<%BANNER%>







PAGE 1

IB MATIN U1VE PASTILLE VALDA •EINJ BOUCHE C'esl la PRSERVATION des Maux de Gorge. Enrouements, Rhumes de Cerveau, hhumes, Bronchites, etc. C 'esl 18 SOPLAGKMENT INSTANTAN de l'Oppression, des Accs d'Asthme, etc., etc. C'esl le BON RE MDE pour ccmbattre toutes les Maladies de la Poitrine. wmmamktmmmm DEMANDEZ. EXIGEZ dans toutes les Pharmacies Les Vritables PASTILLES [VALDA vendues seulement en BOITES portant le nom IA1TS DIVERS OfSEUVATOinE DU PEUT SEMINAIRE COLLEGE ST MARTIAL RENSEIGNEMENTS METEOROLOGIQUES Matdi 4 lanvier 1921 Baromtre Le 2 Janvier a eu lieu la manifestation organise par le Ce mit de l'Union Patriotique 1. Au rroment de dposer les couronnes de ileurs, deux d<pe< reur Dessalines sis au cirr e tire de Saiule Anne tt 1 autre par Monsieur Price Mars devant la tombe de l'immortel Prsident Ption. Nous souhaitons que ncus puissions tirer de toutes ces mnifettl tions de svres leons peur tore avenir.Kous dtsocs placer au-dsus de ros intrts personnel*, lirtri tssentiel de cotre Patrie qui a besoin, aujourd'hui plus que ]arnais, de 1 abngation, de J'union sir cre de tous ses enfants pour sortir de l'iœpa:sc o elle se trouve. Nouvelle manifestation religieuse £ Le Clerg qui ne reste jamais it> ditlrtnt aux malheurs qui DOIS accablent a pris la dcision de com mencer, cette semaine,une neuvaine qui aura lieu tous les n atin, a la chapel e de.Saint Franois d'Assise, •u Bel Air dans le but d'implorer la misricorde divine pour la ces;ation du flau qui dsole les fan lies. mortel Ption. le fondateur de r otre Rpublique. — Le premier Janvier de cette anne marque le 11 Sme aauiversairede l'Indpendance Haitienne. — On annonce de Bru:elles que le Conseil des Miaisties dcidi de renoncer a l'application de l'article 18 du Trait de Versailles relatif i la saisie des biens particuliers des allemands. Ce quil taudrait... Ncus sommes obligs de pailct ercore de l'p demie aux noms di vers qui a pris des proportions dst s pranjts.L'iolerrent des contamins ne peut plus avoir lieu tlfcti-ement car n ne compte plni kl maisons dcoitsdu t Vt t it drape:0 jaune* A part la vaccinal or, U tasdrai •MM doute arriver i des mesure! didsinfectien gnrale dars las colt;-. les marchs publics. et;bn paitenn |o se tient une apg'omralicn. Pieux hommage i 11 sera chant 1 la Basilique No Dam-, le jeudi 6 du ccurantS heures du n a 10, une messe de Set. venir et d'action de j-'ces en %  bon neur du Gr.ie fondateur de notn IcJrendarce. tout le monde est convi i y assit ttf JTJnion Pa'riotique a u-.er.picn r&licnale ouvfr'f pir l'Union i\ Indique reoit i< •ntilkur accueil. On sait que les fonc*s provenant de celte souscription sent destines l l'envoi aux Etats Un il d'une mis-i %  ion qui sera charge de l ire triom plier nos rev^nJica ijrs nationales Les dfenseurs dt rode cause en Arrrique noi s dt mandent de l a cr ie dpari des dlgus. Les ltes de scusciipficn sont ignts de lin des membres de li ^n mission .spciale forme par IL' nien Patriotique. Llle est cen po ce de MM D. Jtan no', F. Lavtlantt, Sinio Vincent, Vittor Csuvin.Ihi Viard tl h. L'arLa statue de St Joseph n sires relvent de cette juridiction txtrao dinaire. Vtnv 's3ge-i'elle pi seulement Us crimes et dlits com mis dans l'exercice de leurs tonc tions tt 4 raison de cet exercice ?! four rente? faite commise a t'ire, n: t priv et de pari'culit r. c* ' a> ds loncl onnaires peuvert-il.s i voqoei le b i fi e de u te juridic ; tion e>uaordiraire .' Evidemment' non. A .tenter ccr.trc l'honneor priv de quelqu'i n par des moyens tu ton pas du ministre, ma s de smaison prive, parler des cofifi i Itrs d'EUi pour salir eu non ne 8 non pas dans le cour d'une bevg officielle msis dans une ;udien... plus que prive, dcollette aont.fi la les cas peur lesque s la C nilution demande de dtrer a la l. t Cour de just ce ? Ce serait, eu v I trop coiE'mo^e. Dautuntpius comnode que l.i haute four de jus'-cserait mirouWOie, puisque c'est le Snat qui de vmi la combiner tt que le Prsident Di tiguenave pt se son temps dis soudre le Slnai chique fois que nous en avons un. ARISTOPHANE Librairie du Ma H t Une Heure d Oubli 0 45 Le Prix Gort.ic, Gv.< Un homme sensib'e. Octave Mi r beau le pe !' roi dnibip, Victor Ma'gurit le Une poule suivir, Henri Duv-m Un sa'e. Monsieur, (eoiges Cou te '•ne, Cforgette e-t son ami, Frdric Bouter. Sanvelage, Paul i3i U H CSIPPES, CJiTIUlIKS. LARYII CUITES r: MS-JEL CHE ET '_- %  • C '* v ;-*: r> oc us l'Influence du 'Pt|ri|B0"E^?r r..'. CALME 1MMD|\TEMBI*T. LA 1 i 1 • : 1 %  • '.. 1. RMM DiftPAn irai L'OPPRESbtOM 1 %  Lt !.T. %  -, Dicerfi : Ai rtNI r> LA RKSPIRATICN r.-:v:-\r l'i.i S fACII. L'APPETIT 1 ;vi sr. I.:: S • MMl IL RI PPARAIT. LES PORCI i.'. : : RANALSSCNT. C 'PLCYl r.tNS LC3 KOPITIOX. RCCOMMANC! PfB LA TAJORlTt DU CORN "< %  EDICI %  AMOAIS. APPl PAR PLUG De 20.0 0 LDECIKS EflANGERI MODE D'EMPLOI Une cuilltret cqfi matin et loir En Vent, tel MN las 0rorjarle5 it PharmacfM LABORATOIRES A. BAILLY ^^3^g 'Si R H DR HOME, PARIS I /ose i h mtiurani tm;o de hauteui ,, „ or V s tes, Maurice Donn?y. Dans las Par le dernier sieimer €Lnav(Jlelc:r'eur, M?x et Aj fx Fisher. U Ht arrive ire grande Italie de St|viiionoiif, Henri Jkrdeaux. cbissede ftlanche, Gyp La joie sorcre, Marcel Prvt Les ?mis dt Juliette, Lo.i Fnp lulienne mi ne, Marcel l'rwoa*. Chez Pa'n vie, Vlaurice Donnav. Mes lettres i Zon /or., M x et Alex Fisher La dame potele, Marcel Prvost. La jeune vampire, \ H. RoiOV. Les frre I siamois, Chrisicn Bernard. La petite N'icolle, ]. IL Ros-y jeune Bibliothquede ma ti\iu La Miison des Ros signe 1 D '>G 400 .r destine d l'Egf st de ce com. lfi fominera le grand aotcJ et stnmiie en place ultrieuremeDi, Fianailes Nous avoni reu la carte de 6arailles de Mademoiselle George !e Odide a\ec Monsieur Raoul Rct/iei. Avis matrimonial Le soussign dclare au j ublic et iu ce n me 1 ce en grerai, r fttferloi .estocjble des actes tt actorsdt .en pouse ne Ciltl I)ai:J poui incompatibilit de caractre ; e n itUo di.nl qu'une action en dherce lui soit interne.. Port au-Prince ce / janv r er 1921 Dieudocn L:de CHARLPS NER-VIGOR du Docteur Huxley Prconise par les autorites mdicales pour relever les forces des convalescents puises par les grandes chaleurs, la neurasthnie, le surmenage et les excs de toutes sortes. En vente dans toutes les pharmacies A^nt: VICTOR GENTIL. Port au Prince f oite aux lettres Mon cher Directeur, Le t Maiin > a publi ver dredi, e n dernire heure, la nouvelle que les Ifftl Dartiguenave, prsident e minislie, auraient l'intention de se drober l'action judiciaire que vous leur intentez, sous le prtent qu'ils ne relvent que de la hautgAOI de justice,' Le c Courrier Haitren > a dj et a l'avance tait justice de cette espce d'exception dclrnatoue en taHMEN*OE.i 8u|>>rt slivrs.wla p*au et !•• 1 d* Parle. dfl qualit suprieure un prix sans pareil, d'un lnn maie ni.'m.surin 11;i 111 nar RM iann A haieo A„A..U Jl,UUJ ma la paire :i,2 •7,'J 9.50 4 centira8 le paqu;t w 1,2 le paqm ,io|ceniime8 le paqu 17.centime8 le paqu • •YL'* centime le no 10 et 35 Cf ntimes la pi : 20, 25, 50, 75 et l,5 la pij^ 1 — i— %  • %  M ti a 1111 tue mme surprenant par ces jours de baisse gnrale %  Couverture lgre en coton lini. la pice extra * t l-ine extra la peca Gorrines et Pastilles de menthe Cigarette 8 Piedmont Iforad c Molac' r-no Tabac Bull Duiham Fume cigorettee, lgan'e l'ipea I!i8cuit8 Unecda et Takhomi Chorolat llordan's Fromage |te grafB, qualit choisie Hiz la Caroline Pomme de terre) frache Jartelles pour hommes Mouchoirs de poche pour hommes Tasse th or 3, 75 la douzaineSac main pour d;onpe K. ,v H assorties 15 centimes ferblanc s le feablan %  farblat Cleri aujus 75 ceutimes lefPrblanc — <„„„„ f . n 15 centime Bœo! I M,I Venbesl 20 centim " 1" f r l,u„ P J V R 8880rt,p 8 i centime* B I snek la Hambourg TXVe^o C R '" uf 8ch 20 cen.imes le f, Sardirea l'huila 25 centimci e f^rbanr ^ 0 „„,„„ 1 centimes ',Saumon Armours 40c-ntime le V



PAGE 1

Qjitorzime anne Nos 3072 Port au Prince.irnti Mercredi 5 Janvier 1921 oiuuACiU-iUAliiiOiU t'i LByNj^MjHO ^(J (ffiRH&aW Uo mois t, a.* Oa U301B -Trois moi ** TronTnois J^VAttT^ilfSMgi fc^r-ETRANQI :G. *OL I l>s annonces soat reues au Comptoir It Lriaotnl de .Publicit, 9 Rua Troncaet, ,P Kl et 19. It t ? |itUl|lti;iU,3twifti; Celui qui creuse une fosse y tombe et la pierre revieut sur celui, ^qui la roule. Proverbes, chap. XXVII Quotidien dEeUCTlON; Rae Amricaine No ( "13ao ~tELEPBOMA&T Chronique Je, Fin d'Anne C'est un qua le M vriN cteuisM i*, F t i: Iles, il parti S-i'ii'iue" 1 de P r0,n er 80n ,ilUt UDisin Bur des chagrina dont noot pome .i'i'ait otTrir te cteuisM it, !" nvlifii de? t ittesa k et de d *UIIF Z 1 mr-B tous -leiU S'ettiCtlpi oni nous effrtte; l,*es> le fire rul nous d'o!e. Cela^i nhjure un parent dlunt; cel i-I\ x q i ot U gird* de noi m migr. Tonte la vie nationil.tire ram iorer n trsor ,< eat aatuiel i* des p euves rues: venir on ad to ir nojs <> ieRV ass lOUlOU'eu L me in*eivuTui& (• lea uu-i que les audu poA o y troavo sa us les s ands prl s lr A*UL Ln %  dt censeur s'y . aTs >* >*. 1 %  *> • • • t u cœu"Ki fai 1 r pou y poitir roilo n'eat*C pis motrer on ttop g end dtint' retsemen ? Aucun mouvement ne s< prnd >•(. Et le p uple sou f e I le peuple sarm lgue il n'y a nus d. nation re pei.pl' m rt d-* fiim t de pri-r t'onv Au seuil du nouvel ar<, non idoae vec Instances vives > ue dede o" to ir r.oas inttU dt vie des jouri moins noirs i. • •on e irtO jtura pour nom u %  lonanca lut m ,! j Bi journaliste V il peut ut 1 l te.m.,j.. r b i.tio! s V de g ^t e lalions malheureux. Noua a-o omte,i. U| niant m \*c4i nn. foie ? T ,l 1 '"'e dans ces vain* -„ journalisa t--ire a la toie tajtationi nous v,. ni lond ., J |et pote et penseur. Alortbon m, n „, iix dt3 tuu fe | a f,„c, S% v "1 VoittedpouilltrdtttonBtrietpoui „ (| lJ( tool | n roIlIua J( J !" ne garder que les refltta ut la vie (1!jr H est permis d espre, qui du peuple dont il suit et note soi um u pBlQ0| ,. e |( ,. tr|)t fa ^ xneuserae-.it les ittdM dedvil .pp: ueu f „ CBt hu(n!ljll dCl0 r q(j nent et de probes, 01IS g0iu ue8 au terme de .u £h bien, si nous faisions le bilan, preuves, de la vie du peuple, un morne d : L'me nationale es 1 afisis?.e EUi uot nous gs^nerait aussi t. Uuel.nt vit plut du eontolaut tapoir que fruit avons-nous tir de nos s^iialui la'sftrait U perso a'uue ca'iqt' tations'.' l-e temps a pass et le peu gnt mene poui le bier!-t:e gner il pie entrain avec lui aucune a.n i lit l ai tend sou islut d'un miracle lioration de ro'rt mentalit, encun| Il nui. prtti n l'i'ermi 1. ny;Ti < reEaisissemeiit de notre conscieoce.! lo-ni'li notre devoii envers i-' p pl C'est a rame insousciance. ItU entrt tmr nos t mtolet lec.eurs mme lgretC'eet le perptuel, LE MATIN s'tsi toujours IOOCIc'est hnvaiiable moris des devoirs '.'minsser lis-vivement sei tiuis qui nous incombent et que nous i^um i il mai g •• t et toitti on i abandonr.ons bien loin de nou3 pour J11 comprendre que lui, comme tou nous livrer de vaines et striles les q* otidiem, souffraient du m occupations. Combien d'appel om rtsmt dtl tlltlrtt. Celte anuenuu t faits au peuple P. itvo :out v 0 [ >;i — lommt ut < en cueillir oour sa vie dans le prexistence nenvt, m vcueEaprofi r.eut aussi que Tauroie procbalm tout app> ne ei ri. u a les plia de s. u.00 dea surprimes qui cncliautei nos me 3. N.)UB rtmtrctoni bien sincrenent les ?,mis q:>\ Boue sont demi 1 k's C(< 1 %  1 •. : • ho temps pi ou v lent liJin une itbiui.iuc'esi !i IM litiOigna^^ clatant d^ leur 11 v Grand Htel de Franc P. P. PAT1JIZI, P-a** O ? ?/ trouvera : D s vi v.s '" wii drt" p. no >t di n y a : \c, / f-tniti DU ^ lh< Vi\S i IJ'Hl'KM'X d* premier rhaie. f/ 'ne nQ ;i r '"' r Cirbtgnac G 7 le. gallon Os v!\ FINS en tif'e Ueh d s liqueur* les \mei lltuw marme* e:t ii '"'"/' / '" Vin d i f*)> oi'sc ( uQ -l'ii [ihvi A d(s prix //.s modr*] Qrani >' bti pour les vnles en gro& fen cueillir pou sent des leons de sagesse helae trop ncessaires et Hop rares, corn bien de cet appels sont rests san [cho I Le peupi dor', dirait-on. d'u;. sommeil lthargique, ^uand se rveillera-t-il enlin pour saisir sa desti ne et pour travailler rsolumei.t ISOD pitL-tre? Les heures son' p'einea de 03 il an colie A l'instant o jciia ces ligues li "^ v *t aUvlueuae tympttbit. Ijlse pioduitdans ma pense la lu retour, nous leur soulu-itou mineuse v§catiou de la Patrie libre et heuieuse des piemiert jours d lr dpendance. O mou pays/ o sont tes iils .' U son les demi-dieux! Il* Isont moi sUs reviven peult.e dans quelques-uns de la gnrttioi laquel'e j'appartiens. Mais. pou. quoi demeoren.-ils impuissants 11, capables.' Tous leurs elforts vot se buse.i devant l'inertie de leurs frre. 1I1 leuis ccmpatiio et indiffrents Ce n'est pis une pcliii s ue t angeieufe que declieichu rveiller les foi ces vivil 0 uu iays. C.est au con traire, tablir ce'te rivalit loyale, seule gnratrice de loua les ;>itn faits et de tous les progrs. pepuit le commencement de l'anne presque, le pays v,t dans UL tat ettrcyeble. La gne, la luisrt lont toutes'es poiieeIl neit pa un passant qui \oua olfrt uu v.sag* riant, bur tous les trm ts Re destinent les tracas de l'existence IUIOBJ Bible C'est un cri de rti£ e ^n ral.L'ist le commerce qui t-ti-un clique jour ses dficits : Ce bon Del mandes bibliques qui font I II lite. et dont la banqueroute 1 ni ail 1 celle dLi.*g4 t'uvial subie par U Catbdr*!- de Heiosi lu'elle.possdait |Ud • % % %  de l'armis les indications de ces iournaux an cice. Le jour de Nol le Uanemsrk a ncams a deuient nt d'ell*s*iu>n a > iteclue un paiement do i>,oo",uoo BREST — Le croiseur amricain i mailla 01 U eomratstioe des rPi uburg prit a Breit les munitioo* ma IO-I* u acceud uvie les coodj lposea d.tus le port par le trtni loni concernant l'unnex'on du p)rt ll-mape est parti pour Cbtl >cblefw ml Fochiur l'ttat actuel d< la diuaiauer la mortalit inltunie a l'ttcutrot da cltusts militaires n icli que la population de U 'altt 81 aiiennes lui nvait aux f'rai -e avait par suue do la gaarn imbuaadeuri allis. %  un. nue de 4 millions Mr llilierani l'OURS — boivent let p'viiioDi a r n aujourdhui ollicielleraei.t Mi la majorit du Cyngrs ooottUaa h Manuel Valiadoies ministre du Juamn %  • % %  rft U-H.H t i -i us . t > les r %  •• oiuaia eu France. couttructtoitet le coi/fil de rsi WAtuiNOTOM • L'atiociatioo bistance (utionortut conatitoanl ui >i. | it uuiHiicaine -a ivumou anartl quiconUootrt la politique d iue i. U.er u i lu Mr Jule Juattrnd. l'ancien p^m soci ilis'jj unit] -, : eet le 5?me di| lomate eu m^i lu Paru L-J P<3 u I %  ir iil dit qn'il coiumj prttideut dt ceite etf-ucia.rsul H des dettrttioni des mini* toi ; cet honneur avan t letervltrei anglais que I* relus de l'AHemi prtiemment HO vicomte bryce ^ne de licencier Immdiatement le* ancien aini.i-B-i.d.mr anglais ,'ux '.ces de polce enraineiait um a,uu Ueia.li Jutieracd a prononci sanction invil bit qui pourrtU cao ni diccouis au di'iei donne pal < oien inunsire de Chine,le piolesneur Qilbert Munaydo l Cniveisit d Ox fare. BL'KNUS AYRES Kduardo Cbavez Dr Rodolphe Ulaudu Mdecine Chiiurgie Spttiaiitrt : Maladies des Li.laelf Hue Provence, Jacmel idijde Sleamshiii Foreign Servie, s Le llno.il -i )lu Nlno" i)i i OI-LC S< V\ oik It 31 ueci sabra te ra ici vtia ie 8 |anvicr eu couis i i c lUitien. n laiateit le mm j >or | o .r Ca ye & Jatuiji 'O il oootinutra pour ..rfiai. i i *u l'ih i>-, I i, i k r lJ-.il L I-. ULEaUbMTb General agent I la Conscience Avant de Lire un tour au bord de l'iviattar Oresilien et arriv ici cet m "' ' ' ww voulez iver de* aprb midi aprj tvuir tccompli an chaufturei rnoisfaot lescoid'tiona VJI da peu prs I7u k lomtrea de Je 6ae*M et de solidit, paitei un Kio de Itoel o e: a gugnA ainsi pour moment i l'ittlitl de conlonnerie, son pays lhonu.tr u'avoir fait n ftee de la CompfgQie d*s Pur ce v.-yege difticile et pnlbus: en pjers que duige avec conscience Ma fait Chaver gai rception en^ Be|( Cimill c vous uouvnrz Ihousiable. !iS c | uussi:rts ^ iJies p 0U r hommes, PARIS Suivant une droche au ( emm es et mlmis. Daily Mail d'AOunriio na piebable 'ment dans I Amrique du Sud et il lui eeiait interdit Je revenu LU Italie. WARII>— Au conseil dtl mi.ii.lres Mi Date eipoatnt la situation bat Caire UaC' loue deciara ont le cul me set actoelltmtnl ittubii et la coi UanC': itvlei tui | oaan'i liuvat. La OMIOE de M Vous lisons rftal iflaili Conimorvalet U i qurston de 1 1 ultn hi-it* • n o ce io 1 cite ic'ei'.leiitnt ''*• r.pon des chv^eu , c ett celle du r i).: mus cA es n >us rec v t-\% d:* l'aiatei ^ur U chert tu f i i ie les ompigniee de Na\i^u : a maintien nent eu dpi de la bii>se qui ss produit pu ail eurt. t!*, Le journal ot Cornmerce de New • .i. le fi: d x cii obo \ !e I At'ao'iqu- e t t 1 ansiiiiia JLUUI Parla—Ctrttina journ tui des bVi Unis repu d %  d( claauund d'un veqiie d*Am |tt suivaul Iciquellea lu cardinal Lucou avait mdi que a l'envoy de la Suc eio tor pro Edile Monte-Cristo Amour a< Haine Entre 1 PO foik si^nite que •our les ports •omb ^ dollars 1a tonna, de 12 I j n iit auparavant. Si nous prenons dans ces condion coin m- terme de coioat*ltm. la dis'ancede Cherbourg New-Yok estime par la 11 m bon u a*sinca Linie ;,i8o miles, le fret de Port; u-Priace devrait ie poui m-cuilance de 42)0 miles, i charge >;ale, J • 6 6? do Uis la 1 %  une. Maintenait n Ion dot tenir compte de la diften:e de U densi ent^e le clia bon et le caf, le fret pour cette dernire ierue ne devrait pas dpasser au nnimum neul dollars D'.pis nos calculs, il est a L55 do.lars par livre sterling, de 31,24 dollars la tonne. O, mme en aimettaot que le lit de Port-au-Prince au Havre oit noms abondant ou plus coteux, tant doun e matriel rudimentaire Jes pjris d.chargement dms le i \m.He, on ne su .m CJ iavo.r pi il pe q et e du triple de ce qu'il iev 1 t re tlionq lemeat. U serait assuiement iniress.n: l'obtenir a cet gard une cotxsu taion des d npaguies Je Navigatio 1. fies uQuY&lis — Il y a eu, le premier janvier, me imposante mai ifestation i la Lgation de France la remise de la Croix de 1a Lgion d'ho.i.u ur au Lieutenant Comeau Montasse. "Nos (licitationi au Lieutenant Montasse d'avoir ; l'objet de cette marque de distinction — Un ;;rind incendie a clat ces jours derniers Mircbalai;. Il ru eu* sment qu'il n'y a eu qu; deux maisons qui ont t incendies. — Nous tnreaistrooi avec piaisic la nomination de M^nsi-Ui |u\igny Vaugues coin ne Inspecteur des Ecoles de lAiroadiisement du Gap Hatien. — 0.i ligotai la vigilance de l'autoiit le es de certaines person* ns Itttintet de l'pidmie actuelle qui circulent le. sou. Irqueucent les boatiques, !• s restaurants et les bars. Nous espions que de promptes mesures sero'ifc prises en vu: d'inler dire h circulation 4 ces propag t'euis d'pidmie. — Le 2 Janvier, la Comnuaea offert li p^pulat on une soire ci* nmatoi^raphiquc 1 .D-Varits. — 0O imposa te solennit a eu lieu l'Arcahiie le preover lauvier il'occasioidu baptme de l'Hot l de Ville du lieu. Nous y rc viendrons. — A ta maniiestaiion patriotique organise le premier janvier par un groupe de j:unes hommes deuxremaquabita allocutions ont . prononces par .'vit 1 u.>:sMc e *P0QC %  i la ait toc, iu ^bamp de Vlart. du PonJ-tear de la aalioualll haiueooe et Vautte devant celt de m


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05278
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Wednesday, January 05, 1921
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05278

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
Qjitorzime anne Nos 3072
Port au Prince.irnti
Mercredi 5 Janvier 1921
oiuuACiU-iUAliiiOiU t'i
LByNj^MjHO ^(J (ffiRH&aW
Uo mois
t, a.*
Oa U301B
-Trois moi
**
TronTnois
J^VAttT^ilfSMgi
fc^r--
ETRANQI
:g. *ol
I l>s annonces soat reues au Comptoir It
Lriaotnl de .Publicit, 9 Rua Troncaet, ,P
Kl et 19. Itt?|itUl|lti;iU,3twifti;
Celui qui creuse une fosse
y tombe et la pierre re-
vieut sur celui, ^qui la
roule.
Proverbes, chap. XXVII
Quotidien
dEeUCTlON; Rae Amricaine No("13ao
~tELEPBOMA&T
Chronique Je, Fin d'Anne
C'est un
qua le M vriN
cteuis- M i*,
F
t i: Iles, il parti
S-i'ii'iue"1 de Pr0,n "er 80n ,ilUt
UDisin Bur des chagrina dont noot
pome
.i'i'ait otTrir te cteuis- M it,
!" nvlifii de? t ittesa k et de d *uiIf
Z1 mr-B tous -leiU S'ettiCtlpi
, oni nous effrtte; l,*es> le
fire rul nous d'o!e. Cela^i
nhjure un parent dlunt; cel i-I\ -x q i ot U gird* de noi
m migr. Tonte la vie nationil.- tire ram iorer n trsor ,<
eat aatuiel i* des p euves rues: venir on ad to ir nojs <>
ieRV ass
lOUlOU'eu
L me
in*eivuTui&
( lea uu-i que les au-
du poA o y troavo sa
us les s ands prl s
lrA*UL Ln dt
censeur s'y . aTs >* >*.
1 .....- *> t u cu"- Ki
fai 1 r pou y poitir roilo n'eat*C
pis mo- trer on ttop g end dtint'
retsemen ? Aucun mouvement ne s<
prnd >(.
Et le p uple sou f e I le peuple
sarm lgue il n'y a nus d. nation
re pei.pl' m rt d-* fiim t de pri-r
t'onv Au seuil du nouvel ar<, non
idoae vec Instances vives >
ue de-
de o"
to ir r.oas inttU
dt vie des jouri moins noirs i.
on e irtO jtura pour nom u
lonanca lut m ,! j
Bi journaliste V il peut ut
1
l
te.m.- ,j.. .r b i.tio! s V de g ^t e
lalions malheureux. Noua a-o
omte,i. U| niant m \*c4i nn.
foie ? t ,l*,"1'"'e dans ces vain*
, - journalisa t-- -ire a la toie tajtationi nous v,.ni lond., J ,
|et pote et penseur. Alortbon m- ,n,iix dt3 tuu,fe |a f,c, S%v "1
VoittedpouilltrdtttonBtrietpoui (| lJ(, tool |nroIlIua J(, J
ne garder que les refltta ut la vie (1!jr. H est permis d espre, qui
du peuple dont il suit et note soi um u pBlQ0| ,.e |(,.tr|)t fa^
xneuserae-.it les ittdM dedvil .pp: ueu- f CBt hu(n!ljll d- Cl0,r q(j
nent et de probes, ,01IS g0iu.ue8 au terme de .u
h bien, si nous faisions le bilan,preuves,
de la vie du peuple, un morne d : L'me nationale es1 afisis?.e EUi
uot nous gs^nerait aussi t. Uuel.nt vit plut du eontolaut tapoir que
fruit avons-nous tir de nos s^iia- lui la'sftrait U perso a'uue ca'iqt'
tations'.' l-e temps a pass et le peu gnt mene poui le bier!-t:e gner il
pie entrain avec lui aucune a.n i lit l ai tend sou islut d'un miracle
lioration de ro'rt mentalit, encun| Il nui. prtti n l'i'ermi 1. ny;Ti <
reEaisissemeiit de notre conscieoce.! lo-ni'li notre devoii envers i-' p pl
C'est a rame insousciance. ItU entrt tmr nos t mtolet lec.eurs
mme lgret- C'eet le perptuel, LE MATIN s'tsi toujours iooci-
c'est hnvaiiable moris des devoirs '.'minsser lis-vivement sei tiuis
qui nous incombent et que nous i^um i il mai g t et toitti on i
abandonr.ons bien loin de nou3 pour J11 comprendre que lui, comme tou
nous livrer de vaines et striles les q* otidiem, souffraient du m
occupations. Combien d'appel om rtsmt dtl tlltlrtt. Celte anuenuu
t faits au peuple P vienne de sa noble oiigine et ; ne i 1 * <,.>. itvo :out v0[ >;i lommt ut <
en cueillir oour sa vie dans le pr- existence nenvt, m vcue- Eaprofi
r.eut aussi que Tauroie procbalm
tout app> ne ei ri. u a les plia de s.
u.00 dea surprimes qui cncliautei
nos me 3.
N.)ub rtmtrctoni bien sincre-
nent les ?,mis q:>\ Boue sont demi 1
k's C(< 1 1 . : ho temps pi ou v
lent liJin une itbiui.iu- c'esi !i
im litiOigna^^ clatant d^ leur 11 v
Grand Htel de Franc
P. P. PAT1JIZI, P-a**
O ? ?/ trouvera :
d s vi v.s '" wii drt" p. no >t di n y a :\c, / f-tniti du ^
lh< Vi\S i IJ'Hl'KM'X d* premier rhaie.
f/ 'ne nQ ;i' r'"'r Cirbtgnac G 7 le. gallon
Os v!\ FINS en tif'e Ueh d s liqueur* les \mei lltuw marme*
e:t ii '"'"- /' / '" '
Vin di* f*)> oi'sc ( uQ -l'ii [ihvi
A d(s prix //.s modr*]
Qrani >' bti pour les vnles en gro&
fen cueillir pou
sent des leons de sagesse helae
trop ncessaires et Hop rares, corn
bien de cet appels sont rests san
[choI Le peupi dor', dirait-on. d'u;.
sommeil lthargique, ^uand se r-
veillera-t-il enlin pour saisir sa desti
ne et pour travailler rsolumei.t
Isod pitL-tre?
Les heures son' p'einea de 03 il an
colie A l'instant o jciia ces ligues li"^v *t aUvlueuae tympttbit.
Ijlse pioduitdans ma pense la lu retour, nous leur soulu-itou
mineuse vcatiou de la Patrie libre
et heuieuse des piemiert jours d lr
dpendance. O mou pays/ o sont
tes iils .' U son les demi-dieux! Il*
Isont moi s- Us reviven peult.e
dans quelques-uns de la gnrttioi
laquel'e j'appartiens. Mais. pou.
quoi demeoren.-ils impuissants 11,
capables.'
Tous leurs elforts vot se buse.i
devant l'inertie de leurs frre. 1I1
leuis ccmpatiio et indiffrents Ce
n'est pis une pcliiisue t angeieufe
que declieichu rveiller les foi
ces vivil 0 uu iays. C.est au con
traire, tablir ce'te rivalit loyale,
seule gnratrice de loua les ;>itn
faits et de tous les progrs.
pepuit le commencement de l'an-
ne presque, le pays v,t dans ul
tat ettrcyeble. La gne, la luisrt
lont toutes'es poiiee- Il neit pa
un passant qui \oua olfrt uu v.sag*
riant, bur tous les trm ts Re desti-
nent les tracas de l'existence Iuiobj
Bible C'est un cri de rti e ^n
ral.L'ist le commerce qui t-ti-un
clique jour ses dficits : Ce bon
Del mandes bibliques qui font I II
lite. et dont la banqueroute 1 ni ail 1
celle d Dbib la pelle vie, ceet 1
pou r.01.1 Ue beutiquitrs u^ 1
leuis uni area i.sBouiCki cocvei
tias en marchandises exj oii s ai
i;as.iill8gr du tpm^8. tt tout It nui
de voit la situation. Tout co s
socflioi.B les ou mo f t
pu : | h toi ln| I '
pui ii. 1 la voie luit :
banabianl Us ecl e alf \ s uiiare
A voir toutes ces cn.ca .1 ne tien
iine ttuto prospre, un mieui-ii
i.i:i. iVsitttncv ei du courege bti
oui daiu la lu le puui la le.
au peuple, no UKillturi x&ui it
ooulieu1'.
Etienne Carmant
Allez Vite
A 'a Pbfcinacie PARISOT voti
louverez bas piix de la Pailume
ittrtniise ainsi que I'inititbs! 1
hnanacb VERMOTi Gdts 2.
Lu vente au:,si vh'z- 1mm. D
tand, Atphor.se H*ynes, V\uv.
Oeayon et LOPLZ.
XauveHcs Ktruijivs
J ianviei 1921 Ueciion of anHn building!.-qoa '
dopet,8fa po'ir r* ,r la Cath
PAUIS. I. Allemagne i\ 1 Ivi' tui draltOe Rairai s''everaieut 14 t.
\'li 1 -j'.ii)! tonn ta de mal < el d 000 francs- Cette atiruuun est cora-
iranspoils fluvi m\ aiusi ji'tlesy pltewent errone
s. ugag'-'e eu sijtiidni le Haut de 1/ cardinal Locot dins on rn"n
ei-aiitM. CM cbiffrt con m un ieo ivec Its reprsentants d- U
jaa/^du tonnage que l'Atljimagne. 'J'it'i an^htise lit al!u?io q e pnui
io"" runi lie . la conlmis.ion l rstaunttor] 'e la calHffdrale il
les lpHrutions pour re r pai u an- 'niir..it n ne somme de lit nulliom
ie l-s drvcraaltl a I non liiioo fra.i-s Dm! tins pour
4* trtitd.tnpule qu'el ) do t livtei |u.fionnait les dommages si gras f
io pour loo du k>Li.*g4 t'uvial subie par U Catbdr*!- de Heiosi
lu'elle.possdait |Ud de l'armis les indications de ces iournaux an
cice. Le jour de Nol le Uanemsrk a ncams a deuient nt d'ell*s*iu>na>
iteclue un paiement do i>,oo",uoo BREST Le croiseur amricain
i mailla 01 U eomratstioe des r- Pi uburg prit a Breit les munitioo*
ma io-i* u acceud uvie les coodj lposea d.tus le port par le trtni
loni concernant l'unnex'on du p)rt ll-mape est parti pour Cbtl
>cblefw v'eia'.ilcs. Ptrll Me Leyg les eut ui tOT
l'AKIS. air Lonii Mouiier direc- 'lrt,i avec les ambaavaleora d'Angli
.ui de l'attittai ce publi jue dwcu terre lj Ittl e su to\ 't du dtarmi
.m a. joui.i'iii" .au conseil dparle- tnenl de l'Allemagne- Le rapport di-
menai de la Seine sur les moyens "n. > ml Fochiur l'ttat actuel d<
la diuaiauer la mortalit inltunie a l'ttcutrot da cltusts militaires n
icli que la population de U 'altt 81 aiiennes lui nvait aux
f'rai -e avait par suue do la gaarn imbuaadeuri allis.
un.nue de 4 millions Mr llilierani l'OURS boivent let p'viiioDi
a r n aujourdhui ollicielleraei.t Mi la majorit du Cyngrs ooottUaa h
Manuel Valiadoies ministre du Jua- mn -rft u-h.h ti-i us . t > les r
oiuaia eu France. couttructtoitet le coi/fil de rsi
WAtuiNOTOM L'atiociatioo bis- tance (utionortut conatitoanl ui
>i. | it uuiHiicaine -a ivumou an- artl quiconUootrt la politique d
iue i. U.er u i lu Mr Jule Juattrnd. l'ancien p^m soci ilis'jj unit] -,
: eet le 5?me di| lomate eu m^i lu Paru L-j P<3 u I ir iil dit qn'il
coiumj prttideut dt ceite etf-ucia.rsul h des dettrttioni des mini*
toi ; cet honneur avan t letervltrei anglais que I* relus de l'AHemi
prtiemment ho vicomte bryce ^ne de licencier Immdiatement le*
ancien aini.i-B-i.d.mr anglais ,'ux '.ces de polce enraineiait um
a,uu Ueia.li Jutieracd a prononci sanction invil bit qui pourrtU cao
ni diccouis au di'iei donne pal l'aisociation hier su i ; parmi les era "le au dbut do l'anne.
euiu u y van le seeieialie d-< ia
guerre liakyt kir Paul S Remlib an i....... ><
oien inunsire de Chine,le piolesneur
Qilbert Munaydo l Cniveisit d Ox
fare.
BL'KNUS AYRES Kduardo Cbavez
Dr Rodolphe Ulaudu
Mdecine Chiiurgie
Spttiaiitrt : Maladies des Li.laelf
Hue Provence, Jacmel
idijde Sleamshiii
Foreign Servie, s
Le llno.il -i )lu Nlno" i)i i
oi-lc S< v\ oik It 31 ueci sabra te
ra ici vtia ie 8 |anvicr eu couis i i
c lUitien.
n laiateit le mm j >or | o .r Ca
ye & Jatuiji 'o il oootinutra pour
..rfiai.
i i *u l'ih i>-, I i, ikr lJ-.il
L I-. ULEaUbMTb
General agent
I la Conscience
Avant de Lire un tour au bord de
l'iviattar Oresilien et arriv ici cet m"' ' ' ww voulez iver de*
aprb midi aprj tvuir tccompli an chaufturei rnoisfaot lescoid'tiona
vjI da peu prs I7u k lomtrea de Je 6ae*M et de solidit, paitei un
Kio de Itoel o e: a gugnA ainsi pour moment i l'ittlitl de conlonnerie,
son pays lhonu.tr u'avoir fait n ftee de la CompfgQie d*s Pur
ce v.-yege difticile et pnlbus: en pjers que duige avec conscience M-
a fait Chaver gai rception en- ^Be|( Cimill c vous uouvnrz
Ihousiable. !iS c|uussi:rts ^iJies p0Ur hommes,
PARIS Suivant une droche au (emmes et mlmis.
Daily Mail d'AOunriio na piebable
'ment dans I Amrique du Sud et il
lui eeiait interdit Je revenu lu Ita-
lie.
Warii>Au conseil dtl mi.ii.lres
Mi Date eipoatnt la situation bat
Caire UaC' loue deciara ont le cul
me set actoelltmtnl ittubii et la
coi UanC': itvlei tui | oaan'i liu-
vat.
La Omioe de M
Vous lisons rftal iflaili Conimorvalet
U i qurston de 11 ultn hi-it* n
o ce io 1 cite ic'ei'.leiitnt ''*
r.pon des chv^eu , c ett celle du
r i).: mus cA es n >us rec v t-\% d:*
l'aiatei ^ur U chert tu f i i ie les
ompigniee de Na\i^u:a maintien
nent eu dpi de la bii>se qui ss
produit pu ail eurt. t!*,
Le journal ot Cornmerce de New
, .i.
le fi: d x cii obo \
!e I At'ao'iqu- e t
t1
ansiiiiia
JLUUI
ParlaCtrttina journ tui des bVi
Unis repu d d( claauund
d'un veqiie d*Am |tt suivaul Ici-
quellea lu cardinal Lucou avait mdi
que a l'envoy de la Suc eio tor pro
Edile Monte-Cristo
Amour a< Haine
Entre 1 PO
foik si^nite que
our les ports
omb ^ dollars 1a tonna, de 12
I j n iit auparavant.
Si nous prenons dans ces condi-
on coin m- terme de coioat*ltm.
la dis'ancede Cherbourg New-Yok
estime par la 11 m bon u a*sinca
Linie ;,i8o miles, le fret de Port;
u-Priace devrait ie poui m-cui-
lance de 42)0 miles, i charge >;ale,
J 6 6? do Uis la 1 une. Maintenait
n Ion dot tenir compte de la dift-
en:e de U densi ent^e le clia bon
et le caf, le fret pour cette dernire
ierue ne devrait pas dpasser au
nnimum neul dollars
D'.pis nos calculs, il est a L55
do.lars par livre sterling, de 31,24
dollars la tonne.
O, mme en aimettaot que le
lit de Port-au-Prince au Havre oit
noms abondant ou plus coteux,
tant doun e matriel rudimentai-
re Jes pjris d.- chargement dms le i
\m.He, on ne su .m cj iavo.r
pi il pe q et e du triple de ce qu'il
iev 1 t re tlionq lemeat.
U serait assuiement iniress.n:
l'obtenir a cet gard une cotxsu ta-
ion des d npaguies Je Navigatio 1.
fies uQuY&lis
Il y a eu, le premier janvier,
me imposante mai ifestation i la
Lgation de France la remise de la
Croix de 1a Lgion d'ho.i.u ur au
Lieutenant Comeau Montasse.
"Nos (licitationi au Lieutenant
Montasse d'avoir ; l'objet de cette
marque de distinction
Un ;;rind incendie a clat ces
jours derniers Mircbalai;. Il ru eu*
sment qu'il n'y a eu qu; deux mai-
sons qui ont t incendies.
Nous tnreaistrooi avec piaisic
la nomination de M^nsi-Ui |u\igny
Vaugues coin ne Inspecteur des Eco-
les de lAiroadiisement du Gap Ha-
tien.
0.i ligotai la vigilance de
l'autoiit le es de certaines person*
ns Itttintet de l'pidmie actuelle
qui circulent le. sou. Irqueucent
les boatiques, ! s restaurants et les
bars.
Nous espions que de promptes
mesures sero'ifc prises en vu: d'inler
dire h circulation 4 ces propag t'euis
d'pidmie.
Le 2 Janvier, la Comnuaea
offert li p^pulat on une soire ci*
nmatoi^raphiquc 1 .D-Varits.
0O imposa te solennit a eu
lieu l'Arcahiie le preover lauvier
il'occasioidu baptme de l'Hot l
de Ville du lieu.
Nous y rc viendrons.
A ta maniiestaiion patriotique
organise le premier janvier par un
groupe de j:unes hommes deuxre-
maquabita allocutions ont . pro-
nonces par .'vit 1 u.>:sMc e *P0QC
i la ait toc, iu ^bamp de Vlart.
du PonJ-tear de la aalioualll hai-
ueooe et Vautte devant celt de m


IB MATIN
U1VE
PASTILLE
VALDA
EINJ BOUCHE
C'esl la PRSERVATION
des Maux de Gorge. Enrouements,
Rhumes de Cerveau, hhumes,
Bronchites, etc.
'C'esl 18 SOPLAGKMENT INSTANTAN
de l'Oppression,
des Accs d'Asthme, etc., etc.
C'esl le BON REMDE
pour ccmbattre toutes les
Maladies de la Poitrine.
wmmamktmmmm
DEMANDEZ. EXIGEZ
dans toutes les Pharmacies
Les Vritables
PASTILLES ,
[VALDA
vendues seulement
en BOITES
portant le nom
IA1TS DIVERS
OfSEUVATOinE
DU
PEUT SEMINAIRE
COLLEGE ST MARTIAL
RENSEIGNEMENTS
METEOROLOGIQUES
Matdi 4 lanvier 1921
Baromtre ] minimi rr, 20.6
remyerature ]
( tr.axiir otg 31 2
Mc)trne diune 26 3
Ciel clair la milice, cctvtn l'a-
rrs-ixidi.
Uo peu de pluie au Sud.
H^ion tre constant.
J. SCHEKLR
Lajmaniieatation de
c l'Union Patriotique >
Le 2 Janvier a eu lieu la mani-
festation organise par le Ce mit de
l'Union Patriotique 1.
Au rroment de dposer les cou-
ronnes de ileurs, deux d< t prononcs: ) un par Me Abel L-
fer devant le mausole de lEn>pe<
reur Dessalines sis au cirretire de
Saiule Anne tt 1 autre par Monsieur
Price Mars devant la tombe de l'im-
mortel Prsident Ption.
Nous souhaitons que ncus puis-
sions tirer de toutes ces mnifettl
tions de svres leons peur tore
avenir.Kous dtsocs placer au-dsus
de ros intrts personnel*, lirtri
tssentiel de cotre Patrie qui a be-
soin, aujourd'hui plus que ]arnais,
de 1 abngation, de J'union sircre
de tous ses enfants pour sortir de
l'ipa:sc o elle se trouve.
Nouvelle manifestation
religieuse
Le Clerg qui ne reste jamais it>
ditlrtnt aux malheurs qui dois ac-
cablent a pris la dcision de com
mencer, cette semaine,une neuvaine
qui aura lieu tous les n atin, a la
chapel e de.Saint Franois d'Assise,
u Bel Air dans le but d'implorer la
misricorde divine pour la ces;ation
du flau qui dsole les fan lies.
mortel Ption. le fondateur de r otre
Rpublique.
Le premier Janvier de cette an-
ne marque le 11 Sme aauiversairede
l'Indpendance Haitienne. .
On annonce de Bru:elles que
le Conseil des Miaisties dcidi de
renoncer a l'application de l'article
18 du Trait de Versailles relatif i
la saisie des biens particuliers des
allemands.
Ce quil taudrait...
Ncus sommes obligs de pailct
ercore de l'p demie aux noms di
vers qui a pris des proportions dst s
pranjts.L'iolerrent des contamins
ne peut plus avoir lieu tlfcti-ement
car n ne compte plni kl maisons
dcoitsdu t Vttit drape:0 jaune*
A part la vaccinal or, U tasdrai
MM doute arriver i des mesure! di-
dsinfectien gnrale dars las colt;-.
les marchs publics. et;bn paitenn
|o se tient une apg'omralicn.
Pieux hommage
i 11 sera chant 1 la Basilique No
Dam-, le jeudi 6 du ccurantS
heures du n a 10, une messe de Set.
venir et d'action de j-'ces en bon
neur du Gr.ie fondateur de notn
IcJrendarce. _
tout le monde est convi i y assit
ttf
_ JTJnion Pa'riotique
a u-.er.picn r&licnale ouvfr'f
pir l'Union i\ Indique reoit i<
ntilkur accueil.
On sait que les fonc*s provenant
de celte souscription sent destines
l l'envoi aux Etats Un il d'une mis-i
ion qui sera charge de l ire triom
plier nos rev^nJica ijrs nationales
Les dfenseurs dt rode cause en
Arrrique noi s dt mandent de l a cr
ie dpari des dlgus.
Les ltes de scusciipficn sont i-
gnts de lin des membres de li
^n mission .spciale forme par IL'
nien Patriotique.
Llle est cen po ce de MM D. Jtan
no', F. Lavtlantt, Sinio Vincent,
Vittor Csuvin.Ihi Viard tl h. L'ar-
La statue de St Joseph
n sires relvent de cette juridiction
txtrao dinaire. Vtnv's3ge-i'elle pi
seulement Us crimes et dlits com
mis dans l'exercice de leurs tonc
tions tt 4 raison de cet exercice ?!
four rente? faite commise a t'ire,
n:" t priv et de pari'culit r. c*
' a> ds loncl onnaires peuvert-il.s i ,
voqoei le b i fi e de u te juridic;
tion e>uaordiraire .' Evidemment'
non.
A .tenter ccr.trc l'honneor priv
de quelqu'i n par des moyens tu
ton pas du ministre, ma s de s-
maison prive, parler des cofifi i
Itrs d'EUi pour salir eu non ne 8
non pas dans le cour d'une bevg .
officielle msis dans une ;udien...
plus que prive, dcollette aont.fi
la les cas peur lesque!s la C ni-
lution demande de dtrer a la l. t
Cour de just ce ? Ce serait, eu v .I ,
trop coiE'mo^e.
Dautuntpius comnode que l.i
haute four de jus'-c- serait mirou-
WOie, puisque c'est le Snat qui de
vmi la combiner tt que le Prsident
Di tiguenave pt se son temps dis
soudre le Slnai chique fois que
nous en avons un.
ARISTOPHANE
Librairie du Ma H
t Une Heure d Oubli 0 45
Le Prix Gort.ic, Gv.< Un hom-
me sensib'e. Octave Mi r beau le pe
!' roi dnibip, Victor Ma'gurit le
Une poule suivir, Henri Duv-m
Un sa'e. Monsieur, (eoiges Cou te
'ne, Cforgette e-t son ami, Frdric
Bouter. Sanvelage, Paul i3iU
H
CSIPPES, CJiTIUlIKS. LARYII
CUITES r: MS-JEL CHE ET

. '_- C '* v
;-*:
r>
oc
us l'Influence du 'Pt|ri|B0"E^?r
r..'. CALME 1MMD|\TEMBI*T.
LA 1 i 1 : 1 '.. 1. RMM
DiftPAn irai
L'OPPRESbtOM
1 . Lt !.t. .-, Dicerfi
: Ai rtNI r>
LA RKSPIRATICN r.-:v:-\r
l'i.i S fACII. .
L'APPETIT 1 ;vi sr.
I.:: S MMl IL RI PPARAIT.
LES PORCI
i.'. : : RANALSSCNT.
C 'PLCYl r.tNS LC3 KOPITIOX.
RCCOMMANC! PfB LA TAJORlTt DU CORN "<
EDICI AMOAIS. APPl
PAR PLUG De 20.0 0 LDECIKS EflANGERI
MODE D'EMPLOI
, Une cuilltret cqfi matin et loir
En Vent, tel Mn las 0rorjarle5 it PharmacfM
LABORATOIRES A. BAILLY
^^3^g 'Si rh DR home, PARIS
I /ose i h mtiurani tm;o de hauteui
,, or
V s tes, Maurice Donn?y. Dans las
Par le dernier sieimer Lnav(Jlelc:r'eur, M?x et Ajfx Fisher. U
Ht arrive ire grande Italie de St|viiionoiif, Henri Jkrdeaux.
cbissede ftlanche, Gyp La joie
sorcre, Marcel Prvt Les ?mis dt
Juliette, Lo.i Fnp lulienne mi
ne, Marcel l'rwoa*. Chez Pa'n vie,
Vlaurice Donnav. Mes lettres i Zon
/or., M x et Alex Fisher La dame
potele, Marcel Prvost. La jeune
vampire, \ H. RoiOV. Les frreI
siamois, Chrisicn Bernard. La petite
N'icolle, ]. IL Ros-y jeune
Bibliothque- de ma ti\iu
La Miison des Ros signe 1
D'>G 400
.r destine d l'Egf st de ce com. lfi
fominera le grand aotcJ et stnmiie
en place ultrieuremeDi,
Fianailes
Nous avoni reu la carte de 6ar-
ailles de Mademoiselle George !e
Odide a\ec Monsieur Raoul Rct/iei.
Avis matrimonial
Le soussign dclare au j ublic et
iu ce n me 1 ce en grerai, r fttferloi
.estocjble des actes tt actorsdt
.en pouse ne Ciltl I)ai:J poui
incompatibilit de caractre;e n itUo
di.nl qu'une action en dherce lui
soit interne..
Port au-Prince ce / janvrer 1921
Dieudocn L:de CHARLPS
NER-VIGOR
du Docteur Huxley
Prconise par les autorites mdicales
pour relever les forces des con-
valescents puises par les grandes
chaleurs, la neurasthnie, le
surmenage et les excs de toutes
sortes.
En vente dans toutes les pharmacies
A^nt: VICTOR GENTIL. Port au Prince
f
oite aux lettres
Mon cher Directeur,
Le t Maiin > a publi ver dredi,en
dernire heure, la nouvelle que les
Ifftl Dartiguenave, prsident e
minislie, auraient l'intention de se
drober l'action judiciaire que
vous leur intentez, sous le prtent
qu'ils ne relvent que de la haut-
gAOI de justice,'
Le c Courrier Haitren > a dj et
a l'avance tait justice de cette espce
d'exception dclrnatoue en ta remarquer que le t hef de 1 a' a
dji lui mme, et spontanmert, ac-
cept une autre juridiction en allant
dposer avec grand fracas devant la
Ccurd Enqute navale, qui est, au
surplus, une juridiction trangre
La question de juridiction est ain-
si rsolue par le (ait et par le prin-
cipal intress lii mme. Il peut se
refuser de comparatre devant le ju-
ge d'instruction pour toute autrt
raison i condition de la dduire et
de la faire accepter, mais rullement
pour la raison qu'il ne relverait que
de la haute Courde justice, puisque,
encore une lois, il a montr qu'il
peut comparatre devant une autre
juridiction que cette dernire
Maintenan*. mme sans le prc-
dent de la Cour d'Enqute navale,
les Itres Dartiguenave, prsident et
ministre, ne sont-ils constitutionnel
IfflM&l justiciables que de la- haute
Cour de justice ? La Constitution, tn
disposant qoe le Prsident et les Mi
E
Oonulfx votre mdecin "* le
SIROP or DESCHIENS
(A l'If "i:i'i: lo'.l ; e
Proscrit pur plus de io iwO Docterri Aet
plm mmoiits du Monde rntie. dent
___, ___. _ iaaam -- __ y-^r _i cir^ ANEMIE. NEUilASTHFHIE. FA|-!LEr,SE. MALADtl
^ * ^iMi ^ HH^ te PCMIRINF. CONVALESCENCE S >HMEN*OE.i
8u|>>rt slivrs.wla p*au et !
1 d* Parle. <- Mi le premier fllcon, i* melide eMln rtnallre en m VU TtoiMWielM
BIZAR METROPOLITAIN
Maison de conliauce
Angle des Rues du Peuple Dantfis Dcsloucltes
Pott-auPrince (Hii'i)
Grande Liquidation annuelle.
pour renouvellement de slock.
fm^m^URF^L^^ vous permettant. ,l'acheter une ou plusieurs
1res ae tJULllIUMii>dfl qualit suprieure un prix sans pareil, d'un lnn mai-
e ni.'m.- surin 11;i 111 nar rm iann A haieo aa..u. Jl,UUJ" ma'
la paire :i,2
7,'J
9.50
4 centira8 le paqu;t
w 1,2 le paqm
,io|ceniime8 le paqu
17.centime8 le paqu
YL'* centime le no
10 et 35 Cf ntimes la pi :
20, 25, 50, 75 et l,5 la pij^
1 --------------" i-......m. ti a 1111
tue mme surprenant par ces jours de baisse gnrale
Couverture lgre en coton lini. la pice
extra
* t l-ine extra la peca
Gorrines et Pastilles de menthe
Cigarette 8 Piedmont
Iforad
c Molac' r-no
Tabac Bull Duiham
Fume cigorettee, lgan'e
l'ipea
I!i8cuit8 Unecda et Takhomi
Chorolat llordan's
Fromage |te grafB, qualit choisie
Hiz la Caroline
Pomme de terre) frache
Jartelles pour hommes
Mouchoirs de poche pour hommes
Tasse th or 3, 75 la douzaine-
Sac main pour d; N letie maleile de or 4, maintenant
Corn Flakes maintenant
or 1.75
fl-70
4.HJ
I
adale dM le* Udpltaui
12 centime le paqu
V centimes le paqu -
OOcentiiiiea la liv 1
1 10 centime la liv
7 c.'ntiuus la liv t
32 centime la pi ;e
-- c, '! 17 centime la ti:e
l88fBcat or 2.25 la dorzaice
85 centime la pi.'c
or 2-95 la fi
Creaiu of wheat 5 centimes le nnnnc.fi d.,^j- 85 centime le paqu t
Buf sch, en verre tM^vero u iinR anf L8 'V' intimes le ferblanc
Ulivps Itf ine en llamn n eRUe en f*rblanc de 5 livres 1.45 le lerb.a IC
Mais doux au jus, Verihest -(l cenlirr:e8|le flaco
Cleri au jus 75 ceutimea la forblanc Sonn- C % n .- 1",rcentill,e8 le-felll:l
.>onpe K. ,v H assorties 15 centimes
ferblanc
s le feablan
farblat
Cleri aujus 75 ceutimes lefPrblanc < f. n 15 centime
Bo! I m,i Venbesl 20 centim " 1" frl,u P .J 'V R 8880rt,p8 i centime*
B I snek la Hambourg TXVe^o "C R'"uf 8ch 20 cen.imes le f,
Sardirea l'huila 25 centimci e f^rbanr ^0, 1 centimes
',- Saumon Armours 40c-ntime le

V


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM