<%BANNER%>







PAGE 1

Nouvelles Etrangres La quetton de l'embargo 4 Novembre I PARIS— Monsieur M 1 rand accompagn* des autorits militaires et municipales de "Paris visita les cimetires. 11 jalua les tombes des soldats morts pour la France, PARIS--La stationde la Tour Eilfel reprenant son service mtcorbgque quotidien suspendu pendant n gurie lana le premier radioiigramme aujourd'hui. Les radiotlgrammes donneront lea observations manant de 14 v lions europennes et se ont lancs quotidiennement 11 heure }b FRAGUL. Le prsident Marsaryck offrit un dner en l'honneur de .Ionesco. Le gnral i'elle commandant I arme tch coslovaque offrit un diner eu 1 honneur d'A bert Thomas WASHINGTONLes voyageurs se iendant en Europe ont t .viss aujoi-rd hui par le Dpartement d'Etat davoir a emporter avec eux suffisamment d'argent pour payer leur voyage de retour s'ils ont l'intention de venir. Car d'aprs Ici nppoits reus de divers consuls certains atr. ricains qui vont en Lur.-pe pour voir leurs familles s'y trouvent a court d'aigent et font appd la eus se des con.*ulats.Orles consuls n'ont pas de fonds disponibles al usag" WASHINGTON L dpartement d'Lat tudie la possibht de l'enroi dune m ssioa oftii lie dans l'Amiique du Sud pour rendre aux autorits fud amricaines v compris le Pi^idrr.t Pens-o du Brsil Ire visites qu'ils ont faites nux E'alsUnis. Le secrtaire Colby serait pio bjbltmenl a la tte de la mission Kien n a encore tdcid quant anx ptnonnes qui feraient parit de la mission pas plus que la date la quelle le voyage t^-t projet. LA HAVANA — Les lections pr sideutielles Cubaines qui oui eu 1K u se sont passes au milieu d un calme ielatit. Les salles de vote ont t fermes, on ne xgnalait iU cun con 1ht srieux dans aucune piovince. On s-gnale plus lard qne quatie per sonnes ont t tues hier au soir a deux aujourd hui dans dts chauf loges. On signale galement qud quc blesss. •SAN FRANCISCO. Les fl.'Ctionsi pe (.aliforuie boni compliques p Ut dlusieura quebtious eu outie du CHOIX des dlgus de la convention et surtout du projet de loi inteidisaut le louage des lerrea aux person ces ne pouvant pas devenir citoyens amricains tels que les Japonais WASHINGTON. Le dpartement d Mac dclara luimellement que 1, s lois Californiennes affectant les droits terriens aux trangers ue M* i*ti acceptables que si 1 acco:d exis te avec les lois existantes. WASHINGTON; Le Gouverneur Cox :andidut democia ique la pin aidence crivit I nss-ociaiiou des LNa tions libres quela Russie devai. t o admiBc daua la ligue des uat un utin de travailler sa restuuiauon de la maniie qu'elle choisiraitIWASIIIXUTCN— Le Mexique est d'ao cord de payer une indemnit de dix mille do.lara plus une ren{p jourua liere de deux dolltr*ifv'in'quanta u Madame lienton en compensation du meurtre do sou mari sujet bilannique. PARISA loccaaeioM de la Tous saint prs de cinq cent mille persun ns se rendnent auiourd Hui dais les cimetires do la capitale et de la Raulieue. Millerand visita les cimetires do Regneux, d'Iv.y et de Paulin, H dposa une paltue sur les monuments des moits, Le ministre de I n loueur Stceg inaugura a Rcurg lu Reine les monumu.ts del go tire 01 voqua en lermes mou>aiits le biuvtnir des hros tourns pour la patrie Les mmes mamlestations imposantes se drou rent en province MrSarraut ministre des colonies rendit nn suprme hommage I li roisme des poilus. BERLIN — L'ambassadeur de France saliaeu e in-t: e les tomb.s d s solats morts en captiv.t. ailleurs entie le Parquet et le Tnbu Dit. Les piincip^ux tmoiniqui avaient t entendus ce jour ia,tuent dfaut. Le Tribunal, a,rs en avoir dlibi, renvoie l'utlaire a la prochaine lsion. ( A continuer ) Malgr la dern re dcision du Conseil des Secrtaires d-Eta\ l'embargo dtra-e toujours les conversation? dans le monde des affaires. Lea arguments sont lis srieux de part et d'autre et dignes de consid ration Nous les recueillons impartialement et serous bientt a mme d'mettre une opiaioi fonde sur cette importante ques.ion *-t de don ner quelques consei's au Gouverne m?n: sur 'altitude qu'il convient d'adopter pour la siuv gudi des iatrSpublics. A via Monsieur Franois Ambroise, En, tropreueur de l'ompes Fureur es porte la connaissance du public qn'il a ^ar les bons lui souscrits par le feu Duclieme Ambroiae, alors Magistrat Communal de Port au Prince, recounuisaut sa crance de IV-'XS pour louui-e hebdomadaiie de mules el autres animaux de trait pour le s-:rvi:e de la voierie communale Mas 1U1U juillet 1.911. Ln .eonsquence. ces Ions £oni dclars nuls et non avenus, dupii ca a devani en tre dlivrs par lAd dininistraiion communale actuelle. Pott au l J rince, le i Novembre 1920 Franois AMIIRUISK Varits ce son; MISSION DE JUDEX 2 pisodes CŒUR d.FEROINE Entre LUO ATLANTIC CITY. Un puisianj pro jecteur pouvant Uo vu a plus de ringt imliea sera plac Hur un grand htel lonpoant la rJac-i da9 le but d'informer les voyageurs amncai s aai Jes navires pies des c ea des rsultats des Jetions Deux lumires vertes ignilieront l'lection de Harding, unelum're varie indiquera lu \1ct0iiP de Gcx IIAYKNC — Tirard haut co umis saiie de la Hpubl.que et le gnral de Goutte dposeront des couronnes sur les tombes des soldats franais allis el allemands. P A BIS — Le ma in annonce que l'tat de sant de Reschanel n'amliore supneusement chaque jour les mdecins fcont convr-iri'ius qu'il sera lomplement guri da' s deux ou iroil mois. PAR SANS FIL Hardirg est lu Prsident des L is Uoisi une ma|orii sia; prcde t L s Rpublicains Lont empoit dni tous les Liais, except dans le Sad dmocrate qui tient toujours ternie Les rsultats dans e Tenncsse sort i peu p:s giuz, Les Rpublicains ont ausM une majorit :-re a la Chambre et au Snat. A N-.w York Harding a unemajonc de plus dun million de voix ; dans l'Ohio i! a obtenu $ 57.000 voix. Pour la pre mire lois depuis 1.S96 Boslon a donn la priorit aux Rpublicains WASKINGTON-D apis les nou vellts parvenu^j de 1 Ouest aujour d hui, le suc ; d?s Rpublicains continue dans de trs grandes p;o portions. On altirme qu'en plus de l'lection de lia ding les Rpubli caus augmerterai.T.t leur sige au Congis, paiticulircment au Snat o ils auiout une majorit foHd Les rsu't.ts des lect ons des M:m bres du Cong : pour beau:oup d K tat air vent lenitmcnt aussi b:e que ceux de Llectio ; du Prsident;mais si l'on considre 1J nombre di bulle tins d )i parvenu, -t certains indices de btl oti partiels. 1 -st av qa Hir ding n'aura oas mesd: 310 vots au Col'ge L ecto:al a/t-c une proba bilit de plus do ;' } o a!o-r. que tout ce qui a pu te compt da&. le p 1 de Cox ne dpaise pis .27 vet s obt nus du Sjd fidle. ST LuUlS.Ji Les cai didats lpu blicams ; Prsident, sena eur si gou verueur ont eu uno majorit de plus de rente cinq mille voix dans plus des S|5 des Liais, selon les rapports du jour sont lus pour le Snat, le H qn l licains Spencer, et gouverneur le hpublham Hyde. FaitsDivers OLfSERVATOIIlE DU PETIT SliMINAIRL COLLEGE ST MARTIAL RENSETCiNEMENTS METEOROLOGIQUES "1 M O ~ ib-a 9 n * c -, rS T. 'C 5 D Œ M O 5 3 n-^ o D" v B..-& Mercredi 1 No-.embre 1920 Baromtre 7599 %  3 Tempiiture 0.= il mininura 21.7 o,^ maximum ;IJ 2i 5 9 h. 13 pm. Moyenne diurne, Secousse ssmique Direction Nord sud.iuUnsit 111 Origiae, Poito Rico jeudi 4 Novembre Ciel clair le jou r u 1 peu nuageux la nu:l llrume. Ba;o:a'.re constant. :.SCHHRER Variole ou Varicelle..? Noui avons tu l'occjbion de voir les photographies prises des malades atuints de l'pidmie de boutons qui svir* dans a-rtaines communes, pwticuliircment celle de l'AicaTuic Ces maldn soni, de la tte aux pieds, couverts des oigmatiques pustules et tom peine i voir. Un mdecin baitkn qui s. trouvait prsent, Mile \); A'thur llo.ly, nous a dit qu'il s'explique diliicilement, bien qu il y ait, en e:Fet, une pidmie de varicelle, que l'on l'obtliae i nier l'eilS* tence de la variole en prsence d.cas aussi nettement caractriss. Il estiiueque le devoir de tout mdecin conscient de soi rle protecteur et de toai paiticulier est de prvenu les autorits comptente di qu'un cas douteux parvient a sa connai lance, Il nou. a deltr qu'il venait lui-mme d'en dnoncer un. Ou n\i pas enc >re oubli les ravage. Je la der nire pidmie qui dcima si cruellement la populatiou I.e> prcaution ne sauraient nuire* Prenons-en .. L.e 4 Novembre t)ii a dij.i j'-[Ju | c souvenu de la terrible catastrophe di l'ont de Tbor et lamvc hier del date anniversaire de ce triste vnement n'en a pas lait remonter le Souvenir. C'est eu eitet le .| No/embre 1917 quj de joyeux plerins trouvrent la mort dans u:i train qui dvalait pour les prcipiter dans la catostrophe la plus pouvantable. On se rappelle que sur l'initiative de Mgr IV chon et da Mi Clment Magloire un petit nwnuniein a l .iu font dt Thor a la mmoire de ces intressantes victimes. Dpart cU M. Gris. Moravia Notre ami Charles Moravia est parti hier pour lej lira;. Unis ou l'appellent ses ai. aires prives. Son s>jour sera de trs courte dure.— Nous lui souhaitons bons voyage U un heureux retour parmi nous. Une collision mortel'e Hier un li, pics du Bi/.ar Mtropolitain, un camion heurta un piton qui longeait la lue paveLe malheureux tomba mon Idslgjstan* uien".. 1 C'est I occasion pour n--.as de renouveler an-. %  s 1.1 recommandation que nous leur ai uns .: jilede iinicher plutt, autant ^u*. po.siL e, s^r Us trot oi s. Uacroiseur<<>fewHamp3hire Avant-hier aprsTUldi, sers 5 neures, a laiss notre rade destination des tjonaives, le croiseur New Hampshire dont nous annoncions deinieiement l'arrive. Le croiseur portait son bord l'amiral Knapp. Mariage Hier apra-midi, Monsieur Horatius [.aventure. Conseiller communal, procda u la cluratiou du mariage de Monsieur Cra^ene Figaio avec Mademoiselle Ujgice Safnvilis. o 2. o> ^ < n t-r 2.s> |8 il. JQ a œ o V m w m a, a. a zr. Ita 0..2 a c o = c O CD D x Q. y — S s rr C. &> -n n< Si n M S Ui CL. a. HP g 1 • c cro O H^ o (D SP3 CD D O < ea 4 M F .a.-) Se. g .< o m s D es 1 3 < %  H m 8f 3 5. CD —• I a> o en %  a> a c 5 si S" (B O '* 1-5 .o g %  ^ S %  • 2 > — as^ — ce ' O -1 a iM r-D O o 3 en _ 03 n —1 3 a O 3. w 3 .B'Pg a s*sj o S %  œ 3 x m <*> %  *) — v m t 3 03 O 3 le^l vameroB & Cameron 3^SSSB ctMt csmct. ,Or 9.60 le miml EtESTEVl PORT-au PRINC Ftes loinllu — Le Telit Senti n ai ro Collge Saint Maelial eeta bip.rjl'iptiuivu de quatre nouveaux piofMMuri qui Bont atlendua en llsiti vers la lin de ce mois. :. — L'exainfn roui l'admiston d(8 poa ulacls .'Fiole Nationale du Mdecire 'Section d ait du taire tt de phurmacie' 1 est tix eu deux novembre prCK II -ir — La fto de St Chailea I Carre fout ;, t^ Clbre liler a\ec beau eoup d'clat. — La ULiosire 8d faiaani do plus en plus rare sur notre t de cet article est devei ble. — Mr Lonce Bociffl cais, en vue d'acquril d Hatien, a satisfait M] requises en dclarantdcl rite ccmpleote qu'il nationalit trangre— Un corcoui8inri; vembre prochain pour de ijflquea bcuiaes fissioonlle Llie Du; — Jl' ndant lea lect belles CaLainte qualo ont t tueB. — l'tur la moiadOcl mime a enregistr 237 134 dcs Ce que tout ie moi ne sail pas Cfegl qu'acin> u;ai.on sur la place i>e vei.d nieilit que h La Maison AlalamA o la rduction (J^s prix a at'einl jusqu' 75o|o> Les familles dont la bouise u'esi pas ronde ces jours % raieiit jamais iiautiuer do visilc* celle maison avaQ n'importe quel achat. Au surplus, il y a la ua personnel dont le dvouemwil devant aucune fatigue pour tre aimable aux clients. Allez tous chez Antoine TALAMAS NtW YORK. Go werneur S.n th a obtenu plua ue buit mille voix, d a. pr* labl loti rt ts aujourd'hui mi .1 Si boa excepta le dojte \m plane eaouie sur l'lettiou du gouveinear, lei Rpublicains l'ont appa reintneut emport dana tout l'Etat de iNtivv YorkUKNVEH ColoLeg bulletins de pins d'un quart da cet Ktat donnent au Gouverneur Rpublicain Slioup une maioril d une deux voix sur Jones Me Co'.lins, D'iocrata indpendant. GB1GAG0 Les Rpublicaine 1 o^t emporte dans 1 llliuois, donnant Il r liag une majorit qui peut attein die huit, cent mille. Len Small est lu Gouverneur une^raide mato rite sur 1 ancien Suateui Lewis. Wm Me Jinloy est lu Snateur. L'."icle Joe Camion est etourn au Coogri BOSTON. Gouverneur Colia^e continuera se rendre tous ils jou c i t Maison d I %  '. il pour per* m ttrescn Lieuunant gouverneur di prendra QU coogd Uardiage obte nu plus do treis Oeot mille von dans lo liaMtOhoieetUl majorit qui dpusse ue bi-aucoup celle dj Me Kiotaj en 18 B, Erratum Dans noire t'Jilorial d'bur, le lectiUt es! prti de lire an til'e de l article : EN QUOI !( ONSISTE IE CON PUT ACTUEL ? Au lieu de A qi oi con.nt-, et, %  ^me colonne, ^me paragmphe lire ainsi la seconde phrase A part cette considration qut ce Gohi.ii m ment est un gouvernement civi hs, dont le* tendances sont par cons utt I etc La commodit est une qi a it bien relle 6t positive de|sj HUPMOBlLf. Vous Situiez lapprcier dans toute son t" 1 vous reprsentant cette marche sileuciouse et ceite stabilit I leuse 6ur des routes quelconques, aussi bien que son rendea œari,uable et sa puissance tt nnaote. Brefs dtails Types de carrosserie. Voiture do tourifina cinq places. Voiture rouire ceux places. Empattement. 112 pouces (8m 84.) Cylindres Quatre fondus en un Beul b'oc, culasse drnontablo; alsage : 9 li pouce?course : 5 lia pouces (83-14iJmra) Mise en marche et EclairageSyttme lectrique, de deux Boita. AllumagePar mogoeto haute tensionCarburateurRglableAmene de cornM Systme de dpression Jlj Graissage. Sous prew pompe. Embrayage, Du.W ques feca i sans grai M Pl pla<|ues. Pneus. 815 x lO&rntn. talons; ou32x4PJJ cts droits. Jante J 10 Boues, En bois; ( d 0 tillerie ) Couleur, Carrossen* grise. Hupmobij e The HUPP MOTOR CAR CORPORATION D \ Adresse ielurapliiuuc BUPP DETROIT



PAGE 1

J j I ? L'Anmie lotretansest comporfdefl %  lobules rougos ot, bluui-8 fes r\ sur pharge tout le corps d'une vitalit • %  d'une vit* non vellr. l'est pour relu que plus le 10 000 mdecins Iscouimandenl fV'im ac uis.* achetez jme bouteille il>' Wiiiinriiis aujourd'hui.On peut l'obtenir dans toutes les Pharmacies et, .lie/ F.J MARTIN, Agent. COLTMAH £ CO. Ltd., jru.cmiu Wor*a, NORWICH. ^sinxcpoimelle Grande rduction sur les prix Accourez Atte la United Wesl lies Corporation En {ace de la Gare Me Donald, Rue du Onar^^Z^i H. PDAVIS, Vice-prsident M 7^* PNEUS De la United Sfales Rubbw Co La meilleure marque USCO %  i un :JO x :J 31 i 4 33 x 4 3.J x 4 t U4 x 4 CI1A1N 33 x 4 34 x 4 34 x 4 ii$ t :i x \ 1 ,-j COKD TIRES 84 x 4 c ;fix4 1,2 :."> X 4 i| Chambre GRBY c c c t REI) t c 33x3 M x 4 :\'l x V 33 x 41|3 33 x 4 36 x 4 Ii2 .il X 4 35 1 4 \y> 31 x 4 34 x 41i2 36 x t 1,2 23 70 99.86 4086 42 UO |i:iM) 44,82 46 uo 57.00 58 70 ,02, ">0 87.UO 75.00 air 3 i7 T. 5 or L.0-50 O.fXJ 7.00 7.00 8.00 ouu 1.00 8,20 Nous avons reu une superbe slection de iouliers ciwutdtovls marque KEDS de la United S'ales Rubber Company Cette marque de l a brique M la garai] 1 de la Donne qualit d c nos Fournilures lectrie.|ues. PARA TOPOS 105 FINES La machine OUI f AIT TOUS LES TRAVAUX DU MONDE I Alors nume que la source, de la force lectrique soit des railles de distance du travail fournir,le moteur lectrique facilite son application directeLes moteurs WESTINGHOUSE lo font d'une faon conomique et bien, car ils sout construis pour s aiuster exactement la lche qui leur es' conlie. Ils font fonctionner les machines dans leB ateliers. Ils manipulent les frta les plus, lourds du monde. i lia extraient le chat bon et les minerais de la terre. Us tournent les hlices des navires marchands et de guerre. l-_ Ha tournent les roues de milliers de trains. h Us font tonctionner les tours, pressa, outils, ascenseurs impiimeries et mille autres machines eu rendant des travaux tellement bien que dea maisons progressistes les ont substitus des quipes cotant auparavant des millions de dollars. Ils moulent le caf pour les piciers, coupent la viande pour les bouchers balaient,lavent, repasser et cousent pour les mnagres. Quand le moteur porte la marque YVesttnghoasa Electnc on esi sr qu'il rendra des services satisfaisants. WESTINGHOUSE ELECTHIC INTERNATIONAL Co %  105, Broadway New York, USA Adresse tlgraphique/. WLMCO EX u O, N l'n rcuMl aspec 1 d une du plu sgrar.des institutions industrielle dumonde serainvoque dans cet espaecchaque semaire 0 a Aux Caves de Bordeaux E. DE1ŒIX, Propritaire^ Viennent d'arriver Poires, pommes, eboux fleurs, cleri. Jraisins verls, fromages Camenb^ri et Roquefort, hutres, etc. Wilsoo et company Chicago The West Indies TradingTSc, Agent Exclusif pour Haiti les produits de VYt/so protgent votre table. Ils sont mis en conserves sous le con'rle et l'inspection du gouverne ment. Ce qui garantit doublement leur qualit. Wibco leomargarina : beurre de tamille, pour la cuisine et pour la laMe, fabriqu avec des produits absolument pur? en usage dans lespHis grands restaurant. Atantgue Idal pure lard la meilleure marque du monde manligtie de [an 'IM marque Sultana prpars spcialement pour 'es cl mah chauds, en barils et on iVrbUnc. Jupiter i-.xtra family lie] b viandes fumes sontminutieusem ml enveloppes dansde la mou seSme blan.be pour leur prservation avant i'lre mi^es en paipiel. Les p odiiits de WlUon protgent volretable. A. Barreyre Ingnieur mcanicien Garaye Ford Atelier de rparations WEST IM)li:STKAI)l\(iCo t)uvert le ditr.ancbe pour la vente de uaso'ine. graisse & huile Allez clic* MAX MONSANTO Vous trouverez les meil leurs fromages de Hollande, tte de more et crme de la crme. (Juand vous aurez tout essay et que rien n'aura rissi, prenez la Solution waierbury C : -7 ••. .y Noua garantissons, nous affirrani la gurhon des Toux, BronchU<\ Tuberculose, etc. Convaincus de cette vrit, les mdecins l'ordoBnen' comme le TONKJUK le plus EFFICACK. WATERbUUY CHEMICAL COMPANY Des Moines. TORONTO |NEW OHLEANS NEW-YORK Franck J. Martin Agent gnral pour liai—bln lace de la Glacire —Port tu-Prince



PAGE 1

LE MATIN BAZAR METROPOLITAIN SMaisoii de confiance Angle des llue du Peuple et Danl* Dcstoiiciwk Annonce sa nombreuse clieu lle <|iil vient de recevoir par lederniciihfileuun grand stock de marchandises suivantes : Lard en pot de verre Lard par livre Jambons te fi 12 Ivres Toutes orie de pickles Sel jin pour table Sirop pour table Mantguet otolne en fer blanc de letdeSlb Mantguepure lard en ferblanc de et ,1 Ib Beurre depistuche en grands et petits verres Amande sales en bocal Lait vapor Bordent Lait i onden* Bordais L'iit de Mail en poudre Bordens Lait vapor t Yeson Corn stari h de la marque Kuujsfoos Raisins de Ourinthe par 1 et 1\V livre d Uni cela un prix trs raisonnable. Htel Restaurant Ml.Vel*, Restaurai) I de, VA venir se recommande i ons m bon soiu ei la rgularit de son service, les voyageurs qui D8 J Port-au-Prince v trouveront pleine satisfaction. Pour s'en vaincre on n'a qu' passer au No 1225 de la Hue Prou. Pr s bureau des tlgraphes terrestres. Conditions trs avantageuses. A SYLLA," Propritaire. 3LttEPAT!CA F oui attirons BL01 s encore' une fois attention de nos clients fur la bonne qualit de BIERE L IJ ONDE que nous rimions ici ; %  <> centimn 01 la grande bouteille. Assurez vous contre L~E FEU 1 e SA llepatij le est li-* rcchercfii cornue puga'ii laxlif.L un b n riimulnit hf aiju. Ce sel est aussi reoairnand pour efli'&'ile coni i e lu i fa'sant pour la traitement de la ronstipi des rhumatisme eh go >t'.e, de la m tiaine, des digtsliooid] les, des i flexion s simi aires ei surtout les ixcs d alcool Ce w eff rvis"euce et partant t ; es agrable su got. Les cnmmand s sont reQea chez A. tficlor](entil P.ue du Magasin d l'Etat 17St Sans .aucun frais de commission*. ^dressez-vous la* plus forte compagnie d#EU. Pharmacie F. SjOUF LE HOME -INSURANCE Co de N-Y agent gnral pour: Hati Eug. Le-BOSSE, Port-au-Prince Prjtgez \olie Maison, votre Mag-sin, vos d -pots au taux I' plus raisnab'e. Aucun irais do corion ni de courtage payer Renseignez ,( >i s s; |k na s P ar cor e*pondanca ou venez discuter \o're problme chez Eug LE BOSSE, 95 Hue du Ouai Anale des Rues'^Roux et du Centri 2 Mdailles d'arget Exposiion de Bruxeles i910| Laboratoire de Chimie Mdicale Droguerie, Produits chimiques et pharmaceutiques. Spcialits franaises et amricaines. Prparation de toutes ampoules mdicamenteuses strift et injectables. Spcialits. — Srum cvrosthnique simple et ferruginfoi Iodhydrarg/re. Srum ue Morard remplaant les paqr rcalcifiants de Ferrier et de /?obin* llj a toujours en stock : Nevrosthose' Sirop pectoral, Elixir de Pensylvanie. L Dpositaire du PREVEMU] Reprsentant des Laboratoires Ti LACT1FERM.—Ferment lactique, contre atteclions (rail tinales et cutanes. L\XARINK.—Scop'ifique del contipatir"l a r e t B s La Nationale Produits de premier choix Princesse,,Kncors" L NATIONALE "1 Voientchaque jour augmenter leur rputation se rivalisent avec les meilleures cigarettes importes.]



PAGE 1

Dfl atorctnie anne No* :!02£ Port au Prince.Haiti Vendredi 3 Novembre IvJBO DIRECTEURPROPRIETAIRE jlment-MAGLOIBE MAGISTRAT COMMUNAL lfc HVUER > i 5 CIHTIMU on '3; IOU DEPARTEMENTS 0Oil il poil G. 2 50 700 TRANGER jg ntfit 8 01 Quotidien te travail est le pre de l richesse ; la terre en est la mre. PETTY tnnonces sont reues an Comptoir Ir M de Publicit, 9 Ru* Trouchet. Fi, ai, 2}, Ludgate Hill, Londre; REDACTION: Rue Amricaine No, 1B TELEPHONk'f/iS ^ Us appel pour Justin Elie The Royal Bank oi Canada L'Ecole de Droit aux Gonaves tt pasd aiguillonner la curio 1 pub'ic car cet'e curiosi a on tout c? q'i'il tn t permis littendre. Mais— et le lecteur %  cela fera grce cette page e— il m'a sembl que les ntat (ait connatre : et puis, bi, jeme suis rappel le soir (lointain o j'ai p lud ici l'enthousiasme triomphal Ipremire audition du pome [Eiie Chrysis impure et raLCtme disant qu i reste (.eut re une hsitation faire B,OQ scepticisme a surmonter bail dcida... |K ferai probablement de surIpersocne en sol gnai I que Id ces p cettes ne renferme lue pense originale. La ddi lame du cahier le d t ass z ; avoir parcouru le cahier de .forme dans la puret de ligne de les populaires que mon exces arrangements d'apparence si fal ami, Mr Justin Elie, vient de ciles et si limpides / fljjer, l'ide m'est venue dChaque air se dv.*'o:.p? ur une our cette ctuvre quelques Hformule particulire d arco.npig iripropagande. 11 ne s'agit cer ment et dans la trame propre de chacun jamais la cadence ne s'enroue sur elle mme, ne se rep t\ ne se ressasse, ne tourne i l'opscession, comme il arrive si souvent sous les doigts inhibiles. C'est une oeuvre d'irt. Le thmi populaire [consacres par les journaux au s'pure ainsi des scories d'un senttI de MrElie ne l'ont pas suf meuta'.isme trop fruste, ma-s jamais il ne se dchgure ; ses accmts qui auraient pu tre canailles s afi acnt en fantaisies aimables, mais jamais le jr sens ne devient m:onnaissable Un ds p-incipaux procds par lesquels Mr Elie a obteau ce rsultat, c'est presque une petite rvolution dan; la notation de la mesure de la meringue Li meringue esp gnole, comme chacun sait, et aussi le tmgo aigentin qfii lui tient de si p , sont (c i s sui L m sure a deux qu rt, mais Mr Jus'in Elie a prfr adopter la notation i cinq huit et deux quail', ce qui revient a dire — jet offerte au Peuple Haitien et horreur des dtails techniques — que \m doute, dans la pense de fes mesures sont composes tant: erapre nu d'une modestie de ciuq croches ou t quinio;ets •, une manire de faire ritantt de quitre croches II n'a saus ries mrites de l'œuvre a la doute pas invent les quintolets tde son inspiration Cette colc'est uns notation connue depuis d'airs simples t lgers, tcut lougteaips de nos muiicieas sans lie la giiet naive de l'me qu'aucun deux ne soit en mesure d'en revend quer li parternit, peut tre V.ent-elle de la Rpublique Do minicaine. Le mrite particulier de Mr Eiia cesi d'avoir associ iutim:meni le quintolet .^ la mesure 1 deux quiirts, r alisant de la so.te une L l'habit n'est pas de rigueur formule vraimeat expressive dans sa I" qui sont d'hier ; c Toute souplesse de toute la nonchalance voluptueuse de la onsaoglt, formule d ailleurs ptrfatemmt canprhensible pour l'escu 10a. L'adoptioa des quintolet; souleva nagure de vives objections de la pan des ch ts d'jrchstre haitiens. Cette rsistance est justifie dans une ceitaine mesure parce qu'en ettet la notation a deux quarts rpond mieux aux besoins d; l'orchestre. Mais ds que l'excutant aborde au piano ces meringues espagnoles i deux quarts, comme Li Paloma, manifestement penses pour l'orchestre, il sent bieii qu'elles ne pondent pas la technique du p ano. Les doubles croches combines avec les syncopes laissent des offre Sa clientle d'Hati les services de Sa succursale aux Cayes ouverte le li) Octobre 1920, Li De Port-de-PaLv Suivant les tonnelles assurances donnes par Me Edouard Latortue, avocat de ce barreau,nous esprions voir s'inaugurer l ouverture de l'Ecole de Droit aux Gonaives l'autorisation cette lin avant i dj accorde par le Dpar* tentent de l'Instruction publique. Plus rien n tant fait jusqu'ici, nous sommes nous demander si ce projet doit avoir le sort de celui de 1909. Car on se rap pelle bien qu'en 1908, H pareille auto risation tut donne pour la fondation d'une Ecole libre de Droit dans la cit de l'Indpendance, et que, — on tu satt gni.e quel concours de ctrconstances t — ce proiet neul pas sa ralisation. Pouvons-nous, encore cette fois, dses perer de l initiative de Me Edouard Latortue, l Aielt de notre barreau, qui, alors qu il plaida contre Mes Mora via Morpeau et Franois Matbon, fit la journe. Ce n est que vingt quatre dclaration fmbUque ,,„,/ allait doter la heures aprs qu il a t empoign vll U, t-rdee au concours des Membres du par les gendarmes qui ont pris sur lr hliml d Apptlt d une Ecole\e'ohe comme celle d'bar^"r y obvier .1 fait intervenir la pdale de forte et 1 excution aussitt U dissous dans le brouhaha Mi Jus in Elie, en se servant des qum o'ets comme il l'a fait, a donn une torme dfinitive i 1 criture pianistique de la meringue et ainsi allait —.... wiuiuc teuc u uarr les meringues de ce pays, me mthode entre deux Presque galement redoulaisser ces airs se trainer u vulgarit ou leur enlever par C'ence l'ingnui de leur %  hernie H me £ mWe que ceux f n m .? dcil ? hlcr mw W une ate " Prcd Mr Elie dans cette ^ns 1 histoire de la musique ha'/ '1 y enaeuetj il faut ,ienne !ii ?. oe nomma g e Iturs H n'aura donc pas seulement don n un corps aitis ique et imprissable aux sentiments pars dans ces airs qui ont rsum souvent toute une page de notre vie nationale, il su y inirnctueui, n'ont pas JP tr r e mrites de Mr (ustin Llie p'aura pas t seulement, par l; un ^joir trouv une fo.mule d'historien attentif et un aitist; dlicat ; il (ait aussi figure de Matre. A tous ces points de vue, il est nc v saire et Ce t au fond la pense qui anime ce: appel— que la sympa thie du pub.ic dans le p-ys (oui a* !} ,e entre c vari deux tendances. d caJ ce?, quelle ha ironist oi et sans ,u = Pais, f p arcc q Ue SiQS ,ae qut.ic scitect ben n24 Octobre 1920 La Session a fait fiaico cette foisci. C'est le mot qui convient. Sur quatorze dlinquants qui devaient gravir la selette criminelle, dix d entre eux sont morts en prison avant l'ouverture des assises : ce sont les nomms Yy. Bienaimake et Jean Rabel, accus de crime de f atricide sur la personne de Gnus Bienaimab'.e ; Duverna Si Juste dit Toutou te de Port de Paix accus de vol ne peu t dvelopper son acte d'accusa principal du vol incrimin tant en avec effraction au prjudice de Saintll0Di vu j a dclaration de l'accus et tuite. Dus SaintVil ; Andi Petit, llioj es dpositions contradictoires du Le Tribunal tait prsid parle nor Clinor et Cpouly Sonfils dit plaignant entendu galement titre Doyen Alix Tiphaine le sige du Guillaume, de Saint Louis du No;d de renseignements. Il est donc.dit il. Parquet tenu par Monsieur le Subs* en prsence d un yol simple. Chou titut Fernand Paradis. Pa rtie civile. coune a vol en etlet.mais Monsieur Mes Elie Saint Far et Samuel FleuBiron qui nous apprend que les pro rimond et leur confrre Thaes Jean duits de la vente de la journe lui Jicques qui devait dfendre l'inculont t enlevs par l'accus, ne peut pe. nous prouver si les billets neufs dont A entendre la lecture de l'ordonil est question, provenaient du tiioir nance du Juge d'instruction qui est, de la boutique, pour la raison bien en somme, un long plaidoyer entre simple qu'une vente de dtail sur lui e le Substitut du Commissaire tout, ne saurait tre fait: en gourdes du Gouvernement,une lutte de corps Saint Juste et suivi du meurtre vo seulement sans mme quelques pi i corps entre eux, o Lucie Mathieu lontaire du mineur Levo ci agi de 6 ces d e oickela t. libre deux fois, puis reprise ans. Sur neuf altaires des plus sensa Mes Elie Saint Far prie le Minis deux fois par le juge d'instruction, tionnelles, quatre seulnneni allaient 1re Public de prciser et de dmler o les rquisitions envoyes i cet tre juges,,! ceitains incidents d'une i u mme cet imbroglio. Ou bien on gard la Gendarmerie ont t relanature trange ne s'taient pas pre st en prsence d'un simple vol.et le tes avec leurs numros d'ordre, tribunal alors n'est pas comptent l'on est comme perdu dacs un tnen la matire, ou bien le Ministre breux labyrinthe^.. Public doit maintenir son acte d'accu Le Ministre Public en sige n'asation. yant fait aucune observation sur le Le Commissaiie du Gouvernelibell de l'ordonnance du juge d'ins ment rpond qu'il n'y a pas eu esca truction qui le vise tout particulilade et que les jurs feront ce que rement et rev: le caractre d'un torde droit. midable rquisitoire, le Tribunal Matcinvil'e Choucoune a t ac passe immdiatement l'appel des quitt, tmoins. .'Au moment o l'on s'attendait Le lendemain, l'affaire qui devait anxieusement, impatiemment l'oupassionner les dbats, qui a failli verture des dbats, une non-intelli mettre i deux doigts de sa porte gence entre le Parquet et le Tribunal le Juge d instruction. Monsieur Mas donna lieu 4 des incidents regretta sillon Desmangles et faire de lui le bls. bouc missaire d'une combinaison Mais il sembfe. toutes proportions coune trouva l'occasion d'y oprer machiavlique, que plus d un essa gardes, que les anciennes haines, un vol de 2^0 gourdes aprs avoir yaient de soustraire i l'action de la les anciennes divisions entie le Par enfonc la serrure du tiroir qui con justice, 1 atiaire Lucie Mathieu, en quel et le Tribunal qui ont motiv un mot. runissait au Tiibunal un le dpart de Monsieur Lescot, recoin monde fou. mencent comme de plus belle. Non Sur la selette est assise airog* te, pas que le Chef actuel du Parquet, boudeuse, les yeux injects de sang qui est un sage doubl d'un fervent cette petite dame accuse comme chrtien le veuille ainsi, mais il y a sentes, Mercredi 13 courant, le nomm Marcinvil Chounoune du Mle St Nicolas, prvenu de \ol d'atgent au prjudice du sieur Biron Thvenot, est sur la selette criminelle. Prsidence du Tribunal juge Saint Maitin Achille, Ministre public J. B Dsir et Me Elie Sa nt Far occu pat le banc de la dfense. Voici, en raccourci, ce que nous rapporte l'acte d'accusation.Marcinvil Choucoune travaillait chez Monsieur Thvenot ou dans son picerie i ti tre de domestique. Un soir que le matre du logis tait en ville, Chou tier lui reste invariablement fidle. Ua'on se rapelle que i'œuvre ne U,i que commencer qu'il reste Les £ de vol de dcux bceuis au au fond de |oul cei d J£ ChAatS d u p3 B „ e ;n fl Pfiadie. de MM. Maurasse e Lesoit vrai, n ferment de diZfde^un cations et les Pices Homant.ques I gJl Jean Jacques de cette commu gnie malfaisant qui jure de ne pas PAUL SALI S ne, le nomm Agnor Jean, auteur voir la paix rgner—comme partout I i i


Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05256
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Friday, November 05, 1920
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05256

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
Dfl
atorctnie anne No* :!02
Port au Prince.Haiti
Vendredi 3 Novembre IvJBO
DIRECTEUR- PROPRIETAIRE
jlment-MAGLOIBE
Magistrat Communal
lfc HVUER > i 5 CIHTIMU
on '3; iou
DEPARTEMENTS
0Oil il poil G. 2 50 700
TRANGER
jg ntfit 8 01
Quotidien
te travail est le pre de
l richesse ; la terre en
est la mre.
PETTY
tnnonces sont reues an Comptoir Ir
M de Publicit, 9 Ru* Trouchet. Fi-
, ai, 2}, Ludgate Hill, Londre;
REDACTION: Rue Amricaine No, 1B
TELEPHONk'f/iS
^
Us appel pour Justin Elie The Royal Bank oi Canada
L'Ecole de Droit
aux Gonaves
tt pasd aiguillonner la curio
1 pub'ic car cet'e curiosi a
on tout c? q'i'il tn t permis
littendre. Mais et le lecteur
cela fera grce cette page
e il m'a sembl que les
ntat (ait connatre : et puis,
bi, jeme suis rappel le soir
(lointain o j'ai p lud ici
l'enthousiasme triomphal
Ipremire audition du pome
[Eiie Chrysis impure et ra-
LCtme disant qu i reste (.eut
re une hsitation faire
b,oq scepticisme a surmonter
bail dcida...
|kferai probablement de sur-
Ipersocne en sol gnai I que
Id ces p cettes ne renferme
lue pense originale. La ddi -
lame du cahier le d t ass z ;
avoir parcouru le cahier de .forme dans la puret de ligne de
les populaires que mon ex- ces arrangements d'apparence si fa-
l ami, Mr Justin Elie, vient de ciles et si limpides /
fljjer, l'ide m'est venue d- Chaque air se dv.*'o:.p? ur une
our cette ctuvre quelques H- formule particulire d arco.npig ir-
ipropagande. 11 ne s'agit cer ment et dans la trame propre de
chacun jamais la cadence ne s'en-
roue sur elle mme, ne se rep t\
ne se ressasse, ne tourne i l'opsces-
sion, comme il arrive si souvent
sous les doigts inhibiles. C'est une
oeuvre d'irt. Le thmi populaire
[consacres par les journaux au s'pure ainsi des scories d'un sentt-
Ide MrElie ne l'ont pas suf meuta'.isme trop fruste, ma-s jamais
il ne se dchgure ; ses accmts qui
auraient pu tre canailles s afi acnt
en fantaisies aimables, mais jamais
le jr sens ne devient m:onnaissable
Un ds p-incipaux procds par
lesquels Mr Elie a obteau ce rsul-
tat, c'est presque une petite rvolu-
tion dan; la notation de la mesure
de la meringue Li meringue esp -
gnole, comme chacun sait, et aussi
le tmgo aigentin qfii lui tient de si
p , sont (c i s sui L m sure a deux
qu rt, mais Mr Jus'in Elie a prf-
r adopter la notation i cinq huit et
deux quail', ce qui revient a dire
jet offerte au Peuple Haitien et horreur des dtails techniques que
\m doute, dans la pense de fes mesures sont composes tant:
erapre nu d'une modestie de ciuq croches ou t quinio;ets ,
une manire de faire ri- tantt de quitre croches II n'a saus
ries mrites de l'uvre a la doute pas invent les quintolets
tde son inspiration Cette col- c'est uns notation connue depuis
d'airs simples t lgers, tcut lougteaips de nos muiicieas sans
lie la giiet naive de l'me qu'aucun deux ne soit en mesure
d'en revend quer li parternit, peut
tre V.ent-elle de la Rpublique Do
minicaine. Le mrite particulier de
Mr Eiia cesi d'avoir associ iutim:-
meni le quintolet .^ la mesure 1
deux quiirts,ralisant de la so.te une
L l'habit n'est pas de rigueur formule vraimeat expressive dans sa
I" qui sont d'hier ; c Toute souplesse de toute la nonchalance
voluptueuse de la onsaoglt, for-
mule d ailleurs ptrfatemmt can-
prhensible pour l'escu 10a.
L'adoptioa des quintolet; souleva
nagure de vives objections de la
pan des ch ts d'jrchstre haitiens.
Cette rsistance est justifie dans
une ceitaine mesure parce qu'en
ettet la notation a deux quarts r-
pond mieux aux besoins d; l'or-
chestre. Mais ds que l'excutant
aborde au piano ces meringues es-
pagnoles i deux quarts, comme Li
Paloma, manifestement penses
pour l'orchestre, il sent bieii qu'elles
ne pondent pas la technique du
p ano. Les doubles croches combi-
nes avec les syncopes laissent des
offre
Sa clientle d'Hati
les services de
Sa succursale aux Cayes
ouverte le li) Octobre 1920,
Li
De Port-de-PaLv
Suivant les tonnelles assurances don-
nes par Me Edouard Latortue, avocat
de ce barreau,nous esprions voir s'inau-
gurer l ouverture de l'Ecole de Droit
aux Gonaives l'autorisation cette lin
avant i dj accorde par le Dpar*
tentent de l'Instruction publique. Plus
rien n tant fait jusqu'ici, nous sommes
nous demander si ce projet doit avoir
le sort de celui de 1909. Car on se rap
pelle bien qu'en 1908, H pareille auto
risation tut donne pour la fondation
d'une Ecole libre de Droit dans la cit
de l'Indpendance, et que, on tu satt
gni.e quel concours de ctrconstancest
ce proiet neul pas sa ralisation.
Pouvons-nous, encore cette fois, dses
perer de l initiative de Me Edouard
Latortue, l Aielt de notre barreau, qui,
alors qu il plaida contre Mes Mora
via Morpeau et Franois Matbon, fit la
journe. Ce n est que vingt quatre dclaration fmbUque ,,,/ allait doter la
heures aprs qu il a t empoign vllU, t-rdee au concours des Membres du
par les gendarmes qui ont pris sur lr,hliml d Apptlt d une Ecole\ loi une somme de 125 gourdes en / mi mus ns savoir de sourct
billets neufs qu il avait encore en po cerlam( ljlu W| Ldouard LatorlMt u
c ,\ ,.,,.. proposant un change d! correspondance
Interrog par le juge Achille, M r \mc Av Bellegard, le chef de notre
cinvil nie le fait et dclare, au m Unn,ersitc ,,,' /, icliata de son entre
traire avoir trouv celte valeur dars p m m Uli mdmtaut du succs pour la
les latrines d un tiers quil n a pa* rrussi de l uvre
i;"!" [x l lue vo.s La population des Gonaives ne dse;
de cette russite et se croit
tenait les produits de la vente de la
e, ce sont des airs familliers
[lringaes auxquels les basses
, les trombones temptueux,
ons et les tambours dlirants
lent eneore, pour la plus
Il jaie des noctambules, aux
1.1'ba1-- -'-
Il qu
Davilma.. ; il y en a
dont l'origine se perd dans
il des temps de ces temps ou
'"'air d'opra* n'avait pas en-
fl la chansonnette tuir les
et o la chanson fmait la
ne, telle la meringue no 4 sur
~ couplet bien connu :
* plein De... joie,
amiral uns flotte
* partout......
P ait prt....
Mr Justin Elie serait injuste
lui-mme s'il faisait trop.de
"inspiration au dtriment de
* trust.que dans laquelle il
"" et fixe, la fois pour la
avez dit au Mle,repartit le prsident .re
du Tribunal ? l'tais oblig, lui r Ve'n droit de fonder ses plus lgitimes esp
pondit 1 accus.de faire un simulacre fmm m Su Uihuarj Utrtue d qut
d aveu tant donnes les tortures dh umoigne d ores et d* sa plus gran
dont ,'a. t l'objet au Bureau de la de ^
Gendarmerie. ___________
Le Ministre Public qui a la parole
accuss, le premier comme auteur
et les deux autres connue complices
de meurtre sur la persuiine de Tin
Romlus ; Paulus Msadieu de Port
de Paix, accus de vol main arme
au prjudice de Ican- 'hilippe Mar-
tial juste Solien, U.c Snhen,
Dor lanvier et Petit-Marc Joseph, ds*
|ean Kabel, ac uss de vol avec tf
fraction au prjudice de Mesdno
(Nie
n de nos oreilles et pour ap-
J ne contribution personnelle trous P*n;bl.es danfs. } excutl0nlllfs
Jwlanon du rythme musical. so0DS 80n,k hm^h;emel &'1"-
>e'ohe comme celle d'bar- ^"r y obvier .1 fait intervenir la
pdale de forte et 1 excution
aussitt U dissous dans le brouhaha
Mi Jus in Elie, en se servant des
qum o'ets comme il l'a fait, a don-
n une torme dfinitive i 1 criture
pianistique de la meringue et ainsi
allait
.... wiuiuc teuc u uar-
r les meringues de ce pays,
me mthode entre deux
Presque galement redou-
laisser ces airs se trainer
u vulgarit ou leur enlever par
* C'ence l'ingnui de leur ,
hernie H me mWe que ceux fn m.?dcil? "hlcr, mwW une ate
" Prcd Mr Elie dans cette ^ns 1 histoire de la musique ha-
'/ '1 y enaeuetj il faut ,ienne'
!ii ?.oe nommage Iturs H n'aura donc pas seulement don
n un corps aitis ique et impris-
sable aux sentiments pars dans ces
airs qui ont rsum souvent toute
une page de notre vie nationale, il
su y
inirnctueui, n'ont pas
JPtr. fjuiquoi l'oubli a si vite effac
m. t_e r,'est pas un des une pgc us wuc *ic uwivuMt, >
're mrites de Mr (ustin Llie p'aura pas t seulement, par l; un
^joir trouv une fo.mule d'- historien attentif et un aitist; dli-
cat ; il (ait aussi figure de Matre.
A tous ces points de vue, il est n-
cvsaire et Ce t au fond la pense
qui anime ce: appel que la sympa
thie du pub.ic dans le p-ys (oui a*
!},e entre c
vari
deux tendances.
d caJ ce?, quelle
ha ironist oi et sans ,u =
Pais,f, parcc qUe SiQS
,ae' qut.ic scitect ben n-
24 Octobre 1920
La Session a fait fiaico cette fois-
ci. C'est le mot qui convient. Sur
quatorze dlinquants qui devaient
gravir la selette criminelle, dix d en-
tre eux sont morts en prison avant
l'ouverture des assises : ce sont les
nomms Yy. Bienaimake et Jean
Rabel, accus de crime de f atricide
sur la personne de Gnus Bienai-
mab'.e ; Duverna Si Juste dit Tou-
tou te de Port de Paix accus de vol ne peut dvelopper son acte d'accusa principal du vol incrimin tant en
avec effraction au prjudice de Saint- ll0Di vu ja dclaration de l'accus et tuite.
Dus Saint- Vil ; Andi Petit, llio- jes dpositions contradictoires du Le Tribunal tait prsid parle
nor Clinor et Cpouly Sonfils dit plaignant entendu galement titre Doyen Alix Tiphaine le sige du
Guillaume, de Saint Louis du No;d de renseignements. Il est donc.dit il. Parquet tenu par Monsieur le Subs*
en prsence d un yol simple. Chou titut Fernand Paradis. Pa rtie civile.
coune a vol en etlet.mais Monsieur Mes Elie Saint Far et Samuel Fleu-
Biron qui nous apprend que les pro rimond et leur confrre Thaes Jean
duits de la vente de la journe lui Jicques qui devait dfendre l'incul-
ont t enlevs par l'accus, ne peut pe.
nous prouver si les billets neufs dont A entendre la lecture de l'ordon-
il est question, provenaient du tiioir nance du Juge d'instruction qui est,
de la boutique, pour la raison bien en somme, un long plaidoyer entre
simple qu'une vente de dtail sur lui e le Substitut du Commissaire
tout, ne saurait tre fait: en gourdes du Gouvernement,une lutte de corps
Saint Juste et suivi du meurtre vo seulement sans mme quelques pi i corps entre eux, o Lucie Mathieu
lontaire du mineur Levo ci agi de 6 ces de oickel- a t. libre deux fois, puis reprise
ans. Sur neuf altaires des plus sensa Mes Elie Saint Far prie le Minis deux fois par le juge d'instruction,
tionnelles, quatre seulnneni allaient 1re Public de prciser et de dmler o les rquisitions envoyes i cet
tre juges,,! ceitains incidents d'une iu, mme cet imbroglio. Ou bien on gard la Gendarmerie ont t rela-
nature trange ne s'taient pas pr- est en prsence d'un simple vol.et le tes avec leurs numros d'ordre,
tribunal alors n'est pas comptent l'on est comme perdu dacs un tn-
en la matire, ou bien le Ministre breux labyrinthe^..
Public doit maintenir son acte d'accu Le Ministre Public en sige n'a-
sation. yant fait aucune observation sur le
Le Commissaiie du Gouverne- libell de l'ordonnance du juge d'ins
ment rpond qu'il n'y a pas eu esca truction qui le vise tout particuli-
lade et que les jurs feront ce que rement et rev: le caractre d'un tor-
de droit. midable rquisitoire, le Tribunal
Matcinvil'e Choucoune a t ac passe immdiatement l'appel des
quitt, tmoins.
. .'- Au moment o l'on s'attendait
Le lendemain, l'affaire qui devait anxieusement, impatiemment l'ou-
passionner les dbats, qui a failli verture des dbats, une non-intelli
mettre i deux doigts de sa porte gence entre le Parquet et le Tribunal
le Juge d instruction. Monsieur Mas donna lieu 4 des incidents regretta
sillon Desmangles et faire de lui le bls.
bouc missaire d'une combinaison Mais il sembfe. toutes proportions
coune trouva l'occasion d'y oprer machiavlique, que plus d un essa gardes, que les anciennes haines,
un vol de 2^0 gourdes aprs avoir yaient de soustraire i l'action de la les anciennes divisions entie le Par
enfonc la serrure du tiroir qui con justice, 1 atiaire Lucie Mathieu, en quel et le Tribunal qui ont motiv
un mot. runissait au Tiibunal un le dpart de Monsieur Lescot, recoin
monde fou. mencent comme de plus belle. Non
Sur la selette est assise airog* te, pas que le Chef actuel du Parquet,
boudeuse, les yeux injects de sang qui est un sage doubl d'un fervent
cette petite dame accuse comme chrtien le veuille ainsi, mais il y a
sentes,
Mercredi 13 courant, le nomm
Marcinvil Chounoune du Mle St
Nicolas, prvenu de \ol d'atgent au
prjudice du sieur Biron Thvenot,
est sur la selette criminelle.
Prsidence du Tribunal juge Saint
Maitin Achille, Ministre public J.
B Dsir et Me Elie Sa nt Far occu
pat le banc de la dfense.
Voici, en raccourci, ce que nous
rapporte l'acte d'accusation.Marcinvil
Choucoune travaillait chez Monsieur
Thvenot ou dans son picerie i ti
tre de domestique. Un soir que le
matre du logis tait en ville, Chou
tier lui reste invariablement fidle.
Ua'on se rapelle que i'uvre ne
U,i que commencer qu'il reste Les de vol de dcux bceuis au au fond de |oul cei d J
ChAatS du p3Be;nfl Pfiadie. de MM. Maurasse e Le- soit vrai, n ferment de diZfde^un
cations et les Pices Homant.ques I gJl Jean Jacques de cette commu gnie malfaisant qui jure de ne pas
Paul SALI S ne, le nomm Agnor Jean, auteur voir la paix rgnercomme partout
I
i
i


Nouvelles Etrangres La quetton
de l'embargo
4 Novembre
I PARIS Monsieur M 1 rand ac-
compagn* des autorits militaires
et municipales de "Paris visita les
cimetires. 11 jalua les tombes des
soldats morts pour la France,
PARIS--La stationde la Tour Eilfel
reprenant son service mtcorbg-
que quotidien suspendu pendant n
gurie lana le premier radioii-
gramme aujourd'hui.
Les radiotlgrammes donneront
lea observations manant de 14 v -
lions europennes et se ont lancs
quotidiennement 11 heure }b
FRAGUL. Le prsident Marsaryck
offrit un dner en l'honneur de .Io-
nesco. Le gnral i'elle commandant
I arme tch coslovaque offrit un di-
ner eu 1 honneur d'A bert Thomas
WASHINGTON- Les voyageurs
se iendant en Europe ont t .viss
aujoi-rd hui par le Dpartement d'E-
tat davoir a emporter avec eux suf-
fisamment d'argent pour payer leur
voyage de retour s'ils ont l'intention
de venir. Car d'aprs Ici nppoits
reus de divers consuls certains atr.
ricains qui vont en Lur.-pe pour
voir leurs familles s'y trouvent a
court d'aigent et font appd la eus
se des con.*ulats.Orles consuls n'ont
pas de fonds disponibles al usa-
g"
WASHINGTON L dpartement
d'Lat tudie la possibht de l'en-
roi dune m ssioa oftii lie dans
l'Amiique du Sud pour rendre aux
autorits fud amricaines v compris
le Pi^idrr.t Pens-o du Brsil Ire
visites qu'ils ont faites nux E'als-
Unis. Le secrtaire Colby serait pio
bjbltmenl a la tte de la mission
Kien n a encore tdcid quant anx
ptnonnes qui feraient parit de la
mission pas plus que la date la
quelle le voyage t^-t projet.
LA HAVANA Les lections pr
sideutielles Cubaines qui oui eu 1k u
se sont passes au milieu d un cal-
me ielatit. Les salles de vote ont t
fermes, on ne xgnalait iUcun con
1ht srieux dans aucune piovince.
On s-gnale plus lard qne quatie per
sonnes ont t tues hier au soir a
deux aujourd hui dans dts chauf
loges. On signale galement qud
quc blesss.
SAN FRANCISCO. Les fl.'Ctionsi
pe (.aliforuie boni compliques pUt-
dlusieura quebtious eu outie du
choix des dlgus de la convention
et surtout du projet de loi inteidi-
saut le louage des lerrea aux person
ces ne pouvant pas devenir citoyens
amricains tels que les Japonais
WASHINGTON. Le dpartement
d Mac dclara luimellement que 1, s
lois Californiennes affectant les
droits terriens aux trangers ue M*
i*ti acceptables que si 1 acco:d exis
te avec les lois existantes.
WASHINGTON; Le Gouverneur
Cox :andidut democia ique la pin
aidence crivit I nss-ociaiiou des LNa
tions libres que- la Russie devai. t o
admiBc daua la ligue des uat un utin
de travailler sa restuuiauon de la
maniie qu'elle choisirait-
IWasiiixutcnLe Mexique est d'ao
cord de payer une indemnit de dix
mille do.lara plus une ren{p jourua
liere de deux dolltr*ifv'in'quanta u
Madame lienton en compensation
du meurtre do sou mari sujet bi-
lannique.
PARIS- A loccaaeioM de la Tous
saint prs de cinq cent mille persun
ns se rendnent auiourd Hui dais
les cimetires do la capitale et de la
Raulieue.
Millerand visita les cimetires do
Regneux, d'Iv.y et de Paulin, H d-
posa une paltue sur les monuments
des moits, Le ministre de I n loueur
Stceg inaugura a Rcurg lu Reine les
monumu.ts del go tire 01 voqua
en lermes mou>aiits le biuvtnir
des hros tourns pour la patrie
Les mmes mamlestations impo-
santes se drou rent en province
MrSarraut ministre des colonies
rendit nn suprme hommage I li
roisme des poilus.
BERLIN L'ambassadeur de
France saliaeu e in-t: e les tom-
b.s d s solats morts en captiv.t.
ailleurs entie le Parquet et le Tnbu
Dit.
Les piincip^ux tmoiniqui avaient
t entendus ce jour ia,tuent dfaut.
Le Tribunal, a,rs en avoir dlibi,
renvoie l'utlaire a la prochaine ls-
ion.
( A continuer )
Malgr la dern re dcision du
Conseil des Secrtaires d-Eta\ l'em-
bargo dtra-e toujours les conversa-
tion? dans le monde des affaires.
Lea arguments sont lis srieux de
part et d'autre et dignes de consid
ration Nous les recueillons impar-
tialement et serous bientt a mme
d'mettre une opiaioi fonde sur
cette importante ques.ion *-t de don
ner quelques consei's au Gouverne
m?n: sur 'altitude qu'il convient
d'adopter pour la siuv gudi des
iatrS- publics.
A via
Monsieur Franois Ambroise, En,
tropreueur de l'ompes Fureur es
porte la connaissance du public
qn'il a ^ar les bons lui souscrits
par le feu Duclieme Ambroiae, alors
Magistrat Communal de Port au
Prince, recounuisaut sa crance de
IV-'XS pour louui-e hebdomadaiie de
mules el autres animaux de trait
pour le s-:rvi:e de la voierie com-
munale Mas 1U1U juillet 1.911.
Ln .eonsquence. ces Ions oni
dclars nuls et non avenus, dupii
ca a devani en tre dlivrs par lAd
dininistraiion communale actuelle.
Pott au lJrince, le i Novembre 1920
Franois aMIIRUISK
Varits
ce son;
MISSION DE JUDEX
2 pisodes
CUR d.FEROINE
Entre LUO
ATLANTIC CITY. Un puisianj pro
jecteur pouvant Uo vu a plus de
ringt imliea sera plac Hur un grand
htel lonpoant la rJac-i da9 le but
d'informer les voyageurs amncai s
aai Jes navires pies des c ea
des rsultats des Jetions Deux lu-
mires vertes ignilieront l'lection
de Harding, unelum're varie indi-
quera lu \1ct0iiP de Gcx
IIAYKNC Tirard haut co umis
saiie de la Hpubl.que et le gnral
de Goutte dposeront des couronnes
sur les tombes des soldats fran-
ais allis el allemands.
P A BIS Le ma in annonce que
l'tat de sant de Reschanel n'am-
liore supneusement chaque jour
les mdecins fcont convr-iri'ius qu'il
sera lomplement guri da' s deux
ou iroil mois.
PAR SANS FIL
Hardirg est lu Prsident des L is
Uoisi une ma|orii sia; prcde t
L s Rpublicains Lont empoit dni
tous les Liais, except dans le Sad
dmocrate qui tient toujours ternie
Les rsultats dans e Tenncsse sort
i peu p:s giuz, Les Rpublicains
ont ausM une majorit :-re a la
Chambre et au Snat. A N-.w York
Harding a unemajonc de plus dun
million de voix ; dans l'Ohio i! a
obtenu $ 57.000 voix. Pour la pre
mire lois depuis 1.S96 Boslon a
donn la priorit aux Rpublicains
WASKINGTON-D apis les nou
vellts parvenu^j de 1 Ouest aujour
d hui, le suc ; d?s Rpublicains
continue dans de trs grandes p;o
portions. On altirme qu'en plus de
l'lection de lia ding les Rpubli
caus augmerterai.T.t leur sige au
Congis, paiticulircment au Snat
o ils auiout une majorit foHd
Les rsu't.ts des lect ons des M:m
bres du Cong : pour beau:oup d K
tat air vent lenitmcnt aussi b:e que
ceux de Llectio ; du Prsident;mais
si l'on considre 1j nombre di bulle
tins d )i parvenu, -t certains indices
de btl oti partiels. 1 -st av qa Hir
ding n'aura oas mesd: 310 vots
au Col'ge L ecto:al a/t-c une proba
bilit de plus do ;'}o a!o-r. que tout
ce qui a pu te compt da&. le p 1
de Cox ne dpaise pis .27 vet s
obt nus du Sjd fidle.
ST LuUlS.Ji Les cai didats lpu
blicams ; Prsident, sena eur si gou
verueur ont eu uno majorit de plus
de rente cinq mille voix dans plus
des S|5 des Liais, selon les rapports
du jour sont lus pour le Snat, le
H qn l licains Spencer, et gouverneur
le hpublham Hyde.
FaitsDivers
OLfSERVATOIIlE
DU
PETIT SliMINAIRL
COLLEGE ST MARTIAL
RENSETCiNEMENTS
METEOROLOGIQUES
"1
M O ~
ib-a 9
n *
c -, r-
S T. 'C
5 D
M
O 5 3
n-^ o
D"
v
B..-&
Mercredi 1 No-.embre 1920
Baromtre 7599
-3

Tempiiture
0.=
il
mininura 21.7 o,^
maximum ;ij
2i 5
9 h. 13 pm.
Moyenne diurne,
Secousse ssmique
Direction Nord sud.iuUnsit 111
Origiae, Poito Rico
jeudi 4 Novembre
Ciel clair le jour, u 1 peu nuageux
la nu:l
llrume.
Ba;o:a'.re constant.
:.SCHHRER
Variole ou Varicelle..?
Noui avons tu l'occjbion de voir les photo-
graphies prises des malades atuints de l'pidmie
de boutons qui svir* dans a-rtaines communes,
pwticuliircment celle de l'AicaTuic
Ces maldn soni, de la tte aux pieds, cou-
verts des oigmatiques pustules et tom peine i
voir.
Un mdecin baitkn qui s. trouvait prsent, Mi-
le \); A'thur llo.ly, nous a dit qu'il s'explique
diliicilement, bien qu il y ait, en e:Fet, une pi-
dmie de varicelle, que l'on l'obtliae i nier l'eilS*
tence de la variole en prsence d.- cas aussi net-
tement caractriss.
Il estiiueque le devoir de tout mdecin conscient
de soi rle protecteur et de toai paiticulier est
de prvenu les autorits comptente di qu'un
cas douteux parvient a sa connai lance, Il nou.
a deltr qu'il venait lui-mme d'en dnoncer un.
Ou n\i pas enc >re oubli les ravage. Je la der
nire pidmie qui dcima si cruellement la po-
pulatiou I.e> prcaution ne sauraient nuire*
Prenons-en ..
L.e 4 Novembre
t)ii a dij.i j'-[Ju |c souvenu de la terrible
catastrophe di l'ont de Tbor et lamvc hier de-
l date anniversaire de ce triste vnement
n'en a pas lait remonter le Souvenir.
C'est eu eitet le .| No/embre 1917 quj de jo-
yeux plerins trouvrent la mort dans u:i train
qui dvalait pour les prcipiter dans la catostro-
phe la plus pouvantable.
On se rappelle que sur l'initiative de Mgr IV
chon et da Mi Clment Magloire un petit nw-
nuniein a l .iu font dt Thor a la m-
moire de ces intressantes victimes.
Dpart cU M. Gris. Moravia
Notre ami Charles Moravia est parti hier pour
lej lira;. Unis ou l'appellent ses ai.aires prives.
Son s>jour sera de trs courte dure. Nous
lui souhaitons bons voyage U un heureux retour
parmi nous.
Une collision mortel'e
Hier un li, pics du Bi/.ar Mtropolitain,
un camion heurta un piton qui longeait la lue
pave- Le malheureux tomba mon Idslgjstan*
uien".. 1
C'est I occasion pour n--.as de renouveler an-.
s 1.1 recommandation que nous leur ai uns
.: jilede iinicher plutt, autant ^u*.- po.siL e,
s^r Us trot oi s.
Uacroiseur<<>fewHamp3hire
Avant-hier aprsTUldi, sers 5 neures, a laiss
notre rade destination des tjonaives, le croi-
seur New Hampshire dont nous annoncions
deinieiement l'arrive.
Le croiseur portait son bord l'amiral Knapp.
Mariage
Hier apra-midi, Monsieur Horatius [.aven-
ture. Conseiller communal, procda u la cl-
uratiou du mariage de Monsieur Cra^ene Figaio
avec Mademoiselle Ujgice Safnvilis.
o
2.
o> ^
<
n t-r
2.s>
|8
il. JQ
' a

o
V
m
w
m
a, a.
a zr.
Ita
0..2
a c
o =
c
O CD
D x
Q.
y
Ss
rr
C. &>
-n n- <-
Si n M
S Ui
Cl. a.
HP
g 1
c
cro

O H^
- o
(D

SP3
CD
D
O
<
ea
4
M
F
.a.-)
B M
5. g g
f D__
5'
3 X5
O.C *
CB -i
B|
3S
m%
<* s ->
Se. g
.< o
m s D
es1
3 <
H
m
8f
3 5.
CD
I
a> _
o en
-
_ a>
a c
5
si
S"
(B
O '*
1-5
.o g
^ -
S
2 >
as^

ce ' O
-1 a
iM
r-
-D
O
o
3
en
_
03
n 1
3
a
O
3. w
3
.B'Pg
a s*sj o S
" 3 x m
<*>*)
v m t
3
03
O
3
le^l
vameroB & Cameron
3^SSSB
ctMt
csmct.
,Or 9.60 le miml
EtESTEVl
PORT-au PRINC
Ftes loinllu
Le Telit Senti n ai ro Collge Saint
Maelial eeta bip.rjl'iptiuivu de qua-
tre nouveaux piofMMuri qui Bont
atlendua en llsiti vers la lin de ce
mois.
:. L'exainfn roui l'admiston d(8
poa ulacls .'Fiole Nationale du M-
decire 'Section d ait du taire tt de
phurmacie'1 est tix eu deux novem-
bre prCK II -ir .
La fto de St Chailea I Carre
fout ;, t^ Clbre liler a\ec beau
eoup d'clat.
La ULiosire 8d faiaani do plus
en plus rare sur notre t
de cet article est devei
ble.
Mr Lonce Bociffl
cais, en vue d'acquril
d Hatien, a satisfait m]
requises en dclarantdcl
rite ccmpleote qu'il
nationalit trangre-
Un corcoui8inri;
vembre prochain pour
de ijflquea bcuiaes
fissioonlle Llie Du;
Jl' ndant lea lect
belles CaLainte qualo
ont t tueB.
l'tur la moiadOcl
mime a enregistr 237
134 dcs
Ce que tout ie moi
ne sail pas
Cfegl qu'a- cin> u;ai.on sur la place i>e vei.d nieilit
que h
La Maison A- lalamA
o la rduction (J^s prix a at'einl jusqu' 75o|o>
Les familles dont la bouise u'esi pas ronde ces jours
?raieiit jamais iiautiuer do visilc* celle maison avaQ
n'importe quel achat.
Au surplus, il y a la ua personnel dont le dvouemwil
devant aucune fatigue pour tre aimable aux clients.
Allez tous chez Antoine TALAMAS
NtW YORK. Go werneur S.n th a
obtenu plua ue buit mille voix, d a.
pr* labl loti rt ts aujourd'hui
mi .1 Si boa excepta le dojte \m
plane eaouie sur l'lettiou du gou-
veinear, lei Rpublicains l'ont appa
reintneut emport dana tout l'Etat
de iNtivv York-
UKNVEH Colo- Leg bulletins de
pins d'un quart da cet Ktat donnent
au Gouverneur Rpublicain Slioup
une maioril d une deux voix sur
Jones Me Co'.lins, D'iocrata ind-
pendant.
GB1GAG0 Les Rpublicaine 1 o^t
emporte dans 1 llliuois, donnant
Il r liag une majorit qui peut attein
die huit, cent mille. Len Small est
lu Gouverneur une^raide mato
rite sur 1 ancien Suateui Lewis.
Wm Me Jinloy est lu Snateur.
L'."icle Joe Camion est etourn
au Coogri
BOSTON. Gouverneur Colia^e
continuera se rendre tous ils
jou c i t Maison d I'. il pour per*
m ttrescn Lieuunant gouverneur
di prendra qu coogd Uardiage obte
nu plus do treis Oeot mille von
dans lo liaMtOhoieetUl majorit qui
d- pusse ue bi-aucoup celle dj Me
Kiotaj en 18 B,
Erratum
Dans noire t'Jilorial d'bur, le lectiUt
es! prti de lire an til'e de l article :
EN QUOI !( ONSISTE IE CON
PUT ACTUEL ?
Au lieu de A qi oi con.nt-, et,
^me colonne, ^me paragmphe
lire ainsi la seconde phrase
A part cette considration qut ce
Gohi.ii m ment est un gouvernement civi
hs, dont le* tendances sont par cons
utt I etc
La commodit est une qi a it bien relle 6t positive de|sj
HUPMOBlLf. Vous Situiez lapprcier dans toute son t"1
vous reprsentant cette marche sileuciouse et ceite stabilit I
leuse 6ur des routes quelconques, aussi bien que son rendea
ari,uable et sa puissance tt nnaote.
Brefs dtails
Types de carrosserie. Voi-
ture do tourifina cinq places.
Voiture rouire ceux places.
Empattement. 112 pouces
(8m 84.)
Cylindres Quatre fondus en
un Beul b'oc, culasse drnontablo;
alsage : 9 li pouce?- course :
5 lia pouces (83-14iJmra)
Mise en marche et Eclai-
rage- Syttme lectrique, de deux
Boita.
Allumage- Par mogoeto
haute tension-
Carburateur- Rglable-
Amene de cornM
Systme de dpression Jlj
Graissage. Sous prew
pompe.
Embrayage, Du.W
ques feca i sans graiMPl
pla<|ues.
Pneus. 815 x lO&rntn.
talons; ou32x4PJJ
cts droits. Jante J10,
Boues, En bois; (d0
tillerie )
Couleur, Carrossen*
grise.
Hupmobije
The HUPP MOTOR CAR CORPORATION D \
Adresse ielurapliiuuc
BUPP DETROIT


J j
I ?
L'Anmie
lotretansest comporfdefl
lobules rougos ot, bluui-8
fes r rir lecorp*. les blmiu h
combattit' la maladie.
Quand 'I y anmie ou
manque de sang lea globu
lu rouges manquent plus
on moins.
De cette fa<;on le sang
ne peut procurer assez de
nourriture au corps. ( Val
pourquoi i.i figure devient
pAJeet [l'iteuse les yeux
tenu1 et lourds et une
Mutation de fntigu inren
geenvahii lui; le a.vat^iue
Pour vaincre l'a arait il
faut rapprovisionner lo
an;: de globules rouj es.
C'est id que
Tht Win of Lifo
possde un pouvoir mer
reilleux.Parce qu'tant un
|orateurde aanjr Win-
garnis cre une abolidiui
ce 'I'1 san rouge, netil Pi
fiche qui ramf'Ue les roses
aux jouesdonne ce pet il
Inoent aux yeux >\ sur
pharge tout le corps d'une
vitalit ! d'une vit* non
vellr. l'est pour relu que
plus le 10 000 mdecins
Iscouimandenl fV'im ac
uis.*
achetez jme bouteille il>'
Wiiiinriiis aujourd'hui.On
peut l'obtenir dans toutes
les Pharmacies et, .lie/
F.J MARTIN, Agent.
COLTMAH CO. Ltd.,
jru.cmiu Wor*a, norwich.
^sinxcpoimelle
Grande rduction sur les prix
Accourez Atte la
United Wesl lies Corporation
En {ace de la Gare Me Donald, Rue du Onar^^Z^i
H. P- DAVIS, Vice-prsident M7^*
PNEUS
De la United Sfales Rubbw Co
La meilleure marque
USCO
-
i
un
:jo x :j
31 i 4
33 x 4
3.J x 4
t U4 x 4
CI1A1N 33 x 4
34 x 4
34 x 4 ii$
t :i x \ 1 ,-j
COKD TIRES 84 x 4
c ;fix4 1,2
* :."> x 4 i|
Chambre
GRBY
*
c
c
c
t

REI)
t
c
33x3
M x 4
:\'l x V
33 x 41|3
33 x 4
36 x 4 Ii2
.il X 4
351 4 \y>
31 x 4
34 x 41i2
36 x t 1,2
23 70
99.86
4086
42 UO
|i:iM)
44,82
46 uo
57.00
58 70
,02, ">0
87.UO
75.00
air
3 i7
T.
5 or
L.0-50
O.fXJ
7.00
7.00
8.00
ouu
1.00
8,20
Nous avons reu une superbe slection de iouliers ciwutdtovls marque
KEDS
de la United S'ales Rubber Company
Cette marque de la
brique M la garai]1
de la Donne qualit dc
nos Fournilures lec-
trie.|ues.
PARA TOPOS 105 FINES
La machine
OUI f AIT TOUS LES TRAVAUX DU MONDE
I
Alors nume que la source, de la force lectrique soit des railles de
distance du travail fournir,le moteur lectrique facilite son application
directe-
Les moteurs WESTINGHOUSE lo font d'une faon conomique et bien,
car ils sout construis pour s aiuster exactement la lche qui leur es'
conlie.
Ils font fonctionner les machines dans leB ateliers.
Ils manipulent les frta les plus,lourds du monde.
i lia extraient le chat bon et les minerais de la terre.
Us tournent les hlices des navires marchands et de guerre.
l-_ Ha tournent les roues de milliers de trains.
h Us font tonctionner les tours, pressa, outils, ascenseurs impiimeries
et mille autres machines eu rendant des travaux tellement bien que
dea maisons progressistes les ont substitus des quipes cotant au-
paravant des millions de dollars.
Ils moulent le caf pour les piciers, coupent la viande pour les
bouchers balaient,lavent, repasser et cousent pour les mnagres.
Quand le moteur porte la marque YVesttnghoasa
Electnc on esi sr qu'il rendra des services satisfaisants.
WESTINGHOUSE ELECTHIC INTERNATIONAL Co "
105, Broadway New York, USA
Adresse tlgraphique/. WLMCO EXuO, N
l'n rcuMl aspec1
d une du plu sgrar.des
institutions industrielle
dumonde serainvoque
dans cet espaecchaque
semaire
0
- a
!
Aux Caves de Bordeaux
E. DE1IX, Propritaire^
Viennent d'arriver
Poires, pommes, eboux fleurs, cleri. Jraisins verls, fromages
Camenb^ri et Roquefort, hutres, etc.
Wilsoo et company Chicago
The West Indies TradingTSc, Agent Exclusif pour Haiti
les produits de VYt/so protgent votre table.
Ils sont mis en conserves sous le con'rle et l'inspection du gouverne
ment. Ce qui garantit doublement leur qualit.
Wibco leomargarina : beurre de tamille, pour la cuisine et
pour la laMe, fabriqu avec des produits absolument pur? en usage
dans lespHis grands restaurant.
Atantgue Idal pure lard la meilleure marque du monde
manligtie de [an 'Im marque Sultana prpars spcialement pour 'es
cl mah chauds, en barils et on iVrbUnc.
Jupiter i-.xtra family lie] b extra pou- les piceries en pice* de S 1,7 livres.
liegular mess porl, coup par pices de t pouces, mis en baril de
lO 11 u o ceaul suivanl les go's,
bat Jiarl. Poil, pices de lard en saumure, extrait du cou et des
lianes lu porc, par morceaux de (i pieds car.s coups suivant le
poiils de chaque morceau.
Certijied llams, jambons fums, stvle anglais, .similaires aux
jambons import* d'4Dgleterre<
BamSiBreakfasl Bacon and Pienics, style amricain, select.oun et
emball spcialement pour les climats chaud?.
gy
vt.*.-
i\o> viandes fumes sontminutieusem ml enveloppes dansde la mou
seSme blan.be pour leur prservation avant i'lre mi^es en paipiel.
Les p odiiits de WlUon
protgent volretable.
A. Barreyre
Ingnieur mcanicien
Garaye Ford
Atelier de rparations
WEST IM)li:STKAI)l\(iCo
t)uvert le ditr.ancbe pour la vente de uaso'ine. graisse & huile
Allez clic*
MAX MONSANTO
Vous trouverez les meil
leurs fromages de Hol-
lande, tte de more et
crme de la crme.
(Juand vous aurez tout essay et que rien n'aura rissi, prenez la
Solution waierbury
- C : -7
. .y
Noua garantissons, nous affirrani la gurhon des
Toux, BronchU<\ Tuberculose, etc.
Convaincus de cette vrit, les mdecins l'ordoBnen' comme le
TONKJUK le plus EFFICaCK.
WATERbUUY CHEMICAL COMPANY
Des Moines.
TORONTO |NEW OHLEANS NEW-YORK
Franck J. Martin
Agent gnral pour liaibln lace de la Glacire Port tu-Prince


LE MATIN
! BAZAR METROPOLITAIN
SMaisoii de confiance
Angle des llue du Peuple et Danl* Dcstoiiciwk
Annonce sa nombreuse clieu
lle <|iil vient de recevoir par
lederniciihfileuun grand stock
de marchandises suivantes :
Lard en pot de verre
Lard par livre
Jambons te fi 12 Ivres
Toutes orie de pickles
Sel jin pour table
Sirop pour table
Mantguet otolne en fer blanc de letdeSlb
Mantguepure lard en ferblanc de et ,1 Ib
Beurre depistuche en grands et petits verres
Amande sales en bocal
Lait vapor Bordent
Lait i onden* Bordais
L'iit de Mail en poudre Bordens
Lait vapor t Yeson
Corn stari h de la marque Kuujsfoos
Raisins de Ourinthe par 1 et 1\V livre
d Uni cela un prix trs raisonnable.
Htel Restaurant
Ml.Vel*, Restaurai) I de, VA venir se recommande ions m
bon soiu ei la rgularit de son service, les voyageurs qui D8'j
Port-au-Prince v trouveront pleine satisfaction. Pour s'en
vaincre on n'a qu' passer au No 1225 de la Hue Prou. Prs
bureau des tlgraphes terrestres.
Conditions trs avantageuses.
A SYLLA,"Propritaire.
3LttEPAT!CA
F oui attirons
BL01
s encore' une fois attention de nos clients fur la bonne qualit de BIERELIJ
ONDE que nous rimions ici ;<> centimn 01 la grande bouteille. .
Assurez vous contre L~E FEU
1 e SA llepatij le est li-* rcchercfii cornue puga'ii laxlif.L
un b n riimulnit hf aiju. Ce sel est aussi reoairnand pour
efli'&'ile coni i e lu i fa'sant pour la traitement de la ronstipi
des rhumatisme eh go >t'.e, de la m tiaine, des digtsliooid]
les, des i flexion s simi aires ei surtout les ixcs d alcool Ce w
eff rvis"euce et partant t ; es agrable su got.
Les cnmmand s sont reQea chez
A. tficlor](entil
P.ue du Magasin d l'Etat 17St
Sans .aucun frais de commission*.
^dressez-vous la* plus forte compagnie d#EU. Pharmacie F. SjOUF
LE HOME -INSURANCE Co de N-Y
agent gnral pour: Hati
Eug. Le-BOSSE, Port-au-Prince
Prjtgez \olie Maison, votre Mag-sin, vos d -pots au taux I' plus raisnab'e.
Aucun irais do corion ni de courtage payer
Renseignez ,(>is s;"|k na's Par cor e*pondanca ou venez discuter \o're problme chez
Eug LE BOSSE, 95 Hue du Ouai
Anale des Rues'^Roux et du Centri
2 Mdailles d'arget Exposiion de Bruxeles i910|
Laboratoire de Chimie Mdicale
Droguerie, Produits chimiques et pharmaceutiques.
Spcialits franaises et amricaines.
Prparation de toutes ampoules mdicamenteuses strift
et injectables.
Spcialits. Srum cvrosthnique simple et ferruginfoi
Iodhydrarg/re. Srum ue Morard remplaant les paqr
rcalcifiants de Ferrier et de /?obin*
llj a toujours en stock : Nevrosthose' Sirop pectoral,
Elixir de Pensylvanie. L
Dpositaire du PREVEMU]
Reprsentant des Laboratoires Ti
LACT1FERM.Ferment lactique, contre atteclions (rail
tinales et cutanes.
L\XARINK.Scop'ifique del contipatir"l
a r e t b s La Nationale
Produits de premier choix !
Princesse,,Kncors" L NATIONALE "1
Voientchaque jour augmenter leur rputation
se rivalisent avec les meilleures cigarettes importes.]


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM