<%BANNER%>







PAGE 1

IE MATIN L'U RODON AL nettoie le rein, lave In foie et les articulations. 11 assouplit les artres et vite l'obsit. Comptoir franco hatien \7W, Une du Magasin de l'Etal Reprsentants pourla Republique d'Haiti BA1JS DIVERS OBSERVATOIRE' '— [DU PETIT SEMINAIRE COLLEGE ST MAkTiilL REN8ETONEMENTS METEOROLOGIQUES DimaLchc ;o lanvHl 1921 Baromlre 763.8 246 ur et minimum ',21.7 rempiaturc [ maximum Moyenne diurne Ciel un peu nuag ui nuit. Fone rose. Baromtre en hinaaf^ J. SCHERER Mutualit Scolai e Hier matin le Conseil d AdnrnisIratior. rie la Mutualit Sec le ire riu lelair s'est runi au local de l'Ktablissemen'. liD'iraporian PB dcisions ont l\ prises peur la boni e marche de 1 cole, feutre autres celle de confier provisoirement I administration de la trsorerie au membie II. Cliancy, jusqu' ce qu il aoit pourvu, par "assemble gnrale, l'lection dun nouveau trsorier, en remplacement du Irfl regrett Daniel Ccicon. Nomination Nous avons appris avec plaisir la nomination de Mr lleimenn Chancy comme Arpenteur de la Commune de la Crois des liouqueta en rem placement de Me Antoine liouquet, dcd. Dans l'exercice de sa proleosior, Mr Chancy feia eeitainement valoir les excellents quali es dont il a toujours fait pieuve Ut t dans sa vie publiai ut' que pnvee Nous prsentons nos eouhai s d fructueuse besogne a I imptrant. Dmission On DOUB a. i nrnie que le eii 1,1 Origne Hoissonnure. Commispref lier du tnbunal de Pell de, la Cti i taie Section Nord a dpos sa df u ia non au Dpartement de la .lutine. Nous renseignerons. Victimes de 1 pidmie Hier matin sont de. etles la SL te ne lpidmil • UDumas Noms*. Edmond Thlus et / ilmaAux Cayes Des Cayfs nous arrive la nouvelle du dcs de Mme Solgnac Gorraa\ L'altfslriin n'a encore caus aucune mor dans cette villeLe seivicede la vaccination S'Y h't nctiif llemen*. On nous ngiale qvt I Age Vcu sotlfreactuelhment de la petitvrle. Les malades sont eo'ens chez eux Nettoyez la I oye Nous deroandtns que la Lrg en coofetroctioB qui te trouve prs de la Cathdrale s h net oye de foDd en combleElle est un vrai dpotoire' Contre lpidmie Il noua revient que les fidles lont chan er une mes* pour irop'o rer la mi8ncorde de Dieu sur le pays. La mf.ee fera die la Cath riiale. Chez 7, /. WIO Excellent Ce JL X ni t*. las i bcp march. I L'BLESCA est un,, CHOCOLAT au LAIT en poudre TOIT rAlF, TOCT COI I TOUT pli pour prparer INSTANTANEMENT. pjr simple addition l'eau une exquise usse de IHOIIIHT AI LAIT Voul'adopterez.le malts avant de paitir votic travail, %  c'est instantan ment prt. C'est le .d)uner prter* des un.nu I tqull et lottiant. EN VENTE CHEZ. Alphonse Ha g ns lue du Magasin de l'Etat BAZAR METROPOLITAIN Maison de confiance I Angle des Ilues du Peuple <$• Dan's Distouche 1 P. rt-au-Prin:e (ILiO Povmes sches meilleure qualit lb Prunes sches Cacao Whihmn Be rre de } Utache Beurre de pommas OUVPS Kenne, bouteille Cigm elfes Murad % boite Hichmond Pendre de riz hatmel Savi ns antis ptiqnes earbolic Mm noirs pour nomme, la pai Chocolat anglais, boite h urine de f ornent Booth sardines, grosse boite Barclay* SiuUt, bouteille orc 28 37 35 25 28 20 15 20 38 20 re 35 25 #50 38 38 25 Notre stock de couvertures de lit s'achve Aic7vous d}Jait A vosiachats? Uexcellenles couver tures^grises ou bl anchps d 1,75, la paire 3.25 PHARMACIE PRINCIPALE H. CANONNE 49, RUE RAUMUR 88-90 BOULEVARD SBASTOPOL PARIS vendant LE MEILLEUR MARCHE DU MONDE Produits des Premires Marques et toujours de premire fracheur UNE SEULE QUALIT : LA MEILLEURE • %  RAYON SPCIAL. POUR LE8 COLONIES DROGUERIE, HERBORISTERIE 8PCIALIT8 Franaises at tranger SELS DE QUININE PURS Tom produits en /laons, ampoules, comprims, cachets. SOLUTIONS HYPODERMIQUES BANDAGES, CEINTURES, BAS A VARICES APPAREILS HYGINIQUES pour tous usages APPAREILS ORTHOPDIQUES Seringues hypodermiques PHARMACIES DE POCHE, DE VOYAGE COFFRES PHARMACEUTIQUES pour Usines, Communes, etc. Projets de Factures et tous renseignements sur demande adresse PHARMACIE PRINCIPALE 49, RUE RAUMUR 88-90, BOULEVARD SEBASTOPOL PARIS MAISON UNIQUE AUCUNE SUCCURSALE ni en Fiance ni l'Etranger. A parir de mardi lr fvrier nous Panons rtie U12 lceane l'oit au Prmce. D* 1 pari : Port au Prirce h h aoir LVogne G heures 1,2 rxalin Prix Gourdes \ o le 'oysge La L) ic ci n On dcnimde a heter une machine crv s S adresser au bu eau du ion Dpart S beoner t Du u-Merci 1 r de u ain aprs-midi pour les p-pi sot f 6 et passagers. Pour ton fs les iuformeliori, : dreistr i 1 MCitor, No 19H du Magi sio de 1 Etat. Comme U beaut vient seulement de U DM Crme Perle de Barry #M A E"J2 ,M *A* "eroUleuxllquidedonne Ph?Ji T J mt Perie •* ven *• 53 Franck J. Marlin ttmt gnral pour Hati PoiiUuP rince



PAGE 1

^Quxtttn* inne Nos 399 Pfl tu Prince, tltiti i i m Lundi M Janvier 19212 IDIRECTEU R.PROPRJBTAIRE Clment-MAGLOIRE LE NUMERO 20 CENTIMES Matin Quotidien Si tu assumes uu rle qui soit au-dessus de tes forces, tu le joues mal, et tu abandonnes celui que^lu pourrais remplir avec distinction. EP1CTTE REDACTION; Rue Amricains No, 13&8 TELEFHOM! 48 QUESTION DU JOUR L'Esprit de tolrance Appel nos Confrres Henry Slark Rue du Quai, en jace de la Gare fabrique d'encadrements (ARMOUR AND COMPANY) \oui extrayons %  PROVISIONS-Les rabltt decetlc Pour portraits, photoqraphies, portraits veints l huile, Ouvrages de semaine annoncent, prix inchangs, i •.. ....../..,r. J .u 1 J< H1 ,^f UM i P*r maire, i lecture des derniers Nom disons tapi; mm ooopi lisons vnto; csr l'esprit de tolrance est pour une socii une vn table verta cardinale. Et ce te *rto malheureusement nous manque lofe c Ml cette abaence de tolrsnc oui eat la base de toute nos divisons et c'eet elle, par coofeq-s , ma \ fgj. cbec toui uoa i ITorU en IVl Acre l'union. En eflet, noua cro yons et il noua rpugne d'associei DOI eforta t ceux dea personnes qu •entent autrement que nouaCeci ne serait t la rigueur que demi mal ai noua ne poussions h ctioae iutqut combattre ceux qui, ne s'associent pas noua parc qu'ils penaent autrement que nous, font bande & part avec l'mtentior d'agir de leur c. C est vraiment se montrer trop intolrantCei rflexions me sont venues au inec'acle de la polmique erllm me qui a occup cette aemaioe nos sympstniques confrres le Courrier Haitier et le Nouvelliste. Nous croyona nous tre ren lu compte que ce qui a amen ceite polmique est prcisment le fait q e nos confrrea ne penaent pas la m oe chose au sujet de la siluatiju a-tuelle, ou lutt, car il faut te ur co opte des i ntingenCM cres par I mte et et par le devoir, — na disant pas a mme chose, n xp iradut pas la mme opinion. Que de ton lu plume ou la bouche aat infitle ce que dicte 1 esprit ou le cœur. Noua autres journaliste, lat&ne S ne noua assumous est t* ingrate, oui nous proposons u|ou> s t. ent tt-jours sgi su mpris de lopi nioo et mm en Is brsvi il LU sorte que noua avons t >ojoure l air, nows autres de In pree, ed nous sdreesant l'opinion, de gens qdre tout %  gtem'Qt rciproque de co optes et de co ivenir qu un montoriiu sers ibserv ji-qu' l'issue da la crie ioli'iq ie q e DO re paya subit /une, pis'els etc. Grand choit de moulures. Ve res vitres de tout** ie gra meurs .Pour vilr'nes et tableaux ntom et clous tte en porcelaine pour 'lableaur et glices. Mi oirs biseauts pour meubles, tel que a-moue ttyl< Louis \ V es style amrica n vour buffet etc. ll.roira enca ls et non encad-s — t-is en fer avec so nroer. Rptraiiyn de miroirs tch Travail gaf4Qti Fabrique de cercueils simples et de luxe. Nouvelles Etraogres 29 janvier PARIS 27— Les divergences de vue entre ta France et u Grande bretegne relatives aux rpara ions alina des furent eipote devant le consti aupi^me des allis, quand la discussion (ut repris; aupuidhui. Mr Lloyd Geprge deciai que l'Allemagne devait payer j i $ qu i iex nme limite et pour as>crer ce r yultat les allis doivent rester unis. La grande question est de savo.i comment elle pouns p-yer. .Si le gouvernement acceptt comme bise ne discussion U pioposi 100 de BJU logoe, c'est dire six milliard* de livres en trente annuits tu t eut cinq avec lesjntits, des piog > rels seraient "laits i la co .l ence actuelle. Le comte Stozi dit que ce sera: t une grave eneur ie se dpartir de la base fixe 4 Boulogne. Mr Bnand a aifcrin que la France ne demaadait pas l'inposs-ble. Il esij en faveur de six annuits el a demand pouiqtoi ne pas les fixei m.iclcrrct, ensuite dans quelj' CM sure lAUemagoe poavxit payer ei ajourner la question uae autre confre ce. Mi Bruud s dclar 1 uo |ourpa liste que sa position dais la dtscus ion de cet aprs midi ta estcls ment celle denuie dans sa dclaration la Chambre lorsqu il prit la prsidence du conseil. La question des parutions doit t r e rsolue la prem re. Les nuages, taient noirs et lama aujourd'hui, mis l'atm j sph.e s'est clairai. L\ HAVANE 37 — D* amendements ail projet de loi prvoyant la I quidation g aduelle des ob ig lions commtr ititl et bnquoivene* par le moritorium actuellement en figueur Cubi, turent aiopts au snat hier soir Ces amend;meat n ail .triaient ni la au e, m le mou tant stipuls danle pro|et primut. WASHINGTON;— U ch mb.e a repouss aujourd hui un projet ttodant prparer la voie pour la Domination d'un ambassadeur en Russie. . PARIS 28— La commission nom me pal la confrence pour e*anl> aer la question des rparations au..il dede quIV':T-grf i.vuit versrr 42 annuits fixes milli ds de marks or pour -, Drem res annes, 6 milliards pour raQ f^ a les cinq suivanres et sept milliards iour es 32 suivantes. L'\llemagne -•erserait en outre des annuits vanab!e< fournies par la taxi de dix aquitze pour cent sur les expo ta tions. • L'Echo de Par s • -li que la ve me di sir Auckland Cedie i Paris israii motive par la ncessit de rend e compte i Mr Lloyi George del mission confie lori Chil .ner e 1 vu e d'ob enir du gooffiM nent le Washing'on l'a) >urnetneni lu remboursement de la det e britannique. WASHINGTON, 28 Devant la ^han bre Je commerce des EtitsUais, Ni. Lowson Purdy. ancien pr ident Je Board of Tixe and expor l'nmm'r New York, a recommand 'exemption de la taxe penlant au noin 1 ) &ns sur les no ivtaux rftti nents comme moyen, d; stimuler es constructions. Fed4ral Rserve lloari a fait con natre qu'il approuvait >e H ativ le Foreing trade tioancing corporaion de New York au exilai de loo oillio in. l'onda U I an uv l'.Uo la produc ion d n^trole a n Ftats U H a t de 413 4)2.000 buis et 'a coosuuiinuuoM .ii.ldO.030 barils chiffre jamais atteint' PAItlS 29 L'accord aur h dsir mement, les rpartom, et l'aide a l'Autriche ont t ai*nia. La cot rence eat ternvne. NEW YORK Franc 1135 S erling 3.80. 30 janvier a trois' a a> m' Charlier dans le commande es cinq ment le l'escadre du U MeditrCUNSrWTINOlLi:Le go-iver nemen*. turc a annonc aujviurd'bui qu'il axep'aii l'invitation du Conseil Supr ne dea'.ion des rparations ne pou vait pis tre rsolue la confrence aotne I ) mais a j u ement la question de H ver le montan de la dette aile manU > et la Ca >ti dont elle pourrait a pay -r. Son point de vue parut tre daria/ par les dignes iiaheu et btlge< Mr linau 1 dc ara aprs I sance d hi-si que la quea'ion d -B rpara ions devait tre rgle une fois pour toutes avant samedi soi st qi il ne ctungsrait rien son opi non %  t je \t mon ant >o.ai d s' unim •nte.1 ai l'AlIumagne ne devait pab tHr* i.tse (j ie le paieinaul dviait tre t rit par versements annue s. Par contre, la lecture des derniers journaux spciaux qui nous sont parvenus laisse entrevoir nne repiise dans les prix, reprise qui ne devrait pis tarder se prononcer. LIS r BLEUELes otix n'ayant %  us ch ugi.— -omnv indique plus h ut — notre Liste Blsue de la senaine dernire reste valable pour cette s-maioe-ci. POtT-AU-PRINCB CAI .' — Les ours lu caf sont rests inchangs u Ha/re comme 4 MtW-Yok par ontre le (ranc a fortement fluctue. Un moment i} fr.>o au dollar, ous somm s revenus hier vendredi \ m 2 No! e march s'est moatri ach'eur i des prix lgrement en hause ; ci ux de la semaine dernire, on loileit jusqu jfjj tob. pour du tri, ernbirquement lan.ier.Peu d attires pourtant ont pu tre conclues, d'abord parce que les stocks sont le peu dimportanc et ensuit; par :eque bien qu'un peu plus terme es p ix restent toujours bien bas. •ort-au Prince paie le tel quel de 3 \ ^o iol,— et le tri de 4 5 > lollars. su-vaot qu lit et provenane Les rece t;s contintent sans imona r e. COI'ON— Le pu qui a rive ei iyd x centimes de gourde la li itt,— >our le coton en grains* DE'MIFRS TAUX—Cette semai1e on o e de fort s oscillations du 'ren: qii l'it c matin 1402 ou nos L Seiling 3,87-Mark 180 MU JVBMbNT DES N WIRES -L, : gne rlollaodiis-Le '[S VESTA jui a I .iss Saato-Domingo en rou e pour Hait", est iocssamm n". at eniu t Poit au Prince. LIGS 1 !PANAMA—'.e S[sALLI VN :A et attendu ICI 3 Pevner prohain et continuera le mme jour )our Ols'obll, via les Cayes. POtrDffi?AlX, CAPE 1^112 cts iiss nt. A ce prix, on refure for nel'.e nsol de vendte. T0K1O Ls rponse du J -pou 'a note du gouvernement amricain relsive an nuuitre rjent du heute nanl Warred Lsogdon a Wiadivos10k a t envoys Washington. Ce document ne di ente pas la lues ion de l'occupation japonaise m S biie il renouvelle les tegrets lu gouvernement japj >ais pour la mort du lieutenant La ig Ion et appelle l'attention aur tosmeaures dj aio^t'ies pour em r-:iier ssmb SD e incident, il insiste galement sur ,,.,,,,, a,, „ ,,-,, , ,,, l'teni 4 ue et l'impartialit de l'enqu siou da Contrle du Brein-nt pou t actuellement en cours qui seralle mardi 1er Fvrier lOfl, lo DSOtu v e Js rpara io *]nciSBaire, res d J ma in. Roulement arrt par la Commis lin. ,1 (',,., %  -.M. A.. 11. .... .. ...I Cb nipine tde local N) 1* informons le co umerce et le pub e eu g4nr-l S U3 notre ma ^ism "t transt^r H H du Magasin lel'K t No 17li O v trouvera un I si asiorttmeut l'art'r "s amricains, anglais et fian gais 1 s prix t es rduits savoir Tlai i, maill'. huile d'olive de ditlre tes qualits, Vermnulb No-'ly Prat, v n du c

vie* smlnl Salauucc raeu juin [ ro:hdi au v:c Con .'-il U r.tit Tnb iiul Parquet Co nmune Prtt Syudicat agsn'.s d 1 chmga Georges Or re de* avocats 'Paul F Notaire II* u | A ru., au Prince, le SI | >v irthir Rameau Ljgne DJott ' llcin y Terlouge Edouard Pauson cCourner du Soir* Gmtil A -xila ii'ieHn Le't i ne de ce roman audacieux l'ul'irii il.aib!. pasiounelte dont s'embr':, au dc'in de la vie, le rctif d o homme'. (F a nmarion ei', /oe mille) En v n>c la Lib;aine iu \4ATIV. D 1 llodolphe Claude Mdecine Chirurgie ---'c ahte : alaladies des L.mants Kae Provence, Ja:msl i


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05300
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Monday, January 31, 1921
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05300

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
^Quxtttn* inne Nos 399
Pfl tu Prince, tltiti
i i m
Lundi M Janvier 19212
IDIRECTEU R.PROPRJBTAIRE
Clment-MAGLOIRE
LE NUMERO 20 CENTIMES
Matin
Quotidien
Si tu assumes uu rle qui
soit au-dessus de tes
forces, tu le joues mal,
et tu abandonnes celui
que^lu pourrais remplir
avec distinction.
EP1CTTE
REDACTION; Rue Amricains No, 13&8
TELEFHOM! 48
QUESTION DU JOUR
L'Esprit de tolrance
Appel nos Confrres
Henry Slark
Rue du Quai, en jace de la Gare
fabrique d'encadrements
(ARMOUR AND COMPANY)
\oui extrayons '
PROVISIONS-Les rabltt decetlc
Pour portraits, photoqraphies, portraits veints l huile, Ouvrages de semaine annoncent, prix inchangs,
i .. ....../..,- r.___j .u1. J< H1,^fUMi P*r maire, i lecture des derniers
Nom disons tapi; mm ooo-
pi lisons vnto; csr l'esprit de tol-
rance est pour une socii une vn
table verta cardinale. Et ce te *rto
malheureusement nous manque lo-
fe c Ml cette abaence de tolrsnc
oui eat la base de toute nos divi-
sons et c'eet elle, par coofeq-s ,
ma\ fgj. cbec toui uoa i ITorU en
IVl Acre l'union. En eflet, noua cro
yons et il noua rpugne d'associei
doi eforta t ceux dea personnes qu
entent autrement que noua-
Ceci ne serait t la rigueur que
demi mal ai noua ne poussions h
ctioae iutqut combattre ceux qui,
ne s'associent pas noua parc
qu'ils penaent autrement que nous,
font bande & part avec l'mtentior
d'agir de leur c. C est vraiment se
montrer trop intolrant-
Cei rflexions me sont venues au
inec'acle de la polmique erllm
me qui a occup cette aemaioe nos
sympstniques confrres le Courrier
Haitier et le Nouvelliste. Nous
croyona nous tre ren lu compte que
ce qui a amen ceite polmique est
prcisment le fait q e nos confr-
rea ne penaent pas la m oe chose
au sujet de la siluatiju a-tuelle, ou
. lutt, car il faut te ur co opte des
i ntingenCM cres par I mte et et
par le devoir, na disant pas a
mme chose, n xp iradut pas la
mme opinion. Que de ton lu plume
ou la bouche aat infitle ce que
dicte 1 esprit ou le cur.
Noua autres journaliste, lat&ne
S ne noua assumous est t* ingrate,
oui nous proposons d clairer l'opinion o*n* un milieu
o cette opinion n'eai ja nais la mai
treaae et eat toojoure li eei vante,
dans un milieu o les slministrs
teurr, quels qu ils aient t >u|ou> s t.
ent tt-jours sgi su mpris de lopi
nioo et mm en Is brsvi il LU sorte
que noua avons t >ojoure l air, nows
autres de In pree, ed nous sdree-
sant l'opinion, de gens q de dtourner de son devoir une ner
onpp dont la servdi' *-st acquise I
au se; v ce do m*Ur.\ C'et non quoi
ce msitre a toujours I I fix tnf
nos p*e'*s et sur nous, avec la
bouch*. des repro hes dindicipline
ew d embauchage.
Depuis quelque terap. la situation
t'as empile du fait qu'au lieu d un
matre noie en avons deux qui.sous
des spparf nces d'opposition, se son'
d plus souvent entendus, su moins
-ur toutes les questions o l'opinion
s'eat tronve en cause et o pour
agir il tait indispensable de Tasser
vir, le cse chant, de punir aes in-
cartades. Des exemples? Il ne nous
serait pas difficile de lea trouver en
iherclian* bien el ce sera peu -tre If
lvou' de la presse de les chercher
iema n et de lea dnoncer, elle qui
en a t li souvent et si gran hment
victime.
Si. quelque jour, on arrive t
blir le bilan, au double roint de
vue hatien el amricain, de la si'ua-
lion du paya tell qu'elle rsulte de
oe rg me de collaboration d ins le
mal, j i crains que. noue autres gens
de Cur tant lierions qu'Amricains
nous n'arrivions qu'au gese de nous
voiler la face, d'horreur et de d-
fi "m
En attendant, nous de la Presse,
ayons la lorce de volont ds prati
ouer entre nous la plus grande o-
jiranci. Ue Matin, qui "ut en ex-
celleras rapports avec toi se cor.
frres tt qui, poui cuia, ferme dli
'brmeot led yeux sur ton article
ou ertre filet o fl pourrait trouver
mati.e t diacuaeioo ou rplique,
en dpit de ses grande* ressources
'ded ciBs-on que toat ' innud-
connu Le Matin prie li Presse
de Ho .-au-Pnnce de suspe >dre tout
gtem'Qt rciproque de co optes et
de co ivenir qu un montoriiu sers
ibserv ji-qu' l'issue da la crie
ioli'iq ie q e DO re paya subit
/une, pis'els etc. Grand choit de moulures.
Ve res vitres de tout** ie gra meurs
.Pour vilr'nes et tableaux
ntom et clous tte en porcelaine pour 'lableaur et glices.
Mi oirs biseauts pour meubles, tel que a-moue ttyl< Louis \ V es
style amrica n vour buffet etc.
ll.roira enca ls et non encad-s t-is en fer avec so nroer.
Rptraiiyn de miroirs tch .
Travail gaf4Qti
Fabrique de cercueils simples
et de luxe.
Nouvelles Etraogres
29 janvier
PARIS 27 Les divergences de
vue entre ta France et u Grande
bretegne relatives aux rpara ions
alina des furent eipote devant
le consti aupi^me des allis, quand
la discussion (ut repris; aupuidhui.
Mr Lloyd Geprge deciai que
l'Allemagne devait payer j i$qu i iex
nme limite et pour as>crer ce r
yultat les allis doivent rester unis.
La grande question est de savo.i
comment elle pouns p-yer. .Si le
gouvernement acceptt comme bise
ne discussion U pioposi 100 de Bju
logoe, c'est dire six milliard* de
livres en trente annuits tu t eut
cinq avec lesjntits, des piog >
rels seraient "laits i la co .l ence
actuelle. *
Le comte Stozi dit que ce sera:t
une grave eneur ie se dpartir de la
base fixe 4 Boulogne.
Mr Bnand a aifcrin que la France
ne demaadait pas l'inposs-ble. Il esij
en faveur de six annuits el a de-
mand pouiqtoi ne pas les fixei
m.iclcrrct, ensuite dans quelj' CM
sure lAUemagoe poavxit payer ei
ajourner la question uae autre
confre ce.
Mi Bruud s dclar 1 uo |ourpa
liste que sa position dais la dtscus
ion de cet aprs midi ta estcls
ment celle denuie dans sa dclara-
tion la Chambre lorsqu il prit la
prsidence du conseil. La question
des parutions doit tre rsolue la
prem re.
Les nuages, taient noirs et lama
aujourd'hui, mis l'atmjsph.e s'est
clairai.
L\ HAVANE 37 D* amende-
ments ail projet de loi prvoyant la
I quidation g aduelle des ob ig lions
commtr ititl et bnqu- oivene* par
le moritorium actuellement en fi-
gueur Cubi, turent aiopts au
snat hier soir Ces amend;meat
n ail .triaient ni la au e, m le mou
tant stipuls dan- le pro|et primut.
WASHINGTON; U ch mb.e
a repouss aujourd hui un projet
ttodant prparer la voie pour la
Domination d'un ambassadeur en
Russie. .
PARIS 28 La commission nom
me pal la confrence pour e*anl>
aer la question des rparations au-
..il dede qu- IV':T-grf i.vuit
versrr 42 annuits fixes
milli ds de marks or pour.......-,
Drem res annes, 6 milliards pour raQ,f^ a
les cinq suivanres et sept milliards
iour es 32 suivantes. L'\llemagne
-erserait en outre des annuits va-
nab!e< fournies par la taxi de dix
aquitze pour cent sur les expo ta
tions.
L'Echo de Par s -li que la ve
me di sir Auckland Cedie i Paris
israii motive par la ncessit de
rend e compte i Mr Lloyi George
del mission confie lori Chil
.ner e 1 vue d'ob enir du gooffiM
nent le Washing'on l'a) >urnetneni
lu remboursement de la det e bri-
tannique.
WASHINGTON, 28 Devant la
^han bre Je commerce des Etits-
Uais, Ni. Lowson Purdy. ancien pr
ident Je Board of Tixe and expor
l'nmm'r New York, a recommand
'exemption de la taxe penlant au
noin 1 ) &ns sur les no ivtaux rftti
nents comme moyen, d; stimuler
es constructions.
Fed4ral Rserve lloari a fait con
natre qu'il approuvait >e h ativ
le Foreing trade tioancing corpora-
ion de New York au exilai de loo
oillio in. l'onda U I an uv l'.Uo la
produc ion d n^trole a n Ftats U h
a t de 413 4)2.000 buis et 'a
coosuuiinuuoM .ii.ldO.030 barils
chiffre jamais atteint'
PAItlS 29 L'accord aur h dsir
mement, les rpartom, et l'aide a
l'Autriche ont t ai*nia. La cot
rence eat ternvne.
NEW YORK Franc 1135 S erling
3.80.
30 janvier
a trois'aa> m' Charlier dans le commande
es cinq ment le l'escadre du U Meditr-
CUNSrWTINOlLi:- Le go-iver
nemen*. turc a annonc aujviurd'bui
qu'il axep'aii l'invitation du Conseil
Supr ne de lig Os la coulerence de Londres
le 21 i ivner au coara de laquelle
-eu discute la lvisioo du trait
de Se rer;
l'AlUS Dis c^r4imnies trs s m
jles o it mirqu l'enterrement d ntifd is restes da soldat inconnu
sous l svreda Triomphe q li repr
sent les morta inconnus de la guer
re. U .e simple dallb de piarre indi
que 11 toinb du poilu inconnu-
Mr Uoyd tieorgs.le comte Sforzs
itM. Jispar :in,listes des affaires
tra:)^ ri's bel^sa taient prsents
\ cm .'.ujine. Le premier ministre
ingla s a plac uu j couronna sur la
omb s
ATlIKNIvS. Le prince G)orgi et la
innc'sse Klisabeiti de Roumanie
ierui.'. maris a Uuctnrest eutie le1
li et 11x5 fvrier.
PAItlS Mme Catherine Bre:h
cowfUiya, grand'iure de la rvolu
un tusse est compltement rtaolie
le U naladie <|i< lavait annne
Mi'V 'al ruasu de Ujjlo^ne- -'M-i est
v n e a Paris po r assis er la con
freuc.-des m mbres de l'a cieu.ie
Dou na-
M' LtoyJ avait dit hier qu toate
la qa'.ion des rparations ne pou
vait pis tre rsolue la confrence
aotne I ) mais aju ement la question
de H ver le montan de la dette aile
manU > et la Ca >ti dont elle pourrait
a pay -r. Son point de vue parut tre
daria/ par les dignes iiaheu et
btlge< Mr linau 1 dc ara aprs I
sance d hi-si que la quea'ion d -b
rpara ions devait tre rgle une
fois pour toutes avant samedi soi
st qi il ne ctungsrait rien son opi
non t je \t mon ant >o.ai d s' uni- m
nte.1 ai l'AlIumagne ne devait pab
tHr* i.tse (j ie le paieinaul dviait
tre t rit par versements annue s.
Par contre, la lecture des derniers
journaux spciaux qui nous sont
parvenus laisse entrevoir nne re-
piise dans les prix, reprise qui ne
devrait pis tarder se prononcer.
LIS r BLEUE- Les otix n'ayant
us ch ugi. -omnv indique plus
h ut notre Liste Blsue de la se-
naine dernire reste valable pour
cette s-maioe-ci.
POtT-AU-PRINCB Cai .' Les
ours lu caf sont rests inchangs
u Ha/re comme 4 MtW-Yok par
ontre le (ranc a fortement fluctue.
Un moment i} fr.>o au dollar,
ous somm s revenus hier vendredi
\ m 2
No! e march s'est moatri ach-
'eur i des prix lgrement en haus-
e ; ci ux de la semaine dernire, on
loileit jusqu jfjj tob. pour du
tri, ernbirquement lan.ier.Peu d at-
tires pourtant ont pu tre conclues,
- d'abord parce que les stocks sont
le peu dimportanc et ensuit; par
:eque bien qu'un peu plus terme
es p ix restent toujours bien bas.
ort-au Prince paie le tel quel de 3
\ ^o iol, et le tri de 4 5 >
lollars. su-vaot qu lit et provenan-
e Les rece t;s contintent sans im-
onar e.
COI'ON Le pu qui a rive ei
iyd x centimes de gourde la li
itt, >our le coton en grains*
DE'MIFRS TAUXCette semai-
1e on o e de fort s oscillations du
'ren: qii l'it c" matin 1402 ou
nos L Seiling 3,87-Mark 180
MU JVBMbNT DES N WIRES --
L,:gne rlollaodiis-- Le '[S VESTA
jui a I .iss Saato-Domingo en rou
e pour Hait", est iocssamm n". at
eniu t Poit au Prince.
LIGS1!PANAMA'.e S[sALLI VN
:A et attendu ici 3 Pevner pro-
hain et continuera le mme jour
)our Ols'obll, via les Cayes.
POtrDffi?AlX, Cape 1^112 cts
iiss nt. A ce prix, on refure for
nel'.e nsol de vendte.
T0K1O Ls rponse du J -pou
'a note du gouvernement amricain
relsive an nuuitre rjent du heute
nanl Warred Lsogdon a Wiadivos-
10k a t envoys Washington.
Ce document ne di ente pas la
lues ion de l'occupation japonaise
m S biie il renouvelle les tegrets
lu gouvernement japj >ais pour la
mort du lieutenant La ig Ion et ap-
pelle l'attention aur tosmeaures dj
aio^t'ies pour em r-:iier ssmb sd e
incident, il insiste galement sur ,,.,,,,, a,, ,,-,, ,,,
l'teni4ue et l'impartialit de l'enqu siou da Contrle du Brein-nt pou
t actuellement en cours qui seralle mardi 1er Fvrier lOfl, lo DSO-
tu v e Js r- para io *]nciSBaire, res d j ma in.
Roulement arrt par la Commis
lin. ,1 (',,., -.M. A.. 11. .... .. ...I -
Cb nipine tde local
N) 1* informons le co umerce et
le pub e eu g4nr-l SU3 notre ma
^ism "t transt^r H h du Magasin
lel'K t No 17li
O v trouvera un I si asiorttmeut
l'art'r "s amricains, anglais et fian
gais 1 s prix t es rduits savoir .
Tlai i, maill'. huile d'olive de
ditlre tes qualits, Vermnulb No-'ly
Prat, v n du c

til ciif. mr bos en elote, se.p t
tea, h 1 ss, r rs repaner. cluudi-
ras, c' is battus, rchauds, eu Her-,
fourci. 'es et dii-ireiits au'.rrts ai-
ticles quincaillerie et m iTOerie.
M N v!'OLi)Nl & Cq
HGL COTxDAY
(Jiuique le meurtre dd l'ollioier
ait ea lieu par suite de la prsence
des t-oupes japonaises Wladi-
teste k les japonais pensent apparem
mini que l'affaire doit tre traite
spar* 1 u nt et n tre nulleme.it relie
la politique japonaise & l'gard d
le Russie.
l'AHiS i> vie* smlnl Salau-
ucc raeu juin [ ro:hdi au v:c
Con .'-il U r.tit
Tnb iiul
Parquet
Co nmune
Prtt
Syudicat agsn'.s
d 1 chmga Georges
Or re de* avocats 'Paul F
Notaire II* u | A
ru., au Prince, le SI | >v
irthir Rameau
Ljgne DJott '
llciny Terlouge
Edouard Pauson
cCourner du Soir*
Gmtil
A -xila
ii'ieHn
Le't i ne de ce roman audacieux
l'ul'irii il.aib!. pasiounelte dont
s'embr':, au dc'in de la vie, le
rctif d o homme'.
(F a nmarion ei', /oe mille)
En v n>c la Lib;aine iu \4ativ.
D1 llodolphe Claude
Mdecine Chirurgie
---'c ahte : alaladies des L.mants
Kae Provence, Ja:msl
i


IE MATIN
L'U RODON AL nettoie le rein, lave
In foie et les articulations. 11 assou-
plit les artres et vite l'obsit.
Comptoir franco hatien
\7W, Une du Magasin de l'Etal
Reprsentants pourla Republique d'Haiti
BA1JS DIVERS
OBSERVATOIRE' '
[DU
PETIT SEMINAIRE
COLLEGE ST MAkTiilL
REN8ETONEMENTS
METEOROLOGIQUES
DimaLchc ;o lanvHl 1921
Baromlre 763.8
246
ur et
minimum ',21.7
rempiaturc
[ maximum
Moyenne diurne
Ciel un peu nuag ui
nuit.
Fone rose.
Baromtre en hinaaf^
J. SCHERER
Mutualit Scolai e
Hier matin le Conseil d Adnrnis-
Iratior. rie la Mutualit Sec le ire riu
lelair s'est runi au local de l'Kta-
blissemen'.
liD'iraporian pb dcisions ont l\
prises peur la boni e marche de
1 cole, feutre autres celle de confier
provisoirement I administration de la
trsorerie au membie II. Cliancy,
jusqu' ce qu il aoit pourvu, par "as-
semble gnrale, l'lection dun
nouveau trsorier, en remplacement
du Irfl regrett Daniel Ccicon.
Nomination
Nous avons appris avec plaisir la
nomination de Mr lleimenn Chancy
comme Arpenteur de la Commune
de la Crois des liouqueta en rem
placement de Me Antoine liouquet,
dcd.
Dans l'exercice de sa proleosior,
Mr Chancy feia eeitainement valoir
les excellents quali es dont il a
toujours fait pieuve Ut t dans sa vie
publiai ut' que pnvee
Nous prsentons nos eouhai s d
fructueuse besogne a I imptrant.
Dmission
On doub a.inrnie que le eii 1,1
Origne Hoissonnure. Commispref
lier du tnbunal de Pell de, la Cti i
taie Section Nord a dpos sa df u ia
non au Dpartement de la .lutine.
Nous renseignerons.
Victimes de 1 pidmie
Hier matin sont de. etles la sl te
ne lpidmil U- Dumas Noms*.
Edmond Thlus et / ilma-
Aux Cayes
Des Cayfs nous arrive la nouvelle
du dcs de Mme Solgnac Gor-
raa\
L'altfslriin n'a encore caus aucune
mor dans cette ville-
Le seivicede la vaccination s'y
h't nctiif llemen*.
On nous ngiale qvt I Age Vcu
sotlfreactuelhment de la petit- v-
rle. Les malades sont eo'ens chez
eux
Nettoyez la I oye
Nous deroandtns que la Lrg en
coofetroctioB qui te trouve prs de
la Cathdrale s h net oye de foDd
en comble-
Elle est un vrai dpotoire'
Contre lpidmie
Il noua revient que les fidles
lont chan er une mes* pour irop'o
rer la mi8ncorde de Dieu sur le
pays.
La mf.ee fera die la Cath
riiale.
Chez 7, /. WIO
Excellent Ce jl x ni t*. las i
bcp march.
I
L'BLESCA
. est un,,
CHOCOLAT au LAIT
en poudre
TOIT rAlF, TOCT COII.
tout pli
pour prparer
INSTANTANEMENT.
pjr simple addition l'eau
une exquise usse de
IHOIIIHT AI LAIT
Vou- l'adopterez.le malts
avant de paitir votic
travail, * c'est instantan
ment prt. C'est le .d)u-
ner prter* des un.nu ,
I tqull et lottiant.
EN VENTE CHEZ.
Alphonse Ha g ns
lue du Magasin de l'Etat
BAZAR METROPOLITAIN
Maison de confiance I
Angle des Ilues du Peuple <$ Dan's Distouche
1
P. rt-au-Prin:e (ILiO
Povmes sches meilleure qualit lb
Prunes sches
Cacao Whihmn
Be rre de } Utache
Beurre de pommas
OUvps Kenne, bouteille
Cigm elfes Murad% boite
Hichmond
Pendre de riz hatmel
Savi ns antis ptiqnes earbolic
Mm noirs pour nomme, la pai
Chocolat anglais, boite
h urine de f ornent
Booth sardines, grosse boite
Barclay* SiuUt, bouteille
orc 28
37
35
25
28
20
15
20
38
20
re 35
25 #50
38
38
25
Notre stock de couvertures
de lit s'achve
Aic7vous d}JaitAvosiachats?
Uexcellenles couver tures^grises ou
blanchps d 1,75, la paire 3.25
PHARMACIE
PRINCIPALE
H. CANONNE
49, Rue Raumur
88-90 Boulevard Sbastopol
PARIS
vendant
LE MEILLEUR MARCHE DU MONDE
Produits des Premires Marques
et toujours de premire fracheur
UNE SEULE QUALIT :
LA MEILLEURE *

RAYON SPCIAL.
POUR LE8 COLONIES
DROGUERIE, HERBORISTERIE
8PCIALIT8
Franaises at tranger
SELS DE QUININE PURS
Tom produits en /laons,
ampoules, comprims, cachets.
SOLUTIONS HYPODERMIQUES
BANDAGES, CEINTURES,
BAS A VARICES
APPAREILS HYGINIQUES
pour tous usages
APPAREILS ORTHOPDIQUES
Seringues hypodermiques
PHARMACIES DE POCHE, DE VOYAGE
COFFRES PHARMACEUTIQUES
pour Usines, Communes, etc.
Projets de Factures
et tous renseignements
sur demande adresse
PHARMACIE PRINCIPALE
49, RUE RAUMUR
88-90, BOULEVARD SEBASTOPOL
PARIS
MAISON UNIQUE
AUCUNE SUCCURSALE
ni en Fiance ni l'Etranger.
A parir de mardi lr fvrier nous
Panons rtie U12 lceane l'oit
au Prmce.
D*1 pari : Port au Prirce h h aoir
LVogne G heures 1,2 rxalin
Prix Gourdes \ o le 'oysge
La L) ic ci n
On dcnimde
a heter une machine crvs
S adresser au bu eau du ion
Dpart
S beoner t Du u-Merci 1 r
de u ain aprs-midi pour les
p-pi sot f 6 et passagers.
Pour ton fs les iuformeliori, :
dreistr i 1 M- Citor, No 19H
du Magi sio de 1 Etat.
Comme U beaut vient seulement de U dm
Crme Perle de Barry #M
A E"J2,M*A* "eroUleuxllquidedonne
Ph?JiTJmt Perie * ven Pharmaciens, et marchands. *
e>
*
53
Franck J. Marlin
ttmt gnral pour Hati
PoiiUuP rince


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM