<%BANNER%>







PAGE 1

Ll'IN Les fournes de l'Union poti tatique Favorise r ar ur tntdi dticur, continuel c'tii bofinea. Ella l'apptait 1 uanspciiti *n coipa Waf-b gton; :\ ls quoi. Mi lauleui Sanr.on con | ie se utdia liostun, LU I t civiti nou lui a eta laita ca p; itii pen un meit rg organiai pai IM di s urs de noiie iatse L.I onde 11 s> pic rose dy p'indie la paiole. Li tixaticn de lpqque du .t u^ d< noaDe' dcisous .lier.dues du toi g es il d. Goi\t:ii-nnnt Iccial. L'Officiel Le Moniteur de lamcdi rub! a | Arrt du Pisiderjtde la Rpob appiouvai l la liquidation de pei s ons civiles en lavtur de dite t;— Cuculaiics des Secrtires dEtal dei Finances et de lintiieur aux ad mi uistratturs des Finances et rtx M gistiats communaux de \s Kpi. b'i que. larri de doizm* des d penses du mois de Mai 1921. Ncrologie Les Drapeaux Dans ce roman, si riche d'ide; et de faitl qu'il a 111 comporter dtux volumes, Paol R bo tion despr l • 1 r.eseisur lt< cont.tqu i.ct s du troubla social piaent,$oi lu 1 sur 1 ide dt rappoi s Irauco a.. oir s'eci!er danaacau parti po itiq :e ; tou.he hardiment six pu i I>lus ^i.\ l iprime • une laoa bien dea coeurs. Faur*il que la France et l'Allemagne continuent i qn'el ts je tr.-.t 1 ol toter 1 l'barmo LJ France, en' i' ib t au roo on de ; ;"H %  le 1 ami w>eui les au iiavtiqae tt lirai ;!. .. IlS C Jes CgCDc! kU t moi veulent 1 -t lab. rieu e. Liacu vies 4 propo Jes amis, dea paen 1 u ( viole iv. n fOUi 00 ezpoajn pai Ua ] 1 ueu*. s'acco b< a 1 i ^ie m.| ernent ace ce: 1! a lu. Le tet Lea 1 sucue li de colre et decit.c Deux volume 1 1 'EN E \ i \ri\ PHARI\i PRINCIPALE H. C NE 1 MEILLEURE 1 YON i .< IAL POUH LES COLONIES EUE, III i :IUB rcs PURS tu, • omprinii ca \ %  \ VA1 INIQUES ORTHOPDIQUES POCHE, DE VOYAGE COFFRES 'PHARMACEUTIQUES pour \;:PALE •OPQL [JE JCCURSALE J Hoiiieiuent MilflBIdiri) Roulemei ; .a tflOd ou • ... Mai 11 "llil tre Corps Consulaiie, dcd ntis uoe coune maladie — Les lunuillea orl eu lieu h tr, au mi ieu dune Mal tsnee considiable. Nous pisei.tors ros liocrea con l*jnr i ihulfs tei (amiltea oue ll -' Nota IU Synui i*. 1 l ri . Al >iay l.l Al. [lu # Papier d'impression l rix dfiant toute concurrence chez LPIONSE HAYNES Place Gtlfrard Chez t ^ i.ni c ila iPai m • 1 Irouvera {'Annexe des Cuves de chez Derdii. du beurre liais, i bftrcuterie de la .M; UOQ (r. naiae l't-tc.eval Un grand assortiment de provisions fraches etc. Le ciiaihou de terre meilleur march que le charbon debois du pays! S'adresser Lon li. Ihebaud %  ort-au* Prince* Dpt de charbon de te: ro %  % %  -". Le Goudron Robert Tomque 11 fotiiliaiil, M I seplique par CM ellence et 'lpuraiif: a une ac ion ( ffictee s r 'es m il d es 6iU|iivef! '.;' Pria comme limon I<1<' il ; uiili l'e ti que l'un b tii e son emploi est re ommflci loui sp rsonn s souciuses de leur aan'. Le '.ol'D'JO.N KO lERTeai u 'r bUau so /..N [ENlECtiEZ ;i Vieuxi r 11 %  v AilreU Vieux. ll.Vel BeUe v ue, Alphonse lia)net< chzBjiday.demaLd 1 on ( OUORON. dolances i tbules ce deuil atteint. ., a Di l' qui otre lai q i 1 ;• Lie la i utp Dietci cil u ; M 1 ly-u tilyde Steatnship Company (F0RE1GN SERVICES) Le steairr L&ke tl R 0 a lais %  New-Yok le 27 du coi rant poo 1 Port au Prirce v:a les poitbdu nerd. Il sera ici vers le 4 mai ri laissera le mme jour diie: imn t poir Tuer^o Columbia. Port au Prince le 27 avril 1921 ;' E. F CLEMENTS, Agent Ciii^ial Le plus puioSurtt antls Sans Mercuro ni Cui"r %  ulrant le travail le M. rOBMt) ileto de l'Xnetirut Vaetenr (1007). I la f-tt.i, .lu t.'b..(er. lea fimt.Diitrrlim et Oyfnttrimt j. s M 'my chu Indispensable contre Ici Epidmies DOSBi Une rra-Lia calllereu rt.oa S no liera d'eao pour tuna let caafos. r SecItM da MNluOOl. M, tas d.. IMn | Eu VnU ; 1 ., ,,i Pj an ma lt'i road S te inship Lii e . ; n pn di *. nt pcui .... ET, Ai., i i road Steamshij' Line le H A| • i %  t I : \ Pharmacie F. Sjourn Anqlt dis Rues Roua .'/ du i].i. •2 MKDA1LI.ES DARGKNT EXI'OSI'I HN |)K Drogueries. S} i< ialits Chimiqvt i et Ph Produits franais lu Put i IIL Reprsentant d s 2 i I /, T n/*tifo 1*1*1 "'• n ' a( i 1 *' "'' % %  X-ai"* %  >€'/•-'* m oa8 ro iiles'ii Icsetculanc T /iwnOiO Sp*tifiqe de n ; v i,i G n. r I Ag n-n i,, : i %  i les I ertie en O. l\ THOMSON : i;n An loi ne Talamas Rue du Magasin de i Etal En face d it binant Vieux Avis Important. u^nonAntoine lalumas SJVSi H COUD i sa I.OAI.MI. li ii h qu'elle Vient de recevoir ii Iddti i i bs, tauii.e v IJ oui ai a ti us. banaok blanc, ap| toile pour catcon et cbemUe, flanelle oc rj !i J. c u u. ja i oc] drlll toaaor, c*tiI : roi leur ai (laae, cb i auprieuree, chex le paitlu, coraela, l>r / ines 20 !" Pardouziine ^">" Grand stock de Liqueurs]et Sirops assortis Port-au-Prioce, le 18 avril 102/ La DIRECTION %  %  iii a et i ItartiD. Ce 30 avril I Remerciements oniinard et aea i n Yvo Hniiiy P ut Mr Dr et e et aea pnfants r Lonii 11 iin • t Moriti i,atd A %  ai.d remercient biaoi %  r ame t le axtl tant de a Cpita'o )ur> do U rrovince qui leur ont ti ;noi(?n des t'tpnve. de aympitii e i CBBion r te douloureuso lit JIR or t 'i rouvre LU la personne .le li rett pra, grand oi cla ot coupin; Josepii 1 pard Edmoi 'inard. Vi le.pria ire A i j ui pr I fonde recor.naissance.



PAGE 1

Quinzima inne Ho* 4071 Port tu Prince, Hfiii Lundi J MAY t 1*21 a -BUOTON. H 01 < I s DIRfcXTEUR-PUOPRJETAIRE %  Cltnent-MAGLOllE fFNi'MFflO 20 CFNTIVU BlfOil 4 Quotidien UEDACTION; Rue Amricaine No. 1 1 & yfIFflWSKit | rt *m' \'i ./t I %  J 't Lorsque le Gouvernement, au lieu de S rvoii les difficults, de s'y prparer et 'y faire face, reste dans l'inaction, l'inquitude descend dans les esprits et qii-m1 cette inquitude se prolonge elle peut devenir le signal d'une droute. Lon FAUCHER %  l — ~ tm '-• T7 QUESTION DU JOUR V 'Pitysefiaces J dprp 8\prt"odu que les psvrenta viilag s ou Imnrpalei ne sifwrt'tffiMififrariirfH-' l'ne his on un s milhnr.a d'habitant U v .donc. ne saVert y** (fi* toire r R' ; oae i r9'1o.'juji"nt(5Acoc lietit IPS HRHS^ s suivants : i La Ga'iltfe proprement dite tai renia viilag's ou I onrpadep, et deux ou trns mili'or.a d'Imbitantp. .t LA l| ri' c oi 1 ne sur ce ton lar inoyant avec dedtails aussi vift que savants, dont je vous fais gr : &f Ce que j'en ai extrait est tmflioant pour deraonrer que les pays dfg nr< u'. avo'le laces Je dis cela % •a n H ilnsioi j* pn* le lecteur !e le r M-t-gr" tout, je ne'cioia pu d^/ncVe ta race dont tout sorti les II i ieno : j la ci ois siroplemi ni retarde. M la eile st en retarlayani intnc'es tentes us qualit tia-ive, bonnes et mauvaisesi i.,', les rac.s africainr-s, au la partie la plus renomme de la Falestiue pour la fertilit de son FO! e la'vsr.ta des sites, ioui> s l-s b--auflp de ; 1a nature' sont num-s dans ce petit coin le terre d une super jiQie de qua'M vingt dix cent in Iles car-A. il 8,818 pipeaux le vs, ses plaints, ses co'lindet ses h9U e lilontagnfs, PB k or<>"s sauvages et ses fraiches VaKee, des sources saa s nombre, un flwve sacr et une peij e mer Intrieure. p) ni celbs qui sont le mieux qui Joapbe l'appelle un, nrai.il j-<'rdiM liluve, n'ont jamais disparu, t ar de blDes fots de clignes et da ex'.-rminstion, devint la lorce ni la ping cooraiei t es aiohtftgl.ee;. des ffo'eoce des dormi allouaL'at in bois d'oliviers alternaient avec de frieur de leur dveloppera;n a pu vastes prairies et des champs cutii les rendre subJ.ermsea par rap vs; de nombreuses villes a'panonis port la sunnoiit acquise d'autres saieot aux environs du lac, sous 'o races, mais alors, elles ne disparau palmiers iiSifue rw les collines, fnt pas, elles surnagent et iljttent, au mille, fies figuiers, des oliviers, r duites aux conditions extrmes, et des vignes. mats toujours l. L'exemple de la .Les Galrtens taient rme rac^ 0 ^ 11 0 n0,re de vigourease tt brave, agricole e' g :ei { riere, tuibulite mme e' jalouse j de 1 beitLeurs M.'UX de Xibulon e'J de Neplitejp.BJteient une be le page] data l'histoire de la conq ,fii du paya de Cbanaan, Dix mille, la voix d-l)sT>ra, a'Si nt lev con l le roi Jabm; entrans par elle, iltavaient extermin son anne a'i pied dnTlifcDor et rougi du ssng de ses cadavres les eaux du Kison Le.ii bravoure chante par la moi ht-^e avait pass dans les veines des G lilens.. La voyageur qui explore la Galile aejourd inn ne pou fe dfendre dune tilstesse pic foi.de U vue de son dpeupiemeii' et de tes ruines Lu forte race galilenne a dispa n L'ancienne Prje.. n'es' qu'une immense solitude o ItsArab-f, cru pa aous la ten'e, piomneii' eurs troupeaux r.-olient le bl et I org. LaOaltlee in neure e la Gain-, -lment di ^\oii8 avons reu /)o>* te Hleamw "Ca rtwetle" un nouveau lot de ltifgogne mousseux rose (tue nous recommandons aux arhfU teut de vins fins Champagne Fol Roger & Co Demi sec et extra dry P.N.Gray&Coluc Ac>8 vins s)ut en vente cliex: MM.Lupe Rivera.Simon Vieux l li & Vi.Saia & Co le contrle an ri A s'exercer en Hati et St-Dominyue jusqu' ce que ces deux paijs prouvant qu'Us sont capables d'ansurcr tordre sans le concours des t Marines. prouve 8ureb3ndaminen'; car la, la • ce ne f'est laisse ni dtruire, ai exterminer, cesi-adire ni reculer luiqu'aux fr^ctij-a de la solitude, oeWnuft les dfierenes peuplades d'ioait r. I %  persista occupai le territoire amriciin eu ni ue temps et au uriiH ii:re que les blancs, en dpit J'i i iaijjptlii des moyen de concur raooe 11 y a dj plus duo sicie que, eu a ilieu mme de ses condi tions infrieures, elle se multiplie au deu de diminuer, et se cramponne au lieu de cder la place, au giand dsespoir Ue la popula ion blanche des Etats-Unis, Mais la u a u e elle mme sait m .'t tre des bornes sa patience. N'im porte comment, avec ou saus aide, ni' t'OQfc-.iOUI doue enlin en voie de loin ner v c rs le progrs la grun de somme de qiialits que la ualure tond de la race, eu Nouvelles Etrangres l'Ait CAI'I E Les Cours PARIS 29^4 Ren'e ( 0|0 56,10 SLrrling 51,./; Dollar 13,01 paya. V kRIS ilO — Une dcoche de l 04 die" annonce ui'i 10 heures du m tin VI r l.loyd Georne, revenant de Chequers est arriv Dow ling exa I I \diii niatration de llardu^n'oi lonnera pas tout de suite le rgtralt les forces umricamea d llailtj, et St-Dpmii ime. Mien que les Etala-Unis ne l'ounibsenl point des intentions la i (ii)i|ute I endroit de ces deux li obliquer-, la politique •! Wilson rriiidant del'• V'*rantiea formelles autant pour les vies humaines qo 1 nour '* proprit, et Ta pratiqua d'une administration honnte par la gouvernement indigo ie se poursuivra. e t.-e coi.ihio is en Hati soit tbao lument dillraulea de celles exiitant s Uomingue. Kj* 'adminifu Mleurs naau uiinistre des C)lonies ; l es conv 1 v h L salmes ont dur une heute Lor.! de vue|^era-'.-il prcisment celui Lonlrea ai.nonce q-ie Mr Brian I, le d'Ahtrnon a donn |au ministre an qui a-i H adop par le rgimepctue", Msichnl Foch et M. R^rthelot sont glais les c'airc ssements qa il a oh K | uo 1 eut lafllrmer, mais c^ qu il airivnadans cette ville. Les journaux tenus tn A'Iemagno sur les proposi y u l> sitr, c'est qu nu pian coh'-er se re^iouisseot de constater l'accord H H s du Heich L-s ministres ont re Hn § Domlgue est en vole d'lr absolu des allis au euj't de lader j )nit ensuite M Lloyd G o ge. Mr d'^ ormin et 11 appartietn aux'Djnire note allemande Ils se nnntient| lluand et M. Kammeisou, sou ioter m>m ama eux-.nmea de fitqr dlini patticul remem satisfaits des dcbi-, pite, sont arrives midi ) La l a ijvein ni la d ire du aajdottMbdt a rations de MLloyd George liier.qui eu'r.'vue de MM. Lloyd G 01 go et torcea atufriunnea. Si'6t qu'ilsaurendra facile I entente au suje' des llriand a dur peine uni deai lie 1 r0 ni preuve leur capacit de. manu. u /• f dposes au fond ( decicions prendie [tour l'ecliauc, I du 1er Mai. Suivant le correspondant du 1 Via Geoigj a manifest son entire ap : tin Londres Mr. Llovd Georg- p ob tion pour le plan gi-al d'ac d^dd raii l'action de la llhur seule jtion des albspar suite de la crne-* i|i< u.i ultimatum secordant un de I Allemagne l'change du 1er re. Lea'2 pn mmra ont examin la mr un go'jverrumaut rguper lea problme des rpariioiu Mr l.loyd Amricains s'en iront. I k ( be World) euuciifum Buin 1 iaii ees par es %  „, /„ VJ .„.„. . J„ ... fellahs fiidolen 8 qu. Ubourent en-| l o! /' 8il de la:ei e de V1C aemencent le fonddi. va les e le I l £'"l n ! \fi 8S11, que de llaocdis roflrtiesqueles plu.ei i ,n m lt M" .1 s'agit da:c.ompl.r, t u leator.fn-sn'ontpaasril Huq olc0 "" • e.*e,t.,l em t I pro de foria sur les aon'aguea p S ? loi e , 1 i U "" • ),ec "" :U,eijt le devillr. #.* de ferues.es. p!l. t n qur.lites aur de raoDumtnt, plus de pal i', "L8 bouigides ne si nt que dVa mas d' maisou car, 1 es mi.-:er bl a, l ea d ordinainB Inr qui tq w cime uu sur un monticule ei g 0 'pea autour de la mosque et de fo 1 minaret c .es aourci 8 et les ruisseaux, au lieu de fconder la trre I Ino-ident' en marcages on la devisent I.-' lac e*: dsole, les villes q 11 leuaQ; 1 raderit tout des ruoic aux de dcorfclirfB, enseVsliar sons terre... A voir leurs dbiis, calis sous les hautes heibta, murs crouls, co loanea moilleei, linteaux, portes biias!', r^Hjaea et vaies en pou^ sirv, on dirait h a o-;'-e nenie "t la es Vices. i.ai, co. linuer d f^iie e o n raire 11. us rnquu > %  •• de devei ir des fa l ut pas reno icer au pto d o cuper la Itinir et de saisir les douanes allemandes. WASHINGTON L'ambassadeur d'Italie r -mit aujouid buiau dpartement d Etat une note exprimant l'ac 001 d complet avec I attitude de 1. ats U ils au suj >t de l'le de Vap le gouvernement italien tant coi, vair.cn que hs E'ats Unis no cbei t pis dos avantages qui ne sont pas accords aux autres NationsD ns la note transmise le l'J,i pai le foieign Office ho'lindaia et tendj publique auiouid'hui le dpartemum d tat dclare que la solution future des problmes du ptrole ae trouvt dana l'applicatiou du principe et d' ^alit pour les nationaux de tous les Mai. Toutefois des objections ont' souleves contre cerlainee modalits d'application de ce plan, notamment PourlcCai) b't.uo Laissera poir Me Lij.et \WtiZ la taxe sur les charbons. I es dlga Sanrij^o de bs Caballeros de* qu'il '""es ^1 y ami U nombre de passagers recs France sans.— Il y a encore ) places libres. B,li ld ., 0.1 peut 'insetire l'ei*el de France, i l'Htel BellevQs t/ch z 110ns all.easj sou* rencontres heuies de k'itpia midi, la tait reprsente par MM. l.oucbeor el Herthelot. Au cours de cet'e lunion, la si ,. ., Mme l.espe;, lins v erna %  uaion tiultsnt de laf.nude de l'Allemagne a t limine; d'une f*con approfondie ainsi que les cou>quences qui peuvent en dcmier. Accident H er soir v — D aprs une dpche de Berlin No 4 de Petit Godve en d'o'urnanl !i commission des charges de guerre 'a rue .M a gloire AiVbroise sans averrponJpnt i la commission des r niai ^..lllpri re de l'avion esi venue licoo' !eut entre iea av;c M. Loqfijieur nnt que la France a douu sultiiun ois 1s exp:rts allis' COQS idereo m-nt de preuve de sa patience et de la propqtitiol's allemandes comm; sa bjnne foi pour exiger aujoarl hui une vritable raysti:ation Les cha n les gagss matriels srieux garaobres ont vot le bu,dgt de 1931 et tissant sa crance avant la reprise di se so 1. tajmres )'a.8et$au 19 mfti L* toute espce de discussion. bjdg-t gnral dfc "exrcice^om La p'.uput prcoais.-nt des misaprend aa milliard J^^I.OO frs res promptes et nergiques ; plu de dpense* au bjigVtVt** li Q4l sieurs, notamment c L: 1 igaro > dre.


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05365
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Monday, May 02, 1921
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05365

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
Quinzima inne Ho* 4071
Port tu Prince, Hfiii
Lundi
J
MAY t 1*21

a
-B-
UOTON.

H 01 <
I
s
DIRfcXTEUR-PUOPRJETAIRE

Cltnent-MAGLOllE

fFNi'MFflO 20 CFNTIVU
BlfOil 4

Quotidien
UEDACTION; Rue Amricaine No. 11&
yfIFflWSKit
| rt *m' \'i
! ./t I

J't
' Lorsque le Gouvernement, au lieu de
Srvoii les difficults, de s'y prparer et
'y faire face, reste dans l'inaction, l'in-
quitude descend dans les esprits et qii-m-1
cette inquitude se prolonge elle peut de-
venir le signal d'une droute.
Lon FAUCHER
l
~
tm
'-
T7
QUESTION DU JOUR
V 'Pitysefiaces
J dprp 8\prt"odu que les psv- renta viilag s ou Imnrpalei
ne sifwrt'tffiMififrariirfH-' l'ne his on un s milhnr.a d'habitant

U v .donc.
ne saVert y** (fi*
toire r R';oaeir9'1o.'juji"nt(5Acoc
lietit Ips hrhs^ s suivants :
i La Ga'iltfe proprement dite tai
renia viilag's ou I onrpadep, et deux
ou trns mili'or.a d'Imbitantp. .t
La l| ri'coi1'! ne sur ce ton lar
inoyant avec de- dtails aussi vift
que savants, dont je vous fais gr :?.
Ce que j'en ai extrait est tmflioant
pour deraonrer que les pays dfg
nr< u'. avo'le laces Je dis cela
?a n h ilnsioi j* pn* le lecteur !e le
r M-t-gr" tout, je ne'cioia pu
d^/ncVe ta race dont tout sorti
les II i ieno : j la ci ois siroplemi ni
retarde. M la eile st en retarlayani
intnc'es tentes us qualit tia-ive,
bonnes et mauvaises- i
i.,', les rac.s africainr-s, au
la partie la plus renomme de la
Falestiue pour la fertilit de son fo!
e la'vsr.ta des sites, ioui> s l-s
b--auflp de ;1a nature' sont num-s
dans ce petit coin le terre d une
super jiQie de qua'M vingt dix cent
in Iles car-A. il 8,818 pipeaux le
vs, ses plaints, ses co'lind- et ses
h9U e lilontagnfs, pb kor<>"s sau-
vages et ses fraiches VaKee, des
sources saa s nombre, un flwve sa-
cr et une peij e mer Intrieure. p) ni celbs qui sont le mieux qui
Joapbe l'appelle un, nrai.il j-<'rdiM liluve, n'ont jamais disparu, t ar
de bl- Des fots de clignes et da ex'.-rminstion, devint la lorce ni la
ping cooraiei t es aiohtftgl.ee;. des ffo'eoce des dormi alloua- L'at in
bois d'oliviers alternaient avec de frieur de leur dveloppera;n a pu
vastes prairies et des champs cutii les rendre subJ.ermsea par rap
vs; de nombreuses villes a'panonis port la sunnoiit acquise d'autres
saieot aux environs du lac, sous 'o races, mais alors, elles ne disparau
palmiers iiSifue rw les collines, fnt pas, elles surnagent et iljttent,
au mille, fies figuiers, des oliviers,rduites aux conditions extrmes,
et des vignes. mats toujours l. L'exemple de la
.Les Galrtens taient rme rac^0^11"0" n0,re de"
vigourease tt brave, agricole e' g :ei {
riere, tuibulite mme e' jalouse j
de 1 beit- Leurs m.'ux de Xibulon e'J
de Neplitejp.BJteient une be le page]
data l'histoire de la conq ,fii du
paya de Cbanaan, Dix mille, la
voix d-l)sT>ra, a'Si nt lev con l
le roi Jabm; entrans par elle, ilt-
avaient extermin son anne a'i
pied dnTlifcDor et rougi du ssng de
ses cadavres les eaux du Kison Le.ii
bravoure chante par la moi ht-^e
avait pass dans les veines des G
lilens..
La voyageur qui explore la Ga-
lile aejourd inn ne pou fe dfendre
dune tilstesse pic foi.de U vue de
son dpeupiemeii' et de tes ruines
Lu forte race galilenne a dispa n
L'ancienne Prje.. n'es' qu'une im-
mense solitude o ItsArab-f, cru
pa aous la ten'e, piomneii' eurs
troupeaux r.-olient le bl et I org.
LaOaltlee in neure e la Gain-, -lment di
^\oii8 avons reu /)o>* te Hleamw "Ca
rtwetle" un nouveau lot de
ltifgogne mousseux rose
(tue nous recommandons aux arhfU
teut de vins fins
Champagne Fol Roger & Co
Demi sec et extra dry
P.N.Gray&Coluc
Ac>8 vins s)ut en vente cliex:
MM.Lupe Rivera.Simon Vieux l
li & Vi.Saia & Co
le contrle an ri
A s'exercer en Hati
et St-Dominyue
jusqu' ce que ces
deux paijs prouvant
qu'Us sont capables
d'ansurcr tordre
sans le concours
des t Marines.
prouve 8ureb3ndaminen'; car la, la
ce ne f'est laisse ni dtruire, ai
exterminer, cesi-adire ni reculer
luiqu'aux fr^ctij-a de la solitude,
oeWnuft les dfierenes peuplades
d'ioait
r. I persista occupai le territoire
amriciin eu ni ue temps et au
uriiH ii:re que les blancs, en dpit
J'i i iaijjptlii des moyen de concur
raooe 11 y a dj plus duo sicie
que, eu a ilieu mme de ses condi
tions infrieures, elle se multiplie
au deu de diminuer, et se cramponne
au lieu de cder la place, au giand
dsespoir Ue la popula ion blanche
des Etats-Unis,
Mais la u a u e elle mme sait m .'t
tre des bornes sa patience. N'im
porte comment, avec ou saus aide,
ni' t'OQfc-.iOUI doue enlin en voie de
loin ner vcrs le progrs la grun
de somme de qiialits que la ualure
tond de la race, eu
Nouvelles Etrangres
l'Ait CAI'I E
Les Cours
PARIS 29^4 Ren'e ( 0|0 56,10
SLrrling 51,./;
Dollar 13,01
paya.
V kRIS ilO Une dcoche de l 04
die" annonce ui'i 10 heures du m
tin VIr l.loyd Georne, revenant de
Chequers est arriv Dow ling exa
I
I \diii niatration de llardu^n'oi
lonnera pas tout de suite le rgtralt
les forces umricamea d llailtj, et
St-Dpmii ime. Mien que les Etala-Unis
ne l'ounibsenl point des intentions
la i (ii)i|ute I endroit de ces deux
li obliquer-, la politique ! Wilson
rriiidant del' V'*rantiea formelles
autant pour les vies humaines qo 1
nour '* proprit, et Ta pratiqua
d'une administration honnte par la
gouvernement indigo ie se poursui-
vra. e
t.-e coi.ihio is en Hati soit tbao
lument dillraulea de celles exiitant
s Uomingue. K cure des deux Hpubliquaa jtip.doit
corr.otarque sur ses mrites propres.
1.9 situation de ces deux paytest
lamiud acluellemeht avec la '-plus
_a
s'reet Vera la mme heure hs nn^ranl. atieutiou- Uuaquaa^moi*
nisires anglais, chargi de suivre h avant la li 1 de son nandstTl'adini
, question des lparaliiu MM. W01 ma ra'un Wilson avajt annonc la
Nbw YOKK 29,4- bran: t2,90 tlm yton, Evans. Churchill et Mot, prohat^lil du ijtrai des Marines
St r'.irg ] 95 72 tague, ont rencontr lord I) Ah-m.11 ..( ryipel d>j* 'adminifuMleurs na-
au uiinistre des C)lonies;les conv 1 v h L PARIS 2t) Un tlgramme d-> salmes ont dur une heute Lor.! de vue|^era-'.-il prcisment celui
Lonlrea ai.nonce q-ie Mr Brian I, le d'Ahtrnon a donn |au ministre an qui a-i h adop par le rgimepctue",
Msichnl Foch et M. R^rthelot sont glais les c'airc ssements qa il a oh ,K| uo 1 eut lafllrmer, mais c^ qu il
airivnadans cette ville.Les journaux tenus tn A'Iemagno sur les proposi y u l> sitr, c'est qu nu pian coh'-er
se re^iouisseot de constater l'accord H H s du Heich L-s ministres ont re ,Hn Domlgue est en vole d'lr
absolu des allis au euj't de lader j )nit ensuite M Lloyd G o ge. Mr d'^ ormin et 11 appartietn aux'Dj-
nire note allemande Ils se nnntient| lluand et M. Kammeisou, sou ioter m>m-ama eux-.nmea de fitqr dlini
patticul remem satisfaits des dcbi-, pite, sont arrives midi ) La l a ijvein ni la d ire du aajdottMbdt a
rations de M- Lloyd George liier.qui, eu'r.'vue de MM. Lloyd G 01 go et torcea atufriunnea. Si'6t qu'ilsau-
rendra facile I entente au suje' des llriand a dur peine uni deai lie 1 r0ni preuve leur capacit de. manu. -
u / f dposes au fond (
decicions prendie [tour l'ecliauc,
I du 1er Mai.
Suivant le correspondant du 1 Via Geoigj a manifest son entire ap
: tin Londres Mr. Llovd Georg- p ob tion pour le plan gi-al d'ac
' d^dd raii l'action de la llhur seule jtion des albspar suite de la crne-*
i|i< u.i ultimatum secordant un de I Allemagne l'change du 1er
re. Lea'2 pn mmra ont examin la mr un go'jverrumaut rguper lea
problme des rpariioiu Mr l.loyd Amricains s'en iront. I k
( be World)
euuciifum Buin 1 iaii ees par es , / Vj ... . j ...
fellahs fiidolen 8 qu. Ubourent en-|lo!/'8il de la:ei,e de V1C' "
aemencent le fonddi. va les e leI l'"ln. ! \fi 8S11,
que de
llaocdis roflrtiesqueles plu.ei i ,n m lt M" .1 s'agit da:c.ompl.r, tu
leator.fn-sn'ontpaasril Hu- qolc0"" e.*e,t.,l em t I, pro
de foria sur les aon'aguea p S ?loi"e ,,,"1iU" "" ),ec"":U,eijt le
devillr. #.* de ferues.es. p!l. 'tn qur.lites aur
de raoDumtnt, plus de pal i', "L8
bouigides ne si nt que dVa mas d'
maisou car, 1 es mi.-:er bl a, l ea
d ordinainB Inr qui tq w cime uu sur
un monticule ei g 0 'pea autour
de la mosque et de fo 1 minaret ,
c .es aourci 8 et les ruisseaux, au
lieu de fconder la trre I Ino-ident'
en marcages on la devisent I.-'
lac e*: dsole, les villes q 11 leuaQ;1
raderit tout des ruoic aux de d-
corfclirfB, enseVsliar sons terre... A
voir leurs dbiis, calis sous les
hautes heibta, murs crouls, co
loanea moilleei, linteaux, portes
biias!', r^Hjaea et vaies en pou^
sirv, on dirait h a o-;'-e nenie "t la
es Vices.
i.ai, co. linuer d f^iie e o n raire
11. us rnquu > de devei ir des fa l 3 une Gii lj prospre et d^ve
nue ai1 0, ni' de cuiHvan-.- tiai
1 ^n 1 abaeoce des cnava
1e G lile lume faisant le*
1 I Il StOllt IIS.
r
S ir ['initiative du Dr E- Heaulac
U ufll ieri 'lu i| larlier gnral ont
nvoye au Gil Wise. aucien Ghif de
a Gendarme.ie, un ma^uliqu" dra
litieo Ce drapeiu qji a el^
cendrede tout un p"upM an^it :o; Uct 0 ne par Us ''muta de la Ma
par quelque catasU' iho et laiss l] j | me ea' une veilame mervei 1..
sans sepuitu-e L- t nature fconde In Gn-al VV se fera tis lnnbla
garde.'rail^r iBbiudon, uue ouj ceaouver ir qui lui I ra rappela
uante ueige qui U1 se voir ce que
la voloor et le gni i de l!ho urne en
pouiraieot ob'e'ir leaourcca jail
lissent de lotis cla et,font pousser
dans les goiges qu'.- les arroent, I
long dis lu.oocdux o ellea a'eco'
leu:, de grands lauriers-un ,, def
touffes d'aguuu-castub des platanes -.
Le iol,au printemps, ge recouvre
d un gazon vigeureoi,.,
Voila ce qui reste ue la vite.li
de Julie piovince dans laquelle Jo
aet-be comptait, au premier si<
jvuiit ga 1 otie
I a mis
pays o il compte
On trouver a
A h .Mi son L. Prteizrjuoo
b pidnlles tou numros ; Pou-
lie gorgienne glace, uller
lu; \ maigre en eu Sardines
ftu in, depuis Or l'J iuaju
quuz villes f,rtifi'j8, plue de deux Or O li caisse-
; ce a*n dlai l'AMi'inpgoe le but
d aisser les esprits mens com
in'.ie les sanction
1 Le cornspondHi.l du "Journal''
B31I1U, sgnale que le pessimisme a
rgn hier au.lteichstsg Le inom-
bres du gouv. l'i'cmt ut et lea dpute
ont dc'ar qj il ne restait plu au-
cun espoir demp'cher l'applioition
des sanctions
I),us la revue des Deux Mondea
Mr Kaymond l'oincar, coin ni-ntant
le tentative de ilAlemagne de pei-
Buader les E'sts Unis d'ag r comme
mdiateuis au cuiet dea lparatio-ii-
exprime le n gret qui le prsident
Il 1 ding n a simple !'.ion', cette tpon e dit .M'
l'i'iiiijar.a n-ni probablement induit
l'Allemagne fane de meilleures pro
positions et offrir des garanties A
moins que 1rs E'ats Uois, ajoute-il
ne garantissent la de te allemande; la
Fiance ne \> ut pas reno icer au pto
d o cuper la Itinir et de saisir les
douanes allemandes.
WASHINGTON L'ambassadeur
d'Italie r -mit aujouid buiau dparte-
ment d Etat une note exprimant l'ac
001 d complet avec I attitude de
1. ats U ils au suj >t de l'le de Vap
le gouvernement italien tant coi,
vair.cn que hs E'ats Unis no cbei
t pis dos avantages qui ne sont
pas accords aux autres Nations-
D ns la note transmise le l'J,i pai
le foieign Office ho'lindaia et tendj
publique auiouid'hui le dpartemum
d tat dclare que la solution future
des problmes du ptrole ae trouvt
dana l'applicatiou du principe et d'
^alit pour les nationaux de tous les
Mai. Toutefois des objections ont'
souleves contre cerlainee modalits
d'application de ce plan, notamment
PourlcCai)
b't.uo Laissera poir Me Lij.et
\WtiZ
la taxe sur les charbons. I es dlga Sanrij^o de bs Caballeros de* qu'il
'""es ^1 y ami U nombre de passagers recs
France sans. Il y a encore ) places libres.
B,li'ld., 0.1 peut 'insetire l'ei*el de
France, i l'Htel BellevQs t/ch z
110ns all.easj sou* rencontres
heuies de k'itpia midi, la
tait reprsente par MM.
l.oucbeor el Herthelot.
Au cours de cet'e lunion, la si-
, ,. ., Mme l.espe;, lins v erna ,
uaion tiultsnt de laf.nude de '
l'Allemagne a t limine; d'une
f*con approfondie ainsi que les cou-
>quences qui peuvent en dcmier.
Accident
H er soir v m
d'auto
h-urcs 1 aut >
D aprs une dpche de Berlin No 4 de Petit Godve en d'o'urnanl
!i commission des charges de guerre 'a rue .M a gloire AiVbroise sans aver-
rponJpnt i la commission des r parations demandant la icnise la sion VIC le cyclistt U.DCe!ci-ci fui
banque de France de la icserve d'or renvers de sa machine ei relev
de la KeichsbiLk, a dclai que les avec des con'uvois a la 'c evL-aut j,
propositions Unes i l'Amrique tl p.r ateufet .dki. tr| tfli'jf dJrd \\
la loi vote par le Reichitag lateiii- aefpul^arXtrtiulilin4Jsiajle d:
sant le commerce de l'or reid. il [amlrra de ,'accident
cette demande sans objet. ^^m^
U ie no-e olfi.it use de li ihn cla^t t que l'ajonVriem-dt des sanc-
confirme que le U Simons a of'.'l tio^s q-iiviui-ie-il a une capitula-
sa mission jue le p Nidenl l.o.-rt 1,0.1 Tous se n1 jouissent de consta-
't* ter lx tulutoa de l'Angleterre d
A i*xcepton d.s socialistes, rektei"aux col del l'raape, n
ou lea O'gaoes d.lareit que Ihtu \.i Pwn | > niai ^..lllpri
re de l'avion esi venue licoo' !eut entre iea av;c M. Loqfijieur
nnt que la France a douu sultiiun ois 1s exp:rts allis' coqsidereo
m-nt de preuve de sa patience et de la propqtitiol's allemandes comm;
sa bjnne foi pour exiger aujoarl hui une vritable raysti:ation Les cha n
les gagss matriels srieux garao- bres ont vot le bu,dgt de 1931 et
tissant sa crance avant la reprise di se so 1. tajmres )'a.8et$au 19 mfti L*
toute espce de discussion. bjdg-t gnral dfc "exrcice^om
La p'.uput prcoais.-nt des misa- prend aa milliard j^^I.oo frs
res promptes et nergiques ; plu de dpense* au bjigVtVt** liQ4l.
sieurs, notamment c L: 1 igaro > d- re.


Ll'IN
Les fournes de
l'Union poti tatique
Favorise rar ur t toliecc pnule tn lavtur des. 1)
gus du peuple haii-en a ccrrrret ce
par toute la ville. Ils or t de lourds
fuis a lorr.bler, ros dlfcUa.M
1 duret des lerops, ils a bout, si cous lahicns in llort
d'enserrb'e. Uue ihacuo donna ce
qu'il pu, mais que pelSOUOf re
s'abstienne Ainsi sticcs r.cus aato
ls de les maintenir a leui pi tt
jusquau teirr.e tcrvtr.u.
lin uiion du DOD.paitn ci I
ujouid'hui, des appointe mfnts, Il
public eit avis que la deuxime col
lecte ura heu pai tes qii'.COSCI \er
ducii de ce'U itmaine,
Union Patriotique
JSos cl,ucs
Lis m uulles de la dl/gtloi
ii\ces s>ntdi dticur, continuel
c'tii bofinea. Ella l'apptait 1
uanspciiti *n coipa Waf-b gton;
:\ ls quoi. Mi lauleui Sanr.on con |
ie se utdia liostun, lu i t civiti
nou lui a eta laita ca p; itii pen
un meit rg organiai pai IM di
s urs de noiie iatse l.I onde 11 s>
pic rose dy p'indie la paiole. Li
tixaticn de lpqque du .t u^ d<
noaDe'
dcisous .lier.dues du toi g es il d.
Goi\t:ii-nnnt Iccial.
L'Officiel
Le Moniteur de lamcdi rub! a |
Arrt du Pisiderjtde la Rpob
appiouvai l la liquidation de pei
s ons civiles en lavtur de dite t;
Cuculaiics des Secrtires dEtal dei
Finances et de lintiieur aux ad mi
uistratturs des Finances et rtx M
gistiats communaux de \s K- pi. b'i
que. larri de doizm* des d
penses du mois de Mai 1921.
Ncrologie
Les Drapeaux
Dans ce roman, si riche d'ide;
et de faitl qu'il a 111 comporter dtux
volumes, Paol R bo
tion despr l

1
r.eseisur lt<. cont.tqu i.ct s du troubla
social piaent,$oi lu 1
sur 1 ide dt rappoi s
Irauco a.. oir s'ec-
i!er dan- aacau parti po itiq :e ;
tou.he hardiment six pu i .
I>lus ^i.\l iprime
une
laoa bien dea coeurs.
Faur*il que la France et l'Allema-
gne continuent -
i qn'el ts je tr.-.t 1 ol toter
' 1 l'barmo
Lj France, en' i'
ib t au roo
on de ;
;"H
le 1 ami
w>eui les au iiav- tiqae tt
lirai
;!. .. IlS C
Jes CgCDc! kU
t moi
veulent 1
-t lab. rieu e.
Liacu
vies 4 propo
Jes amis, dea paen
1 u (
viole iv. n fOUi 00
ezpoajn pai Ua ] 1
ueu*. s'acco
b< a 1 i
^ie m.| ernent ace ce: 1!
a lu.
Le tet
Lea 1
sucue li
de colre et decit.c
Deux
volume
1. 1 'EN E \ i
\ri\
PHARI\i
PRINCIPALE
H. C NE

'
1
MEILLEURE 1


YON i .< ial
POUH LES COLONIES
EUE, III i :iub
rcs
PURS
tu,
omprinii ca
\ \ VA1
INIQUES
ORTHOPDIQUES
POCHE, DE VOYAGE
COFFRES 'PHARMACEUTIQUES
pour
\;:pale
OPQL
[JE
JCCURSALE
J
Hoiiieiuent MilflBIdiri)
Roulemei ; .a
tflOd ou
... Mai 11
"llil
tre
Corps Consulaiie, dcd ntis uoe
coune maladie Les lunuillea orl
eu lieu h tr, au mi ieu dune Mal
tsnee considiable.
Nous pisei.tors ros liocrea con '
l*jnr i ihulfs tei (amiltea oue ll-'
Nota iu
Synui
i*. 1
l ri
. Al >iay
l.l Al. [lu #
Papier d'impression
l rix dfiant toute concurrence chez
LPIONSE HAYNES
Place Gtlfrard
Chez
t
^ i.ni c ila iPai m 1 Irouvera {'Annexe des Cuves de
, chez Derdii. du beurre liais, i bftrcuterie de la
.M; Uoq (r. naiae l't-tc.eval
Un grand assortiment de provisions
fraches etc.
"
Le ciiaihou de terre
meilleur march que le
charbon debois du pays!
S'adresser Lon li. Ihebaud
ort-au* Prince* Dpt de charbon de te: ro
'-".
Le Goudron Robert
Tomque 11 fotiiliaiil, m I seplique par cm ellence et 'lpuraiif: a une
ac ion ( ffictee s r 'es m il d es 6iU|iivef! '.;'
Pria comme limon i<1<' il ; uiili l'e ti que l'un b tii e son emploi est
re ommflci loui sp rsonn s souciuses de leur aan'.
Le '.ol'D'JO.N KO lERTeai u 'r bUau so
/..N [ENlECtiEZ
;i Vieuxi r 11 v AilreU Vieux. ll.Vel BeUevue,
Alphonse lia)net< chzBjiday.demaLd 1 on ( OUORON.
dolances i tbules
ce deuil atteint.
. .,
a Di l'
qui otre lai
q
i 1 ; Lie la
i ut- p
. Dietc-

i cil u ; M 1 ly-u
tilyde Steatnship
Company
(F0RE1GN SERVICES)
Le steairr L&ke tl R 0 a lais*
New-Yok le 27 du coi rant poo1
Port au Prirce v:a les poitbdu nerd.
Il sera ici vers le 4 mai ri lais-
sera le mme jour diie: imn t poir
Tuer^o Columbia.
Port au Prince le 27 avril 1921
;' E. F CLEMENTS,
Agent Ciii^ial
Le plus puioSurtt antls
Sans Mercuro ni Cui"r
ulrant le travail le M. rOBMt)
ileto de l'Xnetirut Vaetenr (1007).
I la
f-tt.i, .lu t.'b..(er. lea fimt.Diitrrlim
et Oyfnttrimt j. s M 'my chu
Indispensable contre Ici Epidmies
DOSBi Une rra-Lia calllereu rt.oa S
no liera d'eao pour tuna let caafos. r
SecItM da MNluOOl. M, tas d.. IMn | .
Eu VnU ; 1 ., ,,i Pj ,
an ma lt'i road
S te inship Lii e
*
. ; n pn di
*. nt pcui
.... ET,
Ai.,
i i road Steamshij'
Line
le H
A| i
t
I
: \
Pharmacie F. Sjourn
Anqlt dis Rues Roua .'/ du i].i.
2 MKDA1LI.ES DARGKNT EXI'OSI'I HN |)K
Drogueries. S} i< ialits Chimiqvt i et Ph
Produits franais l'u'paraiion de toutesemponlea midi s srirc-
niectablcs Spcialils : Srum n rus i i iue Simple et
IODHYDRAGYRK Srum d MORABU I Dl 1*8 1 1*3
caNili ni de Fi i ier et Bodip. 11 a lou uni
SiropPectohal ij.im ' Pen ylvanie.
Dpc b taire >lu Put i iil
Reprsentant d s 2 i I /,
T n/*tifo 1*1*1 "','n' 'a( i1*' "''
X-ai"*>'/-'* m oa8 ro iiles'ii Icsetculanc
T /iwnOiO Sp*tifiqe de n
; v i,i .
, G n. r I Ag
n-n i,,
: i .
i les !
I ertie en
O. l\ THOMSON : i;n
An loi ne Talamas
Rue du Magasin de i Etal
En face dit binant Vieux
Avis Important.
u^nonAntoine lalumas SJVSi
h coud i sa i.oaI.mi- li'ii h qu'elle Vient de recevoir
ii Iddti i i b i i Llb r*y couieur, c pe de i.lune couleur,
nr, vui e do lame couhm,
mi li blenc tuesor de i leur voile blanc ba'n>s, tauii.e
v Ij oui ai a ti us. banaok blanc,
ap| toile pour catcon et cbemUe, flanelle
oc rj !i j. c u u. ja i oc] drlll toaaor, c*ti-
I : roi leur ai (laae, cb i auprieuree, che-
- x le paitlu, coraela, l>r i (Oui liommea et cadeta i lin palm-bancb soprlaor
outta noanc -, uia^oi.uie dou*oi limir c uleur. eerge bleu e' noir
ur, n boi. i piiiuii. ioa liane : - co;oiite, brodeiiei,
ds r .\ diliai Ucuie c.i.iuuence-
iVMENTlOiU..
P^u'metlre Bo .' toute eonlueion
f a Socit Industrielle de Moissons
(i zeuses
Situe /' ni le d la Rue La i arn No i$5b
et vh l. (.Laia
m |. i ir d* ce jour a w gazeuses
UN PRIX TRS RDUIT
Kola Champagne pS*S^ *J7J?
Select-kola et Ginger*Ale
Fur." d > / ines 20
, Pardouziine ^">"
Grand stock de Liqueurs]et Sirops
assortis
Port-au-Prioce, le 18 avril 102/
La DIRECTION

. iii a et i
ItartiD.
Ce 30 avril I
Remerciements
oniinard et aea i n
Yvo Hniiiy P
ut Mr Dr et
e et aea pnfants
r Lonii 11 iin t
.
Moriti
i,atd a ai.d remercient biaoi
rame t le axtl tant de a Cpita'o
)ur> do U rrovince qui leur ont ti
;noi(?n des t'tpnve. de aympitii e
i CBBion r te douloureuso
lit jIr or t 'i rouvre lu la personne
.le li rett pra, grand
oi cla ot coupin; Josepii
1 pard Edmoi 'inard.
Vi le.- pria ire A ijui pr
I fonde recor.naissance.


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM