<%BANNER%>







PAGE 1

IE MVTtN CROYEZ-LE, POUR LES ENFANTS, il n'y a rien de tel comme L'EMULSION DE SCOTT a m tt i t. bip. Bi ode ries de Madriri faites i ta tna n. 5 lorc rn p.irr d MiHrira I. F'rf.l/rr.p .\ ( ; < | RHO! M FOR SAIEo e < ,t .rhnicf. tei ?mer eau R fd Fnrrili re, wty pfgarl fr rr V'prdi r or ,„.._. f O|>i tnJ 3 (hais iR k ri, I Sol-, i T. bip. 011 opholjtercd in dtente Mdn hi don r, lirbio'dtry Mdtira W ,kei Fnroiiorei Cours des Marchs 28 Janvlsi 1921 Puis u un 3 n,o 57.50 f'o'lai I392l,2< Sieil u Di %  ri nuis photographia, por*rm < nt* l huile, Otmwm de 1 me, vi-.suls eir. C.randu de moulure. le res vitre* d*> toute* le*granae>tr§ Pour vii'nes cl h • IIX • Pitons et clous m en porctlait %  hr 'lubie ui>i dans la Har ^ref* dtail Type de carrosserie. — VoiIrroa de toutinrue 5 plecer; voiture ronfirn 2 place*. Empateajent. ll2po. ces 2rn 8i. Cylindres, Quatre fondus en un seul bl oc. culasse dmonta ble Hlcua^H : J t i pouce, couisea 5 l|2 pouces (H3-i40ma) Mise en marche et clai rage. — Systme lectrique de Jeux units. Allumage, — Par magnto haut" tension, Carburateur— Rglable.] Amen de combi Systme e dpression (i Graissage— Sooa 1 par pompe. Embrayage.— OQ ques se s sane graian'i p'aques Pneus.—8x5x105 rem t talons, ou J2xl pouce 4 droit JanUa dmontabletl Roues — En bois ih til'erie. x Couleur— Caroaa< ou griae,. Tout le m nde dit que ces 1 simple V > Vous n'avr/. ri • ; ppttitlre avant de pou voir employer . • •; >tnr de srel ItVER* RLIUi. Vous n'av/. qu' ous savonner et vous rfber cmn eni. Aucun eni.ui vtc 0 I mes de re< hwge, ,, Pril b gourdes n ven'ecng os et en uetail. Ii 7. hi an h JMartin Agent gnral pour Haii Et f ce c*e la Glacire. Portao-l'iince' u Il y a dans ce pays one rgion diaponible trs avant! Ira s ar., et nous smona heure d r-cevoii des maiaonM etadvtbles. lea demandes cenceman ce.le reprsentation Hupmobile Tbe HUPP MOTOR CAR COR-ORA ION D] E U dA ..?' JHSSZS&S** r -odf* emploi HUI F DETROIT LiebrrABC5 VVESTtRN UNI u Vient est d'arriver cluz A. Victor tienlil Rue du Magasin de l'Etat No l!3i Toile en e, oulchouc fo; 1 lits piraune Po^ks avec iro.s canules et tubes de rechicM AUSAVXVOYAGEbns La Maison vient de recevoir dj Caimir pais par auc< J Four wyger ly Rodolphe < lamlc A peu d frais Au &.p,W0t)H en, CMff, e'c Mdecine Chirurgie isriivc/ oi laax al La Home Assuranca Company a douL d %  p ,euves de sa lo/aul, de son ^uii dans les rgimes daasrance apfta lo Le Home Insurance Companii I. plu. lire ft-ol d 'JJ de,, u-Uni, d'tmrlaue; elle ..lire Le le plus de |iit solvabikl en c de granoe conflagraii-n. (ONSU Trz Asturex-vom contre l'incendie d la Home Insurance Company Eugne Le BOSSE Ktet aucun aairmJf. ao „^„„ .1 . „ 1 Avant de contracter aucune alhvrca\ animai %  ,/ ,,n,. &AG *ur les auJnnnf l0u l edl f l r gratm'ement pat des/att mm masure contre nsaues de merles voyjc^ de f)flrt %  pm ^ luujeiie LE BOSSE AgentpmrHati. r 0 r (-aurince \ *4



PAGE 1

Q'atdifjJSHf inof mjs"3993 ... Port au Princer Hati Samedi 29 Janvier 192i] _3 DlRECTEUR-PKOPRiETAIUE Clment-MAGLOIU LE NUMERO 20 GETflltbri Quotidien Il y de vieilles lgendes noctambules qui parfois se promnent encore et l dans l'ombre et qu'il peut devenir nces : saire de dshabiller en piein jour. -Raymond PQINCAR* KLD.ACTION; Rue Amricaine No, UMi TELEFHOyt 48, UESTION DU JOUR l pidmie St Marc Les Indignfs dont il is' ici que h f ont 1< s Hait eus, et la coloi.ii [Hati. C est au moin-, a qu'il es lia de dgag r du pcBsage sui di )Oi m La Suisse ren corop e d'une H nce de l'as >, e des Nat oos. |M. Dore (.Hati;, avec vigueur. le la caua des ludigoeB : Le> btioiiuairt s coloniaur, il y eu bons, il y en a de tta bons), qo |ouci.. n t d.s tnd-g es oi lis i admin itrat'o I y eoado mai de liuLCheunut mauvais. Ce ,i'-i s, bien qu appartenant de |s ides larges, librales, gn les exploite! t comme un fie [pi\8 dont ils ont la chargeIls \ revivre les pires coutumes d< yen-ge qui sont aijourd hui 1 fie de la civilua ion moderne lEt M. Doret propose la rsolusuivan e : • L'fctat mandatai t Ira, ebaque anneenvoyer dans ferritoires manda f. une misi:ou Untile dont les menibr.a se autant que possible, tirs de p uleiuen II.'-dlgu bal ien termine pai 1 paroles, cli lei rdusemeot applaa • •lue les indignes des tern es manda es setteut, grce au iquejevooB prie dmeilre.qu'au le de la Soiiet des Na'io. s, dam le vu e de C.. ve, capitale de la ri cb't enn< > il y a des ange? liens qui veillent sur eux. J L.Loid Hubeit Cecil intervien. luite t,our ibjecer a MDoit la S icit de s N t'ons ne peu .nu une sorte ds> per-Etat chai administrer le* colut iea. s gif, dans cette ducueaiuo. ot |0i il d.yrait sa r uniquement c jonieB e: de* territoires qui liute dd la guene, doive.! etr. (lis, par mandai de la Socit "Naious a l'aJiuiDistration dm dtermin, il ne saurait tre %  ijun la d'Ea possJdnt dij nis longtemps, au moins tbori neu su leite indpendance boint u'avo.r pu dtclarer la guerre Mit magne et signer le trait de d) Ve:saillea C'est entendu. uti lois, ai on rapproebe Tinter [ion de M J)o et. dlgu baitien, situation li.i im,e. on ne peu [cl.er de IH souionner d en 10 i da.gi !,i r le cas b Uiei eux en i-agii dr.a le traite d et le A^ieme. t del Socit Natiot a, lit m uous ne nous api ns pas, noua pensons cne lilation malueureui %  lin nu Frdiic Marce in, nous Ions diiii;iie d'arrter le coure la aui.t historiqueMais il ne liait cipei dan pas 1 aider. mme les i. teu ions les plus fausses. rebt le pisideut Wilson a eu fevoyance de faire admettre b s, ios ce la discussion des ba Ipnppipaiea du trait de L aix et Vovenat^ relatif a la Socii de? DUS, u doctrine afonro avec Ba 8.s conequer cesCiait appa jneui en vus de prveui 1 elfe Emotions du genre de celle de Joiei. Nanmoina la doctrine |r*. si elle attubue aux Etat le monopole des contr es de lle-ci de I Amriquese Concilie (IOILS avec la souverainet et ependame dea petits Etats aine |n*il n'eu eBt pas de mme du taie dea mandats envisags dane. Ba rta de la Socit des Nations Ua probablement par pruden e^ souvenir de la rserve con IJ B le Cwvenant do la fcoci I Par Camille Uauclair Paul Ullend.rfi, diteur Sont BB trois titres La l'enst'e la Puissance, le charme, Mr Camille vlabolaii a group data ce volume la shoix d'tudes littraires et artis iques crites, nous dit-il, ''au cours B annes, .sur des rts qui ue ont plus" mais que telie enlte eux e li d'or du gnie. Prcisai, ch nin faisant, les correspondance* mbtiles qui rapproebeut et parfjitipparentant tes Priucea de l'espiit . Mauclair en pntrant critique >ten admirateur fervent, nous parle our a tour de Tido ogie d Edgai t'oe, grand gnie malheureux qui, jarnii nos crivains modernes, fui •ans doute la victimes U plus abao ue, la plus constante de la fatalit it qui reatera nanmoins l'une des (lus hautaines et des plua clirep %  igures da l'ut aristocratique et pro tond ; de Flaubert, en qui il montre ra deirire le styliste, le raliste et 'e psychologue, un idaliste chr•ien et uu po e lyrique ; de I œuvre le Villiera de 1 Isle-Adara, dont let T P?3'B avec Poe et 1 lauh rt son lirects et irappanta; das recneich .-. le M llarm. co.i re coup direct d vVeg er en France en tant que dia lectien d'art ; de l'iuuvre et de l'exemple de Paul Adam, grand ani na'eur des foules et des iJes vivan tes encore mconnu. Put i, ce son t des pages sur la Vit lroique d'Eugne Delacroix '. mei veilleux musicien de la couleur, e rincarnation, semhle-t-il, du Tinte re i sur dea œuvres de Rsmbrant et le Tiepolo i BUT la vie du mtuiati ciste JU laabay, entia sur la tniuin tare et l'intimisme fminin. En vente i la libraiiie du MAT, Forain -<^D.manche matin, vers res, un cabroutt du Consei 1 cammural de celti ville ayant travere a (J-aod'Ru*, laifltot ou plutt Les dessins es dix heuD 'es. Les l de „-nJe de guerre sont clcertatrjs d'en* tre tut tont deveoaei des lorqialei qui survivent i la gaerce. Sias h tnre de U MARNS AU RIIIM • Avis Divers ..— ' ii M uu piuiui ~ —~ %  %  naRNO AU IMIIN , Il train. nt apœs lui un essaim de mou g^Qi BatimU a runi ses dessins pu ches exhalant une odeur insupportaD ,s pendant la guerre et BOiil u 1 gravit La rforme du rgime douanier des zmes franches De Y Exportateur franais : fuiien HAYE M. Pui-que les stipulations qui r >t Mire n'a t jusqu' cette datt ( 28 j.avie-) dsinfecte, au contrai i iios l'heureuse initiative de. 4 vlde.ins de cette ville, tendant i n :ouvrr'au moyen de souscriptioi mblique, des foads pour l'acquisi •ion te dsinfectants,lassamissemeui le la ville n'ainverait qu'aprs h lisparitioa co nplte de l'pidmie Maintenant que toul est expos mus souhaitons que la Caisse communale s'ouvre, laisse sortir se: tonds, pour que se forme et dispa aisse la macabre Caisse du Ssivic 1 Hygine. Saint Marc, janvier 1921 .ous BELGT, M.rctau DESINOK certaia nombre d'autres indit*. C'es une merveilleuse coll et on c'e docu nents incisifs, cruels, ironiques mouvant", immoles Y a-t-il ur hom ne ou une femme cultiv; pou vant ;e dispenser d'avoir un tel ou vrag> dini sa b.blijthqae L\ col lecioidejtG n ls humoristes qu avait dbut par un Pkin sur le front par Si:n, ne pouvait mieui se pou suivre. En dni volumes in 96, brt :h. 100 illusira'ion chique volt ne. EJ veite i la Librairie du MATIN Un cimbrtolage minarnit Port-.m-Pfiace le 29 jmviei 1921 Monsieur le Directeur, le crois ncessaire dj donner pu JllCil i un acte aussi avilissant qu, ache et infme commis par deu* ioldits amricains. Ce matin 1 2 heures, aprs avoi JrtOJ ; ma btrnrj et )a porte d nabjjtique, angle des rues de l'Eialite el Charrroa, ils se sont prct Jits dans ma chambre et braquan, .ur moi leurs revolvers, ils m'oni npo. silence.\prs quoi l'un dfua ne girdanl bien, l'autre eafona non buffet et prit tout mon argent Ui tels fars demandent a tre con iusdi public et nous donnent a M user. lu qu'o ; roat-ils ? R en vous, Race RAPHlEL Nouvelles Etrangres tini t dea Na.io: B relatif a la doctrim vloin que lord Cecil a produit OaaUsj ta motion Doret l'objection lue uous venons de voir. Aldlgie le tran de 1UI.~, nous restons uu Liai indpendant. mme >ux y-'ux da guveruemeut des Etats (J.jit). >uua de dvoua pa.o 1 oubuei MDoiel est. l'eu suis convalcu, au pituiiev rang de ceux qui npeuvent ioubiei:elsi je pane au jourd'Uui de ce qui s ett pass a l'Assemble des Nations, c'est qu'au! Matinrots avons l'babitudj dt cause de 1 Jut. Chez I, J. BIG10 Kfcellent Coton m itelas a trs )on march. finir fljiies U Adressez-vous au •latiii o l'on vous fera des conditions meilleure* quen'irn [porte on. 28 janvier PAUS— La cojfrea:e ne jas de sance dans la matine „Les dlgations eurejt des coaser uoai prives sur les questuns des parations. MM. Sfo.za, Ltoyd Geoa je et ou certain nombre* d'autres jersonaes eurent un entreea. MM dnnaii Loucheur senlreliareat avec es ministres des afliires trange es -•t des nnances de Belgique II sembK jue la dlgation b.-lge s'efforce de ooet 1er les points de vue frauai, ^anglais. Cl rsultat ne sera pas itteint avaat la fu de la semaine ua co.,fren:edes expsrts reprendrait •Biuielles et tudierait denoaveaux •noyeas pratiques de taire payer i Allemagne. Les allis prononce aient dfinitivement au cours de la nouvelle confrence qui t IC ndra,t a Lon ires en lvrier prochain. Li confrence qui sige actuelle meut wntiani 4 d.scuter les ques lions des relations. De nombreux exper s ont t convoqus. Le Ump,* dit que parmi li, ca QOOS dcouverts a Koeuisb se trou ventd:ux obusiersdu ype nouveau Le garal Njllel, actuellement a cari, cain njniqja cefe nouvelle au cojsei. sup-c n.-. Mr Veouelos est arriv a Par, || sur l'myi a'.toa dz Mr. l.ioyd" La Directrice de l'Lcole des Intir mres de l'Hpital Gnral s'empres %  e d: por; ri U co-nissance du ^u'lcque ei IaStmts Hiitien-' ies diplmes sont i U disposition io s malades q xi aurai nt besoin le 1-ur sssistaoce, L-prix est de Dix tooj / dillirs par semaine. S'idrcl er i la Directrice. — La Direclrice de l'Œ o'e des lnirmires de lHd>itil o^nnl se tient i la disposition des Cindidatof lut dsireraient a\oir des infomaicns concernant l'Kjole de 10 Hres 1. m midi. — NOUVEAURBSTAURA>r. Vllez 1 Htel restaurant S loseph. n fa:e de la Mideletne, ch 1 Mme Vcphie Louis o voas troaverez 1 ui prix raisonnable les mets es pus lias et les plus varis — Cui •iue rrprodlnble. —10UR5f\UX PARISIENS.En MM* a la Lb.aine du sMtlinn — Messe de R quteut — A la Bas : ique Notre-Dame sera chante le nardi 1er Fvrier 6 heures 1,2 du niti , une messe de Requiem la nmjire de Frdric Wulft. Les amis sont pris d'accepter le >r*eai pour invitation. Po;tau Prince, 29 Janvier 1921. -i mnformment la dpche du Jpaitement de l'Instructon PubliIttl e 1 date du 2; Janvier 1921, No "i?, 1 Inspection Scolaire donne avis iux intresss, qri cause de l'pid aie qat coatiaue a svir avew intea •n le licenciement des coles eit ^rolo igd jusqu'au 14 Fvrierprochan. — Les personnes qui se trouvent 1 tusi ie la rue du Peuple, 1 la rue les Leurs, i la rue des Pucelles, i a rue des Fronts-Forts, la rue Roux, la rue hrou et u rue Dam* Jesto iches, sont pries de passer au lum.j 1709, rue du C.-ntre paur recevo r la vaccination. D. P. COLIi, de la zone E. -IW VFNfE.Un salon en 0,1er rembourr en Cretonne cou nZ \ e "^ ,vre ^^ ^gaat, com pos de t chaises, 3 do i. ns, 1 sofa 4 vient gwrge jui dsire le co isulter sur et qU t $ : Qd | 0neat Mf V ilos ladA. 'V^^" 5 ^iens-avec 'a dlr^uion britannique. WA>HNGrOM. i7 Certains mtmb MofficieisdaDeVartemeatcoa Mdrent comme la dcismn du Con e.lsup.-me de Paris de reconnatre egotvernement de la Livonie E thoaic tant en opposition directe avec U politique de Mr Wilson de MATVJ" affair ru es. Mr t.:slby adonn l'assurance au rfnat,., lan, de Cal.fornie q S bOtosi emenldEtatn 'approuve?*,! pasle U veau trait projet entre ^ La u t ? I eatre i. t Ti a,t t doQ a*e aux mtmb ., du Snat et aux personne int, n S0Ullctre ^ arguments an D parlement. 6 ^ %  nmuta.tjrteis de coton fi. reQ < a, I i |, Com a.ssion d es voies d, inu contre le Jd !" potUt, :, un ;mo,n a dcor q ni^i"'" D Va 1 P" npendu 'ouces les importations l'industrte -auuctut.re du coton SZffi


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05299
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, January 29, 1921
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05299

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
Q'atdifjJSHf inof mjs"3993 ...
Port au Princer Hati
Samedi 29 Janvier 192i] _3
DlRECTEUR-PKOPRiETAIUE
Clment-MAGLOIU
LE NUMERO 20 GETflltbri
Quotidien
Il y de vieilles lgendes
noctambules qui parfois
se promnent encore
et l dans l'ombre et
qu'il peut devenir nces:
saire de dshabiller en
piein jour.
-Raymond PQINCAR*
KlD.aCTION; Rue Amricaine No, UMi
TELEFHOyt 48,
UESTION DU JOUR
l pidmie
St Marc
Les Indignfs dont il is' ici que
h f ont 1< s Hait eus, et la coloi.ii
[Hati. C est au moin-, a qu'il es
lia de dgag r du pcBsage sui
di )Oi m La Suisse ren
corop e d'une h nce de l'as
>, e des Nat oos.
|M. Dore (.Hati;, avec vigueur.
le la caua des ludigoeB : Le>
btioiiuairt s coloniaur, il y eu
bons, il y en a de tta bons), qo
|ouci..nt d.s tnd-g es oi lis i
admin itrat'o I y eoado mai
de liuLCheunut mauvais. Ce
,i'-i s, bien qu appartenant de
|s ides larges, librales, gn
les exploite! t comme un fie
[pi\8 dont ils ont la charge- Ils .
\ revivre les pires coutumes d<
yen-ge qui sont aijourd hui 1
fie de la civilua ion moderne *
lEt M. Doret propose la rsolu-
suivan e : L'fctat mandatai t
Ira, ebaque anne- envoyer dans
ferritoires manda f. une misi:ou
Untile dont les menibr.a se
autant que possible, tirs de
p uleiuen
II.'-- dlgu bal ien termine pai
1 paroles, cli lei rdusemeot applaa
lue les indignes des tern
es manda es setteut, grce au
iquejevooB prie dmeilre.qu'au
le de la Soiiet des Na'io. s, dam
le vu e de C.. ve, capitale de la
ri cb't enn< > il y a des ange?
liens qui veillent sur eux. j
L.Loid Hubeit Cecil intervien.
luite t,our ibjecer a M- Doit
la S icit de s N t'ons ne peu
.nu une sorte d- s> per-Etat chai
administrer le* colut iea.
s gif, dans cette ducueaiuo. ot
|0i il d.yrait sar uniquement
c jonieB e: de* territoires qui
liute dd la guene, doive.! etr.
(lis, par mandai de la Socit
"Naious a l'aJiuiDistration dm
dtermin, il ne saurait tre
ijun la d'Ea possJdnt dij
nis longtemps, au moins tbori
neu su leite indpendance
boint u'avo.r pu dtclarer la guerre
Mit magne et signer le trait de
d) Ve:saillea C'est entendu.
uti lois, ai on rapproebe Tinter
[ion de M J)o et. dlgu baitien,
situation li.i i- m,e. on ne peu
[cl.er de Ih souionner d
en 10 i da.gi !,i r le cas b Uiei
eux en i-agii dr.a le traite d
et le A^ieme. t del Socit
Natiot a, lit m uous ne nous
api ns pas, noua pensons cne
lilation malueureui .
lin nu Frdiic Marce in, nous
Ions diiii;iie d'arrter le coure
la aui.t historique- Mais il ne
liait cipei dan pas 1 aider.mme
les i. teu ions les plus fausses.
rebt le pisideut Wilson a eu
fevoyance de faire admettre b
s, ios ce la discussion des ba
Ipnppipaiea du trait de l aix et
Vovenat^ relatif a la Socii de?
dus, u doctrine afonro avec
Ba 8.s conequer ces- Ciait appa
jneui en vus de prveui 1 elfe
Emotions du genre de celle de
Joiei. Nanmoina la doctrine
|r*. si elle attubue aux Etat
le monopole des contr es de
lle-ci de I Amrique- se Concilie
(Ioils avec la souverainet et
ependame dea petits Etats aine
|n*- il n'eu eBt pas de mme du
taie dea mandats envisags dane.
Ba rta de la Socit des Nations
Ua probablement par pruden
e^ souvenir de la rserve con
ijb le Cwvenant do la fcoci
I Par Camille Uauclair Paul
Ullend.rfi, diteur
Sont bb trois titres La l'enst'e
la Puissance, le charme, Mr Camille
vlabolaii a group data ce volume
la shoix d'tudes littraires et artis
iques crites, nous dit-il, ''au cours
B annes, .sur des rts qui ue
ont plus" mais que telie enlte eux
e li d'or du gnie. Prcisai, ch
nin faisant, les correspondance*
mbtiles qui rapproebeut et parfjit-
ipparentant tes Priucea de l'espiit
. Mauclair en pntrant critique
>ten admirateur fervent, nous parle
our a tour de Tido ogie d Edgai
t'oe, grand gnie malheureux qui,
jarnii nos crivains modernes, fui
ans doute la victimes U plus abao
ue, la plus constante de la fatalit
it qui reatera nanmoins l'une des
(lus hautaines et des plua clirep
igures da l'ut aristocratique et pro
tond ; de Flaubert, en qui il montre
ra deirire le styliste, le raliste et
'e psychologue, un idaliste chr-
ien et uu po e lyrique ; de Iuvre
le Villiera de 1 Isle-Adara, dont let
T P?3'b avec Poe et 1 lauh rt son
lirects et irappanta; das recneich .-.
le M llarm. co.i re coup direct d
vVeg er en France en tant que dia
lectien d'art ; de l'iuuvre et de
l'exemple de Paul Adam, grand ani
na'eur des foules et des iJes vivan
tes encore mconnu.
Put i, ce son t des pages sur la Vit
lroique d'Eugne Delacroix '. mei
veilleux musicien de la couleur, e
rincarnation, semhle-t-il, du Tinte
re i sur dea uvres de Rsmbrant et
le Tiepolo i but la vie du mtuiati
ciste J- U laabay, entia sur la tniuin
tare et l'intimisme fminin.
En vente i la libraiiie du Mat,
Forain
-<^-
D.manche matin, vers
res, un cabroutt du Consei1 cam-
mural de celti ville ayant travere
a (J-aod'Ru*, laifltot ou plutt
Les dessins
es dix heu- D'es. Les l
de
-nJe de
guerre sont cl-
certatrjs d'en*
tre tut tont deveoaei des lorqialei
qui survivent i la gaerce. Sias h
tnre de U Marns au Riiim
Avis Divers
------.. ' ii m uu piuiui -----~ ~ naRNO AU IMIIN , Il
train.nt aps lui un essaim de mou g^Qi BatimU a runi ses dessins pu
ches exhalant une odeur insupporta- D',s pendant la guerre et BOiil u1
gravit
La rforme du r-
gime douanier des
zmes franches
De Y Exportateur franais : fuiien
Haye m.
Pui-que les stipulations qui r-
4e la Suisse sont devenues caduque
sa vtnu de 1 article 4;/. il n'est pa.
iouLux que les reptsentants de
Jeux Rpubliques tiendront 1 ins-
l^t^r un rgime de concessions
iviuifables et d avaniages coirlatiis.
ipis. avoir dcousu, ils samont re-
coudre it concilier les intrts rts-
^actifs des deux nations voisines et
unies : l'accord harmonieux qui les
ne lioitement et qai s'est constam-
ment traduit par des conventions toi
putes par des sentiments de tra'er-
ad iadaiab e sera dt nouveau ci
neLte et fortifi par le prsent et
'avenir.
ble, des curieux l'ont poursuivi ]
qui son point termiaus. Arriv de-
vant une vieille mai on en ruine ap
pele ironiquement tL Hop tal mili
taire, le cabrouet s'est ane et
:eux qui le cooduisiieit en ont ii-
deux varioleux, couverts de iwr. Le
UndemaiOi l'un deui rendit soi der
aier soupir. C'tait in/itable vu la
de son cis.
Ce mme jour.on a vu le cabrouet
ui avait servi i vhiculer les ma!a
les, rapporter au cimetir^dans une
iisse a demi couverte, badigeonne
l'eau de chaux, le cadavre du d.-
niit suivi d un vritable convo
le m-iuches.
C'en tait pas a plus tard, la miudite Cause, nouvelle
ooite de Pd-:dore. traversait encore
la GriodRue suivie de son sinistre
Il da igereux cortge de mouches, et
porte par deux pauvres hommes
)0l, titigus.s'arrtaient devant prs
tue chique maison. Alarms de ces
faits par trop rvoltants, deux cito
yens de la ville les ont port la
connaissance du Magistrat commu
ial qu< s'est empress de leur r-
pond e pour leur dire qu 1 avait d-
j fait le ncessaire.
A l'appui de cette affirmation, il
ieur a communiqu copies de plu-
sieurs lettres, tant du Ministre dt
'Intrieur que du Chef du Service
i'Hyg rte, en rponse i ses d Itrent
rapports sur l'pidmie. Tout ei.
Ien Idicitant, nous tenons lui du.
que contrairement au tlg-amrn-
le li gimeur charg du Service N
tional d'Hygine public mentioont
laos la copie de la lettre du Minis-
tre d; I Intrieur, en date du 17 jan
/ier courant, qu'il nous a commn-
nque ; Aucune place publique d>
>t Mire n'a t jusqu' cette datt
( 28 j.avie-) dsinfecte, au contrai
i iios l'heureuse initiative de.4
vlde.ins de cette ville, tendant i n
:ouvrr'au moyen de souscriptioi
mblique, des foads pour l'acquisi
ion te dsinfectants,lassamissemeui
le la ville n'ainverait qu'aprs h
lisparitioa co nplte de l'pidmie
Maintenant que toul est expos
mus souhaitons que la Caisse com-
munale s'ouvre, laisse sortir se:
tonds, pour que se forme et dispa
aisse la macabre Caisse du Ssivic
1 Hygine.
Saint Marc, janvier 1921
.ous BELGT, M.rctau DESINOK
certaia nombre d'autres indit*.
C'es une merveilleuse coll et on c'e
docu nents incisifs, cruels, ironiques
mouvant", immoles Y a-t-il ur
hom ne ou une femme cultiv; pou
vant ;e dispenser d'avoir un tel ou
vrag> dini sa b.blijthqae L\ col
lecioidejtG n ls humoristes qu
avait dbut par un Pkin sur le front
par Si:n, ne pouvait mieui se pou
suivre. En dni volumes in 96, brt
:h. 100 illusira'ion chique volt
ne.
Ej veite i la Librairie du Matin
Un cimbrtolage
minarnit
Port-.m-Pfiace le 29 jmviei 1921
Monsieur le Directeur,
le crois ncessaire dj donner pu
JllCil i un acte aussi avilissant qu,
ache et infme commis par deu*
ioldits amricains.
Ce matin 1 2 heures, aprs avoi
JrtOJ ; ma btrnrj et )a porte d
nabjjtique, angle des rues de l'E-
ialite el Charrroa, ils se sont prct
Jits dans ma chambre et braquan,
.ur moi leurs revolvers, ils m'oni
npo. silence.\prs quoi l'un dfua
ne girdanl bien, l'autre eafona
non buffet et prit tout mon argent
Ui tels fars demandent a tre con
iusdi public et nous donnent a
m user.
lu qu'o ;roat-ils ?
R en vous,
Race RAPHlEL
Nouvelles Etrangres
tini
t dea Na.io: b relatif a la doctrim
vloin que lord Cecil a produit
OaaUsj ta motion Doret l'objection
lue uous venons de voir.
Aldlgie le tran de 1UI.~, nous res-
tons uu Liai indpendant. mme
>ux y-'ux da guveruemeut des Etats
(J.jit). >uua de dvoua pa.o 1 oubuei
M- Doiel est. l'eu suis convalcu,
au pituiiev rang de ceux qui n-
peuvent ioubiei:elsi je pane au
jourd'Uui de ce qui s ett pass a
l'Assemble des Nations, c'est qu'au!
Matin- rots avons l'babitudj dt!
cause de 1 Jut.
Chez I, J. BIG10
Kfcellent Coton m itelas a trs
)on march.
finir fljiies U
Adressez-vous au
latiii o l'on vous
fera des conditions
meilleure* quen'irn
[porte on.
28 janvier
PAUS La cojfrea:e ne
jas de sance dans la matine
Les dlgations eurejt des coaser
uoai prives sur les questuns des
parations. MM. Sfo.za, Ltoyd Geoa
je et ou certain nombre* d'autres
jersonaes eurent un entreea. MM
dnnaii Loucheur senlreliareat avec
es ministres des afliires trange es
-t des nnances de Belgique II sembK
jue la dlgation b.-lge s'efforce de
ooet 1er les points de vue frauai,
^anglais. Cl rsultat ne sera pas
itteint avaat la fu de la semaine
ua co.,fren:edes expsrts reprendrait
Biuielles et tudierait denoaveaux
noyeas pratiques de taire payer
i Allemagne. Les allis prononce
aient dfinitivement au cours de la
nouvelle confrence qui tICndra,t
a Lon ires en lvrier prochain.
Li confrence qui sige actuelle
meut wntiani 4 d.scuter les ques
lions des relations. De nombreux
exper s ont t convoqus.
Le Ump,* dit que parmi li, ca
QOOS dcouverts a Koeuisb se trou
ventd:ux obusiersdu ype nouveau
Le garal Njllel, actuellement a
cari, cain njniqja cefe nouvelle au
cojsei. sup-c n.-.
Mr Veouelos est arriv a Par, ||
sur l'myi a'.toa dz Mr. l.ioyd"
La Directrice de l'Lcole des Intir
mres de l'Hpital Gnral s'empres
e d: por; ri U co-nissance du
^u'lcque ei IaStmts Hiitien-'
ies diplmes sont i U disposition
ios malades q xi aurai nt besoin
le 1-ur sssistaoce, L-prix est de Dix
tooj / dillirs par semaine. S'idrcl
er i la Directrice.
La Direclrice de l' o'e des ln-
irmires de lHd>itil o^nnl se
tient i la disposition des Cindidatof
lut dsireraient a\oir des infoma-
icns concernant l'Kjole de 10 Hres
1. m midi.
NOUVEAURBSTAURA>r. -
Vllez 1 Htel restaurant S loseph.
n fa:e de la Mideletne, ch 1 Mme
Vcphie Louis o voas troaverez
1 ui prix raisonnable les mets
es pus lias et les plus varis Cui
iue rrprodlnble.
10UR5f\UX PARISIENS.- En
MM* a la Lb.aine du sMtlinn
Messe de R quteut A la Bas:-
ique Notre-Dame sera chante le
nardi 1er Fvrier 6 heures 1,2 du
niti , une messe de Requiem la
nmjire de Frdric Wulft.
Les amis sont pris d'accepter le
>r*eai pour invitation.
Po;tau Prince, 29 Janvier 1921.
-i mnformment la dpche du
Jpaitement de l'Instructon Publi-
Ittl e 1 date du 2; Janvier 1921, No
"i?, 1 Inspection Scolaire donne avis
iux intresss, qri cause de l'pid
aie qat coatiaue a svir avew intea
n le licenciement des coles eit
^rolo igd jusqu'au 14 Fvrierprochan.
Les personnes qui se trouvent
1 tusi ie la rue du Peuple, 1 la rue
les Leurs, i la rue des Pucelles, i
a rue des Fronts-Forts, la rue Roux,
* la rue hrou et u rue Dam*
Jesto iches, sont pries de passer au
lum.j 1709, rue du C.-ntre paur
recevo r la vaccination.
D. P. COLIi, de la zone E.
-IW VFNfE.- Un salon en
0,1er rembourr en Cretonne cou
nZ \e"^,vre- ^^ ^gaat, com
pos de t chaises, 3 do i. ns, 1 sofa
4vient
gwrge jui dsire le co isulter sur
etqUt$:Qd|0neat Mf Vilos
ladA. 'V^^"5 ^iens-avec
'a dlr^uion britannique.
WA>HNGrOM. i7 Certains
mtmb MofficieisdaDeVartemeatcoa
Mdrent comme la dcismn du Con
e.lsup.-me de Paris de reconnatre
egotvernement de la Livonie E -
thoaic tant en opposition directe
avec U politique de Mr Wilson de
mATVJ" affair" rues.
Mr t.:slby adonn l'assurance au
rfnat,., lan, de Cal.fornie qS
bOtosi emenldEtatn'approuve?*,!
pasle Uveau trait projet entre
^ La ,u t ? I eatre
i. t Ti a,t t doQa*e aux
mtmb ., du Snat et aux personne
int, n S0Ullctre ^ argu-
ments an D parlement. 6 '
^* nmuta.tjrteis de coton fi.
reQ< a, I i |, Com a.ssion des
voies d, inu contre le Jd
potUt, :, un ;mo,n a dcor q
ni^i"'" D*Va'1 P" npendu
'ouces les importations l'industrte
-auuctut.re du coton SZffi


IE MVTtN


CROYEZ-LE,
POUR LES
ENFANTS,
il n'y a rien de tel comme
L'EMULSION DE SCOTT
a m
tt i t. bip.
Bi ode ries de Madriri faites i ta
tna n.
5 lorc rn p.irr d MiHrira
I. F'rf.l/rr.p .\(;< | RHO! M
FOR SAIE- o e<,t .rhnicf.
tei ?mer eau R fd Fnrrili re, wty
pfgarl fr rr V'prdi ror ,.._. 'fO|>i
tnJ 3 (hais iR k ri, I Sol-,
i T. bip.
011 opholjtercd in dtente
Mdn hi don r, lirbio'dtry
Mdtira W ,kei Fnroiiorei
Cours des Marchs
28 Janvlsi 1921
Puis u un 3 n,o 57.50
f'o'lai I392l,2<
Sieil u Di N W-Yok, h lacs l i 02j
Siciiii g3&9i9.
0. SJERV.1T0IRE
l u
ri iir IN INE
01 LGEST MAfcT 1.
BFN..'.:' T'"1 ME'NTS
METEOROLOGIQUES
Vi "ed 2cS lacyiei i^ji
B it ilre ;6)4
minimiim 19. ,
Ffirp'-t tu'P
rraximuw Jl-3
Moyenne dinree 25 o
Cul aoag< ux jour ; couve t I
nuit
Un p' u dp ploK
Haion et e cor*'an t.
J. S( nrkir
Four 1indi
Lire ; LV*p I Hp to noc ;
Afpel aix Cor.f es
Henry Sfark
r
/?// Jm Quoi, en fn p de lu Caf
T'abdique d'encm letftfttff?
Pot !> ri nuis photographia, por*rm < nt* l huile, Otmwm de
1 me, vi-.suls eir. C.rand- u de moulure.
le res vitre* d*> toute* le*granae>tr
Pour vii'nes cl h iix
Pitons et clous m en porctlait hr 'lubie mi on s biscautt po cr meta e*% tel q a moire ttyl Louis XV et
a y le amrira n po h f}e[ etc.
\l p irs ei.oi'Vs et non ei cad's 1,1 s n fer a*ec 0 nrer
Hpoia'im de mi irs idch*.
Tra\a I Fa brique de cerc eih simples
et de li t
\,n rand nombre d s llupmrbi i l b q ii en rrup' iot i|(J
rile reste t, chaque anne BJlca 4 uotre manque, as, j
1/
rrolle reste t, chaque anne mena 4 uoire manque. est ,
rtnaqa Lie Un tel attachement nstnelleraent implique toi
qualits extraordinaires ncetsairea une voiture, cea qmu
sont trouves toujours et se trouve! 01, t touj >ui>i dans la Har
^ref* dtail
Type de carrosserie. Voi-
Irroa de toutinrue 5 plecer; voi-
ture ronfirn 2 place*.
Empateajent. ll2po. ces
2rn 8i.
Cylindres, Quatre fondus
en un seul bloc. culasse dmonta
ble Hlcua^H : Jti pouce, couisea
5 l|2 pouces (H3-i40ma)
Mise en marche et clai
rage. Systme lectrique de
Jeux units.
Allumage, Par magnto
haut" tension,
Carburateur Rglable.]
Amen de combi
Systme e dpression (i
Graissage- Sooa 1
par pompe.
Embrayage. Oq
ques se s sane graian'i
p'aques
Pneus.8x5x105 rem
t talons, ou J2xl pouce 4
droit JanUa dmontabletl
Roues En bois ih
til'erie. x '
Couleur- Caroaa<
ou griae,.
Tout le m nde dit
que ces1 simpleV>
Vous n'avr/. ri ; ppttitlre avant de pou
voir employer . ; >tnr de srel ItVER*
RLIUi. Vous n'av/. qu' ous savonner et
vous rfber cmn eni.
Aucun eni.ui vtc 0 I mes de re< hwge,
,, Pril b gourdes
n ven'ecng os et en uetail. Ii 7.
hi an h J- Martin
Agent gnral pour Haii
Et f ce c*e la Glacire. Portao-l'iince'
u
Il y a dans ce pays one rgion diaponible trs avant!
Irasar., et nous smona heure d r-cevoii des maiaonM
etadvtbles. lea demandes cenceman ce.le reprsentation
Hupmobile
Tbe HUPP MOTOR CAR COR-ORA ION D]
E U dA
..?' JHSSZS&S** r-odf* emploi
HUI F DETROIT LiebrrABC5
VVESTtRN UNI
u
Vient est d'arriver cluz
A. Victor tienlil
Rue du Magasin de l'Etat No l!3i
Toile en e, oulchouc fo; 1 lits piraune
Po^ks avec iro.s canules et tubes de rechicM
AUSAVXVOYAGEbns
La Maison vient de recevoir dj Caimir pais par auc<
J
Four wyger ly Rodolphe < lamlc
A peu d frais
Au &.p,W0t)H en, CMff, e'c Mdecine Chirurgie
isriivc/ oi Bal n . 1358, .lue ,?u rifa n Rua l'iovecc Jucnni
HOMK iNSUKNC COMFAIV
iVe perdez pas de aue que la \
Home Insurance Company i
Grdee l'intervention active de
Mr Eugne LE BOSSE,
t la im't e Compagnie d'Asjurance oflrir aux Haitiea une pmlec'ion > laax al
La Home Assuranca Company
a douL d , p,euves de sa lo/aul, de son ^uii dans les rgimes daasrance apfta lo
Le Home Insurance Companii
, I. plu. lire ft-ol d 'jj de,, u-Uni, d'tmrlaue; elle ..lire Le le plus de
|iit solvabikl en c de granoe conflagraii-n.
(ONSU Trz
Asturex-vom contre l'incendie d la
Home Insurance Company
Eugne Le BOSSE
Ktet aucun aairmJf. ao^ .1____..
1
Avant de contracter aucune alhvrca\ animai ,/ ,,n,. &ag
*ur les auJnnnf l0uledlfl*r' gratm'ement pat des/att
mm masure contre nsaues de merles voyjc^ de f)flrt pm ^
luujeiie LE BOSSE
AgentpmrHati. r0r(-au- rince \
*4


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM