<%BANNER%>







PAGE 1

IE MATIN Un dentifrice scientifique De saveur dlicieuse, rafrachit la bcacheet la orge. Sua tion est onetiveraei t antiseptique II aide ooi moment prs rver les dents rarce quii mai. eat la bottent bltn prepr\ qu'il er lve le-, caibones hydrats lei mentants ei qu'il dtruit des quantits considrables de microbes voquant la formation d'acide' KOLNOS pro Prcpere.a'airslune formule de Dr K S. JKNKIN3. D. D. S. Jiiteriogtz votie.deniif te.burla CKEME DENTAIHK KULYNOSM* vente dans tou:es les l'Iiarinacies et dans les Magasins. Franck J. Martin Agent gnral pour itl,—ort uu Prince. Dernire cration Parfumerie Rigaud] hue d la Paix — Pa is Essence Mary Cru. den 9 Unar embaum Parfums clbra et exquis en vogue Paria. D.po chez A. Viclor Gentil Hue du M* g a? in de l'Etat d mand au gouvernement d'in'.er dire 1 importation du sucie. nUJSSTB e—^Devant le journal Lavatoiie des.coups de feu lins des fentres du journal ont bless 2 nationalits et un policier. La mai son a t vacue, le personnel ar rt et les macif stants o.,t env.h 1 immeuble et lont incendi. Une satje recomaadaiioMi Nous ne saurions tiop iecommaL der aux victimes de l'pidmie qui ue sont pas encore conip.eumm guris de gaidtr ltuis nuisons ai neu de circuler dans les lues et IK lrqucnierles tablissements publics. ils se piotgeiont en htiul leur guuson et ils protgeront les indi vidus qui n'ont pas i at eiuts. Mesures de dsinfection "fcn vue" de l'ouve ture d s L : oies qui doit se faire lundi 14 tviiti pio cliain, le Direction de ILcole des Sciences Appliques a fait dsinfecter compl ement le lcCal de II: b s.e meni Le Dneiteur du Collg LJU verturc en a fait autant pour soc tablissement Tout marche donc a seuh 1: il d'ici lundi, m.tres et lves reprtn dront le chemin de Ecolo A propos de lu vaccination Ne us avons aux renadi^ne ments propos do 111 lormatiou de i.otie confrre "Le tourner 11 itieu' concernant uu employ de la Commune souche * la Gendarmerie < jui nui ait ,to apprhend pour avoir toutirO de l'argent aux populauoub d8 campagnes auxquelles ou lui avait con lie 10 soin do reiuetlie Wt dsiijiectaLtsil ressort do ce qui nous a dit que le Praident du lui y Mdical e. le Msgishat communal av-iem deli gu aans les dillrentes sections L s docteurs l'un lion et Desioulu x aux tins de vacciner Us pay fai t. Ces messieurs taient accon pagnes dd Mr Edouard Mou ta m.tecteur des Soi vu es comm naui 1 n ne remit la dlg bon q e 1e tubesaccin, MI Mont* I.LUS a remis des pi ces que i ocs pubueioi s lundi et qu; tablirent les faits sous Itur via jour, Ncrologie Es dtcde. h ier -, 1,2 heures di soir, mademois l'e Vlarie Louise le sohine Claris e E ie Dubo s Sesfu' cailles surot lieu cftap' n i 'i j hf w s &bac 1 caisse lit W.CM 2 causes hune W.LT.C. ( prser vative) •t machines coudre D-_F. Marchand 1 Tapis S! M 1 piee mousseline 1 baril de Soda 1 piquoir S|M 1 telle sara vides S,M 2 dodines s,M 13 bai r es fers ronds S|M • 4 3,4 fers ronds SjM 1 quanil de morceaux planches, par i.ake Stemiard 3U Juil. 1020 1 balle indienne arrive ptr Nep tunus du 13 Fvrier 1010. MoLtbrun ELI F, Eucanteur public M Henri Hou/.ier, Ville Alberte Casieia, Mme Vve .\lcide Homo, Mi et Mme Geo LImuco'obe et leuit enfants Mlle Amlie Gaugsitte, Mi et Mme W. Iluoeck, Mme Vve L F Itou/.n r, Meseieurs tit 0 VVeiner, H liiancli j t, ltoger Koczier et tous le auties parents remercient bien sincrement louiea les personnes qui i-'iir ont donn la nouvesu tmo g iK de leur sympa lue lo canoi ue h perte cruelle qu'ils ont prou ve eu la personne de Mmr Henry Hou or,ne Marie Gai gO le, enleve leu affection le Siu eu 5dj courait contre la CONSTIPATION prenez les COMPRIMS SUISSES de DELORT, Pharmacien, H9, Hua Pi'int-A.ntoioe l'ARIS C'EST LE MEILLEUR DES PURC.ATIFS PORT-AU-PRINOB Aln.PKYRUO, Pharmacie ALBKRTIMI Pharmacia du DJustin VURD • l tout la bonnaa Pharmacie*, Celui qui aohi* L'EMULSION DE SCOTT achte le meilleur aliment mdicinal que la science a produit en cinquante ans. Il n'est pas possible d'obtenir les effets curatifs de l'huile de foie de morue en aucune autre forme. (Prennez garde d'obtenir toujours VEmulsion tlo Scott) 1 %  p— Tout le imnde dit que c'est simple?** Vous n'avez rien jappieiidra avant de pouvoir employer un rasoir de sret fcVR' REiDYi Vous n'avez, qu' \ous savonner et^i vous raser canmeuf, Au:un ennui, avec 0 lames de rei hang, Prix b gourdes Ei ven'e en g'os et en uetail chez Franck J* Martin Agent gnral pour Haii Enftce de la Glacire, l'ortau l'uiue+M*VZ&H Favorisez toujours i& / l'Industrie Franaise SfJw \t *— t 1 r% sm ar avf A a^i TP-N mr 1 *\ /•*.*V/ %  N VOUS OBBVANT DE LA LHtoilDrSGRET LETAILLEFER tl i Nouvelles du j Cap Hati — t Au clair de la lunni, i% l oll.bo a'eiu (li il c s Murivl,. >c p us grand sui c4 au Cap. j a^b^n ique ferie uu pc* eut comme in erpr et Mils, Loi ae Auguste, Mlle K-ulie a ghf. Mlle Fore Schotsber vi. 1 uc Giimard et Louise berg. m — Le journal tVaritsi |H] -v.i tie : c Existe '-il dans notrt| b) e un ilaaiicit r de vsleur.i 1.00 1.ou mes politiques, captif me tre a jour toutes les coi sons de M. Fartham ou mon. d'indiquer au gouver te moyen piat.que de aejouert les in.L'a, de ce liaancier...i — Le Comit de la Lguedaj peau a fait ebanter en la Catk un service solennel l au^ui moire de celui dot t tout le admirait la dro ture et la corn \tbauaae Laforest. AVIS nos LAMfcS. fh>':n".tj grr des iclers doux *pcl(u>. d'une nnets da i-iy M ,1 coupa alio:urnr.i iricuir.parablat. loni k doubU irtnctiant s'adiptaoi I tous les ritulra LAUE9 et HABOIRS •TAILLEFER" a 1t ouvrit PARTOUT ENVOI FRANCO SUH UEMANI S bU CATALOO'JE ILLUSTR& USINE ELECTRIQ'.: MODLt la CPO'X-ROUOE. BUREAUX: 2. rue Docteur-Sali}-, GRENOBLE (l-t.-e). I '';-Krsi.x.^afciac-.. H. sscBOit. fmm l.'insptction Scolaire avise lai tresss que la rouv. rturs I coles aura lieu lundi 14 FidJ c orant. S ivant loa indi aiioi l'Irgnieur Minther, lo local de t que abiisperaerit scolaire devraJ ld soins du Service d'Ilygieat' ds nfeel avant la rentredest ^Panama HaiJroad Sfeamsliipqinc. Service de fret ei de passagers \ew-York iiew-iorK jHati Port au-i lice, le 1er Sepembre 1920 '^5 1 recant expcdit ons directes oour i'AOfflelerre) et I'IUII-UIIA PI V^ U ^ *'^ r *^ W^ New York. U lu, fi ide e. H Z .&•£%&iTHalCM •lio 6 pour 10.s ie po smi 11. Sftu.em m pasifge ( : prei alclasse— 1^ , iua, u •OUI nos Agenu. Joua les principaux purs d E jrope et a'duSilmi Amjieiene, Ecosbe et France T^y MM G.W. Sheldjh o, 17. J .mes Street, Livervool, hnglnd. £ Lopennuyue, Danemark : > %  %  LUribliama Norvge • t j A fi i *a dune uluiUcon*iueiubic, uti u voif u n n v ut des anao gements qui se sont laits. ttsi expdie. U V0le U P ,us a PJc {ar laquelle vos maichandises peuvent Des .teoauaimttU ICOOVMOI Ml p Jtt r New Yo k le Havre, Boiataui JU ALVCIS >f 0 t livrs. avec o, ijnj Je livraison soit i Loilr. 0. It. THOMPSON, Agent gnerai agent pour Hati H*



PAGE 1

QoatofBme ne Nos 40C5 Port au Prince, Hati %  si i"*ai — Samedi 12 Ffriir 1921 DIKECTEUR.PKOPRJETAlRJr Ciment-MAGLOIRE LENUMRRP 20 CFNTlIMuS Quotidien REDACTION; Rue Amricaine No, u,ni TIrir 1 LE PEUPLE HATIEN DEMANDE au Gouvernement de Mr Dartiguenave de ne pas compromettre le Pays avec le parli dmocrate dont le mandat prendra fin dans 20 jours, en acceptant les propositions CROSBY. La PRESSE Hatienne proteste nergiquemenl contre tout projet d'Emprunt pour le moment. QUESTION OU JOUR Rg ime et Infir mires v, avec pi as c JM avons entretenu nos lecteurs apparition des mets est f*ite suivant vouement. autre 10ur rf ••..,.,-.. m A,i....... i-. _.: : i1.. %  ns infirmires qui verro t que, en Le secrtaire Tumoley a „., .„., matire 4activtr sociale, tout est 1 aujourd'hui que le prsident se tepo sujet dveloppement et perfec : serait pendant ou certain temps linn^m. .. 1 J._ ._ anrm avoir r,..ittA ^^ m r dclar ci voulurent prouver l'immense d sillomou de la France devant un trai t qui ne lui donnait pas le min rentre jour, des services mdicaux jwqneis sont appeles satisfaire *Iontm:r.s foim A1 Ecole sp• vont chercher les plats pr •f kl iLfa mi es, et mme pou [pares et les distribuent elles mme* tu mtlsdes. Quant S la consultation de dittiques eiie est d ongiue amricaine et le Dr personne a* pele s rendre sei mt aupis des malades, de faut Iffi* Cat,ou de leu acl,v e d leu pin aane cmsme de rgime a d uu dispensa.. .—..„... .„..„„ vu "WJ-e de cousultaiwn d* dittique. | ;e. consultions de rgime rendent, %  } de ces u.ux scivices ee fanj jfiime-t il de lis grands seivices au ,a 1,em t l'Hpital parisien de 11 Fvrier PARISRenie 3 0|0 58,25 Sterling 5411 Dollar i:j,a NEW YORK Sterling 3,8837 Frauc 13.U1 PARIS— Le comit contdral ne iiouai de la U U. T. e dcide de ot liai e de' WQ secrtaire W VSSBSSS^JSSS L'lection de Mr H.rding comme a dclar qu'on ne^do ? pas se i or prsident et de MrCoolidge comme n.r rsister aux ex-gences d?vice prsident des Etats Unie a t allis car c-est aeukmen aec l'id! reconnue aujourd'hui la sance des Etat. Unis dans les ngodntiM du snat et chambre runis. Il y a futures que l'Allemagne araen Ut* eu 494 vo esjour MM. Harding et d'excuter ses engagement n c on Cool.dge et 127 pour Ccx et Rooee-'clut en disant qu* "ne la" pasro ni A i I compter sur la!ti ude amicale d.-q D'aprs les renseignements envoamricains et de Hardina ysau congrs par lesecrtaire del _Un tlsrsmm! de Conatantinonl. guerre Baker.la France a laplusgran nonce nue ia d%* ii P de arme permaneo e du monde en nartira le ,/fvrier S ,U T e lier et en comptant les rserves il P i" i "• £ vner p ur L ^es. "• Le perquisitions opres aujouiICUJ ciit CM aongiue ameiicaine et le un • •**•• ** # v-. \J. I. • UC>.MC UC m ..-• vlarcel Labbe en a puis l'idedsn les P" ner le retrait de la C. G.T. I uu"dispensaires smncairs d'enfants o de l'internationale d'Amsteidam et Chante sous la direction du D e Labbe, et celui ci se lelicin i su tau obteLu. juinn ici de ce rovedes organisations. T Lamstne de rgime est d'ongio H I jse ei a t msp .ee aux' tnede m trarau par le ni an clb >ny 4 io.tg, le angiau, Mus Msdg Jr. qui, peuam U gutre, n n ! fle *•>'•* Howge, et obtint, ?i.r ,?,ce de s tle **•* . • pM? ' IM,alhr e oiganiutioi M le* b^tUux miliiaiiu l.acau. heureux tsulUts qu'elle piodu bS l;* UUmeLl P u traiumeii JJ ptpuques, des tubcicuicux t, XT 0t U **" wggiret. k m loau ' nats les seiv ces ord point de vne de l'ducation alimen taite. il ajoute que cette organiss ion rpond galement.sous sa direc non, nn vritable besoin et donne es mmes services la Char.t. Voici m quels le i mes U eipose cette orge aisation. L'ac ivit de nos Infirmi es dt legime ne se borne pas 1s prpara • %  ton culinaire i elles ont entiepus ioc nouvelle oenvre qui de ne pas piopocr au piochain cou grs conteueial radhesion a la trois terne intemale. Les louroaux annoncent de nou velles arr:stauojs communistes mais te 'Matin"dment iormellemeut que des dputs soient compromis. t Uaciug club* a batiu iNtw port par 5 couue 1 au toot bail rugbyi.eat uue victoire sigoilicauve si ou couaidte que New port est la meilleure quipe d'Angleterre. A sigauler qu'a i occasion uu mardi grat dea dizeinca de millier* de parisiens uni laisse de ct les cnaniUsiaiiout j )yeuee delaue pour al.er aaaislei %  ax menifeUUous eportives oe U sera d'un iiand intrt pratique*. Avec lenr col uboration, j ai pu instituer un; en ,,,—^... U OFUM .... yultalion de dittique dans mon servict ux mamfeeUUous aporiivea le la charit. Le malades qui vien baulieue. icnt ma consultais du merciedi VV ASH1NGTON D 4 apra les ioa pour les maladies du tube dige.tf trutuoua o ou gouvernement Mi atance h ? ptaox Ui *" •<". l'Aa'infirm re ce rgime qui leur donne race ps.bi.qur, et c'est ain.i.nous tjbhe a rupuai ae la Chant. abhl 'h* n >"'ton,dit le Dr Marcel "T* *"us simple. Nous avoi. J. dacceruavec les cuisinire wmu e a-uue seue de rtgim Ac,J! X ^ Ul el bouM*** pour le %  e u S* ue ****** issu mets sstuh uUllcr v, Q de crue poui lueiiiiii' 111 1 e > diL il S ut U %!•&• Sl< P'cisiu,, .i L des cxplicstiondtailles sur 1s mise en avie du rgime prescrit ; elle icui dit quels a.imeuL il comprend. en queue quanti i.s doivent y en tiercomment il faut les cuire, de quelle m.n .e le malade doit se wompoiUr avant, pendant et aprs •es ups : elle leur distribue au ocou de* toimules dtaille,ies le recettes culinaires et mme elle leui donne r. Ld z vous >a cuisine dt .egime pour leur montrer la p-epa.a ..uu ue ccnain> p ts. est tabli qu'elle tient la tte. L'arme per nanente franaise a un ettectif de 733ooo hommes y com pris les troupes colonialesLes rserves atteignent le chiffre de 15'iooo hommes. L-aitne permanente italienne compte .'!Jj,ooo hommes mais Ira rserves comprennent 51G,3JJ hom mes. PARIS — A la asece de la cham bre h er M. Rnand a dmontr les sacnlices consentit) par la France, il a regrett I absence de l'Amrique 4 1s confrence et e insist sur l'tc cord des allies qui fut ralis en face Je l'Allemagne, il a affirm que le gouvernement saurait le cas chant ee moairer exempt de faibleasea Un dput ayant mis l'hypothse de l'isolement de la France air lin and a rpliqu avec force qu'il i.e fera pae t'iujure aux allis de suppo er que la France ara un Jour isole. Il eut des paroles dcisives di aant que le sort de i Allemagne tait entre les mains de l'Allemagne. Laihamb evota alors sa continu ce au gouvernement par 387 voix d'Etat tioiby auiourdbui pour ue mentir Iormellemeut les rapports 1 contre 125 publis disant que lea fontionuaireel Les Journanx signalent le carac do -r-oroign Office-; avaient dclar i re perfj s dramatique des dbats a des correspondante de Journaux ' la ctuiubre qui fuient mis sur Es amncaina que 1 \uglelerro et l^me imm n -es aacnlioee et dommsees an rique e engageaient dans une voie bie ia la Frauce ils insistent sur le qui mne a la guerre |fai. qu'ils ont dmoutre i Habilet Le •i'oieiugOiilce a publi une diplomatique ue Mr bnand dont les declarauou auiouiubui u.a.nt qu. uegociaiioue donnrent d benreux les lappoiUuuonea aux Ei

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05310
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, February 12, 1921
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05310

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
QoatofBme ne Nos 40C5
Port au Prince, Hati
si i"*ai

Samedi 12 Ffriir 1921
DIKECTEUR.PKOPRJETAlRJr
Ciment-MAGLOIRE
LENUMRRP 20 CFNTlIMuS
Quotidien
REDACTION; Rue Amricaine No, u TMLJJlOb* te
Le bonheur faux rend les
hommes.durs et super-
bes, et ce bonheur ne se
communique point, le
vrai bonheur les rend
doux et sensibles, et ce
bonheur se partage^tou-
jours.
MONTESQUIEUJ
>,- ni ti- rir 1
LE PEUPLE HATIEN DEMANDE
au Gouvernement de Mr Dartiguenave de ne pas compro-
mettre le Pays avec le parli dmocrate dont le mandat
prendra fin dans 20 jours, en acceptant
les propositions CROSBY.
La PRESSE Hatienne proteste nergiquemenl contre
tout projet d'Emprunt pour le moment.
QUESTION OU JOUR
Rgime et Infirmires
v, avec pi as c
JM avons entretenu nos lecteurs apparition des mets est f*ite suivant vouement.
autre 10ur rf ..,.,-.. mA,i....... i-. _.:__:_____i- 1.. .
ns infirmires qui verro t que, en Le secrtaire Tumoley a ., ..,
matire 4activtr sociale, tout est 1 aujourd'hui que le prsident se tepo
sujet dveloppement et perfec : serait pendant ou certain temps
linn^m. ..___1_____. J._ ._ anrm avoir r,..ittA ^^m r
dclar ci voulurent prouver l'immense d
sillomou de la France devant un trai
t qui ne lui donnait pas le min
rentre jour, des services mdicaux
jwqneis sont appeles satisfaire
*Iontm:r.s foim A1 Ecole sp<-
W cre I hoptta gnral. Nous
"ins dit combien sero. I spprcia-
eois services dans les tennis
le traitement des nudeciu a d

des piincipes culinaires dtermins. _
Un cahier de formules de rgimes et p""
de lormules culinaires a t institu.
En soi te qu'il nous suffit, dans le Nouvelles Etranares
service, d'ordonner l'un de ces rgi _______M___
mes nn malade pour que l'ordon
nance sot uansmise la cuisine de
tonte
ces graves, toujours besoin d'une rg me et qu on l'y ex ute A l'heu
-------------t----- tes, stagiaires de / Union des Femmes
V 1 cU0* 9Cto OD aou*t[it\de *> vont chercher les plats pr
f kl iLfa mi es, et mme pou [pares et les distribuent elles mme*
tu mtlsdes.
Quant S la consultation de dittiques
eiie est d ongiue amricaine et le Dr
personne a* pele s rendre sei
mt aupis des malades, de faut
Iffi* Cat,ou de leu acl,v e d* leu
pin aane cmsme de rgime a d uu dispensa.. ...... ... vu
"WJ-e de cousultaiwn d* dittique. | ;e. consultions de rgime rendent,
'} de ces u.ux scivices ee fanj jfiime-t il de lis grands seivices au
,a1,emt l'Hpital parisien de
11 Fvrier
PARIS- Renie 3 0|0 58,25
Sterling 54- 11
Dollar i:j,a
NEW YORK Sterling 3,8837
Frauc 13.U1
PARIS Le comit contdral ne
iiouai de la U U. T. e dcide de ot
liai e de'WQ secrtaire-----------WVSSBSSS^JSSS
L'lection de Mr H.rding comme a dclar qu'on ne^do ? pas se i or
prsident et de MrCoolidge comme n.r rsister aux ex-gences d?-
vice prsident des Etats Unie a t allis car c-est aeukmen aec l'id!
reconnue aujourd'hui la sance des Etat. Unis dans les ngodntiM
du snat et chambre runis. Il y a futures que l'Allemagne araen Ut*
eu 494 vo esjour MM. Harding et d'excuter ses engagement ncon
Cool.dge et 127 pour Ccx et Rooee-'clut en disant qu* "ne la" pasro ,
ni a i I compter sur la!ti ude amicale d.-q
D'aprs les renseignements envo- amricains et de Hardina
ysau congrs par lesecrtaire del _Un tlsrsmm! de Conatantinonl.
guerre Baker.la France a laplusgran nonce nue ia d%* ii P
de arme permaneo e du monde en nartira le ,/fvrier S, ,UTe
lier et en comptant les rserves il P i" i " vner pur L^es.
" Le perquisitions opres aujoui-
icuj ciit cm aongiue ameiicaine et le un** ** # v-. \j. i. uc>.mc uc m
..- vlarcel Labbe en a puis l'idedsn les P" ner le retrait de la C. G.T.
I uu"dispensaires smncairs d'enfants o de l'internationale d'Amsteidam et
Chante sous la direction du D
e Labbe, et celui ci se lelicin
i su tau obteLu. juinn ici de ce
rovedes organisations.T
Lamstne de rgime est d'ongio
HI jse ei a t msp .ee aux' tnede
m trarau par le ni an clb ,
>ny4io.tg,le angiau, Mus Msdg
Jr. qui, peuam U gutre, n
n ! fle *>'* Howge, et obtint,
?i.r,?,ce de s*tle *** . p-
m? 'IM,alhr e oiganiutioi
m le* b^tUux miliiaiiu l.acau.
heureux tsulUts qu'elle piodu
bS l;*UUmeLl Pu traiumeii
, JJ ptpuques, des tubcicuicux t,
XT 0t U **" wggiret.
k m loau ' nats les seiv ces ord
point de vne de l'ducation alimen
taite. il ajoute que cette organiss
ion rpond galement.sous sa direc
non, nn vritable besoin et donne
es mmes services la Char.t. Voici
m quels le i mes U eipose cette orge
aisation.
L'ac ivit de nos Infirmi es dt
legime ne se borne pas 1s prpara
ton culinaire i elles ont entiepus
ioc nouvelle oenvre qui
de ne pas piopocr au piochain cou
grs conteueial radhesion a la trois
terne intemale.
Les louroaux annoncent de nou
velles arr:stauojs communistes mais
te 'Matin"dment iormellemeut que
des dputs soient compromis.
t Uaciug club* a batiu iNtw port
par 5 couue 1 au toot bail rugby-
i.eat uue victoire sigoilicauve si
ou couaidte que New port est la
meilleure quipe d'Angleterre. A si-
gauler qu'a i occasion uu mardi grat
dea dizeinca de millier* de parisiens
uni laisse de ct les cnaniUsiaiiout
j )yeuee delaue pour al.er aaaislei
ax menifeUUous eportives oe U
sera d'un
iiand intrt pratique*. Avec lenr col
uboration, j ai pu instituer un; en ,,,- ^...UOFUM. .... .
yultalion de dittique dans mon servict ux mamfeeUUous aporiivea
le la charit. Le malades qui vien baulieue.
icnt ma consultais du merciedi! VV ASH1NGTON D4apra les ioa
pour les maladies du tube dige.tf trutuoua o ou gouvernement Mi
atance h?ptaox Ui' *" <". l'Aa'infirm re ce rgime qui leur donne
race ps.bi.qur, et c'est ain.i.nous
tjbhe a rupuai ae la Chant.
abhl 'h*n>"'ton,dit le Dr Marcel
"T* *"us simple. Nous avoi.
J. dacceruavec les cuisinire
wmu e a-uue seue de rtgim
Ac,J!X ^ Ul el bouM*** pour le
eu S* ue ****** issu mets
sstuh uUllcr' v,*Qde crue poui
lueiiiiii'111.1* e > diL' il Sut' U
" %!& Sl< P'cisiu,, .i L
des cxplicstiondtailles sur 1s mise
en avie du rgime prescrit ; elle
icui dit quels a.imeuL il comprend.
en queue quanti i.s doivent y en
tier- comment il faut les cuire, de
quelle m.n .e le malade doit se
wompoiUr avant, pendant et aprs
es ups : elle leur distribue au
ocou de* toimules dtaille,ies le
recettes culinaires et mme elle leui
donne r. Ld z vous >a cuisine dt
.egime pour leur montrer la p-epa.a
..uu ue ccnain> p ts.
est tabli qu'elle tient la tte.
L'arme per nanente franaise a
un ettectif de 733ooo hommes y com
pris les troupes coloniales-
Les rserves atteignent le chiffre
de 15'iooo hommes.
L-aitne permanente italienne
compte .'!Jj,ooo hommes mais Ira
rserves comprennent 51G,3jj hom
mes.
PARIS A la asece de la cham
bre h er M. Rnand a dmontr les
sacnlices consentit) par la France,
il a regrett I absence de l'Amrique
4 1s confrence et e insist sur l'tc
cord des allies qui fut ralis en face
Je l'Allemagne, il a affirm que le
gouvernement saurait le cas chant
ee moairer exempt de faiblease- a
Un dput ayant mis l'hypothse
de l'isolement de la France air lin
and a rpliqu avec force qu'il i.e
fera pae t'iujure aux allis de suppo
er que la France ara un Jour iso-
le. Il eut des paroles dcisives di
aant que le sort de i Allemagne tait
entre les mains de l'Allemagne.
Laihamb evota alors sa continu
ce au gouvernement par 387 voix
d'Etat tioiby auiourdbui pour ue
mentir Iormellemeut les rapports1 contre 125
publis disant que lea fontionuaireel Les Journanx signalent le carac
do -r-oroign Office-; avaient dclar i re perfj s dramatique des dbats
a des correspondante de Journaux ' la ctuiubre qui fuient mis sur Es
amncaina que 1 \uglelerro et l^me imm n -es aacnlioee et dommsees an
rique e engageaient dans une voie bie ia la Frauce ils insistent sur le
qui mne a la guerre |fai. qu'ils ont dmoutre i Habilet
Le i'oieiugOiilce a publi une diplomatique ue Mr bnand dont les
declarauou auiouiubui u.a.nt qu. uegociaiioue donnrent d benreux
les lappoiUuuonea aux Ei mardi daprs itsquela uu roucuou d avoir compris qu'il n''sit nulle
uairedu Foieign O.iice' avait uou meulr s^ousable des dtectuosus
n un neuf meut aur la tournure du uau de Veraailles et qu.i eui
a.i-u0e q ie pi u laot ia ieu. ons eapauia d-ej mer le meilleur uni
..g-o-eine.i.aut.vu ..; m t-.^'-| v.uwuuul qu'il y tUt hier loi
d'hui au s ge de la fdration com-
muniste et chez plusieurs membres
ont amen la saisie d'une correspon-
dance avec le bur-au central des so-
viets tusses i Berlin ainsi que des
tracts bolchvistes et rvolutionnai-
res Aucune arrest.non n'a t op-
re. r
Le comit national de lacoefira
lion du travail a adopt par 82 voix
contre 21. La rsoiutiaa des rfor-
mistes re'ative la rgle de discipli-
ne syndicale La motion des commu-
listes a obtenu 31 voix.
Un tlgram ne de Belgrade an
nonce que la visite du gnral Fren-
cnet dliperey Sarejevo a provo-
qu de chaleureuses manifest liions,
ia population a acclam le gnral.
Un train a tamponn aux en-
trons de Renne un aat3bus qui
transportait des conscrits, il y a eu
10 tus et plusieurs blesss.
Le ministre du co.nerce a d-
clar au snat qi'oa n'achierait pas
des bls ttaoqers avant d'ue*hx
sur la rcolte de 1920-1921
LONDRES, o Un tlgramme
Jat d her et venant d'Amsterdam
adress c 1 Exchange Telegraph
Ji que des desordres stieux e sont
prouuus i Aix la Chapelle dans la
/oae be'g- d'occupation Un certain
nombrf d'habitants se sont refuss i
joir aux instructions de la police
slsttves aux (tes du carnaval et
sont rests Jaus le3 rues et les cafs
j iiqu'.p es l:s heure, fixes. Une pi
^oa.nc Delgi a:orS ti4j sur u
NAnr5fnUl p!u;uurs Psonues.
MADRID, 10- Les rsffineurs on-


IE MATIN
Un dentifrice scientifique
De saveur dlicieuse, rafrachit la bcacheet la orge. Sua tion est
onetiveraei t antiseptique II aide ooi moment prs rver les dents rarce
quii mai. eat la bottent bltn prepr\ qu'il er lve le-, caibones hydrats
lei mentants ei qu'il dtruit des quantits considrables de microbes
voquant la formation d'acide'
KOLNOS
pro
Prcpere.a'airslune formule de Dr K S. JKNKIN3. D. D. S.
Jiiteriogtz votie.deniif te.burla CKEME DENTAIHK KULYNOS-
M* vente dans tou:es les l'Iiarinacies et dans les Magasins.
Franck J. Martin
Agent gnral pour itl,ort uu Prince.
Dernire cration
Parfumerie Rigaud]
hue d la Paix Pa is
Essence Mary Cru. den9 Unar embaum
Parfums clbra et exquis en vogue Paria.
D.po chez
A. Viclor Gentil
Hue du M* g a? in de l'Etat
d mand au gouvernement d'in'.er
dire 1 importation du sucie.
nUJSSTB e^Devant le journal
Lavatoiie des.coups de feu lins
des fentres du journal ont bless 2
nationalits et un policier. La mai
son a t vacue, le personnel ar
rt et les macif stants o.,t env.h
1 immeuble et lont incendi.
Une satje
recomaadaiioMi
Nous ne saurions tiop iecommaL
der aux victimes de l'pidmie qui
ue sont pas encore conip.eumm
guris de gaidtr ltuis nuisons ai
neu de circuler dans les lues et ik
lrqucnierles tablissements publics.
ils se piotgeiont en htiul leur
guuson et ils protgeront les indi
vidus qui n'ont pas i at eiuts.
Mesures de
dsinfection
"fcn vue" de l'ouve ture d s L: oies
qui doit se faire lundi 14 tviiti pio
cliain, le Direction de ILcole des
Sciences Appliques a fait dsinfecter
compl ement le lcCal de II: b s.e
meni Le Dneiteur du Collg Lju
verturc en a fait autant pour soc
tablissement
Tout marche donc a seuh 1: il
d'ici lundi, m.tres et lves reprtn
dront le chemin de Ecolo
A propos de lu
vaccination
Ne us avons aux renadi^ne
ments propos do 111 lormatiou de
i.otie confrre "Le tourner 11 itieu'
concernant uu employ de la Com-
mune souche * la Gendarmerie nui ait ,to apprhend pour avoir
toutirO de l'argent aux populauoub
d8 campagnes auxquelles ou lui
avait conlie 10 soin do reiuetlie Wt
dsiijiectaLts-
il ressort do ce qui nous a dit
que le Praident du lui y Mdical e.
le Msgishat communal av-iem deli
gu aans les dillrentes sections
L s docteurs l'un lion et Desiou-
lu x aux tins de vacciner Us pay
fai t. Ces messieurs taient accon
pagnes dd Mr Edouard Mou ta m.-
tecteur des Soi vu es comm naui
1 n ne remit la dlg bon q e 1e
tubes- accin,
mi Mont* i.lus a remis des pi
ces que i ocs pubueioi s lundi et qu;
tablirent les faits sous Itur via
jour,
Ncrologie
Es dtcde.hier -, 1,2 heures di
soir, mademois l'e Vlarie Louise le
sohine Claris e E ie Dubo s
Sesfu' cailles surot lieu cftap'
n i 'i j hfws Ma son m tuiire Gntvt R e N
I 65 ch z Mr Hyaciathe I c b
Le piitnt avi-. t eut 1 e i d'invia
lion.
poui
Vente l'encan
En veitu d'ordre dd Mr H. S Mat
thews Jr, reprsentant du Receveur
gnral des douanes, selon les arli
cls J et 1U1 de la loi des douants,
il sua procd devant les portes de
la douane, mardi l Fvrier 1921
10 heures du matin, la vente
l'encan des niai 1 Maudites suivantes :
1 ,l'.alle siaiu sans marque
1 Caisse cont. pices pour raachi
ne' marque Alexis, lia nus 13
Septembre 1980
I Caisse cont. accessoires pour
automobiles, tans marque
1 cbaucure S M
1 biri ciment\S|M ______
1 cmstB savon S,M TT^
1 caisse bire, marque L.lll. .
*'i VicLyS,M
1 c Vichy Et Se Co
? caisses lard VCD
1 liqueur S|M
1 Balle de sacs vides S|M
1 caisse de mouchoirs S,M
1 caisse huile de lin S|M
1 caisse tubes en verre
chaudire, marque L.T.C.
1 Andouille >&bac
1 caisse lit W.CM
2 causes hune W.LT.C. ( prser
vative)
t machines coudre D-_F. Mar-
chand
1 Tapis S! M
1 piee mousseline
1 baril de Soda
1 piquoir S|M
1 telle sara vides S,M
2 dodines s,M
13 bai r es fers ronds S|M
4 3,4 fers ronds SjM
1 quanil de morceaux planches,
par i.ake Stemiard 3U Juil. 1020
1 balle indienne arrive ptr Nep
tunus du 13 Fvrier 1010.
MoLtbrun ELI F,
Eucanteur public
M Henri Hou/.ier, Ville Alberte
Casieia, Mme Vve .\lcide Homo, Mi
et Mme Geo L- Imuco'obe et leuit
enfants Mlle Amlie Gaugsitte, Mi
et Mme W. Iluoeck, Mme Vve L F
Itou/.n r, Meseieurs tit 0 VVeiner, H
liiancli jt, ltoger Koczier et tous le
auties parents remercient bien sin-
crement louiea les personnes qui
i-'iir ont donn la nouvesu tmo
g iK de leur sympa lue lo canoi
ue h perte cruelle qu'ils ont prou
v- e eu la personne de Mmr Henry
Hou or,ne Marie Gai gO le, enleve
leu affection le Siu eu 5dj cou-
rait
contre
la
CONSTIPATION
prenez les
COMPRIMS
SUISSES .
de DELORT, Pharmacien,
H9, Hua Pi'int-A.ntoioe
l'ARIS
C'EST LE MEILLEUR
DES PURC.ATIFS
PORT-AU-PRINOB
Aln.PKYRUO, Pharmacie ALBKRTIMI
Pharmacia du D- Justin VURD
l tout la bonnaa Pharmacie*,
Celui qui aohi*
L'EMULSION de SCOTT
achte le meilleur aliment mdicinal que
la science a produit en cinquante ans.
Il n'est pas possible d'obtenir les effets
curatifs de l'huile de foie de morue en
aucune autre forme.
(Prennez garde d'obtenir toujours VEmulsion tlo Scott)
1
p
Tout le imnde dit
que c'est simple?**
Vous n'avez rien jappieiidra avant de pou-
voir employer un rasoir de sret fcVR'
REiDYi Vous n'avez, qu' \ous savonner et^i
vous raser canmeuf,
Au:un ennui, avec 0 lames de rei hang,
Prix b gourdes
Ei ven'e en g'os et en uetail chez
Franck J* Martin
Agent gnral pour Haii
Enftce de la Glacire, l'ortau l'uiue-
+m*vz&h
Favorisez toujours i& /
l'Industrie Franaise SfJw
\t * t 1 r% sm ar avf A a^i T- p-n mr 1 *\ /*.*- V/
N VOUS OBBVANT DE LA
LHtoilDrSGRET
LeTAILLEFER
tl
i
Nouvelles du j
Cap Hati
t Au clair de la lunni, i%l
oll.bo a'eiu (li ilcs Murivl,.
>c p us grand sui c4 au Cap. j
a^b^n ique ferie uu pc*
eut comme in erpr et Mils,
Loi ae Auguste, Mlle K-ulie
a ghf. Mlle Fore Schotsber
vi. 1 uc Giimard et Louise
berg.
m Le journal tVaritsi |h]
.-v.i tie : c Existe '-il dans notrt|
. b) e un ilaaiicit r de vsleur.i
1.00 1.ou mes politiques, captif
me tre a jour toutes les coi
sons de M. Fartham ou
mon. d'indiquer au gouver
te moyen piat.que de aejouert
les in.L'a, de ce liaancier...i
Le Comit de la Lguedaj
peau a fait ebanter en la Catk
un service solennel l au^ui
moire de celui dot t tout le
admirait la dro ture et la corn
\tbauaae Laforest.
AVIS
nos LAMfcS. fh>':n".tj grr des iclers doux *pcl(u>. d'une nnets da i- -iy M ,1 coupa
alio:urnr.i iricuir.parablat. loni k doubU irtnctiant s'adiptaoi I tous les ritulra
LAUE9 et HABOIRS TAILLEFER" a 1t ouvrit PARTOUT
ENVOI FRANCO SUH UEMANI S bU CATALOO'JE ILLUSTR&
USINE ELECTRIQ'.: MODLt la CPO'X-ROUOE.
BUREAUX: 2. rue Docteur-Sali}-, GRENOBLE (l-t.-e). I
'';-Krsi.x.^afciac-..
H. sscBOit. fmm
l.'insptction Scolaire avise lai
tresss que la rouv. rturs
I coles aura lieu lundi 14 FidJ
c orant. S ivant loa indi aiioi
l'Irgnieur Minther, lo local de t
, que abiisperaerit scolaire devraJ
ld soins du Service d'Ilygieat'
ds nfeel avant la rentredest
^Panama HaiJroad Sfeamsliipqinc.
Service de fret ei de passagers
\ew-York
iiew-iorK jHati
Port au-i lice, le 1er Sepembre 1920 '^5
1 recant expcdit ons directes oour i'AOfflelerre) et I'iuii-uiiA pi v^ u^ *'^ 'r *^
W^ New York. U lu,fi ide e. H Z .&%&iTHalCM
lio 6 pour 10.s ie po smi 11. Sftu.em m pasifge ( : prei alclasse 1^ , iua, u
OUI nos Agenu. Joua les principaux purs d Ejrope et a'duSilmi
Amjieiene, Ecosbe et France T^y
MM G.W. Sheldjh o, 17. J .mes Street, Liver-
vool, hnglnd.
Lopennuyue, Danemark : > "
LUribliama Norvge t j Afi i
*a dune uluiUcon*iueiubic, uti u voif u n n-vut des anaogements qui se sont laits.
ttsi expdie. U V0le U P,us aPJc {ar laquelle vos maichandises peuvent
Des .teoauaimttUicoovmoI Ml pJttr New Yo k
le Havre, Boiataui
JU Alvcis >f0, t livrs.
avec o, ijnj Je livraison soit i Loilr.
0. It. THOMPSON,
Agent gnerai agent pour Hati
H*


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM