<%BANNER%>







PAGE 1

LBfMATIN je II U l V h ,' 1 .t>Nots avons d ji signa \t I d* r'otibJc du Commerce i lacu el. reite trf;le rftotiion sac ente rV p'us m plus (( c est si viatqe.ct le sr traire If c; t rs a d m cei t-nes la livre l le cctcn re cr que sept pourdes le cett N'eus nous de mandora juqur irr'vf'ons nouavec celte pe"nu L cfirg nr.Diti seu' le ?aii —/r i^era auj-urd hui > g-ard Pa.Meur ad\n'ijte, le irai A G. I K th. qui ft un suis*. aoui a-t-on dit.Il y a df grands prrarrtifs rcur fe*ter .en arrive et sans discret en aucene nou< IVODI app s que les persornfs qui ont eu i fOibftuf ce rouve u cul e vo t 'e baptis s' umrdi doi z? de ce mois c'e fvrier i la Rivire de cit'e \iilr, md;oi. sp pel Tala\igne, qui s-a fpit?irrment un jeurdain comme aprs les crmonies. — Les rlgijusrs cV ro're Horpl ce Saint Michel se dvouert d'ut genre te ut spcial. &fin que ceux l oui sont Uteinti de l'pidmie aient des seins irr, ro liab'es. I k Ausst r ous ncus lai:ons le vrai de voir de prsenter a ses bonres sauts rcs respectueux et lincrei comtli mtcls — Uuoiqre en ville l'pidmie ne s it pas d une grande tendue, il ;e rait bon de prendre encore d'autres mesures. E< ti'au'res, on de/raitd s ntecfer la vil ; dans chaque carre Jour on b e.a t du goudron m** lang avi c d autres matires. Nous esprors q-;e le servie hy ginique et la Commission Commu i ales'enierdrontaiin de lparer celle ngligence Plus de torpeut devant ce mal 11 lvrier 192T T 1. BtAU L'EMULSION de SCOTT est un puissant aliment mdicinal qui par lui mme contiens tous les lments ncessaires pour donner la sant et la force Prennez-la pour vous convaincre. n Panama R a \ fH'< r H Z V rq b,orM '• circula' on ^leir dpveuue difficile an b** de la rue Prou, c'est dire la Portion comprit! entre le Restsnraol CI. no:? et la rue.le St Joseph. Ceux qol ptnenten bas ne |ouvaient p*s mouler c t vice versa. M "s pourquoi ?. .' Par ce que le i"jiui/in \i A ir> • > %  <* % %  Hit nr Hier ont eu lieu au milieu d'ut ronvoi d amis les funrailles de Mme Gaston Bajeux ne Anna Lama r que morte victime de l'pidmie. Nous prsen'ons ros sincres ro* dolances aux parais prouvs, na %  aui'on MA. F. 8 SMc! Vuq'ufTf u'i *| ful ement rote ami Gaslor {'(•eba une plate forme prenait au B >J". dpo h-ve al'eotot la Psusma ABONNEMENTS PAU MOIS POIU Al'-PRINCE G. 2 00 DnPARTEMKNT G. 2'so ETRANGER G. j'oo Les annonces ont reues au Comr to'rs Internalionnl de Publicit 0 Rua TrorcbPt Paria et 19, 21, 2.'l Ludgate, 1111 Londres p'an Une une norme qualit de th.s et de cartelflg.dL brsjpne arhevP le poids tait tel que ce fui apis f:rce mjcœuvres que le Camion drapa faisant booi-r sa cargaison aux Casernes Detialiaei, Au Comptoir franc aie Cet Ettb tsement qui compte de dpa.t men s divers plac depu^-w^p* ans sous la direct?;, leUlgeBle de mOJUiem L. V Largecdon k, vient de Iran lo m-r quelque pea son se vice gnral, le cdre de ses alLire devant s'elarg r. Pour ;llfge sans dou'e le fardeai ,d)l pesant du Service d'Kxportahor du Comptoii Frariis, lequel inbru se toutes nos principales denre* Monsieur G Wiener vient d'tn app l i la D ection d: la bramhe a mu or st on Le nouveau OoDtrec eur a pass> plus de trecte ans a-^ Jle I ommerc et eta t l'un Ce< ; s^rc s de laMaiso: (i I rmie) Blanchit et W'einer. d . s -i ie ces 'emps derniers dun con mun a corJ. L^ Nous :ro\crs que par son exp ttDCl d.s allaires, son espi t entre prenait qui h i ont valu tn renon dins le monde con mercial en gr< ra', I ira d'un grard conccu'S pou cci Jitakhssemeuts de premier odn qui consttue t Le Comptoir Fran ais. l'Allen apDe au'i. leio-n de es 01 pan^aiicrs armes. Une dpche de Beilin annorec la diouveiie d'en dpt cUfdettin d'arme* l'ouest de Beilin Elle laisse 4 euterdre que le nombre en serait considrable.2oco fusils auiaient ir 4 dj saisis. Il s'sgirail d'arrres appartenant i une organisa'ion de volortaires ayant accumul des arn es d. pu s 18 mois. D'apis Le Soir la lgation di Brsil en Be'gique et la lgation d Belgique Rio de lai eiro seror prochainement leve au rang d'am bassades. ROML, I— Dans un article de| fond, traitant de la situation cono mique et financire de l'Europe-, la c l'ribuna t demarde aux Etats Unis d'annuler les dettes des rat or s allies. Ce n'est, dit le journal, qu-par l'extension totale ou partielle d leurs dettes que les nations de 1 an* cien continent pourront se sauver sincn les banquiers de N w-York transformeront toute 1 Europe m une immerse Allemagne, vainqueu s et vaincus tant dans la mme d'tresse fiatneire, NEW YORK i; Lnrico Caru^o. gravement melad-, a t e nirert" font chanter en la Basilique Not 1 D me demi n ven treJi 18 Fvrier i 6 heures et demie une mts.e sckane'.le de Requiem i a mmoire de Christian Fish icd le 4 Fvrier 1921. les amis sont p.is dides d uxirme nain, pouvant servir aus i $ l'emballag > du colon Ficelle apg aise & m icaine Demandez tous ^es anic es la Maisou ire L. PreetzmaiM Aggerbilos Barres en fer pour coe bas DO ii.tenl if discontiriuiog our ieyi ierviceHowevt-r,it IK a ta< jurpeae is to impreve an< e blier sel vice to^ !; ilayti Ihan ai preteut. O. H THejVil General Trad uction Pour rpondre A la rut ante que fait circuler lar s cette ville et dans •p|> t'vement a la suapent^, ign dsla ligne Paamaea] Vous tes par la prsente 1 dmentir ce brnit, etti |u'i! est sbsolumeut faui. N. os saisissons l'occasi 'Ous aviaer q e la Panama ucune mention de dis: rotre service rguler d Hi Cependant il est dans i* modilier ce service et m -illeur qu il ne lest acti pour la Rpah'ique d'Hati 0 B THOMI General Ai Menu CHEZ G*eljen& Bue du Mag isin de t{ Hue lionne h m ou liael Li /ace de Cliel de Vous trouver JZ 'e-VechrCj lairln, a'cool lin pour tlc-iol hr .1er Sucrj brut uOinioicaia Suce granul blj^ Vin blanc et rouge ojr] et au dtail, v.n rouge et h'anc en bl %  hunpagae doux demi Moet & Chandon d'autre Bire alieman 'e nouv •rire. Home lnsuraucc Company A e perdez p is de vue que la Uome Insurance Company G ce l'intervention active de Mr Eugne LE BOSSE, \ a t la PMmiN Compagnie d'Assurance oflriiJuM Uaiiieoa uaj pmiecM.a i ua" Ijuxal La Home Assurance Companu • donn des pieuvea de sa, lo/aule. d* soi jaic dsns le. rglemm s da s^rance ao.^ 'n Le liome Insurance Comnanu es, .a plu, for,e S* ^^^^tL^XrT^ L < 9 ^ ^ Assur .'-cutis confe l incendie d la • ] Homo Insurance l'ompanv 1 Euyne Le BOSSE I mt de contre ^^CT^S^ •*- ^H Secon .W. mur, entre ,*, u mr ks voy ges ^ d$ ^ ^ /M Euyne i.E BOSSE Ayenti>ourHati. PoH-auPrint, CONSULTEZ



PAGE 1

Quatorzime anne Nos 4012 Port tu'Prioce, II ut. DIHtCTEUH-PKOPRIErAIRFI Clment MAG101HE E M'MFRO^O CENT1M1S Quotidien UEDACTION; Rue Amricaine No, Uu8 ELEl-HUbE. ti JeuJi M Fvrier 1921 On ne manque jamais r'.tTis table ;on en trou* f€ | u dans les moments difficiles. TUEOGONIS L'ob ssance la vrit donoe /homme pouvoir 11 forceLa soumission i ci rtur entrane la perte du pouvoir. m •* -laf'** * u^.... Mi stress EDDY bout liions dans la Presse de Montral le sugf/estii Bilan suivant 'il 0" s P aru u ^ e ^ e metlre 80MS k* U cux dinos lecteurs. La Banque Royale k Canada' Etat gnral 30 NOVEMBRE 1^20 Passit AU l'UBUC Transportant pas intrt or li3.239.30Wa LOI 901 tant mei', y compris liut et scciu jusqu' da^e du rapport $11 /088 078,00 |et8 de la banque en citculation lace duo au gouvernement l Ji. I ces due a a autres banques ei. Canada loces due des IMI ques et (es ircspondants de Imi.que dans le %  -uii.e Uni et les paya elrangeia 0.8u7 il i4.959.003.C6 ets payables epiaiiuub oui lettres de crdit ACTOINNAIRFS [ttal actions vere ft de rserve aptes de prouta et pertes fc 20,134,010,00 5io,928.20 Meodes non payas pdende No |-rj ( 12 p c par anne ) lynble 1er Dcembre 1920 de 2 o,o payable lu 15 Dcembre 102C 11,107,37 5K>,97J,48 41)2080,10 456 017 387.0 i !. 72.801.3t 14,0t58 0-4'/ ."{1.7.078 -2i I7 t l2h0i7 1'. 5j2,8u,2M*,ll 20,13i,010,0i 20,080.938,2i 9U9.7 7 00 694,970,013,4 ACTIF ttoiie couraote tts du Douuuion paie Ugje [ 1 dans les rserves centiales d'or IS u autres bai, ([ues lues sur d autre banques iUuad dUe P r U gull baLt lue8 [ftes dues par des banques et corus wut d bautjuea ailteuia qu'au Canada tov ri. K uve, *-emeo a fdtal et PuS XUe,tCaUmpM lHVto,cur K!!M m". u,uulci Pit8 canadien.:es et Cda a* 1 \ Ull B ue cnuadieuuei. hsUunl P n!,' a v ,eur uu ""ne Air i Wd, ' B l^ZfeVe^rJ 8 0bU Maint a f e ei a tou,te ebancee 17,910,122.50 ktl,7'el lu nation poui qu on cubllt I .outts les suimoaitbde paiti d a guerre et que ebacuu tuetio l 4 -i ,jau e 1a ii conslrucUuo. Un croit que 10 message de 3>Ii dundig toutbeis brivement la juthieu d'un atooi-iatiou luierna ILII.IU de paix et se portera garant lut 1 nouvelle ailinu.idiiaticii Itri OJ sew iffons pour fbterlr ui. accord lom^a 10 e avec les aspiia iOi B aiije.icbint b. l)ii Ufti'bb qu n j ; mi aussi un mol d'ami 1 .• I eg ru lu Mfxiqua tt des auiiLh lepubli^ui a laliiiebaiiiiicuiijcs. PARIS —g.Las eium,istes de la Miild atiou y' niae du travfti BlkllLSat Ut) bllui un nouvel e tes .Hndidalb >| ^ ilb avuit-ni pi tes comme aumi. istrateui de lu bou< Si UU Uavall oui ce Uallua (ai Iti ;Ld:daib majOtitaitea uom tuuic 0. liata a t lue pai ^iJ voix coutu 224. Au cong es des min uis de Ltm uoe ducutsiOri ua mouvmsatee 1 ea lien sur laquesioo de louent. lion :j udicalelin lelormistes l'ont c^mporti i>ai .71 voix contre 127. fttooaleui Da.-ly Ut>pui de Leoi a ele il K-Lit uu lyodict' Lei |ouiuau> aitacln nt uoe grande mpoiiance ut rsultai ue Slection de la cuiumit ilun idmiuiatrauvs de la buuiae d> travail. li cuuidaient l'et lit t dis extrmiste) cotniui'uue nreuve Utuquti'agittitioi ellietui.iea eot ui iquemtnl aupeib;ie*Je el que *u guuiit* inujoiiie di syi dicat leste oppose a.x Uuctnne de Moacou. Un ile t r mue de Home dit qu leG:01'Ubl u'I alla annonce la uecoi veiie bo.d du paquebot •Aucune Ven1.1l de ttuasle do l8ii,ooo lOuOlt i n ut utoiu.ee a la propagande ooa e b • 1 .. %  VNAdalNUXONAprs no db.. irS'Vll ta tuamoie a auopt la rtt luiiou ueiuaudftiil au pitsideul \\i sou un tat vie.hilie de 1 emploi dt luu uiliuous de dollars des tund : do quelle VOtSa poi le COugl> .-• .1 ;iii. le iuppori de la cummu !sioii de jl'imm gialiou La meauit LERliFICAT DES VERlblCAlEURS Nous faisons rapport aux Actionna Tes de .a Danque ikyale du Canadt (j .e loi t u les IP*IJBI 1001 de in bloque qui sooi venues no re con uaiar aiite, tin t da.i'pi mou, en Uedaudi s pouvons ue la tiuuqut Oue nous avoua leviaS t;i veiilie UB guiunliea ue ia Oauque sua ai^ iovieli le bU novembre tUs e aueti uue uu re lois isl 4ue requis par i. clause >>0 Ue I Acte des Dai.queb el nous voua trouve qu lia agieeiu ave iua i I. Il tes laites dai.s II s liVitb. NOUJ i.uua ui Ua.ua le COUIS ue 1 ai. iee iev.se U ve-.uila cuisae e. les ^aruiicta aux principales succursalei Je la banque. gue te buau ci-.lefsus compar pji no is avec les livres au sige sociil iibbi que jes retours %  'li ; des u lieu, s succursaleb e-t tau de ma* j.ie a montre! un ipe •; vnu e. jua e d sires de i* b.uque d'apre UOB meilleures i luriuu ous et .e exuii.wliom uous fouruics et te jue de'uoritre par lea i:\ies de la unique. (Jue iiuuo avons obtenu toutes lea ml lOu avons demandes. JA.Mhb M\Uv\lCbL C. I. B iJLlt MIIUUFLL, C ut M iw ik, Ml CQtil Ce v,o JAMtS C. ilOoS. e.L.Je t" o Ho s & aou — AudileuisMontral, ^anad 18 dettmbie I^JJ cou n:s DL PROFII LI PRI ES ilalanca au c.di du compta des prolits •i perles, le 29 noveni te 1919 1,1'Ju H8,74 t J iolispour l'anue apis avoir ddait es Iran d administra iou et touiesauues lup uses, reserve pour iutret accru sur d t o s, avoir pourvu aux dtites ui*uvaiats ei douteuses et intrt OOXjtU a ui bille.s non encore di 4,253,049,24 -.matous et explicalioni L. qui .W.QW ,M Ceci a ( l appropri comme suit: U.viJonde Nos 130, 131, LU et 1K a 12 p C par arme (Juin de -1 p. il aux ac'.ionnaiies i'iai.sporm au londa de pi nsion dei Offioi ni A ii i i\ .m. lu it.^^r1ili'4 ila lu U. tki.i 2,153.159,11 402.080,20 H 0,000,0 j iOu,0OU,Oe> Au compte dts edilkes de la Bloque Taxa d. gurie sur lu circulation 0a Ullleta de la banque 18U.290.i7 nanspoit au louda de rserve 1,507,005-UU balance des prolr s et pertes tel qu'indique prcdemment :iii,128 28 C est le ; Mars prochain qu'aura ueu IParuiana la reprsentation dii annonce et renvoye a cause dt l pidmn, de la Mort d Og et Uc -hav-nnes. Ce sera une viuabie .nauiltsuuon patriotique. On parle d'une magnifique toile epiesent.nt le Cap Franais, brosse par laruste Goldmann. Les cartes se vendent rapidement Oa en tiouve chiz VlmeDucis Vittd' iu K siaurant de la Baauue et air .rmes de Paris, lX Uapeudelan.CestpourlapauH! fnx des cartes : Entre gnrale Balcon c 1 auteu.l pour 8 personnes G jo Jestines a restreindre l'immigration iuxt as Umso..t pour but Se liuii oi priuoipalemeoi innmigratiou ve. •laut d turope mer'diouale et orien •aie sa us uune a celle veuant S r. iiioiia uora et oueat. Les produ" -oua du sucre de l'Amrique eu • f) oui battu tous les records eues atteignent loo,17 livres d ^lus que le record de lalo. .La coulreuce des communications xiur discuter les dispositions dei :ables amricains sest runie mais %  -le a ajourua.uu dlgu nayantlcaa euleIUSUUCUOUS uc^UiraT'ni ion gouvernement. LUNDHtSLe roi Georgs a d. -aie au A deux cbambies du oeri? .iieut aojourd nui i l'ouverture de a bess.ouquaia viuieuce ne raou riait paa le problme irlandais 11 • esldeuuufavoraoi* a ia coocia K d un usit de commerce avec t uubbio Jes aovietB disant. J'esDre lue Us les ngociations pour on accord coiinueiusl avec la Huss-a ie teimiueroiit beureuaemen.. PAULS— La commission ds au. es trangres du auat lu HS lent Mr Poincsre. ueux SufSS! wiebtations. ae rapponaut au cou P ot communiste out : nnria? .e.le ue Wmiam, grsnt du jouruf Let-juscniti Laporte secrtsi.e ie* coopratives d.s jeunesses com uuuute. llisu^edune comnSS a IO u l'^cadeinie des aciencJs 4 u uu i gemeur Irsuais s russi! Jjrd de LUelicoptre avec n ->.idsd, 326 k,:o. et w el mtres io 5.3fi0,16l9e Fonds de rserve JKHOLT rr ant gn al balance au crdit, I 3u oveobre U l i .• UJOJ.OO Primes sur le rouv u i pi 1 .307/105 CO transport du compte de pn Ut Bri i ul.uu'ix) duiuM c MM ci-' lit, iv bu %  _•) Il 8. HUIT I \ L PEASE Prsident i> .., eur (Jiant 2o.l3i.0l0.0b CE. N..RL Grant Qn iul Le mme journal publie le • CompU-rsodo de la 52e aa rmhbtf. M "••f d ,B Mov %  '' '" J • %  'onner une Me enVo Z I" cte H d raer ' 'tantinet a ion nou Ireprod t t^ us u*t m n cet loquent compisrtndu! euuices spcisles de 0 Je dl ai lie lie. Ml br.aud reut U benes ministre les altaires trangres Tcbeco Sloim U avec Uquel n s'est entretenu lo ^aetuein.i. a contr galement svs? ;ii. caiegeropoulos, prsident du oonaeil ueia Gice. tes journaux estiment que le dis. -ou, s ue M. S.mons, ministre des dtaires iraogres a Stutgard, consmue une aggravation sur les prcicntci dclart oos au Reichstaa Ils ie doutent pas que les allis se mlent immdiatement d'accord sur la procdure expditive des applicauons et sanctions si l'Allemtene •onhrmait Londres son mauviis %  ouio.r actuel. fcUn tlgramme de Gabes annonce ^ue la r mise solennelle dudrspeau *u K'gimejt snga'ais a provoqu -laeeunuvint i p tiot que manifestnion de la part drs indigne?. Le correspondant du c Temps > Vjrjich publie note officieuse pa. 'ue dans S i<| / itaog disant que le gojvernement bavarois ne veut pasellectuer le dearmement ayant ta cohrence de Lond'es, car l'accord av c les parus de d.oiie ce gjuveruemeni seUeM que la confrence aboutira une rupture et que


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05314
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Thursday, February 17, 1921
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05314

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
Quatorzime anne Nos 4012
Port tu'Prioce, II ut.
DIHtCTEUH-PKOPRIErAIRFI
Clment MAG101HE
E M'MFRO^O CENT1M1S
Quotidien
UEDACTION; Rue Amricaine No, Uu8
ELEl-HUbE. ti
' JeuJi M Fvrier 1921
On ne manque jamais
r'.tTis table ;on en trou*
f | u dans les moments
difficiles.
TUEOGONIS
L'ob ssance la vrit
donoe /homme pouvoir
11 forceLa soumission
i ci rtur entrane la perte
du pouvoir. m
* -laf'** * u^....
Mi stress EDDY
bout liions dans la Presse de Montral le sugf/estii Bilan suivant
'il 0"s Paru u^e ^e metlre 80MS k* Ucux dinos lecteurs.
La Banque Royale k Canada'
Etat gnral
30 NOVEMBRE 1^20
Passit
AU l'UBUC
Transportant pas intrt or li3.239.30Wa
loi 901 tant mei', y compris liut
et scciu jusqu' da^e du rapport $11 /088 078,00
|et8 de la banque en citculation
lace duo au gouvernement l Ji. I
ces due a a autres banques ei. Canada
loces due des imi ques et (es
ircspondants de Imi.que dans le
-uii.e Uni et les paya elrangeia
0.8u7 il
i4.959.003.C6
ets payables
epiaiiuub oui lettres de crdit
ACTOINNAIRFS
[ttal actions vere
ft de rserve
aptes de prouta et pertes
fc20,134,010,00
5io,928.20
Meodes non payas
pdende No |-rj ( 12 p c par anne )
lynble 1er Dcembre 1920
de 2 o,o payable lu 15 Dcembre 102C
11,107,37
5K>,97j,48
41)2080,10
456 017 387.0 i
!. 72.801.3t
14,0t58 0-4'/
."{1.7.078 -2i
I7,tl2h0i7 1'.
5j2,8u,2M*,ll
20,13i,010,0i
20,080.938,2i
9U9.7 7 00
694,970,013,4
ACTIF
ttoiie couraote
tts du Douuuion
paie u P mouuaie eirui>gje
[ 1 dans les rserves centiales d'or
IS u autres bai,([ues
lues sur d autre banques
iUuaddUe* P*r U'gull* baLtlue8
[ftes dues par des banques et corus
wut d bautjuea ailteuia qu'au Canada
tov ri. Kuve,*-emeo a fdtal et
PuSXUe,tCaUmpM lHVto,cur
K!!m m". u,uulciPit8 canadien.:es et
Cda a* 1 \Ull"B *ue cnuadieuuei.
hsUunlPn!,'a v*,eur uu ""ne
Airi',Wd,','B
l^ZfeVe^rJ8' 0bU
Maint afe ei a tou,te ebancee
17,910,122.50
ktl,7' itf.lBijliU&'UJ
0,l2.i,Wj,Al
fcU oid 160 87
!W 3l0 LtO LU
3 4J1 Ibu -I
!i0 4'JU 700 01
291 51
37 OU 019 50
12 08 172 80
21 400 120 90
10 117 I6U 49
12 899 573 80
41 009 994 23
183.747 409 41
la .moin!. "w"Pt couran:s au
I qJ. r *l $8COlP *8 courants ail-
enT, a JIJ01u8remi- diutiei) lU2.O7i.2l039
'epou^uri8UiaPered^^,lt*
420 381.01
Ice^d! iMreB qae ' cd.floei ne la banque
k aVilT."1* bUI lellre8 de cid.te cas pej cOn.ra
^u!u aSUffl.1 ,d'd' t0Ur garanUr
*W ton compila dsus ce qui pu cde
,279 197 713 fij
28 842 0O0 8.
00.3iU.43
0 i.S i-'O.l'
17 2* 8OOOOCU1"
70, 7u 9b
5{y4.*i7u,ui3 4;i
Nouvelles Etrangres Farisiana
New York i5.a* Sterling 5,92
1-ianc 1} 51
l'AKIS 15,2 Sieilng j,;o!4
Fianc IJ.5J
SAINT AUDI 8HNE 1,-Monda)-
Ou 1 unae quo le tbire pnncipai du
netta^e du M. liu uiu^ sert un ap ,
t>el lu nation poui qu on cubllt I
.outts les suimoaitbde paiti d
a guerre et que ebacuu tuetio l4-i
,jau e 1a ii conslrucUuo.
Un croit que 10 message de 3>Ii
dundig toutbeis brivement la
juthieu d'un atooi-iatiou luierna
ilii.Iu de paix et se portera garant
lut 1 nouvelle ailinu.idiiaticii Itri
oj sew iffons pour fbterlr ui.
accord lom^a 10 e avec les aspiia
iOi b aiije.icbint b. l)ii Ufti'bb qu n j ;
mi aussi un mol d'ami 1 . I eg ru
lu Mfxiqua tt des auiiLh lepubli-
^ui a laliiiebaiiiiicuiijcs.
Paris g.Las eium,istes de la
Miild atiou y' niae du travfti
BlkllLSat Ut) bllui un nouvel e
tes .Hndidalb >| ^ ilb avuit-ni pi
tes comme aumi. istrateui de lu bou<
Si uu Uavall oui ce Uallua (ai Iti
;Ld:daib majOtitaitea uom tuuic 0.
liata a t lue pai ^iJ voix coutu
224.
Au cong es des min uis de Ltm
uoe ducutsiOri ua mouvmsatee 1
ea lien sur laquesioo de louent.
lion :- j udicale-
lin lelormistes l'ont c^mporti
i>ai .71 voix contre 127. fttooaleui
Da.-ly Ut>pui de Leoi a ele il
K-Lit uu lyodict' Lei |ouiuau>
aitacln nt uoe grande mpoiiance ut
rsultai ue Slection de la cuiumit
ilun idmiuiatrauvs de la buuiae d>
travail.
li cuuidaient l'et lit t dis extrmiste)
cotniui'uue nreuve Utuquti'agittitioi
ellietui.iea eot ui iquemtnl aupeib-
;ie*Je el que *u guuiit* inujoiiie di
syi dicat leste oppose a.x Uuctnne
de Moacou.
Un iletr mue de Home dit qu
leG:01'Ubl u'I alla annonce la uecoi
veiie bo.d du paquebot Aucune
Ven1.1l de ttuasle do l8ii,ooo lOuOlt
i n ut utoiu.ee a la propagande ooa
e b 1 ..
VNAdalNUXON- Aprs no db..
irS'Vll ta tuamoie a auopt la rtt
luiiou ueiuaudftiil au pitsideul \\i
sou un tat vie.hilie de 1 emploi dt
luu uiliuous de dollars des tund
: do quelle VOtSa poi le COugl>
.- .1 ;iii. le iuppori de la cummu
!sioii de jl'imm gialiou La meauit
LERliFICAT DES VERlblCAlEURS
Nous faisons rapport aux Actionna Tes de .a Danque ikyale du Canadt
(j .e loi t u les ip*ijbi 1001 de in bloque qui sooi venues no re con
uaiar aiite, tin t da.i- 'pi mou, en Uedaudi s pouvons ue la tiuuqut
Oue nous avoua leviaS t;i veiilie UB guiunliea ue ia Oauque sua ai^
iovieli le bU novembre tUs e aueti uue uu re lois isl 4ue requis par i.
clause >>0 Ue I Acte des Dai.queb el nous voua trouve qu lia agieeiu ave
iua i I.Il tes laites dai.s II s liVitb. Nouj i.uua ui Ua.ua le COUIS ue 1 ai.
iee iev.se U ve-.uila cuisae e. les ^aruiicta aux principales succursalei
Je la banque.
gue te buau ci-.lefsus compar pji no is avec les livres au sige sociil
iibbi que jes retours 'li ; des u lieu, s succursaleb e-t tau de ma*
j.ie a montre! un ipe ; vnu e. jua e d sires de i* b.uque d'apre
uob meilleures i luriuu ous et .e exuii.wliom uous fouruics et te
jue de'uoritre par lea i:\ies de la unique.
(Jue iiuuo avons obtenu toutes lea ml
lOu avons demandes.
JA.Mhb M\Uv\lCbL C. I. B iJLlt MIIUUFLL, C
ut M iw ik, Ml CQtil Ce v,o
JAMtS C. ilOoS. e.- L.Je t" o Ho s & aou Audileuis-
Montral, ^anad 18 dettmbie i^jj
cou n:s dl profii li pri es
ilalanca au c.di du compta des prolits
i perles, le 29 noveni te 1919 1,1'Ju H8,74
tJiolispour l'anue apis avoir ddait
es Iran d administra iou et touiesauues
lup uses, reserve pour iutret accru sur
dto s, avoir pourvu aux dtites ui*u-
vaiats ei douteuses et intrt OOXjtU
aui bille.s non encore di 4,253,049,24
-.matous et explicalioni
L.
qui
.W.QW ,M
Ceci a ( l appropri comme suit:
U.viJonde Nos 130, 131, LU et 1K a
12 p C par arme
(Juin de -1 p. il aux ac'.ionnaiies
i'iai.sporm au londa de pi nsion dei Offioi ni
A ii i i\ .m. lu it.^^r1ili'4 ila lu U.tki.i
2,153.159,11
402.080,20
H 0,000,0 j
iOu,0OU,Oe>
Au compte dts edilkes de la Bloque
Taxa d. gurie sur lu circulation 0a
Ullleta de la banque 18U.290.i7
nanspoit au louda de rserve 1,507,005-UU
balance des prolr s et pertes tel qu'indique
prcdemment :iii,128 28
C est le ; Mars prochain qu'aura
ueu IParuiana la reprsentation dii
annonce et renvoye a cause dt l
pidmn, de la Mort d Og et Uc
-hav-nnes. Ce sera une viuabie
.nauiltsuuon patriotique.
On parle d'une magnifique toile
epiesent.nt le Cap Franais, brosse
par laruste Goldmann.
Les cartes se vendent rapidement
Oa en tiouve chiz VlmeDucis Vittd'
iu K siaurant de la Baauue et air
.rmes de Paris, lX
Uapeudelan.CestpourlapauH!
fnx des cartes : Entre gnrale
Balcon c 1
auteu.l pour 8 personnes G jo
Jestines a restreindre l'immigration
iuxt as Umso..t pour but Se liuii
oi priuoipalemeoi innmigratiou ve.
laut d turope mer'diouale et orien
aie sa us uune a celle veuant S
r. iiioiia uora et oueat. Les produ"
-oua du sucre de l'Amrique eu
f) oui battu tous les records
eues atteignent loo,17 livres d-
^lus que le record de lalo.
.La coulreuce des communications
xiur discuter les dispositions dei
:ables amricains sest runie mais
--lea ajourua.uu dlgu nayantlcaa
eule- iusuucUous uc^UiraT'ni
ion gouvernement.
LUNDHtS- Le roi Georgs a d.
-aie au a deux cbambies du oeri?
.iieut aojourd nui i l'ouverture de
a bess.ouquaia viuieuce ne raou
riait paa le problme irlandais 11
esldeuuufavoraoi* a ia coocia
K d un usit de commerce avec
t uubbio Jes aovietB disant. J'esDre
lue Us les ngociations pour on
accord coiinueiusl avec la Huss-a
ie teimiueroiit beureuaemen..
PAULS La commission ds au.
es trangres du auat lu hS
lent Mr Poincsre. ueux SufSS!
wiebtations. ae rapponaut au cou
P ot communiste out : nnria?
.e.le ue Wmiam, grsnt du jouruf
Let-juscniti Laporte secrtsi.e
ie* coopratives d.s jeunesses com
uuuute. llisu^edune comnSS
a iou l'^cadeinie des aciencJs
4u uu i gemeur Irsuais s russi!
Jjrd de LUelicoptre avec n
->.idsd, 326 k,:o. et wel
mtres io
5.3fi0,16l9e
Fonds de rserve
JKholt
rr fcDSON L, PE-SE
ViriUw grant
C E NEILL
G>ant gn al
balance au crdit, I 3u oveobre U l i . ujoj.oo
Primes sur le rouv u i pi 1.307/105 CO
transport du compte de pn Ut Bri i ul.uu'ix)
duiuM c mm ci-' lit, iv bu _)
Il 8. HUIT I \ L PEASE
Prsident i> .., eur (Jiant
2o.l3i.0l0.0b
C- E. N..RL
Grant Qn iul
- Le mme journal publie le CompU-rsodo de la 52e aa rmhbtf. m
"f d ,B Mov" '' '"J 'onner une Me enVo Z
I" cteH d raer ' 'tantinet a ion nou
Ireprodt t^ us u*t m n cet loquent compisrtndu!
euuices spcisles de 0
Je dl ai lie lie.
Ml br.aud reut U benes ministre
les altaires trangres Tcbeco Sloim
U avec Uquel n s'est entretenu lo
^aetuein.i. a contr galement svs?
;ii. caiegeropoulos, prsident du
oonaeil ueia Gice.
tes journaux estiment que le dis.
-ou,s ue M. S.mons, ministre des
dtaires iraogres a Stutgard, cons-
mue une aggravation sur les prc-
icntci dclart oos au Reichstaa Ils
ie doutent pas que les allis se ml-
ent immdiatement d'accord sur la
procdure expditive des applica-
uons et sanctions si l'Allemtene
onhrmait Londres son mauviis
ouio.r actuel.
fcUn tlgramme de Gabes annonce
^ue la r mise solennelle dudrspeau
*u K'gimejt snga'ais a provoqu
-laeeunuvint i p tiot que mani-
festnion de la part drs indigne?.
Le correspondant du c Temps > *
Vjrjich publie note officieuse pa.
'ue dans S i<| / itaog disant
que le gojvernement bavarois ne
veut pasellectuer le dearmement
ayant ta cohrence de Lond'es, car
l'accord av c les parus de d.oiie ce
gjuveruemeni seUeM que la conf-
rence aboutira une rupture et que


LBfMATIN
je
II
U l V
h
,' 1
.t>-
Nots avons d ji signa \t I d*
r'otibJc du Commerce i lacu el.
reite trf;le rftotiion sac ente rV
p'us m plus (( c est si viatq- e.ct le
sr traire If c; t rs a d m cei t-nes
la livre l le cctcn re cr que sept
pourdes le cett N'eus nous de
mandora juqur irr'vf'ons nou-
avec celte pe"nu L cfirg nr.Diti seu'
le ?aii
/r i^era auj-urd hui > g-ard
Pa.Meur ad\n'ijte, le irai A G. I
K th. qui ft un suis*. aoui a-t-on ,
dit.Il y a df grands prrarrtifs rcur
fe*ter .en arrive et sans discret en
aucene nou< ivodi app s que les
persornfs qui ont eu i fOibftuf
ce rouve u cul e vo t 'e baptis s'
umrdi doi z? de ce mois c'e fvrier
i la Rivire de cit'e \iilr, md;oi. sp
pel Tala\igne, qui s-a fpit?irr-
ment un jeurdain comme aprs les
crmonies.
Les rlgijusrs cV ro're Horpl
ce Saint Michel se dvouert d'ut
genre te ut spcial. &fin que ceux l
oui sont Uteinti de l'pidmie aient
des seins irr, ro liab'es.
I kAusst r ous ncus lai:ons le vrai de
voir de prsenter a ses bonres sauts
rcs respectueux et lincrei comtli
mtcls
Uuoiqre en ville l'pidmie ne
s it pas d une grande tendue, il ;e
rait bon de prendre encore d'autres
mesures. E< ti'au'res, on de/raitd
s ntecfer la vil ; dans chaque carre
Jour on b e.a t du goudron m**
lang avi c d autres matires.
Nous esprors q-;e le servie hy
ginique et la Commission Commu
i ales'enierdrontaiin de lparer celle
ngligence Plus de torpeut devant
ce mal
11 lvrier 192T
T 1. BtAU
L'EMULSION de SCOTT
est un puissant aliment mdici-
nal qui par lui mme contiens
tous les lments ncessaires
pour donner la sant et la force
Prennez-la pour vous convaincre.
n Panama Ra\
fH'< r
h Z Vrq b,orM ' circula-
' on ^leir dpveuue difficile an b**
de la rue Prou, c'est dire la
Portion comprit! entre le Restsnraol
CI. no:? et la rue.le St Joseph. Ceux
qol ptnenten bas ne |ouvaient p*s
mouler c t vice versa.
M "s pourquoi ?. .' Par ce que le
i"jiui/in \i A ir> >*<*
Hit...... nr
Hier ont eu lieu au milieu d'ut
ronvoi d amis les funrailles de Mme
Gaston Bajeux ne Anna Lamarque
morte victime de l'pidmie.
Nous prsen'ons ros sincres ro*
dolances aux parais prouvs, na
-aui'on MA. F. 8 SMc! Vuq'ufTf u'i *|ful ement rote ami Gaslor
{'(eba une plate forme prenait au B>J".
dpo h-ve al'eotot la Psusma
ABONNEMENTS
PAU MOIS _____
POIU Al'-PRINCE G. 2 00
DnPARTEMKNT G. 2'so
ETRANGER G. j'oo
Les annonces ont reues au Comr
to'rs Internalionnl de Publicit 0
Rua TrorcbPt Paria et 19, 21, 2.'l
Ludgate, 1111 Londres
p'an
Une une norme qualit de
th.s et de cartelflg.d-
L brsjpne arhevP le poids tait
tel que ce fui apis f:rce mjcu-
vres que le Camion drapa faisant
booi-r sa cargaison aux Casernes
Detialiaei,
Au Comptoir
franc aie
Cet Ettb tsement qui compte de
dpa.t men s divers plac depu^-w^p*
ans sous la direct?;, leUlgeBle de
mOJUiem L. V Largecdon k, vient
de Iran lo m-r quelque pea son se
vice gnral, le cdre de ses alLire
devant s'elarg r.
Pour ;llfge sans dou'e le fardeai
,d)l pesant du Service d'Kxportahor
du Comptoii Frariis, lequel inbru
se toutes nos principales denre*
Monsieur G Wiener vient d'tn
app l i la D ection d: la bramhe
a mu or st on
Le nouveau OoDtrec eur a pass>
plus de trecte ans a-^ Jle I ommerc
et eta t l'un Ce< ; s^rc s de laMaiso:
(i I rmie) Blanchit et W'einer. d .
s -i ie ces 'emps derniers dun con
mun a corJ.
L^ Nous :ro\crs que par son exp
ttDCl d.s allaires, son espi t entre
prenait qui h i ont valu tn renon
dins le monde con mercial en gr<
ra',I ira d'un grard conccu'S pou
cci Jitakhssemeuts de premier odn
qui consttue t Le Comptoir Fran
ais.
l'Allen apDe au'i. leio-n de es 01
pan^aiicrs armes.
Une dpche de Beilin annorec
la diouveiie d'en dpt cUfdettin
d'arme* l'ouest de Beilin Elle laisse
4 euterdre que le nombre en serait
considrable.2oco fusils auiaient ir4
dj saisis. Il s'sgirail d'arrres appar-
tenant i une organisa'ion de volor-
taires ayant accumul des arn es d.
pu s 18 mois.
D'apis Le Soir la lgation di
Brsil en Be'gique et la lgation d
Belgique Rio de lai eiro seror
prochainement leve au rang d'am
bassades.
ROMl, i Dans un article de|
fond, traitant de la situation cono
mique et financire de l'Europe-, la
c l'ribuna t demarde aux Etats
Unis d'annuler les dettes des rat or s
allies. Ce n'est, dit le journal, qu--
par l'extension totale ou partielle d
leurs dettes que les nations de 1 an*
cien continent pourront se sauver
sincn les banquiers de N w-York
transformeront toute 1 Europe m
une immerse Allemagne, vainqueu s
et vaincus tant dans la mme d'-
tresse fiatneire,
NEW YORK i; Lnrico Caru^o.
gravement melad-, a pnetion la nui: d.:r...:.
i es proportions de 3
notre misre acfueJlf
La situation s'aggrave chique jour
i tous les points de vue. L'observa
leur attentif enregistre chaque jour
in bit qui peut tre quelconque
;our le vu'g-Mre, mais qui peur lui
a sa s gnification.
C'est ainsi que par un vrai hasard
(bot tn compagnie dun boulanger
il rus a appns qu'il tait rduit a
ne travailler que deux barils d^ *ari
oe. alors Qu'iJ s;v.;f en" travaille.
.'u^uTneuf, il y a de cela quelque
mois. Cett- ob ervat:on si elle se g
orahsan, ublirfit que nous ne
margeoos plus actuellement que le
quaitde ce que nous mangions at
paravant.
Ce rcit que nous voulions croire
exagr trouve sa confirmation dans
l'aveu de cet autre commeran. tr?
vaiilani i la tois en toilerie et corne*
tiblf. qui rous contessa n'avoir pas
eu des ventes (ournalires de4ogout
des depuis le dtbut de ce mois.
O lloai rous enfin ?
A la
Chniubteda Commercf
Comme on a d le vo:r par l'avis
insr dars les quotidiens, larunior
nui devait avoir lieu hier i la Chair,
oie de Commerce a t ajourne
Un peu curieux de connatre 1er
n o'ifs du renvoi de ce e sance i
une* date imprcise, nous avons cher
cu i lavoir et nous avons appri
lue les mi ir.bres de cette important
u stitutionn taitpoint suffisamment
J'acco d sur les mesures i adoptei
rour obliger le Gouvernement de 1
Rpublique i ictetvenir dans la crise
aciu.lle.
( ommisaionde
contrle du Retrait
Bilitts i letirei de la Circulation
Gdes 8877,972
Billets annu's et br's
jusqu' la da'e du rer (
Fvrier 1921 G. 7 154000
B ement
lu ij Fv.
*921 G 60,000G 7 214,00^
Il re:-t* en ciiculation
1.661,972
ST**
mmoire de
C ht h lia n Fi*h
iM .lame Vve Camille Fish et tous
es > t e nirert" font chanter en la
Basilique Not 1 D me demi n ven
treJi 18 Fvrier i 6 heures et demie
une mts.e sckane'.le de Requiem i
a mmoire de
Christian Fish
icd le 4 Fvrier 1921.
les amis sont p.is d le prjentavis comnae ut-e in..tat on
ila crmonie lunbre.
Ajar% pneus et chambres air
Toutes les d mrnsions, en vente chez
______P^N.Gti iF& Company, I c
Sacs vides & Ficelle
Sics vides neufs anghi.,[qujlil II 7|28 x 48
t e G |48 x 44 J
( K 7|isD 147
Il 28i 48
K JQx41
^ir^ ides iitufs mrirains
Sacs >ides d uxirme nain, pouvant servir aus i $
l'emballag > du colon
Ficelle apg aise & m icaine
Demandez tous ^es anic es la Maisou
ire
L. PreetzmaiM Aggerbilos
Barres en fer pour c Iuirine Soleil, Sivon c Cosmos
Tabit T D. Sucre, CArc para fine,
Barriques vi les pour miel.
Fn vente chez
P /V- Grcujf Compmy
Steamshin
OFFICE OF GtMR*]
Fil 4 12
Fort au Prince Ha
Februry IG ih U
ALL SUB-A.GENTS
Panama Railroad
S eai
Witb rfrence to ttie
rumor beiog ci-cultted iq
and tbiougtiout tbe laand
of our frieudt, to Un eifi
Ha ne ma Uailroad Staau
n tend s to retire from i|
le. Yoo are bereby au
l'oi.iiadici tbiu repon,
S03clutaly no iruth mit.
\\ e u ke this opportunii
you tbat ibe Feuauia Htil
mip L>oe bas do ii.tenl
if discontiriuiog our ieyi
ierviceHowevt-r,it ik a ta<
jurpeae is to impreve an<
e blier sel vice to^ !;
ilayti Ihan ai preteut.
O. H THejVil
General
Trad uction
Pour rpondre A la rut
ante que fait circuler
lar s cette ville et dans
p|> t'vement a la suapent^,
ign dsla ligne Paamaea]
Vous tes par la prsente
1 dmentir ce brnit, etti
|u'i! est sbsolumeut faui.
N. os saisissons l'occasi
'Ous aviaer q e la Panama
ucune mention de dis:
rotre service rguler d Hi
Cependant il est dans
i* modilier ce service et
m -illeur qu il ne lest acti
pour la Rpah'ique d'Hati
0 B THOMI
General Ai
Menu
CHEZ
G*eljen&
Bue du Mag isin de t{
Hue lionne h m ou liael
Li /ace de Cliel de
Vous trouver jz 'e-VechrCj
lairln, a'cool lin pour
tlc-iol hr .1er
Sucrj brut uOinioicaia
Suce granul blj^
Vin blanc et rouge ojr]
et au dtail,
v.n rouge et h'anc en bl
hunpagae doux demi
Moet & Chandon d'autre
Bire alieman 'e nouv
rire.
Home lnsuraucc Company
A e perdez p is de vue que la
Uome Insurance Company
G ce l'intervention active de
Mr Eugne LE BOSSE, \
a t la PMmiN Compagnie d'Assurance oflriiJuM Uaiiieoa uaj pmiecM.a i ua" Ijuxal
La Home Assurance Companu
donn des pieuvea de sa, lo/aule. d* soi jaic dsns le. rglemm s da s^rance ao.^ 'n
Le liome Insurance Comnanu
es, .a plu, for,e S* ^^^^tL^XrT^ L< '9 ^ ^
Assur .'-cutis confe l incendie d la ]
Homo Insurance l'ompanv 1
Euyne Le BOSSE I
mt de contre ^^CT^S^ *- ^H
Secon .W. mur, entre ,*, u mr ks voy, ges ^ d$ ^ ^ /M
Euyne i.E BOSSE
Ayenti>ourHati. PoH-auPrint,
CONSULTEZ


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM