<%BANNER%>







PAGE 1

IF. VI UM CHANGEMENT D ADRELSE | A panir de 1un.li 21 courant la j maison d Mme l lolibois U's, sera ^ sera tr'osfrt au No J2a Rue Tra r Concert Pirulz I C fut nn ulateot tpiom-rr*-pt)'^ iruin polonais qui same ii l'arl vcsiere..• . A • m. 1-,-,. .r .o:alit nord ouest de Nu^eterh sur la rouie Cherhausen de fcoo sur la gire d'Oberhausen assz lo gn* de la ville II ne s agit donc nullerreot de l'extension de l'occupaMon. Interviiw par le coirespondue dliiceUioi Rome, Mr O lando a exprim sa sympathie pour la France et la conviction que 1 occupation de nouvelles villes rhnanes dciderai' l'A'lemagne excuterlrstparaiions mais il ajoute qu'il doutait de 1 effi cacit de la taxe sur les importations "UJC dpche de Berlin annonce que le gouvernement allemand a dcid de cier un secrtariat pour les affaires ihnanes. L roi de Sude a offert la 'tiaiana charnu un auditoire euilnu s-ast*. 0.i eet unanime reconnatra tio'oolatea occasion ti'<*o endre ici. N >tre rdacteur spcial assistera 1 n aU au second concert car il fal qu'il y en ait st-coud,le public le re 'Jamint, et donnera ses impressions sur la mlodique talent du maitre vio>o niste Ksprors que cttte fois ci, notre vertuose national aura l'occasion d'accompagner a 1 piano son pute naire dont tout le pas- artistique est une longue suit de trioinhes. Celui qui achte EMULSIQN DE SCOTT achte le meilleur aliment mdicinal que la science a produit en cinquante ans. Il n'est pas possible d'obtenir les effets curatifs de l'huile de foie de morue en aucune autre forme. (Prennez garde d'obtenir toujour VEmulsion de Scott) 0 Des Japonais cito yens amricains Coropninie Gnrale Transallan que paquebot Caravelle est attendu le Il parait que, par une mesure se rapportant A la guerre, le Cor g > auiiican a rendu apes devenu ci* toyens j,miica.ns certains trangers urs u Avn J __ „ A „ • ,„.„,, Le nouveau paquebot Micoris vers le L: roi de SaJe a oitert a 11 -c^-jqui servaient ou pouvaient servi r 1 ton Sudoise 00 djettOJJ en 1 hon oans l arme *uie hliOt U > ^raWes seronl fixs a ; arrive neur du P.siJent et d; Mm M llf [guerre contre 1 A ItBUfftt. 11 paie" []fs t)Mm rad. les prsidents del chimb r e et du snat Mr B ia< d, plusieurs L"!.*!"'1 semaine 1 gure cobtre IA lenwgne. 1. pi- r ,, , „ usoui lc am le bmnee de ceue minisires Mr Poli a'4 et le mar.ha 1 ues.ie tt oui tbUnu U qualit de U lire v tssi-tiieot Le roi donnera L to/tus, i'ers que le U .paiement ce soi? uTfleer en l'honneur de du ieftil o. tinue ir.ppucetioo des Provisions pour la Fock et quelles amis particulier,, rneaur. lgales, o'C u.ion coolie Pour de ifS m ine Slio d annonce la mort de Mgr Bolo 1 > U e tous. 0 iMl cas d, ce ouve „ : M ,. je Maouere-ux frre de Bolo Pacha fusill pour tri g ou o .. mim. e d ra au j ge Sau moQ , $ rar | iv P Huile mcn. de la Lo ; r interne d'ohre suprieur,. S.M.nes i l'huile, 1 B* f • Cttii pat un si grand de la pl.ee, chez nombre d Ontntaui -m 1 qus dans .eue t)Utktin ptur que cela pu sse .oiui lun une invasoi onenta e : m-ii ces incidents ; oa vent laquesion d'une rvision possible de la l'occasion des ltel On trouvera ch\ V Preetzmann hison. WASHINGTON, 19Le S cr taire Derby du dpa'tem'n' de I' marine, q rltera W^h^gloi ce soir pour Gtantanamo et San t Domingue. Il s embarquera sur un deslro yer.l' a^sitera d abord i des txerc ces Mme I. lolibois (il, )n, Rae Traver sire. de m: de la llotte de l'Atlantique mtsire accordant ams; aux il.angtrs puis infectera l'infanterie de œan-j.'apt uit deveuir ci oyeus ameiiv ne a Ha'li. Saint Domirgue et MO-] ai us. irera i Wa*hirg*rn.veis le 5 Avr.l.j S ciS quelques |apcOais sor.t au PARIS — Mr Vlviani i'eat oobar jou d'hui cit> y:ns auar cains.il n'est que aujouid hui au Havre k bord du UilS ojoins viai qu'i s resteot sujets paquebot Lorraine, h se rend a wol |ip 0(ia is auisi longtemps qu'une pef] hingtonen miaaion wociale ilu RO"U^^^Q OU gouvcinemeot japonais vernunent fraoait. Interview hier ( e de H iicB l'hommege du Gouvernement l'h.u.e actueue n"a d intrt recher fraraispt qu'il ara I interprte de chtr la qualit de cl yen amricai^ toule la France [ Il a'eLtretier ^ s grandeurr de boiles Paie e*r • e aui anguille?, fiiets maqu retux Sorata l'huile Pl foi yras lr li, Thon, Co nichons, Pie v R 0 y. n< V.i I, Ro/ai s Bordelaise* Le tout des prix exe :ssiveinent^ bon march. tu ce ip#r n'est Spcialits Walkei M t sumes, Mesdemoifcel es et M ssieurs. Vous trouverev. dsor.i^is touies les spocnliles Walker,| ment les m?(jiques peig'ies et acier qui produisant un elW t;in, de po iqu's d.-mlo s eii caouichojc, le cle.nsingw d>bar,ass3 la peau de lou es les lche* ou imp .reies.leCaUri 1 le Vamshing cr am, le feulai caeom, les merveilLuses r" pour clic eux, etc. eic ED vente dans tous les migains ou dr^unes KCOUMI aus mmes prixqu a KAg uce gnrale lori-au-Pnn% l deciyenamr,ca„, i b. Il LUC DorSinVlUe $ l\oini.oj de iervu le I , B :t V Reprsentants gnraux, dpositaires et seuls M \ i>68, Rue du M |'*ii de l'Etat. Avis commercial L." dtb.ttuis oela maison Lonce Pifa Aim dclar en taillife oublie par ju^tment du Tribunal de Pre mieic lukiance de Poil-au Pnnce, luurant en ses kt.iibutions commercu.ea, en d*te du il Mars, eaieg'Stre, pub l et alfuhe sont invi es carter ie BCI ucuuua u mu-c n.-o• r __.„ M „.,„,, r me et l'injustice effroyable qui r-sul v.n 1 t|.ei leur compte a Mooaieur tei ait ai Allemagne vaineufl ne lea Vu toi uomeau Maniasse, jgent de rparait pa. Mr Vivian! aesitera la uil.ite. b'adieser r ie Bonne Foi diverses manifestations franco am \j JJ, p es d la Pharmacie C:uricaines mais il rsidera euitoul .i U i c ae } ) h^uies de l'apri NVaeh-Rton. midi PAULS 9tl faut en croire 1 Erho de Paiia les chambres ne se spareraient pss pour lei vacances de l'ques et discuteraient le rapport d ; la commission le l.arme por'ant k huit le nombre da marcuant De* le vote de la proposition la gonv r nemer t proposerait les gnraux de Castelnan et Gouraud. BAHCKLONE — Plusieurs orof 6ieur de ta facult de mdecine de Paris anivrent. Ils feront une dA monsliation de chirurgie I latnphi-, thtre de facult,doninVont une cm, frence et eeaieteront k l'inangur& t lion dn seivice de l'aeslstance sociale avn tubeiculeux de Catalogne. 1 Au cours d un diner dans la soire le bnat-'ur Clmente! dclara Do boia dlgu fiancaia k la commia non dea rparations, loi fit savoir ti. ie l'Allemagne payerait a chaoce fixe le milliard de marks or reclam par la France pour le 23 Mers. PARIS D'aprs un tlgramm • de Berlin le ReichsUg dans sa san ce de nuit a adopt en seconde tl CJllde SteamSMp troisime lecture le projet de lo,^ J /Tr*t (M *ai concernant la dissolution dea organi fvOrfl/i'*" ;/ aa'ioas d'auto protecliou Le prej %  • FOElGN SERVI ES ; prvoit que ei les autorits 0ei tat, ^ LAKESEB\GO. venapt ioterss refusent la duaplouoo, le, c Lf ^f*.^ \h sera ici | e odi 24 gouvernement d'empire devieut in-des poits du WJI ,c 1 4 complet et que le, autorits doivent d 1 roowo %  } D'ttirs eue | ur concourir l'excution de la loi, Iw.rou N w-Yo k via les po ts du aimes des associations ou des raem bies seiont 00 lisqueb au p>> Ht ei l'empire et une amende de 50 mille" BstilM et une peine de i mois do prl] IOUOU de forteresse. PArtlS — Suvai 1 une dpcho d R jiue le S'rombrli est en'rA dai H ^ne piiode de g-aiid^ activit ervp 1 > ive. V\ lor oses MONTASSE Agent de ia k*alti.W. Le PurgAtif Idal uled..D r D ehaut /47, Rvt du Fcubou^Colni-Dtntt Pari h Kilo I prenflie. ;... n*MUltarft anctin r>n'p3rBt!(, | elle ne (irovuqiie jama* (Je digoat %  apptlnavl i ut*. I .. = !.> ne dbuite ps? le malade. NYtlfterd psi sa rpes 1 U (•tiamirc, r!U n% au- lacaas per' ice-versa. ^""[W I Mm New York. Le plus nciie et h plus dirjcl service de el pour I Luroje. iia FMK toerai ffik AgoaU ^ State btreit, New York C |,.Vret payai k Un'&! SZBA a Vork d.rectemenl pour Port au Prince et uu aulri mois pour 10 s le* pons d liai i. — Seulem ni p^s>age de premire classe.— Lessun lou nos Agent dans les principaux por idE irope ei d ingl^rre • Angleterre, Ecosse et brance : MM. G.W. Shelden # Vo, 17, James Street, U pool, Enylnd I copenhayue, Dmemirk : l M M A.EBtnuliX $ t.o, 21, Allegade, Copen Gnes Italie : | MM Henri Coe *V Cleriei, Piazza S. Mal 15 Cnes Italie Christiania Norvge : i International bpednwnsselskap, Christiania Hambourg AUtmayne: H. Uogeqiann, Hambox uoiiitnboury Sude : I\odibh kxpre, Uothenbuarg J Le ivice de l*eoatna Liue ent.e New Yjrk et H un, ea ,vu: ds arrang;meits','qc ,e ^ ^era d'u;ie utiliti coQs.ieub.e, et cii la VJIC U plos/apide par|laqutlh voij niKho 41 a e expdies. ,[ les tonu.issements couvr.nt fit pjjr N w Yjrk, ave: omja'd: livriuJ. 1 ** 1 le Havre, Bordeaui ou Auvcis scroat livrs. 0. D. THOMPSON, Agvnl yeneral agent pQur Hati



PAGE 1

QMtomeme anne Nos 4040 PorTt Prince," Hull Mardi 22 Mars 1921 llUCltUR-PHOI BJLTAIRE atofnf-MAGCIltE LK MJMFRO 20 CENTIIULS Quotidien RlOACflON; Rue Amricaine Rt lfc Toutes les portes doivent tre ouvertes pour que le mrite se montre et puisse avancer. LOUIS XVI TELEFHOMCi** QUESTION DUJOUR — %  % • lia prochaine visite du Secrtaire de la Marine Amricaine Quel est le Roi lies champagnes >WB jjfjgjg ET Par cible ibMa.ioe des Etats-UnieU TJ Cl a Ce8 DOma li annonc revt DO! MM SSJ^^E&TiL** ?' d f ponce. une signification ffo^^pXW.;! inement'et avant topt cette u ^ 8 ? 88 8U8C8 P' ib B d 'Pruyer [est d'abord de cour!S ie c'^on .5? me 8ge8 " i iel8 que ruie SE'.I ; ??? t S^fthUSBJa e,Dp 8 dernier8 n aient intresss que peu ou prou aux missions Barnett, le.eune, Knappet MayoLe Champagne des rois? C'est la marque franaise Pol Poyer Co Fournisseurs S.VAe !ti d 'J*a*|err!* k^"a.!^ ira inv-iP ttnmm — lai— J el daitendre des 2i Mars WASHINGTON, itfOn mande que le Dpartement d'fctat a envoy 1er Ire i Mr BoyJen expert amrcain reprsentant la dlgation inofIl Ip'lat nmrt.-ai.. A 1 ^ta._ . • _• EN IEME CHEZ P.M.Gray&CoIiic bien 8r qu' a pioccu Ide courtoisie ae jointpour Mernement amricain, un inte 1 n'est pas de second ordr*-, e ""lconsidration qui eiplique %  ce et la signification que oca de dire et que non J essayer de prciser autant chose parait possible D'a(timportance d la visiteque l'information tlgrapbi '* trs Bomraaire et qu'il n'y ttion qje d'une inspection de l'infanterie de marine Une qui reprsente l'Oecii joto-Dominjo et Hati, et bien 9D|ect,f principal du dplace 1M Secrtaire de la Marine ton ff* 9 l a ux raanœuvrea de U t Etats-Unis Guanlanamo, ^•aurait considrer le tait de Port-au-Prince. i comme peu imp gouvernement amricain re de jtoelli fait tes ni iqner lerding sortant de Panama • L'importance de la prochaine visite de MDenby, Secrtaire du D parlement de la Marine, eat amai nos yeux trs justilio, puisque c'est apparemment lai qui tient en msina, par a nature de ses fonctions, la aolu ion de cette question hatienne don, au dire de quelques uns, le par ement d'E'at se serait corneot d" f-ire entendre notre miniatre Washington tqu'elle eit rgle. voyons maintenant la sigoilcation de celte visite. E'ie a i peine besoin d tre dmon tre. Le Secrtaire de la Marine venant ici aprs tontes les missions • • ;' o t'e une Pu'ssaace amie et con Noria voulons dire, avant dp finir, tre son Prsidtnl lu, qiifl si M. Dartiguenave. prudent de' dernief'min' il d l V**\ ,if > nou fions qui que ce soit de sidert WiUo.i; ou encore lorsque ait ve^Lafait de paner tont Dia! o ir po ur e ^ qi er ,oi m6m ^ n< A. t,i .m j| faudrait penser que le ne serait paa %  nfflunti 4 I uar1 1 P e P er que noua qoer l'arrt A Port an PiinL uaro Q8 Jamfti Di veclea enqu rding sortant de Panama 1 .! § Getl u Dpertement de la Mitite •otant tan a a'arrter en ae il l'a fait la Jamaque 'il et t sollicit: Marine qu'ont abouti les rapports de toutes ces missions et Dieu daitaily en a eu/ On ne saurait kK n .. ,, ;f*ire l'injure au gouveinement am nu \A 2F ng ? el H,T dca ' de croire qu il n aura paa pu aJ 6aadlle Cf,t d0QC M d cider quelque chose en prlouvernement amric ii y aence ae cette srie d'enqutes et nci. 0 I'! DC £? ; fcl P". cou qu'il serait ainsi oblig de venir en nlrrir! A Ea oa r6 *' 6 ; Pfonoe Po t au Prince voir de rlr*. d . vue QW ie _D ^qjjkiiit cela.retourne %  Non, il faut plutt croire, c'est plus consolant de croire que la visite de ce haut peraonnage eat l'a boutisaemeot de toutes ces enqu es et celui tusai des dmarche, des dlgations, des informationa de tou sa t T ld l li Manne "dee B^t& n : 0 L u, qui DOa, i^^resae le i"! doute pour la faade, , L eD reUUon diplomati je Dpartement d Etat o naltieones ae rglent des affaire laiino%mri suS 8 !" 0 16 P'ce comtneni, tt?,K. L Ci,aux W prMr.Unte M i. n du De P*"eaient de 2 .n ap 5 rleDaenl d'BUttest ,la! ld8, Marinarj n e qui vient ici e t Ui rt Dpartement qu tes sortes adresses Washington, et celui enQn de la campagne pro hatienne mene aux Elala-Unla pales amis d'Hati dana je coure de la dernire campagne lectorale dont eat sonie la prsidence actuelle des EtatUnis; et celui en dernier ressort de notre campagne de presse nous, csmpigne si pleine de malente id is et d'obsc iri es e i raison du ma que d'ic.formations et en raison %  sufsettf tlee mhaonges du gouverne ment Isncs dessein dsns la cirou lation pour troubler l'opinion, lui faire perdre de vue l'aspect vritable des choie* et lui donner aux yeux du peup'e l'attitude fausse de df an dro ses i t eu. Or. S il est permis de supposer une telle signili aiion au v y .g3 en Il uti i\x Gh i d la Msrine des Ela s Unis, noua i OJVOOB dire qu c voyge est suspendu le sort de la patrie hatienne Riperons q-ie M* Denby vient ic • n dJ ir*t toute ?P* r s qae mu I e u le rle de i * P n ieii ce iuca n3 dans sa p.T • •*— l;2;S l . Bigncheti§QBne moins en maltie qu'en ami. monde a lu, y compris ;me't de l'Intrieur. D otre part, saiNon que, il y a quelque quatre km,le gouvernement de M D'itguenave avait refus de reconn ftre le "Prsident lu'' do-tn niciio et que ce refus, unanime d'ail leurs de la part de tous les gouver nementi enant tre agrables au gouvernement des Ftits Uain, n'est pas tranger la retraite du Dr Hto riqufz ? Le (ait d'avoir t exprimer des do 'ances la Lgition dominicaine ne plaid: donc pas en t.veur du bon sens du gouvernement II donne aus •i une ide dn tact avec lequel M. Barau excerce ses fonctions, car il ne peu* qu'avoir mis dans le plus grand .errib m.!i9u a Ppementd e d ini-'ul " seln qU u" M nous nous * eul nt b.en le rle de Toutefois, le Gouvernement se voit dans l'obliga'ioa de protester, comme il proteste, contre les propos froissxnts que le nomm Th os. A Vilmenay, rvoqu comme consul gnral d'Hati i la lamaique pour lodlica'esse et mauvaise conduite, attribue Monsieur le Prsident de la Rpublique contre nne Puissance amie et contre soa Prsident lu. 11 ressort de ce communiqu que l'arresla ba de V lmeney s rait due aux tjois mot ts su vao'ts: I. — L "Matin' est depuis trois mois opposint; le gouvernement le mpr>se et en est troubl en mme t;mp ; II. Le giuvernemmt et Thos. A Vilmenay av.il depuis loagtemp — a Jr o-'at on que le go.vemt ment rappelle date de plus de trois au* — des corap'ci i s: rendre, III— £ fin, l'a ticle incrimin est w. cun radiog amme re rconiain, ce:t n A avanai de o

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05342
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Tuesday, March 22, 1921
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05342

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text


QMtomeme anne Nos 4040
PorTt Prince," Hull
Mardi 22 Mars 1921
-
llUCltUR-PHOI BJLTAIRE
atofnf-MAGCIltE
LK MJMFRO 20 CENTIIUlS
Quotidien
RlOACflON; Rue Amricaine Rt lfc
Toutes les portes doivent
tre ouvertes pour que le
mrite se montre et puisse
avancer.
LOUIS XVI
TELEFHOMCi**
QUESTION DUJOUR
?
lia prochaine visite du Secrtaire
de la Marine Amricaine
Quel est le Roi lies champagnes >Wb jjfjgjg
ET Par cible
ibMa.ioe des Etats-UnieU TJ Cl a Ce8 DOma'
li annonc revt do! mm SSJ^^E&TiL** ?' d'f"
ponce. une signification ffo^^pXW.;!
inement'et avant topt cette u ^8?88 8U8C8P'ib'B d'Pruyer
[est d'abord de cour!S ie c'^on .5? me"8ge8 "i'iel8 que
ruie Se'.i; ??? t S^fthUSBJa,e,Dp.8 dernier8
n aient intresss que peu ou
prou aux missions Barnett, le.eune,
Knappet Mayo-
Le Champagne des rois?
C'est la marque franaise
Pol Poyer Co
Fournisseurs S.VAe !tid'J*a*|err!* k^"a.!^
ira inv-iP ttnmm -___ lai j el daitendre des
2i Mars
WASHINGTON, itf- On mande
que le Dpartement d'fctat a envoy
1er Ire i Mr BoyJen expert amr-
cain reprsentant la dlgation inof-
Il Ip'lat nmrt.-ai.. A 1 ^ta._ _
EN IEME CHEZ
P.M.Gray&CoIiic
bien 8r qu' a pioccu
Ide courtoisie ae joint- pour
Mernement amricain, un inte
1 n'est pas de second ordr*-, e
""lconsidration qui eiplique
ce et la signification que
oca de dire et que non
J essayer de prciser autant
chose parait possible D'a-
(timportance d la visite-
que l'information tlgrapbi
'* trs Bomraaire et qu'il n'y
ttion qje d'une inspection
de l'infanterie de marine
Une qui reprsente l'Oecii
joto-Dominjo et Hati, et bien
9D|ect,f principal du dplace
1M Secrtaire de la Marine ton
ff*9laux raanuvrea de U
t Etats-Unis Guanlanamo,
^aurait considrer le tait de
Port-au-Prince. _
i comme peu imp
gouvernement amricain
re de
jtoelli
fait
tes ni
iqner
lerding sortant de Panama
*

L'importance de la prochaine vi-
site de M- Denby, Secrtaire du D
parlement de la Marine, eat amai
nos yeux trs justilio, puisque c'est
apparemment lai qui tient en msina,
par a nature de ses fonctions, la
aolu ion de cette question hatienne
don, au dire de quelques uns, le
par ement d'E'at se serait corneo-
t d" f-ire entendre notre miniatre
* Washington tqu'elle eit rgle.
voyons maintenant la sigoilcation
de celte visite.
E'ie a i peine besoin d tre dmon
tre. Le Secrtaire de la Marine ve-
nant ici aprs tontes les missions
;' o t'e une Pu'ssaace amie et con
Noria voulons dire, avant dp finir, tre son Prsidtnl lu, '
qiifl si M. Dartiguenave. prudent de'
dernief'min' il d lV**\ ,if> nou fions qui que ce soit de
sidert WiUo.i; ou encore lorsque plus rcemment, il a envoya [a' domin,ca,Q m contre M. le Dr Henri
dresse dat prsident Harding un 1,u ': v Garni*'. B.en an contraire,
mmorandum avec lequel il s'est l'ar'-'e est r< logieux pour c Her
mon r singulirement press d'agi nier puisqu il le compare M. D ter \ presse, le voyage du Secf
taire de la Marine amricain lui ap
porte a domicile l'occasion de rem
plir ce devoir pairiotique- Lui ni son
gouvernement ne feront sana doute
au dessous du rle Le pays les
regarde et les observe- i
tiguenave, de la t on que
tout Ir
dparte
8r 18 [SIC Uft -----r-m .ww.ww ... lUIOllIU
t. mmeioci- ^ue nous venons de rappeler, ce ne
mportaotaui peul ,tre <*w Pou* conclure ou,
uuwnemMt amricain pour,,e oim, indiquer le ses des
de ce gouvernement, conclusions adoptes par le gouvar
tuelle, ne paa de tempa nfm8Dt ncsin. Il ne
-~fsit de paaser tont pi es'",.,
ctes ne serait paa sufflunt i J.0.1
' ctuelle, na paa de temps ;;nfm8Dt ericsin. Il ne sau>ait ve-
^Lafait de paner tont Dia!oir po,ur, e^qi er ,oi m6m^ "n<
, a.------ t- ,i .m j| faudrait penser que------
le ne serait paa nfflunti4. Iuar1,1 PePer que noua
qoer l'arrt A Port an PiinLuaro,Q8 Jamfti* Di veclea enqu
rding sortant de Panama 1.! Getl *u Dpertement de la
Mitite
otant tan a a'arrter en
ae il l'a fait la Jamaque
'il et t sollicit:
Marine qu'ont abouti les rapports '
de toutes ces missions et Dieu '
daitaily en a eu/ On ne saurait
kK.n, .. ,, ;f*ire l'injure au gouveinement am
nu \a 2F ng? el H,T dca' de croire qu il n aura paa pu
aJ 6aadlle Cf,t d0QC M dcider quelque chose en pr-
louvernement amric ii y aence ae cette srie d'enqutes et
nci. 0I'!DC?; fcl P". cou qu'il serait ainsi oblig de venir en
nlrrir! a Ea oa r6' *' 6 ; Pfonoe Po t au Prince voir de
rlr*. d. vue QW ie _D, ^qjjkiiit cela.retourne
Non, il faut plutt croire, c'est
plus consolant de croire que la vi-
site de ce haut peraonnage eat l'a '
boutisaemeot de toutes ces enqu es
et celui tusai des dmarche, des
dlgations, des informationa de tou
satTldl,.li Manne "dee B^t-
&n:0Lu, qui DOa, i^^resae le
i"! doute pour la faade,
- , LeD reUUon diplomati
je Dpartement d Etat o
naltieones ae rglent
des affaire laiino%mri
suS80"16 P'ce comtneni,
tt?,K.LCi,auxWprMr.Unte
m i. ndu DeP*"eaient de
2 .nap5rleDaenl d'BUttest
,la!ld8, Marina-
rjne qui vient ici e t
" Ui rt" Dpartement qu
tes sortes adresses Washington,
et celui enQn de la campagne pro
hatienne mene aux Elala-Unla pa-
les amis d'Hati dana je coure de la
dernire campagne lectorale dont
eat sonie la prsidence actuelle des
Etat- Unis; et celui en dernier res-
sort de notre campagne de presse
nous, csmpigne si pleine de malen-
te id is et d'obsc iri es e i raison du
ma que d'ic.formations et en raison
sufsettf tlee mhaonges du gouverne
ment Isncs dessein dsns la cirou
lation pour troubler l'opinion, lui
faire perdre de vue l'aspect vritable
des choie* et lui donner aux yeux
du peup'e l'attitude fausse de df an
dro ses i t eu.
Or. S il est permis de supposer
une telle signili aiion au v y .g3 en
Il uti i\x Gh i d la Msrine des Ela s
Unis, noua i ojvoob dire qu c
voyge est suspendu le sort de la
patrie hatienne Riperons q-ie M*
Denby vient ic n dJ i- r*t toute
?P*r's qae mu Ie u le rle dei** Pnieii ce iuca n3 dans sa p.T
* l;2;Sl . BignchetiQBne moins en maltie qu'en ami.
monde a lu, y compris
;me't de l'Intrieur.
D otre part, saiNon que, il y a
quelque quatre km,le gouvernement
de M D'itguenave avait refus de
reconn ftre le "Prsident lu'' do-tn
niciio et que ce refus, unanime d'ail
leurs de la part de tous les gouver
nementi enant tre agrables au
gouvernement des Ftits Uain, n'est
pas tranger la retraite du Dr Hto
riqufz ?
Le (ait d'avoir t exprimer des do
'ances la Lgition dominicaine
ne plaid: donc pas en t.veur du bon
sens du gouvernement II donne aus
i une ide dn tact avec lequel M.
Barau excerce ses fonctions, car il ne
peu* qu'avoir mis dans le plus grand
.errib L- gouvernement s'est ab tenu,**|qui g e actuellement la Lgation et
nul o ignore pourquoi. de nousiQui taire tenir le communiqu suivantjCiouveroeur militaire, amricain,
de 'oq ministre de l'IntMeur, qoej'e't es que le gouvernement haitien
nous empruntoos de nos conifres : en mains juste an momeat o il
(parle du 'Prsident lu* noa ta tonc
t Dpartement de l'Intrieur Coin oas ni reconnu.
mimique Depui; seulement trosj C'est donc i nous qu'il revient de
mo s, le journal t LeMatin .devenu!protester, auprs de la Lgation do
opposant-nul n'ignore pourquoi.jminicaine et au nom de l'opinion
-publie cont,e !e Gouvernemnt haitienne, contre limpair courais
et Monsieur'e Rsident de la Hpu par un gouvernement auquel sa si
bhque.des articles malveillants aux- [uation dsespre fait perdre le sens
quels il est accord le plus grand ru d; oute chose.
pris.
5 ven. H8'8 dePUi W'qM
RS ,,ll18riic^'
JStBC,rd,eDp9riemeDt
ff^meot dFti V0U carter ,a
'^ectemenr L81 pour Qtrepren
"MtUs^^W'.ment fous
Hl divainn epm" qaelqiea
>m.!i9uaPpementdedini-'ul
" selnqUu"M nous nous
- *eul"nt b.en le rle de
Toutefois, le Gouvernement se
voit dans l'obliga'ioa de protester,
comme il proteste, contre les propos
froissxnts que le nomm Th os. A
Vilmenay, rvoqu comme consul
gnral d'Hati i la lamaique pour
lodlica'esse et mauvaise conduite,
attribue Monsieur le Prsident de
la Rpublique contre nne Puissance
amie et contre soa Prsident lu.
11 ressort de ce communiqu que
l'arresla ba de V lmeney s rait due
aux tjois mot ts su vao'ts:
I. L "Matin' est depuis trois
mois opposint; le gouvernement le
mpr>se et en est troubl en mme
t;mp ;
II. Le giuvernemmt et Thos.
A Vilmenay av.il depuis loagtemp .
a Jr o-'at on que le go.vemt
ment rappelle date de plus de trois
au* des corap'ci i s: rendre,
III fin, l'a ticle incrimin est
w. Ei ce qui concerne maintenant
les deux autres motif*,exprims plus
haut et qui ont pouss le gouverne
ment i une faute si grave rien qie
dans le bu< de soustraire M, Vil me
nay i la circulation, disons simple
ment aujourd hui, en attendant que
nous y revenions avant longtemps,
qu il est grand temps que les dessous
de la poli ique du gouvernement,
qui conduit le pays depuis cinq ans,
clatent au grand jour. atia qu-,
dsormais, nul n ignore pourquoi..

Au Pjtit Club
instructions. On
cioit savoir que M. Bayden se tien-
dra inoffi iellement au courant des
travaux de rpata'.ions.
PARIS, i8 La commission de
l'aime de la chambre s'est prononce
pour le service de 18 mois. Pour la
classe I9a2 et les suivantes, elle a
adopt une lsolotion demandant au
gcuvernement de faire connatre
aprs l'incorporation de la cluse
92 s'il juge possible le service in-
frieur i 18 mois.
La chambre a approuv la coovea
tioa portale de Madrid. Au conrs d;
la discussion M. Pivet a montr la
raison des taxes postales imposes
aux anglais, espagnols et aux am*
ticains, mais les taxes imposes aux
franc s gneront le roTtmerce avec
l'Amrique du sud. 1! dit qa'i! sou-
haitait conformment i l'art. 2 de la
convention qne des ententes inter-
viennent avec les pays avec qui nous
expiions notamment le Brsil et
Aigentine pour la rduction des
taxes.M Laftjnt, sou-ssecrtie d'B-
jtat des postes et tlgraphes, rpoa-
|dit q-ie des pourparlers aient enga-
gs avec diverses nations.
M. MilleranJ a iej aupu'dhui
M. Viviani.
O a reu i Pais la confirmation
indirecte de la cessation de 1 insur-
rection et de la rsistance des ami
bolchv stes A K onstadt La cano-
nade a cess depuis jeudi math,au->
cun radiog amme r ne permet dt conclure la capitula-
tion des insurgs jCommentant la
sance de la chtmb-e et Tordre du
our de coofiioce voti hier, lc
|burnaux coastateot l'crasante mi-
|ori obtenue par M. Btiand qui a
la confiance du parlement et du
pays Ils expriment l'espoir que f Al-
lemagne saisira le sens de cette ma-
nifestation et comprendra que l* vo-
lont de la France est ioHexible el
n'escomptera plus de division enifc
les allis m de mod fication du tra f
de Versailles.
Un tlgramme de Berlin annqn :t
suivant le c Francfort or Niehrichten
que Mr S.mons considrant que sa
situation est intolrable quitterait te
minist edes affaires traigresapri
|e plbiciie de la Haute Silsie.
La confrence des ambassadeurs a
adress A l'Allemagne une note rap-
pelant que le muatieo de I ordre en
Haute S liie appartient exclusive-
ment la commission interallie et
qn elle serait tenue responsable des
suites qu'auraient l'entre des trou-
pes alleraanies sur les territoires
p biscitares. Uae not; analogue a
t adresse i la Pologne. La note
envoye l'Allemagne est analogue
1 celle adresse par le gouvernement
franais J udi.
I PARIS, 19 Le ministre de la
guerre dmeot les nouvelles alleman
des prtendant que les troupes frao-
Les invi tions ont ' lanr.es b011',r"V'E**,,,"w
le r.rand Bal annuel du Pe-it Club co WU" oot travers Essen pour
q-n "ir Heu le 2 Avril prochain PfocJer i une nouvelle occupation.
Comme toutes les ftee organ se ,Le dplacemea. des noupes s'est bor
rr \p coquet cerc>e rconiain, ce:t n A avanai de o I ^lutfia toutes les lga.icfs de la'l e.t, aps'es de su.ve:!!aucedont les
ville
1
.emplacements ant'itu.- la'. i.:cat 4


IF.
VI UM
CHANGEMENT D ADRELSE |
A panir de 1un.li 21 courant la j
maison d Mme l lolibois U's, sera ^
sera tr'osfrt au No J2a Rue Tra
r
Concert Pirulz I
C fut nn ulateot tpiom-rr*-pt)'^
iruin polonais qui same ii l'arl
vcsiere-
.. . a m. 1- -,-,. .r dlirer ont ' .nulles ***** ,'ue 110ua avoue ta l'uec
irstalle l'ouest d* SpeHoit sur a H' .
route de Culheim i 2 kilomtres de
cette dernire >.o:alit
nord ouest de Nu^eterh sur la rouie
Cherhausen de fcoo sur la gire
d'Oberhausen ass- z lo gn* de la
ville II ne s agit donc nullerreot de
l'extension de l'occupaMon.
Interviiw par le coirespondue
dliiceUioi Rome, Mr O lando a
exprim sa sympathie pour la France
et la conviction que 1 occupation de
nouvelles villes rhnanes dciderai'
l'A'lemagne excuterlrstparaiions
mais il ajoute qu'il doutait de 1 effi
cacit de la taxe sur les importations
"Ujc dpche de Berlin annonce
que le gouvernement allemand a d-
cid de cier un secrtariat pour les
affaires ihnanes.
L roi de Sude a offert la 'ti-
aiana charnu un auditoire euilnu
' s-ast*. 0.i eet unanime reconnatra
tio'oolatea
occasion ti'<*o
, endre ici.
N >tre rdacteur spcial assistera
1 n aU au second concert car il fal qu'il y
en ait st-coud,le public le re 'Jamint,
et donnera ses impressions sur la
mlodique talent du maitre vio>o
niste Ksprors que cttte fois ci,notre
vertuose national aura l'occasion
d'accompagner a 1 piano son pute
naire dont tout le pas- artistique
est une longue suit de trioinhes.
Celui qui achte
EMULSIQN de SCOTT
achte le meilleur aliment mdicinal que
la science a produit en cinquante ans.
Il n'est pas possible d'obtenir les effets
curatifs de l'huile de foie de morue en
aucune autre forme.
(Prennez garde d'obtenir toujour VEmulsion de Scott)
0
Des Japonais cito
yens amricains
Coropninie Gnrale
Transallan que
paquebot Caravelle est attendu
le
Il parait que, par une mesure se
rapportant A la guerre, le Cor g >
auiiican a rendu apes devenu ci*
toyens j,miica.ns certains trangers urs u Avn
J __ A ,.,, Le nouveau paquebot Micoris vers le
L: roi de SaJe a oitert a 11 -c^-jqui servaient ou pouvaient servi r 1
ton Sudoise 00 djettOJJ en 1 hon oans l arme *uie hliOt U > ^raWes seronl fixs a ; arrive
neur du P.siJent et d; Mm M llf [guerre contre 1 A ItBUfftt. 11 paie" []fs t)Mm-
rad. les prsidents del chimbre
et du snat Mr B ia< d, plusieurs
L"!.*!"'-1!
semaine
1 gure cobtre ia lenwgne. 1. pi- .
r, ,, , usoui lc am le bmnee de ceue
minisires Mr Poli a'4 et le mar.ha1 ues.ie tt oui tbUnu U qualit de
U lire v tssi-tiieot Le roi donnera L to/tus, i'ers que le U .paiement
ce soi? uTfleer en l'honneur de du ieftil o. tinue ir.ppucetioo des Provisions pour la
Fock et quelles amis particulier,, rneaur. lgales, o'C u.ion coolie Pour de ,ifS,m ine Slio
d annonce la mort de Mgr Bolo 1 > U e tous. 0 iMl cas d, ce ouve:M ,.je. Maouere-ux
frre de Bolo Pacha fusill pour tri g ou o .. mim. e d ra au j ge Sau'moQ , $- rar |iv,P, Huile
mcn. de la Lo;r interne d'ohre suprieur,. S.M.nes i l'huile,
1 B*f Cttii pat un si grand de la pl.ee, chez
nombre d Ontntaui -m 1 qus dans
.eue t)Utktin ptur que cela pu sse
.oiui lun une invasoi onenta e :
m-ii ces incidents ;oa vent laques-
ion d'une rvision possible de la
l'occasion des ltel
On trouvera ch\
V Preetzmann
hison.
WASHINGTON, 19- Le S cr
taire Derby du dpa'tem'n' de I'
marine, q rltera W^h^gloi ce soir
pour Gtantanamo et San t Domin-
gue. Il s embarquera sur un deslro
yer.l' a^sitera d abord i des txerc ces
Mme I. lolibois (il, )n, Rae Traver
sire.
de m: de la llotte de l'Atlantique mtsire accordant ams; aux il.angtrs
puis infectera l'infanterie de an-j.'apt uit deveuir ci oyeus ameiiv
ne a Ha'li. Saint Domirgue et MO-] ai us.
irera i Wa*hirg*rn.veis le 5 Avr.l.j S ciS quelques |apcOais sor.t au
PARIS Mr Vlviani i'eat oobar jou d'hui cit> y:ns auar cains.il n'est
que aujouid hui au Havre k bord du UilS ojoins viai qu'i s resteot sujets
paquebot Lorraine, h se rend a wol |ip0(iais auisi longtemps qu'une pef]
hingtonen miaaion wociale ilu ro"- u^^^q ou gouvcinemeot japonais
vernunent fraoait. Interview hier ( e de H,
iicB l'hommege du Gouvernement l'h.u.e actueue n"a d intrt recher
fraraispt qu'il ara I interprte de chtr la qualit de cl yen amricai^
toule la France [
Il a'eLtretier neirea du youvernuijent et le hotn
mes publie amricaine au coure de
m viai'e et asnurera la continu t
'h s rela ion effectuer.ses enire 'ee
2 peuples Si d*-e malentendua ent t*
terna par propegandi adveiee eiia
tfint, il seront dissipe.
Il Huitit dit M Viviane que la Fran
ce montre ses droi'e. ses intentions
pecitlquea et aa modra ion poui
carter le* acrud'tions d'tmr ialia

f- \
' , a a u\c\ wfe


Huile d olive pnr caisse de 12.1 24|2 bouleilW
Beur e d* t Wa L E. Pruun, Prunes d Eulss
Vinaigre en c isse de 'ik\% bouteilles
Conservas franci'S's
S;r 'in^f, I >^ s grandeurr de boiles
Paie e*r e aui anguille?, fiiets maqu retux
Sorata l'huile Pl foi yras lr li, Thon, Co nichons, Pie
v R0y. n< V.i I, Ro/ai s Bordelaise*
Le tout des prix exe :ssiveinent^
bon march.
tu ce
ip#r
n'est
Spcialits Walkei
Mt sumes, Mesdemoifcel es et M ssieurs.
Vous trouverev. dsor.i^is touies les spocnliles Walker,|
ment les m?(jiques peig'ies et acier qui produisant un elW
t;in, de po iqu's d.-mlo s eii caouichojc, le cle.nsingw
d>bar,ass3 la peau de lou es les lche* ou imp .reies.leCaUri 1
le Vamshing cr am, le feulai caeom, les merveilLuses r"
pour clic eux, etc. eic
Ed vente dans tous les migains ou dr^unes kcoumi
aus mmes prixqu a KAg uce gnrale lori-au-Pnn%
ldeciyenamr,ca,i b. Il LUC DorSinVlUe $
l\oini.oj de iervu le I , b :t V Reprsentants gnraux, dpositaires et seuls M
\ i>68, Rue du M |'*ii de l'Etat.

Avis commercial
L." dtb.ttuis oela maison Lonce
Pifa Aim dclar en taillife oublie
par ju^tment du Tribunal de Pre
mieic lukiance de Poil-au Pnnce,
luurant en ses kt.iibutions commer-
cu.ea, en d*te du il Mars, eaieg'S-
tre, pub l et alfuhe sont invi es
carter ie bci ucuuua u mu-c n.-o- r __. m .,,,r
me et l'injustice effroyable qui r-sul v.n 1 t|.ei leur compte a Mooaieur
tei ait ai Allemagne vaineufl ne lea Vu toi uomeau Maniasse, jgent de
rparait pa. Mr Vivian! aesitera la uil.ite. b'adieser r ie Bonne Foi
diverses manifestations franco am \j jj, p es d la Pharmacie C:u-
ricaines mais il rsidera euitoul .iUic, ae } ) h^uies de l'apri
NVaeh-Rton. midi
PAULS 9tl faut en croire 1 Erho
de Paiia les chambres ne se spa-
reraient pss pour lei vacances de
l'ques et discuteraient le rapport d ;
la commission le l.arme por'ant k
huit le nombre da marcuant De*
le vote de la proposition la gonv r
nemer t proposerait les gnraux de
Castelnan et Gouraud.
BAHCKLONE Plusieurs orof-6-
ieur de ta facult de mdecine de
Paris anivrent. Ils feront une dA
monsliation de chirurgie I latnphi-,
thtre de facult,doninVont une cm,
frence et eeaieteront k l'inangur&t
lion dn seivice de l'aeslstance sociale
avn tubeiculeux de Catalogne. 1
Au cours d un diner dans la soire
le bnat-'ur Clmente! dclara Do
boia dlgu fiancaia k la commia
non dea rparations, loi fit savoir
ti. ie l'Allemagne payerait a chaoce
fixe le milliard de marks or reclam
par la France pour le 23 Mers.
PARIS D'aprs un tlgramm
de Berlin le ReichsUg dans sa san
ce de nuit a adopt en seconde tl CJllde SteamSMp
troisime lecture le projet de lo,^ J /Tr*t(M*ai
concernant la dissolution dea organi fvOrfl/i'*" ;/
aa'ioas d'auto protecliou Le prej FOElGN SERVI ES ;
prvoit que ei les autorits 0ei tat, ^ LAKESEB\GO. venapt
ioterss refusent la duaplouoo, le, cLf ^f*.^ \h sera ici |eodi 24
gouvernement d'empire devieut in-des poits du WJI ,c' 1 4
complet et que le, autorits doivent d 1 roowo } D'ttirs eue | ur
concourir l'excution de la loi, Iw.rou N w-Yo k via les po ts du
aimes des associations ou des raem
bies seiont 00 lisqueb au p>> Ht ei
l'empire et une amende de 50 mille"
BstilM et une peine de i mois do prl]
iouou de forteresse.
PArtlS Suvai 1 une dpcho d
R jiue le S'rombrli est en'rA dai H
^ne piiode de g-aiid^ activit ervp 1
> ive. *
V\ lor oses MONTASSE
Agent de ia k*alti.W.
Le PurgAtif Idal
uled..DrDehaut!
/47, Rvt du Fcubou^Colni-Dtntt Pari
h Kilo I prenflie.
;... n*MUltarft anctin r>n'p3rBt!(,
| elle ne (irovuqiie jama* (Je digoat
apptlnavl i ut*.
I .. = !.> ne dbuite ps? le malade.
NYtlfterd psi sa rpes 1 U (tiamirc,
r!U n% au- lacaas per' ;, u ,,v |J1 | iHllIlttNSl
jciia aii par ssaisnssti ^"'',l ''t'r
Dos: *j*M*m, ^ t,,,u*
Nord.
Lis ihirgeoriQol f0dfsiM pro
fil^r de celte 'o-asioo sont invit's I
s.desse 1-oTice de 1 Ag-nt gn-
ra'
Port :u P.ince le 23 " 1021
E F. CLEMhNTS,
A^ent Gtcr-l.
,-T-
Panama Railroad Steamship Linc.
Service de fret el de passager
New-York Haf
Fort au-Pince, le 1er Stpembre 1920 J
Prenant rpil.l:ons directes piur l'inglelerre et l'Europe et >ice-versa. ^""[W
I Mm New York. Le plus nciie et h plus dirjcl service de el pour I Luroje. iia
fmK toerai ffik AgoaU ^ State btreit, New York C |,.- Vret payai
k" Un'&! SZBA a Vork d.rectemenl pour Port au Prince et uu aulri
mois pour 10 s le* pons d liai i. Seulem ni p^s>age de premire classe. Lessun
lou nos Agent dans les principaux por idE irope ei d ingl^rre
Angleterre, Ecosse et brance :
MM. G.W. Shelden # Vo, 17, James Street, U
pool, Enylnd
I copenhayue, Dmemirk :
lMM. A.EBtnuliX $ t.o, 21, Allegade, Copen
Gnes Italie :
| MM Henri Coe *V Cleriei, Piazza S. Mal
15 Cnes Italie
Christiania Norvge : i
International bpednwnsselskap, Christiania
Hambourg AUtmayne: H. Uogeqiann, Hambox
uoiiitnboury Sude :
I\odibh kxpre, Uothenbuarg J
Le ivice de l*eoatna Liue ent.e New Yjrk et H un, ea ,vu: ds arrang;meits','qc ,e^
^era d'u;ie utiliti coQs.ieub.e, et cii la vjic U plos/apide par|laqutlh voij niKho41
a e expdies. ,[
les tonu.issements couvr.nt fit pjjr N w Yjrk, ave: omja'd: livriuJ.1**1
le Havre, Bordeaui ou Auvcis scroat livrs.
0. D. THOMPSON,
Agvnl yeneral agent pQur Hati


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM