<%BANNER%>







PAGE 1

ih vun.J r.-W3W.R!if?. ^iiaaant-M %  BsWssl 0 ./'i -,--A "38 | %i:~' m LES PERSONNES ANMIQUES ont besoin de L'Emulsion de Scott qui plus qu'un mdicament est un puissant aliment %  'concentr, productif de sang, n forces et bonne couleur. (Demandez toujours Emulsion de Scott) %  .•w-r'-.;.; :wisinrr'Wi^r-CTi^^ MIMiil— CR1PPFS, CATHARES, LARTKOITE, BHSV'CHlTES SUITES DE COUSLUCHE ET DE ROUtDLE. i'ous PMmnct ia PULMOSERUM" i./V TOUX SP: CAUCI BOœDIATBMBNT. ILA FIE VIVE S.T LES SUfcURS ftOCTUKMU .... UIAISI .. : L'OPPRCSBION ET r.ES poima us COTE B'Al'lANUElIT. fc'Al'JETiT nEVnUTT. — LE BOMMEi:. FEAFPAtlAiT. LEO K0RU1 I S 'J NS IQŒ RXiNA-SSEIvr. i IMPlBYl PAN irs HOPITAUX. MCQMMAKD DU COIN %  affl/l %  '-i AP'REur FAt: PI INI EI CANCERS .Moin; • vir'ILOX \L-by-, ','v'il/ *'' : ei.'//..-:e 1 MM Mtf* M Mft> %  ^3^ BUT!, M 1WITiT"u rDilK.I)EaiE I Ctaipiii tese \ partir de lundi 21 courant la rrfison de Mme I. jDlibo's fils, sera; lera transfre su No 322, Rue Tra| \trsiere. I r.aE.-aiBBB| Fiovlsions pour la se:naine Sainte Pour Us it-b de uS?m,.ine Siio ir on Uoaven : atoraa, Maquereaux, !,_ Saumoo trs lt$w, par.livre, Huile ["T d ciive suprieure, S;rd ces i l'huile, j ** tu plus b s M x de la pi ce, chiz'; S M t |. |c!:bcii fii!, 3*2, Kuc l'raaarj ^ sire. i 5 Une fifg lion cieiiii fi^ft* fi;ir < >is* aui Etals-Uni?. L'Acadmie franais* def adaptai morale et pohtiq a cc-pt l'invitation laitP par P Universit de Vir Binll d nvoyer les dlgus Banian r la clbiaiion du ctner.aire da r-H" L ivera t, qui aua lieu le i)0 mai prochain. :,,I\ 1 *4 "S in -<-j. VA j HEfllORROiDZS 'Our.son certain* et complet po POMMAQI OU DOOTItUR StYLOW T. %  tOB rORMANT HSHIK'.CI. •rucpHtr! cotimeci DONU TCUJJURS VU RfSl.'I.T/IT Utwalsln ".UP8 '.'. T-C BHrtH-L SIr RUIUXf 'Sut i-art-fu-^rlrc : '!> %  I Clijde & teams hip § Company] g ( FORElGN SERVICES ; j ~ Le steamer Lake t'gden > a fateie 1 Ne**York pour Porl-aul'nnctt vin les ports du ftord e es', alttndu ici, vrrs le 2 1 du cou ranl II lawtra le mme tour pour (\*i phOC^ j >p9Q&M CI Puerto Columbivia les ports du Sud Le voyage un Europe Ncrologie Une d/rcr-e du f sp Hait'fn rrroDce la IT ort dp la rrre de notre! r mi et :crt e Ducas Charles Ptertf su' verte U-r. m c ntr^ue reuso. .K'.Oli 19 mars 1921 EF CLEMF.NJTS. Agent-Gral. 1> S.Si LAKROGDEN • sera ici lun.ii 21 du coursnt et laissera le En raii-nn dfp broiti divpra snpln n ^ re v u p 0ur Musa'ie, Caves vri antonr du voy^e en Kurope du fi ij Cmt | Ni.v 'nfirie'ntwi no .inrrfs corT'" ce Hirchtto, if ^uvon-f-ment Ja"J p jillce j ,. r . . H notais a fe!t rt-'^'tre un 'Oinruuii d-M'P-j. i toutes Ici familles qu ce PJJ rrr irm8rt olfK ,p„ pfn( rt ,> rB>l aeun m ge. gl Bf0 | du pri „ fe j| rchj 0 ( de ia _. ,— 1 pijrc 0 **e N*g>ko. Lcnnmoi iqi.' j\ nji> tca'B IB'BI'QP fDira ce fait rt des (Jt trouvent pmfrdnti I .II ^ s de ci? !" -, ^ r> lu'itir que lea qaaariori bnule A la Ma son L. rree/.mannV .IB talent amplement des quea_ ApKt'iiiolin • io l souleve t (U'ert llmplemaot' hsimiriHr* ton numro* ; Pou d*s qi.eat:cn-> d' liai ce et de auctee dre gorgienne glace. Cuiller lbl ,' 1 connue ; v • tf 3 c ; %  • D'B cer;lfri Lien informs conm \maigre fl cOMft, MtfMMi lWrei |. gfflltfJ fle la Cour MBDt u. detous fhta, Offmil Urlzutsqu vemnt ch p?r la confit aH ion Or 50 la caisse. ollktelle du junce. Csiie affaire va t elricurcnt pour objet des T7 O C? IJ qiuffiot a d rliiar ce (t d m ccesion (j o o il |oynatlqo* qel li trfSKDl ta ptopla de 1U i^'O 1 1 Hi'n que df a pt liiciun' dtacapiia mal tatmlfonai aiei t iBttiy di rrir' n'.r la queat'on comme t/r nt quelque lappuri BVfO lu n\ alit d. a C.IHI o Crobh" etSi Ordre du jour Hlaboration du programme du 1 d qui lot ait roui lit -f'uence, 1H 'C 1 r et In Can l j s officiais liaoDai t tciifcidratiwrs Cham^iorr?'. Formation Je diverses ccmmi:sion c ' rit clarer q 1 e ces spTtive^. 'on ssoB feudamaot. Questions d'in-it gnral. iroc QO COi-carna ta vcypgedu, LPrsident dI inUioitiafta'1 v* n '• Europa.rsBtalion COntlDOaj AlhUtcdub svarl etHiiaai r^^ aoal&f *• autotif da aoo sjoaroaineut touo>otionlmrOlUnlHiDOUl faire v.e,.lun,qu t .-r, t .ntd l idaM^r SQquP | : u 1 r. 1 on c cil e pnree e*pj au dMi'. %  > fous les membres du Cotaail son J „ pait ^ „ mcoutenti P ls dette prsents 1 la sance Panama Railroad Stsamsliip Linc. Service de fret et de passage. cw-York H; 1 e Secrtaire Gnral. Le Pif'sider t Fdgaid Ardre. Em B, Amana ld o'ou de I.t R ; Concert Pmvltz C'est ir.fin ce >oir qo'lDN lieu i P;ri5'ana le grsod co r cit f\ impa litmmeDt a'iendu. Le p og'tmnn que nous avons eu scus l*s yeo promet de ftire v ivre d s heuies d'an atqail i tous ceux qui 1*001 apnlau r 'e tilen du violoniste ioeempaibit qu"est Mr Peru'z. r NOUVEAUX JUMBICS ^1 p-ot DISTl'XEK PCCiiltB ', f I Zj 181 EAWX-OS-VI { ^ "^i&i —5^B-j PMUMS, ALCOOLS,.tO g-jia^niDtROYMLS'. ;. %  •;•>. *.n uTMtu* "" %  — "* %  l'A!!'9 tUlf P1*TI0U£ taSMinn %  ": vie, ss^ K ' %  % %  1 %  • r"if>-t dl B"!C> t rii' iiurf it rm ii frr.c. tj La Maison A. Victor Gentil /".'/, /?/^ r/'/ Magasin d? ij.it. Vipnl '!e rere'iir | i" s'en mer 1 OLOY F)e Fiaahhghts rt bt?|i)f de t>u>s d mensions. Rad Seal "Bal'arirt, Pomtes pour auto, Pneus 3.7x4 & 34x4 fabriqus Ipctllmfgt pot't gauvaiici toutes. Port au-Pince, le 1er Sepembre 1920 Preran opdl'ons directes p'Jiir l'nglelerre et l'Europe et \ice-versa. Conaexio l.;i Hiui New York. Le plus rapide el U plus direct service de et pour 1 Europe. Adl A. E Patereo ;, tteoeral Freijtt Agenl, 'M, State Streit, New Yoik C ty.— Fret payi eUtinalico L'eiceptioo du Miel Un dpart par semainede New York dircctemenl pour Port au Prince et un autrtl FI ris pour to s leports d liai i. — uli n; ni |i i i^aiiHHa) inii'nn classe — [lies soif ;ont i os /lgants dans les principaux porsdEtirope el d'iugleferre : Angleterre Ecoxxe H Brance ; MM. G.W. Shelden $ ro, 17 % James Street LU />oo/, Engtnd Copenhague, Danemark MM. l.EBendix if Co, 21, Allegade, Copenl Gne Italie : MM Henri Coe # Clerici, Piazza S. Matt 15 Cne Italie Lhrhtlunia Norvge : International Speditionsselskap, Christiania. Hambourg Allemagne: H.Vogemann, Hambi Uotlunbourg Sude: des arrangements qci *• laquelle VOJ mirchiodu 1 ftodlth Express, Gothenboura Le seiv.ee de Panama Lue entre New-York et Hiiti, en vue d v. ra d uc.e utitiM coi.iubie, et est 1a vois la plus rapide par {Le expdies. r r ^* l couvrant fret pour New -York ; ar puWde'livraisoa soit t ordeaux ou Anvers seiont livrs. 0. B. THOMPSON, Agent gnerai agent pour Hati .A wULQaissemerits le Havre, Boi



PAGE 1

Oualorume iDne Ko 4038 Port au Prince; Hait! Samedi t9 Mars 1921 'DIRECTEURPKOPRIETAIRE; Clment MAGLOIRE LEMJMERP 20 CENTIME Quotidien REDACTION; Hue Amricaine No. IJ&S Voici l'histoire ie plus d'une opinion : on 'atiopte par contradiction, on la soutient par enttement ei on l'abandonne par lassitude. Chs. de FRAYC1NET TELEFHO^EAU Une Guerre avec le Japon m f La Saint J .sepii La paroia „ nda), eu M, Harding, alors Prparlai rement vraie ColGeorge se^'f irai la. a eu plusieurs confrenrlarvfy q proposa, comme une Durand la crmonie : es membres futurs da sou panace contre la Ru-rre. la sngges a excut les rasilloira Nott le correspondant, disposition de JenningsW IliamBryan q, un son riiii o ne d'an grand journal de Was-[rfrendum devrait re organis on, a recueilli et transmis les: d ans le peuple avant aucune dcla ti: %  uaion K^ r2vemr 8 |? yen9 ? Ct,,,j tiX ? la yaerre implique "œi profond sur l'h.sioue du ration de guerre. Cette suggestion fut abandonne cependant lorsque des atgurrenis contraires lireot voir que les gmrras a-ont gnralement den 1 . B sur le peuple pendant la Doit et que.dsns l'histoire du monde, il n'y a pas d exemple qu'aucune gurie ait jamais e adoras comma foerif d'aggression To joirs, IPS guoirea ont '. pr entea coramt des inesires de dfense et de pro ceetion M. Hirding.qui exposa eatte coneidiatioo, n'eut p e remoi e plus n C-J POT prt resion beerea ft fa'ufla Mus ; (|tie it o.ceauxde l(*2 vt'-.jrer, Concert L cot cert d-i d-manche auta lieu demain a la Stttiou des l'ou.piere. La llenaisauice C>9 demain scir.i Pariaiana.q-e 1rs act-ni^de la henaissanc-e dont ent la aoire thtrale contiari e mercredi par la pluie. H y sera < %  prBe. t le beu drame du Hassillon Ci icou ... l'Oracle t Me Victor Delbeau trout que 191 i pour trouver u>. n0 cera une allocution lvilree gnral : une gourde. exemple d"ce fait L A I magne a toijouis prtendu qu e le u'a cte amene a assaillir la Pour elle d'attaquer l'autre, sns Balgiqae neutre qu pour frapper la PMN aucune coosidration d amiti France un point o elle n'tait pis cou vers*-prpare et pour protger la patrie allemat.de d'un aaui aussi c riaii !i M aujourdhui entre les Etats Unis F,, **, depuis, nommJ ^nwaU'fiutj sous oi de traitL.9 bssoin de dbouchs La situation, telle que le existe ti de la lia t ru sa Hvan> t dcia i A ,i n P!ll |i a orf „. A „ , l ration de guerre de 19J Ceatlora D Vt ^on r h h„, i 61 "* 6 .u'une n.uon dj prpar, et boa ItpuSo irt^.V-iTbVe"! %  le,a t amene aui degr entUram ^, iber un debouch" pour .ou .'Xi AJH'T Wa ,Dl ta,^,, •"*• %  dau rR8 eulroit-f o .1 at f n mf 6 d d b0r il ?. d6cl rr !. 0 '" POMiledvivreavec€i^f?c,onS fa melles de gue re et lea Joaufl a tve pr08pril Celif y egt ^^\ un ptobma qui se pose pour i-l lapon sbul et qui ne concerne pas le* E(ats-Ui).8Mais, ce qui concer M la fuis le Japon et les Etats Unis c'est d agiter la qussti an de guerre et i'eovbtuhei'dauM un ctrtain avenir La ques i >ti de guerre n'est pas seulement co line dans les joar Odtx et dans les conversations pu bl que • Eue rouve accs, souvent et ooveitt tuent, dans I et ceiute du (Jjogrs aiueiica u e dans le Parie ineiii |apo sisLes possibilits do e .lie les Etats-Unis et le la d ei pon font l'ob|et de discussions no i et dguises di.is la parlement de LonJres, I Chambie des dputes de Pans et de Home, et dans 1 H lions viennent apr.* Le danger das questions da guerre t Le enateur James A(leed, d mocrate, du Misaauri, donna cette OCaaion au Prisi J.-. t lu, une con %  a a ion sur les causes de gu.rre q • ou peut considrer comme une •les plus intressantes que puisse m)ttre un esprit suprieur. Il ex posa que, tandis qie des actes peu /e t venir en leur temps comraa le noignage d'une t'ggression ouverte guerre ia cause de guerre peut -voir origines dans un pass lointain d'imperceptible q I'II tait, peut dou en-ne et m iiodiquement avoir aestmbles dlibrai) es de l'Allema arandi au point de devenir sub te* — ,\ %  •*"" — • noiu tient un ciel orageux obeuuriissant B ,,e Di c Queetious embirraeaanies e aolfl I da la ni. *o" pa.f jis poei augouv.ruemei.t gouv de Londres, k avoir si a sa commis fa< a il est question de guerre eut. e Us EtatbUiiis et le J-pou et dans 1 eveutual.tn uiiuu gje.re, queil-a se:ait la politique ue la (Jraude VJ sou a liance aveu le le eole 1 de la paix. Due dea causes de gaerre les plue comprheneiblea est la lutte pu s otite pour une nation, tiop mlJi 1Vj suivant le caura dea anneq Uo d'essayer d^ in tire il i • .• | Finalement, la fitaaiot devient | e „ quesuuus de gueire soirmt gi ce point tendu q a uu mot m .i i. h J te. ijtner qilqeihisi pour si dit entre deux partiet, si o.i le U i itameni aml:ai des questions laisse passer peui ne ps fai e d p en j ns et 1,0 ar faire diaparau 0 iulLe mot est Bapeu am reenu i oll8 | b joint de f ic fon< par les aiui dead^ux pat s.rejeie t^'e. b vec cet esuiitque ad Bar et propage, bau-ies m ta ajuiVeo', dmg se ^ropusede se dvo er. avec qui sont galement rpts et coipot tou le tact et toute lneigie post ta d'une partie 1 autre, jasju'a ce bls, ma riar toutes les questions que, a on moment donn, chauuue mtes japonaises, et cela ua le mo in paitie?gigiee par le point mintmoeo 1 piendra poas.sau.i d'honneur aeni que c'ait on devoir da la M i ou Blanche Par cible iS Mars DUISBOURG 16-De nouvelle t oupes (raoaise sont arrives ICI venant des parties de 1 AUemsgi • occupes par l'arme f anaise et o cioit que I nr ari >. p,ut permettr loctooatioi de Vlu hei urlarni, situ 6 kilom res i l'est d ici dans 1 direction d Ks en Hien que les allis ^ient rcemment OC:U,.K' le village de Dhamborn aucum garnison n y a encore rtab LAH.WANA.M.-D Alfrelo Ziyas.v Alphonro ,1 t lu pi^idenl de Cuba aux lections partielles qm ont eu ieu hierda^s l'i t leur. Le prsident lu a d.lar qu'il comptait • voir l'appui su'fisant dj Congrs nauonal rour combattre la grve lu parti libral ei qu'il esprait former un gouv.inement assez i emps pour entrer en fonctions le 20 Mal. Wicjne nomination de membre du c bm< t n a encore t dfcii par le a'-id'n 'u ui.dit-il.s'elforced'urr en un seul groupe les membres d;s pan s rr>n5rvateur et populaire WASHINGTON, 16M lusserand, ambassadeur de France, s'est enJu aupuid'hui la Mt son Blanche pour .nmnrrr o/iieie lemen la vis la de M. Vivjani et pour discuier Wic le p sident Harding dans leurs grande! lignes, les diverses quesio'S dip'om. tiques intressant lai F.an.e et les li wts-Uji-.On annonce que l'ambisiadeoi a annonc au! p es dent Hirdipg que M Vviani s' mbarqutr.it pour les fctat; Unis Vi-s le 19 Mars et arr vtait Wash • g on vers le ter Avril. H lussennd s'est rendu, dit-on, a la pMJe;C p et rpoudre i toute question que pourrait lut poser h: prsiJ-m au sujet de l'tat d. i'opimoa franaise i 1 gnd de !a Socit drs nati. ns, mais on -goo e ju q. q ael poiqt le prs dent a p o'j; de l'ocuuioo qui lui tait of lerre P .lUS, 16-A la Chambre de dpu es M. Briand a rsum aupu dhn les t.avaux de la confre 1 de Loidree. 'l'oute la chambra,* 1 ex;-; t 00 des socialistes et com nj ms c?, l'a app'audi avec enthcus.i me Les depuis l'ont approuv PJ t -uhiemeut lorsqu'il a dclar ia a grandes industries allemande. 11 pub taient plus de bilan puceqn leurs b^nlices taient bLandaleux M B land a dit que la cham' lui avait den aud de ma meuir i nitc de (ton. parmi les alls e 1 qui l'a t ait Faisaui alluaiou a 1. p oposi tioa Je M Auii.M reli ive i la (, lion d un o'h.r inte national con.m que de reco s tuiton ave; l'appui financier d.-s h ats Uais. M, H un t dit que ia seule rponse qu'il avait i lare tiit q^e tout ce qurt avait ei po-sib e de Ijiif avait H fui e* que tous s.s iftors continuaient dans le sen de la o idari dea alls. I dciara qu: 1; i'iemier m ms Les Cours PARIS .;,;_ Rente 5 010 577, Stj'I'M SS.SJ Dollar 14 7,2 NEW YOKK t;|j -Sterling 1,90; l'ranc 14,42 ire .-v li t U premier rej ter pio, os 1. n. d.I Allem.-ge ei :[ ui t 1 a I h m m ge .omme a un s'ucr mi 1 1 France. W iSti MGTON 6 -Le Dp ne m :J d b J n 1 i| 1 1 s epri s lut n .i o U ,u %  tari ni f xi it^ a.ip -; >. u guverremnt espgo dm .s mod.li jtio la lu < %  'Avi d r e f. p P'r.t d'un )D|d ll G r s g.;e L'am bxisnUu .1. ot Madrid ^t•ia les ngociations ce sujet avec e gouvernement espagnol et prsida lei runions des amb i ssid-urs -> 1 mitres o une action commune fe t discute. PAKIS, 16 — La note de la con; mission des rparations expose q l • lotie d une correspondance chsn ge avec le uouvernement a'iemand, su sujet du paiement de 20 railliarf a o;' que celui ci doit effectuer avant le lr mai bUr lesquels H milliardseulement furent verss, la commis" suri nutiiia au gouvernement Ailen in i: oriiua d'avoir acqui.ter di Ci le |,.j| e solde des 20 milliards or dpcundo d'avoir effectuer avant e M mars le 1er versement d'uo mu lari or a valoir aur 12 milliards reslan dus. -vvant de liter la daU et les modalits des paiement* et veraeme ts ultrie irsila com niaaio 1 coiiHc-ni en isag,r les prupoe.110 s qui se-iit:t soi mises avant la •l' paur lubetituar aux versem nti or et devises trangres des maci:haiidn>ee ou transfert de valeurs nobCM es trangres et allemandes. L>> gomrer.ieraeut allemand est ei antre autorij A soumettre la caro mision des propositions lendeatA l.nssioa d'un emprunt extrieur '" t.ie produit serait vera la com mission. •v ... sance de U chambre d'a'I u d h n \ir Brisnd rpondant acx ni'rpeliaions cjtwtata que si la Orifreocfl de Londres n'a pas rgl oues les questions, ella a abouti a H rsultat que 1RS d^peaux frsn 0 i , anglais et belges flottent enaana l>'e sur la rive droite du Rhin et montrant pir cette action aolidai a que la volont des aills est d obi ger l'Allemagne excuter ses enga gements. Le prsident du conaoil montra It dception dea dirigeant* aile nanda qui croyaient que les allie n'appli luaralanl .pas les sanctioua d escomptaient la rvalte des ouvrire illeifleods le lluiir. Il expnna la 1 iviotijo (|ue quand lea allis urne 1 "> t Dner les sanctions lAlletna <-ie dcouvrira des ressouroea qai tonneront le monde. Mr Bnand n'admet pas la th-e l ie I \lie nagne ne doit payer que oraqu'Hle le pourra sur ses b.i. fl >s ou sur MUS exportatiois. L'Aile na^'iau contraire est dans U pou 10 1 da d • leur qui a sign et qui tt piynri ajouta ; Ce que je liens 1 dire du haut di 0 jue tribune c'et tue nous, 1 B VA, nous n apportons encan -spr t Je baaua et de. rep ea •ailles loin pie no\i fanons des o M 1 inatice nous ne faisons pas d'oprations d a goa-ra M. Briand rpta q 1 il soit bien campus q e Moctiona dclaoclies ne pu; root c j s^er que sous trois conditiona la q latt us dea responsabilits d r 1 ul vide, 3o le dsarmj iwnt < > 1 qunslicn des caapables(applau dissements). i liiiaud parla ensuite de la q tea tiou d 0 ient et se flicita de raooord coocla avec les natioualiatee IOUH. Il termiaa en iiemadaot la ctn u bra de lui donner pleine couii ici. A 1 11 1 de soi discoure lea mms• t un grand nombre de d 1 tra t 1 toi jut vivement Mr Brian J. Uat9 rCj)l que I.o l'o.iiiu uiui.t Ueg.nd no'i • pria oncer paur lundi une repMisri 4 la LOI ..ligne Ancien lo 1 o • paru auc->urs de 0 .1 ff^M^a % 


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05340
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, March 19, 1921
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05340

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
Oualorume iDne Ko
4038
Port au Prince; Hait!
Samedi t9 Mars 1921
'directeurpkoprietaire;
Clment MAGLOIRE
LEMJMERP 20 CENTIME
Quotidien
REDACTION; Hue Amricaine No. ij&S
Voici l'histoire ie plus
d'une opinion : on 'atiopte
par contradiction, on la
soutient par enttement
ei on l'abandonne par las-
situde.
Chs. de FRAYC1NET
TELEFHO^EAU
Une Guerre avec le Japon
m f
La Saint J .sepii
La paroia fin liesse aoj lurd'hui pour faareon
Saint patron. Ds trois heures
du matin un monde fou emplissait
la vaste cour de IBgliea. Il y eu'
messe chaule, 1 heures !,-.' C'ett
Ih Rvrend Pre Richa d. suprieur
Rendrai de la,Connrgaiion desjl'res
de Marie | des filles de la Sngease,
qui a oflici. Le pangrvque du
rend t^aint a t fait par le pte
Mahot y assistaient S paru' vquede l'jrt au l'rn ce, M^t- Beau
'
(Correspondant St-Aoguatine monde. :Cette considration , v ,.,>
nda), eu M, Harding, alors Pr- parlai rement vraie Col- George se^'f ir-
ai la. a eu plusieurs confren- rlarvfy q proposa, comme une Durand la crmonie
: es membres futurs da sou panace contre la Ru-rre. la sngges a excut les rasilloira
Nott le correspondant, disposition de JenningsW IliamBryan q, un son riiiione
d'an grand journal de Was-[rfrendum devrait re organis
on, a recueilli et transmis les:dans le peuple avant aucune dcla
ti eignements suivants qu mou
.[qu'il est trs peu probable de
rclater la guerre entre les Etat
.et le Japon dans le cours de
Ifcistration actuelle.
Prsident lu Harding a fait
diration que iqnes-uns de as
eillers intimes qu'il sent qu une
questions, internationales les
I pressantes qui se dressent de-
l prochaine- administration,
b que devront tre les futures re
ODi des Etais Unis avec le Japon
[Il serait excessif de dire en l'es
i que M. Harding est alarm d
libeiti avec (laquelle on parle et
put dis posaiodita de guerre
Je les deux pays; cependant ii
It indiqu de faire des effort-
I introduire dans ces
i et ces discussions une not.
iltive d'entente et d'amiti Cetir
lie langage a signale par
ries s,vans Hugues, qui t
pclt tour le poste de Scrtaii
et qu'il a accept, et M.
ne cache pas son aeutimeni
dommage que cette libert dt
te peut arriver causer.
rtance du poste de Tokio
Haiding considre le post
IMsiedeur T< kio comme la
on la plue dlicate et la plus
mte de celles sur lesqueil i
, xsttie amne-ine aura d-
ir. Il i dj minutieusement cher
Iautour de lui l'homme qui i
loffiir dtre son reprsen'an
oonel et son envoy au Japon
leoccopant de choisir un per
'ge vers dans les choses di
Miiqasi( assez maitre de lu
a dominer en toutes circon
et pour viter tout faux pat-
te btvue de nature cause
weiux embarras Un croit qu'il
ja ce posta Frank f.Fe-
Oa Pennsylvanie, ancien am
leur ao Mexique (1)
. Hechot a accompaga M
J'Dgidans son voyage sut la n-
I indienne et on suppose qu
ELl BpPel au* services tf
Jjn dipiomete- Il va de aoi ce-
jn qua M. Harding ne ses
i an quoi que ce soit en d
i.. t ?lllfre8 el W'il reerv'
m libert d action pour le mo
J nomL't?'1 necw"re < ''"
j nominiti0Qg
S cour dea discussions et
San I?*; ^ui 0Qt eu " *
patatoar d'une aesoclttha des
E t IQiel dM ure qui
Pni tre envisages peur preve
l*J guerres futues, le Rside.
linrJ^'81011 e"iendre dc
JJ. dimiQuer les chance
lfevaaUS*es de guerre
One/I^ ceUe *<>: uaion
K^ r2vemr8|?yen9 ?Ct,,,j-
tiX ? la yaerre implique
"i profond sur l'h.sioue du
ration de guerre. Cette suggestion
fut abandonne cependant lorsque
des atgurrenis contraires lireot voir
que les gmrras a-ont gnralement
den 1 . b sur le peuple pendant la
Doit et que.dsns l'histoire du monde,
il n'y a pas d exemple qu'aucune
gurie ait jamais e adoras comma
foerif d'aggression To joirs, Ips
guoirea ont '. pr entea coramt
des inesires de dfense et de pro
ceetion M. Hirding.qui exposa eatte
coneidiatioo, n'eut p e remoi e
plus n
C-j pot
prt resion
beerea
ft fa'uf-
la Mus;(|tie
it o.ceauxde
l(*2 vt'-.jrer,
Concert
L cot cert d-i d-manche auta lieu
demain a la Stttiou des l'ou.piere.
La llenaisauice
C>9 demain scir.i Pariaiana.q-e 1rs
act-ni^de la henaissanc-e dont ent la
aoire thtrale contiari e mercredi
par la pluie. H y sera < prBe. t le
beu drame du Hassillon Ci icou
, ... l'Oracle t Me Victor Delbeau tro-
ut que 191 i pour trouver u>. n0. cera une allocution
lvilree gnral : une gourde.
exemple d"ce fait
L A I magne a toijouis prtendu
qu e le u'a cte amene a assaillir la Pour elle d'attaquer l'autre, sns
Balgiqae neutre qu pour frapper la PMN aucune coosidration d amiti
France un point o elle n'tait pis
cou vers*-prpare et pour protger la patrie
allemat.de d'un aaui aussi c riaii
!i"M aujourdhui entre les Etats Unis
* F,,
**, depuis, nommJ
^nwaU'fiutj
sous
oi de trait-
L.9 bssoin de dbouchs
La situation, telle que le existe
ti de la lia t ru sa Hvan> t dcia iA ,in, P!ll |iaorf . A , l
ration de guerre de 19J Ceatlora DVt ^on r h h, i 61"*6
.u'une n.uon dj prpar, et boa ItpuSo irt^.V-iTbVe"!
le,a t amene aui degr entUram ^,iber un debouch" pour .ou
.'Xi aJh'T Wa .,Dl"ta,^,, "* dau rR8 eulroit-f o .1 at
fnmf6d,.d!b0r il?.d6cl'rr!.0'" POMiledvivreaveci^f?c,onS
fa melles de gue re et lea Joaufl a tve. pr08pril. Celif y egt ^^\
un ptobma qui se pose pour i-l
lapon sbul et qui ne concerne pas
le* E(ats-Ui).8- Mais, ce qui concer
M la fuis le Japon et les Etats Unis
c'est d agiter la qussti an de guerre
et i'eovbtuhei'dauM un ctrtain avenir
La ques i >ti de guerre n'est pas
seulement co line dans les joar
Odtx et dans les conversations pu
bl que Eue rouve accs, souvent
et ooveitt tuent, dans I et ceiute du
(Jjogrs aiueiica u e dans le Parie
ineiii |apo sis- Les possibilits do
e .lie les Etats-Unis et le la
dei, pon font l'ob|et de discussions no i
et dguises di.is la parlement de
LonJres, I. Chambie des dputes
de Pans et de Home, et dans 1 h
lions viennent apr.*
Le danger das questions
da guerre
t Le enateur James A- (leed, d
mocrate, du Misaauri, donna cette
OCaaion au Prisi J.-. t lu, une con
a a ion sur les causes de gu.rre
q ou peut considrer comme une
les plus intressantes que puisse
m)ttre un esprit suprieur. Il ex
posa que, tandis qie des actes peu
/e t venir en leur temps comraa le
noignage d'une t'ggression ouverte guerre
ia cause de guerre peut -voir
origines dans un pass lointain
d'imperceptible q i'iI tait, peut dou
en-ne et m iiodiquement avoir
aestmbles dlibrai) es de l'Allema
arandi au point de devenir sub te- *,\-------" *"" - noiu
tient un ciel orageux obeuuriissant B,,e Di*c Queetious embirraeaanies
e aolfl I da la ni. *o" pa.f jis poei augouv.ruemei.t
gouv
de Londres, k avoir si a sa commis
fa< a il est question de guerre eut. e
Us EtatbUiiis et le J-pou et dans
1 eveutual.tn uiiuu gje.re, queil-a
se:ait la politique ue la (Jraude
vj sou a liance aveu le
le eole 1 de la paix.
Due dea causes de gaerre les
plue comprheneiblea est la lutte
pu s otite pour une nation, tiop
m territoire* ayant besoin de trouver sa *'
place dans le ao eil des peuples. P etagne, .
Une autre cause de guerre, qui peut {* L\0UVe1'u \"ui r'P'-"d "
Ole place au nombre des p.us fr- tureilement qnil ne reu aucun
quenres, fit encore remarquer M. rapport eur lu poee.bi.n dune relie
rteed. cousis e dms les conversa ueire et quei, dans es co: d. ions,
lions et les discussions roulant su *"' d'8^eus de epotid.e a la se
les que s ions de gure piobabl. coude qu s ion
Deux nations commanceot par parier Harding envisagera le
ie m pos=ibi ue d u:j ooi il t arm. problme
U converst Ou, la diacuesiou qui, < \j. U ,fdi g d/t, eu conbluao
oui d abord, n*a pas l'air de fr*p e reudie cump t q ie c'est ag-r s i.
per l attention, grandi *eu a pea Ul m lU vur |d 8en uent ,K>lJi, 1Vj
suivant le caura dea anne- qUo d'essayer d^ in tire il i . |
Finalement, la fitaaiot devient |e quesuuus de gueire soirmt gi
ce point tendu q a uu mot m .i i. h j te. ijtner qilqeihisi pour
si dit entre deux partiet, si o.i le Ui itameni aml:ai des questions
laisse passer peui ne ps fai e d penj ns et 1,0 ar faire diaparau 0
iul- Le mot est Bapeu am reenu ioll8 | b joint de f ic fon<
par les aiui dead^ux pat s.rejeie t^'e. bvec cet esuiitque ad Bar
et propage, bau-ies m ta ajuiVeo', dmg se ^ropusede se dvo er. avec
qui sont galement rpts et coipot tou le tact et toute lneigie post
ta d'une partie 1 autre, jasju'a ce bls, ma riar toutes les questions
que, a on moment donn, chauuue mtes japonaises, et cela ua le mo
in paitie?- gigiee par le point mintmoeo 1 piendra poas.sau.i
d'honneur aeni que c'ait on devoir da la M i ou Blanche
Par cible
iS Mars
DUISBOURG 16-De nouvelle
t oupes (raoaise sont arrives ici
venant des parties de 1 AUemsgi
occupes par l'arme f anaise et o -
cioit que I nr ari >. p,ut permettr
loctooatioi de Vlu hei urlarni, situ
6 kilom res i l'est d ici dans 1
direction d Ks en Hien que les allis
^ient rcemment oc:u,.k' le village
de Dhamborn aucum garnison n y
a encore rtab
LAH.WANA.m.-D Alfrelo Zi-
yas.v Alphonro ,1 t lu pi^idenl
de Cuba aux lections partielles qm
ont eu ieu hierda^s l'i t leur. Le
prsident lu a d.lar qu'il comptait
voir l'appui su'fisant dj Congrs
nauonal rour combattre la grve
lu parti libral ei qu'il esprait for-
mer un gouv.inement assez i emps
pour entrer en fonctions le 20 Mal.
Wicjne nomination de membre du
c bm< t n a encore t dfcii par le
a'-id'n 'u ui.dit-il.s'elforced'urr
en un seul groupe les membres d;s
pan s rr>n5rvateur et populaire
WASHINGTON, 16- M lusse-
rand, ambassadeur de France, s'est
enJu aupuid'hui la Mt son Blan-
che pour .nmnrrr o/iieie lemen la
vis la de M. Vivjani et pour discuier
Wic le p sident Harding dans leurs
grande! lignes, les diverses ques-
io'S dip'om.tiques intressant lai
F.an.e et les li wts-Uji-.On annonce
que l'ambisiadeoi a annonc au!
p es dent Hirdipg que M Vviani
s' mbarqutr.it pour les fctat; Unis
Vi-s le 19 Mars et arr vtait Wa-
sh g on vers le ter Avril.
H lussennd s'est rendu, dit-on,
a la pMJe;C p et rpoudre i
toute question que pourrait lut po-
ser h: prsiJ-m au sujet de l'tat d.
i'opimoa franaise i 1 gnd de !a
Socit drs nati. ns, mais on -goo e
ju q. q ael poiqt le prs dent a
p o'j; de l'ocuuioo qui lui tait of
lerre
P .lUS, 16-A la Chambre de
dpu es M. Briand a rsum aupu
dhn les t.avaux de la confre 1
de Loidree. 'l'oute la chambra,*
1 ex;-; t 00 des socialistes et com nj
ms c?, l'a app'audi avec enthcus.i
me Les depuis l'ont approuv pj
t -uhiemeut lorsqu'il a dclar ia
a grandes industries allemande. 11
pub taient plus de bilan puceqn
leurs b^nlices taient bLandaleux
M B land a dit que la cham'
lui avait den aud de ma meuir i
nitc de (ton. parmi les alls e1 qui
l'a t ait Faisaui alluaiou a 1. p oposi
tioa Je M Auii.M reli ive i la (,
lion d un o'h.r inte national con.-
m que de reco s tuiton ave; l'appui
financier d.-s h ats Uais. M, H un t
dit que ia seule rponse qu'il avait
i lare tiit q^e tout ce qurt avait
ei po-sib e de Ijiif avait H fui e*
que tous s.s iftors continuaient
dans le sen de la o idari dea al-
ls. I dciara qu: 1; i'iemier m ms
Les Cours
PARIS .;,;_ Rente 5 010 577,
Stj'I'M ss.sj
Dollar 14 7,2
NEW Yokk t;|j -Sterling 1,90;
l'ranc 14,42
ire .-v li t U premier rej ter
pio, os 1. n. d.- I Allem.-ge ei :[ ui
t 1 a I h m m ge .omme a un s'uc-
r mi 1 1 France.
W iSti MGTON 6 -Le Dp ne
m :j d b j n 1 i| 1 1 s epri
s lut n .i o U ,u -, tari ni f xi
it^ a.ip -; >. u guverremnt esp-
go dm .s mod.li jtio
la lu < 'Avi d r e f. p
P'r.t d'un )D|d ll G
* r s g.;e L'am
bxisnUu .1. ot Madrid ^t-
ia les ngociations ce sujet avec
e gouvernement espagnol et prsida
lei runions des ambissid-urs -> 1
mitres o une action commune fe t
discute.
PAKIS, 16 La note de la con;
mission des rparations expose q
l lotie d une correspondance chsn
ge avec le uouvernement a'iemand,
su sujet du paiement de 20 railliarf a
o;' que celui ci doit effectuer avant
le lr mai bUr lesquels H milliard-
seulement furent verss, la commis"
suri nutiiia au gouvernement Aile-
n in i: oriiua d'avoir acqui.ter di
Ci le |,.j|e solde des 20 milliards or
dpcundo d'avoir effectuer avant e
m mars le 1er versement d'uo mu
lari or a valoir aur 12 milliards
reslan dus. -vvant de liter la daU
et les modalits des paiement* et
veraeme ts ultrie irsila com niaaio 1
coiiHc-ni en isag,r les prupoe.-
110 s qui se-iit:t soi mises avant la
l' paur lubetituar aux versem nti
or et devises trangres des mac-
i:haiidn>ee ou transfert de valeurs
nobCM es trangres et allemandes.
L>> gomrer.ieraeut allemand est ei
antre autorij A soumettre la caro
mision des propositions lendeatA
l.nssioa d'un emprunt extrieur
'" t.ie produit serait vera la com
mission.
v ... sance de U chambre d'a'-
I u d h n \ir Brisnd rpondant acx
ni'rpeliaions cjtwtata que si la
Orifreocfl de Londres n'a pas rgl
oues les questions, ella a abouti a
h rsultat que 1rs d^peaux frsn
0 i , anglais et belges flottent enaana
l>'e sur la rive droite du Rhin et
montrant pir cette action aolidai a
que la volont des aills est d obi
ger l'Allemagne excuter ses enga
gements.
Le prsident du conaoil montra It
dception dea dirigeant* aile nanda
qui croyaient que les allie n'appli
luaralanl .pas les sanctioua d
escomptaient la rvalte des ouvrire
illeifleods le lluiir. Il expnna la
1 iviotijo (|ue quand lea allis urne
1 "> t Dner les sanctions lAlletna
<-ie dcouvrira des ressouroea qai
tonneront le monde.
Mr Bnand n'admet pas la th-e
l ie I \lie nagne ne doit payer que
oraqu'Hle le pourra sur ses b.i. fl
>s ou sur mus exportatiois. L'Aile
na^'i- au contraire est dans U pou
10 1 da d leur qui a sign et qui
tt piynr- i ajouta ; Ce que je liens
1 dire du haut di 0 jue tribune c'et
tue nous, 1 b va, nous n apportons
encan -spr t Je baaua et de. rep ea
ailles loin pie no\i fanons des o
m 1 inatice nous ne faisons
pas d'oprations d a goa-ra M. Briand
rpta q 1 il soit bien campus q e
Moctiona dclaoclies ne pu;
root cjs^er que sous trois conditiona
la q latt us dea responsabilits d r
1 ul vide, 3o le dsarmj iwnt
< > 1 qunslicn des caapables(applau
dissements).
i liiiaud parla ensuite de la q tea
tiou d 0 ient et se flicita de raooord
coocla avec les natioualiatee iouh.
Il termiaa en iiemadaot la ctn u
bra de lui donner pleine couii ici.
A 1. 11 1 de soi discoure lea mms-
t un grand nombre de d 1 tra
t 1 toi jut vivement Mr Brian J.
Uat9 rCj)l que
I.o l'o.iiiu uiui.t Ueg.nd no'i pria
oncer paur lundi une repMisri
4 la loI..ligne Ancien lo 1 o
paru auc->urs de 0 .1 ff^M^a


ih vun.J

r.-W3W.R!if?. ^iiaaant-M
BsWssl

0 ./'i -,--A
"38 |

%i:~'
m
Les Personnes Anmiques
ont besoin de L'Emulsion de Scott qui plus
qu'un mdicament est un puissant aliment
------- 'concentr, productif de sang, n
forces et bonne couleur.
(Demandez toujours Emulsion de Scott)

.w-r'-.;.; :wisinrr'Wi^r-CTi^^ ......MIMiil
CR1PPFS, CATHARES, LARTKOITE, BHSV'CHlTES
SUITES DE COUSLUCHE ET DE ROUtDLE.
i'ous PMmnct ia PULMOSERUM"
i./V toux sp: cauci bodiatbmbnt.
IlA FIE VIVE S.T LES SUfcURS ftOCTUKMU
.... UIAISI .- : .
L'OPPRCSBION et r.ES poima us cote B'Al'lANUElIT.
fc'Al'JETiT nEVnUTT. LE BOMMEi:. FEAFPAtlAiT.
LEO K0RU1 I S 'J NS IQ RXiNA-SSEIvr.
i IMPlBYl pan irs HOPITAUX.
MCQMmAKD DU COIN
, ' '
affl/l '-i AP'REur FAt: pi INI ei cancers
.- Moin; vir'ILOX
\L-by-, ','v'il/ *'':* ei.'//..-:e 1 MM Mtf* M Mft>
^3^ BUT!, M 1WITiT"urDilK.I)EaiE I
Ctaipiii tese
\ partir de lundi 21 courant la
rrfison de Mme I. jDlibo's fils, sera;
lera transfre su No 322, Rue Tra|
\trsiere. I
r.aE.-aiBBB|

Fiovlsions pour la se:naine
Sainte
Pour Us it-b de uS?m,.ine Siio
ir on Uoaven : atoraa, Maquereaux, !,_
Saumoo trs lt$w, par.livre, Huile ["T
d ciive suprieure, S;rd ces i l'huile, j **
tu plus b s m x de la pi ce, chiz'; S
M t |. |c!:bcii fii!, 3*2, Kuc l'raaarj ^
sire. i 5
Une fifg lion cieiiii
fi^ft* fi;ir<>is* aui
Etals-Uni?.
L'Acadmie franais* def adaptai
morale et pohtiq a cc-pt l'in-
vitation laitP par P Universit de Vir
Binll d nvoyer les dlgus Banian r
la clbiaiion du ctner.aire da
r-H" L ivera t, qui aua lieu le i)0
mai prochain.
:,,I\
1
*4
"S
in
-<-j.
va
j HEfllORROiDZS
'Our.son certain* et complet po
' POMMAQI OU DOOTItUR StYLOW
T. tOB rORMANT HSHIK'.CI.
rucpHtr! cotimeci
DONU TCUJJURS VU RfSl.'I.T/IT
Utwalsln ".UP8 '.'. t-c BHrtH-L SI- r RUIUXf 'Sut
i-art-fu-^rlrc : '!> I
Clijde & teams hip
Company] g
( FORElGN SERVICES ; j ~
Le steamer Lake t'gden > a
fateie1 Ne**York pour Porl-au-
l'nnctt vin les ports du ftord e
es', alttndu ici, vrrs le 21 du cou
ranl II lawtra le mme tour pour
(\*i phOC^ j >p9Q&M CI Puerto Columbivia les ports du
Sud
Le voyage un Europe
Ncrologie
Une d/rcr-e du f sp Hait'fn rr-
roDce la it ort dp la rrre de notre!
r mi et :crt e Ducas Charles Ptertf
su'verte U-r.
m c ntr^ue
reuso.
.K'.Oli
19 mars 1921
EF CLEMF.NJTS.
Agent-Gral.
1> S.Si LAKROGDEN sera ici
lun.ii 21 du coursnt et laissera le
En raii-nn dfp broiti divpra snpln n ^ re ,vu p0ur Musa'ie, Caves
vri antonr du voy^e en Kurope du fi. ijCmt|
Ni.v 'nfirie'ntwi no .inrrfs cor- T'" ce Hirchtto, if ^uvon-f-ment Ja- "J pjillce
j ,. r . . h notais a fe!t rt-'^'tre un 'Oinruuii
d-M'P-j. i toutes Ici familles qu ce PJJ rrr,irm8rt olfK,ppfn(,rt ,>rB>l
aeun m ge. gl Bf0| du prife j| rchj,0 (, de ia
_. .----------------, 1--------------* pijrc0**e N*g>ko. L- cnnmoi iqi.'
j\ nji> tca'B ib'bi'Qp fDira ce fait rt des
(Jt trouvent pmfrdntii.ii^s de ci? -, ^
r> lu'itir que lea qaaariori bnule
A la Ma son L. rree/.mann- v.ib talent amplement des quea_
ApKt'iiiolin io l souleve t (U'ert llmplemaot'
hsimiriHr* ton numro* ; Pou d*s qi.eat:cn-> d' liai ce et de auctee
dre gorgienne glace. Cuiller lbl ,'1 connue ;
v tf. 3 c ; D'B cer;lfri Lien informs con-
m \maigre fl cOMft, MtfMMi lWrei |.gfflltfJ fle la Cour MBDtu.
detous fhta, Offmil Urlzutsqu vemnt ch p?r la confit aH ion
Or 50 la caisse. ollktelle du junce. Csiie affaire
,-------------------------------------------va t elricurcnt pour objet des
T7 O C? IJ qiuffiot a d rliiar ce (t d m ccesion
(j o o il |oynatlqo* qel li trfSKDl ta ptopla
de 1U i^'O11'- Hi'n que df a pt liiciun'
dtacapiia mal tatmlfonai aiei t
iBttiy di rrir' n'.r la queat'on
comme t/r nt quelque lappuri BVfO
lu n\alit d. a c.Ihi o Crobh" etS a "-s

'..:e-
\cux en oc** en
commenant par
la racine enfui te
appliques ua peu
de Tri-coph-eroua en frottant
lgrement le cuir chevelu avec le
bout des doigts.
Au bout de quelque temps dea
cheveux courts apparaissent, alors
continuez a vous servir souvent de Tri-coph-ereaf
Afin que ces cheveux de%icnncnt longs, beaux j
Jant de la vigueur.
Parfumant et Refruhissant.
Les Mtmbres du 1 cnseil
nion snpt ropvrqi-fe drm'in nitio
a dix hem' i Qo*Vitilt>i
Ordre du jour
Hlaboration du programme du
1 d qui lot ait roui lit -f'uence, 1h
'C 1 r et In Can ljs officiais liaoDai t
tciifcidratiwrs
Cham^iorr?'.
Formation Je diverses ccmmi:sionc ' rit clarer q1 e ces
spTtive^. 'on ssoB feudamaot.
Questions d'in-it gnral. iroc QO COi-carna ta vcypgedu,
L- Prsident d- I inUioitiafta'1 v* n' Europa.rsBtalion COntlDOaj
AlhUtcdub svarl etHiiaai r^^ aoal-?* autotif da aoo sjoaroaineut
touo>otionlmrOlUnlHiDOUl faire v.e,.lun,qut.-r,t.ntdlidaM^r SQquP |
: u 1 r- 1 on c cil e pnree e*pj au dMi'. !>
fous les membres du Cotaail son J pait^ mcoutenti
P ls dette prsents 1 la sance
Panama Railroad Stsamsliip Linc.
Service de fret et de passage.
cw-York H;
1 e Secrtaire Gnral. Le Pif'sider t
Fdgaid Ardre. Em B, Amana
ld
o'ou
de I.t
R
; Concert Pmvltz
C'est ir.fin ce >oir qo'lDN lieu i
P;ri5'ana le grsod corcit f\ impa
litmmeDt a'iendu. Le p og'tmnn
que nous avons eu scus l*s yeo
promet de ftirevivre d s heuies d'an
atqail i tous ceux qui 1*001 apnlau
r 'e tilen du violoniste ioeempa-
ibit qu"est Mr Peru'z.
r
NOUVEAUX JUMBICS
^1 p-ot DISTl'XEK PCCiiltB ',
f I Zj 181 EAWX-OS-VI ,
{ ^ "^i&i5^B-j PMUMS, ALCOOLS,.tO
g-jia^niDtROYMLS'.
;. ;>. *.n uTMtu*
"" "* l'A!!'9
! tUlf P1*TI0U taSMinn ":
! vie, ss^ K ' 1 r"if>-t dl
B"!C> t rii' iiurf itrmii frr.c. tj
La Maison
A. Victor Gentil
/".'/, /?/^ r/'/ Magasin d? ij.it.
Vipnl '!e rere'iir | i" s'en mer 1 OLOY
F)e Fiaahhghts rt bt?|i)f de t>u>s d mensions. Rad Seal "Bal'arirt,
Pomtes pour auto, Pneus 3.7x4 & 34x4 fabriqus Ipctllmfgt pot't
gauvaiici toutes.
Port au-Pince, le 1er Sepembre 1920
Preran opdl'ons directes p'Jiir l'nglelerre et l'Europe et \ice-versa. Conaexio
l.;i Hiui New York. Le plus rapide el U plus direct service de et pour 1 Europe. Adl
A. E Patereo ;, tteoeral Freijtt Agenl, 'M, State Streit, New Yoik C ty. Fret payi
eUtinalico L'eiceptioo du Miel
Un dpart par semainede New York dircctemenl pour Port au Prince et un autrtl
fi ris pour to s le- ports d liai i. uli n; ni |i i i^aiiHHa) inii'nn classe [lies soif
;ont i os /lgants dans les principaux porsdEtirope el d'iugleferre :
Angleterre Ecoxxe H Brance ;
MM. G.W. Shelden $ ro, 17% James Street LU
/>oo/, Engtnd
Copenhague, Danemark
MM. l.EBendix if Co, 21, Allegade, Copenl
Gne Italie :
MM Henri Coe # Clerici, Piazza S. Matt
15 Cne Italie
Lhrhtlunia Norvge :
International Speditionsselskap, Christiania.
Hambourg Allemagne: H.Vogemann, Hambi
Uotlunbourg Sude:

des arrangements qci *
laquelle voj mirchiodu
1
ftodlth Express, Gothenboura
Le seiv.ee de Panama Lue entre New-York et Hiiti, en vue d
v. ra d uc.e utitiM coi.iubie, et est 1a vois la plus rapide par
{Le expdies. r r ^*l*
couvrant fret pour New -York ; ar puWde'livraisoa soit t
ordeaux ou Anvers seiont livrs.
0. B. THOMPSON,
Agent gnerai agent pour Hati .A
wULQaissemerits
le Havre, Boi




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM