<%BANNER%>







PAGE 1

LE MATIN Une mesure iodiapersable que le Dpaitf ment d l'Inalruruion publique aurai: d prendre dans toute la Rpublique, cest de dfsii tecter corn pliiement toutes nos ci les. L pidmie te dcrot paa (more. Lee clae ba ne peuvent peu reroœmencei lout le temps que cette mesure prl alable indispensable de dsinfection des locaux scolaire n'aura pas t laliee Msritjje Mercredi dernier ~J htres de l'aprs midi, le conaei'ler Charles Dupplessy dlgu par lo Magistral t'cinrm nal a piuced dans lei salon* de Vr et Mire A Celbeit.au mariage civil de |Mlle larie Charles Miwt avec Ut Arloine Tl.rasybule Trouil lot. k Le s tmoins taient du ct d< Fpouse MM. Aurel Colbert, Che-f d( Division au l> t m w u.ci.t des Final ces, et Frdric Mews, cominerbiv; du c de l'pOM i MM t'aul E Auxilla el Marc Gayneron, commei ants. La Unction N'ip'iale a t donne en la Hasilique Notre Dame le lend. main jeudi, l'intressant couple qui a t conduit au pied de l'autel par Mme A Colber', ne Frincesci Mews au bras de Mr Clment Koy Meilleurs souhaits de bonheur aux nouveaux ^oux. TOUX, BRONCHITE, CATARRHES. Si vous commencez par L'EMULSION DE SCOTT srement vous n'aurez besoin de recourir a aucun autre mdicament. Tandis que si vous commencez par un autre mdicament cest plus que probable qu'il faudra recourir L'EMULSION DE SCOTT Demain I a* Le Mil ill t5. st-Mcol Sf VOccupatio^. i Pour amliorer le sorl (L's contribuables Dvpuis que'que temps la frquence des hres intestinales fst devenue inquitante. On stlt que c'est surtout par la | tiuclose et les mtaux collodaux l'lec'rargo'. par exemple, que ces hvres infectieuses sont eicacemeni cort battues, E ant donn leur prix lev, pourquoi n admettrait on pas ces prcieux md dmen's en franchise de dro tcorr me 1? quiLine? Nous ersyons qne e livres intesl nales sont aussi ft -juti tes que 1 impaludisme, si ce a'esi plus en certaines rgions. Nous laissons la question i la m ditalion de qui de do.t. Pour l'ouverture des coles anx avalanches ctmme c es le cas a bolosse. La Mme Avenue de Bolosse Nous croyons savoir que le S 1 vice Technique va entrtpr:ndie 1; itection de la troisime avenue d itolosse dom nous signalions demi rement l'tat pouvantab'e No're excellent confrre et ami 11 serait a souhaiter que celte loi! Henii Adam Michel a, dans b'Eszor le travail runisse toutes .les condij cette semaine, publi une lettre relions de dure rquises|toutes Us j clan ant l'ouverture des coles, en IJIS qu'il saett droutes exposes etayaut sa demande de puissantes 'contidrationa. Noos appuyons sa tacoii de voir. Les lves de nos dif lrentes coles constituent la partie je la population qui a t la plue facile,la plus prompte se faire vue ornerIl ny a donc plus aucun dan ger pour eux se runir en classe Au contraire ce serait mme la une eic l.e nie i cession, de pratiquer le vaccination sur ceux d'entre IUX qui ne l'auraient pas eccore subie Le licencier! ent dee coles lai nai tre une quantit de questions ass /. vitales pour les familles, pour l'ex geuce des programinea.et pour l'ilta tence mme des instituteurs qui ne vivent pas de I E t, pour que les au toritb comptentes soient aol iciiea • vice de, t ie e* examiner et de mtre lia des vacances trop piolongesLEHN & FINK Inc. New-York Tous produits pharm iceutiqaes et tou* artistes vendable dans une Pharmtcie. Quali'' '< pr d'fi ni h ule concurrence Tou es le bnnfs fJlumiei pJ f^SRftffi ""^ et prix des maichandues le L.fc.tliN ri a. Sp iilils de LFHX$ BllSiK Inc. Produits sou erains contre Valastrim ou la pelie vrole LYSOL le plus p is*ant e h plu onorniiue des dsinfe.fan?LYSOL S \ Vi)\ • S on d£>iahct ni potr U toiU te et le b 11 LYSOL SU 1VIMG CRE iM : Savou d i .f .-.ian po ir la barils DKHaOLAN: Crant e %  ique p) r'essomsd) U peiuDt uii I s bcu'UiiS et enl'e la lches PEBKCCt) : Crme de if rue pou.l'hygine de la bouchj Produits employs dms tous les tjiu H de Franc d Angleterre, d' 11'n.agne f.l des E ats-Ums. Enlevez .> les Ueu.v las Obissant a nos judicieuses iecom mandations, la Glacire a lait enlever de la Grand Rue, Us monceaux de bois qui constituaieat pour lt quaitur un tisque immense d'iccer. dies. Nous lui en faisons nos corn plimenis. '*11 De reste plus sur la voie que \t> dtritus laisss par ces combus ble sous lorme de deux tas que devrait avoii dt n tait enlever le la voirie. uEHN & %  FINK Inc babrican's LEON R. TUEBAUD Agent puur Haiti Un bon travail Cest celui qui vient d'tre t* utpour remplacer le vieux po l .haac* Tant qui donnait accs de la rue du Dr Dehoux au Omit ete pot en bo s avait dj cau, trop d'ace dents. -Actuellement on peut acmirer er cet tiidtoit un drain en bton recot vert de maonnerie cimente.— l^ plus lourds corbillards peuvent impi nmeni passer sur cet ouvrage Et l'Avenue Mayloire-Aubrois^ On vient de refaire compltement les routes du Bois de Chne tt de Turgeauet l'on s'occupe maiotenan 1 de TA vente |ohn Brown. lout cela est trs bien. Mais que compte-t on taire dt l'Avenue Mag'oire Amb oise dont on avait commenc la rtection et pai o passent rgulirement les convois funraires vtnaat du Sacr Coeur i p ur le mme idal. La Gnral de h de Messimy ao':hn ministre de U -erre.es promu Commandeur de la Lgion d hou ner. t e"J luit a'.' -jifial la dispar t on ce Ste Kir o qui dsappto va lea h>h clavistes e^ quitta la H sie au mois d'Ociobte .'J^Les Carnavals C'est plutt dans la ^ue se sont achevs les monotonie Carnavals Aucun en-tain n'a marqu ces jour nets nagute si b uynes De riredguiss, deux ou trois b.nies d eguemlls qui, visiblement, s'tfloi viient d'tre ] oyeux, et c est tout. L misre, l'pidmie auront reli i ce ^peuple la ficulti ds'ami s:i t de vivre ta vie comtxe il sava.t si bien le faire autrefois. Un denlrice scientifique %  . ,. ._ u. -U i l nnrflH Son a tlOI De saveur dlicieuse, rtmiehii l bo. Cl %  #*>_ **2?L£. PfUc .vemen: antiseptique. Il side oo-m ment M^^fii^dwSi qu'il mautient la boucha bien prepre. quM enlve ^J^^Sgl^S. teimeniat.fs et qu'il dtruit des qualits considmbles de mictobea pio voquant la formatioo d'acideIPNKINS D D S KOLYNOS : Prpare d'aprs une formule de Dr NSJfNMNa. u. u. a. In errogez otre dentiste bur la CKEME liENTAUJULWK Eu vtute dans tou-ts le Fhbimaciea et dsna lei Ma aan i. t ranch J. Martin Agent gnral pour HUi,-r-ort au Prince. A lm\ I En stricte intimit, cause d'un leuil rcent, a t clbr Jactnel, ie '27 janvier dernier, le mariage de ioiib distingu ami Andr Pill ivec Mlle Marcelle Lautu e. Meil'eurj vœux de bonheur au charmaot couple. A la mmoire de Daniel Coicou Le iuudi 11 Feviier prochain a six heures


PAGE 1

r 1 Onatoreftone hrie If os 400! & 0Q2 Port ta Prince, Hati Mardi 8 un en s annes de son gouvenv MB, il avait conu le projet de le olser paiement, en refusant toi broovelles licence pour commerr.R y russit eu partie, ce qu menta encore le mcontente men Au Jour le Jo>r %  '"ULuiiiouifiiim ce qce ses coirpatrioles, n'tam iti u CM le Ht H Nil ta de y Lies que d'un commerce d Uot absolument besoin de* fin pour lea graines opra •ainercialee. B. ye r avait un, -tabl : I honntet. Uuand i pouvoir il y v.it citq milfranca dana lea caisses di r i?f P re m er et le derc, er de d ttat. il a est montr capabl pareille faiblesse. On cite en•onpeque comme un IMM !K 0i;el Ic8 u trou b'e qui ont auiv. chute I ont bien vite fait rgie ter m par ses ennemis. ries Mackerzie, que, dana 1 non opinion •01 baromtre porta,?de (1ml i l 4r d vnout d e a n fiEH" da ^ laM de IW. P ,qU,nt ******* utur niR n' nt qni D tait de uauie a nu re perso ne. 0 cettP erni,8i, n ' %  * refus l'aidede Nouvelles Etrangres Oo a rarement l'orcaioa de lira des vers qui viennent d Hait, et et n'es pa 8 san, sursise que ou 9V o yons arriver de Pon u "rincean, ^portante Analogie haiU !" porta contemporains, comprenant le ...,„ ., mu •— ,, .ame-de BftUfi ont continu ou comme ?i- q 0U8 ccompagnait, b'en A d t cr,re a P r8 l!,u *l'a sont nu lue pensant m une pui folie de l! p r8 de 80 'nte Si la Muse iLJ par. de notre guide, ne J 8e rerd.ii se, adep'e TlStSi" qunscer o rf„. ,... ?" ou du ct de Montparnasse;'"J ft 5 Fvrier PARI3-M |a> a O ,o 08 dO Sterling &i-6t Dollar M 2a M W YORK -.S.e-lingria.TO traoc 1138 > i Di a^fiU£ ia et collabortes nd Hibbert lit connu e no> J. cette mme place. dant Notes sur Hati, crivit et •oi, vers ,1830, au aujet di qol nt la citade le L fer | D Sif fl rH P rleDdre rien don i tait de deacri. tion dea p ce. Wm^ H* ******* njentlob.et de certains sonp ^^"deBiairttdes au rhri.nn B | 0 O,r8 '. 6ltv * ''cole aW' 6 quiD omirent ja%  fiant nnn 6 me guider mai8 SodiJP lpa,t ,oal "noo Sa nr? C mme Ce n 8 ' '• pressant que je pataaia pan de notre guide, ne put m u leur ConverH.tmn uV J *' ae ires il y a de I autre ct de l'A'M*2tt£S2? d e po8 e ••• '" k 89 dverser sur l'Ancien (D leur eonvntn. Ils amV^UoT nret8 v M aer leur scurit et la nai* i nhi. T* O0lreco ^u "ne fS, d 'u receut discours du Dr Sirnona an eichstag dan, lequ cal32 d" larquele.oaverueniM.tHle.naDl "15 a d 8 ea ce *Iii woeer "a rparations comme bta dea '"aie.Noerclami'iJ awntiuattai t ou. i.. feron. respecter, \iHmm vait t tanibleinent tavaaia Ht M LloydGe3-geaa pr',t ,, ie des %  l,e e peuple alle.uaniojbl.erait •*. il a lait remarquer Que |A, lue ne s ta t pas encor taxi! .l'Vretorre et la F iaa e 'VI .re qu'il tait in atnitL e et Ws coupable qui n'mu ihi ,e e •ommage pendnt la ^^ ITl es mmes couleurs : celles du dses poir et de la tureur, de la mo.t et de incendie. Si c'tait laftaif4 d Orion l!'!!L" ,ra A P•"'POteoiaiw Pana" ou de Verlaine, et qui.'eaaaient p !" oia nvaliaer avec noa potes COQ temporaina. F.C ton O-erons noua l'avouer ? Si roua X^SS! a dani ''Anthologie un pom.|cnt daos ce parler 1 opnta et a, base de Ira. ai 8 q Ua l'on appelle amihrement le 'petit ngce* Test lui.nenona l.sons av.c le pi M de curiosit Telle eat I histoire TunJ jeune et brune haitienne nomme r P o e i e n b n arb8 r0Uge une t)oll "B"re ca 8 a u e mont " i ul parla tranaa. .afiojooune se met aimer le l 7raent Ve, a -V e,tt,qaa,aa " litroi SuSSf 'e pauvre abandonne naitienri ffSS? 40 1 ''•holjlog.e uaitieiice il o en est peut tre us jy* recle une pljsincre S *Journal des Drtn.it i> / £i/rVra.m de Vans med? ^S e essayer d'viter dTpsyiL 0 *!?" ne le tolreraient aa A 9 "' ? •iO"teilarailediniai. ,aMI oresse apprcie oartu..,. 0> l '•leur de ce SmmSH lr U1-01 ,u 'aiustiMc^tmiMunn s? d^7/ 1 BlM de la confre!" Te pS dj la proclamation de n, ce. /'S 9 ralisation d'unit .i,. hZl e t de ^x pour „u,,o r le ^ ana ,a ii s dcisions prises reapect rraoea victonauu • ,7, ae %  Us conaidren'^S. 0 ?* ***" D. Foe est art.iie d'assez de renon pour qu'une remarque sur la coh positiou Je son livie ne soit pas le. 11 est intitul : Les r mu ne. u esi ibiiiuie : Les Pirateries (///jeune et br api aine bmglelon. et ces pirattnes Choucoune : tiennent moiLS de la seconde moiti. £**. * u Choucoun* Maset.' mm' Uk L'autre moiti n'est pas ornaration 1 '' c ? ueur c mile par le voyage d'Atnoue. L'ouvrage a Ain8i '• dcii |un ,auue flal i dont tait de verve A la diable. qu l Uv ^moureoa demande la un peu, si on ose le dire. jnia'n de Choucoune sa nre et La rcen't traduction quia inspir' .S? 8 11 !" eub l j'-yeuaeinent son • •ci A. u!....:.. nT> olneur, IJUI est une cabane avec Tout le monde dt que c'est simple ?V J gstoBr^r.V, comme P'o^ La rcen't traduction qui a inspir I LSSf" 11 meub,e J^yeuaemenTaon (tea.t'r Br Ke qu. prcde est de Maurice Diko 1 ? 18 "?^ qu i e al uue cabane ave? ^l£ h J!!LS b a a fSS ou frana,se ^SSX^SSSSl ^J*I£ 'nomme rr."" !"'' com I Drt l' Edl1 0Q franaise illustre. liclf n *.i. v yageurs )ZZ 2 %  •%  •• %  •B son ooolleoi %  S paient de COBJEU Vente I fa Librairie du MgJ* ?glg^j ^ M Wr cnmen P 0Us sav onner et u Ei~i.i r o. .i^aWi* 1 ra ne L J Martin Agent gnral pour Hah t-jf-ce de la Glacire l'on au-i'nacr


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05307
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Tuesday, February 08, 1921
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05307

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
r
1
Onatoreftone hrie If os 400! & 0Q2
Port ta Prince, Hati
Mardi 8 vrier 1921
1 IRECTLUR-PHOPRJfiTAIRE
nment-MAGLOIRE

IENP1IFRP 20 CENT] l'| S
Quotidien
REDACTION. Rae Amricaine No. ttM
TELSfUObg 4*.
lsmes d'lite gardent
par devers elles des mo-
tifs de hagrt qu elles ne
voudraient p s abolir et
qui leur so t plus chers
que la joip, parcequ elles
en tirent un)meilleur usa-
ge.
Camille MAUCLAIR
De Boyei^nos^jours
Spr rcer Si-John dit : Le amiral *; j
le m. nt, mai* il avait l'esprit esse,
i'IfDfnt troit et imbu de prioer
loilie les irargers. Daoa I.s si>
un en s annes de son gouvenv
mb, il avait conu le projet de le
olser paiement, en refusant toi
broovelles licence pour comme-
rr.R y russit eu partie, ce qu
menta encore le mcontente men
Au Jour le Jo>r
--------------- '"ULuiiiouifiiim
ce qce ses coirpatrioles, n'tam
iti
u
CM
le
Ht
H
Nil
ta
de
y Lies que d'un commerce'd.
Uot absolument besoin de*
fin pour lea graines opra
ainercialee. B.yer avait un,
-tabl : I honntet. Uuand i
pouvoir il y v.it citq mil-
franca dana lea caisses di
ri?f Pre,m!er et le derc,er de
d ttat. il a est montr capabl
pareille faiblesse. On cite en-
onpeque comme un Imm
!K0i;el Ic8utroub'e qui ont auiv.
chute I ont bien vite fait rgie ter
m* par ses ennemis.
ries Mackerzie, que, dana 1
non opinion
01 baromtre porta,?de (1mlil
4rdvnoutdean fiEH" da ^
laM de IW.P',qU,nt *******
utur niR n'nt' qni D'tait de
uauie a nu re perso ne. 0 cettP
erni,8i, n '' * refus l'aidede
Nouvelles Etrangres
Oo a rarement l'orcaioa de lira
des vers qui viennent d Hait, et et
n'es pa8 san, sursise que ou9Vo
yons arriver de Pon u "rincean,
^portante Analogie haiU "
porta contemporains, comprenant le
..., ., mu - ,, .ame-de BftUfi ont continu ou comme
?i-q 0U8 ccompagnait, b'en Ad tcr,re aPr8 l!,u*- l'a sont nu
lue pensant m une pui folie de l!pr8 de 80'nte Si la Muse iLJ
par. de notre guide, ne J 8e rerd.ii se, adep'e TlStSi"
qunscer o rf. ,... ?" ou du ct de Montparnasse;'"J ft
5 Fvrier
PARI3-M |a> a O,o 08 dO
Sterling &i-6t
Dollar M 2a
M W YORK -.S.e-lingria.TO
traoc 1138
> i
Di
a^fiUia- et collabortes
nd Hibbert lit connu e no>
J. cette mme place. dant
Notes sur Hati, crivit et
oi, vers ,1830, au aujet di
qol nt la citade le L fer
|DSifflrHPrleDdre rien don
i tait de deacri. tion dea p ce.
Wm^ H* *******
njentlob.et de certains sonp
^^"deBiairttdes au
rhri.nnB|0O,r8'.6ltv* ''cole
aW'6 ,quiD omirent ja-
fiant nnn6 me guider- mai8
Sodi- JPlpa,t ,oal "noo
Sa nr? Cmme Ce n8'
' pressant que je pataaia
pan de notre guide, ne put m u
leur ConverH.tmn u- V J*' ae
ires il y a, de I autre ct de l'A'-
M*2ttS2?de po8-e
'" k 89 dverser sur l'Ancien
(D
leur eonvntn. Ils amV^UoT nret8 '
hdn!!,g0'S?t n'emenMvec m'mLK^ feuU,etnt le volame-njan cher
exeinule. la nidna ;*;.... 7.1 pa
I* miNM ou leri\
Cette mtiance eover'a
l'trenger
Sft ,a, P'ce intitul* "Cro'es
acla,rdeluneqi,iestdeMrCona
rH a A .x t .__. a .
<^it,en effet, trs caracris iaue d fa cla,r de laa" q est de UrColl
hommea de ce temps, et e reapec S?n !rd- "" de la iVZ
Sa^aCi! JfS?-!'* ''.* enversI b^que h"'eon. et conseille, V"S
r,
odroi
i un ... a g ' hou* 'ier y errer
un au ,e. mea ob. ,- en n^rguaut fi'r.
{SUS* a'n9i Mck'.zie envers
nos ien? Hahnrmnie.quj aDi8Mi"'
eux dana tous es eentimenu
ayant l' ranger pour objet
Jtn! jT p"8' ie coualate. Au
purd hui, il est certain que les H..
iens ne peuvent visiter ! ctadeii
Laferrire qu'avoc I. permission de
\XSSL L0mbre de Mwkeoxi!
peut aller y errer nos contrainte,
MATIN *
/* Pirateries du
maine Single ton
par
.DANIEL FOE
VENT? AL"*-im DU natre fa secret d'un continent, carc
:a,en, dans leur savante et coirageu
EL a ctere fic"on corome l'un
Jes plus beaux souvenirs de leui
eniance.
iJlT v?.s queIs draPeaux ,e p-
uine Smgletoo et les autres gtotiia
iommea de lortune avaient coutume
d arborer sur leurs vaisseaux ? Ils ar
ooraient un drapeau rouge avec des
IM"ou misuble nlr.ii.0r f01"""1 ooe riamme noire. Quellt
Nia toujoursqu'u est ?,'^ Je ] ,Dd,v,d contre la socit ait pris
mi# i. 4U Ml ft'S d< m m*m. ^..1-......-ii._ .
jMBoi, vol par des boh-
;e,JB,njamais connu sen
( cunn.. ,sol .1 serait mtessant devoir pourquoi
tm part, pris, en s'ailachant d'une
pan la racine des sentiments, de
l'autre filire des faits. La socit
telle que la Rvolution fraraise l'a
tablie a paru celle madtre 1 des
Jta hommes qui n'taient pas des
enfants perdus.
lire qu"S* c^6ie.Il a l'ai,
en,. aucu wpce dt
vers lasocitdes hommes.
mmenc , ta, faire J
iscnL ,,,i! laVaJfajaaji
tone;Lt q le mne se noor
fySKfl fini! sa viedi-.
i fe1 de Foe
P ychoW Par,un heureUl
istf^^^tefce. Singe
*eavc:fdemafelot-O
'aaable il. COQiP8nons ei
i sa "lUverseront l'ili
"geur. comme plus
pare^^r^^
d.mres verada moe aatear nouj
S??b5.d" "U"!M ,,ul -SB
l al ignt pip.r t n'a pas s.mn l'iveiU
Ailleurs, noua trouvons dea /.-.w
ptoii en fleurs, et des bayahonl,
ou Ion noua fait entendre. S|S
laioupaa, la ritournelle dea Saia?
,Si nous n'avons pas so.s la m9jn'
un dclionnaiie d'histoire naturelle
nous ne noua reprsentons S
leuieut ce que ces mots veulent dire
mais cettei imprcision moue a son
charma- Et cW aans doate o p?ai
air du mme genre que nos grands
pres on, prouv quand Ils on : In
Paul et Urytnu ou le Varna?
dm nque de Chateaubriand
..t i Pu8'9 CODlePoraine de Hati
est d ailleurs, en gnral, l'uvre I
d'crivains trs inatrui a 'nSSStl
fi0tM 6UX nl t 'oiatre, del'
lepubl.que. un autre prsident du
tribunal de Cassation, un autilnro
feaieur l'Kaol* de droit, celui-l
tmoistre p mpoteniai.e Paris
coPtinl!:,rU Praa,e de Berlh
u"' e les dcisions des altiS* i,
JJfJWodenl dq ret.t H-nstn"
raS nn.frll e conatiuer un parti
reirtionnaire uuique urourmnr i
Pfe-|poliatet Tn.M^JJ*i *
comnrendraintli;, dj Sa q
tes
JMfi*rfi??,'!!!i-S
i'acrir/1 tir i T*\ i ae 80n' mi>
v m aer leur scurit et la nai* i
nhi. T* O0lreco^u "ne fS, d
'u receut discours du Dr Sirnona an
eichstag dan, lequ cal32 d"
larquele.oaverueniM.tHle.naDl
"15 a d"8 ea ce *Iii woeer
' "a rparations comme bta dea
'"aie.Noerclami'iJ.awntiuattai t
ou. i.. feron. respecter, \iHmm
vait t tanibleinent tavaaia Ht
M LloydGe3-geaa pr',t ,, ie des
l,e'e peuple alle.uaniojbl.erait
*. il a lait remarquer Que |a,
lue ne s ta t pas encor taxi!
. .l'Vretorre et la Fiaa e "
'VI .re qu'il tait in atnitL e et
Ws coupable qui n'mu ihi,e 'e
ommage pendnt la ^^ ITl
es mmes couleurs : celles du dses
poir et de la tureur, de la mo.t et de
incendie. Si c'tait laftaif4 d Orion l!'!!L",raA P"'POteoiaiw Pana"
ou de Verlaine, et qui.'eaaaient p,
oia nvaliaer avec noa potes coq
temporaina. f.c ton
O-erons noua l'avouer ? Si roua
X^SS! adani ''Anthologie un
pom.|cnt daos ce parler 1 opnta
et a, base de Ira. ai8qUa l'on appelle
amihrement le 'petit ngce* Test
lui.nenona l.sons av.c le pi m de
curiosit Telle eat I histoire TunJ
jeune et brune haitienne nomme
rPoeienbnarb8 r0Uge' une t)oll "B"re
ca8a u"e,mont" i ul parla tran-
aa. .afiojooune se met aimer le
l.7raentVe,'a-Ve,tt,qaa,aa"
litroiSuSSf 'e pauvre abandonne
naitienri ffSS?40"1 ''holjlog.e
uaitieiice il o en est peut tre us
jy* recle une plj- sincre S
*Journal des Drtn.it i>./ ,
i/rVra.m de Vans med? ^S e'
essayer d'viter dTpsyiL0 *!?"
ne le tolreraient aa A 9"'?
iO"teilarailediniai.,,aMI
oresse apprcie oartu..,. 0> l
'leur de ce SmmSH lr*U1-01 ,u
'aiustiMc^tmiMunn s? d^7/1
BlM de la confre!" Te pS dj'
la proclamation de n, ce.- /'S9
ralisation d'unit .i,. hZl ,et de
^x pour u,,o r le ^ ana ,a
ii s dcisions prises reapect
rraoea victonauu ,7, ae
Us conaidren'^S.0?* ***"
D. Foe est art.iie d'assez de renon
pour qu'une remarque sur la coh
positiou Je son livie ne soit pas
le. 11 est intitul : Les
r mu
ne. u esi ibiiiuie : Les Pirateries (///jeune et br
api aine bmglelon. et ces pirattnes Choucoune :
tiennent moiLS de la seconde moiti. **. *u Choucoun* Maset.' mm' Uk
L'autre moiti n'est pas ornaration 1 '' c?ueur c"mile-
par le voyage d'Atnoue. L'ouvrage a Ain8i ' dcii |un ,auue flal i
dont tait de verve A la diable. qu" *lUv- ^moureoa demande la
un peu, si on ose le dire. jnia'n de Choucoune sa nre et
La rcen't traduction quia inspir' .S?8"11 eubl j'-yeuaeinent son
ci a. u!....:.. nT> olneur, ijui est une cabane avec
Tout le monde dt
que c'est simple ?V
JgstoBr^r.V, comme P'o^ La rcen't traduction qui a inspir I LSSf"11 meub,e J^yeuaemenTaon
(tea.t'r 'Br Ke qu. prcde est de Maurice Diko1?18"?^ quieal uue cabane ave?
^lhJ!!LS b'a- a fSS ou frana,se ^SSX^SSSSl ^J*I
'nomme rr."" !"'' com I Drt' l'Edl1 0Q franaise illustre.
liclf n*.i. vyageurs )ZZ 2------ b son ooolleoi
S paient de cobJeu Vente I fa Librairie du MgJ* ?glg^j ^
m Wr cnmen P 0Us savonner et u
Ei~i.iro. .i^aWi*1
* ra ne L J Martin
Agent gnral pour Hah
t-jf-ce de la Glacire l'on au-i'nacr


LE MATIN
Une mesure iodiapersable que le
Dpaitf ment d l'Inalruruion publi-
que aurai: d prendre dans toute la
Rpublique, cest de dfsii tecter corn
pliiement toutes nos ci les. L pid-
mie te dcrot paa (more. Lee clae
ba ne peuvent peu reromencei
lout le temps que cette mesure prl
alable indispensable de dsinfection
des locaux scolaire n'aura pas t
laliee
Msritjje
Mercredi dernier ~j htres de
l'aprs midi, le conaei'ler Charles
Dupplessy dlgu par lo Magistral
t'cinrm nal a piuced dans lei salon*
de Vr et Mire A Celbeit.au mariage
civil de |Mlle larie Charles Miwt
avec Ut Arloine Tl.rasybule Trouil
lot.
k Le s tmoins taient du ct d<
Fpouse MM. Aurel Colbert, Che-f d(
Division au l> t m w u.ci.t des Final
ces, et Frdric Mews, cominerbiv;
du c de l'pOM i MM t'aul E
Auxilla el Marc Gayneron, commei
ants.
La Unction N'ip'iale a t donne
en la Hasilique Notre Dame le lend.
main jeudi, l'intressant couple
qui a t conduit au pied de l'autel
par Mme A Colber', ne Frincesci
Mews au bras de Mr Clment Koy
Meilleurs souhaits de bonheur aux
nouveaux ^oux-
.
TOUX, BRONCHITE, CATARRHES.
Si vous commencez par
L'EMULSION DE SCOTT
srement vous n'aurez besoin de recourir
a aucun autre mdicament. Tandis que
si vous commencez par un autre mdicament cest
plus que probable qu'il faudra recourir
L'EMULSION DE SCOTT
Demain
Ia* Le Mil
ill t5. st-Mcol
Sf VOccupatio^.
i
Pour amliorer le sorl
(L's contribuables
Dvpuis que'que temps la frquen-
ce des hres intestinales fst devenue
inquitante.
On stlt que c'est surtout par la
| tiuclose et les mtaux collodaux
l'lec'rargo'. par exemple, que ces
, hvres infectieuses sont eicacemeni
cort battues,
E ant donn leur prix lev, pour-
quoi n admettrait on pas ces prcieux
md dmen's en franchise de dro tcorr
me 1? quiLine? Nous ersyons qne e
livres intesl nales sont aussi ft
-juti tes que 1 impaludisme, si ce
a'esi plus en certaines rgions.
Nous laissons la question i la m
ditalion de qui de do.t.
Pour l'ouverture
des coles
anx avalanches ctmme c es le cas a
bolosse.
La Mme Avenue
de Bolosse
Nous croyons savoir que le S1
vice Technique va entrtpr:ndie 1;
itection de la troisime avenue d
itolosse dom nous signalions demi
rement l'tat pouvantab'e No're excellent confrre et ami
11 serait a souhaiter que celte loi! Henii Adam Michel a, dans b'Eszor
le travail runisse toutes .les condi- j cette semaine, publi une lettre re-
lions de dure rquises|toutes Us j clan ant l'ouverture des coles, en
Ijis qu'il saett droutes exposes etayaut sa demande de puissantes
'contidrationa. Noos appuyons sa
tacoii de voir. Les lves de nos dif
lrentes coles constituent la partie
je la population qui a t la plue
facile,la plus prompte se faire vue
orner- Il ny a donc plus aucun dan
ger pour eux se runir en classe
Au contraire ce serait mme la une
eic l.enie i cession, de pratiquer le
vaccination sur ceux d'entre iux
qui ne l'auraient pas eccore subie
Le licencier! ent dee coles lai nai
tre une quantit de questions ass /.
vitales pour les familles, pour l'ex
geuce des programinea.et pour l'ilta
tence mme des instituteurs qui ne
vivent pas de I E t, pour que les au
toritb comptentes soient aol iciiea
vice de,tie e* examiner et de mtre lia
des vacances trop piolonges-
LEHN & FINK Inc.
New-York
Tous produits pharm iceutiqaes et tou*
artistes vendable dans une Pharmtcie.
Quali'' '< pr d'fi ni h ule concurrence
Tou es le bnnfs fJlumiei pJ f^SRftffi ""^
et prix des maichandues le L.fc.tliN ri a.
Sp iilils de LFHX$ BllSiK Inc.
Produits sou erains contre
Valastrim ou la pelie vrole
LYSOL le plus p is*ant e h plu onorniiue des dsinfe.fan?-
LYSOL S \ Vi)\ S on d>iahct ni potr U toiU te et le b 11
LYSOL SU 1VIMG CRE iM : Savou d i .f .-.ian po ir la barils
DKHaOLAN: Crant e ique p) r'essomsd) U peiu-
Dt uii I s bcu'UiiS et enl'e la lches
PEBKCCt) : Crme de if rue pou.- l'hygine de la bouchj ,
Produits employs dms tous les tjiu H de Franc d Angleterre,
d' 11'n.agne f.l des E ats-Ums.
Enlevez .>
les Ueu.v las
Obissant a nos judicieuses iecom
mandations, la Glacire a lait enle-
ver de la Grand Rue, Us monceaux
de bois qui constituaieat pour lt
quaitur un tisque immense d'iccer.
dies. Nous lui en faisons nos corn
plimenis.
'*11 De reste plus sur la voie que \t>
dtritus laisss par ces combus ble
sous lorme de deux tas que devrait
avoii dt n tait enlever le
la voirie.
uEHN & FINK Inc
babrican's
LEON R. TUEBAUD
Agent puur Haiti
Un bon travail
Cest celui qui vient d'tre t* ut-
pour remplacer le vieux po l .haac*
Tant qui donnait accs de la rue du
Dr Dehoux au Omit ete pot
en bo s avait dj cau, trop d'ace
dents.
-Actuellement on peut acmirer er
cet tiidtoit un drain en bton recot
vert de maonnerie cimente. l^
plus lourds corbillards peuvent impi
nmeni passer sur cet ouvrage
Et l'Avenue
Mayloire-Aubrois^
On vient de refaire compltement
les routes du Bois de Chne tt de
Turgeauet l'on s'occupe maiotenan1
de TA vente |ohn Brown. lout cela
est trs bien.
Mais que compte-t on taire dt
l'Avenue Mag'oire Amb oise dont on
avait commenc la rtection et pai
o passent rgulirement les convois
funraires vtnaat du Sacr Coeur i
p ur le mme idal.
La Gnral de h de Messimy
ao':hn ministre de U -erre.es pro-
mu Commandeur de la Lgion d hou
ner.
t e"J luit a'.'-jifial la dispar t on ce
Ste Kir o qui dsappto va lea h>h
clavistes e^ quitta la H sie au mois
d'Ociobte .'J^-
Les Carnavals
C'est plutt dans la
^ue se sont achevs les
monotonie
Carnavals
Aucun en-tain n'a marqu ces jour
nets nagute si b uynes De rire-
dguiss, deux ou trois b.nies d
eguemlls qui, visiblement, s'tfloi
viient d'tre ] oyeux, et c est tout.
L misre, l'pidmie auront reli-
i ce ^peuple la ficulti d- s'ami s:i
t de vivre ta vie comtxe il sava.t si
bien le faire autrefois.
Un denlrice scientifique
,. ._ u. -U i l nnrflH Son a tlOI
De saveur dlicieuse, rtmiehii l bo. Cl #*>_ **2?L.
PfUc .vemen: antiseptique. Il side oo-m ment M^^fii^dwSi
qu'il mautient la boucha bien prepre. quM enlve ^J^^Sgl^S.
teimeniat.fs et qu'il dtruit des qualits considmbles de mictobea pio
voquant la formatioo d'acide- ipnkins D D S
KOlYNOS : Prpare d'aprs une formule de Dr N- S- JfNMNa. u. u. a.
In errogez otre dentiste bur la CKEME liENTAUJULWK
Eu vtute dans tou-ts le Fhbimaciea et dsna lei Ma aan i.
t ranch J. Martin
Agent gnral pour HUi,-r-ort au Prince.
A lm\
I
En stricte intimit, cause d'un
leuil rcent, a t clbr Jactnel,
ie '27 janvier dernier, le mariage de
ioiib distingu ami Andr Pill
ivec Mlle Marcelle Lautu e.
Meil'eurj vux de bonheur au
charmaot couple.
a la mmoire de Daniel Coicou
Le iuudi 11 Feviier prochain a six
heures nuiration de la Mutualit Scotaiie
du lie .Hir fait chan.er I a B.si ique
iNoire Udiue, une meaae de Keqaitm
a la mmoire du regrett DJftftL M.
Coicou. ...
Les parente lea membres de I As
eouatioa et lea amis y aot cordiale-
nent lavite;
On demande
ache.tr une machine crire
S'adresser au bu eau du tournai
La H A.S CO
U graua mouvement anime 1.
HAS..O depuis hier. La rcolte i
-ommenc. Des wagons chugs dt
canne traversent laGtand'Kuc venan
des champ, de Logae et les usine,
ae la g'andeCentrale ont repus leu.
activit
Bientt la H\SCO livrera au con
meice une quantit considrable di
sucre.
A louer
t..
<

L'ELESGA
e un
CHOCOLAT au I.MT
en poudre
TOUT IAIT, TOUT CO t
TCUT PRI1
pour prparer
instaniani:mi:.nt.)
par simple addition d'eau
une exquise tasie 1e
GMCHM Al LAIT
Vous l'adopterez le ivutm
avant de partir A votre
travail, C c'est iottnuoc
ment prt. C'est le .d,tu-
ner treter des entants,
riouis tt fortihant.
EN VENTE CHEZ
Alphonse Hay\
Il 13 lia VI nnui le l'Or
Pour gurir ou vit
MIGRAINES CONtTIPATIa'
joHtjMTiona-cTouao'tataia
[MIMMI OAtTRIOUC
IL SUFFIT de prei
. l'un d voa rpa^
tout 1er dux jour ulement
une Pilule du Dr Del
147,rue du Faub St-Denla.
Mais il aui exiger les vi
qui sont tout fait b
t ur chicune dwutllt Iti I
OEHAUT A PAI^
-nt tr UUlMiMt Imprim Ml
Grande h Le bire Proof, No
1J|S, Rie du Magasin de rival
re-emm.iit occupe par La Ma-
iiona'e.
S'adresse Mr Hem y Starke.
^ue du Ouai, en hce de la gare,
Compagaie jj li
Traasailanl
Le paquebot MARTJNIQt
de Bordeaux le 4 Fviiei via]
togne et Santiago de Cuba
tendu a Port au Prince ver fc
repartira probablement le fi\
Cap-Haitien et le Havre.
Port-au-Prince 5 Fvrier IJ
L'Ageot, E ROBr"
___i- .g*^g
LaVelo
Compagnie Italienne de
Navigation
Le steamer SlVOU,i-
e 9 couram p-endra WJ
Barcelone Marseille, Gnrf]
autres poris de la Mdii^
et de l'Adriatique.
Port an Prince le 2 Fvn!
AdeMATTEIS&Ca,
-,_________Aj
C yde Steamship
-- IC01
ZZ KFOREtelfSERVK
U StS f Uke Ogden
lundi 7 du courant cour*
ra le mme jour pour Cajr*1
0 Colnmbia.
Port-aoPrince, le J
E F.CLEM1
gect
TIMBRES-POSTE POUR COLLECTIONS
fmmtmu^mm
,u*n4r.ur d? 8IROP de
DESCHIENS
i Hmoglobine
l'lit* mdlcl.
H6p.tux d Pari*.
CHOIX IMMEtt8Z
PRIX COURANT GRATIS c FRANCO
THODORE CHAMPION, 13, rue Drouo^Pj
A. de MATTEIS
Aytnt pour la Rpubliaue d'HuM


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM