<%BANNER%>







PAGE 1

L8 MATIN Clinique du Dr-HYSON iM4,GraH(l'rne, ctdeMontbrun Elle Consultation -.de! Uhrea de Sa 5 et chirurgicales — Le prsident VVilson i transmis au Cor-grs 1 invitation du Prou aux Etais Unis pour assister aux ftes du centenaire de l'indpendance du Prou du 24 au }r luillet. PARIS—Les journaux ne maniies tant aucun tonnement des prote talions de l'Allemagne contre les d cisions de la contrence de Paris. Ils estiment que cette altitude prvue en Fiance difiera les anglais et les amricains qui croyaient i la bjnne volont des allemands* — Les lournaux allemands disent que A lemagne demanderait a len tente le devis exact des dommages causs. — Les contie propositions de l'A' lemagne se rapprocheraient du projet SeyJeux. A la suite de perquisiions dans 138 milieux communistes on a an t J ctuaiauis seibes et le publiciste Jvlein, membre du comit directeui du par i socialiste communiste, II* sont inculpe de Grime contre lu sret de I Ltat et de martel aoai Ch>6, Ou s'en^oyerait expulse djs tranges cciupioiuis. La confe ronce il: aiuLHgsBdeurs a liquide dans la matine des questions secon daires e'atives lexcu'ion du trait de Versailles. M DJI ys Peucli tsi uouuue directeur l'Acadmie de F l'an ce Rouie en remplacemeat ne MKeiuaid, M, Gustave Ctiarpen tier et Mme arab Uerubatdt *om promu olticiero de la Lgion d'iloc ueur. Loudres, — Il a dclar aujour d'tiiii. de source autorise, que la contrence convoque Londres pour la -2ti Fvrier, par le Consei Supirae des allies et laquelle les Allemands seront invitesne se pro nooeera pas irrvocablement sur I.. question des rparations. Son but tera> plu't de produire la dclara tion de punc-pe des dettes de l'Aile magne. On dit qu'il tait du devon de la contrence de Pana de tairt des dclarations solennelles de* dettes de 1 AlUmsgne Cette dclan non atii.mt %  ju sera troitement lie la conhiei.ee de Londres. mais les allis et les Allemands poui loi.i examiner la limite et le sys rae de paiement. 11 est probable qua la t.\H d'i i. u o sur les exportation* de I Allemagne prvue aux coud tious de Paris seia morUiee par let dlgus bien que le principe du droit d imposer une pareille ax toit man tenue. Cette taxe sur le. exportations est une propositiot stncteiuent franaise dans le but du s'assurer une protection I>1LB eti cace contre toute agression aile mande. t k liruxelles. — Le gouvernement bel ge a dcide d entamer ues ngocia lions avec les Fiais-Unis, Ursil et houmanie pour que ces na ions ai eeutet 1 les piouuits mauufactuis belges en change des motirea \ re mieres et ctaits. La Belgique olri ia des cotouuadeB et malices teit. les car ta situation dans la rgion Of Uand est lits srieuse; les lilu ties et tissages ont diminu de inoue les heures de travail et les stocks s'accumuleni par suite du calme dans les Bllairee. Les dlgu du gouvernement ont dj quitt la Belgique pour Washington, Rio de Janeiro et iiucbareslet que le minis're des affaires trangres Simons ait rellement annonc qu'il refuserait d'acceptei ces conditions comme base de ngociation cela ne changerait en rien I attitude des allis qui n. considrent les cisions prises Paris qae comme de simples dtails dans l'excution du Irait de Versailles ; les allis, a-ton dit, sont dtermins a ne pas reprendre la question si laborieusement rgle. L'Allemagne peut reluser d'excuter lt trait, mais on ne lui permettra pas de diie sur quelle base elle voudra od ne voulra pas traiter puisque toute discussion roulerait sur un instrument auquel elle a appos sa signature. Si elle dsire pr. Q de Logiie. avait rien i faire. Nos condolances sa famille ei L;s funrailles auront lieu cei particulirement son oncle Louis aprs midi Miison mortuaire Rut Eihart avec qui il travaillait, du Centre. Nous prsentons nos sincres coc dolances aux parents prouvs et particulirement i notre ami Alphon se Pian. I J Grande Inlle F ire Proej, il is, Rue du Magasin de F rcemment occupe par liDsle. S'adresser Mr Henry Sl| Rue du Huai, en t*ce de la contre la CONSTIPATIONl prenez les COMPRIM SUISSES de DELORT, Pharmaci4 lia. Hum Bmiat-AatoiM C'EST LE MEILLEUR DES PURGATIFS PORT-AU-] AUs.PBTRUB; Pharmacie i— Pharmacie du D* Justin VUW •t tout** 1M hottrtam Phra IS PARIS — Mr Leygues a t -lu prsident de la Commission de la commission extrieures de la cham are en remplacement de Mr Bartboi devenu ministre de la guerre Le g nral De Caselnau a (t lu prsi dent de la commission de l'arme Aucune informt.on officielle au suj de lattitude des allemands en ce qui concerne Us conditions de. rparations formules par le Consei supicine la semaine dernire n tait encoie parvenuea la counaissancedu ? ouvernemcat l ariis, ou d'i tuutt ois daus les milieux ofbciels que si les |W olci'ux r-jjus tci soutexac's^ Mr Darton On se rappelle qu'en remplace m nt de Mr Dr ou qui devait se endie i Bruxelles, p endie la direc lion des allaites de la Foreign Bin kiog Corporation, cotre ami Louis ViUud avait t nomm directeui de celte mette air que ici. Mi 1). 11 toi qui n'avait pas* eu le umps de :eg gner son nouvtau 1 osie a t iioiegr^Port an Prince, ea remplace ent d Ar aud. Nous lui renouvelons LO sympa paihies j Brillait Lgation Mi Charles Haynorwbo leftUermu da in tue year l&i and who it 1 alleged bas been rsident in Hayti •iricf lhat Urne, is requested to call it His M jesty a Lgation at Port-au Prince wnare will learn some>hiog ca ^n de la perte douloureuse qu'ils to his ioterest. : v eQnent dprouver dans la person Monsieur Louis Gurin & ses enfants, Madame Veoite A. L.*Gurin. Mme Vve Hainerton Killlck et famille Mr et Mme Nemours Thomas et fa mille et tous les autrts Parents et Allis, remercient sincrement U Rv. Pre Jan.cur de la Cathdrale le Hv. Pre Lanore et les pitres du St Esprit, les chres Sœurs du Sacr-Cœur ; et, tous ceux qui leur ont tmoigne de la sympathie i'oc .Monsieur Donatien Tlmaqu? avise le commet re et le public eu gnral que soc ma^a-in a t trons tore en face dans la halle H.* Sicaid Grand'ltiiP. CHyt, le 2 fvri r l'..'l F.bruaiy tst 1021 Ciyde Steamship Coiiipanv (FOREIGN SERVICES; Le Steamer LakeOgden a laiss Mew Yoik le 31 Janvier pour Port IU Piince va les ports du Nori, 11 est attendu ici vers le 8 du ne regrette de Madame Louis Gurin Ne Anna Killick prmaturment enleve & leur affection. Port au Prince. 3o janvier 1921 4 veidre Une proprit tonds et btisse si'ue i la Rue du Magasin de 1 Etat cou No 1325, mesurant Cent neuf pieds rint et partira le mme tour pour la de profondeur sur Trente cinq de Colombie via Aux Caye?, large. Portau Frincs, le' 'J fvrier IW, Pour tou renseignement, s'adres£ F. U.EMEN I S ser au No 181 / a rw e d i\L • agent gnral. | du Centre et Tuversiref *** M voyages !.. Adressez voui VlaiiQ o Von vjA fera des conditto meilleures que it porte o. L %  .1 %  %  KV A UX *TftMB5| par DITIUn *"3" RHUM*, AlCOOU£ ( CEBOY FILS* r\ GUIDE PRATIQUE 4. m.tm.ujrrt EatClCEI. Ml. JIANUEL et tr~ BROI TAK.F 11 LUI rnf "**! A louer aux Grande halle l'pMjJ Craud rie,roccuqant Mrl Tlmaque devant laisser; Fvrier prochain. S'adresasrau proprit H Mercier, Avenue Joua' ^orl au Prince. HEMORRODIS luerison rsplaln* al eomplaW P^^j| POMMADE DU OOCTBU" Jet E %  TUBE rOBMANT E~^^ JM TOUJOURS WK,j lUPRt U. ri CMriu-U*^



PAGE 1

LE MATIN %  no FIRESTONE Ventes d'occasion Poui quelques semaines encore, je suis mmo d'offrir iton ain hlp clientle, propriieirea d'auto d:ehai>fleursk s ariiclesiivanls, 08 Chan. b. es a air crises JO x 3 or 2 00 i roug.s 30x3 290 i grises 30x3 ,|2 300 c rouges 30 x 3 i|2 3 40 Ci s ihamLres air sont de oute fracheur. A part ces dimensions vois trouverez encore pneus & chambres air de toutes dimensions, qi alit Fahiik fiCorJs. ?'rh*0(if\tlP est une Qes P rem res marque8 des Etats r IV colC/fCt> Tj n i 8 e t fabrique journellement environ lOCOchamb es air et 30000 pneus, la preuve qu'en achetant es articles vois acht t> z la quali se rsumant dans le leitmotif } 1RES10AE donoe le ilus de kilometer par dollar L, Freetzmann Aggerholm crfi '4£iii!*. APAKATJL LLLCRICOS FARA \DO LOb FiNES V flSii \ "HeUo/ HeUot Est-ce le marchand o ma mre achte le SAVON REUTER? Comment! Vous n'en avei pas pour le moment mais vous me dites que vous avez quelque chose aussi bon. Fermez le tlphone, monsieur. U n'y a rien d'aussi bon que Reuter. Je refuse simplement de me baigner avec du savon ordinaire qui dtriore la peau et je continuerai me servir seulement du dlicieusement parfum Savon Reuter, qui est incontestablement le meilleur savon pour embellir la oomplexion et garder la peau douce et veloute. Au Revoirt" V ^ G.;;. tri'.]uc >1e Mbnqu est lafaruufc de : l>Jj u( de nos lournilurt I x WtSTlNGMOUSI UCTWIC ). Elcctviaant les chemin* d>* fer \\ Plufekuis ai neg u''aient coules aprs qae le s bateaux vapeur si'lonneif nt les meis. pouf •Jua le monde comprit que les voili ra devaiei tre reKgu comme des oboles appartenant aupass-i L'histoire ae rpte toujours/ Or, depuis que .1 ho urne n raas de lye de la vapeur celui de llectiicil les ciictnins de fer oot t lectriee avec une dvotion aveugle. Les Ingnieurs du WSflNGHOUSE, constiucteurs des quipe ments lec riquea pour les chemins de fer, ont fabriqu les machines appeles suba ituer les locomotives vapeujLa mr,|un WESTiN QHOSBaor tout quipement lectrique est une garantie pour i'acheteu r Westinghouse Electric International Co New-York City U. s. A [Un nouvel aspect d'uner | les plus grandes instit-. I ioas industrielles du; I m ondeseraioToqu* danu, cet espace diaijje se maiae Franck J. Martin Agent gnral pour Hati Pori-itmP rince emandez le vin Winox Le reconstituant par excellence. Le VIN WINOX est un produit pharmaceutique de premier ordre et une prparation seule dans son genre, sa fabrication, le vin mme, lanalyse et sa valeur clinique I attestent. Il diffre absolument des vins dits tonigues, communmentlvendu*. Le W/INOX renferme une proportion de substances azotes suqrieuresde kOofo celles des vins toniques ordinaires.ee qui en faii un reconstituant dune grande activit, dont tirent le plus arand profit les convalecents, les anmiqws et les tuberculeux. Le vin nutritif WINOX est un reconstituant na turel qui renferme une proportion plus grande de vraies qualits rcupratives que tout autre produit semblable, sans C addition des drogues. Il est hautement recommand pai les clbrits mdicales en Angleterre dans tous les cas d'anmie, nvrite, neurasthnie, gastrite,indigestion, grippe n' vralgie, bronchite, phtisie, affaiblissement nerveux des ners ou de corps. Prpar par la WIAOX COMPANY, Limited, de Londifs Angleterre. En vente en'ure* t en ditail ch z A Iphonse Uaynes Agent gnra ipour la Rpublique d'Uaiti ^19ia, Hue du Magasin de l'Ftat, BAZAR METROPOLITAIN Maison de confiance Angle des Res du Peuple # Dams Destouches. Port-au-Prince (H&i'i) „ Pommes sches meilleure^ualitJb lor e 28 Prunes sches *37 Cacao Whitman 35 Beurre de pistache 2 Beurre de pommes 28 Olives Renne, bouteille 20 Cigarettes Murad % boite lo t Richmond 20 Poudre de Palmrziel 38 Savons antiseptiques carbolic 20 Mouchoirs pour homme, la paire* 35 Chocolat anglais, boite 25 $ 50 farine de froment 38 Booth sardines, grosse boite 38 Barclays Stout, bouteille 25| Notre stock de couvertures de lit s'achve Avez*vous dj fait vos acliais? D'excellentes couvertures grises ou blanches 1,75, la paire 3.25 A ( •



PAGE 1

IE MATIN UROMKL Gurit le rhumatisme R^rommandt par le Professeur I. ANCFREAUX. Annen Pisider.t de l'Acadmie de Mdecine, dans son TU1T DE LA CtTTE C'mmunifttiimt ; A •!':..• U MMrriKr 110 .,! %  1WJ) Ull. IMM) Avant la rim >/Tridnnj| Goutte Rhumatismes CraVelle A rtrio'Sclrose A igreurs LURODONAL est au rhumatisme ce que la quinine est & la fivre, la Vnmianlne a l'avarie. | HOME INSURANCE COMPAN JSie perdez pas de aue que la Home Insurance Company .Grce l intervention active de MiEugne LE BOSSE, t la premire Compagnie d'Assurance oflrir aux liai tiens une protec'ion 'un taux ib) La Home Assurance Company a donn des preuves de sa loyaut, de son quit dans les rglement d'assurance aprs i Dc ^ Le Home Insurance Company est la plus for'e SociM d'assurarre des iitts-Unis d'Amrique; elle oflre donc le plus dej J de solvabilit en caj de grande conflagration. Assurez-vous eont-e Vincendie la Home Insurance Company : I ^ Apei l tun (TVrodonaJ RtablisMttaiil '."ii iitlaln '. i VtUncltn l'art, .;l • phimiei •iVU RODO MA L nettoie c rein, lare lo rc: e>i les %  : Icutattcns. J.l cssou< put le* artres a 6\-iio l'obi "t. Comptoir f rnneo hatien i 1730, Rue du Alnqasin de l'Etat .Reprsentants pour'a Rpublique d'Hait)| Propritaire Grand Hlel de France |P.tiP. PATRIZI, On y trouvera Des \ INS imports directement de BiRSC. varan'u nurs Des VIIVS de BOHi EM'\ de premier choix t' 11112 nOllGE vieux Carbagnac G-1 le dation n vi r. x A A F' h V**?*$*" 8 le 9*"on. Des VINS HNS gn bouteilles dis ligueurs des meilleures maraud et louiours le fameux Vn du Cup orse au Quinquina A s tn 1er avec so i.inicr Rparai Un de miroirs tchs. Trava I garanti Fabrique de cercueils simples et de luxe, 1 CONSULTEZ Eugne Le BOSSE Avant de contractet aucune oflaire d'assurance, il vous difiera'aratui'ement par desfa\u\ ur les qu'tions qui vous intressent, LA HOME ISSURANCE COMPAN Y Section maritime assure contre risques de mer les voyiges c.iers de port port cfam Eugne LE BOSSE; Agent pour Hati. — Port-au-Prince En vente a Librairie du Mi Almanach Hachetti -, Panama Railroad Steamship Linc. Service de fret ei de passager: New-York Hati Port au-Iince, te 1er Sepembre 1920 Prenant expdiions directes pour l'Angleterre et l'Europe et vice-versa. Connexions.* bateaux New York. Le plus rapide et le plus direct service de et pour 1 Europe. Adrei* A. L. Paterson, Wie.al b r eig l it Agent, 24, State Street, New Yoik Cl?.— fret payable f destination I exception du Miel. 1 Un dpart par mois de New York directement pour Port au Prince et un autre pi mo s pour tous les ports J liai ..Seulement passage de premire classe.— Les suiyai son nos Agents dans les principaux ports d'E irope et d'Angleterre > Angleterre, Ecosse et Irance : MM. G.W.Sheldtn sf Vo, 47. James"Street, Livi pool, England. Copenhague, Danemark : '•§ • "" t G^$ E l&Z d X ^ C0# 21f AUe S ad ^\Copenhague\ f/'crC't. C lerm '".ma*"Christiania Norvge : International ypeduionssehkap, Christiania. \ iXnZZ a A sZ a e 9 r H V aeniaHn > HambOUr IKodish Express, Gothenboura le service de Panama Liae ent e Ntw-Yok et H iti - J • ,.l 4 eia dune utiliti cons.dub e et est it lilT7SL il 9 d f s " aD gemeats qui se sont tiW| (tri expdie. " VOie U P lus ra P lde V laquelle vos marchandises pse** Des connaissements couvnnt f et nour M^o, v^ i 0. B. THOMPSON, Agent gnerai ayent pour Hati &f



PAGE 1

L)u&torriiiie anne Nos 3998 Port iu Prince, Hati %  % %  %  r Vendredi 4 Fvrier 1921 iDIRECTEUR-PKOPRIETAIRt Clment-MAGLOIRE LE NUMERO 20 CENT] Ml-S Quotidien REDACTION; Rue Amricaine No, t:&S Une des choses les plus importantes dans ce inonde, c'est do se connatre soi-mme et de savoir mesurer les forces de sou me celles de son tat. MACHIAVEL TELEfHOSt 48 QUESTION DU JOUR Dfendez-vous — Le vrai mobile de l'Intervention Contre l'alaslrim ou la prit* vrole Dans no re dernier article, noor ont lorcrrairement indiqu le be oio d'expansion conomique et ne des tata Unie comme te m obi If Irincipal de l'intervention survenue Hati. Ce besoin n'est pas a dmontrer. %  MOI seulement qu'il constitua ici legODvernement americaiu une occopsiion trs ancienne,puiaqu Praident Gfsnt, vers 1870 poui unemonter plus haut, tentai , par on expos con*ciencieo> la situation an Snat amricain, %  associer ce grand Corps une ei prise tendant a mettre certain rts hatiens et dominicains a h position des Etats Unis. %  ngiemps aprs, en i9l, le m itreDuDglasB et l'amiral Gherardv eot uns dmarche formelle pr Gonvemerrent lui ien en vue dt ermtge amitble du Mle $t Nice ai Nord Alexis et i l'occasion prise d'armes de Fit min, 1 vsrnetnent amricain eut a faire an gouvernement hatien loteimdiaira de M' Lger soin d'intervenir en Haiti si ei meris polit aues mensijaiem par nue coi Ddmce particulire du Prs) Roosevelt publie pre* ba pr %  •nce, que celui ci a exprim h ret de ntre pas intervenu eD m comme il a t fait Coba. *Ha tendance a lorgtemps cooe * on desideratum pour la gouvei nsnt amricain, eqpublicaina e asciates envisagrent tour toui '•la pass la possibilit de raii ice desiratom, avec la tconvir a de rendre un grand set vice f PY '"seule chose a toujours retenu "laa amricaine ; la honte d'un J violence au regard des nt M civilises, et la proccupation jastitler au pomt de vue intei fflr* M M laiser suspecter dfa ^oiement les intentions amricai as, la guerre ayant clat aui ^•ntrefaitea, le Gouvernement •ncaio profita de ce que lea n"•civilises, trop occupes de "propres intrts, ne pouvaien JlatiiMsjr une telle situation L?2 itr ralisation un projet or duqoei u ldarniit depuis s ecipa. Dans ces conditions i ^auppeserque la conlenr du w'politique alors et en ce mo aLSS r, i n POQV O'". et le vue Swi^ du aident en chare. w i IrtMWrenlee nne telle solu l mi 8? uver oement amricain ent comme ie Praident Wil •i i q a U DJ Sii Tif '" iUJel dQ Mc Jhi S 1 an aomeat donn veille d une guerre avec les lit £ UJ ?' du N '" %  je ne Saoto Domingo et celui fe" d '"tres Eta's amer, [ip^n H me P r emptoiremen: no Sn* V0,r en outrant quf r a v oon amricaine ne se bjr "rnt r ,,earoi, en 'I 0 les bri'gandgi FntTienf „ ——unes, %  peureusement pour nous citte iff %  L£ 0 ** un mo eoi attein *. H est leur maximum d'iu cependant probable eut nar ,7 ,r ^ tmr P'DCipa ton.! D a ', riv e eur nos c es intcrAt! u dire de our notre sœur la R publique Dominicaine qu'elle n'et pas accept, comme rous, un trait provisoire luiconservant malgr tout les apparences de la souverainet ; et nous crmes avoir, dans ces circonstances Jif6ciles. pris de l'avance sur elle par notre souplesse, notre habilet, notre politique du pus faible devant louer au plus malin. M.is dtranges rumeurs circulent lep us quelques semaine*. On serait i la veille de remettre leur pays aux Dominicains, alors que, de cotre ct, de>choses trs inexplicables et trs t oublan es se passent. Corn me n ad m ttre que cinq annes de on tac direct avec le peuple dominicain aient pu convaincre les Etats-Unis qu'il est digne de s'administrer luimme, et admettre, en mme temps que ces mmes cinq annes pendant lesquelles l'administration amricaine a eu notre gouvernement pour collaboraient, aient pu persuakr du contraire le gouvernement amricain notre gard, c'est a c ire que nous ne se;ions pas digie de vivre autrement que durant ce laps de temps ? Nous avons pris )a plume, au dout de cet article, pour persuader les Hatiens que, quelque mauvaise qu'ait t notre administrt on intrieur depuis l'indpendance nonsne levons l'intervention amricaine qu' des pro.-cup.tions dj politique trangie. Il est bon que la co.iscien ce nationale sache cela, pour sa tran quilit et ses responsabilits devant l'histoire. .Mais voill que le dveloppement il guiside nous amne i poser un terrible point d'interrogation au gou /finement qui mne nos alfaires de ouis cinq ans; Pourquoi cette chose dans la Rpublique Dominicaine et pourquoi cette autre en Haiti ? Pourquoi l'apptit amricain s'attnue t'ai la-bas et augmente t'il ici ? Pourquoi la Rp Dominicaine qui n'avait pas de gouvernement pour la dfen dre.est elle a la rcille de se retrouver LYSOL. ds-nfe-'lant liquide, presque inodore. YEE* ISiXSP0 *^. 1 CrtmedMnfactint pDur a barbie nro , v X J,TOB;d in,Jcl,nl pour la toilette et le biQ, U&tlJlObN : Lrme antiseptlpie pour les dtruit" les boutons et enlve PLBfcXCO : Pour i"hvgin6 de la bouche Produits employs dans lojsles lipiuux de Franc d'Allerr*ane t des Etals-Unie. Nouvelles Etrangres "2 Fvrier PAUis-Rente 9 op agjw Sterling M.i:, Dollar 1431 NEW YORK-Sterling :t,8.-| Franc 1188 soins dd 3S lcliis — g U pfiU' a Socit • Monsieut habrican's LEI IN & FLNK LEOXR.TIIRBAUD igenl dpositaire Ko vente dans toutes les bonnes pharmacies. —iqui se joue dans ls deux moitis de ltle, la grande question nationale est de savoir dans le dtail et sur chaqie chose ce qui s'est pass dxns le p. y s depuis cinq ans, pouvant jus liber les solutions et les mesures tant d un ct de l'le que de l'autre Cet partir de 19/5 que notre coo duite et celle de note gouvernement ont pu agir dan.' le sens dnitif Ju ?alui national ou dans celuide perdre la P'tvue hebdomadaire qui parait Pari tous la direct.on dt Jarinry Lapauzt te compte rendu suivant, intitul : A l'occasion d'un Centenairec L Acadmie de Mdecine, fond en 1820 par un necrei du roi Lou X VIII, vient de fter son centenaire De tous les pointa du globi des de lgations envoyes par leurs Gouve nements et par Itur Socits savante sou' venues apporter t'illustre Cou. psgnie leur salai et rendre un eolei nel et reconnaissant lum n ge 1. acience mdicale franchise uoot let travaux et lea dcouvertes ont, de puis un sicle, rvolutioun la m decine et la chirurgie mondiales. M. AMuieraud, Prsident di la Rpublique, a prsid eilectiv. ment la sance d ouvertureCeile-c. s t auivi i de pluaieura autrea ai coure desquelles lea membres le; plus notoires de l'Acadmie ont fan l'historique des services considra blea qu'elle a rendue la acience e encore entendu un tranger four avec une telle chaleur un ai vif logf ie la France et de aes savants dai> une langue ausai pure, auaai nette, aussi eba ie|et avec une diction aussi parfaite, servie par une vois au limtre ai clair. t Noua qui connaissons les senti .nents du doc eur Cassus pour le France qu'il aime presque autan 40e cou paya natal, nous ne somme pss tonns qu'il ait trouv — pour t)S:ler d'elle -les accents qui ont si profondment remu son auditoire-' Le Matin pr ente ses vives if licitationa son ami le Dr Cassus lui continue travailler pour le boi renom et U digni de notre pay* et ne ae laisse dcourager ni pai i'geisme des uns, ni par 1 indiffrer :e d.a autrestandis qu'Haiti, qui a eu son mouve • • hygine pendan. la grande guerre ment lu dans le fort mme du Ces manifestations ont t1 pour ains danger, semble Pelle W ^AltSStFAit^ P DI ?V .. . c L'Acadmie de Mdecine a cl. Ids sont les 'ermes prcis du rt tur ei fetw de (0U cenlensire pat glement de compte que le pays doit[ aQ mi>goillcjoe banquet de 000 cou demandr au rgime qui l'administre verte suivi d'une brillaute rception : dep.is ) annes. Tout notre pass, | A l'heure des toast, le docteui encore une lois, n est pas responsa Cassus, dlgu de la Rpublique ble de l'intervention que nous su d'Hati, a prononc un loquent Demain Lire : • Les Am. • bigults du Rgime LaVeioce Compagnie Italienne de Navigation vapew Le steamer S1VOIA, attendu e t) courani prendra fret poui Barcelone, Marseille, Gnes et le? autres ports de la Mditerrane et de l'Adriatique. Port au Prince le 2 Fvrier 1921. A.de MATTEIS & Co, Agents. diacours qui a aoulev dana l'eu d toire un enthousiasme indescripti ble L'sssistSEce, debout, comm lectrise, s fait 1 orateur de Ion guea et chaudes ovationsAu due d un grand ooinbrd d'acadmiciens, lesetjd'un pass rachit par cttie gnralement peu prompt lembai union mme. lement, mais incapatajes celte fois de Vu les circonstances et le drame cacher leur motionils n avaient pa estons. Ce qui le prouve, part notre dmonstration, c's le couver nement d'un. on qui rapproche tous les Hitiens et i la base duquel 000s trouvons l'oubli des haines mutuel T' ? Contre FAlastrim Pour ell teer les ta -hes lais j 's sur le visage ptr les bDutons, tervez vous de la Crme de Beaut \achon, nro juit antisepliq 'e ab so'umeut pu-. virtQl p3t 4 gouJes Petit pet :i Ch-z Flix VIARD, Rue du Genre pri la librairie Vtard. 88 PARIS ^Le cojseil Je Jes Nations a dsign Hanjtaux comme prsident de U confrence de la libert des transits et communicaiioas qui se runira d Barcelone (fcpagae ) le 10 Mars cor armement U dcision prise i la rcente contrence de Ge -vr, MM Carlo Ferrari pour 1 £ pi KM, Youkheer pour la Hollande, tireanet pour la Belgique.Sir Francis U;nt pour l'Angleterre et Mr Adacli pour le Japon aideront Mr riaaoUux comme v.ce prsident. Une demande formelle va tre adresse la Franee, l'AQg eterre et aux Etats Unis en vue d obtenir 1a recoanais a ance de l'assemble consli tuante russe comme gouvernement lg time actuel de la Russie. L'assemble constituante a l for me i une runion ici des lments •ppo;s au bolchvisme.Le prside t Avik.ef, membre de l'ancien cabine. Kerensky et qui a t p sident d; corn nerce ici prsentera la demande ie reconnaissance 4 Mr Briand dan; quelques jours, MA F. Ksrenik/. ai cien chef du gouvernement ru. • qui a assist la confrence.^est all a Londres pour adresser la mme demande au gouvernement anglais Mr Boris Bakmetetf ambassadeur russe i Washington, qui a pris pat i la formation de l'assembl: dot faire une pareille dmarche auprs du gouvernement dts Etats Uni.*! Le prcdent invoqu sera ,1a recon aaissance par les allies du gouverne meut serbe qui s'tait tabli dans !*.!.'• de Coif.u pendant la guene lion que la Serbie tait entirement jeeupee par les envahisseurs. Lts membres qui ont luLii ici ont for n une assemble constituante russe qui a adopt les rsolutions suivan ies. Refus de re-onuaiire aucun trai t y compris les accords commer .taux avec les boichvi Ici, l'assem ble est coatre 1 intervention arme tans les affaires lusses, elle es favo .able aux relations commerciales entre !a Russie et les autres pays mais non avec le gouvernement bois chviste et dsire aussi la suppression du bo:u3WASHINGTJN La War FiaaocCorporation a approuv u r ae avan:.* Je 10 million d* dollars i ua groupe Je binques amricaines pour tin a 1 cer l'exportation du 'ait condens et les produits similaires en Europe. -Le gouvernement amricain a -i toris le transfert par les Etats U lis Je ;o Officiera,et marins allemands interns 1 Guytmos ( Mexique ) depuis le commencement de la guerre.' Ces allemand, partirent de New Yj piobablemeit le 24 fvr.er. L d parteme.it de la guerre annonce l'a chat d'un dirigeable demi rigide iti lien KOITU au prix d'enviroa 200. 000 dollars — Le commerce en 1920 entre les Etats Unis. 1 Allemagne et l'Amri que du sud a augmenti corsidrable ment, m lia les exportt 00s des Etati Unis en France, en Anu etene et en Italie ont diminu da il de grande^ proportioas. Ces nations ont pn co 0 ire augment leurs expoitaiioni au*, Etats Unis.


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05304
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Friday, February 04, 1921
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05304

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
L)u&torriiiie anne Nos 3998
Port iu Prince, Hati
-r
Vendredi 4 Fvrier 1921
iDIRECTEUR-PKOPRIETAIRt
Clment-MAGLOIRE
LE NUMERO
20
CENT] Ml-S
Quotidien
REDACTION; Rue Amricaine No, t:&S
Une des choses les plus
importantes dans ce inon-
de, c'est do se connatre
soi-mme et de savoir
mesurer les forces de sou
me celles de son tat.
MACHIAVEL
TELEfHOSt 48
QUESTION DU JOUR
Dfendez-vous

Le vrai mobile de l'Intervention Contre l'alaslrim ou la prit* vrole
Dans no re dernier article, noor
ont lorcrrairement indiqu le be
oio d'expansion conomique et ne
des tata Unie comme te m obi If
Irincipal de l'intervention survenue
Hati.
Ce besoin n'est pas a dmontrer.
moi seulement qu'il constitua
ici legODvernement americaiu une
occopsiion trs ancienne,puiaqu
Praident Gfsnt, vers 1870 poui
unemonter plus haut, tentai
, par on expos con*ciencieo>
la situation an Snat amricain,
associer ce grand Corps une ei
prise tendant a mettre certain
rts hatiens et dominicains a h
position des Etats Unis.
ngiemps aprs, en i9l, le m
itreDuDglasB et l'amiral Gherardv
eot uns dmarche formelle pr
Gonvemerrent lui ien en vue dt
ermtge amitble du Mle $t Nice
ai Nord Alexis et i l'occasion
prise d'armes de Fit min, 1
vsrnetnent amricain eut a faire
an gouvernement hatien
loteimdiaira de M' Lger soi-
n d'intervenir en Haiti si ei
meris polit aues mensijaiem
. par nue coi
Ddmce particulire du Prs)
Roosevelt publie pre* ba pr
nce, que celui ci a exprim h
ret de ntre pas intervenu eD
m comme il a t fait Coba.
*Ha tendance a lorgtemps cooe
* on desideratum pour la gouvei
nsnt amricain, eqpublicaina e
asciates envisagrent tour toui
'la pass la possibilit de raii
ice desiratom, avec la tconvir
a de rendre un grand set vice
f PY
'"seule chose a toujours retenu
"laa amricaine ; la honte d'un
J violence au regard des nt
m civilises, et la proccupation
jastitler au pomt de vue intei
fflr*MM laiser suspecter dfa
^oiement les intentions amricai
as, la guerre ayant clat aui
^ntrefaitea, le Gouvernement
ncaio profita de ce que lea n-
"civilises, trop occupes de
"propres intrts, ne pouvaien
JlatiiMsjr une telle situation
L?2itr* ralisation un projet
or duqoei u ldarniit depuis s
ecipa. Dans ces conditions i
^auppeserque la conlenr du
w'politique alors et en ce mo
aLSSr,in Poqvo'". et le vue
Swi^du aident en chare.
wi IrtMWrenlee nne telle solu
l mi 8?uveroement amricain
ent comme ie Praident Wil
i
iqaUDJ,Sii,Tif '" iUJel dQ Mc
Jhi S1 an aomeat donn
veille d une guerre avec les
lit !UJ?' du N'"
je ne Saoto Domingo et celui
fe" d'"tres Eta's amer,
[ip^n h me Premptoiremen: no
Sn* V0,r en outrant quf
*ravoon amricaine ne se
bjr
"rntr.,,earoi,en'-
I
0 les bri'gandgi FntTienf
unes,
peureusement pour nous
citte
iff L0** un mo
eoi attein
*. H est
leur maximum d'iu
cependant probable
eut nar ,7,r^ tmr P'DCipa
ton.!D a',rive eur nos c es
intcrAt!u dire de tau !?],0.wine. telle qu'e'le
PVfcda mme leeinstruc
(ions du Dpartement de la
amiirain;
Toute la question, pour
Partir Je ce moment, tait
conduire sagement et dans
Marine
noif,
de nous
l'intrt
du pays. L'a/oni-nous (air?
Et d'abord, en quoi consistait l'in
trt du pays cette minute ? Dans
le geste de Henriquez y Carvajal et
les parlementaires dominicains ? ou
dans celui de Dartiguenave et des
oarlementaires hatiens ?
Loogtemps.nous emes dploer
>our notre sur la R publique Do-
minicaine qu'elle n'et pas accept,
comme rous, un trait provisoire
lui- conservant malgr tout les appa-
rences de la souverainet ; et nous
crmes avoir, dans ces circonstances
Jif6ciles. pris de l'avance sur elle
par notre souplesse, notre habilet,
notre politique du pus faible devant
louer au plus malin.
M.is dtranges rumeurs circulent
lep us quelques semaine*. On serait
i la veille de remettre leur pays aux
Dominicains, alors que, de cotre c-
t, de>- choses trs inexplicables et
trs t oublan es se passent. Corn me n
ad m ttre que cinq annes de on tac
direct avec le peuple dominicain
aient pu convaincre les Etats-Unis
qu'il est digne de s'administrer lui-
mme, et admettre, en mme temps
que ces mmes cinq annes pendant
lesquelles l'administration amricai-
ne a eu notre gouvernement pour
collaboraient, aient pu persuakr du
contraire le gouvernement amri-
cain notre gard, c'est a c ire que
nous ne se;ions pas digie de vivre
autrement que durant ce laps de
temps ?
Nous avons pris )a plume, au d-
out de cet article, pour persuader
les Hatiens que, quelque mauvaise
qu'ait t notre administrt on int-
rieur depuis l'indpendance nonsne
levons l'intervention amricaine
qu' des pro.-cup.tions dj politique
trangie. Il est bon que la co.iscien
ce nationale sache cela, pour sa tran
quilit et ses responsabilits devant
l'histoire.
.Mais voill que le dveloppement
il guis- ide nous amne i poser un
terrible point d'interrogation au gou
/finement qui mne nos alfaires de
ouis cinq ans; Pourquoi cette chose
dans la Rpublique Dominicaine
et pourquoi cette autre en Haiti ?
Pourquoi l'apptit amricain s'attnue
t'ai la-bas et augmente t'il ici ? Pour-
quoi la Rp Dominicaine qui n'avait
pas de gouvernement pour la dfen
dre.est elle a la rcille de se retrouver
LYSOL. ds-nfe-'lant liquide, presque inodore.
YEE* ISiXSP-0*^.1 CrtmedMnfactint pDur ,a barbie
nro , v XJ,TOB;d.*in,Jcl,nl pour la toilette et le biQ,
U&tlJlObN : Lrme antiseptlpie pour les
dtruit" les boutons et enlve
PLBfcXCO : Pour i"hvgin6 de la bouche
Produits employs dans lojsles lipiuux de Franc d'Allerr*ane
t des Etals-Unie.
Nouvelles Etrangres
"2 Fvrier
PAUis-Rente 9 op agjw
Sterling M.i:,
Dollar 1431
NEW YORK-Sterling :t,8.-|
Franc 1188
soins dd
3S lcliis
g
U pfiU'
a Socit
Monsieut
habrican's
LEI IN & FLNK
LEOXR.TIIRBaUD
igenl dpositaire
Ko vente dans toutes les bonnes pharmacies.
i-
qui se joue dans ls deux moitis
de ltle, la grande question nationale
est de savoir dans le dtail et sur
chaqie chose ce qui s'est pass dxns
le p. y s depuis cinq ans, pouvant jus
liber les solutions et les mesures
tant d un ct de l'le que de l'autre
Cet partir de 19/5 que notre coo
duite et celle de note gouvernement
ont pu agir dan.' le sens dnitif Ju
?alui national ou dans celuide perdre
la P Njus attendons que luise la vrit
qui aeu'e. doit prcder le jugement
de 1 histoire.
A 1
Acadmie de Mdecine
de Paris
Sous extrayons de *La Fienaitsance*
>'tvue hebdomadaire qui parait Pari
tous la direct.on dt Jarinry Lapauzt
te compte rendu suivant, intitul : A
l'occasion d'un Centenaire-
c L Acadmie de Mdecine, fond
en 1820 par un necrei du roi Lou
XVIII, vient de fter son centenaire
De tous les pointa du globi des de
lgations envoyes par leurs Gouve
nements et par Itur Socits savante
sou' venues apporter t'illustre Cou.
psgnie leur salai et rendre un eolei
nel et reconnaissant lum n ge 1.
acience mdicale franchise uoot let
travaux et lea dcouvertes ont, de
puis un sicle, rvolutioun la m
decine et la chirurgie mondiales.
M. a- Muieraud, Prsident di
la Rpublique, a prsid eilectiv.
ment la sance d ouverture- Ceile-c.
s t auivi i de pluaieura autrea ai
coure desquelles lea membres le;
plus notoires de l'Acadmie ont fan
l'historique des services considra
blea qu'elle a rendue la acience e
encore entendu un tranger four
avec une telle chaleur un ai vif logf
ie la France et de aes savants dai>
une langue ausai pure, auaai nette,
aussi eba ie|et avec une diction aus-
si parfaite, servie par une vois au
limtre ai clair.
t Noua qui connaissons les senti
.nents du doc eur Cassus pour le
France qu'il aime presque autan
40e cou paya natal, nous ne somme
pss tonns qu'il ait trouv pour
t)S:ler d'elle -les accents qui ont si
profondment remu son auditoire-'
Le Matin pr ente ses vives if
licitationa son ami le Dr Cassus
lui continue travailler pour le boi
renom et U digni de notre pay*
et ne ae laisse dcourager ni pai
i'geisme des uns, ni par 1 indiffrer
:e d.a autres-
tandis qu'Haiti, qui a eu son mouve hygine pendan. la grande guerre
ment lu dans le fort mme du Ces manifestations ont t1 pour ains
danger, semble Pelle W ^AltSStFAit^ P
DI?V .. c L'Acadmie de Mdecine a cl.
Ids sont les 'ermes prcis du rt tur ,ei fetw de (0U cenlensire pat
glement de compte que le pays doit[aQ mi>goillcjoe banquet de 000 cou
demandr au rgime qui l'administre verte suivi d'une brillaute rception :
dep.is ) annes. Tout notre pass, | A l'heure des toast, le docteui
encore une lois, n est pas responsa Cassus, dlgu de la Rpublique
ble de l'intervention que nous su d'Hati, a prononc un loquent
Demain
Lire :
Les Am.
bigults
du Rgime
LaVeioce
Compagnie Italienne de
Navigation vapew
Le steamer S1VOIA, attendu
e t) courani prendra fret poui
Barcelone, Marseille, Gnes et le?
autres ports de la Mditerrane
et de l'Adriatique.
Port au Prince le 2 Fvrier 1921.
A.de MATTEIS & Co,
Agents.
diacours qui a aoulev dana l'eu
d toire un enthousiasme indescripti
ble L'sssistSEce, debout, comm
lectrise, s fait 1 orateur de Ion
guea et chaudes ovations- Au due
d un grand ooinbrd d'acadmiciens,
lesetjd'un pass rachit par cttie gnralement peu prompt lembai
union mme. lement, mais incapatajes celte fois de
Vu les circonstances et le drame cacher leur motionils n avaient pa
estons. Ce qui le prouve, part
notre dmonstration, c's le couver
nement d'un.on qui rapproche tous
les Hitiens et i la base duquel 000s
trouvons l'oubli des haines mutuel
T'
?
Contre FAlastrim
Pour ell teer les ta -hes lais j 's
sur le visage ptr les bDutons,
tervez vous de la Crme de Beaut
\achon, nro juit antisepliq 'e ab
so'umeut pu-.
virtQl p3t 4 gouJes
Petit pet :i *
Ch-z Flix VIARD,
Rue du Genre pri la librairie
Vtard.
88
Paris ^Le cojseil Je
Jes Nations a dsign
Hanjtaux comme prsident de
U confrence de la libert des
transits et communicaiioas qui se
runira d Barcelone (fcpagae ) le 10
Mars cor armement U dcision
prise i la rcente contrence de Ge
-vr, MM Carlo Ferrari pour 1 pi
KM, Youkheer pour la Hollande,
tireanet pour la Belgique.Sir Francis
U;nt pour l'Angleterre et Mr Adacli
pour le Japon aideront Mr riaaoUux
comme v.ce prsident.
Une demande formelle va tre
adresse la Franee, l'AQg eterre et
aux Etats Unis en vue d obtenir 1a
recoanaisaance de l'assemble consli
tuante russe comme gouvernement
lg time actuel de la Russie.
L'assemble constituante a l for
me i une runion ici des lments
ppo;s au bolchvisme.Le prside t
Avik.ef, membre de l'ancien cabine.
Kerensky et qui a t p sident d;
corn nerce ici prsentera la demande
ie reconnaissance 4 Mr Briand dan;
quelques jours, MA F. Ksrenik/. ai
cien chef du gouvernement ru.
qui a assist la confrence.^est all
a Londres pour adresser la mme
demande au gouvernement anglais
Mr Boris Bakmetetf ambassadeur
russe i Washington, qui a pris pat
i la formation de l'assembl: dot
faire une pareille dmarche auprs
du gouvernement dts Etats Uni.*!
Le prcdent invoqu sera ,1a recon
aaissance par les allies du gouverne
meut serbe qui s'tait tabli dans
!*.!.' de Coif.u pendant la guene
lion que la Serbie tait entirement
jeeupee par les envahisseurs. Lts
membres qui ont luLii ici ont for
n une assemble constituante russe
qui a adopt les rsolutions suivan
ies. Refus de re-onuaiire aucun trai
t y compris les accords commer
.taux avec les boichvi Ici, l'assem
ble est coatre 1 intervention arme
tans les affaires lusses, elle es favo
.able aux relations commerciales
entre !a Russie et les autres pays
mais non avec le gouvernement bois
chviste et dsire aussi la suppression
du bo:u3-
WASHINGTJN La War Fiaaoc-
Corporation a approuv urae avan:.*
Je 10 million d* dollars i ua groupe
Je binques amricaines pour tin a 1
cer l'exportation du 'ait condens et
les produits similaires en Europe.
-Le gouvernement amricain a -i
toris le transfert par les Etats U lis
Je ;o Officiera,et marins allemands
interns 1 Guytmos ( Mexique ) de-
puis le commencement de la guerre.'
Ces allemand, partirent de New Yj
piobablemeit le 24 fvr.er. L d
parteme.it de la guerre annonce l'a
chat d'un dirigeable demi rigide iti
lien Koitu au prix d'enviroa 200.
000 dollars
Le commerce en 1920 entre les
Etats Unis. 1 Allemagne et l'Amri
que du sud a augmenti corsidrable
ment, m lia les exportt 00s des Etati
Unis en France, en Anu etene et en
Italie ont diminu da il de grande^
proportioas. Ces nations ont pn co0
ire augment leurs expoitaiioni au*,
Etats Unis. *
-


L8 MATIN
Clinique du Dr-HYSON
iM4,GraH(l'rne, ctdeMontbrun Elle
Consultation -.de! Uhrea
de Sa
5
et chirurgicales
Le prsident VVilson i transmis
au Cor-grs 1 invitation du Prou
aux Etais Unis pour assister aux f-
tes du centenaire de l'indpendance
du Prou du 24 au }r luillet.
PARISLes journaux ne maniies
tant aucun tonnement des prote
talions de l'Allemagne contre les d
cisions de la contrence de Paris. Ils
estiment que cette altitude prvue
en Fiance difiera les anglais et les
amricains qui croyaient i la bjnne
volont des allemands*
Les lournaux allemands disent
que a lemagne demanderait a len
tente le devis exact des dommages
causs.
Les contie propositions de l'A'
lemagne se rapprocheraient du pro-
jet SeyJeux.
A la suite de perquisiions dans
138 milieux communistes on a an t
J ctuaiauis seibes et le publiciste
Jvlein, membre du comit directeui
du par i socialiste communiste, II*
sont inculpe de Grime contre lu
sret de I Ltat et de martel aoai
Ch>6, Ou s'en^oyerait expulse
djs tranges cciupioiuis. La confe
ronce il: aiuLHgsBdeurs a liquide
dans la matine des questions secon
daires e'atives lexcu'ion du
trait de Versailles. M Dji ys Peucli
tsi uouuue directeur l'Acadmie
de F l'an ce Rouie en remplacemeat
ne M- Keiuaid, M, Gustave Ctiarpen
tier et Mme arab Uerubatdt *om
promu olticiero de la Lgion d'iloc
ueur.
Loudres, Il a dclar aujour
d'tiiii. de source autorise, que la
contrence convoque Londres
pour la -2ti Fvrier, par le Consei
Supirae des allies et laquelle les
Allemands seront invites- ne se pro
nooeera pas irrvocablement sur I..
question des rparations. Son but
tera> plu't de produire la dclara
tion de punc-pe des dettes de l'Aile
magne. On dit qu'il tait du devon
de la contrence de Pana de tairt
des dclarations solennelles de*
dettes de 1 AlUmsgne Cette dclan
non atii.mt-. ju sera troitement
lie la conhiei.ee de Londres.
mais les allis et les Allemands poui
loi.i examiner la limite et le sys rae
de paiement. 11 est probable qua la
t.\H d'i i. u o sur les exportation*
de I Allemagne prvue aux coud
tious de Paris seia morUiee par let
dlgus bien que le principe du
droit d imposer une pareille ax
toit man tenue. Cette taxe sur le.
exportations est une propositiot
stncteiuent franaise dans le but
du s'assurer une protection i>1lb eti
cace contre toute agression aile
mande.
t kliruxelles. Le gouvernement bel
ge a dcide d entamer ues ngocia
lions avec les Fiais-Unis, Ursil et
houmanie pour que ces na ions ai
eeutet 1 les piouuits mauufactuis
belges en change des motirea \ re
mieres et ctaits. La Belgique olri
ia des cotouuadeB et malices teit.
les car ta situation dans la rgion
Of Uand est lits srieuse; les lilu
ties et tissages ont diminu de
inoue les heures de travail et les
stocks s'accumuleni par suite du
calme dans les Bllairee. Les dlgu
du gouvernement ont dj quitt la
Belgique pour Washington, Rio de
Janeiro et iiucbaresl-
et que le minis're des affaires tran-
gres Simons ait rellement annonc
qu'il refuserait d'acceptei ces condi-
tions comme base de ngociation
cela ne changerait en rien I attitude
des allis qui n. considrent les
cisions prises Paris qae comme de
simples dtails dans l'excution du
Irait de Versailles ; les allis, a-t-
on dit, sont dtermins a ne pas re-
prendre la question si laborieuse-
ment rgle.
L'Allemagne peut reluser d'excu-
ter lt trait, mais on ne lui permet-
tra pas de diie sur quelle base elle
voudra od ne voulra pas traiter
puisque toute discussion roulerait sur
un instrument auquel elle a appos
sa signature. Si elle dsire pr. des objections tu suj-t du mode
d excution elles seront examines,
si elle retuse de s'excuter les allis
notiueront 1 Berlin les qu.tre pna-
lits hxes i Pans.
Le Temps, commentant l'a t tude
i F Ultm ne sugg e que 1 s alli
prennent les mesures suivantes ;
Les allis saisiront immdiatement
es douanes allemandes dans leurs
/.oins respectives sur la rive gauche
du Khin.
2 Les allis tabliront fmmdiate-
mcui dans leurs zones respectives
un c u don de douanes qui sparera
leUmiore allemand occup de ce-
lui qui ne l'est pas.
3U L:s allis se concerteront sans
iilat pour tablir une administra-
tion de douane**
4" Le limpsconclut : l'Allemagne
propose de causer, nous avons l'in-
tention d'agir.
Le gouvernement franais a 6x a
9 dollars par tonne le nouveau prix
maximum d s charbons am icains
pus daos les ports de l'Atlantique,
c'est le prix le plus bas atteint par
.es uni bons depuis qu'ils ont com-
menc a baisser en Octobre dernier
orsqu'ils valaient )2 dollars la ton-
ne ues reprsentauts de marchands
de chanon de France runis actuel
lemtnt A Pans en convention oatio
nat dclarect que la m sure prise
par le gouvernement et l'embargo
uns sur le charbon amricain parce
qu'au une compagnie amricaine ne
peut vendre ce nouveau tarit qui,

pioJuii net de quatre dollars la ton
je. Les marchands fianai; approu-
vent le nouveau prix comme mesuie
prov soire. Cependant le principal
but de leur runion est de protestei
.ontie l'action arbitraire du gouver
uinent tixaut les prix d'achat et dt
/ente du chaibnn pour toute la
France.
MlLANI a municipalit de Milan
t deit que la maison o Marzoni,
.'cnvaia italien, a vcu et dans la
lue le il est mon est considre mo
minuit national.
UNE
PASTILLE
VALDA
JEXV BOUCHE
C'esl la PRSERVATION
des Maux de Gorpe. Enrouement,
P.hi'.mcs de Cerveau, Rhumes,
Bronchites, etc.
C'est le SOOUGEMSNT INSTANTAH
de l'Oppression,
des Accs d'jAstliL-e, etc., etc.
' C'est le BON REMDE
pouf combattre toutes les
Maladies de la Poitrine.
RECOMMANDATION n.....IMPORTANCE
DEMANDEZ, EXIGEZ
dans toutes les Pharmacies
Les Vritables
PASTILLES
VALDA
vendues seulement
en BOITES
portant le nom
fianailles
Nous avons eu le plaisir de rece-
voir la car'e de fi.riilles de Mel'j
FcrnandeCh;beauJ avec Lamoiitirt
Dimbreville.
Tous nos compliments 1 1 int-
essant couple.
Sale Ex Iraordinary
OfSHOES andHOSlERYl
Having bougtat out an entire New York bouse of SHOES, q,
several iliouse and pairs of the best known for men/women and
MinwiH be ofered to tlie public at pnesa ranging from flfty p,r
sevnty five per cent BEI OVV THE ACTUAL NEW YORK R&
CES The stock contil s of a gnerai assortaient et boots aod
eather and canvaa
Ibis is an opportunily never be/ore sun m thts (ountry ,An opporfa
cornes only once in a life timeft
Take advantage of thia EXTRAORDINA RY OFFER and rn^
purebases during ibis sale wicli will prove au unutual opponuniivh
noney in THESE HARO TIMES. "'
Included in ibe stock will be an assorteu of GENUINE
U&AGH SUirfcT SHIRTS. T1ES, CAPS. etc. etc ail of wbich wilisj
red at greatly reduced prices.
DO NOT FA1L TO CALL AND MAKE YOUR PURCHASES/i
at 1715 Rue du Magasin de 1 Etat Fort au Prince.
HORACE RYAN
Vente Extraordinaire de Souliers
<$ Bonneterie
Ayant'achet New York toute une maison de chaussure coJ
iant plusieurs milliers de paires de la meilleure qualit pour boa
femmes et Enfanta, nous les offrons au public de jo 75 o,o au fc
lu prix de dtail actuel New York.
Le stock comprend un assortiment gnral do bottine* et de
en cuir et en toile.
C'est une occasion qu'on n'a jiraais va dans ce pays unejoa
lui n'arrive qu'une fois dans la vie. ''
'*i unie/, de cette offre extraordioairo pour faire vos achats pendant
vente qui est une occasion sans prcdent d'conomiser de l'irga
;e ttmps durs-
Dans le stock il y a un assortiment de complets de pure l'alml
de chenSises de Cravates, de chapeaux etc etc, le tout "otTert. i
trs rduit.--.
NE MANQUEZ PAS DE FAIRE VOS \CHATS
au No 1715 Rue du Magasin de l'Etat. Port au Prince.
HORACE RYAN
BAITS DIVERS
OBSERVATOIRE .
DU
r*ETlT SEMINAIRE
COLLEGE ST MAKTiaL
RENSEIGNEMENTS
METEOROLOGIQUES
Mort de
Christian Fish
Le Malin, i la veille de la Fte de
l'Indpendance demandait une me-
sure declmence enfaveur de Chris-
tian l 1 s h qui subiss.ait un empri-
sonnement rigoureux, poar dlit po
litique. Notre appel, hlas, resta san.-
cho et quelques jours plus tard
l'intoitun dtenu fut atteint de l'-
p.d'raie.
La libert qui lui tut refuse, la
Mer vient de la lui donner.
jSoign i 1 Hpital par le docteur
Flix Coicou, on lui rehisi b usque
ment les soins de ce mdecin comp
ient. Une dmarche faite par Coicou
lui-mme n'eut aucun rsultat, L'
Jeudi
Baromtre
Temprature
\ Fvrier 1921
A louer
minimum 20.1
maximum )o.8
Moyenne diurne 25 9
Ciel assez clair jusqu' 7 heures,
couvert ensuite.
Pluie i 8 h.
Pluviomtre 32 6 m.m.
Baromtre constant
J. SCHERER
Dcs
Une nouvelle victime de l'pid-
, mie : Vincent Viala, dcd avant
hie.i sur l'habitation Lassale, Grande
1 l'ia.e. Les funrailles ont eu lieu
hier.
Le dfunt tait un jeune homme
! trs actif qui exerait avec dvoue-
Ministre de 1 Intiieur lui ayant d- ine,3t 'e lle de contrleur des plan
dat qu'au dire du mdecin amt 11''ons de cannes a.sure dans la r-
ricain. Fish taot tuberculeux, il n'y !g>Q de Logiie.
avait rien i faire. Nos condolances sa famille ei
L;s funrailles auront lieu cei particulirement son oncle Louis
aprs midi Miison mortuaire Rut Eihart avec qui il travaillait,
du Centre.
Nous prsentons nos sincres coc
dolances aux parents prouvs et
particulirement i notre ami Alphon
se Pian.
I
J
Grande Inlle F ire Proej,
il is, Rue du Magasin de F
rcemment occupe par "
liDsle.
S'adresser Mr Henry Sl|
Rue du Huai, en t*ce de la
contre
la
CONSTIPATIONl
prenez les
COMPRIM
SUISSES
de DELORT, Pharmaci4
lia. Hum Bmiat-AatoiM
C'EST LE MEILLEUR
DES PURGATIFS
PORT-AU-]
AUs.PBTRUB; Pharmacie i
Pharmacie du D* Justin VUW
t tout** 1m hottrtam Phra
IS
PARIS Mr Leygues a t -lu
prsident de la Commission de la
commission extrieures de la cham
are en remplacement de Mr Bartboi
devenu ministre de la guerre Le g
nral De Caselnau a (t lu prsi
dent de la commission de l'arme
Aucune informt.on officielle au
suj de lattitude des allemands en
ce qui concerne Us conditions de.
rparations formules par le Consei
supicine la semaine dernire n tait
encoie parvenuea la counaissancedu
?ouvernemcat l ariis, ou d'i tuutt
ois daus les milieux ofbciels que si
les |W olci'ux r-jjus tci soutexac's^
Mr Darton
On se rappelle qu'en remplace
m nt de Mr Dr ou qui devait se
endie i Bruxelles, p endie la direc
lion des allaites de la Foreign Bin
kiog Corporation, cotre ami Louis
ViUud avait t nomm directeui
de celte mette air que ici.
Mi 1).11 toi qui n'avait pas* eu le
umps de :eg gner son nouvtau
1 osie a t iioiegr^Port an Prince,
ea remplace ent d Ar aud.
Nous lui renouvelons lo sympa
paihies j
Brillait Lgation
Mi Charles Haynorwbo leftUermu
da in tue year l&i and who it 1
alleged bas been rsident in Hayti
iricf lhat Urne, is requested to call
it His M jesty a Lgation at Port-au
Prince wnare will learn some>hiog ca^n de la perte douloureuse qu'ils
to his ioterest. : veQnent dprouver dans la person
Monsieur Louis Gurin & ses en-
fants, Madame Veoite A. L.*Gurin.
Mme Vve Hainerton Killlck et famille
Mr et Mme Nemours Thomas et fa
mille et tous les autrts Parents et
Allis, remercient sincrement U
Rv. Pre Jan.cur de la Cathdrale
le Hv. Pre Lanore et les pitres
du St Esprit, les chres Surs du
Sacr-Cur ; et, tous ceux qui leur
ont tmoigne de la sympathie i'oc
.Monsieur Donatien Tlmaqu?
avise le commet re et le public eu
gnral que soc ma^a-in a t trons
tore en face dans la halle H.* Sicaid
Grand'ltiiP.
CHyt, le 2 fvri r l'..'l
F.bruaiy tst 1021
Ciyde Steamship
Coiiipanv
(FOREIGN SERVICES;
Le Steamer LakeOgden a laiss
Mew Yoik le 31 Janvier pour Port
iu Piince va les ports du Nori,
11 est attendu ici vers le 8 du
ne regrette de
Madame Louis Gurin
Ne Anna Killick
prmaturment enleve & leur affec-
tion.
Port au Prince. 3o janvier 1921
4 veidre
Une proprit tonds et btisse si-
'ue i la Rue du Magasin de 1 Etat
cou No 1325, mesurant Cent neuf pieds
rint et partira le mme tour pour la de profondeur sur Trente cinq de
Colombie via Aux Caye?, large. '
Portau Frincs, le' 'J fvrier IW, Pour tou renseignement, s'adres-
F. U.EMEN IS ser au No 181 / a rwe 'd* i\L
agent gnral. | du Centre et Tuversiref ***
M voyages !..
Adressez voui
VlaiiQ o Von vjA
fera des conditto
meilleures que it
porte o.
L...... .1____-
' KV A UX *TftMB5|
par DITIUn *"3"
RHUM*, AlCOOU(
CEBOY FILS*
r\

GUIDE PRATIQUE 4. m.tm.ujrrt
EatClCEI. Ml. JIANUEL et tr~
BROI
TAK.F 11 LUI
rnf "**!
A louer aux
Grande halle l'pMjJ
Craud rie,roccuqant Mrl
Tlmaque devant laisser;
Fvrier prochain.
S'adresasrau proprit
H Mercier, Avenue Joua'
^orl au Prince.
HEMORRODIS
luerison rsplaln* al eomplaW P^^j|
POMMADE DU OOCTBU" Jet
E TUBE rOBMANT E~^^
JM TOUJOURS WK,j
lUPRt U. ri CMriu-U*^


LE MATIN
no
FIRESTONE
Ventes d'occasion
Poui quelques semaines encore, je suis mmo d'offrir iton ai-
nhlp clientle, propriieirea d'auto d:ehai>fleursk s ariiclesiivanls,
08 Chan. b. es a air crises JO x 3 or 2 00
i roug.s 30x3 290
i grises 30x3 ,|2 300
c rouges 30 x 3 i|2 3 40
Ci s ihamLres air sont de oute fracheur.
A part ces dimensions vois trouverez encore pneus & cham-
bres air de toutes dimensions, qi alit Fahiik fi- CorJs.
?'rh*0(if\tlP est une Qes Prem'res marque8 des Etats
r IVcolC/fCt> Tjni8 et fabrique journellement environ
lOCOchamb es air et 30000 pneus, la preuve qu'en achetant
es articles vois acht t> z la quali se rsumant dans le leitmotif
} 1RES10AE donoe le ilus de kilometer par dollar
L, Freetzmann Aggerholm
crfi
'4iii!*.
APAKATJl lllcricos
FARa \DO LOb FiNES
V
flSii

\
"HeUo/ HeUot
Est-ce le marchand
o ma mre achte le
SAVON REUTER?
Comment! Vous n'en
avei pas pour le mo-
ment mais vous me dites
que vous avez quelque
chose aussi bon.
Fermez le tlphone,
monsieur. U n'y a rien
d'aussi bon que Reuter.
Je refuse simplement
de me baigner avec du
savon ordinaire qui d-
triore la peau et je
continuerai me servir
seulement du dlicieuse-
ment parfum Savon
Reuter, qui est incon-
testablement le meilleur
savon pour embellir la
oomplexion et garder la
peau douce et veloute.
Au Revoirt"

V
^ G.;;. tri'.]uc >1e Mbnqu
est lafaruufc de : -
l>Jj u( de nos lournilurt I

x
WtSTlNGMOUSI
UCTWIC
).
Elcctviaant les
chemin* d>* fer
\\
Plufekuis ai neg u''aient coules aprs qae
les bateaux vapeur si'lonneif nt les meis. pouf
Jua le monde comprit que les voili ra devaiei tre reKgu
comme des oboles appartenant aupass-i
L'histoire ae rpte toujours/ Or, depuis que .1 ho urne n
raas de lye de la vapeur celui de llectiicil les ciictnins
de fer oot t lectriee avec une dvotion aveugle.
Les Ingnieurs du WSflNGHOUSE, constiucteurs des quipe
ments lec riquea pour les chemins de fer, ont fabriqu les machines
appeles suba ituer les locomotives vapeuj- La mr,|un WESTiN
QHOSBaor tout quipement lectrique est une garantie pour i'acheteur
Westinghouse Electric
International Co
New-York City U. s. A .
[Un nouvel aspect d'uner
| les plus grandes instit-.
I ioas industrielles du;
ImondeseraioToqu* danu,
cet espace diaijje se !
maiae
Franck J. Martin
Agent gnral pour Hati
Pori-itmP rince
emandez le vin Winox
Le reconstituant par excellence.
Le VIN WINOX est un produit pharmaceutique
de premier ordre et une prparation seule dans son
genre, sa fabrication, le vin mme, lanalyse et sa
valeur clinique Iattestent. Il diffre absolument des
vins dits tonigues, communmentlvendu*.
Le W/INOX renferme une proportion de substances
azotes suqrieuresde kOofo celles des vins toniques
ordinaires.ee qui en faii un reconstituant dune grande
activit, dont tirent le plus arand profit les convale-
cents, les anmiqws et les tuberculeux.
Le vin nutritif WINOX est un reconstituant na
turel qui renferme une proportion plus grande de
vraies qualits rcupratives que tout autre produit
semblable, sans C addition des drogues.
Il est hautement recommand pai les clbrits
mdicales en Angleterre dans tous les cas d'anmie,
nvrite, neurasthnie, gastrite,indigestion, grippe n'
vralgie, bronchite, phtisie, affaiblissement nerveux
des ners ou de corps.
Prpar par la WIAOX COMPANY, Limited, de
Londifs Angleterre.
En vente en'ure* t en ditail ch z
A Iphonse Uaynes
Agent gnra ipour la Rpublique d'Uaiti
^19ia, Hue du Magasin de l'Ftat,
BAZAR METROPOLITAIN
Maison de confiance
Angle des Res du Peuple # Dams Destouches.
Port-au-Prince (H&i'i)
Pommes sches meilleure^ualitJb lor e 28
Prunes sches *- 37
Cacao Whitman 35
Beurre de pistache 2
Beurre de pommes 28
Olives Renne, bouteille 20
Cigarettes Murad% boite lo
t Richmond 20
Poudre de Palmrziel 38
Savons antiseptiques carbolic 20
Mouchoirs pour homme, la paire* 35
Chocolat anglais, boite 25 $ 50
farine de froment 38
Booth sardines, grosse boite 38
Barclays Stout, bouteille 25|
Notre stock de couvertures
de lit s'achve
Avez*vous dj fait vos acliais?
D'excellentes couvertures grises ou
blanches 1,75, la paire 3.25
A
(


IE MATIN
UROMKL
Gurit le rhumatisme
R^rommandt par le
Professeur
I. ANCFREAUX.
Annen Pisider.t de
l'Acadmie de Mde-
cine, dans son
TU1T DE LA CtTTE
C'mmunifttiimt ;
A !':.. U
MMrriKr
110 .,!. 1WJ)
Ull. IMM)
Avant la rim
>/Tridnnj|
Goutte
Rhumatismes
CraVelle
A rtrio'Sclrose
A igreurs
LURODONAL
est au rhumatisme
ce que la quinine
est & la fivre, la
Vnmianlne a
l'avarie.
| HOME INSURANCE COMPAN
JSie perdez pas de aue que la
Home Insurance Company
.Grce l intervention active de
Mi- Eugne LE BOSSE,
* t la premire Compagnie d'Assurance oflrir aux liai tiens une protec'ion 'un taux ib)
La Home Assurance Company
a donn des preuves de sa loyaut, de son quit dans les rglement d'assurance aprs iDc^
Le Home Insurance Company
est la plus for'e SociM d'assurarre des iitts-Unis d'Amrique; elle oflre donc le plus dej J
de solvabilit en caj de grande conflagration.
Assurez-vous eont-e Vincendie la -
Home Insurance Company : I
^ Apei l tun
(TVrodonaJ
RtablisMttaiil
'."ii iitlaln '. i
VtUncltn
l'art, .;l
phimiei -
iVU RODO MA L nettoie c rein, lare
lo rc-: e>i les : Icutattcns. J.l cssou<
put le* artres a 6\-iio l'obi "t.
Comptoir f rnneo hatien
i 1730, Rue du Alnqasin de l'Etat
.Reprsentants pour'a Rpublique d'Hait)|
Propritaire
Grand Hlel de France
|P.tiP. PATRIZI,
On y trouvera
Des \ INS imports directement de BiRSC. varan'u nurs
Des VIIVS de BOHi EM'\ de premier choix
t' 11112 nOllGE vieux Carbagnac G-1 le dation
n vi r.x*AAF' h V**?*$*" 8 le 9*"on.
Des VINS hns gn bouteilles dis ligueurs des meilleures maraud
et louiours le fameux
Vn du Cup orse au Quinquina '
A Grand rabais pour les ventes en grosm
Viennent a'-arriver chez
A. Viclor Gentil
Bue du Magasin de l'Etat No i/^/i
Toile en caouttliouc rti l-ts par aune
Pocks avec iro.s canules et tubes dereciiange
AVISAI X VOYAGE U1$
La Maison vient de recevait d i Casimir pais par aune
Henry Slark
Rue du Qm i, en face de la Gare
l fabrique d'encadrements
Vour portraits, photographie* portraits teints l huile, Ouvrages de
laine, pasttls etc. ('$'t and choix de moulures.
Verres vitres de toutes les grandeurs
Pour vin dm et nbleaux
Pitons et clous Wle en porcelaine pour 'tableau r et glaces.
Miroirs biseauts pour meubles, tel que armoire stul* Louis XVet
style amricain pour buf/el etc. i
Miroirs tnea^r^i et non encadrs Li>s tn 1er avec so i.inicr
Rparai Un de miroirs tchs.
Trava I garanti !
Fabrique de cercueils simples
et de luxe, 1
CONSULTEZ
Eugne Le BOSSE
Avant de contractet aucune oflaire d'assurance, il vous difiera'aratui'ement par desfa\u\
ur les qu'tions qui vous intressent,
LA HOME ISSURANCE COMPAN Y
Section maritime assure contre risques de mer les voyiges c.iers de port port cfam
Eugne LE BOSSE;
Agent pour Hati. Port-au-Prince
En vente a Librairie du Mi
Almanach Hachetti
-,
Panama Railroad Steamship Linc.
Service de fret ei de passager:
New-York Hati
Port au-Iince, te 1er Sepembre 1920
Prenant expdiions directes pour l'Angleterre et l'Europe et vice-versa. Connexions.*
bateaux New York. Le plus rapide et le plus direct service de et pour 1 Europe. Adrei*
A. L. Paterson, Wie.al breiglit Agent, 24, State Street, New Yoik Cl?. fret payable f
destination I exception du Miel. 1
Un dpart par mois de New York directement pour Port au Prince et un autre pi
mo s pour tous les ports J liai ..- Seulement passage de premire classe. Les suiyai
son nos Agents dans les principaux ports d'E irope et d'Angleterre >
Angleterre, Ecosse et Irance :
MM. G.W.Sheldtn sf Vo, 47. James"Street, Livi
pool, England.
Copenhague, Danemark : ' "" -
tG^$El&Zd-X^ C0# 21f AUeSad^\Copenhague\
f/'crC't. *Clerm- '".ma*"-
Christiania Norvge :
International ypeduionssehkap, Christiania. \
iXnZZaAsZae9r H' VaeniaHn> HambOUr
IKodish Express, Gothenboura
le service de Panama Liae ent e Ntw-Yok et H iti - j -,.l
4eia dune utiliti cons.dub e et est it lilT7SL il9* dfs "aDgemeats qui se sont tiW|
(tri expdie. " VOie U Plus raPlde V laquelle vos marchandises pse**
Des connaissements couvnnt f et nour M^o, v^ i
0. B. THOMPSON,
Agent gnerai ayent pour Hati

?


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM