacqies,' bat : A, Faublas, arrires, Anatio, lourdan, Demis : Fernand Pierre. Augustin. "jeeinga ordinaires %  pas moins ne de cinq six BJBJW!YS? r* D qUe daDS '* Vi,lp y." lt -y est cette association Union Syiidicaledu^^^^ ^ wm m ^ GOl'U* de Sunt\ ] t \itn?o^e Marchand quartier de Les membres de I Union Syndicale St Antoine pour dimsoche procha.o, 1 Corps de San. KMt aviss que i 4 heures de lapri midi. Aujourd'hui, i 4 h Pra %  si 8 e social, runion. |W . . -Aprs demain vendredi, f^\y^JSSS^£!LS^SSS?^ Alvars, arbitrs, C. Coicou. nuation de la journe de collecte lest H .. "" ^"e associauou t > mmm A s P rit iiide. rSntenir le dimanche Mai est re noye circona i une d te ultneurt. M'ssieurs foph Lanooe et Her mann Chaocy prendront la parole, au nom de l'Uuioa Patrioti^u*Rappalonsflque c'est ce soir qu'au R,j,ig aeZl Avaut! Jean Jacques, cap) lieu Parisiens Is deuxime de Is LoaisDi s Alphonse Ricmf, Cham, ort d'Og et de Chavannes. La rpntiou gnrale d'hier soir t un vrai auocs pour la pice. _. ...Entre gnrale 2 gourdes \ la Chrtjl^ll I DelfUaS U Renaissance donne samedi soir '^TJllZn %J£!S? h Parisiana, une reprsentation qui f a, 5dl i *.nejres 112 pour remercier sortira de l'ordinaireIl y ara jou ,a a ane i e ge ... e cs de nous trois comdies d'actualit. avoir sauvs de 1 pidmie* et le tenEntre gnrale 1 gourde .demain Dimanche, il y aura gale. Balcon 2 gourdes ment messe 1 7 heures. "V


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05367
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Wednesday, May 04, 1921
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05367

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
0oiiii#a
ihnCNos 4073
Port"tO Prince, Hati
Mercredi 4 Mai 1921
*
DIBtCTEUR-PKOPRJmiREr
CJment-MAGLOIRF
U NUMERO ':20 CENTIKM
Quotidien
Non, nous ne connaissons
pas un houjuie, si bien
partag qu'il soit des biens
de ce monde, qui puisse
se coucher"un soir en se
rendant ce tmoin nage
qu'il ne doit rien per:
sonne. '
OZANAM j
HEDACTJON. Rje.Anaricaie No, la&s
TgLKFMOM&
^w
QUESTION DU JOUR
Mouvement Noir aux Etats-Unis
j nouvelles reues des dlgus/ A part ces deux mouvements, il en
l'Union Patriotique noua ont!est un troisime qui fonctionne sous
qu'ils ont pris rcemment!la direction du Dr Dubois et dont le
il ane importante sance de programme.essentieliement po iuque
ition pour l'amlioration d!consiste dans l'accession des noirs
ngre, sance i l'issue de] amricains aux assembles lgislitti
fa sdopeune rsolution ves. Le Dr Du Dois voit ainsi dans
at, i (adresse du Prsident'le bulletin de vute la principale con
l'es desiderata de i'AssocisJdilio du progrs de la race noire
jrsfaiiveent la situation des) Comme uo.ro trs regrett Benito
iimricaiiis. et aussi une menJSyivaiu, c est dans les regioua do
m faveur d Hati Des nouvellesl'Ethiopie et do l'Abyssiuie que Mar
aies nous communiquent le eus Garvey entrevoit la possibilit
de donner corps sou rve de la
Nouvelles Etrangres
PAR CABLE
Les Cours
PARIS 2jj Rente 3 ojo 56,55
Sterling 51,26
Dollar 12,91 it2
NEW YORK 2 jf Franc 12 66S
Sterling j,97
Le Matin
ABONNEMENTS
< sT&PAR MOIS
< IPQRT AU.PRIHCE
MJOcPARTBMKNT
I d'un de ces dlgus d'slier
luement prendre part; st
1 de parler a un meeting qui
lie A Boston; il est pain
d'ajou er qn'>l s agit encor
manifestation d'hommes dt
Tout cela est trs bien,
le rcent voyage en Hati
wnorable M. Joboaoa et les
aies que, au nom de Sud
non, il a marques la caust
(Association pour lu m
de la race ngre est devt
Ifoor nous une corporation irs
i'ies activits des dlegut
; l'Union Patriotique tendent S
cette connaissance plus sp-
die. Des renseignements ti *
nous permettent d'offrir au
Ihui nos lecteurs, su del d.
d'activit de cette Associatio.
pusetdnduedumouveoi.il as mes firea mes ide*;
Etats-Uuii de 1s classe dd cou- piogramme it ao cbeimn,
a 80.J
cra ion diun graud empire sur le
continent africain,et voil dans quels
termes brlauia il a lui mme ex
tioso ses vues au couis d un ineenug
looent Api es avoir eu visage la ci on
ion de son empire qui servira de
juartier-gnrai aux ngres civin
es des cinq parues du monde*, il
ajoute ; Nous n'avons besoin de
1 aide de p6rsenne. Nous svons
parmi nous tous les teebmeieus re-
quis pour poser les foudationa dt
'ompue ngre; nous svons des in-
gnieurs* des savants, des mdecius;
ous avoua les moyens tioanciers;
, ai dj donn la compagnie de
javigatioo (le Black Star Linej qu<
tonner* le trait d'union entre noi.t
patrie et lea autres nations blanches
m jaunes. I ai converti des millions
mou
mub
PARIS 2 Une dpche de Loi
dres annonce que MM. Urian l, Lord
Curzon, le comte Sforza et Mr Jas
par se 3ont ruuis daus la
ils sont tombs d accord
texte commun permettant la Fran-
ce de prendre des mesures militaire
tandis que la commission des lpa
rations notifiera l'Allemagne un
dlai de douze jours pour accepter
ses obligations faute de quoi le bas
3111 de la Kuhr eera immdiatemen
occup.
VI 2 00
G. 2.50
ETRANGER "G. 5 00
Les annonces font re<; i> s au Comp
toirs International de Publicit L'.'l
Ras Troncht. Paris et 1!). 12, 10
L session des conseils gnraux
s'est ouverte dans toute la France.
Dans leurs discours d'ouverture les
prcdents aflirment la ncessit de
ctercition pour que l'Allemagne tien
nent ses engagements ils ont flici VS^SWlSSii
le gouvernemeut de son a'htude et Luaate Ml sonoresj
lui ont demand de persvrer dans
la vjie ou il a engag par la ca
rence d* I Allemagne. ____
l'i ont dclar que le g auvent
ment aura tou' le pyi d-irre lui
plusieurs prsident, notammen'. VI
Klo'z Amiens, M Landry Ajae
cio on- dit que les allis et ubs m >
que la
de
, tlaooeau chaque jour b ie un peu
, w i;PiU9 haf..
ci ne Nation a auquel 1 icu est, en trs court aperu, la
est les principaux reprseo JjtuaLon du mouvement uoir aux
s cette Associa ion e qui a jEtaie-Unis. Elle es. loiu dre trs
epuisqua clat la crise tIinu|e conformment au oroverD
. plusieurs srticies de d- imti<3U ; ce que le ugie fau ne>
notre faveur, il convient de Jaiuai8 peu- L'ensemh.e de ces sou-
plement >e Negro World Viie est, au tond, le teuaoguag-
rconfortant de la vitalit de la rac*
et de ses tendances a secouer tou.
joug qui l'oppiime-
Dd ce cte-Ci, nous devons ai m
plement faire at ennon Ces mouvt
. uieuis. si en ralit ils ont une cou
. u est bon quon.le sache ici rjmafuit d obj -c if. aont trs dis
que nous puissions spporler l|nclg 8ur le CU01X des moyens Les
e diiceruement dans notre groupements qu ils crent soei
relativement au mouvement ,ntraalgottIits ei ineductihles entrt
Le Conseil Suprme a sanctionn
l'accord prcdent La confrence du
soir du Cjoseii s'est termine 9
heures. Mr Briand en rentrant son
htel a dclar aux journalistes que
l'accord tait quaei fai< et Seratermin
demain- Lea termes de Is note que
Is commission des rparations sdre
sers i l'Allemagne aprs 1 approba
tion du Conseil out t arrts.
Les experts mettront au point une
dernire modslit du systme des ga
ranliea destines A remplacer le gage
matine re fdront pas dfection 0
sur un fggiMja ne sers pas isole.
Commentant la sance di conseil
aup ma leajournaux.sont unaniuns
fliciter Mr Pria d de son nergie
dfendre la thse 11 a.:. \.h.. ils ne
doutent pas qu'une eut9n'e il-Mi itivo
sers conclue aujourd'hui et font re
marquer d ailleurs qae Ih transaction
eavisage ne retar Jera pas I action
lgitime, ncessaire po ir obtenir de
justes rparat;ona depuia si 01/
temps attendues. L'change de paro
les. qui termina la sance, montra
combien l'accord avance. Mr briard
demanda Lloyi George ; puis le
considrei l'accord comme fait Mr
Lloyd rpondit ; mail parfaitement,
tou de suite. Le Gnral Nollei, pr
g.dent da la commis* on de coufrole
io'erallie en Allemagne, eat arriva
hier Londres i heures de Tapie*
midi il a conf immdiatem6n
U
Iauaai consacr Hati des ar-
atosationnels aur le rgime
ipttion et sur l'inaorrectioi
Les deui noue ont donc
gttdela B)mpatm>. Mas mal
imect ils sont loiu de s.en
[tu BtaUUnis.
que '!lie Nations est l'or
' parMus d une
eux, rappelons-nous quils ont dei
oo> eat lorjclr(pellt ,rangport le spectacle de
.m Associt-ouf lfeur SCUIBflft jusqu' la porte de la
itaJP* !*al'i et leotent? en-(Cjl)frrnce de ,a pa,i, Pans, ou
oiies citoyens, blancs et noirs deux Atow dissidente reclamaiem
l-Unis, le .Negro World #lavec une ^4ltJ arcleur le droit d in
Gl?l8Mnt la "ictrow les desidera a de Is race. E
l.-mmooau>s bfncaines, se d i. mnvu. tout en tirant
tre
et
trouvons le moyeu, tout eu
parti des avantages d'uu groupe.
de
lorgaue, 00a pas aeule
LfSii rS'ic"a$\mT;MPMVoM "Deres sympsthisi
os Utre 1 indique, celui de Z/SS.
oegre en quelque partie de
erritorisl de la Ruhr qui ne aeranjavec M- Briand Mr Briand a donne
oaso.cupe si I \llemagoe scceptii' (l'ordre dans la soire de lancer les
les condi ionB du Conseil. A I expira ordres d appels s '
tion du dlsi de douze joursies allie
seront lixs aur Pintumion du Reich,
'ordres d'appels individuels da I
classe l'JP.t d'accord avec le conseil
supime. En attendant les olmento
juste au moment o les prparatifa J de cavalerie.actuellement sur le Rinr
loccupsuon seront echsves. par'sont complot s et renforces pai des
onsquent lopration ne souffrira)units de Iintrieur. Oins les mi
iucuu retard en cas probable du re- lieux militaires, on estime | ie les
fus de 1 Allemagne. Ma>gr les divei
g nces de vuee manf mates au dbut,
a solution arr e aujourd'hui par
le Coaseil Suprme assure le main
tien de la solidarit interallie et il
n'est pas imposable que la flotte ao
glaise participe a faction contre I Al
lemagoe malgr les empchements
matriels conscutifs A Is grve des
mineurs-
150 OUO hommes composant la classe
1010, seront da le commencemen
del semaine prochaine prts rem
plir la mission qie leur sers confite.
Les dpches de provinces simu-
lent que U journe du 1er Mai s'est
passe partout dans le calme le plus
complet. Dea dlits des organisa
tio s syndicales ont eu lieu sim m
cidents dans les grandes villes.
L'Ascension
o elle eet reprsente, et
uLCrttr a*8 1- coutiiient sfri
isosgrande mtropole impriale
<* "j brillaott, et de prune
^'le parait bien faite pour
rj* adbaiooa ha annes, s'il
[yr compte du coucept hatien
^oestinees futures et libres
"we dont nous sommes sorlis.
i?VJ"Olon, qui a succd .
,u f*h'n,0n ' direction!
^"ot ngre de Tuskegee, le
saaSnc*,n D0ir et beaucoup tienne Lid Pini.
I ."" noirs sout les adversa.l
riB y wui os auveiss'
Mina u$ lJarvey. jamalcaiu
t^Vp'0*6*118 Prtsid^u: de
! Lmmunau es africaines
Parisiana
JEUDI
Amour- Amour
en 2 t,aniea
J Le Bonheur
Grsod drame d'amour et dejalou-
sie- iuterprt par la clbre
^ini.
G- 1.00
iL'sse de bout de \;a
Pour Men Abal Lger
Il sera chant lundi pro:haio, 9
mai, i 6 heures et 1,2 du matin, en
l'Eglise do SacrCccjr Turgeau
une messe l'occasion de 1 aoniver
saire de la mort de M ne Abel Lger,
Demain est la grande date la
quelle le monde Chrtien tte avec
clat l'lvatioa miraculeuse de Jsus
Christ au ciel eo prsence de ses dis ne Lucie Elie Le prjsut avis
ciples runis sui le Mont desOliviers
A cette occasion, les bureaux Pu
blics, le Commerce, la Banque et
toute la Presse chme.ont
e^
tient lieu d'invitation,
D* la pat des familles Lger,Elit,
Baussan, Rouzier, Rigaud et de tous
les autres allis.
ita-
En're
Union Patriotique Fles tbatrles
La fte du 1er Mil a t clMe,
celte aune, i St Mire, avec uu clat
.ans prcdent.
Aprs le T. Dc-um trad tionu 1 1 s
fonctionnaires, employ; publics il
bon nombre de notabilits se so il
rendus l'Htel Communal o une
exposition industrielle et agricole a
eu lieu, g :e aux soins intellig nts
iu \1 igi- I1.1t (!o.n nurii. Sapp i.c lil-.
Au^u^te V. Djuyoo, le Prfet et Ad-
ministrateur des Finances lr. un fort
i'.-au discours o il dmontra U n-
cessit du Travail, p'iu l'Ui'oaet
U concorde entre le. lis d'uoe mme
Patrie. Son discours fut diverses
reprises, couver: d appliudissemsnti.
Le Migistrat Communal lui rpondit
eu des termes non moins heureux.
Puis des rztrat.seme.Ts fureur seiviS
i la nombreuse assisiance.
L'exposition qui tint ses assises i
l'tage suprieur del'h'el municipal
comprenait uo grffl I nombre darti-
es de lingerie et de brolene'ma-
gnifiques. Nous avons not au h -
>ard de noire IU iene une chemise
brode par M 1 e Carmen Stico. m
hOfSIl b od p.r Mme Beauvais
Staco, une robe brode, travail d|
Vielle Margueme X- nenes. uae ch*-
braque, une robe brode par Melle
A'ic; D.'sinoble, taut fait admira;
b'.es Oe rr.gailijue. produits de nrs
champs li.ent aussi exposs. To.te
ta j urne, il y eut une dfi ' de la
population non seulemenl de Siint-
v4arc, mais aussi de celles environ
nan es.
U 1 bal tunit l'aimable jeunesse
des deux sexes et dura jusqu'au BJBM.
Le Prfet ei le Magi.irat L.ommuoal
doivent tre (lidtl pour le succs
ie cette tle d aux eilons qu'ils ont
dploys.
(Oj 00 re Jorrejn ilml>
Demain gpri-midi 1 4 heures au
ra lieu sur le Parc Lecoute, ua gr*an l
ma'ch entre l'q lipe du Capitioe
Soray et l'quipe du Capi'aine leai-
[acques. ,
Compositioa des quipes : Equipe
de Soray but. C. Benco no, arri-
res, Lucien Regnitr, ugae Bruno,
demis, Louis Soray (cap), Ca,tor,
Anlr l-ihart. avants. Fritz Dupuy,
Paul Chmc, li. B. Armand, |.'M.
Murad, Ren Ethart.
Equipe de Jean Jacqies,' bat : A,
Faublas, arrires, Anatio, lourdan,
Demis : Fernand Pierre. Augustin.
"jeeinga ordinaires
pas moins
ne
de cinq six
BJbjw!yS? r*D qUe daDS '* Vi,lp
y." lt-y est cette association
Union Syiidicaledu^^^^ ^wm m ^
GOl'U* de Sunt\]t\itn?o^e Marchand quartier de
Les membres de I Union Syndicale St Antoine pour dimsoche procha.o,
1 Corps de San. KMt aviss que i 4 heures de lapri midi.
Aujourd'hui, i 4 h- P- ra- si8e
social, runion. |W ....
-Aprs demain vendredi, f^\y^JSSS^!LS^SSS?^ Alvars, arbitrs, C. Coicou.
nuation de la journe de collecte
lest h .. "" ^"e associauou t> mmm A
s Prit iiide. rSntenir le dimanche Mai est re noye
circona
i une d te ultneurt.
M'ssieurs foph Lanooe et Her
mann Chaocy prendront la parole,
au nom de l'Uuioa Patrioti^u*-
Rappalonsflque c'est ce soir qu'au R,j,igaeZl Avaut! Jean Jacques, cap)
lieu Parisiens Is deuxime de Is LoaisDi s Alphonse Ricmf, Cham,
ort d'Og et de Chavannes.
La rpntiou gnrale d'hier soir
t un vrai auocs pour la pice. _. ...-------
Entre gnrale 2 gourdes \ la Chrtjl^ll I DelfUaS
U Renaissance donne samedi soir '^TJllZn %J!S?
h Parisiana, une reprsentation qui fa,5-dl i *.nejres 112 pour remercier
sortira de l'ordinaire- Il y ara jou ,a aane *iege...e cs de nous
trois comdies d'actualit. avoir sauvs de 1 pidmie* et le ten-
Entre gnrale 1 gourde .demain Dimanche, il y aura gale.
Balcon 2 gourdes ment messe 1 7 heures.
- "V-



irkvA:iiN
Pour le prsentas
Marines douent
rester SiDomln
gue.
Hardiny ii'ordonntra point le retrait
de troupes )uqu i l'inblitsem-nt
d'un gouvernement itable.
il a t onouc officiellement
Sue le retrait di Menue*" de le
puelique Dominicaine ne eeie en*
visage par le Gouvernement de lUr
diag qae lorsque lai Indignes au-
lont t reconnut aptes 4 le gouvei
ner.
Le) Prsident et les hauts peraon-
osges do Dpartement d'Etat, ss pi
occupent de la Dou>elle orientetioo
qu'ils doivent donner le politique
amricaine en ce pays, et on croit
que la Maison Blanche ne tardera pas
faire un rapport dtaill de la si-
tuation.
11 est hors de doute que l'Occc-
tation Amricaine noire tait unr
acessi' pour celte nation et ce cod
ule continuera tari doute jusqu'
l'tabUaaement duo gouverueineut
table et quand lea indignes auront
prouv qu ils sont capables d'admi-
aistrer evec ordre.
11 a t rapport officiellement
qu'aucune meenre ha'ive ne sera pri
ae bien qae le coat Ole exerc paisse
tre attnu, eu fut et mesure que
(es chances de ilabilieation du gou-
lrnement seiout rendais plus cer-
.eioes-
. __#*-- *s*v_
comice i Yoir clan
Il reconnat devant le
t,Reichstag que l'Allemagne
n'a pas la force de briser Us
chanes du trait de Versa il 1 s
Berlin, is mars. A la fin de la
sance d'hier, au Reichiiag, M Si-
ont a pri la pa'ole :
mm Ne us ne ussiroct pas, dit il,
teceuer les ebaluri du tr it! de
Yeisaillcs en dclarant firement :
a Vous avea viol le trait. U n'existe
pas pour nous I, cir pour pouvoir
dclarer cela, il faut avoir derrire soi
la force, et je ne auii pas homme
sacrifier encore une fois eu p sence
de l'norme supriorit technique de
ses adversaires- notre jeune gr
ration, chappe de la guerre,! moias
de nessits citraordir. sites. ( lotet
luptiou des communistes: Elle n'y
tient pas non plus? )
a le le crois sien, rtorqua le mi
niatre, et c'est pourquoi ]e me sens
oblig de sstiktaiie aux ex &en es
des allis ;ur 1rs points o je les cou
sidie comme s'irosant su point
de vue ds 1a politique ex iieure,
malgr la lpagnance intense que
j'picuve moi aussi.
Union nationale
des combattants
Section d Haiti I
Mcssieura Us membres de 1 U N.
C. sont pris de se tunit en Assem
ble gnrale Cin Varits samedi
7 Mai courant cinq heures prcises
de 1 aprs-midi,
U COM1T*
la Hasco
Papier d'impression
Prix dfiant toute concurrence dJ
ALPHONSE H\YN& Place Geffreurd
Vaillant S? Rouet
Agents gnraux pour Haiti
1720, Hue da Magasin de l'E a]
LEHN & FINK IN
Tous produits pharmaceutiques et fa
aticles vendables dans unepharm*
SPEUALITES: Lysol dsinfectant, Savon Lysol, Shaviug Cra,^
Pebecco: denifrice incomparable, L'huile de toit il
rue Emulsion, Extraits.
CHOCOLAT en poudre de L 8c F : c'est exquis
POUDRE Talcum L F : Cet l'extrme sap
bon march etc. ele etc.
Demandez le prix courant
LYSOL: le meilleur et lt plus conomique des dsintecasts
Le dsi tecUnt emp'oy dans tous les grands bpittox
UNE petite cuillie de Lysol dans une pinte d'eau donne la solution ,j
DEUX
TROIS
(Une pinte reprsente, environ,la contenance de deux verres ordii
Le lysol s'emp'oie particulirement dans les cas d* : Accoucha
Tuberculose Infections, Morsures de chiens, Piqres et morsures,
leetes, Eruptions de la peso, Blessures. Plaies, Bi ures, Hle, poai|
g ne personnell-, la toilette, le bain Dana les chambres des mthj
Chambre de bain,le water dose',les Ecuries Avant et aprs le ki
Pour cicatriser les b'esmres des animaux et les tenir propres.
Dans les Accouchements et les temps i Epidmies, le Lysol s'imponi
que dans tout autres cas.
Ayez toujours une solution de Lysol 4.
chaque chambre de voire app*rl
Chaque flacon contient un prospectus
Lehn #Fink Inc. Lon H. 'fcl
NEW YORK Age't ton!
bezDERilX
l'arri es du ePanamt on trouvera ['Annexe det
Bordeaux, chez Der ix, d i beurre frais, r hirctttrw
M?ison franaise Perceval
Un grand ass Krtiment de provi
fraches etc.
Le Purgatif Idal
c'bit U
I Pilule diD'Dehaut
1147, Uni du Faubourg Salnt-Denl Prir
Facile prendie.
Ne nceisltunl aucun prparant,
[ elle ne provoque Jamais de itvAL
Sapprlruent la dleM,
1 alla m aebilitt pat le malade.
N'cilgaant par d? rapoa a 1 chainV re,
|ellt ne cauce aucune perle Ce temp..
nu ctlve n-ie X'iw le s'nillclreg,
| elle ett, par conaqueut, moin '.berc
DOS? ; PuaoATive. a 3 piiuic
Grand rabais!
Barres de 1er rondes
3;8, 1|2. 314
A. prix trs rduit
P. N. GR Y ft Company Inc.
1 e public ost avis qu' 1 occasion
de l'exposition de la Ferme Ecole de
Tlior qui s'ouvrira le Dimanche 8
Mai prochain les Trains dei lignes
Bizoton Carrefou
rteront la Fer
L'horaire des '
Dep Gare du Nord
6 heures A- M.(Train Bizoton)
8 "
10 ? *' "
12,30 p m.
8 heures
4,10 p.. Train de Logoe
5,15 rt BiatOO
Dep- Tlior
7 heures a. p Train Bizoton
7 50 Logoe
9 heures Bizoton
11
1 30 p m
4 Us '
0 35
Fort au l'rince. le 3 Mai 1921
Le Goudron Roberl
ir et de Logoe a'ar Tonique et fortifiant, antiseptique par excellence et 'puniY
rme Ecole. I ac ion efficace sur 'es maladies e>upti\es.
Trains est ainai x*. Pris comme limonade il purifie l'eau que Ton boit e son est
recommand tout:s personnes soucieuses de leur
Le U< H JUKU.N ROBERT est lis agrabh au got]
Mil \ENTE CHEZ
Simon Vieux Franck J Martin, Alfred Vieux. Htel -
Alphonse llaynes, chez Bjrday, demandez un COUI
C'est hier soir que las travaux ont
7ri.fi.psm.la r*colie de cette su (UkmA
Depuis le dernier envoi tait par P*f* : *io Rue des Csars
Avis commercial
Le commerce est avis que, de-
vant mabsenter bientcV de fort-an
Prince, Mr Jules i trpps a bien voulu
ne charger de la g stioo de mes af
faire. Mr Jules Phipps est donc
investi de ma procuration gnrale,
sparment avec Mr Adrien Casier.
Distillerie do Soleil qui gre actuellement ma succurssle
En vente a 6 gourdea le gallon du Cap-H t
Le Rhum d Haiti est le rr en leur
du rronde.
FHUM VIEUX D'HATI
t'en.
Eog LE BOSS
Depuis le dernier envoi tait par r~r" --^--------- j^oa-r *^ *,*~
r L mu, a, i. .ciyd, st..- l-^r ( Clyde Steam > hip
ship Lise eue nous avions rsppor- ClVfflvr i/*cff*fi fltimna
t le mois dernier, accune nouvelle
Madame Veuve Achille Baithe. ses /T.nDPirv; fiHjC!11''
entants, petits-enfants et lo s les au- (FOREIGN SERVI- ES;
ties parents remercient bien vive- Le Steamer aLska Sebago. ve-
ment les nombreux amis qui leur nsnt de la Colombie sera ici vers le
NOUVEAUX 1LMH31CS
expdition n'a t faite depuis.
Donc en ce moment il doit avoir
en dit i Chancerelle un stock de ,,.,,. ..... ,.-..- ...... -.,-. _..__-
ancre intiewant. loct tmoign leur sympaihie l'oc- 9 du courant pour prendre du f et e'
----------- i ,----------------------ct4ion de u m0ll de leur regrett \*\**** le mme jou^ pour N.w
Le baptme nn toseph aciOs BsiUm.
des cloches
11 aura lieu demain i 1 issue de la
g nJ'm- s e De nombreux par raina
tt mairaicei ort t choisis et la c-
rmonie promet de revtir un cachet
particulier. ___^_^_________
Magic- ity
La direction de c Magic City in
. vi e les amis de l'Et b'iss m nt i un l
Piqae Niqee qti aura lieu d sa n -,
Mai toui u journe au local habituel
Rue >wild Durand.
L* PiricUM. L. MENLUS \

mi o:tiu- Bltfl r
L EAUX-DE-VI..
HMUW, *l'-0< H. i
. DEROY FUS ".'.
X* H, t-.- lu :htS. :.
MR*e
BUIDI PRATI0U toMMfiUMwrtan i
*'V ntnOU " l*NUEL 1. iNH't m,
RHfcS '"'' '1 llTr.c tft*t :tn-r
poui
York via les poits du Nord. Pou
plus amp'es renseignements,veuillez
von s adresser l'otce de l'agence
gnrale-
Port-au Prince, le 2 Mai 1921.
E F CLEMENTS. Agent gnral
Pension Rouzier
Champ de Mars
Confort et bon got.
I anaina Raiiroad
Ste niship Line
LeSiSAdvance seraPoit av-Princ
le 8 mai.au lieu du 4 II prerdra dey
passagers et laissera directement poui
New-Yok le mme )our.
C. E. Van FLfcET,
Antoine Talamas
Rue du Magasin de VEtat
En face de Simon Vieux
Avis Important
La Maison AitOlUC 1 UlamS \
a connaissance cte sa nombreuse Jiantl qu'elle Tilj
pr le dernier bateau venant de New York les articles jj
Cipe de Ch ne barrer, Satio Liberty couleur, crpe de tj
eipe Georgatie couleur, crpon de soie couleur, voile d||!*\
unili blanc, tussor de soie soptieur, voile blanc nerr
blanc et couleur, temine fleurs; voile couleur fleurs* 1
ueppe blanc et couleur, grise blanc, toile pour ca'eon et Cl
par aune*, duck blanc, drill blanc, kaki jaune et blanc, dn
cot suprieur drill couleur, cipe anglaise, chemisettes inp
mises blanches et couleur, chepeaux de paille, corsets, dit
settes pour hommes et cadets ooiree et cou'eur, pslm-n*j
de toutes nuanct s, diagonale noire, ceaimir couleur, serge '
suprieur, ruban, cravate, parfumeries franaises, colon..
des piix dliant toute concurrence-
La Maison
Muii/ci & Fils
DE BOBfl
A l'jioineur U'infortner ton aimable clienltogu^fj
fier sa reprsentalion pour loute la RpubUQ"
MM. Vaillant $ Houeh
1720, Hue du
\-m
, Magasin de lEtatrPuWb
Les Vins et autres produits de la Maison tfW^r |eor
le ia faveur du puMic hatien depuis 42 ans* gr* $
rrprochable d la Maison MUNZH & Fils ts^^s
lients conilnueront l'henorer de leurs 0 d es qu'
u ui-i Acting agent gnral avec les mmes s ins et la mme rgula'il4 qie P
L .. . x.
w -.
_


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM