<%BANNER%>







PAGE 1

If MATO Nuui iqiuiura daviari 9 ver le majorit des catholique de la Vill. de teataurer cet dilic* <|oi est con sidr comme une relique religieuseNous sommes donc coud e ta *) Mcilieg ),93Sj lr Cofisiaot Vieux Chez Couba Toute les pttilri choses ncessa tes, a la vie mondaine, i la vie d'af f aires, la vie de piauirs ou de tra vail, tout les p lits menus tbj-t dlegance et de grce, vous les troi verez bon march chtz Couba tue du M g sin de 1 Iv.t pts du Salon ifi de Coiffure de Pab'o Torrs. 9 plication dis sanctions a prendre coutre l'Allemagne. NEW UMK — Le maire et 1er membres du conseil municipal recevront sujou'dbui l'Htel de ville Mr Men Viviani, envoy extraordi naire de France aux Etats Unis, e< lai confreront le droit de cit de ht ville de New YuikEn change de cet honneur M. .Viviani praentera i la villa au nom de la Rpublique t'rat '.-aise uo vasefde Svres que le gouvernement fianais offie su peuple de New Yoik en reconnsisaanct de la part piiae par la ville dans la guerre mondi le. M.Viviani patticipera demain t p imidi aux crmonies oIlLielles de l'inauguration de la statue de Bolivai an P k CentralUa annonce l'arri ve d'une commission d'ingnieur franais vensnt dans le but d tudiei 1 s syst ns des forces hydraulique amricains en vue de conserver qui rente millions de tonnes de clnuboi aunnellement en France par l'lec trisation des Rsilways. Les membres de la commsaijt dlrarreni que le gouvernemen franais proj tte d'employer les eaux du hbin, Rhne, Dordogoe pour le Railwsya et industriel. NEW YORK-Honorant la mmo re du gnral S mon Bolivar, ho m Me d'tat et aoldat Vnzulien. 1 prsident Hsrding prononcera aujourd'hui au Central Psik le princi psi diacoura i l'inauguration de 1 statue questre du grand patriote de l'Amrique du Sud offerte a la viltt de New York psr le gouvernement du Venezuela. Le Prsident pronor. cera son discours devsnt une aasenLie choisie parmi laquelle se troi veront d'miaents diplomates dt l'Amrique latine et on s'attend ce S 'il esquisse la politique du gouvei ment des E sts Unis dans tes rela tioes avec les pays de PAmiiqot do Sud D'autres discours seront prononcs par Mr Eatebangil Borges ministre des affaires trangres du Veozuels, le. maire Hylan et le gouverneur Milles. Mr Ren Viviani, envoy spcial do gouvernement franais aux Etats Uni s, assistera la crmonie. L'inauguration et la remise de Is statue la ville sont fixes pour A tars spts un djeuner qui s ira offert par la mission Vnzulienne et une Po't au Prince, le 19 Avril 1921 Monsifur lment Mag'oiie D.recteur de tMaiim E. V. Cher confite et ami, Des raisons qui me sont peisonaelles m'ont dict d'abandonner la direction du journal Le Courriel Haitien que j avais tonde, en on moment ssstz difficile, avec le con ours et la participa ion de mon ex be f i' de 1 joa-ne 1 du 12 avril une c'shnte manites"s| t:on de la solidatri nationale dais toutes les classes de notre socit.| Il tent remercier 'out paiticolirement les trangres amies de notre pays qui ont rivalis de zl avec les Hatiennes pour assurer le succs de de cette journe, et se plat esprer que les concours de ses gracieuses coopratrices ne lui iera pas dfaut pour la 2e tourne de collecte gnrale, fixe aux 2 et 3 mai. Complt par de nouveaux verse ments, le is aviil, le total des va leurs recueillies a ' de 2476 gonr des. Un cible-transfert de 500 dol lars a ', le jour mme, adress cos dlgus par l'intermdiaire de la Banque Royale du Canada. / Leons de chant Madame LOUIS-AUGUSTE Elve de Mmes Rose Caron, de l'Opra et A nne Vila, des Con certs Lamoureux. .Leons particuliras et CoursS'adreaeer l'Ecole Normale Rue Capois ATTENTION!.] Pou'' a lire ti M tou'e 'OQIU&QQ La Socit Industrielle de Uo\ Gazeuses Si'ue l'angle d" la Rue Lamarre .Vo Ufift et vinne Johr Diown (Lalu$) m*' y partir de ce jour ses boissons gazeunet^ I UN PRIX TRS RDUIT Kola Champagne Zlo^T. Select kola et Ginger*A\ Par 5 douzaines Par douzaine Grand stock de Liqueurs et SI assortis Port-au-Prince, le 15 avril 192f La DU Cacao Peters Naissance De Jacmel nous est parvenue la jouvelie de l'arrive au monde du premier n des poux Valiez Hrsrd, Madame ne Leœaire. Li mre et l'enfant se portent bien. L'aulo cSterosKntghti le tirage de la rafle esc fix sa medi 23 avril courant 3 heures 50 m p. m. au Champ de Mars dans la cour du Quartier Gnral dn Ma rine Corps. i2 avril 1921 Dcs Il noua est feit part de la mort de Constantin Astre, survenue ce ma'in 2 heu 1 es a 1 ge de 35 ans et iont les funrailles surent lieu cet apra midi l'Eglise Ste Anne. Condolances sux familles prou vei. Pour cause de dpart A vendre Automobile • Oldsmcbile lutomob la Buickr S'adrs ser MrG JUVET, Rue Amricaine A. de Matteis & Co Achtent Vieil or. argent, objete prcieux, Egailles de care 1 Gros et dtail Prix avantageux Phum M En vente chez : Victor Mangons, Simon View, Lope Rivera. Arriv par le S|3 cSnral Goe htls un a?so r flu. Pneus & Chambres air F 1RES] Vote prix rduits LFreetann Aggerhol Articlespourbicycl Viennent d'a river tbez A. Victor Gentil P3t t Rue du Magasin de l'Elal est le mei u eur U. f iarade aur le cinauime 1 3 Je me rue su Central avenue l'ark de De suite aprs les crmonies d inaugu api a le retion le Prsident Hsrding retourne ra Waaliing'ont Dans la soire uo banquet sera oltert l'Hte Biltmoie la uiifsiou Vnzulienne et sux autres visiteurs^de 1 Amrique latine i( su s preid par Mr Hodman liaoamaker. A l'avenue John Brown On est en train d'exprimenter ur aouveau mode de rev ement rff la chausse dont nous avons parl il y i quelque temps. Les prssants peuvent voir en eilet. i l'avenue John Brown une quipe iui dpose une paise couche de ma drro e sur l'avenue, depuis la mai soa du Dr Coicou. Nous avons dj dit ce que c'est que le madrpore. Il ne nous reste qu i souhaiter que ce mode de revte ment donne Us rsultats qu'on attend. Arrive est entr hier passagers smLe [s Caravelle • p*s midi avec les vants venant de ; BORDB4UX.*Soeurs Marie de lsus. Ionise du SuxHaiini usa prolec ion un JJ! ha Home Assurance Company a donn des preuves de sa lo/auU, de son quit dans les rglements dVsurance an' Le home Insurance Company C3t la plus forte Socit d'assurance de £hts-Unis d'Amrique; elle ollre donc le p& 1 de solvabilit en eti dgrade connflagriii^n assurez-vous cont-e l f incendie d la LONSULlZ Home Insurance Gompany Eugne Le BOSSE Avant de contracta aucune affaire dassurance, il vous difiera gratuitement par'*** w ,. LA HOMtiUSURANCE COMPANY Section maritime assure contre risques de mer les voyages tlire de port port **+ Eugne LE BOSSE Agent pour Hati. Port-au-Prince r-.



PAGE 1

MOVAM "JCfcl p ^t au Prince, M • DlRtCTEURPHOPBIErAIRE amenlMAG 01 IK v 0 MMrro 20 CENT1VJKQuotidien HUWTION H A .•=,,„, No ^ Mercredi 20 Avril 1921 U /•'/ OJM 4 h ruse doit la longue russir au plus puissant, des que le plus faible aura 1 imprudence de ngocier: daas trate ngociation, la raison du plus fort oit par tre la raison la plus forte, .MABLY QUESTION DU JOUR Le problme insoluble t difficile d'appeler d'an autrf latmble des difflcul a dans nliM le gouvernement M dbm Il gouvernement amricain,—et —marnent avec eux le paya, riii les pins clairvoyantg e patienta ont fini par dc.arei rien y comprendre. lart des lments do ces _Jy tellement I tat de crise s •ot mme disparu peu peu ample, l'obligation de rema* Certain nombre de lois vo. 1 le Conseil d Etat sans Carat pralable de la Lgation me, question sur laquelle le "ment a donn saisfacton, Jppole en faveur de la Ban rimportation des monnaie* H, question abandonne pat oement dea EUts-Unia, do Cabinet hatien, eiiger Mot abandonne; et Ur.t choaei sur leaqoel es, spr> •ast battu, on a fait pins ou lapaix,ou au moine le silence avnements eux-mmea ont 1*1 fson 1res sensible, don •naqoe changement au gou lotla chenue d'une solution muortani de ces chang* e le renouvellement du IMMnt dea Eiau-Uoia lui loaaeolement en personnes peore en principes et en pro Jto lraanta de difficults ^t, ces vnementa a'ac : la stuie chose qui •bl, c'est l'atmosphre Noua nous trompons, elle pu immuable : elle s'a g II£, quels sont, 1 heure ac-t termes caractrisant les la fait sans prendre corg. Le chan gement de politique survenu au> E ta-IJaia rend absolument impro n,l!t l r el ai d e w wcionraire, yaest ce que le gouvernement am nca n peut-il bien a;tendre avant le lui designer un successeur? Ne sait-il paa que le plus grand plaiaii qu il pourra.t faire au gouvernlmen Hatien serait de lui envoyer un autre Conseiller financier? Pourquoi l'abattent il de lui faire ce plaisir? *A gouvernrm nt des Ettta-Unli SSJTBJL^ M • ecwl Je 80Q inten bon d oprer une rforme radical dans sa reprsentation exrip U rr ; | dstlleurs dj commence Une d >t principales proccupations de s. 4'P omatie actuelle est ds mettre h m in sur des diplomates qui, k leur qualits ptrioinelea, peuvent jo-i Jie l avantage d'tre agrable a au> gouvernement! pra desquels is du> vent tre accrdites. La courtoiai, internationale la plus lroei taire l. commande, au surplus. Or, le ren Placement de EIJ.iHy H anch-rr eat aussi une iho^e d'amant plue probable que des confiai es ici mm en pa lent ouvertemai t Fo. r le a u vainement ha -en, ce.te chose a „T it ue plus extrmement agrable, eu loger par les charg, a fond fai e j ontre le personnage t ar le Ch ; f de lEtat personnellement et dans des Dclarations publiquea. rsolve* tai es naturellement de ce qui a pu arriver depuis e que nous ignorons notre dip'omatie tant dj connue par ses allures dconcertantesPool quoi le gouvernement amricain qui a lu cea dclaiations publiques et qui se rend ainsi compte que I. tri"T" *"" %  * • % %  m lea ministre amricain actuel est loin a u .," DOtre oav rDe d'tre penona grata aupia du ou . Il gouvernement de Hr vernemenr, ne -u. envo.e-t-il paa un personnage qui lui so;t plus igvaabh Dautte pat, mut lemonde a t que le l'iiideut de la Rpublique, im^ZPyT^ %  %  tue en mme temps qu il chargeait lee naacfi ASP rta 5 Ce i f 0nC i 2 OD8iJ I• C,vil9 "renne, (ai tt bXienr. H mi0U le dei f*' '8e des focctionnairea in.i.ionai l t? d0Qn l Pour taiiea dont il d sait que la tyiannie la S H i 8atl0n dHii '* Nouvelles trangres l'AR CABLE lions que h K ouTe,„ ^'/n/l,,^ 1 ; 5L>LV<. wirpit transmises au gouvern Haii .solueipayer 0 J;ru, l t" "*• %  * %  commercial et c i.An . %  min b I Alem-gne tait sincre, elle! AVIU R • r A B.rl.n de; observateurs a't-nlN no l? 8 f D f ; eu s •*! Parisiana JEUDI Programme riche et vari %  emand viets restera au pouvoir. La leurs du 1 I i •, lement jecruireijert d'Tpons^directe aux L L !" >pUal enchant Fautante extravagante et fao'aaanfn 8 actes de William Fox. Un brave cœur Drame eeoMmeoiel avec MlancheFori> he, artiste de g-ace et de beautEntre G. 1 00 -transes Srroissoit maitie de la tel 11, de U situation rsultant di %  1-uinueu.eui ae ur bont-ils bons ou son .i'a fu Prsident de la R P u,JS, rei ^ ce denier un ^•qoel ie signataire attache WASHINGTON ir-£, tln M JiSt£ m 'J* ki 'J n ^ UU1 mem etvemect aux fils roicer. a t'ei* d s v,l ?f la So Kt. d, e Wre bon'ir di Ju let m,in %  %  elle d gnit de la Natiou 11 es d( bu s Je In ciise, malgi/ %  '"' le gouverne m M, noua avons t de c< ux qui i. sot dit que I pa'riotisme rommsrM -• a^ tenir aux ltes de notr vernemeut durant h. pR -BB u e d. lorpgs Mile, vraimtnt, nous commeijiia s.nir tiop de houe pom on v rver plus looo empi la pense 1 \n unniad gouveiu.nuni comm -•eluidea Liais ULI? p,. u t de giieU le rœor cooll UPI,1'hum lier uni v o b e si petite et ni Uible Enou^ ivo. d maiutenan>. la conviction qui la^quereiiedu gouveroeinaot amn cam ne con.pn.e pas le paya m.iuei x qni ladminis rent do la faon 'lu.' toi t le iLonde voit. ons etqueptr coisquentla aoM -on doit tre rgle ei-re l'Amri^J"*^'*" des Nations, air '?" %  U Qt lt m i'rmili. lire et c.vi se runira demun pour 'termmerla laon prcise des meures i prendre au cas de loccapaioa de la rgion du bassia de U WJui sps le lei mai. Les plans mil aues depuis longtemps com'lts par l Kut major du narchil foch, sont suisamment lastiques Jours adapter acx plans conomique lue U commission mixte sipein: - n iS meat ju c l,,au ter 4w a dbnitivement adopter. Si c'est ncessaire.aj point de vue n.litaire le rappel d'une classe, celle ,,ort • • ibserceaux mamfefctationa d ^ .. I "'. i0a V" l u f avantageux darn ton Ime LIPU il dans ees lob,, 'foudre le prob'me de atlcns ofli.MH.ea. reat in.olCbu.'!^ ^ a ur a I on d • Belgipu. i mo.as a la beture les faiblcwui UM uciue.a r de Costa-H ca et cl Ventzie• Ua chercherait nuuleraent les rai ibserce aux manifestations de re ,' .'WZ'',?"" %  ? ,i>ur av *"t-iux 4 U "' aeciare qae la B*l onspourlesquelleslegouverneme t gerr* letdailleu.a u: fait cooi *i outVe aSniw ' ,pr ^o.r lu menace de faillite si YM r^pubicain actuel nouvellement uni ; lev dans lea ramnte rnriua T '' i' ; l 'lie on te*te eiicorp n-va tnatH i' a ,IR A v aux atfaires.aura.t moins d'amiti pei -rS. ca.ne f n &f, f e "x e 'l v u l une *' u 'U e pro' V rsona L. U S"*** ne et de sympathie pour le peuple bai "SZ* „* "i^J?" I '. •! |J v "'t I ...hssmSnlH.J-.l Q ud pis '' s era 1 Ncessaire i->puuriu otiuci 1 uuveueiut ni ttlil ; eleV Qatii |e8 COI v aux atfaires.aura.t moins d'amiti presse miicaine. il n'en dem et de aympathie pour le peuple h .1 &ae moins vrai que de k de ueu qu'il n'eu tnuutie a luutts les men ss'adrtssent autres pe itss rpubliques du Sud ei ht in du centre de l'Amenque Nous ve Hati nous juste de recevoir 1 information me suivaute de notre correspondant a Unis. Washington Si donc des faits comme ceux que* l.a politique de qui lui ont t imposes L? raiaisre sochih*a Destre T" '" Ul ux ; a uSi dclai que la H-lomn. x I Aoae ben, .pr. avoir lu menace de t& mELJX* il i-Jblie on .eate eiicnr. 'n vama.M II ,,l J. Uema 8 e oe ' v : ^ : ;frr !" ^ •nae'adr.abenta.oua les Mn.& „ r U e p UB U 11 ^ l0i *t • rtKiaaa"iil TTLSTS**** Harding dans ses rehhous avec Us C u oppoauiou avec cea aeutiiLn I ''exemplef de BJU .-•., fl , rmii-t, raHJ de I tfffltaaei pays latino amricains icra de pro aucun'eapat ^ uT^tZu^',', a "*• comp.i^^X^uror'ta 6 8 """^ •U pouaque de la hS^SSTi^


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05355
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Wednesday, April 20, 1921
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05355

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
moVAm "JCfcl
p^t au Prince, M
DlRtCTEURPHOPBIErAIRE
amenlMAG 01 IK
. v
0 MMrro 20 CENT1VJK-
Quotidien
HUWTION H A .=,,, No, ^
Mercredi 20 Avril 1921
U /'/ OJM 4
h ruse doit la longue
russir au plus puissant,
des que le plus faible aura
1 imprudence de ngocier:
daas trate ngociation, la
raison du plus fort oit
par tre la raison la plus
forte, -
.MABLY
QUESTION DU JOUR
Le problme insoluble
tdifficile d'appeler d'an autrf
latmble des difflcul a dans
nliM le gouvernement m dbm
Il gouvernement amricain,et
marnent avec eux le paya,
riii les pins clairvoyantg e
patienta ont fini par dc.arei
rien y comprendre.
lart des lments do ces
_Jy tellement I tat de crise s
ot mme disparu peu peu -
ample, l'obligation de rema-
* Certain nombre de lois vo.
1 le Conseil d Etat sans Car-
at pralable de la Lgation
me, question sur laquelle le
"ment a donn saisfacton,
Jppole en faveur de la Ban
rimportation des monnaie*
H, question abandonne pat
oement dea EUts-Unia, -
do Cabinet hatien, eiiger
Mot abandonne; et Ur.t
choaei sur leaqoel es, spr>
ast battu, on a fait pins ou
lapaix,ou au moine le silence
avnements eux-mmea ont
1*1 fson 1res sensible, don
naqoe changement au gou
lotla chenue d'une solution
muortani de ces chang*
e le renouvellement du
IMMnt dea Eiau-Uoia lui
loa-aeolement en personnes
peore en principes et en pro
Jto lraanta de difficults
^t, ces vnementa a'ac
* : la stuie chose qui
bl, c'est l'atmosphre
Noua nous trompons, elle
pu immuable : elle s'a g
ii, quels sont, 1 heure ac-
-t termes caractrisant les
la fait sans prendre corg. Le chan
gement de politique survenu au>
E ta-IJaia rend absolument impro
n,l!tl!rel'aide w wcionraire,
yaest ce que le gouvernement am
nca n peut-il bien a;tendre avant
le lui designer un successeur? Ne
sait-il paa que le plus grand plaiaii
qu il pourra.t faire au gouvernlmen
Hatien serait de lui envoyer un au-
tre Conseiller financier? Pourquoi
l'abattent il de lui faire ce plaisir?
*A gouvernrm nt des Ettta-Unli
SSJtBJL^ M ecwl Je 80Q inten
bon d oprer une rforme radical
dans sa reprsentation exripUrr; |
* dstlleurs dj commence Une d >t
principales proccupations de s.
4'P omatie actuelle est ds mettre h
m in sur des diplomates qui, k leur
qualits ptrioinelea, peuvent jo-i
Jie l avantage d'tre agrable a au>
gouvernement! pra desquels is du>
vent tre accrdites. La courtoiai,
internationale la plus lroei taire l.
commande, au surplus. Or, le ren
Placement de E- IJ.iHy H anch-rr
eat aussi une iho^e d'amant plue
probable que des confiai es ici mm
en pa lent ouvertemai t Fo. r le a u
vainement ha -en, ce.te chose aTit
ue plus extrmement agrable, eu
loger par les charg, a fond fai e
j ontre le personnage t ar le Ch;f de
lEtat personnellement et dans des
Dclarations publiquea. rsolve*
tai es naturellement de ce qui a pu
arriver depuis e que nous ignorons
notre dip'omatie tant dj connue
par ses allures dconcertantes- Pool
quoi le gouvernement amricain qui
a lu cea dclaiations publiques et
qui se rend ainsi compte que I.
tri"T" *""* m lea ministre amricain actuel est loin
a u .," DOtre oavrDe d'tre penona grata aupia du ou
. Il gouvernement de Hr vernemenr, ne -u. envo.e-t-il paa un
personnage qui lui so;t plus igvaabh
Dautte pat, mut lemonde a t
que le l'iiideut de la Rpublique,
! im^ZPyT^ "tue en mme temps qu il chargeait lee
naacfi ASPrta5Ceif0nC.i2OD8iJI C,vil9 "renne, (ai
tt bXienr. Hmi0U le dei f*' '8e des focctionnairea in.i.-
ionail t? d0Qnl Pour taiiea dont il d sait que la tyiannie
la S h i 8atl0n dHii "------- '*
Nouvelles trangres
l'AR CABLE
lions que h KouTe, ^'/n/l,,^1; 5L>LV<.
wirpit transmises au gouvern
Haii .solueipayer 0 J;ru, l t" "* * commercial et
c i.An min
b I Alem-gne tait sincre, elle! AVIU R r
a B.rl.n de; observateurs a't-nlN no l- ?8f D f ;eu's *!
Parisiana
JEUDI
Programme riche et vari
emand viets restera au pouvoir. La leurs du1 I i - ,
lement jecruireijert d'Tpons^directe aux LL >pUal enchant
Fautante extravagante et fao'aaan-
fn 8 actes de William Fox.
Un brave cur
Drame eeoMmeoiel avec MlancheFor-
i> he, artiste de g-ace et de beaut-
Entre G. 1 00
-transes Srroissoit maitie de la tel 11, de
U situation rsultant di
- 1-uinueu.eui ae ur
bont-ils bons ou son .i'a
fu Prsident de la RPu-
,JS,rei^ ce denier un
^qoel ie signataire attache
WASHINGTON ir-, tlnMJiStm'J* ki'Jn ^UU1 mem
etvemect aux fils roicer. a t'ei* d s v,l ?f la So
Kt.d,.,e Wre bon'ir di
Ju let m,in ttS2SS.?QM udince particu
&?,l?Nul o le fait. Maie
JJto que non, en v*rtu du
'WQuicepeutpaalemoina
r? PlQi\?r' d'*P|e no-
id'Bliii *Nouvollia.e-, le
|Bfi?UBnrt fur I ^ retenir
JljUon,na.t-ilptipuiaDi
CLfmPre,MmDl
l!?D,ement un Sent
t avoir f ,D,ereMr ce
^PJiible avec de bonnes
litW que cel* *u!onseran
pCveisas8 Ce< rel*ll0DI com
^V.'Jl0, pui,(lM o' I"
r^Jtvnamenta impoitanla
'^tflnrS. kP,00 tro^vona
^ " problme inaoluble.
dater le S'cr aire d Eta' lli a
dar8 un diacou-a g .',| Pi0l0 c,
du-un 'u.ith olhr par le Di LS
Rowe, I) e eiii g. ual de i'U iQ
pan aiiKiicuie, m g oi-pe d-
n-pramUnts la ioo un iha-a ve
envers le gouve.utment 'a"^ tTJXd XTiiA "UU^,:'t "
beaucoup moiiia grande II affirmait .lpr?fl n '' "'' K Njl 8 auront,
que le gonveroement marcht d ac .ftittt?55itti!^lt
cord avec eux. Or. c'ei t pris.ne-t RfflJSS iJSlJ?***PH '
aa. le bout militaire que le gouv.r ei, i?c nr^i V ', u1''la' l un*
nement amricain se uel a comme., ,'u ..,fft iJi a?!,-fri r8"'"'-
^.Aioforme. Il la.ase le ConaeilUr Sf les '"8 co
nnalcier et le.minia re amii aio tare de ceux qui se plaignent d eux i , l h ,'8 q u 0,1S
etil remplace les chefi" militfi a' i .r d au,re ,,,,"lt," da"8 non
dont |. gouvernemeul Lt ege ^SffffuiVll^Sl ^ J^ubi
Kst-ce l une attitude de bienve iL ^1 Z" ril,,e,mNUVle
ce? Ou ne doit paa hsi et ruou wiaBnf q tf comprendre
Jre ton et ajouter aue, bien 4 eptU y .8VC,r '" 8^uut,.ni
z*n&jns aidaent.,-e i&^fjrx* 8i ce
pour exprimer du mcooteotement [\\[ ,Sgt l Ti, i, r^^ et
distinction que le gouvernement am ii efct V!i mm nm i.'/i.n,v.-
ESEESt Buveruemenl fa,t,e Pi-lear.piaents,ts.luGua:
considr dans la peraoune (la sea ,UNcar.L. 1 pou, i timppir s
un gouvern
'o; i an encan i is-inapectab', qu
le B uvenameot eciuel les bonnes
ai. l)^a dont tmoigne l largip
an u rdu Dpartement d'Etat
-N i 8 S'jvoi s bien que le g uvern
11 ' P "en lob de solidaiiaei
%ec Im peraonneaqul leons' tuei.*
'"> ' elle d gnit de la Natiou
11 es d( bu s Je In ciise, malgi/
' '"' le gouverne
m M, noua avons t de c< ux qui i.
so- t dit que I pa'riotisme rommsr-
M - a^ tenir aux ltes de notr
vernemeut durant h. pR-BBue d.
lorpgs Mile, vraimtnt, nous com-
meijiia s.nir tiop de houe pom
on vrver plus looo empi la pense1.
\n unniad gouveiu.nuni comm
-eluidea Liais Uli? p,.ut de giieU
le ror cooll upi- ,1'hum lier uni
vob e si petite et ni Uible E- nou^
ivo. d maiutenan>. la conviction qui
la^quereiiedu gouveroeinaot amn
cam ne con.pn.e pas le paya m.i-
uei x qni ladminis rent do la faon
'lu.' toi t le iLonde voit.
ons etqueptr coisquentla aoM
-on doit tre rgle ei-re l'Amri-
^J"*^'*" des Nations,
air '?" U'Qt'ltmi'rmili.
lire et c.vi se runira demun pour
'termmerla laon prcise des me-
ures i prendre au cas de loccapa-
ioa de la rgion du bassia de U
WJui sps le lei mai. Les plans
mil aues depuis longtemps com-
'lts par l Kut major du narchil
foch, sont suisamment lastiques
Jours adapter acx plans conomique
lue U commission mixte sipein:
-niS .meat ju c*l,,au ter 4w
a dbnitivement adopter.
Si c'est ncessaire.aj point de vue
n.litaire le rappel d'une classe, celle
ira face aux oprations ultrieures.
t,m;;,ci1 ^cb le gnral Bu*t
gnrai W.ygand. faisant fonction
JescrUue gnral d tat major re-
prsenteront l'lment railitair.Lel
ment civ.l sera reprsent par Mr
Louii Loucheur.ministredes rgions
'brees. M Paul Iuard, haut com-
missaire de la province rhnane et
* Seydoux expert hnincier qui a
rep-sen. la France 1 la confrence
de Bruxelles.
D.*s dlgus de quato ze nation?
!?5 1**5 ,aQaliooale du tir
y dcid qu'il y aurait cette atoa
les matrhi in erna ioaaux a t von
traa.l7PS qUC U COnc0urs tw
L si: UaisJ-Ital.e.l-lisapgreetlaPolo
^eAntdem.niqaMl^ursoaSr!
buHes fu u s caoootMf. Il a t j"
i oo'aa /9?a oa omoan lte!
; on. aur 1 |, u eu Espagne ou la
i A le P^ sera definiMvemeat
HKUXEL Eb 17- M. Culon de
Wu.t prs d;n du Conseil de, m,
,,,,,dtB 'K que a dclar.dan. un
l'"our, prooMci hier soir ,iu
vrou financier et conomique de U
Beg'qoe m enhrement dominj
qoealioodei rparations aile
fiM^^^ggravanta pan
fi ta! c,t,rer' Pr ctfe
!T!cSVaria "tore.
PleinrS!116 lQwlubilit
VWrt U per-
C^SSt '^.Conseiller
"ny a oni?,?onde 8aii lue
'Oint^/ccpoite Le
wtei^yw. Puisqu'il
que i personnage
considr dans la personne d sea STll car.gua* de Pa. n?de Cnb!' ES Ut 1>,,ort
ibserceaux mamfefctationa d ^ ..I."'.i0a" V" luf avantageux
darn ton Ime LIpu il dans ees lob,, 'foudre le prob'me de
atlcns ofli.MH.ea. reat in.olCbu.'!^^a.ur.a.Ion d Belgipu. i mo.as
a la beture les faiblc peicen, 00 eent effort n. r. qui lui ont t imnnl. 3mm.a
H>wuiUM uciue.a r de Costa-H ca et cl Ventzie-
Ua chercherait nuuleraent les rai ibserce aux manifestations de re ,'".'WZ'',?"" ? ,i>ur av*"t-iux ,4U"' aeciare qae la B*l
onspourlesquelleslegouverneme t gerr* letdailleu.a u: fait cooi *i outVe aSniw ' ,pr' ^o.r lu menace de faillite si YM
r^pubicain actuel nouvellement uni ; lev dans lea ramnte rnriua T '' i';l'lie on te*te eiicorp n-va tnatH i' a ,ir a
v aux atfaires.aura.t moins d'amiti pei -rS. ca.ne f n &f, f e ,"-xe 'lv u l une *- u 'U e pro' V rsona L. U S"*** ne
et de sympathie pour le peuple bai "SZ* * "i^J?" I.' '. ! |J v"'t I ...hssmSnlH.J-.lQ.ud ,pis ''sera'1 Ncessaire
i->puuriu otiuci 1 uuveueiut ni ttlil ; eleV Qatii |e8 COI
v aux atfaires.aura.t moins d'amiti presse miicaine. il n'en dem
et de aympathie pour le peuple h .1 &ae moins vrai que de kde
ueu qu'il n'eu tnuutie a luutts les men ss'adrtssent
autres pe itss rpubliques du Sud ei ht in
du centre de l'Amenque Nous ve Hati
nous juste de recevoir 1 information me
suivaute de notre correspondant a Unis.
Washington Si donc des faits comme ceux que*
l.a politique de
qui lui ont t imposes
L? raiaisre sochih*a Destre .
T" '"Ul ux ;auSi' dclai que la H-lomn. x
I Aoae ben, .pr. avoir lu menace de t& mELJX*
' il i-Jblie on .eate eiicnr. 'n vama.M II ,,l J. 'Uema8e oe
' 'v:^:;frr^
nae'adr.abenta.oua les Mn.& r U,e,p UBU -11 ^l0i *t rtKiaaa"iilTTlStS****
Harding dans ses rehhous avec Us Cu oppoauiou avec cea aeutiiLn I ''exemplef de bju .-., fl, rmii-t, raHJ" de Itfffltaaei
pays latino amricains icra de pro aucun'eapat ^ uT^tZu^- ',', a "* comp.i^^X^uror'ta6 8 """^
U pouaque de la hS^SSTi^


If MATO
Nuui iqiuiura davia- ri 9 ver le
majorit des catholique de la Vill.
de teataurer cet dilic* <|oi est con
sidr comme une relique religieuse-
Nous sommes donc coud e ta lition.
La Cathdrale a et'1 baie vert
1770 et aprs d'un siec't idem
d'eustence sou horloge q< i dorai.
encore des heures date de G i lirai (
et sa cbsire servi Tousaaioi Loi
vtriure dana ses grandi diacoura ei
1799. C-e reot lieu les premires lections I
ialatives de l'arrr.udisaement d
on au Prince Elle reoferme encore
les restes de beaucoup de person
nagts, entr'sutres celles du Grsnd
Joge Sabourin. C'est ercore dans
cette Eglise qu'ont t recra ton*
lea Evques d liaiti except Testa du
CoBquer, Guilloux et Million- Cest le
qu'ont i baptises toutea les gn
latioua de Port au l'rirce depuis li*
tin du dix huitime sicle juequ s
Nol 1914 d&te de l'ouverture de le
nouvelle. Ca'bdrale Nous pourriotc
citer bien d'uutrea faits
Cstte Eglise doit donc tre conser
Veuillez fgre etc.
Groupe d abonnes
Les Cours
PARIS 18,^ Rente | o,o jjsl
Sterling S4.8S
Dollar 15.95 ^
NEW YORK 14(4 r-aoc i),(>*)
Mcilieg ),93Sj
lr Cofisiaot Vieux
Chez Couba
Toute les pttilri choses ncessa
tes, a la vie mondaine, i la vie d'af
faires, la vie de piauirs ou de tra
vail, tout les p lits menus tbj-t
dlegance et de grce, vous les troi
verez bon march chtz Couba tue
du M g sin de 1 Iv.t pts du Salon
ifi
de Coiffure de Pab'o Torrs.
9
plication dis sanctions a prendre
coutre l'Allemagne.
NEW UMK Le maire et 1er
membres du conseil municipal rece-
vront sujou'dbui l'Htel de ville
Mr Men Viviani, envoy extraordi
naire de France aux Etats Unis, e<
lai confreront le droit de cit de ht
ville de New Yuik- En change de
cet honneur M. .Viviani praentera
i la villa au nom de la Rpublique
t'rat '.-aise uo vasefde Svres que le
gouvernement fianais offie su peu-
ple de New Yoik en reconnsisaanct
de la part piiae par la ville dans la
guerre mondi le.
M.Viviani patticipera demain tpi-
midi aux crmonies oIlLielles de
l'inauguration de la statue de Bolivai
an P k Central- Ua annonce l'arri
ve d'une commission d'ingnieur
franais vensnt dans le but d tudiei
1 s syst ns des forces hydraulique
amricains en vue de conserver qui
rente millions de tonnes de clnuboi
aunnellement en France par l'lec
trisation des Rsilways.
Les membres de la commsaijt
dlrarreni que le gouvernemen
franais proj tte d'employer les eaux
du hbin, Rhne, Dordogoe pour le
Railwsya et industriel.
NEW YORK-Honorant la mmo
re du gnral S mon Bolivar, ho m
Me d'tat et aoldat Vnzulien. 1
prsident Hsrding prononcera au-
jourd'hui au Central Psik le princi
psi diacoura i l'inauguration de 1
statue questre du grand patriote de
l'Amrique du Sud offerte a la viltt
de New York psr le gouvernement
du Venezuela. Le Prsident pronor.
cera son discours devsnt une aasen-
Lie choisie parmi laquelle se troi
veront d'miaents diplomates dt
l'Amrique latine et on s'attend ce
S'il esquisse la politique du gouvei
ment des E sts Unis dans tes rela
tioes avec les pays de PAmiiqot
do Sud D'autres discours seront
prononcs par Mr Eatebangil Borges
ministre des affaires trangres du
Veozuels, le. maire Hylan et le
gouverneur Milles. Mr Ren Viviani,
envoy spcial do gouvernement
franais aux Etats Uni s, assistera la
crmonie.
L'inauguration et la remise de Is
statue la ville sont fixes pour A
tars spts un djeuner qui s ira offert
par la mission Vnzulienne et une
Po't au Prince, le 19 Avril 1921
Monsifur lment Mag'oiie
D.recteur de tMaiim
E. V.
Cher confite et ami,
Des raisons qui me sont peison-
aelles m'ont dict d'abandonner la
direction du journal Le Courriel
Haitien que j avais tonde, en on
moment ssstz difficile, avec le con
ours et la participa ion de mon ex
Les grands iflorts que j'ai tents
m'ont fai* entrevoir l'utilit d'une
lutte nouvelle, p'us m'hod que, plus
systmatique, devant concourir au
tiion phe de la cause nationaliste de
tous, 4 1 heure prsente, nous avons
pour devoir de poursuivre. Le mo
nent a chang mon avir, il con
vient donc qu'on change, ron
i'armes, mais de tactique S 01
mcore garder son (usil, il me par: it
urgent de le charger d'paule. CAst
pour obir ce que je ciois te la
ncessit de l'heure que j abindonn.-
< Le Courrier H.itiei , me mettant
en ira n pour fonder uo autre jour
ul qti, tout en restant l'o g ne de
mes ides, que je me permets de
roite bonnes, saura toujours, quand
1 le faudra, avoir la violence que la
violence p. ci rel, mer, mais aussi
e calme, la raison, le sang froid que
J'autres circonstances peuvent et do<
vent ncessiter.
le vous saurais gr, mon chet
:ont:te, de publier la prsente et de
ne croire vtre, invariablement.
Constant VUX
) pis
doi
Uo Patriotique!
Convocation Aujou'dhui 4
heures p m au s *n* social iuooo
hebdom'daire du Bjreau
R m rciemr-1 L' Comit adres
je ses p'u vif' r-m^rci^rrents acxj
dames et dmuselles dont le dvoue
mert iorVig->be f i' de 1 joa-ne1
du 12 avril une c'shnte manites"s|
t:on de la solidatri nationale dais
toutes les classes de notre socit.|
Il tent remercier 'out paiticolire-
ment les trangres amies de notre
pays qui ont rivalis de zl avec les
Hatiennes pour assurer le succs de
de cette journe, et se plat esprer
que les concours de ses gracieuses coo-
pratrices ne lui iera pas dfaut pour
la 2e tourne de collecte gnrale,
fixe aux 2 et 3 mai.
Complt par de nouveaux verse
ments, le is aviil, le total des va
leurs recueillies a ' de 2476 gonr
des. Un cible-transfert de 500 dol
lars a ', le jour mme, adress
cos dlgus par l'intermdiaire de
la Banque Royale du Canada.
/
Leons de chant
Madame LOUIS-AUGUSTE
Elve de Mmes Rose Caron,
de l'Opra et A nne Vila, des Con
certs Lamoureux.
.Leons particuliras et Cours-
S'adreaeer l'Ecole Normale
Rue Capois
ATTENTION!.]
Pou'' a lire tim tou'e 'oqIu&qq
La Socit Industrielle de Uo\
Gazeuses
Si'ue l'angle d" la Rue Lamarre .Vo Ufift
et vinne Johr Diown (Lalu$)
m*' y partir de ce jour ses boissons gazeunet^
I UN PRIX TRS RDUIT
Kola Champagne Zlo^T.
Select kola et Ginger*A\
Par 5 douzaines
Par douzaine
Grand stock de Liqueurs et SI
assortis
Port-au-Prince, le 15 avril 192f
La DU
Cacao Peters
Naissance
De Jacmel nous est parvenue la
jouvelie de l'arrive au monde du
premier n des poux Valiez Hrsrd,
Madame ne Leaire.
Li mre et l'enfant se portent bien.
L'aulo cSterosKntghti
le tirage de la rafle esc fix sa
medi 23 avril courant 3 heures
50 m p. m. au Champ de Mars dans
la cour du Quartier Gnral dn Ma
rine Corps. i2 avril 1921
Dcs
Il noua est feit part de la mort de
Constantin Astre, survenue ce ma-
'in 2 heu 1 es a 1 ge de 35 ans et
iont les funrailles surent lieu cet
apra midi l'Eglise Ste Anne.
Condolances sux familles prou
vei.
Pour cause de
dpart
A vendre
Automobile Oldsmcbile
lutomob la Buickr
S'adrs ser MrG JUVET,
Rue Amricaine
A. de Matteis & Co
Achtent
Vieil or. argent, objete prcieux,
Egailles de care1,
Gros et dtail
___Prix avantageux
Phum M
En vente chez :
Victor Mangons, Simon View,
Lope Rivera.
Arriv par le S|3 cSnral Goe htls un a?sorflu.
Pneus & Chambres air F 1RES]
Vote prix rduits
LFreetann Aggerhol
Articlespourbicycl
Viennent d'a river tbez
A. Victor Gentil
P3tt Rue du Magasin de l'Elal
est le meiueur
U.
fiarade aur le cinauime
1 3 Je me rue su Central
avenue
l'ark
de
De
suite aprs les crmonies d inaugu
api
a le
retion le Prsident Hsrding retourne
ra Waaliing'ont Dans la soire uo
banquet sera oltert l'Hte Biltmoie
la uiifsiou Vnzulienne et sux
autres visiteurs^de 1 Amrique latine
i( su s preid par Mr Hodman lia-
oamaker.
A l'avenue
John Brown
On est en train d'exprimenter ur
aouveau mode de rev ement rff la
chausse dont nous avons parl il y
i quelque temps.
Les prssants peuvent voir en eilet.
i l'avenue John Brown une quipe
iui dpose une paise couche de ma
drro e sur l'avenue, depuis la mai
soa du Dr Coicou.
Nous avons dj dit ce que c'est
que le madrpore. Il ne nous reste
qu i souhaiter que ce mode de revte
ment donne Us rsultats qu'on attend.
Arrive
est entr hier
passagers sm-
Le [s Caravelle
p*s midi avec les
vants venant de ;
BORDB4UX.*- Soeurs Marie de
lsus. Ionise du S lean Exaothus Chail.
CAP HATIEN-Mme P E lournel
vielle Thomas, A. Simson, Idalia
Samson, Daie *Mondsir Guerrier.
LouU Hyppo!it2, Rogrr Hyppol te,
Lucie Joseph Liliane Woolf y etc.
Il repart dans la journes i destina
tion de Santi-go de Cuba prenant
fret e-. passagers,
Le Rhum d'Hati
du monde.
RHUM VIEUX D'HATI
Distillerie do Soleil I
En vente 6 gourdes le Gallon
pendant i; jours seulement.
D pt: ao Rue des Csars.
B31
NEURASTHNIE. PJU8LCS8E
CHLOROSE, DBILITE
Mapritur ! rian
DES"
n*fl*nrUur du Sang. pfMerlt Mr J'llU wUiotif.
d* cru t aux /.rrujiuui. Admit
DHMiiV, ,"* (il ry.rW t* nmmifm
1 .-. u
Home Insurance Companj
iVe perdez pis de vue que la
Homelnsuance Company
Grdce Vintervenion active de
Mr Eugne LE BOSSE.
a ' la preaiire Compagnie d'Assurance oflrir>uxHaiini usa prolec ion un JJ!
ha Home Assurance Company
a donn des preuves de sa lo/auU, de son quit dans les rglements dVsurance an'
Le home Insurance Company
C3t la plus forte Socit d'assurance de hts-Unis d'Amrique; elle ollre donc le p& 1
de solvabilit en eti dgrade connflagriii^n
assurez-vous cont-e lfincendie d la
LONSULlZ
Home Insurance Gompany
Eugne Le BOSSE
Avant de contracta aucune affaire dassurance, il vous difiera gratuitement par'***
w ,. LA HOMtiUSURANCE COMPANY
Section maritime assure contre risques de mer les voyages tlire de port port **+
Eugne LE BOSSE
Agent pour Hati. Port-au-Prince
r-.-


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM