<%BANNER%>







PAGE 1

LE MATIN Avi Union patriolique Prire aux quteuses qui n'oni pu I g cr-cciert le U IftlIHta Uonce bier dposer le mon ant de lf ur col Pila Aim aot aver il qu'il devront, lccle de | e faire paiveair sot au TU dans nu dlai de quaitoie jours i c abinel de Me Kv Carri, rue du paitir de cet'e d e. dposer " ,ou ( Centre, soit celui de Me G< o g' s ligu, ayndic d* h f din 00 au s ^ 222 rue Pave 5S5daT.iba.aide ^^fi*JSSJi4 h de l'.pr. midi, tance de Hort-aulVn.,e le.11 l i\\ !" .ocial, luro, luUoma ^""for'rnali' ea exige en vue;aire du bureau. de 1 vrification et de l'afn ma ion) dea crances qui oinjn*nceront ira-, HnrSealatli>ll mdiatement apra rexpirrion du wpioacuiMiwu dlai ci-deaaue indiquLe aouaalgn tient sea bureaux au No 313 de la Rua Bonne Foi ou on le trouvera chaque |our da 10 tires do matin midi, le dimanche et les joura de fte excepts. Port-au-Prince, le 13 Avril 1321. Victor Comeau MONiASSE thtrale C'eit sanvii 16 du courant qu'il Il dornera Parisiana le s*e d'i Og et Chavannes te drame historique ani applaudi lors de la premire re prsertitiou le mois dernier. Nul doute qu'un public aussi corn breux aille encore cette fois revivre une belle page de notre histoire. gna de la trempe du Magistrat ce m munal de Hinche pour prsider aux lection prochainea et on nous ferait, avec cela, de belles lections C'eat une de nos meilleures raisons pour rclamer comme moyen d" retour a la lgalit l'lection d uot Conati uante D'an autra ct, noua avons la bonne foi tune de lire le 1er No du Journal Lo Rpub'icain , Ce journal daoa son questionnaire propos des chambres de 1014 demande : 1 Peut on a tendre jus qu'en 1922 pour dbarraaaer le pays du marasme conomique qui ra nace de. l'anantir chaque pur da vaotage'.' 2 Dans I tat degiutim •n ae trouvent les espri'F, paut-o 1 liptltff le peuple dans ses cotniOU [J sans donner heu dea fao ion ncret ables'La rponse la deuxi n • 1 llf>Jl*l*i* • -> n n a m I . 1 Une petite requte 1 1 lie Ae s cbles Depuis quelques jours les textes rem's par !a Cie des cbles aux d ft renti quotidiens sont en certajos passages d'une obscurit qui exigs un travail absorbant d.' la part d J typo. En s ; gnalant le Uit nous esr> oi avo r pour oos confirese nous m mes'ou e sa i fiction aup.s del Cie. Lehn et Fink lue NEW YORK .^ MA : o-oduits pharmaceutiques er tous articles vendre dans une PharmacieQtiilit et prix dfiant toulc concurrence Joutes lis bonnes Pharmacies peuvent renseigner sur les qualit e pris des marchwd'ses de LEHN & J["KJ # v Spcialit de Lehn $ Fink Produits souverains contre l'alastrim ou la petite vrole. LYSOu: L>e plus pnifsint cl |o plus conomique des sio ec ai s LYSOL SAVON : Savon dsinfectant pour la toilcfe et h bain. LYSOLSriAVN( CKEAM Savon dsirfacant pour a birDe DERMOLiN: Crems antiseptique pour les soins de lapeau, Dtruit les boulons et enlve 'es ches PEBKOCO ; Crme deniitrtce pour 1 hygae de ti bouche. Produits employs dans les prncpiux llp taux [de France,d angle erre.dAil'tnag ie et des /iiaU-Us LEHN & FINK Inc LEON R. 1 dEBA VD b abric ards A gent pour Hati jesMm ....... Toua le cheveux sont sans vigueur pour toutes leur longueur au dessus de la surface et la plupart de leur longueur en dedans. Moav mat mrit me Lf S S Go'*a* • de ,a l '8 ie Pa i %  %  %  > % % % % %  -%  , vam a laiss New Yoik le 9 avril del gurre civile et juBtitiir loccu 11 laissera le mme jour pour pa-ion amricaine Cris'rb L N'eat-ce raa que les ides de ce| —. L*. steamer c Co'oi veoant de deux quo idiena concluent au ram 1 QiMcbil estalUndu Port au Prince but avec, bien entendu la diffrer.' ce de vue aur le reaaort ut'liser Le Courrier Hatien , comra moyeo de retour la lgali prc • niae l'lection d une Constituante e Le Rpublicain croit que cet'e Constituante est tonte forme par le Chfmbrea de la 28i Lgislature, illgalement diaaou e par un dcret inconsti uhonnel. "i 17 courant ei route pour NewYo k le mme jour Bonne Nouvelle R/)Ojisvz vous, amateur de S:ifer'ati suprieur, fumeurs distingus Sensible i la situation du moment, le direteur du Bizar de; Gentlemn, L'un demanda une Constiluaote jpour f'ciliter ses clients, met i parlire : sows lgide de quelle Cos/'tu[,j r ^ :e j our) i e Scaferlati suprieur tton ail voua plait? L'autre, qne le*j j a f aa)ease marque Alexandre, de Cbambrea de 1914 aoient rappele. l on praoiise, eo veott i Que veut aon toor le gouver J J neœeot qui eat, lui inart, uarue in 7 ie P"!""^^ qui treaae? Qui peut lire dan ses volont embrouilleaagiaaant loi. Q S n 1M 0r f Vptlo I | ft a ioor par dea moyena imparfaite : 3-*'H>r f ronoito dans la confusion dea choaes'.' 1 iCe ateamer sera ici incesaammpnt et n'ose rien entreprendre de aon chef :r< partira directement pour Santiago nraitil (de Cuba en prenant de paasagers Hatien, mes firea, vkona la Pour tous renaeignements, s'aares prolongaiin de nos malheurs com|ser Mr I. M GF 1 'il r %  BAKKY'S TS7CX)PHEROUS nourrit le cuir chevelu qui fournit la vie aux racines des cheveux, vite les pellictdea d'tloufter les rl;e\eux aussi de se i ouilter et de oe casser. En •"• servant trois minutes par jour de Batry 's Trkopherous vous aurez des cheveux plus forts plus brillants et plus faciles arranger et en plus vous dtruirez les pellicttlea et aussi arrtez les dmangeaisons du cuir chevelu. -h sk your Ctiemist or Storekee;jcr. J :;'. r<-//.• > rrMAK tdentiff it by i Libeit Egalit \ REPUBLIQUE D"HA|f Extrait aei du Greff < nal de p r tance ai Pnnre. L'an mil neuf cect i 0 rt J le Samedi neuf Avril.4 \ l du matiu ; — Au Grelfe do r 'le Premire lnttance de Prince et par devant Nom Jarbatb, commis greffier \ A comparu Monsieur Retour y, propritaire, des domicili & Port au Pn Do noue a dclar qu'eu veitu w, dat loi donn par les aieor mes Lise, Amlie, Stpben et] Coml'e, 10 -J propritaire, rant et domicil es Port m lequel mandat portant li deux Avril Cuuraut nout a b*. il renonce purement et ment, pour et an nom des aieu. et darnes Lise, Amlie,] et Sinai Conille la euccea' feu Feruaud Conille. dcd^ ville, le onze fvrier de cette | Dont a te. Le coraparuy avec noua aprs lecture. ] Ainsi sign ; F Bistonryi iarbathEnregistr Poilaa Pi Aviil mil neuf cent vingt 704 Vo Cee 227 du R?i \ di 3 ac es Judiciaire.— I lixe — Deux gourdesLe Directeur Principal g a lement. Sign-.A.IOUJC, Le Gorttilt Sign^ Cyruij Pour Expditioa confora] Colla ionn^. D JUX mots rays nuls mot ray nul. Ed. THRS f ...... muos Allons droit au but Plus nous noua attardons, plus 1 horizon s'asaombri'Noua parlona de eacrilice cooaeo'ir la patrie meurtrie, ago niaante; laiaona-lea donc, cea aacn licea, eu abdiquant une vue peut-tre goite qui retarde l'cion. Adop tona un inezzo termine qui doi. nous laisser l'honneur sauf, Allons au [ dua vite et noue ne r. gre terons pas e temps que noua aurons gagn en prenant le chemin le plus couitReppelon.-noua que ceet lflOll me de chacun qui fait le piil de tousHeuieuseinent nous avons fini par it compieodrt.. El alors J.-U. D • Por.-aoPrince 13 Avril 15121. The Royal Mail Steam Packet Co Le S,S CONWAY est attendu le 15 du courant chsrgeaat directement pour les ports du Nord, le Havres i\m 'erdam, Anvers, Londres tt Bremen et tous les autres ports d Europe. Port au Prince, le 1 $ avril 1921 RobcrtsDUlTON&Co General Agents. Franck J. Martin Agent gnerai agent pour Hati Antha Le atermer ,: Car Hrdeaux le 29 Mari ve s le 18 courant.; Le steamer "Macc Bo.deaox le 9 couri ver le 27. Les deux paquebot! I go de Cuba. Les itinraires et dates] pour l'Europe seront fil dea paquebots. Port au,Prince, le L'Agent E RC New Orleax South A Le S,S eLAKE ici vers le 14 COJI probablement le œl fret et la mat'.e ponr Port au Prince, le SOCIT COMMERCIALE! Il Vous qui aimez tre l>ien poudr el dlicieusement parfum, essayez la poarNlBE qui donne au leinl la veloul\ la irans parence et pour ainsi dire te duvet si charmant qu'on admire sur la peau. I An th* fi P gs re.quiDze varits ue parfums, tels que : 1 ^ ? C' 1 A 1 1 MM A ^ ., CCff ,, ch vP de Ess Bouquet, Foin nou-eau, Gram 3 II Pfl'l t\i*\i X V ^ 4^1 1 11 1 I 11 f> nium "olrope blanc Jasmin, Jockey-Club, Marchile, Mouss linp,. r v; "•. { jrillll lllUljIty A aJCJVtl UU Opofoaai Peaux d'Esoagn, ose de Beugale, Vanille, Vio'etle. J RD X h^enJ Ytai^R Ylang l!l!_ JU W,< 1 !C hter L'ANTIIA pour ti connu et rpprci^ de tous est mis momenta nmsnt au prix txcep ionnel de 3 gourdes la b^ite, Le Grand Magasin \ 200-208Rue Iraversire Les feux du coocl Corday. U On d'un beau iporAlceste, Andr Gyl>J ces, Emile Hlancha.--". Nigoud.Bicha,Aig Le SoleM e lve, I|i"JJ hemme joyeux, ] Musulmanes, Ca* toile, George On Goncoort) Ernerar Ooosolsteur. WlnT^ AnaU des Rues R( m It du Centre 2 MEDAILLES ^ARGENT EXPOSITION DE BRUXELLES 1910 Laboratoire de chimie mdicale Drogueries, Spcialits Chimiques et Pharmaceutiques. Produits (ranais et amricains. Piparalioo de 'oues emponles mulicatnenteuses •tn'ltci et ioiectab'es.Spcialit : Srom nros nique SIMPLE et FERI GINEUX lomiYDiiAGYRE Srum de MORARI, rcmphiDt m Paq-iets racalcitiani de Ferieret Hodin. Il a toujours en s'ock AE ROSTHEOSE, SIROP PECTORAL — BUXJB de PEN YLVANIE. Dpositaire du P nFVENT \ L ., ni . Reprsentant des Laboratoires ILRlAL r ,,./; iV>^* Ferment lactique — Gontae alle ton J^j f ll;lll~rill Ras r0 iitei'inales et cutanes. jfiL'XWme CONSTIPT! oM %  NL'P/5SVr!Nn. FA!Bt.E3Si CHLOROSE) DEBILITE SIROP de DESCHIENS i Hmoglobine . B#9.n4rtur du Bang. preterit par l'lit* mdical*. SupJrl*ur M r(*nd oru* •( ur tmrrugiaaux. AJmn daim les Hpitaux d* Ptriluuoi iiuuu. DtacHitNa, . u* raui a***rr. FAIUS .1 rurw*tiM. rfb, nndi UcW Doiti-I A.Nao.UJ Jean Rostand, etc. Vient darriret. Hindenburg, Prix : G goordfj L En rente W MATIN, I33S. R' l'HtelLHtelRestOfJ recommande i w S sonnes W f W%]*n ce y trouveront P, Pour s'en con".**£ ser au No '"*L bureau des T Condiiioo t:5 ^" .1 TS& p rfl



PAGE 1

loi nnANoi *Jc5 DIMCTEUR-PKOPRJflfclM Oment-MAGLOIRE LE NUMERO 20 CENTlUkS Port ta Prince; Hadi M^redi {? A vnl |921 Le dernier degr de la perversit est de faire servir iesjois Injustice. VOLTAIRE Quotidien REDACTION; RM.Amerlcaine.No,; ts* TELEfHOSt>:iX i oa rserve conservent pieuI It coite de la Francefdansle principal restaurant ique de Washington, sur la de oombreaz .sistani. li i fut joue. Spootaomeot i secrtaire de la gierre pr I tara et vint saluer reapecut kir Vivian!. ibreox journaux consacrant 'ide la mission d'ditoriaoz 3WGT0N-* The Poat"gracd ^Ipublicain, considre, com* par le Snateur Lodge et i Rlanche, ae rallie pour la % toii certaine clause co %  dp trait de Versailles. IU Tempa dit que la com de rpa ations terminera JJdition des dlgoa aile Elle tudiera enanite lec r M arrte par les allie le r, dterminera certainea ba IS 10 .? 8 ,^' 1 flxera lei CQif tu de la dette allemande do paiement en trente tle mme journal l'Alterna ^ jPi5^ rem P |i l obligation r 2200 000 tonne auppl jpoor lea arrire prce • Qoœmiiaion de rparation *^t Ptsbliaeement du pro •ral ponr le charbon a VW tonne lea livraiaona. P Parisien faisant allusion •Jjfeatationa allemandes 1 de prochainee contre i.wtsujet dee rparaefflciele franais e'a• que ce contre proposi i Mnsiblement infrieure dt Paris et ce qu'elles •te inacceptables. Aussi Spores qu'il conviendra 1 agrment dee aUia, "Mrs 1 Allemagae a'e Nouvelles Etrangres l'AR.CABLE duT*^^^ > quelle nature seraien rttgUtt.ch militaire naval de' c 5*c.ions maie on annonce olfi S psssera sujourd'bui la revue c m ent T'' 1 "* ["ont sur 1; peu. liviioo qui sera prena par P le 1,e mani une impre.<;ion b.*au bar gouverneur d'tat deNew! c 00 P plus grande que toutes cclls .et le gnral Bryan. |qui ont t piises depuis l'armistice> Bit eat pavoise en l'hrnneur.Les uns recommandent l'occupation iTrtnce pour la journe >ntitu: de U valle de la Rhur et toute la P1 Dt XCet i e reVue Perrgion industrielle de Wesphalie m kn^Ld^dXr ltS au,res scnt nvaincut que l'ar lusqu i Beilin et disent que ce serai la meilleure mthode employ an lieu d'appliquer successivement des sanctions de pin en ptus fortes —Dans h s milieux parlementaire on admet que Mr Briaud sera oblig d'agir ou de dmissionner. — Le bruit court que l'Allema gne, aprs avoir inutilement essay d'intresser les Etats-Unis son cas s'est adresse la Suisse pour obe nir la mdiation dans la question des rparations. — Dans le eu o Mr Briand ne russirait pas i exercer une pression efficace sur l'Allemagne, on prvoit l'arrive an pouvoir d'un ministre Poincar. WASHINGTON, uLe 6 7 me Congrs s-est runi aujourd'hui et s'est ajourne aprs quelques oprations prliminaires pour entendre demain i une heure le message prsidentiel qui sera lu par Mr Harding en personne. — On considre c omme certain nue M. Harding recommandera l'a Le bois dv campche Port-au-Prince, le ;i avril 1921 Monsieur le Directeur, Sous ce couvert, nous vous remettons un appel adress a quelques perso inalits de la ville en faveur%  • %  de la bibliothque cre a Saiot Louis l'Exportateur. de Gonzague par 'a Section de Pda t:n dehors du C*i a propres dugogie de A.M C,E. l'usage des insurs pro^^ docteur Hugon, rfla\l7 ( .i. C ? mmission cono?***chstag, a dclar que i* 0 .£• wncUons Jtt hiff rM du com ^ Jj •Allemagne, com ^ de tao, ont baiss i^IsS? 1 ? b L eo infotm fc! U Francc *! '"tfausV, preone des m e4Cc.? nlr e rA 5ue !!tat || .1 ne ont P* 4 J„., ; .. . 1 .. T 7 I *- iwuu uuai nous OISCOSOO! doptiondela rsolution de la paix nous permettent Je runir la b, !" c ^ %  lgne.On pense qu'il debIio heque lrois quatfe cen ts volu maniera ce sujet une action rapimes po ; r un Co rps de plus de deux de pendant que ses ngociations ( cents instituteurs Nous faisons appel pour un nouveau concert interna4 ?0 us. Cher Monsieur, qui compte testai seront en progrs. Le snateur nez la pone sociale de J'eeuvre. P Lodga leader rpublicain, a dclar Enrichir de saines et fortes ides poo, exprime e res vu regret que Mai* sont ds Ides circonstances invitables, la maDr |. C. DORSAINVIL Uae chose depuis {quelque temp nous proccupe cest de savoir la si tuation des porteurs d'actions dan les grandes exploitations dont le trati i toujours march de faon normale telle que la Glacire, le Service de li Voirie, le Warf. la Compagnie Nationale des chemins de fer etc. Le fait par l'Administration de ces diveises exploitations de ne donner aucun aperu de leur tat, de ne ja mais publier aucun bulletin relatif i la marche de ces entreprises nous parait trange, et cela est si vrai, qu'on s'accorde dite t Qu'il f au t qu'on soit rellement bon garon pour rester actionnaire de ces compagnies > Ne font-elles que tout juste leurs frais ? Pourquoi le public nvst-il pas renseign par des publication- priodiques sur tout ce qui intresse ce entreprises. Ces contrats qui lenr ont donn naissance n'ont-ils pu t vots en sances publiques d : cham bres ? Alors pourquoi ces mystres,.. Propos de la Lo^rie de 1 Orgue de la Cathdrale Mon cl-erjDirecieur, Dnai Essors d'hier. ACKO s'est 'spirituellement sauv de l'impasse en avouant que c'est la recherche Je sa chronique du jour, et peut tre sans grande malice, qu'il a donn son mchant coup de bec a l'Oi;ue, mais — ceci, il ne l'a pas dit, marri au fond de n'avoir pu abandonner i l'œuvre l'un des gros lots. %  L'auteur de Progrs inattendu voudra t il, ausur i moo-er, car. il il dut bien t:nir ce r.ip;c des in'it normaux sur ce capital devenu inut lieabla. en n-me ten-ps de frais que eecess lent ces grands dpts, tel que ceux le luveillancs qui piu co uns sans ^o'it-, rr rser.tent quand m ne un :h ft : prs un certat•empi &f Udie dn Mikado, loi interdisent d'^c n D , , 4l cepter pour son fils l'invitation du UC 1(1 UiullOlIlqUC prsident visiter les Et le Unis iE lle est ouverte aux abonns herbier 5 V y 8e ** *** de fois p ,emaine m di et u PARIS,n-Les nouvelles reues a--TWi2toBiaw'ifcsjsJ la'^ ,,S examens Paris pendant les dernires 24 h eures bibliothque paiera 10 centimes par! l'Emis HA MTuWiW indiquent que les turcs poursuivent volume7eu ou une cotisation men COie 0e M ^deCine les arecs au nord dans la reion de .,,.11. A* , ^...; M .. r-..A: Tribuns Cohalon d ides, Incohrence de vue* les grecs au nord dans la rgion de ae || e de jo centimes. Cette dispos. w Brousse. A Fiumokara Hissar, imtion Ml prise daos | e bul de ma |^ t . Nous avons dj annonc que lase portant point de jonction sur la ligne nir et d'agrandir la b bliothque. sion extr-ordinaire d'Avril est ouverie oe sont x ? *i. On'ne %  > r~'. —; 1 'w T V1 : — u.. v. J agrandir la b bliothque. ivLi T^i """ouverie de chemin de fer Bagdad, o la ligne > nf y aucun cas, l'abonn ne WPi Eco,e N !i onle de de Sœyrne rejoint la ligne principale peu ar< i er ua vo lume plus de ouia Mdecl et de Pharmacie. Voici les dont la prise par les grecs lors de se ; 0UIS r noi "s des postulants qui ont eu du leur offensive tait considre com Nanmoins si la lecture del'ou S acs: , me un imporaot succs.a t reprise vrge evige ua ltmp) plu$ | 0Q y Lundi n Avril t9.i parles troupes de Mustapha Kemal devra verser aprs 1; jours,les 10 in l'i"! !" ^." M { de: ne ( *re partie Pacha d'aprs les dernires d. ches t,mes rglementaires ou donner un T ^Sf, Lo "! s D "niaog'es, reues au minislre des affaires tran tvU alable au cha-g de la b-blio yppo e ,!h, T ,em,aue gres. ihque si son abonnement est men ,e ex arae Mdecine ( 1re partie gres On trouvera A. la Ma ; son L. Preeizmann AjrKejholm : espadrilles ion numros dre gorgienne thque si son abonnement est men suel. 4^— T oute personne n'apparte nant pas au Corps Enseignant de Port au Pria -r, dsireuse de s'abonner I la bibMo'bque devra obtenir d glace, PouCuiller ~— .— partie Jourdan, leao, Elie, Perrier, Ptrus, Lassus, Sylvain. ae examen de Pharmacie : Mo-ai|le. Mardi u Avril 1er fx.men de Pharmacie : Telson une,autorisation du Prsident de la 4 e examen de Mdecine ; ,, Section de Pdagogie. ^ exa Den de Mdecine Marcel Pe '„,„ 5-Au cas de perte ou de dingoid,Charles Fon'us Mither r.,'U fer, hnaigre en caisse, Sardmes rio ration g.ave d'un volume de la reus docteur" en Mdecme de tous prix, depuis Or U lusqu bib..otbque,rabosn paiera le mouTous nos compliments oaitknU Or 50 la caissetant de 1 ouvrage. rement aux nouveaux docteurs Je ne suis pa journaliste; c'est ua pur sentiment patiiotique qui me uc'e Us rflexions suivantes : Je lis tous les jours les quotidiens •e notre Capitale e je me plais •ouligner les belles penses d eeux 'hre Itaiu, de c-)ux-l 1U i persis jnt croire qu'avec de la MgeS" ! ferQ19t t ue la modration, noua pourrooj voir poiudre l'bor '.00 le |our de la dlivrance Us faita humains aont si compleaee et d pprciaion si difficile ? ?,? a H? eu t lou J ur megioer pour leur dveloppement ultrieur, de Hypothses galement plausibles Ainsi en lisant le No 114 du rCr rier Hatien, il mat tomb aon e yeux le commentaire de la rdic tion au au jet de la le tre du Keeeveui communal de (Huche ae plai W oa..t contre aon Magistrat communal. De ce comm-utaire. je relve ceci iclvec cette mauvaise habitude contracteo depuia six ans, noua nous deuu-'lona ce joe araient de l-ctiou 'gielativee i^o* t*m fi i r ,U li Co$ ututtonactutUf qui MJ prte u bon plaisir dee fameura de conn <\ f; f, .randa et pe'ite. On n aurait qui rvoquer tous les Maleb-anehe et maintenir ou mme %  oimuer usa


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05349
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Wednesday, April 13, 1921
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05349

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
loi nnANoi *Jc5
-
DIMCTEUR-PKOPRJflfclM
Oment-MAGLOIRE
LE NUMERO 20 CENTlUkS
Port ta Prince; Hadi
M^redi {? Avnl |921
Le dernier degr de la
perversit est de faire
servir iesjois Injustice.
VOLTAIRE
Quotidien
REDACTION; RM.Amerlcaine.No,; ts*
TELEfHOSt>:iX
i oa rserve conservent pieu-
I It coite de la France-
fdansle principal restaurant
' ique de Washington, sur la
de oombreaz .sistani. li
i fut joue. Spootaomeot
i secrtaire de la gierre pr
I tara et vint saluer reapec-
ut kir Vivian!.
ibreox journaux consacrant
'ide la mission d'ditoriaoz
3WGT0N-* The Poat"gracd
^Ipublicain, considre, com-
* par le Snateur Lodge et
i Rlanche, ae rallie pour la
? toii certaine clause co
dp trait de Versailles.
I- U Tempa dit que la com
de rpa ations terminera
JJdition des dlgoa aile
Elle tudiera enanite lec r
M arrte par les allie le
r, dterminera certainea ba
IS10.?8,^'1 flxera lei CQif
tu de la dette allemande
do paiement en trente
tle mme journal l'Alterna
^ jPi5^remP|i l obligation
r 2200 000 tonne auppl
jpoor lea arrire prce
Qomiiaion de rparation
*^t Ptsbliaeement du pro
ral ponr le charbon a
VW tonne lea livraiaona.
P Parisien faisant allusion
Jjfeatationa allemandes
1 de prochainee contre
i.wtsujet dee rpara-
efflciele franais e'a-
que ce contre proposi
*i Mnsiblement infrieure
dt Paris et ce qu'elles
te inacceptables. Aussi
Spores qu'il conviendra
1 agrment dee aUia,
"Mrs 1 Allemagae a'e
Nouvelles Etrangres
l'AR.CABLE
duT*^^^ > quelle nature seraien
rttgUtt.ch militaire naval de' c5*c.ions maie on annonce olfi
S psssera sujourd'bui la revue c,ment T''1"* ["ont sur 1; peu.
liviioo qui sera prena par Ple *1,emani une impre.<;ion b.*au
bar gouverneur d'tat deNew!c00P plus grande que toutes ccll- s
.et le gnral Bryan. |qui ont t piises depuis l'armistice-
> Bit eat pavoise en l'hrnneur.Les uns recommandent l'occupation
iTrtnce pour la journe >ntitu: de U valle de la Rhur et toute la
P1 DtX- Cetie reVue Per- rgion industrielle de Wesphalie
m kn^Ld^dXr ltS au,res scnt nvaincut que l'ar
lusqu i Beilin et disent que ce serai
la meilleure mthode employ
an lieu d'appliquer successivement
des sanctions de pin en ptus fortes
Dans h s milieux parlementaire
on admet que Mr Briaud sera oblig
d'agir ou de dmissionner.
Le bruit court que l'Allema
gne, aprs avoir inutilement essay
d'intresser les Etats-Unis son cas
s'est adresse la Suisse pour obe
nir la mdiation dans la question
des rparations.
Dans le eu o Mr Briand ne
russirait pas i exercer une pression
efficace sur l'Allemagne, on prvoit
l'arrive an pouvoir d'un ministre
Poincar.
WASHINGTON, u- Le 67me
Congrs s-est runi aujourd'hui et
s'est ajourne aprs quelques opra-
tions prliminaires pour entendre
demain i une heure le message pr-
sidentiel qui sera lu par Mr Harding
en personne.
On considre c omme certain
nue M. Harding recommandera l'a
Le bois dv campche
Port-au-Prince, le ;i avril 1921
Monsieur le Directeur,
Sous ce couvert, nous vous remet-
tons un appel adress a quelques
perso inalits de la ville en faveur- ..... -
de la bibliothque cre a Saiot Louis l'Exportateur.
de Gonzague par 'a Section de Pda t:n dehors du C*i a propres du-
gogie de A.M C,E. l'usage des ins- "{teurs. <*M f*it, de trs fcheuse co na-
Aidez nous raliser pleiaement Wloni sont i ecreg:s rer sur; du
Le danger ne menace pas seule-
ment l'Importateur, mais use situa-
tion trs pnible tst galement faite
aotre piopt, car inutile" de dire, i
vous qui avez de l'avenir dans I es-
prit, tout le bien qui en rsullera
on jour, pour notre malheureux
pays.
1res respectueusement.
Dr l C. DORSAINVIL
Appel
La Section de Pdagogie de l'As -
sociation des Membres du Corp
Enseignant, s'orientant dans une
voie pratique, a eu l'heureuse ide
de penser la cration d'une bib'.io
thque l'usage des insti'uteurs d-
Port au Prince.
Depuis qu:nze jours, la bibiioh
que fonctionne Saint Louis de
Oonzsgue. sous le sympa'hique pa
tronage du Trs Cher Frre Archan
ge. Directeur principal de la Congre
gation des f .res.
Nos instituteurs ont rpondu avec
end tin notre ide, c'est donc pour
nous l'occasion de les inciter faire
de bonnes lectures desquelles Des
caries disait : C'est une conversation
avec les plus honntes g?ns du p'ss
(qui nous livrent ainsi le meilleur
, d'eux mmes.
Les fonds dont nous disposons
ampcbei
D s
de Le-
concessions et~
mm\le 1er
I tudie.
l-"?iqenl affrentes
gnomiauee (ventuelle-
,.. a,0,x uouveaux ter
1 Pr ls 1er Mal
. ?trartabUeeement
effl?,?1';00 ch.rbonoire
m !r.*,,t,nt unoellement.
^tonnes.
JJJhedeBerliaifEcho
iii!? qDJe r,PPode <*u
que dans les sphres
VELE* ,ndu$l"elt* une
srS.f,' le "tnsactioos
JWneIlement.
re^.de?erUota fPt
E. le dis>urs pro-
^^ docteur Hugon,
rfla\l7(.i.C?mmission cono-
?***chstag, a dclar que
i*0! . wncUons
Jtt hiffrM du com
^ Jj Allemagne, com
^ de tao, ont baiss
i^IsS?1? bLeo infotm
* fc! U Francc *!
'"tfausV, preone des me-
4Cc.?nlr.e rA5ue
!!tat || .1 ne *ont P*4
J.,;.. 1 .. T 7 I *- iwuu uuai nous OISCOSOO!
doptiondela rsolution de la paix nous permettent Je runir la b,
c'^lgne.On pense qu'il de- bIio heque, lrois quatfe cents volu
maniera ce sujet une action rapi- mes po;r un Corps de plus de deux
de pendant que ses ngociations ( cents instituteurs Nous faisons appel
pour un nouveau concert interna- 4 ?0us. Cher Monsieur, qui compte
testai seront en progrs. Le snateur nez la pone sociale de J'eeuvre. P
Lodga leader rpublicain, a dclar Enrichir de saines et fortes ides
dbats sur le trait colombien et'coup les mieux prparer leur dli
qu il en lclametait la ratification. 11 este tche, tout en assurant aux en
sera suivi la tribune par le sens- fnts de nos coles une culture mo
teur Kellow, rpublicain du Mmne-'rale, dont tt ou tard le pays ressen
soti, adversaire du trait. Le vote'tira les bienfaits
final aura lieu le ao avril* | Donnez peu. Cher Monsieur, mais
L'empereur du Japon, dans une donnez quand rame.car c'est la paix
lettre transmise aujourd hui au pr sociale que vous laborez par ce
sident Harding par l'ambassadeur du geste de solidarit morale.
lapon, exprime le fe vif regret que Le Piidett
emagao a ae l>poo, exprime e res vu regret que
Mai* sont ds Ides circonstances invitables, la ma-
Dr |. C. DORSAINVIL
Uae chose depuis {quelque temp
nous proccupe cest de savoir la si
tuation des porteurs d'actions dan
les grandes exploitations dont le trati
i toujours march de faon normale
telle que la Glacire, le Service de li
Voirie, le Warf. la Compagnie Na-
tionale des chemins de fer etc.
Le fait par l'Administration de ces
diveises exploitations de ne donner
aucun aperu de leur tat, de ne ja
mais publier aucun bulletin relatif i
la marche de ces entreprises nous
parait trange, et cela est si vrai, qu'on
s'accorde dite t Qu'il faut qu'on
soit rellement bon garon pour res-
ter actionnaire de ces compagnies >
Ne font-elles que tout juste leurs
frais ? Pourquoi le public nvst-il
pas renseign par des publication-
priodiques sur tout ce qui intresse
ce entreprises. Ces contrats qui lenr
ont donn naissance n'ont-ils pu t
vots en sances publiques d : cham
bres ?
Alors pourquoi ces mystres,..
Propos de la Lo^rie de
1 Orgue de la Cathdrale
Mon cl-erjDirecieur,
Dnai Essors d'hier. ACKO s'est
'spirituellement sauv de l'impasse
en avouant que c'est la recherche
Je sa chronique du jour, et peut tre
sans grande malice, qu'il a donn
son mchant coup de bec a l'Oi-
;ue, mais ceci, il ne l'a pas dit,
marri au fond de n'avoir pu
abandonner i l'uvre l'un des gros
lots.
L'auteur de Progrs inattendu
voudra t il, aus natre sa navrante erreur ? U autira
en suis convaincu, de lui faire eb
server que la Municipalit du Cap
s'est trouve dans la ncessit de r
noncer au tirage de la loterie qu'elle
avait lance, tout simplement parce
)ue le montant des billets vendus
rat eignait pas le nombre des lots i
payer t'our la Loterie de l'Orgue de
U Cathdrale, les organisateurs
avaient aussi envisag lventualit
Ju remboursement des billets plac*i
et U butioadn tirage da 1 avril
,. . i0*^."'^ que lorsque le paieaaent
Dividendes r01'*", ,ons ,ei '^nant*
1 pou/ait erre garanti. Que ft hasard
ait voulu que le gros lot chut au
Nu /5*5; non venin mais offert, -
par une bizirre concidence, jus
a,u' la derni-e minute dans la salis
mne de Parisiana.il n'y a vraiment
pas li 'e quoi tonner ceux qui sont
'ami'ianss aeec la faon de procder
Uns les grandes loteries, pas seule
(Met celles de bieofusaoce : c'est
qu'une lo'erie de cette importance
n'est pis une simple petite rafk.
Publiez mon cher Directeur, en
man re d chircissement avec les
incres remeiciements de
13 avril 1921 LOC.
Btpor*fttfQf< en possession
to U stocks dp ce bois acquis
irmoa de P 6 le millier, voient
leur capi'al immobilis, et se trou
vt'tdins lin-pois-bilit d'arriver i
aucune transaction par suite de U
b.i se consiJrab'e soi les marchs
trargers L-;ur situa! on restera telle,
tant quiI ny aura pis une reprise
les;tcurs
Oir pis est le prix de revient con
Irtue chaque j >ur i moo-er, car. il
il dut bien t:nir ce r.ip;c des in'it
normaux sur ce capital devenu inut
lieabla. en n-me ten-ps de frais que
eecess lent ces grands dpts, tel
que ceux le luveillancs qui piu co
uns sans ^o'it-, r-rrser.tent quand
m ne un :h ft : prs un certat-
empi .?
Udie dn Mikado, loi interdisent d'^c n D,,,, 4l ,
cepter pour son fils l'invitation du UC 1(1 UiullOlIlqUC
prsident visiter les Et le Unis i-Elle est ouverte aux abonns
herbier5 Vy'8e ** *** de" fois p" ,emaine' m di et u
PARIS,n-Les nouvelles reues a--TWi2toBiaw'ifcsjsJ la'^,,S examens
Paris pendant les dernires 24heures bibliothque paiera 10 centimes par! l'Emis Ha MTuWiW
indiquent que les turcs poursuivent volume7eu ou une cotisation men COie 0e M^deCine
les arecs au nord dans la reion de .,,.11. a* , ^...;M.. r-..- a:____
Tribuns
Cohalon d ides,
Incohrence de vue*
les grecs au nord dans la rgion de ,ae||e de jo centimes. Cette dispos. w
Brousse. A Fiumokara Hissar, im- tion Ml prise daos |e bul de ma|^t. Nous avons dj annonc que lase
portant point de jonction sur la ligne nir et d'agrandir la b bliothque.
sion extr-ordinaire d'Avril est ouverie
oe sont
x? *i. On'ne
> r-~'. ; 1 'w t -V1:- u.. v. J agrandir la b bliothque. ivLi T^i """ouverie
de chemin de fer Bagdad, o la ligne > nfy aucun cas, l'abonn ne WPi Eco,e N!ionle de
de Syrne rejoint la ligne principale peu, ar dont la prise par les grecs lors de se ;0UIS r noi"s des postulants qui ont eu du
leur offensive tait considre com Nanmoins si la lecture del'ouSacs:, ,
me un imporaot succs.a t reprise vrge evige ua ltmp) plu$ |0Q y Lundi n Avril t9.i
parles troupes de Mustapha Kemal devra verser aprs 1; jours,les 10 in l'i"!^." M{de:!ne ( *re partie
Pacha d'aprs les dernires d. ches t,mes rglementaires ou donner un T ^Sf, Lo"!s' D"niaog'es,
reues au minislre des affaires tran tvU alable au cha-g de la b-blio "yppo "e' ,!h,T,em,aue-
gres. ihque si son abonnement est men ,,e ex.arae Mdecine ( 1re partie
gres
On trouvera
A. la Ma;son L. Preeizmann
AjrKejholm :
espadrilles ion numros
dre gorgienne
thque si son abonnement est men
suel.
4^Toute personne n'apparte
nant pas au Corps Enseignant de
Port au Pria -r, dsireuse de s'abon-
ner I la bibMo'bque devra obtenir
d
glace,
Pou-
Cuiller
~ . partie
Jourdan, leao, Elie, Perrier, Ptrus,
Lassus, Sylvain.
ae examen de Pharmacie : Mo-ai|le.
Mardi u Avril
1er fx.men de Pharmacie : Telson
une,autorisation du Prsident de la 4e examen de Mdecine ; ,,
Section de Pdagogie. ^ exa,Den de Mdecine Marcel Pe
'- , 5-Au cas de perte ou de di- ngoid,Charles Fon'us Mither r.,'U
fer, hnaigre en caisse, Sardmes rioration g.ave d'un volume de la reus docteur" en Mdecme
de tous prix, depuis Or U lusqu bib..otbque,rabosn paiera le mou- Tous nos compliments oaitknU
Or 50 la caisse- tant de 1 ouvrage. rement aux nouveaux docteurs
Je ne suis pa journaliste; c'est ua
pur sentiment patiiotique qui me
uc'e Us rflexions suivantes :
Je lis tous les jours les quotidiens
e notre Capitale e je me plais *
ouligner les belles penses d eeux
'hre Itaiu, de c-)ux-l .1Ui persis
jnt croire qu'avec de la MgeS"
! ferQ19t t ue la modration,
noua pourrooj voir poiudre l'bor
'.00 le |our de la dlivrance
Us faita humains aont si comple-
aee et d pprciaion si difficile
??,?aH?eu.t louJur megioer pour
leur dveloppement ultrieur, de
Hypothses galement plausibles
Ainsi en lisant le No 114 du rCr
rier Hatien, il mat tomb aon
e yeux le commentaire de la rdic
tion au au jet de la le tre du Keeeveui
communal de (Huche ae plaiWoa..t
contre aon Magistrat communal. De
ce comm-utaire. je relve ceci iclvec
cette mauvaise habitude contracteo
depuia six ans, noua nous deuu--
'lona ce joe araient de l-ctiou
'gielativee i^o* t*mfiir, ,U li Co$
ututtonactutUf qui mj prte u bon
plaisir dee fameura de conn <\ f; f,
.randa et pe'ite. On n aurait qui
rvoquer tous les Maleb-anehe et
maintenir ou mme oimuer usa


LE MATIN
Avi
Union patriolique
Prire aux quteuses qui n'oni pu
I g cr-cciert le U IftlIHta Uonce bier dposer le mon ant de lf ur col
Pila Aim aot aver il qu'il devront, lccle de |e faire paiveair sot au TU
dans nu dlai de quaitoie jours icabinel de Me Kv Carri, rue du
paitir de cet'e d e. dposer " ,ou" ( Centre, soit celui de Me G< o g' s
ligu, ayndic d* h f din 00 au s ^ 222 rue Pave
5S5daT.iba.aide ^^fi*JSSJi4 h de l'.pr. midi,
tance de Hort-aulVn.,e le.11 l i\\ .ocial, luro, luUoma
^""for'rnali' ea exige en vue;aire du bureau.
de 1 vrification et de l'afn ma ion)
dea crances qui oinjn*nceront ira-, HnrSealatli>ll
mdiatement apra rexpirrion du wpioacuiMiwu
dlai ci-deaaue indiqu-
Le aouaalgn tient sea bureaux au
No 313 de la Rua Bonne Foi ou on
le trouvera chaque |our da 10 tires
do matin midi, le dimanche et les
joura de fte excepts.
Port-au-Prince, le 13 Avril 1321.
Victor Comeau MONiASSE
thtrale
C'eit sanvii 16 du courant qu'il
Il dornera Parisiana le s*e d'i Og
et Chavannes te drame historique
ani applaudi lors de la premire re
prsertitiou le mois dernier.
Nul doute qu'un public aussi corn
breux aille encore cette fois revivre
une belle page de notre histoire.
gna de la trempe du Magistrat ce m
munal de Hinche pour prsider aux
lection prochainea et on nous fe-
rait, avec cela, de belles lections
C'eat une de nos meilleures raisons
pour rclamer comme moyen d"
retour a la lgalit l'lection d uot
Conati uante
D'an autra ct, noua avons la
bonne foi tune de lire le 1er No du
Journal Lo Rpub'icain ,
Ce journal daoa son questionnaire
propos des chambres de 1014 de-
mande : 1 Peut on a tendre jus
qu'en 1922 pour dbarraaaer le pays
du marasme conomique qui ra
nace de. l'anantir chaque pur da
vaotage'.' 2 Dans I tat degiutim
n ae trouvent les espri'F, paut-o 1
liptltff le peuple dans ses cotniOU [J
sans donner heu dea fao ion n-
cret ables'La rponse la deuxi n
1___llf>Jl*l*i* -- > n n a m I . 1
Une petite requte 11
lie Ae s cbles
Depuis quelques jours les textes
rem's par !a Cie des cbles aux d ft
renti quotidiens sont en certajos
passages d'une obscurit qui exigs
un travail absorbant d.' la part d j
typo.
En s;gnalant le Uit nous esr> oi
avo r pour oos confirese nous m
mes'ou e sa i fiction aup.s del
Cie.
Lehn et Fink lue
NEW YORK .^Ma:
o-oduits pharmaceutiques er tous articles vendre
dans une Pharmacie-
Qtiilit et prix dfiant
toulc concurrence
Joutes lis bonnes Pharmacies peuvent renseigner sur les qualit e
pris des marchwd'ses de LEHN & j["Kj # v
Spcialit de Lehn $ Fink
Produits souverains contre l'alastrim ou la petite vrole.
LYSOu: L>e plus pnifsint cl |o plus conomique des ,sio ec ai s
LYSOL SAVON : Savon dsinfectant pour la toilcfe et h bain.
LYSOLSriAVN( CKEAM Savon dsirfacant pour a birDe
DERMOLiN: Crems antiseptique pour les soins de lapeau,
Dtruit les boulons et enlve 'es ches
PEBKOCO ; Crme deniitrtce pour 1 hygae de ti bouche.
Produits employs dans les prncpiux llp taux [de
France,d angle erre.dAil'tnag ie et des /iiaU-U- s
LEHN & FINK Inc LEON R. 1 dEBA VD
b abric ards A gent pour Hati
jesMm

.......
Toua le cheveux sont sans vigueur pour toutes
leur longueur au dessus de la surface et la
plupart de leur longueur en dedans.
Moav mat mrit me
Lf S S Go'*a* de ,a l'8ie Pa"
i' > ---. vam, a laiss New Yoik le 9 avril
del gurre civile et juBtitiir loccu 11 laissera le mme jour pour
pa-ion amricaine Cris'rb L
N'eat-ce raa que les ides de ce| . L*. steamer c Co'oi veoant de
deux quo idiena concluent au ram 1 QiMcbil estalUndu Port au Prince
but avec, bien entendu la diffrer.'
ce de vue aur le reaaort ut'liser
Le Courrier Hatien , comra
moyeo de retour la lgali prc
niae l'lection d une Constituante
e Le Rpublicain croit que cet'e
Constituante est tonte forme par
le Chfmbrea de la 28i Lgislature,
illgalement diaaou e par un dcret
inconsti uhonnel.
"i 17 courant ei route pour New-
Yo k le mme jour
Bonne Nouvelle
R/)Ojisvz vous, amateur de S:i-
fer'ati suprieur, fumeurs distingus
Sensible i la situation du moment,
le direteur du Bizar de; Gentlemn,
L'un demanda une Constiluaote jpour f'ciliter ses clients, met i par-
lire : sows lgide de quelle Cos/'tu[,jr ^ :e jour) ie Scaferlati suprieur
tton ail voua plait? L'autre, qne le*jja faa)ease marque Alexandre, de
Cbambrea de 1914 aoient rappele. .lon praoiise, eo veott i
Que veut aon toor le gouver J J ,
neeot qui eat, lui inart, uarue in 7 ie P"!""-___________^^
___ qui
treaae? Qui peut
lire dan ses
volont embrouillea- agiaaant loi-.qs n 1M 0r f VptloI|ft a
ioor par dea moyena imparfaite:3-*'H- >r f ronoito
dans la confusion dea choaes'.' 1 iCe ateamer sera ici incesaammpnt et
n'ose rien entreprendre de aon chef :r< partira directement pour Santiago
nraitil (de Cuba en prenant de paasagers
Hatien, mes firea, vkona la Pour tous renaeignements, s'aares
prolongaiin de nos malheurs com|ser Mr I. M GF1 'il
r BAKKY'S
* TS7CX)PHEROUS
nourrit le cuir chevelu qui
fournit la vie aux racines des
cheveux, vite les pellictdea
d'tloufter les rl;e\eux aussi de
se i ouilter et de oe casser.
En ", servant trois minutes par jour
de Batry 's Trkopherous vous aurez
des cheveux plus forts plus bril-
lants et plus faciles arranger et
en plus vous dtruirez les pel-
licttlea et aussi arrtez les
dmangeaisons du
cuir chevelu.
-h
sk your
Ctiemist or
Storekee;jcr.
J :;'. r<-//. >
rrMAK
tdentiff it
by i
'
Libeit Egalit \
REPUBLIQUE D"HA|f
Extrait aei
du Greff <
nal de pr
tance ai
Pnnre.
L'an mil neuf cect i0rt J
le Samedi neuf Avril.4\*l
du matiu ; Au Grelfe dor
'le Premire lnttance de
Prince et par devant Nom
Jarbatb, commis greffier \
A comparu Monsieur
Retour y, propritaire, des
domicili & Port au PnDo
noue a dclar qu'eu veitu w,
dat loi donn par les aieor
mes Lise, Amlie, Stpben et]
Coml'e, 10-j propritaire,
rant et domicil es Port m
lequel mandat portant li
deux Avril Cuuraut nout a
b*. il renonce purement et
ment, pour et an nom des
aieu. et darnes Lise, Amlie,]
et Sinai Conille la euccea'
feu Feruaud Conille. dcd^
ville, le onze fvrier de cette |
Dont a te. Le coraparuy
avec noua aprs lecture. ]
Ainsi sign ; F Bistonryi
iarbath-
Enregistr Poilaa Pi
Aviil mil neuf cent vingt
704 Vo Cee 227 du R?i
\ di 3 ac es Judiciaire.I
lixe Deux gourdes-
Le Directeur Principal
g a lement.
Sign-.A.IOUJC,
Le Gorttilt Sign^ Cyruij
Pour Expditioa confora]
Colla ionn^.
Djux mots rays nuls
mot ray nul.
Ed. THRS
f
. ......
muos Allons droit au but Plus nous
noua attardons, plus 1 horizon s'as-
aombri'- Noua parlona de eacrilice
cooaeo'ir la patrie meurtrie, ago
niaante; laiaona-lea donc, cea aacn
licea, eu abdiquant une vue peut-tre
goite qui retarde l'cion. Adop
tona un inezzo termine qui doi. nous
laisser l'honneur sauf, Allons au
[dua vite et noue ne r. gre terons pas
e temps que noua aurons gagn en
prenant le chemin le plus couit-
Reppelon.-noua que ceet lflOll
me de chacun qui fait le piil de
tous- Heuieuseinent nous avons fini
par it compieodrt.. El alors .
J.-U. D
Por.-aoPrince 13 Avril 15121.
The Royal Mail
Steam Packet Co
Le S,S CONWAY est attendu le
15 du courant chsrgeaat directement
pour les ports du Nord, le Havres
i\m 'erdam, Anvers, Londres tt Bre-
men et tous les autres ports d Euro-
pe.
Port au Prince, le 1 $ avril 1921
RobcrtsDUlTON&Co
General Agents.
Franck J. Martin
Agent gnerai agent pour Hati
. Antha
Le atermer ,:Car
Hrdeaux le 29 Mari
ve s le 18 courant.;
Le steamer "Macc
Bo.deaox le 9 couri
ver le 27.
Les deux paquebot! I
go de Cuba.
Les itinraires et dates]
pour l'Europe seront fil
dea paquebots.
Port au,Prince, le
L'Agent E RC
New Orleax
South A
Le S,S eLAKE
ici vers le 14 coji
probablement le l
fret et la mat'.e ponr
Port au Prince, le
Socit Commerciale!
Il
Vous qui aimez tre l>ien poudr el dlicieusement parfum,
essayez la poarNlBE qui donne au leinl la veloul\ la irans
parence et pour ainsi dire te duvet si charmant qu'on admire sur
la peau.
I An th* fi Pgsre.quiDze varits ue parfums, tels que :
1 ^ ? C'1A11 mm A ^ ., ,CCff ,, chvP de Ess Bouquet, Foin nou-eau, Gra-
m3 II Pfl'l t\i*\iX V ^ 4^11 11 1 I 11 f> nium' "olrope blanc Jasmin, Jockey-Club, Marchile, Mouss linp,. r v;.....". {
jrillll lllUljIty A aJCJVtl UU Opofoaai Peaux d'Esoagn, ose de Beugale, Vanille, Vio'etle. JRDXh^enJ
Ytai^R Ylang l!l!_ JUW,< 1 !Chter
L'Antiia pour ti connu et rpprci^ de tous est mis momenta
nmsnt au prix txcep ionnel de 3 gourdes la b^ite,
! Le Grand Magasin
\ 200-208- Rue Iraversire
Les feux du coocl
Corday.
U On d'un beau ipor-
Alceste, Andr Gyl>J
ces, Emile Hlancha.--".
Nigoud.- Bicha,Aig
Le SoleM e lve, I|i"JJ
hemme joyeux, ]
Musulmanes, Ca*
toile, George On
Goncoort) Ernerar
Ooosolsteur. WlnT^
AnaU des Rues R( m It du Centre
2 MEDAILLES ^ARGENT EXPOSITION DE BRUXELLES 1910
Laboratoire de chimie mdicale
Drogueries, Spcialits Chimiques et Pharmaceutiques. .
Produits (ranais et amricains.
Piparalioo de 'oues emponles mulicatnenteuses tn'ltci et
ioiectab'es.Spcialit : Srom nros nique Simple et Feri gIneux
lomiYDiiAGYRE Srum de Morari, rcmphiDt m Paq-iets ra-
calcitiani de Ferieret Hodin. Il a toujours en s'ock Ae rostheose,
Sirop Pectoral BUXJB de Pen ylvanie.
Dpositaire du PnFVENT\L.,ni..
Reprsentant des Laboratoires ILRlAL .
r ,,./; iV>^* Ferment lactique Gontae alle ton
J^jfll;lll~rill Ras r0 iitei'inales et cutanes.
jfiL'XWme Constipt! oM


NL'P/5SVr!Nn. FA!Bt.E3Si
CHLOROSE) DEBILITE
SIROP de
DESCHIENS
i Hmoglobine
. B#9.n4rtur du Bang. preterit par l'lit* mdical*.
SupJrl*ur M r(*nd oru* ( ur tmrrugiaaux. AJmn daim les Hpitaux d* Ptril-
uuoi iiuuu. DtacHitNa, . u* raui a***rr. faius .1 rurw*tiM.
rfb, nndi UcW
Doiti-I A.Nao.UJ
Jean Rostand, etc.
Vient darriret.
Hindenburg,
Prix : G goordfj L
En rente W
MATIN, I33S. R'
l'Htel-
LHtelRestOfJ
recommande i wS
sonnes WfW%]*n
ce y trouveront P,
Pour s'en con".**
ser au No '"*L
bureau des T
Condiiioo
t:5 ^"
.1
TS&prfl


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM