<%BANNER%>







PAGE 1

IE MATIN Dmission de M.Henry Durand A la suite d'ua article in: tu'. 'LVMais X9 aipubli dans Varits ou io Janvici dernier, la direction ce journal dclara qu'il dsavoue l'esprit tendancieux de cet article et en laissa la responsabilit l'administrateur qui avait a le lui soumetlie. Dans une lettre adresse a Mr Clment Ricourt, diiecteur des Varies notre ami Ls Henry Durand dcart prendre toute la responsabilit dt l'article en question et comme ad raimstrateur et comme auteur — puis il donne sa dmission du journal. "Aprs avoir rendu iVarita, dit-il, 5a splendeur premire et sa vo gue, je m'attendais'certes, au coup de pied de l'ne". M.Duraud ouvre ce mois un journal qui aura pour titre : L'LveiL— Meilleurs voeux de succ, e !" B. Martin del Rio Trvient le commerce et le public en gnral que son Msgasiii est trauhlei au Lc.l de sa pro pni, ancien tal du Poit, o ils trouveront un assoriirrent de provisions de toute ira cheir tels qu<* : iiz, Urine, manlgue (ilulie, Cotolne, Armour; mess porck, bœuf sal, tte de porc, pieds d sarc, harengs en saumure harepgs œurs, moru, beurre Copenhaque, Bariram* sucie granul, bis cuits S da, huile d'oiive d'Esp* gne. sardines de Norvge, f p ce.de tous genres, ;ayon Lk'pco.nlet franais, et de toilette bon ma< t'h. bicarbonate de sjude, gioss allumettes sache 8 gizo'iue 1 b e i e, poi ter etc. FAITS DIVERS OBSERVATOIRE DU PETIT SEMINAIRE COLLEGE ST M AIOYAL RENSEIGNEMENTS METEOROLOGIQUES Mardi ier Fvrier 1921 Baromtre 76;8 J minimum 21.8 Temprature j ( maximum 31.0 Moyenne diurne 35.0 Ciel plus ou moins nuageux jour et unit. Rose. Baromtre constant J. SCHERER Distinction un Franco-Hatien Nous relevons dans une des derares ltes de promotion du lourial Ofnciel franais le nom du Dr Eugne Pbipps, nomm au grade le chevalier dans 1 Ordre de la Lsion d Honneur en rcompense de sa concui e au front, des services rendus durant ta mission sanitaire tu Congo et de son rapport consen if sur la maladie du sommeil. Nos compliments au nouveau d -or et son hre, notre ami Iules Phipps. f Hati Mdicale Le fascicule (Janvier) de cette intressante revue vient de paratre avec les matires suivantes; L'oeuvrt de l'Hospice Si F an cois d Salis Dr A. Lescouflair ;— Clinique et Laboritoire, a propos de d-.ux obser valions. M: W. Thca d, Fp dm >i< gie: Variole de; Dis Salomon et Ma thon;— Correspondance.Le rbuma tisme dformant, Di Lon Audain.— Assis ance publqie. Hospice Sami Franois de Sales et Clin que S Joseph. L: Numro 2 gourdes. Pour s'tfc) dfendu... Notre confrre Varits du Cap Hai-ien il forme que depuis 'plu sieurs semaines. Mr loeph A t, pour avoir rpondui coup de poing un Marine qui l'avait jei b: de son cheval et lui tvait cas 1 t'e. se t ouve en pn.-on, cor.damn. aux travaux forcs pour un an 01 /co dollard smende O il a couru [affaire ? Ce n est pas la Justice ba tienne. De quel droit juge-t-on n condamne t on ? demande notre cor Itre. tr Contre l'AIastrim I IPour elUcer les ta-hes la s et s sur le visage par les bouton;, servez vous de la Crme delieauu \ achon, produit antiseptu] 'e a 1 > so'ument pur brand pot \ gou de* iettt pet ;* • Ch zrluVlARD, Rue du Genre prs la librairie Yiard. Mort de M. Hustmi On annonce du Cap la mort dt Jean Pitre Rostini, tu pa' un c mion mont par unMaune Mr R t ni revenait tranquillement de so> 1 abi a ion du Ouatiier Morn quar il fut renconti par le cam on qui renversa Sincrfs cocdo'anc s i famill ptouve. Union Patriotique Valeur recueillie au 30 Janvier 192/ iite de Mi S.Vincent Or 21 G jo Mme A r h n L y 20 20 Mr H. P Santon 78 Me V. Cauvin 35 M* Abel Lger n6 Mr Haspil 4 Proouit de la cont reoce de Me Lespinasse 21.7c 74.15 M. P Thoby 50 M. E. Carr 10,75 M.Leroy Chasstingx 04J0 et 2 b llets de passage en re classe M, Lon Liautaud 99 M. F. B. Csar 6 15 Le Comit de souscription prie instamment ceux qui o t rta des listes de commencer verser au fur et a mesure nue les souscripteur au ont pay. I est u-gent pour l'U mon d'avoir des tonds tout de sui'e, les dlgus devant pariir dans la huitaine. Le Comit de Pojt-de-Paix s'est constitu le 21 Janvier avec le Co mit suivant: P. Poux, psrdent D Sv'va.n, T sorier,! G Reneaud Secrtaire. Le Comit de la Grande Rivire du Nord est en voie de formation. CONVOCATION.— Ls Bureau est pri de se rappeler la runion hebdomadaire d'aujourd'hui 3 b i|3 p. m. au sige provisoire dt lAssociation. /f mptoir franco haitien \/W, Rue du Magasin de l'Etat .Reprsentants pourla Rpublique d'HaitiJ Henry Slark Rue du Quai, en /ace de la Gare Fabrique d'encadrement* Pour portraits, photographies, por.raits peints r huile, Ouvrages dt l me, pastels etc. Jrand chou de moulures. 9 Verres a vitres de toute* tes grandeurs Pour vitr ns et t* bleaux Pitons et clous tte m porcelaine pour lableautet alaces Maom biseauts poir meuble*, tel que armoire styhl^ouTxVei style amricain pour bu/fei H C AV e M roirs ene 4 rs et non enctdrs Lus en fer avec so m.cr Rparait m de mi-oirs tachs. Travail garanti Fabrique de cercueils simples et de luxe. -**-r L'BLBSCA est un„ CHOCOLAT u LAIT en poudre 'TOUT FAir, TOUT cm r_ TOUT PKI pour prparer INSTANTANEMENT pur simple addition d'eau une exquise tasse de CHOC 01H AI LUT Vou> l'adopterez le matin avant de partir voue travail, cur c'est instantan ment prt. C'est le .deju ner prter* de cnUuo I >.im tt loiunant. EN VENTE CHEZ Alphonse Hayne Hu du Magasin de l'Etat Viennent d'arriver chez A. Victor Gentil i Rue du Magtsin de l'Etat No l73i .loile en caoutchouc pou Ida par aune"" U Ma.son v.em de recevoir dj Casimir pais par aune. Mariage On demmde Mercredi 19 Janvier a en lieu le acheter une marhitw A A^..-I putUs Uipoin. Uieni dn ci bon uScS ****** le l'poux : M O: aviu< Isid irt Jh *. Nol et Epaminondas Hyr-po'ite pour recouse : MM. J.sias Mn' treuil. Th. Silnave et | Alh m Vogu'te. Nous p sentons nos mpileur voeux de bonhtur 1 intressan t.ourle, — • •• lUelaaa.tia Ciyde Steamshii (FORE1GN SERVI le Steamer LsktOtA u Prince va les rorudi Il estattecdu ici vers U raot et partira le rrme k Colombe va Aux Cavea l'oil-an Prince, le ii F. F. CJLEM gect Librairie du Flicien ( hmps^ur^] 'eur des pauvre.,— rj' Les pirateries du Capil ton. Paul Adam,— Le lion 1 Fdmond )aloui ; L'it Marcel Prvost ; La n t Jules Maiy ; Le soleil. Pierre Loti ; La Mon b e France en Orient CamUe Mac clair ; Pu, prit George Lecomte,dans la t'mpte Marcelle Tinayre, Pei P ul Rebouj,— v h c P. de Valrose,-. Jeui ordhui. Abb Prvost,— Ce Lucie Paul Margoei ils n'en'endent pas. Charles Goiaui ; in^nrs, etc. %\\ BibUotheique de^ La Maison des Rossignols, Princesse de verre, Jeanu Cou L'tonnante aventure, 1 J U 1 2 v Plaisirs d chat aux, bai ai iSeri 0 60 Le bonhomme lads. %  i s gents La camaraderie Loui> XI. La fille du GdJ Jb ries IX Philo? ophe nL Le commandement uniqal Mermeix ( 2 r4 Dans les mas du Sua a nagdie sibrienne O va t-on ? Rec Bernaiil Manuel du parfait aventurit Manuel pratique pour icf Nouveau cuisinier eur La bonne cuisine Les trsors de la cuisinire la maitresse de, La ptissire en chambre Lep issier,coi ti eur, qu L'Aronautique. Alimer leons de la Guerre, R.viL, Marine, Leons Militaires, I franaise, 5 gourdes le vol Huit jours Versailles L'art de voyager en Italie La Chine, les peuples d'Extrme Le dessous du chaos russe, Ludovic Na pense libre. ftir HJ4B Adressez-vou$\ riatiii o ion fera des condl meilleures que\ porte o. Ciiiuyeiiie tde Nous informons le co. le public en gnral s"* gasin est transfr Mue do Je l'Etat No 1714. Ou y trouvera un bal __J articles amricaina, anglais 1 eus des prix tia rduits sT Tiaaus, eœaa.i. huile d'c_. diflrontea qualitea VeiinoalsM t'rat, Vm du cap Corse, Da P Ul cir sur bois, en lyniot*,. tes, boues, f rs repaaaef' r ras, clous bit tus, ieJuud,i fourchettes et ditTrents ai cicies de qciQcailiene et mer MNAPOLEON! & * Conmlt.t rotr. SIROP o' Dr ( VM.ttU Prescrit par plu de r plu mmenti du Moncf_ ANEMIE, MEUHASIHKiriF*!* &f MU. *J ft%^ l 4 ;^i^£ d SS



PAGE 1

Quatorzime anne Soi 3996 Port au Prince,'Hai'i Mercredi 2 Fvrier 1921 DIRECTEUR-PROPRIETAIRE Clment-MAGLOIRE LE NUMERO 20 CENTIMES Quotidien Un (tas plus surs uieycDs de bouiieur si d'avoir su co&iservef l'estime de soiiuuie, de pouvoir regarder sa vie entire sans Houle et sans remords. CONOORCET KEDACTION; Rue Amricaine No, t3oa TELEfUOM: 4*. QUESTION DU JOUR Nos rvolutions |0Qi avoua mona montr quel M nous sommes ports, dans les instances dans lesquelles se ire le pa, s, incrimi >er n >s go lemen s pasas Mais DOUS avonsjme temps montr combien Critiques, anlt exagres.tan ce saut point j ist lies |gard en ce qui concerne 1 inter trangre que nous subitIdana l'enaemble, no re adrailDu fut mauvaise ; et il est que les consquences de de m lignes admioistrapoiaaeui tre nuaarea au libre les raison* qui ont aggrav I de nos affaires et prpar le site l'intervention. Cependant, avoua signal avec consolation an de noa gouvernement suspect,U danger ni maih u imeut ralis, ue I avoir sciemsoubait Nou8avois mme vu 9 ces dernier8,—celuid Urestt et celui de DiViim tr Tho .ddaigner uoe olfre directe d in "tioa.a UD moment o elle tait susceptible d-j prolonger l'exu de ces gouvernemeu s pouvons-nous dire autant dt rvolutions;' E: d'abord, tant se la mauvaise qjulie de la de nos gjuverm jienta.tanlaible que noa rvolu ona n eus lieu? tous nous de faire remarquer mous aommea de ce u qui aoni ""noaeuB.ej s d indulgence enrvolutions hait leunes, le %  voujoure svrement luges nos tudes d'hiatoirj. i'ou efoia tyli oot bien voulu noua suivrt le dveloppement d i et b tu" rappelleront que, dans notre ii.DOd gouvernements et lea vt Jtt qui ont respectivement mit JwurexiBtencen onlpastspai Mpcea, reprsailles, insurrection* •i.uent uoe trilogie bruyame m iDie qui forme le fond de notr luira ai tur laquelle il tait tout pque, pour Uiioiorien, de Oxei lOMarva ion, ait voulait bien de'" les eltets de leur causes. l n t mu en lumire, diaon n tait pas possibls une ao constamment exploite par aes i ?[ il8U18 dd ne P** ftvoir rfc [ a la v.oleuce rvolu ionn>u\a moyen de aalut at seule aanc que lui laissaient lea circonspour donner satisfaction la PJW uauouale Dana cet ordre jii nous sommes compliemen ord avec Kumoud Paul lors voit un tmoignage de vitaliU e peuple par le fan mme qu i un mauvais Pouvoir u.upona J>ulut lo-joura tes faciles MœeatadHaiu, U existe pouitau' is gouvernes un rel eap.it g..oaoqomot, u est vras iiauuj R maturit, au p utu'r. P * abuae, mais ueja asse* cooacient de lui-mme pour tre prompt sa rgner au renvers meut de tout ce qui lo doit, a Eu eoi, dit encore E linon 1 Paul cea lvolutionnairea que l'on veut dire striles, ne le sont pas tant i |U %  cela .. Ainsi, ds 18 D, nous conque rions sur le sol boulevers de no, ducs et princes la forme d tiuitivenent rpublicaine de no* mœurs j en 16 1 3, noua brisions la concentra tion omnipotente de 1 autorit excu tive. e', de ses clata, nous tirions lea francli ses commuaa'e?. nous r gions lea dpartements ministriels, constitutions au Corps lgislatif sa part d iuitiative dans (es .ois et r a portions la Chambre dea Cotnmu) .-s 'e vote du budge>, eu iU07,uous en tions aux tapea du suffrage universel, de la praideuce temporaire, le l'abolition da la peine de mort en na i e politique ; enfin, en 1870 pouvait s essayer, pour la premier lois, le jeu d ensemble ai tous les rouage ajusts de I administration t le contrle des assemb.es dlibrantes .. •Sais doute, il en fut de nos rvo tutions cumuia de nos gouverne ments, il y en eut de bonnes, il y et eut de mauvaises. Da plua ei mai ueureusement,leur frquence tourub a l'abus, et celaroi concida avec u. concjut s de circonstfaces extrieure que l'ou perd trop facilement de vut lorsque Ion veut faire l'biatoiiqut de l'iuterventioa que nous subissons Le sont, notre avis, ces circou taices qu>. sinons seules, au moin principalement, furent la cause dterminante de l'action amricaine. .Nous tachetons de le voir duiuaiu Ce coup d œil noua a paru util pour relever les llaueue leurs pu prs yeux Car,si nous laissions trot s'accrditer ittop ce te opimoi. que l'etrauger a un lutoi venir dan nos afuuea-a csuae uniquement ot l'tat i uerieur du pays, nous couinons le i laque d'lever les gnra nous nouvelles daua le uipria di jaase national et dans la baue det gnrations prcdentes Cuite sont d'enseignement bii'.oiique est fait pour ei.ti.niio le aeu.uueul palrio que, et ielie n eat certainement pa> la tiu que l'histoire se propose. , Merling 53,82. W^OHK -Sterling :i 8 47:,. Liu N i Sui "antde8 renuigne -• l "ouiQanie a dclar ltat T— .. de sige enraison des prparant militaires indiscutables de la Husaie I Lea dpches dclarent que puisque lea prparatifs de la Husaieaeinben dirigea contre la Roumanie ce pnys nferinses irontires et dcret ) 1 et i de sige dans tout le royaume BARCELONE— Le yacht M t o autrefois proprit de l'ex-emgereur Procd souverain Contre Falaslrim ou la petits vrole %  M'SOL. dsinfectant liquide, presque inodore. LYSOL SU\Vl.\G GR1M : Crme driofacttnt pour la barl.it LYSQL SI VONSivou dsiatactaol pour la toilette et le ban, DEftjftOL&N : Cr ne anttsepllque pour les soins de .la peau dt'-uil les boutons et enlve les lclies.j PKBKCGO : Pour l'hygiM ie U bmche Prodaita employs iaas ions les biiuixde Franc. d'AHetikaym et des Etats-Unis. Fabricants UBON R. 1IRBlUO uEUN ft F1XK Agent dpositaire EQ venfe dans toutes les bonnes plnrmacies. d'Allemagne arrivera Barcelone en |. J t i iea. — Le C00S39fl de3 tvi>er pour y tre mis en vsnte. Li -trs a •iOinm la dlgatijn prix sera de lo mise a prix sera ue lo millions d mai ks. WA.SUINGTOX Des persoona A>:i otliciels^de U trsorerni decla c'eut lins la soire que la fixation lu (QjutantjJes rparations alleman les, comme, elle eat annonce de Paris aiderai a carter (incertitude tioa icire et conomique de l'Euro >a si certain revenu peut eue asu r. 1J( Mr Wilsoo est eu train de taire lutnr et arranger tous les docu nanti en sa possession concernant la confrence de ii paix Paris en vue de commencer un livre sur les Jgo nations-Le praideni en faisant ...... ,,, :ea prparat'ona accepta-les servi \ prsent demain S la Chambre, ^ea de Ray Standard Baker lequel fut attache a la dlgatiou amricai ie do la paix. Le prsident intn ion jerait dcommander ce travail seule ncir aprs retrait de vie prive PARIS — Le gouvernement frsn gais a coufre a Mr Jappai, ministre les attaires tran^rea de Belgique, la dignit de la grand croix de la ram i.qaj a sisttr. d la confrence de L^iidu au cours de laquelle seront lisci tjes les situations de la Turquie e de la, Grce. M. Rliallys qui sert ctiel de l dlgatiou sera accompt gu par M. Kalogeropoules, ministn le. tiaancosLa dlgation quitteu .Vtnuea le 7 fvrier et s'arrtera i I'U'IS Q elle compte sjourner 2 u. 3jotra. i'at is. Un ttagraoran de Brt xei.es annonce que lea souverain.oel^ea sont parus dans la soire. pour 1.Espagne. Ils seront^ absent, ^•niiht 3 jours. Washington— Dana le budge des crdits pour la maiine qui sert i est ptevu de rduire 10U.UUU hou me* le nombre des engagements qui actuellement peut atteindre U-UOU. La commission spciale du Congre: a recommaud 1 unanimit Alamai da, sur la cte du Pacifique et San l'edio comme base sousuiarine. Pans.— Uu tigiannue de Bernt annonce que le rfrendum tenc dans toute la suisse a repouss pai Un avocat emprisonn ^ Nous lisons dans Les Annales "apaises" que mercredi dernier, vers es 5 hures de l'aprs-midi. M: Etienne Lonce Binento, avocat du urreiu du Cap a arrt et dpef en prison ta vertu di l'excution" lui jugement rendu par le jug; )arthon Lttortue l'audience du uardi 23 linvier du Tiibun.il de t Instance du Cap. Mi Banenioest accus d'avoir d>at dans la plaidoirie d'une aftaue o te lui et les hritiers llemy Hlitc'ie que c'est une combinaisoa enr le Tribunal et Me J. Adhrmr vuguste i leurs conclusions que Me vdh. Auguste a lues et qui n'ont as t celtes qui lui ont t signi; es. Ces conclusions ont t druures d-aprs un certificat qu'il a d Mr Louis Auguste, employ de 'a Jommune", Le juge du sige se dclarant ot:eus a tendu sance tenante un ju cernent condamnant Me Bariento i inois d'emprisonnement pour avoir Ut -il, commis soa gard un dlit l'outrage. C'est regrettable^ Contre la loi uurtiaie lgio i d honneur et au colouel Theu • ys iniuisire dea linauces la plaque J l iUu0 contre loUUO la motion du le Lirand Uflicier para socialiste demandant la sui ij.-lon le Temps la confrence des: m e3dl0u ue '* justice militaire. Uut d'as successeurs de l'Autriche Hou 2b OBOttOp appuye par l'assembl* gris est convoqus pour le 3 f>itei-| 'derdie e. demandant de soumettre a.iie eiudieia auiioui les commuai t0 itterendum populaire tous let tions Si lelationa commerciales.Le tralte ' icteruatiouaux impottanis. si i-eprsentant de la France sera pro la demande eu est faite par .*J,U>|, ,tout entier. Oablemeui l'amiral Faton actull. caoyeas ou 8 cantons, a ie adopte* %  MM dlgu la commission navalt P ar wi'JUI voix contre lu.ujo inter alba a Berln. o'Jop des lecteurs out pris pan D prs U Temps Mr Damnha.pr au asritlsj. sideiu uu conseil de la.;Soci~t deb s'ations a rpondu la dernire d pche duiprsident Wilson sur I'AI neu.e et le problme russe. Il a i dress s Wastnngton un telegram ue annonant que les vues de W.i on s iront soumises su CoiseilLe Aills tiendront probablement uut cobienca pour .discuter les quek tious louchaut le trait de Sevrs. La satisfaction de l'opinion publi lue frnai6 < ) su sujet de la dcision Washington. — Dans la Revue ileusueiie de la situation .liuauoien at indistrielle le Fdral Keaervt Board a dclar que l'activit odas tnelle n a pa9 augmaute suilisaiu nent pour produite une diminution ieusibie du chmage q i'ou avait ojusiate il y a un mois-ces prix dt Odrtaua nommes Ue produits telque : grain*, cotous et autres prp uiti agricoles qui avaient moute au deuut de Janvier, ont baiss en siite. les p'.roles. charbon, 1er ei du conadl suprme relativement aux rpara ions allemandes prvient ei I oler oul continu S busser. La BI grande partie de ce qu aie compt t- llJ uaocire est encourageante tue les premiers paiement effeciifbj Jilc M e les demandes de crdits d J i \ I magne servant de girant e& > d P at 1 ul ^S' il en rsulte une grande enueitroiii d'utiliser la part fret Jl(n nution dans la circulatioa* vAise des bo milliards de marks oi lji livrs en bons par Iss aile uands la commissions des rpara tioni. U dciaion de la grande Bretagnt ie ne pas se servir de ses rclamt tions 1 Allemagne comme bases de futurs emprun's pendant 5 aunes qui viendront.laisse le march hnan cier ouvert la France pour cette .ieriude La France a l'intention d'u miser non seulement sa pat des bons mais aussi 3a part de taxe 12 0|O sur les exportations alleman des Blinde se procurer dea fondi poji lœavrede recons rucuou dans e tuid de la France. Le Lvre da M % Courtois Lire demain une tude consacre a • Deux pauvres petites hlies t ronau di Feux Courtois Cette tude .-si de notre collaborateur Pucide Oavil. Notre confrre Le Petit Cipoii .'lve contre la loi martiale. La ause mmsde ce tribunal extraorlinaire.dit il, aurait dti disparatre, :'est--dire la loi martiale devrait :esser, d'autant plus que l'arme l'occupation n'est pas en pays t cna=mi , H.i i, u pauvre, la petite: i 'i> petite rlaiti n'a jimais t eu .at de guerre mme thoriquement; ivec le puissant, le trs-puissant Ital.de v Amrique du Nord, i ^r) L'article conclut : Aussi bien, Mr lorno dmontrant 1 inutilit de 1a nesure. crivait il, le 24 Juin i 9lf> 1 Mr Solon Mnos ; "D une maniera tiute spciale, j attire votre attention iur la ncessit de mettre ha i u u martiale qui. pse sur le pays Li la loi martiale continue son aaivre, atij de prouver que lOccujation esamicale. .' : Monsieur Dnatien Tlunque tvise le commerce et le public en gnral que soi: magasin a t trana ter en face dana la halle II. Sicard Grand'lliie. CfM, le 8 fvrier 1091 Paiement Depuis hier a commenc le purent des appointements et autres du mois de Janvier aux fonctionloaires et employs publics. i louer aux Caye* 1( randa lialle l'preuve la tjraud'rte.roccuqaiii MrDonalien Fl naue devant laissail 1er Fvrier prochain. s '^ J f^s3raj propritaire Mr 11. Mercier, Avenue JohtiBrowa. Port au Pi in ce. Objets religieux Joli choix pour cadeaux. Grand enoix d imags pieuses. Mdailles 'Bon Conseil", Ntrd Dame de.Lourde, etc. En vente a la librairie du M a un -r


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05302
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Wednesday, February 02, 1921
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05302

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
Quatorzime anne Soi 3996
Port au Prince,'Hai'i
Mercredi 2 Fvrier 1921
DIRECTEUR-PROPRIETAIRE
Clment-MAGLOIRE
LE NUMERO
20
CENTIMES
Quotidien
Un (tas plus surs uieycDs
de bouiieur si d'avoir
su co&iservef l'estime de
soiiuuie, de pouvoir re-
garder sa vie entire sans
Houle et sans remords.
CONOORCET *
KEDACTION; Rue Amricaine No, t3oa
TELEfUOM: 4*.
QUESTION DU JOUR
Nos rvolutions
|0Qi avoua mona montr quel
M nous sommes ports, dans les
instances dans lesquelles se
ire le pa, s, incrimi >er n >s go
lemen s pasas Mais dous avons-
jme temps montr combien
Critiques, anlt exagres.tan
ce saut point j ist lies
|gard en ce qui concerne 1 inter
trangre que nous subit-
Idana l'enaemble, no re ad-
railDu fut mauvaise ; et il est
que les consquences de
de m lignes admioistra-
poiaaeui tre nuaarea au
libre les raison* qui ont aggrav
I de nos affaires et prpar le
site l'intervention. Cependant,
avoua signal avec consolation
an de noa gouvernement
suspect,U danger ni maih u
imeut ralis, ue I avoir sciem-
soubait Nou8avois mme vu
9 ces dernier8,celuid Urestt
et celui de DiViim tr Tho
.ddaigner uoe olfre directe d in
"tioa.a ud moment o elle tait
susceptible d-j prolonger l'exu
de ces gouvernemeu s
pouvons-nous dire autant dt
rvolutions;' E: d'abord, tant
se la mauvaise qjulie de la
de nos gjuvermjienta.tan-
laible que noa rvolu ona n eus
" lieu?
tous nous de faire remarquer
mous aommea de ce u qui aoni
""noaeuB.ej s d indulgence en-
rvolutions hait leunes, le
voujoure svrement luges
nos tudes d'hiatoirj. i'ou efoia
tyli oot bien voulu noua suivrt
le dveloppement d i et b tu-
" rappelleront que, dans notre
ii.DOd gouvernements et lea vt
Jtt qui ont respectivement mit
JwurexiBtencen onlpastspai
Mpcea, reprsailles, insurrection*
i.uent uoe trilogie bruyame m
iDie qui forme le fond de notr
luira ai tur laquelle il tait tout
pque, pour Uiioiorien, de Oxei
lOMarva ion, ait voulait bien de-
'" les eltets de leur causes.
* lnt mu en lumire, diaon
n tait pas possibls une ao
constamment exploite par aes
i ?[il8U18 dd ne P** ftvoir rfc"
[ a la v.oleuce rvolu ionn>u\a
moyen de aalut at seule aanc
que lui laissaient lea circons-
pour donner satisfaction la
PJW uauouale Dana cet ordre
jii nous sommes compliemen
ord avec Kumoud Paul lors
voit un tmoignage de vitaliU
e peuple par le fan mme qu i
un mauvais Pouvoir u.upona
J>ulut lo-joura tes faciles
MeatadHaiu, U existe pouitau'
is gouvernes un rel eap.it
g..oaoqomot, u est vras iiauuj
R maturit, au p utu'r.
P * abuae, mais ueja asse*
cooacient de lui-mme pour tre
prompt sa rgner au renvers meut
de tout ce qui lo doit,
a Eu eoi, dit encore E linon 1 Paul
cea lvolutionnairea que l'on veut
dire striles, ne le sont pas tant i |U
cela .. Ainsi, ds 18 D, nous conque
rions sur le sol boulevers de no,
ducs et princes la forme d tiuitive-
nent rpublicaine de no* murs j
en 1613, noua brisions la concentra
tion omnipotente de 1 autorit excu
tive. e', de ses clata, nous tirions
lea francli ses commuaa'e?. nous r
gions lea dpartements ministriels,
constitutions au Corps lgislatif sa
part d iuitiative dans (es .ois et r a
portions la Chambre dea Cotnmu-
) .-s 'e vote du budge>, eu iU07,uous
en tions aux tapea du suffrage uni-
versel, de la praideuce temporaire,
le l'abolition da la peine de mort en
na i e politique ; enfin, en 1870
pouvait s essayer, pour la premier
lois, le jeu d ensemble ai tous les
rouage ajusts de I administration
t le contrle des assemb.es dli-
brantes ..
Sais doute, il en fut de nos rvo
tutions cumuia de nos gouverne
ments, il y en eut de bonnes, il y et
eut de mauvaises. Da plua ei mai
ueureusement,leur frquence tourub
a l'abus, et celaroi concida avec u.
concjut s de circonstfaces extrieure
que l'ou perd trop facilement de vut
lorsque Ion veut faire l'biatoiiqut
de l'iuterventioa que nous subissons
Le sont, notre avis, ces circou
taices qu>. sinons seules, au moin
principalement, furent la cause d-
terminante de l'action amricaine.
.Nous tachetons de le voir duiuaiu
Ce coup d il noua a paru util
pour relever les llaueue leurs pu
prs yeux Car,si nous laissions trot
s'accrditer ittop ce te opimoi.
que l'etrauger a un lutoi venir dan
nos afuuea-a csuae uniquement ot
l'tat i uerieur du pays, nous coui-
nons le i laque d'lever les gnra
nous nouvelles daua le uipria di
jaase national et dans la baue det
gnrations prcdentes Cuite sont
d'enseignement bii'.oiique est fait
pour ei.ti.niio le aeu.uueul palrio
que, et ielie n eat certainement pa>
la tiu que l'histoire se propose. __
, evej'jiueina ioteileurs, i.s n'ont put
j^li iiou'r peruietLi'j a l'intei'Vuulioi.
extneuie de se raliser dans njtit
paya. .Vutumeui, il serait innxplica-
ole que cette moi vciition ne se lui
pasJ}produileaau cours de tout le ait
oie,que nous'vanons de vvre, eiani
au surplus si proobe da uoj cots.
Nousailoua essayer de dgager les
causes relles de cette 1 Urveutiou,
ui n'est paa d'ailleurs un pbuoine
us isol propre aux Hatiens, mai
1 effet d'uae politiquj dexpaoeio.
qui 8b pro.ongcjuriquc daus les pay
qui n'out eu ai lesgouveincmcnti y
i d is aux ntres, m des rvolution
lUSBi f equsutas qaj lea Loties
ouvelles Etrangres
1er Fvriti
^RIS-Henie3o|o 58,9CI,2.>
Merling 53,82.
W^OHK -Sterling :i847:,.
LiuNi Sui"antde8 renuigne
- l* "ouiQanie a dclar ltat
T ..
de sige en- raison des prparant
! militaires indiscutables de la Husaie
I Lea dpches dclarent que puisque
lea prparatifs de la Husaieaeinben
dirigea contre la Roumanie ce pnys
nferinses irontires et dcret ) 1 et i
de sige dans tout le royaume
BARCELONE Le yacht M t o
autrefois proprit de l'ex-emgereur
Procd souverain
Contre Falaslrim ou la petits vrole

M'SOL. dsinfectant liquide, presque inodore.
LYSOL SU\Vl.\G GR1M : Crme driofacttnt pour la barl.it
LYSQL SI VONSivou dsiatactaol pour la toilette et le ban,
DEftjftOL&N : Cr ne anttsepllque pour les soins de .la peau
dt'-uil les boutons et enlve les lclies.j
PKBKCGO : Pour l'hygiM ie U bmche
Prodaita employs iaas ions les biiuixde Franc. d'AHetikaym
et des Etats-Unis.
Fabricants UBON R. 1IRBlUO
uEUN ft F1XK Agent dpositaire
Eq venfe dans toutes les bonnes plnrmacies.
d'Allemagne arrivera Barcelone en |. J t i iea. Le C00S39fl de3
tvi>er pour y tre mis en vsnte. Li -trs a iOinm la dlgatijn
prix sera de lo
mise a prix sera ue lo millions d
mai ks.
WA.SUINGTOX Des persoona
A>:i otliciels^de U trsorerni decla
c'eut lins la soire que la fixation
lu (QjutantjJes rparations alleman
les, comme, elle eat annonce de
Paris aiderai a carter (incertitude
tioa icire et conomique de l'Euro
>a si certain revenu peut eue asu
r.
1J(Mr Wilsoo est eu train de taire
lutnr et arranger tous les docu
nanti en sa possession concernant
la confrence de ii paix Paris en
vue de commencer un livre sur les
Jgo nations-Le praideni en faisant ...... ,,,
:ea prparat'ona accepta-les servi \ prsent demain S la Chambre,
^ea de Ray Standard Baker lequel
fut attache a la dlgatiou amricai
ie do la paix. Le prsident intn ion
jerait dcommander ce travail seule
ncir aprs retrait de vie prive
PARIS Le gouvernement frsn
gais a coufre a Mr Jappai, ministre
les attaires tran^rea de Belgique,
la dignit de la grand croix de la
ram i.-
qaj a
sisttr. d la confrence de L^iidu
au cours de laquelle seront lisci
tjes les situations de la Turquie e
de la, Grce. M. Rliallys qui sert
ctiel de l dlgatiou sera accompt
gu par M. Kalogeropoules, ministn
le. tiaancos- La dlgation quitteu
.Vtnuea le 7 fvrier et s'arrtera i
i'u'is q elle compte sjourner 2 u.
3jotra.
i'at is. Un ttagraoran de Brt
xei.es annonce que lea souverain.-
oel^ea sont parus dans la soire.
pour 1.Espagne. Ils seront^ absent,
^niiht 3 jours.
Washington- Dana le budge
des crdits pour la maiine qui sert
i
est ptevu de rduire 10U.UUU hou
me* le nombre des engagements qui
actuellement peut atteindre U-UOU.
La commission spciale du Congre:
a recommaud 1 unanimit Alamai
da, sur la cte du Pacifique et San
l'edio comme base sousuiarine.
Pans. Uu tigiannue de Bernt
annonce que le rfrendum tenc
dans toute la suisse a repouss pai
Un avocat emprisonn
^ Nous lisons dans Les Annales
"apaises" que mercredi dernier, vers
es 5 hures de l'aprs-midi. M:
Etienne Lonce Binento, avocat du
urreiu du Cap a arrt et dpef
en prison ta vertu di l'excution"
lui jugement rendu par le jug;
)arthon Lttortue l'audience du
uardi 23 linvier du Tiibun.il de
t Instance du Cap.
Mi Banenioest accus d'avoir d-
>at dans la plaidoirie d'une aftaue
o te lui et les hritiers llemy Hlitc'-
ie que c'est une combinaisoa en-
r le Tribunal et Me J. Adhrmr
vuguste i leurs conclusions que Me
vdh. Auguste a lues et qui n'ont
as t celtes qui lui ont t signi;
es. Ces conclusions ont t dru-
ures d-aprs un certificat qu'il a d
Mr Louis Auguste, employ de 'a
Jommune",
Le juge du sige se dclarant ot-
:eus a tendu sance tenante un ju
cernent condamnant Me Bariento
i inois d'emprisonnement pour avoir
Ut-il, commis soa gard un dlit
l'outrage.
C'est regrettable^
Contre la loi uurtiaie
lgio i d honneur et au colouel Theu
ys iniuisire dea linauces la plaque !JliUu0 contre loUUO la motion du
le Lirand Uflicier para socialiste demandant la sui
ij.-lon le Temps la confrence des:m'e3dl0u ue '* justice militaire. Uut
d'as successeurs de l'Autriche Hou 2b OBOttOp appuye par l'assembl*
gris est convoqus pour le 3 f>itei-| 'derdie e. demandant de soumettre
a.iie eiudieia auiioui les commuai t0 itterendum populaire tous let
tions Si lelationa commerciales.Le tralte' icteruatiouaux impottanis. si
i-eprsentant de la France sera pro la demande eu est faite par .*J,U>|, ,tout entier.
Oablemeui l'amiral Faton actull. caoyeas ou 8 cantons, a ie adopte*
MM dlgu la commission navalt Par wi'JUI voix contre lu.ujo
inter alba a Berln. o'Jop des lecteurs out pris pan
D prs U Temps Mr Damnha.pr au asritlsj.
sideiu uu conseil de la.;Soci~t deb
s'ations a rpondu la dernire d
pche duiprsident Wilson sur I'ai
neu.e et le problme russe. Il a
i dress s Wastnngton un telegram
ue annonant que les vues de W.i
on s iront soumises su Coiseil- Le
Aills tiendront probablement uut
cobienca pour .discuter les quek
tious louchaut le trait de Sevrs.
La satisfaction de l'opinion publi
lue frnai6<) su sujet de la dcision
Washington. Dans la Revue
ileusueiie de la situation .liuauoien
at indistrielle le Fdral Keaervt
Board a dclar que l'activit odas
tnelle n a pa9 augmaute suilisaiu
nent pour produite une diminution
ieusibie du chmage q i'ou avait
ojusiate il y a un mois-ces prix dt
Odrtaua nommes Ue produits tel-
que : grain*, cotous et autres prp
uiti agricoles qui avaient moute
au deuut de Janvier, ont baiss en
siite. les p'.roles. charbon, 1er ei
du conadl suprme relativement aux
rpara ions allemandes prvient ei I *oler oul continu S busser. La bi
grande partie de ce qu aie compt t-llJ" uaocire est encourageante
tue les premiers paiement effeciifbj .Jilc- M e les demandes de crdits
d j i \ I magne servant de girant e& > dPat 1"ul^S' il en rsulte une grande
.enueitroiii d'utiliser la part fret Jl(n nution dans la circulatioa*
vAise des bo milliards de marks oi
lji livrs en bons par Iss aile
uands la commissions des rpara
tioni.
U dciaion de la grande Bretagnt
ie ne pas se servir de ses rclamt
tions 1 Allemagne comme bases de
futurs emprun's pendant 5 aunes
qui viendront.laisse le march hnan
cier ouvert la France pour cette
.ieriude La France a l'intention d'u
miser non seulement sa pat des
bons mais aussi 3a part de taxe
12 0|O sur les exportations alleman
des Blinde se procurer dea fondi
poji lavrede recons rucuou dans
e tuid de la France.
Le Lvre da M%Courtois
Lire demain une tude consacre
a Deux pauvres petites hlies t ro-
nau di Feux Courtois Cette tude
.-si de notre collaborateur Pucide
Oavil.
Notre confrre Le Petit Cipoii
.'lve contre la loi martiale. La
ause mmsde ce tribunal extraor-
linaire.dit il,aurait dti disparatre,__
:'est--dire la loi martiale devrait
:esser, d'autant plus que l'arme
l'occupation n'est pas en pays t cn-
a=mi , H.i i, u pauvre, la petite:
i 'i> petite rlaiti n'a jimais t eu
.at de guerre mme thoriquement;
ivec le puissant, le trs-puissant
Ital.de v Amrique du Nord, i ^r)
L'article conclut : Aussi bien, Mr
lorno dmontrant 1 inutilit de 1a
nesure. crivait il, le 24 Juin i9lf>
1 Mr Solon Mnos ; "D une maniera
tiute spciale, j attire votre attention
iur la ncessit de mettre ha i u
u martiale qui. pse sur le pays
Li la loi martiale continue son
aaivre, atij de prouver que lOccu-
jation es- amicale. .' :
Monsieur Dnatien Tlunque
tvise le commerce et le public en
gnral que soi: magasin a t trana
ter en face dana la halle II. Sicard
Grand'lliie.
CfM, le 8 fvrier 1091

Paiement
Depuis hier a commenc le pu-
rent des appointements et autres
du mois de Janvier aux fonction-
loaires et employs publics.
i louer aux Caye*
1( randa lialle l'preuve la
tjraud'rte.roccuqaiii MrDonalien
Fl naue devant laissai- l 1er
Fvrier prochain.
s'^Jf^s3raj propritaire Mr
11. Mercier, Avenue JohtiBrowa.
Port au Pi in ce.
Objets religieux
Joli choix pour cadeaux. Grand
enoix d imags pieuses.
Mdailles 'Bon Conseil", Ntrd
Dame de.Lourde, etc. '
En vente a la librairie du Maun

, -r *


IE MATIN
Dmission de
M.Henry Durand
A la suite d'ua article in: tu'. 'L-
VMais X9ai- publi dans Varits
ou io Janvici dernier, la direction
ce journal dclara qu'il dsavoue
l'esprit tendancieux de cet article et
en laissa la responsabilit l'admi-
nistrateur qui avait a le lui soumet-
lie.
Dans une lettre adresse a Mr Cl-
ment Ricourt, diiecteur des Varies
notre ami Ls Henry Durand dcart
prendre toute la responsabilit dt
l'article en question et comme ad
raimstrateur et comme auteur
puis il donne sa dmission du jour-
nal. "Aprs avoir rendu iVarita,
dit-il, 5a splendeur premire et sa vo
gue, je m'attendais'certes, au coup
de pied de l'ne".
M.Duraud ouvre ce mois un jour-
nal qui aura pour titre : L'LveiL
Meilleurs voeux de succ,
e
B. Martin del Rio
Trvient le commerce et le pu-
blic en gnral que son Msgasiii
est trauhlei au Lc.l de sa pro
pni, ancien tal du Poit, o
ils trouveront un assoriirrent de
provisions de toute ira cheir tels
qu<* : iiz, Urine, manlgue (ilulie,
Cotolne, Armour; mess porck,
buf sal, tte de porc, pieds d
sarc, harengs en saumure harepgs
urs, moru, beurre Copenha-
que, Bariram* sucie granul, bis
cuits S da, huile d'oiive d'Esp*
gne. sardines de Norvge, f p ce.-
de tous genres, ;ayon Lk'pco.nlet
franais, et de toilette bon ma<
t'h. bicarbonate de sjude, gioss
allumettes sache 8 gizo'iue1 b e
i e, poi ter etc.
FAITS DIVERS *
OBSERVATOIRE
DU
PETIT SEMINAIRE
COLLEGE ST MAIOYaL
RENSEIGNEMENTS
METEOROLOGIQUES
Mardi ier Fvrier 1921
Baromtre 76;8
J minimum 21.8
Temprature j
( maximum 31.0
Moyenne diurne 35.0
Ciel plus ou moins nuageux jour
et unit.
Rose.
Baromtre constant
J. SCHERER
Distinction un
Franco-Hatien
Nous relevons dans une des der-
ares ltes de promotion du lour-
ial Ofnciel franais le nom du Dr
Eugne Pbipps, nomm au grade
le chevalier dans 1 Ordre de la L-
sion d Honneur en rcompense de
sa concui e au front, des services
rendus durant ta mission sanitaire
tu Congo et de son rapport consen
if sur la maladie du sommeil.
Nos compliments au nouveau d
-or et son hre, notre ami Iules
Phipps.
f Hati Mdicale
Le fascicule (Janvier) de cette in-
tressante revue vient de paratre
avec les matires suivantes; L'oeuvrt
de l'Hospice Si F an cois d Salis
Dr A. Lescouflair ; Clinique et La-
boritoire, a propos de d-.ux obser
valions. M: W. Thca d, Fp dm >i<
gie: Variole de; Dis Salomon et Ma
thon; Correspondance.Le rbuma
tisme dformant,Di Lon Audain.
Assis ance publqie. Hospice Sami
Franois de Sales et Clin que S
Joseph.
L: Numro 2 gourdes.
Pour s'tfc) dfendu...
Notre confrre Varits du Cap
Hai-ien il forme que depuis 'plu
sieurs semaines. Mr loeph A t,
pour avoir rpondui coup de poing-
un Marine qui l'avait jei b:
de son cheval et lui tvait cas 1
t'e. se t ouve en pn.-on, cor.damn.
aux travaux forcs pour un an 01
/co dollar- d smende O il a couru
[affaire ? Ce n est pas la Justice ba
tienne. De quel droit juge-t-on n
condamne t on ? demande notre cor
Itre.
tr
Contre l'AIastrim
I IPour elUcer les ta-hes la s et s
sur le visage par les bouton;,
servez vous de la Crme delieauu
\ achon, produit antiseptu] 'e a 1 >
so'ument pur
brand pot \ gou de*
iettt pet ;*
Ch zrluVlARD,
Rue du Genre prs la librairie
Yiard.
Mort de M. Hustmi
On annonce du Cap la mort dt
Jean Pitre Rostini, tu pa' un c
mion mont par unMaune Mr R
t ni revenait tranquillement de so>
1 abi a ion du Ouatiier Morn quar
il fut renconti par le cam on qui
renversa
Sincrfs cocdo'anc s i famill
ptouve.
Union Patriotique
Valeur recueillie
au 30 Janvier 192/
iite de Mi S.Vincent Or 21 G jo
Mme Ar h n L y 20 20
Mr H. P Santon 78
Me V. Cauvin 35
M* Abel Lger n6
Mr Haspil 4
Proouit de la cont
reoce de Me Lespinasse 21.7c 74.15
M. P Thoby 50
M. E. Carr 10,75
M.Leroy Chasstingx 04J0
et 2 b llets de passage
en re classe
M, Lon Liautaud 99
M. F. B. Csar 6 15
Le Comit de souscription prie
instamment ceux qui o t rta des
listes de commencer verser au fur
et a mesure nue les souscripteur
au ont pay. I est u-gent pour l'U
mon d'avoir des tonds tout de sui'e,
les dlgus devant pariir dans la
huitaine.
Le Comit de Pojt-de-Paix s'est
constitu le 21 Janvier avec le Co
mit suivant: P. Poux, psrdent
D Sv'va.n, T sorier,! G Reneaud
Secrtaire.
Le Comit de la Grande Rivire
du Nord est en voie de formation.
CONVOCATION. Ls Bureau
est pri de se rappeler la runion
hebdomadaire d'aujourd'hui 3 b
i|3 p. m. au sige provisoire dt
lAssociation.
/fmptoir franco haitien
\/W, Rue du Magasin de l'Etat
.Reprsentants pourla Rpublique d'HaitiJ
Henry Slark
Rue du Quai, en /ace de la Gare
Fabrique d'encadrement*
Pour portraits, photographies, por.raits peints r huile, Ouvrages dt
l me, pastels etc. Jrand chou de moulures. 9
Verres a vitres de toute* tes grandeurs
Pour vitr ns et t* bleaux
Pitons et clous tte m porcelaine pour lableautet alaces
Maom biseauts poir meuble*, tel que armoire styhl^ouTxVei
style amricain pour bu/fei hc. AV e
M roirs ene4 rs et non enctdrs Lus en fer avec so m.cr
Rparait m de mi-oirs tachs.
Travail garanti
Fabrique de cercueils simples
et de luxe.
-**-r
L'BLBSCA
. est un
CHOCOLAT u LAIT
en poudre
'tout FAir, tout cm r_
TOUT PKI
pour prparer
INSTANTANEMENT
pur simple addition d'eau
une exquise tasse de
CHOC 01H AI LUT
Vou> l'adopterez le matin
avant de partir voue
travail, cur c'est instantan
ment prt. C'est le .deju
ner prter* de cnUuo
I >.im tt loiunant.
EN VENTE CHEZ
Alphonse Hayne
Hu du Magasin de l'Etat
Viennent d'arriver chez
A. Victor Gentil
i Rue du Magtsin de l'Etat No l73i
.loile en caoutchouc pou Ida par aune""
U Ma.son v.em de recevoir dj Casimir pais par aune.
Mariage On demmde
Mercredi 19 Janvier a en lieu le acheter une marhitw a a^..-i
put- Us Uipoin. Uieni dn ci bon uScS ******
le l'poux : M O: aviu< Isid irt Jh
*. Nol et Epaminondas Hyr-po'ite
pour recouse : MM. J.sias Mn'
treuil. Th. Silnave et | Alh m
Vogu'te.
Nous p sentons nos mpileur
voeux de bonhtur 1 intressan
t.ourle,

lUelaaa.tia
Ciyde Steamshii
(FORE1GN SERVI
le Steamer LsktOtA
u Prince va les rorudi
Il estattecdu ici vers U
raot et partira le rrme k
Colombe va Aux Cavea
l'oil-an Prince, le ii
F. F. CJLEM
gect
Librairie du
Flicien ( hmps^ur^]
'eur des pauvre., rj'
Les pirateries du Capil
ton.
Paul Adam, Le lion 1
Fdmond )aloui ; L'it
Marcel Prvost ; La nt
Jules Maiy ; Le soleil.
Pierre Loti ; La Mon
b e France en Orient
CamUe Mac clair ; Pu,
prit
George Lecomte,-
dans la t'mpte
Marcelle Tinayre, Pei
P ul Rebouj, vhc
P. de Valrose,-. Jeui
ordhui.
Abb Prvost, Ce
Lucie Paul Margoei
ils n'en'endent pas.
Charles Goiaui ;
in^nrs, etc. %\\
BibUotheique de^
La Maison des Rossignols,
Princesse de verre, Jeanu
Cou
L'tonnante aventure, 1 j u 1
2 v
Plaisirs d chat aux, bai
ai
iSeri 0 60
Le bonhomme lads.
i s gents La camaraderie
Loui> XI. La fille du GdJ
Jb ries IX Philo? ophe nL
Le commandement uniqal
Mermeix ( 2 r4
Dans les mas du Sua
a nagdie sibrienne
O va t-on ? Rec Bernaiil
Manuel du parfait aventurit
Manuel pratique pour icf
Nouveau cuisinier eur
La bonne cuisine
Les trsors de la cuisinire
la maitresse de,
La ptissire en chambre
Lep issier,coi ti eur, qu
L'Aronautique. Alimer
leons de la Guerre, R.viL,
Marine, Leons Militaires, I
franaise, 5 gourdes le vol
Huit jours Versailles
L'art de voyager en Italie
La Chine, les peuples
d'Extrme
Le dessous du chaos
russe, Ludovic Na
pense libre.
ftir HJ4B
Adressez-vou$\
riatiii o ion
fera des condl
meilleures que\
porte o.
Ciiiuyeiiie tde
Nous informons le co.
le public en gnral s"* -
gasin est transfr Mue do
Je l'Etat No 1714.
Ou y trouvera un bal __-
J articles amricaina, anglais 1
eus des prix tia rduits sT
Tiaaus, eaa.i. huile d'c_.
diflrontea qualitea VeiinoalsM
t'rat, Vm du cap Corse, Da P
Ul cir sur bois, en lyniot*,.
tes, boues, f rs repaaaef' r
ras, clous bit tus, ieJuud,i
fourchettes et ditTrents ai
cicies de qciQcailiene et mer
M- NAPOLEON! & *
Conmlt.t rotr.
SIROP o' Dr
( VM.ttU
Prescrit par plu de r-
plu mmenti du Moncf_
ANEMIE, MEUHASIHKiriF*!*
?mu. *J ft%^l4;^i^dSS


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM