<%BANNER%>







PAGE 1

LC MA JIN Le Prsident de la Rpublique accuse le Ministre des Etats-Unis Dartiguenave demande une enqut du Congrs au sujet de la conduite de l'Envoy Amricain et dn Conseiller financier. Il Us accuse de manque de tact et de faux rapports. Il dclare l'investigation navale inutile \et tient les^ fonctionnaires civils responsables de tous les troubles 0 a New-Yok Tribune Port-su-Prince, Hati le 11 Nov.1920. Z. Ce qui est considr comme ,a premire protestation oflicielle contre la mthode employe par les troupes de Marine dea Etats-Unis dans la suppression des dsordres en Haiti, a t rendu public aujourd nui par la dposition laite devant la Commission Navale d'Enijute par le Pisident Dartiguenave, de I Hpublique d Hati; Il a dpos qu'il lui tait imposai ble de porter officiellement a la con naissance du Gouvernement amri cain les tueries sans distinction com mises par sui e du manque de cooj pratoo avec lui du rgima amen cain en Hati et de l'hsitation du son propre peuple lui en taire le rapport cause de sa terreur des actes de reprsailles de la part des Cours Martiales amricainesLe Chef d'Etat noir reut de grands honneurs dana la cour des Casernes c la Commission Navale a tabli lu si^e de son enqutel.e Prsident Dartiguenave en pntrant dans 1 difice o se tenait la Cour, venant du Palais, passa devant un ba aillon de ttoupes de Marine en ligne de bataille qui salua le Drapeau hatien, tandis que la Musique jouait I Hymne National hatien comme un hommage d son rang. Dclare qu'il a t ignor L'mterpite relut les rponses cri tes laites par le Prsident aux ques tions qui lui avaient t soumises avant qu'il apparut par devant la Cour. Il dit que les lierions attendaient la libert, la prosprit et le respect des Lersonneset des propri ts de la part des Amricains, mais que maintenant c'tait la clameur publique qui les accusait. Dans sa dposition, il intima quo lui et le gouvernement du pays avaient t ignors par les Chefs de l'Arme d Occupation11 attesta que les amis et les parents des victimes d'actes regiettables en certains cas ne savaient mme pas que la Rpublique d'Hati et encore un Chef d'Etat; H attribua larvolle et les actes Je banditisme a la corveou systme de travail forc, qu'il dclara t.e toujours pratiqu en dpit des conseils de son Gouvernement, de la, la ncessit de la rpression amneai ne, accompagaee dea tans qu'une politique de rpression rend toujours possibles. Le< SOUS LA MAIH ayez toujours UNE BOITE DE 1 fiil VRITABLE TALISMAN [Pour PARER aux consquence] d'un refroidissement PRSERVER, TONIFIER vos Broncfies et vos Poumons PARACHEVER le traitement d'un Rhume, d'une Laryngite ou d'une Bronchite invtre. Procurei-voui en'de suite, mais rehisri implloyalilement le pastille qui vous seraient prol„ .< M au cliMail P"'" quelque noua : ce sont toujours des imitations. Vous ne serez certains d'avoir LES VRITABLES PASTILLES VALDA que si TOUS le achet* EN BOITES m Um VALDA Dmission des membres del lnspec ion. scolaire Nous croyons s.ivotr qu A la suite de l'aifaire de II .oie NoiMule, les membres de l'Inspection scolaire ont Jjmtssiomii ce matin. Nouvelles Etrangre! WASHINGTON Le Secrtaire Bade nature prolonger la ker Varia aujeurd'huiconnaisssnce Bolchviste en change de ffi! d'un comit reprsentant ;Ba Victo illusoires. ow * ryhalassociation de New York.Ce co tf ATHENES Melito a ami mit daire que le dpartement de la pubiquement Venizofoa gutre permette de le ire revenir de ROME. La chambre i r tance le corps d'au soldat amri 24o voix contre 1 un imi cain identifi pour qu ou puisse lin lu ia loi lectorale adminti humer dans une crype spcialn du accordant le droit lectoral ai. Victdiy.Halld New York, le comit mes dana les mmes condlii— ayant a aa tte M. W.H. Page a pr lea hommes. "*! sente aa demande au cours d'une visite laite au secrtaire pe la guerre ALGER—Les dlgations iinan cires ont approuv aujourd ha an emprent de -quinze millions de dol lare avec les banquiers amricains pour l'achat de crales destins au ravitaillement de 1,Algrie. HOME— La Epoca dit que le con seit municipal de Eiume a avis Dan eu congrs quand'celui ci NI DULZIO de mettre fin & l'agitation le mois prochain, Mr Wilate contre la trait d hapello. Lte trou fois n'a encore pria aucune pea de Uannunzio ayant occupe le A ce sujet. Mont Lubin et quatre villages tenus F AK1S. Le ministre des par les troupes rgulires italiennes trangres fait connatre qo! le gnral Uaviglia a envoy un ulti prise des relations commet matum an petit aoldat qui na pas rpoudu. CONSl'AN'iTNOPLu: Un ordre du jour publi aujourd'hui par le gnral Wrangel ett ma que le nom ure de8 refug a Conatantinople et dans le voisiuage dpasse cent mille Lia comits locaux ei les vitatious charitables travaillent amliorer lenra conditions. Lea navires Busses l'tranger ont rtcu l'ordre de se rendre ici pour soulager lea vapeurs surchar^ gea qui se trouvent dana le pot WASHINGTON.. On annonai maison blanche aujourd'hui Wrlson a pu marcher autos maijon blanche mme sans d'une canne il ne se sert de sa se roulsnta que pour ae reoi temps en temps. La sant do dent a est amliore a tel noiatl sera possible de prendre la officiers de Marine sont surpris Parce qu il ne s? trouvait pas en Contact avec les meralu'ea de l'Ad ruinistraiion amricaineh dit qu'il ne savait pus si tes auteurs de ces actes illgaux avaient t punis par les lui.ctiunnt'ii's de la Marine-Il dit auBsi qu'il avait appris que des acles regre'tablea avaient t commis dans six localits. Ces localits sont Ihnche, Saint-Marc, Cioix-dea-Bou quets' Graude Bivire du Nord, .Mi rebalais et Las Cahobas. li ajouta qu'il Be pouvait qu'il y eut d autres endroits Lea otticiers de Maiine fuient sur pris de la dposition Lue par le Pra'denTi Dartiguenave et de l'hoati ht i qu'il montra contre les troupes de Manne amricaine. Avant l'arrive de la Commission Navale, il avait lait d'une manire extravagante l'loge des troupes de Manue et parl des avantages qu'Hati devait tirer de l'Occupation. (Quelques liai tiens iusinurent qu'il faisait de la politique intrieure en changeant amsi u attitude. Une pidmie de petite vrole ae propage. AiW YorjIribune, If NOV. 1020. Parisiana JEUDI Ceux qui n'avaient pes pu assister dimanche cause de la pluie ta 4e pisode de > M lie Monte-Cristo* apprendront avec plaisir que la Drrection consent le redonner avec le dernier pitode du '^Domino Rouge Entre G. 1.90 Aux abords de la Cathdrale Hier .'ers les deux heures un quait de l'aptis midi il y tut aux aborJs de la vieille Cathdrale un attroupement considrable. l'nc quipe en curant les egouts prs de cet difice talait sur la tue les haillons ttnpuantis et les eliets diveri des pauvres qui lisent domicile dans ces parages C'est ainsi qu'avant hier matin l'une de ces pauvres accouchait sous la galerie d'une personne du quartier. Avec l'pidmie qui svit, il serait bon d'loigner ces pauvret dangereux. Le W G du march en haut Dernirement nous signalions a l'attention du qui de droit l'tat dplorable du W. C, situ au milieu du March en Haut et dont les ga/. qui s'y dgagent les soir constituent un rel ennui pour les habitants du quartier. 'Jette tosse d'aisance avait t abolis a la satisfaction gnrale des habitants de cetve zone ; mais depuis que ques jours les choses recommencent comme par le pass. On nous prie de demander au nom de l'hygine publique la fermeture de ce W. C. en attendant que l'autel naturellement construit lponde a sa destination il Varits CE SOIR Lorsqu'une femme veut Entre G. 2 Les suggestions d'un patriote Une petite plaquette de Monsieur O.hello Blizaire, de Port de Paix, constituent un bel exemple de gestion iZ —*•!., ,j^e fournie par un modeste citoyen V. U bonne foi et lt souci de b.en rempli..-,^ tche mritent d tre signals. • t La pttite plaquette est seme ac • considrationsdiveiees qui indiquent que les questions d'ordre gnral ne sont pas trangres l'auteur Meilleurs llicitations M. Constantin Mayard Nous avons eu le plaisir de (aire visite a notre collaborareur Constan tin Mayard, alit depuis un mois. Son tat de sant s'est de beaucoup amlior et il est actuellement tn pleine convalescence. Nous formons les vaux les plus sincres pour son complet rtablis* sment. Ou attend on pour protger la empcher une pidmie. population? ^LISBONNE. Le Cabinet portugais Rien ne peut arrter 1a marche de dont le chef est Antonio Grajo a de %  nouveau oifart sa dmission qui a a t accepte. LONDRES. Une dpche d'A'h ns au Times annonce que l'amiral Condiorotis a doan hier sa dmis Bion de reg ut de Grce et a a t remplac p r la reine mre O ga imindiaieinent adress uu raessvge an peuple Hellnique lui annonant qu'elle assumerait les tondions de U rgence en conformit de la cons titution et en raison de l'absence de son lils bien aim Cjnstan in. I Le peuple a r invit a maintenir l'ordre er a ne rien faire qui puiase compromettre la paix et la prosp rite nationale. PARISLa statistique officielle des importations et des expor allons de la France pour les dix premiers mois montre comparativement a la mme priode de 1918 une augmen tation de deux milharda 360 mil liarda 740 mille francs seulement pour les importations tandis que les exportations passent de sspt uni liarda 738 millions lo mille ftaucs dix huit milliards 89o millions i-OJ mille francs accusant eiusi une aug mentation de onze milliards 158 mu lions liJ mille francs. Far suite de l'accroissement de la production nationale les importa tions de mmes objts angmeo. rent de 008 millions 57'J mille francs l'pidmie que la vaccination en misse de 'o population. Or qu'atend on pour organiser le service de vaccination qui convient, c'est--direltablissementde bureaux de vaccination dissmins dans tous les quartiers de la ville ? Tous les mdecins devraient recevoir des tubes-vaeen et re aileels cet important service. Qu on y pense et plus vile que ci! Il faut licencier toutes les coles Nous venons insister sur la ques tion du licenciement des coles cause de* proposions effrayantes que prend r^idem e. Uu'oi ne se lasse pas illusion; tous les quartiers de 1a villesont intestesNous avonssullsamment rappell es dangers qu 1 peuvent rsulter, en pareil cas, des agglomrations sous toutes leurs larmes pour qu; le ministre de 1 Intruc on pub.ique ne veuille pas prendre la responsabilit d'exposer la jeunesse des coles i cesdnger l Les familles sont juste titre titre alarmes, biles rclament le licencie men', non seulement des coles pri maues, mais de toutes les coles. Mr lieiu garde tera son devoir en passant des ordres dans ce sens. tre la Russie et 1 angle terre grait en rien l'attitude du ment fianais vis vis des vistes La seule condition la France pour discuter des relations commerciales Soviets et que ces derniers L sent la dette de la Russie et] tent formellesnent la Fri payer tout ce qui lui esti Jack Tar T< Middy Blouses. Saior St] sesBloomer Skirts. Are made in spotless, clssa ries winch known as "Tbs : Shops". A spirti of cc-operstio piaess a ad carefulness reigon small army of intel igent rosid men and men lind a pleaiorei work of producing thse qatlil m*nts< | JJack Tar Toga are[qaalitj of middies, sailor style dresses, I mers and skirts made of fasti cotton flannel, and sergeun produred in atylos thst havet stsple and winch do not](c eacb seasoa or year. JACK] TOGS are made in ail sizes SALES ROOM. 1532 pub icaine near tbe Smith chant Tailor. General Office. 19o3 Rue du Magasin de 11 t'ort sa LUC DOBSINVILLEi Agents ofl Petites iVouvel — Les bureaux americriosj ront demain l'occasion de de la Tanksgi Oing Day. —On est anxieux de savoir i phase se trouve la question des] ches de l'Eglise Sainte ADOS* — Les guildiviers et iodi baiiieos demandent que des] rei immdiate* soient l'ikdminis ration hatienne Les importations des matires nees pcher ^ntre en HaiU saires a ^" M .fin^ent da J rovena ntde la grande trois milliars iv millions 7J8 mille h aa i n amoT M roc francs mais l'exportation des objets M Lues Mystres Prince .!/k"4U8 qui passe de quatre mil ?. e „ ? '.__ii:i?S! hards 379 millions 3i3 mule a douze milliards 187 millions3T) mille francs montrent la progression ascendante de lidustrie tranaise. PARISSuivant le correspondant du Matin le projet d'un accord com mercial anglo Russe susciterait dans les milieux Britanniques une proc cupation voire mme une icquilu de qui ne fait que croitre. Plusieurs joumsux anglais protestent vive meut contre ce prej t qu lse&timent 11 a t dcid que lagpremire de cette revue locale aura lieu le 4 d cembre prochain. Qu'on se prpare assister ce *K4 I" 1 promet d'tre une merveli L \ Ou assistera une srie de scnes vivantes de la vie hatienne. Pour gurir ou viter ^ # A louer A lVlion-Ville une maison bien situe ayant toutes ses dpendan ces, bassin, t curie, remise S'adresser rue Courbe No 1732 UayiianjAmerican Sugar Co SUGAR SELUNG AGfiNCY Sucre O ctsrla livre ANEMIE —Notrs confrre 'L'Essor .1 que les maisons contaroil les malades ne seront pas doivent tre marques pal card pour que les perticol sent prendre des prcauUoasvJ sppuyons sa requte— Pour la premire fois^ reprsent Port au Prince drame de Liautaud Etbarsous Blsnchelsrde. l"oca la manifestation pairioUqar compte organiser le 2 ji l'anne pro> haine 1 A


PAGE 1

LL. IWAIUI "AVIS Ori^trouvera la United West Indies Corporation B. P. DA VIS, Vice-prsident. Ru9 du Quai, en face de la Gare Mac Douajd. [ Coton pour matelas A tis bon marc h, imandez le vin Winox Le reronstiluant par excellence. Le VIN WISSOJC est un produit pharmaceutique de premier ordre et une prparation seule dans son genre f sa fabrication, le vin mme, l'analyse et sa valeur clinique l'atteiknt. Il difjre absolument des vins dits toniques^ communment vendu*. Le WINOX renferme une proportion de substances azotes suqrieures de \0o]o celles des vins toniques ordinaires, ce qui en fait un reconstituant d'une grande activit, dont tirent le plus grand profit les convalescents, les anmiques et les tuberculeux. Le vin nutritif WINOX est un reconstituant naturel qui renferme une proportion plus grande de vraies qualits rcupratives que tout autre produit semblable, sans l'addition des drogues. i // est hautement recommand pat les clbrits mdicales en Angleterre dans tous les cas d'anmie, nvrite, neurasthnie, gastrite, indigestion, grippe nvralgie, bronchite, phtisie, iiffaMissemenl nerveux des ners ou de eorp?. Prpar par la WiWOX COMPANY, LimteJ, Londies Angleterre. En vente en ijros et en dtail chez Alphonse Haynes Agent gnral pour la Rpublique d'1 aiti de &ale Exlraordinary \OfSHOES andHOSIERYl aving hought out sn ectire New Yoik hotue cf SHOES, compriaing ,tl]ouee and paire of tbe beat knowa for men.woiutn ard children, 111 be ofered to tbe public at pricee rarginu from fifty per cent to [five per ;nt BELOW THE ACTUAL NEW YORK. RETA1L PRIIbe stock censiBtB of a gnerai aseortment ef bocts and Ehoce in [and c an vas. \is an opportunily never bel or e seot in tbis (Ctinlt y— / n cffortunily (bat once in a life time\ I advantage of tbia EXTRAORDINARY OFFERend make yo ur ta duriug tbia sale wicb will pro\e an unutual opportunily to bave THESE H ARD TIMES iloded in tbe etock will be an atsortœeut; cl GENUINE PALMfSUlTS, SHIRTSTIES, CAPS. etc. etc. ail; of wbich will be offei graatly reduced pricea. INOT FAIL TO CAL LON THE OI'EMNG DAYSATURDAY Novem fe, 192o at 1715 Rue du Magasin de l'Etat. Port au Prii.ce. 1 HORACE RYAN Vente Extraordinairejle Souliers [$ Bonneterie Ifint achet New York toute une maison de chaussures corapreIptosieura milliers de paires de.la meilleure, qualit pour hommes. n t Enfanta, noua lee offrona au public de fc 5o 75 O|0 au dessous r'4t dtail actuel New Ycik. comprend un asiortiment*gnral a de botlinea et de souliers et en toile. une occasion qu'on n'a jamais. vu dans ce paya — une occasien le qu'une fois dana la vie. z de cette offre extraordinaire pour faire vos achats pendant.cette lest une occasion sans prcdent d'conomieer de l'argent en I dursIle stock il y a un assortiment de ccmplets de pure Palm beach— lises — de Cravates, de chapeaux etc etc. le tout offert A des prix laits. • %  auqurz pas de venir l'ouverture le samedi %  •'>' novembre 192o 1715 Rue du Magasin de l'Etat. Port au Prince. HORACE H Y AN mi N'oublies pas de passer A l'Ange Gardien i032, Rue du Btervoir SPECIALHL DE DEUIL achats de fin d'annevous y trouverez des articles de 1er choix : lliera pour enfsnts garnie pour fillettes > eW et usines suons de chapeaux Jaur commandeBguine S? 8 pour c,ia P e u x ." Heurs, PUe de soie, sparterie, laiton, etc. t Jean-Bart pour enfanta •wenaussettee. Dentelle valencieunes !, — Jaffetaa. Crpe de Chine 11016 Serge noir ei gros bleu Voile et couronnes pour maries Eventails blancs et couleurs Parfumerie iranaise Confections. Layetles pour baptmes Articles de deuil ; Serge noir. Crpon noir, nansouk et similis noirCipe franais et aiglais. Entre deux crpe pour garniture de robe de deuil. Couronnes mortuairas mtaliiques, garnies ou non garnies. ; rii Partir du 1er Dembre, exposition de jouets. i Le nom GOODRICH sur les articles en caoutchouc est l'indice de leur supriorit La qualit d'un produit est uniquement dtermine par sa dure. Le Lut constant de la maison Goodrich depuis l'anne 1870, a toujours t de produire des articles en caoutchouc de la meilleure qualit. Depuis cinquante ans, la B. F. Goodrich Rubber Company occupe le premier rang parmi les fabricants de pneus pour automobiles, d'articles en caoutchouc pour l'industrie, de produits en caoutchouc pour pharmacies et de chaussures en caoutchouc. Le nom Goodrich continuera jouir de la confiance qu'il inspire, confiance qui est fonde sur le caractre srieux et la tendance vers le progrs qui, de tous temps, ont distingu notre maison. La maison Goodrich, dort les diffrents services occupent une superficie totale quivalente 28 hectares, et qui emploie 30 C00 personnes* est l'ifne des plus grandes qui existent dans le monde entier, sans distinction de produis manufacturs. Une journe de travail dans cette usine gigantesque donne comme rsultat la production de 25 000 pneus pour automobile-, 24 kilomtres de tuyau en caoutchouc, 25 000 paires de bottes et chaussures en caoutchouc. 4 000 sacs eau en caoutchouc et 30 000 articles divers. L e seul but poursuivi au cours de cette norme production est d'obtenir la bonne qualit 1 des articles. ^ Le nom Goodrich sur les articles en caoutchouc est l'indice de leur supriorit. The B. F. Goodrich Rubber Company Akron, Ohio, . U. A. BAZAR METROPOLITAIN Maison de confiance Angle des Rues du Peuple # Danls Destourties* Grand rabais l'occasion des|ftes de^fin d'anne Crme la glace la vanille et aujchocolat tous tes jours. Venez goter notre glace la vanille surmont d'ananas. Grand rabais sur nos provisions alimentaires. Nos piix sont la porte de toutes les bourses et nous servons nos clients les maques les plus clbres du monde. Notre stock est compltement renouvel Provisions franaises; anglaises et amricaines de toute fracheur. Spcialit de viande, Sauce?, lgi/iu** en conserves. Fruits secs et candie Lait malt, condens et naturel, fromage et Beurre, vi\n lins, bire brune et bionie, porter, Champagne Pches et pommes sches pour confiture* Fluits candits, crme de guimauve, raisins di Corintbe et prunes Premier, olives mures mince mat, etc pomuEAbjaojla Nol. Cbocola s assortis en boites etiui litres de VVhituan. Bordens, et Nestl. Nougat de Valence, caramel, crr.* de menthe, surette anglaises a-sorties e. varies Bj^T-iu assortis Mglais • 11 tnricains Noisettes par livre, pistache, . noisette marines da sel lin en pot. confitures de pohe fraise etc ...Figues et dattes ep^** Pudding anglais et amricain. Cacao en poudre lle'shey et witman Lait majt-, naturel et vapor de Borden's. Lait condens de la marque Ea-'le Beurre de pistache en verre de grandeur dilTren'e. i Beurre de table amricain et hollandais do la marque Uolstran Fromage hollandais Holstran, amricain Daisy et Roquefort, suisse Gruyre Fruits au jus : pche, poire, pomme, abricot, ton a etc. Lgumes en conserve : choucroute, clii, petit pois, asperge Tomate, cornichons ecde mai que anglaise, franaise et amricaine Soupe anglaise et .amricaine. Nous recommandons lu paite soupe prpare en cube & faire bouillir simi lemjni dans de l'eau. Tapioca, fariue de ri/., cathmeal, gjapenute, cornstarch, corn Haies, corn'pulle farine riz Dois sucre granul, sirop de karo et Log Csbin. ' Viande en conservo Le Veribest beef loaf est spcia'ement recommand Langue de veau n petit et grand fer blanc Poissons divers : Fieh Flak Fish clams, saumon Memto et autre. Sardines la California au tomate est exquise, hareng sauce tomate, anglais et amricain Sauces et pickles assor is. sel flo, pices de toutes sortes, olives, cpres en compoteSpcialement recommand : la fameuse sauce noire anglaise de Lea & Perrius, la tomato CatsuD amricaine, pimei toa raorronessauce mayonnaia %  la sauce d'huitres Snyders pour cocktail incomparable Savon de lessive SunDy Monday pour les linges, Borax et sel de soude pour la lessive Savon de toilette Faiiy Palmolive etc. Savon de toilette Mdicinal parfum Poudre et pste ueutifnce, poudre et crme, lotion. bay rura etc Cigarettes amricaine, gyptienne, turque et hatienne. Camel, Richmond Piedmont Murad Melachrina, Cycle, Lucky Srike, gyptien Straigt, lord Ulisbury. La Na ionale, Encore Tabac : Tuxedo. Prince Albert. Matoaka. Durham. vdvet. Vin tin. rouge et blanc de Franc. d'Upagno et d'La ie. Cerise pour codait, bire blonde et brune anglaise, amnciine et hollandaise, grape juic-'. apple ju ce. Champagne. Nous vousoilrohs le plus beau stock de provisions et le mieux assorti meilleur march que par out en vi leVenec voir et connatre nos prix avant de faire vos emplettes. Nous ne ngligeons rien pour plaire nos aimables clients et mriter leur confiance. Nous attendons par le plus prochain bateau un assortiment complet; do jouets pour enfanta et ornements pour arbre de Nol ; i Cigares cubains Romo et Juliette—ParfomtrM t" 1 h la marque universelle Houbigant > I % 



PAGE 1

LEMAT1N - r Le charme et l'utilit du costume marin Seul sans doute parmi tous les atours fminins, le cos'unne mai in aie doo remarquable d'chapper aux ai ricf s i*e la mcde. Rien qu'on le soumette, d'une poque l'au i*, a de lgres mod lie liions de dtail, son isptc gnral n'en est jama s alle L'vo'ution de l'uniforme ucs matelots de tout* s les narines du monde, uniforme presque identique (liez tous les peuples, se reflte dune manier j subtile dans sou adaptation $i gracieuse l'lgance.du beau sexe. On ne saura jamais laque le d* nos aieules attr buer l'origine d'une mode qui s'est dj perptue depuis prs d'un sicle; ou ne connatra jamais le nom de la paiile pe sonne avise qui i : esl peut tre amuse un jour par gaminerie endossera blouse au grand col d'un tratuin galan'; qui l'aura trouve seyanie, qui en au a dcoup le patron pour s'en conf.ctionuer une semblable et oui aura eu, par la sut e des imitatrices innombrables Toujours eit-ij que la Vogue de ce costume simple mai* jeune tt charmant, cojuei mais iraiique, a survcue toutes les v cissitudes de la fantaisie fminine. La blouse du marin jouit tonjous, et juste ifae, de li faveur des fillettes, des demoiselles et des jenas femmes, tant aux Etats-Uni.-, qu'en pa/s trangers Accompagne d'une jupe large et tombant dioit, loi! unie, son plisse, elle continue un costume qui convient adujirablement tous us spor s, notamment au lenis, au golf au canotage et au patiuage. Comme vlement d'ccoli:e, soi utilit est viaiment sans pareilleLa maison amricaine Stioaac-Baer Company Baltimore Maryland s'rst depuis longtemps spcial se dans la confection des costumes marina eu toile, eu pique, tu serge* en Usuelle, sinsi qu'en maintes varits d toiles nde drap divtrs. Sa marque de f brique J \CK TAU TUFS bien connue dans toutes les rgions du pays g nanti l'excell nce tous les poiuts de vue de tous les vtements nui soritnt de ses ateliers. La fabrique STIKil.'.sti-liKUl est esseotkllemeDt moderne. A 1 heure actutlle, la compagnie se trouve paifaitement en mesure de se Isncer activement dsus le coin [litre* d'expcitation. Nous sollicitons des commandes qui seront promptement excutes. Les modles sont en f oss et mis en vent'. ufto\5X2 Bue Rpublicaine, lue D0RS1\VILLE & Co Impies H aois [oui 11 ii i—i M m vMi JUjouis* z vous messieurs les pro pritaires d auto?, les peintirs, les imprimeurs les p'en b ers, Us mai chinistes. les mcaniciens, les tm ploys de ch.min de fr et les g'ais seurs. Rjcimsiz vou f messieurs et vous aussi belles dan es vous av z maintenant un favon merveilleux unique au monde qii ne contient ni sab'e ni les'ive. Il enlve la prais se, la salet, l'encre'et ls peirture sans provoquer d'irritation dsns les coupures les rallures ou les plaies Il neitqi les gants, ectors et soies, les soilieis blae s tt couleurs, les travaux en bois, en pierre, le verre les tapis les capotes d'automobiles en Mohair. S tn ctrp'oi peur cetloyer sans tau. les mains et le vis?ge, sur la route apis les pannes d'automo biles des changements de pneus ou lorsqu'on ne lient pas i utiliser .'e.a troide est l'un des grands avantages de lUzum. En vente cbci lh St C'.oui Agent gnral Port au Piince Dr Bois th'nrgien dentis'e Rue du Dr Aub r y, prs de Tins pection. Occasion exceptionnelle A VENDRE Une auto Buick neuve Jjfijg*^ dlettiSO or 2.100 77*14 /tat/i LQii//* 2e reain 0 cylind es, 5 passait fCCJ UUIU Liccif ft gers, mod:le 19^0 ayant trs peu roul or .700 17*1* mitii liil If I' 2 LAitiiJ i'tn n sngers, machine trs puis ante, en bon tat, pneus, cord neufs or .500 Un camion Chevrolet te^oo f h ez F wfl ne LE BOSSE, %, Rue d i Quai, .j^*r^^. A. Barreyre Ingnieur mcciftwfca Garaye Ford Atelier de rparations WEST ll\DIKSTRADING fo Ouvert le dnincne peur la vente de gaso'ine. gre.isS6 k huile SI VOUS SOUFFREZ cl ri cl'rt et Vile, tont que quta-una de. ivraptime, de. d..*Mft Le oie *t ••" d* irgane* le plui Ti.l du Srpi LwMta. fi ^ ma,,d Vit taSS !">"= partuullre I JmmedMt. T| LE SIROrwviux c'eat le vainqftcur limnciMe de mile. Ici afTeclloii. dit f'>ie. Son taW c'eat le rsultat de, lonpea ""' %  d'tudea et d'experinunt. Il est recommand par le mdecins comme le plu ftr, le plu rapide, et le plu. effcaec mdicament jamaia connu, sa • fTcur et tr ajritlc. Ltt j ("f rlan toute. le. meillrmr. Drogue jil> -* %  D Karmcio.-Dnandei i* livret THE ORINOKA PHARMACAL CO., Irf f *T0M. U. S. K Wilson el company Chicago The West Indies Trading Co, Agent Exclusif pour Ha f / es produits de Wt'/son protgent votre table. Ils sont mis en comervts sous le con'rle et timpertion du QUV • me*>L Ce qui garantit doublement leur qualit. erm 0 Wilsco Oleoimrgarina : beurre de famille, pour la cuisinei pour la table, labriqu avec des produits absolument pur? en us dans les plus grands restaurant. Mantgue Idal pure lard U meilleure marque du mo oianlgia de laxilln marque Sultana prpars spcialement pour! climat chauds, en barils et en ferblancs. Jupiter urira Family Beej bœuf de famille en saumure quolii ejtra pour les piceries en pices de 8 13 livres. ^^ iegular me pork coup par pices de 6 pouces, mis en baril uti u-oceaux suivant les go's, • b o Bach Poik pices da laid en saumure, extrait du cou eu liane du porc, par morceaux de 0 pieds carres, coups suitot poids de chaque morceau. Certified tlams, jambons fams, style 'anglais, similaires jambons imports d'Angleterre. Ilams, Breakfast Bacon and Picnics, style amricain, slectionn! emball spcialement pour les climats chauds. Nos viandes fumes sontminulieuseinent enveloppes da&sde Umu seline blanche pour leur prservation avant d'tre mires en paquets. Les produits de Wihon protgent voire table tmmammBWi^mmmmammmnnmBmBm Htel Restaurant L'IIo'cl Reataurant de, \'A ven"r se recommande tons pour bon sein et la rgulante de son service, lea voyageurs qui psi Poit-au-Piirce y trouveront pleine satisfaction. Pour s'en w, vaincre on n'a qn pe&ser au No 225 de la Rue Frou, prs da bureau des tlgraphes terrestresCondilioi.s trs avantageuses. A. SY LLA, Proprtlaire. Pharmacie F. Sjourn] Angle des RueslRoux et du Centre 2 Mdailles d'argexri Exposiion de Bruxe les 1910 Laboratoire de Chimie Mdicale Droguerie, Produis chimiques et pharmaceutiques. Spcialits fi anaises et amricaines. Prparation de toutes ampoules mdicamenteuses strilises et injectables. Spcialit?. —Srum nvrosthnique simple et ferrugineux, jij lodbydrarg/re. Srum ue Morard remplaant les paquet^ rcalcifianis de Ferrier et de Bobin' U.y a toujours en stock : Nevrosthose' Sirop pectoral, Elixir de Pensylvanir. Dpositaire du PHEVEMTYL Reprsentant des Laboratoires Terri LACTlr'ERM.— Ferment lactique, contre aiieclions gastroinl tin aies et cutanes. LAXiRlNK,%  Sccpri6ae del conitipatio^l Cigarettes La Nationale Produits de premier choix Princesse, Encore" L NATIONALE Voient chaque jour augmenter leur rputation Elles rivalisent avec les meilleures cigarettes importes J



PAGE 1

Quatorzime anne Nos W> Porf au PrnceJTfliti Mercredi 24 Novembre 1920 JUICTEOR-PROPRIETAIRE poent-MAOLOIRS KAAISTRAT COMMUNAL il MOMEBO 15 CBNTIII1 JU'AKTEMENTS 5*fBOil irRANGJtl G. 2.50 7.00 8 01 Quotidien n sont reues m Com toir Ir^e Publicit, 9 Rua Troocbet, Faji, *). Ludgate Hill, Londres, REDACTION; Rue Amricaine No,'.l& L'union sacre des nation enlie elles n'a*pasgseuienitnt pour but de repousser la mort par les armes, mais d'organiser la vie par 1 ami li, do pacifi r le monde par la justice. •A. AIO.fi D T&LEPUON£:'48 m ^-. Prsident d'Hati accuse les Etats-Unis de l'avoir billonn.—Il a dit la. Commission Navale qu'il tait incapable de faire 11 dclaration des meurtres barceqiie les marines refusaient de cooprer avec lui i s Indignes gardent le silence de peur des reprsailles % %  %  • lude hostile surprend les Oiiieiers amricains, k ~7It Dartiguensve, dana avec le correspondant lork Tribune a Palais malin, a demand que [amricain se livre des %  ur la conduite de civils |dea Etats Unis ot a nomm spciale re Amricain, Artnur rd, et le Conseiller Fi . d'aprs le Praiden'; t ticat les termes du trai I A mricain, ont mis le uertiguenave dana une "non en dnaturant ses idani leurs rsppoits sa "| d'Etat Waabington.et lu coupables d'un man Ida tact et de "coopra Et dit que les plaintes •ux fonctionntes ont i durant ces cinq dernires annei. "De 1915 celle date le Gouvernement a eu :e plaindre meu ment du Ministre Arniicain, ainsi que d'autres fonctioonaires ci vils t de personnegesjcharRs d'excuter les termes du trait, dit le Prsidant' Si le Gouvernement et le Prsides Etats-Unis veulent que le Peuple Haitien considie ce trait comme le point de dpart de son indpendance, il est ncessaire qu'une Commission du Congts vienne ici pour invesriguer les actes des Administrateurs civils tablis en vertu du Trait. c 11 faut qu'il y ait un Ministre Amricain qui soit sage et clair I* Il rejette sur eux le blme de l'insun ection Les manires du Prsidera taient extrmemement attables. H parlait d'abondance avec une vidente sincrit, faisant retomber le plusgrani b me pour les troubles d'Hiiti sur 1 indiscrtion des Fonctionnaires Civils envoys ici par l'Administration de Wilson. Bien que les troupes de Marine et de la Gendarmerie aient donn lieu i certaine; plaintes, a-til dit, cause des aces de j unes officiers et d'autres don' les intentions oat t mai diriges, a prsente investigation des faits avancs par le Major Gnrai George Barnett se trouve relative ment sans importance et ne saurait aboutir aucune solution. Le Prsi dent insista dans son opinion que la plus grande q'uestion tait la conduite du Contrle Civil. Le Gouvernement s'est trouv sous la constante oppression du Ministre amricain et du Conseiller financier, continua le Pisident c j'ai accept la prsidence sachant que les amri cains seraient ici. J'avais la plusgran de foi dans les promesses faites Haiti par le Gouvernement des Etats Unis. Pourtant je ne dois pas hsiter a dire que j'ai prouv de nombreu ses dceptions et beaucoup de dcou ragement Le Trait n'a pas t viol, mais il n'a pas t excut non plus Le Prsident dit que l'Amrique commettrait un en.ne si elle retirait ses lorces en ce moment.La Gendar men, il expliqua, n'tait pas encore prle (aire face i la situation en 'absence des troupes de Marine des Etats-Unis. Nos fonctionnaires civils et autres ont tait des efloit rpts pour indisposer le Dpartement d Etat contre le Gouvernement Haitien.Evidem ment, ic-Dpartement a pris l'avis de ces hommes J* a agi sans plus d'in tor mations. Ea consquence, dans toute controverse comme au sujet de notre plainte, lrf JiA t -j/-ment d'Etat donne \.o>';jRls" io:i au Gouvernement Haitien. c Une enqute du Congrs clairait l'atmosphrvll y a eu un srieux manque d'entente. La Commission amricaine en Haiti aurait t bien plus aise etjle Peuple Hatien,il,y a de cela trois ans, aurait fait l'loge du Peuple Amricain si ses fonction naires avaient coopr avec nous con venablement. Vous tes un grand peuple nous vous prions d tre bons envers les petits peuples., ( New York Tribune 14 Novembre) Vaccination L'arrive, par le dernier steamer, Panama, de uos tubes vaccins frai* noue permet de continuer notre ser Vice payant de vaccinationOn peut ce faire vacciner la Clinique St lacquet. ou domicile par rendez voua. (Sign)Docteur Arthur C. HCLLV 1018 Rue du Centre Maison L.Viard JION DU JOUR me faisait remarquer [y s chez les f JUS, quel tjtnie de folie, un sens ^uri inctact, qui n'est • ;qui parait mme [• %  sien d'tre pour eux tel une lueur directrice Mon et l'aberration de ••cultes. C est le sent de W. il est tare que la r M Tr u • pauvre cerveau L r P" P us ou moil > tj aptitude de pouvoir dis[£Pi*ce de monnaie d'une ^VMM jamais vu un fou r bJ? llt,acn t et De P" o n L? ndre com P te <** ijoa lu, rend ; u an d o dans cet econs K 5' C0 Philosophique, i., a comp ences sp" '.? de dvelopper. Le cas m'a paru seulement digne d'tre signal. Depuis que'quei semiines, notre vie administrative et politique parait frappe de paralysie; elle en est rduite i l'expdition des flaires courantes, cest-i-dire 1 la manipulation %  de la paperasserie adminitrative abou tissant naturellement au chque men suel. Notre (ommerce est en dsarro : ; une crise mortelle le terrasse. Quel ques mesures pourraient lui servir de palliai f; mais malheureusement nous n avons pas de ministre du commerce. L'-p f lication dutraitde 1915 place 4 l'heure actuelle dans un tit t.es aigu nos relations avec les Et its Uais. C'est presque tout qui ist remis en question ou qui lsera. Dans l'ejit qui se fa.t, nous avons la chance, cette lois, d'avoir l'opinion am ricai ne de notre ct, et c'est le moment, ou jamais o la prsence i Washing ton d'un ministre honnte et comp tent devrait appuyer notre ait-hn au prs du Gouvernement amricain, c'est juste i ce moment que la place r."ste vide. Onpourraiten dire autant du poste da Paris; car l'inauguration des travaux de la Socit d.-s Nations et l'aiguillage nouveau que le char^y.' ment de rgime politique des 'L'.atsUnisva cer'ainetn n' introduire dans les points de vue europens des grandes questions, mentaient que nous eussions l un chef ds mission averti et la hauteur. Mais, soudain, dans cette nuit et dtns cette ankylo e, le bru t de Par gent rsonne: on parle de millions et de dollars, et aussitt entre en action le sixime sens, celui qui ja mais ne sommeille et qui, mme ch.-z les fous que nous ne sommes ccr tainement pas, reste la lu-ur unique qui veille et qui claire. De g .r. Gouvernement amti caio, pas d'emprat pour le moment Attendez un peu. DANA, goilet'e danoise moteur, de 5UU ionnes, est attendue ici vers le -iO Novembre courant et acceptera du fret fout Hambourg et les ports Scandinaves. Si un nombre suifisant de passagers et de fret est offert, elle ira Santiago de Cuba. Elle peut pren dre 12 passagers de 1 re classeL. PREJblZHANN AdGEiihlOLM fea Cour Navale \ Enqute Noua avons parl hier du: sommeil de la Cour; mais il semble que le temps de ce sommeil n'est pas du tempa perdu; pas pius que ne saurait nuire a leur action le sommeil intermittent des chefi d arme quand ils sont sur le champ da bataille. Car mme l, il faut dormir un peu pour rparer les forces et renouveler l'action. De partout, arrivent des nues de dposante, les mains plemaa de faits nouveaux; surtout de Il nche. Les Pralte sont de cette locaji et il est comprhensible que leur revoie ait eu plus de rpercussion Isa qu'ailleurs et que leurs parents et amis aient la comra's plus d'excs ou en aient t victimes. Nons avons pens hier, et nous l'avons criN que le cas de l'exlieut-mm 1 Williams, accus: d meur tre par bastonnade sur la personne d'un notaire, menaait de trainer puisqu'il fallait en rfrer Washington Noua nou3 sommes tnureu Bernent tromps; une information d'hier nous apprend que ce lieutenant nous est expdi par le Dpartement de la Marine et qu il est sur mer. D'autre part, un transport amricain, entr hier dans notre rade, a apport, nous dit-on, du personnel trais pour remplacer les troupe* d'occupation. C'est, nous voulons l'esprer, un esprit nouveau que nous apportent ces troupes nouvelles.] Tout cela est, n'eu pas douter, la consquence de la prsence de la Cour d'K aqu.e e< doit, par consquent, touver place dans lts man nous que nous consacrons ici aux travaux da ce haut Tribunal. Tout cela, surtout, est la manifestation des sentiments de sympathie que le Gouvernement amricain entretient a l'heure actuelle notre gard. Une automobile CHEVROLET modle 1918. Les offres seront reues par l'Ingnieur en Chef de la Direction Gnrale des Travaux Pa blics jusqujau 25 Novembre \9JQ midi. L'automobile pourra Ire visite a l'Usine Glace de Port-au-Prince et les ollres devront tre envoyes sous pli cachtt et marques otfr* pour au'omoi) le Chevrolet. Le psiement doit tre effectu la livraison de l'automcbila. L automo bile est complte, except le magssi nage de la batterie


Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05271
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Wednesday, November 24, 1920
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05271

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
Quatorzime anne Nos W>
Porf au PrnceJTfliti
Mercredi 24 Novembre 1920
jUICTEOR-PROPRIETAIRE
poent-MAOLOIRS
Kaaistrat Communal
il
MOMEBO 15 CBNTIII1
JU'AKTEMENTS
5*-
fBOil
irRANGJtl
G. 2.50
7.00
- 8 01
Quotidien
n sont reues m Com toir Ir-
^e Publicit, 9 Rua Troocbet, Fa-
ji, *). Ludgate Hill, Londres,
REDACTION; Rue Amricaine No,'.l&
L'union sacre des nation
enlie elles n'a*pasgseuie-
nitnt pour but de repous-
ser la mort par les ar-
mes, mais d'organiser la
vie par 1 ami li, do paci-
fi r le monde par la jus-
tice.
A. AIO.fi D
T&LEPUON:'48

m ^-.

Prsident d'Hati accuse les Etats-Unis de l'avoir bil-
lonn.Il a dit la. Commission Navale qu'il tait
incapable de faire 11 dclaration des meurtres
barceqiie les marines refusaient de cooprer avec lui
i
s Indignes gardent le silence de peur des reprsailles

lude hostile surprend les Oiiieiers amricains,
k
~7-
It Dartiguensve, dana
avec le correspondant
lork Tribune a Palais
malin, a demand que
[amricain se livre des
ur la conduite de
civils |dea Etats Unis
ot a nomm spciale
re Amricain, Artnur
rd, et le Conseiller Fi
. d'aprs le Praiden';
t ticat les termes du trai
IAmricain, ont mis le
uertiguenave dana une
"non en dnaturant ses
idani leurs rsppoits sa
"| d'Etat Waabington.et
lu coupables d'un man
Ida tact et de "coopra
Et dit que les plaintes
ux fonctionntes ont
i durant ces cinq der-
nires annei. "De 1915 celle date
le Gouvernement a eu :e plaindre
meu ment du Ministre Arniicain,
ainsi que d'autres fonctioonaires ci
vils t de personnegesjcharRs d'ex-
cuter les termes du trait, dit le
Prsidant'
Si le Gouvernement et le Prsi-
des Etats-Unis veulent que le Peu-
ple Haitien considie ce trait com-
me le point de dpart de son ind-
pendance, il est ncessaire qu'une
Commission du Congts vienne ici
pour invesriguer les actes des Admi-
nistrateurs civils tablis en vertu du
Trait.
c 11 faut qu'il y ait un Ministre
Amricain qui soit sage et clair I*
Il rejette sur eux le blme
de l'insun ection
Les manires du Prsidera taient
extrmemement attables. H parlait
d'abondance avec une vidente sin-
crit, faisant retomber le plusgrani
b me pour les troubles d'Hiiti sur
1 indiscrtion des Fonctionnaires Ci-
vils envoys ici par l'Administration
de Wilson.
Bien que les troupes de Marine et
de la Gendarmerie aient donn lieu
i certaine; plaintes, a-til dit, cause
des aces de j unes officiers et d'au-
tres don' les intentions oat t mai
diriges,!a prsente investigation des
faits avancs par le Major Gnrai
George Barnett se trouve relative
ment sans importance et ne saurait
aboutir aucune solution. Le Prsi
dent insista dans son opinion que la
plus grande q'uestion tait la conduite
du Contrle Civil.
Le Gouvernement s'est trouv sous
la constante oppression du Ministre
amricain et du Conseiller financier,
continua le Pisident c j'ai accept
la prsidence sachant que les amri
cains seraient ici.J'avais la plusgran
de foi dans les promesses faites
Haiti par le Gouvernement des Etats
Unis. Pourtant je ne dois pas hsiter
a dire que j'ai prouv de nombreu
ses dceptions et beaucoup de dcou
ragement Le Trait n'a pas t viol,
mais il n'a pas t excut non plus
Le Prsident dit que l'Amrique
commettrait un en.ne si elle retirait
ses lorces en ce moment.La Gendar
men, il expliqua, n'tait pas encore
prle (aire face i la situation en
'absence des troupes de Marine des
Etats-Unis.
Nos fonctionnaires civils et autres
ont tait des efloit rpts pour in-
disposer le Dpartement d Etat con-
tre le Gouvernement Haitien.Evidem
ment, ic-Dpartement a pris l'avis de
ces hommes-j* a agi sans plus d'in
tormations. Ea consquence, dans
toute controverse comme au sujet
de notre plainte, lrfJiAt-j/-ment
d'Etat donne \.o>';jRls" io:i au Gou-
vernement Haitien.
c Une enqute du Congrs clai-
rait l'atmosphrvll y a eu un srieux
manque d'entente. La Commission
amricaine en Haiti aurait t bien
plus aise etjle Peuple Hatien,il,y a
de cela trois ans, aurait fait l'loge
du Peuple Amricain si ses fonction
naires avaient coopr avec nous con
venablement.
Vous tes un grand peuple nous
vous prions d tre bons envers les
petits peuples.,
( New York Tribune 14 Novembre)
Vaccination
L'arrive, par le dernier steamer,
Panama, de uos tubes vaccins frai*
noue permet de continuer notre ser
Vice payant de vaccination-
On peut ce faire vacciner la
Clinique St lacquet.
ou domicile par rendez voua.
(Sign)Docteur Arthur C. HCLLV
1018 Rue du Centre Maison L.Viard
JION DU JOUR
me faisait remarquer
[y s chez les f jus, quel
tjtnie de folie, un sens
^uri inctact, qui n'est
;qui parait mme
[sien d'tre pour eux
tel une lueur directrice
Mon et l'aberration de
cultes. C est le sent de
W. il est tare que la
rMTru pauvre cerveau
L r P" P us ou moil>
tj aptitude de pouvoir dis-
[Pi*ce de monnaie d'une
^VMM jamais vu un fou
rbJ?llt,acn-t et De P"
onL?ndre comPte <**
ijoa lu, rend ;
uan'do" dans cet econs
K 5'C0 Philosophique,
i., a comp ences sp-
" '.? de dvelopper. Le
cas m'a paru seulement digne d'tre
signal.
Depuis que'quei semiines, notre
vie administrative et politique parait
frappe de paralysie; elle en est r-
duite i l'expdition des flaires cou-
rantes, cest-i-dire 1 la manipulation
de la paperasserie adminitrative abou
tissant naturellement au chque men
suel. -
Notre (ommerce est en dsarro:;
une crise mortelle le terrasse. Quel
ques mesures pourraient lui servir de
palliai f; mais malheureusement nous
n avons pas de ministre du commerce.
L'-pf lication dutraitde 1915 place
4 l'heure actuelle dans un tit t.es
aigu nos relations avec les Et its Uais.
- C'est presque tout qui ist remis en
question ou qui lsera. Dans l'ejit
qui se fa.t, nous avons la chance,
cette lois, d'avoir l'opinion am ricai
ne de notre ct, et c'est le moment,
ou jamais o la prsence i Washing
ton d'un ministre honnte et comp
tent devrait appuyer notre ait-hn au
prs du Gouvernement amricain,
c'est juste i ce moment que la place
r."ste vide.
Onpourraiten dire autant du pos-
te da Paris; car l'inauguration des
travaux de la Socit d.-s Nations et
l'aiguillage nouveau que le char^y.'
ment de rgime politique des 'L'.ats-
Unisva cer'ainetn n' introduire dans
les points de vue europens des
grandes questions, mentaient que
nous eussions l un chef ds mission
averti et la hauteur.
Mais, soudain, dans cette nuit et
dtns cette ankylo e, le bru t de Par
gent rsonne: on parle de millions
et de dollars, et aussitt entre en
action le sixime sens, celui qui ja
mais ne sommeille et qui, mme ch.-z
les fous que nous ne sommes ccr
tainement pas, reste la lu-ur unique
qui veille et qui claire.
De g .r. Gouvernement amti
caio, pas d'emprat pour le moment
Attendez un peu.
DANA, goilet'e danoise mo-
teur, de 5UU ionnes, est attendue
ici vers le -iO Novembre courant
et acceptera du fret fout Ham-
bourg et les ports Scandinaves. Si
un nombre suifisant de passagers
et de fret est offert, elle ira
Santiago de Cuba. Elle peut pren
dre 12 passagers de 1 re classe-
L. PREJblZHANN
AdGEiihlOLM
fea Cour Navale
\ Enqute
Noua avons parl hier du: som-
meil de la Cour; mais il semble que
le temps de ce sommeil n'est pas
du tempa perdu; pas pius que ne
saurait nuire a leur action le som-
meil intermittent des chefi d arme
quand ils sont sur le champ da
bataille. Car mme l, il faut dormir
un peu pour rparer les forces et
renouveler l'action.
De partout, arrivent des nues de
dposante, les mains plemaa de faits
nouveaux; surtout de Il nche. Les
Pralte sont de cette locaji et il est
comprhensible que leur revoie ait
eu plus de rpercussion Isa qu'ail-
leurs et que leurs parents et amis
aient la comra's plus d'excs ou en
aient t victimes.
Nons avons pens hier, et nous
l'avons criN que le cas de l'ex-
lieut-mm1 Williams, accus: d meur
tre par bastonnade sur la personne
d'un notaire, menaait de trainer
puisqu'il fallait en rfrer Was-
hington Noua nou3 sommes tnureu
Bernent tromps; une information
d'hier nous apprend que ce lieute-
nant nous est expdi par le Dpar-
tement de la Marine et qu il est sur
mer.
D'autre part, un transport amri-
cain, entr hier dans notre rade, a
apport, nous dit-on, du personnel
trais pour remplacer les troupe*
d'occupation. C'est, nous voulons
l'esprer, un esprit nouveau que nous
apportent ces troupes nouvelles.]
Tout cela est, n'eu pas douter,
la consquence de la prsence de la
Cour d'K aqu.e e< doit, par cons-
quent, touver place dans lts man
nous que nous consacrons ici aux
travaux da ce haut Tribunal. Tout
cela, surtout, est la manifestation
des sentiments de sympathie que le
Gouvernement amricain entretient
a l'heure actuelle notre gard.
Une automobile CHEVROLET
modle 1918. Les offres seront re-
ues par l'Ingnieur en Chef de la
Direction Gnrale des Travaux Pa
blics jusqujau 25 Novembre \9jQ
midi.
L'automobile pourra Ire visite a
l'Usine Glace de Port-au-Prince et
les ollres devront tre envoyes sous
pli cachtt et marques otfr* pour
au'omoi) le Chevrolet.
Le psiement doit tre effectu la
livraison de l'automcbila. L automo
bile est complte, except le magssi
nage de la batterie-


LC MA JIN
Le Prsident de la Rpu-
blique accuse le
Ministre des Etats-Unis
Dartiguenave demande une enqut
du Congrs au sujet de la conduite de
l'Envoy Amricain et dn Conseiller
financier. Il Us accuse de manque de
tact et de faux rapports.
Il dclare l'investigation navale inu-
tile \et tient les^ fonctionnaires civils
responsables de tous les troubles0
a New-Yok Tribune
Port-su-Prince, Hati le 11 Nov.1920.
Z. Ce qui est considr comme ,a
premire protestation oflicielle con-
tre la mthode employe par les
troupes de Marine dea Etats-Unis
dans la suppression des dsordres
en Haiti, a t rendu public aujour-
d nui par la dposition laite devant
la Commission Navale d'Enijute par
le Pisident Dartiguenave, de I H-
publique d Hati;
Il a dpos qu'il lui tait imposai
ble de porter officiellement a la con
naissance du Gouvernement amri
cain les tueries sans distinction com
mises par sui e du manque de cooj
pratoo avec lui du rgima amen
cain en Hati et de l'hsitation du
son propre peuple lui en taire le
rapport cause de sa terreur des
actes de reprsailles de la part des
Cours Martiales amricaines-
Le Chef d'Etat noir reut de grands
honneurs dana la cour des Casernes
c la Commission Navale a tabli lu
si^e de son enqute-
l.e Prsident Dartiguenave en p-
ntrant dans 1 difice o se tenait la
Cour, venant du Palais, passa de-
vant un ba aillon de ttoupes de
Marine en ligne de bataille qui salua
le Drapeau hatien, tandis que la
Musique jouait I Hymne National
hatien comme un hommage d
son rang.
Dclare qu'il a t ignor
L'mterpite relut les rponses cri
tes laites par le Prsident aux ques
tions qui lui avaient t soumises
avant qu'il apparut par devant la
Cour. Il dit que les lierions atten-
daient la libert, la prosprit et le
respect des Lersonneset des propri
ts de la part des Amricains, mais
que maintenant c'tait la clameur
publique qui les accusait.
Dans sa dposition, il intima quo
lui et le gouvernement du pays
avaient t ignors par les Chefs de
l'Arme d Occupation- 11 attesta que
les amis et les parents des victimes
d'actes regiettables en certains cas
ne savaient mme pas que la Rpu-
blique d'Hati et encore un Chef
d'Etat;
H attribua larvolle et les actes Je
banditisme a la corve- ou systme
de travail forc, qu'il dclara t.e
toujours pratiqu en dpit des con-
seils de son Gouvernement, de la, la
ncessit de la rpression amneai
ne, accompagaee dea tans qu'une
politique de rpression rend tou-
jours possibles.
Le<
SOUS LA MAIH
ayez toujours
UNE BOITE DE
1 fiil
VRITABLE TALISMAN
[Pour PARER aux consquence]
d'un refroidissement
PRSERVER, TONIFIER
vos Broncfies et vos Poumons
PARACHEVER le traitement
d'un Rhume, d'une Laryngite
ou d'une Bronchite invtre.
Procurei-voui en'de suite, mais
rehisri implloyalilement le
pastille qui vous seraient pro-
l .< M au cliMail P"'"- quelque
noua : ce sont toujours des
imitations. Vous ne serez
certains d'avoir
LES VRITABLES
Pastilles VALDA
que si tous le achet*
EN BOITES
mUm VALDA
Dmission des membres
del lnspec ion. scolaire
Nous croyons s.ivotr qu A la suite de l'aifaire
de II .oie NoiMule, les membres de l'Inspection
scolaire ont Jjmtssiomii ce matin.
Nouvelles Etrangre!
WASHINGTON Le Secrtaire Ba- de nature prolonger la
ker Varia aujeurd'huiconnaisssnce Bolchviste en change de ffi!
d'un comit reprsentant ;Ba Victo illusoires. ow*
ryhalassociation de New York.Ce co tf ATHENES Melito a ami
mit daire que le dpartement de la pubiquement Venizofoa
gutre permette de le ire revenir de ROME. La chambre i
r tance le corps d'au soldat amri 24o voix contre 1 un imi
cain identifi pour qu ou puisse lin lu ia loi lectorale adminti
humer dans une crype spcialn du accordant le droit lectoral ai.
Victdiy.Halld New York, le comit mes dana les mmes condlii
ayant a aa tte M. W.H. Page a pr lea hommes. "*!
sente aa demande au cours d'une
visite laite au secrtaire pe la guerre
ALGERLes dlgations iinan
cires ont approuv aujourd ha an
emprent de -quinze millions de dol
lare avec les banquiers amricains
pour l'achat de crales destins au
ravitaillement de 1,Algrie.
HOME La Epoca dit que le con
seit municipal de Eiume a avis Dan eu congrs quand'celui ci ni
dulzIo de mettre fin & l'agitation le mois prochain, Mr Wilate
contre la trait d hapello. Lte trou fois n'a encore pria aucune
pea de Uannunzio ayant occupe le A ce sujet.
Mont Lubin et quatre villages tenus F AK1S. Le ministre des
par les troupes rgulires italiennes trangres fait connatre qo!
le gnral Uaviglia a envoy un ulti prise des relations commet
matum an petit aoldat qui na pas
rpoudu.
CONSl'AN'iTNOPLu: Un ordre
du jour publi aujourd'hui par le
gnral Wrangel ett ma que le nom
ure de8 refug a Conatantinople et
dans le voisiuage dpasse cent mille
Lia comits locaux ei les vitatious
charitables travaillent amliorer
lenra conditions.
Lea navires Busses l'tranger
ont rtcu l'ordre de se rendre ici
pour soulager lea vapeurs surchar^
gea qui se trouvent dana le pot
Washington.. On annonai
maison blanche aujourd'hui
Wrlson a pu marcher autos
maijon blanche mme sans
d'une canne il ne se sert de sa
se roulsnta que pour ae reoi
temps en temps. La sant do
dent a est amliore a tel noiatl
sera possible de prendre la
officiers de Marine
sont surpris
Parce qu il ne s? trouvait pas en
Contact avec les meralu'ea de l'Ad
ruinistraiion amricaine- h dit qu'il
ne savait pus si tes auteurs de ces
actes illgaux avaient t punis par
les lui.ctiunnt'ii's de la Marine-Il dit
auBsi qu'il avait appris que des ac-
les regre'tablea avaient t commis
dans six localits. Ces localits sont
Ihnche, Saint-Marc, Cioix-dea-Bou
quets' Graude Bivire du Nord, .Mi
rebalais et Las Cahobas. li ajouta
qu'il Be pouvait qu'il y eut d autres
endroits
Lea otticiers de Maiine fuient sur
pris de la dposition Lue par le
Pra'denTi Dartiguenave et de l'hoati
ht i qu'il montra contre les troupes
de Manne amricaine. Avant l'arri-
ve de la Commission Navale, il
avait lait d'une manire extravagante
l'loge des troupes de Manue et
parl des avantages qu'Hati devait
tirer de l'Occupation. (Quelques liai
tiens iusinurent qu'il faisait de la
politique intrieure en changeant
amsi u attitude.
Une pidmie de petite vrole ae
propage.
AiW Yorj- Iribune, If NOV. 1020.
Parisiana
JEUDI
Ceux qui n'avaient pes pu assis-
ter dimanche cause de la pluie ta
4e pisode de
>M lie Monte-Cristo*
apprendront avec plaisir que la Dr-
rection consent le redonner avec
le dernier pitode du
, '^Domino Rouge
Entre G. 1.90
Aux abords de la Cathdrale
Hier .'ers les deux heures un quait de l'aptis
midi il y tut aux aborJs de la vieille Cathdrale
un attroupement considrable. l'nc quipe en
curant les egouts prs de cet difice talait sur
la tue les haillons ttnpuantis et les eliets diveri
des pauvres qui lisent domicile dans ces parages
C'est ainsi qu'avant hier matin l'une de ces
pauvres accouchait sous la galerie d'une per-
sonne du quartier. Avec l'pidmie qui svit, il
serait bon d'loigner ces pauvret dangereux.
Le W G du march en haut
Dernirement nous signalions a l'attention du
qui de droit l'tat dplorable du W. C, situ au
milieu du March en Haut et dont les ga/.
qui s'y dgagent les soir constituent un rel en-
nui pour les habitants du quartier. 'Jette tosse
d'aisance avait t abolis a la satisfaction gn-
rale des habitants de cetve zone ; mais depuis
que ques jours les choses recommencent comme
par le pass. On nous prie de demander au
nom de l'hygine publique la fermeture de ce
W. C. en attendant que l'autel naturellement
construit lponde a sa destination
il Varits
CE SOIR
Lorsqu'une femme
veut
Entre G. 2
Les suggestions
d'un patriote
Une petite plaquette de Monsieur
O.hello Blizaire, de Port de Paix,
constituent un bel exemple de ges-
tion iZ*!., ,j^e fournie par un
modeste citoyen V.' U bonne foi
et lt souci de b.en rempli..-,^ tche
mritent d tre signals. t
La pttite plaquette est seme ac
considrationsdiveiees qui indiquent
que les questions d'ordre gnral ne
sont pas trangres l'auteur
Meilleurs llicitations
M. Constantin
Mayard
Nous avons eu le plaisir de (aire
visite a notre collaborareur Constan
tin Mayard, alit depuis un mois.
Son tat de sant s'est de beaucoup
amlior et il est actuellement tn
pleine convalescence.
Nous formons les vaux les plus
sincres pour son complet rtablis*
sment.
Ou attend on pour protger la empcher une pidmie.
population? ^LISBONNE. Le Cabinet portugais
Rien ne peut arrter 1a marche de dont le chef est Antonio Grajo a de
nouveau oifart sa dmission qui a
a t accepte.
LONDRES. Une dpche d'A'h
ns au Times annonce que l'amiral
Condiorotis a doan hier sa dmis
Bion de reg ut de Grce et a a t
remplac p r la reine mre O ga
imindiaieinent adress uu raessvge
an peuple Hellnique lui annonant
qu'elle assumerait les tondions de
U rgence en conformit de la cons
titution et en raison de l'absence de
son lils bien aim Cjnstan in.
I Le peuple a r invit a maintenir
l'ordre er a ne rien faire qui puiase
compromettre la paix et la prosp
rite nationale.
PARIS- La statistique officielle
des importations et des expor allons
de la France pour les dix premiers
mois montre comparativement a la
mme priode de 1918 une augmen
tation de deux milharda 360 mil
liarda 740 mille francs seulement
pour les importations tandis que les
exportations passent de sspt uni
liarda 738 millions lo mille ftaucs
dix huit milliards 89o millions i-OJ
mille francs accusant eiusi une aug
mentation de onze milliards 158 mu
lions liJ mille francs.
Far suite de l'accroissement de la
production nationale les importa
tions de mmes objts angmeo.
rent de 008 millions 57'J mille francs
l'pidmie que la vaccination en
misse de 'o population.
Or qu'atend on pour organiser
le service de vaccination qui convient,
c'est--direltablissementde bureaux
de vaccination dissmins dans tous
les quartiers de la ville ? Tous les
mdecins devraient recevoir des tu-
bes-vaeen et re aileels cet im-
portant service.
Qu on y pense et plus vile que ci!
Il faut licencier toutes les
coles
Nous venons insister sur la ques
tion du licenciement des coles
cause de* proposions effrayantes que
prend r^idem e. Uu'oi ne se lasse
pas illusion; tous les quartiers de 1a
villesont intestes-
Nous avonssullsamment rappell es
dangers qu1 peuvent rsulter, en pareil
cas, des agglomrations sous toutes
leurs larmes pour qu; le ministre de
1 Intruc on pub.ique ne veuille pas
prendre la responsabilit d'exposer
la jeunesse des coles i cesdnger -
l
Les familles sont juste titre titre
alarmes, biles rclament le licencie
men', non seulement des coles pri
maues, mais de toutes les coles.
Mr lieiugarde tera son devoir en
passant des ordres dans ce sens.
tre la Russie et 1 angle terre
grait en rien l'attitude du
ment fianais vis vis des
vistes La seule condition
la France pour discuter
des relations commerciales
Soviets et que ces derniers l
sent la dette de la Russie et]
tent formellesnent la Fri
payer tout ce qui lui esti
* Jack Tar T<
Middy Blouses. Saior St]
ses- Bloomer Skirts.
Are made in spotless, clssa
ries winch known as "Tbs :
Shops". A spirti of cc-operstio
piaess a ad carefulness reigon
small army of intel igent rosid
men and men lind a pleaiorei
work of producing thse qatlil
m*nts<
| JJack Tar Toga are[qaalitj
of middies, sailor style dresses, I
mers and skirts made of fasti
cotton flannel, and serge- un
produred in atylos thst havet
stsple and winch do not](c
eacb seasoa or year. JACK]
TOGS are made in ail sizes
SALES ROOM. 1532
pub icaine near tbe Smith
chant Tailor.
General Office.
19o3 Rue du Magasin de 11
t'ort sa _
LUC DOBSINVILLEi
Agents ofl
Petites iVouvel
Les bureaux americriosj
ront demain l'occasion de
de la Tanksgi Oing Day.
On est anxieux de savoir i
phase se trouve la question des]
ches de l'Eglise Sainte Ados*
Les guildiviers et iodi
baiiieos demandent que des]
rei immdiate* soient
. l'ikdminis ration hatienne
Les importations des matires nees pcher ^ntre en HaiU
saires a ^"M.fin^ent da Jrovenantde la grande
trois milliars iv millions 7J8 mille haainamo-
T M roc francs mais l'exportation des objets M
Lues Mystres Prince .!/k"4U8 qui passe de quatre mil
?.e_?'.__ii:i?S! hards 379 millions 3i3 mule a douze
milliards 187 millions3T) mille francs
montrent la progression ascendante
de lidustrie tranaise.
PARIS- Suivant le correspondant
du Matin le projet d'un accord com
mercial anglo Russe susciterait dans
les milieux Britanniques une proc
cupation voire mme une icquilu
de qui ne fait que croitre. Plusieurs
joumsux anglais protestent vive
meut contre ce prej t qu lse&timent
11 a t dcid que lagpremire de
cette revue locale aura lieu le 4 d
cembre prochain.
Qu'on se prpare assister ce
*K4 I"1 promet d'tre une mer-
veli,.L\
Ou assistera une srie de scnes
vivantes de la vie hatienne.
Pour gurir ou viter ^
#
A louer
A lVlion-Ville une maison bien
situe ayant toutes ses dpendan
ces, bassin, t curie, remise
S'adresser rue Courbe No 1732
UayiianjAmerican
Sugar Co
SUGAR SELUNG AGfiNCY
Sucre O ctsrla livre
ANEMIE
Notrs confrre 'L'Essor .1
que les maisons contaroil
les malades ne seront pas
doivent tre marques pal
card pour que les perticol
sent prendre des prcauUoasvJ
sppuyons sa requte-
Pour la premire fois^
reprsent Port au Prince
drame de Liautaud Etbar-
sous Blsnchelsrde. l"oca
la manifestation pairioUqar
compte organiser le 2 ji
l'anne pro> haine 1 A te de 1 uvre Cbrtieons
Kr notre inlstigsble smi
venture. _
-Il noos est revenu qooaj
de dames patronnesses se
d'orgsniser certaines is
de recueillir des fonds1 pM
vement de l'Eglise de Biicw
Hier matin s prit
dscs cotre rade un trsaip
cein. les saints dosijj
changs entie la batteriej
Fort national.
*"" Ncrologie
Nous apprenons la mort
ce matir, de LjrnWgf
dput su Corps LgisisJ1-
Le dfunt qui compu1 J
breuses smius Pj{
_________l____ tait le lits du Pf"*S-j5l
Coanltmm voir. m*d,cln .ar la TOSta BU pOUVOir Sil' "3
SIROP de DESCHIENS Ses funrailles auront \m
- .. t* l'Hemoalobl) m m|in .*
Prescrit par plus de Ij 000 Docteurs dei manu. iiDCer*i
plus inmenU do Monde entier dsm NOUS adrrSSODS uub 1
AHEMIE. NEURASTHNIE. FAIBLESSE, MALAOIE j^,T-- In famille S*"1 "
4. POITRiNE. CONVALESCENCE. SURMENAGE, clr dOlBDCCS & 18 IBI"'
ni .. I*iwid' crue ot ui fcrniuinein dont I. f.liip-rt sLIment I,.......^hesAla [^"F le.dni ,-a rflllPS orOUVe
AJuils d*am l Hpitaux d.Parti.^ Des le nrmkt Oeaa, lM n.itdr, toi : ,, uue .ituuuvciK Ie ce"


LL. IWAIUI
"AVIS
Ori^trouvera la
United West Indies Corporation
B. P. DA VIS, Vice-prsident.
Ru9 du Quai, en face de la Gare Mac Douajd.
[ Coton pour matelas
______A tis bon march,
imandez le vin Winox
Le reronstiluant par excellence.
Le VIN WISSOJC est un produit pharmaceutique
de premier ordre et une prparation seule dans son
genref sa fabrication, le vin mme, l'analyse et sa
valeur clinique l'atteiknt. Il difjre absolument des
vins dits toniques^ communment vendu*.
Le WINOX renferme une proportion de substances
azotes suqrieures de \0o]o celles des vins toniques
ordinaires, ce qui en fait un reconstituant d'une grande
activit, dont tirent le plus grand profit les convales-
cents, les anmiques et les tuberculeux.
Le vin nutritif WINOX est un reconstituant na-
turel qui renferme une proportion plus grande de
vraies qualits rcupratives que tout autre produit
semblable, sans l'addition des drogues.
i // est hautement recommand pat les clbrits
mdicales en Angleterre dans tous les cas d'anmie,
nvrite, neurasthnie, gastrite, indigestion, grippe n-
vralgie, bronchite, phtisie, iiffaMissemenl nerveux
des ners ou de eorp?.

Prpar par la WiWOX COMPANY, LimteJ,
Londies Angleterre.
En vente en ijros et en dtail chez
Alphonse Haynes
Agent gnral pour la Rpublique d'1 aiti
de
&ale Exlraordinary
\OfSHOES andHOSIERYl
aving hought out sn ectire New Yoik hotue cf SHOES, compriaing
,tl]ouee and paire of tbe beat knowa for men.woiutn ard children,
111 be ofered to tbe public at pricee rarginu from fifty per cent to
[five per ;nt BELOW THE ACTUAL NEW YORK. RETA1L PRI-
Ibe stock censiBtB of a gnerai aseortment ef bocts and Ehoce in
[and c an vas.
\is an opportunily never bel or e seot in tbis (Ctinlt y / n cffortunily (bat
once in a life time\ I
advantage of tbia EXTRAORDINARY OFFERend make your
ta duriug tbia sale wicb will pro\e an unutual opportunily to bave
THESE H ARD TIMES
iloded in tbe etock will be an atsorteut; cl GENUINE PaLM-
fSUlTS, SHIRTS- TIES, CAPS. etc. etc. ail; of wbich will be offe-
i graatly reduced pricea.
INOT FAIL TO CAL LON THE OI'EMNG DAYSATURDAY Novem
fe, 192o at 1715 Rue du Magasin de l'Etat. Port au Prii.ce.
1 HORACE RYAN
Vente Extraordinairejle Souliers
[$ Bonneterie
Ifint achet New York toute une maison de chaussures corapre-
Iptosieura milliers de paires de.la meilleure, qualit pour hommes.
n t Enfanta, noua lee offrona au public defc5o 75 O|0 au dessous
r'4t dtail actuel New Ycik.
comprend un asiortiment*gnralade botlinea et de souliers
et en toile. '
une occasion qu'on n'a jamais.vu dans ce paya une occasien
le qu'une fois dana la vie. "
z de cette offre extraordinaire pour faire vos achats pendant.cette
lest une occasion sans prcdent d'conomieer de l'argent en
I durs-
Ile stock il y a un assortiment de ccmplets de pure Palm beach
lises de Cravates, de chapeaux etc etc. le tout offert A des prix
laits.
auqurz pas de venir l'ouverture le samedi '>' novembre 192o
1715 Rue du Magasin de l'Etat. Port au Prince.
HORACE H Y AN
mi
N'oublies pas de passer
A l'Ange Gardien
i032, Rue du Btervoir
SPECIALHL DE DEUIL
achats de fin d'anne- vous y trouverez des articles de 1er choix :
lliera pour enfsnts
. garnie pour fillettes
> eW et usines
suons de chapeaux Jaur
commande- Bguine
S?8 pour c,iaPeux ." Heurs,
PUe de soie, sparterie,
laiton, etc.
t Jean-Bart pour enfanta
wenaussettee. Dentelle va-
lencieunes
!, Jaffetaa. Crpe de Chine
11016 Serge noir ei gros bleu
Voile et couronnes pour maries
Eventails blancs et couleurs
Parfumerie iranaise
Confections. Layetles pour baptmes
Articles de deuil ; Serge noir.
Crpon noir, nansouk et similis
noir- Cipe franais et aiglais. En-
tre deux crpe pour garniture de
robe de deuil.
Couronnes mortuairas mtal-
iiques, garnies ou non garnies.
;
rii
Partir du 1er Dembre, exposition
de jouets.

i
Le nom GOODRICH sur les articles
en caoutchouc est l'indice de leur
supriorit
La qualit d'un produit est uniquement dtermine
par sa dure.
Le Lut constant de la maison Goodrich depuis l'anne
1870, a toujours t de produire des articles en caout-
chouc de la meilleure qualit.
Depuis cinquante ans, la B. F. Goodrich Rubber
Company occupe le premier rang parmi les fabricants
de pneus pour automobiles, d'articles en caoutchouc
pour l'industrie, de produits en caoutchouc pour phar-
macies et de chaussures en caoutchouc.
Le nom Goodrich continuera jouir de la confiance
qu'il inspire, confiance qui est fonde sur le caractre
srieux et la tendance vers le progrs qui, de tous
temps, ont distingu notre maison.
La maison Goodrich, dort les diffrents services
occupent une superficie totale quivalente 28 hectares,
et qui emploie 30 C00 personnes* est l'ifne des plus
grandes qui existent dans le monde entier, sans distinc-
tion de produis manufacturs.
Une journe de travail dans cette usine gigantesque
donne comme rsultat la production de 25 000 pneus
pour automobile-, 24 kilomtres de tuyau en caout-
chouc, 25 000 paires de bottes et chaussures en caout-
chouc. 4 000 sacs eau en caoutchouc et 30 000
articles divers.
L e seul but poursuivi au cours de cette norme pro-
duction est d'obtenir la bonne qualit1 des articles.
^ Le nom Goodrich sur les articles en caoutchouc est
l'indice de leur supriorit.
The B. F. Goodrich Rubber Company
Akron, Ohio, . U. A.
BAZAR METROPOLITAIN
Maison de confiance
Angle des Rues du Peuple # Danls Destourties*
Grand rabais l'occasion des|ftes de^fin d'anne
Crme la glace la vanille et aujchocolat tous tes jours.
Venez goter notre glace la vanille surmont d'ananas.
Grand rabais sur nos provisions alimentaires. Nos piix sont la porte de toutes les bourses
et nous servons nos clients les maques les plus clbres du monde.
Notre stock est compltement renouvel
Provisions franaises; anglaises et amricaines de toute fracheur.
Spcialit de viande, Sauce?, lgi/iu** en conserves. Fruits secs et candie Lait malt, condens et
naturel, fromage et Beurre, vi\n lins, bire brune et bionie, porter, Champagne
Pches et pommes sches pour confiture*
Fluits candits, crme de guimauve, raisins di Corintbe et prunes Premier, olives mures mince
mat, etc pomuEAbjaojla Nol.
Cbocola s assortis en boites etiui litres de VVhituan. Bordens, et Nestl.
Nougat de Valence, caramel, crr.* de menthe, surette anglaises a-sorties e. varies
Bj^T-iu assortis Mglais 11 tnricains !
Noisettes par livre, pistache, . noisette marines da sel lin en pot. confitures de pohe fraise etc
...Figues et dattes ep^** Pudding anglais et amricain. Cacao en poudre lle'shey et witman
Lait majt-, naturel et vapor de Borden's. Lait condens de la marque Ea-'le
Beurre de pistache en verre de grandeur dilTren'e. i
Beurre de table amricain et hollandais do la marque Uolstran
Fromage hollandais Holstran, amricain Daisy et Roquefort, suisse Gruyre
Fruits au jus : pche, poire, pomme, abricot, ton a etc.
Lgumes en conserve : choucroute, clii, petit pois, asperge
Tomate, cornichons ecde mai que anglaise, franaise et amricaine
Soupe anglaise et .amricaine. Nous recommandons lu paite soupe prpare en cube & faire
bouillir simi lemjni dans de l'eau.
Tapioca, fariue de ri/., cathmeal, gjapenute, cornstarch, corn Haies, corn'pulle farine riz Dois
sucre granul, sirop de karo et Log Csbin. '
Viande en conservo Le Veribest beef loaf est spcia'ement recommand
Langue de veau n petit et grand fer blanc
Poissons divers : Fieh Flak Fish clams, saumon Memto et autre. Sardines la California
au tomate est exquise, hareng sauce tomate, anglais et amricain
Sauces et pickles assor is. sel flo, pices de toutes sortes, olives, cpres en compote- Spciale-
ment recommand : la fameuse sauce noire anglaise de Lea & Perrius, la tomato CatsuD
amricaine, pimei toa raorrones- sauce mayonnaia la sauce d'huitres
Snyders pour cocktail incomparable
Savon de lessive SunDy Monday pour les linges, Borax et sel de soude pour la lessive
Savon de toilette Faiiy Palmolive etc. Savon de toilette Mdicinal parfum
Poudre et pste ueutifnce, poudre et crme, lotion. bay rura etc
Cigarettes amricaine, gyptienne, turque et hatienne. Camel, Richmond Piedmont Murad
Melachrina, Cycle, Lucky Srike, gyptien Straigt, lord Ulisbury. La Na ionale, Encore
Tabac : Tuxedo. Prince Albert. Matoaka. Durham. vdvet.
Vin tin. rouge et blanc de Franc. d'Upagno et d'La ie. Cerise pour codait, bire blonde et
brune anglaise, amnciine et hollandaise, grape juic-'. apple ju ce. Champagne.
Nous vousoilrohs le plus beau stock de provisions et le mieux assorti
meilleur march que par out en vi le-
Venec voir et connatre nos prix avant de faire vos emplettes. Nous ne ngligeons rien pour
plaire nos aimables clients et mriter leur confiance.
Nous attendons par le plus prochain bateau un assortiment complet; do jouets pour enfanta et
ornements pour arbre de Nol ; i
Cigares cubains Romo et Juliette- ParfomtrM t"1 h la marque universelle Houbigant >

I



LEMAT1N
- r
Le charme et l'utilit du
costume marin
Seul sans doute parmi tous les atours fminins, le cos'unne mai in
aie doo remarquable d'chapper aux ai ricf s i*e la mcde. Rien
qu'on le soumette, d'une poque l'au i*, a de lgres mod lie liions
de dtail, son isptc gnral n'en est jama s alle - L'vo'ution de
l'uniforme ucs matelots de tout* s les narines du monde, uniforme
presque identique (liez tous les peuples, se reflte dune manier j
subtile dans sou adaptation $i gracieuse l'lgance.du beau sexe.
On ne saura jamais laque le d* nos aieules attr buer l'origine
d'une mode qui s'est dj perptue depuis prs d'un sicle; ou ne
connatra jamais le nom de la paiile pe sonne avise qui i:esl peut
tre amuse un jour par gaminerie endossera blouse au grand
col d'un tratuin galan'; qui l'aura trouve seyanie, qui en au a
dcoup le patron pour s'en conf.ctionuer une semblable et oui aura
eu, par la sut e des imitatrices innombrables Toujours eit-ij que la
Vogue de ce costume simple mai* jeune tt charmant, cojuei mais
iraiique, a survcue toutes les v cissitudes de la fantaisie fminine.
La blouse du marin jouit tonjous, et juste ifae, de li faveur des
fillettes, des demoiselles et des jenas femmes, tant aux Etats-Uni.-,
qu'en pa/s trangers Accompagne d'une jupe large et tombant
dioit, loi! unie, son plisse, elle continue un costume qui convient
adujirablement tous us spor s, notamment au lenis, au golf au
canotage et au patiuage. Comme vlement d'ccoli:e, soi utilit est
viaiment sans pareille-
La maison amricaine Stioaac-Baer Company Baltimore Maryland s'rst
depuis longtemps spcial se dans la confection des costumes marina eu
toile, eu pique, tu serge* en Usuelle, sinsi qu'en maintes varits d toiles
nde drap divtrs. Sa marque de f brique J \CK TAU TUFS bien connue
dans toutes les rgions du pays g nanti l'excell nce tous les poiuts de
vue de tous les vtements nui soritnt de ses ateliers.
La fabrique STIKil.'.sti-liKUl est esseotkllemeDt moderne. A 1 heure ac-
tutlle, la compagnie se trouve paifaitement en mesure de se Isncer active-
ment dsus le coin [litre* d'expcitation.
Nous sollicitons des commandes qui seront promptement excutes.
Les modles sont en f oss et mis en vent'. ufto\5X2 Bue Rpublicaine,
lue D0RS1\VILLE & Co
Impies h aois [oui 11 ii i-
i
M m vMi
JUjouis* z vous messieurs les pro
pritaires d auto?, les peintirs, les
imprimeurs les p'en b ers, Us mai
chinistes. les mcaniciens, les tm
ploys de ch.min de fr et les g'ais
seurs. Rjcimsiz vouf. messieurs et
vous aussi belles dan es vous av z
maintenant un favon merveilleux
unique au monde qii ne contient
ni sab'e ni les'ive. Il enlve la prais
se, la salet, l'encre'et ls peirture
sans provoquer d'irritation dsns les
coupures les rallures ou les plaies
Il neitqi les gants, ectors et soies,
les soilieis bla-es tt couleurs, les
travaux en bois, en pierre, le verre
les tapis les capotes d'automobiles
en Mohair.Stn ctrp'oi peur cetloyer
sans tau. les mains et le vis?ge, sur
la route apis les pannes d'automo
biles des changements de pneus ou
lorsqu'on ne lient pas i utiliser .'e.a
troide est l'un des grands avantages
de lUzum.
En vente cbci lh St C'.oui Agent
gnral Port au Piince
Dr Bois
th'nrgien dentis'e
Rue du Dr Aubry, prs de Tins
pection.
Occasion exceptionnelle
A VENDRE
Une auto Buick neuve Jjfijg*^
dlettiSO or 2.100
77*14 /tat/i LQii//* 2e reain 0 cylind es, 5 passa-
it fCCJ UUIU Liccif ft gers, mod:le 19^0 ayant trs
peu roul or .700
17*1* mitii liil If I' 2 sif c> LAitiiJ i'tn n sngers, machine trs puis
ante, en bon tat, pneus, cord neufs or .500
Un camion Chevrolet te^oo
f h ez F wflne LE BOSSE,
%, Rue d i Quai,
.j^*r^^.
A. Barreyre
Ingnieur mcciftwfca
Garaye Ford
Atelier de rparations
WEST ll\DIKSTRADING fo
Ouvert le dnincne peur la vente de gaso'ine. gre.isS6 k huile
SI VOUS SOUFFREZ
clricl'rt et Vile, tont que quta-una
de. ivraptime, de. d..*Mft
Le oie *t " d* irgane* le plui
Ti.l du Srpi LwMta. fi ^ma,,d
Vit taSS !">"= partuullre I
JmmedMt. T|.
Le SIROrwviux
c'eat le vainqftcur limnciMe de mile.
Ici afTeclloii. dit f'>ie. Son taW
c'eat le rsultat de, lonpea ""'"
d'tudea et d'experinunt. Il est
recommand par le mdecins comme
le plu ftr, le plu rapide, et le plu.
effcaec mdicament jamaia connu, sa
fTcur et tr ajritlc.
Ltt j ("f rlan toute. le. meillrmr. Drogue
jil> -* DKarmcio.-Dnandei i* livret
THE ORINOKA PHARMACAL CO., Irf
' f *T0M. U. S. K
Wilson el company Chicago
The West Indies Trading Co, Agent Exclusif pour Ha f
/ es produits de Wt'/son protgent votre table.
Ils sont mis en comervts sous le con'rle et timpertion du quv
me*>L Ce qui garantit doublement leur qualit. erm
0
Wilsco Oleoimrgarina : beurre de famille, pour la cuisinei
pour la table, labriqu avec des produits absolument pur? en us
dans les plus grands restaurant.
Mantgue Idal pure lard U meilleure marque du mo
oianlgia de laxilln marque Sultana prpars spcialement pour!
climat chauds, en barils et en ferblancs.
Jupiter urira Family Beej buf de famille en saumure quolii
ejtra pour les piceries en pices de 8 13 livres. ^^
iegular me pork coup par pices de 6 pouces, mis en baril
uti u-oceaux suivant les go's,
b o Bach Poik pices da laid en saumure, extrait du cou eu
liane du porc, par morceaux de 0 pieds carres, coups suitot
poids de chaque morceau.
Certified tlams, jambons fams, style 'anglais, similaires
jambons imports d'Angleterre.
Ilams, Breakfast Bacon and Picnics, style amricain, slectionn!
emball spcialement pour les climats chauds.
Nos viandes fumes sontminulieuseinent enveloppes da&sde Umu
seline blanche pour leur prservation avant d'tre mires en paquets.
Les produits de Wihon
protgent voire table
tmmammBWi^mmmmammmnnmBmBm
Htel Restaurant
L'IIo'cl Reataurant de, \'A ven"r se recommande tons pour
bon sein et la rgulante de son service, lea voyageurs qui psi
Poit-au-Piirce y trouveront pleine satisfaction. Pour s'en w,
vaincre on n'a qn pe&ser au No 225 de la Rue Frou, prs da
bureau des tlgraphes terrestres-
Condilioi.s trs avantageuses.
A. SY LLA, Proprtlaire.
Pharmacie F. Sjourn]
Angle des RueslRoux et du Centre
2 Mdailles d'argexri Exposiion de Bruxe les 1910
Laboratoire de Chimie Mdicale
Droguerie, Produis chimiques et pharmaceutiques.
Spcialits fi anaises et amricaines.
Prparation de toutes ampoules mdicamenteuses strilises '
et injectables.
Spcialit?. Srum nvrosthnique simple et ferrugineux, jij
lodbydrarg/re. Srum ue Morard remplaant les paquet^
rcalcifianis de Ferrier et de Bobin'
U.y a toujours en stock : Nevrosthose' Sirop pectoral,
Elixir de Pensylvanir.
Dpositaire du PHEVEMTYL
Reprsentant des Laboratoires Terri
LACTlr'ERM. Ferment lactique, contre aiieclions gastroinl
tin aies et cutanes.
LAXiRlNK,- Sccpri6ae del conitipatio^l
Cigarettes La Nationale
Produits de premier choix
Princesse, Encore" L NATIONALE
Voient chaque jour augmenter leur rputation
Elles rivalisent avec les meilleures cigarettes importes
J


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM