<%BANNER%>







PAGE 1

LE MATIN Gurit vite et radicalement Supprime les douleurs de la miction vite toute complication • mrilM ItDIMli : %  C*#e| at*c plal* Sir qm |a >nui fais Mv..ir que, ayant ex prime a l< le P-'li.>l. j'ai |(iu mm tau r sa !>: %  r r .11 i •' action ai; i %  i %  %  i intreasan'e revue avait t suspendue cause de I njBl die de p'usieurs de ses rollsluiateurs victimes de 1 pid niie Il est probable qu'elle puisse repa rsitre o tte semaine. Au pet t Club Ncrologie Henri Rouzier a eu la ami une ce -Mon galt. Por f'Cf No re — douleur de perdre sa femme, ne? Marie Gaugaitte, dcde samedi a 4 Ce cercle rr.ordam ne perd ]?mns heures de l'aprs-midi — Les fun ; iote de'rtiUfs ont eu lieu hier au milieu !d un grand concours de sympathies le nouveau Conseil lu [) e r ombreuses geibes de fleurs et dernirement, le ePetit Club ouvrait ^es couronnes avaient t offertes a" hier sis salons seshabituelsinvits \ t regrette dfunte, en hommage Ce fut une rception charmante ses exce llentes qualits qui la faisant marque de la plus grande distioc un apprcier dans notre socit. se dpensrent Nous renouvelons nos sincres aue ta mil'es que ce a'teint et l'assurance de notre Applique: z JcurncIIem ntl tion. Les membres avec un entrain admirable et le nou condolances veau prsident Marcel Villard par J CUI son urbanit et son attention dlicate pour ses aimables htes sut les reienir jusqu' une heure avance dans la nuit aux accords d'une musique en Usinante. Complimiuis au nouveau comit Rou Visiteurs de marque Par le Panama sont arrivs un un ancien sous secrtaire d'tat am ricain, et un professeur de Sociolo gie l'Universit de Pensylvanie. Ces deux visiteurs qui sont venus probablement se faire une ide de la situation gardent lincognito. ce qui est d'aprs nous la meilleure faon d'tudier l'aist nos condi ions d'ex istence en recueillant des tmoigna ges prcis et sincres. Mr Stpfcen Alex's Sarredi aprs tridi ncus avons eu le plaisir de recevoir lo visite de co tre ami et collaborateur Mr Stphen A'exis. Il est lparti le lendemain matin en auto destination des Gonaives Toujours 1 pidmie Quatorze alastrims ont t inter ns Veinet, hors de la ville des Ci yes. Mirage ne et Torbeck souffrent de l'pidmie sympathie 4 notre ami Henri zier si cruellement prouv. Dcs Victime de l'pidmie: Melle Laure Emile, parente de notre ami Wind sor M chtl, avocat, motte samedi, a t inhume le mme jour i 9 hs du matin. — Nous avons reu de Ptioa Ville le faire part de Joseph Germain, A'penttur Gomtre. Condolances aux famil'es prou ve-s. L'emploi continuel d* BAKRY'S TRIcorn -EROUS produit des thveiix longs cl soyeux. Le cuir chevelu propre et souple et dtruit les pel~ lici:!es. Partagez les cheveux en deux en commenant par la racine ensuite appliquez un peu de Tri-coph-erous en frottant lgrement le cuir chevelu avec le bout des doigts. Au bout de quelque temps de cheveux courts apparaissent, alors continuez a vous servir souvent de Tri-coph-erous. Afin que ces cheveux deviennent longs, beaux et aient de la vigueur. Parfumant et Refraichissant. y 1 v Franck J. Martin Agent grerai pour Hati Port-UmPrince TB Madame Vve Camille Fish, Mon sieur Alphonse Fish et tons les au trs parents remercient sincrement tous ceux qui leur ont tmoign d< la sympathie l'occasion de la perte douloureuse qu'ils viennent d'prou ver dans la personne regrette de Chriittan Pub enleve leur affection. Port-au Prince 7 Fvrier 1920. Tlgramme funbre Du Cap une dpche annonce la mort de Joseph Bra, coiffeur bien connu Port au r rince, — Des Cyes nous arrive la nou ve'le du dcs de Mme Vve Luz n jouit^ouyorj; HOME INSURANCE COMPANY iVe perdez p s il? aue que la Home Insurance Company \Grdce l intervention active de Mr Eugne LE BOSSE, t la Premire Compagnie d'Assurance oflrir auxliai iens une proljc'ion u 1 hux ibordaWe La Home Assurance Company a djnn des preuves de sa lo/att, d son quit dans le rgiein n's d'as irance aprs Incendia Le Home Insurance Company eitli nlus fore Socit d'assurat ce des utu-Unis d'Amrique; elle ollre d?nc le.plus de garantie • de solvabilit en ca. de graude conftagrili n. Assurez-vous contre i incendia d la Home Insurance Company CONSULTEZ Eugne Le BOSSE Avant de contracte* aucune affaire a"uswrance, 1/ vous idifieralgratui'ement par dts faits tur les questions qui vous intressent, LA noyt: I.\SUHANCE COUPANT Section ma? tune assure con're ruqum de mer fat voynjes cners et vorl ,orl d'Haiti. Eugne LE BOSSE Agent pour Hati. — Portau-Prtno* UNE BOITES DE VRITABLES PASTILLES VALDA bieu employ, utiliie • propoe PRSERVERA votre Gorge, vos Bronchas vos Poumons OOMBATTRA vos Rhumes, Bronchites, Grippe, Influenza, Asthme, Emphysme, etc. MAI8 SURTOUT EXIGEZ BIEN LES VRITABLES PASTILLES VALDA] vendues seulement •n BOITES portant le nom B. Martin del Rit Prvient le commerce et le blic en gnral que son Mai "8t transfr au local de sa jri , ancien Caf du Porfi 1s'rouveront un assortiment provisions de toute ira : che*ori aie : riz, farine, manlgue Gl< Liotoln*, Armour; mess pot bœuf sal, tte de porc, pieds sarc, harengs en saumure, liarc œuis, morue, beurre Coper. 4ue, Bartram sucre granul, ouits S da, huile d'olive d'i_ ue sardines de iVorvge, p! e tous genres, \ ayon Copco.l franais, et de toilette bon I ch. bicarbonate de soude, gl< allumettes sachets gazoline' re. porter etc. Compag ie gnrale Traosallantii Le paquebot MARTINIQUE", de Bordeaux le 4 Fviier via lai 'ogne et Santiago de Cuba est] tendu i Port au Prince vers le aj repartira probablement le 26 Cap Hatien et le Havre. Poit-au Pnnce 5 Fvrier 1921 L'Agent, E ROBEL1N 1 1 ANIODOL Le plus puissant amiseptu atana Meromre) ni Ovtrr* •ulvant le tra*Jl 4 St. FOOA1 Chimiste de fiaM i l Heleei (1 Dtroit lDtUntaaBMOt W^toe nUerobei < et By—mU r im 4e( J*e^a temel. (eeMtterMMSOUSt.1 ks^bVuiIsM La Velocej Compagnie Italienne de Navigation Le steamer SiVOH, aUi 'e 9 courant prendra fret | BarceloDO,' Marseille. Gnes #j autres ports de la Mditer et de l'Adriatique. Port an Prince le 2 Fvrier ij A.de MATTEIS & Co, Agents Ciyde Steainship Com| (FORE1GN-SERV1CES) Le 5,8 c Lake Ogden > * lundi 7 du courant courant et i ra le mme jour pour Cayes et n to Columbi ,,y\ Port-au-Princu, le 5 Fvrier, m J2LE F. CLEMENTS ^^^ agent gnra'} f



PAGE 1

Quatorzime inne Nos 4000 Port an Princei Hati Lundi 7 Fvrier 1921 IDIRECTEUR-PHOPRIKTAIRBC ClmfDt-MAGLOIRE LE NUMERO 20 CENTIMES Quotidien REDACTION; RT America ne No. i:s8 lELEFHONt';48 la sagesse, l'union, la lonne'parole]etla patiexice sonl des lments plus puissants que la protestation arme pour sauver notre chre Patrie,— car LOUA sommes protgs par le Droit et la Justice. Di Henriquez y CARVAJAL { Carnaval | Nouvelles Etrangres Demain \ l r ft.DeBoyr Jii c? • n08 jours. Cette anne, revieidront-ils, le I ternels:' Dans un envole jiuy lil masques ternel:' Dans un envole ment de putnillr s et de loque*, verra-t-on se contorsionner leurs d hanchemeota veilleurs de luxure? tandis que aaicastiquea nu folles, de 1un grimaces s'ruc'erout dea saillies imprvues? Obi la nostalgie dea farces d'autrefoia Et au rythme de la mrin gae, la rue de toutea les coure de miire; le aurgiaaement dana lep Quartiers si buTbains, dea gueux et daa rdeuses, tandis que aur lea tuai, I œil allum et la lvre mouil l(S,dts roarchardes, aristocratie de *i|>re, aaluent Sa Majest Carna.vanTabord d'un large aot ire, puia d'une acclamation db maina tivreu les, at puis enfin jupea releves, et crnement libertines; de.. toute la tint Pourquoi, depuis dea siclessous tontes les latitudes, ainai triompben chaque anne; en cette saison, la Folie et le Rire, Us Philosophiea l'en saignrent voil vingt ans. nos attentions d'adoieaceota stodiem et graves. Maintenant, hommes, noua comprenons mieux pourquoi Isa tri lots triomphent dee contrsintes ai dea disciplines, pourquoi sous le soleil, dana la clart diurne, l'ps noQisaemeni deainatiocta jadia aasoc tiii dans le mystre dee alcves et 1 obscur des soirs Le mme ds r d tre autre qui basge, en ces tempe de Carnaval, la cercleux lgant en prince de lgende et le gueux de la ma en ttrrque d'hier chamarr de rouge et Is bicorne en bataille; la mme Mina on d tre nouvelle qui jette aur Ici I cheveux du mondaine jolie !<• Jtaude Carmen, et aur le vhrg* aune horizontale, le toile jadia blanc successeur du masque mainen nt Introuvable, nos sa voit s les retroo vent depuis toujours et partout, accepte ou combattue par lea doc Uluea .les morales, .les religions* P os que toutea tea autres anret, ncoal aimerions, le CarnavalQuim porte qu'ils soient rares dans les roea, lea masques? et que loqueteux et Mies, ils s'attireraient le aarca me baotain et le ddain crusi? Noue tneriona parce qu'il bousculerai' upe .?'* m nocnie terrible BOUS laquelle noua achevons peu peu a mourir. Et puis le Carnaval, c'eat le Paas onare et lamoor, tioii chose* qatrareoi loojoura nos mee plus Jja toutes les au rea, incantatricef nl y iura 1 e P 10 cette foie. Fait. ri?. B0 rbide d0 dB sTer pars-Daoa caue foule, combien en ctoierait-on ani ,oa V l M ortpaaux Carnavalet %  >% £ ,c £ er i l I maladie pid* £•? E quelle saveur aoiaien Jjcc ces etreintee.de songer qu'e tS l .! mou^ • J e,le • diP*oeraient, Petite et grande, lee vanta/ Karl ?>' dini le qa*rtiers de Is IS. B l ctrD val d'autant plus •t irant qu'il serait interdit, Tu vien qi iC mn rd ,ul,e ,D vi,i e P ur tint J i?, 1 D,,0n q ue tu • • -ucon tant H. DC M nooi • D irtooi comme Sam* lrM "•. refaire avec E !!!?• %  ic ni i %  • œmea ruelle ifthfKi *?*•. ,eu,ei notes sourdes rfn. I^ Dl ,e r y th,ne d tambou toufi!L c lv mmes s'emmt Dan. „ ?. 1 d J jne fournit de %  ilence. d*n.n. tte Dlra -0''U' attnue et S.?*. 16 nuit dao •• danger orn S?H D b ex "Preraient les morb. les J ur ?J 0h! vec de ooe rau s'erik. * vre q %  ur dea lvres Janruf e,l,bur Poilrinede l cha •StoS rc,rouv de u croupe 5 Fvrier PAItlS-lteote 3 0|0 58 .S0 Sterling 54-64 Dollar 14*22 NEW YORK S erling I EU375 Franc 1ii8 PARIS 4— Mr Biiaad, rpondant aujourd'hui aux critique de Mr Tard eu sur l'accord de Paris rappe'a seil de la Socit des ni'ions II a visit dans Papfi mi ii la bib'ioth que polonaise. La conclusion d'un accud fr.-nco.poloaais est un des obj>'s de la visite du prsident de la Pologne Paiis D aprs uae dclaration du prince Sagieha aux journaux parisiens, on 'udie aussi la possibili d'une coo vention m 'itaire BIRMINGHAM.^ gouverne nent lue c t accord a amtliotgrandement anglais avait furraelletmn projosa si'uation. Nous avons le doit, {l'annulation de toutes les dettes in dit;il, d'esprer le paiement quasi terallies, mascefe proposi ion n'a1 (a Compagnie des Pont > ers ^ ,, (—•-•• v. www. r pesa eu batredi soir, au cours dune eancilffle plat New Yotl P. e>traord.,8ire la S-atioo Cen ; | e n core payer la pari ""k J T .^I 68 L d L0 eU •S." 1 i*i bien bis et le H otal de la dette allemande. Si le iouvernement se heurte 1 la mau'ai.c volont de celleci il recourira ntailliblement anx sanctions et mon trera toute la fermet ncessaire. En ce qui concerne la mobilisation de la crance franaise Mr B iand iclara que les marchs du monde te peuvent pas absorber pareille crance II estime que dans dix an. la situation de la France sera am liore et que les rg : ons dvutes iuront repus leur activit. D ici l les ressources seront prises le moins possible l'exinear. Le gouve nenent empruntera au pays le mininum possible parce que ce ara le noias cher. Mr Briand dclara qu'il ft de son'de B rlio au vait pas t ace pte par le gouvernement amricain, a dit Mr J Anstin Ch ;inberlain, chanc* lier de I Echiq'iier, dans un diauour a ses lec leurs qu il sj prononc aujourd'hui H non vler ce te proposition serait j* croie, continua M. Charaber'a n, au ciesous de notre digiu gand d'avoir poursuivre en J.it-tice l'es.conseiller E. Camille pour les accusations rendues publi t i es par ce de. nier. Pcnsez-donc Il st encore temps pour voue d-J pren ire un billet de la Grande Lot" rie du Cup-H-i'ien. En cortribuant l'emb 1 isseme M de a Capitale du Nord, veus courez la chance de gagner 5 000 dollars. Profondeur des fosses (ARMOURAND COMPANY) PROVrSIONS-Oxprs le dernier ble reu, le march de Provisions reste irebarg PORT-AU PRINf. E.CafL'activit de la semiiae detore n'a pas dur et nous voila encore revenu au Yoik ne veut pas it de nos pria |l bien bis et le Havre senble se contea'er des quelques mille sacs achets cette dern-re qu : nzaine. L". Dollar tourne au our de 14 t aacs. Au dbit de 'a semaine lernire, nous f ia ta bl2. Cacao o.oj l l'hab.taot ; Spciltteur 0,08 pour bien sec. MlRAGO\NEVentes moyeins. Coton sans achstesY. Caf livr en petites quanti . a 4 centim; 1.2 pour le tri. L'alistti n svit ici forlement et a djt (ut deux vi:ti nu enajhiures. Plut. proccup pir l'pidmie, on n'a gure le temps de s'intresser aux H ictuatiois du fraa; et U raret de la krosioe. Haniilles Nous avons r u la carte de fiaocail'es d: Mle Agns Bar havec M. \z co nte lt v\ de Vecdegies. mi lues ffectaol l'Allemagne. PARIS—Ben e 3 0,0 58 70. Ste.line4 02 Dollar 14,24 NEW YOHK LterlingPARIS' Un tlgramme de Ber "~~ lin annonce que M. Chsrlee Laurent, ____„ ambassadeur de France a confirm a y Sjmona ministre.d:s af.trangres voirs, les con*ultaiions commence d \lieinwie I invi-stioi a participer ront • jourd hui Merlin a ce soiet la confrence de Londree le 1er entre le g.iuvernement les commi Main 1 inviUUoo demande que les 'ions parleraentairda et chefs divers A. H. Le Masque de Velours dlgus aoisni munis do ploius pou du gouverment alferaaudA louer aux Cages frande halle l'ioftava sj h Cra-M'rie.l'occuqaiit MrDonafien Tel-nalue'.levant laiss)r le I p fvrier prochain. S'ailtess?r au propritaire Mr H Mercier, Avenue John B; 0 \s . Port au Prince, l


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05306
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Monday, February 07, 1921
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05306

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
Quatorzime inne Nos 4000
Port an Princei Hati
Lundi 7 Fvrier 1921
IDIRECTEUR-PHOPRIKTAIRBC
ClmfDt-MAGLOIRE
LE NUMERO
20
CENTIMES
Quotidien
REDACTION; Rt America ne No. i:s8
lELEFHONt';48
la sagesse, l'union, la
lonne'parole]etla patiexi-
ce sonl des lments plus
puissants que la protesta-
tion arme pour sauver
notre chre Patrie, car
loua sommes protgs
par le Droit et la Justice.
Di Henriquez y CARVAJAL
{
Carnaval | Nouvelles Etrangres Demain
\ lrft.DeBoyr
Jii c? n08 jours.
Cette anne, revieidront-ils, leI
ternels:' Dans un envole
jiuy
lil
masques ternel:' Dans un envole
ment de putnillr s et de loque*, ver-
ra-t-on se contorsionner leurs d
hanchemeota veilleurs de luxure?
tandis que aaicastiquea nu folles, de
1un grimaces s'ruc'erout dea sail-
lies imprvues?
Obi la nostalgie dea farces d'au-
trefoia Et au rythme de la mrin
gae, la rue de toutea les coure de
miire; le aurgiaaement dana lep
Quartiers si buTbains, dea gueux et
daa rdeuses, tandis que aur lea
tuai, I il allum et la lvre mouil
l(S,dts roarchardes, aristocratie de
*i|>re, aaluent Sa Majest Carna-
.vanTabord d'un large aot ire, puia
d'une acclamation db maina tivreu
les, at puis enfin jupea releves, et
crnement libertines; de.. toute la
tint
Pourquoi, depuis dea sicles- sous
tontes les latitudes, ainai triompben
chaque anne; en cette saison, la
Folie et le Rire, Us Philosophiea l'en
saignrent voil vingt ans. nos
attentions d'adoieaceota stodiem et
graves. Maintenant, hommes, noua
comprenons mieux pourquoi Isa
tri lots triomphent dee contrsintes
ai dea disciplines, pourquoi sous
le soleil, dana la clart diurne, l'ps
noQisaemeni deainatiocta jadia aasoc
tiii dans le mystre dee alcves et
1 obscur des soirs
Le mme ds r d tre autre qui
basge, en ces tempe de Carnaval,
la cercleux lgant en prince de
lgende et le gueux de la ma en
ttrrque d'hier chamarr de rouge
et Is bicorne en bataille; la mme
Mina on d tre nouvelle qui jette aur
Icii cheveux du mondaine jolie !<
Jtaude Carmen, et aur le vhrg*
aune horizontale, le toile jadia blanc
successeur du masque mainen nt
Introuvable, nos sa voit s les retroo
vent depuis toujours et partout, ac-
cepte ou combattue par lea doc
Uluea .les morales,.les religions*
P os que toutea tea autres anret,
ncoal aimerions, le Carnaval- Quim
porte qu'ils soient rares dans les
roea, lea masques? et que loqueteux
et Mies, ils s'attireraient le aarca me
baotain et le ddain crusi? Noue
tneriona parce qu'il bousculerai'
u-pe.?'* mnocnie terrible bous
laquelle noua achevons peu peu
a mourir.
Et puis le Carnaval, c'eat le Paas
onare et lamoor, tioii chose*
qatrareoi loojoura nos mee plus
Jja toutes les au rea, incantatricef .
nly iura'1 *e P10 cette foie. Fait.
ri?. .B0.rbide d0 dBsTer pars-Daoa
caue foule, combien en ctoierait-on
ani ,oaVlM ortpaaux Carnavalet
>% ,ceril I maladie pid*
? E quelle saveur aoiaien
Jjcc ces etreintee.de songer qu'e
tSl.!mou^Je,le diP*oeraient,
Petite et grande, lee vanta/
Karl ?>' dini le qa*rtiers de Is
IS. Bl ctrDval d'autant plus
t irant qu'il serait interdit, Tu vien
qi iC mnrd ,ul,e ,D vi,ie' Pur
tintJi?, 1"D,,0n que tu -ucon
tant h.dc.m nooi D irtooi comme
Sam* lrM ". refaire avec
E !!!? icnii mea ruelle
ifthfKi *?*. ,eu,ei notes sourdes
rfn. I^Dl ,e ryth,ne d tambou
toufi!L clv mmes s'emmt
Dan. ?.1 dJjne fournit de ilence.
d*n.n.tte Dlra-0''U' attnue et
S.?*.16 nuit- dao danger orn
S?HD b ex"Preraient les morb.
les Jur?J 0h! vec de ooe rau
s'erik. *vre q ur dea lvres
Janruf e,l,bur'Poilrinede louoam., .pa,s en Pleioe rue> l* cha
StoS rc,rouv de u croupe
5 Fvrier
PAItlS-lteote 3 0|0 58 .S0
Sterling 54-64
Dollar 14*22
NEW YORK S erling IEU375
Franc 1ii8
Paris 4 Mr Biiaad, rpondant
aujourd'hui aux critique de Mr Tar-
d eu sur l'accord de Paris rappe'a
seil de la Socit des ni'ions II a
visit dans Papfi mi ii la bib'ioth
que polonaise. La conclusion d'un
accud fr.-nco.poloaais est un des
obj>'s de la visite du prsident de la
Pologne Paiis
D aprs uae dclaration du prince
Sagieha aux journaux parisiens, on
'udie aussi la possibili d'une coo
vention m 'itaire
BIRMINGHAM.^ gouverne nent
lue c t accord a amtliotgrandement anglais avait furraelletmn projos-
a si'uation. Nous avons le doit, {l'annulation de toutes les dettes in
dit;il, d'esprer le paiement quasi terallies, mascefe proposi ion n'a-
1 (a Compagnie
des Pont > ers
^ ,, (- v. www. r pesa eu
batredi soir, au cours dune ean- cilffle plat New Yotl
p. e>traord.,8ire la S-atioo Cen;|encore payer la pari
""k JT.^I68Ld" -L0"eU S."1 i*i bien bis et le H
otal de la dette allemande. Si le
iouvernement se heurte 1 la mau-
'ai.c volont de celle- ci il recourira
ntailliblement anx sanctions et mon
trera toute la fermet ncessaire.
En ce qui concerne la mobilisa-
tion de la crance franaise Mr B iand
iclara que les marchs du monde
te peuvent pas absorber pareille
crance II estime que dans dix an.
la situation de la France sera am
liore et que les rg:ons dvutes
iuront repus leur activit. D ici l
les ressources seront prises le moins
possible l'exinear. Le gouve ne-
nent empruntera au pays le mini-
num possible parce que ce ara le
noias cher.
Mr Briand dclara qu'il ft de son'de B rlio au
vait pas t ace pte par le gouver-
nement amricain, a dit Mr J Ans-
tin Ch ;inberlain, chanc* lier de I E-
chiq'iier, dans un diauour a ses lec
leurs qu il sj prononc aujourd'hui
H non vler ce te proposition serait
j* croie, continua M. Charaber'a n,
au ciesous de notre digiu ra t donner lieu a ni,e conception
errone de no motif-;
WASHINGTON Mr BuHer.pr-
sident de la commission de la mari
ne de la chambre a dit aujoord nui
la runion de la commission, qui
a entendu l'avis dea officiers de mar
riue ce sujet, que I s Etats Unis
convoqueraient une confrence in te
nationale pour discuter la question
du dsarmement.
LONDRES Dapre une dpche
n 1 lin n 'T,,nfl. ,jeg mesures
'Tunes*
ce
1rs
ont formellement demande an Cora
innds' D>gand d'avoir poursuivre
en J.it-tice l'es.conseiller E. Camille
pour les accusations rendues publi
ti es par ce de. nier.
Pcnsez-donc
Il st encore temps pour voue d-J
pren ire un billet de la Grande Lot"
rie du Cup-H-i'ien.
En cortribuant l'emb 1 isseme M
de a Capitale du Nord, veus courez
la chance de gagner 5 000 dollars.
Profondeur
des fosses
(ARMOURAND COMPANY)
PROVrSIONS-Oxprs le dernier
ble reu, le march de Provisions
reste irebarg
PORT-AU PRINf. E.Caf- L'acti-
vit de la semiiae detore n'a pas
dur et nous voila encore revenu au
Yoik ne veut pas
it de nos pria
|l bien bis et le Havre senble se
contea'er des quelques mille sacs
achets cette dern-re qu:nzaine.
L". Dollar tourne au our de 14
t aacs. Au dbit de 'a semaine
lernire, nous f i lol'ar, hier vendredi nous clturions
i 14,28 On continue i payer de
: S i .'S gourdes pour tel quel 5
S 25 pour tri su vint qualit et pro
v-enance. Les recettes s'amliorect
Vr'meat.
OTON 10 n g. pour coton
en grains. A-rivages toujours insi-
gnifiants.
._7)F.LNIERS TAUX- Franc .4,28,
Livre ttrliog 3.8273.
mieux durant les oourparlers pour I on* 6 prises pour rdiger lea coo- Ati ,,
donner pleine confimee aux allis et'lrf propoaiUonaeux demandes des'*,* If"*!*"0/ ?oartU0e fo,,e n"va,t
confiance entire du p rlement afin non nationale de tous les parti j po
quil paisse parlera Londres avec litiqoes eflo de prsenter un front
toute l'autori qui doit appartenir uni aux allis
au piemier ministre franais La fin'
Matk 1 8t.
MOUVEMENT DES NAVIRES
La loi oblige de creuar les fosees Ligu; Hollandaise : Le S,S VESTA
une profondeur de 8 pieds- ; partira ce s^ir pour Cubac pren-
Les constatations l'ait -s ces j mrs dra pas de passagers,
damiers tablissent que cette ob'i-j Lgie P^ma Le S/S PAVA MA
^.onne.t pas toujours observe pou New York demain matin,-S 8
ci.net.ere dee vanoleux o H a GTHALS pour New York .5 co8
raur. -U S4S COLON de New York
sst a'tendu ici mardi 8 du courant.
CAP HAITIEN-Miel : La rco'fe
a t renvoye
Roulement arrt par la Commis-
parait trs fa.ble.On offre de 10 12
dollars par baril, ce dernier prix,
il n'y a qu'un seul acheteur, malgr
la lgre hausse sur le caf, le Tel
quel \$ cts les il aires restent d^n*
e mme marasme. La vente des mar
WASHINGTON 01 pense que le ie mercredi 9 Fvrier 192
Dps'tement d E'at hncera l'appel res du matin
de la discussion
, l'.^ la a inaine prochaine pour la repri
Les journaux comment t peu les ses de le confrence internationale
dclarations de M.Briand. Ils secooten de < ommunica iona qui s'ajourna le
ttnt de constater qu'elles onsfluert li.Htans conclure un ecco:d au su
l'expos simple et clair d s rsi 11 jet de la disposition dea cbei elle
obtenus, ils ins.stent suitout sur la 'anda. On creit que la date de la
preuve de modration donne par la rePn e de la co -frenje 8r proba
France et sur sa volont d agir dam ble SQt flx4eJaprAi, l'Dlr8 e fonc
A '. j^urdhui la chambre les crt'quis
Dans une runion des sena eu s qa u avait commences hier au au-
du Nord de la Fiance, il a t dcid jet de l'accord de Paris aur lea rpa
que les dpartements et viles dts raiona.
rgions dvastes seraient au'oriss Mr Briand a rpondu que la cham
contracter des emprunts lenr pro bre n'avait pae ratitier l'accord
prcompte pour la reconstruction maintenant, elle devait attendre quel
que semaines- Dans les couloirs de
siou de Conlile du Hileineut pour chandise?, surtout les tissus.n'accuse
Crnseil d'Etat
Tribunal
Pat quet
iiiiiinuune
Preaae
Syndicat agents
d 1 chsnge
U. ne des avocats
Commerce
Notaire
Port au Prince, le 7 fvrier 1921
lo heu- pas reprie, tout au contraire.
, : S\1NTMARC- Njusnous tll'O
Ci Uour:hereau'doD8 ch que jour a L,nc im|iora.
Dura in Vaval ,ioo ave. \
Nos dlgus sont
partis
Hier de nombreux amis ont accom
Las Compagnies minires et sucr- ^^-^7.' ^m^aaiM d P'8n* iouaqo'an wharf MM.H Pauiu
Su^dasfiDtih1?^ Sar01 CC S'*niV'n"Mui o-t pris
conuater des emprunts leur pro taUon de 00 iteile admio.atra ion pass ge bord du 'anama..-A
pre compte Uj compte qu une gran fraPaite. Mr Briand a dit qu'il n'ap la faveur de la saine opinion amri
de partie de ces emprunts seront por ait pas la chambre un coutrat caine ces premiers dlgus de PU
contracts l'tranger. Les ngocia 1 immuable que le parlement devait nioo Paaiot que vont plaider Was
lions sont dj en cours ; elles corn accepter et ne voulait pas mettre bint20 la Cause Nationale si grave
portent seulement pour Reims et ce dernier en prjence d'un fait meDl compromise
Verdun 560 millions de francs. LesIaccompli. U situaUou. a t'il dclar Ce/deui deiis ranimant ...
qui a adopte ce..vmecomme naeuie pr0jVe Qa tatre que lai devr J qu'ils vontentrep en Jre nous
Mr Piliuisui stst entretenu Ion v J! Jevu*
guemeot avec M M lerand et a r
a ti'rentes visites notamment celle
de Mr Bou geois, prsident du con-
L'ivresse de la volupt, nne fois
de plus, nous chavirerait l'me dan
le spasme ternel! et nous oublie-
rions, trois soirs dursn, l'pouvante
indicible des heures que nous vi-
von< la faim, la mort et la dbcle
desrves.ei.sur les espoirsdtunts.le
vol lourd d'un grand aigle ennemi..
i que lui devra y hu,,s TWUVCO*"'P enjrenous sommes
aller. en droit d'esprer que leur s'jour
Ou parle du i ou 5 mars comme Isbas sera tructueuu en rsultats
la date de Is confrence dea experts heureux,
a Bruxelles sur les questious cooo
L-ne
, ,, - coton qui entre assrz
wort pffis bie A.ve< t r^ to:d3r n'y *
LeNouvtlIiste.iP" ^"tenra sneui. Ce aari t
pou tint le moment de proh'er, car
Aog. Edm Paul l"s Px seront plus fermes aussitt
Llio Joseph que ' concur.ence se mettra de la
Ption PigniatjPartitf.
Pascal llillery) Co'on n 1,2 clsfob On pae 8 c'a
Alhb.tauw.
Caf machin 4 cts Le peu d irii
est envoy Pon-au-Prihce o il
est i s cts.
Campche G. 20, le millier.
PORT-DE-PAIX-Rien de chan?i
sur le march; la situatioi co.nm r
cialr reste stagnante.
Cif G. 10 cts i Phib'taat : S^-
ClUtearij -4 cts, livris>a ta bl2.
Cacao o.oj l l'hab.taot ; Spcilt-
teur 0,08 pour bien sec.
MlRAGO\NE- Ventes moyei-
ns. Coton sans achstesY. Caf livr
en petites quanti . a 4 centim; 1.2
pour le tri. L'alistti n svit ici for-
lement et a djt (ut deux vi:ti nu
enajhiures. Plut. proccup pir
l'pidmie, on n'a gure le temps de
s'intresser aux H ictuatiois du fraa;
et U raret de la krosioe.
Haniilles
Nous avons r u la carte de fiao-
cail'es d: Mle Agns Bar h- avec
M. \z co nte lt v\ de Vecdegies.
mi lues ffectaol l'Allemagne.
PARISBen e 3 0,0 58 70.
Ste.line4 02
Dollar 14,24
NEW YOHK Lterling-
PARIS' Un tlgramme de Ber "~~
lin annonce que M. Chsrlee Laurent, ____________________________,
ambassadeur de France a confirm a
y Sjmona ministre.d:s af.trangres voirs, les con*ultaiions commence
d \lieinwie I invi-stioi a participer ront jourd hui Merlin a ce soiet
la confrence de Londree le 1er entre le g.iuvernement les commi
Main 1 inviUUoo demande que les 'ions parleraentairda et chefs divers
A. H.
Le Masque de Velours dlgus aoisni munis do ploius pou du gouverment alferaaud-
A louer aux Cages
frande halle l'ioftava sj h
Cra-M'rie.l'occuqaiit MrDonafien
Tel-nalue'.levant laiss)r le I p
fvrier prochain.
S'ailtess?r au propritaire Mr
H Mercier, Avenue John B;0\s .
Port au Prince, l


LE MATIN
Gurit vite et
radicalement
Supprime
les douleurs
de la miction
vite toute
complication

mrilM ItDIMli :
C*#e| at*c plal*
Sir qm |a >nui fais
Mv..ir que, ayant
ex prime a l< le
P-'li.>l. j'ai |(iu mm
tau r sa !>: r r .11 i '
action ai; i - i i sur la resjie et Je
le prescrirai ilann
tous 1rs cas o II
sera ncessaire
Bfi-7Mf mot u Pagni oui smu m n,^T^1'w,n,,!rr""'
e tente nruv* H '/"' antrii le$ cyititei, HdpUoi UUttlr*
U$ pylltei et te* pioilullte. _y a Amour.
Le Pageol dcongestionne et rajeunit les tistut des voies url-
outres, qu'il repiet compltement a neul en tuant tous les microbes
. f . qui les habitent.
EtsMiswmerit CUolelalp.', r. Valhncicnncs. Pri, cl t iibefVBwiee
** -- -- ........- | -
VA M I A N I N E : Avarie). Maladies de la Peeu*
Nouveau produit scientifique, ie
Tout le monde dit
fcjue c'est simple?'
}
Vous n'avez rien appiendre avant de pou
voir enu loyer un rasoir de sret fcVLn;
RIDY. Vous n'avez qu' vous savonner et a
vous raser carrment,
Aucun ennui, avec6* l*mesde rechange,
Prix b* gourdes
Ei vente en gros et en dtail chez
Franck J Martin
Agent gnral pour Haii
Enf.ce de la Glacire. Port-au-Prince-
Comptoir franco hatien
\720, Hue du Magasin de l'Etat
Reprsentants pour'a Republique d'Haiti
a m # u .
u
I
.-SCarTC S f H r. rilB"afWWef
La Renaissance
La pt 1/iCAtin de c< tt-> intreasan'e
revue avait t suspendue cause
de I njBl die de p'usieurs de ses
rollsluiateurs victimes de 1 pid
niie
Il est probable qu'elle puisse repa
rsitre o tte semaine.
Au pet t Club
Ncrologie
Henri Rouzier a eu la
ami
une ce -Mon
galt.
Por f'Cf
No re
douleur de perdre sa femme, ne?
! Marie Gaugaitte, dcde samedi a 4 '
Ce cercle rr.ordam ne perd ]?mns heures de l'aprs-midi Les fun ;
iote de'rtiUfs ont eu lieu hier au milieu
!d un grand concours de sympathies
le nouveau Conseil lu [)e r ombreuses geibes de fleurs et
dernirement, le ePetit Club ouvrait ^es couronnes avaient t offertes a"
hier sis salons seshabituelsinvits \t regrette dfunte, en hommage
Ce fut une rception charmante ses excellentes qualits qui la faisant
marque de la plus grande distioc un apprcier dans notre socit.
se dpensrent Nous renouvelons nos sincres
aue ta mil'es que ce
a'teint et l'assurance de notre
Applique: z
JcurncIIem
ntl
tion. Les membres
avec un entrain admirable et le nou condolances
veau prsident Marcel Villard par jcui
son urbanit et son attention dlicate
pour ses aimables htes sut les reienir
jusqu' une heure avance dans la
nuit aux accords d'une musique en
Usinante.
Complimiuis au nouveau comit
Rou
Visiteurs de marque
Par le Panama sont arrivs un
un ancien sous secrtaire d'tat am
ricain, et un professeur de Sociolo
gie l'Universit de Pensylvanie.
Ces deux visiteurs qui sont venus
probablement se faire une ide de la
situation gardent lincognito. ce qui
est d'aprs nous la meilleure faon
d'tudier l'aist nos condi ions d'ex
istence en recueillant des tmoigna
ges prcis et sincres.
Mr Stpfcen Alex's
Sarredi aprs tridi ncus avons eu
le plaisir de recevoir lo visite de co
tre ami et collaborateur Mr Stphen
A'exis.
Il est lparti le lendemain matin
en auto destination des Gonaives
Toujours 1 pidmie
Quatorze alastrims ont t inter
ns Veinet, hors de la ville des Ci
yes. "
Mirage ne et Torbeck souffrent de
l'pidmie
sympathie 4 notre ami Henri
zier si cruellement prouv.
Dcs
Victime de l'pidmie: Melle Laure
Emile, parente de notre ami Wind
sor M chtl, avocat, motte samedi, a
t inhume le mme jour i 9 hs
du matin.
Nous avons reu de Ptioa
Ville le faire part de Joseph Germain,
A'penttur Gomtre.
Condolances aux famil'es prou
ve-s.
L'emploi continuel d*
BAKRY'S
tri- corn -EROUS
produit
des thveiix longs
cl soyeux.
Le cuir chevelu
propre et souple
et dtruit les pel~
lici:!es.
Partagez les che-
veux en deux en
commenant par
la racine ensuite
appliquez un peu
de Tri-coph-erous en frottant
lgrement le cuir chevelu avec le
bout des doigts.
Au bout de quelque temps de
cheveux courts apparaissent, alors
continuez a vous servir souvent de Tri-coph-erous.
Afin que ces cheveux deviennent longs, beaux et
aient de la vigueur.
Parfumant et Refraichissant.
y 1 v
Franck J. Martin
Agent grerai pour Hati
Port-UmPrince
TB
Madame Vve Camille Fish, Mon
sieur Alphonse Fish et tons les au
trs parents remercient sincrement
tous ceux qui leur ont tmoign d<
la sympathie l'occasion de la perte
douloureuse qu'ils viennent d'prou
ver dans la personne regrette de
Chriittan Pub enleve leur affection.
Port-au Prince 7 Fvrier 1920.
Tlgramme
funbre
Du Cap une dpche annonce la
mort de Joseph Bra, coiffeur bien
connu Port au r rince,
Des Cyes nous arrive la nou
ve'le du dcs de Mme Vve Luz n
jouit^ouyorj;
HOME INSURANCE COMPANY
iVe perdez p s il? aue que la
Home Insurance Company
\Grdce l intervention active de
Mr Eugne LE BOSSE,
t la Premire Compagnie d'Assurance oflrir auxliai iens une proljc'ion u 1 hux ibordaWe
La Home Assurance Company
a djnn des preuves de sa lo/att, d son quit dans le rgiein n's d'as irance aprs Incendia
Le Home Insurance Company
eitli nlus fore Socit d'assurat ce des utu-Unis d'Amrique; elle ollre d?nc le.plus de garantie
de solvabilit en ca. de graude conftagrili n.
Assurez-vous contre i incendia d la
Home Insurance Company
CONSULTEZ
Eugne Le BOSSE
Avant de contracte* aucune affaire a"uswrance, 1/ vous idifieralgratui'ement par dts faits
tur les questions qui vous intressent,
la noyt: i.\suhance coupant
Section ma? tune assure con're ruqum de mer fat voynjes cners et vorl ,orl d'Haiti.
Eugne lE BOSSE
Agent pour Hati. Port-au-Prtno*
UNE BOITES *
- DE
VRITABLES
PASTILLES
VALDA
bieu employ, utiliie propoe
PRSERVERA
votre Gorge, vos Bronchas
vos Poumons
OOMBATTRA
vos Rhumes, Bronchites,
Grippe, Influenza,
Asthme, Emphysme, etc.
MAI8 SURTOUT
EXIGEZ BIEN
LES VRITABLES
Pastilles VALDA]
vendues seulement
n BOITES
portant le nom
B. Martin del Rit
Prvient le commerce et le
blic en gnral que son Mai
"8t transfr au local de sa
jri , ancien Caf du Porfi
1s'rouveront un assortiment
provisions de toute ira:che*ori
aie : riz, farine, manlgue Gl<
Liotoln*, Armour; mess pot
buf sal, tte de porc, pieds
sarc, harengs en saumure, liarc
uis, morue, beurre Coper.
4ue, Bartram sucre granul,
ouits S da, huile d'olive d'i_
ue sardines de iVorvge, p!
e tous genres, \ ayon Copco.l "
franais, et de toilette bon I
ch. bicarbonate de soude, gl<
allumettes sachets gazoline'
re. porter etc.
Compag ie gnrale
Traosallantii
Le paquebot MARTINIQUE",
de Bordeaux le 4 Fviier via lai
'ogne et Santiago de Cuba est]
tendu i Port au Prince vers le aj
repartira probablement le 26
Cap Hatien et le Havre.
Poit-au Pnnce 5 Fvrier 1921
L'Agent, E ROBEL1N
1
1
ANIODOL
Le plus puissant amiseptu
atana Meromre) ni Ovtrr*
ulvant le tra*Jl 4 St. FOOA1
Chimiste de fiaMil Heleei (1
Dtroit lDtUntaaBMOt W^toe nUerobei <
et BymUrim 4e( J*e^a temel.
(eeMtterMMSOUSt.1
ks^bVuiIsM
La Velocej
Compagnie Italienne de
Navigation
Le steamer SiVOH, aUi
'e 9 courant prendra fret |
BarceloDO,' Marseille. Gnes #j
autres ports de la Mditer
et de l'Adriatique.
Port an Prince le 2 Fvrier ij
A.de MATTEIS & Co,
Agents.
Ciyde Steainship
Com|
(FORE1GN-SERV1CES)
Le 5,8 c Lake Ogden > *
lundi 7 du courant courant et i
ra le mme jour pour Cayes et n
to Columbi ,,y\
Port-au-Princu, le 5 Fvrier, m
J2LE F. CLEMENTS
^^^ agent gnra'} f


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM