<%BANNER%>







PAGE 1

tE-vuriM Magasin Annexe \ DES Caves de Bordeaux i E. DEtlGlX, Propritaire Grand arrivage de provisions fraches Par le Panama attendu vers mardi ou mercredi. JU ttur de la section Asie au mme ministre. Mr Gaston D.cunha. ambassadeur du Brsil et prsident de la socit des cations a dit aujourd'hui qu il faudrait pies de I) JOUIS pour traiter dix-huit imposants sujtts qui sont l'ordre du jour du conseil de la socit des nations. La session qui s'ouvrira lundi Pans sera la plus mponai.te qui se soit tenue aepuis la fondation de la sccil. WASHINGTON— M. Wallis.ccm missaue de l'immigration Elhs )•• iand, se rendu prtbubiement a \\*• khicgton vendredi dans le but dt conteur avec le commissaire fcntai C.mmiueiti sur les iroyens dempcuti l'entre du typhus aix tlatsUnis. A la suite d'un avis officiel it Tckio nLoi: s .ini e voyage du prince hritier |aponais en burope dan un but instiuctil, l'ambassade japobSJM donna la dclaration disan que ce voyage perme'tra au puce Uc voir les eitets et les ravages de I: ^uciie. Ce vuyage durera b mois et le pnece ne visitera pas Us Etait" Unis. Suivant les tlgrammes de Rus:c nus au Dpartement d'Etat, le juurnaui russes disent que la popu ut on de Ptrcgad et de Moscou i uuninu de 7$ tl 50 0,0. Juste requte Les familles nous sollicitent d. demander une rduct.on sur le pus de la livre de viande. Cette mesur impose p ur le moment car 1 bocut qui se rendait, il y a de ce'; deux ans, 200, 2>o gourdes cot* actuellement 12^ tl on en t ouved tort jeune a 75 gourdesMalgr ce> cait considrable, les bouchers font i leur guise et continuent vendre, comme par le pass, la livre de viande au prix d u ie gourde. .NOUS attirons l'attention de qui dt dioit sur les mesures qu'il imporh de preedre en U circonstance. u s..s 11 La grande pidmie qui svit ic depuis que'ques nies, avait naturel lement co ttan louve.tuie de 1. siiion spo t ve de cette anne ains que .e renouvellement du t. onse ue l Union. Maintenant que l'pid mie est en dcroissance, le Consei de I Union a tut taire la toilette di Land Dessalines pour la reprise im mdiate des fi.tiaiLtmtr.ts ils con mcnceiont dema n d mai che i 4 h prcises sur le Land Destaline ; tt tes spetsme 1 y sont cordia!emer invits. Dmolissez s v |? Nets ait IOLS ut.e deir. re Ici; l'alltLf.on du service techuo.ue sui l'tat de vtust de la h?lle situe ; la lue du peuple en tace de la ma son des himcis Koland Michel. Le? murs sont tendills en tous sens et d'un moment d'aime on pourra enregistrer de nouveaux rralheuis Nous avons tait cotre devoir et signalant ce hit, aux autres (aire le leur. Dcs Nous avons appris la mort ce ma tin de Mme VveSaint Clair Dessour ces. Les tunrailles auront lie u c< aprs midi 4 heures en la Bssili que Notre-Dame Maison mortuaire rue du peuple No i8ty. Encore la question des loyers Nous somme cbigs de reveni su cette question d int et collectif parce que des tcuvelles qui cou" sont venues drs utres points de la Rpublique, nous ont donn l'alto rance que les loyers c ni ' rduits en proportion de la baiise gnrale i Victor Gentil m %  "! %  --' =*& N*itnporte L'Age L'Intimit 73c t Rue au Magasin de l'Etat L Maison a en vente dans son inagasin.ies articles suivants des prix trs; modrs (marchandises de toute fiaicheur arrives dernirement) : ARTICLES DETOILKTTE.-Pei„ .mes pour femmes efjht mmea, bros vient "* se ormp r f 's jours ci its S dents de toutes qualits, limes un nouveau Cercle l>t raire et n or i ongles, services et accessoires de dain sous Ja dnemiration sl'Intiuanicuie. rasoirs tl 11. blaireaux, mit . savon barbe, brosses tt et Le conseil d'sdnv'nis'ration a ' AI.ICLEb DE MENAGE -Verres M. Sakavr vice prsident; p. Prr r* i huneservices de table (41 pices secrtaire A Lon tr*Irl.r 1 ri joi-rocze dollars;, cuvette., vases, *i, i \f n', Cou :aaaarolM. nolM frir. .„ im-riil' P. Ern M on rosier, P. S.vain, con pour prendre avec bnfice la lgitime EMULSION DE SCOTT productive de forces, vigueur, et nergie. Chaque cheveu est une petite plante seillers. :aseroles, poles frire, en maill, cuvettes, pone-inangeia. assiettes, jouleaux, cuilleis et tourchettes en rsous lfUr s uhaitons ilumimum. passes caf et choco ei DO,1n e besogne. longue vie ai 40 tous genres, assiettes en tris tal pour crOine. bols en faience riz. jeux de plats 17 pices pour y lollra;,(* pices or ObO,. boquitlcs, uuoire, lanternes, et.; Tapis et desceniu de lu. QUINCAILLERIE. Boulons en nacra et en oa de toutes dimensions oiseaux a tailler, canifs, lace-s de souliers en soie et ordinaires, pte oirage. gravures d • pit pour sa10ns a tricadrer de toute beaus, nouions pression par grosse etc. PAKr'UMKKIfT. Essences Mary iardou. Uu air embaum de lu ,r sa linesse et sou aUli.ence a la peau, Bavons, poudre ie 'J'aie, bton de rouge pour les lvre s> uoir pour les sourcils, eau deiiintije, pommade merveilleuse, t'inr rendra souple les cheveux! friss. AH HCLKS POUR HOMMES Chai peaux paille et feutre, chemises, taux-cola, clierniset'es. caleons, r-bauesett.p, bretelle?jsrete.les, sou liera caoutchouts blancs. Casimir, lion uns pour chemises en titre lixe, cravates, ceintures en cuir etcl'ii' us. enambres air, pices de rechange pour bicycb ttes. i ARTICLES POUR FEMMES. Grende occasiou en bas de soie noirs et biacca. la paire or (MX), ode de chemises a or 1 00 la pice, sou iiers dcouverts et montant. La Mai son attend un fort lot de souliers en daim blanc forme franaise; formes de chapeaux* TLlNrUKK INSTANTANEE pour cheveux: Net-Vigor. Colonie pour teindre 1*B chapeaux en toutes nuan ces Sel IlepaucaOago size), Fl5tbligh s ei batienea de oues dimeu sions, Fueua pour autos (continental Rubber Woiksj, Matriel pour ios lailauun d'electncit (soldes* Vin roi>ue ei blsoc par baniqueEn mmoire de __ Christian fish Touchante manifestation, hier, en la Basilique Noue Dame en mmoi re de l'infortun Christian Fish qui retomba comme nous avions eu i le 0.111 i des soultrances sins nombre — Assistance nombreuse et n cuei lie c Ion remarquait les repi sentants de toutes les classes de no lie socit, accourues en tmoignage ie *-> %  mpailue pour rendre hommage rat qualits qui distinguaient le rej giett dfunt j C'est l'occasion de rappeler, hlas / que ii Us secours ncessaires o'ai vaient pas t retuss par le Ministre de l'Intrieur au prisonnier, si l'assis tance de ton mdecin, le distngu docteur Flix Coicou lui avait t 'aisse. si les mdicaments envoys par la tjmil'e avaient t emp'oys, on n';urait pas iu i inscrire le rom dt Fi: h pairci les victimes de l'pid' mie. Nous rccouve'or.s cos sympathies aux lamiUes piouves. Avis |nintrlino i:il Je loessign, donne avis an Com raeroe, et au public, en gAo*ral,qa* partir de cette dte, je ne suis plus responsable d^s dus ou actions y nralement qaefcooqnea d mon pouse ne AnsJlS A.u^i. ei vice-verpa. Connexi^iKj l.'eaux New York, te fin r\\ ith et I %  I'IS ilirct sonice de et piur 1 Ivtrope Adr A. L<; PalitO^, Gne al t'rei li *geof, Ai, Si lia Sire il, New York C ly.— fret payable] el.slinalion • l'exceptioa du Miel Un dpirl par semamed* New York directetnenl pour Port au Pnceel un aulM mo : s pour lo s le por s d'I I -i i. S'idem ni p'ittge d : pM" i-pj cl twe — Le* suivi ont LOS ^gtntf' dans Ios princ'pjux por s d'E ifOpfl ci d' I n ^lc/erre : nyleterre. Ecosse 't t rance : MM. G.W. ShelUn $ o, 47, J\mes Street, Livel pool, Enylnl Copenhague, Dmimivk UN. .E,Bendix& Co, 21, Allgad>,^Cui>enhagu{ Gnzs Italie : ^ ^ ^ MM Henri Coej Clerlci; : { t>iazxa S.\Matteo. 15 Cnes Italie "^ Christiania Aor-V/ • : International Sp ditoinwlskap, Christiania. Humbounj Allmigni.: II. Voyemann, Hambourg Gothtnbourg Sue le-; I\odish Exprs*, uothenboiirg \ Le service de Panama Une ei.tre S.w Vk el Hi'ti, ea VU des araog-ments qui sesoa icta d'une utilit considub.r, et est la voie Is plus rapide par laque le VOJ maichan lises p1 (lie expdies. r r n les connaissements couvran 1 frit pour New Yo k avec option; de livraison soit i Loa| le Havre Bo.dtaui ^u Aavcii iro t livrs. 0. B. THllPSOtf, j Agent gnerai agent pour Hati ''



PAGE 1

Qjatortiin? anne Nos 40l4 Port au Piince, Hait; fcme'i 19 Ftrie, 1921 DIREC1I UR PROPRIfiTAlRFi; ClmeDl MAGlOIHFf; LE MJUFRP~?0 CENTIMES Quotidien Ce qui honore un caractre .c'est de se tenir ferinemcDt attach ce qui est juste, ou d'y revenir loyalement quaud on a eu le malheur de s'eo caiter, LOUIS XVIII REDACTION; Rue Amricaine No, 1AJ"> lELEtHObt. H MB Cinquante-deuxime Asseoie annuelle de h Royal Baik oi Canada H terre non encore en culture et son de barque deCuba* commerce co ssant rcla m ni les ser i vices d hommes etde temmesexpeil; Le vice Prsident .omme M Gill il Macdorald en, produisent. Pendant de nombreuses En secondant In raotijn pour l'a position du Canada eat fonda; nnes, ces d*bourrs donneront un dny'ion du rapport ds direc'eurs, limei.t ferme et solide. Si ou rendement multiple a la natioa U. M El. Peete,vice-prs dent et direcLa position du Canada est ferme ire Us temps, nous sommes roupie ton une Aucune na.ion cbspp a lu repeicuesiou de la tris et P aI l0ut l unlvei ri ,l y • uoubic ou de ragiiMioii. En la famine sme la aetoUtiou, tatou ei ia terriur lguent lie, pendant (|ue i Europe prises avec dee pronlints Jfiques. Aieuie au Japo i qui eti pays progteaiit, l'n.djsne est l, Co.upa.tz cela avec notre par la nation, aux b.inqu:s. La situation Goba leur uM'au, 'est exprim ainsi : L'anne coule a t fconde en vnementsCes quelques derniers mois, nous svons vu la priode d la h'Mijne des prix prendre lin-L'apo Vous a merYz sans doute vous'we fat atteinte en mai dernier, et mettre an courant de nos airains i depuis lors il y a eu dans les prix du Cub> 't savoir comment nous avons;?! 0 m dcl ao .?!f - e plu9 AUX Eiats Uni.-, il y hit face aux rcentes perturbations financires qui ont afiatlh cette le Le commerce de Cuba se limite au ,ouNos recolles suut Us sucre La production de l'an dernier grandes de noue uiaioue mme (ut de quelque 700,000 tonnes dp riz rduis que luu ne pe-t moins qu'on le prvoyait, t\ le pr.y ; les de t .a eu banque* o-t n t u' le cot d'exportation des joins de 1er par Mttal de ce pay>* a videmment du roulage et dviait tiouver un remde npi et eliect.i. Les besoins du igeut une administiation de bien anx Etals Unis semblait invitab'e quand le salut vint d'une source im prvue. Ls crise fananc re qui s produisit dans le F 1 Eist et la bas" soudaine du change provoqurent 1; diminution des commandes de sucre do Far East sur le march di lava. Une certaine quautit de sucre lut aioei mise la disposition de.' Et Us Unis et 1 on estime qu'ils ache trei t en tout ; 00,000 tonnes d< socre de lava et autre, dont, en de ten-ps ordinaires, pas une livre ne atlt.t vcue sur ce rontinent.Le pri> en subit une bai.se considrable et il continua sa progression descendais te, si bien qu'aujourd'h li il est d 4 i,3 cents par livre. ^Utba te ttouva avoir un stock dt ;oo,ooo tonnes, soit environ 10 0,0 de sa production de l'anne d:rnit de. ,90 o t o de la rcolte furent ver de |."> 0,0 .iox Etats Uni!, il y eut un dclin de'i 0(0, dont treize pour cent d^ns le mois de novembre.Pour e plus g and nombre, le cot de la vie -8t gouvern, non p-r les prix de grje, mis par ceux du dtail, et la moyenne de ces dernier* au Canad- et ailU'urs n'a pa* encore balad dans la mmtproportion que len pris de gros-Lea approvisionnemonis sont passablement prs de la normaletandis que le pouvoir d achat a diminua : par consquent, il faut s'at endre S dea rductions des prix 1e dtail, malmenant que le temps des ftes est pass. Ncessit d augmenter les exportations. Faut-il s'tomm (pie nous souf fiions des laux a Verses du chaugf? Le seul remdd a la situation, uous le l^etons, c'est e restreindre les importa ions des articles non en8eu iele e: d'accro.tce 1 s expo ttions ijuau.1 la tnouuais d uu paya eat su )etie & escompte, le cot dos iinpoi talions te tiouve augment et dt grau lea fluctua ions audent a clian ger un commerce leguute en spcu latiouNous, cuuadiecs, avons t favoriss du soit, ^sr le fait que 110.relationii de change avec lea Etats Uni, ont t pasadOlemeni stable compares a c. Iles d iuin s paya avec les htats U nid La pi nue sur les toua amricains a vaut) de huit a du neuf pour cent durant l'anne ^oi, le et est maintenant, de 15 o t o. Met it/. ceci eu contraste avec I escompte sur les autres monnaies a .V w oik le fl docembie ; 1e sleillug 27 u,o, le change (lanais (>!> o, J, et le eiiau ge i alieu 0[0, Lea ditticuites dcoulant d'une p riode d'abaiaseiueutdea pr>x au c'a uada et 1 l'e-iuuget ont t aiuoin Jries par le tau que les iecidte de cette anne dans le I jnimiou ont le ib jndantes ei upresjuteut, etime-tmmtatioi dans leventes ant pro b b -meut de '2O,OOO,OJO d 5 bou spaux de plus, en dc'pit les dlais danB le battage et les difficults du transportUn trait remarquai)' qui aura pr< bableiinnt beaucjup de rpercos sion sur la production future d< 11 proviricf8 de IQjest esl le dveloi peim nt du plan de deiih<'emMit det soldas Le consul en charge de ce plan rapporte que dans les piovineee da l'Ooeat seulement, les soi dit de letour ont prij un tt 1 de 3 1 .o.oo acres de leram ; de ceux ci deux iinl.ious d'acres sont des %  tre* donnes gratuitement aux ve trane dont tt 000 se sont prvalut des doua aux soldits d'aprs ''Acte. Prs de li.000 pi ois se cbiffranl ijrs Je %  ")' millions de dollars on t laits par le conseil aux colon: des irois proviaces des l'rau es : Dans tout le Canada -),ooo pi et' .furent 1 it ctus, donnant uu toitl d P. 8o,ooo,ooc{La tin lundi/ Nouvelles Etrangres .Luiour de (a fiasco D'aprs les iuformationa qui nou> sont parvenues, Air Edgard Eliu t 1 dmissionn comme presiieul de U fiasco et a t i J prsident du Coi seil d administration de le iiakiai American Corporation. Uiie commission a t envoye le pour grer les allures de la Ci mpagme jusqu' la uomisation d'ui Ululai, e. Les tonctious qui viennent d'tit conties Ali Ehott ssut plus in 01 unies que celles qu il occupait i la II .sco. Autsi leu teiicuons-uout sincrement. Buvez la Dlicieuse dus a pas moins de 10 centimes ls livre en moyenne et la somme ainsi alise s'leva pli s de 7 jo,ooo,ooc kOit plus de revenu de tou'e la pre duction de 1^1*^19, dont la rkolti tut elle mme un record. Certain individus et firmes furent ceperdan: siieusement atteins parla dgringolade des prix. L'automne les laissa en face d'une dette coosidiable et ces dil6cultes pauculiies lurent la cause preœ .e de la crise de Cuba. Ls du. cultes d'uoe ceitaine banque cubai M' qci suspendit ses oprations er octbbre dernier lurent en partie set \Q P en V alenr une aug ueuiation dt iement causes par des per.es sur U | iht_ JOO.OOO sut l'anee prcdente, iucie La principale raison lut piobceci en dpit du far. que t'eieuduu blcmeut la surexteosion de .-es allai cultive en bl eu lj*J a t d'euv a lu BOISSON RUITA Ht en ne ilmaltre ## n> •#.*-• Celle boitaon incomparable, d'une latem I x>jiiise due a l'nrume des fruits, |>rc'...ne inul'intancinent eene fui ni leriienta1 lion en venant simplement une cui lere de | • HUlTA i•• 111 s un litre d'sau. Hxtget aurtout le nom hrniia dipta, qui seul I garantit un produit wrf.ut, $am et agreablrl Et T'itl : Priicipilei Oro|ierl-< it I" d'iflnentatioi I Hepresoniani'* : Comptntr Franeo-Haltien | • VAILLANT et HOUET, • r/20. toi .' Bj|=.n-i),-rEtji roBT-u-pin res. lors de sa suspension, le goi vernement de Cuba proclama le me ratoiiunv 0 oe aux picautions prises pnoiie admiDistration.qui prvu. I no (onctionnaires S Cuba de la ractior qui suivrait invitablement a hauss excessive des prix, et les enjoignit de suivre notre politique de ne p;fane d'avances pour des *ius de spe culalion, jescis bi n sise de vous s sur une base d'aliaiies. s vi t n ie P'odo'Lnous pou; P boider no, prob.mes avec uu de confiance. souiciipuou de P. 230,000 1 s ente crise tinanci.e. Es tout car nous avons pas les mtsuu s voulue ddaiet que nous u'avonspas prou et la lermetuieue ia v de pertes et que je n'en appr J^;'^ 1 hende'pas comme rsultat de la P . J* ^Jtfiet i ttctne camp.gue en i.veur de /WM.Qr-dontu libraion U.J million d actes lufeuture celle de t'ai.ue antrieure et q \-t prix pay par le Uv ueut l'an dernier ^our la reco.te entire, savoir P 2,< i par boisseau. Labuentioo partieut. de la pan de la lioinmustoo royalo anglaise, d acbeei ic nouvelle recol te ds bl a t pour noue uu rudu coup, mais sa place sur le march a prise dans une cer'aine mesure par les Etat* Unis et divers pays contiueutaux. hn re le 1er aeptembie et la lermeture de la navigation le 11 s de Lo.eseaux y6s aux ports des Etats Unis et *.'-< miiiious d. bois seaux au& poils Canadiens. Usa m. vois se coujpaieut a %  > -' • %  illious de au fouir Nous ne sommes pas les seuls compter les jours qui nous sparer.! | de l'entre en fonctions du grand Rpublicrin. i L; dernier fascicule'de tL>ctures {pour tousi nous le montre bim dans unechonique lgamment tour Jnte sous la signature de V. Forbin i ^opinion en Ivance et l'espoir qu on nourrit dit il c'est qu'il uou vera un moins vivendis pour ta>ie 17 Fvrier PARIS 14 — La co ifre.ue des imbassadeara s'est runie auiour* l'hui, le AI trchal loch y assistaitI fut dcid que les maries franc ti* vacueraient Gattare a la lin du mois %  'A\e a renvoy la co ucom iatib'e avec l entente roiunano tclu :o serbe. Le Petit Journal dit qu'il rsuit 1 les riMiseignements de source alie n uni-que sur 81 ^ejpdius qui ope cereut pendaut la guerre oti ont t liruits dont 3i luttas parles allies ...e C >nseil de la Soci e des nations lendia, partir de lundi, ses ru noos au palais du Luxembourg et idia praid pai'.Mr Uacumha, dlgu du Ursil. Au cas ou la Suiate •lus.'rail de laisser le contingent international dis dispositions seront jrises pour que le plbiscite de Vil 1a ne soit pas retarde, u 1 signale .'arrive de la dlgation du gouver iement d'Augora qui partira demain jour LondresLe prsident de la rpublique da Libria est arriv Parts venant da riad.iJ Air liodolphe Uoblea, doceur et citoyen du Guatemala a t .ail chevalier de la lgion d honneur. Le Journal > annonce que les {00 ver ocmieuts franais et anglaij >m fait demander au Jabiuet de fier un de leur communiquer lea ro .ire jiopoai ous ava..t la i• %  J t nou de la coui rene de Loodre. Ue journal ajoute qu'il ne senut jaa euipi'euaut que celle ci devint •urperfiue a cause du caractre dn oire des ..lires allemandes Dans ca as ks allis uotdieraitiit au gouver nemeiii aLemaud dans une note col iCHve leurs dcisions et on lut lais serait quelques jours de repu poi-r savoir s'il accepte ou tefuse u-.-x. u er ces deciBious.Uu dineui le brun que Mr Charles Laurent, ambaaia ieui de fiance lier h u quitterait son poste aprs la confrence de Londres. Ecno de Paria pub'ie tlgram me de Uayeuce qui dit que les cou ire propositions allemandes seraient iiiteutielletnoutj drisoires dans le oui du leisrder la question deilaie qui reste pour 1 Allemagne le prob'. me capitalAl Touietois pour viter les sanctions si ub.emr rai jurneuK'ut du rgle .nent des comptt,, le cabinet de lier m proputerait un acompte en nature pendaut un semestre. Mr linaup a eu un entretien ce uat'ti avec le ministre de la guerre Mi Oartboules marchaux Focli, et l'etaiu, la gnral Hut, chef d'tat major et te grerai Weygajd et plne lard avec le gnral taujh.t dEspe rey retour de SerbieCOBLENTZ. 17 -A l'occasion de l'anniversaire d: l'entre en ligne de 'anne amricaine, le gnral Allen a invit la dlgation des dames du comit Fi.nce Amiique la revue des irt*pci amricaines. Au cou:s du dner d nn en leur honneur, la du; he-.se ce Kohan a rappel l'aile la France et pour paier a toute ventuaiii, Nous boiaaejux pour la mme priode 1 ao t se reparu sur une priode dirigeons les alla res de .a banq e i y lj. j unllious eu 1^. et e.7 oui 1 sans nous p nous en ljt7. 11 asiv.dent que la l'on soil U bas trop mai onvaiccLs H uauli de bl vendue uar tes fer M df ni^r c^t'e H'H e es', beaucoup plus q *?*"* IvCtv,a I e ^ 4 " douL,'comme l'ordinaire, sans ne tct^ialeapprobation NoLepay.vv-lo r du moratonum, con' iLt 1 U:tcr s nati.rii.es aou que nets sommes qu'. n y a rai fier le Trait de Versailles. 'd.I Ameiqut a la rrance et a souri si Mr Harding i U Socit desjhsit ls dveloppement de 1 lut mue Nations p ctre une Cour Intern: t o cordiale. n le de uslice, il ne rem Lie pss que P^Ri-S, 17— M. B.iaad partira pour *t* vus euuaucs de domaine a changer l'tiquette. Qu mpoite le nom, pus propice aux alfaiu ^r-nde {ue uuee Ceroite, l'aug e but soit atteint. dispose a,Londres dimanche matin U sera th 'co-np.gn de MM litiholet, se;:t pourvu que taite gnrai du min stre des affai-* [tes trange ces et kimaicier, dire* y


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05316
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, February 19, 1921
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05316

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
Qjatortiin? anne Nos 40l4
Port au Piince, Hait;
fcme'i 19 Ftrie, 1921
DIREC1I UR PROPRIfiTAlRFi;
ClmeDl MAGlOIHFf;
LE MJUFRP~?0 CENTIMES
Quotidien
Ce qui honore un carac-
tre .c'est de se tenir fer-
inemcDt attach ce qui
est juste, ou d'y revenir
loyalement quaud on a eu
le malheur de s'eo cai-
ter,
LOUIS XVIII
REDACTION; Rue Amricaine No, 1Aj">
lELEtHObt. H
MB
Cinquante-deuxime Asseoie annuelle de h Royal Baik oi Canada
h
terre non encore en culture et son de barque deCuba*
commerce co ssant rcla m ni les ser
i vices d hommes etde temmesexpeil; Le vice Prsident
.omme M Gill il Macdorald en,
produisent. Pendant de nombreuses En secondant In raotijn pour l'a
position du Canada eat fonda- ;nnes, ces d*bourrs donneront un dny'ion du rapport ds direc'eurs,
limei.t ferme et solide. Si ou rendement multiple a la natioa U. M El. Peete,vice-prs dent et direc-
La position du Canada
est ferme
ire Us temps, nous sommes
roupie ton une Aucune na.ion
cbspp a lu repeicuesiou de la
tris et PaI l0ut l unlvei ri ,l y
uoubic ou de ragiiMioii. En
la famine sme la aetoUtiou,
tatou ei ia terriur lguent
lie, pendant (|ue i Europe
prises avec dee pronlints
Jfiques. Aieuie au Japo i qui eti
pays progteaiit, l'n.djsne est
l, Co.upa.tz cela avec notre
par la nation, aux b.inqu:s.
La situation Goba
leur uM'au, 'est exprim ainsi :
L'anne coule a t fconde en
vnements- Ces quelques derniers
mois, nous svons vu la priode d
la h'Mijne des prix prendre lin-L'apo
Vous a merYz sans doute vous'we fat atteinte en mai dernier, et
mettre an courant de nos airains i depuis lors il y a eu dans les prix du
Cub> 't savoir comment nous avons;?!0 m dcl ao.?!f -e plu9
aux Eiats Uni.-, il y
hit face aux rcentes perturbations
financires qui ont afiatlh cette le
Le commerce de Cuba se limite au
,ou- Nos recolles suut Us sucre La production de l'an dernier
grandes de noue uiaioue mme (ut de quelque 700,000 tonnes dp
riz rduis que luu ne pe-t moins qu'on le prvoyait, t\ le pr.y
; les det.a eu banque* o-t n,tu ldtpu.s itu.J; la piupeit dks;aooimale .0fcqu aUemdre 25 12c
nos ont m. ne cte des le d }ni pendant lus bonne butues t
Us utndiuut a Ilot peudant uut
nue prioda, et une glande par
de la dti o eu ootigatious du
eat dtenue dana lea limite du
)q. De pius. non reia.iou
les et notre amiti avec nos
rendeui uuute la dpens*
les armemeuta qui euai-gle
jpsLes saus travail sont moin*
reux ei les taitnu daue le
lerce aont plus taies, compaia
leol.qu'aux Etats-Uni, et quuo
liquidation de gutre aer.
me, noua dviions tre des pu
a entrer dapt une nouvelle
prosprit stable-
it lev de 1 Adminis
tratioa Uouvei xxeiixentale
la main mise du gouvettemeni
luquement cess au couis d.
e dernire le Die,le papier et
[Ocre tant l'es commodits qu.
tte soustraites son togtance
m aune cte, u .pusseston psi
de nos voua de uau.-poiiss'c
tlo |.c. Sans aucun bntic
Il ta public s ju le rapport du u
1-e ploiiauon de no chemins d<
t, nationaux l'an demiei a subi ui
peit qui tera piob.bkment plu
Hbsoibei te produit des impts d.
[19 ur le revenu ci lu exdems d
M; A moics que les mthode
~nistuiion par lEtst soient
tores en tce pays qu'e.l s PolI
eana d'autres, u contribuab.e:
Unada Htmverunt peut-lie u
lien e lents cbemins de fer et
lioite plus dispendieux qu.
roaude penatod tt ous les au
kgs ce u guerre reunis. Sur m
1 tc**' Moo.ouo.oco dpenst
" Eu' Unis duuui l'anne dei
* *\*3".000,000 tut spplique
*>' le cot d'exportation des
joins de 1er par Mttal de ce pay>-
* a videmment du roulage et
dviait tiouver un remde
npi et eliect.i. Les besoins du
igeut une administiation de
bien
anx Etals Unis semblait invitab'e
quand le salut vint d'une source im
prvue. Ls crise fananc re qui s
produisit dans le F 1 Eist et la bas"
soudaine du change provoqurent 1;
diminution des commandes de su-
cre do Far East sur le march di
lava. Une certaine quautit de sucre
lut aioei mise la disposition de.'
Et Us Unis et 1 on estime qu'ils ache
trei t en tout ; 00,000 tonnes d<
socre de lava et autre, dont, en de
ten-ps ordinaires, pas une livre ne
atlt.t vcue sur ce rontinent.Le pri>
en subit une bai.se considrable et
il continua sa progression descendais
te, si bien qu'aujourd'h li il est d
4 i,3 cents par livre.
^Utba te ttouva avoir un stock dt
;oo,ooo tonnes, soit environ 10 0,0
de sa production de l'anne d:rnit
de. ,90 oto de la rcolte furent ver
de
|."> 0,0 .iox Etats Uni!, il y eut un
dclin de'i 0(0, dont treize pour
cent d^ns le mois de novembre.Pour
e plus g and nombre, le cot de la
vie -8t gouvern, non p-r les prix
de grje, mis par ceux du dtail, et
la moyenne de ces dernier* au Ca-
nad- et ailU'urs n'a pa* encore bala-
d dans la mmt- proportion que len
pris de gros-Lea approvisionnemonis
sont passablement prs de la nor-
male- tandis que le pouvoir d achat
a diminua : par consquent, il faut
s'at endre S dea rductions des prix
1e dtail, malmenant que le temps
des ftes est pass.
Ncessit d augmenter les
exportations.
Faut-il s'tomm (pie nous souf
fiions des laux a Verses du chaugf?
Le seul remdd a la situation, uous
le l^etons, c'est e restreindre les
importa ions des articles non en8eu
iele e: d'accro.tce 1 s expo ttions
ijuau.1 la tnouuais d uu paya eat su
)etie & escompte, le cot dos iinpoi
talions te tiouve augment et dt
grau lea fluctua ions audent a clian
ger un commerce leguute en spcu
latiou- Nous, cuuadiecs, avons t
favoriss du soit, ^sr le fait que 110.-
relationii de change avec lea Etats
Uni, ont t pasadOlemeni stable
compares a c. Iles d iuin s paya avec
les htats U nid La pi nue sur les toua
amricains a vaut) de huit a du
neuf pour cent durant l'anne ^oi,
le et est maintenant, de 15 oto. Met
it/. ceci eu contraste avec I escompte
sur les autres monnaies a .V w oik
le fl docembie ; 1e sleillug 27 u,o,
le change (lanais (>!> o, j, et le eiiau
ge i alieu - 0[0,
Lea ditticuites dcoulant d'une p
riode d'abaiaseiueutdea pr>x au c'a
uada et 1 l'e-iuuget ont t aiuoin
Jries par le tau que les iecidte de
cette anne dans le I jnimiou ont le
ib jndantes ei upresjuteut, etime-t-
mmtatioi dans le- ventes ant pro
b b -meut de '2o,ooo,ojo d 5 bou
spaux de plus, en dc'pit les dlais
danB le battage et les difficults du
transport-
Un trait remarquai)' qui aura pr<
bableiinnt beaucjup de rpercos
sion sur la production future d< 11
proviricf8 de IQjest esl le dveloi
peim nt du plan de deiih<'emMit det
soldas Le consul en charge de ce
plan rapporte que dans les piovin-
eee da l'Ooeat seulement, les soi
dit de letour ont prij un tt 1 de
3 1 .o.oo acres de leram ; de ceux
ci deux iinl.ious d'acres sont des
tre* donnes gratuitement aux ve
trane dont tt 000 se sont prvalut
des doua aux soldits d'aprs ''Acte.
Prs de li.000 pi ois se cbiffranl
ijrs Je ")' millions de dollars on
t laits par le conseil aux colon:
des irois proviaces des l'rau es
: Dans tout le Canada -),ooo pi et'
.furent 1 it ctus, donnant uu toitl d
' P. 8o,ooo,ooc-
{La tin lundi/
Nouvelles Etrangres
.Luiour de (a fiasco
D'aprs les iuformationa qui nou>
sont parvenues, Air Edgard Eliu t 1
dmissionn comme presiieul de U
fiasco et a t i j prsident du Coi
seil d administration de le iiakiai
American Corporation.
Uiie commission a t envoye le
pour grer les allures de la Ci m-
pagme jusqu' la uomisation d'ui
Ululai, e.
Les tonctious qui viennent d'tit
conties Ali Ehott ssut plus in
01 unies que celles qu il occupait i
la II .sco. Autsi leu teiicuons-uout
sincrement.
Buvez la Dlicieuse
dus a pas moins de 10 centimes ls
livre en moyenne et la somme ainsi
alise s'leva pli s de 7 jo,ooo,ooc
kOit plus de revenu de tou'e la pre
duction de 1^1*^19, dont la rkolti
tut elle mme un record. Certain
individus et firmes furent ceperdan:
siieusement atteins parla dgrin-
golade des prix.
L'automne les laissa en face d'une
dette coosidiable et ces dil6cultes
pauculiies lurent la cause pre-
.e de la crise de Cuba. Ls du.
cultes d'uoe ceitaine banque cubai
M' qci suspendit ses oprations er
octbbre dernier lurent en partie set \qP*"en Valenr une aug ueuiation dt
iement causes par des per.es sur U | iht_joo.ooo sut l'anee prcdente,
iucie La principale raison lut piob- ceci en dpit du far. que t'eieuduu
blcmeut la surexteosion de .-es allai cultive en bl eu lj*J a t d'euv
a
lu
BOISSON
RUITA
Ht en ne ilmaltre ## n> #.*-
Celle boitaon incomparable, d'une latem I
x>jiiise due a l'nrume des fruits, |>rc-
'...ne inul'intancinent eene fui ni leriienta-1
lion en venant simplement une cui lere de |
HUlTA i 111 s un litre d'sau.
Hxtget aurtout le nom hrniia dipta, qui seul I
garantit un produit wrf.ut, $am et agreablrl
Et T'itl : Priicipilei Oro|ierl-< it I" d'iflnentatioi I
Hepresoniani'* : Comptntr Franeo-Haltien |
VAILLANT et HOUET,
r/20. toi .' Bj|=.n-i),-rEtji roBT-u-pin
res. lors de sa suspension, le goi
vernement de Cuba proclama le me
ratoiiunv
0 oe aux picautions prises p-
noiie admiDistration.qui prvu.I no
(onctionnaires S Cuba de la ractior
qui suivrait invitablement a hauss
excessive des prix, et les enjoignit
de suivre notre politique de ne p;-
fane d'avances pour des *ius de spe
culalion, jescis bi n sise de vous
s sur une base d'aliaiies. s
vi t n ie P'odo'Lnous pou;
P boider no, prob.mes avec uu
de confiance.
souiciipuou de P. 230,0001sente crise tinanci.e. Es tout car
nous avons pas les mtsuu s voulue
ddaiet que nous u'avonspas prou et la lermetuieue ia
v de pertes et que je n'en appr J^;'^1
hende'pas comme rsultat de la P. J* ^Jtfiet i ,
ttctne camp.gue en i.veur de
/WM.Qr-dontu libra-
ion u.j million d actes lufeuture
celle de t'ai.ue antrieure et q \-t
prix pay par le Uv ueut l'an dernier
^our la reco.te entire, savoir P 2,< i
par boisseau. Labuentioo partieut.
de la pan de la lioinmustoo royalo
anglaise, d acbeei ic nouvelle recol
te ds bl a t pour noue uu rudu
coup, mais sa place sur le march a
prise dans une cer'aine mesure
par les Etat* Unis et divers pays
contiueutaux. hn re le 1er aeptembie
et la lermeture de la navigation le 11
s de Lo.eseaux
y6s aux ports
des Etats Unis et *.'-< miiiious d. bois
seaux au& poils Canadiens. Usa m.
vois se coujpaieut a >-' illious de
au fouir
Nous ne sommes pas les seuls
compter les jours qui nous sparer.!
| de l'entre en fonctions du grand
Rpublicrin.
i L; dernier fascicule'de tL>ctures
{pour tousi nous le montre bim
dans unechonique lgamment tour
Jnte sous la signature de V. Forbin
i ^opinion en Ivance et l'espoir
qu on nourrit dit il c'est qu'il uou
vera un moins vivendis pour ta>ie
17 Fvrier
PARIS 14 La co ifre.ue des
imbassadeara s'est runie auiour*
l'hui, le AI trchal loch y assistait-
I fut dcid que les maries franc ti*
vacueraient Gattare a la lin du mois
'A\e a renvoy la co xperts i|ui lui adressera un rsp
ort, !e- proposiuons techniques
dresses par la commission des
parations et concernant le mat
el (oulant de lancien eu pire aus
ro :i logrols*
S ovant le Petit Parisien la
tonveutiouroumiine polai sise qu'on
itttdia actuellement serait uu venta
'le Irai mais ne serait p -> ucom
iatib'e avec l entente roiunano tclu -
:o serbe.
Le Petit Journal dit qu'il rsuit 1
les riMiseignements de source alie
n uni-- que sur 81 ^ejpdius qui ope
cereut pendaut la guerre oti ont t
liruits dont 3i luttas parles allies
...e C >nseil de la Soci e des nations
lendia, partir de lundi, ses ru
noos au palais du Luxembourg et
idia praid pai'.Mr Uacumha, dl-
gu du Ursil. Au cas ou la Suiate
lus.'rail de laisser le contingent
international dis dispositions seront
jrises pour que le plbiscite de Vil
1a ne soit pas retarde, u 1 signale
.'arrive de la dlgation du gouver
iement d'Augora qui partira demain
jour Londres-
Le prsident de la rpublique da
Libria est arriv Parts venant da
riad.iJ Air liodolphe Uoblea, doc-
eur et citoyen du Guatemala a t
.ail chevalier de la lgion d honneur.
Le Journal > annonce que les
{00 ver ocmieuts franais et anglaij
>m fait demander au Jabiuet de fier
un de leur communiquer lea ro .ire
jiopoai ous ava..t la i jtnou de la
coui rene de Loodre.
Ue journal ajoute qu'il ne senut
jaa euipi'euaut que celle ci devint
urperfiue a cause du caractre dn
oire des ..lires allemandes Dans ca
as ks allis uotdieraitiit au gouver
nemeiii aLemaud dans une note col
iCHve leurs dcisions et on lut lais
serait quelques jours de repu poi-r
savoir s'il accepte ou tefuse u-.-x.. u
er ces deciBious.Uu dineui le brun
que Mr Charles Laurent, ambaaia
ieui de fiance lierhu quitterait
son poste aprs la confrence de
Londres.
Ecno de Paria pub'ie tlgram
me de Uayeuce qui dit que les cou
ire propositions allemandes seraient
iiiteutielletnoutj drisoires dans le
oui du leisrder la question deilaie
qui reste pour 1 Allemagne le prob'.
me capital-
AlTouietois pour viter les sanctions
si ub.emr rai jurneuK'ut du rgle
.nent des comptt,, le cabinet de lier
m proputerait un acompte en nature
pendaut un semestre.
Mr linaup a eu un entretien ce
uat'ti avec le ministre de la guerre
Mi Oartboules marchaux Focli, et
l'etaiu, la gnral Hut, chef d'tat
major et te grerai Weygajd et plne
lard avec le gnral taujh.t dEspe
rey retour de Serbie-
COBLENTZ. 17 -A l'occasion de
l'anniversaire d: l'entre en ligne de
'anne amricaine, le gnral Allen
a invit la dlgation des dames du
comit Fi.nce Amiique la revue
des irt*pci amricaines. Au cou:s
du dner d nn en leur honneur, la
du;he-.se ce Kohan a rappel l'aile
' la France et
pour paier a toute ventuaiii, Nous boiaaejux pour la mme priode 1
aot se reparu sur une priode dirigeons les alla res de .a banq e iylj. j unllious eu 1^. et e.7 oui
1 sans nous p nous en ljt7. 11 as- iv.dent que la l'on soil U bas trop mai
onvaiccLs Huauli de bl vendue uar tes fer
M df ni^r c^t'e h'h e es', beaucoup plus
, q *?*"* IvCtv,a. Ie ^4" douL,'comme l'ordinaire, sans ne
tct^ialeapprobation NoLepay.vv-lo r du moratonum, con'
iLt1 U:tcrs nati.rii.es aou que nets sommes qu'. n y a
rai fier le Trait de Versailles. 'd.- I Ameiqut a la rrance et a sou-
ri si Mr Harding i U Socit desjhsit ls dveloppement de 1 lut mue
Nations p ctre une Cour Intern: t o cordiale.
n le de
uslice, il ne rem Lie pss que P^Ri-S, 17 M. B.iaad partira pour
*t* vus euuaucs
de domaine
a
changer l'tiquette.
Qu mpoite le nom,
pus propice aux alfaiu ^r-nde {ue uuee Ceroite, l'aug e but soit atteint.
dispose a,Londres dimanche matin U sera th
'co-np.gn de MM litiholet, se;:t
pourvu que taite gnrai du min stre des affai-*
[tes trange ces et kimaicier, dire*

y


tE-vuriM
Magasin Annexe \
DES
Caves de Bordeaux
i E. DEtlGlX, Propritaire !
Grand arrivage de provisions fraches
Par le Panama attendu vers mardi ou mercredi.
JU
ttur de la section Asie au mme
ministre.
Mr Gaston D.cunha. ambassadeur
du Brsil et prsident de la socit
des cations a dit aujourd'hui qu il
faudrait pies de I) jouis pour trai-
ter dix-huit imposants sujtts qui
sont l'ordre du jour du conseil de
la socit des nations. La session
qui s'ouvrira lundi Pans sera la
plus mponai.te qui se soit tenue
aepuis la fondation de la sccil.
WASHINGTON M. Wallis.ccm
missaue de l'immigration Elhs )
iand, se rendu prtbubiement a \\*
khicgton vendredi dans le but dt
conteur avec le commissaire fcntai
C.mmiueiti sur les iroyens demp-
cuti l'entre du typhus aix tlats-
Unis.
A la suite d'un avis officiel it
Tckio nLoi:s.ini e voyage du prin-
ce hritier |aponais en burope dan
un but instiuctil, l'ambassade japo-
bSJM donna la dclaration disan
que ce voyage perme'tra au puce
Uc voir les eitets et les ravages de I:
^uciie. Ce vuyage durera b mois et
le pnece ne visitera pas Us Etait"
Unis.
Suivant les tlgrammes de Ru-
s:c nus au Dpartement d'Etat, le
juurnaui russes disent que la popu
ut on de Ptrcgad et de Moscou i
uuninu de 7$ tl 50 0,0.
Juste requte
Les familles nous sollicitent d.
demander une rduct.on sur le pus
de la livre de viande. Cette mesur
impose p ur le moment car 1
bocut qui se rendait, il y a de ce';
deux ans, 200, 2>o gourdes cot*
actuellement 12^ tl on en t ouved
tort jeune a 75 gourdes- Malgr ce>
cait considrable, les bouchers font
i leur guise et continuent vendre,
comme par le pass, la livre de viande
au prix d u ie gourde.
.nous attirons l'attention de qui dt
dioit sur les mesures qu'il imporh
de preedre en U circonstance.
u s..s 11
La grande pidmie qui svit ic
depuis que'ques nies, avait naturel
lement co ttan louve.tuie de 1.
siiion spo t ve de cette anne ains
que .e renouvellement du t. onse
ue l Union. Maintenant que l'pid
mie est en dcroissance, le Consei
de I Union a tut taire la toilette di
Land Dessalines pour la reprise im
mdiate des fi.tiaiLtmtr.ts ils con
mcnceiont dema n d mai che i 4 h
prcises sur le Land Destaline ; tt
tes spetsme 1 y sont cordia!emer
invits.
Dmolissez s v |?
Nets ait iols ut.e deir. re Ici;
l'alltLf.on du service techuo.ue sui
l'tat de vtust de la h?lle situe ;
la lue du peuple en tace de la ma
son des himcis Koland Michel. Le?
murs sont tendills en tous sens et
d'un moment d'aime on pourra
enregistrer de nouveaux rralheuis
Nous avons tait cotre devoir et
signalant ce hit, aux autres (aire
le leur.
Dcs
Nous avons appris la mort ce ma
tin de Mme VveSaint Clair Dessour
ces. Les tunrailles auront lie u c<
aprs midi 4 heures en la Bssili
que Notre-Dame Maison mortuaire
rue du peuple No i8ty.
Encore la question des
loyers
Nous somme cbigs de reveni
su cette question d int et collectif
parce que des tcuvelles qui cou"
sont venues drs utres points de la
Rpublique, nous ont donn l'alto
rance que les loyers c ni ' rduits
en proportion de la baiise gnrale
i Victor Gentil
m "!--'
=*&
N*itnporte L'Age

L'Intimit
73ct Rue au Magasin de l'Etat
L Maison a en vente dans son
inagasin.ies articles suivants des
prix trs; modrs (marchandises de
toute fiaicheur arrives dernire-
ment) :
ARTICLES DETOILKTTE.-Pei-
.mes pour femmes efjht mmea, bros vient "* se 'ormpr f's jours ci
its S dents de toutes qualits, limes un nouveau Cercle l>t raire et n or
i ongles, services et accessoires de dain sous Ja dnemiration sl'Inti-
uanicuie. rasoirs tl 11. blaireaux, mit .
savon barbe, brosses tt et Le conseil d'sdnv'nis'ration a '
AI.ICLEb DE MENAGE -Verres M. Sakavr vice prsident; p. Prr r*
i hune- services de table (41 pices secrtaire A Lon tr*Irl.r 1 ri
joi-rocze dollars;, cuvette., vases, *i, i \f n', Cou
:aaaarolM. nolM frir. . im-riil' P. Ern M on rosier, P. S.vain, con
pour prendre avec bnfice
la lgitime
EMULSION DE SCOTT
productive de forces, vigueur,
et nergie.
Chaque cheveu est une petite plante
seillers.
:aseroles, poles frire, en maill,
cuvettes, pone-inangeia. assiettes,
jouleaux, cuilleis et tourchettes en rsous lfUr suhaitons
ilumimum. passes caf et choco ei DO,1ne besogne.
longue
vie
ai 40 tous genres, assiettes en tris
tal pour crOine. bols en faience
riz. jeux de plats 17 pices pour y
lollra;,(* pices or ObO,. boquitlcs,
uuoire, lanternes, et.; Tapis et des-
ceniu de lu.
QUINCAILLERIE. Boulons en
nacra et en oa de toutes dimensions
oiseaux a tailler, canifs, lace-s de
souliers en soie et ordinaires, pte
oirage. gravures d pit pour sa-
10ns a tricadrer de toute beaus,
nouions pression par grosse etc.
PAKr'UMKKIfT. Essences Mary
iardou. Uu air embaum de lu
, teite Koura; poudre de riz Marceau
fans, clbre t>r sa linesse et sou
aUli.ence a la peau, Bavons, poudre
ie 'J'aie, bton de rouge pour les
lvres> uoir pour les sourcils, eau
deiiintije, pommade merveilleuse,
t'inr rendra souple les cheveux!
friss.
AH HCLKS POUR HOMMES Chai
peaux paille et feutre, chemises,
taux-cola, clierniset'es. caleons,
r-bauesett.p, bretelle?- jsrete.les, sou
liera caoutchouts blancs. Casimir,
lion uns pour chemises en titre lixe,
cravates, ceintures en cuir etc-
l'ii' us. enambres air, pices de
rechange pour bicycb ttes. i
ARTICLES POUR FEMMES. -
Grende occasiou en bas de soie noirs
et biacca. la paire or (MX), ode de
chemises a or 1 00 la pice, sou
iiers dcouverts et montant. La Mai
son attend un fort lot de souliers
en daim blanc forme franaise; for-
mes de chapeaux*
TLlNrUKK INSTANTANEE pour
cheveux: Net-Vigor. Colonie pour
teindre 1*b chapeaux en toutes nuan
ces Sel IlepaucaOago size), Fl5tb-
ligh s ei batienea de oues dimeu
sions, Fueua pour autos (continental
Rubber Woiksj, Matriel pour ios
lailauun d'electncit (soldes* Vin
roi>ue ei blsoc par banique-
En mmoire de
__ Christian fish
Touchante manifestation, hier, en
la Basilique Noue Dame en mmoi
re de l'infortun Christian Fish qui
retomba comme nous avions eu i
le 0.111 i des soultrances sins nom-
bre Assistance nombreuse et n
cuei lie c Ion remarquait les repi
sentants de toutes les classes de no
lie socit, accourues en tmoignage
ie *-> mpailue pour rendre hommage
rat qualits qui distinguaient le rej
giett dfunt j
C'est l'occasion de rappeler,hlas /
que ii Us secours ncessaires o'ai
vaient pas t retuss par le Ministre '
de l'Intrieur au prisonnier, si l'assis
tance de ton mdecin, le distngu
docteur Flix Coicou lui avait t
'aisse. si les mdicaments envoys
par la tjmil'e avaient t emp'oys,
on n';urait pas iu i inscrire le rom
dt Fi: h pairci les victimes de l'pid'
mie.
Nous rccouve'or.s cos sympathies
aux lamiUes piouves.
Avis |nintrlino i:il
Je loessign, donne avis an Com
raeroe, et au public, en gAo*ral,qa*
partir de cette dte, je ne suis plus
responsable d^s dus ou actions y
nralement qaefcooqnea d mon
pouse ne AnsJlS A.u^i. punr causr d i icouH'-tibiiiti dp ca-
ractre et de rnt*ivaiaa co'iduitp.une
actim en divorcn devait lui lie ni-
tente incessain-nent.
rfGjnaivee. ie 17 f4vr*r |nQ|
La;uarre CINl'ELLU
<~i
ROUVEAUX ALAMStC!
. 1 ;mi BISTUAEI RrairitR]
f I L ^ M -3, CEROYFIIS' i
. \ ...... 1 :-


G'ttni fHATiyU! MSMKkiK
rtr., esH<-:" :
SiH V* -
Ma rt..i gl

- - -
Barry'a Tricoplierous
le nourrit.
bi ios cheveux ont besoin de nourrissant o sont
attaquas par la maladie, ib deviennent faibles et
meurent.
Barry'a Triecpherous ar^olllt le euir ehsvaht, enlve
le3 pellicules qui <-toulent \e* nd&flS. Il dissout
1er accumulations graisse us-\ H dtruit Isa Sjstmes
qui causent les pellicules.
Finalement, il gurit et nourrit lo cuir chevelu.
Aprs avoir employa P ri v'- TrieopharOUS pendant
quelque temps U cheveux duviesnent longs, fort
et luisants.
Demandas votre marchand. Employai le
regnliersiB mt. CHiservesJl'asiiloratJan.
t
H
* M
3
ut
Panama Ralroad St^mship Lk
Service <
i\ew-York
Port u-Pi <***
le fret el depissaqerl
Hal
1er S pembre 1020

el par .apport i la titttalfoo aclu.ll e U a Ct dpos en nos bu.eaux un
CCest tant mieux peur nos amis, "oussepu de ciels trouv i la pbar
mais qu'entendent faire de nous macii centrale Le propritaire est
pos pioprif taires ?.
pri de le reclamer.
i
Prenant epd lions ei vice-verpa. Connexi^iKj
l.'eaux New York, te fin r\\ ith et I ' i'is ilirct sonice de et piur 1 Ivtrope Adr
A. L<; PalitO^, Gne al t'rei li *geof, Ai, Si lia Sire il, New York C ly. fret payable]
el.slinalion l'exceptioa du Miel
Un dpirl par semamed* New York directetnenl pour Port au Pn- ceel un aulM
mo:s pour lo s le por s d'I I -i i. S'idem ni p'ittge d : pM" i-pj cl twe Le* suivi
ont los ^gtntf' dans Ios princ'pjux por s d'E ifOpfl ci d'In^lc/erre :
nyleterre. Ecosse 't t rance :
MM. G.W. ShelUn $ o, 47, J\mes Street, Livel
pool, Enylnl
Copenhague, Dmimivk .
UN. .E,Bendix& Co, 21, Allgad>,^Cui>enhagu{
Gnzs Italie : ^ ^ ^
MM Henri Coej Clerlci;:{t>iazxa S.\Matteo.
15 Cnes Italie "^
Christiania Aor-V/ :
International Sp ditoinwlskap, Christiania.
Humbounj Allmigni.: II. Voyemann, Hambourg
Gothtnbourg Sue le-;
I\odish Exprs*, uothenboiirg \
Le service de Panama Une ei.tre S.w Vk el Hi'ti, ea vu des araog-ments qui sesoa
icta d'une utilit considub.r, et est la voie Is plus rapide par laque le voj maichan lises p1
(lie expdies. r r n
les connaissements couvran1. frit pour New Yo k avec option; de livraison soit i Loa|
le Havre Bo.dtaui ^u Aavcii iro t livrs.
0. B. THllPSOtf, j
Agent gnerai agent pour Hati

''


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM