<%BANNER%>







PAGE 1

n LE MAT ;.v TRIBUNE Lettre Ouverte Au Directeur du c Matin comme avant son secret |usquau ^ a *" — "'„r". ", l V jour de 1 lection pisidentielle? Si lv de COD !" 1 communaux, qu %  ne telle chose serait possible, la lele r J 0 "/ obissent lgalement ai vSuite & Fin) a dji une force nationale existante Quatrime pointLes lections'£• j* comprendre la mpouabi. doivent-elles eue faites par candida'•* son lle; elle hjouer.en rare isole, c'est--dire en cachant i • %  * %  de la BSjV" avant son secret iosqotu i s eaest la garde nationale qui reprfets d'ar.ondisseraent. Sixime point.— La capitale d une nation peut-elle tre servie de bases navales a une nation trangre ? L'Ile d'Haiti place au centie de la mer des Antil'es domine, par sa si tuai ion, toutes les les de ce bassin commande toutes les ctes de la Co r"piiS^e ."On ne irp~t*re aloitlMii et de Venezuela, Ut mte1 ter le golte du Meiique, devient lai b tre puissant de l'Amrique centra N'Emporte L'Age oa de 1915 n'aurait pas t profita Me; c'eat le contraire qu'il faut.Sans crer aucun parti politique que et lui de l'Indpendance et de la Souverainet nationale, le candidat, depuis le con ieiller communal jusqu'au Snateur, doit dire pourquoi il se porte candi d-tll fout que la nation connaisse personne. Alors le Conseil communal, le D t ut et le Snateur ainsi lus levnaiert la nation le Prsident qu'elle doit avoir 1e 13 Mai 1922 Ainsi le Petit couloutisme sera enle. D.-puis 1870, les Gouvernement amiicains cherchent un pied lerrr dans notre Ile, ou du c' de Sama na ou du c du M'e St N colas ten et Hait, aura une re nouvelle : La cupidit espagnole a permis au* U knaut et la vrit politiques. Am.icaina de rentrer dans cette mer Cinquime point -L Occupation IR" Fu r e,to R,co Guantanarro doit tl.e s'en aller avant les lections j C oba De P u,s 1 ue U lvo l ? de P 1 nult'ves ? (nama soutenue par .a manne am A IB pai pour prendre avec bnfice la lgitime EMULSION DE SCOTT productive de forces, vigueur, et nergie. rron humble avi>, Occupation 1 ne r endu P oss,b e • sionde „ K a.t4tt.creu une s.tuat.on asser la z De du S,MI J>" leJWens cVsu paya Ce n'est pas la for e au Gouvernement de Wasb ngton o.cupeile qui donne U paix ces \**1" mod,fi dans 1 hmisphre ipatle qui donne la paix j>urs ci, ce sont les h. tiens eux pi es qu-comprennent que la pa'X 1 l'drr, le calme doivent tre la base ut toute existence po'itique et natio 1 'hui. il le compi (tri-nain. amricain. La zone fortifie de Co Ion Panama m


PAGE 1

S ISSUES ENTIONS MANQUANTES 1



PAGE 1

Q^tflfOdme inne Ffoi 4045 Vori au Pnuce, Uaitt Jeudi 31 Mars 1921 ^^L DIRECTEUR-PROPRIETAIRE dment MAGLOIRE LI NFsfERC 20 CENTIME Quotidien REDACTION; Rue Amricaine ND YS* TKLEFHOJ*t';i8 Ce nVst point un a vanta* ge d'avoir l'esprit vif, s'il n'est juste ; la perfection d'une pendule n'est pas d'aller vite, mais d'tre rgle. VAUVENARGUES QUESTION DU JOUR Le Livre Bleu impression gnrale. — I es pages qui man quent.—Lv3 passage de M.Denby. f~m• Quel est le Roi des chaopaoaes ET Ne vous ,'empresiez pas de dite oie e'eel trop de litres pour une ilrnp'e cnuss'ion do Jour• et qu'ils firent aux lecteurs l'apparence fine complication de mauvais aloi. Util tel est, en vrit*, l'apect sous laqufl t'eit ouverte la semaine de loetLes jours religieux sont a, comme d'ordinaire, dans le leillemeni et la prire; puii. diche, des coupa de canon ont l' l'arrive du Secrtaire de la ine amric. ine; et fondale Bail de documenta diplomatique! _jt lanc dani la circulation par (Dpartement des Relation! Bxt lare ii [fa relation entre lea deux faits eat i grande que voua ne sauriez le m tout d abord : car 1 imp.esm gnrale qui aa dgage de la lors du Livre bleu eat que le gou marnant, dj en tat de lutte contais dpota lorg empa avec le* donnairaa amricaine, ne de br •s huit moia dana des difAcul-4M l agg r a v ant an ven-nt d* Washington mme. Et l'impreitioe i laisse le court paaaoge de] M. abj eat que. pendant que le* B4 ne man haat pas du ct de ement d'Etat, elles n'ont pae de dormir du ct du Dpar e de la Marine. Les H* Mena eut bien de commencer corn Aq reste, le gouvernement luii commence leur ouvr r les '*. effray sana doute des redou irtspooaabilitea que la ai tua fature du paye, plus encore que lannatioD prsent* dj tis loor' aa manquera peu-etre paa de retomber sur aea paule. Ei fluiien, le Uvre bleu public foelleraeiit, apra avoir t aonon 'Jouant de rclame et de bruit, s nt la valeur d'un effort de iusi "V c'est 1s journal de bord du • qoi s'aperoit qo il pointe ai*" on rG i et qui se proccu MNdtger et de mtre aoas les tout ce qui, le dsastre anive, ra contribuer i tablir son iiHpoosabili wjfa avons di-, dans une cbroni w II semaine passe, quelle im %  ce et quelle signification nout Hions H u visite du Secrtaire 1 Manne amricain Nous at'en %  ^ pour le moins de lai le der .-K ld % %  • iil0 Un aogoiaeaiifc \SuiP df P Qls lro P loagtempi. TL JS?ty Den • **• %  f*t* ^1 ^ ,,,ut e tont paa pour - M f, <*•< % %  • car noui atttn i "M visite avec ions ma prpa i25i QU, ••• conCrencee, JWBjfons le Secrtaire de |a 12.' f iU * n% PM*r, la vi# te •ZannlL 00 P MM Vif, rapide et Jjoofa que le haut personnage ***** appreudre perce qoe 7f.i dj fait; et qui ai i"*2? onnw P*"* que la ao*** venir aana douie tous ti ul **!***• N'est ce pie encore iaqojeunt? mome d'tre, au Ptoi raaiuraot. 0oafait bi U tol < ae noo ton o, J e P Hr Pxits de U li'ui Vi? !' P* rlie finaU . • 00UB 'ioiira tV' Sei8ion legialative luw q^tabaibmne [ooveru la gouvernement. |il y a un projet de Commission bsitiano.amricsinf dont la mission serait de euoprinlei dsncer le Dparlement de I Iostruc tion publique tel qu'il se retrouve aprs l'administration bruyante de ". BellegardeLe livre se ferme encore eur un m€88sge du Prsident de 1 1 Hpu njique, aux allures et la forme trs biziresD'abord, il eut dl du 24 Janvier et s adresse M. Hardine comme Praident des Etst-Uni> 1 Amrique, alors que tout le monde sait qu' cette dae-l M liarding n'avait pas cette qualit mais bien le Prsident Wilsoo. Il y a b en une dpche du ministre des Helationa Exirieures.euioigaaut l. Ministre d Hati Washington dremettre ce messrge en personne i Maison Blarcbe aussitt que po< aibh xprs le 4 MarsTout de mm i,S5 l 0> d ohaoger la date, il es iifllcile de voir comment M. Blan cnei. qui es. un diplomste. a pu o poorrs rersTeiter M Hardirg que c* message, ainsi dat et adress eu Pr*td,nt dra Elats-Unif, eat bier I lui. Le message confier I sept pointa Le premier demande l'organiaatior d'une force nationole pour le main tien de l'ordre public et la pro ec tion des citoyens. Desideratum ren du lugubre par le souvenir de ce qae, depuis cinq ans, ont t, ei effet; cet ordre public et cette pr ei tion ffto'-to yens Le seconde demande le retrait de l'Occupation, aprs la formation df cette force Nationale et aon rempla cernent par une mission militaire Mais corn.ne cette mission militaire %  'te voudra paa faire reposer son prestige et son au'orit sur la seule force militaire nationale, il faudra encore des troupea amric inea dana le pays : c est offrir d'une nain ce q J,OQ rclame de l'autre fous les antres point du troi sime au septime, sont rela ifs un amnagement du r-g me de coi lahoratioo b Uiano*amricam, danB le aens de diminuer l'a. tion des fonctionnaires amricains au bn lice de l'action gouvernementale, et dans Je aens, en mme temps, d a voir plus de concoun et d'argent de la part du eon rle amricain. C eet un plaidoyer pour une plui snnde comme de coi.fo.ub e dans la rg o gouveiqeraeolaie ijitienn-. 1/ui leriooi ten'a de dire que ce aot l des desiderata gostes il persi nnelr; mia nous ne vou,oni pas perdre de vue que lea intrts des gouvernsnts hatiens le confon dent avec ceux du peuple, Le Champagne des rois? C'est la marque]/rancaisc Pol Poyer Co Fournisseurs S.\lde Roi d'Angleterre I:N \EME CHEZ P.N.Graj &CoInc PAR CABLE PARIS 29 — Le ministre des affa : res trangres n'a pas connaissance de la note amricaine dont les journaux amricains ont parl et qui fe*-sit d s rserve* au suiet des rglemen s issus del gaerre oprs sans e concours des Kt&ta Unis45ooo personnel ont sssistA hier iq match de foot bail Rugby Fraoce C'jnt e l'Ar^leterre sous la prsidence du marchal Foch. L'Angleterre (tagn par 10 points contre O.A l'ia%  aa dannn h le marchal Foch a flicit le capiaine de l'quipe an glaise qui a rpondu -.Je auis beaucoup plus lier d'avoir combat u sous -os ordres pendant la bataille de Yser. Une dpche d'Athnes ennorce h^ 11LL 1A n p e h er una %  ont P" r 08> provoquer la u '. ^ZV!t B ZV^T.T.Zl e Ve !4 Un ^ ii J ,e WW Notre ditori.l d'aujourd'hui tait Le comit Huanc er de la Socit a BUDAIKSTD Mraa le. mattlMi SffS T n,i d l ?*" les nation, a cjntinu aojourd hui res iuf Jrm^Uoos Smnaraar ?i!li*f ^ feW d, C 1' > Yl,lte aa P .'lude des me,uree ^prendre pour SSKT ^^ !" \i^\ X 2L*^ d Secrtaire de la iider l'A-, triche Les runions se > qae-. Il a t"voir^'amiri? HorU'^"?* Aml,CWM • objH poursuivront chaque ^our jusqu' %erg nt Hongrois et est reparti pour' trs P 0 1 *Y !" X d "Pfrs ^LONDRES-Le gnra. Gouraui, ^"V*. ^age qui se t,£uve!^.'_ ~^ actuel^ du Payu omraand nt des troupes franaises tribunaux extraordinaires pour juger F-, t i m it*> I.. rapidement les coramunifea rvolts. |** WsfliaJ If II au Palais anxieuitiment les % !" — %  • On nooa excuser* d'avoir commen ce l'examen du Uvre bliu par la fin : nous voulions accorder les pre raiera honneurs qui ili reviennent. Nous allons maatenant t la '**''* dM oins %  ,,0D, mm L'aricbts i une intrigue mouvi-ce.! L public qui | au ')i la va I ur *N fi'ms d'Anbert e manquer pas a ancr saaaiaJ dU Ijuesj u.promettent d'tre setiutinnelle. te de b rgion industrielle de l'Aile nvg 6c*.n # r e pir li ex p'ut a tu g^ >upe pri-1 i

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05347
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Thursday, March 31, 1921
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05347

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
Q^tflfOdme inne Ffoi 4045
Vori au Pnuce, Uaitt
Jeudi 31 Mars 1921
^^L
DIRECTEUR-PROPRIETAIRE
dment MAGLOIRE
LI NFsfERC 20 CENTIME
Quotidien
REDACTION; Rue Amricaine Nd ys*
TKLEFHOJ*t';i8
Ce nVst point un a vanta*
ge d'avoir l'esprit vif, s'il
n'est juste ; la perfection
d'une pendule n'est pas
d'aller vite, mais d'tre
rgle.
VAUVENARGUES
QUESTION DU JOUR
Le Livre Bleu
impression gnrale. I es pages qui man
quent.Lv3 passage de M.Denby.
f~m-
Quel est le Roi des chaopaoaes
ET
Ne vous ,'empresiez pas de dite
oie e'eel trop de litres pour une
ilrnp'e cnuss'ion do Jour et qu'ils
firent aux lecteurs l'apparence
fine complication de mauvais aloi.
Util tel est, en vrit*, l'apect sous
laqufl t'eit ouverte la semaine de
loet- Les jours religieux sont
a, comme d'ordinaire, dans le
leillemeni et la prire; puii. di-
che, des coupa de canon ont
l' l'arrive du Secrtaire de
la ine amric. ine; et fonda- le
Bail de documenta diplomatique!
_jt lanc dani la circulation par
(Dpartement des Relation! Bxt
lare ii
[fa relation entre lea deux faits eat
i grande que voua ne sauriez le
m tout d abord : car 1 imp.es-
m gnrale qui aa dgage de la
lors du Livre bleu eat que le gou
marnant, dj en tat de lutte cont-
ais dpota lorg empa avec le*
donnairaa amricaine, ne de br
s huit moia dana des difAcul-
-4M l'aggravant an ven-nt d*
Washington mme. Et l'impreitioe
i laisse le court paaaoge de] M.
abj eat que. pendant que le*
B4 ne man haat pas du ct de
ement d'Etat, elles n'ont pae
' de dormir du ct du Dpar e
de la Marine. Les H* Mena
eut bien de commencer corn
Aq reste, le gouvernement lui-
i commence leur ouvr r les
'*. effray sana doute des redou
irtspooaabilitea que la ai tua
fature du paye, plus encore que
lannatioD prsent* dj tis loor-
' aa manquera peu-etre paa de
retomber sur aea paule. Ei
fluiien, le Uvre bleu public
foelleraeiit, apra avoir t aonon
'Jouant de rclame et de bruit, s
nt la valeur d'un effort de iusi
"V c'est 1s journal de bord du
qoi s'aperoit qo il pointe
, ai*" on rG i et qui se proccu
MNdtger et de mtre aoas les
' tout ce qui, le dsastre anive,
ra contribuer i tablir son ii-
Hpoosabili -
wjfa avons di-, dans une cbroni
' w II semaine passe, quelle im
ce et quelle signification nout
Hions H u visite du Secrtaire
1 Manne amricain Nous at'en
^ pour le moins de lai le der
.-Kld iil0Un aogoiaeaiifc
\SuiP df PQls lroP loagtempi.
TL JS?ty Den ** f*t*
*^1 ,^,,,ut e tont paa pour
- M* f, <*< car noui atttn
i "M visite avec ions ma prpa
i25i,QU, conCrencee,
JWBjfons le Secrtaire de |a
12- .'fiU *n% PM*r, la vi# te
ZannlL00 PMM Vif, rapide et
Jjoofa que le haut personnage
***** appreudre perce qoe
7f.i dj fait; et qui ai
i"*2?,onnw' P*"* que la ao-
*** venir aana douie tous
tiul **!*** N'est ce pie encore
iaqojeunt? mome d'tre, au
Ptoi raaiuraot.
0oafait bi*U' tol ton o, Je! PHrPxits de U li'ui
Vi? !' P*rlie finaU. 00UB
'ioiira tV' Sei8ion legialative
luw q^tabaib- mne
[ooveru
la gouvernement. |il y a un projet
de Commission bsitiano.amricsinf
dont la mission serait de euoprinlei
dsncer le Dparlement de I Iostruc
tion publique tel qu'il se retrouve
aprs l'administration bruyante de
". Bellegarde-
Le livre se ferme encore eur un
m88sge du Prsident de 11 Hpu
njique, aux allures et la forme trs
bizires- D'abord, il eut dl du 24
Janvier et s adresse M. Hardine
comme Praident des Etst-Uni>
1 Amrique, alors que tout le
monde sait qu' cette dae-l M
liarding n'avait pas cette qualit
mais bien le Prsident Wilsoo. Il y
a b en une dpche du ministre des
Helationa Exirieures.euioigaaut l.
Ministre d Hati Washington d-
remettre ce messrge en personne i
* Maison Blarcbe aussitt que po<
aibh xprs le 4 Mars- Tout de mm
i,S5l0> d* ohaoger la date, il es
iifllcile de voir comment M. Blan
cnei. qui es. un diplomste. a pu o
poorrs rersTeiter M Hardirg que c*
message, ainsi dat et adress eu
Pr*td,nt dra Elats-Unif, eat bier
I lui.
Le message confier I sept pointa ,
Le premier demande l'organiaatior
d'une force nationole pour le main
tien de l'ordre public et la pro ec
tion des citoyens. Desideratum ren
du lugubre par le souvenir de ce
qae, depuis cinq ans, ont t, ei
effet; cet ordre public et cette pr
ei tion ffto'-to yens
Le seconde demande le retrait de
l'Occupation, aprs la formation df
cette force Nationale et aon rempla
cernent par une mission militaire
Mais corn.ne cette mission militaire
'te voudra paa faire reposer son
prestige et son au'orit sur la seule
force militaire nationale, il faudra
encore des troupea amric inea
dana le pays : c est offrir d'une
nain ce q j,oq rclame de l'autre
fous les antres point du troi
sime au septime, sont rela ifs
un amnagement du r-g me de coi
lahoratioo b Uiano*amricam, danB
le aens de diminuer l'a. tion des
fonctionnaires amricains au bn
lice de l'action gouvernementale, et
dans Je aens, en mme temps, d a
voir plus de concoun et d'argent de
la part du eon rle amricain. C eet
un plaidoyer pour une plui snnde
comme de coi.fo.ub e dans la rg o .
gouveiqeraeolaie ijitienn-.
1/ui leriooi ten'a de dire que
ce aot l des desiderata gostes il
persi nnelr; mia nous ne vou,oni
pas perdre de vue que lea intrts
des gouvernsnts hatiens le confon
dent avec ceux du peuple,
Le Champagne des rois?
C'est la marque]/rancaisc
Pol Poyer Co
Fournisseurs S.\lde Roi d'Angleterre
i:n \eme chez
P.N.Graj &CoInc
PAR CABLE
PARIS 29 Le ministre des affa:
res trangres n'a pas connaissance
de la note amricaine dont les jour-
naux amricains ont parl et qui fe-
*-sit d s rserve* au suiet des rgle-
men s issus del gaerre oprs sans
e concours des Kt&ta Unis-
45ooo personnel ont sssistA hier
iq match de foot bail Rugby Fraoce
C'jnt e l'Ar^leterre sous la prsiden-
ce du marchal Foch. L'Angleterre
(tagn par 10 points contre O.A l'ia-
aa dannn h le marchal Foch a
flicit le capiaine de l'quipe an
glaise qui a rpondu -.Je auis beau-
coup plus lier d'avoir combat u sous
-os ordres pendant la bataille de
Yser.
Une dpche d'Athnes ennorce
h^ 11LL 1a npe h er una ont P" r08> provoquer la u '.
^ZV!tBZV^T.T.Zl eVe !4 .Un ^ iiJ,e WW Notre ditori.l d'aujourd'hui tait
Le comit Huanc er de la Socit a BUDAIKST- D Mraa le. mattlMi SffS T "n,i d.l?*"
les nation, a cjntinu aojourd hui res iuf Jrm^Uoos Smnaraar ?i!li*f ^ feW d,C 1' > Yl,lte aa P'
.'lude des me,uree ^prendre pour SSKT^^\i^\X2L*^ d Secrtaire de la
iider l'A-,triche Les runions se >qae-. Il a t"voir^'amiri? HorU'^"?* Aml,CWM objH
poursuivront chaque ^our jusqu' %erg nt Hongrois et est reparti pour'trs P0'1 *YX d "Pfrs
^LONDRES-Le gnra. Gouraui, ^"V*. ^age qui se t,uve!^.'_ ~^ actuel^ du Payu
omraand nt des troupes franaises
tribunaux extraordinaires pour juger F-, *timit*> I..
rapidement les coramunifea rvolts. |** WsfliaJ If II
au Palais
anxieuitiment les



On nooa excuser* d'avoir commen
ce l'examen du Uvre bliu par la
fin : nous voulions accorder les pre
raiera honneurs qui ili reviennent.
Nous allons maatenant l'ordre et te dtail du livre.
D'ores et dj, nous noua sommes
aperus qu'il y a des pagei qui
manquent- C'est souvent ce qui arri
ve quiqd on fait tu vie de slec-
tion. Aux eudroita indiqus, nous
fcherons donc de combler ces la*
cunee indpendants certainement
de la bonne volont des auteurs-
Journaux de l'i is
U Malin, Le Temf, U Fi'jarj,
Le Journal, etc.
Armai h er,
En vcn'e aU Librairie du ^atin.
du Levant est erriv hier Coostan pereur attendent
tinople Suivant une dpche adres- meinents
e au Timf a de Londres le g^oral ATHENES- Le premier ministre
a fait au repraantan u de la reaee Cafogopoulos de retour de Londres
nnat dclaration dans laquelle! pre- dclar que la dlgationGrecque
dent les turcs que la sympitbie de la confrence de Londres avait
la Fraoce rat subordonne aon ssuv de le rui e le trait d S*m
alliance avec l'ang-a... a.liarce scl- RS canons Grec. dX i ont man
enPaie SX 8,ar,e Chmp de bi* nanl ' Pro,e on les entendes de
aille. Lei gnerai remarquer que P|U8 en plus, nous poumons svoii
e rcent record conclu entre le, is.de financire nce-ssire Rallis
turcs nationalistes et bolebavicka pour continuer Is guerre Je suis su
pourrait avoir une certaine influence que la continuation de Is lutte cro
r I accord conclu entre les turcs ctrer- la viotoi.e la Grce
it la brance qui donne de grands
avantsges la Turquie mais, dit il,si
les turcs veulent se battre les sol-
Jais qui oat rsist pendant quatre
ans saus flchir au plua formidable
ennemi du monde por.rro.it facile-
ment conqurir une douzaine d'tats.
PARIS
Le gouvernement franaie a notifi
au gouvernement helvtique qu'il
est oblig d'insister sur la suppres-
sion des zones franches tablies par
(e traite do 18IU ainsi que snr celle
de la zone neutre militaire stipule
dans le trait de Vience. '
On rapporte que le gouvernement
Suisae acccep'.e volontiers la sopprea
siQD de la zone neutre militaire,!
comme il est dit dans I, trait de.
Versailles maia.il peniate I brog.
lion du privilge des zones franches
on il n'exikte pu de droits de doua
ne au nord et au eud d Genve. Ce
sur la frontire Autrichienne ou~"Jj Nos relations avec le Gouverne
s est tabli. Les partissns de l'ex em ment ne nons mettent malheureuse-
Concert d'adieu
ou
Violoniste polonais
Prulz
Vendredi 1er Avril
A Pari&iann
A IWIT HH.IRES Di S01P
ment pas eo mesure de confirmer
ni de nier cete information. Il faut
esprer que, vu l'importance du per-
sonnage,cette visite fera l'objet d'aae
notification officielle du Gouverne-
ment.soit pour faire connatre son
objet si notre information est (onde,
soit su moins pour remercier le
Gouvernement de M. Haiding de cet
acte de politesse.
- -
La Session
Lgislative
C'en lundi, premier lundi d'Avril
que s'ouvre conformment 4 ls Com -
ti'o'ion la ai Seisioa de la }ae L-
gislature.
On ait qne depnii le 6 septembre
de Tann dernire le Conseil d'Etat
est en Session Extraordinaire.
Q i and clt urera-t-on cette Malien,
pour ouvrir la nouvelle Seisioa or-
aioa're.
le Sud Alricaifl
Pana la Ligue des Nations
comme Eut indpendant
lohanneiburg, 18 fvrier. lia
vJuiatian Smuts, premier ministre d<
I Union *od-nteicaine, a fait des d-
privilge a fait l'objet du traite entre!. 1 Union ^od-nteicaine, a fait des d*
la France et la Suls^e en 1871- Le,L" f^tes sont en vente chez clarations trs enthousiastes en faveir
gouvernement franais prtend que1 Estve et Raph Brouard. |a L-aue des Nations 11 a ainnZ
c'eat une faveur illogique et ioiusta! TetnAir nu. vl *..?.L:' .:f.?: .
l'a isiaiia
c'est une fsveur illogique et injuste
accorde la suisse sans aucune
compensation et que le t.ai de Ver,
sailles donne la Fiance le d.oii aei
!e eupprimer ainai que la zone neu-
tre militaire
LONDRES-. Unedi'.b'd'Aih.
nos aa ,:entii.l New annonce que' Rpondant 1 l'aimable invi'a'io-i
les tropei ont occup la ville d| de la Direct on de Parisiaoa nous
Desi Ch-ir. l'un des objectils de la | avons. s-i mardi soir la projection
(i ce et qje leur .vre lu roa g de quelques hlms de la Maison Au-
Bkl LIN -Le uooveroemeut croit! |ea recommencera les reprsentation
-von i. m.- ,n .on .ommuni. I pattir de dmanebei"", filns
ene nom avons vus, entre aufres.les
afdes insurg \eana',Myi C* <>'t la '**''* dM oins ,,0D,
mm L'aricbts i une intrigue mouvi-ce.!
L public qui | au ')i la va I
ur *n fi'ms d'Anbert e manquer
pas a ancr saaaiaJ dU Ijuesj u.-
promettent d'tre setiutinnelle.
te de b rgion industrielle de l'Aile
nvg 6c*.n#r e pir li ex p'ut a tu
g^ >upe pri-1 i .
pXjhit' ant t arri et d'nutna
ao. i on faite ap d iTQif a ban 1 ont
leur) armas.
U Prea.dent Ebcft auorii dei
l'espoir que l'Amrique te ralliera
la Ligue.
I a dit qu'une dei difficults qoi
tien ent l'Amrique loigne de la
Igue vient de ce qoe les petits Eut
de l'empire britannique aient use
vota dans les dcrtions. U ddire
aue cependant le vo'e de l'Etat Sud-
At usin rets celui d'un Etat pleine-
T3 a ird?pe-daof.(WaahingtonPct
Lire demain
Le* i.ir.Miio^ du Livra
tf:cu ei 'iuatfUitjttucA
de la Situation


n
LE MAT
;.v
TRIBUNE
Lettre Ouverte
Au Directeur du c Matin
comme avant son secret |usquau ^a* *" "'r".,",lV
jour de 1 lection pisidentielle? Si ,lv de COD1* communaux, qu
ne telle chose serait possible, la le- ler J0"/ obissent lgalement ai
vSuite & Fin) a dji une force nationale existante
Quatrime point- Les lections' j* comprendre la mpouabi.
doivent-elles eue faites par candida- '* son lle; elle hjouer.en
rare isole, c'est--dire en cachant i * de. la BSjV"
avant son secret iosqotuiseaest la garde nationale qui re-
prfets d'ar.ondisseraent.
Sixime point. La capitale d une
nation peut-elle tre servie de bases
navales a une nation trangre ?
L'Ile d'Haiti place au centie de la
mer des Antil'es domine, par sa si
tuai ion, toutes les les de ce bassin
commande toutes les ctes de la Co
r"piiS^e,."On ne irp~t*re aloitlMii et de Venezuela, Ut mte-
1 ter le golte du Meiique, devient lai
b tre puissant de l'Amrique centra
N'Emporte L'Age
oa de 1915 n'aurait pas t profita
Me; c'eat le contraire qu'il faut.Sans
crer aucun parti politique que et lui de
l'Indpendance et de la Souverainet
nationale, le candidat, depuis le con
ieiller communal jusqu'au Snateur,
doit dire pourquoi il se porte candi
d-tll fout que la nation connaisse
personne.
Alors le Conseil communal, le D
tut et le Snateur ainsi lus lev-
naiert la nation le Prsident
qu'elle doit avoir 1e 13 Mai 1922
Ainsi le Petit couloutisme sera en-
le. D.-puis 1870, les Gouvernement
amiicains cherchent un pied lerrr
dans notre Ile, ou du c' de Sama
na ou du c du M'e St N colas
ten et Hait, aura une re nouvelle : La cupidit espagnole a permis au*
U knaut et la vrit politiques. Am.icaina de rentrer dans cette mer
Cinquime point -L Occupation IR" Fure,to .R,co Guantanarro
doit tl.e s'en aller avant les lections jCoba DePu,s 1ue U, lvo l? de P
1 nul- t'ves ? (nama soutenue par .a manne am
A
ib pai
pour prendre avec bnfice
la lgitime
EMULSION DE SCOTT
productive de forces, vigueur,
et nergie.
rron humble avi>, Occupation1" ne *rendu Poss,b e sionde
Ka.t4tt.creu une s.tuat.on asser la z'De du s,mI J>" leJWens
cVsu paya Ce n'est pas la for e au Gouvernement de Wasb ngton
o.cupeile qui donne U paix ces\**1" mod,fi dans 1 hmisphre
ipatle qui donne la paix
j>urs ci, ce sont les h. tiens eux
pi es qu-comprennent que la pa'X
1 l'drr, le calme doivent tre la base
ut toute existence po'itique et natio
1
'hui. il le compi
(tri-nain.
amricain. La zone fortifie de Co
Ion Panama m les Rpublique! cent aies qui, si
elles ne se consti uent en un seul
,1e. SU le comprend ainsi trieur g* PeuTent *#* lre absor
'hoi. il le contiendra de memeib* Mais le danger amricain s-ra t il
MaisentreNewYo.ket Hiiti, il ^'T'iT?** \a Ki-
wi n..ie *m combinatsons non L lle *** el l RPub1'
ques
laientde tout dsordie national aux
Pi ques lectorales dans tout le pays, I nt Hsesu est presque
foui crier aux brigandages et nous1?"8 ; lc ,out ou u P"1 loat C0D*
cier d'autres et fausses situations. !nUf-
Un tait assez suggestif : ce sont Le M'e et Samana sont des baies
les troupes amricaines qui ont loutiouveitts, tandis que l'oit au Prince
dsorganis. La police rurale nulle, est une baie naturellement foit.fie,
la pcl.ee de moeuis nulle ; parce que Plus d'un millier de bateaux de 45,
U police laite par la Gendarmerie oco tonnes peuvent trouver abn ;
ne pect saisir bit n de nuances so lasorie de ce port ne se (ait pas
ciales haitiennes. Aussi que de sol corme a Santiago ou i la Havane,
f arcet cet tat m lh uieux n'eng n-j mus libre
dre-t-il pas dans le p -ys ;
Pour conclut e I Occupation doit
durer iuequ'apis les lections. A
partir de fvrier 1922 les ( hambres
travai leroct pour ordonnera 1 Ex
cutit de dnouer la Convention si
cela n'auia pas t fait encore ; afin
d'avo't an trait d'alliance entre les
nations.
Toutefois l'O.cupation partie, il y
Les Cours
' RIS ajj Rente j 0|0 5790
''Ifc, ______ Sterling 56,61 ija
SSHI Dollar 14 41
NlWYcRK 291 Sterling 3.95
Franc 14 i4
Dont la noit de dimambe 1 lun
di des cambrioleurs ont pntr
dana la cour de la halle No \909
( propritaire Dalencour) aitue la
rue do Magasin de l'Etat et ont prati
Si trois troues dana le mur faade
l sur la cour
Voil pourpuoi Haiii doit consid-
rer 'a situation aruelie comme tit
gtave, t< complique pour l'ave-
nu. Voil pourquoi ce pays ne
doit plus plaisanter.
Je profite de l'ocrasion pour vous
remercier et vous aalue sfhctucuse
ment.
LAVENTURE avocat
Commission de
contrle du retrait
Billet rotrai'er d'aprs ta Convfn
lion du 12 Avril 1910 lannionrx'p
par la loi du 2 Mai U10 G. 8 877.972
Efl ctivbment retrait
jusqu' la date du 22
Mars 1921 G 7391 C00
Rr'pment du
29 Mars 1921 93 000 7 484-000
Il reste retraiter G 1-393.972
Port-au-Prince. 30 Mars 1921.
faire-part funbre
D aprs cble reu de Curaao,
nos amis MM- Max et Gaspard
Monsanto on' eu la douleur d'an
orendre le d4cs d leur frre Mr
John V. Monsanto notre conaul
en ce te Ile depuis 1879
L dfunt avait succd son n
Mr Mximilien Monsanto ci poa'e
le confiance auquel l'avait nnpela le
Gouvernement do gnral Salomon,
da on arrive au pouvoir.
Concert Perutz
i-N'oua avona sous les yenx le besu
programme du concert d'adieu qu'a-
vec le concourt de Justin Elie offre
demain Parieiana le violoniate po-
lonais Robert P^ru'z.
Le public sors le plaisir d'enten-
re la Rspaodie hongroian de Lialz;
Mlodie de Paderewki. Thmes t
Variations (Paganini), Le Cygne, de
Saint Saena etc
A demain soir 4 Parieiana.
Clyde Steamship
Company
( FOREIGN SERVICES )
Le S,S tLAKE SUNAPEE venant
de New York via les ports du Nord
est attendu ici le a avril piochai n, il
laissera le mme jour pour Petit
Gove, Jrmie, lacmel et la Colom
bie.
Poit au Prince le 28 mars 1921
E.F. CLEMENTS,
Agent-Gnral.

Remerciements
Mr et Mme Florentin Maurrasse e
leura enfants remercient sincrement
tous ceux qui leur ont envoy leurs
sympathiques condolances l'occa
sion de la mort de leur regrette
mre, belle-mre & grand mre :
AUGUSTA
survenue le 7 Fvrier i Marigot S.
Martio(Guadeioupe).
Vente Vencan
En vertu d'ordre de Mr Lon R.
Marte, Collecteur de la Douane de
Port-au-Prince, d aprs sa drche
do .2tf courant, il sera procd ssme
di 2 Avril prochain & 10 heures du
mti" la vntfl l'encan de 216 1|9
nviron de taban saisi h n ^onre-
bande par le Colle eur de la douane
de iMIsdre.
Port-au-Prince. 29 Mars 1921
Mon brun ELIE,
Eocanteur public
Comp goie Gnrale
Traosatlan ique
le paquebot Caravelle / attendu
vers le 5 Avril
Le nouveau paquebot Macoris vers le
25 Arril
Les itinraires seront fixs l arrive
des paquebots
L'Ag-nt-E ROBELN
Avis de
Li steamer cVEDf
pattira demain directe!
iago de Cuba.
Pour toutes inforuu
ser i
1 M. CATOR,
Pot u-Prince, le ji
i'Hotel-Resti
L Htel Re< taurant de
recommande tous
la rgulante de sou
sonnes qui voyagent 4
ce y trouveront pleine
Pour s'en convaincre on
fer an No sas Rue
bureau des Tlgraphe
Conditions t et avant
A. SYLLA,
89
Encore une occasion exceptii
Chez Antoine Talai
11 face de Simvn Vieux
Le public apprendra avec plaisir que la maison ANTOINE
offre una occasion eitraordinaire tous ses clients Elle vil
par le dernier bateau Co'on , venant de New-York un an
des des plus frais et 4 des prix on ne pent plus avantageux,
verra par la note qui suit :
Cipe de Chine suprieur, l'aune G. 7.00
Cipe Georgette suprieur, l'aune 8.00
Tussor de soie ex'ra suprieur l'aune 5 00
Grand assortiment de voile et d'tamines 4 barres et
fl s, l'aune a.ot
Grand assortimt nt de crooo de soie suprieur, l'aune 3.5
TU Indien, l'aune a,M
Avec peu d argent on peut s habiller si Vo* visite M '
mtoine Talam i8. Accourez y '
Le Megantic*
Ce matin est entr dans notre
.____ r,(*e veDant de la Havane un magni-
Heureusement qu'ils n'ont pas eu! hque transatlantique, del manne
coifrafdit du marchande britannique, de 15,008
1 rapport a tonne?. Environ a$o touristes ai rivs
le temps de briser le
mecesin. Le lendemain un
t dpot au bureau de la gendar bord ont visit l'a ville.
marie. C est pour nous l'occasion de | Ce splend.de bateau laisse 4 2
demander 4 la police de soi veiller heures pour Krgston.
ce quartier trs frquent des vo-
leurs qui svsient dvalia hait jours
auparavant le dpt de cigarettes de
la Nationale.
Home Insurance Compan;
Ae perdez pis de vue que la
Home Insuance Company
Grdce Vintervenion active de
Mr Eugne LE BOSSE,
a t la rre.nire Compagnie d'Assurance oflrir)atx Hatiens uati protec'ion un tinti
La Home Assurance Company
a donn des preuves de sa lo/aut, de son quit dans les rglements d' s jrance aprs'
Le home Insurance Company
est la plus for'.e SociM d'assurance des t'A Us-Unis d'Amrique; elle oflre donc le pUM
de solvabilit en cas de grade connAagritrrj.
assurez-vous cont-e Vincendie d la
Home Insurance Company
A vendre
t Senne et accessoires; r gtand
fnot de pche.
S adresser 4 Mr Guillaume Ou-
tattUicr, Graod'Rue.
Arrive
Le steamer c Vedette venant de
Cuba est entr ce matin avec iS
passagers au nombre desquels nous
notons le Dr T. C. Zitchmann. mi-
nistre du Reich aikmacd en Hati c
Mr Richard Lucas, le ecmmer-rl
bien connu de la place,
CONSUL! hZ
Eugne Le BOSSE
3
Avant de contracter aucun* affaire a"asiurance, il vous difiera gratuitement par
sur let\qwstions qui vous intressent,
. ,. v LA HOMtilNSUHANCE COMPANY naJ.
section maritime assure contre risques de mer les voyages cliers de port A port tH***
Eugne LE BOSSE
Agent pour Hati. Port-au* Prince
-****Hr



j**


S ISSUES
ENTIONS MANQUANTES
1


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM