<%BANNER%>







PAGE 1

LKMTW —_ i. B4Z4R METROPOLITAIN Maison de confiance Angle des Hues du PtupU t$ Dames Uestou hes. Port-au-Prince (Il;i i) Grande Liquidation annuelle pour renouvellement de slock. Vue occasi n FJBA uU VO-IS e i offerte voua permettent (Jiclieler une ou pluseirs paires de (IMUVKKTUK6 tle qua ii suprie ne un prix sans pa r ei|, d'un bin march) mette suip enant par ce jous de baisse gniale : i i Couvtrture lgre en coton fi ai. la pce or 1.7.7s la paire 3 2 i extra .17C 7.K et laine est a le pce 4 i*0 9,50 Goram et Pastille Je menti ie 4 cultures le paquet C H Avoir e 40_ceTirrs msintf r* nt .10 C & B T p oca 55 • 40 Petit pois 25 c 20 Corn a'arch 25 • 20 Cœur de m U 35 28 Farine de fit ment 48 c 38 Ubocolat arjgl ta 50 c 1 1; c 75 60 Cigarette H i d 20 15 uiivea mr* 8 .50 • 85 Uves vertes t'5 f su UeB Gele pied de veau 75 c :o Sai-ce Liptou 46 ;u Sance de tome te Lifton 48 .•!• C & B pickle* grand pot 00 c 75 C & B Cleii au jus 0 c 75 V B l'Ium puddii g il) c m Choucroute e 1 ssucinre .45 ! 90 Satcisee de Boulogne 60 .* JO crut sr'ch 80 M 40 l.eid i i feie {55 U bi Kue.Jet Vtal loaf % u 10 Bœuf sch 87 • 20 Saucisse de Frar kfort m i 110 Boaat btef 1 h vie 55 U M Sardines 2i M 20 Serviette de table dz 8,80 7*0 ISlappes 0.50 95 ijraps 75 x 108 4,7 3,25 Crpe Heoi (jette 5 3,80 44 Soie l'aune 4,50 2,7 Suessine S( ie i,85 1 Garbadh e blon che 1 70 1 30 Chaussette* soie pr hom 90 HO Bas soie pour dames 75 1,25 Las pohr v'tnncs 80 65 Pot eau i m 155 Ca/etiie i 85 petite ISO 90 Pot de chambre -2 1.50 Griddle bon 4 50 2 50 Boite pi in 2 50 175 Miroir 60 45 c m 75 Rabane vtloora \ mr ii tirant 10 C ii i ifta de poche 10 .< ; R(veil matin il5 H 400 Hisrurs arglais en Uriblsrc Golden Cre m |d M 27 Breakfaat 45 • 30 Ch ete 60 <• 33 Wut aittte 55 • i 53 Water wafer T5 • < :<5 binrer 00 40 Te a Rock 00 40 Albeit 3 M 1 50 Thin Anowoit • • 50 RichT.a H) t • 50 D geet've 85 H 55 Pisprnt 90 ** 50 irgci Nut 90 -• 10 Oot o 1.C0 • M Sporgf Ru$k 1I* t. ro But'ft Crraros 1.1) •t 70 Sko t Cake I.M H 75 Vins fins d.Fsp [ie a.)o I 75 Poiter S fl 2; Mince M.at M r :5 CWon i 2 5 .• l 5 Saumon grande boite w AS •• 15 Si' 1 1 rns ?s • • 35 C B X Vais au ,uf 5 •• i; Pubin*, UH'msilti en mail> Tissus Tout est considrablement rduif.' ..*~ Nouvelles Etrangres Une fortune 20 janvie COPtNHAGU-:-Liniaitreda noie se t cuve en prsence d'une ut ua hon criique Lt plupart des (a brquts re travailler t que partie le mtnt et d'uuhes SJU corrp temer t 'erme;. Le cl nage augmente npid.-mei.t le march es' erc mbr de maicban dises tiacgies. La presse blme le gouv mun-nt jour son in'frence. rclamant des mesures protectrice sti la suspersion des importations. MADRID— les rrioisves conler ren h if i i ou minuit au suj i de la g ve des fonctionnaires. Le biuii o'Jil que les emp'oys des potes e )eiodraieot aux employs givis'es iii miniatre des 1 uancts. L\ HAYh— Le bureau de la correspondance tttidelle dment la ru meur que les Hobei zollerne ieu rent l'ordre de quitter la HolUndi parce que, disait on, les d p matt> allis avaient inform le ^ouvtrn mrot hollardais qu ils piprain une cortie rtvo'utiuu tu Allemagm S bXICO — Plusieurs ptuouut; lu ent tues t-t une trer. aine blotsu .Cl api, midi quand la digue d Paihcca, la plus giande du Mej'qi t e bu. a et luona la ville. MARION ( Ohio ) Mr Hardir> eimina ts (.oolrenctt toi la joli ique de son adunm. t *l un tt quil'i Manon jeudi soir peur la f-ivnoi o il passera piesque icut cn um|5 lusqu'i la prise ^osesion de st fonctions. WASHINGTON — Le snateu Johnson pro|oa une enqute su l'txpiuuiuu uuiiUuc do but Un..n Sfib.e La lsolution Ll renvoyt i la commission des allants uaugi res qui doit ausi enqu er sur le rsululs cbterus par les troupt: amri. ices en Sibrie. hAKISielcn 1 h\ho de Pari: vl. L-oyd Geoige aurait l'iotei t : oi de poser la confrence de Paris la question dt cidns initiaaiiurau> dans le but de remdier 'a c is conomique. M rxnou, m n.stit di a fcueire decu a tu co^re^pcndSl i tu fit l louroal que AOU piogrii ne se reiume en deux luimults r n Jkcl.on du seivice tl uducuon dts jeptnsts militaires. Suivan. u.e it k t .ht de B me au JiUina, its dugues f.aoi .anglais utmauas cubrent d accord sui un certain m m bu de poi ts relative meU aux tpaia ion. La fixation 4 indemnit totale tel a-bbdoncr,|t> ^aiem> r is annuels y seraient subt. lues poui une pnode de s ans e leiaient eluctus en nature D'pis un .Ugrammede Stoc uho.m a ih.ho d. Paris Lerune s. ta* atteint de guves doubles me. • ux ci d h-liut.iii.iioD. Le communique del commissior tes lpauuona sur u rpa.t t on d. s javires ennemis annonce qu'elle I vra 2064 729 ton .es tl e do t coco t .ivrei uu UIUII million oc loiuits >JI 1 814 17; tonnes reparties, TAL ^ieieiic ut OKUQIO, la Franc 106924. l'Italie ra 4 y.r, le 1 p# i6 cib, la B Igque j 8ji. E C'est celle du Sn~afcu7 lemne. D-n d j, de longues mm des recherches faites par les h,S!' pour rblenir les ti r?s de | t ,JJ : sion taient restes iefructo. Les pices ont t enfin 1 ves il n'y a pas longtemps et dcision du Tnbuaa. de p re Instance vient de confi mer Us de in>rfs4s. Dj l'arpente des habit, dans la Plaine du Cul de S nombre de 17 s commenc. Stnographie t ,v TechnUn La Direction de IE oie Stc j tl Stno Dscylographie a le 'Ib par le prsent avi, eiirvi'erles cens ve s de l't.blissemen ( tlSlrogrs ( h Q Uf)i|'i nai ,„ 0 d un v ours d S e PO graphie T. nique qui aura heu fU sig lE.olelesamed 22 laovier ce? 1 7 heures du matin. %  Soyons unit, n. di la Preste Noue sommes heureu* de c n ter que no re apptl II union ntendn. En effe, dans *r n 0 d hier, notre coutire Le eUo ir Hatien s'crie ; Fai-one r devoir nsambia pour que ayona plue de forer. m On se rappelleq U ,#r encore n rclamions un ConR.d e U T. r (exemple du Gong o de ia i r Dominicaine. Ces; le moment on jamais d* HMJ1 1 raQd A forte il, solidarit. u '* noi L'action des m cins hatiens contre l pidmi Depuis hier s commenc Is loatioo de la population oa* Corps Mdical dSf?S!} Jf* pour la rapidit X ti acheve bienttCompagnie des Pompki Noos sommes Leu eux de annoncer que le conie.l 0 Gompsgnie dont l'utilit est nue, vient d'tre recons'itiV. Nous en flicitons le Com.ni Ogand qui par son Uct et son 2ih P U obt olr •* Promptement la ville P Urie ""SWblaoi tAlTS D1V Funrailles Ce ma in ont en lieu en la 'que Notre Dame, su milieu ••ombreux convoi, 1 s fjneraii.ee Mme Laurore Nau, ne Cisi Oufoit, dcode hier maUn. Noos prseno.s re tio' %  oodolsocAs aux familles ves. particulirement notre Lturore Nan* Service National d'Hygine Pott au-Piince, 20 Janvier 1921 L'ine et pnblic l'exigeant, avis est oon toute personoe dursYt •oypger en train, par mer 00 sutrenent. que le doit tre dsormais mncie d'un ceihhcat de vaccinat ; on i(mert par n'im porte quel mdecin ou Olficier S ni aire. •I Cours des Marchs 20 Janvier 1921 PatiS.R fie M n,o 58.35 hiVlsf t5WI,t Sieiling ~A)o) ; New-York,— Frsncs, 15.42: Stetling 3-7725. LELESiA CHOCOLAT auLM en poudre TOUT FAIF. TUUI eu r rODT nt-'t pour prparer [NSrAMTAMBMEOT par mple adauion d eau une csauise UK" Je CMCflll Al L*lr Vous l'adopter k !" t,a av.nt dt parti* *** travail. ci.r c'est insiaDiaoe „, „t ptet. C'c f le *£ %  dis ililaut*. ner |.r fri Li.qi.is tt fantifi**. EN rTf*CHFl Alphonse llaynei Uuedu Mugasin de IJttj, •v



PAGE 1

LE MATIN r— • aa^aaai im %  %  %  ^ %  %  —--— -, JUBOL Laxatif physiologique, le seul faisant la rducation fonctionnelle de l'intestin. %  COMMUNICATION : 4 rtcacMmle de utdtctne lqiiri comprimes il. Jubol, rendre 1 leur intestin l'iir-i. par l'abiM dos drogues et des lavements, -on Clasticlie et sa >ouple*.e. s'ils avalent eu t leur se me* la res>otirec de la rduralion intestinale si admira blemeni ralise par le Jubol, peui-elre l'histoire du rlyire runuueraii-elle a son actif moins li'llturei Illustre, Kn rcvanrlie. riiunianl| et dnombr moins de -i,i,iTi,iiiii'dont les apothicaires, autant que les %  naades, se firent, a toutej les poques, les iuconscienis artisans. < Hnf M'IMI. de la Facilit de Mdecine de Montpellier. Vaienciennes, Paru. JUBOLITOIRES: Hmorrodes auppoaltolraa antlhmorraglquea calmante et dcongestionnants JUBOLITAN t Pommade contra lea hmorroxdta externe., ;_£ f %  Comptoir franco haitien .720, Rue du Magasin de l'Etat Reprsentants pour la Fpubique d'Hati • %  -vr -wa*APARATOS E LECTRICOS F^RA. TODOS LOS FINES •Un nouvel aspect d'une Iles plus grandes ituUtt tions industrielles du • mondeseraiovoqu danu jcet espace Imuine chaque ses j D'o nous vient la lumire '.cite marque de tabnq i i ;st la^arantiefde labonn jualitti de^nosjournitu e t lectriquts. ( n Quel miracle moderne/ L'un aprs l'au're des millions de points lumineux surgissent jusqu' rendre toute une ville radiante d'une lumire qui n'a d auu* uvale que le soleil seulement. %  #— r Depuis l'ampoule en remontant la aource ne la force lectrique il n'y i> auebue macniue qui ne doit tant soit peu son dveloppement ut su peilectiuu %  ia YVESHMhOUafc XkGTrliC. Car, la WestnjUoui>e hlecmu tanque les IH %  • parei s de uauatoituauon par lesquels le couiaui eiecluque piouuit les grauu. voitaues ncessaires a sa Uansmissicu a de giauaea aisuutes et qui est rdui. encore son moindre vultage, a'ou il est irauetorme en luuiiie. Il fabriqua lea grauds ^euerateuis aans les biaiious L'eutiales o le courais prend ta naissance H lab.ique lea merveilleuses lui bines a vapeui. ——~ 11 fabrique lea cbauiituia automatiques qui auuieuieui les cnauuires de cb:r bon tn conomisant amsi.la maiu a'œuvre et garantissant a la lois une meilleur combustion. Cbaque pae ue la graude evolunou, cbaulleurs, tuiiaes, guei. taurs couraui alleme et titusioiuattui, uj.iuuit 11t. icunl mon 01 tincte du Wtb'ilNGliOllSE UftiTHili au grand rsultat qu'est ; la 'lumire dana la plupart des maisons au pui4e piua reauit.. •i-o' v We*tinghouse Electric t International Co ^ \ New-York.Ciiy.U. S. A r contre CONSTIPATION prenez lea COMPRIMS SUISSES de DELORT, Pharmacien, ItO, Rua Sixinl-Antoio0 PARIS C'EST LE MEILLEUR DE8 PURGATIFS POET-AU-PRINOB Alrx.PF.TRU8, Pharmacia ALBERTO! Ph-rm.cn du DJuatln VIARD 01 tout* /• honn Pharmacia*. Pan de bals pa s de cin ma* Souscrivez pour cotnbtitre Vp demie % Dfende*ou voua mme HEMORRODES ]\ Gucpiion c er.aina et complta par In | ^ POMMA3C UU OOCTEUR ZYLOM EruHi-.s roHuiKT ERiN'iUi. • WHkll C*.vooir£ DOHt!'. TOUJOURS VN MSUI.TiT Utx>-a*Jfx lUPli *. rue Cbirli-L.if NtLIUT -Sti't Port.-i-M.-t'l IM. PETRUS Mo L iostant Auguste (Commerant Annonce sa clientle qu'il n'est plus la Hue TbosM Maiu mais bien 1723 Hue Gouibe, Remerciements Les (milles Mars et R (?i* remer fient bien sincrement tous leurs amis du concours empress qu'ils leurs out donn tant pendant la ma ladie qu'aux funrailles de Madame Nrus Uan, ne Lise Rgis* En leur renouvelant l'assurance sincre de leur profonde gratitude, ellea esprent trouver un rconfort dans le regret gnralement laiss par la dfunte. Cayc*. le 12 janvier 1021 Dr Bois | h rurgim den i le Rue des Casernes NOUVEAUX ALAMBICS i. p.ir HfTIUni riKTsri* j f__Tr La CAUX oc vi r\ ^Jg—<**| • ,M ,M *LCOCL*. te. U#^ I %  ?. E*?.OY F:LS -. \% m y.' ,tji /i. rut ju r: \ CUfOTff PHJM:o'JF i. nuuw .-•• IE £S*.K01S :u MANUBI ." • i ."'* 'ILS' 1 ** tiO*o%*% fr %  SK M, IBWIli III V ennent d'arriver chez A. Victor Gentil Rue du Mag'n de l'Etat No 1731 Toile en caoutchouc pot r Us par aune Bocks avec iro s canules el lubes de rechange AWSAVX VOYAGEURS: La Ma son • ient de receveir d i Casimir pais par aun a %  r a.i Hslo! de Frauce i. p. pirttizi, Propritaire Ou y Iroiiverii DJS VI M S imports direc'e nent de B iRSC. ar intis oufi Des VINS de B >ROE\(JX de prter choit. I /1 i o M[J GE vieux Carbagnac G-7 le qnllm r C'fC-O ^ BLANC, hrontac moelleux H le'gaUon. 0-8 VINS FINS en bouteilles, dti liqueur* des milleures marque eitouour* le fameux Vin du Cap Corse au Quinquina A d s :rix ds mole r\ Grand rabais pour les vents en gros^ \ y**** rrifi Socit Commerciale Hillaalaiss' Transatlantique Rue D ints Ueslouc's No 1 10 V t •' ~'\ yieni de r savoir une dea meilleures mirq-ids de vin Qa en IOJteillp, de llollaodet de UiitnpaRf.e, Cane blanche, Carie dor tare jaune, de Champot Irres Reim. — Kxcelljnts savons autt sepliq es. t %  • r• Jlllllllll i_iil.%i' I 1 1. ^V' M 4 la Librairie du Matin / es petit* Misogyne* Pat Chartes Hpult U r (< %  histoire i tn/un/j) 350 La Porte dea Humbles Par Lon Uloy M .Chonchon Par Paw Rebou* J t fr] > -^ .



PAGE 1

.-• Tp M1TPJ FIRESTONE Venles d'occasion Pour quetq es semaines encore, je suis a mrm d oll' ir mo ai • manie £1 irele, p op i ai esu'auin&clni Heurs les •Hicfestl.*im* i Lhamb.esair t-rists 10 x .'1 cr 2.60 . roug s ;.) x 3 20 1 grimes .{OX-11|2 ;,OfJ rouge A 1 x '3 J|2 y 10 Us chambres air sont de oue fracheur. A pari ces i ment, A UCUn ei nu vu 6' Jjmede r f, i bar g Pn\ t; gourde! Ei vt n't %  p gros • i i .1. *il liez /' t nck J: Martin .Agent gnral pour Haii L: f ce de le Glac re. PoU su-Prince* A VENDRA Vin fin rouge et blanc ])* la Socit Yinlcole deLo deaux par bairique ch /. A. Viclor Genlil \ Rue du Magasin de i*EI t Par gallon cliec Julien Gergere 1 lace de la (lathid aie Panama Ha Iroad Steaaiship Linc. Service de fre et d^jmsage i\cw-York Had Port an-'ince, le 1er S pembre 1020 IVei ant exp.l tons dindes p m llnglelerra et l'Europe cl vie -vea. Connexe bt uj((fewYprk i P l ii''-"rideelbosdireclservicedeel pou. IRuroie \£L A. L. lyereo;, Geieial Frei ttl Agent, 21 St.u Mreet, Niw Yo k G I .f ,D 3 e 'malien A I exception du M el P iab Un dpart par mo s jfNew York dire ternit pour Porl au P ince et un mira .no s pour lo s le no-; s d'I IM i. Saule n*nt psssfge ,1. premire cl isse.— Le* iJ sont nos Agiui* dans 1. s p u c pai x ports d E repe el d* n I /erre : Angleterre, Ecoute rt Irance : MM. G.W.Shetden $ G>, 11 ', J m s S'net. Lia* mol, Evgland. m Vpenhrgue, Danemark : U rL 1 '^W* C0 8/ Al aal > r-l'onhagd] G en s Halte : r 11 \iM lUnri Cm 4 CleiM, HOAAI S. Mutlqe : (nientaUn t Smdttions%<>Uka Vt Christiania 1 H^bourg Aihmagne: Il Vogemann; Hambow Oo Unbnufj Se le : A o (ii h tapi ( u*, (Jothet bourg / t ecovrant f-t pr.rN.wYok avec op ion de livraison soit i LoaJ p li Ha .. Pou.aui eu Ai.veis seront livrs. 0. H. THOMPSON, gent (jencral age.it pou,Il Ui D pat l pour Cuba | L po 'file 'Corpoletion' 16 r* llf nenlM rade partira pprredi 291 J*o vier cruiant pourVn i&go de Ciba prpr 8i t pa?t-ayerp. S edreaeer Alf xi Ttaty, ^ooo. artes dci Rue iarr< qoil u.aibtient In bt'Ki li ti> prepi'.iu I PI < v. les c r'> • n hydiale tprmi .piitu P' t*'iid*rntd squainua cons crtb'fa de incubea provoquant la foim.tion dcide' KULiMbi l'npviip dajis u • frn If de I r NS. JENK N8 I. D. S. In'errog'Z voue dpfi' &f tui la ( Ri Ml-. M NT\ IKK KUl YNOSEn vente dans tou es lv llia < i. a dans le M >an %  tranck .'. Mi rtin Agent gnral pour U iti, — fort au Prii.ce. VelUTlIU Cognac •HENRY R 0\ renferme une proportion de sibi azote* suq*i euresde 'lOofo d celles des vins to ordinaires ce qui en fav un reconstituant du*e\ activit, aont tirent le. plu grand profit les L i cent", l f s anmi-jws el s t berculeux. Le vin nutritif }[ SOX es' un rerons/t'iMaJ turel qui reni-rtne une proportion plus granc vrai-s qualits rcuprtives que tou' autre semblait uni l'uddi'ion det drogues. Il est hiute,nt recommand pat lesclL mdicales en A ngleterr dans tous les cas d'at\ nvrite, neurasthnie, gastriu indigestion, gripf vralgie, bronchite fiais*,affaiblissement Ut s ners ou de corm. net P. Vartin del Rio Prenant le con merce et le \ ublie en g#r a' ciue ron M g in est fransf r au I c\\ de sa no t-ii, Micieu Chf du P* •, de ih rou oni un asforliiren'o provis ons de ont* t a'cheir 'e's que : riz ar n m r'ff e Ikiit, Col ln Ar nouf m >s rorck, I œuf %  !•, it de porc, p'eds .1 • lec.ha eng e saun. ie liare ga MUrP, n o b nrre !).>. .m,,. ytie Pi-iraiii >m: e g anu' lis euita 8 d^, hnile d'olive d'I^p.i %  M sardines 'e Aorvg, pecs de 'oi s pi nr. s, rayon Op o.bleu franHis, el de t Mette l.on mar rli bicarbonate df som!e, g'o s allumettes s: clic s gazo ine' bi re poiicr etc Prfp r par la WXVOX COMPANY, LimiHl ,, Londies AnglMrrre. En vente en r s M en dtail chez Alphonse Haynes %  Agent gnral peur la Rpublique d'Hiili 191*4 Hue du Magasin djPFtat. Garage Franai A. ftarreyre d.X'r.n.Tfa.f %  '•d'au-orn^b.l-snu-il a iFinspol fOQ | c Cr/V"V i W ,j 57 ,Jt h du Al,/is.n de M MtLita U m^ r de a,e,i fr ,e Janvier/9J. ^n-a ques. gaohne, huile, graisse et acassoiresfCTr: cl mcanique de prcision Tiavail gt'intt. Chem /. ./. HJGW rpWr.io o ui.tilbii. ben mariLtf Almanach Hachette En rate la Librairie du



PAGE 1

i %  - Ouxtbrxima>*nne NS'39&6 JF Port'tu P-riace,Hati V Vendredi" 21Jatier 1921 DIRECTEUR-PROPRIETAIRE Clment MAGLOIRE LE NUMERO 20 CENllltXS \\ ^Lliabitude "mme d donner son assentiment parait entraner bien de erreurs et des dangers; CICtRON / Quotidien REDACTION; Rue Amricaine No, 135& TELEFHOM&8 •QUESTION DU JOUR Objet* religieux L'h stoire du coton ct\p' 'ir metv. i hufe— la Feur de no* champs fertile' -et une lude far t tlie*emert mre^sante en vue des possibii es de nos ressources agticoes. Le •. ton donne de l'ouvr gr i des milliers de personnes il procure des vrmei's 00e uoable rn.|ort jirain isnd DUV nt qu. llr es' la plan t la plus uli'e i cultiver inten ivtrrent eu H t. Est et le ut, cette r ounitur mtivei Uuse qui ou tient nos forces ai tai t que L viande, par ces t wp* de raret de ru mdire ?— Elt ce la taaie ou 11 iommt de terre qui d'n ei.t plu. dam 1 dans un carreau de terre que tout. ratre plante ?E tee enfin le colon dont les (issus sont convertis en vtements tt au rrs a ti les de mnag pour une grande majorit de personnes et < ur procure des aliment.* appr iab'es comme succdans det proda't pi n hers ? J'opin penr le co on, cause d< sava'eur (nom; rehausse p,r ci fait, qu'il r e peut re remplac pai aucune au're p aote t xti.e, et qui les co'onn. des sont les toffes prt res et les moins coteux dans Us pays chiuds, et n me dans les au l trs dim .U. G "and LAniral Caperton profeaaaif Kgarddu peuple d Hati l'opinion

le est amperaent partage par les adminia raieura amricaine, bons on man vais, civils ou navals, que le gouver n*m nt des EtaLUuia nom envoie s nia cinq a' a. Si bieu que, a l'heure actuelle, ce mondepeuee que, nous autres de la pienifc et de l'iutfcllttiualil qui fai ona du bioit autour de l'adininialra "on amricaine qui seicene dans •e pays, noua n envisagions la ques l'on qu au poiut de vue de l'lit au tre e quoi qu* ce ao t en harmonie avec les in rta de la masse. Et, comme nous somme" value, par rapport 'cette masse a seolemont deux pour cent, nous ommea doue, aux yeux de nos ad (oinistra eurs trangers, une irs faible roiborit qui crie sans mandat. Une chose trs certsine, cest qn> t norme distsnee qui nous spare les moeurs, de la mentalit de l'tat rel de nos populatiooa infrieures autorise une telle opia on de la pa t de cens qui ont iotit nous iugei '• culture qu'une qutstioi U degr, de plus ou de moins. Un. partie esi plus cultive qu'une autre; •uais l'œuvre de dveloppement e de progrs baigne, pour aioardire ttut le monde. De ce ct, au coo'raire, que d. diffrences essentielles, que de cooads exwluiives entre notre prioc pal eliie,— I tut*noctuelle, — et la maso. JU p*pi, / Que de progis u>ban.> accomplis daoa le pava de f eiioi jusqn11 nos jours, tandis que l'ta -oc I es campagnes est rest Je \J i a aiiA... •A... X av. Joli choix pour cainux. choix d'images pientfpg. M^daillra "on Conseil". Nj're Dame de.Ljnrde, fie. t'n vente la Lit ai ie du Ma'in* en m8 0nnerie( pujs pn ^^ ar f-L,* u m : !" a P-n. la kroainn, r l ' nClW i'* l oc -Ot.0.lpied. trac ion animale, traction rnc nique; la lecture et lcriiure alpin. D) \OTFULTO at 1715 Rue sur une plus vaile tendue dans u monde entier. 1 es tissus de coton I sont apprcis du r e nord sux Ut res marcageuses de 1 Equateur. L culture du coton en Amenque a eu |ie prtexte dla traaspor.ation l E lus c uelle de lou e une race d' r. • umaijsd'un co-tnn i un aune. j-es Af ic?ins vilides ont t consi dres comme des troupesux de bts %  * tisnilrer aux Eat-U is d'Amrique et 4 annexer aux colonies lurope n:s dis An iiles poui M expamion de la culture du coton, I V i n u,llie dts ,ot ' d co-oi. rgle la destine du comt de Lan Icashire.'e plus populeux de l'AngleJJ* rre et o lee usines ne cesser t |d importer la prcieuse matire pre%  mire. %  L P'dominace du coton s'tend Kt dadfc en dcade pour vtir uo %  Plus grand nombie d'individus ; rsn lis que les sutres textiles en cooeur f-'ne ralentissent leur .oulement par le manque de d m nde de leurs matires premires I, L f j ot o st actuellement ssns iivat dans le commerce ; et il n>o |0's point tout le temps qu?on ne mme. INUUS avons tour tour COL uu les cona.ructious en bois, put • alicut, e* quand les E pagnols arri vrent en Amer qu il y trouvreo les ind gies vtus, pour la plupart. Je cotonnades de auances parfaites, ils eipdire t des chantillon de v emen s de ces indig es ch.z eux comme curiosits, et afin de prouve le d gr de civilisation qu avaien tteint ces amricains. Au dbut de la fabrication des indiennes, dans ls pays qui en expo lent dans le monde entier, les tissus, taient mdiocres. Les progrs ralis Fwim tout ie temps qu'on ne aient mdiocres. Les progrs ralis •nns confectionner des vtements aujourdhui sont dt la lorce d'im ec un tissu susi confort.ble et: p uhion donne par les machine. £ssi conomique. Le genre humsio outil.; Wte trois fois plus de coton que d On prtend que l'Ar.gleterre recul knf AI t,iJU on:0 * n S001 dt T rcs P' ,ia cmJ aiie d luun mlange de coton il de lame Fumaud le mo)en d. tab iq er les Dieu que J a laine lt le tex i e cctjncad.s. Aucun p og es rel n't i/o i ul I,lsd *" Is vieille t^il possib e dans cette industrie. rv iel vin itns l ,n ieoD: v l icv n ion du &f 7 nny mu,'. fjpte, l usage du coton tait aussi le mtier conu par Ruh.dAk '" %  %  O riect. wrigbt pour le filsge du coten. On i-nistoire grecque nous enseigne parvient alors i p-oduire un tisse ne.oiot. c n-isrissot l'utilit te 'ont en co on avec chaine et trame qu >|appt.ait les*/ tsons aarbreu. De c iSine .c... Angleteire pri iu'on i IU,i lM SSUS de colOD le devai l P 0UI 'bi.que; les article I Pena &f iv1U i a l J i SOn e P 0< i uc v„icl. mil b, o(U Peue E-rfrao^maire *"45fii tS'Hmneterie ? iV.u.^t,^ cbsussure. co ^ rre du !" ri! ? E ^ aD t8 n0UB lea o^nV au p!b lie de 5? % f2 ur h 2 S du prix de dtail actuel New Virk 7o ia desaoua i-g^a.'S o i „r. ,i ""• py^ a. occHic. Dana la „•... i. >• _. • •" iProed souverain Gonfre l'alaslrio OJ la ta vrole DKH dOL.lN : G< o* ol.l" ,. p) P ir 1, n^''V ", l e b '• fabricants t-EILN c^ FiNK La re.i/ 3 dans to-ilon Id bonnes plnnnacies. ChezPE.PAIlVS^&C 0 Vous trouverez Planches et Cartelages un pn^avantai e u x Dfendons nous opre. pui f qu elle se contenu de LteJ-*^,,^ ordre, pas de Pour iTojJttger A. P* A ^ eu dl "l • a 1 "P.-onif M Cavfs flfr%  wna.13^, Hue amricaine. %  I a CHENET Kmra&=,u '•''•. Ps de l 22?*** fl &


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05292
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Friday, January 21, 1921
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05292

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
i -

Ouxtbrxima>*nne Ns'39&6
JF
Port'tu P-riace,- Hati V
Vendredi" 21Jatier 1921
DIRECTEUR-PROPRIETAIRE
Clment MAGLOIRE
LE NUMERO 20 CENllltXS '
\\
^Lliabitude "mme d
donner son assentiment
parait entraner bien de
erreurs et des dangers;
' CICtRON
/
Quotidien
REDACTION; Rue Amricaine No, 135&
TELEFHOM&8
-
QUESTION DU JOUR
Objet* religieux
L'h stoire du coton ct\- p' 'ir
metv. i hufe la Feur de no*
champs fertile' -et une lude far
t tlie*emert mre^sante en vue des
possibii es de nos ressources agtico-
es.
Le . ton donne de l'ouvr gr i des
milliers de personnes il procure des
vrmei's 00e uoable rn.|ort
jirain
isnd duv nt qu. llr es'
la plan t la plus uli'e i cultiver in-
ten ivtrrent eu H t. Est et le ut,
cette r ounitur mtivei Uuse qui ou
tient nos forces ai tai t que L viande,
par ces t wp* de raret de ru mdi-
re ? Elt ce la taaie ou 11 iommt
de terre qui d'n ei.t plu. dam 1
dans un carreau de terre que tout.
ratre plante ?- E tee enfin le colon
dont les (issus sont convertis en v-
tements tt au rrs a ti les de mnag
pour une grande majorit de per-
sonnes et < ur procure des aliment.*
appr iab'es comme succdans det
proda't pi n hers ?
J'opin penr le co on, cause d<
sava'eur (nom; rehausse p,r ci
fait, qu'il r e peut re remplac pai
aucune au're p aote t xti.e, et qui
les co'onn. des sont les toffes prt
res et les moins coteux dans Us
pays chiuds, et n me dans les au
l trs dim .U.
G "and
LAniral Caperton profeaaaif
Kgarddu peuple d Hati l'opinion

liibtr. Cette opinion est loin d'ir.\
Jsns le monde amricain, peraor.
nel.e l'Amiral Caperton- e>le est
amperaent partage par les admi-
nia raieura amricaine, bons on man
vais, civils ou navals, que le gouver
n*m nt des EtaLUuia nom envoie
s nia cinq a' a.
Si bieu que, a l'heure actuelle, ce
mondepeuee que, nous autres de la
pienifc et de l'iutfcllttiualil qui fai
ona du bioit autour de l'adininialra
"on amricaine qui seicene dans
e pays, noua n envisagions la ques
l'on qu au poiut de vue de l'lit
au tre e quoi qu* ce ao t en
harmonie avec les in rta de la
masse. Et, comme nous somme"
value, par rapport 'cette masse
a seolemont deux pour cent, nous
ommea doue, aux yeux de nos ad
(oinistra eurs trangers, une irs
faible roiborit qui crie sans mandat.
Une chose trs certsine, cest qn>
t norme distsnee qui nous spare
les moeurs, de la mentalit de l'tat
rel de nos populatiooa infrieures
autorise une telle opia on de la pa t
de cens qui ont iotit nous iugei
franco e dans la p upart des p*y
le civilisation, il o'i a. entre le.
lites. intellectuelle, agricole, ic-
wim w. I duslrielle, commerciale, etc, et U
Aucun autre x^ll 1 n'est ;ultivi I masse de la population, au point d
r une plus vaile tendue dans le 'ue u*> ' culture qu'une qutstioi
U degr, de plus ou de moins. Un.
partie esi plus cultive qu'une autre;
uais l'uvre de dveloppement e
de progrs baigne, pour aioar- dire
ttut le monde.
De ce ct, au coo'raire, que d.
diffrences essentielles, que de coo-
ads exwluiives entre notre prioc pal
eliie, I tut*noctuelle, et la maso.
ju p*- pi, / Que de progis u>ban.>
accomplis daoa le pava de f eiioi
jusqn11 nos jours, tandis que l'ta
-oc I es campagnes est rest Je
\J i a aiiA... a... X av.___ _
Joli choix pour cainux.
choix d'images pientfpg.
M^daillra "on Conseil". Nj're
Dame de.Ljnrde, fie.
t'n vente la Lit ai ie du Ma'in*
en m80nnerie( pujs pn ^^ ar
f-L,* u.m:a P-n. la kroainn,
rl,'nClWi'*l'oc-Ot.0.lpied.
trac ion animale, traction rnc
nique; la lecture et lcriiure alpin.
D) \OTFULTO
at 1715 Rue
sur une plus vaile tendue dans u
monde entier. 1 es tissus de coton
I sont apprcis du r e nord sux Ut
res marcageuses de 1 Equateur. L
culture du coton en Amenque a eu
|ie prtexte d- la traaspor.ation l
Elus c uelle de lou e une race d' r.
umaijsd'un co-tnn i un aune.
j-es Af ic?ins vilides ont t consi
dres comme des troupesux de bts
** tisnilrer aux Eat-U is
d'Amrique et 4 annexer aux colo-
nies lurope n:s dis An iiles poui
M expamion de la culture du coton,
I Vin'u,llie dts ,ot' d co-oi.
rgle la destine du comt de Lan
Icashire.'e plus populeux de l'Angle-
JJ*rre et o lee usines ne cesser t
|d importer la prcieuse matire pre-
mire.
. L P'dominace du coton s'tend
Kt dadfc en dcade pour vtir uo
Plus grand nombie d'individus ; rsn
lis que les sutres textiles en cooeur
f-'ne ralentissent leur .oulement
par le manque de d m nde de leurs
matires premires
I, Lf joto st actuellement ssns
iivat dans le commerce ; et il n>o
|0's point tout le temps qu?on ne
mme. Inuus avons tour tour col
uu les cona.ructious en bois, put

alicut, e* quand les E pagnols arri
vrent en Amer qu il y trouvreo
les ind gies vtus, pour la plupart.
Je cotonnades de auances parfaites,
ils eipdire t des chantillon de
v emen s de ces indig es ch.z eux
comme curiosits, et afin de prouve
le d gr de civilisation qu avaien
tteint ces amricains.
Au dbut de la fabrication des in-
diennes, dans ls pays qui en expo
lent dans le monde entier, les tissus,
taient mdiocres. Les progrs ralis
- Fwim tout ie temps qu'on ne aient mdiocres. Les progrs ralis
nns confectionner des vtements aujourdhui sont dt la lorce d'im
ec un tissu susi confort.ble et:puhion donne par les machine.
ssi conomique. Le genre humsio outil.;
Wte trois fois plus de coton que d! On prtend que l'Ar.gleterre recul
knf ai t,iJU' on:0 * n" S001 dt* T rcs P' ,ia cmJ aiie d
luun mlange de coton il de lame Fumaud le mo)en d. tab iq er les
Dieu que Ja laine lt le tex i e cctjncad.s. Aucun p og es rel n't
i/o i ul.I,lsd*" Is vieille t^il possib e dans cette industrie.
rv i-el vin itns l',n ieoD: *v" l'icvn ion du ? 7 nny mu,'.
fjpte, l usage du coton tait aussi le mtier conu par Ruh.dAk
'""Oriect. wrigbt pour le filsge du coten. On
i-nistoire grecque nous enseigne parvient alors i p-oduire un tisse
ne.oiot. c n-isrissot l'utilit te 'ont en co on avec chaine et trame
qu >|appt.ait les*/ tsons aarbreu. De c iSine .c... Angleteire pri
iu'on i IU,i lM "SSUS de colOD le devai l P0UI 'bi.que; les article
I Pena ?iv1Uia'lJi SOn eP0 la ihi P lrois mKe aos ,e* Kt*"-U^is d'Amer-qoe pou I.
i inoes oi nia c- avaigii des f.bn eu pie des co OutQieri dans les E a
s os coonnades ioco^p^biu u b d,
tilTbonoe rjvedu nom de la j.Ue iniiena..
liqueper le puits artraien, par h
cansl.aanon L'en niera ion%our-
a?com1!1,nt1T'l'3po^ur^ina
jours P d9l,nJdi 3iocs nos
ohm' tti fff a" tu,.!'u locomotio.i
" a,"Qenta ioo;i,ydraul.q.je
Par ibS cours naturels et nir
Ii 'ecr,lure la nnit paiase et
prolonge, le.lea sont lesTcaract
'a.iques de l'tat social de n ,t
^ous sommes ainsi dam do nii
Cela ne reste
paa sans sanction
' psrtie claire
souffre, elle est se
dans son sagoissr. n IIHHU ,nvo
qjer les intris du peuple, celS
ue boage pas; il fait poids mort Le
voulez-vous? c'est forc Car, ouelle!
oromesses peuvent dsor.n s^mou
''"."Population rura.a qff
ipit de toutes les saturnales ini
Heures suxquiie. o,. vl f
eei depuis plus d'un sicle, ignore
222 tach-rrno et la cultur ?
tenaive et oe connait cure, let
randes machines en moins, q/e \Z
Jutils aratoirea hrits de la coloai
nus1iiSSZ peu'"e,,e *" oio?
l ' rS?* l0"qf ton genre de
!Li?. P*"dePU's Hodpendauce
t-iits du progrs universel t
N c.Masai u a les Atf ai ch m h
mj regiouaav.c ma adminis;^
jura du j iur les peUte querlllM
Jsmouivropre qui noua ont ne?
lonnelles eiJes ^ s qui doivS!
FeKv1eDir ''Pec ivement autour
ie la table de bauqueu msis abate
!l2S?ou!.d Parler du'p^p; ot
I amlioration de son sort. Car, cela
c est unec jjd, et uous somm s in!
a maisou des pendus.
Quaut cette masse, c'est b,-,
aijnpit de dire ce qu e le pen e c
die le pens aimplenjeu'. gua.d. .,
Wl.elleavad ta-qa,rue b , -
aile eu a t tout d aDord etoona
^arce que. vu lbUi. elfe c.oya-tvor
Uni avec eux; et il est ira probable
lue si en inaugurant 1911 i re in-
surrectionnelle des cacue qui nous
jnt successivement donrj Leconte
Orests :z*.nor, Dav.lmar. Vi.bruul
v.c en traits d union, Taactde t
.vl.cdel-Ureste, on avait laisse entre
voira ce te inaaae que les blancs
.ment au bou il est tri prob,pld
luelle se serait iaias rtfioidir et
ne rait pas marcr. et
Fuia, elle a est mise ob.eiver et'
est apeiue qu' ctrt,ina poio a dJ
ue celait la m-ime choao c'est '
--dira le passage du p o^rs Hal------------------- -v..
Jaile sans s'eirter cli z elle. Alors1 ,.
Stt":':1 :..t* 1' ?' ^re8e,, '
de diurne et da di.ccun. con^to* * ---- ---------- "^^^ ^^BBBBBBBBBB] B^Bl aS^B^MSjn ^K ft "rf----- w
Sale Exlraordinary
OfSHOES andHOSlERYl
' m- W be ofered to th. miblic' DriftrSS^^fW ""1 c,,lw
OFv , THESP? HAIll) TIMX p e m *'""'a,[ PJ- ""M'O
.'-..tctcii or >vicl. mil b, o(U
Peue E-rfrao^maire *"45fii
tS'- Hmneterie
?iV.u.^t,^ cbsussure. co^rre.
du ri! ? E^aD,t8' n0UB lea o^nV au p!b lie de 5? % f2ur h2 S
du prix de dtail actuel New Virk 7o', ia desaoua
i-g^a.'S ,o.ir.,i' "" py^ a. occHic.
Dana la ... i. > _. "
iProed souverain
Gonfre l'alaslrio oj la ta vrole
DKH dOL.lN : G< o* ol.l" ,. p)Pir 1, n^''V ",le b' '
fabricants
t-EILN c^ FiNK
La re.i/3 dans to-ilon Id bonnes plnnnacies.
ChezPE.PAIlVS^&C0
Vous trouverez Plan-
ches et Cartelages un
pn^avantaieux.
Dfendons nous
opre. puifqu elle se contenu de
LteJ-*^,,^ ordre, pas de
Pour iTojJttger
A. P*A^eu dl'"l
a'1. ,"P.-onifM. Cavfs flfr-
wna.13^, Hue amricaine.
I a chenet Kmra&=,u '''. Ps de l22?***fl&


LKMTW
_
i.
B4Z4R METROPOLITAIN
Maison de confiance
Angle des Hues du PtupU t$ Dames Uestou hes.
Port-au-Prince (Il;i i)
Grande Liquidation annuelle
pour renouvellement de slock.
Vue occasi n fjbA uU vo-is e i offerte voua permettent (Jiclieler une ou pluseirs
paires de (IMUVKKTUK6 tle qua ii suprie ne un prix sans parei|, d'un bin mar-
ch) mette suip enant par ce jous de baisse gniale :
i
i
*
Couvtrture lgre en coton fi ai. la pce or 1.7.7s la paire 3 2
i extra .17C 7.K
et laine est a le p- ce 4 i*0 9,50
Goram et Pastille Je menti ie 4 cultures le paquet
C H Avoir e 40_ceTirrs msintf,r*,nt .10
C & B T p oca 55 40
Petit pois 25 c 20
Corn a'arch 25 20
Cur de m U 35 28
Farine de fit ment 48 c 38
Ubocolat arjgl ta 50 c 1 1;
c 75 60
Cigarette H i d 20 15
uiivea mr* 8 .50 85
Uves vertes t'5 f su
UeB Gele pied de veau 75 c :o
Sai-ce Liptou 46 ;u
Sance de tome te Lifton 48 .!
C & B pickle* grand pot 00 c 75
C & B Cleii au jus 0 c 75
V B l'Ium puddii g il) c m
Choucroute e1 ssucinre .45 ! 90
Satcisee de Boulogne 60 .* JO
* crut sr'ch 80 M 40
l.eid i i feie {55 U bi
Kue.Jet Vtal loaf % u 10
Buf sch 87 20
Saucisse de Frar kfort m i 110
Boaat btef 1 h vie 55 U M
Sardines 2i M 20
Serviette de table dz 8,80 7*0
ISlappes 0.50 95
ijraps 75 x 108 4,7 3,25
Crpe Heoi (jette 5 3,80
44 Soie l'aune 4,50 2,7
Suessine S( ie i,85 1
Garbadh e blon che 1 70 1 30
Chaussette* soie pr hom 90 HO
Bas soie pour dames 75 1,25
Las pohr v'tnncs 80 65
Pot eau i m 155
Ca/etiie i 85
petite ISO 90
Pot de chambre -2 1.50
Griddle bon 4 50 2 50
Boite pi in 2 50 175
Miroir 60 45
c m 75
Rabane vtloora \ mr ii tirant 10
C iiiifta de poche 10 .< ;
R(veil matin il5 H 400
Hisrurs arglais en Uriblsrc
Golden Cre m |d M 27
Breakfaat 45 30
Ch ete 60 < 33
Wut aittte 55 i 53
Water wafer T5 < :<5
binrer 00 40
Te a Rock 00 40
Albeit 3 M 1 50
Thin Anowoit 50
RichT.a H) t 50
D geet've 85 H 55
Pisprnt 90 ** 50
irgci Nut 90 - 10
Oot o 1.C0 M
Sporgf Ru$k 1I* t. ro
But'ft Crraros 1.1) t 70
Sko t Cake I.M H 75
Vins fins d.Fsp [ie a.)o I 75
Poiter S fl 2;
Mince M.at M r :5
CWon i 25 . l5
Saumon grande boite w AS 15
Si' 11 rns ?s 35
C B X Vais au ,uf 5 i;
Pubin*, UH'msilti en mail> Tissus
Tout est considrablement
rduif.'
..*~
Nouvelles Etrangres Une fortune
20 janvie
COPtNHAGU-:-- Liniaitreda
noie se t cuve en prsence d'une
ut ua hon criique Lt plupart des (a
brquts re travailler t que partie le
mtnt et d'uuhes sjU corrp temer t
'erme;.
Le cl nage augmente npid.-mei.t
le march es' erc mbr de maicban
dises tiacgies. La presse blme le
gouv mun-nt jour son in'frence.
rclamant des mesures protectrice sti
la suspersion des importations.
MADRID les rrioisves conler
ren h if i i ou minuit au suj i de
la g ve des fonctionnaires. Le biuii
o'Jil que les emp'oys des potes
e )eiodraieot aux employs givis-
'es iii miniatre des 1 uancts.
L\ HAYh Le bureau de la cor-
respondance tttidelle dment la ru
meur que les Hobei zollerne ieu
rent l'ordre de quitter la HolUndi
parce que, disait on, les d p matt>
allis avaient inform le ^ouvtrn
mrot hollardais qu ils piprain
une cortie rtvo'utiuu tu Allemagm
S bXICO Plusieurs ptuouut;
lu ent tues t-t une trer. aine blotsu
.Cl api, midi quand la digue d
Paihcca, la plus giande du Mej'qi t
e bu. a et luona la ville.
MARION ( Ohio ) Mr Hardir>
eimina ts (.oolrenctt toi la joli
ique de son adunm. t *l un tt quil'i
Manon jeudi soir peur la f-ivnoi
o il passera piesque icut cn um|5
lusqu'i la prise ^osesion de st
fonctions.
Washington Le snateu
Johnson pro|oa une enqute su
l'txpiuuiuu uuiiUuc do but Un..-
n Sfib.e La lsolution Ll renvoyt
i la commission des allants uaugi
res qui doit ausi enqu er sur le
rsululs cbterus par les troupt:
amri. ices en Sibrie.
hAKIS- ielcn 1 h\ho de Pari:
vl. L-oyd Geoige aurait l'iotei t:oi
de poser la confrence de Paris la
question dt cidns initiaaiiurau>
dans le but de remdier 'a c is
conomique. M rxnou, m n.stit di
a fcueire decu a tu co^re^pcndSl i
tu fit l louroal que aou piogrii
ne se reiume en deux luimults r n
Jkcl.on du seivice tl uducuon dts
jeptnsts militaires.
Suivan. u.e itkt.ht de B me au
JiUina, its dugues f.aoi .anglais
utmauas cubrent d accord sui
un certain m m bu de poi ts relative
meU aux tpaia ion. La fixation 4
indemnit totale tel a-bbdoncr,|t>
^aiem> r is annuels y seraient subt.
lues poui une pnode de s ans e
leiaient eluctus en nature
D'pis un .Ugrammede Stoc
uho.m a ih.ho d. Paris Lerune s.
ta* atteint de guves doubles me.
ux ci d h-liut.iii.iioD.
Le communique del commissior
tes lpauuona sur u rpa.t t on d. s
javires ennemis annonce qu'elle I
vra 2064 729 ton .es tl e do t coco t
.ivrei uu uiuii million oc loiuits
>ji 1 814 17; tonnes reparties, Tal
^ieieiic ut OKUQIO, la Franc
106924. l'Italie ra4 y.r, le 1 p#
i6 cib, la B Igque j 8ji.
E
C'est celle du Sn~afcu7
lemne. D-ndj, de longues mm
des recherches faites par les h,S!'
pour rblenir les ti r?s de |t ,JJ :
sion taient restes iefructo.
Les pices ont t enfin 1
ves il n'y a pas longtemps et
dcision du Tnbuaa. de pre
Instance vient de confi mer Us
de in>rfs4s.
Dj l'arpente des habit,
dans la Plaine du Cul de S
nombre de 17 s commenc.
Stnographie
t ,v TechnUn
La Direction de IE oie Stc jtl
Stno Dscylographie a le 'Ib
par le prsent avi, eiirvi'erles
cens ve s de l't.blissemen (
tlSlrogrs(hQUf)i|'inai,0,
d un v ours d S ePOgraphie T.
nique qui aura heu fU sig
lE.olelesamed 22 laovier ce? 1
* 7 heures du matin.
*
Soyons unit, n.
di la Preste
Noue sommes heureu* de c n
ter que no re apptl II union *
ntendn. En effe, dans *rn 0-
d hier, notre coutire Le eUo ir
Hatien s'crie ; Fai-one r
devoir nsambia pour que
ayona plue de forer. m
On se rappelleqU,#r encore n
rclamions un ConR.- de UT. r
(exemple du Gong o de ia i r
Dominicaine.
Ces; le moment on jamais d*
HMJ11 raQd A forte il,
solidarit. u'*
noi
L'action des m
cins hatiens
contre l pidmi
Depuis hier s commenc Is
loatioo de la population oa*
Corps Mdical dSf?S!} Jf*
pour la rapidit ;,le^vin*ones,lea'qaelsi
t subd.v.ses en sec ion.. Cbi
mdecin a la chsig. d'nn> X ti
acheve bientt-
Compagnie des
Pompki
Noos sommes Leu eux de
annoncer que le conie.l 0
Gompsgnie dont l'utilit est
nue, vient d'tre recons'itiV.
Nous en flicitons le Com.ni
Ogand qui par son Uct et son .
2ih PU obt .olr * Promptement
la ville PUrie ""SWblaoi
tAlTS D1V
Funrailles
Ce ma in ont en lieu en la
'que Notre Dame, su milieu
ombreux convoi, 1 s fjneraii.ee.
Mme Laurore Nau, ne Cisi
Oufoit, dcode hier maUn.
Noos prseno.s re tio'
oodolsocAs aux familles
ves. particulirement notre
Lturore Nan*
Service National
d'Hygine
Pott au-Piince, 20 Janvier 1921
L'ine et pnblic l'exigeant, avis est
oon toute personoe dursYt
oypger en train, par mer 00 sutre-
nent. que le doit tre dsormais
mncie d'un ceihhcat de vaccinat;on
a eu- O acter du Gouvernement 00
i tout mtmbie sutoris d'une com-
pagnie de transpoitgtioo ou bien
onirtr une pieuve sstislajeantt
JimnuDit centre l'aUfl im.
La vacc.naiion tt les cert fi ats
o. Idorns g aiu>i(mert par n'im
porte quel mdecin ou Olficier S ni
aire.
I
Cours des Marchs
20 Janvier 1921
PatiS.- R fie M n,o 58.35
hiVlsf t5WI,t
Sieiling ~A)o) ;
New-York, Frsncs, 15.42:
Stetling 3-7725.
LELESiA
CHOCOLAT auLM
en poudre
TOUT FAIF. tuui eu r
rODT nt-'t
pour prparer
[NSrAMTAMBMEOT
par mple adauion d eau
une csauise uk"Je
CMCflll Al L*lr
Vous l'adopter k *t,a
av.nt dt parti* ***
travail. ci.r c'est insiaDiaoe
, t ptet. C'cf le *
dis ililaut*.
ner |.r
fri
Li.qi.is tt fantifi**.
EN rTf*CHFl
Alphonse llaynei
Uuedu Mugasin de IJttj,
v


LE MATIN
r- aa^aaai im . ^ -- -,
JUBOL
Laxatif physiologique, le seul faisant la
rducation fonctionnelle de l'intestin.
* COMMUNICATION :
4 rtcacMmle de utdtctne 4 / Acaititue dei $C(*HCM (g* Juin 1909).
Constipation
Entrite
Vertiges
Hmorrodes
Dyspepsie
Migraine
*&': JUBOL
Eponge et nettoie l'intestin,
Evite l'Appendicite et l'Entrite,
Gurit les Hmorrodes,
Empche l'excs d'embonpoint,
Rgularise l'harmonie des formes.
VOPISIOS MEDICALE
^Tw*
81 nos anceires avaient pu. en avalant chaque soir
qii<>lqiiri comprimes il. Jubol, rendre 1 leur intestin
l'iir-i. par l'abiM dos drogues et des lavements, -on
Clasticlie et sa >ouple*.e. s'ils avalent eu t leur se me*
la res>otirec de la rduralion intestinale si admira
blemeni ralise par le Jubol, peui-elre l'histoire du
rlyire runuueraii-elle a son actif moins li'llturei
Illustre, Kn rcvanrlie. riiunianl| et dnombr moins
de -i,i,iTi,iiiii'- dont les apothicaires, autant que les
naades, se firent, a toutej les poques, les iucons-
cienis artisans. <
Hnf M'imi.
de la Facilit de Mdecine
de Montpellier.
Vaienciennes, Paru.
JUBOLITOIRES: Hmorrodes
auppoaltolraa antlhmorraglquea calmante et
dcongestionnants
JUBOLITAN t Pommade contra lea hmor-
roxdta externe., ;_ f
Comptoir franco haitien
.720, Rue du Magasin de l'Etat
Reprsentants pour la Fpubique d'Hati
-vr -wa*-
APARATOS E LECTRICOS
F^RA. TODOS LOS FINES
Un nouvel aspect d'une
Iles plus grandes ituUt-
t tions industrielles du
mondeseraiovoqu danu
jcet espace
Imuine
chaque ses j
D'o nous vient la
lumire
'.cite marque de tabnq i i
;st la^arantiefde labonn
jualitti de^nosjournitu e!t
lectriquts.
(
n
Quel miracle moderne/ L'un aprs l'au're des millions de points
lumineux surgissent jusqu' rendre toute une ville radiante d'une lu-
mire qui n'a d auu* uvale que le soleil seulement. #
r Depuis l'ampoule en remontant la aource ne la force lectrique il n'y i>
auebue macniue qui ne doit tant soit peu son dveloppement ut su peilectiuu
ia YVESHMhOUafc XkGTrliC. Car, la WestnjUoui>e hlecmu tanque les ih
parei s de uauatoituauon par lesquels le couiaui eiecluque piouuit les grauu.
voitaues ncessaires a sa Uansmissicu a de giauaea aisuutes et qui est rdui.
encore son moindre vultage, a'ou il est irauetorme en luuiiie.
* Il fabriqua lea grauds ^euerateuis aans les biaiious L'eutiales o le courais
prend ta naissance H lab.ique lea merveilleuses lui bines a vapeui. ~
11 fabrique lea cbauiituia automatiques qui auuieuieui les cnauuires de cb:r
bon tn conomisant amsi.la maiu a'uvre et garantissant a la lois une meilleur
combustion. Cbaque pae ue la graude evolunou, cbaulleurs, tuiiaes, guei.
taurs couraui alleme et titusioiuattui, uj.iuuit 11t. icunl mon 01
tincte du Wtb'ilNGliOllSE UftiTHili au grand rsultat qu'est ; la 'lumire
dana la plupart des maisons au pui4e piua reauit..
i-o' v
We*tinghouse Electrict
International Co
^ \
New-York.Ciiy.U. S. A
r
contre
CONSTIPATION
prenez lea
COMPRIMS
SUISSES .
de DELORT, Pharmacien,
ItO, Rua Sixinl-Antoio0
PARIS
C'EST LE MEILLEUR
DE8 PURGATIFS
POET-AU-PRINOB
Alrx.PF.TRU8, Pharmacia ALBERTO!
Ph-rm.cn du D- Juatln VIaRD
01 tout* / honn Pharmacia*.
Pan de bals
pa s de cin ma*
Souscrivez
pour cotnbtitre V-
p demie % Dfende*-
ou voua mme !
HEMORRODES ]\
Gucpiion c er.aina et complta par In |_____^
POMMA3C UU OOCTEUR ZYLOM
E- ruHi-.s roHuiKT ERiN'iUi.
WHkll C*.vooir
DOHt!'. TOUJOURS VN MSUI.TiT
Utx>-a*Jfx lUPli *. rue Cbirli-L.if NtLIUT -Sti't
Port.-i-M.-t'l Im. PETRUS
MoLiostant Auguste
(Commerant
Annonce sa clientle qu'il
n'est plus la Hue TbosM Ma-
iu mais bien 1723 Hue
Gouibe,
Remerciements
Les (milles Mars et R (?i* remer
fient bien sincrement tous leurs
amis du concours empress qu'ils
leurs out donn tant pendant la ma
ladie qu'aux funrailles de Madame
Nrus Uan, ne Lise Rgis*
En leur renouvelant l'assurance
sincre de leur profonde gratitude,
ellea esprent trouver un rconfort
dans le regret gnralement laiss
par la dfunte.
Cayc*. le 12 janvier 1021
Dr Bois
| h rurgim den i le
Rue des Casernes
NOUVEAUX ALAMBICS
i. p.ir HfTIUni riKTsri* j
f__Tr La caux oc vi
r\ ^Jg<**| ,M',M- *LCOCL*. te.
U#^ I ?. e*?.oy f:ls -.
\%___m y.' ,tji /i. rut ju r: \
CUfOTff PHJM:o'JF i. nuuw .- "
IE S*.K01S :u MANUBI ." i
."'* 'ILS'1** tiO*o%*% fr
SK M, IBWIli III
V ennent d'arriver chez
A. Victor Gentil
Rue du Mag'n de l'Etat No 1731
Toile en caoutchouc pot r Us par aune
Bocks avec iro s canules el lubes de rechange
AWSAVX VOYAGEURS:
La Ma son ient de receveir d i Casimir pais par auna,
ra.i Hslo! de Frauce
i. p. pirttizi,
Propritaire
Ou y Iroiiverii
Djs VIM S imports direc'e nent de B iRSC. ar intis oufi
Des VINS de B >ROE\(JX de prter choit.
I /1 i o M[j GE vieux Carbagnac G-7 le qnllm
r C'fC-O ^ BLANC, hrontac moelleux H le'gaUon.
0-8 VINS FINS en bouteilles, dti liqueur* des milleures marque
eitouour* le fameux
Vin du Cap Corse au Quinquina
A d s :rix ds mole r\
Grand rabais pour les vents en gros^
\
y****
rrifi
Socit Commerciale Hillaalaiss'
Transatlantique
Rue D ints Ueslouc's No 110 Vt ' ~'\
yieni de r savoir une dea meilleures mirq-ids de vin Qa en Ioj-
teillp, de llollaodet de UiitnpaRf.e, Cane blanche, Carie dor
tare jaune, de Champot Irres Reim. Kxcelljnts savons autt
sepliq es.
'

t r-
Jlllllllll
i_iil.%i' I 1 1.
' ^V'

M
4 la Librairie du Matin
/ es petit* Misogyne*
Pat Chartes Hpult U r (< histoire i tn/un/j) 350
La Porte dea Humbles
Par Lon Uloy M
.Chonchon
Par Paw Rebou* Jtfr]
>
-^
-
- .


.-
Tp M1TPJ
FIRESTONE
Venles d'occasion
Pour quetq es semaines encore, je suis a mrm d oll' ir mo ai
manie 1 irele, p op i ai esu'auin&clni Heurs les Hicfestl.*im*i
Lhamb.esair t-rists 10 x .'1 cr 2.60
. roug s ;.) x 3 20
1 grimes .{Ox-11|2 ;,OfJ
rouge A1 x '3 J|2 y 10
Us chambres air sont de oue fracheur.
A pari ces lires a nr de toutes dimensions, qi ab Fait ik / Cor's.
J*iT@&tO}}P esl une {,fS Premires maques d s Eta s
nn,n i bn,s fl *"^'iqe jeurnelument fmircM
M* U chamb es air et 300U pin us, la preuve qu'eu arhe'ii t
ces artic s .vous a( i tel la quali se rsumant dai s le leiiniot 1'
rJHES UNE donne le i lus de kilometer p r doibr
Hu te Polamine galion 1.40
En rentmhe* Vagent gnral
L. ?m\um Aggerholfc
Tout le monde dit
que c'est simple??
Voi F n'."' f / rien [ | k i (re avant de pou-
voir m|lo/r un refoii < srete E\LU
REDi, \ i i n'avrz qu'a \oi I savonner et
fou ras i r. > i ment,
A UCUn ei nu vu 6' Jjme- de rf,i bar g ,
Pn\ t; gourde!
Ei vt n't p gros i i .1. *il liez
/' t nck J: Martin
.Agent gnral pour Haii
L: f ce de le Glac re. PoU su-Prince*
A VENDRA
Vin fin rouge et blanc
])* la Socit Yinlcole deLo deaux
par bairique ch /.
A. Viclor Genlil
\ Rue du Magasin de i*EI t
Par gallon cliec
Julien Gergere
1 lace de la (lathid aie
Panama Ha Iroad Steaaiship Linc.
Service de fre et d^jmsage
i\cw-York Had
Port an-'ince, le 1er S pembre 1020
IVei ant exp.l tons dindes p m llnglelerra et l'Europe cl vie -ve- a. Connexe
bt uj((fewYprkiP'lii''-"rideelbosdireclservicedeel pou. IRuroie \L
A. L. lyereo;, Geieial Frei ttl Agent, 21 St.u Mreet, Niw Yo k G I .- f ,- D 3
e 'malien A I exception du M el P iab*
Un dpart par mo s jf- New York dire ternit pour Porl au P ince et un mira
.no s pour lo s le no-; s d'I Im i. Saule n*nt psssfge ,1. premire cl isse. Le* iJ
sont nos Agiui* dans 1. s p u c pai x ports d E repe el d* n I /erre : *
Angleterre, Ecoute rt Irance :
MM. G.W.Shetden $ G>, 11', J m s S'net. Lia*
mol, Evgland. m
Vpenhrgue, Danemark :
UrL 1 '^W** C0- 8/' Al aal> r-l'onhagd]
G en s Halte : r 11
\iM lUnri Cm 4 CleiM, Hoaai S. Mutl lo ( nt Italie. '|l
C'iriftiana ]\on>qe :
(nientaUn t Smdttions%<>UkaVt Christiania 1
H^bourg Aihmagne: Il Vogemann; Hambow
Oo Unbnufj Se le :
A o (ii h tapi ( u*, (Jothet bourg /
t ecovrant f-t pr.rN.wYok avec op ion de livraison soit i LoaJ
p li Ha .. Pou.aui eu Ai.veis seront livrs.
0. H. THOMPSON,
gent (jencral age.it pou,- Il Ui
D pat l pour Cuba
| L po 'file 'Corpoletion' 16 r* llf
nenlM rade partira pprredi 291 J*o
vier cruiant pourVn i&go de Ciba
prpr 8i t pa?t-ayerp.
S edreaeer Alf xi Ttaty, ^ooo.
artes dci Rue ^4 vendre
Arcirnne propri'l Tepprrot, u
Tbor. la rivire de Thor iravpcp la
prrpriet qui e4 de plus de Doi zp
cairraux de Une.avec maiponco. for
t-ble de six p.cea, ainie* fruiiieip. '
etc.
S'adreesT I lit I A RENVUD
Demandez le vinWii
Un deniifi icc dentifique
De saveur dlci'U^e. ratu c hit la bouche e* la Korge. S n p ton 9
effective ment antiaiptique. lia de noirument rrapiver i*tfi > iarr<
qoil u.aibtient In bt'Ki li ti> prepi'.iu I pi < v. les c r'> n hydiale
tprmi .piitu p' t*'iid*rntd squainua cons crtb'fa de incubea pro-
voquant la foim.tion dcide'
KULiMbi l'npviip dajis u frn If de I r N- S. JENK N8 I. D. S.
In'errog'Z voue dpfi' ? tui la ( Ri Ml-. M NT\IKK KUl YNOS-
En vente dans tou es lv llia < i. a dans le M >an
tranck .'. Mi rtin
Agent gnral pour U iti, fort au Prii.ce.
VelUTlIU
Cognac
HENRY R En rpiR*8 de I2,t pi 24,2 bnnfpill g
L.l IIKK'/. AMN A'.i.EliHOLM
Hued. (ju^i
NER-VIGOR <
du Docteur Huxley
Prconis par les autorites mdicales
pour relever les forces des con-
valescents puiss par les grandes
chaleurs, la neurasthnie, le
surmenage et les excs de toutes
sortes.
En vente dans tontes les pharmades
Agent: VICTOR GENTIL. Port ai, Pria*.
1 *
Bonne rcomperse
A qui rapprrtpra rpe rh J^p da
uontre eu or rprd| )\p- r- iro .
bnrppu de la Par.- ma i jre et I llotel
dp rienrt,
Sadrefeer la pflnarr8 fj e.
Le te. on t'tuant par excelknce
le \l\ \\INOx est un pr. uit vh r,n ,
de pn mur o dre el une pi pirolion seule <] gewet sa Jabri^atiov, le, vin mne l'ana'yq
v ileur clinique l'attestent II diffre absolm
vh s dits toniques connnunmtnl vendu*.
Le M /4> 0\ renferme une proportion de sibi
azote* suq*i euresde 'lOofo d celles des vins to
ordinaires ce qui en fav un reconstituant du*e\
activit, aont tirent le. plu grand profit les Li
cent", lfs anmi-jws el s t berculeux.
Le vin nutritif }[ SOX es' un rerons/t'iMaJ
turel qui reni-rtne une proportion plus granc
vrai-s qualits rcuprtives que tou' autre
semblait uni l'uddi'ion det drogues.
Il est hiute,nt recommand pat lesclL
mdicales en A ngleterr dans tous les cas d'at\
nvrite, neurasthnie, gastriu indigestion, gripf
vralgie, bronchite fiais*,affaiblissement
Ut s ners ou de corm.
net
P. Vartin del Rio
Prenant le con merce et le \ u-
blie en g#r a' ciue ron M g in
est fransf r au I c\\ de sa no
t-ii, Micieu Chf du P* , de
ih rou oni un asforliiren'o
provis ons de ont* t a'cheir 'e's
que : riz ar n m r'ff e Ikiit,
Col ln Ar nouf m >s rorck,
I uf *!, it de porc, p'eds .1
lec.ha eng e saun. ie liare ga
MUrP, n o b nrre !).>. .m,,.
ytie Pi-iraiii >m: e g anu' lis
euita 8 d^, hnile d'olive d'I^p.i
M sardines 'e Aorvg, pecs
de 'oi s pi nr. s, rayon Op o.bleu
franHis, el de t Mette l.on mar
rli bicarbonate df som!e, g'o s
allumettes s: clic s gazo ine' bi
re poiicr etc
Prfp r par la WXVOX COMPANY, LimiHl
,, Londies AnglMrrre.
En vente en r s M en dtail chez
Alphonse Haynes
Agent gnral peur la Rpublique d'Hiili
191*4 Hue du Magasin djPFtat.
Garage Franai
A. ftarreyre
d.X'r.n.Tfa.f "'d'au-orn^b.l-snu-il a iFinspol fOQ |
c Cr/V"ViW ,j-57 ,Jt h du Al,/is.n de M
MtLitaUm^rde.,'a,e,i.fr-,e Janvier/9J.
^n-a ques. gaohne, huile, graisse et acassoires-
fCTr: cl mcanique de prcision
Tiavail gt'intt.
Chem /. ./. HJGW
' rpWr.io o ui.tilbii.
ben mariLtf

Almanach Hachette
En rate la Librairie du


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM